VSD chez les adolescents, causes et symptômes de la dystonie végétative-vasculaire de la puberté

La dystonie végéto-vasculaire n'est pas une maladie, mais un syndrome qui combine de nombreux symptômes divers d'origine inconnue.

Lorsqu'un enfant vient chez le pédiatre pour obtenir de l'aide pour un grand nombre de plaintes inhérentes à un certain nombre de maladies, mais que les examens ne révèlent pas de pathologies de systèmes spécifiques, le bien-être du patient s'explique par l'instabilité du système autonome.

La dystonie végétovasculaire n'est pas une maladie, c'est un déséquilibre entre les parties sympathiques et parasympathiques du système nerveux autonome. Vous pouvez vous débarrasser du problème, cela prend du temps. À l'âge adulte, il est nettement moins fréquent que chez les adolescents. Cela s'explique par la stabilisation de la croissance et l'achèvement de la restructuration hormonale du jeune corps.

Le syndrome se développe progressivement sous l'influence d'un certain nombre de facteurs négatifs. La principale raison pour laquelle les pédiatres considèrent un stress excessif sur les systèmes nerveux et vasculaire central.

On distingue un groupe de facteurs négatifs communs contribuant au développement des signes de VVD:

  • prédisposition congénitale;
  • les fluctuations hormonales, en particulier chez les filles et les femmes;
  • stress grave, chocs nerveux;
  • stress physique ou intellectuel excessif;
  • la présence de mauvaises habitudes, en particulier affecte négativement le tabagisme;
  • mode de vie sédentaire;
  • mauvaise écologie;
  • maladies infectieuses graves.

Cela dépend de la cause spécifique de quel organe les sensations douloureuses prédomineront, des symptômes inquiétants.

La raison en est que les facteurs nocifs ont un effet prédominant sur n'importe quelle partie du corps. Par exemple, les émotions négatives - sur le cœur, la surcharge intellectuelle - sur le cerveau.

Selon les raisons, les premiers signes qui évoluent plus tard en symptômes à part entière de VVD (dystonie végétative-vasculaire) chez les adolescents, les garçons et les filles sont déjà visibles dès l'âge de 10 ans, et à 12-14 ans ils se développent pleinement, à 16, 17, 18 ans, en fonction de la physique développement, l'enfant peut développer le syndrome par lui-même, sans l'intervention de la médecine. Mais dans ce cas, la probabilité de développer des pathologies des systèmes de base du corps augmente. Ou le retour de la dystonie végétovasculaire à un âge plus avancé.

Les manifestations cliniques du syndrome sont diverses, en fonction du trouble de l'activité d'un département particulier du système végétovasculaire. On trouve généralement:

  • faiblesse, fatigue;
  • maux de tête;
  • douleur dans la région du cœur;
  • étourdissements, perte de conscience, acouphènes;
  • la nausée;
  • sensation de manque d'oxygène, respiration peu profonde fréquente;
  • tachycardie;
  • différences de pression artérielle;
  • troubles du système digestif;
  • diminution de l'appétit;
  • sautes d'humeur soudaines, agressivité, larmoiement.

Si vous présentez un ou plusieurs de ces symptômes, vous devez contacter votre pédiatre.

Ces symptômes peuvent également signaler une pathologie organique. Vous ne pouvez pas les ignorer et les laisser au hasard.

Pour comprendre pourquoi un ensemble d'études est si étendu en cas de suspicion de RRI chez un adolescent, vous devez comprendre quel type de diagnostic.

Le dysfonctionnement du système végétovasculaire dans un plan symptomatique ressemble à des maladies graves des systèmes de base du corps. Par conséquent, si vous soupçonnez un trouble de ce type, le médecin, afin d'éliminer le danger, doit tout vérifier, toutes les options possibles. Et seulement après ce traitement est prescrit.

Si vous soupçonnez un syndrome de dystonie végétovasculaire, les patients passent par plusieurs étapes de diagnostic:

  • Interview et prise d'histoire. Le médecin découvre s'il existe des facteurs qui peuvent affecter le développement de la pathologie, s'il existe une prédisposition, héréditaire ou formée pendant la période prénatale. Si des maladies chroniques des systèmes affectés sont notées. Plus précisément, vraisemblablement, le VSD se manifeste par le type sympathicotonique ou la variante vagotonique d'adolescents spécifiques, quels médicaments ont été pris.

Après clarification de tous les symptômes, y compris cachés, une thérapie complexe est prescrite. Son but est non seulement d'améliorer le bien-être, mais aussi de se débarrasser du syndrome.

À la question "La dystonie végétovasculaire avec différents symptômes est-elle traitée chez les enfants et adolescents de 12 à 14 ans?" la médecine répond positivement. En règle générale, l'utilisation de médicaments est évitée..

Après toutes les étapes du diagnostic, un traitement complet est prescrit. Comment traiter spécifiquement la dystonie végétovasculaire chez un enfant ou un adolescent de 13 à 18 ans, le médecin décide en fonction des symptômes et de l'anamnèse. En règle générale, pour se débarrasser des symptômes négatifs, des cours de physiothérapie de différentes directions suffisent:

Un régime spécial est recommandé, marcher plus à l'extérieur, faire de l'activité physique régulière mais pas intense.

Lorsque VVD à l'adolescence prescrit:

  • antidépresseurs;
  • nootropiques;
  • complexes de vitamines et de minéraux.

Le traitement des symptômes de la dystonie végétovasculaire chez l'enfant doit être effectué sous la surveillance d'un médecin. Informez le médecin si vous décidez d'utiliser des remèdes populaires, des herbes. Leurs effets doivent être pris en compte lors de la planification de la poursuite du traitement..

