Taux de plaquettes dans le sang

Les plaquettes sont de petits corps incolores de forme biconcave plate qui circulent dans le sang en grande quantité. Ce sont des structures postcellulaires entourées d'une membrane. Le site de formation des plaquettes est la moelle osseuse rouge. Leur espérance de vie moyenne varie de 2 à 10 jours, après quoi les plaquettes sont utilisées par les cellules réticuloendothéliales de la rate et du foie.

Cinq formes de plaquettes se distinguent par leur maturité: jeunes, leur gravité spécifique est la plus petite - jusqu'à 1%, matures, qui représentent la majorité des plaquettes dans le sang - de 90 à 95%, vieilles, plaquettes, formes d'irritation et formes dégénératives.

Les principales propriétés des plaquettes

La fonction principale des plaquettes est de prévenir les pertes de sang en cas de lésion vasculaire. Cette fonction est réalisée en plusieurs étapes: adhésion, sécrétion, rétraction, vasospasme, formation d'un caillot de sang blanc. Ainsi, les plaquettes sont la cellule la plus importante responsable de la coagulation sanguine. Leur manque peut conduire, en plus de l'aggravation de la coagulation sanguine, à la fragilité des vaisseaux sanguins, ils deviennent moins élastiques, ce qui présente un grand danger. De plus, la détérioration de la coagulabilité du sang peut ne pas se manifester pendant des années, il est donc très important de faire régulièrement un test sanguin. Une mauvaise coagulation sanguine peut conduire au fait que même la plus petite plaie ne guérit pas, sans parler du danger de saignement interne et de la cicatrisation des tissus après mélange chirurgical.

Il n'y a pas si longtemps, le fait a également été établi que les plaquettes sont essentielles à la régénération et à la guérison des tissus endommagés. Ils libèrent des facteurs de croissance dans les tissus blessés, ce qui stimule la croissance et la division des cellules endommagées. Ces facteurs de croissance sont des molécules polypeptidiques de divers buts et structures. Le facteur de croissance le plus important est le facteur de croissance plaquettaire, le facteur de croissance endothélial vasculaire, le facteur de croissance transformant, le facteur de croissance épithélial, le facteur de croissance analogue à l'insuline et le facteur de croissance fibroplastique. En plus des fonctions ci-dessus, les plaquettes assurent la nutrition de l'endothélium des vaisseaux sanguins, grâce à laquelle une fonction angiotrophique est assurée. Ils sécrètent et produisent également de nombreuses substances biologiquement actives: norépinéphrine, sérotonine, adrénaline, etc..

Concentration faible et élevée

Lorsque le niveau de plaquettes dans le sang tombe sous la barre des 100 × 10 9 / l - c'est déjà un signe alarmant pour le patient. Cette condition est appelée thrombocytopénie. Il peut se développer avec une hypothyroïdie, une thyréotoxicose, une utilisation et / ou une destruction accrues des plaquettes, une accumulation de plaquettes dans la rate, une diminution de la formation de mégacaryocytes, une exposition à des médicaments qui suppriment la fonction de la moelle osseuse, une anémie mégaloblastique, un syndrome préleucémique, l'alcoolisme, etc. Le nombre de plaquettes peut également diminuer en raison de la chimiothérapie, en raison de l'effet des métabolites du lymphome sur la moelle osseuse. De plus, une diminution de leur concentration peut survenir en raison de changements dans les propriétés des lymphocytes.

Une condition d'augmentation de la concentration de plaquettes dans le sang est appelée thrombocytose. Souvent, il se développe dans le contexte de maladies et de processus pathologiques tels que les hémorragies, les processus inflammatoires chroniques, la croissance de tumeurs malignes, les infections aiguës, le cancer du sang, l'hémolyse, etc..

Le principal signe d'une diminution du nombre de plaquettes est une augmentation des saignements. Il se manifeste sous la forme d'ecchymoses et de points rouges-violets, des saignements des gencives et de la muqueuse nasale et des saignements menstruels et intestinaux peuvent également se développer. De telles violations sont une bonne raison de contacter un spécialiste, qui doit nécessairement prescrire une analyse de sang au patient.

