Bradycardie Un vrai danger?

Les causes du développement de diverses formes de bradycardie sont décrites, une attention particulière est accordée au syndrome de faiblesse des sinus (SSS). Les manifestations cliniques du syndrome des sinus sont présentées, des approches thérapeutiques, y compris l'implantation d'un stimulateur cardiaque.

L'article traite de la description du développement de différentes formes de bradycarias en accordant une attention particulière au syndrome des sinus malades (SSS). Les manifestations cliniques du SSS sont décrites, les méthodes de thérapie comprenant l'implantation d'un cardiostimulateur électrique.

La bradycardie est un ralentissement de la fréquence cardiaque (FC) dû à une diminution de la fonction du nœud sinusal. Avec la bradycardie, les cellules du conducteur de rythme de premier ordre - le nœud sinusal - souffrent.

Les causes de la bradycardie peuvent être un déséquilibre avec une activité accrue du système nerveux autonome parasympathique et des lésions cardiaques irréversibles organiques.

Les cellules du stimulateur cardiaque du nœud sinusal produisent 60 à 80 impulsions par minute. La limite inférieure de la fréquence normale du rythme sinusal est considérée comme étant de 60 par minute. Chez près de 25% des jeunes hommes en bonne santé, la fréquence cardiaque au repos varie de 50 à 60 par minute. Une diminution de la fréquence cardiaque à moins de 15% est un autre critère de bradycardie.

La bradycardie est divisée selon le principe clinique et pathogénétique.

  • neurogène (vagal);
  • endocrine;
  • toxique
  • médicinal;
  • myogénique (organique);
  • famille constitutionnelle.

La forme neurogène (vagale) est représentée par différentes options et accompagne: névrose avec vagotonie, crise vaginale, augmentation de la pression intracrânienne, hémorragie sous-arachnoïdienne, labyrinthite, ulcère gastro-duodénal, hernie œsophagienne-diaphragmatique coulissante, rénale, hépatique, colique intestinale, aiguë aiguë infarctus du myocarde (réflexe de Bezold - Yarish), convalescence après de graves maladies infectieuses.

La bradycardie vaginale est souvent associée à une arythmie sinusale sévère.

La bradycardie endocrine est le plus souvent associée à une diminution de la fonction de la glande thyroïde et du cortex surrénalien..

La bradycardie toxique (endogène ou exogène) est associée à des états d'intoxication sévère (urémie, insuffisance hépatique). Ce groupe comprend la bradycardie avec hyperkaliémie sévère ou hypercalcémie.

La bradycardie médicamenteuse survient avec l'utilisation de bêtabloquants, d'antagonistes calciques non dihydropyridiniques (vérapamil, diltiazem), d'antihypertenseurs centraux (clonidine, moxonidine), d'antiarythmiques (amiodarone), de glycosides cardiaques, d'opiacés.

Des difficultés particulières surviennent lors de l'évaluation de la bradycardie chez les athlètes. Chez les athlètes entraînés (coureurs, nageurs, skieurs), le pouls au repos peut ralentir à 30–35 par minute. La bradycardie athlétique reflète le niveau optimal de régulation neurovégétative du cœur en dehors de la période de charge, une diminution relative du tonus sympathique avec une augmentation du tonus vague. L'identification de la bradycardie chez les personnes pratiquant un sport nécessite l'exclusion des cardiopathies organiques.

La bradycardie constitutionnelle familiale est héritée de manière autosomique dominante. Il se distingue par la stabilité du déséquilibre autonome avec une prédominance du tonus du nerf vague.

La forme myogène (organique) de bradycardie est associée à des maladies cardiologiques telles que la cardiomyopathie hypertrophique, l'hypertension pulmonaire primitive [1]. La bradycardie peut être la première manifestation d'une maladie potentiellement mortelle telle que le syndrome de faiblesse des ganglions sinusiens (SSS, dysfonction des ganglions sinusiens).

SSSU est basée sur des changements dégénératifs, dont le développement dépend d'une prédisposition génétique, de changements neurovégétatifs, d'une sensibilité à divers facteurs dommageables.

