Syndrome de dysfonction végétative chez les enfants. Syndrome de dysfonctionnement autonome: causes et traitement

La dysfonction végétative chez les enfants n'est pas une maladie, mais le soi-disant syndrome, caractérisé par une évolution lente. Il est très facile de soupçonner ce type de violation. Pour un spécialiste compétent, en effet, il suffit de simplement parler avec les parents de l'enfant et de recueillir un historique médical complet. Le syndrome de dysfonctionnement autonome n'est pas diagnostiqué sur la base d'un seul symptôme, mais en tenant compte de l'ensemble des troubles de l'état général d'un petit patient. Avec un traitement rapide, en règle générale, il passe sans laisser de trace.

informations générales

La combinaison de troubles fonctionnels caractérisés par des troubles
La régulation neurohumorale du cœur, de certains organes, vaisseaux et glandes sécrétoires est désormais connue en médecine sous le nom de syndrome de dysfonctionnement autonome. La CIM de la 10e révision la classe comme une violation du système nerveux central. De plus, ce syndrome n'est pas considéré comme une maladie indépendante. Cette pathologie est classée comme un trouble très fréquent et est confirmée dans environ 80% de la population. Ses principaux symptômes surviennent dans l'enfance et l'adolescence et des signes cliniques prononcés se développent plus près de 20 ans. Selon les experts, le beau sexe est plusieurs fois plus susceptible de souffrir de pathologie.

Raisons principales

Selon la prédisposition héréditaire, le syndrome de dysfonctionnement autonome chez les enfants peut apparaître en raison des facteurs provoquants ou causaux suivants:

  • Évolution défavorable du travail.
  • Déséquilibre hormonal.
  • Stress psycho-émotionnel constant.
  • Maladies infectieuses aiguës.
  • Pathologies des organes internes de nature chronique.
  • Mode de vie inactif.
  • Stress fréquent.

Pathogenèse du syndrome

En règle générale, les facteurs étiologiques ci-dessus entraînent des dommages au système nerveux autonome aux niveaux cellulaire, membranaire et tissulaire. Ce sont ces changements qui constituent le substrat morphologique de la pathologie. Les troubles végétatifs de diverses structures provoquent:

  • Changement dans les processus métaboliques.
  • Hypo- et hypersensibilité des récepteurs centraux.
  • Réduction de la soi-disant innervation des organes internes et des vaisseaux individuels (alimentation des cellules nerveuses).

Classification

La variabilité des signes cliniques, les différents niveaux de changements autonomes, la multiplicité des facteurs étiologiques qui provoquent le développement de ces troubles, nécessite l'allocation de groupes distincts dans cette pathologie. Sur la base de ce qui précède, les experts suggèrent de classer le syndrome de dysfonctionnement végétatif en quatre groupes.

  1. Cardiopsychonévrose.
  2. Échec autonome paroxystique.
  3. Dysfonctionnement végétatif-vasculaire.
  4. Syndrome de dysfonction viscérale viscérale.

Signes cliniques

Le diagnostic final ne peut être confirmé que si le petit patient présente les symptômes suivants.

Le syndrome de dysfonctionnement autonome chez les nouveau-nés peut être dû à une pathologie de la période périnatale, un traumatisme à la naissance. Hypoxie du fœtus, diverses maladies dans les premiers jours de la vie - tous ces facteurs affectent négativement le développement des systèmes nerveux et somatiques autonomes, ainsi que leur pleine fonction. Chez ces enfants, le syndrome se manifeste par des troubles digestifs (flatulences, régurgitations fréquentes, diminution de l'appétit), une tendance au rhume, un déséquilibre émotionnel (sautes d'humeur, augmentation des conflits).

Pendant la période de la soi-disant puberté, le fonctionnement des organes internes et la croissance directe du corps, en règle générale, sont en avance sur la formation d'une régulation au niveau neuroendocrinien. En conséquence, le syndrome de dysfonctionnement autonome chez les enfants est seulement exacerbé. À cet âge, la pathologie se manifeste par des douleurs cardiaques régulières, des troubles neuropsychiatriques (fatigue accrue, irritabilité, diminution de la mémoire et de l'attention, anxiété élevée) et une labilité de la pression artérielle. De plus, les adolescents se plaignent souvent de vertiges, de problèmes de selles et d'un changement de la couleur habituelle de la peau.

Il est à noter que le syndrome de dysfonctionnement autonome chez l'adulte se manifeste d'une manière légèrement différente. Le fait est que dans ce cas, la pathologie est exacerbée par les maladies chroniques existantes, les névroses, les maladies gastro-intestinales, les blessures mécaniques et les changements hormonaux (grossesse, ménopause). Avec les symptômes ci-dessus chez les adultes, toutes les maladies de nature chronique s'aggravent.

Diagnostique

Lorsque les premiers signes cliniques de cette pathologie apparaissent, il est très important de consulter un spécialiste. Pour son diagnostic, l'anamnèse, les symptômes, le moment de leur apparition et, par conséquent, le cours sont d'une grande importance. Compte tenu de la localisation différente des signes de ce type de perturbation, le médecin doit procéder à un examen détaillé du petit patient afin de différencier d'autres pathologies similaires dans le complexe de symptômes.

Ensuite, la pression artérielle et la fréquence cardiaque sont surveillées. Afin de diagnostiquer le "syndrome de dysfonctionnement autonome", certains experts intègrent l'électrocardiographie à l'examen, non seulement au repos, mais également lors d'exercices légers. Selon les résultats des analyses, la dopplerographie des vaisseaux du cœur et du cerveau est parfois prescrite en plus (électroencéphalographie).

Comment surmonter le syndrome de dysfonctionnement végétatif? Traitement

Tout d’abord, les parents doivent reconsidérer le mode de vie de l’enfant. Il doit assurer le régime optimal de la journée, une activité physique réalisable, normaliser le mode de travail. La nuit, le sommeil devrait durer au moins huit heures. Il est extrêmement important d'organiser correctement la nourriture. Il doit être fractionné, aussi équilibré que possible et complet..

Les enfants qui ont été diagnostiqués avec un syndrome hypotonique de dysfonctionnement autonome sont autorisés à boire du café le matin, il est conseillé d'augmenter la quantité de protéines et de sodium dans leur alimentation. Il est très important de faire attention à la thérapie non médicamenteuse: massage des parties affectées de la colonne vertébrale, procédures hydriques, acupuncture, physiothérapie.

En l'absence d'efficacité des méthodes ci-dessus, le médecin prescrit généralement un traitement médicamenteux. Pour tout type de pathologie, il est recommandé de débuter un traitement par une cure de vitamines, sédatifs, responsables de la normalisation de l'excitation et de l'inhibition du système nerveux central. Une excellente option sont les teintures d'aubépine, d'agripaume, de millepertuis.

