Thrombophilie pendant la grossesse

Le sang est un fil conducteur entre tout le corps humain. C'est comme des rivières, nourrissantes, donnant vie à l'homme. Presque chaque événement qui se produit dans notre corps affecte le système circulatoire. La grossesse reconstruit le corps entier d'une femme, y compris le système circulatoire. La composition du sang change également. En conséquence, la future mère peut développer une thrombophilie. Et une femme souffrant de thrombophilie devrait immédiatement discuter d'un soutien médical avec un médecin et d'un tableau de test qui permettra de surveiller son état sanguin et de prévenir les complications à temps avec la grossesse.

Quel est le danger de thrombophilie pendant la grossesse et quel type de maladie?

Planification de la grossesse contre la thrombophilie

La thrombophilie est une maladie dans laquelle la coagulation sanguine augmente considérablement, ce qui entraîne un risque de thrombose.

Les caillots de sang eux-mêmes protègent le corps humain dans des circonstances normales, plutôt que de le paralyser: si le vaisseau est endommagé, un caillot de sang se forme, ce qui obstrue le vaisseau endommagé. Mais avec la thrombose, des caillots sanguins peuvent également se former dans des vaisseaux parfaitement sains, bloquant le flux de sang et de nutriments vers les tissus..

Une femme peut souffrir de thrombophilie et prévoit de devenir mère. C'est assez naturel. Mais ce n'est pas si rare qu'une maladie se développe pendant la grossesse..

Dans les deux cas, la thrombophilie peut devenir dangereuse à la fois pour le fœtus et pour la femme enceinte, il est donc nécessaire de surveiller l'état du sang afin de suivre l'évolution de la maladie et de commencer le traitement le plus tôt possible.

Thrombophilie héréditaire et grossesse

Une maladie qui affecte le système circulatoire ne peut qu'affecter le corps dans son ensemble. La thrombophilie contribue donc à la capacité d'une femme à concevoir un enfant. En raison de l'apport sanguin insuffisant à l'utérus et aux organes pelviens, l'embryon peut ne pas survivre ou être rapidement rejeté par le corps.

La maladie peut être héréditaire. Pendant la grossesse, les gènes responsables de la coagulation sanguine et les gènes des enzymes qui contrôlent le métabolisme de l'acide folique affecteront le développement de la thrombophilie génétique.

Dans le cas où parmi les proches parents il y a ceux qui souffrent de cette maladie, une étude de génétique moléculaire devrait être effectuée pendant la planification de la grossesse. Et, s'il s'avère que la maladie est héréditaire, il est conseillé de commencer immédiatement le traitement pour éviter les problèmes de santé de la future mère et du fœtus.

Quel est le danger de thrombophilie pendant la grossesse?

Pourquoi la thrombophilie est-elle dangereuse pour une femme enceinte? Parce que dans son corps une nouvelle vie naît avec son propre système circulatoire. Une personne a deux cercles de circulation sanguine - grand et petit. Chez une femme enceinte, un autre cercle de circulation sanguine apparaît, appelé placentaire, à travers lequel le sang, avec les nutriments, va directement au fœtus. Si le sang est trop visqueux, son débit sera plus faible qu'il ne le devrait pour l'apport normal d'oxygène à l'enfant à naître et toutes les autres substances utiles.

De plus, pour protéger une femme pendant l'accouchement d'une perte de sang importante, le corps augmente la coagulation sanguine. Mais le sang avec la maladie et ainsi coagule très rapidement, donc le risque de caillots sanguins augmente plusieurs fois. Un caillot de sang peut bloquer complètement même les gros vaisseaux ou réduire considérablement sa clairance. Ce qui empêchera également le sang de circuler librement vers le fœtus.

En conséquence, avec la thrombophilie pendant la grossesse, les conséquences pour l'enfant peuvent entraîner la menace d'une grossesse morte, d'une fausse couche ou de la naissance d'un enfant présentant des troubles du développement. La privation d'oxygène peut provoquer un retard dans le développement d'une immunité faible et nouveau-née. Mais la maladie peut endommager le corps de la femme enceinte elle-même. Les conséquences peuvent être l'apparition de varices, une toxicose très sévère, menaçant la vie d'une femme, un décollement prématuré du placenta avec une forte perte de sang. Si un caillot de sang obstrue un vaisseau cérébral, la maladie peut être mortelle.

Diagnostic de la thrombophilie chez la femme enceinte

Il est difficile de diagnostiquer une thrombophilie pendant la grossesse.Par conséquent, avec les moindres symptômes de la maladie, vous devriez consulter un spécialiste. Il n'y a pas tant de signes, ils ne sont pas toujours interprétés en faveur de la maladie..

Indicatifs: toxicose sévère, troubles de la coagulation (maillage de vaisseaux éclatés ou ecchymoses sous les ongles), hypertension artérielle, convulsions.

Des caillots sanguins peuvent se former dans tous les vaisseaux et provoquer des douleurs dans diverses parties du corps, même dans un état de pré-infarctus. Le diagnostic de thrombophilie peut être suspecté par la réaction du fœtus: s'il ne reçoit pas une quantité suffisante de nutriments, il peut montrer une activité excessive ou au contraire geler.

Analyse de la thrombophilie pendant la grossesse et sa planification

Afin de détecter ou d'exclure la maladie, deux tests sanguins sont effectués - un général et un coagulogramme, une analyse complète des indicateurs de coagulation sanguine.

Le sang pour un coagulogramme est prélevé dans une veine, l'estomac vide (il est conseillé de ne pas manger 12 heures avant de faire l'analyse). Avant un test de coagulation sanguine, vous ne pouvez pas:

  • fumer;
  • prendre de l'alcool et des substances psychotropes;
  • manger des aliments gras et épicés;
  • avertir l'assistant de laboratoire de la prise de médicaments s'il n'est pas possible de refuser les médicaments.

Il est particulièrement important de subir des tests de dépistage de la thrombophilie lors de la planification de la grossesse, s'il y a des cas de maladie dans la famille, afin que le diagnostic de maladie héréditaire aide à démarrer le traitement à temps..

Traitement de la thrombophilie pour la planification de la grossesse

Les médicaments, l'alimentation et le régime strict sont les trois principales directions dans le traitement de la maladie.

Les médicaments pour la thrombophilie sont des anticoagulants, des médicaments pour réduire la coagulation sanguine, ils sont prescrits individuellement et exclusivement par des spécialistes.

De plus, pour le traitement de la thrombophilie lors de la planification d'une grossesse, il est recommandé de prendre des oméga-3. L'admission des oméga-3 réduit la viscosité du sang, réduit la production de thromboxane, un rétrécissement des vaisseaux sanguins, améliore la fluidité des membranes des globules rouges. Tout cela a un effet antithrombotique lorsqu'il est pris régulièrement. Par conséquent, les médecins recommandent une cure continue d'oméga-3 pour la prévention de la thrombose, en particulier pour les femmes ayant une coagulation sanguine élevée.

Le complexe Pregnoton Mama, recommandé pour les femmes enceintes et se préparant à la grossesse, contient des oméga-3 à un dosage efficace. Vous pouvez prendre le médicament pendant toute la période de grossesse.

Traitement des remèdes populaires contre la thrombophilie

Pendant la grossesse, le traitement de la thrombophilie avec des remèdes populaires n'est pas autorisé. La maladie est trop grave pour essayer de faire face à elle-même. En cas de l'un des symptômes, consultez immédiatement un spécialiste.

Régime pour la thrombophilie pendant la grossesse

La nourriture doit être légère, mais fréquente, il est préférable de manger de la nourriture en petites portions. Réduisez la consommation de sel; les cornichons, les aliments fumés, frits, gras et en conserve sont contre-indiqués.

Si vous commencez le traitement à temps, respectez le bon régime, buvez des vitamines, même avec un diagnostic aussi grave que la thrombophilie, vous pouvez maintenir votre propre santé et donner naissance à un bébé en bonne santé.

N'EST PAS DE LA PUBLICITÉ. MATÉRIEL PRÉPARÉ AVEC LA PARTICIPATION D'EXPERTS.

Planification de la grossesse contre la thrombophilie

La thrombophilie est une maladie dans laquelle la coagulation sanguine augmente considérablement, ce qui entraîne un risque de thrombose.

Thrombi eux-mêmes. "data-image =" https://plan-baby.ru/storage/app/uploads/public/5c5/1af/fc4/thumb_395_1400_0_0_0_crop.jpg "data-title =" Thrombophilie pendant la grossesse ">

Russie, 123317, Moscou, ul. Presnenskaya Naberezhnaya, 8, bld.1, IFC "City of Capitals"

Thrombophilie et grossesse - est-il possible?

La thrombophilie est une maladie de l'appareil circulatoire, agit comme une insuffisance veineuse et une tendance à la thrombose.

Comment se manifeste-t-elle et quelles sont les causes

La maladie se manifeste par le développement d'une thrombose après un surmenage physique, alors qu'elles peuvent avoir une localisation différente. Souvent, la pathologie s'aggrave pendant la grossesse, ce qui peut nécessiter un séjour à l'hôpital de la maternité.

En l'absence de traitement adéquat, la thrombophilie peut entraîner des conséquences désastreuses: embolie pulmonaire, crise cardiaque, thrombose veineuse profonde.

La thrombophilie est considérée comme une maladie courante, diagnostiquée chez près de 35% de la population adulte. Il est étudié par plusieurs domaines de la médecine - l'hématologie et la phlébologie..

Cette maladie s'accompagne de troubles circulatoires et d'un certain nombre de complications. Avec une thrombose des vaisseaux cérébraux, une chance élevée de développer un AVC ischémique. La thrombose des vaisseaux responsables de la circulation coronaire entraîne un infarctus du myocarde. En cas de thrombose veineuse des membres inférieurs et de manque de traitement en temps opportun, des ulcères se forment, ce qui peut entraîner par la suite une nécrose de la peau.

Si la thrombophilie est localisée dans la zone intestinale, cela peut entraîner une péritonite et une nécrose des organes. Le développement du processus pathologique dans les vaisseaux du placenta entraîne une perturbation de la nutrition normale du fœtus et peut provoquer un avortement spontané. Plus tard dans la grossesse, cette condition entraîne la mort du fœtus dans l'utérus et une césarienne forcée.

La complication la plus dangereuse est l'embolie pulmonaire. La condition peut être diagnostiquée même chez une personne en bonne santé sans raison claire. Mais généralement, cela est dû à une combinaison de divers facteurs de risque:

  • âge avancé;
  • grossesse;
  • contraception hormonale;
  • facteur V Leiden (mutation de l'un des facteurs de coagulation); hyperhomocystéinémie;
  • conditions postopératoires;
  • déshydratation et immobilité prolongée des membres inférieurs.

Une attention particulière doit être portée aux femmes qui ont ce diagnostic ou une prédisposition à la pathologie qui prévoient une grossesse.

Ainsi, il est recommandé au patient d'effectuer une série de tests de laboratoire et, si nécessaire, un traitement.

Test de thrombophilie pendant la grossesse

Cette analyse est prescrite assez souvent, il s'agit d'un prélèvement sanguin veineux et de son étude approfondie sur le polymorphisme génétique.

La durée moyenne du diagnostic est de deux jours, ne nécessite pas de reprise après avoir subi un traitement.

Dans la plupart des cas, le diagnostic de polymorphisme peut être vu dans les résultats, mais cela ne signifie pas la présence spécifique d'une pathologie, mais seulement une prédisposition à celle-ci. De tels résultats ne garantissent pas que la grossesse sera difficile et aura des conséquences négatives. Cependant, le médecin peut prescrire un traitement prophylactique pour minimiser ce risque..

