L'extrasystole est la forme d'arythmie cardiaque la plus courante.

Et pourtant, quand ses symptômes apparaissent, il vaut mieux ne pas reporter la visite chez le médecin.

Hors tour

En règle générale, les personnes qui rencontrent ce problème se plaignent d'avoir le cœur qui coule pendant quelques secondes. Dans certains cas, cela peut être accompagné d'une sensation de battement de cœur, d'une sensation de manque d'air. La raison en est les extrasystoles - des contractions cardiaques extraordinaires. Une impulsion survient dans le cœur, à cause de laquelle un battement se produit plus tôt que nécessaire et le suivant - en temps voulu. En conséquence, la pause entre les contractions s'allonge - cela provoque des symptômes désagréables.

L'extrasystole est le type d'arythmie le plus courant. Des contractions cardiaques extraordinaires surviennent périodiquement chez 70 à 80% des personnes de plus de 50 ans. Ils se produisent également chez les jeunes, y compris les athlètes avec un cœur entraîné. Pour cette raison, beaucoup pensent que de tels dysfonctionnements du rythme ne sont pas dangereux. Cependant, ce n'est pas tout à fait vrai. L'extrasystole peut être causée par diverses raisons et, par conséquent, avoir des conséquences différentes. Sur cette base, et décider de l'étude.

Traiter ou ne pas traiter?

● Aucune thérapie nécessaire. Si les interruptions du rythme sont uniques, elles se produisent rarement et en même temps la personne n'a pas d'autres problèmes cardiaques, il n'est vraiment pas nécessaire de traiter l'extrasystole. Dans ce cas, il est appelé fucional. Elle peut être causée par une consommation excessive de café ou d'alcool, le stress. Chez les femmes, des cas d'extrasystole sont souvent observés pendant les menstruations. Les personnes atteintes de dystonie végétovasculaire sont sujettes à l'apparition d'extrasystoles. Soit dit en passant, ils sont particulièrement difficiles à tolérer des battements cardiaques extraordinaires.

Dans ce cas, il suffit qu'une personne mène une vie saine, soit moins nerveuse, renonce à des stimulants comme le café et l'alcool - et tout redeviendra normal par lui-même. Les aliments riches en magnésium et en potassium y contribueront également: céréales, laitue frisée, kakis, abricots secs, agrumes.

● La prise de médicaments est nécessaire si une «décoloration» apparaît avec une maladie cardiaque existante: autres types d'arythmies, maladie coronarienne ou maladie cardiaque, cardiomyopathie, etc. présentent un risque pour la vie, entraînant une fibrillation auriculaire ou ventriculaire du cœur. Par conséquent, ils doivent être éliminés autant que possible..

En règle générale, un traitement est également nécessaire si une personne a plus de 200 extrasystoles par jour.

Même s'il n'y a pas de lésions cardiaques, de telles interruptions fréquentes peuvent détériorer la qualité de vie d'une personne. De plus, avec les extrasystoles, la libération de sang du cœur diminue, et de ce fait, l'approvisionnement en sang de nombreux organes, y compris le cerveau, se détériore.

● Il faut soigner, mais pas le cœur. Parfois, un cœur qui coule en soi ne nécessite pas de traitement, mais est le signe d'une autre maladie, qui à son tour nécessite une thérapie. Par exemple, les extrasystoles se produisent souvent avec une hyperthyroïdie - une fonction accrue de la glande thyroïde. Ses hormones, produites en excès, empoisonnent le corps et le cœur y réagit.

De petits dysfonctionnements du rythme - une occasion de penser à l'ostéochondrose du rachis cervical, ils peuvent être un signe de névrose. Dans ce cas, il suffit d'éliminer le problème principal: compenser les violations de la glande thyroïde, enlever les pinces musculaires de la colonne cervicale, boire une cure de sédatifs. Après cela, le cœur commence à battre exactement.

Pour qu'il n'y ait pas de confusion

Comme vous pouvez le voir, il existe de nombreuses options, et il est assez problématique de déterminer de manière indépendante si l'insuffisance cardiaque est dangereuse. Les cardiologues s'accordent sur une chose: si vous ressentez périodiquement des tremblements et des pauses après, il vaut mieux ne pas deviner, mais consulter un spécialiste. Ceci est également important car loin de tout ce qui est perçu comme un cœur qui coule, ce sont en fait des extrasystoles. Par exemple, de nombreuses personnes confondent souvent des douleurs cardiaques intermittentes (qui indiquent presque toujours un problème nécessitant un traitement) ou une névralgie intercostale.

Un ECG banal aidera à éliminer la confusion - avec des extrasystoles fréquentes, un tel examen sera suffisant pour les détecter. Si la décoloration se produit moins fréquemment ou, par exemple, uniquement le soir, il est logique d'effectuer une surveillance quotidienne Holter. Un appareil compact qui s'attache au corps et capture le rythme du cœur, donnera des réponses à toutes les questions.

Que faire avec un rythme cardiaque rapide?

Que faire des palpitations cardiaques si les symptômes se font de plus en plus ressentir? La pathologie peut se déclarer à tout moment, une personne a peur, commence à devenir nerveuse, ce qui aggrave encore son état. Vous pouvez ralentir les contractions myocardiques à la maison: il existe plus d'une thérapie alternative qui peut calmer le rythme. Si de tels épisodes ont commencé à se répéter régulièrement, vous devez subir un examen médical, passer une série de tests et un ECG. Cela vous permettra de savoir quelle raison provoque une augmentation du rythme cardiaque. Souvent, la maladie survient en raison d'une autre pathologie. Dans ce cas, l'aide de médecins est nécessaire..

Étiologie

La tachycardie peut se déclarer à tout âge, chaque période de la vie est dangereuse pour ses facteurs. Les médecins distinguent la forme physiologique et pathologique de la maladie, le traitement et le pronostic de la maladie dépendent de cette classification. Que faire avec un rythme cardiaque rapide et comment apprendre à faire face à de telles attaques vous-même - le médecin vous dira en personne.

La tachycardie physiologique est un rythme élevé de contractions myocardiques, qui est déclenché par l'influence de facteurs externes. Certaines personnes ne savent pas que les activités quotidiennes régulières accélèrent le rythme cardiaque. Dans ce cas, une attaque se produit en raison d'un tel moment ennuyeux et se termine après son élimination, ou le corps fait face indépendamment à une telle charge.

Causes de la tachycardie physiologique:

  1. Excitation et détresse émotionnelle.
  2. Stress sévère, peur.
  3. Sports intensifs.
  4. Séjour prolongé dans une pièce chaude et étouffante en cas de manque d'air.
  5. Excitation sexuelle.
  6. Trop manger.

Il est à noter qu'un rythme cardiaque physiologiquement rapide n'est pas dangereux pour une personne, vous n'avez pas besoin de réfléchir à la façon de calmer le travail de l'organe - tout est normal sans médicament.

La variété pathologique de la tachycardie est une condition plus dangereuse. Les médecins identifient plusieurs maladies majeures qui affectent l'apparition de symptômes inquiétants.

Système cardiovasculaire

Si les causes des palpitations cardiaques résident dans la pathologie de l'ensemble du système, la tachycardie est alors considérée comme grave. Le travail intensif du département, dans ce cas, est causé par une charge accrue sur cette zone. Il est important de diagnostiquer la maladie à temps pour que l’état de la personne ne devienne pas mortel.

  • Souvent, une augmentation de la fréquence cardiaque s'accompagne d'hypertension, car la pression sur les parois des vaisseaux devient excessive, l'organe répondra nécessairement à ce processus. Si les artères sont gravement affectées par les plaques athérosclérotiques, leur flexibilité est altérée et un pouls fréquent peut entraîner le développement d'un accident vasculaire cérébral ou d'une crise cardiaque.
  • Le pouls est une fluctuation du sang dans le lit vasculaire, qui est due au processus de réduction des oreillettes et des ventricules. Lorsque le travail de l'organe est normal, le sang est éjecté de la région des ventricules et des oreillettes, passant dans les artères. Si le rythme cardiaque est trop actif, alors tout le rythme d'un tel pompage de sang est rompu, il stagne dans l'organe, ce qui augmente le risque de thrombose. La bradycardie peut également survenir dans le contexte de ce processus pathologique.

Dans le même temps, une personne peut ressentir de nombreuses sensations désagréables qui signalent la nécessité de consulter un médecin.

Troubles végétatifs


Que faire en cas de battements cardiaques fréquents et comment vous aider - de telles questions sonnent souvent dans le bureau d'un cardiologue et d'un thérapeute, en particulier pendant la saison chaude. Une fréquence cardiaque réduite ou élevée, ainsi que d'autres déviations de l'activité de l'organe, peuvent être causées par un dysfonctionnement du système autonome. Il peut être difficile d'arrêter un tel processus pathologique par vous-même, car une personne ne comprend pas ce qui a changé son état, panique, la respiration s'égare, la situation s'aggrave.

La médecine classe le système autonome en deux parties, sympathique et parasympathique. La première section est responsable de l'activité du corps et la seconde de la relaxation. Pour cette raison, l'activité de tous les organes peut changer, la contraction cardiaque améliore ou réduit également le rythme de travail.

Lorsqu'une personne est diagnostiquée avec une VVD (dystonie végétative-vasculaire), elle provoque souvent une tachycardie. Les indicateurs du nombre de battements cardiaques sont calculés par le médecin. Une minute est une unité de temps pendant laquelle chaque organe touché est compté. La norme de ces chiffres devrait varier entre 60 et 90 abréviations. Un rythme de travail lent ou accéléré est souvent provoqué par le département végétal, mais peu de gens le réalisent. Malgré la détérioration du bien-être, la tachycardie causée par un tel effet n'est pas considérée comme dangereuse.

Système endocrinien

Une synthèse améliorée de certaines hormones peut provoquer une augmentation du rythme cardiaque, et ce qu'il faut faire dans cette situation n'est décidé que par le médecin après avoir étudié les résultats des tests du patient. Il est impossible de réguler indépendamment la production de certaines enzymes. L'hyperthyroïdie est l'une des maladies dans lesquelles un processus pathologique similaire se produit. Lorsque la sécrétion d'hormone thyroïdienne stimulante de la glande thyroïde est excessive, l'état d'une personne s'aggrave fortement. Il n'est possible de ralentir le travail de l'organisme qu'en stabilisant le niveau de ces substances dans le sang.

Le danger est une impulsion forte, lorsqu'elle est périodique, et si le patient est diagnostiqué avec des pathologies concomitantes du système cardiovasculaire, l'état de santé et l'activité de tous les organes s'aggravent.

Symptômes et signes dangereux

Que faire avec un rythme cardiaque rapide si vous êtes à la maison? Cela dépend des symptômes spécifiques de la maladie. Il existe certaines manifestations qui ne nécessitent pas l'aide de médecins. Il existe des conditions graves dans lesquelles il est urgent d'appeler une équipe d'ambulance. Le tableau clinique de la maladie peut être différent selon l'âge du patient, la sensibilité générale du corps ou le contexte psycho-émotionnel.

Parfois, une personne ne ressent aucun symptôme désagréable avec des battements cardiaques fréquents, seulement un léger inconfort dans le sternum. D'autres patients se plaignent de douleurs intenses et de signes graves de pathologie. Dans tous les cas, une telle condition s'accompagne d'un pouls rapide, d'un battement de l'organe principal dans la poitrine, d'un ralentissement de son activité ou d'un renforcement.

  1. Faiblesse, léthargie.
  2. Sensation de panique ou de larmes, d'agressivité (avec troubles végétatifs).
  3. Transpiration excessive, nausées, tremblements des extrémités, pâleur de la peau et hypotension (pour les maladies cardiovasculaires, l'hypotension).
  4. Tremblements à l'intérieur du corps, appétit extrême ou sa réduction, yeux exorbités, transpiration accrue (avec troubles thyroïdiens, thyréotoxicose ou hyperthyroïdie).