Avec un syndrome hypertendu confirmé, des tranquillisants sont prescrits ("Phénazépam", "Seduxen"). En l'absence d'effet positif, des bêta-bloquants sont prescrits (Obzidan, Anaprilin, Reserpine).

Dans le cas d'un type hypotonique, le traitement commence généralement par des médicaments responsables de la stimulation du système nerveux (Sydnocarb).

Vous ne devriez pas essayer de surmonter vous-même le syndrome de dysfonctionnement autonome. Le traitement doit être prescrit par un médecin après un examen diagnostique complet. Sinon, la pathologie progressera, ce qui peut nuire à la vie de l'enfant. Irritabilité excessive, maux de tête, fatigue - tous ces facteurs et bien d'autres facteurs hanteront l'enfant quotidiennement.

Prévoir

La détection et le traitement en temps opportun du syndrome de dysfonctionnement autonome dans 90% des cas entraînent la disparition complète des symptômes primaires et la restauration des principales fonctions de l'organisme. Sinon, une thérapie incorrecte ou la négligence de l'aide de spécialistes peut entraîner des conséquences très désagréables pour la santé, nuire à la qualité de vie.

Mesures préventives

Afin de prévenir, il est recommandé de respecter les mesures de renforcement et de bien-être. En règle générale, vous devez changer le mode de vie habituel de l'enfant. Il est nécessaire d'assurer une alimentation correcte et adéquate, une activité physique quotidienne. Les parents sont encouragés à maintenir de bonnes relations familiales, à empêcher le développement de situations conflictuelles et à neutraliser les stress psycho-émotionnels émergents. La récupération finale est grandement influencée par la baignade dans l'eau de mer, la marche dans une forêt de pins, l'air de la montagne.

Conclusion

Dans cet article, nous avons parlé autant que possible de ce qui constitue un syndrome de dysfonctionnement autonome. Les symptômes de cette pathologie doivent avant tout alerter les parents et devenir l'occasion de contacter un spécialiste qualifié. Seul un médecin est autorisé à prescrire un traitement. En aucun cas, l'automédication ne devrait être possible, car vous ne perdrez ainsi qu'un temps précieux.

Nous espérons que toutes les informations présentées ici vous seront vraiment utiles. être en bonne santé!

Quel est le syndrome végéto-viscéral chez les nouveau-nés: causes, symptômes et traitement. Conseils pour les mamans

Symptômes de la dystonie végétovasculaire chez les enfants âgés de 3 ans

Causes de VVD chez les enfants et les adolescents

Les cas de diagnostic d'une maladie telle que la dystonie végétovasculaire chez les enfants sont assez courants. La pathologie nécessite un traitement complexe et la participation maximale des parents. De tels facteurs peuvent provoquer le développement de la maladie:

  • maladies infectieuses;
  • hérédité;
  • situations stressantes fréquentes;
  • l'impact négatif des irritants environnementaux chimiques et physiques;
  • pathologie pendant la grossesse;
  • dépendance des parents à l'alcool et au tabac;
  • activité physique excessive;
  • sommeil de mauvaise qualité et de qualité inférieure. Manque de temps pour se détendre pendant la journée;
  • scoliose, ostéochondrose et autres pathologies de la colonne vertébrale;
  • Diabète;
  • mauvaise nutrition, manque de vitamines;
  • activité motrice réduite;
  • changements hormonaux à l'adolescence;
  • stress mental excessif.

Symptômes et traitement de la dystonie végéto-vasculaire chez les enfants

Une liste exhaustive des facteurs de développement de la pathologie n'a pas été établie par la médecine à ce jour. Cependant, une attention particulière doit être accordée au climat psychologique dans le cercle familial, car les enfants sont particulièrement sensibles aux changements de stress émotionnel entre les parents.

Les principes de base du traitement


Avant de prescrire un traitement, le médecin s'engage à établir le type de syndrome de dysfonctionnement autonome

Les principes thérapeutiques sont les suivants:

  1. Le médecin s'engage à prendre en compte l'étiologie et la pathogenèse de la pathologie chez chaque patient.
  2. Une thérapie complexe est effectuée, qui comprend divers types d'effets sur le corps.
  3. Le traitement doit être long. Cela est nécessaire pour éliminer les changements dans le SNA.
  4. Lors de la conduite d'une thérapie pathogénique, le spécialiste s'engage à prendre en compte le type de SVD, l'évolution de la maladie et la présence de pathologies concomitantes.
  5. Tous les membres de la famille participent à des séances de psychothérapie..

Le traitement est effectué par un cardioneurologue pédiatrique et un neurologue.

Selon la prédisposition héréditaire, le syndrome de dysfonctionnement autonome chez les enfants peut apparaître en raison des facteurs provoquants ou causaux suivants:

  • Évolution défavorable du travail.
  • Déséquilibre hormonal.
  • Stress psycho-émotionnel constant.
  • Maladies infectieuses aiguës.
  • Pathologies des organes internes de nature chronique.
  • Mode de vie inactif.
  • Stress fréquent.

Classification de la pathologie

Afin d'établir le schéma thérapeutique le plus complet et le plus adéquat pour les MVD chez les adolescents et les enfants, le médecin procède à un diagnostic approfondi, au cours duquel il détermine l'étiologie, la nature du trouble, le type de dystonie et les caractéristiques du cours.

Selon les raisons du développement de la pathologie, ces formes se distinguent:

  1. Dyshormonal, provoqué par un changement des niveaux hormonaux à l'adolescence.
  2. Essentiel en raison de l'hérédité.
  3. Toxique infectieux, provoqué par des maladies infectieuses, des effets environnementaux négatifs et d'autres facteurs externes.
  4. Neurologique, provoqué par des troubles du système nerveux central dus au surmenage ou au stress.
  5. Mixte, combine plusieurs facteurs.

Dystonie végétative-vasculaire chez l'enfant et son traitement

Par la nature du trouble, ces types se distinguent:

  1. Prévalence de la division sympathique du soleil (sympathicotonique).
  2. La prédominance de la division parasympathique de l'avion (vagotonique).
  3. Mixte.

Selon les symptômes, le VVD est divisé en les types suivants:

  1. Cardiologique. Douleur, inconfort dans le cœur.
  2. Arythmique. Troubles du rythme cardiaque.
  3. Hyperkinétique. Surcharge ventriculaire gauche due à l'augmentation du volume sanguin, à l'augmentation de la pression.
  4. Instabilité de la pression artérielle.
  5. Asthénoneurotique. Fatigue, fatigue, anxiété.
  6. Respiratoire. Manque d'air même au repos.
  7. Dépendant des conditions météorologiques.