Thrombophilie, gènes pathologiques et grossesse

En présence de thrombophilie, deux marqueurs génétiques, la prothrombine et une mutation du facteur 5, seront soumis aux changements les plus redoutables. Dans ce cas, l'analyse indiquera deux types d'hérédité - homozygote et hétérozygote.

Dans le premier cas, nous parlons d'un héritage de type homozygote, lorsque des changements se produisent directement sur les chromosomes. Dans ce cas, les symptômes cliniques de la pathologie seront plus prononcés.

Dans le deuxième mode de réalisation, le type d'hérédité est hétérozygote, des changements se produisent dans les cellules, mais pas dans tous, par conséquent, la moitié de ces gènes sont normaux. Les signes cliniques de la maladie sont modérés, ne présentent pas de symptômes graves et sévères..

Les violations des gènes du cycle des folates sont considérées comme les plus favorables au cours de la grossesse, tant pour les patientes elles-mêmes que pour le fœtus. Dans ce cas, un traitement médicamenteux sérieux n'est pas nécessaire. Il suffira de surveiller régulièrement l'hémostasiogramme et le bon régime alimentaire, avec une teneur élevée en vitamines B. De plus, vous devez prendre de l'acide folique tout au long de la grossesse.

Dans d'autres cas, un polymorphisme plaquettaire peut être observé, entraînant une augmentation des plaquettes. Si la violation est observée dans les récepteurs cellulaires de type B3, le traitement par l'aspirine n'est pas effectué, car les manifestations cliniques ne sont pas sensibles à ce médicament. Le schéma thérapeutique correct sera la nomination d'angioprotecteurs, par exemple, Curantil ou Dipyridamole.

Lors de la mutation du gène SERPINE1, une mutation d'autres groupes de gènes est également observée, cependant, ce phénomène est rare, ne comporte pas de danger accru.

Quand la thrombophilie est-elle diagnostiquée??

La thrombophilie peut être considérée comme un diagnostic s'il y a les changements suivants dans l'analyse:

  1. Diagnostiquer une mutation de Leiden (facteur 5).
  2. Lorsqu'une mutation de la prothrombine est détectée.
  3. Lors de la mutation de trois gènes du cycle folate.
  4. La présence de trois formes homozygotes ou plus.
  5. Identification de cinq formes hétérozygotes ou plus.

Il convient de noter que le diagnostic de thrombophilie congénitale lors de la planification de la grossesse ne nécessite pas toujours une intervention thérapeutique. La prise de médicaments sera prescrite s'il existe des indicateurs indiquant une augmentation de la coagulation sanguine. Si de tels indicateurs ne sont pas disponibles, la planification et la conduite d'une grossesse ne nécessiteront pas d'attention particulière ou accrue..

Comment la thrombophilie est-elle traitée pendant la planification de la grossesse??

Le traitement commence au moment où la conception de l'enfant est planifiée, immédiatement après le début de l'ovulation. Un traitement en temps opportun minimisera les risques pour le fœtus et la femme enceinte.

Si des marqueurs élevés de thrombophilie sont détectés, une fois l'ovulation terminée, l'administration d'héparines de bas poids moléculaire commence immédiatement. Le principal avantage de ces médicaments est un très faible risque de surdosage et l'apparition rapide d'un effet thérapeutique. Leur effet commence relativement rapidement et dure pendant une durée limitée - de 12 à 24 heures, selon le médicament. L'énoxaparine, ou Nadroparine, est principalement prescrite. La posologie est calculée individuellement, en tenant compte des résultats des analyses. Une injection de médicaments est prescrite (par voie intramusculaire) de 0,3 à 0,6 mg 1 à 3 fois par jour. En cas d'utilisation prolongée, des ecchymoses peuvent apparaître au site d'injection. Cela est dû à l'effet anticoagulant local..

Avec une teneur accrue en homocystéine dans le plasma sanguin, qui affecte négativement les parois des vaisseaux sanguins, l'acide folique est prescrit, souvent à fortes doses. De plus, l'administration intramusculaire de vitamine B peut être prescrite..

Un taux de plaquettes élevé nécessitera l'utilisation d'acide acétylsalicylique, qui peut être Solucil, Fortalgin C ou Aspirin. Ces médicaments ont un certain nombre de contre-indications et d'effets secondaires. Par conséquent, il est important de comprendre qu'ils doivent être utilisés le moins possible et idéalement uniquement sur recommandation d'un médecin..

Traitement de la thrombophilie pendant la grossesse

Dans la pratique, la thrombophilie est diagnostiquée déjà au moment de la grossesse et non pendant la période de planification. Par conséquent, le traitement nécessite la solution de plusieurs problèmes simultanément - l'élimination de la thrombose et la principale pathologie qui a provoqué son développement. Pendant la grossesse, des anticoagulants et des thrombolytiques seront également prescrits - les principaux médicaments dans le traitement de ce processus pathologique. Les médicaments sont sélectionnés individuellement, les fonds présentant le plus faible risque pour le fœtus et la mère sont considérés.

Avec la thrombophilie avec une carence accrue en anticoagulants, un traitement basé sur la transfusion par jet de plasma frais est utilisé. Dans certains cas, lorsque la thrombophilie est la conséquence d'une maladie telle que la microangiothrombose thrombotique, une plasmaphérèse massive rapide est requise.

Les médicaments classiques utilisés pour la thrombophilie pendant la grossesse sont le Clexane ou le Fragmin. L'inconvénient de ce traitement est l'utilisation constante de médicaments, à savoir jusqu'à la fin de la grossesse. De plus, vous devrez régulièrement effectuer une analyse pour déterminer le coagulogramme, généralement toutes les deux semaines. Il est possible d'arrêter de prendre des médicaments un seul jour, au plus deux avant le début du travail. C’est plus facile à faire lorsque Kesarev prévoit.

Si une naissance naturelle est prévue, le patient devra être hospitalisé. De plus, la CTG est réalisée tous les 4 jours Echocardiogramme du fœtus. Dans le cas où le traitement a été arrêté il y a trois jours et où les résultats des tests ont révélé des marqueurs élevés de thrombose, le travail est stimulé.

Régime pour la thrombophilie

En plus du traitement médicamenteux, vous devrez changer le régime alimentaire, cela s'applique également à la période de planification de la grossesse et immédiatement au moment de son apparition. Tout d'abord, le patient se voit prescrire un apport quotidien d'eau purifiée, d'au moins deux litres. Dans ce cas, il faut faire attention à sa qualité.

De l'alimentation exclut l'utilisation de ces produits:

  • chocolat, cacao;
  • thé noir et café;
  • toutes sortes de noix;
  • divers assaisonnements.

Cependant, vous devez augmenter l'utilisation des éléments suivants:

  • décoctions à base de fruits secs;
  • fruits de mer (au moins 3 fois par semaine);
  • les verts (aneth, persil);
  • toutes sortes de salades vertes.

Thrombophilie et terme de naissance

En présence de ce diagnostic, le fœtus pendant une période de 37 semaines est considéré comme complètement mature. Le système respiratoire s'est formé et le bébé est capable de respirer indépendamment à l'extérieur du placenta. Notez que la naissance naturelle est de 40 semaines.

Dans de nombreux cas, avec ce diagnostic, la naissance d'un enfant survient à 35-37 semaines de gestation. Ceci n'est pas du tout considéré comme une pathologie et ne signifie pas l'absence de développement normal de l'enfant.

Thrombophilie - qu'est-ce que c'est? Risques de grossesse, types et traitement

Les gens qui sont loin de la médecine connaissent peu les pathologies sanguines. En entendant diverses maladies oncologiques et la maladie "royale" - l'hémophilie. Cependant, cette liste de pathologies sanguines ne se limite pas à. De plus, beaucoup peuvent vivre leur vie sans se rendre compte qu'ils sont en danger.

Navigation rapide dans les pages

Thrombophilie - qu'est-ce que c'est?

La thrombophilie n'est pas une maladie, pas un diagnostic, mais un état du corps, caractérisé par une tendance accrue à former des caillots sanguins. En fait, la thrombose est une conséquence de la thrombophilie. Et c'est une maladie, pas une prédisposition.

Au cours de siècles d'évolution, les organismes vivants, y compris les humains, ont une caractéristique protectrice unique - l'hémostase spontanée (hémostase). Grâce à elle, une créature vivante est protégée contre les pertes sanguines fatales en cas de blessures mineures à modérées. Et c'est le mérite du système de coagulation sanguine.

D'autre part, le processus de formation de «blocages» de protection dans les vaisseaux doit être contrôlé et restreint. Les facteurs d'anticoagulation viennent à la rescousse ici..

Normalement, l'activité du système de coagulation est équilibrée par l'activité de l'anticoagulation. Cependant, lorsqu'un tel équilibre dynamique change, des perturbations du système hémostatique se produisent. L'un d'eux est la thrombophilie..

Cette condition pathologique peut être congénitale ou acquise. La thrombophilie héréditaire se développe en raison de mutations dans les gènes responsables de la synthèse des facteurs de coagulation ou de leurs antagonistes. La forme acquise est associée à des caractéristiques de style de vie et de santé:

  • oncopathologie;
  • Diabète;
  • obésité;
  • grossesse;
  • état post-partum et postopératoire;
  • déshydratation;
  • pathologies auto-immunes;
  • malformations cardiaques;
  • prendre certains médicaments (contraceptifs oraux, glucocorticoïdes, œstrogènes);
  • cathétérisme prolongé des veines.

Le plus souvent, la thrombophilie génétique et les facteurs de risque ci-dessus se chevauchent et déclenchent une thrombose. Cependant, en l'absence de caractéristiques provocatrices d'augmentation de la thrombose, même chez les personnes ayant une prédisposition héréditaire, il peut ne pas y avoir.

La thrombophilie est souvent asymptomatique - ses manifestations sont associées à une thrombose développée et sont déterminées par sa localisation. Les veines profondes des membres inférieurs sont généralement affectées. Dans ce cas, il y a un gonflement, une fatigue des jambes, une sensation de plénitude, une cyanose ou une rougeur de la peau.

Une complication dangereuse est la thromboembolie - séparation d'un thrombus avec blocage ultérieur d'un vaisseau plus petit. De plus, en raison de troubles circulatoires, une ischémie ou une nécrose tissulaire se développe. La thromboembolie pulmonaire est une maladie mortelle. Ses symptômes sont une douleur thoracique aiguë, un choc, une tachycardie, une perte de conscience et un coma.

Des caillots sanguins se forment souvent dans les veines. En plus du lit vasculaire des membres inférieurs et de l'artère pulmonaire, les veines mésentériques, les portes, hépatiques, rénales et rarement les veines des membres supérieurs et du cerveau peuvent être affectées.

Thrombophilie héréditaire - Caractéristiques

Si les parents de sang les plus proches à un jeune âge ont été diagnostiqués avec une thrombose et ses rechutes, ou si le patient a développé une telle pathologie dans le contexte de l'hormonothérapie substitutive ou de la prise de contraceptifs oraux, il est logique d'exclure la thrombophilie héréditaire en effectuant une analyse génétique. Elle est réalisée par PCR (amplification en chaîne par polymérase).

Cette méthode permet de détecter les changements dans les gènes qui contrôlent le processus d'hémostase et de conclure à la présence ou à l'absence de thrombophilie héréditaire.

Une prédisposition génétique à une coagulation sanguine accrue est associée à des mutations dominantes. Comme vous le savez, dans le corps de chaque personne, tous les gènes sont présents en double quantité. Si au moins une copie est affectée par une mutation dominante (forme hétérozygote), l'état pathologique se manifestera.

Lorsque les deux gènes sont modifiés (forme homozygote), la gravité de la thrombose et la gravité de leurs conséquences augmentent plusieurs fois.

