Tout sur l'infarctus du myocarde

L'infarctus du myocarde est une lésion cardiaque dangereuse, suivie de l'attribution d'une zone nécrotique. Si une attaque se produit dans 30% des cas, la mort survient. Période particulièrement dangereuse pendant plusieurs heures après le début des manifestations dangereuses. Si vous remarquez une douleur intense dans la zone derrière le sternum, un inconfort est donné au bras, la zone de la mâchoire inférieure, vous devez appeler une équipe d'ambulance. Si le syndrome douloureux est apparu en raison du développement d'une crise cardiaque, il ne peut pas être arrêté avec de la nitroglycérine. Le patient est placé à l'hôpital; une assistance médicale est fournie.

Qu'est-ce que l'infarctus du myocarde?

L'infarctus du myocarde est une lésion d'une région importante du muscle cardiaque à la suite d'une perturbation circulatoire due à une thrombose artérielle. La zone dans laquelle le sang n'entre pas meurt progressivement. Habituellement, les tissus commencent à mourir après 20-30 minutes à partir du moment où le sang a cessé de couler dans l'organe.

Une crise cardiaque est caractérisée par une douleur intense derrière le sternum, qui ne peut pas être arrêtée lors de la prise d'analgésiques standard. Elle donne au bras, à la ceinture scapulaire, ainsi qu'à d'autres parties du corps situées à proximité immédiate de la zone affectée. Lors d'une crise, les patients ressentent un sentiment d'anxiété déraisonnable. Une attaque peut se produire non seulement avec un fort stress psycho-émotionnel, mais aussi avec un repos complet. Le syndrome douloureux dure de 15 minutes à plusieurs heures.

Classification

En médecine, il existe plusieurs options pour la classification de l'infarctus du myocarde, compte tenu de la variété des facteurs, en particulier de son évolution. Dans la plupart des cas, une forme typique d'infarctus du myocarde se produit. Cette maladie est divisée en sous-espèces suivantes:

  1. Sous-épicardique. Les cellules nécrotiques sont situées principalement près de l'épicarde..
  2. Sous-endocardique. La défaite se manifeste dans l'endocarde.
  3. Intra-muros. La zone nécrotique est située dans le myocarde. C'est l'une des variétés de pathologie les plus dangereuses, car l'épaisseur du muscle cardiaque est affectée..
  4. Transmural. Une partie de la paroi cardiaque est nécrotique. Il s'agit d'une grande variante focale de l'infarctus du myocarde. Dans la plupart des cas, surviennent chez les hommes après avoir atteint l'âge de 50 ans.

La classification de l'infarctus du myocarde comprend des méthodes pour déterminer la forme d'une crise cardiaque en fonction de l'emplacement de la lésion. Si vous ne réalisez pas de tests de diagnostic spéciaux, il est très difficile de déterminer avec précision la zone affectée. Parfois, lorsqu'une attaque survient, il n'y a aucun signe de lésion musculaire, il existe également d'autres facteurs en raison desquels le diagnostic aux stades initiaux est compliqué.

Dans la plupart des cas, un infarctus du myocarde à grande focale est observé. Parfois, au début d'une attaque, la zone touchée est petite, après un certain temps, elle peut augmenter. Lorsqu'une crise cardiaque à petite focale se produit, la maladie se caractérise par une évolution modérée, le risque de complications dangereuses est réduit. Si une thromboembolie n'est pas observée après l'attaque, la probabilité d'insuffisance cardiaque, d'insuffisance cardiaque, d'anévrisme est réduite.

Parmi les variétés de cette maladie, on distingue ces formes atypiques d'infarctus du myocarde:

  1. Abdominal. Souvent, elle est confondue avec une crise de pancréatite, car le syndrome douloureux est principalement localisé dans le haut de l'abdomen. La personne ressent des symptômes supplémentaires, tels que des nausées, une augmentation de la formation de gaz, dans certains cas des vomissements se produisent, des hoquets sont également possibles..
  2. Osmotique. Il peut être confondu avec la phase aiguë du développement de l'asthme bronchique, l'attaque s'accompagne d'un essoufflement, avec une aggravation progressive des symptômes.
  3. Syndrome de douleur atypique. Elle se manifeste dans la mâchoire, à l'avenir la douleur donne au bras, à l'épaule.
  4. Asymptomatique. Une forme indolore d'infarctus du myocarde est extrêmement rare. Se produit généralement chez les diabétiques, dont la sensibilité du système nerveux est considérablement réduite à la suite d'une maladie chronique..
  5. Cérébral C'est rare, mais l'une des formes les plus complexes. S'applique également aux formes atypiques de crise cardiaque. Il y a des signes de nature neurologique. Des étourdissements sont visibles, avec une aide intempestive, une perte de conscience est possible.


En se concentrant sur la multiplicité, les experts distinguent différents types d'infarctus du myocarde. Les principales variétés:

  1. Primaire.
  2. Récurrent. Se produit dans les 2 mois suivant la première attaque.
  3. Répété. Il apparaît plus de 2 mois après la première crise cardiaque.

Types de crise cardiaque

La zone de nécrose est déterminée en fonction de la profondeur de la lésion. Habituellement, ce paramètre dépend de l'emplacement de la zone affectée. Différents types d'infarctus du myocarde se distinguent par la zone de nécrose.

Petit sous-endocardique focal

La zone touchée est caractérisée par de petits paramètres, se manifeste dans le segment inférieur du muscle cardiaque. La zone nécrotique est petite non seulement au début de l'attaque, mais est également diagnostiquée après neutralisation de symptômes particulièrement dangereux. Lors de la réalisation d'un ECG, les violations de la structure de l'onde Q n'apparaissent pratiquement pas.

Petit instrument focal

Les études diagnostiques sur l'ECG ne révèlent pas non plus de violations de l'onde Q. La région nécrotique se trouve dans la partie interne du myocarde. Ce type de crise cardiaque est l'un des plus dangereux, car il se propage sur une grande surface. Si les mesures de traitement sont fournies à temps, les médecins pourront corriger les violations. Ce type de crise cardiaque en cas de récupération du patient donne un minimum de complications.

Grand transmural focal

Dans la pratique médicale, il est considéré comme le type le plus dangereux, car il provoque un grand nombre de décès. Dans ce cas, le développement de complications dangereuses est possible. La zone de lésion est une grande partie du myocarde, tandis qu'un segment important du muscle cardiaque est nécrotique. Lors de la réalisation d'un ECG, une onde QS altérée est notée, ce qui indique la forme la plus grave de la maladie.

Grande focale non transmurale

Si un ECG est effectué en temps opportun, une onde Q modifiée est détectée. Malgré le fait que le tableau clinique semble moins dangereux, il existe un risque de complications et, dans certains cas, une issue fatale est possible. Un nombre important de cardiomyocytes sont nécrotiques, mais le myocarde n'est pas complètement atteint..

Phases et stades de la maladie

En médecine, la classification de l'infarctus du myocarde est déterminée par les manifestations internes et externes de cette pathologie. Lorsqu'une grande lésion focale apparaît, les phases suivantes de l'infarctus du myocarde sont distinguées.

Préinfarction

Avec un accès rapide à un médecin, ce diagnostic est posé dans la moitié des cas. Les patients présentent des crises sévères d'angine de poitrine, qui sont progressivement exacerbées. La pathologie est particulièrement dangereuse si les manifestations suivantes se produisent:

  1. Une forte diminution des fonctions corporelles, qui affecte négativement le bien-être du patient.
  2. Insomnie, anxiété accrue.
  3. Fatigue, souvent les gens ne sont pas en mesure d'effectuer une activité même minime.
  4. Faiblesse accrue, contre laquelle l'irritabilité se produit.
  5. Ni le repos, ni les médicaments fréquemment utilisés ne permettent de surmonter les symptômes négatifs..