Dans la plupart des cas, la bradycardie sinusale et la SSSU reflètent un degré différent de gravité des perturbations de l'activité du stimulateur cardiaque et sont différentes étapes d'un même processus pathologique. La bradycardie dans le SSS peut survenir par hasard ou pendant l'examen pour évanouissement. Si elle n'est pas traitée, la maladie progresse, altère la fonction des sinus.

SSSU est un syndrome clinico-électrocardiographique qui reflète les dommages structuraux au nœud sino-auriculaire en tant que moteur du rythme cardiaque de premier ordre, qui assure des impulsions automatiques régulières aux oreillettes. Les SSSU comprennent:

  • bradycardie sinusale prononcée de 2,5 s, résultant d'un arrêt du nœud sinusal, d'un bloc sinoauriculaire ou de rythmes de remplacement rares;
  • syndrome tachy-brady (périodes alternées de tachycardie et bradycardie);
  • restauration lente et instable de la fonction du nœud sinusal après extrasystoles, paroxysmes de tachycardie et de fibrillation, ainsi qu'au moment de la fin de la stimulation lors de l'examen électrophysiologique du cœur> 1600 ms;
  • réduction insuffisante du rythme lors de l'utilisation de petites doses de bêtabloquants. Préservation de la bradycardie avec l'introduction de l'atropine et un test d'activité physique.

SSSU est divisé en primaire ou secondaire.

Le SSSU primaire comprend un dysfonctionnement causé par des lésions organiques de la zone sinoauriculaire avec: maladie coronarienne, hypertension, cardiomyopathie hypertrophique, malformations cardiaques, myocardite, hypothyroïdie, dystrophie musculo-squelettique, amyloïdose, sarcoïdose, etc..

Le SVC secondaire survient lorsque des facteurs externes sont affectés par le nœud sinusal: hyperkaliémie, hypercalcémie, traitement avec des bêtabloquants, amiodarone, vérapamil, digoxine, etc..

Parmi les raisons du développement de la bradycardie, un dysfonctionnement du nœud sinusal autonome (VDSU) est observé, ce qui est observé lors de l'hyperactivation du nerf vague [2]. Les critères de diagnostic pour SSSU et VDSU sont présentés dans le tableau.

La manifestation clinique de SSSU peut être différente. Aux stades précoces, l'évolution de la maladie peut être asymptomatique même s'il y a des pauses de plus de 4 s..

Les patients présentant des symptômes bénins peuvent se plaindre de fatigue, d'irritabilité, de labilité émotionnelle et d'oubli. À mesure que la maladie progresse et que d'autres troubles circulatoires se développent, les symptômes cérébraux deviennent plus prononcés (apparition ou intensification des étourdissements, pertes de mémoire instantanées, parésie, «déglutition» des mots, insomnie, perte de mémoire).

Avec la progression de la maladie, des symptômes associés à la bradycardie sont notés. Les plaintes les plus courantes incluent une sensation de vertige, une forte faiblesse, jusqu'à un évanouissement (syndrome de Morgagni - Adams - Stokes). L'évanouissement cardiaque est caractérisé par l'absence d'aura, de convulsions.

Selon les caractéristiques de la manifestation clinique, les formes suivantes de SSSU sont distinguées:

1. Forme latente - absence de manifestations cliniques et ECG.

Le dysfonctionnement du nœud sinusal est déterminé par examen électrophysiologique. Il n'y a aucune restriction en matière de handicap. Implantation d'un stimulateur cardiaque (stimulateur cardiaque) non illustré.

2. Forme compensée: manifestations cliniques légères, plaintes de vertiges et de faiblesse, il y a des changements dans l'ECG:

a) variante bradysystolique, l'implantation de l'ECS n'est pas représentée;
b) variante brady / tachysystolique, l'implantation de ECS est indiquée en cas de décompensation de CVS sous l'influence d'une thérapie antiarythmique.

3. Forme décompensée:

a) variante bradysystolique - une bradycardie sinusale persistante est déterminée, se manifestant par une violation du flux sanguin cérébral (étourdissements, évanouissement, parésie transitoire), insuffisance cardiaque. Invalidité importante. Les indications d'implantation sont l'asystolie et VVFSU plus de 3000 ms;
b) variante brady / tachysystolique - des tachyarythmies paroxystiques (tachycardie supraventriculaire, fibrillation auriculaire) sont ajoutées aux symptômes de la variante bradyisystolique de la forme décompensée. Les patients sont complètement handicapés. Les indications d'implantation de l'ECS sont les mêmes [3, 4].