Que faire avec un rythme cardiaque fort - cela dépend de la pathologie à l'origine de la maladie. De nombreux facteurs peuvent déclencher le mécanisme d'une activité accrue d'un département si une personne a une certaine maladie qui affecte la fonction de l'organe principal. Le stress et l'activité physique excessive sont contre-indiqués chez les personnes souffrant de troubles cardiovasculaires, car ils peuvent provoquer une augmentation de la fréquence cardiaque. Si une condition similaire s'est développée à la suite d'une suralimentation, vous devez prendre une position horizontale du corps. Parfois, certains médicaments affectent le renforcement de l'organe principal. Il y a des symptômes dangereux qui indiquent une situation difficile et la nécessité d'appeler un médecin.

Quand appeler les médecins?

  • Douleur intense à gauche dans le sternum ou entre les omoplates.
  • Faiblesse sévère, libération soudaine de sueur froide et collante, en particulier en combinaison avec la douleur.
  • Essoufflement, sensation de manque d'oxygène.
  • Une toux d'une nature suffocante, dans laquelle le flegme rose est libéré, semblable à la mousse.
  • La sensation que le cœur bat irrégulièrement, se fige ou peut ralentir, puis intensifie fortement son travail.
  • Assombrissement dans les yeux et évanouissement.

Si une personne a commencé à être dérangée par des symptômes aussi graves, nous parlons de complications mortelles de la maladie. Le diagnostic et la thérapie sont nécessaires et le temps ne doit pas être perdu.

  1. infarctus du myocarde;
  2. fibrillation auriculaire;
  3. congestion veineuse du sang;
  4. fibrillation ventriculaire;
  5. extrasystole;
  6. asystolie ou arrêt cardiaque.

Le pronostic de la maladie dépend principalement du patient. Le patient a besoin, au moins à temps, de consulter un médecin pour que son état se stabilise. La principale condition de la tachycardie sévère est d'éliminer le danger pour la vie, de prendre des médicaments et d'utiliser toutes les méthodes de traitement supplémentaire (correction du mode de vie, de la nutrition et de l'activité)

Diagnostique

Il est presque impossible de déterminer la cause de la pathologie immédiatement, lors du premier examen du médecin. Il existe des techniques qui vous permettent d'examiner attentivement le patient. Il existe de nombreux déclencheurs qui affectent la fréquence cardiaque, par conséquent, un ensemble de mesures de diagnostic est nécessaire.

  • KLA (formule sanguine complète). Détermine la présence de processus inflammatoires et le niveau d'hémoglobine dans le corps.
  • OAM (test général d'urine). Détecte les maladies rénales.
  • Test sanguin d'infection.
  • Chimie sanguine.
  • Niveaux d'hormones thyroïdiennes.
  • ECG.
  • Coronaroangiographie (dans des conditions sévères).
  • Etude échographique du cœur.
  • Échographie thyroïdienne.

La liste complète des méthodes de diagnostic, très probablement, n'est pas nécessaire pour chaque patient. Les examens sont prescrits en fonction des plaintes des patients.

Le cœur peut faire mal lorsque la fréquence cardiaque augmente, cela signifie la gravité de l'état de la personne.

Traitement

Le traitement du rythme cardiaque rapide dépend des causes de la maladie. Si nous parlons de tachycardie physiologique, nous devons réduire l'influence des facteurs irritants. Lorsque la maladie est causée par des moments pathologiques, le médecin prescrira des médicaments.

  1. Médicaments apaisants, d'origine synthétique et à base de plantes (Novo-Passit, Relanium, Corvalol, Valocordin, Teinture de pivoine, Teinture d'agripaume, Teinture de valériane).
  2. Médicaments antiarythmiques ("adénosine", "rythmylène", "vérapamine").

Le médicament doit être sélectionné individuellement, par un médecin. De plus, les médecins utilisent la physiothérapie. De plus, il n'y a pas une méthode de thérapie populaire, mais avant d'utiliser l'une d'entre elles, vous devez consulter un spécialiste. Dans les cas particulièrement graves, seule une intervention chirurgicale réalisée avec une ischémie organique, des malformations congénitales ou après des manifestations complexes de rhumatismes peut aider.

Méthodes folkloriques

Peu de gens savent comment calmer le rythme cardiaque si vous êtes à la maison. Tout d'abord, vous devez prendre chaque médicament de la liste des médicaments prescrits par votre médecin, et les herbes et autres remèdes naturels et à base de plantes fourniront une aide supplémentaire.

  • Miel aux noix et abricots secs. Faites cuire 200 grammes d'abricots secs et de noix, hachez bien, puis versez 200 grammes de miel naturel. Conservez l'ensemble du mélange dans un récipient en verre. Il y a 1 cuillère à café de la masse résultante 2 fois par jour, le matin et avant d'aller au lit. Le cours de thérapie est long, plus de 3 mois.
  • Prenez 100 grammes de fruits d'anis écrasés et la même quantité d'achillée millefeuille, 200 grammes d'agripaume de l'herbe sèche et 200 grammes de racine de valériane. Mélangez soigneusement les matières premières. Prendre 1 cuillère à soupe de la collection résultante, verser dans un récipient, il est préférable d'utiliser un thermos et de verser 300 grammes d'eau bouillante. Insister pendant environ une heure, filtrer et boire 1/3 tasse trois fois par jour. Le cours de thérapie dure un mois.
  • Infusion de mélisse. Versez 1 cuillère à soupe d'herbe dans un pot, faites bouillir 1 tasse d'eau et versez les matières premières. Insister pendant une heure, décanter et prendre ½ tasse 1 fois par jour.
  • Teinture d'alcool. Il est préférable de fabriquer ce médicament fait maison à partir d'alcool médical. Préparez 100 grammes de mélisse sèche et 200 grammes d'alcool, versez l'herbe. Insistez 10-11 jours, exprimez. Boire 4 fois par jour, 1 cuillère à café diluée dans une petite quantité d'eau.

Les remèdes populaires ont des effets différents, mais l'effet sédatif a en tout cas un effet positif sur le travail du cœur. De plus, ces médicaments aideront à établir le fonctionnement d'autres organes et systèmes du corps..

Les exercices de physiothérapie et le yoga sont également souvent utilisés pour améliorer la condition d'une personne atteinte de tachycardie. Marcher dans l'air frais et une bonne nutrition aideront à établir le travail de l'organe principal. Par conséquent, les moyens de calmer la fréquence cardiaque ne dépendent que de la cause profonde des symptômes et des résultats des tests..

Premiers secours

Avec une crise d'activité cardiaque accrue, les actions habiles d'une personne à côté du patient sont importantes. Les médecins conseillent de se calmer. Cela réduira le pouls, mais beaucoup ne parviennent pas à se détendre dans une telle situation. Lorsque les manifestations de la maladie ont été détectées la nuit, pour commencer, il vous suffit de boire de l'eau. Les premiers soins pour un rythme cardiaque fort peuvent sauver la vie d'une personne.

  • Appeler une équipe d'ambulance.
  • Une pilule sédative aidera une personne à se détendre..
  • Ouvrir une fenêtre ou une fenêtre.
  • Pour améliorer l'état du patient, un accès maximal à l'air frais est nécessaire, vous devez déboutonner son col de chemise pour vous débarrasser des autres vêtements qui retiennent votre souffle.
  • Prenez une mesure de la pression artérielle.
  • Saupoudrez votre visage avec de l'eau fraîche.
  • Appuyez doucement une personne sur ses yeux et maintenez ses doigts dessus pendant plusieurs minutes.
  • Demander au patient de tousser légèrement, ce qui augmentera la pression dans le sternum et réduira le rythme des organes.

Ces actions sont nécessaires pour les personnes souffrant de tachycardie due à des pathologies cardiaques. D'autres facteurs qui causent la maladie peuvent nécessiter d'autres mesures de premiers soins..

Des mesures préventives visant à la fois à ralentir le rythme cardiaque et à améliorer l'activité de l'ensemble du système de ce service sont extrêmement importantes. Pour que l'organe principal du corps fonctionne correctement, vous devez abandonner les mauvaises habitudes, réduire la consommation de café et faire du sport. Les médecins conseillent de subir un examen médical au moins 1 fois par an, cela permettra d'identifier toute maladie à un stade précoce et de la guérir dans un court laps de temps. Nous ne devons pas oublier que la consommation de drogues affecte négativement l'activité de tout le corps, les amphétamines et autres drogues similaires augmentent le rythme cardiaque et tuent progressivement une personne.

La tachycardie n'entraîne généralement pas de conséquences graves pour la santé, mais il est préférable de savoir pourquoi cette maladie est apparue. Il est impossible d'ignorer les attaques constamment récurrentes, cela aggravera le pronostic. Les problèmes cardiaques sont dangereux, vous devez donc les résoudre rapidement et efficacement..

Heart Blink: Que faire

La fibrillation auriculaire (ou fibrillation auriculaire) est l'une des perturbations du rythme cardiaque les plus courantes. Environ 5% des personnes de plus de 60 ans vivent avec lui. Normalement, chez l'homme, à intervalles réguliers, les oreillettes puis les ventricules se contractent en premier. Lorsque les contractions à part entière des oreillettes disparaissent et que leurs fibres musculaires ne se contractent que de manière aléatoire - «scintillement», les médecins parlent de fibrillation auriculaire. Dans le même temps, les ventricules se contractent plus souvent et de manière complètement irrégulière. Quelle est la cause de la maladie et comment y faire face?

«Malheureusement, presque toutes les maladies cardiovasculaires peuvent provoquer une fibrillation auriculaire: maladie coronarienne, infarctus du myocarde, malformations acquises et congénitales, cœur hypertendu», explique le chef du service de consultations externes de la Clinique de thérapie facultaire et de cardiologie interventionnelle. Vinogradov MMA eux. I.M.Sechenova Ph.D. Anton Rodionov.

Une autre raison est une augmentation de la fonction thyroïdienne (thyrotoxicose). Un excès de thyroxine - la principale hormone de la glande thyroïde - peut provoquer une augmentation du rythme cardiaque, des troubles du rythme et une augmentation de la pression artérielle. Par conséquent, les personnes, en particulier les jeunes, qui ont soudainement eu une fibrillation auriculaire, doivent certainement, entre autres, examiner la glande thyroïde. Les amateurs de libations d'alcool fréquentes peuvent également «geler». Certes, chez ces patients, s'ils arrêtent de boire.

La fibrillation auriculaire est constante et paroxystique. Dans le premier cas, il est assez difficile de rétablir le rythme correct des contractions cardiaques et les médecins y vont rarement. Si une telle décision est prise, puis après une prise de trois semaines de médicaments anticoagulants, le patient subit une anesthésie et une décharge électrique est appliquée par le défibrillateur, après quoi la fréquence cardiaque revient à la normale.

Cependant, le résultat de cette procédure dangereuse est de très courte durée. En effet, si une personne a créé les conditions d'une fibrillation auriculaire constante, le cœur peut à tout moment à nouveau «se casser». Par conséquent, de telles tactiques de traitement sont le plus souvent abandonnées.

Avec la fibrillation auriculaire, le cœur se contracte très souvent. Il n'a pas le temps de se remplir correctement de sang et de le livrer à tous les organes. De plus, le rythme cardiaque irrégulier fréquent lui-même est difficile à tolérer. Par conséquent, avec la forme constante de fibrillation auriculaire, la principale tactique de traitement consiste à réduire le taux d'arrêt cardiaque avec des médicaments. Si vous parvenez à réduire le rythme à 60–75 battements par minute, alors, en règle générale, les patients vivent tranquillement avec une fibrillation auriculaire et se sentent presque comme les gens ordinaires.

De nombreux patients croient que l'apparition d'une fibrillation auriculaire est un signe avant-coureur d'un accident vasculaire cérébral. Je peux dire cela pas toujours, mais il y a certainement un risque. Le fait est que lorsqu'il n'y a pas de contraction auriculaire complète, la circulation sanguine est perturbée. Quelque part, le sang peut stagner et un caillot de sang se produit. S'il se détache de la paroi vasculaire et que le flux sanguin pénètre dans les vaisseaux cérébraux, un accident vasculaire cérébral se développera.