Le plus net

Dans certains cas, cette phase est appelée ischémique. Cela dure d'une demi-heure à 2 heures. En conséquence, des processus destructeurs se produisent dans les tissus du cœur en raison de l'augmentation de l'ischémie. Les gens ressentent une douleur intense qui commence brusquement. Lorsque la douleur se manifeste, une gêne est apportée à l'épaule, au bras, à la mâchoire, parfois apparaît dans d'autres parties du corps. Dans certains cas, les manifestations d'une crise cardiaque sont confondues avec d'autres, à cause de quoi le diagnostic ralentit, la demande d'aide médicale est retardée.

Tranchant

Il y a une nécrose du tissu cardiaque. Cela dure 2 jours. Pendant ce temps, la zone affectée se dessine, il est facile de l'identifier lors du diagnostic. Si une crise cardiaque ne se produit pas pour la première fois, une augmentation de la zone affectée peut survenir dans les 10 jours, parfois plus. Peut-être l'apparition de troubles circulatoires aigus, la rupture du muscle cardiaque, des caillots sanguins, des arythmies. Au stade aigu d'une crise cardiaque, la température corporelle augmente et la fièvre se développe..

Subaigu

Elle se caractérise par le remplacement d'une zone musculaire nécrotique par du tissu conjonctif. Peut-être le développement de l'insuffisance cardiaque, des arythmies. Une exacerbation des pathologies concomitantes peut survenir. Des problèmes avec le système respiratoire se développent, une congestion est possible, tout en maintenant une température corporelle optimale.

Post-infarctus

Avec le passage de cette étape de l'infarctus du myocarde, un processus de cicatrisation se produit. La fin de cette période survient environ 6 mois après une crise aiguë. Si la lésion est trop importante, l'état de la personne peut s'aggraver. Certains patients atteints de crise cardiaque souffrent d'une rechute de la maladie dans les 3 ans. S'il n'y a pas de complications graves, une augmentation de l'activité physique est montrée, il y a une chance de rétablir l'activité de vie habituelle. La normalisation du rythme cardiaque est possible, des indices normaux apparaissent lors de l'analyse sanguine.

Selon la forme de la crise cardiaque, la nature de la douleur est différente:

  1. Sentiment de plénitude.
  2. Douleur classée comme brûlure.
  3. Pressant.

Dans la phase aiguë de l'infarctus du myocarde, l'un de ces symptômes dans un court laps de temps atteint une intensité maximale, dure plusieurs minutes ou heures. Des crampes sont possibles, mais dans la plupart des cas, la douleur ne diminue pas. L'opération se déroule sans douleur, ce qui est dû aux caractéristiques d'un organisme particulier. Si la douleur persiste pendant longtemps, des dommages aigus à une grande zone du myocarde sont possibles.

Cette phase de la maladie se caractérise par les symptômes suivants:

  1. Douleur dans l'abdomen, vomissements.
  2. Essoufflement grave.
  3. Parfois, la respiration est difficile.
  4. La sueur froide sort.
  5. La faiblesse se développe de façon spectaculaire. Il est possible que la personne ait été engagée dans le travail habituel, puis elle s'est sentie épuisée.
  6. Augmentation de l'anxiété.

Traitement après une crise cardiaque

Le traitement d'une crise cardiaque se produit dans un hôpital, car cette maladie représente une menace pour la vie. Si des symptômes de l'un des stades énumérés de l'infarctus du myocarde sont détectés, une ambulance doit être appelée. Pour déterminer la maladie, clarifier les caractéristiques de la pathologie, un électrocardiogramme est effectué.

Après le rétablissement, la sortie de l'hôpital prévoit une longue période de réadaptation. Les personnes qui ont eu un infarctus du myocarde devraient subir un traitement au sanatorium, consulter régulièrement un cardiologue pour un examen, utiliser des méthodes de diagnostic lorsque la condition s'aggrave. L'objectif de la thérapie dans le traitement de l'infarctus du myocarde est de réduire la douleur, de prévenir la propagation des dommages et d'éliminer également les causes de l'attaque. Le pronostic de la maladie dépend de la justesse de ces mesures thérapeutiques, des caractéristiques du corps du patient.

  1. Restauration de la circulation sanguine. Si la congestion est arrêtée en temps opportun, le pronostic de la vie du patient s'améliore.
  2. Diminution de la zone tissulaire sujette à la nécrose.
  3. Réduction de la douleur.
  4. Prévention d'autres pathologies survenant en arrière-plan d'une crise cardiaque. Avec l'aide de méthodes médicales, parfois chirurgicales, la probabilité de développer des complications est réduite.

De nombreux patients qui sont conscients du risque accru de maladie cardiaque sont intéressés par le type de crise cardiaque. Lors de l'étude des types et des stades de cette maladie, il est nécessaire de répondre en temps opportun à l'apparition de symptômes négatifs, en recherchant une aide médicale. Les signes de toute forme et phase d'une crise cardiaque sont une faiblesse, une douleur, un essoufflement et une transpiration accrue. Pour exclure la probabilité de développer une crise cardiaque, réduire ses conséquences, des mesures diagnostiques sont effectuées, un traitement symptomatique est effectué.

Excitation et stress - un chemin direct vers l'infarctus du myocarde

Chaque année, les cas de maladies cardiovasculaires sont de plus en plus courants. Après tout, l'expression «conduire à une crise cardiaque» a surgi pour une raison. Des troubles et divers types de stress peuvent provoquer un infarctus du myocarde. Mais, vous devez l'admettre, ce n'est pas toujours le cas, car tout le monde, après quelques troubles, ne se plaint pas immédiatement d'inconfort dans la région du cœur. Alors qu'est-ce qu'une crise cardiaque??

Une crise cardiaque est une nécrose d'organe due à un manque aigu d'approvisionnement en sang

Qu'est-ce qu'une crise cardiaque?

Cette condition est précédée d'une maladie coronarienne - une violation de l'apport sanguin au muscle cardiaque du cœur (myocarde) en raison de dommages à la plaque athérosclérotique des artères coronaires. Elle provient du dépôt de graisses, de cholestérol et d'autres lipides (une plaque est leur accumulation), à cause de cela la lumière des vaisseaux se rétrécit. Il est particulièrement dangereux à un jeune âge, car il est alors très vulnérable et peut éclater à tout moment. Si cela se produit, après cela, sous l'influence de la pression artérielle, un caillot de sang se forme à cet endroit. Il convient de noter que ces plaques peuvent être non seulement dans les artères coronaires.

C'est la manifestation même d'une maladie coronarienne aiguë qui se produit lorsque l'apport sanguin à l'une des sections du myocarde s'arrête en raison d'un blocage des caillots sanguins qui, après la mort d'une plaque de cholestérol, augmente avec le temps, jusqu'à ce qu'il occupe toute la lumière de l'artère..

Si l'apport sanguin est perturbé dans l'une des zones du cœur pendant au moins 20 minutes, cette zone gèle, elle manque d'oxygène. Dans ce cas, une nécrose ou une nécrose des cellules se produit (si une grosse artère est bloquée, elles meurent davantage) - il s'agit d'un infarctus du myocarde.

La victime a une douleur thoracique sévère qui ne peut pas être soulagée par le validol ou même la nitroglycérine.

Types de maladies

En plus de la crise cardiaque, il existe d'autres types de crises cardiaques. Le mot «crise cardiaque» en grec signifie «enfreindre», c'est-à-dire «supprimer», pour ne pas permettre au corps de fonctionner pleinement. En plus du muscle cardiaque, une altération de l'approvisionnement en sang peut se trouver dans d'autres parties des organes.

Il existe donc trois types de crise cardiaque:

1. Ischémique ou anémique (blanc)
2. Hémorragique (rouge)
3. Ischémique ou anémique (blanc) avec une ceinture hémorragique

Une crise cardiaque du cerveau, des reins, de la rate, du cœur appartient au premier type - ischémique (l'écoulement de sang dans les vaisseaux s'arrête), une nécrose sèche se produit.

La crise cardiaque du poumon, des intestins, parfois du cerveau et de la rate appartient au deuxième type - hémorragique. Il se produit en raison de la stagnation des veines. Dans les poumons, cela est dû à une nutrition insuffisante du cœur et dans la rate à cause d'une thrombose veineuse. Contrairement au premier type, la zone de nécrose est saturée de sang répandu, elle est donc appelée rouge.