Selon la nature du cours, les symptômes de la maladie peuvent être cachés, paroxystiques ou permanents (permanents).

Prévalence

Selon les statistiques officielles, 12 à 25% des enfants souffrent de cette maladie, mais le taux d'incidence réel est beaucoup plus élevé. VVD est un diagnostic insaisissable.

Les manifestations de cette maladie sont souvent confondues avec les manifestations d'autres maladies ou avec la fatigue habituelle. Cependant, le VVD est une maladie qui doit être diagnostiquée et déterminée de quelle manière il est plus facile de s'en débarrasser..

Cette maladie a plusieurs noms. Elle est également appelée dystonie neurocirculatoire et syndrome de dystonie autonome..

Certains médecins ont tendance à considérer le VVD non pas comme une maladie, mais comme un état particulier du corps, à la frontière de la santé et de la pathologie.

VVD peut se manifester dans des syndromes névrotiques, respiratoires, cardiaques, des crises végétovasculaires, ainsi qu'un trouble de la thermorégulation.

Cette maladie se forme à la suite d'une interaction non coordonnée des centres du système nerveux autonome, ainsi que de changements dans l'activité des effets parasympathiques et sympathiques sur le tonus des vaisseaux sanguins, sur la sécrétion de substances bioactives dans le corps.

Caractéristiques de la pathologie chez les enfants de moins de 5 ans

Les causes de la dystonie végétative-vasculaire chez les enfants sont diverses

Les manifestations primaires de la dystonie végétovasculaire chez l'enfant sont possibles dès la première année de vie. La cause de la pathologie peut être des troubles du développement intra-utérin, l'évolution de la grossesse chez la mère, l'impact négatif des facteurs externes après la naissance. Les symptômes de VVD chez les enfants de moins d'un an peuvent inclure:

  • maux d'estomac;
  • chaise instable;
  • petit appétit
  • crachats fréquents;
  • mauvais sommeil (réveils fréquents).

La prochaine étape, qui se caractérise par un risque élevé de développer une pathologie, est la période où l'enfant commence à aller à la maternelle, contact avec les enfants et les adultes sans assistance parentale. Pour un TRI chez un enfant de 2-3 ans, les symptômes suivants sont caractéristiques:

  • augmentation de la température corporelle;
  • maux d'estomac;
  • larmoiement;
  • fatigue, faiblesse;
  • étourdissements, douleur dans la tête;
  • pâleur ou cyanose de la peau.

Dystonie végétative-vasculaire (VVD) chez les enfants

La présence de VVD chez un enfant de 4 à 5 ans peut être indiquée par l'apparition de symptômes tels que:

  • sautes d'humeur fréquentes et soudaines;
  • refus catégorique de fréquenter un jardin d'enfants ou une section sportive;
  • énurésie;
  • rhumes fréquents, que l'enfant fréquente ou non la maternelle;
  • apathie;
  • essoufflement, fatigue.

Indépendamment du nombre et de la gravité des symptômes, même une légère déviation du comportement et du bien-être habituels de l'enfant est une indication pour aller chez le médecin.

Symptômes de la maladie chez les enfants de moins de 10 ans

L'émergence d'une dystonie végétative-vasculaire chez les enfants de 6 à 8 ans est associée au début d'une nouvelle période sérieuse et responsable, à savoir la scolarisation. Une routine quotidienne inhabituelle, de nouvelles connaissances avec des pairs, des enseignants, un stress mental excessif et d'autres facteurs provoquent une fatigue prolongée, ce qui entraîne une perturbation des organes. VVD peut se manifester par la présence de tels symptômes:

  • fatigabilité rapide;
  • un changement d'humeur brutal, l'hystérie;
  • nausées, douleurs abdominales;
  • mal de crâne;
  • manque d'air, essoufflement;
  • pâleur de la peau;
  • troubles de la thermorégulation.

Comment traiter VVD chez un enfant

Les enfants de 9 à 10 ans sont sujets au développement de la MVV en raison d'une inadéquation du stress et des capacités mentales, physiques, psychologiques et du potentiel du corps des enfants. Pour la maladie, de telles manifestations sont caractéristiques:

  • changement rapide du poids corporel;
  • augmentation ou diminution de la pression artérielle;
  • déficience de mémoire;
  • sommeil agité;
  • éruptions cutanées, démangeaisons;
  • état dépressif;
  • mal de crâne.

Il est important de comprendre que dans le développement du TRI, le rôle principal est joué par les relations familiales. La communication entre les parents et l'enfant, la compréhension mutuelle, la confiance sont des éléments importants d'un développement sain et harmonieux de l'enfant dans le cercle familial.

Manifestations de dysfonctionnement autonome

Une manifestation de nombreux symptômes différents est caractéristique d'un dysfonctionnement autonome..

Selon le type de violation, les symptômes peuvent être complètement différents pour chaque patient.

En règle générale, les symptômes sont observés dans un complexe et sont combinés en syndromes distincts.

  • Troubles mentaux - se manifestant par une détérioration de l'humeur, une hypocondrie, une anxiété déraisonnable et incontrôlée. De plus, il y a une diminution de l'activité motrice.
  • Le syndrome cardiologique est caractérisé par la survenue de douleurs cardiaques dues à des charges de nature différente: physique, mentale, émotionnelle.
  • Appareil cardiovasculaire - caractérisé par des douleurs cardiaques dues au stress, une augmentation du rythme cardiaque, des fluctuations de la pression artérielle.
  • Asthéno-végétatif - reconnu par une capacité réduite à travailler, fatigue, vertiges, épuisement général. Il se caractérise également par une sensibilité aux changements météorologiques et une intolérance aux sons forts et aigus.
  • Respiratoire - caractérisé par l'apparition d'un essoufflement dans une situation stressante, il y a des plaintes de manque d'air, de difficultés respiratoires, de sensation de constriction thoracique, de maux de gorge.
  • Neurogastrique - se manifestant par des douleurs à l'estomac, qui ne dépendent pas de la fréquence et de la quantité de nourriture ingérée. Autres symptômes: spasme de l'œsophage, difficulté à avaler, éructations, brûlures d'estomac, hoquet, constipation, flatulences.
  • Appareil vasculaire cérébral - migraine inhérente, irritabilité accrue, crise ischémique.
  • Syndrome de troubles vasculaires périphériques - caractérisé par un gonflement des extrémités, une hyperémie des tissus, des convulsions.

Le SNA fait partie du système nerveux

Il remplit les fonctions suivantes:

  • soutient l'homéostasie;
  • mobilise les fonctions des organes internes face aux changements environnementaux;
  • affecte l'activité mentale et physique.

L'ANS est basé sur le principe de coopération entre les systèmes sympathique et parasympathique..