Afin d'éviter de prendre des médicaments tels que Pantogam pour VVD et l'aggravation des symptômes chez les adolescents, des mesures préventives régulières sont nécessaires. Même avec une prédisposition congénitale et affectant négativement les facteurs externes, le bien-être peut être évité. En suivant quelques directives:

  • Empêchez les mauvaises habitudes. Danger critique pour les adolescents qui fument.
  • Ayez une alimentation saine. Il est nocif à la fois la présence d'une grande quantité de graisses ou de malbouffe dans l'alimentation et les régimes stricts.
  • Évitez le stress physique et intellectuel excessif..
  • Résiste au sommeil. Reposez-vous régulièrement.
  • Pour marcher dehors.
  • Gardez la forme tout en faisant des sports aérobies modérés.

Mais la principale condition pour maintenir la santé d'un adolescent est l'absence de stress grave. Et maintenir une atmosphère psycho-émotionnelle favorable dans l'environnement familial.

Cet article a-t-il été utile??

Vous pouvez vous abonner à notre newsletter et découvrir beaucoup de choses intéressantes sur le traitement de la maladie, les réalisations scientifiques et les solutions innovantes:

Comment améliorer cet article?

VSD chez les adolescents

VVD, ou dystonie végétative-vasculaire, à l'adolescence est un complexe de symptômes qui est significativement commun parmi ce groupe d'âge d'enfants. L'attitude vis-à-vis du VSD est ambiguë même chez les médecins: beaucoup d'entre eux considèrent la dystonie non pas comme une maladie, mais seulement comme un état transitoire associé à des changements hormonaux dans le corps pendant la période de puberté.

Les manifestations de VVD sont plus souvent observées dans les 13 à 15 ans et sont actuellement observées chez près de 50% des adolescents. Après la puberté, bon nombre de ces symptômes disparaissent. L'évolution du VSD peut être aiguë et chronique. Dans le cours aigu, la pathologie se manifeste sous forme de crises, le plus souvent en réaction à une situation stressante.

Les principales causes de VSD

Le stress, les inquiétudes, les conflits avec les parents contribuent à l'émergence de la VC chez les adolescents.

Les problèmes dans le corps des adolescents modernes ne sont pas accidentels, compte tenu de leur mode de vie: charges de travail importantes pour obtenir une éducation, temps d'inactivité (principalement à l'ordinateur), non-respect de la routine quotidienne, etc..

Les principaux facteurs contribuant au développement du TRI sont:

  1. Changements dans le fond hormonal à la puberté.
  2. Croissance intensive du squelette et des organes, pour laquelle les vaisseaux sanguins "ne suivent pas", à la suite de quoi l'approvisionnement en sang aux organes et systèmes vitaux souffre; leur apport insuffisant en oxygène. L'hypoxie dans ces organes provoque l'apparition de nombreuses manifestations de VSD..
  3. Maladies antérieures, en particulier infections.
  4. Blessures.
  5. Mauvaises habitudes: de nombreux adolescents commencent à cet âge à fumer, à boire de l'alcool. Un organisme fragile réagit aux effets toxiques par le développement de VSD.
  6. Une cause fréquente de VSD est un déséquilibre entre le système nerveux sympathique et parasympathique, la névrose.
  7. Situations stressantes de différents niveaux: test de contrôle des connaissances, admission à l'université, relations avec les parents, conflits avec les pairs, complexes psychologiques, etc..
  8. Malformations congénitales.
  9. Prédisposition héréditaire: si les parents souffrent de maladies cardiovasculaires, la probabilité de développer un TRI chez un enfant est plus élevée.

L'influence négative de l'un de ces facteurs (ou plusieurs en même temps) peut conduire à l'émergence de VVD.

Symptômes

Jusqu'à la fin du TRI n'a pas été étudié. On pense que la violation du système nerveux est primaire et les changements cardiovasculaires sont déjà secondaires. Étant donné que le système nerveux régule la fonction de tous les organes, y compris la température corporelle, les indicateurs du pouls et de la pression, la sécrétion des glandes sudoripares, etc., les manifestations de la MV chez les adolescents peuvent être très diverses.

Les symptômes les plus courants sont:

  • différences de pression artérielle;
  • augmentation de la fréquence cardiaque et de l'instabilité;
  • douleur au coeur;
  • labilité émotionnelle;
  • essoufflement, sensation de manque d'air;
  • transpiration excessive;
  • membres froids;
  • maux de tête récurrents;
  • pâleur ou rougeur du visage;
  • étourdissements et assombrissement des yeux;
  • évanouissement possible;
  • fièvre soudaine;
  • troubles digestifs (diarrhée ou constipation, nausées, vomissements, douleurs abdominales);
  • changements d'appétit (augmentation ou diminution);
  • sensation de fatigue, fatigue accrue;
  • violation de la miction (envies fréquentes).

Chez les jeunes hommes, des manifestations douloureuses sont plus souvent notées. Pour les filles, les réactions psycho-émotionnelles sont plus caractéristiques..

La psyché à cet âge est instable, donc toutes les difficultés et problèmes deviennent un stress pour le corps. Le plus souvent, les VSD sont soumis à des adolescents émotionnels et excitables, chez qui toute occasion provoque des sentiments profonds.

Avec le VVD, une mauvaise humeur est souvent constatée jusqu'à la dépression, de nombreuses phobies (peurs) se développent. La caractéristique est la suspicion, les larmes, l'hystérie n'est pas exclue. En plus de la transpiration, la sécrétion des glandes sébacées augmente, un gonflement peut apparaître, une mauvaise tolérance à la chaleur et au froid.

Pour la forme aiguë du TRI, les attaques sont caractéristiques:

  1. Crise hypertensive: hypertension artérielle, maux de tête, douleurs cardiaques, augmentation du rythme cardiaque, engourdissement des membres, tremblements dans le corps, un sentiment de peur.
  2. Crise hypotonique, qui se manifeste par une diminution de la pression artérielle, une diminution du rythme cardiaque, un sentiment de peur, une sensation de cœur qui coule.
  3. Crise de type mixte, dans laquelle les manifestations de crises hypotoniques et hypertensives sont combinées.

CM. VOIR AUSSI: Dystonie végétative-vasculaire: traitements actuels

Pour les adolescents, une pression artérielle plus basse est plus caractéristique..