L'infarctus du myocarde est précédé d'une maladie coronarienne.

Et le troisième type de crise cardiaque (blanc avec une ceinture hémorragique) combine les deux premiers types (nécrose sèche avec hémorragie, une couleur claire avec un trait rouge). Cela se produit dans le cœur, les reins et la rate. L'évolution de cette maladie dépend de la localisation et de la taille de la crise cardiaque, ainsi que du site de l'organe, de ses capacités d'adaptation et de régénération.

Un infarctus cérébral et myocardique peut entraîner la mort d'une personne ou provoquer des troubles graves, par exemple une intoxication du corps à la suite d'une rupture des tissus. Cela peut être accompagné de température, de fièvre et de dystrophie organique..

Signes d'une crise cardiaque

Si auparavant une crise cardiaque était une maladie plus ancienne, elle se produit maintenant chez les hommes qui ont un peu plus de 30 ans. Et on ne peut pas en dire autant des femmes, car jusqu'à 50 ans elles sont protégées de la formation de plaques de cholestérol par les hormones sexuelles, en particulier les œstrogènes féminins. Mais, malheureusement, les femmes souffrent beaucoup plus d'une crise cardiaque que les hommes.

Parmi les symptômes de l'infarctus du myocarde, le plus important est une douleur intense à l'intérieur de la poitrine, qui survient soudainement, sans causes externes. On dirait que quelque chose appuie sur le cœur, serre, donne à l'épaule, au dos. Afin de ne pas confondre cette condition avec l'angine de poitrine, vous devez savoir que l'angine de poitrine provient d'une sorte de charge et d'infarctus du myocarde - pas toujours, cela arrive et au repos.

De plus, les pilules du cœur n'aident pas à soulager la douleur, alors n'hésitez pas, mais appelez immédiatement une ambulance. Dans cette condition, il est très important de ne pas perdre une minute.

En plus de la douleur, un essoufflement et même une perte de conscience sont également possibles..

Dans l'infarctus aigu du myocarde, une arythmie se produit, la pression augmente, qui diminue après la disparition de la douleur, la température monte à 38 degrés (parfois c'est l'un des premiers symptômes), le pouls s'accélère.

Chez les personnes atteintes de diabète, une crise cardiaque peut être accompagnée d'aucun symptôme, mais elle constitue également une menace sérieuse pour la vie humaine..

Signes d'une crise cardiaque chez les femmes. Auparavant, seuls les hommes tombaient dans la zone à risque de crise cardiaque, mais maintenant, cela a commencé à toucher les femmes. Il s'avère qu'il est plus difficile de détecter les symptômes d'une crise cardiaque chez la femme que dans le sexe fort. Puisqu'il y a beaucoup de problèmes familiaux sur les épaules des femmes, il ne leur vient même pas à l'esprit qu'elles peuvent développer n'importe quel type de maladie. Les symptômes de crise cardiaque sont facilement confondus avec une simple fatigue, de sorte que la plupart n'y prêtent pas attention.

Les scientifiques ont étudié qu'un mois avant une attaque, il existe de tels signes d'une condition de pré-infarctus: une panne constante, même après le repos; anxiété, insomnie, gonflement, inconfort dans l'abdomen (c'est une caractéristique de la physiologie des femmes, le cœur est plus proche de l'estomac que des hommes), essoufflement et, bien sûr, douleur douloureuse. Si les symptômes sont détectés à temps, une crise cardiaque peut être évitée..

Avec l'infarctus du myocarde, l'ECG sera très informatif

Une attaque chez la femme, comme chez l'homme, commence par une douleur intense, mais en raison du fait que le corps féminin est capable de tolérer de telles sensations, certains soutiennent que la douleur n'est pas si forte, mais ce n'est pas le cas. La douleur donne au cou, au bras gauche, affecte la mâchoire et les dents. Il y a des nausées sévères, des vomissements, des brûlures d'estomac. L'arrière de la tête fait mal, la tête tourne, la perte de conscience est possible, il y a aussi une augmentation de la transpiration froide, de la fatigue et de la raideur du corps se font sentir.

Après une crise cardiaque, les femmes oublient rapidement qu'elles doivent prendre soin d'elles-mêmes. Lorsque ces symptômes disparaissent, les patients reprennent à nouveau la routine de nombreux cas, oubliant que la crise cardiaque peut encore se rappeler.

Signes d'une crise cardiaque chez les hommes. Les hommes manquent complètement de fatigue pré-infarctus et d'insomnie, nous pouvons donc dire qu'ils n'ont absolument aucun signe avant-coureur d'une crise cardiaque, à l'exception d'une douleur cardiaque à la poitrine. Avec une attaque, les nausées sont moins susceptibles de se produire, la douleur se fait plus souvent sentir dans le haut du dos, les bras, les jambes, les coudes, parfois aussi la mâchoire, mais rarement.

Il y a des étouffements et des brûlures dans la gorge ou une sensation de brûlures d'estomac, tout cela s'accompagne de hoquet, la personne pâlit et tombe. Considérant qu'une forte moitié de l'humanité n'est pas capable de supporter une douleur aiguë, contrairement aux femmes, elles demandent immédiatement de l'aide, elles se sauvent, elles tolèrent plus facilement la maladie.

Divers symptômes chez les hommes et les femmes sont causés par leurs caractéristiques physiologiques:

  • le cœur masculin est beaucoup plus gros que la femelle;
  • le cœur d'une femme bat plus souvent que celui d'un homme (une femme a en moyenne 80 battements, un homme a 70-75 battements), mais cela dépend toujours des caractéristiques de chaque organisme, 75-80 battements par minute sont considérés comme la norme, avec l'âge le nombre de battements diminue à 60.

En raison du fait que toutes les personnes ne sont pas éduquées dans le domaine de la médecine, beaucoup peuvent confondre les symptômes d'une crise cardiaque et d'un accident vasculaire cérébral, sans savoir ce qui arrive vraiment à la personne. Si les gens pouvaient apprendre à bien distinguer ces symptômes, de nombreux décès pourraient être évités..

Ainsi, les signes d'un AVC sont:

  1. engourdissement des bras, des jambes
  2. raideur temporaire des mouvements du visage et du corps d'un seul côté (paralysie)
  3. vertiges
  4. incapacité à marcher en douceur ou même à garder les pieds (perte d'équilibre)
  5. Forts maux de tête
  6. opacification de la raison
  7. discours flou
  8. perte de perception (la communication avec quelqu'un est presque impossible)
  9. déficience visuelle, cécité temporaire.

Les différences entre la crise cardiaque et les symptômes de l'AVC sont très importantes..

Le seul ennemi de ces maladies est le temps, il est donc très important d'hospitaliser le patient dès l'apparition des premiers symptômes.

Les causes de la maladie

Étant donné que le coupable de tout est la plaque de cholestérol, la cause de ses dommages peut être une pression artérielle élevée et un rythme cardiaque excessif. Par conséquent, il est possible qu'une surchauffe au soleil et un stress physique ou émotionnel grave puissent y contribuer. Il convient de noter que les mêmes facteurs affectent l'apparence de l'AVC. Mais le plus souvent, une crise cardiaque se produit au repos, peut-être même pendant le sommeil, les scientifiques disent que cela se produit le matin.

Ainsi, la principale cause de crise cardiaque est l'athérosclérose. Il peut être génétiquement hérité si des proches ont souffert d'une maladie coronarienne avant l'âge de la retraite, d'un AVC ou d'une crise cardiaque. Et l'athérosclérose provoque tout d'abord un mauvais mode de vie.

Voici une liste de ce qui nuit à notre corps et conduit à une conséquence telle qu'une crise cardiaque:

  • tabagisme et alcool;
  • embonpoint, dépôt d'excès de graisse provenant de la consommation d'aliments riches en calories;
  • mode de vie sédentaire;
  • hypertension artérielle;
  • Diabète.