Norme plaquettaire

Le taux de plaquettes dans le sang pour les femmes et les hommes adultes est de 180 à 320 × 10 9. Il peut varier légèrement avec un effort physique élevé, ainsi qu'en fonction de la saison et de l'heure de la journée..

Formation: Diplômé de l'Université médicale d'État de Vitebsk avec un diplôme en chirurgie. À l'université, il a dirigé le conseil de la Student Scientific Society. Formation continue en 2010 - dans la spécialité "Oncologie" et en 2011 - dans la spécialité "Mammologie, formes visuelles de l'oncologie".

Expérience: Travailler dans le réseau médical général pendant 3 ans en tant que chirurgien (hôpital d'urgence de Vitebsk, CRH de Liozno) et oncologue et traumatologue de district à temps partiel. Travailler en tant que représentant pharmaceutique tout au long de l'année chez Rubicon.

Présentation de 3 propositions de rationalisation sur le thème «Optimisation de l'antibiothérapie en fonction de la composition spécifique de la microflore», 2 travaux primés au concours républicain-revue des articles de recherche des étudiants (catégories 1 et 3).

Thrombocytopénie

La thrombocytopénie est un groupe de maladies ou de syndromes dans lesquels il y a une diminution du nombre de plaquettes dans le sang en dessous de 150 * 109 dans un litre.

Cette maladie se voit attribuer le code D69 de la CIM 10. Les plaquettes ou les plaquettes sanguines sont des cellules plates qui n'ont pas de noyaux. Ils ont une forme ronde irrégulière..

Le diamètre de la cellule peut atteindre 4 microns et son épaisseur jusqu'à 0,5 microns.

Ce que c'est?

La thrombocytopénie est une affection pathologique caractérisée par une diminution du nombre de plaquettes circulant dans le sang périphérique, moins de 150 000 dans un microlitre. Cela s'accompagne d'une augmentation des saignements et d'un arrêt retardé des saignements des petits vaisseaux. La thrombocytopénie peut être une maladie sanguine indépendante et peut également être un symptôme dans diverses pathologies d'autres organes et systèmes.

Propriétés plaquettaires

Les plaquettes, cellules sanguines, sont produites dans la moelle osseuse, vivent un peu plus d'une semaine, se désintègrent dans la rate (la plupart) et dans le foie. Ils ont une forme arrondie, en apparence ressemblent à des lentilles. Plus la taille des plaquettes est grande, plus elle est jeune. Les scientifiques ont longtemps remarqué au microscope que sous toute action de stimuli, ils gonflent, libèrent des processus villeux, adhèrent les uns aux autres.

Les principales tâches des plaquettes dans le corps:

  • protection contre les saignements - coller les cellules ensemble forment des caillots sanguins, qui bloquent le vaisseau blessé;
  • synthèse de facteurs de croissance qui affectent les processus de réparation tissulaire (épithélium des membranes de divers organes, endothélium de la paroi vasculaire, cellules des fibroblastes osseux).

Le nombre de plaquettes fluctue: diminue la nuit, au printemps, chez les femmes ayant des règles, une grossesse. Un manque de vitamine B12 et d'acide folique dans les aliments est connu pour réduire le nombre de plaquettes. Ces fluctuations sont temporaires, de nature physiologique.

Le niveau normal de plaquettes sanguines est estimé à 150 000 dans un microlitre (150 x 109 / l). Le montant en dessous de ce chiffre se réfère à la thrombocytopénie, aux conditions pathologiques.

Classification

La thrombocytopénie est généralement classée en fonction d'un certain nombre de signes: causes, nature du syndrome, facteur pathogénétique, gravité des manifestations hémorragiques. Selon le critère étiologique, on distingue les thrombocytopénies primaires (idiopathiques) et secondaires (acquises). Dans le premier cas, le syndrome est une maladie indépendante; dans le second - il se développe une deuxième fois, avec un certain nombre d'autres processus pathologiques.