Très souvent, le TRI des adolescents n’entraîne pas de conséquences graves, seul le bien-être des enfants en souffre. Mais dans certains cas, une hypertension persistante se développe plus tard à l'âge de 30 ans.

Diagnostique

  • Pour confirmer le diagnostic de VVD, il est parfois nécessaire de consulter différents spécialistes: pédiatre, cardiologue, neuropathologiste, endocrinologue, optométriste, gastro-entérologue.
  • De plus, des études supplémentaires peuvent être utilisées:

Traitement

Le traitement du VSD à la puberté dépend de la gravité individuelle des symptômes, de la sévérité de l'évolution. Habituellement, le médecin commence le traitement avec des méthodes non médicamenteuses..

Ceux-ci inclus:

  1. Respect de la routine quotidienne. L'adolescent doit dormir de 8 à 9 heures.Dans la journée, il est nécessaire d'organiser l'alternance du travail (étude) et du repos. La fatigue mentale affecte négativement l'état du système nerveux.

Les jeux informatiques et regarder des programmes télévisés appartiennent également au stress psycho-émotionnel, et non au repos. Les parents doivent contrôler et limiter le temps passé par l'adolescent à la télévision et à l'ordinateur.

  1. Bonne influence sur l'état général de l'activité physique, du sport. Ils doivent être réguliers, mais modérés, sans provoquer de fatigue. Convient pour la natation, le vélo, les jeux de balle, le jogging, le tennis de table, la marche en plein air dans une forêt ou un parc.
  2. Nutrition rationnelle et équilibrée des glucides, lipides, protéines. Les graisses végétales plutôt que animales sont préférées. Les plats épicés, les viandes fumées, les cornichons doivent être minimisés. L'utilisation de boissons gazeuses, de café et de thé fort doit également être limitée.

Il est conseillé d'assurer la consommation d'aliments riches en oligo-éléments. Le potassium contient des fruits secs, des betteraves, des pommes de terre, des carottes, des tomates, des haricots et des raisins secs. Le magnésium est riche en noix, carottes, flocons d'avoine et sarrasin..

  1. Les procédures physiothérapeutiques ont un effet positif:
  • bains médicinaux (perle, au sel de mer, conifères);
  • photothérapie;
  • douche froide et chaude;
  • massage de la tête, zone du col;
  • réflexologie;
  • magnétothérapie.
  1. Phytothérapie: décoctions de rose sauvage, d'agripaume, de mélisse. Avec une pression artérielle basse, il est utile d'utiliser du ginseng, de la citronnelle, de l'aralia.
  2. Le climat psychologique dans la famille et la nature de la communication avec les parents sont très importants. Dans certains cas, il sera conseillé de consulter un psychologue.

En l'absence de l'effet du traitement non médicamenteux et de la physiothérapie, le médecin choisit un cours individuel de médicaments.

Les médicaments suivants sont utilisés:

  • sédatifs: valériane, glycine, acide glutamique, etc.;
  • complexes de vitamines et de minéraux;
  • pour normaliser la fonction du système nerveux, des nootropiques sont prescrits: Piracetam, Pantogam, etc..
  • médicaments pour normaliser la pression artérielle;
  • dans les cas graves, des antidépresseurs sont prescrits.

Attention! Seul un médecin peut choisir des médicaments et déterminer la durée du traitement médicamenteux!

Résumé pour les parents

La prévention des VVD chez un enfant doit être traitée dès le plus jeune âge: inculquer l'amour du sport, former un désir de vivre sainement et rejeter les mauvaises habitudes. Il est également important de créer des relations amicales au sein de la famille.

Les recommandations du médecin concernant le traitement non pharmacologique des MVD doivent être suivies afin d’éviter la formation de futures pathologies cardiovasculaires, hypertension, névrose et autres maladies. Ce n'est qu'avec la mise en œuvre des recommandations médicales que l'on peut compter sur un pronostic favorable, la disparition sans conséquences de toutes les manifestations de l'IRR.

Le pédiatre Chernega N.F. parle de la dystonie végétative-vasculaire chez les enfants:

Dystonie végétative-vasculaire chez les adolescents: symptômes et traitement

La dystonie végétative-vasculaire chez les adolescents est diagnostiquée dans près de la moitié des cas de toutes les visites chez le pédiatre.

Certains experts ne considèrent pas le VSD comme une pathologie distincte, mais se concentrent sur les changements dans le corps dus à la période de puberté.

Dans le même temps, d'autres médecins reconnaissent la dystonie comme une maladie complexe, dont le traitement est impossible sans un examen approfondi. Au premier stade, des méthodes non médicamenteuses sont prescrites et ce n'est qu'avec leur inefficacité que le traitement médicamenteux est indiqué.

La dystonie végétative-vasculaire chez les adolescents de 14 à 16 ans est un phénomène courant et diagnostiqué dans 50% des cas.

Certains médecins ne considèrent pas la dystonie comme une maladie, mais se concentrent sur l'état transitoire des changements hormonaux dans la puberté.

Cependant, il est important de noter que tous les enfants après la puberté ne disparaissent pas. Souvent, il entre dans une évolution chronique et provoque le développement de problèmes de santé graves à l'âge de 25-30 ans.

Les principales causes de VSD:

  1. 1. Processus hormonaux à la puberté.
  2. 2. Croissance intensive de l'adolescent, à la suite de laquelle les vaisseaux sanguins ne peuvent pas remplir en temps opportun les fonctions d'équipement des organes et des systèmes.
  3. 3. Blessures de toute gravité et de toute localisation.
  4. 4. Processus infectieux, aigus ou chroniques dans le corps.
  5. 5. La dépendance nocive à l'alcool et au tabagisme provoque une intoxication générale.
  6. 6. Défaillances dans l'équilibre entre le système nerveux parasympathique et sympathique, conditions névrotiques.
  7. 7. Conditions dépressives ou stressantes, y compris complexes psychologiques, problèmes relationnels, stress constant.
  8. 8. Pathologies congénitales du développement.
  9. 9. Facteurs héréditaires si des parents proches sont sujets aux maladies cardiovasculaires.