Les caillots sanguins peuvent obstruer les vaisseaux du cœur, des reins, de la rate et des jambes. Pour éviter que cela ne se produise, une personne qui présente une forme constante de fibrillation auriculaire doit prendre des anticoagulants qui empêchent la formation de caillots sanguins. Mais vous devez considérer que la prise de tels médicaments nécessite un contrôle strict.

Avec une petite dose, le médicament ne fonctionnera tout simplement pas. Le dépassement de la dose peut provoquer des saignements et tout de même un AVC. Par conséquent, il est très important de surveiller strictement la coagulation sanguine. Pour ce faire, il existe un test sanguin spécial appelé INR (relations normalisées internationales), qui doit être effectué tous les 1-2 mois selon le schéma sélectionné individuellement par le médecin..

Si une personne présente une fibrillation auriculaire paroxystique, dans environ la moitié des cas, la fréquence cardiaque est rétablie en quelques heures. Mais juste quelques heures! Il est très important ici de ne pas franchir la ligne - un jour. Si le rythme ne s'est pas rétabli à la fin de cette période, assurez-vous d'appeler une ambulance. Manquez du temps - il sera beaucoup plus difficile pour les médecins de faire face.

Nous essayons de donner des recommandations aux patients en cas d'attaques soudaines: augmenter la dose de médicament qu'ils prennent régulièrement, boire quelque chose d'apaisant. Mais vous ne pouvez pas abuser de l'automédication.

Les antiarythmiques ne sont pas indifférents au corps. Par conséquent, si les attaques sont rares, par exemple, une fois par an, dans 2-3 ans, s'il n'y a pas de facteurs de risque, d'autres maladies graves, si une personne subit facilement une attaque, alors il ne peut pas lui être prescrit un apport constant de médicaments antiarythmiques. Si la fibrillation auriculaire se produit dans un contexte de maladie cardiaque, vous ne pouvez y faire face qu'en éliminant le défaut lui-même, qui est déjà de la compétence d'un chirurgien cardiaque.

Si une personne prend les médicaments prescrits à temps et suit les recommandations du médecin traitant, alors dans le sens de l'activité physique et dans une mesure raisonnable, elle ne peut se limiter à rien. Chez les patients atteints d'insuffisance cardiaque, la charge admissible dépend de la quantité de fonction myocardique (muscle cardiaque) maintenue..

Pour les patients atteints de fibrillation auriculaire, il n'y a pas de régime spécial. Mais comme la majeure partie des maladies cardiovasculaires est associée à une augmentation du cholestérol sanguin, cela vaut la peine de limiter la consommation de graisses animales et de sel. ».

Intégrez "Pravda.Ru" dans votre flux d'informations si vous souhaitez recevoir des commentaires et des nouvelles opérationnelles:

Ajoutez Pravda.Ru à vos sources dans Yandex.News ou News.Google

Nous serons également heureux de vous voir dans nos communautés sur VKontakte, Facebook, Twitter, Odnoklassniki.

Flutter auriculaire: types et symptômes, premiers soins, traitement et estimations pronostiques

Le flutter auriculaire est une violation du rythme cardiaque normal en raison de la génération d'une impulsion anormale à l'extérieur du nœud sinusal ou d'une boucle répétée le long de la voie pathologique.

En conséquence, des contractions spontanées mais rythmiques du myocarde se produisent. La condition est similaire à une autre, la fibrillation. Cependant, dans ce dernier cas, des mouvements chaotiques apparaissent, incorrects. Cette condition est beaucoup plus dangereuse. Contrairement à lui, le flottement constitue une menace moindre pour la santé et la vie..

En même temps, personne ne garantit que sans traitement il n'y aura pas de transition du processus à la fibrillation auriculaire. Les formes dangereuses d'arythmies ont un pronostic grave concernant la vie du patient, par conséquent, le traitement de la maladie sous-jacente ne peut pas être retardé.

Le régime d'aide a été élaboré; au début, aucun problème d'élimination ne se pose. Si le processus dure depuis longtemps, des défauts organiques du cœur sont observés, qui sont de nature irréversible. La récupération est presque impossible ou difficile.

Le mécanisme de développement de la pathologie

Normalement, le cœur se contracte à une certaine fréquence en deux phases. Le premier est la systole. Le stress maximum des structures cardiaques. La seconde est la diastole. Relaxation, repos temporaire des tissus.

La génération d'un signal qui fournit un travail musculaire se produit dans le nœud sinusal. Il s'agit d'une petite accumulation de cardiomyocytes. Plus loin le long des faisceaux de His, le signal se déplace vers d'autres structures similaires et est transporté vers les ventricules.

Dans le cas du flutter auriculaire, une impulsion électrique se forme dans les oreillettes. D'où les contractions supplémentaires en dehors du rythme normal.

L'intensité du signal, cependant, est faible, ce qui garantit l'exactitude relative du fonctionnement du myocarde. Il s'agit d'un phénomène temporaire, avec une probabilité de 60%, la fibrillation se produira dans les 2-3 ans, et à l'avenir - la mort.

Il existe un autre mécanisme: le mouvement anormal d'une impulsion dans l'oreillette droite. Il se développe en raison de violations du système conducteur (faisceau de His, Bachmann). Le signal boucle et se déplace en cercle, provoquant une ré-excitation du tissu musculaire.

Formes flottantes

En pratique clinique, on distingue deux types de flottement.

Une forme typique est caractérisée par un mouvement d'impulsion normal dans le myocarde de l'oreillette droite. Habituellement dans le sens antihoraire. Développement inverse possible de l'état, dans le sens des aiguilles d'une montre.

La direction ne joue pas un grand rôle, bien qu'elle puisse confondre le jeune médecin. La fréquence cardiaque est limitée à 150-300 battements par minute. Ils sont inférieurs, car ils ne sont presque pas ressentis.

Les risques de complications sont minimes, mais ils sont temporaires. Il existe une possibilité d'aggravation du processus pathologique.

La forme atypique est caractérisée par un mouvement anormal d'une impulsion électrique. Elle affecte l'oreillette gauche, également l'isthme de la bouche veineuse.

La fréquence cardiaque est élevée et est déterminée par le chiffre de 300 à 450 battements par minute. Les symptômes sont également minimes, de tels mouvements du myocarde ne sont pas ressentis comme complets..

Classement par nature du cours

Une classification clinique plus importante est le cours du processus pathologique. Sur la base de ce critère, ils appellent:

  • Flutter auriculaire primaire. Il se produit spontanément, auparavant, en règle générale, aucun épisode n'a été observé, par conséquent, il est impossible de déterminer l'étiologie, ainsi que de prédire la poursuite de la progression du processus. Hospitalisation et suivi ambulatoire à long terme requis.
  • Forme paroxystique. Le plus courant. Le paroxysme du flutter auriculaire dure de 10 minutes à plusieurs heures. Elle se caractérise par des symptômes intenses des structures cardiaques, le bien-être général du patient est perturbé. Avec un épisode prolongé, une électrostimulation transœsophagienne d'urgence est effectuée, ce qui arrête l'attaque.
  • Type persistant. Il se caractérise par une violation du rythme cardiaque normal sur une base régulière. Contrairement aux formes précédentes, la durée des épisodes peut être de plusieurs jours. De tels paroxysmes prolongés nécessitent une aide urgente, il existe un risque d'insuffisance cardiaque.
  • Forme permanente. La stabilisation de l'état dans le canal pathologique nécessite un certain nombre d'années de développement. Dans d'autres cas, tout se passe plus vite. La récupération est effectuée dans un hôpital. Les méthodes conservatrices ne donnent pas toujours effet, plus souvent une aide radicale est requise.

Un rôle important n'est pas attribué à la durée de l'attaque, mais à la gravité avec laquelle elle se produit. Les principaux facteurs d'évaluation sont la fréquence des contractions, le bien-être général du patient, la présence de manifestations concomitantes des structures cardiaques, le système nerveux.

Causes de la forme primaire de TP

Les facteurs du développement du processus pathologique ne sont pas toujours cardiaques. En fonction du point principal qui provoque l'apparition de l'arythmie, les formes primaire et secondaire (extracardiaque) sont distinguées.

  • Syndrome de REG. Défaut cardiaque congénital. Il se caractérise par la formation d'un excès de faisceau conducteur (faisceau de Kent), fournissant une excitation excessive des structures cardiaques.

Elle s'accompagne de symptômes graves. Le flutter auriculaire est l'une des options possibles, mais pas la plus courante. Selon les statistiques, la fréquence de cette forme est de 0,3-0,5%, la fibrillation, qui est également probable, est déterminée dans près de 4% des cas.

  • Lésions infectieuses-inflammatoires ou auto-immunes du muscle cardiaque, péricarde. Des symptômes sont également exprimés, ce qui ne permettra pas d'ignorer la condition. Le traitement est effectué dans un hôpital avec l'utilisation d'antibiotiques, de corticostéroïdes et, si nécessaire, d'immunosuppresseurs à des doses minimales..

Le processus aigu entraîne la destruction des oreillettes à court terme. Récupération chirurgicale dans une telle situation sans garantie de succès. La même conséquence d'un processus chronique de longue durée avec des rechutes fréquentes.

  • Cardiomyopathie Développement altéré du muscle cardiaque. Il existe plusieurs formes. Tous sont similaires en un: le tonus normal des muscles diminue, son volume augmente ou diminue, selon le type de processus. Peut-être l'expansion des chambres des structures cardiaques. Le traitement n'a de sens que dans les premiers stades. Ensuite - un effet symptomatique, il se bat avec la conséquence, et non avec la cause.
  • Les malformations cardiaques sont congénitales et acquises. Les violations les plus courantes de l'activité fonctionnelle et le développement anatomique des valves (aortique, mitrale). La correction est strictement chirurgicale, en peu de temps. Selon les indications. Se coucher, comme on dit, sous un couteau sans motif suffisant n'est pas une bonne idée.
  • Crise cardiaque et cardiosclérose subséquente. Du point de vue des complications dangereuses, la menace n'est pas tant la mort très aiguë des cellules cardiaques, mais la cicatrisation ultérieure des zones touchées.

Des zones de tissu conjonctif grossier apparaissent. Ils ne se contractent pas, n'ont pas d'élasticité, ne conduisent pas de signal.

D'où la violation de l'activité fonctionnelle normale des structures cardiaques. Le même effet est provoqué par une myocardite, d'autres pathologies inflammatoires, une maladie ischémique, une insuffisance coronaire.

Raisons de la forme secondaire de TP

Des facteurs extracardiaques se produisent également, leur part dans la masse totale des causes pouvant aller jusqu'à 40%. Ce sont des formes secondaires de flutter auriculaire:

  • Extrasystole. Pas d'origine cardiaque. La survenue de contractions myocardiques spontanées d'étiologie incertaine. Au fil du temps, provoque des changements tertiaires dans le rythme.
  • Hyperthyroïdie Synthèse excessive d'hormones thyroïdiennes. Intensifie le travail de tous les systèmes corporels. Cardiovasculaire, y compris. La récupération est effectuée sous la supervision d'un endocrinologue. La thérapie dure de 3 mois à un an ou plus. Il est également nécessaire d'influencer la cause profonde de la maladie.
  • Diabète.
  • Insuffisance respiratoire en phase de sous-compensation ou processus complètement incontrôlé. Accompagné d'hypoxie. Les diagnostics sont variables: asthme, MPOC, emphysème, autres conditions.
  • Problèmes métaboliques. Ils se caractérisent par une déviation de l'échange de potassium, magnésium, sodium (dans une moindre mesure).

Facteurs de risque

Un rôle important est joué par des facteurs qui ne peuvent pas être strictement classés comme pathologiques, mais qui augmentent le degré de danger:

  • Fumer longtemps. Les consommateurs de produits du tabac plus anciens sont plus à risque. De plus, non seulement la durée est importante, mais aussi la propre résistance du corps. On suppose qu'il est génétiquement déterminé.
  • Âge sénile. À partir de 60 ans et plus.
  • Affiliation masculine. Selon diverses estimations, la probabilité de flutter auriculaire est 6-8 fois plus élevée que chez les femmes.

