Symptômes d'un caillot de sang dans la jambe: comment reconnaître la séparation

L'une des maladies dangereuses pour l'homme est la thrombose. La maladie se développe dans le contexte de troubles circulatoires et de blocage des veines. Les symptômes d'un caillot de sang dans la jambe aux premiers stades de la maladie ne sont pas exprimés, mais lorsque le caillot de sang dans le membre a commencé à se développer, la situation nécessite un traitement immédiat. Le blocage de la veine est non seulement désagréable, mais aussi dangereux, car avec une aide intempestive, des changements nécrotiques irréversibles se produisent dans la jambe.

Qu'est-ce qu'un caillot de sang dans la jambe

Si des caillots sanguins se forment dans les veines superficielles des membres inférieurs, une thrombose s'est produite sur la jambe. En règle générale, un caillot de sang obstrue complètement ou partiellement les vaisseaux sanguins, ce qui peut entraîner des conséquences extrêmement négatives. Avec la thrombose veineuse, le sang ne circule pas librement dans les veines. En raison de l'écoulement altéré, une stagnation se produit, accompagnée d'un œdème et d'une peau bleue. Un caillot de sang est une conséquence du mauvais fonctionnement du système anticoagulant lorsqu'il s'épaissit.

Le plus souvent, des caillots apparaissent dans la zone d'endommagement des parois vasculaires ou dans la zone de localisation des plaques athérosclérotiques. Au fil du temps, des filaments de fibrine s'y déposent et une micro-inflammation se développe, ce qui est à l'origine de l'apparition du premier thrombus. Un caillot se développe en raison de la stratification des masses thrombotiques. Quand ils deviennent surabondants dans le membre inférieur, le flux sanguin s'arrête.

À cause de ce qu'un caillot de sang chez une personne se détache

Au début, le thrombus est mou, mais avec le temps, la structure devient plus dense. Sous la pression du sang, le caillot se détache de la paroi vasculaire et se décompose en fragments. Certains d'entre eux subissent des destructions, d'autres se déplacent vers les organes, ce qui représente un grave danger pour le fonctionnement ultérieur du corps. Les caillots sanguins formés dans les grosses veines sont particulièrement dangereux. Après la séparation, ils migrent dans la circulation sanguine, provoquant un accident vasculaire cérébral, une crise cardiaque, une thromboembolie pulmonaire et la mort..

Le groupe à risque comprend le groupe de personnes suivant:

  • hommes après 40 ans;
  • Femmes ménopausées
  • obèse
  • avec malnutrition;
  • consommer de grandes quantités d'alcool;
  • avec une activité réduite (physique);
  • femmes enceintes;
  • après une intervention chirurgicale sur de grandes articulations ou une cavité abdominale;
  • abuseurs de café;
  • les fumeurs
  • des patients atteints du cancer;
  • prendre des médicaments hormonaux.

Comment reconnaître les caillots sanguins

Selon les premiers signes, il est très difficile de déterminer la thrombose des jambes. Une formation insidieuse se forme souvent dans la jambe en raison d'une position debout de longue date, de sorte que les symptômes de la maladie peuvent facilement être confondus avec la fatigue physique habituelle des membres inférieurs. Les principaux signes d'un caillot de sang dans la jambe sont un changement de couleur de peau. Dans la zone touchée, la peau devient cyanotique rougeâtre, le processus s'accompagne d'enflure et de douleur.

À quoi ressemble un caillot de sang

Pour voir un caillot de sang dans une veine d'une jambe, vous devez examiner attentivement et sentir les membres inférieurs. Si une rougeur ou un compactage est détecté dans la région artérielle, une douleur lors de la palpation, alors nous pouvons parler de thrombophlébite. Parfois, dans une zone fermée, la température est considérablement élevée. Souvent, les symptômes de thrombus dans la jambe ne sont pas du tout présents, mais visuellement, le néoplasme est visible dans les petites zones enflées et bleuâtres, comme sur la photo.

Panneaux

Après la formation d'un caillot sanguin dans une veine, des symptômes complètement différents peuvent apparaître. Souvent, le patient présente une douleur des muscles du mollet lors de la flexion des pieds, un éclatement dans les vaisseaux affectés, une inflammation des articulations du genou, une lourdeur sévère des jambes, en particulier en fin de journée. Symptômes secondaires - malaise général, faiblesse, fièvre, gonflement.

Les patients couchés souffrent souvent de phlébothrombose des veines profondes des jambes. Appeler un médecin après les premiers symptômes d'un caillot de sang dans la jambe est un must. Le médecin évaluera les signes de la pathologie du corps, prescrira des procédures de diagnostic: échographie et tests de coagulation sanguine. La méthode de traitement est sélectionnée individuellement, en fonction du type et de l'emplacement du thrombus, de la présence de maladies concomitantes.

Symptômes d'un caillot de sang détaché

Comment comprendre qu'un caillot de sang s'est détaché? Immédiatement après la séparation d'un caillot dense chez une personne, une augmentation de la fréquence cardiaque et une diminution de la pression se produisent. L'approvisionnement en sang des organes s'aggrave, un effondrement se produit, accompagné de douleurs thoraciques. Ces symptômes sont caractéristiques de l'infarctus du myocarde. Le patient a une rétention urinaire, des difficultés de prononciation des mots, une déglutition de nourriture, parfois une personne perd connaissance. En raison du dysfonctionnement de l'estomac et de la plénitude des organes internes, des douleurs abdominales sont ressenties.

Le manque d'air et l'essoufflement provoquent une insuffisance respiratoire, ce qui provoque une cyanose. Souvent, une pneumonie myocardique se développe ou une pleurésie se produit, à laquelle la température corporelle augmente. Parfois, la maladie s'accompagne d'une hémoptysie. Si le thrombus n'est pas traité, après un certain temps, les réactions du système immunitaire apparaissent: une éruption cutanée apparaît sur la peau, une pleurésie réactive se développe, la concentration d'éosinophiles dans le sang augmente.

Que faire avec un caillot de sang dans la jambe

Dès que les premiers signes d'un caillot de sang dans la jambe sont constatés, le patient doit immédiatement recevoir un alitement, un repos complet et une ambulance doit être appelée. Il est impossible de prédire le sort futur du patient, car parfois la mort survient en quelques minutes. Pour sauver le patient, le médecin prend une décision en fonction de la situation actuelle. La localisation d'un caillot de sang est importante. Si une personne est livrée à l'hôpital, les mesures suivantes seront prises pour lui sauver la vie:

  • chirurgie pour retirer un caillot coincé;
  • l'installation d'un filtre de cava veineux, capable d'intercepter un thrombus détaché;
  • l'introduction d'une grande quantité d'anticoagulant dans le vaisseau (utilisez souvent de l'héparine).

Bien que la thrombose veineuse profonde soit synonyme de catastrophe, le détachement d'un thrombus dans les membres inférieurs est rare. Pour cela, il faut que trois raisons convergent:

  1. Inflammation des veines. À propos de la pathologie est signalée même par le degré initial de varices. La présence de veines d'araignée sur les jambes est déjà un processus inflammatoire facile. Il a besoin d'une thérapie en temps opportun, pour ne pas attendre la formation d'un caillot de sang.
  2. Ralentissement du flux sanguin. Se produit avec un mode de vie sédentaire. Sans le travail du système musculaire, il n'y aura pas de tonalité normale des parois veineuses. Il n'est pas nécessaire d'effectuer des exercices de force ou de courir. Vous devez marcher régulièrement et apprendre à respirer dans l'estomac pour favoriser la circulation.
  3. Augmentation de la coagulation sanguine. À la suite de la malnutrition, la viscosité du sang augmente, des caillots se forment. Pour la liquéfaction, il est nécessaire d'inclure dans l'alimentation des produits tels que betteraves, ail, flocons d'avoine, œufs, graines de tournesol, produits à base de lait aigre. En plus d'un régime spécial, vous pouvez également prendre des médicaments (aspirine).