Avec la thrombophilie héréditaire, les mutations peuvent affecter deux groupes de gènes:

  • responsable de l'activité des facteurs de coagulation;
  • codant pour la synthèse d'anticoagulants.

Dans le premier cas, les modifications provoquent une activité excessive des composés de coagulation: le facteur V de Leiden et la prothrombine (facteur II). Ces mutations sont déjà apparentes à un jeune âge. Chez les femmes, la fausse couche habituelle de la grossesse leur est associée.

Si les gènes de synthèse des anticoagulants sont endommagés, une diminution de leur concentration est constatée. La thrombophilie héréditaire est associée à un manque de protéines C et S, l'antithrombine III. Les nouveau-nés homozygotes (ayant 2 gènes défectueux) ont un taux de mortalité élevé de 90 à 100%. Les bébés hétérozygotes souffrent de purpura fulminant, accompagné d'une ulcération de la peau et de l'apparition de zones de nécrose sur celle-ci.

De plus, la thrombophilie héréditaire est souvent déterminée par des mutations de gènes codant le cours d'autres processus physiologiques.

La tendance pathologique aux caillots sanguins est notée avec hyperhomocystéinémie congénitale, dysfibrinogénémie, troubles du processus de fibrinolyse (destruction des caillots sanguins).

La thrombophilie pendant la grossesse est dangereuse?

Très souvent, la thrombose se développe dans le contexte d'une augmentation des charges attribuables au corps. La grossesse est aussi une sorte de situation stressante. Cette condition dans la vie d'une femme s'accompagne d'une restructuration colossale du fonctionnement de tous les organes et systèmes. Y compris les changements dans la composition du sang.

Compensatoire, afin de protéger la future femme de la perte excessive de sang pendant l'accouchement, le corps augmente la concentration des facteurs de coagulation. Cette condition augmente le risque de thrombose vasculaire placentaire chez les femmes atteintes de thrombophilie héréditaire de 6 fois et peut entraîner des conséquences telles qu'une fausse couche ou une grossesse interrompue..

Le plus dangereux est une période de 10 semaines. Si cette étape a été franchie avec succès, il convient de rappeler qu'au cours du 3e trimestre de la grossesse, le risque de thrombose augmentera à nouveau.

Dans ce cas, une naissance prématurée ou un décollement placentaire peut survenir avec des saignements massifs qui menacent la vie de la mère et du fœtus. Les bébés en période prénatale montrent des signes de retard de développement et d'insuffisance fœtoplacentaire.

Cependant, il est possible de donner naissance à un enfant en bonne santé avec une thrombophilie diagnostiquée. Les femmes présentant une telle prédisposition héréditaire devraient adopter une approche responsable de la planification de la grossesse. Si des antécédents de fausses couches, une grossesse manquée, une thrombose due à l'utilisation de médicaments hormonaux, des tentatives de FIV échouées ou une personne de la famille du sang en souffrent, la future mère devrait subir une analyse de la thrombophilie..

Il s'agit d'une procédure de diagnostic coûteuse et complète qui n'est pas présentée à tout le monde, mais si le médecin propose de l'exécuter, vous ne devez pas refuser. La thrombophilie contrôlée par les médicaments permet de supporter et de donner naissance à un bébé fort sans déficience intellectuelle.

Cependant, le succès d'une telle grossesse réside dans la surveillance attentive du médecin de l'état de la future mère et de son strict respect de toutes les recommandations médicales..

Diagnostic des tests thrombophilie +

Le diagnostic de thrombophilie est un processus complexe et en plusieurs étapes. Son but est d'identifier un lien spécifique qui peut échouer et de déterminer la gravité de l'état pathologique.

Même un test sanguin général peut inciter un spécialiste à réfléchir à une thrombophilie possible avec ces résultats:

  • viscosité accrue;
  • une augmentation de la concentration de globules rouges et de plaquettes;
  • rapport accru du volume des éléments formés au volume de plasma sanguin (augmentation de l'hématocrite);
  • Réduction ESR.

Pour savoir dans quel lien d'hémostase le dysfonctionnement permet de déterminer en laboratoire de tels indicateurs:

  • indice de prothrombine;
  • temps de thrombine;
  • D-dimère;
  • indicateurs de l'APTT (temps de thromboplastine partielle activée) et de l'INR (rapport normalisé international);
  • anti-Ha (inhibition du facteur de coagulation Stuart-Praer);
  • protéines C et S;
  • antithrombine III;
  • temps de coagulation et de saignement;
  • facteur VIII;
  • complexes de fibrine-monomère solubles;
  • facteur von Willebrand;
  • calcium sanguin;
  • temps de recalcification du plasma (activé);
  • activité fibrinolytique;
  • anticoagulant du lupus.

La liste des paramètres définis est longue, mais dans chaque cas, l'hématologue ne prescrit l'étude que de certaines caractéristiques. Ainsi, pendant la grossesse et sa planification, l'APTT, le temps de thrombine et l'indice de prothrombine, la teneur en fibrinogène est importante. Les mêmes tests sont effectués avant la chirurgie..

Le traitement anticoagulant nécessite le contrôle de l'APTT, de l'INR et de l'anti-Xa. Si la nature auto-immune de la pathologie est suspectée - anticoagulant lupique, INR, APTT, indice de prothrombine, fibrinogène. Et après thrombose veineuse, tous les mêmes tests, à l'exception du marqueur du lupus, et les protéines C et S, le D-dimère, le facteur VIII et l'homocystéine sont également étudiés.

Si une prédisposition génétique est suspectée par PCR, des marqueurs génétiques de thrombophilie sont détectés:

  1. Mutations dans les gènes des protéines anticoagulantes C et S;
  2. Défauts provoquant un manque d'antithrombine III;
  3. Mutation de Leiden;
  4. Mutation de la prothrombine (II);
  5. Mutation dans le gène de la méthylène tétrahydrofolate réductase;
  6. Gène du récepteur plaquettaire défectueux pour la glycoprotéine IIIa;
  7. Gène de fibrinogène anormal.

Traitement de la thrombophilie - médicaments

Le traitement de la thrombophilie diagnostiquée est déterminé par sa cause. Si l'état pathologique est génétiquement déterminé, une guérison complète ne peut pas être obtenue. Dans ce cas, une thérapie de substitution est utilisée..

Il vise à reconstituer les facteurs de coagulation manquants par injection ou transfusion plasmatique. Avec l'hyperagrégation, la plasmaphérèse et l'administration goutte à goutte de plasma sont indiquées.

Les formes acquises de thrombophilie sont traitées avec des anticoagulants. Une indication de leur objectif est une combinaison de 3 facteurs de risque ou plus. Avec la thrombophilie, les mêmes médicaments sont utilisés que pour le traitement de la thrombose:

  • aspirine;
  • warfarine;
  • carillons;
  • pradaxa;
  • héparine et ses dérivés (daltéparine, énoxaparine, fraxiparine).

On montre aux personnes atteintes de thrombophilie l'utilisation de remèdes populaires qui fluidifient le sang. Le gingembre, le jus de raisin frais, le thé aux canneberges, les fruits secs et les fruits de mer sont particulièrement utiles. Les aliments gras et frits doivent être exclus de l'alimentation, car les lipides dans sa composition épaississent le sang.

Pendant la grossesse, vous devez absolument porter des sous-vêtements de compression: bas et collants. Les femmes enceintes ne devraient pas être négligées par la thérapie par l'exercice, le massage, la marche lente quotidienne ou la natation.

Prévoir

La thrombophilie n'est pas une maladie, mais une prédisposition à elle. Si vous respectez les règles de base de la prévention, la thrombose et les complications associées (thromboembolie, ischémie, crise cardiaque, accident vasculaire cérébral) ne se développeront pas..

Tout d'abord, vous devez suivre les principes d'une bonne nutrition: inclure dans le régime des légumes frais, des fruits, des baies, des fruits de mer, des variétés de viande et de poisson faibles en gras, du pain de grains entiers. Pas besoin de stagnation de sang dans les veines, ce qui contribue à un mode de vie sédentaire.

Toutes les pathologies chroniques et processus infectieux aigus doivent être traités immédiatement ou contrôlés. L'utilisation systématique de médicaments hormonaux et la thérapie de remplacement pour la thrombophilie impliquent des études régulières de la capacité de coagulation sanguine.

La thrombophilie n'est pas une phrase. Au contraire, connaissant une telle caractéristique du corps, une personne intelligente qui prend soin de sa santé prendra toutes les mesures possibles pour prévenir le développement de complications potentiellement mortelles.

Accouchement avec thrombophilie: comment éviter les saignements?

L'accouchement est l'accord final d'une période aussi intéressante et en même temps responsable de la vie de la future mère - 9 mois de grossesse. Malheureusement, l'accouchement ne se déroule pas toujours normalement; des complications surviennent souvent, parmi lesquelles les saignements occupent une place particulière. Comment prévenir les saignements lors de l'accouchement avec thrombophilie, je vais vous dire en utilisant un exemple de ma pratique.

Contenu connexe

Histoire de la pratique

J'anime régulièrement des webinaires pour les femmes, au cours desquels les participantes et moi analysons différents cas cliniques. Et lors d'un de ces webinaires dédiés à l'accouchement, elle a reçu un questionnaire d'Alena, 33 ans: «J'ai la troisième grossesse consécutive (les deux précédentes sont gelées), la naissance sera la première. Maintenant, c'est la 37e semaine. Étant donné que le bébé (garçon) s'est retourné à la 34e semaine, les médecins recommandent une césarienne planifiée à la 39e semaine.

Je prends du Clexane 0.4 en raison d'une thrombophilie (mutations géniques GP IIIa, ITGA2, ITGA3, PAI-1). Tous les résultats des tests sont bons. Par échographie à 33-34 semaines, le fœtus correspond à 34-35 semaines de grossesse (tête légèrement plus grosse).

A en juger par les articles sur Internet, avec thrombophilie, le travail se produit souvent à la semaine 35-37. Je préfère attendre le début du travail à la 41e semaine et ensuite seulement faire la COP. Des questions:

1. Y a-t-il une menace de naissance prématurée avec des anticoagulants?
2. Si l'enfant ne se retourne toujours pas à la 39e semaine (la présentation pelvienne demeure) et que les médecins insistent pour subir une césarienne, quels sont les risques de refuser une opération planifiée? »

Alors, comprenons ce qu'est la thrombophilie, quelles complications sont possibles avec cette maladie pendant la grossesse et l'accouchement, et sur quel mode d'accouchement la patiente devrait-elle se concentrer? Commençons par la maladie elle-même.

Grossesse et thrombophilie

La thrombophilie est la tendance à développer des caillots sanguins (caillots sanguins). La grossesse est un examen de la présence d'une thrombophilie «cachée». Dans cette période délicate, une condition de coagulabilité accrue se forme normalement. Ces changements sont conçus pour soutenir une grossesse en développement normal, à commencer par l'introduction de l'embryon et la croissance de son placenta.

Chez les femmes enceintes atteintes de thrombophilie, le risque de thrombose augmente fortement. Cela s'applique à tous les organes vitaux, y compris le système mère-placenta-fœtus. Les troubles du flux sanguin dus à la thrombose, l'inflammation des vaisseaux sanguins et les crises cardiaques (la mort de certaines zones) du placenta peuvent provoquer des fausses couches spontanées, une grossesse non développée, un retard de croissance et la mort fœtale, le détachement d'un placenta normalement situé, l'accouchement prématuré, la gestose, la prééclampsie et l'éclampsie.