SystèmeQu'est-ce qui est responsable de?
SympathiqueRéactions adaptatives du corps aux influences de l'environnement. Cela est dû à une production accrue d'hormones libérant du stress. Un autre facteur important est l'activation des processus cataboliques..
ParasympathiquePréserver la constance de l'environnement corporel.

Le concept de pathologie


Les symptômes de la SVD sont similaires aux manifestations de nombreuses autres maladies
Le syndrome de dysfonctionnement autonome (SDV) est une affection caractérisée par la perte d'une réponse vasculaire normale à certains stimuli. Dans ce contexte, leur diminution ou leur augmentation est observée, ce qui nuit au bien-être d'une personne.

Code ICD pour ICD-10 - F45.3.

Tout d’abord, les parents doivent reconsidérer le mode de vie de l’enfant. Il doit assurer la routine quotidienne optimale, l'activité physique réalisable, normaliser le régime de travail..

La nuit, le sommeil devrait durer au moins huit heures. Il est extrêmement important d'organiser correctement la nourriture. Il doit être fractionné, aussi équilibré que possible et complet..

Les enfants qui ont été diagnostiqués avec un syndrome hypotonique de dysfonctionnement autonome sont autorisés à boire du café le matin, il est conseillé d'augmenter la quantité de protéines et de sodium dans leur alimentation.

En l'absence d'efficacité des méthodes ci-dessus, le médecin prescrit généralement un traitement médicamenteux. Pour tout type de pathologie, il est recommandé de débuter un traitement par une cure de vitamines, sédatifs, responsables de la normalisation de l'excitation et de l'inhibition du système nerveux central. Une excellente option sont les teintures d'aubépine, d'agripaume, de millepertuis.

Avec un syndrome hypertendu confirmé, des tranquillisants sont prescrits ("Phénazépam", "Seduxen"). En l'absence d'effet positif, des bêta-bloquants sont prescrits (Obzidan, Anaprilin, Reserpine).

Dans le cas d'un type hypotonique, le traitement commence généralement par des médicaments responsables de la stimulation du système nerveux (Sydnocarb).

Vous ne devriez pas essayer de surmonter vous-même le syndrome de dysfonctionnement autonome. Le traitement doit être prescrit par un médecin après un examen diagnostique complet.

Sinon, la pathologie progressera, ce qui peut nuire à la vie de l'enfant. Irritabilité excessive, maux de tête, fatigue - tous ces facteurs et bien d'autres facteurs hanteront l'enfant quotidiennement.

VVD chez les adolescents: caractéristiques de l'évolution de la maladie chez les filles et les garçons

Dystonie vasculaire chez l'adolescent

La principale cause de la dystonie végéto-vasculaire chez les adolescents est la restructuration hormonale dans le contexte d'un décalage entre le développement psycho-émotionnel et physique. La présence de tels facteurs peut provoquer une pathologie:

  1. Renforcer la charge scolaire. Les devoirs complexes et volumineux sont obligés de consacrer beaucoup de temps et d'efforts, ce qui entraîne un surmenage et un manque de sommeil.
  2. Le manque d'exercice. Le temps libre est passé devant un ordinateur ou avec un téléphone à la main.
  3. Consommation d'informations affectant négativement la psyché fragile (cruauté, violence).
  4. Difficultés relationnelles avec les pairs, les enseignants ou les parents.

L'évolution de la maladie chez les garçons et les filles peut varier considérablement. Les sujets masculins sont plus sensibles à la pathologie. Cela est dû à une activité physique excessive ou, à l'inverse, à une dépendance au tabac, aux drogues, aux boissons alcoolisées. La maladie peut se manifester avec les symptômes suivants:

  • anxiété;
  • fatigue;
  • déficience de mémoire;
  • mal de crâne.

Chez le beau sexe, la maladie se manifeste par un sentiment de peur, d'hystérie, d'irritabilité, une fatigue accrue, des larmes et des sautes d'humeur.

Mesures diagnostiques. Quel spécialiste contacter?

Facteurs de risque de dystonie végéto-vasculaire chez les adolescents

La première chose que les parents doivent faire lorsqu'un enfant identifie des symptômes est de consulter un médecin, dans ce cas, un pédiatre. Sur la base de l'anamnèse, de l'examen et de l'évaluation des résultats des principales études (électrocardiogramme, analyse générale de l'urine et du sang), le spécialiste orientera le patient vers d'autres examens pour clarifier le diagnostic de VVD et prescrire un traitement adéquat. Dans le diagnostic et le traitement de la maladie, les médecins suivants peuvent participer:

  • endocrinologue;
  • neurologue;
  • oculiste;
  • cardiologue;
  • oto-rhino-laryngologiste;
  • gastro-entérologue;
  • urologue;
  • psychothérapeute.

Le diagnostic complet de la maladie peut inclure les méthodes suivantes:

  • test sanguin pour les hormones;
  • examen échographique de la glande thyroïde;
  • surveillance de la pression artérielle;
  • électrocardiogramme;
  • examen échographique des vaisseaux sanguins situés dans le cerveau;
  • Imagerie par résonance magnétique;
  • échantillons végétatifs.

Symptômes de VVD chez les enfants de 7 à 12 ans

Un diagnostic à part entière vous permet de choisir le traitement le plus adapté qui soulagera le plus efficacement la maladie.

Diagnostic de la maladie

Un diagnostic précis de VVD ne peut être fait à un enfant qu'après avoir atteint l'âge de douze ans. S'il présente les symptômes énumérés ci-dessus, les études suivantes doivent être effectuées:

  • électroencéphalogramme;
  • électrocardiogramme;
  • Surveillance Holter;
  • Echo EEG
  • Tests pharmacologiques et orthostatiques pour évaluer la réactivité végétative.

Un enfant avec un TRI suspecté doit être examiné par un pédiatre, neurologue, cardiologue, endocrinologue, ophtalmologiste, oto-rhino-laryngologiste, gastro-entérologue.

L'examen doit exclure les autres pathologies caractérisées par des manifestations cliniques similaires: maladie mentale, asthme, hypertension artérielle, endocardite infectieuse, rhumatismes, etc..

Méthodes thérapeutiques

Le traitement de la dystonie végétative-vasculaire chez l'enfant est tout d'abord un traitement non médicamenteux. Une bonne nutrition, une activité physique adéquate, la marche en plein air, l'élimination des situations stressantes, la prévention du surmenage, une atmosphère psycho-émotionnelle saine dans la famille est la base du traitement.

L'une des méthodes de traitement non médicamenteux est la physiothérapie, et dans sa composition:

  • massage;
  • acupuncture;
  • traitement laser magnétique;
  • sommeil électrique;
  • traitements de l'eau;
  • électrophorèse;
  • phytothérapie;
  • aromathérapie.