Effets

Parfois, les caillots sanguins disparaissent d'eux-mêmes. Cela se produit avec une alimentation saine, un style de vie actif, le refus de boire de l'alcool et de fumer. Cependant, cela ne se produit pas immédiatement. Parfois, il faut plusieurs années pour se débarrasser d'un caillot de sang. Si la maladie n'est pas traitée, les troubles circulatoires peuvent entraîner une mauvaise condition cutanée, des muqueuses sèches et des modifications auto-immunes. En raison d'une nutrition insuffisante des tissus, leur mort se produira progressivement - une gangrène se produira, ce qui entraînera une perte de membre.

Photo et description des symptômes, méthodes de traitement de la thrombose veineuse profonde des membres inférieurs

La thrombose veineuse profonde des membres inférieurs est une maladie aiguë qui affecte les veines situées sous les muscles. Des caillots sanguins se forment dans les veines, rétrécissant la lumière du vaisseau jusqu'à ce qu'il soit complètement bloqué. Un blocage des vaisseaux sanguins est noté dans 15% des cas. Parfois, la thrombose veineuse se développe rapidement, peut entraîner une invalidité et même la mort.

Les vaisseaux profonds de la jambe inférieure sont les plus sujets à la thrombose. Les caillots résultants se fixent aux parois des vaisseaux sanguins. Pendant les 3-4 premiers jours, les caillots sanguins sont faiblement tenus, peuvent se détacher et migrer avec le flux sanguin.

Progressivement, le caillot de sang durcit et se fixe fermement sur la paroi veineuse, provoquant une inflammation des veines profondes des membres inférieurs - inflammation de la paroi veineuse dans la zone du thrombus. L'inflammation conduit à la formation de nouveaux caillots sanguins qui se déposent au-dessus du caillot primaire. La transition de la thrombose au stade inflammatoire se produit environ en une semaine.

Raisons du développement de la pathologie

Les principales causes de la maladie sont une augmentation de la coagulation sanguine, un ralentissement du flux sanguin veineux et des dommages aux parois des vaisseaux sanguins (la triade Virchow). Le développement d'une thrombose peut déclencher:

  • Malformations congénitales des veines;
  • Maladies oncologiques;
  • Troubles endocriniens;
  • Grossesse;
  • Les infections
  • Blessures et interventions chirurgicales;
  • Paralysie des membres;
  • Prendre des médicaments qui augmentent la coagulabilité du sang;
  • Repose-lit long;
  • Obésité;
  • Phlébeurysme.

Les facteurs de risque supplémentaires incluent le tabagisme, un effort physique intense, une position assise ou debout prolongée, associée aux caractéristiques de l'activité professionnelle, de plus de quarante ans.

Signes et symptômes

La thrombose veineuse profonde aux premiers stades peut être asymptomatique et sa première manifestation est une thrombose pulmonaire (embolie pulmonaire, embolie pulmonaire). Un développement typique de la maladie survient chez environ un patient sur deux.

Les symptômes classiques de la thrombose veineuse profonde sont:

  • Augmentation de la température locale dans la zone touchée.
  • Élever la température globale à 39 degrés ou plus.
  • Douleur éclatante le long de la veine affectée.
  • Jambes lourdes.
  • Gonflement sous la zone de fixation du caillot.
  • Peau brillante ou cyanotique.
  • Une partie du volume de sang d'une veine thrombosée va aux vaisseaux superficiels, qui deviennent clairement visibles.

Au cours des deux premiers jours suivant la formation d'une thrombose veineuse profonde du bas de la jambe ou de la cuisse, les symptômes sont légers. En règle générale, ce sont de légères douleurs dans le muscle du mollet, aggravées pendant le mouvement et pendant la palpation. Un léger gonflement dans le tiers inférieur de la jambe est noté.

Si une thrombose est suspectée, des tests de Lovenberg et Homans sont effectués. Le patient est invité à plier le pied. La confirmation du diagnostic est une douleur dans la partie inférieure de la jambe. Lors de la compression de la jambe affectée avec un tonomètre à des valeurs de pression artérielle de 80/100 mm RT. Art. il y a de la douleur. La douleur lors de la compression d'un membre sain est ressentie avec une valeur de pression artérielle de 150/180 mm Hg. st.

La gravité et la localisation des symptômes dépendent de l'emplacement de la zone thrombosée. Plus la zone touchée est élevée, plus la cyanose, l'enflure et la douleur sont prononcées. Dans le même temps, le risque de séparation de caillots sanguins et de développement d'embolie pulmonaire augmente.

Lors d'une thrombose de la veine fémorale, un œdème est localisé dans la cuisse, une thrombose au niveau des veines iliaques et fémorales (thrombose iléo-fémorale) s'accompagne d'un œdème de tout le membre, à partir du pli inguinal. La peau du membre affecté acquiert une couleur blanc laiteux ou bleuâtre.

Le développement de la maladie dépend de l'emplacement du caillot sanguin. La thrombose iléofémorale se développe rapidement, la douleur apparaît, puis la jambe gonfle, la couleur de la peau change.

La thrombose vasculaire dans la partie inférieure de la jambe se manifeste par une légère douleur. L'intensité de la douleur pendant le mouvement et l'activité physique augmente. La jambe affectée gonfle sous le site du thrombus, la peau pâlit, devient brillante et acquiert plus tard une teinte bleuâtre prononcée. Quelques jours après la formation d'un caillot sanguin, les veines de surface apparaissent.

Pour mieux comprendre ce à quoi le patient s'attend lorsqu'il ignore les symptômes et les signes de thrombose veineuse profonde des membres inférieurs et le manque de traitement, jetez un œil à la photo:

Quand consulter un médecin

La thrombose veineuse est une maladie insidieuse et mortelle. La raison la plus sérieuse de consulter un phlébologue est l'augmentation de la coagulation sanguine, quelles que soient les blessures, les interventions chirurgicales, les blessures, etc..

Ne retardez pas la visite chez le médecin et avec l'apparition d'une douleur caractéristique dans les jambes sur fond d'un ou plusieurs facteurs de risque de développement d'une thrombose veineuse profonde des membres inférieurs. Les changements de couleur de la peau caractéristiques de la thrombose veineuse devraient également être alarmants..

Diagnostique

Les principales méthodes de diagnostic des lésions vasculaires sont le balayage duplex et un test sanguin pour le D-dimère. Si le médecin a des doutes sur les résultats d'une étude en duplex ou si le thrombus est situé au-dessus du pli inguinal, la méthode de phlébographie radio-opaque.

Un médicament radio-opaque est injecté dans le lit veineux et une radiographie régulière est prise. Cette méthode fournit des données plus fiables que l'échographie et vous permet de déterminer avec précision l'emplacement du thrombus.

Le tableau clinique de la maladie ressemble au développement d'autres pathologies, y compris celles non associées à des lésions vasculaires. Le diagnostic différentiel est réalisé avec la maladie de Buerger, le kyste de Baker, l'embolie iléo-fémorale aiguë.

La cause de la douleur dans les muscles du mollet peut être une névrite du nerf sciatique de diverses étiologies. La douleur d'origine neurologique est permanente et s'accompagne souvent d'une altération de la sensibilité, de réactions motrices ou d'un trophisme tissulaire.

Le tableau clinique, rappelant les lésions des veines profondes des membres inférieurs, peut se développer avec lymphostase, arthrite, myalgie, myosite, blessures, compression des veines de l'extérieur (y compris les processus tumoraux), pathologies des veines superficielles, insuffisance artérielle ou veineuse, et un certain nombre d'autres maladies.