Au début du traitement, SCSU annule tous les médicaments qui peuvent affecter la fonction du nœud sinusal. À l'avenir, l'utilisation d'une thérapie métabolique avec une efficacité non prouvée, prescrite pendant longtemps pendant 3-6 mois en cours consécutifs continus:

  • effets antioxydants et cardioprotecteurs (Mexidol, coenzyme Qdix et etc.);
  • l'amélioration du métabolisme énergétique dans le myocarde (phosphate de créatine, Actovegin, Mildronate, L-Carnitine, trimétazidine, etc.);
  • action nootrope (piracétam, acide gamma-aminobutyrique, acide hopanténique, pyritinol, etc.);
  • complexes de vitamines.

Avec la progression des violations du nœud sinusal, il peut être nécessaire d'installer un ECS qui améliore la qualité de vie, mais n'augmente pas sa durée, qui est déterminée par la nature et la gravité des cardiopathies organiques concomitantes [5].

Indications absolues pour l'implantation d'un stimulateur cardiaque:

  • une histoire des attaques de Morgagni - Adams - Stokes (au moins une fois);
  • bradycardie sévère (moins de 40 par minute et / ou pauses pendant plus de 3 s;
  • VVFSU plus de 3500 ms, VVFSU corrigé - plus de 2300 ms;
  • la présence de vertiges causés par la bradycardie, les conditions présyncopales, l'insuffisance coronaire, l'insuffisance cardiaque, l'hypertension systolique élevée, quelle que soit la fréquence cardiaque;
  • SSSU avec des troubles du rythme nécessitant la nomination de médicaments anti-arythmiques.

Le nœud sinusal est un système multifonctionnel organisé de manière complexe. La bradycardie sinusale peut être le premier symptôme d'un processus dégénératif progressif dans le muscle cardiaque. Un examen en temps opportun vous permet d'identifier les patients à risque de développer un dysfonctionnement progressif du nœud sinusal pour une installation rapide de l'EX.

Littérature

  1. Strutinsky A.V.Tachyarythmies et bradyarythmies: diagnostic et traitement. M.: MEDpress-inform, 2013.288 s.
  2. Ardashev A.V., Dzhandzhgava A.O., Zhelyakov E.G., Kuznetsov Yu.V., Voloshko S.V.Efficacité clinique du pacemaking constant chez les patients présentant des formes bradysystoliques de rythme cardiaque et de troubles de la conduction // Cardiologie. 2008. No. 1. P. 51–56.
  3. Sayfutdinov R. G, Pak E. V., Garipova A. F., Gilyazova A. R., Gabitov S. Z., Rubanova E. F., Nasybulina R. S. Syndrome de faiblesse du syndrome dans la pratique d'un cardiologue // Bulletin médecine clinique moderne. 2010.V.3, no. 2. Art. 55 à 63.
  4. Dzhanashiya P. Kh., Shevchenko N.M., Dzhanashiya N.D.Syndrome des sinus malades // Coeur. 2009.Vol. 1, no 2. P. 97–99.
  5. Bokeria L. A., Revishvili A. Sh., Golitsyn S. P., Egorov D. F., Sulimov V. A. Recommandations cliniques pour les études électrophysiologiques, l'ablation par cathéter et l'utilisation de dispositifs anti-arythmiques implantables. GEOTAR-Media, 2013,596 s.

G. I. Nechaeva 1, docteur en sciences médicales, professeur
T.V. Tkachenko, candidat en sciences médicales
S. F. Gunther

GBOU VPO OmGMA Ministère de la Santé de la Fédération de Russie, Omsk

11 raisons de la bradycardie ou comment ne pas courir de risque

La bradycardie est un changement de la fréquence des contractions cardiaques, accompagné d'une diminution de la fréquence cardiaque à 60 battements par minute. Un tel rythme cardiaque est considéré comme normal chez les personnes qui pratiquent un sport de façon professionnelle, qui ont une bonne forme physique et une bonne forme physique..