Une combinaison de tous les signes peut aggraver le cours de la pathologie..

Selon les études cliniques, le VVD est défini comme une violation du système nerveux. Les changements cardiovasculaires sont considérés comme secondaires.

Étant donné que le système nerveux est responsable du bon fonctionnement de tous les organes, y compris la température corporelle, les fluctuations du rythme cardiaque et de la pression, la sécrétion des glandes sudoripares, etc..

, le tableau clinique du développement de la dystonie chez les adolescents est très varié.

Les principaux symptômes par lesquels un processus pathologique peut être suspecté sont:

  • saute dans la tension artérielle;
  • fluctuations du rythme cardiaque;
  • douleur dans la région cardiaque;
  • déséquilibre émotionnel;
  • essoufflement, manque d'air;
  • assombrissement devant les yeux, chair de poule;
  • transpiration excessive;
  • membres froids;
  • maux de tête récurrents;
  • étourdissements, évanouissements;
  • augmentation soudaine de la température corporelle;
  • rougeur ou blanchiment du visage;
  • problèmes de digestion;
  • une forte diminution ou augmentation de l'appétit;
  • fatigue constante, léthargie, apathie;
  • problèmes de miction.

Chez les jeunes hommes, cette condition provoque presque toujours des sensations de douleur de diverses localisations. Les filles sont plus sujettes aux manifestations mentales. Pendant l'adolescence, les adolescents ont une instabilité émotionnelle particulière..

Même des problèmes ou des obstacles mineurs deviennent les causes des situations de stress les plus difficiles. Le groupe à risque est constitué de patients déséquilibrés et facilement excitables, pour lesquels la moindre raison peut provoquer des sentiments profonds.

Il est important de noter qu'une mauvaise humeur pendant la pathologie devient déprimée. C'est durant cette période que se forment les déviations de la psyché, appelées phobies.

L'enfant se caractérise par des larmes, de l'anxiété, de la suspicion, de l'irritabilité. Des conditions hystériques sont possibles qui ne sont absolument pas corroborées. Une intolérance au froid ou à la chaleur apparaît.

La forme aiguë de la dystonie végétovasculaire peut se manifester avec les attaques suivantes:

  1. 1. Crise hypertensive. Le cœur commence à faire mal, la pression artérielle augmente fortement, le pouls est nettement plus rapide. Les membres s'engourdissent, des frissons se développent, une sensation de peur apparaît.
  2. 2. Crise hypotonique. La pression baisse, le pouls est à peine audible. L'adolescent se plaint d'un cœur "en train de couler", devient pâle et léthargique.
  3. 3. La crise de type mixte. Dans ce cas, les signes d'une crise hypotonique et hypertensive sont combinés.

Selon les statistiques médicales, le VVD à l'adolescence dans la plupart des cas n'a pas de conséquences graves pour le corps. Cependant, en présence de facteurs indésirables et de maladies chroniques, la dystonie provoque le développement d'une hypertension persistante à l'âge de 30 ans. Par conséquent, de telles violations ne peuvent être laissées sans soins médicaux..

Pour clarifier le diagnostic de VVD, il est nécessaire d'obtenir les conseils d'un certain nombre de spécialistes: cardiologue, neurologue, pédiatre, endocrinologue, optométriste, gastro-entérologue. À titre d'études supplémentaires, nommer:

  • test sanguin pour les hormones;
  • ECG;
  • Échographie de la glande thyroïde;
  • REG;
  • EOCHEG;
  • Angiographie IRM des vaisseaux principaux.

Les principes fondamentaux du traitement sont la thérapie non médicamenteuse. Un accent important est mis sur l'ajustement de la routine quotidienne. La fatigue mentale et la présence prolongée devant un ordinateur ou un téléviseur sont strictement contre-indiquées. Faire preuve d'une activité physique modérée et de sports réalisables. Mieux s'ils sont réguliers et en plein air..

L'établissement d'une alimentation équilibrée aidera à débarrasser un adolescent de la douleur dans le tube digestif. Une approche rationnelle de la sélection des produits pour un enfant est l'une des conditions nécessaires pour réduire le tableau symptomatique de la MVV. Il est nécessaire d'exclure les plats gras et fumés, les boissons gazeuses du menu. Le régime doit contenir des aliments contenant le maximum de magnésium et de potassium.

Les procédures physiothérapeutiques comprennent des bains thérapeutiques, une douche de contraste, une photothérapie, un massage et une magnétothérapie. Dans des cas exceptionnels, vous devrez peut-être consulter un psychologue.

Cela n'a aucun sens de traiter la pathologie sans établir une atmosphère favorable dans la famille. Les médecins conseillent aux parents d'établir des relations avec l'enfant, l'aident à établir des contacts amicaux avec ses pairs.

Des remèdes populaires, les décoctions de rose musquée, de mélisse, d'agripaume ont un effet cicatrisant. Sous pression réduite, des infusions de citronnelle, de ginseng et d'aralia sont montrées. Vous pouvez bloquer les accès de spasmes des vaisseaux sanguins en prenant des bains avec de l'huile de sapin, de romarin ou d'épinette.

Individuellement, le médecin prescrit un traitement médicamenteux. Les préparations à base de valériane ont un avantage, le plus souvent prescrit sont la glycine, l'acide glutamique, le piracétam, le pantogam. Presque tous les adolescents se voient prescrire des complexes de vitamines et de minéraux.

Dans la plupart des cas, il est possible d'éliminer les manifestations de VVD sans traitement médicamenteux. Cependant, la non-spécificité des symptômes est à la base d'un examen approfondi de l'enfant à l'adolescence. Le pédiatre envoie des enfants suspects de RRI pour examen à des spécialistes d'un profil plus étroit afin d'exclure la pathologie organique d'autres organes.