Traitement

Si une maladie est détectée, le traitement démarre immédiatement. Selon le cas clinique particulier, la gravité de l'état du patient et le stade de développement de la maladie, le traitement est effectué en ambulatoire ou dans le service hospitalier du service chirurgical de manière conservatrice ou opérative.

Thérapie conservatrice

Avec la détection initiale de la thrombose, le traitement dure jusqu'à 6 mois, avec des rechutes - jusqu'à un an ou plus. Dans la période aiguë de la maladie, le patient est placé à l'hôpital et 10 jours de repos au lit sont prescrits. Le lit au pied s'élève d'environ 20 degrés, pour améliorer l'écoulement du sang des extrémités distales.

Les patients se voient prescrire un traitement à l'héparine, des anti-inflammatoires thrombolytiques et non stéroïdiens. Les thrombolytiques sont prescrits aux premiers stades du développement de la pathologie, alors qu'il n'y a aucun risque de fragmentation du caillot. Le cours du traitement comprend des préparations de la série des prostaglandines, des glucocorticoïdes, des anticoagulants. Si nécessaire, la jambe affectée peut être immobilisée, dans certains cas, les patients doivent porter des tricots de compression.

Chirurgie

Les cas de thrombose flottante, c'est-à-dire ceux dans lesquels il existe une forte probabilité de décollement du thrombus, ainsi qu'un blocage complet de la lumière vasculaire, sont soumis à un traitement chirurgical..

Dans la pratique du traitement chirurgical des veines thrombosées, les éléments suivants sont utilisés:

  • Filtre à cava. Installé dans la veine cave inférieure pour attraper les caillots sanguins détachés ou leurs fragments et sert de prophylaxie de l'obstruction vasculaire.
  • Plicature de la veine cave inférieure. La paroi du vaisseau affecté est cousue avec des clips métalliques.
  • Cathéter de Fogarty. Il est utilisé pour éliminer les caillots sanguins mal fixés pendant les cinq premiers jours après la formation d'un caillot..
  • Thrombectomie. Une opération pour éliminer les caillots sanguins aux premiers stades de développement. Avec la transition de la thrombose à l'inflammation veineuse causée par un thrombus, la thrombectomie est contre-indiquée.

En savoir plus sur le traitement des veines profondes pour la thrombose dans une publication séparée..

Prévisions

Avec un traitement adéquat en temps opportun, le pronostic de l'évolution de la maladie est favorable. En l'absence de traitement, environ 20% des cas entraînent une embolie pulmonaire et 10 à 20% des décès par embolie pulmonaire sont signalés. Parmi les complications possibles de la thrombose veineuse non traitée figurent la gangrène, l'AVC, l'infarctus du myocarde. La thrombose veineuse non traitée conduit au développement d'une embolie pulmonaire dans les trois mois chez environ la moitié des patients.

Plus sur le sujet, voir la vidéo:

Thrombose veineuse aiguë: stades, symptômes, traitement

La thrombose veineuse aiguë est une maladie dangereuse, qui s'accompagne de troubles circulatoires dans les vaisseaux veineux en raison de leur obstruction par des caillots sanguins. La thrombose des veines des jambes se produit plus souvent, dans des cas plus rares - les mains. Selon les observations des experts, dans près de 95% des cas, il y a une thrombose du système de la veine cave inférieure, et dans la grande majorité des cas, les patients consultent spécifiquement le médecin pour des lésions des vaisseaux veineux des membres inférieurs. Une des variétés de cette condition est la thrombose hémorroïdaire..

Avec un long cours, la thrombose peut provoquer une paralysie complète du membre affecté, le développement d'une nécrose, une gangrène et la nécessité d'effectuer son amputation. De plus, des caillots sanguins dans les vaisseaux veineux peuvent se détacher et conduire au développement d'une complication mortelle - embolie pulmonaire (embolie pulmonaire). De plus, la migration des caillots sanguins peut provoquer un accident vasculaire cérébral, une crise cardiaque et des troubles circulatoires dans d'autres organes.

Pourquoi la thrombose veineuse se développe-t-elle? Comment se développe et coule Quels sont les symptômes de cette maladie? Comment est-il détecté et traité? Vous recevrez des réponses à ces questions dans cet article..

Les causes

Jusqu'à présent, les causes exactes de la thrombose n'ont pas été établies. On sait que la triade de facteurs suivante peut contribuer au colmatage des vaisseaux veineux:

  • coagulabilité sanguine élevée;
  • ralentissement du flux sanguin;
  • dommages à la paroi veineuse.

Diverses maladies et conditions peuvent contribuer à l'apparition des facteurs ci-dessus:

  • varices;
  • fumeur;
  • repos au lit long;
  • grossesse et accouchement;
  • césarienne;
  • prendre certains médicaments qui augmentent la viscosité du sang (par exemple, les contraceptifs oraux);
  • l'athérosclérose;
  • blessures des parois vasculaires (y compris celles associées à une ponction fréquente des veines);
  • fractures complexes;
  • chirurgie articulaire et chirurgie abdominale;
  • obésité;
  • les infections
  • longs voyages ou vols;
  • inactivité physique;
  • l'abus d'alcool
  • Néoplasmes malins;
  • pathologie des valves cardiaques;
  • arythmies;
  • insuffisance cardiaque;
  • vieillesse.

Classement et étapes

Selon l'emplacement du colmatage des vaisseaux veineux, les spécialistes distinguent les types de thrombose suivants:

  • sous-cutanée - les veines superficielles sont affectées;
  • le colmatage profond se développe dans les veines profondes;
  • ascendant - en plus du colmatage des vaisseaux veineux, le patient a des pathologies supplémentaires dans le système lymphatique (lymphostase, limangoitis), est très difficile et sans traitement dans 90% des cas provoque la mort.

Selon le type de thrombus, les types de thrombose veineuse suivants sont distingués:

  • pariétal - un caillot de sang est situé près de la paroi veineuse;
  • occlusif - le thrombus bloque complètement la lumière de la veine;
  • flottant - un caillot de sang est attaché à la paroi veineuse d'un seul côté, et la deuxième extrémité est en mouvement et peut se détacher;
  • mixte - combine les caractéristiques des variétés précédentes.

Lors d'une thrombose veineuse aiguë, deux stades se distinguent:

  • compensation - aucune perturbation hémodynamique prononcée n'est observée, des douleurs et des malaises surviennent périodiquement, parfois la température augmente sans raison apparente, la durée de cette étape peut varier de 24 heures à 1 mois;
  • décompensation - des troubles hémodynamiques se produisent, la douleur devient intense, un gonflement apparaît, la couleur de la peau change et la mobilité des membres est difficile.

Symptômes

Aux stades initiaux de développement, la thrombose veineuse peut se manifester par des douleurs mineures et rares, des sensations de satiété dans les muscles et de lourdeur dans les jambes. Parfois, il y a des douleurs dans la région lombo-sacrée ou le bas-ventre du côté de la thrombose. Habituellement, ces symptômes ne sont pas très préoccupants et le patient ne consulte un médecin qu'au début du stade aigu de la maladie..

Avec la progression de la thrombose, les symptômes suivants se produisent soudainement:

  • douleur aiguë dans la jambe;
  • raideur et difficulté de mouvement;
  • gonflement (la jambe augmente de taille, ses tissus mous deviennent plus denses);
  • la peau de la jambe devient bleue (parfois elle devient noirâtre ou laiteuse pâle);
  • augmentation de la température locale (fièvre dans la jambe);
  • expansion visuelle notable des veines saphènes;
  • fièvre de bas grade, faiblesse, adynamie.