Le cas clinique de ma patiente a pleinement confirmé la théorie: Alena a eu deux grossesses manquées dans ses antécédents médicaux. Et seul un diagnostic rapide et un traitement bien choisi ont permis à la femme de porter la grossesse à une période de 37 semaines. Alors, comment diagnostique-t-on la thrombophilie??

Aujourd'hui, il est établi que la thrombophilie est une maladie héréditaire. La cause de la maladie sont des mutations ou polymorphismes (variétés) des gènes suivants responsables de l'activité d'un facteur de coagulation:

- V leiden
- PAI-1
- le fibrinogène (G455A);
- activateur tissulaire du plasminogène;
- la prothrombine;
- antithrombine III;
- protéines S et C;
- récepteurs plaquettaires (GP Ia 807C / T; GP IIIa 1565T / C; GP Id 434 C / T; ITGA2; ITGA3);
- certaines enzymes: méthylènetétrahydrofolate réductase (MTHFR), méthionine synthétase (MTR), méthionine synthétase réductase (MTRR).

Par conséquent, les femmes présentant une fausse couche habituelle, en plus d'un examen standard, doivent subir une analyse génétique. Comme il ressort des antécédents médicaux, les anomalies génétiques suivantes ont été identifiées chez Alena:

1. polymorphisme du gène PAI-1; peut contenir une séquence de 4 bases de guanine (4G) ou 5 (5G); dans le premier cas (4G), l'activité de PAI-1 est plus élevée et, par conséquent, le risque de thrombose est plus élevé que chez les porteurs de 5G; comme il existe 2 copies de chaque gène PAI-1 (une de la mère, la seconde du père), 3 variantes du génotype sont possibles: 5G / 5G, 5G / 4G, 4G / 4G; l'option la plus favorable est la 5G / 5G; dans d'autres cas (4G / 4G et 5G / 4G), la capacité de thrombus augmente;

2. mutations des gènes des récepteurs plaquettaires (GP IIIa, ITGA2, ITGA3); conduit à une tendance accrue des plaquettes à l'agrégation (collage).

Chez les patients présentant une fausse couche habituelle, plusieurs mutations génétiques sont souvent détectées à la fois. Les formes combinées de thrombophilie (une combinaison de plusieurs défauts du système hémostatique) augmentent le risque d'une issue défavorable de la grossesse.

Heureusement, aujourd'hui, une femme atteinte de thrombophilie peut devenir mère! Mais pour cela, elle doit choisir le bon traitement, qui commence même avant la conception et continue toute la grossesse..

Gestion de la grossesse pour la thrombophilie

L'initiation précoce de la thérapie permet des processus d'insertion et d'attachement embryonnaires normaux. Pour la prévention des fausses couches pendant la thrombophilie, des anticoagulants sont prescrits (héparines de bas poids moléculaire, HBPM). Les doses en fonction du niveau de marqueurs de la thrombophilie et du tableau clinique peuvent varier de prophylactique à thérapeutique. Le médecin les récupère.

La NMH protège l'endothélium (paroi interne) des vaisseaux sanguins sans pénétrer dans le placenta, caractérisé par l'absence d'effets négatifs sur le fœtus et un faible risque de saignement. En plus de l'HBPM, les médicaments suivants doivent être inclus dans le traitement:

- acide folique;
- Vitamines B;
- les acides gras polyinsaturés oméga-3 (AGPI);
- progestérone naturelle (micronisée).

Le traitement doit être poursuivi tout au long de la grossesse. Par la suite, les médicaments suivants devraient être ajoutés:

- agents antiplaquettaires (aspirine);
- multivitamines pour les femmes enceintes;
- antioxydants (microhydrine, vitamine E);
- préparations de fer ferrique (ferlatum, ferlatum-fol), car elles peuvent éliminer les radicaux libres qui endommagent l'endothélium vasculaire et l'embryon.

Dans le contexte du traitement, une surveillance régulière de l'efficacité, de l'innocuité et de l'adéquation du traitement antithrombotique est effectuée toutes les 2-3 semaines. Les héparines de bas poids moléculaire sont annulées 24 heures avant la césarienne ou avec le début du travail. L'introduction reprend 6 à 8 heures après la naissance et s'effectue pendant au moins 6 semaines de la période post-partum. Pourquoi les HBPM sont-elles annulées avant la naissance? Parce qu'il y a un risque élevé de saignement lors de l'accouchement. Le danger de cette complication, je le dirai plus loin.

Saignement d'accouchement: ce qui est dangereux?

La fréquence des saignements à l'accouchement varie de 2% à 8%. Normalement, une perte de sang est possible pendant la séparation de la naissance - la place d'un enfant, c'est-à-dire dans les 10-15 premières minutes après la naissance du fœtus. Après cela, un site placentaire abondamment vascularisé est «exposé», ce qui crée un risque de saignement.

Cependant, immédiatement après la séparation du placenta, les fibres musculaires de l'utérus commencent à se contracter rapidement, ce qui aide à comprimer les artères. Parallèlement à ces processus, des thrombus se forment activement dans la zone du site placentaire. Chez les femmes atteintes de thrombophilie pendant un traitement par HBPM qui dilue le sang, les caillots sanguins peuvent ralentir et des saignements peuvent survenir.

La perte de sang physiologiquement acceptable pendant l'accouchement est considérée comme pouvant atteindre 0,5% du poids corporel (250-300 ml). Une perte de sang plus importante est un écart par rapport à la norme. Plus de 1% du poids corporel est considéré comme massif. Une perte critique de sang égale à 30 ml pour 1 kg de poids corporel menace la vie d'une femme en travail.

La perte de sang massive et aiguë provoque un certain nombre de changements dans le corps, les organes des systèmes nerveux central, respiratoire, endocrinien et autres souffrent. À la suite d'un saignement:

- le volume de sang circulant de la femme en travail diminue,
- Pression artérielle faible,
- un choc hémorragique se développe,
- mort possible.

C'est précisément en raison des risques ci-dessus qu'une femme atteinte de thrombophilie 24 heures avant la césarienne ou avec le début du travail annulera les héparines de bas poids moléculaire. Mais, néanmoins, la probabilité de saignement persiste, et une femme atteinte de thrombophilie doit en être consciente, se souvenir et écouter les recommandations du médecin concernant le moment et la méthode d'accouchement..

Grossesse différée avec thrombophilie

Selon des articles sur Internet, Alena a appris que chez les femmes atteintes de thrombophilie, l'accouchement se produit souvent à 35-37 semaines. Par conséquent, elle aimerait attendre le début du travail à la 41e semaine et ensuite seulement faire la COP. Alors, est-il nécessaire de reporter l'accouchement avec une thrombophilie?

Au cours du webinaire, j'ai expliqué à ma patiente qu'avec des taux de coagulation normaux, s'inquiéter de l'accouchement prématuré n'en valait pas la peine. Après tout, la grossesse n'est pas réduite par le clexane, mais la maladie elle-même est la thrombophilie. Le clexane, au contraire, le prolonge, éliminant les complications et les risques d'interruption.

Mais, d'un autre côté, reporter la grossesse n'est pas non plus souhaitable, car une longue période augmente le risque de saignement, dont j'ai déjà parlé des conséquences. Par conséquent, il est inutile de tirer jusqu'à la 41e semaine, de plus, il est dangereux!

Accoucher ou accepter une césarienne?

Et revenant à la question principale: «Est-il possible de refuser une césarienne?», J'ai signalé que les naissances naturelles chez les femmes enceintes atteintes de thrombophilie sont possibles. Cependant, plus souvent (chez environ 70% des femmes en travail avec un tel diagnostic), une césarienne est réalisée, car avec une tendance à la thrombose, les indications suivantes pour sa mise en œuvre apparaissent le plus souvent:

-prééclampsie sévère;
- gestose modérée avec traitement inefficace;
- décollement prématuré d'un placenta normalement situé;
- hypoxie fœtale aiguë;
- insuffisance fœtoplacentaire chronique (défaillance circulatoire entre le placenta et le fœtus) tout au long de la grossesse;
- l'infertilité de la femme, la fausse couche habituelle et d'autres maladies du système reproducteur.
- âge de la femme primipare de plus de 30 ans.

En outre, la préférence est donnée à l'accouchement chirurgical, compte tenu du risque accru de saignement dans le contexte du traitement qui dilue le sang. De plus, la présence du gros fœtus d'Alena et la présentation pelvienne étaient des indications supplémentaires pour la césarienne.

Ainsi, mon patient avait plusieurs indications d'accouchement chirurgical. Bien que, à mon avis, une chose était suffisante - une fausse couche habituelle!

J'ai été étonné: était-il possible qu'une femme qui a connu deux fois la perte d'un enfant puisse consciemment prendre le risque de développer de graves complications jusqu'à la mort pour la naissance naturelle?

Néanmoins, j'ai retenu mes émotions, invité Alena à peser à nouveau tout et à prendre la bonne décision. Et il vaut mieux écouter les recommandations du médecin, donc vous ne regrettez pas le mauvais choix, mais profitez de la maternité!

Faites confiance aux médecins! Soyez heureux et en bonne santé!

Thrombophilie pendant la grossesse: causes, symptômes et traitement

Thrombophilie - une maladie dans laquelle le sang devient «épais», c'est-à-dire sujet aux caillots sanguins.

Cette condition entraîne de nombreuses complications, y compris celles qui menacent la santé et la vie du patient..

La thrombophilie pendant la grossesse est considérée comme la plus courante, car dans ce cas, en plus de la génétique et des influences externes, un changement de la viscosité du sang se produit en raison de la spécificité du fond hormonal.

Les gynécologues affirment que la thrombophilie pendant la grossesse est une pathologie qui, en l'absence de traitement, conduit inévitablement à la mort fœtale et complique la gestation.

Avec une maladie latente, une femme peut ne pas connaître du tout la joie de la maternité en raison de l'infertilité secondaire survenant dans le contexte d'une thrombose accrue. Cette maladie ne peut être complètement guérie qu'avec des formes acquises..

La thrombophilie congénitale (déterminée génétiquement) nécessite une surveillance étroite de la femme enceinte avant la conception, tout au long de la grossesse et plusieurs mois après la naissance.

Quel est le danger de thrombophilie pendant la grossesse?

L'apparition d'un cercle supplémentaire de circulation sanguine (placentaire) augmente la surface des vaisseaux veineux, et c'est en eux que les caillots sanguins se forment.

L'effet de la thrombophilie pendant la grossesse sur le fœtus et le corps de la femme n'est pas toujours prononcé, mais en l'absence de traitement spécifique, cette maladie menace de diverses complications:

  • hypoxie fœtale avec formation de malformations congénitales;
  • "Décoloration" de la grossesse avec fausse couche spontanée ultérieure;
  • thrombose veineuse des membres inférieurs avec développement ultérieur d'une ischémie des tissus mous;
  • thrombose veineuse pelvienne, état pré-infarctus et infarctus du myocarde, accident vasculaire cérébral ischémique.

La thrombophilie n'est pas moins dangereuse au moment de l'accouchement. 2-3 semaines avant la naissance du bébé, le corps des femmes enceintes s'y prépare intensivement. L'un des mécanismes de protection implique la prévention de la perte de sang, c'est-à-dire une synthèse encore plus active des cellules sanguines responsables de sa coagulation.

Pendant l'accouchement, des caillots sanguins assez gros se forment dans les veines, qui pendant le travail peuvent se séparer de la paroi des vaisseaux sanguins et migrer vers les bassins coronaires, pulmonaires ou cérébraux.

Même un travail relativement léger avec thrombophilie est compliqué par une thromboembolie - une complication mortelle.

La thrombophilie provoque souvent une stérilité secondaire chez les femmes.

L'augmentation de la viscosité du sang empêche l'apport sanguin normal à l'œuf fœtal immédiatement après sa fixation à la muqueuse utérine.