Dans les premières heures après une attaque, il est nécessaire de donner des médicaments qui fluidifient le caillot sanguin

Pour les femmes, contrairement aux hommes, le risque de crise cardiaque n'existe que pendant la ménopause. Mais les hommes chauves entrent dans la catégorie de risque parmi les sexes les plus forts, car la calvitie se produit à partir d'une quantité excessive d'androgènes (hormones), auxquels le corps réagit en augmentant la pression artérielle et en augmentant le cholestérol sanguin.

Diagnostic de crise cardiaque

Tout d'abord, un ECG est effectué pour l'infarctus du myocarde. Les changements sont clairement visibles sur l'électrocardiogramme: ST augmente avec un renflement. Pour vérifier le site inférieur de la lésion, l'ECG est placé au point V3R ou V4R peut, ils sont situés sur le côté droit de la poitrine. De plus, ils vérifient également dans les zones des dérivations postérieures avec l'enveloppe d'occlusion V7 - V9, puis une onde Q. pathologique apparaît. Mais l'ECG ne montre pas toujours les données ci-dessus.

S'il y a des dommages dans le segment ST isolé par dépression ou avec conduction intraventriculaire, alors ces indicateurs ECG sont absents. Mais alors un tel examen montre avec précision la régularité et la vitesse du rythme cardiaque (la présence d'arythmies), qui peuvent être utilisées pour déterminer les problèmes cardiaques.

Pour connaître les zones touchées et leur degré de lésion, une échocardiographie (échographie cardiaque) est réalisée. Avec son aide, vous pouvez voir des changements structurels dans le cœur. La précision du diagnostic dépend de la qualité d'image de l'image. Comme pour l'ECG, il y a des cas où l'échocardiographie ne montre pas d'anomalies pathologiques, mais cela ne confirme pas l'absence d'IHD ou la présence d'une crise cardiaque. Mais dans la plupart des cas, l'étude offre toujours la possibilité de découvrir les complications de l'infarctus du myocarde.

Une scintigraphie est également réalisée. Un patient reçoit un médicament - un radio-indicateur (il n'est pas toxique) ayant une molécule vectorielle et un isotope. Un tissu, un liquide ou un organe absorbe une molécule vectorielle et l'isotope transmet des rayons gamma, qui sont capturés par une caméra gamma spéciale. De cette façon, un site du cœur est examiné. Grâce à cette méthode, il est possible de déterminer avec précision l'emplacement des plaques athérosclérotiques dans la maladie coronarienne et les zones de nécrose dans la crise cardiaque.

Cet examen de haute qualité, après l'avoir effectué, le médecin est beaucoup plus facile de prescrire un traitement. Également pendant la période de traitement, la scintigraphie montre l'efficacité de l'utilisation de médicaments spécifiques, et il devient clair s'ils donnent ou non le résultat escompté..

Un test sanguin général montre une augmentation du nombre de globules blancs, qui change avec une augmentation partielle de l'ESR. La présence dans le sang d'une quantité excessive d'enzymes (aspartate aminotransférase, fractions MV de créatine phosphokinase, lactate déshydrogénase, etc.) indique une nécrose dans le cœur, elles sont appelées marqueurs ou biomarqueurs.

Le principal indicateur est le marqueur troponine, c'est lui qui indique les dommages aux cardiomyocytes et le fait beaucoup mieux que la créatine phosphokinase. Les niveaux élevés de troponine durent des 4 à 6 premières heures d'une attaque à 7 à 12 jours. C'est pourquoi la durée de son augmentation indique la présence de nécrose, si elle est plus ou moins, alors la cause n'est pas une crise cardiaque. Il convient de noter que la troponine peut détecter la maladie à ses derniers stades. Connaissant la quantité de troponine, il n'est plus nécessaire d'étudier la lactate déshydrogénase.

Comme une crise cardiaque est très dangereuse pour la vie humaine, une ambulance doit être appelée immédiatement

Il existe d'autres biomarqueurs qui ne restent pas dans un état élevé aussi longtemps que la troponine est la créatine phosphokinase. L'activité de la fraction MV de créatine phosphokinase (MV-CPK) augmente au début des premières heures d'une crise cardiaque à 6-12 heures et continue d'augmenter jusqu'à 18-24 heures, et le lendemain elle revient à la normale. MV-CPK peut augmenter pour d'autres raisons: avec myopathie, insuffisance rénale, lésions des muscles squelettiques. Par conséquent, pour un diagnostic correct, d'autres méthodes d'examen sont également prises en compte..

De plus, un cathétérisme cardiaque est effectué: un mince tube flexible est inséré à travers le bras ou l'aine dans l'artère, atteignant les artères coronaires, ainsi ils apprennent comment le flux sanguin dans les cavités cardiaques se produit et quelle pression artérielle; prendre des échantillons de sang à partir de là et examiner les artères à l'aide d'une radiographie. Avec la cathétérisation, l'angiographie coronaire.

Premiers secours

Comme une crise cardiaque est très dangereuse pour la vie d'une personne, vous devez appeler immédiatement une ambulance. Chaque minute est précieuse avant l'arrivée du médecin, car l'attaque se réveille, de sorte que le patient doit recevoir des soins d'urgence pour l'infarctus du myocarde.

  • Le patient doit être en position couchée et respirer de l'air frais.
  • Il est nécessaire de mesurer la pression artérielle, si elle n'est pas basse, puis de donner un comprimé de nitroglycérine. Après 5 minutes, répétez si la douleur persiste..
  • Donnez un comprimé d'aspirine à 500 mg.
  • Comportez-vous calmement (il est très important de ne pas paniquer) et rassurez le patient que tout ira bien pour lui. Tout malaise ne fera qu'aggraver le cœur.

Après l'arrivée de l'ambulance, fournissez tous les documents médicaux du patient qui étaient à la maison, parlez de ce dont il était malade, de ce qui le dérangeait, etc..

S'il arrivait que pendant l'attaque, personne ne soit là (cela, bien sûr, est très dangereux, il y a un risque de s'évanouir en quelques secondes), alors la victime devrait savoir quoi faire.

  • Tout d'abord, pour vous forcer à être calme.
  • Il faut respirer (profondément) et souvent tousser, comme dans la bronchite, essayer de cracher des mucosités. Inspirez de l'air avant chaque toux. Toux fréquemment et vigoureusement, toutes les 2 secondes. Si cela est fait, il est possible d'améliorer le travail du cœur jusqu'à l'arrivée des secours. Grâce à la respiration profonde, le sang est enrichi en oxygène.
  • Et le dernier: la pression sur le cœur améliore également ses coups, vous pouvez le serrer un peu.

Traitement de l'infarctus du myocarde

Une crise cardiaque est divisée en grande focale (étendue) et petite focale. Un grand danger est une crise cardiaque étendue de la paroi myocardique antérieure, car, contrairement à une petite focale (où de petites zones sont affectées par la nécrose), elle paralyse une grande partie du cœur. En même temps, en plus des douleurs cardiaques, la victime n'est pas capable de penser, de parler, de bouger, etc..

En raison du fait que les médecins ont peur de risquer l'état de la victime, soupçonnant au moins de petites manifestations de petite crise cardiaque focale ou étendue, tous les patients sont envoyés en réanimation cardiologique.

En cas d'infarctus focal important, une diffibrillation cardiaque, une stimulation électrique ou une ventilation mécanique peuvent être nécessaires. Après avoir amélioré l'état, la victime est transférée dans la salle, assurant le repos et le repos au lit..

Le traitement d'une crise cardiaque étendue est effectué à l'aide de médicaments ou d'une intervention chirurgicale (une transplantation cellulaire est possible). La thérapie dure longtemps car après tout type de crise cardiaque, il n'est pas facile de retrouver la santé.

Mouvement et air frais - la meilleure prévention des crises cardiaques

Il est nécessaire de sauver une personne dans les premières heures après une attaque, l'aide est de dissoudre immédiatement le caillot sanguin et de rétablir la circulation sanguine.

Pour ce faire, il existe des médicaments spéciaux qui fluidifient le caillot sanguin, parmi lesquels l'acide acétylsalicylique (aspirine). Elle a également mis en garde contre la formation de nouveaux caillots sanguins..