Facteurs de déclenchement

Le début d'une attaque peut être spontané ou déclenché par des déclencheurs:

  • Consommation de café, thé, boisson alcoolisée (ne dépend pas de la quantité).
  • Fumeur.
  • Stress intense.
  • Surcharge physique.
  • Température de l'air élevée, humidité, conditions climatiques défavorables. Surtout pendant les mois d'été. Il est conseillé aux noyaux de sortir aussi rarement que possible..
  • Excès de liquide la veille. Surtout dans le contexte de pathologies rénales de nature dysfonctionnelle, lorsque l'évacuation urinaire est altérée.
  • Toxicomanie, drogues psychoactives, utilisation de drogues du groupe des glucocorticoïdes et autres.

Symptômes

Le tableau clinique n'est pas spécifique. Selon les manifestations, il est impossible de dire sur la nature du processus, son origine. Néanmoins, les crises indiquent clairement les problèmes de santé et incitent à consulter un médecin..

  • Perturbation du rythme cardiaque. Subjectivement, cela ressemble à un coup sec, à des battements incorrects, trop fréquents, à des contractions manquantes. Dans le contexte de l'évolution des processus mixtes, l'intensité des symptômes peut augmenter.
  • Douleurs à la poitrine. Brûlure ou écrasement. Pas une puissance élevée. Avec le développement d'une insuffisance coronaire aiguë, la sensation est plus prononcée. L'arrêt est effectué par des analgésiques..
  • Tachycardie. Accélération de l'activité cardiaque. La fréquence cardiaque atteint 110-120 coups et plus.
  • Dyspnée. Soudain, exclut toute activité physique. En dehors de l'attaque, la manifestation est absente jusqu'à un certain temps. Devient progressivement persistant et accompagne constamment le patient.
  • Baisse de la pression artérielle. Insignifiant. 90 à 70 environ.
  • Maux de tête, vertiges, désorientation dans l'espace.
  • Faiblesse, somnolence, diminution de l'activité.

Dans certains cas, les symptômes sont totalement absents. L'intensité des manifestations est déterminée par l'implication des ventricules dans le processus. S'ils ne sont pas affectés, les symptômes sont généralement minimes..

Premiers soins pour le paroxysme

Elle est réalisée à domicile ou à l'hôpital. Dans le même temps, indépendamment, au stade préhospitalier, une attaque ne peut être supprimée que dans les premiers stades, lorsqu'il n'y a pas de défauts organiques. Avec des pathologies concomitantes, les chances d'arrêt sont minimes.

Dans tous les cas, l'algorithme est le suivant:

  • Appelle une ambulance.
  • Mesurer la pression artérielle. Rythme cardiaque.
  • Ouvrez une fenêtre ou une fenêtre pour assurer une ventilation adéquate.
  • Prenez les médicaments prescrits. Si un cardiologue n'a pas encore été consulté, l'Anaprilin (un demi-comprimé) peut être utilisé. Mais c'est un cas extrême. Vous ne pouvez rien prendre d'autre pour éviter les complications..
  • Prenez une position semi-allongée, placez un rouleau de matériaux improvisés sous le dos.
  • Respirez rythmiquement (5 secondes par mouvement).
  • Calmez-vous. En cas de crise de panique aiguë, prenez un sédatif à base d'ingrédients à base de plantes: agripaume ou valériane en comprimés. Seulement pas de teinture d'alcool.
  • Attendez l'arrivée des spécialistes, ne faites pas de mouvements brusques et bougez généralement moins.

À l'arrivée, la brigade informe de la situation. L'hospitalisation est possible, il n'est pas recommandé de la refuser.

Il est important de garder à l'esprit:

Premiers secours - premiers secours. Il ne vise pas à une guérison totale. Sa tâche est de stabiliser l'état avant l'arrivée des médecins, afin d'éviter les complications.

Diagnostique

Dirigé par un cardiologue. Avec l'origine controversée du processus, l'implication de spécialistes tiers est montrée: neurologues et autres.

  • Interrogatoire oral du patient pour réclamations, prise d'antécédents. Les deux méthodes jouent un rôle énorme, car elles vous permettent de naviguer dans la situation..
  • Mesure de la pression artérielle, de la fréquence cardiaque.
  • Auscultation. Écoute du son produit par les contractions et la relaxation des structures cardiaques.

Les méthodes de routine ne fournissent pas d'informations complètes. Ils sont nécessaires pour déterminer le vecteur d'un diagnostic ultérieur..

  • Électrocardiographie Identification des anomalies fonctionnelles. La principale méthode d'examen des patients atteints de flutter auriculaire.
  • Échocardiographie. Vise à identifier les complications, les défauts organiques.
  • Suivi quotidien. Mesure de la pression artérielle et de la fréquence cardiaque pendant 24 heures en dynamique, en tenant compte des rythmes circadiens, de l'activité du patient.

Dans le cadre d'un diagnostic étendu: sang, tests urinaires, évaluation de l'état neurologique, électroencéphalographie, IRM, scintigraphie thyroïdienne, courbe de sucre.

Signes sur un ECG

Caractéristiques typiques du flottement sur un cardiogramme:

  • Complexes ventriculaires normaux (si ces chambres ne sont pas affectées).
  • Onde P manquante.
  • La présence de pics F.
  • Accélération de la fréquence cardiaque à 200-450 battements par minute.
  • Méthodes de traitement QRS

La thérapie se déroule en trois étapes:

  • Soulagement aigu.
  • Élimination des causes profondes.
  • Effet symptomatique.

Les deux derniers se font en parallèle.

La solution au problème du retrait du patient du paroxysme:

  • L'utilisation de médicaments. Les bêta-bloquants (Anaprilin, Carvedilol a une activité thérapeutique élevée, d'autres, comme le métoprolol sont également efficaces, mais donnent plus d'effets secondaires), les bloqueurs des canaux calciques (Diltiazem comme principal). Également antiarythmique (amiodarone ou hindin) à des doses strictement calibrées.
  • Avec inefficacité - électrocardioversion. Élimination du paroxysme par le flux de courant externe. L'efficacité varie.
  • L'électrocardiostimulation transœsophagienne (NPES) est également possible. L'essence reste la même. La technique a un effet plus important en raison de son caractère invasif..

Ensuite, il est temps pour les diagnostics avancés. Thérapie symptomatique avec des glycosides cardiaques antiarythmiques de courte durée.

Dans le contexte de l'inaction, une technique opérationnelle radicale est présentée. Le principal est l'ablation par radiofréquence - cautérisation d'un foyer qui génère un signal anormal ou élimination du chemin qui conduit une impulsion dans un cercle.

Le traitement médicamenteux du flutter auriculaire est la principale mesure, ils ont recours à la chirurgie dans les cas extrêmes en raison de la présence de risques.

Pronostic de vie et complications possibles

Le résultat est favorable dans 80% des situations. Le taux de survie aux premiers stades est de près de 100%. Cela dépend beaucoup du diagnostic sous-jacent (cause profonde).

Seul un médecin peut dire quelque chose de spécifique après une certaine période d'observation dynamique (environ 1 à 3 mois).

  • Fibrillation auriculaire ou ventriculaire.
  • Arrêt des organes musculaires.
  • Thromboembolie.
  • Crise cardiaque.
  • Accident vasculaire cérébral.
  • La mort finalement.

Le flutter auriculaire est un type de tachycardie supraventriculaire, lorsque les oreillettes se contractent trop rapidement, mais ce ne sont pas des contractions à part entière, mais de petites secousses de fibres musculaires, de sorte que le rythme cardiaque reste viable.

Traitement sous la supervision d'un cardiologue. Les prévisions sont favorables dans la plupart des cas, sans compter les malformations cardiaques graves. Même alors, il y a des chances de guérison complète.

Pourquoi les tremblements de la zone cardiaque sont-ils souvent perturbés??

Au moins une fois dans une vie, une personne en bonne santé ressentait des tremblements inconfortables et désagréables dans le cœur. Ils sont très alarmants, provoquant des pensées dérangeantes, vous faisant penser à la santé. Le phénomène d'extrasystole nécessite un diagnostic et une étude minutieux, mais ne signifie pas toujours une maladie grave. Les médecins ne recommandent pas d'ignorer une telle violation, proposent de subir un diagnostic de routine..

Qu'est-ce que l'extrasystole??

Un rythme cardiaque attire rarement l'attention s'il est uniforme, sans pépins ni tremblements. Des sensations atypiques apparaissent parfois qui conduisent à une violation du taux de réduction des extrasystoles. Ces crampes sont causées par la physiologie humaine ou des changements pathologiques du tissu péricardique.

Les tremblements dans la zone cardiaque sont remplacés par une période d'accalmie - de sorte que le corps rétablit le bon rythme, établit une circulation sanguine. L'extrasystole est une affection ou un symptôme temporaire plutôt qu'une maladie distincte. Plus de 85% de toutes les personnes de plus de 50 à 55 ans y sont confrontées. Dans de rares cas, il peut provoquer des évanouissements, une perte de conscience ou une hypoxie..

Classification des tremblements du cœur

Le problème dans la plupart des cas commence à partir du ventricule (60% des cas diagnostiqués) ou de l'oreillette (25%). Avec la pathologie du muscle cardiaque, la mauvaise impulsion quitte le nœud sinuso-auriculaire, qui est responsable du travail coordonné de l'organe. La fréquence des attaques varie:

  • rare (moins de 5 fois en 1 minute);
  • moyen (de 6 à 15 fois);
  • fréquent (plus de 15 fois par minute).

La classification médicale des tremblements dans la région cardiaque est basée sur la zone de lésion, d'où émerge le mauvais rythme:

  1. Supraventriculaire: la décoloration provoque un site à l'extérieur de l'organe. L'oreillette et les valves qui régulent l'approvisionnement en sang sont responsables du problème..
  2. Ventriculaire: forme de pathologie plus sévère, souvent compliquée d'un dysfonctionnement et d'une arythmie. L'excitation commence à l'intérieur du corps, traverse les murs par vagues.

Selon la cause des tremblements, les cardiologues proposent la séparation suivante, ce qui facilite le diagnostic:

  • Organique: le facteur de risque réside toujours dans les maladies des organes internes, les pathologies du développement du cœur. Dans ce cas, l'extrasystole peut être congénitale et accompagner des malformations, ou acquise avec une crise cardiaque, une ischémie.
  • Fonctionnel: les tremblements provoquent des problèmes du système nerveux humain, une exacerbation des pathologies végétatives. Les raisons peuvent résider dans la malnutrition, le manque de vitamines et d'acides aminés essentiels.

Si le patient ressent un seul coup de l'intérieur, nous parlons d'un seul foyer - monotrope. Avec plusieurs spasmes, une forme polytropique de trouble est suspectée.

Causes des tremblements dans le cœur

Dans la plupart des cas, une sensation de tremblements dans la région du cœur chez les patients de moins de 50 ans provoque une insuffisance du rythme cardiaque causée par des facteurs psychogènes. Ce groupe comprend la consommation incontrôlée de nombreux médicaments, drogues et alcool. Les causes courantes de cette extrasystole:

  1. dystonie végétovasculaire;
  2. ostéochondrose dans la colonne cervicale;
  3. conditions stressantes;
  4. Une dépression
  5. névrose;
  6. travailler dans des conditions défavorables;
  7. vivre dans une région polluée.

Des crises rares surviennent chez les femmes lors d'un déséquilibre hormonal: menstruation, grossesse et contraceptifs oraux. Il s'agit d'un problème courant pour les personnes trop dépendantes du café, du thé fort ou des boissons énergisantes..

Les causes organiques des tremblements désagréables se produisent avec une inflammation ou des dommages au muscle myocardique, qui sont causés par les problèmes de santé suivants:

  • crise cardiaque;
  • ischémie chronique;
  • péricardite infectieuse;
  • myocardite;
  • tous les vices;
  • insuffisance congénitale.