Traitement thérapeutique de la dystonie végétative-vasculaire chez les adolescents

Dans une situation où la thérapie non médicamenteuse n'apporte pas de résultats suffisants et la qualité de vie de l'enfant continue de décliner, le médecin peut décider de la nomination des médicaments, à savoir:

  1. Cérébroprotecteurs, normalisant les processus métaboliques dans le cerveau.
  2. Médicaments stimulant la circulation sanguine.
  3. La réception d'antioxydants est pertinente lorsque la maladie est causée par les effets négatifs de divers irritants environnementaux..
  4. Les bêta-bloquants recommandés pour le diagnostic du type de maladie hyperkinétique.
  5. Nootropiques, activant l'ingéniosité, la mémoire, la performance mentale.
  6. Antidépresseurs, arrêt de l'anxiété, hystérie, amélioration de l'humeur.
  7. Tranquillisants.

Même lors de la prescription d'un traitement médicamenteux, il est important de ne pas interrompre la mise en œuvre des recommandations non médicamenteuses. Étant donné que l'élimination de la maladie nécessite un impact global et global.

La prévention Recommandations aux parents

La dystonie végétative-vasculaire est l'une des maladies qui peuvent être facilement vaincues une fois pour toutes en consultant rapidement un médecin et en suivant toutes les instructions du médecin..

Les symptômes de la dystonie végétovasculaire chez les adolescents

La tâche des parents est de remplir, à des fins thérapeutiques et prophylactiques, de telles recommandations:

  1. Régime équilibré. Le menu pour l'enfant doit contenir des aliments riches en vitamines et minéraux. Il est important d'exclure du régime alimentaire les aliments gras, les sodas, les viandes fumées, les bonbons et les fast-foods. La nourriture doit être complète, contenir des fruits, des légumes, des baies, des noix, des fruits secs, des céréales, de la viande, du poisson, des pâtes de blé dur, des jus de fruits fraîchement pressés, une quantité suffisante d'eau propre.
  2. Sommeil complet. Pendant le repos, le corps de l'enfant est restauré et stocké. Il est important de créer des conditions de sommeil et de jour favorables et confortables. L'heure du coucher et celle du réveil doivent être les mêmes tous les jours.
  3. Il est important de veiller à ce que l'enfant ne surmène pas. Programme scolaire intensif, un grand nombre de classes supplémentaires, les cours au choix sont plus susceptibles de nuire à l'enfant que d'aider à l'âge adulte.
  4. Ne forcez pas, mais stimulez l'enfant à pratiquer des sports ou d'autres types d'activité physique. Il faut se rappeler que le manque de charge a le même effet négatif sur le corps que son excès. Une attention particulière doit être portée au durcissement..

Aucune des recommandations, médicaments ou méthodes de physiothérapie ci-dessus n'aidera un enfant constamment stressé. Situation malsaine dans la famille, manque de compréhension mutuelle dans l'équipe, surmenage psycho-émotionnel sont les principales causes de VSD. Le traitement de la maladie doit commencer par la normalisation de l'environnement émotionnel. Il est important d'enseigner à l'enfant une réponse adéquate aux situations stressantes, d'aider à maîtriser sa maîtrise de soi et à augmenter son estime de soi. La santé de votre bébé est entre vos mains!

Causes, symptômes et traitements de la névrose autonome

La névrose végétative est un diagnostic controversé en médecine, caractérisé par un ensemble étendu de symptômes pour diverses raisons. Il s'agit d'un trouble limite répandu parmi la population. Plus de 35% des visites aux soins de santé primaires sont basées sur des plaintes caractérisant la névrose vasculaire.

Le tableau clinique de la pathologie comprend plus de 100 symptômes différents, dont la principale cause est considérée comme une violation du système nerveux autonome.

La névrose végétative (VN) est un complexe de symptômes qui comprend de nombreux signes différents de l'étiologie la plus diversifiée. La maladie appartient à la catégorie des troubles psychosomatiques, impliquant une manifestation combinée de perturbations dans l'environnement interne du corps sous la forme de symptômes somatiques et mentaux..

Les troubles de la végétonévrose comprennent les paroxysmes végétatifs brillants, la syncope neurogène, la cardionévrose, l'hypotension orthostatique, l'hyperhidrose, les affections subfébriles chroniques, la névrose de l'estomac et des intestins, la vessie neurogène ainsi que les perturbations locales vasculaires trophiques.

La névrose végétative est une maladie assez courante. Le syndrome est observé dans 60 à 70% des cas dans la population adulte et environ 10 à 15% chez les enfants et les adolescents. Dans 98% des cas, les patients se plaignent d'interruptions et d'inconfort cardiaque, dans 90% des maux de tête et dans 96% des faiblesses et malaises. Parallèlement aux symptômes somatiques, des troubles névrotiques sont observés sous forme d'anxiété et d'anxiété (85 à 90%), de mauvaise humeur (90 à 95%), de troubles du sommeil (80% des cas) et de troubles respiratoires (85%). Les patients se plaignent de froideur des extrémités et de froideur, de bouffées de chaleur, de douleurs abdominales, etc. 30% des hommes ont une baisse de la libido, non associée à des troubles organiques.

Les troubles végéto-viscéraux, qui font partie de la VN, sont considérés comme secondaires et se développent dans le cadre des troubles mentaux et somatiques. Les troubles autonomes se présentent sous la forme de somatoforme (y compris la dysfonction somatoforme du SNA), d'anxiété, y compris les troubles paniques, et moins souvent - dépressif. Les signes végétatifs, caractérisés par des troubles des systèmes respiratoires, cardiovasculaires et autres, font partie de l'hypertension, des maladies coronariennes et des maladies endocriniennes.

Les patients présentant des signes de végétonévrose peuvent être trouvés dans la pratique clinique de médecins de diverses spécialités, et les tactiques de leur prise en charge dépendront du profil de la véritable nosologie. La base est une approche interdisciplinaire: prise en charge intégrée conjointe du patient par un thérapeute, psychiatre et neurologue.

Le terme "dysfonctionnement du système nerveux autonome" signifie un déséquilibre dans l'activité des systèmes nerveux sympathique et parasympathique du corps.