Les bêtabloquants sont également utilisés pour traiter cette maladie. Leur objectif est de réduire la demande en oxygène du muscle cardiaque, sauvant ainsi les cellules de la mort. De ce fait, la charge sur le cœur est réduite, ce qui est très utile pour le patient.

Parfois, les médicaments n'aident pas, alors le médecin suggère de faire une angioplastie par ballon coronaire - il s'agit d'une méthode invasive sous anesthésie locale, avec elle, les plaques athérosclérotiques qui peuvent se former à nouveau après une crise cardiaque sont détruites. En outre, le pontage aortocoronaire est effectué par une méthode chirurgicale. Cette opération est assez compliquée, car elle est réalisée à cœur ouvert lors d'un pontage cardiopulmonaire. En même temps, ils font une autre façon de fournir du sang à cette partie du cœur où il n'est pas entré.

La décision de traitement appropriée est prise par le cardiologue, le patient n'a besoin que de patience et de repos au lit strict jusqu'à ce que l'état s'améliore, alors vous pouvez vous asseoir et marcher un peu.

Nutrition

Une bonne nutrition est d'une grande importance pour restaurer le travail du cœur, car grâce aux nutriments, il est possible de réguler le travail de nombreuses fonctions du corps, ainsi qu'en refusant les aliments gras et riches en calories, il est facile d'éviter le développement de l'athérosclérose et de réduire la charge sur le travail du muscle cardiaque. Par conséquent, le régime améliore le fonctionnement du tractus gastro-intestinal et empêche le dépôt de cholestérol.

Il est nécessaire de limiter l'apport de protéines, à l'exception des végétaux, à 90 g, des glucides à 300 g, et du sucre à 50 g, des graisses à 70 g. La teneur en calories ne doit pas dépasser plus de 1500 kcal par jour. N'utilisez pas plus de 3 g de sel et buvez du liquide jusqu'à 1 litre par jour.

Après une crise cardiaque, un régime spécial est recommandé..

Au début, vous devez boire beaucoup de jus de fruits, mais en petites portions - le jus de tomate est utile, il dilue le sang. En outre, vous pouvez toujours du thé faible, du kéfir, mais pas plus d'un demi-litre par jour. Le troisième jour, mangez 6-7 fois en petites portions, mais pas plus de 1000 kcal, la quantité de liquide peut être légèrement augmentée, et donc 5 jours. Ensuite, ne buvez pas plus d'un litre de liquide, mangez 5 fois par jour en portions égales jusqu'à 1500 kcal.

Les plats doivent être bouillis, cuits, cuits, cuits à la vapeur et souvent sous forme de purée de pommes de terre. Salez le plat uniquement avec les repas. Vous devez catégoriquement refuser les plats marinés et salés, le porc bouilli, le hareng, les légumineuses, les bouillons de champignons et de poisson, le lait, les bonbons, divers bouillons, le vin, le café et le thé fort..

Voici une liste des aliments que vous pouvez manger:

  • pain de seigle ou de blé (de préférence séché, non frais, à partir de farine de première ou deuxième catégorie), pain de régime, biscuits secs sans crèmes;
  • poisson, mais non gras (plie, gobie, goberge, carpe, lotte, poisson des glaces, morue safran, sandre, perche de rivière, brochet, merlu); les variétés audacieuses sont autorisées, mais avec modération (saumon rose, saumon kéta, bar, hareng faible en gras, espadon, thon, chinchard), les fruits de mer (algues, crevettes, calmars) sont également possibles;
  • soupes de légumes (en purée ou en purée), ajoutez-y des légumes verts, assaisonnez avec de la crème sure, de l'huile végétale;
  • œufs (omelette à la vapeur de protéines recommandée) et lait faible en gras, également fromage cottage, kéfir, yaourt, yaourt, sauf la crème sure - il est utilisé comme vinaigrette pour les plats;
  • les légumes, parmi lesquels le chou-fleur, les pommes de terre, les betteraves, les carottes, le melon, les courgettes, la salade, les tomates, les concombres sont utiles. Il vaut mieux essayer de ne pas manger de pois verts et de chou blanc;
  • une variété de céréales préparées dans du lait ou de l'eau, les plus préférées sont l'avoine, la semoule et le sarrasin (il est utile de manger le matin);
  • les fruits et les baies, la gelée, les fruits cuits, la confiture, les pommes au four, le miel, mais n'abusez pas de ces bonbons, car l'excès de sucre fait du mal;
  • sauces maison (tomate, crème sure, lait, sauce aux fruits et légumes);
  • parmi les épices, la vanilline, le laurier, la cannelle, l'acide citrique, le poivron rouge sont autorisés;
  • jus de légumes et de fruits.

Une bonne nutrition pour restaurer le travail du cœur est une bonne nutrition

Veuillez noter que vous devez manger 5-6 fois par jour, le régime alimentaire doit être varié. Lors de la préparation des premier et deuxième plats, ne soyez pas paresseux pour combiner différents produits. Par exemple, des pommes de terre avec une salade de concombres et de tomates ou de la bouillie avec de la vinaigrette (vous pouvez au lieu du caviar de salade de légumes), etc. Après tout, une nourriture saine doit toujours être riche en divers oligo-éléments et vitamines. La nuit, buvez du kéfir ou mangez du yaourt.

Rééducation après un infarctus du myocarde

Apparemment, beaucoup s'intéressent à la question: est-il possible de vivre comme avant après une crise cardiaque? Il est difficile de répondre, car tout dépend de la gravité de la maladie. Supposons qu'avant que le patient travaille comme constructeur et après une crise cardiaque, il est peu probable qu'il puisse reprendre son activité, car une activité physique intense est nuisible.

La rééducation après un infarctus du myocarde dure longtemps. Après tout, cette maladie ne doit pas être plaisantée, elle incite une personne à penser à son mode de vie et à le changer.

Il est très important de ne pas vous inquiéter, de croire au succès du traitement, de vous installer positivement et d'essayer de profiter pleinement de la vie. Nous pouvons dire que ceux qui ont subi une crise cardiaque ont eu une autre chance de vivre à nouveau.

Le traitement commence à l'hôpital et après l'amélioration peut se poursuivre à la maison. L'activité physique augmente progressivement, en aucun cas fortement. Bouger c'est bien, mais après l'avoir fait, il faut le faire avec soin. Il y a une gymnastique lente spéciale pour cela. Voici un exemple de mouvement: marcher d'abord sur une surface plane, puis dans les escaliers. Soit dit en passant, la dernière - ascension vers le haut - indique si une personne est à nouveau prête pour une vie active.

Si le patient monte calmement au 3-4e étage, sans essoufflement ni douleur thoracique, la santé se rétablit. Pour des résultats plus précis, utilisez le test de charge dosée sur un tapis roulant ou un vélo. Cela se fait sous la supervision d'un spécialiste. Mais le médicament devra être pris toute ma vie, même si je me sens normal. C'est probablement à cause de la prise de médicaments. Ne jamais les annuler.

Le sexe est-il possible après une crise cardiaque? Immédiatement impossible, car c'est aussi beaucoup d'activité physique, surtout pour les hommes. Avec une amélioration de la condition, c'est possible, mais, tout d'abord, cela vaut la peine de consulter un médecin, car tout dépend du type et du type de crise cardiaque, ainsi que de ses complications. Convenez que l'intimité doit être appréciée, pas une nouvelle crise cardiaque. À cet égard, vous pouvez réduire la charge pendant les rapports sexuels, par exemple, la position sur le côté. Le partenaire doit être le même, la situation est la même, sans expérimentation et passion arrogante!

Les conséquences et la prévention de la maladie

Les conséquences les plus graves chez l'adulte après une crise cardiaque étendue de la paroi myocardique antérieure. Moins de complications d'un petit infarctus du myocarde focal de la paroi latérale ou postérieure.