L'essence de la bradycardie est de réduire la fréquence des contractions des ventricules qui se produisent à la suite de la génération altérée d'une impulsion nerveuse. Il existe trois degrés de gravité de la bradycardie. Dans ce cas, les stades légers et modérés sont souvent asymptomatiques, sans provoquer de circulation pathologique.

Il existe de nombreuses raisons pouvant provoquer une bradycardie, qui peut être divisée en deux grands groupes..

Physiologique

Il s'agit notamment de facteurs externes qui peuvent provoquer une bradycardie. Certaines des causes physiologiques les plus courantes sont les suivantes..

Bonne forme physique

Souvent, la bradycardie est diagnostiquée chez les adultes, hommes et femmes, qui pratiquent professionnellement des sports, causée par une augmentation constante du stress sur le cœur. L'une des caractéristiques de ce type de bradycardie est l'absence d'autres symptômes..

Hypothermie

Ce terme fait référence à l'hypothermie du corps, dans laquelle la température corporelle descend en dessous de 35 degrés. Dans ce cas, les fonctions protectrices du corps sont activées, qui répondent aux stimuli indésirables externes.

Stimulation réflexe

Dans le corps humain, il existe plusieurs zones réflexes qui affectent le fonctionnement du tissu musculaire du cœur. Le ralentissement du rythme cardiaque est causé par une irritation du nerf vague. Une bradycardie artificielle est possible en stimulant les zones suivantes:

  1. Globes oculaires. La stimulation du nerf vague peut être déclenchée par une légère pression sur les yeux, ce qui provoquera une attaque de bradycardie.
  2. Stimulation de l'artère carotide. Massez l'endroit où l'artère carotide est divisée en parties internes et externes..

Aspect idiopathique

Ce type se caractérise par des causes non identifiées de bradycardie, alors qu'il n'y a pas en même temps de troubles pathologiques. Dans ce cas, aucun traitement n'est requis.

Variété d'âge

Avec l'âge, il y a une diminution de la fréquence cardiaque. À l'âge de la retraite, la bradycardie est déjà permanente. Si, en outre, il existe des pathologies cardiaques, la condition s'aggrave avec des attaques de tachycardie. Dans ce cas, il n'y a pas non plus de signes visibles..

Pathologique

Dans certains cas, la bradycardie cardiaque peut être loin d'être inoffensive, dont la cause est la série de pathologies suivante.

Prendre des médicaments

Dans ce cas, la bradycardie agit comme un effet secondaire temporaire avec une utilisation prolongée de médicaments. Un médicament incorrect ou un dosage mal calculé peut provoquer la condition..

Tonus élevé du système nerveux parasympathique

Dans ce cas, ils peuvent provoquer une crise de bradycardie:

  • états dépressifs;
  • blessures au crâne et au cerveau;
  • ulcère gastrique.

Empoisonnement

Contribuer à la survenue d'une crise de bradycardie pouvant empoisonner avec des médicaments et divers produits chimiques:

  • composés de plomb;
  • les pesticides;
  • certains types de drogues.

Dans ce cas, la bradycardie se caractérise par un développement rapide et sa gravité correspond à la quantité de substances toxiques qui pénètrent dans la circulation sanguine..

Hypothyroïdie

L'hypothyroïdie est une diminution du sang des hormones thyroïdiennes, qui sont impliquées dans de nombreux processus corporels. L'un d'eux est le maintien du bon fonctionnement du système nerveux, ainsi que la régulation de la fréquence cardiaque. Une carence en hormone thyroïdienne provoque la survenue d'une bradycardie.

Maladies pouvant provoquer une hypothyroïdie et une bradycardie:

  • troubles congénitaux dans le développement de la glande thyroïde;
  • intervention chirurgicale sur l'organe;
  • pénétration d'isotopes d'iode hautement toxiques dans le corps;
  • processus inflammatoires dans la glande thyroïde;
  • certains types d'infections;
  • blessures dans la région cervicale;
  • maladies auto-immunes.