Les groupes de causes de déséquilibre suivants sont distingués:

  • Prédisposition héréditaire-constitutionnelle. L'hérédité génétique de la végétonévrose signifie non pas tant des gènes spécifiques, mais plutôt un tempérament caractéristique d'une personne. Les parents avec une certaine constitution émotionnelle souffrant d'une telle maladie ont un risque accru d'avoir un enfant avec des traits de caractère spécifiques hérités, qui acquerront également cette pathologie à l'avenir. La probabilité de développer une névrose chez les enfants ayant une psyché labile est augmentée, dont les processus d'excitation prévalent fortement sur les processus d'inhibition. L'environnement, l'éducation et l'atmosphère dans la famille sont importants. Si vous souffrez d'un stress prolongé, même en l'absence d'une prédisposition génétique, les symptômes de la végétonévrose commencent à se manifester chez un enfant dès son plus jeune âge. Certains chercheurs diagnostiquent la nature constitutionnelle de la VN, dans laquelle un dysfonctionnement se développe à l'adolescence pendant la période de croissance active du corps et se caractérise par une inadéquation des paramètres végétatifs. Il existe des troubles autonomes assez graves impliquant la NS périphérique dans le processus pathologique: cela inclut la dysautonomie familiale (syndrome de Riley-Day), dans laquelle se développent des troubles graves de l'environnement interne du corps qui sont incompatibles avec la vie.
  • Stress aigu ou chronique. L'activation du SNA en réponse à une situation stressante est considérée comme la réponse physiologique optimale du corps. Lorsqu'une menace survient, le système nerveux sympathique déclenche la libération d'hormones de stress (norépinéphrine et adrénaline), cependant, une réaction prolongée et inadéquate du côté de la NS sur fond de tension conduit à une violation des ressources adaptatives de la personne et au développement de symptômes de dystonie. Avec une augmentation du tonus du système sympathique, les patients deviennent émotionnellement labiles, colériques et irritables. En cas de prédominance de l'influence parasympathique, les patients sont émotionnellement instables, hypocondriaques. Sous l'influence des facteurs de stress, la végétonévrose se développe souvent chez des personnalités accentuées (types anxieux et excitables), mais peut également survenir chez des personnes émotionnellement stables et harmonieuses.
  • Climat. La catégorie des causes de stress peut également inclure le changement climatique. Dans ce cas, des changements importants se produisent associés à l'adaptation du corps. Ainsi, l'ANS optimise le travail des organes internes à une nouvelle température, pression, humidité. Dans le contexte de situations stressantes, la restructuration du corps acquiert des caractéristiques prononcées, à la suite desquelles l'activité du système végétatif est inadaptée.
  • Pathologies somatiques et neurologiques. La condition préalable au développement du syndrome psycho-végétatif est la présence de douleur dans toute pathologie. Ainsi, les douleurs cardiaques qui surviennent une fois sont enregistrées par une personne et interprétées par le corps comme une menace. En réponse à cela, les mécanismes de stress sont activés dans le corps, dont le système sympathique est responsable. Une fixation plus approfondie des expériences du patient sur sa maladie et ses résultats conduit à une surcharge du système nerveux autonome. Un déséquilibre entre les deux systèmes entraîne une névrose.
  • Changements hormonaux. Pendant la puberté en raison de changements dans le fond hormonal, de nouvelles relations se forment entre le système autonome et l'hormonal. L'ANS reconstruit le système cardiovasculaire aux paramètres de renouvellement du corps, à savoir à la croissance et à la prise de poids. Le résultat est un décalage entre les nouvelles normes physiques et les ressources d'approvisionnement vasculaire. En conséquence, des évanouissements, des fluctuations de la pression artérielle et d'autres symptômes de végétonévrose sont observés pendant la puberté. Les changements végétatifs de la ménopause sont causés par des changements du fond hormonal - une diminution des niveaux d'oestrogène est caractérisée par des fluctuations de la pression artérielle, des bouffées de chaleur, etc..
  • Maladie mentale. La névrose autonome se développe souvent dans le cadre de troubles névrotiques et est observée dans des maladies telles que la névrose, l'hypochondrie, l'anxiété et les troubles paniques. Les symptômes de la végétonévrose créent une clinique de diverses formes d'états dépressifs.

Les symptômes les plus courants de la végétonévrose sont:

  • paroxysmes végétovasculaires;
  • trouble du sommeil;
  • asthénie;
  • cardialgie;
  • interruptions du travail du cœur;
  • cardiopalmus;
  • hypotension orthostatique;
  • cardiophobie;
  • mal de crâne;
  • Vertiges
  • évanouissement
  • détresse respiratoire;
  • intestin irritable et syndromes d'estomac;
  • refroidissement des membres;
  • tremblant
  • brûlure dans le corps;
  • gonflement des tissus;
  • myalgie;
  • douleur articulaire
  • sensation de chaleur;
  • condition subfébrile.

Malgré l'abondance des symptômes de cette maladie, il n'y a pas de critères unifiés pour établir un diagnostic, ainsi qu'une opinion unifiée des médecins sur la pathogenèse de la VN.

La clinique de la dysfonction autonome est représentée par des complexes de symptômes sympathiques, parasympathiques et mixtes qui ont un caractère local, systémique ou généralisé et se manifestent en continu ou sous forme de crises (crises autonomes) avec une condition subfébrile non infectieuse, des symptômes d'asymétrie de température.

La crise végétative se caractérise par une lourdeur dans la tête, des étourdissements, une faiblesse, des sueurs, une sensation de chaleur dans la tête et le corps, une asphyxie. Des nausées, une motilité intestinale accrue, une envie de déféquer peuvent survenir, une myose, une bradycardie (diminution de la fréquence cardiaque à 50 battements / min), une hypotension (diminution de la pression artérielle à 80/50 mm Hg) sont également notées. Les paroxysmes combinés se manifestent par une combinaison de symptômes typiques des crises ou de leur manifestation alternative. Des sites auriculaires d'hyperalgésie, un dermographisme rouge de la moitié supérieure de la poitrine, une acrocyanose et une hyperhidrose des extrémités, des tremblements des mains, une tendance à un état subfébrile non infectieux et une asymétrie de température peuvent également être observés..

Dans les activités quotidiennes, les départements du système nerveux autonome sont dans le rapport optimal - ton. En violation de ce ton, divers symptômes autonomes dans le cadre de la dystonie végétovasculaire (VVD) commencent à apparaître. Ainsi, la prédominance du tonus sympathique est caractérisée par la sympathicotonie, et la dominance des effets parasympathiques est appelée vagotonie. Les symptômes de la sympticotonie comprennent une mydriase, une tachycardie, des frissons, une augmentation de la pression artérielle, une diminution de la motilité intestinale, un blanchiment de la peau, une sensation de peur et d'anxiété. La crise sympathoadrénale se caractérise par l'apparition ou l'intensification de l'excitation, de l'anxiété motrice, des douleurs cardiaques, des maux de tête, de la pâleur du visage, de l'engourdissement et du refroidissement des extrémités, de l'augmentation de la pression artérielle à 180/110 mm Hg, de l'accélération du pouls à 140 battements / min, parfois augmentation de la température corporelle à des chiffres subfébriles.