Un grand infarctus focal implique:

Dans une crise aiguë d'une crise cardiaque, quel que soit son emplacement, un choc cardiogénique, des arythmies sévères (la pression peut diminuer), une insuffisance ventriculaire gauche, une perte de conscience, une menace de mort sont inhérents. Les complications peuvent inclure: récidive d'une crise cardiaque, psychose aiguë, ruptures du myocarde, altération de l'hématopoïèse, anévrisme du ventricule gauche, insuffisance cardiaque, saignement des ulcères d'estomac.

Si le diagnostic n'est pas identifié à temps, cela permettra d'éviter des dommages importants au site de nécrose. Dans le cas où la thérapie prescrite donnera un résultat positif, une cicatrice se formera dans le myocarde après l'attaque (cela se produira après six mois de traitement).

L'infarctus du myocarde est très dangereux, car une fibrillation soudaine des ventricules (un type d'arythmie) qui se produit à la suite de la maladie peut entraîner la mort. En témoignent les tristes statistiques: avant d'arriver à l'hôpital, la moitié des patients meurent et un tiers à l'hôpital en raison de complications graves. Et ceux qui ont survécu ont une cicatrice sur leur cœur pour toujours, la cicatrice ne se résout pas. Bien sûr, ces informations semblent effrayantes, mais vous ne devriez pas avoir peur, elles peuvent être évitées..

Le miel contient des substances qui agissent positivement sur le muscle cardiaque, améliorent la circulation sanguine et dilatent les vaisseaux sanguins.

Connaissant les causes d'une crise cardiaque, vous pouvez prévenir sa survenue. Habituellement, vous ne pouvez pas vous débarrasser de l'hérédité, mais vous pouvez vous débarrasser d'autres facteurs prédisposants.

De quelle manière? En voici une liste:

  1. mouvement et air frais - c'est exactement ce qui améliore la circulation sanguine et enrichit le sang en oxygène;
  2. prévention ou traitement de l'hypertension: si la tension artérielle augmente, essayez de ne pas sortir par temps chaud;
  3. normaliser la pression en buvant la pilule appropriée; ne commencez pas l'hypertension, pour ce mouvement trop;
  4. tabagisme et alcool;
  5. surpoids: s'il y en a un, essayez de le perdre et ne gagnez pas plus.

Méthodes alternatives de traitement d'une crise cardiaque

Pour le traitement de la crise cardiaque, vous pouvez utiliser des remèdes populaires.

  • Dans un hachoir à viande, broyez 200 g d'ail et 1 kg de canneberges, mélangez le tout avec 100 g de miel. Laisser reposer 3 jours, puis boire 1 cuillère à dessert 2 fois par jour avant les repas.
  • Broyer 2-3 oignons, jeter dans de l'eau bouillie tiède (vous avez besoin d'eau un peu plus d'une tasse), laisser reposer 7 heures, filtrer. L'infusion se boit un demi-verre avant un repas.
  • Prenez une quantité égale de miel et de jus d'oignons, mélangez tout. Prendre 2-3 fois par jour pour 1 cuillère à soupe. cuillère. Avec 2 kg de miel, mélangez 1 kg de chokeberry. Il y a 1 cuillère à soupe. une cuillère par jour.
  • Mangez des pommes (elles renforcent les vaisseaux sanguins et éliminent les toxines) ou 100 g d'abricots secs. Le zeste de citron améliore le fonctionnement du cœur grâce à la teneur en huiles essentielles qu'il contient. Elle a besoin d'être mâchée.
  • Mélanger 100 g de noix broyées avec 2 cuillères à soupe. cuillères à soupe de miel (de préférence sarrasin). Divisez en trois doses. Les noix contiennent de nombreuses substances utiles nécessaires à la formation du sang: magnésium (a un effet vasodilatateur), fer, zinc, vitamines B, etc..
  • Le miel est très utile, il peut simplement être mangé ou dissous dans de l'eau tiède, du thé - auquel cas il aura un effet calmant. Vous pouvez manger avec des fruits. Le miel contient des substances qui agissent positivement sur le muscle cardiaque, améliorent la circulation sanguine et dilatent les vaisseaux sanguins..
  • Étant donné que presque toutes les noix aident les vaisseaux sanguins et le cœur, les amandes amères sont très bénéfiques. Mangez 1 noix par jour, ça suffit.
  • Prenez 4-5 têtes d'ail, 10 citrons, 1 kg de miel. Pressez le jus des citrons, ajoutez le miel et l'ail moulu. Laisser 1 semaine. Prenez 1 cuillère à café par jour. Recommandé pour l'essoufflement, ainsi que pour l'angine de poitrine.

Tout traitement doit être discuté avec votre professionnel de la santé. Mais l'essentiel pour la récupération est de garder son calme, car le cœur réagit à toute excitation en premier lieu, et il reçoit son soi-disant «stress» de la négativité. Maintenir la paix et une attitude positive, il est beaucoup plus facile de guérir votre cœur endommagé, alors ne vous inquiétez pas, mais soyez traité avec les différentes méthodes suggérées, en particulier avec bonne humeur, en croyant en votre force et en la réussite de vaincre la maladie.

Tout sur l'infarctus du myocarde: causes, symptômes, diagnostic et premiers secours

L'infarctus du myocarde est au centre de la nécrose du muscle cardiaque, qui se développe dans le contexte d'un trouble aigu de la circulation sanguine dans les artères coronaires. Si nous parlons des dommages myocardiques en général, la crise cardiaque est la pathologie la plus courante. Cette condition est une indication directe de l'hospitalisation du patient dans le service spécialisé, car sans la fourniture de soins médicaux qualifiés, elle peut entraîner la mort..

Compte tenu du danger de la pathologie, il vaut mieux la prévenir que la traiter. C'est pourquoi, en cas de suspicion de maladie coronarienne (CHD) et d'autres troubles cardiaques, il est important de demander immédiatement l'aide d'un spécialiste pour prévenir la formation d'une maladie telle que l'infarctus du myocarde.

Les causes

Pour comprendre ce qu'est une crise cardiaque, il est extrêmement important de comprendre les causes qui la provoquent. L'athérosclérose peut être qualifiée avec certitude de l'une des principales raisons contre lesquelles le développement de cette condition se produit. Cette maladie, dont la base pathogénique est une violation du métabolisme des graisses dans le corps.

Dans le contexte d'un excès de cholestérol et de lipoprotéines, ils se déposent dans la lumière des vaisseaux avec la formation de plaques caractéristiques. En cas de blocage des artères coronaires, une crise cardiaque se produit. Plus en détail, il y a alors trois composantes principales de l'athérosclérose, en raison desquelles peuvent se former des troubles circulatoires dans les artères coronaires, à savoir:

  • Rétrécir la lumière des vaisseaux sanguins à la suite du dépôt de plaques sur leurs parois. Elle conduit également à une diminution de l'élasticité de la paroi vasculaire..
  • Un vasospasme qui peut survenir au milieu d'un stress sévère. En présence de plaques, cela peut entraîner une perturbation aiguë de la circulation coronaire.
  • La séparation de la plaque des parois vasculaires peut provoquer une thrombose artérielle et, pire, un infarctus du myocarde (dommages).

Ainsi, l'athérosclérose est la principale cause d'infarctus du myocarde, qui est une condition plutôt dangereuse et doit être soumise à correction.

Le risque d'une maladie telle qu'une crise cardiaque est considérablement augmenté par les facteurs suivants:

  • Mauvaise hérédité. Les pathologies du système cardiovasculaire chez les proches parents jouent un rôle.
  • Mauvaise alimentation et mode de vie sédentaire. Ces facteurs conduisent à la formation d'une condition chez l'homme comme l'obésité.
  • Obésité. Un excès de graisse entraîne le dépôt direct de plaques sur les parois des vaisseaux sanguins.
  • Mauvaises habitudes. L'alcool et le tabagisme provoquent un vasospasme.
  • Troubles endocriniens Les patients diabétiques sont plus sujets aux changements de la circulation cardiaque. Cela est dû à l'effet négatif de cette maladie sur les vaisseaux.
  • Une histoire de crises cardiaques.

Troubles de la pression se manifestant par une hypertension persistante, un stress constant peut également provoquer une crise cardiaque.