Pour certaines personnes, un problème apparaît lorsque le muscle cardiaque est épuisé, ce qui est dû au travail acharné, à l'activité physique: athlètes, travailleurs dans les magasins chauds, mineurs. Cela devient une complication du mal de gorge transféré, de la pneumonie, de l'otite moyenne purulente..

Séparément, une forme toxique de pathologie est distinguée. Il apparaît avec une utilisation prolongée de médicaments qu'une personne doit boire constamment: sédatifs, diurétiques pour abaisser la tension artérielle, médicaments glucocorticoïdes. Les chocs dans la zone cardiaque sont provoqués par l'utilisation d'Eufillin, Furosemide. Leurs composants éliminent les ions sodium et potassium, ce qui annule les signaux conducteurs, affaiblit les muscles.

Les symptômes de l'extrasystole

Si des battements cardiaques forts sont observés chez une personne pratiquement en bonne santé, associés au stress ou à l'utilisation de café fort, l'inconfort est faible, sans douleur ni brûlure. Dans les pathologies chroniques, le patient décrit les symptômes suivants:

  1. l'intérieur du cœur tourne autour d'un axe;
  2. battement;
  3. interruptions;
  4. transpiration
  5. chaleur;
  6. faiblesse dans les membres;
  7. dyspnée.

Avec des tremblements, une personne ressent de l'anxiété, il y a un désir de sortir dans l'air, de respirer profondément. Si l'attaque se déroule en plusieurs étapes, les mains commencent à trembler, des étourdissements inquiètent.

Une complication de l'extrasystole est sa dégénérescence en troubles de santé plus graves: arythmie, tachycardie persistante, insuffisance cérébrovasculaire. Avec des attaques constantes, les muscles auriculaires manquent de sang et d'oxygène et une nécrose des zones individuelles se produit. S'il n'est pas traité, le patient fait face à une crise cardiaque ou à la mort.

Traitement des tremblements cardiaques

Si des chocs violents dans la zone cardiaque sont causés par un manque de potassium et de sodium, le médecin ajuste le régime alimentaire, recommande de prendre des complexes vitaminiques, des injections à base de sérum physiologique. Le spécialiste calcule la quantité de sel, prescrit un traitement avec de l'eau minérale Narzan. En cas d'absorption incomplète de nutriments, un examen du système digestif est nécessaire, une consultation avec un gastro-entérologue.

La présence de facteurs psychogènes doit être traitée avec différentes méthodes:

  • Éliminer les mauvaises habitudes, arrêter de fumer, l'alcool.
  • Prendre des frais en nature pour soulager le stress, le stress, améliorer le sommeil. Au lieu du thé et du café, vous pouvez boire une décoction d'agripaume, de menthe, de camomille, d'infusion de pivoine.
  • Avec des attaques fréquentes d'extrasystole (plus de 200 chocs par jour), il est nécessaire de choisir des médicaments sédatifs pour normaliser le fonctionnement du système nerveux: Persen, Sedophyton, Novo-Passit.

Souvent, la cause des tremblements est l'ostéochondrose cervicale. Son traitement est effectué par un neuropathologiste avec un cardiologue. Le cours thérapeutique comprend le massage thérapeutique, la physiothérapie, la prise de médicaments anti-inflammatoires: Movalis, Diclofenac, Nimesulide. Les relaxants musculaires aident à soulager les tensions et à réduire l'inconfort cardiaque: Midokalm, Sirdalud, Tizalud.

La prévention des tremblements cardiaques est la prévention des maladies qui peuvent interférer avec son travail: rhume, grippe, maux de gorge, infections internes. Des charges cardio modérées sont recommandées, ce qui renforce bien le muscle cardiaque et stimule son fonctionnement stable. Une bonne nutrition, une bonne alimentation maintiennent l'équilibre des électrolytes, préviennent les complications du stress.

Pourquoi le cœur tremble

Causes des vibrations cardiaques

L'apparition d'inconfort dans la poitrine est l'une des plaintes les plus fréquentes pour détecter les maladies cardiovasculaires. Pendant le développement des vibrations dans la poitrine, le patient peut ressentir un pouls rapide, la présence de chair de poule ou une faiblesse dans les membres.

Il existe des facteurs qui contribuent à la formation de sensations de vibration dans la région du cœur:

  1. La formation d'une attaque d'un infarctus du muscle cardiaque;
  2. Troubles de la conduction myocardique;
  3. Le développement de l'arythmie;
  4. La manifestation d'une maladie cardiaque;
  5. Maladie ischémique myocardique;
  6. Hypertension chez un patient;
  7. Maladie de la valve mitrale;
  8. Contractions cardiaques mineures.

Les vibrations ou les contractions musculaires peuvent être causées par une forte baisse du glucose lors d'une injection d'insuline pour le diabète. Une augmentation de la fréquence cardiaque est stimulée par le développement de l'effondrement, ainsi que par la manifestation d'un choc hémorroïdaire, qui se forme en raison d'une perte de sang abondante. Dans la plupart des cas, des tremblements dans la poitrine entraînent une aggravation de l'état, ce qui est dangereux pour la vie du patient.

Certaines personnes se plaignent de sensations étranges dans la zone cardiaque - forts tremblements cardiaques, battements ou battements de cœur. En règle générale, ces tremblements sont associés à des contractions prématurées du cœur et sont appelés extrasystoles. Selon les statistiques, des extrasystoles sont parfois observées chez 70% des personnes. Le plus souvent, ils sont fonctionnels.

Du thé et du café forts, l'abus d'alcool, le tabagisme, le stress peuvent provoquer une telle extrasystole. Le plus grand danger est les extrasystoles d'origine organique. Ils surviennent à la suite de diverses pathologies du muscle cardiaque (maladie coronarienne, myocardite, dystrophie, cardiosclérose).

L'extrasystole est appelée contraction intempestive du myocarde ou de ses sections individuelles. C'est l'un des types d'arythmies les plus courants En plus des maladies cardiaques, l'apparition d'une extrasystole peut être causée par: • de mauvaises habitudes (tabagisme, alcoolisme), • une activité physique accrue, • l'abus de boissons contenant de la caféine.

Avec les maladies cardiaques, des extrasystoles organiques surviennent, ce qui représente le plus grand danger pour la santé. Si l'extrasystole se manifeste cliniquement, les patients décrivent généralement son apparence avec ces mots: • perturbation du myocarde, sensation de «gel» du cœur • forts tremblements cardiaques de l'intérieur;

• «saut périlleux» ou «retournement» du cœur. Ces symptômes généraux sont complétés par d'autres, selon que la condition est organique ou fonctionnelle. Avec une extrasystole organique, elle peut être accompagnée: • d'épisodes d'angine de poitrine, qui se manifestent par des douleurs derrière le sternum, dans le cœur; 2. Avec une extrasystole fonctionnelle, elle peut s'accompagner de: • asphyxie (suffocation, manque d'oxygène);

Des violations du rythme des contractions cardiaques à un degré ou un autre sont observées en tout, mais pas toujours ce type d'arythmie est une cause de panique. Le danger d'extrasystole dépend du nombre de contractions intempestives du cœur. Si de tels échecs se produisent rarement, alors il n'y a pas lieu de s'inquiéter. En l'absence de maladie cardiaque, une telle extrasystole fonctionnelle ne présente aucun danger pour la vie et la santé humaine et ne viole pas l'hémodynamique.

Dans le cas où des extrasystoles sont souvent enregistrées et dans l'histoire du patient, il existe des maladies graves telles que l'hypertension artérielle, l'infarctus du myocarde, les maladies coronariennes, vous devez faire très attention à votre santé. En effet, dans ce cas, il existe un risque de fibrillation ventriculaire - une condition extrêmement dangereuse qui peut entraîner la mort.

Si une personne s'inquiète de la présence d'une extrasystole, elle doit alors prêter attention à son mode de vie, abandonner ses mauvaises habitudes, observer un régime de travail et de repos, éviter le stress, bien manger. Chez la plupart des gens, ces mesures entraîneront une incidence plus faible d'épisodes d'extrasystole..

Il est nécessaire de consulter un cardiologue si: • vous ressentez des douleurs cardiaques et des attaques fréquentes de tachycardie; • le muscle cardiaque est irrégulier, intermittent, il y a une décoloration constante et des tremblements; • d'autres symptômes sont observés que vous associez à d'éventuelles pathologies cardiaques; • il n'y a pas de symptômes concomitants mais le nombre de contractions cardiaques extraordinaires dépasse 15 par minute.

Les états de stress ou d'anxiété élémentaires augmentent la fréquence cardiaque, ce qui est assez naturel, mais si la situation se répète de jour en jour, c'est une pathologie. C'est-à-dire que la tachycardie se développe - une attaque d'un rythme cardiaque qui peut durer de plusieurs minutes à plusieurs heures.En outre, les facteurs supplémentaires qui provoquent un rythme cardiaque fréquent peuvent être:

  • troubles du système endocrinien et état du niveau des hormones thyroïdiennes;
  • maladies infectieuses aiguës, accompagnées d'une augmentation de la température, qui entraîne presque toujours une augmentation de la fréquence cardiaque;
  • abus de stimulants, d'énergie, de drogues et d'alcools forts;
  • grossesse chez les femmes;
  • surmenage, manque chronique de sommeil, maladie grave;
  • dystonie végétovasculaire;
  • activité physique intense sans entraînement approprié;
  • augmentation ou diminution de la pression artérielle;
  • maladie cardiaque - ischémie, myocardite, anomalies, arythmie;
  • maladie vasculaire - athérosclérose;
  • en surpoids;
  • manque de vitamines et de minéraux;
  • perte de sang ou anémie;
  • maladies oncologiques.

Que faire si la tachycardie vous a pris par surprise et qu'il n'y a personne à proximité pour vous aider? Avez-vous besoin d'appeler une ambulance? Afin de ne pas vous poser de telles questions au moment de l'attaque et de pouvoir vous fournir les premiers soins à vous-même ou à quelqu'un d'autre, vous devez savoir comment calmer le rythme cardiaque.

  • Arrêtez-vous et reposez-vous - c'est la première action à effectuer lorsque le pouls s'accélère. Allongez-vous ou asseyez-vous, si possible. Cela devrait calmer le rythme cardiaque..
  • Ouvrez une fenêtre ou une fenêtre pour permettre à l'oxygène d'entrer dans la pièce et inspirez-le aussi profondément que possible jusqu'à la fin de l'attaque.
  • Respirez profondément et poussez l'air avec effort, comme si vous poussiez. C'est l'une des manœuvres vagales qui réduisent la fréquence cardiaque et affectent le système parasympathique. Une autre méthode consiste à activer le nerf vague et à calmer le rythme cardiaque - en retenant la respiration après avoir inspiré et expiré. La troisième option consiste à appuyer avec vos doigts sur les globes oculaires pendant 20 secondes. Il aide également à arrêter un rythme cardiaque rapide, mais ne convient pas à ceux qui souffrent d'une pression oculaire élevée (glaucome).
  • Essayez de masser doucement l'artère carotide droite à la jonction du cou et de la mâchoire. Stimuler le nerf vagal réduit un fort rythme cardiaque. Il est recommandé que le médecin lui-même indique la force de pression et le point, car cette technique a des contre-indications strictes pour les personnes âgées et celles qui souffrent du syndrome du sinus carotidien.
  • En plongeant votre visage dans un récipient d'eau glacée, vous pouvez provoquer le réflexe d'immersion qui se produit chez les mammifères marins. Au moment où ils s'enfoncent au fond, étant dans la couche d'eau la plus froide, le rythme cardiaque ralentit. De cette façon, ils rétablissent le travail du cœur et du cerveau après un stress excessif..
  • Il existe des médicaments qui ralentissent le rythme cardiaque, par exemple Valocordin, Corvalol, Valoserdin. Prendre selon les instructions, c'est-à-dire de 10 à 40 gouttes pour 30 ml d'eau. Ils contiennent du phénobarbital, des extraits naturels d'herbes apaisantes et sont bons pour les battements cardiaques..