Les symptômes de la vagotonie comprennent une diminution de la pression artérielle, une diminution du rythme cardiaque, des difficultés respiratoires, la transpiration, la salivation, une dyskinésie gastro-intestinale et une rougeur de la peau. Dans les études instrumentales sur l'EEG, des changements diffus sont déterminés, des signes de dysfonctionnement des structures cérébrales activatrices non spécifiques, sur REG - des violations de l'écoulement veineux avec vagotonie et des signes de vasospasme avec sympathicotonie.

En fonction de la prédominance d'un certain service de l'ANS dans la régulation de l'activité des organes et des systèmes, l'une des deux principales formes de végétonévrose se développe:

  1. 1. Hypertendu. Il se développe à la suite de l'effet accru du SNA sympathique sur l'activité des vaisseaux sanguins. Des palpitations cardiaques, une augmentation de la pression artérielle, des étourdissements, des maux de tête sont observés. Ce type de trouble peut se transformer en maladies systémiques (hypertension, maladie coronarienne, etc.), si des mesures ne sont pas prises à temps pour traiter la dystonie végétovasculaire.
  2. 2. Hypotonique. Il apparaît à la suite de l'activation du SNA parasympathique en raison de l'influence de la composante du nerf vagal. La clinique est dominée par la bradycardie, l'hypotension artérielle, la léthargie et la somnolence. Les patients se plaignent souvent de troubles thermorégulateurs, de sueurs froides, d'évanouissements.

On distingue également une forme mixte de végétonévrose, dans laquelle il est impossible de déterminer clairement la prédominance des symptômes de l'une des divisions du SNA.

Le syndrome végétatif-viscéral se manifeste dans les variétés suivantes:

  • syndrome de troubles mentaux;
  • asthénique;
  • respiratoire;
  • neurogastrique;
  • cardiovasculaire;
  • cérébrovasculaire;
  • troubles sexuels;
  • troubles thermorégulateurs.
  1. 1. Le syndrome des troubles mentaux - troubles de la motivation et du comportement, caractérisés par diverses peurs (cardiophobie), anxiété et troubles dépressifs, labilité émotionnelle, troubles du sommeil. Les gens mesurent constamment la pression, le pouls et la température et recherchent également de nouveaux traitements. Chez les patients atteints de végétonévrose, les traits de personnalité tels qu'un niveau accru d'anxiété, les soins de santé (hypocondrie) et une faible estime de soi prédominent. Ils sont sujets à l'auto-incrimination, ils ont peur de prendre des décisions et leur activité diminue fortement pendant la période de maladie. Dans le diagnostic, il est nécessaire de différencier le syndrome de dysfonctionnement autonome, dans lequel il n'y a pas de troubles mentaux, de phobies, de troubles paniques et hypocondriaques liés à des conditions de type névrose somatogène, ainsi que d'autres maladies nerveuses et mentales.
  2. 2. Le syndrome asthénique (syndrome des troubles adaptatifs) - s'accompagne d'épuisement émotionnel et physique et se caractérise par une faiblesse, une fatigue, une dépendance météorologique, une intolérance au stress physique et émotionnel. La fatigue chronique est la cause de la mauvaise humeur, chez les enfants et les adolescents, il y a une diminution des fonctions intellectuelles. Il existe des preuves que la névrose autonome de l'asthénone est basée sur des troubles métaboliques transcapillaires et la dissociation de l'hémoglobine, et une diminution de la consommation d'oxygène tissulaire.
  3. 3. Syndrome respiratoire (hyperventilation) - c'est la sensation subjective de compression de la poitrine, le manque d'air, la difficulté à respirer, qui se produisent au sommet de l'excitation. Chez un certain nombre de patients, le trouble se présente sous la forme d'une crise dont la clinique s'apparente à une asphyxie avec une sensation de «boule dans la gorge». Dans des formes plus simples, les troubles respiratoires se caractérisent par un léger inconfort et s'accompagnent de soupirs convulsifs. Les causes les plus courantes du développement du syndrome d'hyperventilation sont l'activité physique, la mauvaise tolérance au transport, le fait d'être dans une pièce étouffante, les changements météorologiques soudains et le stress mental. En plus des facteurs psychiques de l'essoufflement, un rôle important est joué par une diminution des ressources respiratoires compensatoires adaptatives pour l'hypoxie.
  4. 4. Syndrome neurogastrique - se manifestant par des spasmes de l'œsophage, une aérophagie neurogastrique, une duodénostase et d'autres troubles des fonctions d'évacuation motrice et de sécrétion du tractus gastro-intestinal. Les patients se plaignent de brûlures d'estomac, d'éructations, de lourdeurs dans la région épigastrique, de constipation, de flatulences.
  5. 5. Syndrome cardiovasculaire - caractérisé par des fluctuations de la pression artérielle, une labilité du pouls, une tachycardie, une cardialgie dans la moitié gauche de la poitrine, se développant avec un effort psychogène plutôt que physique. Le syndrome douloureux imite souvent l'angine de poitrine ou l'infarctus aigu du myocarde avec des troubles hypochondriacaux concomitants et n'est pas arrêté par les médicaments. Sur l'ECG et avec l'ergométrie du vélo, des arythmies sinusales et extrasystoliques peuvent être détectées, il n'y a aucun signe d'ischémie myocardique.
  6. 6. Syndrome cérébrovasculaire - des maux de tête, des étourdissements, des évanouissements, des acouphènes sont observés. Dans la pathogenèse de leur développement, l'œdème de Quincke cérébral joue un rôle dont l'origine est associée à une dérégulation du tonus des vaisseaux cérébraux de nature hypotonique, hypertonique ou mixte. Certains patients atteints d'un syndrome céphalgique persistant ont des violations du ton non seulement des vaisseaux artériels, mais aussi des vaisseaux veineux (hypertension veineuse fonctionnelle).
  7. 7. Troubles de la thermorégulation - leur nature dépend du type de dystonie: lorsque le tonus sympathique prévaut, les patients ne tolèrent pas la chaleur, mais réagissent de manière satisfaisante au froid, les mains des patients sont froides mais pas mouillées. Lorsque le système parasympathique domine, les patients, au contraire, transfèrent de manière satisfaisante la chaleur et tolèrent mal le froid, tandis que les membres sont chauds et humides. Il y a également une augmentation de la sécrétion de sébum. Les gens gèlent souvent, préfèrent les vêtements chauds. Souvent, les patients présentant un dysfonctionnement du système autonome ont une fièvre de faible intensité qui ne répond pas aux médicaments antipyrétiques, antibactériens et autres.
  8. 8. Troubles sexuels - caractérisés chez la femme par l'anorgasmie et le vaginisme, chez l'homme - par des troubles de l'érection et de l'éjaculation.