Symptômes et traitement de la dystonie végéto-vasculaire chez les adolescents

La dystonie végétative-vasculaire chez les adolescents (VVD) est une violation de l'interaction des systèmes inégaux, endocriniens et cardiovasculaires. C'est un signe de la formation d'autres pathologies et n'agit jamais comme une maladie indépendante.

Caractéristiques de la dystonie végétative-vasculaire chez les adolescentes

Les premiers symptômes de VVD, en règle générale, surviennent même à l'âge préscolaire. Mais la pathologie se développe et se manifeste pleinement chez les adolescents de 13 à 15 ans, principalement en relation avec les changements hormonaux dans le corps.

Dans la plupart des cas, le VSD se présente sous une forme chronique et est presque imperceptible pour le patient.

Mais il y a des crises - exacerbations accompagnées de symptômes douloureux sévères: accès d'anxiété sévère, baisses de pression, changements de fréquence cardiaque, crises d'asthme, vertiges, assombrissement des yeux et même évanouissement.

En règle générale, l'IRR disparaît de lui-même à mesure qu'un adolescent grandit.

Causes de VSD chez les adolescents

Le dysfonctionnement du système autonome se forme chez les adolescents à la suite d'une exposition prolongée à un ou plusieurs facteurs.

Les sauts hormonaux à l'adolescence provoquent une croissance physique accélérée du corps, mais ses systèmes individuels (nerveux, cardiovasculaires) n'ont pas la capacité de se reconstruire au même rythme accéléré. En conséquence, des dysfonctionnements du fonctionnement du muscle cardiaque se produisent, des problèmes d'approvisionnement en oxygène des tissus de divers organes, nécessaires à leur plein travail. VVD se développe.

La formation de VVD chez les adolescents est également facilitée par le stress mental et physique dû à l'entraînement intensif, le stress, l'instabilité émotionnelle, caractéristique de cet âge, les conflits.

Important! Un mode de vie malsain, souvent dirigé par des adolescents, aggrave la situation. Le manque de sommeil, l'activité motrice, l'abus de caféine, d'alcool, de drogues, le tabagisme nuisent à la santé du jeune corps.

La formation de VSD chez les adolescents est également facilitée par des facteurs généraux:

  • hérédité;
  • les allergies
  • un changement brusque dans la zone climatique;
  • maladies gastro-intestinales;
  • troubles du système endocrinien;
  • pathologie du système nerveux central;
  • les troubles mentaux;
  • maladies cardiovasculaires.

Types et signes de la maladie

La dystonie végéto-vasculaire chez les adolescents est représentée par plusieurs espèces qui présentent divers symptômes:

  1. Forme hypertensive du TRI. La pression artérielle augmente à la fois pendant l'effort physique et au repos. Le patient a soudainement une surexcitation, un tremblement du corps, une sensation de panique. Palpitations, douleur dans le sternum, migraine.
  2. Forme antihypertensive. La pression baisse, le pouls ralentit. Le patient se plaint d'une sensation de léthargie, de fatigue, de somnolence constante. Souvent, il y a des nausées, une transpiration accrue, une sensation de décoloration du cœur, un manque d'oxygène, des évanouissements.
  3. La forme mixte du TRI. Les symptômes de différents types de dystonie.

Chez les adolescents, le VVD est le plus souvent diagnostiqué par un type hypotonique. Une humeur sombre et déprimée commence à régner chez l'enfant. L'adolescent devient suspect, gémissant, hystérique.

Les signes physiologiques suivants de dystonie végétovasculaire chez les adolescents sont également notés: dysfonctionnement intestinal (diarrhée, ballonnements, constipation), problèmes de l'urètre (mictions fréquentes), gonflement et intolérance à la chaleur et au froid.

Complications de la pathologie

En raison du VVD, les maladies chroniques sont plus graves. Si vous ignorez et exécutez l'IRR, le développement ultérieur de la pathologie provoque une déficience visuelle, la formation d'une dépendance aux conditions météorologiques, des maladies du tractus gastro-intestinal, du foie, des reins, une ischémie, une hypertension et, par la suite, une crise cardiaque ou un accident vasculaire cérébral à un âge plus avancé.

La crise vaginale qui survient pendant un VVD est dangereuse pour la perte de conscience et une chute, ce qui peut entraîner des blessures graves. De plus, les signes de VVD chez les patients suspects provoquent une névrose et la survenue de crises désagréables telles que les crises de panique.

VVD chez les adolescents a généralement un pronostic favorable. En règle générale, il ne provoque pas de complications graves, disparaît souvent de lui-même avec l'âge et ne nuit pas de manière significative à la santé.

Diagnostic de l'IRR

En règle générale, le diagnostic de dystonie végétative-vasculaire est déjà posé lors du premier examen par un thérapeute, cependant, afin de choisir le traitement approprié, ils passent un test sanguin pour les hormones chez les adolescents et les envoient à consulter des spécialistes spécialisés.

Nécessite l'avis d'un cardiologue, gynécologue, neuropathologiste, gastro-entérologue, endocrinologue sur la probabilité de pathologies avec des manifestations cliniques similaires.

Pour clarifier le diagnostic d'un adolescent, ils peuvent envoyer une rhéovasographie, une échographie des vaisseaux de la tête et du cou, une IRM, une échographie de la glande thyroïde, une électrocardiographie.

Symptômes et traitement des VSD chez les adolescents

La dystonie végétovasculaire donne à la fois des symptômes presque imperceptibles et graves, et donc le traitement de la maladie chez les adolescents diffère par l'intensité des médicaments et des procédures prescrits.

Avant de prescrire des médicaments puissants à un adolescent atteint de VVD, le médecin recommande de changer votre mode de vie: rationalisez votre sommeil et votre éveil, éliminez les sources de stress, abandonnez les mauvaises habitudes, équilibrez votre alimentation.