    Que faire des palpitations cardiaques si les symptômes se font de plus en plus ressentir? La pathologie peut se déclarer à tout moment, une personne a peur, commence à devenir nerveuse, ce qui aggrave encore son état. Vous pouvez ralentir les contractions myocardiques à la maison: il existe plus d'une thérapie alternative qui peut calmer le rythme.

    Il est à noter qu'un rythme cardiaque physiologiquement rapide n'est pas dangereux pour une personne, vous n'avez pas besoin de réfléchir à la façon de calmer le corps - tout se normalise sans l'aide de médicaments.La variété pathologique de la tachycardie est une condition plus dangereuse. Les médecins identifient plusieurs maladies majeures qui affectent l'apparition de symptômes inquiétants.

    Si les causes des palpitations cardiaques résident dans la pathologie de l'ensemble du système, la tachycardie est alors considérée comme grave. Le travail intensif du département, dans ce cas, est causé par une charge accrue sur cette zone. Il est important de diagnostiquer la maladie à temps pour que l’état de la personne ne devienne pas mortel.

    • Souvent, une augmentation de la fréquence cardiaque s'accompagne d'hypertension, car la pression sur les parois des vaisseaux devient excessive, l'organe répondra nécessairement à ce processus. Si les artères sont gravement affectées par les plaques athérosclérotiques, leur flexibilité est altérée et un pouls fréquent peut entraîner le développement d'un accident vasculaire cérébral ou d'une crise cardiaque.
    • Le pouls est une fluctuation du sang dans le lit vasculaire, qui est due au processus de réduction des oreillettes et des ventricules. Lorsque le travail de l'organe est normal, le sang est éjecté de la région des ventricules et des oreillettes, passant dans les artères. Si le rythme cardiaque est trop actif, alors tout le rythme d'un tel pompage de sang est rompu, il stagne dans l'organe, ce qui augmente le risque de thrombose. La bradycardie peut également survenir dans le contexte de ce processus pathologique.

    1 Raisons

    Le flutter auriculaire est plus fréquent chez les hommes que chez les femmes, et plus fréquent chez les personnes âgées. Presque toujours, le flutter auriculaire survient dans un cœur qui a une pathologie organique: lorsqu'un patient a une maladie cardiaque rhumatismale ou congénitale, une crise cardiaque chronique ou une cardiosclérose post-infarctus, une hypertension sévère, une myocardite, une insuffisance cardiaque.

    Le flutter auriculaire peut se développer chez les personnes souffrant de maladies pulmonaires chroniques, d'hyperproduction d'hormones thyroïdiennes - thyrotoxicose. Très rarement, le flutter auriculaire n'est pas accompagné de dommages organiques au muscle cardiaque, ce sont des cas plutôt exceptionnels, mais ils peuvent survenir chez les personnes qui abusent de l'alcool. Le flutter auriculaire peut survenir avec une intoxication à la digoxine, après une intervention chirurgicale sur les valves cardiaques.

    Premiers secours

    Le cœur est l'organe central de la circulation sanguine, une pompe qui pompe le sang dans les vaisseaux. Si les muscles du corps se contractent, il favorise la circulation du sang dans les veines contre la gravité. Alors que l'inaction (manque d'exercice), au contraire, nécessite une fonction cardiaque améliorée, qui est le principal facteur de violation de ses fonctions.

    Les dysfonctionnements cardiaques peuvent également être attribués à de tels dysfonctionnements.Les attaques soudaines d'un rythme cardiaque avec un taux croissant dépassant 100 battements par minute sont appelées tachycardie paroxystique. Il s'agit d'une condition dangereuse qui peut entraîner une perte de conscience et même entraîner la mort Un rythme cardiaque rapide s'accompagne souvent de problèmes respiratoires, de nausées et de transpiration..

    • Tachycardie ventriculaire;
    • arrêt respiratoire;
    • maladie thyroïdienne.

    Pour ce faire, il est recommandé de faire un ECG, une surveillance prolongée de l'ECG, une échographie cardiaque et de passer des tests pour le niveau d'hormones thyroïdiennes. Observez votre tension artérielle et votre fréquence cardiaque pendant deux semaines..

    Dans la plupart des cas, le flutter auriculaire se produit dans un contexte de maladie cardiaque organique. Les causes de ce type d'arythmie peuvent être les maladies cardiaques rhumatismales, les maladies coronariennes (cardiosclérose athérosclérotique, infarctus aigu du myocarde), la cardiomyopathie, la dystrophie myocardique, la myocardite, la péricardite, l'hypertension, le SSSU, le syndrome WPW.

    Le flutter auriculaire peut compliquer le cours de la période postopératoire précoce après une chirurgie cardiaque pour des anomalies cardiaques congénitales, une greffe de pontage coronarien. Le flutter auriculaire se produit chez les patients atteints de MPOC, d'emphysème pulmonaire et d'embolie pulmonaire. Avec le cœur pulmonaire, le flutter auriculaire s'accompagne parfois d'un stade terminal d'insuffisance cardiaque..

    Les facteurs de risque de flutter auriculaire, non liés à la pathologie cardiaque, peuvent être le diabète sucré, la thyrotoxicose, le syndrome d'apnée carotidienne, l'alcoolique, les drogues et autres intoxications, l'hypokaliémie. Si une tachyarythmie auriculaire se développe chez une personne pratiquement en bonne santé sans raison apparente, on parle de flutter idiopathique. Le rôle d'une prédisposition génétique à la survenue de fibrillation auriculaire et de flutter n'est pas exclu.

    La clinique pour la première fois ou le flutter auriculaire paroxystique se caractérise par des attaques soudaines de palpitations, qui s'accompagnent d'une faiblesse générale, d'une diminution de l'endurance physique, d'une gêne et d'une pression dans la poitrine, d'une angine de poitrine, d'un essoufflement, d'une hypotension, de vertiges.

    La fréquence des paroxysmes de flutter auriculaire varie de un par an à plusieurs par jour. Les attaques peuvent survenir sous l'influence de l'effort physique, du temps chaud, du stress émotionnel, de la consommation excessive d'alcool, de l'alcool et des troubles intestinaux. À une fréquence cardiaque élevée, des conditions présyncopales ou syncopales se produisent souvent.

    Même le cours asymptomatique du flutter auriculaire est associé à un risque élevé de complications: tachyarythmies ventriculaires, fibrillation ventriculaire, thromboembolie systémique (accident vasculaire cérébral, infarctus du rein, embolie pulmonaire, occlusion aiguë des vaisseaux mésentériques, occlusion des vaisseaux des membres), insuffisance cardiaque, arrêt cardiaque.

    Les mesures thérapeutiques pour le flutter auriculaire visent à arrêter les paroxysmes, à restaurer le rythme sinusal normal et à prévenir les futurs épisodes de la maladie. Les bêtabloquants (par exemple le métoprolol, etc.), les inhibiteurs calciques (vérapamil, diltiazem), les préparations potassiques, les glycosides cardiaques, les antiarythmiques (amiodarone, ibutilide, chlorhydrate de sotalol) sont utilisés pour le traitement médicamenteux du flutter auriculaire..

    Pour réduire le risque thromboembolique, un traitement anticoagulant est indiqué (intraveineux, héparine sous-cutanée; warfarine). Pour le soulagement des paroxysmes typiques du flutter auriculaire, la stimulation transœsophagienne est la méthode de choix. Dans les cas d'effondrement vasculaire aigu, d'angine de poitrine, d'ischémie cérébrale et d'augmentation de l'insuffisance cardiaque, la cardioversion électrique est indiquée par des décharges de faible puissance (de 20 à 25 J).

    L'efficacité de la thérapie par électropulse augmente avec la thérapie médicamenteuse antiarythmique Les formes récurrentes et persistantes de flutter auriculaire sont des indications d'ablation par radiofréquence ou de cryoablation du foyer de macro-rentrée. L'efficacité de l'ablation par cathéter avec flutter auriculaire dépasse 95%, le risque de complications est inférieur à 1,5%. Les patients avec SSSU et paroxysme de flutter auriculaire sont présentés RFA du nœud AV et implantation de EX.

  • Trop manger.
  • Faiblesse, léthargie.
  • Sensation de panique ou de larmes, d'agressivité (avec troubles végétatifs).
  • Transpiration excessive, nausées, tremblements des extrémités, pâleur de la peau et hypotension (pour les maladies cardiovasculaires, l'hypotension).
  • Tremblements à l'intérieur du corps, appétit extrême ou sa réduction, yeux exorbités, transpiration accrue (avec troubles thyroïdiens, thyréotoxicose ou hyperthyroïdie).

    Que faire avec un rythme cardiaque fort - cela dépend de la pathologie à l'origine de la maladie. De nombreux facteurs peuvent déclencher le mécanisme d'une activité accrue d'un département si une personne a une certaine maladie qui affecte la fonction de l'organe principal. Le stress et l'activité physique excessive sont contre-indiqués pour les personnes souffrant de troubles cardiovasculaires, car ils peuvent provoquer une augmentation de la fréquence cardiaque..

    • Douleur intense à gauche dans le sternum ou entre les omoplates.
    • Faiblesse sévère, libération soudaine de sueur froide et collante, en particulier en combinaison avec la douleur.
    • Essoufflement, sensation de manque d'oxygène.
    • Une toux d'une nature suffocante, dans laquelle le flegme rose est libéré, semblable à la mousse.
    • La sensation que le cœur bat irrégulièrement, se fige ou peut ralentir, puis intensifie fortement son travail.
    • Assombrissement dans les yeux et évanouissement.

    Si une personne a commencé à être dérangée par des symptômes aussi graves, nous parlons de complications mortelles de la maladie. Le diagnostic et la thérapie sont nécessaires et le temps ne doit pas être perdu.

  • infarctus du myocarde;
  • fibrillation auriculaire;
  • congestion veineuse du sang;
  • fibrillation ventriculaire;
  • extrasystole;
  • asystolie ou arrêt cardiaque.

    Le pronostic de la maladie dépend principalement du patient. Le patient a besoin, au moins à temps, de consulter un médecin pour que son état se stabilise. La principale condition de la tachycardie sévère est d'éliminer le danger pour la vie, de prendre des médicaments et d'utiliser toutes les méthodes de traitement supplémentaire (correction du mode de vie, de la nutrition et de l'activité)

    Flutter auriculaire (TP) - accélération pathologique des contractions auriculaires à 200-400 battements / min. La durée de ces paroxysmes peut être différente: de quelques secondes à plusieurs heures Pendant les crises, le patient présente des signes caractéristiques: chute de pression, détérioration du bien-être, jusqu'à perte de conscience.

  • Angine de poitrine.
  • Abaisser la pression artérielle.
  • Dyspnée.
  • Ressentir un rythme cardiaque fort.
  • Perte de conscience.
  • La nausée.

    La fréquence cardiaque lors des crises est cliniquement significative. Plus le cœur bat vite, plus les troubles hémodynamiques sont graves chez le patient. Des contractions fréquentes au fil du temps entraînent une dysfonction ventriculaire gauche, une insuffisance cardiaque et des perturbations générales de l'apport sanguin aux tissus corporels..

    En raison d'une forte diminution de la pression, des étourdissements, une aggravation du bien-être général, un assombrissement des yeux, des étourdissements et des nausées se joignent aux symptômes.Plus vite le cœur se contracte, plus le sang est perdu dans le myocarde. Cela conduit à une augmentation de l'angine de poitrine.Un des premiers symptômes est une sensation désagréable dans le cœur, après quoi une hypotension se développe..

  • Bêtabloquants.
  • Médicaments antiarythmiques.
  • Bloqueurs de canaux calciques.
  • Moyens contenant du potassium.
  • Anticoagulants.
  • Glycosides cardiaques.

    Le but de la prescription simultanée de ces médicaments est de soutenir le nœud auriculo-gastrique et d'empêcher la pathologie de flutter ou de fibrillation ventriculaire.Tous les groupes de médicaments prescrits travaillent à normaliser les contractions cardiaques, à restaurer une conductivité normale et à prévenir le développement de complications.