La thrombocytopénie peut avoir une évolution aiguë (qui peut durer jusqu'à 6 mois, avec un début soudain et une diminution rapide du nombre de plaquettes) et chronique (qui dure plus de 6 mois, avec une augmentation progressive des manifestations et une diminution du nombre de plaquettes)..

Compte tenu du principal facteur pathogénique, il existe:

  • thrombocytopénie de dilution
  • distribution de thrombocytopénie
  • consommation de thrombocytopénie
  • thrombocytopénie due à une formation insuffisante de plaquettes
  • thrombocytopénie due à une destruction accrue des plaquettes: non immunitaire et immunitaire (allo-immune, auto-immune, trans-immune, hétéro-immune)

Le critère de gravité de la thrombocytopénie est le niveau de plaquettes sanguines et le degré de violation de l'hémostase:

  • I - numération plaquettaire 150-50x109 / l - hémostase satisfaisante
  • II - numération plaquettaire 50-20 x109 / l - avec traumatisme mineur, hémorragies intradermiques, pétéchies, saignement prolongé des plaies
  • III - numération plaquettaire 20x109 / L et moins - une hémorragie interne spontanée se développe.

Raisons du développement de la pathologie

Souvent, la cause de la maladie est une réaction allergique du corps à divers médicaments, à la suite de laquelle une thrombocytopénie médicamenteuse est observée. Avec ce malaise, le corps produit des anticorps contre le médicament. Les médicaments qui affectent l'apparition d'une insuffisance circulatoire dans le corps comprennent les sédatifs, les alcaloïdes et les agents antibactériens..

Les causes d'échec peuvent être des problèmes d'immunité causés par les conséquences des transfusions sanguines.

Particulièrement souvent, la maladie se manifeste par une inadéquation des groupes sanguins. La thrombocytopénie auto-immune est le plus souvent observée dans le corps humain. Dans ce cas, le système immunitaire est incapable de reconnaître ses plaquettes et les rejette de l'organisme. À la suite du rejet, des anticorps sont produits pour éliminer les cellules étrangères. Les causes d'une telle thrombocytopénie sont:

  1. Insuffisance rénale pathologique et hépatite chronique.
  2. Lupus, dermatomyosite et sclérodermie.
  3. Maladies leucémiques.

Si la maladie a une forme prononcée de maladie isolée, elle est alors appelée thrombocytopénie idiopathique ou maladie de Verlhof (code CIM-10: D69.3). L'étiologie du purpura thrombocytopénique idiopathique (CIM-10: D63.6) reste floue, mais les scientifiques médicaux sont enclins à croire que la raison en est une prédisposition héréditaire.

La manifestation de la maladie en présence d'une immunodéficience congénitale est également caractéristique. Ces personnes sont les plus sensibles aux facteurs de survenue de la maladie, et les raisons en sont:

  • dommages à la moelle osseuse rouge dus aux effets des médicaments;
  • l'immunodéficience entraîne des dommages aux mégacaryocytes.

Il existe une nature productive de la maladie, qui est due à une production insuffisante de plaquettes par la moelle osseuse. Dans ce cas, leur insuffisance survient et se traduit par un malaise. Les causes sont la myélosclérose, les métastases, l'anémie, etc..

Une carence plaquettaire dans le corps est observée chez les personnes ayant une composition réduite de vitamine B12 et d'acide folique. Une exposition radioactive ou radiologique excessive n'est pas exclue pour l'apparition d'une insuffisance des cellules sanguines.

Ainsi, nous pouvons distinguer deux types de causes qui affectent la survenue d'une thrombocytopénie:

  1. Destruction des cellules sanguines: purpura thrombocytopénique idiopathique, anomalies auto-immunes, chirurgie cardiaque, troubles circulatoires cliniques chez la femme enceinte et effets secondaires des médicaments.
  2. Contribue à une diminution de la production d'anticorps par la moelle osseuse: effets viraux, métastases, chimiothérapie et radiothérapie, ainsi qu'une consommation excessive d'alcool.