La présence de ces pathologies se manifestera par des attaques fréquentes de bradycardie, qui après un certain temps deviendront permanentes. En tant que symptôme principal, il y a une violation du fonctionnement du cœur. Cependant, d'autres signes sont notés:

  • gain de poids excessif;
  • forte tolérance aux températures chaudes et froides;
  • chez les femmes, une violation du cycle de la menstruation;
  • conditions anémiques;
  • gonflement du visage, des membres;
  • tendance à la constipation.

Maladies infectieuses

Les pathologies causées par des agents pathogènes infectieux s'accompagnent souvent de palpitations cardiaques, provoquées par une température corporelle élevée. Cependant, certaines infections peuvent ralentir la fréquence cardiaque. De plus, il y a le concept de bradycardie relative, quand à des valeurs de température élevées, un faible pouls est noté. Cette condition peut être observée avec le développement des maladies infectieuses suivantes:

  • complications septiques;
  • quelques options pour le développement de l'hépatite d'origine virale.

En outre, la bradycardie peut obtenir son développement en raison de l'évolution sévère de la maladie avec l'incapacité du corps à lutter contre les micro-organismes pathogènes. Dans de tels cas, une mauvaise fonction cardiaque, une diminution de la pression artérielle avec une défaillance progressive du fonctionnement de tous les organes et systèmes.

Pathologie cardiaque

Différents types de bradycardie sont également notés directement dans les maladies cardiaques. Ceci est souvent associé à des processus d'inflammation et de prolifération des structures du tissu conjonctif, qui agissent comme un conducteur d'impulsion bioélectrique. Dans le cas de ses dommages pathologiques, il y a une diminution du passage de l'impulsion mentionnée, dont le résultat est une diminution de la fréquence des crises cardiaques.

De plus, les blocages pulmonaires peuvent provoquer une bradycardie, qui se distingue par l'absence de propagation à travers les fibres du système conducteur et ne contribue pas aux contractions myocardiques. Ensuite, nous parlons de bradycardie inférieure. Cette condition est causée par les pathologies suivantes de l'organe cardiaque:

  • type diffus de cardiosclérose;
  • lésion focale avec cardiosclérose;
  • divers types de myocardite et d'endocardite.

En présence de toutes les maladies et affections énumérées, la bradycardie est un symptôme intermittent. Elle peut être constante sur une longue période de temps ou se manifester sous forme de convulsions, qui seront périodiquement remplacées par une tachycardie.

Vidéo utile

Dans la vidéo, Denis Losik, cardiologue au Département des troubles du rythme cardiaque, parlera de ce qu'est la bradycardie, pourquoi la fréquence cardiaque est réduite et pourquoi un stimulateur cardiaque est-il nécessaire.

Conclusion

Souvent, la bradycardie n'est pas pathologique et n'a pas besoin de traitement. Dans de tels cas, l'essentiel est de surveiller la fréquence cardiaque. Si d'autres symptômes désagréables se sont joints, la consultation d'un médecin est nécessaire.

Bradycardie cardiaque - quelles sont-elles, causes, signes, symptômes, comment traiter, ce qui est nécessaire et ce qui ne peut pas être fait?

La bradycardie est un ralentissement du travail de l'organe le plus important de notre corps, le cœur. Différentes sources donnent des nombres différents de la limite inférieure du rythme normal. Fondamentalement, ils sont guidés par le chiffre de 60 battements par minute, car c'est un indicateur du travail du centre d'automatisme de premier ordre, le site sinoauriculaire. Les crises de bradycardie s'accompagnent souvent d'un manque d'air, de sensations oppressives dans la poitrine, de vertiges, d'une tension artérielle instable et de l'apparition de sueurs froides. Quelle est cette maladie, quelles sont les causes, les symptômes chez les adultes, ainsi que ce que les médecins prescrivent au traitement - nous examinerons plus loin.

Bradycardie: quelle est cette maladie cardiaque?

La bradycardie est un type d'arythmie avec une fréquence cardiaque inférieure à 60 battements par minute. Elle se présente comme une variante de la norme chez les athlètes entraînés, mais accompagne le plus souvent diverses pathologies cardiaques. Manifesté par une faiblesse, des semi-évanouissements et une perte de conscience à court terme, des sueurs froides, des douleurs cardiaques, des étourdissements, une instabilité de la pression artérielle.