Toutes les manifestations ci-dessus sont causées par la stagnation du sang veineux sous le site de formation d'un caillot sanguin. Avec un blocage complet du vaisseau, l'hémodynamique du patient est altérée, le gonflement augmente et la gangrène peut se développer. À tous les stades de la maladie avec décollement de thrombus, le développement d'une embolie pulmonaire, d'un accident vasculaire cérébral et d'une thromboémolyse d'autres organes est probable.

La thrombose veineuse aiguë se développe toujours soudainement et ses manifestations peuvent se manifester au maximum dès le premier jour de la maladie. La nature et la gravité des symptômes dépendent des facteurs suivants:

  • l'emplacement du navire bouché;
  • diamètre de la veine affectée;
  • type de caillot de sang;
  • le taux de formation d'un caillot sanguin;
  • la probabilité de perturbation réflexe de la circulation sanguine dans les vaisseaux voisins;
  • sensibilité des tissus à l'hypoxie;
  • gravité de la circulation collatérale.

Thrombose veineuse iléofémorale

Ce type de thrombose veineuse est isolé séparément, car cette maladie est très difficile, progresse rapidement et est associée à un risque élevé de développer une embolie pulmonaire. La phlébothrombose iléofémorale est causée par le colmatage du segment iléo-fémoral et se caractérise par une douleur intense, un gonflement sévère de toute la jambe et un état général sévère du patient. Le membre affecté devient bleu et les veines saphènes se développent dessus. Avec l'arrêt complet de l'écoulement sanguin, le patient développe rapidement une gangrène.

Thrombose de la veine cave inférieure

Ce type de thrombose a également une évolution sévère et un risque élevé de complications. Lorsque la veine cave inférieure est obstruée de masses thrombotiques, les deux jambes gonflent chez le patient et 80% des patients développent une insuffisance rénale, accompagnée de l'apparition de sang dans l'urine. En cas de blocage du segment hépatique, une insuffisance hépatique se développe, compliquée par le syndrome de Budd-Chiari. À l'avenir, le patient peut développer un syndrome grave de la veine cave inférieure.

Diagnostique

Les études suivantes sont réalisées pour détecter une thrombose veineuse:

  • Dopplerographie et balayage duplex des veines - vous permet d'identifier l'emplacement et l'étendue de la thrombose, évalue la qualité du flux sanguin et l'état des parois veineuses;
  • phlébographie radio-opaque - réalisée avec des résultats douteux de l'échographie ou lorsque le thrombus est situé au-dessus de l'aine;
  • Angiographie RM - réalisée avec des résultats douteux d'études antérieures;
  • pléthysmographie d'impédance - réalisée avec une thrombose veineuse suspectée au-dessus du genou, réalisée à l'aide d'un brassard qui est pompé avec de l'air et fournit une occlusion temporaire des veines pour mesurer les changements dans leur remplissage avant et après le dégonflage du brassard;
  • Radiographie des poumons - réalisée avec une embolie pulmonaire suspectée;
  • tests sanguins (coagulogramme, D-dimère, inoculation pour la stérilité) - sont effectués pour déterminer les indicateurs de coagulation sanguine, détecter les infections.

Traitement

Les principales tâches du traitement de la thrombose veineuse aiguë visent à rétablir le flux sanguin dans le vaisseau affecté, à prévenir la progression de l'œdème, à développer une gangrène du membre et à prévenir l'embolie pulmonaire et d'autres complications. Si une lésion veineuse profonde est détectée, le patient est hospitalisé en urgence dans un hôpital angiosurgique spécialisé ou un service de chirurgie générale. Les patients atteints de thrombose veineuse superficielle peuvent être observés en ambulatoire..

Selon le cas clinique, le traitement peut être conservateur ou chirurgical. À haut risque de thromboembolie, l'alitement est prescrit. Il est recommandé à tous les patients atteints de thrombose veineuse de porter des bas de contention (la densité des bas doit être déterminée par le médecin traitant) et un régime.

Tous les patients atteints de thrombose veineuse prennent des anticoagulants. Ces médicaments sont les plus efficaces pour prévenir la progression de la maladie. Les patients se voient prescrire séquentiellement des anticoagulants directs (nadroparine, daltéparine, énoxaparine et autres héparines de faible poids moléculaire et non fractionnées) et indirects (phényline, acénocoumarol, warfarine, biscoucétate d'éthyle). Lors du choix d'un médicament, les contre-indications à sa prescription doivent être prises en compte.

Pour améliorer la circulation sanguine et l'amincissement du sang, les patients atteints de thrombose veineuse sont prescrits:

  • clopidogrel;
  • reopoliglyukin;
  • ticlopédine;
  • pentoxifylline;
  • médicaments phléboactifs: Troxevasin, Eskuzan, Detralex, etc..

Pour éliminer la douleur et réduire l'agrégation plaquettaire, l'utilisation d'anti-inflammatoires non stéroïdiens est recommandée:

Si un risque élevé de développement (par exemple, avec le SIDA, le diabète sucré, etc.) est détecté, le patient reçoit une antibiothérapie.

Pour éliminer la thrombose veineuse, l'hirudothérapie peut être recommandée en complément du traitement. La salive des sangsues médicales contient des substances qui aident à éliminer l'inflammation des parois veineuses, à détruire les caillots sanguins et à empêcher la formation de nouveaux caillots sanguins. Lors de la prescription de l'hirudothérapie, le médecin doit tenir compte des éventuelles contre-indications à cette méthode de traitement. Le nombre de séances est déterminé par le cas clinique..

Parfois, des mesures conservatrices ne suffisent pas à éliminer la thrombose et à prévenir ses complications, puis les patients subissent des opérations chirurgicales qui peuvent être effectuées à la fois de manière planifiée et urgente. Pour cela, les méthodes suivantes peuvent être utilisées:

  • installation d'un filtre à cava - un dispositif métallique spécial sous la forme d'un parapluie est installé dans la lumière de la veine cave inférieure temporairement ou définitivement, l'opération est réalisée endovasculaire (à travers la lumière du vaisseau veineux) et est réalisée pour prévenir la thromboembolie (par exemple, avec des thrombi flottants);
  • thrombolyse - une intervention est effectuée lorsqu'il est nécessaire d'éliminer de gros caillots sanguins (elle est rarement prescrite en raison du risque élevé de saignement), elle est réalisée à l'aide d'un cathéter spécial dans lequel un médicament destructeur de thrombus est injecté;
  • angioplastie veineuse - un ballon est inséré dans la région de rétrécissement du vaisseau, qui, après gonflage, élargit sa lumière, un stent est installé à la place du rétrécissement de la veine;
  • greffe de pontage veineux - pendant l'intervention, des coupes sont faites au-delà des limites de la partie rétrécie du vaisseau veineux, à laquelle une greffe veineuse (prélevée sur la hanche ou synthétique du patient) est ourlée, fournissant un flux sanguin dans la zone touchée par la thrombose;
  • thrombectomie - l'opération est réalisée de manière classique ou endovasculaire, sous le contrôle de l'angiographie, le médecin identifie l'emplacement du thrombus, effectue une petite incision et enlève le thrombus à l'aide d'un cathéter spécial.

Après l'opération, une thérapie médicamenteuse est prescrite au patient.

Régime

Il est démontré que tous les patients atteints de thrombose veineuse suivent un régime spécial et prennent une quantité suffisante de liquide (jusqu'à 2,5 litres par jour). Une bonne nutrition vous permet d'améliorer les propriétés rhéologiques du sang, de réduire l'enflure et d'améliorer l'état des parois vasculaires.