Premiers signes

La thrombocytopénie se manifeste généralement par les symptômes suivants:

  • tendance à l'hémorragie intradermique (purpura);
  • saignement des gencives;
  • menstruations abondantes chez les femmes;
  • saignements de nez;
  • saignement gastro-intestinal;
  • hémorragie interne.

Il convient de noter que ces symptômes ne sont pas spécifiques et peuvent également survenir avec d'autres pathologies..

Symptômes de thrombocytopénie

Quelle que soit la cause de la thrombocytopénie chez l'adulte, une diminution du nombre de plaquettes sanguines dans le sang se manifeste par les symptômes suivants:

  1. De multiples hémorragies sous-cutanées se trouvent sur le corps humain, qui peuvent se présenter à la fois sous la forme de petits points et sous la forme de gros hématomes. De plus, ils se forment même avec un choc mineur ou un autre impact physique.
  2. Les éruptions cutanées peuvent avoir une couleur bleue, brune, verte ou jaunâtre. Cela indique qu'ils ne sont pas apparus en même temps, mais à des moments différents (certains passent, d'autres sont assez frais).
  3. Des hémorragies se produisent également souvent dans le globe oculaire..
  4. Des saignements d'organes internes, y compris le cerveau, peuvent se développer.
  5. Parfois, un symptôme de thrombocytopénie est une augmentation de la taille de la rate.
  6. Les hémorragies sont localisées sur les bras et les jambes, sur l'estomac, sur le visage, dans la cavité buccale, sur la poitrine.
  7. Une personne remarque une augmentation des saignements des gencives, elle est préoccupée par les saignements de nez, qui se produisent assez souvent.
  8. Les femmes éprouvent des menstruations prolongées et des écoulements sanguins du vagin se produisent également entre les cycles.
  9. Dans le contexte de la thrombocytopénie, les saignements après la chirurgie constituent un danger pour la vie humaine. De plus, il n'est pas nécessaire que l'intervention soit globale. Il s'agit même d'enlever les dents ou le tissu amygdalien envahi.

Les symptômes de thrombocytopénie s'expliquent non seulement par le fait que le sang perd sa capacité à coaguler, mais aussi par le fait que la perméabilité de la paroi vasculaire augmente. Le sang ne peut pas coaguler car la production d'une enzyme est altérée, ce qui est responsable de l'adhésion des plaquettes à la paroi vasculaire, ainsi que de leur taille normale. Les vaisseaux perdent leur perméabilité normale en raison de la perturbation de leurs processus nutritionnels, dont les plaquettes sont responsables. L'effet est une faible sérotonine, qui est également produite par les plaquettes et régule les contractions normales de la paroi vasculaire..

Thrombocytopénie pendant la grossesse

Il est à noter que le nombre de plaquettes pendant la grossesse varie de manière inégale, car l'état individuel du corps de la femme est ici d'une grande importance. Si la femme enceinte est en bonne santé, une légère diminution du nombre de plaquettes peut être observée. Cela est dû à une diminution de la durée de leur vie et à leur participation accrue au processus de circulation périphérique.

Avec une faible numération plaquettaire, les conditions préalables au développement d'une thrombocytopénie apparaissent. La raison en est une diminution de la formation de plaquettes sanguines, un degré élevé de leur mort ou de leur consommation. Cliniquement, la maladie s'exprime par des saignements et une hémorragie sous-cutanée. Les facteurs d'insuffisance plaquettaire sont une nutrition insuffisante d'une femme enceinte, une étiologie immunitaire altérée ou une perte de sang chronique. Ainsi, les plaquettes ne sont pas produites ou acquièrent une forme irrégulière.