Symptômes

Les symptômes de l'infarctus du myocarde dépendent directement de son stade. Au stade des dommages, les patients peuvent ne pas se plaindre, mais certains ont une angine instable.

Au stade aigu, les manifestations suivantes sont observées:

  • Douleur intense au cœur ou derrière le sternum. Irradiation possible. La nature de la douleur est individuelle, mais le plus souvent elle est écrasante. La gravité de la douleur dépend de la taille de la lésion.
  • Parfois, la douleur est complètement absente. Dans ce cas, la personne pâlit, la pression augmente considérablement, le rythme cardiaque est perturbé. De plus, avec cette forme, la formation d'asthme cardiaque ou d'oedème pulmonaire est souvent observée.
  • À la fin de la période aiguë, dans le contexte des processus nécrotiques, il peut y avoir une augmentation significative de la température, ainsi qu'une augmentation de l'hypertension.

Dans le cas d'un parcours effacé, les manifestations sont totalement absentes, et la présence d'un problème ne peut être suspectée que lors d'un ECG. C'est pourquoi il est si important de subir des examens préventifs par des spécialistes.

Il faut dire sur les formes atypiques de la période aiguë. Dans ce cas, le syndrome douloureux peut être localisé dans la gorge ou les doigts. Très souvent, de telles manifestations sont caractéristiques des personnes âgées présentant des pathologies cardiovasculaires concomitantes. Il convient de noter que le cours atypique est possible exclusivement dans la phase aiguë. À l'avenir, la clinique de la maladie de l'infarctus du myocarde chez la plupart des patients est la même.

Dans la période subaiguë, avec l'infarctus du myocarde, une amélioration progressive se produit, les manifestations de la maladie deviennent progressivement plus faciles, jusqu'à sa disparition complète. Par la suite, l'état se normalise. Aucun symptôme.

Premiers secours

Comprendre ce que c'est - l'apparition de l'infarctus du myocarde, il est important de réaliser que la fourniture de premiers soins joue un rôle important. Donc, si vous soupçonnez cette condition, il est important d'effectuer les mesures suivantes:

  1. Appelle une ambulance.
  2. Essayez de rassurer le patient.
  3. Fournir un accès gratuit à l'air (se débarrasser des vêtements serrés, ouvrir la fenêtre).
  4. Allongez le patient dans son lit de manière à ce que la moitié supérieure du corps se situe au-dessus de la partie inférieure.
  5. Donnez un comprimé de nitroglycérine.
  6. En cas de perte de conscience, procéder à une réanimation cardio-pulmonaire (RCR).

Il est important de comprendre qu’une maladie appelée infarctus du myocarde est une maladie mortelle. Et le développement de complications et même la vie du patient dépendent de la justesse des premiers soins et de la rapidité du début des mesures médicales..

Classification

Les crises cardiaques sont classées selon les critères suivants:

  • Taille de la lésion.
  • Profondeur de la défaite.
  • Modifications du cardiogramme (ECG).
  • Localisation.
  • La présence de complications.
  • Syndrome de la douleur.

En outre, la classification de l'infarctus du myocarde peut être basée sur les stades, qui sont quatre: lésions, aiguës, subaiguës, cicatrices.

Selon la taille de la zone touchée - petit et grand infarctus focal. Une lésion d'une zone plus petite est plus favorable, car aucune complication telle qu'une rupture cardiaque ou un anévrisme n'est observée. Il convient de noter que, selon des études, plus de 30% des personnes qui ont eu une petite crise cardiaque focale ont une transformation de la focalisation en une grande focale.

Pour les violations de l'ECG, deux types de maladies sont également notées, selon qu'il existe ou non une onde Q pathologique. Dans le premier cas, au lieu d'une dent pathologique, un complexe QS peut se former. Dans le second cas, la formation d'une onde T négative.

Compte tenu de la profondeur de la lésion, les types de maladies suivants sont distingués:

  • Sous-épicardique. La lésion est adjacente à l'épicarde..
  • Sous-endocardique. La lésion est adjacente à l'endocarde.
  • Intra-muros. Une section de tissu nécrotique est située à l'intérieur du muscle.
  • Transmural. Dans ce cas, la paroi musculaire est affectée sur toute son épaisseur..

En fonction des conséquences, on distingue les espèces simples et compliquées. Un autre point important dont dépend le type de crise cardiaque est la localisation de la douleur. Il existe un syndrome douloureux typique localisé dans la région du cœur ou derrière le sternum. De plus, des formes atypiques sont notées. Dans ce cas, la douleur peut irradier (donner) à l'omoplate, à la mâchoire inférieure, à la colonne cervicale, à l'abdomen.

Étapes

Le développement d'un infarctus du myocarde est généralement rapide et impossible à prévoir. Néanmoins, les experts identifient un certain nombre d'étapes que la maladie traverse:

  1. Dommage. Pendant cette période, il y a une violation directe de la circulation sanguine dans le muscle cardiaque. La durée de l'étape peut aller d'une heure à plusieurs jours.
  2. Tranchant. La durée de la deuxième étape est de 14 à 21 jours. Au cours de cette période, le début de la nécrose d'une partie des fibres endommagées est noté. Le reste, au contraire, est restauré.
  3. Subaigu. La durée de cette période varie de plusieurs mois à un an. Au cours de cette période, l'achèvement final des processus qui ont commencé au stade aigu se produit, suivi d'une diminution du domaine de l'ischémie.
  4. Marquer. Cette étape peut se poursuivre tout au long de la vie du patient. Les zones nécrotiques sont remplacées par du tissu conjonctif. Pendant cette période également, afin de compenser la fonction myocardique, une hypertrophie des tissus fonctionnant normalement se produit..

Les stades de l'infarctus du myocarde jouent un rôle très important dans son diagnostic, car les modifications de l'électrocardiogramme en dépendent..

Options de maladie

Selon les manifestations caractéristiques, plusieurs options sont possibles qui sont possibles avec l'infarctus du myocarde, à savoir:

  1. Gorge irritée. Il est caractéristique que l'infarctus du myocarde est l'option la plus courante. Il se caractérise par la présence d'une douleur intense, qui n'est pas éliminée par la prise de nitroglycérine. La douleur peut irradier vers l'omoplate gauche, le bras ou la mâchoire inférieure.
  2. Cérébrovasculaire. Dans ce cas, la pathologie est caractérisée par des manifestations d'ischémie cérébrale. Le patient peut se plaindre de vertiges sévères, de nausées, de maux de tête sévères, ainsi que de la survenue d'évanouissements. Les symptômes neurologiques compliquent grandement le diagnostic. Les seuls symptômes de l'infarctus du myocarde sont des changements ECG caractéristiques.
  3. Abdominal. Dans ce cas, la localisation de la douleur est atypique. Le patient a une douleur marquée dans la région épigastrique. La présence de vomissements, de brûlures d'estomac est caractéristique. Ventre gonflé.
  4. Asthmatique. Les symptômes de l'insuffisance respiratoire apparaissent. Un essoufflement sévère est exprimé, une toux avec des expectorations mousseuses peut survenir, ce qui est un signe d'insuffisance ventriculaire gauche. Le syndrome douloureux est soit complètement absent, soit se manifeste avant un essoufflement. Cette option est typique des personnes âgées qui ont déjà des antécédents de crise cardiaque.
  5. Arythmique. Le principal symptôme est une perturbation du rythme cardiaque. Le syndrome douloureux est léger ou complètement absent. À l'avenir, il est possible d'attacher l'essoufflement et d'abaisser la pression artérielle.
  6. Effacé. Avec cette option, les manifestations sont complètement absentes. Le patient ne montre aucune plainte. Vous ne pouvez détecter la maladie qu'après un ECG.

Compte tenu de l'abondance des options possibles avec cette maladie, son diagnostic est une tâche extrêmement difficile et repose le plus souvent sur un examen ECG.

Diagnostique

Avec cette maladie, les spécialistes utilisent un certain nombre de méthodes de diagnostic:

  1. Antécédents médicaux et plaintes.
  2. ECG.
  3. L'étude de l'activité d'enzymes spécifiques.
  4. Données générales sur les analyses de sang.
  5. Échocardiographie (échocardiographie).
  6. Coronarographie.

