Causes et conséquences du liquide dans le cœur

Parmi les pathologies du péricarde, l'un des principaux endroits est l'hydropéricarde. Cette condition est presque toujours secondaire et est considérée comme une manifestation d'une maladie. Ces dernières années, la détection de l'hydropéricarde s'est considérablement développée en raison de l'utilisation possible des ultrasons du cœur.

Le péricarde est un sac à deux couches avec un cœur à l'intérieur. Entre le péricarde et le cœur, il y a une cavité péricardique contenant une petite quantité de liquide péricardique (10 à 50 millilitres). Le péricarde fixe l'organe dans le médiastin et le protège des influences mécaniques et des agents infectieux.

Le liquide dans le cœur ou l'hydropéricarde est une maladie dans laquelle la transpiration transsudative (liquide séreux) dans la cavité péricardique (sac péricardique) d'origine non inflammatoire se produit.

Le liquide a une teinte jaunâtre, une petite quantité d'éléments protéiques et de la fibrine y est présente. Le volume de transsudat peut varier de 155 à 300 millilitres. Il se forme avec une augmentation de la perméabilité vasculaire, une malabsorption.

Les principales manifestations cliniques:

  • Essoufflement, sensation de manque d'oxygène.
  • Douleur thoracique.
  • Gonflement du visage, du cou, des membres supérieurs et inférieurs.
  • Hypertrophie cardiaque.
  • Hypotension artérielle.
  • Tachycardie.
  • La faiblesse.

Les causes

  1. Hydrothorax (accumulation de liquide dans la cavité thoracique).
  2. Ascite (accumulation de liquide dans la cavité abdominale).
  3. Insuffisance cardiaque aiguë et chronique. Une décharge insuffisante de sang entraîne une accumulation de liquide dans le sac péricardique, en raison du mécanisme compensatoire.
  4. Cardiomyopathie, myocardite, péricardite.
  5. Infarctus du myocarde.
  6. Malformations cardiaques congénitales.
  7. Maladies allergiques.
  8. Maladie pulmonaire: emphysème alvéolaire chronique.
  9. Maladie rénale: néphrose chronique, insuffisance rénale.
  10. Infestations helminthiques.
  11. Insuffisance valvulaire tricuspide ou mitrale.
  12. Troubles du système nerveux (œdème neuropathique).
  13. Cachexie (épuisement).
  14. Tumeurs bénignes ou malignes du médiastin.
  15. Syndrome hémorragique.
  16. Myxœdème.
  17. Tuberculose.
  18. Irradiation excessive des organes par rayons X.
  19. Anémie chronique.
  20. Pathologie hépatique: hépatite chronique, cirrhose.
  21. Lésions infectieuses: virus, bactéries.
  22. Dommages fongiques.
  23. Maladies du tissu conjonctif: lupus érythémateux disséminé, polyarthrite rhumatoïde, syndrome de Reiter, spondylarthrite ankylosante.
  24. Dommages traumatiques au péricarde ou à la poitrine.
  25. Chirurgie thoracique.
  26. Usage de drogues: hydralazine, phénytoïne, isoniazide, doxorubicine, vasodilatateurs, AINS.
  27. Radiothérapie.
  28. Pathologie thyroïdienne: hypothyroïdie.
  29. Se produit souvent chez les personnes âgées spontanément sans aucune raison (hydropéricarde idiopathique).
  30. Grossesse (rare).

L'accumulation de liquide dans le cœur est potentiellement dangereuse en raison de ses complications graves et de ses conséquences graves..

Conséquences possibles

  • Troubles du rythme cardiaque et de la conduction: blocage, arythmies (tachycardie, fibrillation auriculaire).
  • Tamponnade cardiaque (compression décompensée du cœur avec le liquide accumulé) avec une augmentation de la pression péricardique. Symptômes: forte baisse de la pression artérielle, accélération du rythme cardiaque, essoufflement. Se produit dans 39% des cas.
  • Perte de conscience associée à une forte baisse de la pression artérielle.
  • Ischémie ou nécrose du muscle cardiaque lors de la compression de l'artère coronaire.
  • Choc cardiogénique.
  • Le développement de la coquille du cœur. La formation d'adhérences, calcifications, épaississement de la membrane, perte d'élasticité du péricarde.
  • Hoquet douloureux associé à une irritation du vagin adjacent à l'œsophage.
  • Respiration et déglutition altérées.
  • Développement d'Anasarca (œdème du corps entier).
  • Stase sanguine dans les organes internes. Symptômes: ascite, hypertrophie du foie et sa douleur, choc hépatique, insuffisance rénale. Perte de poids, manifestations dyspeptiques (nausées, vomissements). Cirrhose cardiaque.
  • Complications thromboemboliques.
  • Thrombose des veines des membres inférieurs ou supérieurs, veine cave supérieure ou inférieure. À la suite de dommages ischémiques à divers organes: rein, foie, rate, mésentère.
  • Enrouement.
  • Du système autonome: sueur froide abondante.
  • Étourdissements persistants associés à un apport sanguin insuffisant au cerveau.
  • De la psyché: agitation psychomotrice, anxiété, peur de la mort, panique.
  • Insuffisance cardiaque.
  • Issue fatale.

Recommandations

  1. Il est nécessaire de respecter un régime. Limitez la consommation d'eau et de sel.
  2. Dès les premiers symptômes de la maladie, consultez immédiatement un médecin ou un cardiologue pour un diagnostic précoce et un traitement rapide.
  3. Il est recommandé de traiter à temps les maladies infectieuses et autres impliquant une accumulation de liquide péricardique..
  4. Dans les maladies chroniques du cœur et des vaisseaux sanguins, leur état doit être surveillé régulièrement..
  5. Il est nécessaire d'éviter les blessures à la poitrine, d'exclure une activité physique excessivement active, de mener une vie saine.

résultats

Il est important de se rappeler que l'hydropéricarde n'est pas une maladie indépendante, mais sert souvent de manifestation d'autres conditions pathologiques qui se produisent dans le corps. Et, par conséquent, il peut se produire non seulement chez les patients atteints de maladies du système cardiovasculaire, mais également chez les patients qui ne souffrent pas de maladies cardiaques.

Cette condition pathologique nécessite une hospitalisation urgente. Des soins médicaux spécialisés garantiront un résultat favorable et conduiront à la guérison..

Il Est Important D'Être Conscient De Vascularite