Traitement non médicamenteux

Les patients hypotoniques avec IRR ne peuvent pas se limiter à l'apport calorique. Le régime devrait inclure des aliments avec la teneur maximale en magnésium et en potassium nécessaires pour des vaisseaux sains. Recommandé pour la consommation:

  • sarrasin;
  • riz non poli;
  • flocons d'avoine;
  • soja, olive, huile de graines de citrouille;
  • légumineuses;
  • noix, noix de cajou;
  • aubergine;
  • chou marin;
  • abricots
  • melon pastèque;
  • agrumes;
  • fruits secs;
  • épinard;
  • rose musquée;
  • jus de pomme et d'orange fraîchement pressés.

Les aliments salés, en conserve et gras doivent être exclus, refuser les bonbons, les muffins, le café.

Pour maintenir le tonus vasculaire, un exercice modéré est nécessaire. Montrant: course, natation, vélo, marche. Il doit être fait régulièrement et de préférence à l'air frais..

Le massage (zone du col cervical, dos, tête) et les procédures à l'eau, par exemple, une douche de contraste avec de l'eau, aident à la VSD. Les bains aux huiles essentielles de sapin, de romarin et d'épinette aideront à éliminer les spasmes des vaisseaux sanguins..

Les pratiques de relaxation aideront à faire face aux attaques de VSD provoquant le stress. Le psychothérapeute peut recommander des exercices de respiration, d'auto-entraînement, des exercices de relaxation musculaire et des techniques de méditation..

Essayez la méditation régulière de Nikita Baturin:

Thérapie médicamenteuse

Le traitement de la dystonie vasculaire végétative chez les adolescents est déterminé par la forme de la maladie. Par exemple, les bêta-bloquants sont prescrits pour la tachycardie, tandis que les médicaments antihypertenseurs sont utilisés lorsque la pression artérielle augmente. L'apport de suppléments vitaminiques est important.

Des sédatifs, la glycine et l'acide glutamique peuvent être prescrits. Bien que, en règle générale, les adolescents se voient prescrire des herbes médicinales qui ont un effet plus doux: mélisse, camomille, agripaume, millepertuis. Dans les cas extrêmes, des antidépresseurs sont prescrits..

De plus, des nootropiques (Phenibut, Picamilon, Pantogam, Pyritinol) peuvent être prescrits à un adolescent, ce qui aide à saturer le cerveau en oxygène, à augmenter la vitesse des impulsions. L'effet bénéfique des nootropiques sur les fonctions cognitives facilite l'apprentissage.

Important! Tous les médicaments prescrits doivent être effectués exclusivement par votre médecin..

Mesures préventives

Les mesures préventives devraient viser à restaurer et à protéger les principaux systèmes corporels.

Pour éviter la maladie de la dystonie végétovasculaire, il faut:

  • adhérer aux recommandations pour une alimentation saine, éviter les régimes stricts;
  • renoncer aux mauvaises habitudes, principalement au tabagisme;
  • éviter un stress mental excessif et un effort physique intense;
  • repos en temps opportun, dormir suffisamment;
  • faire régulièrement de l'activité physique minimale: faire des exercices, marcher au grand air.

Une condition nécessaire est l'adaptation d'un adolescent à d'éventuelles surcharges émotionnelles et situations traumatisantes. Un adolescent a besoin d'un climat psychologique favorable, d'un soutien familial et parfois d'une assistance psychologique qualifiée. Nous vous recommandons de contacter un psychologue Nikita Valeryevich Baturin

En suivant les recommandations ci-dessus et un examen médical préventif régulier de l'évolution du TRI, vous pouvez éviter.

Dystonie végétative-vasculaire chez les adolescents

La dystonie végétative-vasculaire (ou dystonie neurocirculatoire) est un complexe de troubles émotionnels qui sont combinés avec un ensemble de certains troubles du fonctionnement du système nerveux autonome.

Ce syndrome peut s'accompagner de symptômes extrêmement variables: altération de la motilité du tube digestif, du rythme cardiaque, de la pression artérielle, des douleurs cardiaques, des étourdissements, des évanouissements, une sensation de boule dans la gorge, etc..

La principale raison du développement de VSD est un dysfonctionnement du département central du système nerveux autonome, qui régule le fonctionnement de tous les organes et de nombreux processus dans le corps. C'est pourquoi il peut y avoir de nombreux signes de cette maladie.
Pourquoi la dystonie végétovasculaire se développe-t-elle? Les spécialistes identifient les causes et les facteurs prédisposants suivants pour le développement de ce complexe de symptômes:

  • stress chronique et fatigue excessive - dans de telles circonstances, le corps travaille constamment "à la redistribution" de ses capacités et dysfonctionnements dans le fonctionnement du système nerveux autonome;
  • caractéristiques constitutionnelles - un certain nombre de personnes ont un système nerveux autonome extrêmement sensible aux facteurs de stress, une telle caractéristique est observée chez eux dès la naissance et même des perturbations mineures peuvent provoquer la survenue de dysfonctionnements graves dans le travail des organes et des systèmes internes;
  • la présence dans l'histoire de maux somatiques chroniques (par exemple, ulcères d'estomac, amygdalite chronique, maladie coronarienne, etc.) ou d'infections antérieures - la réception constante de signaux au système nerveux central concernant le problème actuel provoque des dysfonctionnements du système nerveux autonome;
  • mode de vie - l'inactivité physique, le travail de bureau avec un ordinateur, le stress physique, le manque chronique de sommeil, les quarts de nuit, le tabagisme, l'abus d'alcool, la consommation fréquente de café et d'autres facteurs négatifs affectent le fonctionnement équilibré du système nerveux autonome;
  • caractéristiques individuelles de la psyché et de la personnalité - suspicion accrue, tendance à la labilité émotionnelle, anxiété;
  • déséquilibre hormonal - la puberté, la grossesse, la ménopause et certaines affections provoquent des changements dans le statut hormonal, affectant à la fois l'état du contexte émotionnel et l'état de santé.