Pour poser un diagnostic de thrombocytopénie, un test de coagulation est réalisé sous forme de coagulogramme. Il s'agit d'une méthode très informative et précise. L'importance d'obtenir des informations sur la numération plaquettaire dans le sang est qu'elle permet d'éviter de graves complications lors de l'accouchement. Ainsi, chez un bébé présentant une thrombocytopénie de nature immunitaire à l'accouchement, le développement des saignements internes est important, le plus dangereux étant l'hémorragie cérébrale. Dans ce scénario, le médecin traitant prend une décision sur l'accouchement chirurgical. Dans la plupart des cas, cette maladie ne menace pas la santé du bébé.

Diagnostique

La toute première méthode pour détecter la thrombocytopénie est un test sanguin clinique. Dans celui-ci, une carence en cellules est détectée, la maturité des éléments restants est évaluée. Ceci est important pour déterminer la cause de la maladie. En cas de suspicion de violation de la formation et de la maturation des plaques sanguines, une ponction de moelle osseuse est prescrite..

Afin d'éliminer la carence en facteurs de coagulation, un coagulogramme est examiné et les anticorps dirigés contre les plaquettes sont déterminés avec des signes de nature auto-immune de la maladie. En plus de ces méthodes, une échographie du foie et de la rate, une radiographie pulmonaire et des tests sanguins immunologiques sont recommandés..

Traitement de la thrombocytopénie

Le traitement de la thrombocytopénie symptomatique associée à d'autres maladies nécessite un traitement de base de la maladie sous-jacente.

Formes aiguës

Dans la période aiguë, la thrombocytopénie doit être traitée dans un hôpital où le patient est hospitalisé. Un repos au lit strict est prescrit jusqu'à ce que le niveau physiologique (150 000 μl) de plaquettes soit atteint.

Au premier stade du traitement, on prescrit au patient des corticoïdes, qu'il prend jusqu'à 3 mois, l'ablation de la rate, s'il n'y a pas le choix, est prévue au deuxième stade et le troisième stade du traitement est destiné aux patients après splénectomie. Il consiste en l'utilisation de petites doses de prednisone et de plasmaphérèse thérapeutique.

En règle générale, les perfusions intraveineuses de plaquettes de donneur sont évitées, en particulier en cas de thrombocytopénie immunitaire en raison du danger d'aggravation du processus.

Les transfusions de plaquettes donnent un effet thérapeutique remarquable si elles sont spécialement sélectionnées (spécifiquement pour ce patient) selon le système HLA, cependant, cette procédure est très laborieuse et inaccessible, par conséquent, en cas d'anémie profonde, il est préférable de transfuser une masse de globules rouges lavés décongelés.

Il convient de rappeler que les médicaments qui violent les capacités d'agrégation des cellules sanguines (aspirine, caféine, barbituriques, etc.) sont interdits aux patients atteints de thrombocytopénie.En règle générale, un médecin l'avertit lorsqu'il sort de l'hôpital.

Plus de traitements, prolongement de traitements

Les patients atteints de thrombocytopénie nécessitent une observation supplémentaire par un hématologue et après leur sortie de l'hôpital. Un patient qui a besoin d'un assainissement de tous les foyers d'infection et de déparasitage leur est donné, ils sont informés que l'ARVI et l'exacerbation des maladies concomitantes provoquent une réaction plaquettaire correspondante, donc le durcissement, les exercices de physiothérapie, bien qu'ils devraient être obligatoires, sont introduits progressivement et soigneusement.

De plus, il est envisagé que le patient tienne un journal alimentaire, où les repas sont soigneusement planifiés en cas de thrombocytopénie. Les blessures, la surcharge, la consommation incontrôlée de médicaments et de produits alimentaires apparemment inoffensifs peuvent provoquer une rechute de la maladie, bien que le pronostic soit généralement favorable..

Le régime alimentaire pour la thrombocytopénie vise à éliminer les produits allergènes et à saturer le régime alimentaire en vitamines B (B12), en acide folique et en vitamine K, qui participe au processus de coagulation sanguine..

Règles diététiques et nutritionnelles

Un régime alimentaire spécifique pour les patients ayant des antécédents de thrombocytopénie comprend un groupe de produits contenant des composants impliqués dans la construction de la structure de soutien des cellules sanguines, dans la séparation et la formation des cellules sanguines. Le rejet des substances qui inhibent le degré d'influence au stade de l'hématopoïèse est très important..