    La cardioversion électrique. Une méthode efficace pour arrêter le paroxysme est la cardioversion électrique d'urgence. À l'aide d'une décharge électrique de faible puissance, une dépolarisation du cœur est effectuée. Un cercle vicieux d'excitation est rompu, l'attaque s'arrête.Des méthodes chirurgicales sont également utilisées pour traiter le flutter auriculaire..

    Un stimulateur cardiaque (un article sur l'installation et les types d'appareil) qui régule le rythme cardiaque peut être réglé pour les patients. Les méthodes chirurgicales de traitement (bien que peu invasives) comprennent également l'ablation par radiofréquence susmentionnée.Les méthodes chirurgicales sont utilisées si un traitement conservateur est inefficace..

    2Comment le flutter se développe?

    Le mécanisme de développement est basé sur le mécanisme de macro-rentrée. Son essence est que le muscle cardiaque subit une excitation répétée «en cercle», la contraction auriculaire provoque de plus en plus de contraction, et l'excitation recircule dans le muscle cardiaque. Entre les oreillettes et les ventricules se trouve un nœud AB. Il n'est pas capable de transmettre aux ventricules une impulsion si fréquente que les oreillettes génèrent.

    Par conséquent, le nœud AB établit une sorte de blocage pour ces impulsions et ne transmet que toutes les deux impulsions auriculaires aux ventricules. Parfois tous les trois ou tous les quatre. Mais le plus souvent, les contractions auriculaires et ventriculaires sont corrélées à 2: 1. Cela empêche une contraction ventriculaire trop rapide, ce qui peut être extrêmement dangereux..

    3 classement

    Circulation des ondes d'excitation dans l'oreillette droite (trajet typique)

    Dans une forme typique, une onde d'excitation circule dans un cercle typique dans l'oreillette droite. Cette forme est enregistrée chez 85-90% des patients, la fréquence de réduction des cavités supérieures du cœur 250-350 par min. Électrocardiographiquement, avec une forme typique dans les dérivations III, aVF, les ondes F de tremblement sont négatives et en V1 elles sont positives. Une forme typique est restaurée à un rythme normal pendant la stimulation.

    La forme atypique est caractérisée par une fréquence plus élevée de contractions auriculaires de 340 à 430 par minute, cela est dû à la circulation des ondes dans les deux oreillettes et non dans un cercle typique. Il s'agit d'une forme de transition entre le flutter et la fibrillation auriculaire. La forme atypique résiste à la stimulation. L'évolution clinique distingue les formes de flottement:

    Le flutter auriculaire, qui se manifeste sous la forme d'attaques de différentes durées, mais pas plus de 7 jours, est appelé paroxystique. Si le temps de flutter auriculaire dépasse deux semaines ou plus, cette forme de flutter est appelée persistante ou chronique.

    4 Tableau clinique

    Étourdissements, sensation de manque d'air

    Pour une forme paroxystique ou chronique, des symptômes similaires sont caractéristiques. Mais un tableau clinique plus brillant est observé avec un paroxysme de flottement. Par conséquent, la clinique sera examinée par l'exemple du paroxysme. Il convient de noter que les paroxysmes peuvent survenir à différentes fréquences: d'une fois par an à plusieurs fois par jour.

    Les principaux symptômes du paroxysme sont l'apparition soudaine d'un rythme cardiaque, des étourdissements, une sensation de manque d'air, une forte faiblesse, des douleurs paroxystiques dans le cœur. Si le patient présente une pathologie cardiaque organique prononcée, les signes et symptômes de paroxysme de flottement peuvent être une diminution de la pression artérielle, une augmentation du rythme cardiaque, un blanchiment de la peau, une toux, une hémoptysie. Les signes d'insuffisance cardiaque peuvent se développer ou s'aggraver.

    La sévérité de la clinique, les symptômes et les signes dépendent davantage de la taille des contractions des ventricules, ainsi que de la tolérance individuelle des patients atteints de flutter auriculaire. Plus la fréquence des contractions ventriculaires est élevée, plus l'état du patient est mauvais et les symptômes plus graves. Mais des cas d'évolution asymptomatique de cette forme d'arythmie sont également décrits..

    5 Complications

    Embolie pulmonaire

    Quelle que soit la gravité des symptômes ou de la clinique, le flutter auriculaire est dangereux en raison de ses complications. Cette forme d'arythmie peut aller dans la fibrillation auriculaire et ventriculaire, la formation de caillots sanguins et la thromboembolie est élevée, à la suite de laquelle un AVC, une embolie pulmonaire peut se développer. Ces conditions dans un grand pourcentage de cas entraînent la mort ou une invalidité.

    La pathogenèse du flutter auriculaire

    La base de la pathogenèse du flutter auriculaire est le mécanisme de macro-rentrée - ré-excitation multiple du myocarde. Le paroxysme typique du flutter auriculaire est dû à la circulation du grand cercle de rentrée auriculaire, qui est limité à l'avant par l'anneau de valve tricuspide et à l'arrière par la crête d'Eustache et la veine cave.

    1), de sorte que les ventricules se contractent avec une fréquence d'environ 150 battements. par minute. Beaucoup moins souvent, les blocs apparaissent dans un rapport de 3: 1, 4: 1 ou 5: 1. Si le coefficient de conduite change, le rythme ventriculaire devient irrégulier, ce qui s'accompagne d'une augmentation ou d'une diminution semblable à un saut de la fréquence cardiaque. Un rapport extrêmement dangereux de conduction auriculo-ventriculaire est un coefficient de 1: 1, qui se manifeste par une forte augmentation de la fréquence cardiaque à 250-300 battements. en min., diminution du débit cardiaque et perte de conscience.

    6 Diagnostic

    Lors d'un examen physique, une impulsion allant jusqu'à 120-180 par minute, parfois jusqu'à 300 par minute, attire l'attention. Lors de l'examen de la région du cou, une pulsation des veines du cou est observée, avec auscultation - tachycardie, le ton I peut être renforcé. La principale méthode de diagnostic est un ECG. Il existe des signes ECG spéciaux qui vous permettent de diagnostiquer cette forme d'arythmie, tous les agents de santé les connaissent et il est souvent facile de faire un diagnostic ECG.

    Les principaux signes ECG de flutter auriculaire sont:

    • la présence sur l'ECG de vagues régulières et identiques de flutter F, similaires aux dents de la scie, bien enregistrées dans les dérivations I, II, aVF et dérivations thoraciques droites;
    • la même hauteur et la même longueur d'onde F sur l'ECG, avec un genou ascendant raide et descendant plus doux;
    • la présence de complexes QRS normaux et inchangés sur l'ECG, chacun étant précédé d'un certain nombre d'ondes F (2: 1, 3: 1, 4: 1);
    • intervalles R-R égaux sur l'ECG, mais si le degré de transmission des impulsions à travers le nœud AB change, la durée des intervalles R-R peut également changer;
    • les ondes F passent l'une dans l'autre sans aucun intervalle sur l'ECG.

    En plus des électrocardiogrammes, les méthodes de diagnostic incluent la surveillance Holter ECG (cette méthode de recherche vous permet d'enregistrer des paroxysmes pendant la journée et également la nuit), l'échocardiographie (détermine la structure du myocarde, l'état des valves, des cavités cardiaques), des tests sanguins et des hormones thyroïdiennes.

    Classification du flutter auriculaire

    Il existe des variantes typiques (classiques) et atypiques du flutter auriculaire. Dans la version classique du flutter auriculaire, l'onde d'excitation circule dans l'oreillette droite dans un cercle typique; en même temps, une fréquence de flottement de 240-340 par minute se développe. Le flutter auriculaire typique est histologiquement dépendant, c'est-à-dire.

    dans le sens antihoraire - l'onde d'excitation circule autour de la valve tricuspide dans le sens antihoraire (90% des cas) et dans le sens horaire - l'onde d'excitation circule dans la boucle de macro-rentrée dans le sens des aiguilles d'une montre (10% des cas). ou l'oreillette droite, mais pas dans un cercle typique, qui s'accompagne de l'apparition d'ondes avec une fréquence de flottement de 340-440 par minute.

    Étant donné le lieu de formation du cercle de macro-rentrée, on distingue le flutter auriculaire atrial (cycle multiple et boucle supérieure) et atrial gauche indépendant de l'isthme. Le flutter auriculaire atypique ne peut pas être contrôlé par le CPEX en raison de l'absence d'une zone de conduction lente. Du point de vue de l'évolution clinique, le premier flutter auriculaire développé, forme paroxystique, persistante et constante.

    La forme paroxystique dure moins de 7 jours et s'arrête d'elle-même. La forme persistante du flutter auriculaire a une durée de plus de 7 jours, tandis qu'une restauration indépendante du rythme sinusal est impossible. Une forme constante de flutter auriculaire est indiquée si la thérapie médicamenteuse ou électrique n'a pas apporté l'effet souhaité ou n'a pas été effectuée..

    La signification pathogénique du flutter auriculaire est déterminée par la fréquence cardiaque, dont dépend la gravité des symptômes cliniques. La tachysystole entraîne une dysfonction myocardique ventriculaire contractile gauche diastolique, puis systolique et le développement d'une insuffisance cardiaque chronique. Avec le flutter auriculaire, il y a une diminution du flux sanguin coronaire, qui peut atteindre 60%.

    Le flottement est de deux types: typique et atypique. Les premiers se caractérisent par l'excitation d'une certaine zone de l'oreillette droite. L'onde d'excitation boucle en boucle, formant un cercle vicieux avec une fréquence de contractions allant jusqu'à 350 par minute. Selon le type de circulation des stimuli électriques, la circulation se fait dans le sens antihoraire et antihoraire.

    Une telle inquiétude peut être arrêtée à l'aide de divers types de stimulation. Dans la pratique médicale, la stimulation cardiaque transœsophagienne est le plus souvent utilisée, l'ablation par cryo et radiofréquence sont d'autres méthodes pour arrêter les paroxysmes. Pendant ces périodes, le cœur est stimulé par l'introduction d'un cathéter spécial dans le système vasculaire.

    Le flutter atypique peut se produire dans les oreillettes droite et gauche, il diffère de manière inhabituelle par la propagation d'une onde d'excitation qui provoque la contraction d'une partie du cœur à une vitesse pouvant atteindre 450 battements par minute. Il existe également une classification clinique de cette pathologie. Selon elle, tous les flottements sont répartis en:

    • d'abord développé;
    • paroxystique;
    • persistant;
    • constant.

    La forme paroxystique a une durée d'environ 7 jours. Il se caractérise par l'impossibilité d'une reprise indépendante du rythme cardiaque habituel.Le flottement est appelé constant, qui ne répond pas à la thérapie médicamenteuse et instrumentale.

    7 Traitement

    Habituellement, une décharge de 50 kJ est suffisante pour arrêter le paroxysme. En outre, le soulagement du paroxysme peut être effectué par la stimulation œsophagienne. S'il n'est pas possible de produire les méthodes de traitement ci-dessus, le soulagement de l'attaque se fait médicalement. Mais il est rarement possible de restaurer le rythme pendant le flottement après une seule injection d'antiarythmiques.

    Le vérapamil, le diltiazem, les b-bloquants et les glycosides cardiaques sont utilisés pour réduire la fréquence des contractions ventriculaires. Pour réduire le risque de thromboembolie, l'héparine et la warfarine sont utilisées. Des méthodes chirurgicales de traitement peuvent être utilisées - radiofréquence ou cryoablation du foyer de macro-rentrée, à la suite de quoi sa destruction se produit, ces méthodes sont utilisées avec une forme constante de flottement. Pacemaker également disponible.

    Diagnostic et traitement

    Pour déterminer avec précision la pathologie, le médecin prescrit les méthodes d'examen suivantes:

    • Électrocardiographie;
    • Tests pour l'identification des hormones dans le corps du patient;
    • Électrocardiographie surveillée, surveillée pendant 24 heures;
    • Détermination des indicateurs de pression artérielle;
    • Échocardiographie;
    • Dopplerographie des capillaires dans le cerveau.