Elle peut survenir chez des personnes en parfaite santé, même en état de sommeil - c'est une bradycardie physiologique, due à un bon entraînement du muscle cardiaque.

Le cœur est notre moteur dédié qui a fonctionné toute notre vie. Toute interruption et arrêt peut entraîner une catastrophe. Le rythme dépend de nombreuses raisons. Tout d'abord, il est adapté pour s'adapter à toute activité humaine, pour surmonter les conditions et les maladies stressantes. Le nombre de battements cardiaques au repos chez une personne adulte en bonne santé varie de 60 à 90 par minute.

Le diagnostic de bradycardie est posé au patient si le pouls tombe aux valeurs suivantes:

  • adultes - 55-60 battements par minute;
  • nouveau-nés - 110 battements par minute;
  • nourrissons jusqu'à 1 an - 100 battements par minute;
  • enfants âgés de 1 an à 6 ans - 85 battements par minute;
  • de 6 à 10 ans - 70 battements par minute;
  • ados - 65 battements par minute.

Important! Dans la plupart des cas, la bradycardie ne constitue pas une menace pour la vie du patient, mais cela ne signifie pas qu'elle peut être laissée sans traitement. Seul un traitement opportun et compétent aidera à éviter les crises aiguës de pathologie. La probabilité de décès pendant l'exacerbation de la bradycardie est d'environ 3 à 6%, le traitement d'entretien est donc d'une grande importance.

En dessous de 50 battements par minute - le ralentissement du cœur approche déjà un chiffre critique de 40 battements par minute, après quoi la bradycardie est déjà considérée comme prononcée. Le plus correct pour s'arrêter à 55 battements. en quelques minutes Cette ligne est guidée non seulement comme un indicateur de la limite inférieure de la norme de la fréquence du rythme, mais aussi comme la limite inférieure du pouls lors de la sélection d'une dose de médicaments antiarythmiques.

C'est au-dessus de cette limite que la fréquence cardiaque peut pomper le sang de manière adéquate et fournir de l'oxygène aux organes et tissus les plus importants, et au cerveau en premier lieu. Quelle que soit la raison, la base de la bradycardie est une violation de la capacité du nœud sinusal à générer des impulsions électriques avec une fréquence supérieure à 60 par minute ou leur distribution inadéquate le long des chemins conducteurs.

Les causes

La bradycardie peut être causée par un assez grand nombre de raisons différentes. Comme indiqué ci-dessus, toute bradycardie n'est pas un symptôme. Parfois, la fréquence cardiaque ralentit en raison de certaines causes externes. Une telle bradycardie est appelée physiologique et ne constitue pas une menace pour la santé du patient. Il existe également une pharmacologie (médicament), qui est causée par l'utilisation de certains comprimés ou médicaments.

Contrairement aux deux premiers, la bradycardie pathologique est le premier symptôme de maladies graves qui doivent être diagnostiquées à temps. Ainsi, toutes les causes peuvent être divisées en trois grands groupes.

Pharmacologique

Pharmacologique (médicament), qui est causé par l'utilisation de certains comprimés ou médicaments. Les crises de bradycardie les plus prononcées peuvent provoquer les médicaments suivants:

  • quinidine;
  • digitale;
  • amisulpride;
  • bêta-bloquants;
  • bloqueurs de canaux calciques;
  • glycosides cardiaques;
  • l'adénosine;
  • morphine.

La cause la plus fréquente de bradycardie est l'utilisation inappropriée de ces médicaments et une violation de la posologie.

Causes pathologiques et physiologiques

  • Pathologique. Dans ce cas, la maladie se développe en raison d'une certaine déviation du corps.
  • Physiologique, lorsque le lent travail du cœur ne cause pas de problèmes. Une personne à ce rythme se sent bien.

Les causes de la bradycardie pathologique peuvent être cardiaques ou extracardiaques. Les causes cardiaques sont les maladies cardiaques suivantes:

  • Infarctus du myocarde;
  • Cardiosclérose athérosclérotique ou post-infarctus (remplacement du tissu cardiaque normal par une cicatrice);
  • Changements cardiaques liés à l'âge;
  • Endocardite ou myocardite (inflammation de la couche externe ou musculaire du cœur);
  • La cardiopathie ischémique.