Le réseau veineux du placenta émergent a un diamètre extrêmement petit et la plupart des vaisseaux sont obstrués par des caillots sanguins. L'embryon ne reçoit pas suffisamment de substances pour son développement, à la suite de quoi il meurt.

La fécondation in vitro pour de nombreuses femmes atteintes de thrombophilie est souvent la seule chance de poursuivre l'accouchement. Pour une conception et une livraison réussies, les médecins doivent résoudre de nombreux problèmes:

  • pour empêcher un changement de la viscosité du sang vers le haut avec une stimulation hormonale;
  • surveiller la circulation placentaire;
  • prendre des mesures pour rétablir une composition sanguine normale afin de poursuivre la grossesse.

Si une femme reçoit un diagnostic de thrombophilie et que la FIV est la seule chance pour elle de devenir mère, en plus des reproductologues et des gynécologues, un hématologue est impliqué dans son traitement.

Bien avant la transplantation d'embryons, la future mère devra prendre des médicaments et subir des examens réguliers, être surveillée par des spécialistes sur une base hebdomadaire et, si nécessaire, se rendre à l'hôpital pour des mesures de conservation.

Comment la thrombophilie affecte la gestation

Des manifestations potentiellement dangereuses de thrombophilie peuvent apparaître dès les premiers jours de gestation. Ceux-ci inclus:

  • augmentation de la pression artérielle due à l'augmentation de la viscosité du sang;
  • toxicose précoce, exprimée par des nausées, des vomissements indomptables. Étourdissements et évanouissements;
  • gonflement des jambes en raison d'une violation de l'approvisionnement en sang;
  • coliques intestinales résultant d'une thrombose intestinale.

Les symptômes énumérés ne représentent pas une menace mortelle pour l'enfant, mais aggravent considérablement le bien-être de la future mère. Si la thrombophilie n'est pas détectée à temps, le risque de caillots sanguins dans les vaisseaux du cœur, de l'utérus et directement du placenta augmente. Ces conditions sont accompagnées d'un essoufflement, d'une fatigue accrue, d'une douleur pressante derrière le sternum et le bas de l'abdomen. Ces symptômes devraient être la raison d'un examen approfondi par un hématologue..

Lorsque des caillots sanguins se forment dans le placenta, une menace importante pour l'état du fœtus apparaît. En recevant moins de nutriments et d'oxygène, il subit une hypoxie..

Pour cette raison, des anomalies dans l'activité du bébé peuvent être observées: mobilité excessive ou décoloration, augmentation ou ralentissement du rythme cardiaque fœtal.

Avec une hypoxie prolongée, le développement se produit inévitablement et, dans des cas particulièrement graves, la formation de malformations congénitales du cerveau, du cœur et d'autres organes.

En raison du risque accru de malformations congénitales du fœtus, la thrombophilie en obstétrique et en gynécologie doit être détectée même avant la grossesse ou dans les premières semaines de gestation.

Le rôle principal dans la prévention des complications fatales pour une future mère et son bébé est confié à une planification de grossesse compétente pour la thrombophilie. Les gynécologues, en collaboration avec les hématologues et les phlébologues, développent un schéma thérapeutique préliminaire qui réduira le risque de thrombose du placenta et des organes vitaux chez la femme enceinte et le fœtus.

Traitement de la thrombophilie chez les femmes enceintes

L'élimination complète de la thrombophilie due à des anomalies génétiques est impossible. Lors de l'identification de cette maladie avant la conception, un ensemble de mesures est nécessaire pour prévenir l'augmentation de la thrombose. La liste des mesures complètes pour le traitement de la thrombophilie dans la planification de la grossesse comprend:

  • prendre des anticoagulants (héparine, aspirine et leurs analogues);
  • apport en acide folique (jusqu'à 400 mcg par jour);
  • multivitamines à haute teneur en vitamines du groupe B et oméga-3;
  • prendre des dérivés de progestérone.

Parallèlement à la prise de médicaments et de compléments alimentaires, les femmes suivent un régime visant à réduire la viscosité du sang et à renforcer les parois vasculaires.

Le régime comprend un grand nombre de fruits et légumes frais contenant de la vitamine C, des fruits de mer (en tant que source d'acides gras oméga et de fer), de l'huile d'olive, des produits laitiers et des viandes diététiques contenant des vitamines du groupe B.

Aliments en conserve et semi-finis, alcool, boissons contenant de la caféine sont exclus du menu.

Tout au long de la grossesse, la patiente fait l'objet d'études régulières:

  • Échographie des organes pelviens et fœtaux (réalisée mensuellement);
  • coagulogramme (effectué mensuellement);
  • échographie tridimensionnelle des vaisseaux utéro-placentaires (réalisée au premier trimestre de la grossesse);
  • fœtométrie et dopplerométrie du fœtus (réalisées au cours des deuxième et troisième trimestres de gestation).

Pour réduire le risque de caillots sanguins pendant la grossesse, une femme porte des sous-vêtements de compression, une activité physique modérée (marche, natation) et une gymnastique spéciale. Si nécessaire, un cours de massage et de thérapie électromagnétique est prescrit.

Une gestation réussie et une naissance réussie pour les patients atteints de thrombophilie sont courantes.

La médecine moderne dispose de nombreux outils et techniques pour atténuer les symptômes désagréables et réduire au minimum le risque de complications.

La plupart des femmes sous la supervision de spécialistes et en respectant strictement leurs recommandations portent normalement une grossesse et donnent naissance à des bébés en bonne santé.

Thrombophilie héréditaire et grossesse

Le terme "thrombophilie" est connu depuis 1965. Et cela signifie une tendance à la formation de caillots sanguins et à une thromboembolie (bloquant la lumière d'un vaisseau par un thrombus détaché de la paroi du vaisseau).

La thrombophilie génétiquement déterminée est transmise de génération en génération et peut survenir dans la vie normale sans symptômes. Mais si une femme tombe enceinte, cette tendance latente aux symptômes inhibiteurs commence à se manifester par des complications de la grossesse.

En obstétrique moderne, la thrombophilie génétique est diagnostiquée pendant la grossesse (lors d'un écart de la grossesse par rapport à la norme) ou après complications obstétricales:

Les conséquences de la thrombophilie pendant la grossesse pour un enfant

Pendant la grossesse, le système de coagulation sanguine subit des changements physiologiques, dans le contexte desquels une tendance héréditaire à la thrombose endommage les vaisseaux, principalement le placenta (place de l'enfant), à travers lequel le fœtus reçoit de la nourriture de la mère.

De petites thromboses dans les vaisseaux du placenta entraînent des complications

La prééclampsie est une maladie terrible, tant pour un enfant que pour une femme enceinte. Le traitement de la thrombophilie pendant la grossesse qui a commencé lors de la planification permet d'éviter les complications, de minimiser les risques pour le bébé et de réduire l'incidence des complications.

Thrombophilie pendant la planification de la grossesse

Une analyse de la thrombophilie lors de la planification d'une grossesse doit être effectuée auprès des femmes qui ont des antécédents de:

  • syndrome de perte fœtale;
  • fausse couche habituelle, lorsque hormonaux (hyperprolactinémie, hyperandrogénémie, hypothyroïdie), infectieuses, causes génétiques (aberrations chromosomiques), les facteurs utérins de fausse couche sont exclus;
  • prééclampsie répétée, retard de croissance fœtale, décollements d'un placenta normalement situé;
  • premiers cas de crise cardiaque et de thromboembolie, accidents vasculaires cérébraux chez les parents d'une femme enceinte.

Comment faire une analyse de la thrombophilie pendant la planification et pendant la grossesse?

Selon la méthode d'échantillonnage, une analyse du polymorphisme génétique est un test sanguin commun qui est administré à jeun. Temps de prise d'échantillon - 2 jours. L'ego n'a pas besoin d'être repris après le traitement, car il détermine l'anomalie génétique.

Obtenir le résultat à portée de main ne doit pas désespérer immédiatement, car le diagnostic de thrombophilie n'est pas détecté dans tous les cas. Le fait que les résultats de l'étude indiquent que le polymorphisme n'est pas une maladie, mais une prédisposition.

Si un polymorphisme est détecté lors d'un examen de thrombophilie chez une femme, cela ne signifie pas que la grossesse aura nécessairement des conséquences négatives et entraînera des complications..

Gènes de thrombophilie et grossesse

Les marqueurs génétiques les plus redoutables de la thrombophilie pendant la grossesse seront les changements de F2 (gène de la prothrombine) et F5 (mutation de Leiden). De plus, dans l'analyse de la thrombophilie, un héritage de type homozygote ou hétérozygote sera indiqué:

  • Les homozygotes pour l'allèle mutant donnent des manifestations cliniques et la gravité de ces manifestations sera plus prononcée.
  • Hétérozygote - présente des symptômes moins graves, car la moitié de ce groupe de gènes est normale. L'évolution de la maladie de gravité modérée.

Les violations des gènes du cycle des folates (MTHER, MTRR, MTR) ou l'hyperhomocystéinémie (augmentation du taux d'homocystéine dans le sang) sont les plus favorables à la grossesse. Pour ces patientes, le contrôle de l'hémostasiogramme, une bonne nutrition (les aliments doivent être riches en folates et en vitamines B), un apport régulier et constant en acide folique jusqu'à la fin de la grossesse seront suffisants.

Le polymorphisme dans le groupe des gènes de l'intégrine plaquettaire (ITG A2, ITG B3) donne une augmentation des taux de plaquettes (dans le test sanguin général et l'hémostasiogramme).

Si l'intégrine B3 est affectée, les manifestations cliniques ne sont pas sensibles au traitement par l'aspirine. Ceci est également indiqué à la suite de l'analyse..

Dans ce cas, j'utilise d'autres médicaments pour le traitement de la thrombophilie pendant la grossesse ou lors de la planification: Dipyridamole et Curantil.

Le gène inhibiteur de l'activateur du plasminogène, PAI 1. Les mutations de ce type sont assez courantes, mais il n'y a aucun danger avec son polymorphisme isolé. Il apparaît si d'autres groupes de gènes mutent avec lui..

Thrombophilie génétiquement déterminée pendant la grossesse et le traitement

La thrombophilie pendant la grossesse en tant que diagnostic peut être faite dans les cas suivants:

  • lors de la détection d'une mutation de Leiden;
  • avec mutation de la prothrombine;
  • mutation dans les trois gènes du cycle des folates;
  • 3 formes homozygotes ou plus de polymorphisme génétique;
  • 5 formes hétérozygotes ou plus.

La thrombophilie congénitale pendant la grossesse, même après le diagnostic, ne nécessite pas toujours de traitement. La décision de prescrire des médicaments est prise s'il existe des indicateurs dans le sang périphérique qui indiquent une augmentation de la coagulation sanguine. S'il n'y a pas d'anomalies, la gestion de la grossesse avec thrombophilie est la même qu'avec une grossesse normale.

Traitement de la thrombophilie pour la planification de la grossesse

Ils commencent le traitement de la thrombophilie pendant la préparation de la grossesse dans le cycle où il est prévu de concevoir un enfant, immédiatement après l'ovulation. Un traitement rapide qui est commencé permet non seulement de maintenir la grossesse, mais aussi de minimiser les risques pour le bébé.

Avec des marqueurs élevés de thrombophilie, immédiatement après l'ovulation, l'introduction des héparines de bas poids moléculaire (NMH) commence - Fraxiparine (calcium nadroparine), Clexane (énoxaparine Na). La dose de médicaments est calculée conformément à l'hémostasiogramme. Le médicament est administré par voie sous-cutanée à 0,3-0,6 mg. La fréquence d'administration peut aller de 1 injection par jour à 3.