    Après avoir reçu les tests, le cardiologue prescrit un traitement qui vous permet d'éliminer rapidement l'état pathologique lorsqu'il vibre dans le cœur. Lorsque des problèmes de nature cardiologique sont identifiés, des médicaments sont prescrits pour contrôler le rythme cardiaque, son rythme et la fréquence des contractions. Pour éviter la possibilité de formation de conditions préalables à un AVC, il est recommandé de prendre des médicaments qui diluent la lymphe.

    Ainsi, les vibrations dans la région du cœur se produisent comme condition préalable au développement d'une maladie grave. Lors de l'enregistrement d'une augmentation de la température, de douleurs thoraciques et d'hypertension artérielle, vous devriez consulter votre médecin. Pour déterminer la pathologie en raison de laquelle le tremblement est observé, une série d'examens doit être effectuée.

    Un examen clinique d'un patient atteint de flutter auriculaire révèle un pouls rapide mais rythmé. Cependant, avec un rapport de 4: 1, le pouls peut être de 75 à 85 battements. en min., et avec un changement constant du coefficient, le rythme cardiaque devient incorrect. Le signe pathognomonique du flutter auriculaire est la pulsation rythmique et fréquente des veines cervicales, correspondant au rythme des oreillettes et dépassant le pouls artériel de 2 fois ou plus.

    L'enregistrement ECG dans 12 dérivations révèle des ondes F auriculaires régulières (jusqu'à 200-450 par minute) régulières en forme de dents de scie; manque d'ondes P; rythme ventriculaire approprié; complexes ventriculaires inchangés, précédés d'un certain nombre d'ondes auriculaires (4: 1, 3: 1, 2: 1, etc.).

    Un test avec massage du sinus carotidien renforce le blocage AV, ce qui fait que les ondes auriculaires deviennent plus prononcées.En surveillant quotidiennement l'ECG, la fréquence cardiaque est estimée à différents moments de la journée et des paroxysmes de flutter auriculaire sont enregistrés. Lors d'une échographie cardiaque (échocardiographie transthoracique), les dimensions des cavités cardiaques, la fonction contractile du myocarde et l'état des valves cardiaques sont examinés.

    La réalisation d'une échocardiographie transœsophagienne révèle des caillots sanguins dans les oreillettes. Un test sanguin biochimique est prescrit pour détecter les causes du flutter auriculaire et peut inclure la détermination des électrolytes, des hormones thyroïdiennes, des tests rhumatologiques, etc. Pour clarifier le diagnostic du flutter auriculaire et le diagnostic différentiel avec d'autres types de tachyarythmies, examen électrophysiologique du cœur.

    Il est presque impossible de déterminer la cause de la pathologie immédiatement, lors du premier examen du médecin. Il existe des techniques qui vous permettent d'examiner attentivement le patient. Il existe de nombreux déclencheurs qui affectent la fréquence cardiaque, par conséquent, un ensemble de mesures de diagnostic est nécessaire.

    • KLA (formule sanguine complète). Détermine la présence de processus inflammatoires et le niveau d'hémoglobine dans le corps.
    • OAM (test général d'urine). Détecte les maladies rénales.
    • Test sanguin d'infection.
    • Chimie sanguine.
    • Niveaux d'hormones thyroïdiennes.
    • ECG.
    • Coronaroangiographie (dans des conditions sévères).
    • Etude échographique du cœur.
    • Échographie thyroïdienne.
  • Médicaments apaisants, d'origine synthétique et à base de plantes (Novo-Passit, Relanium, Corvalol, Valocordin, Teinture de pivoine, Teinture d'agripaume, Teinture de valériane).
  • Médicaments antiarythmiques ("adénosine", "rythmylène", "vérapamine").

    Le médicament doit être sélectionné individuellement, par un médecin. De plus, les médecins utilisent la physiothérapie. De plus, il n'y a pas une méthode de thérapie populaire, mais avant d'utiliser l'une d'entre elles, vous devez consulter un spécialiste. Dans les cas particulièrement graves, seule une intervention chirurgicale réalisée avec une ischémie organique, des malformations congénitales ou après des manifestations complexes de rhumatismes peut aider.

    Méthodes folkloriques

    Peu de gens savent comment calmer le rythme cardiaque si vous êtes à la maison. Tout d'abord, vous devez prendre chaque médicament de la liste des médicaments prescrits par votre médecin, et les herbes et autres remèdes naturels et à base de plantes fourniront une aide supplémentaire.

      Miel aux noix et abricots secs. Faites cuire 200 grammes d'abricots secs et de noix, hachez bien, puis versez 200 grammes de miel naturel. Conservez l'ensemble du mélange dans un récipient en verre. Il y a 1 cuillère à café de la masse résultante 2 fois par jour, le matin et avant d'aller au lit. Le cours de thérapie est long, plus de 3 mois.

    Prenez 100 grammes de fruits d'anis écrasés et la même quantité d'achillée millefeuille, 200 grammes d'agripaume de l'herbe sèche et 200 grammes de racine de valériane. Mélangez soigneusement les matières premières. Prendre 1 cuillère à soupe de la collection résultante, verser dans un récipient, il est préférable d'utiliser un thermos et de verser 300 grammes d'eau bouillante. Insister pendant environ une heure, filtrer et boire 1/3 tasse trois fois par jour. Le cours de thérapie dure un mois.

  • Infusion de mélisse. Versez 1 cuillère à soupe d'herbe dans un pot, faites bouillir 1 tasse d'eau et versez les matières premières. Insister pendant une heure, décanter et prendre 1/2 tasse 1 fois par jour.
  • Teinture d'alcool. Il est préférable de fabriquer ce médicament fait maison à partir d'alcool médical. Préparez 100 grammes de mélisse sèche et 200 grammes d'alcool, versez l'herbe. Insistez 10-11 jours, exprimez. Boire 4 fois par jour, 1 cuillère à café diluée dans une petite quantité d'eau.
  • Les remèdes populaires ont des effets différents, mais l'effet sédatif a en tout cas un effet positif sur le travail du cœur. En outre, ces médicaments aideront à établir le fonctionnement d'autres organes et systèmes du corps.La physiothérapie et le yoga sont également souvent utilisés pour améliorer la condition d'une personne atteinte de tachycardie..

    Premiers secours

    Avec une crise d'activité cardiaque accrue, les actions habiles d'une personne à côté du patient sont importantes. Les médecins conseillent de se calmer. Cela réduira le pouls, mais beaucoup ne parviennent pas à se détendre dans une telle situation. Lorsque les manifestations de la maladie ont été détectées la nuit, pour commencer, il vous suffit de boire de l'eau. Les premiers soins pour un rythme cardiaque fort peuvent sauver la vie d'une personne.

    • Appeler une équipe d'ambulance.
    • Une pilule sédative aidera une personne à se détendre..
    • Ouvrir une fenêtre ou une fenêtre.
    • Pour améliorer l'état du patient, un accès maximal à l'air frais est nécessaire, vous devez déboutonner son col de chemise pour vous débarrasser des autres vêtements qui retiennent votre souffle.
    • Prenez une mesure de la pression artérielle.
    • Saupoudrez votre visage avec de l'eau fraîche.
    • Appuyez doucement une personne sur ses yeux et maintenez ses doigts dessus pendant plusieurs minutes.
    • Demander au patient de tousser légèrement, ce qui augmentera la pression dans le sternum et réduira le rythme des organes.

    Ces actions sont nécessaires pour les personnes souffrant de tachycardie due à des pathologies cardiaques. D'autres facteurs qui ont causé la maladie peuvent nécessiter d'autres mesures de premiers secours.Des mesures préventives qui peuvent à la fois ralentir le rythme cardiaque et améliorer le fonctionnement de l'ensemble du système de ce service sont extrêmement importantes..

    Pour que l'organe principal du corps fonctionne correctement, vous devez abandonner les mauvaises habitudes, réduire la consommation de café et faire du sport. Les médecins conseillent de subir un examen médical au moins 1 fois par an, cela révélera toute maladie à un stade précoce et la guérira en peu de temps..

    Nous ne devons pas oublier que la prise de médicaments affecte négativement l'activité de tout le corps, les amphétamines et autres médicaments similaires augmentent le rythme cardiaque et tuent progressivement une personne. La tachycardie n'a généralement pas de conséquences graves pour la santé, mais il est préférable de savoir pourquoi cette maladie est apparue. Il est impossible d'ignorer les attaques constamment récurrentes, cela aggravera le pronostic. Les problèmes cardiaques sont dangereux, vous devez donc les résoudre rapidement et efficacement..

    Si le cœur bat, que dois-je faire? Bien sûr, allez chez le médecin et passez les études nécessaires. Pour clarifier le diagnostic et déterminer les causes du trouble, vous devrez peut-être les types d'examens suivants:

    • ElectroKG "classique";
    • test avec massage du sinus carotidien;
    • surveillance ECG Holter quotidienne;
    • échocardiographie transthoracique;
    • échocardiographie transœsophagienne;
    • rythmocardiographie;
    • sphygmographie;
    • ECG dans le ciel;
    • tests sanguins biochimiques - pour les électrolytes et les hormones thyroïdiennes;
    • dépistage rhumatologique;
    • phonocardiographie.

    Remarque. L'étude de surveillance Holter est un enregistrement continu d'un électrocardiogramme d'une durée de 1 à 7 jours. L'enregistrement est effectué à l'aide d'un enregistreur portable, qui est monté sur une ceinture ou sur une ceinture au-dessus de l'épaule. Il est nécessaire de rechercher la cause du flutter auriculaire et de commencer le traitement.

    Le traitement du flutter auriculaire vise à les arrêter, à rétablir un rythme cardiaque normal et à prévenir les futurs épisodes de sa violation. Aujourd'hui, le traitement de la tachyarythmie auriculaire peut comprendre:

    • médicaments: antiarythmiques, bêta-bloquants, glycosides cardiaques, inhibiteurs calciques, préparations potassiques, anticoagulants - pour ralentir la fréquence cardiaque, normaliser la pression artérielle et prévenir la thromboembolie;
    • procédure de stimulateur cardiaque transœsophagien - pour arrêter le flottement typique;
    • thérapie par électro-impulsion avec décharges de faible puissance et prise de médicaments antiarythmiques - avec une augmentation menaçante des symptômes d'insuffisance cardiaque;
    • procédure d'ablation par cryo ou radiofréquence - avec une forme constante de flottement ou ses rechutes fréquentes;
    • cautérisation du nœud AV par l'électrode radiofréquence et installation d'un pilote de fréquence cardiaque artificiel - avec syndrome de faiblesse du nœud sinusal.

    Les causes du flutter auriculaire, quels sont les symptômes et le traitement. Prévisions de vie

    Le flutter auriculaire se caractérise par une résistance au traitement médicamenteux antiarythmique, la persistance de paroxysmes et une tendance à la rechute. Les rechutes de flutter peuvent se transformer en fibrillation auriculaire. Une évolution prolongée du flutter auriculaire prédispose au développement de complications thromboemboliques et d'insuffisance cardiaque.

    Les patients atteints de flutter auriculaire ont besoin de la supervision d'un cardiologue-arythmologue, de la consultation d'un chirurgien cardiaque pour décider de la faisabilité d'une destruction chirurgicale du foyer arythmogène. La prévention du flutter auriculaire nécessite le traitement des maladies primaires, la réduction du stress et de l'anxiété, l'arrêt de la consommation de caféine, de nicotine, d'alcool, de certaines drogues.

    L'espérance de vie des patients atteints de flutter auriculaire dépend directement de l'efficacité du traitement. Sans transition de la pathologie vers des formes plus dangereuses, les patients peuvent vivre longtemps.Le pronostic de cette maladie dépend également de la fréquence d'apparition des crises, de leur durée. Si vous suivez des mesures préventives et subissez périodiquement des consultations avec un cardiologue, le pronostic est positif.

    Il Est Important D'Être Conscient De Vascularite