Le régime alimentaire doit être riche en protéines de nature plus végétale, en cyanocobalomine ou en vitamine B 12, et les aliments doivent contenir des acides folique et ascorbique. La raison en est qu'avec cette pathologie, une violation du métabolisme des purines se produit. Cela entraîne une baisse de la consommation de produits d'origine animale. Les protéines sont reconstituées grâce aux aliments végétaux contenant du soja: haricots, pois et autres. La nourriture pour la thrombocytopénie doit être diététique, inclure une variété de légumes, fruits, baies et herbes. Les graisses animales doivent être limitées et remplacées par du tournesol, de l'olive ou un autre type d'huile..

Une liste approximative des plats inclus dans le menu des patients atteints de thrombocytopénie:

  • bouillon de poulet, conduisant à une augmentation de l'appétit;
  • Produits de boulangerie à base de farine de seigle ou de blé;
  • le premier plat devrait être la soupe;
  • salades d'huile végétale aux herbes;
  • plats de poisson à partir de variétés de poisson faibles en gras;
  • produits à base de viande de volaille soumis à divers traitements thermiques;
  • les plats d'accompagnement sont faits de céréales, de pâtes;
  • il n'y a aucune restriction sur les boissons.

Pour que la nutrition thérapeutique bénéficie et aide à la thérapie de la thrombocytopénie, il est important de suivre certaines règles. Premièrement, la thiamine et les produits contenant de l'azote sont nécessaires pour contrôler la libération de nouvelles cellules sanguines de la rate. La seconde structure de soutien des cellules sanguines nécessite un apport suffisant en lysine, méthionine, tryptophane, tyrosine, lécithine et choline, qui appartiennent au groupe des acides aminés essentiels. Troisièmement, la séparation des cellules sanguines est impossible sans des oligo-éléments tels que le cobalt, les vitamines B, les substances contenant de l'acide ascorbique et de l'acide folique. Et quatrièmement, la qualité de la formation de sang dépend de la présence de plomb, d'aluminium, de sélénium et d'or dans le sang. Ils ont un effet toxique sur le corps..

Conséquences et complications

Les principales manifestations de la thrombocytopénie sont les hémorragies et les saignements. Selon leur localisation et leur intensité, diverses complications peuvent se développer, parfois mortelles.

Les complications les plus redoutables de la thrombocytopénie sont:

  1. Hémorragie cérébrale. C'est une manifestation relativement rare, mais la plus redoutable de thrombocytopénie. Peut se produire spontanément ou avec des blessures à la tête. Le début de cette condition est généralement précédé d'autres symptômes de la maladie (hémorragies dans la muqueuse buccale et la peau, saignements de nez). Les manifestations dépendent du lieu de l'hémorragie et du volume de sang versé. Le pronostic est défavorable - environ un quart des cas sont mortels.
  2. Hémorragie rétinienne. C'est l'une des manifestations les plus dangereuses de la thrombocytopénie et se caractérise par une imprégnation de la rétine avec du sang provenant de capillaires endommagés. Le premier signe d'hémorragie rétinienne est une détérioration de l'acuité visuelle, après quoi une sensation de tache dans l'œil peut apparaître. Cette condition nécessite des soins médicaux qualifiés urgents, car elle peut entraîner une perte de vision complète et irréversible..
  3. Anémie posthémorragique. Se développe le plus souvent avec des saignements abondants dans le système gastro-intestinal. Il n’est pas toujours possible de les diagnostiquer immédiatement, et en raison de la fragilité accrue des capillaires et du nombre réduit de plaquettes, les saignements peuvent se poursuivre pendant plusieurs heures et se reproduisent souvent (répétition). Cliniquement, l'anémie se manifeste par une pâleur de la peau, une faiblesse générale, des étourdissements et, avec la perte de plus de 2 litres de sang, la mort peut survenir.

Il Est Important D'Être Conscient De Vascularite