De nombreux experts estiment que le VSD se développe plus souvent spécifiquement chez les femmes, car leur psychisme est particulièrement vulnérable et sensible à l'influence de facteurs négatifs.

De plus, les médecins sont toujours à l'écoute d'une approche globale du diagnostic des patients présentant des manifestations de cette maladie, car la survenue de ces symptômes est souvent déclenchée par une autre pathologie organique d'un organe particulier. Ce fait signifie que très souvent la MVV n'est pas une maladie primaire indépendante, mais la conséquence d'une autre maladie..

Les principaux symptômes de la pathologie

Au rendez-vous chez le médecin, les patients atteints de VVD présentent des plaintes extrêmement diverses et ils révèlent une variété de symptômes.

Souvent, précisément en raison de la variabilité des symptômes, avant une visite chez un neurologue, le patient parvient à contourner plusieurs spécialistes de profil étroit (par exemple, un cardiologue, un gastro-entérologue, un néphrologue, etc.).

L'évolution du syndrome considéré dans le cadre de cet article peut être des types suivants:

  • permanente - les manifestations de violations sont exprimées presque constamment;
  • paroxystique - les manifestations de la maladie se produisent paroxystiquement et les périodes d'exacerbations et de rémissions sont clairement délimitées;
  • latente - les manifestations de violations ne sont détectées qu'après le diagnostic.

Vidéo: Dystonie végéto-vasculaire

Les symptômes de VVD sont extrêmement variables et varient en degré de gravité, car cette section du système nerveux régule le travail de presque tous les systèmes et organes:

  • de la part du système nerveux central - étourdissements et maux de tête divers, bruit dans la tête ou les oreilles, évanouissement, sensation de présence d'un «casque» sur la tête, instabilité pendant le mouvement, mauvaise qualité du sommeil, sensibilité aux changements météorologiques, déficience visuelle et mouches clignotantes sous les yeux;
  • cœur et vaisseaux sanguins - cardialgie périodique ou permanente de nature douloureuse, douloureuse ou piquante, incapacité à inspirer en raison de douleurs lombaires dans le cœur, «décoloration» ou «arrêt cardiaque», pouls rapide ou rare (plus de 90 ou moins de 60 battements par minute), course pression artérielle, rougeur ou pâleur de la peau, frissons ou sensations de chaleur, mains et pieds froids, bleuissement de la peau, manifestations du syndrome de Raynaud;
  • organes respiratoires - sensations de manque d'air, présence fréquente d'une bosse dans la gorge, essoufflement, essoufflement (parfois jusqu'à suffocation), nécessité de respirer plus profondément (il semble au patient qu'il ne respire pas correctement), intensification des troubles respiratoires décrits lors de situations stressantes (querelles, examens, entretiens, prise de parole en public, etc.);
  • psychisme et émotions - diminution de la tolérance à diverses charges, léthargie, somnolence, troubles de la mémoire et de l'attention, anxiété, larmoiement ou apathie, phobies diverses (peur des espaces confinés, maladies, etc.);
  • organes digestifs - crampes et douleurs abdominales de diverses localisations, nausées (parfois vomissements), constipation ou selles rapides dues à une motilité intestinale accrue, flatulences, éructations aériennes;
  • réactions musculaires et motrices - tremblements internes, tremblements des mains ou des pieds, frissons, tremblements, crampes musculaires;
  • thermorégulation et transpiration - rien n'abaissant ni augmentant déraisonnablement la température (35, 5 - 36 ° C ou 37 - 37, 5 ° C), peau sèche ou transpiration excessive;
  • sensibilité - sensations d'engourdissement, de fourmis rampantes, de picotements (les manifestations sont particulièrement prononcées dans le contexte du stress);
  • système génito-urinaire - mictions fréquentes, perturbations du cycle mensuel, affaiblissement de la libido, manque d'orgasmes, altération de l'érection et de la puissance.

Sous l'influence de divers facteurs défavorables, un patient atteint de dystonie végétovasculaire peut soudainement développer une crise. En fonction de la prévalence des signes de perturbations de la part des fonctions d'un département particulier du système nerveux autonome, les experts divisent les crises en les types suivants:

  1. Vagoinsulaire. Une telle crise se produit avec une forte activation du service parasympathique. Elle se manifeste par des maux de tête, des étourdissements, un ralentissement du pouls à 45 battements par minute, une hypotension à 80/50 mm RT. Art., Rétrécissement des pupilles, nausées, vomissements, augmentation de la salivation, grondements dans l'abdomen et augmentation de la formation de gaz, selles molles et envies fréquentes de déféquer, transpiration abondante et diminution de la température. Après la crise, le patient se sent «cassé».
  2. Sympathoadrenal. Ce type de crise est provoqué par l'activation du service sympathique et la libération d'un grand volume de noradrénaline dans le sang. L'attaque se manifeste par une augmentation de la pression à 150 - 180/90 - 110 mm RT. Art., Pupilles dilatées, pouls rapide (jusqu'à 140 coups), frissons et fièvre jusqu'à 38 - 38, 5 ° С, pâleur, froideur des bras et des jambes, anxiété (parfois peur de la mort), anxiété motrice et excitation émotionnelle. Une fois la crise terminée, une grande quantité d'urine est libérée chez le patient.

La crise pendant le VVD ne se produit pas toujours selon les options décrites ci-dessus et peut combiner les manifestations d'une attaque sympathoadrénale et vagoinulaire.

Selon les experts, une combinaison de signes des deux types est plus courante dans la pratique clinique qu'un type spécifique.
Pendant les crises, le patient peut ressentir une perte de maîtrise de soi, une anxiété sévère et une peur de la mort..

Ces manifestations graves indiquent le développement de la soi-disant attaque de panique.

Les principales causes de VSD chez les adolescents

À l'adolescence, les facteurs et causes suivants peuvent devenir la cause du développement de VVD:

  • changements hormonaux;
  • croissance rapide des organes et du système musculo-squelettique, auxquels le système d'approvisionnement en sang n'a pas le temps de s'adapter;
  • infections et maladies antérieures;
  • malformations congénitales;
  • blessures
  • prédisposition héréditaire (VVD chez les parents);
  • névrose;
  • mauvaises habitudes;
  • manque d'activité physique;
  • stress (conflits avec les parents ou les pairs, phobies ou complexes, examens, admission à l'université, etc.).