Les produits suivants qui augmentent la coagulation sanguine doivent être exclus du menu:

  • Aliments riches en vitamine K et C: légumes et fruits verts, épinards, orties, oseille, noix, cynorhodons, groseilles, agrumes, poivrons, aronia, etc.;
  • viandes grasses;
  • saucisses;
  • viande en conserve;
  • produits laitiers gras;
  • Mayonnaise;
  • plats épicés, frits, fumés, sucrés et salés;
  • confiserie avec margarine, beurre et crème;
  • produits de pâtisserie;
  • café;
  • boissons alcoolisées.

Riche en acides gras polyinsaturés (oméga 3 et oméga 6) et en vitamine E, les produits ont un effet bénéfique sur l'état des vaisseaux sanguins et du sang. En outre, les aliments qui préviennent les flatulences et la constipation, dans lesquels la stase sanguine augmente dans le bas du corps, doivent être inclus dans le régime alimentaire..

Avec la thrombose veineuse, les produits suivants doivent être inclus dans le menu quotidien:

  • graisse de poisson;
  • poissons gras: saumon, sandre, maquereau, cabillaud;
  • viande maigre (1-2 fois par semaine);
  • fruits de mer: calmars, moules, crabes;
  • produits laitiers faibles en gras;
  • noix de cajou;
  • céréales;
  • légumineuses;
  • huiles végétales: olive, cèdre, lin, maïs, soja, germe de blé, etc..
  • asperges;
  • blé;
  • arc;
  • Ail;
  • Raifort;
  • poivre;
  • graines de citrouille et de tournesol;
  • melons et pastèques;
  • aliments riches en fibres: chou, carottes, etc..

Avec la thrombose veineuse, la cuisson est recommandée par ébullition ou vapeur.

Quel médecin contacter

En cas de douleur intense dans la jambe, de modification de sa mobilité et de la couleur de la peau, vous devriez consulter un phlébologue ou un chirurgien vasculaire. Après l'examen (échographie des vaisseaux des membres inférieurs avec dopplerographie et balayage duplex), pléthysmographie d'impédance, phlébographie radio-opaque, angiographie RM, etc.), le médecin prescrira un traitement conservateur ou chirurgical de la thrombose veineuse.

La thrombose veineuse aiguë est une condition dangereuse qui s'accompagne d'un blocage partiel ou complet des vaisseaux veineux. Le plus souvent, des caillots sanguins bloquent les veines des membres inférieurs. Cette condition est toujours associée au développement de complications dangereuses (embolie pulmonaire, accidents vasculaires cérébraux, crises cardiaques, gangrène), qui peuvent entraîner une invalidité ou la mort du patient. C'est pourquoi le traitement de la thrombose veineuse aiguë doit commencer le plus tôt possible. Pour cela, des mesures conservatrices ou des opérations chirurgicales peuvent être effectuées..

À propos de la thrombose veineuse profonde de la jambe dans le programme «Vivez en bonne santé!» avec Elena Malysheva:

Conseils d'experts sur les produits autorisés et interdits pendant la phlébothrombose:

Comment reconnaître la présence de caillots sanguins dans les veines des jambes?

Date de publication de l'article: 10.23.2019

Date de mise à jour de l'article: 10/23/2019

Auteur: Julia Dmitrieva (Sych) - Cardiologue en exercice

Des caillots sanguins dans la jambe ou une thrombose veineuse profonde (TVP) des membres inférieurs peuvent provoquer des douleurs, des gonflements et des rougeurs dans la partie inférieure des jambes..

Ils sont très dangereux et peuvent entraîner de graves complications, donc lorsque les premiers symptômes apparaissent, vous devriez certainement consulter un phlébologue.

À partir de cet article, vous apprendrez à reconnaître à temps l'apparition de caillots sanguins et à vérifier leur présence, ce qu'il faut faire pour empêcher leur formation, comment le traitement se déroule et ce qui se passera s'ils ne sont pas traités en temps opportun..

Quels sont-ils et pourquoi sont-ils si dangereux??

En fait, ce ne sont que des caillots sanguins dans les veines profondes des jambes, une stagnation des plaquettes qui se collent et forment une masse épaisse.

Leur apparition dans la partie inférieure de la jambe ou de la cuisse au stade initial en soi ne vous nuira pas. Parfois, ils peuvent même se dissoudre d'eux-mêmes et disparaître sans laisser de trace..

Seuls les caillots de sang détachés et flottants (errants / flottants) sont dangereux, car ils commencent à se déplacer le long du système cardiovasculaire. Ils peuvent entraîner la mort d'une personne s'ils atteignent les poumons, le cœur ou le cerveau, obstruant les vaisseaux de ces organes.

Photo de l'apparence des jambes dans les cas avancés de thromboembolie:

Raisons de l'apparence

En règle générale, leur apparence est associée à une violation de la circulation sanguine normale dans les jambes.

Et cela, à son tour, est généralement observé pour les raisons suivantes:

  • Travail sédentaire. Un long séjour en position assise (plus de 4 heures d'affilée) augmente considérablement le risque de thromboembolie. Levez-vous le plus souvent possible et marchez au moins un peu.
  • Repose-lit long. Être stationnaire pendant le rétablissement d'une maladie ou d'une intervention chirurgicale peut entraîner des caillots sanguins dans les membres inférieurs.
  • Opération transférée. Souvent, ils apparaissent quelques mois après la chirurgie.
  • Blessure de jambe. Même des blessures mineures peuvent augmenter le risque de thrombose de 3 fois. L'application de gypse y contribue en outre..
  • D'autres facteurs communs, tels que l'obésité, la grossesse, des problèmes avec le système cardiovasculaire.

Les femmes et les personnes âgées sont plus susceptibles de souffrir de cette pathologie que les hommes.

Symptômes et signes de leur formation

Environ la moitié des patients qui présentaient des caillots sanguins présentaient soit très peu de symptômes, soit aucun du tout..

Bien que la formation de thrombus asymptomatique soit généralement un signe que la thrombose n'a pas encore atteint un stade grave, ce n'est pas toujours le cas. Même les gros caillots sanguins nécessitant une intervention chirurgicale immédiate ne peuvent parfois pas provoquer de symptômes du tout jusqu'à ce que le caillot se détache et continue avec la circulation sanguine.

C’est l’une des raisons pour lesquelles il est extrêmement important d’essayer de prévenir les caillots sanguins, surtout si vous êtes à risque..

Rougeur de la peau

Une légère décoloration de la peau dans la zone de formation de caillots sanguins est souvent l'un des premiers signes. La raison est assez simple: des accumulations denses de sang sous la surface de la peau deviennent visibles à mesure qu'elles grandissent.

Si vous avez constamment des taches rouges sur les jambes droite et gauche, surtout après une blessure ou une intervention chirurgicale, consultez immédiatement un médecin. Une caractéristique de la thrombose veineuse profonde est qu'elle ne disparaît pas avec le temps..

Gonflement et gonflement

Au site des caillots sanguins, un gonflement douloureux peut survenir, en particulier au niveau des chevilles et des mollets. Ces parties du corps ont une densité accrue d'os et de tissus, ce qui rend difficile pour le corps de nettoyer naturellement les caillots qui se forment déjà.

L'un des signes que l'enflure qui apparaît peut être associée à l'apparition d'un caillot de sang est qu'ils ne répondront pas aux méthodes de traitement conventionnelles, telles que l'utilisation de compresses chaudes ou froides. La tumeur peut également être agrandie sans raison apparente et apparaître sans dommage externe..

Fièvre, démangeaisons cutanées

La peau près de la zone affectée peut avoir de la fièvre et des démangeaisons. Parfois, cela peut être accompagné de picotements et de lancinements..

Comme d'autres symptômes, ils réagissent généralement mal aux remèdes maison et s'aggravent avec le temps s'ils ne sont pas traités.