Les causes extracardiaques de la bradycardie sont des maladies de tout autre organe à l'exception du cœur. Actuellement, les causes suivantes sont considérées comme des causes extracardiaques de bradycardie:

  • Hypothyroïdie (manque de fonction thyroïdienne);
  • Augmentation de la pression intracrânienne;
  • Méningite;
  • Contusion cérébrale;
  • Hémorragie dans le cerveau ou les méninges;
  • Œdème cérébral;
  • Maladies infectieuses (hépatite, grippe, fièvre typhoïde, septicémie);
  • Urémie (urée sanguine élevée);
  • Hypercalcémie (augmentation de la concentration de calcium dans le sang);
  • Jaunisse obstructive;
  • Ulcère peptique de l'estomac et du duodénum;
  • Hypothermie (basse température corporelle);
  • Tumeurs du médiastin (œsophage, diaphragme, etc.);
  • Famine;
  • Hypertension;
  • Colique rénale;
  • Intubation;
  • Syndrome de Ménière;
  • Empoisonnement aux organophosphates.

La bradycardie n'étant pas une maladie indépendante, elle est provoquée par les pathologies ci-dessus, et en même temps est leur symptôme.

Selon le mécanisme de développement, les types de battements cardiaques lents suivants sont distingués:

  • bradycardie sinusale;
  • bradycardie due au blocage de l'impulsion électrique, qui à son tour se divise en: un trouble de la conduction sinoauriculaire et un trouble de la conduction auriculo-ventriculaire.

La bradycardie sinusale peut être congénitale ou acquise. Dans le premier cas, la clinique est faiblement exprimée. Dans le second, un essoufflement ou un pouls faible pendant l'effort physique peut être ressenti. Souvent observé chez les athlètes. Les causes de la bradycardie sinusale peuvent être les conditions suivantes:

  • vagotonie,
  • maladies infectieuses,
  • lésions cérébrales (tumeur cérébrale, méningite, hémorragie),
  • réactions de choc.

La bradycardie en blocus peut être auriculo-ventriculaire ou sino-artérielle, tout en caractérisant sa violation dans la conduite entre les oreillettes et le nœud sinusal des impulsions, ce qui peut également déterminer la violation dans la variante du nœud sinusal et des ventricules / oreillettes. Les conditions physiologiques peuvent affecter la fréquence cardiaque, qui, à son tour, caractérise la bradycardie fonctionnelle ou la bradycardie physiologique. L'évolution de certaines maladies s'accompagne déjà d'une bradycardie pathologique.

Classification de la bradycardie selon la sévérité des signes cliniques:

  • degré léger (la fréquence cardiaque de la norme d'âge inférieure diminue de 10 battements / min);
  • gravité modérée (la fréquence cardiaque de l'indicateur inférieur de la norme d'âge diminue de 20 battements / min);
  • forte sévérité (la fréquence cardiaque de l'indicateur inférieur de la norme d'âge diminue de 30 battements / min);

Selon la cause de l'occurrence, les types de bradycardie suivants sont distingués:

  • Organique (pour certaines lésions cardiaques).
  • Extracardique (vagale, neurogène))
  • Toxique.
  • Médicinal.
  • Bradycardie sinusale de l'athlète.
  • Bradycardie sénile.
  • Bradycardie idiopathique.

Biologique

Organique ou myogénique - cette forme de bradycardie survient en raison de maladies cardiologiques. Les plus courants sont:

  • cardiomyopathie hypertrophique;
  • hypertension pulmonaire;
  • ischémie cardiaque;
  • infarctus du myocarde;
  • myocardite;
  • cardiosclérose;
  • nœud sinusal faible.

Il convient de noter que toutes ces pathologies provoquent des changements dégénératifs et fibreux dans le nœud sinusal, ainsi que perturbent le système des voies myocardiques. C'est avec ces troubles que la bradycardie organique commence à se développer.