La végétonévrose est le principal diagnostic chez une personne atteinte d'une violation du SNA. Ce sont les troubles végéto-viscéraux qui obligent le patient à consulter un médecin.

Le dysfonctionnement du SNA est considéré par les médecins comme un complexe de manifestations dont le traitement ne doit être effectué qu'après un diagnostic approfondi.

Le plus souvent, ces personnes viennent voir un neurologue, un cardiologue, un endocrinologue. Les patients se tournent depuis longtemps vers des médecins de différents profils, mais la thérapie est inefficace. À la suite d'un grand nombre d'études (tests de laboratoire, données instrumentales, etc.), les médecins ne trouvent souvent pas la véritable cause de la maladie et font un diagnostic de VN. Dans ce cas, des troubles fonctionnels des organes et des systèmes peuvent être détectés, mais la pathologie organique est toujours rejetée.

La plupart des patients présentant des symptômes de LV commencent à s'automédiquer, ce qui ne fait qu'exacerber la progression de la maladie. En cas de signes ressemblant à une végétonévrose, vous devez immédiatement consulter un médecin. En l'absence d'assistance médicale, il existe un risque de transformation d'une névrose relativement sûre en une forme plus complexe - la somatopsychose, caractérisée par des symptômes plus sévères et l'apparition d'une mauvaise adaptation sociale.

Les principales directions dans le traitement de la névrose autonome:

  • Normalisation du sommeil, du travail et du repos.
  • Exclusion de l'inactivité physique (exercices de physiothérapie).
  • Traitements à l'eau et massage thérapeutique.
  • Balnéothérapie (eau minérale).
  • Psychothérapie et correction psychologique familiale.
  • Nutrition régulière et équilibrée (aliments enrichis en vitamines).
  • Électrophorèse.
  • Thérapie médicamenteuse.
  • Remèdes populaires.

Efficace est l'utilisation d'une technique psychologique basée sur la régulation du comportement par le contrôle cognitif. Cela aide les patients à s'adapter à la vie dans de nouvelles conditions d'existence.

Une correction psychologique est également nécessaire dans le cas de conflits familiaux fréquents et de difficultés à élever des enfants. Les scandales et les querelles affectent négativement l'état mental de l'enfant. La clarification des relations avec les enfants est inacceptable. Au cours des séances de psychothérapie, les principaux problèmes de réponse aux facteurs externes sont établis et des normes de comportement optimales sont formulées. Un rôle important est joué par les situations qui aident à minimiser le risque de réactions végétatives courantes..

Médicaments utilisés dans le traitement de la dysfonction autonome:

  • Sédatifs. Ces fonds ont un effet positif sur le fonctionnement du système nerveux, ayant un effet calmant. Il s'agit notamment de compositions médicinales à base d'aubépine, d'agripaume, de valériane, de millepertuis: Novopassit, Persen, Stressplant.
  • Tranquillisants (médicaments anxiolytiques). Les anxiolytiques sont prescrits pour arrêter les attaques de peur, les sentiments d'anxiété interne. Parmi les médicaments de ce groupe, les plus courants: Afobazole, Diazepam, Stresam, Tranxen, Atarax.
  • Antidépresseurs. Les médicaments de ce groupe sont utilisés pour arrêter la dépression, les sentiments d'apathie, de dépression, d'anxiété, de surmenage émotionnel, d'irritabilité et également pour augmenter l'activité mentale. Les antidépresseurs sont prescrits aux patients atteints de LV avec un syndrome de douleur chronique (inconfort cardiaque, musculaire et articulaire, tractus gastro-intestinal), résistant à la thérapie symptomatique en cours. Parmi les médicaments sont efficaces: Amitriptyline, Trazodon, Valdoxan, Melipramine, Ixel, Tsipramil, Prozac.
  • Antipsychotiques. Selon des études, du groupe des antipsychotiques, Teraligen est un médicament efficace dans le traitement des formes sévères de VN. Avec les névroses d'organes (cardionévrose, syndrome du côlon irritable, etc.), l'utilisation d'Eglonil (sulpiride) est répandue..
  • Agents nootropes et vasculaires. Les médicaments ont des propriétés cérébroprotectrices, antihypoxiques, sont prescrits pour augmenter la résistance du cerveau au stress, à l'hypoxie, pour optimiser l'équilibre énergétique des neurones, améliorer l'activité cérébrale. Ceux-ci incluent: Phenibut, Piracetam, Cerebrolysin, Pyritinol, Omaron.

Dans le traitement complexe de la dysfonction autonome, des remèdes populaires sont présents en fonction de la forme de la maladie. Collecte efficace de diverses herbes (dogrose, aubépine, Rhodiola rosea, millepertuis, etc.). La durée du traitement atteint généralement 6-8 semaines, il est recommandé d'effectuer un traitement avec des cours.

Prescriptions pour le traitement de l'hypertension de l'hypertension:

  1. 1. Mélanger les herbes dans une quantité de 8-10 g (menthe poivrée, thé ivan, mélilot, prêle), verser 200-250 ml d'eau bouillante, chauffer pendant 10 minutes, puis insister environ 1 heure. Il est recommandé de prendre 1 cuillère à café. 4 fois par jour, toujours avant le coucher.
  2. 2. Mélanger les herbes 8-10 g (fleurs d'aubépine, mélisse, thé ivan, feuilles d'airelle rouge), verser 300-350 ml d'eau bouillante, insister pendant 2 heures. Prenez 1 cuillère à café. 5 fois par jour.

Recettes pour le traitement du type hypotonique VL:

  1. 1. Les herbes de 10 g sont mélangées (collecte d'aubépine, d'églantier, de zamanicha, de millepertuis et de fleurs de camomille), versez 200-250 ml d'eau froide, chauffez pendant 15 minutes, puis insistez pendant 4 heures. Recommandé à prendre avant les repas 3 fois par jour.
  2. 2. Mélanger les herbes de 10 g chacune (eleutherococcus, rue, millepertuis, hysope, ajoncs de teinture et racine de leuzea), bouillir et insister de la même manière. Prendre 4 fois par jour.

Pendant la durée du traitement, vous devez abandonner les mauvaises habitudes: consommation de boissons alcoolisées, drogues, tabagisme.

Les facteurs d'efficacité du traitement de la végétonévrose sont:

  • se débarrasser des maux de tête et autres manifestations somatiques;
  • amélioration du sommeil;
  • augmentation de la capacité de travail;
  • améliorer le contexte émotionnel;
  • améliorer la qualité de vie.

Il Est Important D'Être Conscient De Vascularite