Évanouissement

Des évanouissements et des étourdissements peuvent survenir lorsque le corps n'est pas en mesure de dissoudre naturellement le caillot sanguin de façon indépendante ou lorsqu'il se sépare et se déplace vers les poumons. Dans ce cas, la respiration peut être difficile..

Les étourdissements peuvent être plus prononcés si vous vous levez brusquement après une position assise ou couchée prolongée (hypotension orthostatique), et en raison de la nature non spécifique de cette condition, de nombreuses personnes ne l'associent pas à la possibilité de thrombose.

La perte de conscience est un symptôme grave qui doit être consulté par un médecin..

Rythme cardiaque augmenté

Au fur et à mesure que le caillot de sang se développe, le corps essaiera de s'en débarrasser et les organes vitaux, tels que le cœur, fonctionneront et pomperont plus le sang, ce qui entraînera une augmentation du pouls.

Une fonction cardiaque anormale peut également indiquer qu'un caillot de sang a quitté votre jambe et s'est déplacé vers d'autres parties du corps. Dans ce cas, d'autres symptômes peuvent apparaître, par exemple, des douleurs piquantes dans la poitrine, qui s'intensifient avec l'inspiration.

Fatigue

L'évolution de toute pathologie conduit au fait que les systèmes de protection du corps travailleront des heures supplémentaires, ce qui peut entraîner de la fatigue ou de l'épuisement.

Comme de nombreux autres symptômes de la thrombose veineuse profonde, la fatigue peut être non spécifique et sa cause profonde peut être difficile à diagnostiquer. Par conséquent, si vous ressentez souvent un manque de force, il est important d'être attentif aux autres symptômes..

Une caractéristique distinctive de la faiblesse associée à la formation de caillots sanguins est que vous la ressentirez sans aucune raison évidente..

Douleur aux pieds

La thrombose veineuse peut également provoquer des douleurs dans un ou les deux pieds..

Étant donné que ce symptôme n'apparaît pas directement dans le bas de la jambe ou les cuisses (localisation typique du thrombus), les patients ne peuvent souvent pas établir de lien entre eux.

Les pieds sont douloureux car un caillot de sang dans la jambe restreint ou bloque le flux sanguin dans cette zone. En conséquence, le tissu du pied ne reçoit pas suffisamment d'oxygène du sang, ce qui provoque des douleurs.

Douleur au caviar

Très souvent, les patients prennent ce symptôme comme une crampe ou une tension musculaire, alors ils l'ignorent.

La douleur résultant d'une thrombose veineuse profonde est généralement plus visible lorsque vous marchez et pliez votre jambe.

Décoloration de la peau

Comme mentionné précédemment, un symptôme distinctif de l'apparition de caillots sanguins est une rougeur persistante dans la zone de leur formation, mais ce n'est pas le seul changement de couleur de la peau qui peut survenir avec cette maladie.

En raison de leur formation, les chevilles ou les pieds peuvent devenir pâles en raison d'une diminution du flux sanguin dans la région. Avec le développement de la pathologie, la zone affectée acquiert une teinte bleuâtre (bleue), elle devient plus froide au toucher, engourdie.

Complications possibles

Les cas lancés peuvent entraîner des conséquences très graves..

Embolie pulmonaire

Si un caillot de sang se détache et pénètre dans l'artère pulmonaire, cela entraîne son embolie.

Il s'agit de l'une des complications les plus graves pouvant être fatales..

Ses symptômes sont:

  • Toux inexplicable. Dans la plupart des cas, il est sec, mais certaines personnes peuvent tousser avec des expectorations ou du sang. Parfois, il peut être difficile de détecter une pathologie jusqu'à ce que le caillot de sang se sépare de la jambe et passe dans les poumons, provoquant leur embolie.
  • Douleur thoracique et manque d'air. Il est pointu et piquant, s'intensifie avec une profonde respiration. De plus, l'essoufflement apparaît souvent.
  • Tension artérielle très basse.

Le diagnostic de cette pathologie peut être difficile, car des symptômes similaires se retrouvent souvent dans de nombreuses autres maladies..

Syndrome post-thrombophlébite

Cette complication survient lorsqu'un caillot de sang bloque une artère et endommage une veine..

Ce syndrome peut survenir même des années après la survenue d'une thrombose..

Ses symptômes peuvent inclure:

  • Décoloration de la peau due à l'hyperpigmentation.
  • Assombrissement de la peau.
  • L'apparition d'ulcères.
  • Varices.
  • Jambes lourdes.
  • Démangeaisons au tibia.

Comment est le traitement?

En règle générale, avec cette pathologie, des médicaments sont utilisés..

Prendre des anticoagulants aide à prévenir la destruction et la croissance des caillots sanguins. Les anticoagulants empêchent également la formation de nouveaux caillots sanguins veineux profonds. L'héparine, la warfarine ou les inhibiteurs sont généralement prescrits. La prévision est favorable.

Dans les cas graves de thrombose, lorsqu'il existe un risque d'embolie pulmonaire, le médecin peut dissoudre le caillot à l'aide d'un cathéter. Il vous permet d'entrer le médicament directement dans le thrombus lui-même, afin de vous en débarrasser le plus rapidement possible.

Mesures préventives

La meilleure façon d'éviter les complications liées aux caillots sanguins est de mener une vie saine..

Que faut-il faire pour empêcher leur formation:

  • Faire du sport. L'exercice régulier, même à la maison, améliore la circulation naturelle.
  • Mange bien. La thrombose est un compagnon fréquent de l'obésité, alors limitez votre consommation de graisses et de malbouffe.
  • Mangez plus de gingembre, car il a des propriétés anticoagulantes.

Thrombose veineuse des membres inférieurs: causes, symptômes et traitement

Les veines profondes qui se trouvent sous les muscles peuvent être affectées par une évolution aiguë de la maladie. Oui, c'est la thrombose des membres inférieurs qui peut empoisonner la vie de toute personne.

La maladie se manifeste sous la forme de caillots, qui peuvent atteindre une taille qui peut obstruer complètement la lumière dans le vaisseau.

Avec un cours rapide, la maladie entraîne une invalidité. Si vous ne prenez pas de mesures pour éliminer la pathologie, alors tout peut se terminer par la mort.

Plus que d'autres, les vaisseaux de la jambe inférieure ne sont pas capables de résister à l'apparition de tels caillots. Les caillots sanguins résultants tentent de se fixer à la paroi vasculaire. Le premier jour, ils sont encore très faibles et migrent souvent avec une circulation sanguine.

Une fois que le caillot a acquis une dureté suffisante, son corps s'adapte parfaitement contre l'une des parois des veines. Par conséquent, une thrombose veineuse profonde des membres inférieurs survient.

Autrement dit, la maladie est un processus inflammatoire à l'endroit où le caillot de sang s'est formé. Après quoi, en raison d'une inflammation sévère, des caillots supplémentaires se produisent. Leur localisation se produit au-dessus de l'endroit où la phlébolite primaire est fixée. La thrombose à thrombophlébite survient en 7 jours.

Signes et symptômes

Les premiers stades suggèrent que la thrombose veineuse profonde des membres inférieurs se déroule sans symptômes évidents. Chez un patient sur deux, la maladie se développe généralement; la thrombose pulmonaire est considérée comme la première manifestation.

Les principaux symptômes de la manifestation de la maladie:

  • la température corporelle dans la zone affectée est supérieure à celle de tout le corps;
  • éclatement de la douleur dans la veine affectée;
  • la température corporelle totale peut atteindre 39 degrés;
  • un gonflement impressionnant est détecté sous le caillot, une lourdeur dans les jambes est présente;
  • la peau peut avoir une teinte bleuâtre brillante;
  • les vaisseaux superficiels sont clairement visibles à travers la peau, car une partie du sang de la veine thrombosée leur est envoyée.