Dans l'histoire de la maladie et de la vie, le médecin fait attention à la présence de pathologies concomitantes du système cardiovasculaire et de l'hérédité. Lors de la collecte des plaintes, vous devez faire attention à la nature et à la localisation de la douleur, ainsi qu'à d'autres manifestations caractéristiques de l'évolution atypique de la pathologie.

L'ECG est l'une des méthodes les plus informatives dans le diagnostic de cette pathologie. Lors de cette enquête, vous pouvez évaluer les points suivants:

  1. Prescription de la maladie et de son stade.
  2. Localisation.
  3. Étendue des dommages.
  4. Profondeur des dommages.

Au stade des dommages, un changement dans le segment ST est observé, qui peut se produire sous la forme de plusieurs options, à savoir:

  • Si la paroi antérieure du ventricule gauche est endommagée dans la région endocardique, un segment est situé sous le contour, dans lequel l'arc est tourné vers le bas.
  • Si la paroi antérieure du ventricule gauche est endommagée dans la région épicardique, le segment, au contraire, est situé au-dessus du contour et l'arc est retroussé.

Au stade aigu, on note l'apparition d'une onde pathologique Q. Si une variante transmurale se produit, un segment QS se forme. Avec d'autres options, la formation d'un segment QR est observée..

Le stade subaigu se caractérise par une normalisation de la localisation du segment ST, mais l'onde Q pathologique, ainsi que le T négatif, sont préservés. Au stade cicatriciel, la présence de l'onde Q et la formation d'une hypertrophie myocardique compensatrice peuvent être notées..

Pour déterminer l'emplacement exact du processus pathologique, il est important d'évaluer sur quelles pistes les changements sont déterminés. En cas de localisation de la lésion dans les sections antérieures, des signes sont notés dans les première, deuxième et troisième dérivations thoraciques, ainsi que dans les premier et deuxième standards. Il peut y avoir des changements dans le plomb AVL.

Les lésions de la paroi latérale ne se produisent presque jamais d'elles-mêmes et sont généralement une continuation des dommages causés par les parois arrière ou avant. Dans ce cas, les changements sont enregistrés dans les troisième, quatrième et cinquième dérivations thoraciques. De plus, des signes de dommages devraient être présents dans les première et deuxième normes. Avec l'infarctus de la paroi postérieure, des changements sont observés dans la sonde AVF.

Le petit infarctus focal se caractérise uniquement par une modification de l'onde T et du segment ST. Les dents pathologiques ne sont pas détectées. La variante à grande focale affecte toutes les dérivations et les dents Q et R sont détectées.

Lors de la réalisation d'un ECG, un médecin peut rencontrer certaines difficultés. Le plus souvent, cela est dû aux caractéristiques suivantes du patient:

  • La présence de changements cicatriciels entraîne des difficultés dans le diagnostic de nouvelles zones de dommages.
  • Troubles de la conductivité.
  • Anévrisme.

En plus de l'ECG, un certain nombre d'études supplémentaires sont nécessaires pour compléter la détermination. Une crise cardiaque se caractérise par une augmentation de la myoglobine au cours des premières heures de la maladie. De plus, au cours des 10 premières heures, il y a une augmentation d'une enzyme telle que la créatine phosphokinases. Dans son intégralité, son contenu ne vient qu'après 48 heures. Après, pour le diagnostic correct, il est nécessaire d'évaluer la quantité de lactate déshydrogénase.

Il convient également de noter qu'avec l'infarctus du myocarde, il y a une augmentation de la troponine-1 et de la troponine-T. Dans un test sanguin général, les changements suivants sont détectés:

  • Augmentation de l'ESR.
  • Leucocytose.
  • Augmentation AsAt et AlAt.

L'échocardiographie révèle une violation de la contractilité des structures cardiaques, ainsi qu'un amincissement des parois des ventricules. L'angiographie coronaire n'est recommandée qu'en cas de suspicion de lésion occlusive des artères coronaires..

Complications

Les complications de cette maladie peuvent être divisées en trois groupes principaux, qui peuvent être vus dans le tableau..

TYPE DE COMPLICATIONSÉLECTRIQUETROUBLES DE LA CIRCULATION SANGUINERÉACTIF
Manifestations principalesArythmies, blocage de la conduction de l'influx nerveux.Violation de la fonction de pompage du cœur, lésion cardiaque, dissociation électromécanique.Péricardite, états thromboemboliques, angine de poitrine, syndrome de Dressler (complication combinée, se manifestant par des lésions des articulations, des poumons, une inflammation du péricarde et de la plèvre).

Selon le moment de l'événement, on distingue les complications tardives et précoces. Ces derniers comprennent les éléments suivants:

  • Syndrome de Dressler.
  • Endocardite.
  • Insuffisance cardiaque chronique.
  • Troubles de l'innervation.

En plus des complications classiques, un ulcère gastro-duodénal et d'autres pathologies gastro-intestinales aiguës peuvent survenir, des troubles mentaux et autres.

Traitement

La première chose à comprendre est que pour obtenir un effet maximal, le traitement doit être démarré dès que possible. Initialement, une thérapie de reperfusion (thrombolyse, plastique vasculaire) est nécessaire. Les objectifs du traitement sont les suivants:

  1. Soulagement de la douleur. Initialement, la nitroglycérine sous la langue est utilisée à cette fin. En l'absence d'effet, l'administration intraveineuse de ce médicament est possible. Si cela n'a pas aidé, la morphine est utilisée pour soulager le syndrome douloureux. Afin d'améliorer son effet, l'utilisation du dropéridol est possible.
  2. Rétablissement d'un flux sanguin normal. L'effet de l'utilisation de thrombolytiques dépend directement de la façon dont les premières mesures thérapeutiques ont été lancées. Le médicament de choix est la streptokinase. De plus, il est possible d'utiliser l'urokinase, ainsi que l'activateur tissulaire du plasminogène.
  3. Traitement supplémentaire. En outre, avec les crises cardiaques, l'aspirine, l'héparine, les inhibiteurs de l'ECA, les antiarythmiques et le sulfate de magnésium sont utilisés..

Dans tous les cas, le traitement de l'infarctus du myocarde doit être complet et commencer dès que possible. En l'absence de traitement médicamenteux adéquat, non seulement le développement précoce de complications est possible, mais aussi une issue fatale.

Dans le cas d'une lésion diagnostiquée des artères coronaires, une intervention chirurgicale peut être nécessaire. Des méthodes telles que l'angioplastie par ballonnet, le stenting et le shunt sont utilisées..

La prévention

Compte tenu des causes de l'infarctus du myocarde, il est facile de comprendre que, sous réserve de mesures préventives, le risque de développer une maladie est fortement réduit. Pour éviter, les règles suivantes doivent être respectées:

  1. Contrôlez votre poids corporel. L'objectif principal est de prévenir l'obésité, car ce facteur est crucial dans la formation de l'athérosclérose - l'une des principales causes de l'infarctus du myocarde.
  2. Respect de l'alimentation. Réduire la consommation de sels, ainsi que la consommation de graisses avec les aliments, peut non seulement réduire le risque d'obésité, mais aussi normaliser la pression artérielle.
  3. Maintenir un style de vie actif. Une activité physique adéquate contribue à la normalisation des processus métaboliques, à la perte de poids ainsi qu'au renforcement général du corps. S'il y a une crise cardiaque ou une autre pathologie cardiovasculaire dans l'histoire, le volume des charges doit être consulté avec votre médecin.
  4. Rejet des mauvaises habitudes.
  5. Contrôle du cholestérol.
  6. Controle de la pression.
  7. Mesure du sucre.
  8. Réalisation d'examens préventifs par un spécialiste.

Ainsi, étant donné l'étiologie de l'infarctus du myocarde, il est sûr de dire que la prévention joue un grand rôle. Sous réserve des recommandations ci-dessus, le risque de développer la maladie est considérablement réduit.

Il Est Important D'Être Conscient De Vascularite