Avec l'homocystéinémie, l'acide folique est pris à fortes doses - de 4 à 6 mg par jour. Dans ce contexte, un traitement aux vitamines du groupe B est effectué (B6, B12).

Si le taux de plaquettes augmente, de l'acide acétylsalicylique (aspirine, cardiomagnyl) est en outre prescrit à une dose de 75 à 100 mg par jour, ou du dipyridamole (Curantil). 75-150 mg par jour (3 à 6-9 comprimés).

Thrombophilie pendant la grossesse: traitement

Les médicaments de base pour le traitement de la thrombophilie pendant la grossesse sont Fragmin, Clexane. Ils devront être administrés presque jusqu'à la fin de la grossesse. Dans la seconde moitié de la grossesse, la dose de HBPM monte à 60-80 mg par jour.

Cela est nécessaire, car à ce moment et pendant la grossesse physiologique, une augmentation de la fonction de coagulation sanguine se produit. Assurez-vous de prescrire des médicaments sous le contrôle d'un coagulogramme. Une analyse est donnée 1 fois en 3 semaines.

L'annulation du traitement doit être effectuée 1 à 2 jours avant la date de naissance prévue ou l'accouchement chirurgical prévu (césarienne). C’est plus facile lorsque les médecins connaissent la date exacte de la césarienne. Que faire si avec une thrombophilie congénitale la naissance devrait être naturelle?

Tout d'abord, l'hospitalisation est nécessaire. Si les médicaments sont annulés et que l'accouchement n'a pas lieu, une surveillance de l'état de la mère et du fœtus est nécessaire. Assurez-vous de faire un cardiotachogramme du fœtus 1 fois en 3 jours.

Après 3 jours d'arrêt de médicaments anticoagulants, vous devez vérifier les indicateurs de l'hémostasiogramme et les marqueurs de la thrombose. Si les indicateurs de l'analyse vont augmenter, alors la naissance devra induire (stimuler).

Régime pour la thrombophilie pendant la grossesse

La nutrition pour la thrombophilie pendant la grossesse doit tout d'abord être saine. Le régime en tant que tel n'existe pas. Pour diluer le sang, il est conseillé de boire jusqu'à 2 litres de liquide par jour. La plupart du liquide que vous buvez doit être de l'eau de qualité..

Les aliments interdits sont le chocolat, le thé noir fort, les raisins et le café. Il est nécessaire de limiter l'utilisation du fromage cottage, des œufs et des produits avec leur contenu, fromages à pâte dure, noix. Pour la thrombophilie pendant la grossesse, incluez des aliments qui aident à fluidifier le sang:

  • gingembre (en petites quantités);
  • fruits séchés, baies et compotes de ces fruits;
  • fruits de mer (il suffit de ne pas être trop zélé avec eux, leur apparition régulière au menu 2-3 fois par semaine suffit).

Si la thrombophilie hématogène est causée par des mutations dans le cycle des folates, utilisez la puissance de l'acide folique naturel, qui est riche en plantes vertes à injection (légumes): chou, laitue, oignons, légumes verts.

Quelle semaine donner naissance à une thrombophilie?

À partir de la 37e semaine de grossesse, le bébé est considéré à terme lorsque le système respiratoire devient suffisamment mature pour fonctionner de manière autonome dans des conditions extérieures à l'abdomen de la mère. La grossesse physiologique normale se termine lors de l'accouchement à 40 semaines.

Avec la thrombophilie, elles accouchent à 35-37 semaines. Et ne vous inquiétez pas si la naissance d'un bébé doit survenir plus tôt que pendant une grossesse physiologique. Un bébé prématuré ne signifie pas du tout qu'il est malade ou en quelque sorte inférieur à ses pairs nés à temps. Ces enfants réussissent à «rattraper» leurs pairs.

Thrombophilie pendant la grossesse - diagnostic, effets sur l'enfant et méthodes de traitement

Le sang est un fil conducteur entre tout le corps humain. C'est comme des rivières, nourrissantes, donnant vie à l'homme. Presque chaque événement qui se produit dans notre corps affecte le système circulatoire. La grossesse reconstruit tout le corps d'une femme, y compris le système circulatoire.

La composition du sang change également. En conséquence, la future mère peut développer une thrombophilie.

Et une femme souffrant de thrombophilie devrait immédiatement discuter d'un soutien médical avec un médecin et d'un tableau de test qui permettra de surveiller son état sanguin et de prévenir les complications à temps avec la grossesse.

Quel est le danger de thrombophilie pendant la grossesse et quel type de maladie?

Planification de la grossesse contre la thrombophilie

La thrombophilie est une maladie dans laquelle la coagulation sanguine augmente considérablement, ce qui entraîne un risque de thrombose.

Les caillots de sang eux-mêmes protègent le corps humain dans des circonstances normales, plutôt que de le paralyser: si le vaisseau est endommagé, un caillot de sang se forme, ce qui obstrue le vaisseau endommagé. Mais avec la thrombose, des caillots sanguins peuvent également se former dans des vaisseaux parfaitement sains, bloquant le flux de sang et de nutriments vers les tissus..

Une femme peut souffrir de thrombophilie et prévoit de devenir mère. C'est assez naturel. Mais ce n'est pas si rare qu'une maladie se développe pendant la grossesse..

Dans les deux cas, la thrombophilie peut devenir dangereuse à la fois pour le fœtus et pour la femme enceinte, il est donc nécessaire de surveiller l'état du sang afin de suivre l'évolution de la maladie et de commencer le traitement le plus tôt possible.

Thrombophilie héréditaire et grossesse

Une maladie qui affecte le système circulatoire ne peut qu'affecter le corps dans son ensemble. La thrombophilie contribue donc à la capacité d'une femme à concevoir un enfant. En raison de l'apport sanguin insuffisant à l'utérus et aux organes pelviens, l'embryon peut ne pas survivre ou être rapidement rejeté par le corps.

La maladie peut être héréditaire. Pendant la grossesse, les gènes responsables de la coagulation sanguine et les gènes des enzymes qui contrôlent le métabolisme de l'acide folique affecteront le développement de la thrombophilie génétique.

Dans le cas où parmi les proches parents il y a ceux qui souffrent de cette maladie, une étude de génétique moléculaire devrait être effectuée pendant la planification de la grossesse. Et, s'il s'avère que la maladie est héréditaire, il est conseillé de commencer immédiatement le traitement pour éviter les problèmes de santé de la future mère et du fœtus.

Quel est le danger de thrombophilie pendant la grossesse?

Pourquoi la thrombophilie est-elle dangereuse pour une femme enceinte? Parce que dans son corps une nouvelle vie naît avec son propre système circulatoire. Une personne a deux cercles de circulation sanguine - grand et petit.

Chez une femme enceinte, un autre cercle de circulation sanguine apparaît, appelé placentaire, à travers lequel le sang, ainsi que les nutriments, vont directement au fœtus.

Si le sang est trop visqueux, son débit sera plus faible qu'il ne le devrait pour l'apport normal d'oxygène à l'enfant à naître et toutes les autres substances utiles.

De plus, pour protéger une femme pendant l'accouchement d'une perte de sang importante, le corps augmente la coagulation sanguine. Mais le sang avec la maladie et ainsi coagule très rapidement, donc le risque de caillots sanguins augmente plusieurs fois. Un caillot de sang peut bloquer complètement même les gros vaisseaux ou réduire considérablement sa clairance. Ce qui empêchera également le sang de circuler librement vers le fœtus.

En conséquence, avec la thrombophilie pendant la grossesse, les conséquences pour l'enfant peuvent entraîner la menace d'une grossesse morte, d'une fausse couche ou de la naissance d'un enfant présentant des troubles du développement. La privation d'oxygène peut entraîner un retard dans le développement d'un nouveau-né, une immunité faible.

Mais la maladie peut endommager le corps de la femme enceinte elle-même. Les conséquences peuvent être l'apparition de varices, une toxicose très sévère, menaçant la vie d'une femme, un décollement prématuré du placenta avec une perte de sang importante.

Si un caillot de sang obstrue un vaisseau cérébral, la maladie peut être mortelle.

Diagnostic de la thrombophilie chez la femme enceinte

Il est difficile de diagnostiquer une thrombophilie pendant la grossesse.Par conséquent, avec les moindres symptômes de la maladie, vous devriez consulter un spécialiste. Il n'y a pas tant de signes, ils ne sont pas toujours interprétés en faveur de la maladie..

Indicatifs: toxicose sévère, troubles de la coagulation (maillage de vaisseaux éclatés ou ecchymoses sous les ongles), hypertension artérielle, convulsions.

Des caillots sanguins peuvent se former dans tous les vaisseaux et provoquer des douleurs dans diverses parties du corps, même dans un état de pré-infarctus. Le diagnostic de thrombophilie peut être suspecté par la réaction du fœtus: s'il ne reçoit pas une quantité suffisante de nutriments, il peut montrer une activité excessive ou au contraire geler.

Analyse de la thrombophilie pendant la grossesse et sa planification

Afin de détecter ou d'exclure la maladie, deux tests sanguins sont effectués - un général et un coagulogramme, une analyse complète des indicateurs de coagulation sanguine.

Le sang pour un coagulogramme est prélevé dans une veine, l'estomac vide (il est conseillé de ne pas manger 12 heures avant de faire l'analyse). Avant un test de coagulation sanguine, vous ne pouvez pas:

  • fumer;
  • prendre de l'alcool et des substances psychotropes;
  • manger des aliments gras et épicés;
  • avertir l'assistant de laboratoire de la prise de médicaments s'il n'est pas possible de refuser les médicaments.

Il est particulièrement important de subir des tests de dépistage de la thrombophilie lors de la planification de la grossesse, s'il y a des cas de maladie dans la famille, afin que le diagnostic de maladie héréditaire aide à démarrer le traitement à temps..

Traitement de la thrombophilie pour la planification de la grossesse

Les médicaments, l'alimentation et le régime strict sont les trois principales directions dans le traitement de la maladie.

Les médicaments pour la thrombophilie sont des anticoagulants, des médicaments pour réduire la coagulation sanguine, ils sont prescrits individuellement et exclusivement par des spécialistes.

De plus, pour le traitement de la thrombophilie lors de la planification d'une grossesse, il est recommandé de prendre des oméga-3.

L'admission des oméga-3 réduit la viscosité du sang, réduit la production de thromboxane, un rétrécissement des vaisseaux sanguins, améliore la fluidité des membranes des globules rouges. Tout cela a un effet antithrombotique lorsqu'il est pris régulièrement..

Par conséquent, les médecins recommandent une cure continue d'oméga-3 pour la prévention de la thrombose, en particulier pour les femmes ayant une coagulation sanguine élevée.

Le complexe Pregnoton Mama, recommandé pour les femmes enceintes et se préparant à la grossesse, contient des oméga-3 à un dosage efficace. Vous pouvez prendre le médicament pendant toute la période de grossesse.

Traitement des remèdes populaires contre la thrombophilie

Pendant la grossesse, le traitement de la thrombophilie avec des remèdes populaires n'est pas autorisé. La maladie est trop grave pour essayer de faire face à elle-même. En cas de l'un des symptômes, consultez immédiatement un spécialiste.

Régime pour la thrombophilie pendant la grossesse

La nourriture doit être légère, mais fréquente, il est préférable de manger de la nourriture en petites portions. Réduisez la consommation de sel; les cornichons, les aliments fumés, frits, gras et en conserve sont contre-indiqués.

Si vous commencez le traitement à temps, respectez le bon régime, buvez des vitamines, même avec un diagnostic aussi grave que la thrombophilie, vous pouvez maintenir votre propre santé et donner naissance à un bébé en bonne santé.