Les experts notent que très souvent le développement de la dystonie vasculaire végétative est provoqué non pas par un, mais par deux ou plusieurs facteurs.

Symptômes de VVD chez les adolescents

Comme chez l'adulte et l'adolescent, les manifestations de la dystonie végétovasculaire peuvent être extrêmement diverses. Plus souvent dans cette tranche d'âge, les symptômes suivants sont détectés:

  • saute dans la tension artérielle;
  • étourdissements et assombrissement des yeux (parfois évanouissement);
  • tachycardie ou instabilité du pouls;
  • cardialgie;
  • instabilité émotionnelle;
  • sensation de manque d'air et de soupirs fréquents;
  • dyspnée;
  • froideur des bras et des jambes;
  • maux de tête récurrents de nature différente;
  • rougeur ou pâleur de la peau du visage;
  • tendance à la transpiration;
  • fatigue;
  • augmentation ou aggravation de l'appétit et des troubles digestifs;
  • fièvre soudaine;
  • urination fréquente.

Les experts notent que les filles sont plus souvent des symptômes plus prononcés de nature psycho-émotionnelle, et les gars - douloureux. Le plus souvent, les adolescents émotionnels, labiles ou traumatiques souffrent de VVD, qui sont extrêmement inquiets même pour une raison mineure.

Leur humeur se détériore souvent, une dépression peut se développer, des caractéristiques telles que les larmes et même l'hystérie sont caractéristiques. En plus de la transpiration accrue, ces enfants ont souvent une production accrue de sébum. Certaines personnes ont une mauvaise tolérance à la chaleur ou au froid, un gonflement se produit.
Avec une exacerbation du TRI, les adolescents peuvent vivre des crises et des crises de panique.

Les experts notent que généralement pour cette catégorie d'âge, une diminution de la pression artérielle est caractéristique.

Souvent, la dystonie végétative-vasculaire chez les adolescents ne provoque pas de graves déviations de l'état de santé. Cependant, dans certains cas graves, cette maladie devient la cause du développement d'une hypertension artérielle persistante à l'âge de 30 ans.

Diagnostic de VSD chez les adolescents

Parfois, un neurologue peut ne pas être suffisant pour diagnostiquer un adolescent et des consultations avec un cardiologue, un endocrinologue, un gastro-entérologue, un optométriste et un pédiatre peuvent être recommandées. Selon le cas clinique, les études suivantes sont prescrites pour confirmer le diagnostic:

  • ECG;
  • Echo-KG;
  • REG;
  • ECHO EG;
  • Échographie des vaisseaux de la tête et du cou, de la glande thyroïde;
  • un test sanguin pour les niveaux d'hormones;
  • Angiographie IRM des vaisseaux cérébraux, etc..

Traitement des VVD chez les adolescents

La tactique de traitement des VSD chez les adolescents est déterminée par la gravité et la nature des symptômes. Dans la plupart des cas, le médecin essaie de commencer un traitement sans médicament.
Tous les adolescents atteints d'une telle maladie sont recommandés:

  1. Respect du régime de la journée: repos suffisant la nuit et l'après-midi, bonne organisation de l'horaire de travail, promenades au grand air, restrictions de regarder la télévision et de passer du temps près de l'ordinateur.
  2. Activité physique suffisante: éducation physique, sports, randonnée pédestre, activités de plein air (jouer avec le ballon, faire du vélo, nager, etc.).
  3. Une nutrition bien organisée: une quantité suffisante de vitamines et minéraux (notamment potassium et magnésium), l'exclusion des produits qui activent le système nerveux (café, boissons énergisantes, aliments épicés, etc.).
  4. Rejet des mauvaises habitudes.
  5. Minimisation du stress: un climat psychologique favorable dans la famille, l'école, l'entreprise, etc..

Le complexe des mesures ci-dessus peut être complété par les procédures physiothérapeutiques suivantes qui ont un effet bénéfique sur l'état du système nerveux:

  • douche froide et chaude;
  • massage: tête, zone du col, général;
  • aromathérapie;
  • phytothérapie (décoction d'agripaume, de menthe, de mélisse, de rose sauvage et avec hypotension: préparations d'aralia, de citronnelle et de ginseng);
  • balnéothérapie: bains au sel de mer, extrait d'aiguilles de pin, bains de perles;
  • magnétothérapie;
  • réflexologie.

De nombreux experts recommandent aux adolescents de promouvoir la réalisation de soi et l'élimination des complexes d'art-thérapie ou de cours de loisirs.
Si l'ensemble du complexe des mesures conservatrices et non pharmacologiques ci-dessus n'a pas l'effet nécessaire, le spécialiste peut prescrire les médicaments suivants pour éliminer les manifestations de la VVD:

  • sédatifs: valériane, acide glutamique, glycine, etc.;
  • Suppléments et préparations vitaminiques et minérales pour renforcer le système nerveux et les vaisseaux sanguins;
  • médicaments pour stabiliser la pression artérielle;
  • antidépresseurs (dans les cas graves).

Conclusion

Les manifestations de la dystonie végétative-vasculaire ne doivent pas toujours être laissées sans l'attention voulue des parents d'un adolescent. Si vous soupçonnez le développement de ce syndrome, l'enfant doit subir un examen complet, ce qui permet de différencier cette maladie des autres maladies.

Après cela, le médecin sera en mesure d'élaborer un plan de traitement, qui peut être à la fois non pharmacologique et impliquer la prise de certains médicaments.

L'auto-prescription de médicaments dans de tels cas est inacceptable, car les manifestations de VVD peuvent masquer la pathologie organique des organes (par exemple, le cœur).

Il Est Important D'Être Conscient De Vascularite