Les 48 premières heures, le patient peut ressentir une légère douleur dans les mollets, qui devient plus forte avec la palpation ou le mouvement. Un léger gonflement peut être visualisé sous le bas de la jambe. Les symptômes restants peuvent être complètement absents et n'apparaître qu'après quelques jours..

La suspicion de thrombose implique des tests d'Homans et de Lowenberg. Le patient doit plier le pied vers le haut, avec une pathologie similaire, une douleur dans la partie inférieure de la jambe doit être notée. Si vous serrez le membre affecté avec un tonomètre, la douleur est visualisée à une valeur de 80/100. L'absence de pathologie suggère une douleur si les indicateurs sont presque 2 fois plus.

Si des problèmes surviennent dans toutes les veines profondes des membres inférieurs, les symptômes s'intensifient. La douleur devient vive et ne disparaît presque pas, la jambe affectée a un gonflement impressionnant et la peau devient bleue (cyanose).

L'expression des symptômes dépend généralement de l'emplacement de la zone thrombosée. Si la pathologie est située dans la partie supérieure, la cyanose, l'enflure et la douleur seront alors beaucoup plus fortes. Dans une telle situation, le risque est très élevé que le thrombus se détache et entraîne le développement d'une embolie pulmonaire.

Ce qui détermine l'évolution de la maladie?

La localisation de la phlébolite est très importante, cette valeur a un effet sur le développement ultérieur de la thrombose.

La forme iléo-fémorale implique un gonflement du membre inférieur du talon à l'aine, tandis que la douleur et le bleuissement de la peau ne passent pas.

Si le thrombus est situé sous le bas de la jambe, les douleurs du patient sont faibles et n'apportent qu'un petit inconfort. Peut-être leur renforcement dû aux mouvements actifs et à l'activité physique.

Dans un premier temps, la peau se distinguera par sa brillance et sa pâleur, à un endroit en dessous de la survenue d'une thrombose. En quelques jours seulement, des veines superficielles saillantes peuvent être observées.

Le patient ne doit pas ignorer les symptômes de la maladie insidieuse, car, sur la photo, vous pouvez voir les conséquences. Le traitement doit être effectué dans un hôpital afin que le patient reçoive une gamme complète de traitements thérapeutiques.

À quel moment devez-vous consulter un spécialiste?

La thrombose est une maladie mortelle qui nécessite une visite obligatoire chez un phlébologue.

Un facteur important pour des soins médicaux urgents est considéré comme une coagulabilité sanguine excessivement élevée. Dans le même temps, il n'y a pas de motif impressionnant pour ce phénomène..

Habituellement, la douleur dans le membre inférieur, un changement dans l'ombre de la peau, est alarmante. La cyanose n'est pas toujours notée avec la thrombose, parfois la pathologie est caractérisée par une pâleur excessive au niveau du site de la veine affectée.

Pourquoi la thrombophlébite?

La maladie est attribuée au processus inflammatoire, qui peut se manifester comme une complication des varices des membres inférieurs, s'il n'a pas été traité correctement.

Dans la plupart des cas, la thrombose se manifeste d'une part, sans affecter le deuxième membre. L'inflammation dans la zone à problème se produit précisément en raison de la formation de phlébolite.

Facteurs contribuant au développement de la thrombose:

  • maladies oncologiques;
  • repos au lit long;
  • prédisposition héréditaire;
  • coagulabilité sanguine élevée;
  • Toujours debout ou assis;
  • vieillesse ou surcharge pondérale;
  • période de procréation.

Classification par la forme du cours de la thrombose

  1. Thrombophlébite migratrice. Il se caractérise par une défaite simultanée d'un groupe de navires. Les foyers enflammés se produisent régulièrement, mais peuvent disparaître après un certain temps. Dans ce cas, après leur résorption, il n'en reste aucune trace.
  2. Thrombophlébite aiguë. Il peut se développer en quelques heures seulement, tandis que tous les symptômes seront fortement exprimés.
  3. Thrombophlébite chronique. L'évolution de la maladie est progressive, le développement de la pathologie est presque imperceptible. Les exacerbations sont rares.

Est-il possible de guérir la thrombophlébite veineuse profonde?

Dès l'apparition des premiers symptômes de la maladie, les spécialistes suggèrent l'utilisation d'une thérapie thérapeutique pour les éliminer. Selon les antécédents du patient, le traitement peut être conservateur ou chirurgical. Pour faire le bon choix, vous devrez vous familiariser avec les caractéristiques du corps (ci-dessous photos et traitement).

Mesures pour améliorer considérablement l'état du patient:

  1. Le membre malade doit être au repos. Il vaut mieux que la jambe soit à une certaine hauteur par rapport à tout le corps.
  2. Les médicaments de premiers secours sont considérés comme des anticoagulants, ils combattent activement les caillots sanguins, ne permettent pas la formation de nouveaux caillots sanguins. Pour utiliser de tels médicaments, vous devez disposer d'indicateurs d'hémostase. Leur contrôle ultérieur est nécessaire. Parmi les médicaments, les médecins préfèrent les comprimés de warfarine, les injections de fraxiparine et d'héparine sous diverses formes de libération.
  3. Pour obtenir un effet thérapeutique élevé, il est proposé d'utiliser un complexe de divers médicaments. Il est nécessaire de prescrire les gélules du patient pour soulager la douleur, soulager l'inflammation, les antioxydants, les antimicrobiens, les formulations de vitamines. Bien aider les solutions pour améliorer les propriétés rhéologiques du sang.
  4. La pentoxifylline améliorera la microcirculation.
  5. La thrombophlébite des membres inférieurs est une maladie complexe.Par conséquent, pour soulager la douleur et améliorer la qualité de la coagulation sanguine, il ne suffit pas d'utiliser des préparations sous forme de pommade ou de gel. De plus, des pilules et des injections sont toujours prises..
  6. Après les manipulations ci-dessus, il y a une nouvelle étape dans le processus de traitement. Le patient est sélectionné sous-vêtements de compression et suggère la présence de mouvements actifs dans sa vie. Un bandage élastique vous permet d'éliminer les poches dans la zone à problème et de réduire la douleur. La longueur est ajustée en fonction des caractéristiques individuelles et la compression est sélectionnée de 23 à 32 mm. Hg. Art. Si le patient a une thrombophlébite dans la veine fémorale, alors il acquiert de longs bas, il atteint les plis inguinaux. Si vous suggérez le port constant de ces sous-vêtements, le modèle ne dépendra pas du type de maladie. Dans ce cas, les experts suggèrent des sous-vêtements de type compression ne dépassant pas l'articulation du genou..

Un tel traitement peut donner de bons résultats, les patients gonflent et la douleur disparaît. L'hypodynamie entraîne toujours la formation de nouveaux caillots sanguins, c'est pourquoi le patient est invité à marcher davantage.

Si le patient a d'abord révélé une thrombose des membres inférieurs, il devrait alors être sous traitement pendant 6 mois. La manifestation répétée de la maladie augmente la durée du traitement jusqu'à un an. Une exacerbation de la thrombophlébite implique une hospitalisation avec alitement pendant 10 jours.

Traitement physiothérapeutique de la maladie

Si le patient n'a pas de réactions individuelles aux sangsues, l'hirudothérapie résiste bien à la maladie. Après plusieurs séances, le patient est soulagé. Bien sûr, les spécialistes se tournent souvent vers des procédures standard pour obtenir de l'aide.