Se préparer à la grossesse et à l'accouchement avec thrombophilie

La prévention des manifestations de la thrombophilie est effectuée, en commençant par la préparation à la conception! L'initiation précoce de la thérapie assure les processus normaux d'implantation et de placentation d'embryons. La nomination de ce traitement à un stade ultérieur de la grossesse, après la fin de l'invasion et de la placentation des trophoblastes, réduit considérablement le risque de grossesse sans complications.

En préparation à la conception chez les patients atteints de thrombophilie, les mesures préventives suivantes doivent être prises: - assainissement des foyers d'infection de la cavité buccale, des organes génitaux, etc..

, puisque sa présence contribue à la thrombose; - la nomination d'anticoagulants après les interventions chirurgicales, y compris les interventions mini-invasives: biopsie de l'endomètre, curetage diagnostique séparé, laparoscopie, etc.; - Conduite d'un traitement anticoagulant pendant la grossesse et la période post-partum pendant au moins 6 semaines.

Le traitement préventif comprend les médicaments suivants: - Héparine de bas poids moléculaire (NMH) - Acide folique - Vitamines du groupe B. - Acides gras polyinsaturés oméga-3 - Agents antiplaquettaires - Progestérone naturelle (micronisée).

Marqueurs de thrombophilie Dans le contexte du traitement en préparation à la conception, ainsi que pendant la grossesse, un contrôle régulier de l'efficacité, de la sécurité et de l'adéquation du traitement antithrombotique est nécessaire une fois toutes les 2-3 semaines, et plus souvent si nécessaire. Un coagulogramme standard pour une analyse complète ne suffit pas.

Les méthodes fonctionnelles les plus efficaces pour évaluer la gravité de la thrombophilie sont les marqueurs suivants:

  • Complexe thrombine-antithrombine (TAT).
  • Fragment de prothrombine F1 + 2.
  • Produits de dégradation de la fibrine / fibrinogène (PDF). - D-dimère (en dynamique).
  • Complexes solubles de monomères de fibrine (RKMF).- Le nombre de plaquettes et les indicateurs de l'activité d'agrégation plaquettaire.
  • Test de résistance à la protéine C activée (APC-R, test de voile)

Lorsque les marqueurs de la thrombophilie changent pendant la grossesse pendant le traitement, la question de la nomination d'agents antiplaquettaires, d'anticoagulants et d'inhibiteurs de la fibrinolyse est décidée individuellement..

Un traitement préventif chez les patients atteints de thrombophilie, commencé avant la conception, et un contrôle strict des paramètres de laboratoire sont la clé du succès, car ils empêchent la perte du bébé et d'autres complications formidables de la grossesse.

Gestion de la grossesse pour la thrombophilie

Les futures mères atteintes de thrombophilie diagnostiquée nécessitent une surveillance particulière au cours de cette période délicate..

L'importance doit être accordée aux données échographiques à différents stades de la grossesse, ainsi qu'à l'étude de la circulation sanguine (Doppler) dans le placenta. Avec la thrombophilie au premier trimestre, il y a une diminution de la vascularisation dans diverses zones du placenta, ce qui est une condition préalable à la formation d'une insuffisance placentaire chronique.

Les femmes enceintes atteintes de thrombophilie au cours du premier trimestre jusqu'à 8 semaines peuvent recevoir une échographie tridimensionnelle du flux sanguin utéroplacentaire. Il s'agit d'une méthode hautement informative pour identifier les premiers stades des complications gestationnelles chez les femmes atteintes de thrombophilie. Dans les trimestres II et III, il est nécessaire de surveiller l'état du fœtus selon la fœtométrie, la dopplerométrie et la cardiotocographie du fœtus (CTG).

La place principale dans la prévention des complications thromboemboliques pendant la grossesse est occupée par la thérapie antithrombotique, sans danger pour la mère et le fœtus. Actuellement, le médicament de choix est l'héparine de bas poids moléculaire, qui ne traverse pas le placenta, crée un faible risque de saignement et de thrombocytopénie induite par l'héparine (GIT), et est également pratique à utiliser (1 injection par jour).

La thérapie est considérée comme efficace si la future mère n'a pas de thrombose et de formes sévères de gestose pendant la grossesse, il n'y a pas de menace d'avortement, de signes de décollement placentaire et d'insuffisance fœtoplacentaire.

La thérapie supplémentaire comprend: - des multivitamines pour les femmes enceintes; - antioxydants (microhydrine, vitamine E); - préparations à base de fer, de préférence trivalentes (ferlatum, ferlatum fol), car elles peuvent éliminer les radicaux libres qui endommagent l'endothélium vasculaire et l'embryon. Dans le contexte d'une thérapie et d'une prise en charge adéquates d'une femme enceinte atteinte de thrombophilie, les marqueurs de la thrombophilie se normalisent.

A l'avenir, la préservation de ces paramètres à un niveau caractéristique de la grossesse physiologique est notée.

Préparation à l'accouchement

Chez les femmes présentant le risque de complications le plus élevé (formes génétiques de thrombophilie, syndrome des antiphospholipides, antécédents de thrombose, thrombose récurrente), un traitement anticoagulant est indiqué tout au long de la grossesse.

La NMH est annulée 24 heures avant la césarienne ou avec le début du travail. La prophylaxie des complications thromboemboliques reprend 6 à 8 heures après l'accouchement et est effectuée pendant au moins 6 semaines de la période post-partum, et si des marqueurs élevés de thrombophilie sont conservés, plus longtemps, si nécessaire, ils sont transférés dans des anticoagulants en comprimés (warfarine).

L'anesthésie lors de l'accouchement chez les patients atteints de thrombophilie est possible. La décision finale revient à l'anesthésiste: une femme enceinte souffrant de thrombophilie a besoin d'un contrôle strict de l'hémostase et de l'état du fœtus jusqu'à et après l'accouchement. Afin d'éviter des complications désagréables, en particulier des saignements dans la période suivante, une prolongation de la grossesse n'est pas souhaitable.

La question de la stimulation du travail et de la césarienne est tranchée par le médecin, des accouchements naturels avec thrombophilie sont possibles. Cependant, plus souvent (chez environ 70% des femmes en travail avec un tel diagnostic), une césarienne est réalisée, car avec la pathologie du système d'hémostase, les indications les plus fréquentes sont: gestose de sévérité sévère; décollement prématuré d'un placenta normalement situé; hypoxie fœtale aiguë; insuffisance fœtoplacentaire chronique (défaillance circulatoire entre le placenta et le fœtus), etc. De plus, la préférence est donnée à l'accouchement chirurgical si la femme a une stérilité prolongée, une fausse couche habituelle, et aussi si cette grossesse est la première et que la future mère a plus de 30 ans.

La thrombophilie est un diagnostic sérieux qui peut causer beaucoup de problèmes pendant la grossesse. Mais grâce aux réalisations de la médecine moderne, presque toutes les complications peuvent être évitées. Il est important de commencer le traitement nécessaire à temps et d'être sous la supervision de spécialistes expérimentés! Et puis, je suis sûr, rien ne gênera la rencontre tant attendue avec votre bébé!

Pour prévenir les pertes embryonnaires pendant la FIV chez les patients atteints de thrombophilie et les modifications du système hémostatique dans le sens de l'activation pathologique de la coagulation intravasculaire, il est recommandé:

  • la nomination d'une compression élastique et graduée du flux sanguin veineux à l'aide de bas de compression;
  • administration d'acides gras polyinsaturés (oméga-3)
  • Acide folique 1 comprimé par jour. Chez les patients présentant une mutation du gène MTHFR C677T et une hyperhomocystéinémie - acide folique actif
  • aspirine 75 mg une fois par jour en présence d'un syndrome d'hyperagrégation à partir de la période de préparation prégravide, et si une résistance à l'aspirine est détectée dans l'agrégatogramme témoin, l'ajout de clopidogrel au schéma de correction. Après transfert d'embryon dans la cavité utérine, annulation du clopidogrel.
  • HBPM (fraxiparine) à une dose prophylactique de 0,3 ml sc une fois par jour en présence de thrombinémie (taux élevés de RFMC) sans le fait de fibrinogenèse intravasculaire.
  • NMH (fraxiparine) à des doses thérapeutiques de 0,6 ml sc / c et une augmentation progressive des doses en présence de fibrinogenèse intravasculaire, ainsi que l'absence d'une diminution de la thrombinémie en termes de RFMC lors du traitement à une dose plus faible.
  • en présence de fibrinogenèse intravasculaire. effectuer une échographie-échographie des vaisseaux brachio-céphaliques et un examen duplex des veines des membres inférieurs

La correction des doses de drogues injectables doit être effectuée en tenant compte des indicateurs des marqueurs de la thrombinémie. Facteurs de risque de complications thromboemboliques (TEO) en obstétrique et gynécologie P.G. Lindqvist et al. Ils sont divisés en quatre niveaux:

  • 1er niveau (multiplication par 5 du risque) - mutation hétérozygote du gène du facteur V de Leiden; mutation du gène de la prothrombine hétérozygote; en surpoids; césarienne; thrombose chez des parents de moins de 60 ans; femme de plus de 40 ans; prééclampsie / prééclampsie; rupture du placenta;
  • 2e niveau (augmentation du risque 25 fois) - carence en protéines S et C; immobilisation prolongée (alitement); syndrome d'hyperstimulation ovarienne; anticoagulant du lupus; anticorps cardiolipine;
  • 3e niveau (125 fois plus de risques) - mutation homozygote du gène de la prothrombine;
  • 4ème niveau:
  • risque élevé (10% de risque absolu d'étude de faisabilité pendant la grossesse) - la présence d'un historique d'étude de faisabilité; APS sans étude de faisabilité;
  • risque très élevé (15% de risque absolu d'étude de faisabilité) - prothèses mécaniques des valves cardiaques; utilisation à long terme de la warfarine; déficit en antithrombine III, thrombose répétée; Histoire d'ASF et étude de faisabilité.

Actuellement, diverses méthodes mécaniques et médicales de prévention des études de faisabilité sont utilisées. Parmi eux:

Formes de thrombophilie génétiquement déterminées:

  • déficit en antithrombine III;
  • carence en protéine C;
  • carence en protéine S;
  • Mutation du facteur V (mutation de Leiden);
  • mutation du gène de la prothrombine;
  • hyperhomocystéinémie.

La mutation du facteur V de Leiden est la cause la plus courante de thrombophilie..

Le risque de thrombose est extrêmement élevé, 8 fois plus élevé que sans mutation. Selon les études, le risque d'avortement avec cette pathologie est 2 fois plus élevé.

La mutation du gène de la prothrombine survient dans 10 à 15% des thrombophilies héréditaires, lorsqu'elle est associée à la mutation du facteur V, les thromboses très précoces à l'âge de 20-25 ans sont caractéristiques, le risque de thrombose pendant la grossesse augmente des centaines de fois.

Hyperhomocystéinémie.

Les causes de l'hyperhomocystéinémie peuvent être héréditaires et acquises. Hyperhomocystéinémie acquise: se développe avec une carence en vitamines B6, B12, acide folique, avec hypothyroïdie, diabète, maladie rénale. L'hyperhomocystéinémie est l'une des causes des défauts de développement du système nerveux central de l'embryon.

Thrombophilie pendant la grossesse: traitement, alimentation, tests

Il est important que toute femme enceinte prenne soin non seulement de sa santé, mais aussi du futur bébé. Pour ce faire, les médecins l'envoient à divers dépistages, examens et tests.

Mais comme les organismes du bébé et de la mère sont étroitement liés, le traitement doit être prescrit avec une extrême prudence.

La thrombophilie pendant la grossesse survient rarement, mais c'est elle qui est une maladie dangereuse et peut menacer la santé et la vie des deux.