  • magnétothérapie - les champs magnétiques affectent positivement la qualité de la composition du sang;
  • électrophorèse - un médicament à usage pharmaceutique pénètre par la peau à l'aide d'un courant électrique;
  • bains de paraffine - ont un effet thérapeutique s'il existe un risque de formation d'ulcère trophique. L'évolution aiguë de la maladie ne suggère pas l'utilisation de cette thérapie;
  • UHF - les champs électriques à haute fréquence ont un effet bénéfique sur la zone touchée. La stimulation de l'écoulement lymphatique se produit, la circulation sanguine s'améliore;

Quelles opérations sont indiquées pour la thrombose

À condition que la thérapie conservatrice n'ait pas donné de résultat positif et que le patient risque de développer des complications emboliques, les chirurgiens demandent l'aide de chirurgiens.

La chirurgie ouverte ou la chirurgie endovasculaire est possible.

  1. Couture de la veine inférieure. En l'absence de possibilité d'implantation de filtre, de présence d'un grand nombre de caillots sanguins ou de rechutes fréquentes, ils recourent à cette technique. Une pince profilée est appliquée sur la zone du site pathologique et suturée. Ainsi, une partie du canal est bloquée, il ne reste qu'une lumière pour un flux sanguin normal. Bien sûr, la technique a aussi un inconvénient, l'écoulement de la masse sanguine des veines des membres inférieurs sera effectué de moins bonne qualité.
  2. Filtres Kava. Ces «pièges» sont placés dans une veine lorsque des caillots sanguins se déplacent activement dans une veine. La technique est devenue un salut pour les patients qui ne peuvent pas prendre d'anticoagulants. Lorsqu'il n'y a aucune efficacité à prendre des médicaments, un filtre est implanté dans le patient dans la veine cave inférieure. Ainsi, ils offrent une garantie contre le développement de la thromboembolie. Le plus souvent, l'opération est réalisée par la veine cave inférieure, mais dans la pratique des médecins, il y a des cas où le filtre a été injecté par la veine supérieure..
  3. Plicature de la veine cave inférieure. Cela implique de coudre sur la paroi du vaisseau affecté avec des clips métalliques.
  4. Thrombectomie. Il résiste généralement aux caillots sanguins aux premiers stades de la thrombose. Si le patient a déjà développé une thrombophlébite, de telles manipulations sont interdites.
  5. Cathéter de Fogarty. Son installation permettra d'éliminer les caillots sanguins, à partir du moment de la formation dont moins d'une semaine s'est écoulée. Les caillots non fixés répondent bien à cette thérapie..

Après l'une de ces opérations, le port d'un bandage élastique ou d'une bonneterie de compression est nécessaire. Les 3 premiers jours après la chirurgie pour les retirer sont strictement interdits. Le risque de formation de nouveaux caillots dans la zone affectée est trop élevé..

Malgré les nombreux conseils populaires, vous n'avez pas besoin de vous tourner vers leur aide! L'auto-traitement avec des infusions et des décoctions douteuses peut entraîner la mort. La thrombophlébite doit être observée par un spécialiste et implique une surveillance constante des numérations sanguines.

Comment manger avec une thrombose?

L'effet du traitement dépendra de l'alimentation du patient, car un régime thérapeutique est indiqué pour ces patients. Le régime devrait inclure suffisamment de fruits et légumes. Ils contiennent beaucoup de fibres et aident à renforcer les parois des vaisseaux sanguins.

Les aliments salés et épicés doivent être oubliés, ces plats interfèrent avec l'excrétion naturelle des fluides du corps. De plus, le volume de sang en circulation peut augmenter en raison de la malbouffe, ce qui affecte négativement son bien-être..

Pour éviter la formation de nouveaux caillots et aider à fluidifier le sang, il est important d'inclure des aliments qui contiennent beaucoup de vitamine E. L'huile de lin, l'huile de poisson et les fruits de mer sont inclus dans l'alimentation. Votre médecin devrait vous poser des questions sur la nutrition et les aliments autorisés, il publiera un mémo avec des conseils sur une alimentation équilibrée.

Diagnostic de la thrombophlébite

À ce jour, 2 méthodes efficaces pour diagnostiquer l'état des vaisseaux sanguins ont été identifiées. Les spécialistes comptent sur le résultat de la numérisation recto verso et d'un test sanguin pour le D-dimère.

Lorsque la description d'une étude en duplex n'est pas crédible, une phlébographie radio-opaque doit être effectuée. En outre, cette technique est abordée si un patient est suspecté de thrombose au-dessus du pli inguinal.

Afin que la localisation du thrombus soit déterminée avec précision dans l'image, l'introduction de contraste à travers la veine est en avance. Cette méthode simple contient plus d'informations que l'échographie. Les cas particuliers impliquent l'angiographie IRM ou CT.

En raison du fait que la manifestation de la maladie peut être similaire à d'autres processus pathologiques, un examen supplémentaire est suggéré. Par exemple, seule une méthode de diagnostic différentiel aidera à exclure la présence de kystes de Baker, la maladie de Buerger, l'embolie aiguë.

Souvent, la douleur des muscles du caviar se produit en raison de processus neurologiques dans le nerf sciatique. Une telle douleur hante constamment le patient, des problèmes de sensibilité, une légère atrophie tissulaire peuvent être notés.

Avec les processus tumoraux, l'arthrite, la lymphostase, la myalgie et la myosite, un tableau clinique similaire peut être noté. Pour cette raison, seul un examen complet aidera à trouver la véritable cause des processus inflammatoires et du blocage des veines..

Mesures préventives

Après avoir subi un traitement médical, le patient ne doit pas oublier la prudence. Maintenant, il ne devrait plus porter de chaussures ou de vêtements inconfortables qui exercent une pression excessive sur la zone des membres inférieurs. Il vaut mieux faire du sport, mais pas des types de puissance. Il est particulièrement bon de prendre cette mesure pour les patients en surpoids..

Le patient doit comprendre que la présence de thrombose implique un rejet complet de toutes les mauvaises habitudes. Les dépendances désastreuses peuvent avoir des conséquences désastreuses.

Il est à noter qu'en dormant bien avec les jambes levées, dans cette position les membres se reposent. S'il n'y a pas de contre-indications, il est parfois permis de masser la zone à problème.

De tout ce qui a été écrit, il s'ensuit que la thrombose veineuse profonde des membres inférieurs ne permet pas la frivolité.

Les complications possibles sont trop graves pour l'automédication. Il est important de consulter un spécialiste vasculaire à temps et de commencer le traitement. Cela aidera à l'avenir à être une personne active et joyeuse..

Ce qui attend un patient atteint de thrombophlébite?

Comme pour toute maladie, seul un traitement rapide et correct peut nous permettre de faire des prévisions favorables. Si le patient n'a pas suivi de thérapie thérapeutique après le diagnostic, un cinquième des patients recevra bientôt une embolie pulmonaire. Malheureusement, chez un certain nombre de patients de ce groupe, tout se termine par la mort.

De plus, la thrombose non traitée est insidieuse, car les 3 prochains mois après un tel traitement, il existe un risque de développer une embolie pulmonaire. Une pathologie supplémentaire est diagnostiquée chez la moitié de ces patients..

Les complications de la thrombophlébite comprennent la gangrène, la crise cardiaque, l'accident vasculaire cérébral.

Comme le notent les patients eux-mêmes, l'effet thérapeutique atteint son apogée si un appel à un phlébologue a été fait à un stade précoce. Ils n'ont pas le temps de former plusieurs caillots qui doivent être enlevés radicalement. Mais même les affaires en cours peuvent bien se terminer.

Les patients après la chirurgie ont noté que la période de rééducation n'était pas longue. Dans ce cas, tous les problèmes associés à la thrombose ont disparu et les maladies des jambes sont une chose du passé..

Il Est Important D'Être Conscient De Vascularite