Qu'est-ce que la thrombophilie??

La thrombophilie est une condition dans laquelle le sang d'une personne se coagule plusieurs fois plus rapidement qu'il ne le devrait. Cela provoque des troubles circulatoires et contribue également à la formation de caillots sanguins (caillots sanguins).

Les types de thrombophilie suivants sont distingués:

  • hémodynamique, se produit en raison de perturbations dans le système circulatoire;
  • vasculaire est l'athérosclérose, la vascularite et d'autres maladies similaires;
  • hémotogénique, le plus dangereux, provoqué par un dysfonctionnement du système circulatoire. C'est elle qui peut menacer la santé et la vie de la mère et de l'enfant.

Une coagulation sanguine accrue est une réaction courante du corps visant à une conception réussie. Ainsi, le corps nous protège de la mort associée à une grande perte de sang pendant l'accouchement et ne permet pas l'interruption de grossesse (fausse couche ou naissance prématurée).

Mais la thrombophilie pendant la grossesse se retourne contre la santé de la femme enceinte: les vaisseaux sanguins sont bloqués par des caillots sanguins, ce qui peut entraîner des conséquences indésirables. Pendant la grossesse, un autre cercle de circulation sanguine apparaît - le placenta.

Bien sûr, cela augmente la charge sur le corps et est la principale cause du développement de la maladie..

Symptômes de thrombophilie pendant la grossesse

Les symptômes de thrombophilie pendant la grossesse peuvent ne pas apparaître immédiatement ou passer inaperçus. Seules quelques thromboses enceintes (caillots sanguins) provoquent un gonflement et des rougeurs, et avec elles une gêne.

Dans ce cas, nous parlons de thrombose veineuse profonde, qui peut être diagnostiquée par échographie, ainsi que d'autres tests similaires. Les caillots sanguins sont traités avec des anticoagulants (médicaments qui peuvent fluidifier le sang).

Ces médicaments ne peuvent être prescrits que par votre médecin..

La thrombophilie pendant la grossesse peut devenir dangereuse s'il existe des conditions préalables à la rupture des caillots sanguins. Au moment de la rupture, le contenu d'un caillot sanguin peut pénétrer dans la circulation sanguine générale et affecter les organes vitaux.

Cette condition est diagnostiquée comme thrombophilie veineuse pendant la grossesse (TEV). Une femme enceinte peut avoir des difficultés à respirer si les vaisseaux sanguins se bouchent avec des caillots sanguins.

Il existe des cas fréquents où ces symptômes de thrombophilie entraînent un accident vasculaire cérébral ou une crise cardiaque.

Thrombophilie génétique pendant la grossesse

L'hérédité est la tendance à former des caillots sanguins. Habituellement, les premiers symptômes peuvent déjà être observés chez les enfants. Dans une analyse génétique, dans ce cas, un gène présentant un défaut impliqué dans le système d'homéostasie est isolé. Si les deux parents ont des gènes défectueux, la probabilité de leur transfert à leurs enfants peut atteindre huit pour cent, pour un parent - pas plus de la moitié pour cent.

La thrombophilie héréditaire pendant la grossesse est causée par les formes suivantes de la maladie:

  1. carence en antithrombine III déterminée génétiquement, qui est déterminée par le type de transmission autosomique dominant. Si les deux parents sont les propriétaires de ce gène, les enfants avec une probabilité de 90% naîtront morts. Une telle pathologie survient chez 0,3% de la population;
  2. Carence en protéines congénitales C et S, héritées du principe dominant. Chez les nouveau-nés, ils se manifestent par la formation de foyers de nécrose et d'ulcères sur la peau (purpura). Chez les individus homozygotes, mortalité dans 100% des cas;
  3. hyperhomocystéinémie congénitale, accompagnée de défauts intra-utérins lors de la ponte du système nerveux chez le fœtus;
  4. mutation du gène de la prothrombine, responsable du développement de la thrombophilie chez les jeunes et de la survenue d'une thrombose pendant la grossesse;
  5. Anomalie du facteur Leydon, car elle augmente le risque de caillots sanguins au cours de la vie, et chez les femmes enceintes, elle provoque toujours des fausses couches.

La thrombophilie pendant la grossesse est la condition la plus dangereuse, car c'est par le sang que le régime alimentaire et les nutriments pénètrent dans le fœtus. Si la circulation sanguine de la mère est altérée, cela signifie que la grossesse peut survenir avec des pathologies et entraîner la mort des deux..

Souvent, ses conséquences sont une insuffisance fœto-placentaire, une fausse couche ou une grossesse manquée, un décollement du placenta, une gestose à tout moment de la gestation. Cette maladie est également dangereuse car ses symptômes sont cachés ou peuvent être interprétés comme des signes de grossesse ou de dystonie végétovasculaire..

Il est généralement admis que la thrombophilie survient après 10 semaines en même temps et que son effet négatif se manifeste.

Thrombophilie héréditaire pendant la grossesse: comment donner naissance à un bébé en bonne santé

Naturellement, les femmes enceintes atteintes de thrombophilie sont identifiées sur un compte spécial. Dans leur cas, le nombre d'analyses et d'études augmente plusieurs fois. Pour cela, l'étude de la circulation placentaire et des ultrasons est utilisée. Une recommandation générale est une échographie tridimensionnelle du flux sanguin, qui doit être effectuée au cours du premier semestre de la grossesse.

Au cours des deuxième et troisième semestres, les médecins surveillent l'état du fœtus par cardiotocographie, dopplerométrie et fœtométrie. Utilisation obligatoire d'une thérapie visant à prévenir les caillots sanguins.

Avec le bon traitement, la patiente n'a pas de risque de thrombose, de formes sévères de gestose, de décollement placentaire, d'insuffisance fœtoplacentaire et il n'y a aucun risque d'interruption de grossesse.

Tous les indicateurs correspondent au déroulement normal de la grossesse chez une femme en bonne santé.

Test de thrombophilie pendant la grossesse

Comme mentionné ci-dessus, les symptômes de la maladie sont très faciles à confondre avec la condition particulière de toutes les femmes enceintes. Une femme peut se plaindre de jambes lourdes, d'enflure, de faiblesse générale et de malaise.

Par conséquent, seuls les tests sanguins peuvent identifier cette condition dangereuse. Habituellement, ils passent en 2 étapes. Tout d'abord, un test sanguin est effectué, sur lequel un lien du système de coagulation sanguine est détecté avec une violation.

Après cela, une analyse spéciale est effectuée visant à identifier la pathologie chez la femme enceinte.

Tout d'abord, le diagnostic est compliqué par le fait que ces tests sont coûteux et compliqués, et la maladie n'est pas considérée comme fréquente - moins de la moitié des femmes en souffrent. Par conséquent, ils ne sont envoyés pour la recherche que s'il existe des preuves.

Ceux-ci inclus:

  • inadéquation de la taille de la grossesse de l'enfant;
  • non-gestation habituelle, fausses couches, décoloration du développement fœtal;
  • thrombophilie chez les proches;
  • si des grossesses antérieures ont eu lieu avec de graves complications, telles que gestose, décollement placentaire;
  • si pendant le traitement avec des médicaments hormonaux le patient avait des caillots sanguins;
  • 2 tentatives de FIV infructueuses ou plus;
  • les bébés de grossesses antérieures à la naissance présentaient des hémorragies mineures à la surface de la peau.

Traitement de la thrombophilie pendant la grossesse

La thrombophilie pendant la grossesse est généralement traitée non seulement avec des médicaments, mais aussi avec un changement de style de vie. Si avant le début d'une situation intéressante, une femme adhérait à un mode de vie passif, il devrait être remplacé par un passe-temps actif.

Le médecin vous conseillera de faire des exercices physiques pour les femmes enceintes, la natation, la gymnastique, le yoga, les exercices de respiration. De plus, essayez de passer beaucoup de temps au grand air: balades, petites randonnées sont utiles. Les massages dans des institutions spécialisées ou seuls ne seront pas superflus..

Comme pour toute grossesse, l'augmentation des charges, l'haltérophilie, le travail sont interdits. Il est recommandé de porter des bandages élastiques, des bandages compressifs, une visite à la thérapie électromagnétique. Vous ne pouvez pas être dans la même position pendant longtemps - il vaut mieux changer de position toutes les 20 minutes.

Ainsi, vous réduisez la stagnation du sang dans les veines et, par conséquent, réduisez la probabilité de caillots sanguins.

Régime pour la thrombophilie pendant la grossesse

Le régime alimentaire pour la thrombophilie pendant la grossesse implique de réduire la charge sur le système circulatoire du corps et de restaurer son fonctionnement. La nourriture est basée sur les principes suivants:

  1. un rejet complet des produits nocifs et de l'alcool;
  2. nutrition fractionnée - plus fréquente que d'habitude, en petites portions;
  3. manger des aliments riches en fibres, minéraux et vitamines.

Les aliments malsains comprennent les aliments gras et frits, les plats cuisinés, les collations, les viandes fumées, les aliments très salés et épicés, les aliments en conserve, les boissons sucrées gazéifiées.

Le facteur le plus important est le rejet complet de l'alcool, car l'éthanol dans sa composition a un effet toxique. La charge sur tous les organes augmente également considérablement..

La base de l'alimentation est l'utilisation d'aliments sains qui peuvent affecter la viscosité du sang et renforcer tout le corps. Ces aliments comprennent les viandes maigres et la volaille, les céréales, les légumes et les fruits, les herbes, les pains à grains entiers, le poisson de mer, les graines de lin et les huiles d'olive. Il est également nécessaire de consommer des glucides complexes, ils sont plus digérés par l'organisme, donc ils sont complètement consommés.

En plus des aliments recommandés, il est conseillé de consommer suffisamment de nourriture - toutes les 3-4 heures. Le matin, mangez plus d'aliments sucrés et gras. Ce principe est ancré dans le système de nutrition de l'athlète, il lui permet d'augmenter ses performances et d'améliorer sa santé.

Planification de la grossesse contre la thrombophilie

Bien sûr, pour une gestation réussie, vous devez commencer des mesures préventives avant même la conception. Dans ce cas, les chances sont bonnes que le fœtus soit bien attaché à la paroi utérine et que le placenta soit correctement positionné. Si une thrombophilie pendant la grossesse est détectée après 10 semaines de grossesse, il est rarement possible d'éviter des conséquences négatives pour la mère et le bébé.

Lors de la planification d'une grossesse six mois avant la conception présumée, consultez un généticien. Il identifiera les problèmes pouvant survenir pendant la grossesse. Il est également nécessaire de consulter un ophtalmologiste, un dentiste, un médecin généraliste et, si nécessaire, un hématologue. Refus obligatoire de mauvaises habitudes - tabagisme, alcool, exclusion d'un mode de vie passif. Tout cela s'applique aux deux partenaires..

Habituellement, lors de la planification d'une grossesse, les médecins conseillent à la femme de respecter les recommandations suivantes:

  • utilisation continue d'anticoagulants (médicaments qui réduisent la coagulabilité sanguine élevée) non seulement pendant la grossesse, mais quelque temps après l'accouchement;
  • il est également nécessaire d'utiliser ces médicaments après les opérations et les interventions mini-invasives;
  • surveiller les processus inflammatoires qui se produisent dans le corps. Ils apparaissent généralement dans la bouche ou les parties génitales. Ils peuvent provoquer la formation de caillots sanguins;
  • l'utilisation de médicaments préventifs. Habituellement, les médecins prescrivent l'héparine, l'acide fiolique, les vitamines B, les acides gras oméga-3, la progestérone, les agents antiplaquettaires.

Il Est Important D'Être Conscient De Vascularite