Extracardique (neurogène ou vagale)

Une forme de pathologie se produit pour diverses raisons. Par exemple:

  • névrose accompagnée de vagotonie;
  • crises de type vagoinsulaire;
  • augmentation de la pression intracrânienne. Il peut être élevé en raison de blessures ou d'ecchymoses, d'une méningite, d'un accident vasculaire cérébral, etc.;
  • ulcère d'estomac et ulcère duodénal;
  • hernie glissante œsophagienne-diaphragmatique;
  • coliques de divers types (foie, reins, intestins);
  • l'infarctus aigu du myocarde, situé en dessous, est également appelé réflexe de Bezold-Yarish;
  • lorsqu'il y a une pression mécanique sur le sinus carotidien. Cela se produit si le vêtement appuie sur le cou, comme une cravate ou un col. Ce type de bradycardie est souvent observé en combinaison avec une arythmie sinusale prononcée..
  1. Bradycardie toxique. Il se développe à la suite d'une exposition au corps de substances toxiques (par exemple, des composés organiques du phosphore), ainsi que d'une surdose de médicaments. Elle s'accompagne d'une intoxication du corps avec septicémie, fièvre typhoïde, hépatite, urémie. Ce type de bradycardie accompagne des conditions pathologiques telles que l'hypercalcémie et l'hyperkaliémie..
  2. Médicinal Il existe un certain nombre de médicaments qui peuvent ralentir votre fréquence cardiaque lorsqu'ils sont pris. Il s'agit notamment des glycosides cardiaques, de la morphine, des médicaments du groupe des bêtabloquants et des inhibiteurs calciques..
  3. Physiologique (ou bradycardie des athlètes). Il est caractéristique de ceux qui s'adonnent à des sports professionnels ou à un dur travail physique. Chez ces personnes, même pendant la journée, le pouls par minute peut être inférieur à 35 battements.
  4. Bradycardie sénile. Avec l'âge, tous les processus métaboliques du corps ralentissent. Et les tissus (y compris le muscle cardiaque) entrent dans la phase de vieillissement naturel. Tout cela ensemble entraîne une diminution du nombre de contractions cardiaques..
  5. Idiopathique. S'il n'est pas possible d'établir la cause de la bradycardie, sa forme est définie comme idiopathique.

Premiers signes

Le plus souvent, aucun symptôme spécifique de bradycardie n'est observé. Une bradycardie légère ou modérée ne perturbe généralement pas la circulation sanguine et ne contribue pas à l'apparition de certains symptômes de la maladie. Le tableau clinique correspond à la maladie sous-jacente. Dans ce cas, une impulsion rare est généralement détectée pendant l'examen (par exemple, sur un ECG).

Les principaux signes de bradycardie

Le rythme cardiaque lent se manifeste souvent comme suit:

  • vertiges
  • la faiblesse
  • transpiration;
  • inconfort dans la région cardiaque;
  • essoufflement.

Dans les cas complexes, un évanouissement ou un évanouissement est observé. Parfois, il devient difficile pour le patient de se concentrer, une distraction apparaît. Le plus souvent, il devient difficile de faire le travail habituel, en particulier le stress augmente pendant l'effort physique.

Si la bradycardie se produit dans le contexte d'un bloc auriculo-ventriculaire, dans lequel les impulsions vers les ventricules cessent de couler (avec infarctus du myocarde pariétal postérieur, etc.), des symptômes caractéristiques de la bradycardie apparaissent. Si le niveau de blocage correspond à 20-30 battements cardiaques par minute, le patient se plaint d'acouphènes et de vertiges. Puis, sa sensation cutanée sur les jambes et les bras commence à disparaître. Une personne est dans un état de grande anxiété. La peau du visage devient rouge. De plus, la condition empire fortement, le tableau clinique est exacerbé.

Des manifestations explicites se produisent lorsque la fréquence cardiaque est inférieure à 40 battements ou en présence de lésions organiques d'organes. Une bradycardie prononcée est reconnue en raison des symptômes suivants:

  • vertiges
  • faiblesses;
  • évanouissement et évanouissement;
  • fatigue;
  • douleur thoracique
  • difficulté à respirer
  • altération de la concentration de l'attention, de la mémoire;
  • un changement brusque de la pression artérielle;
  • problèmes de vision à court terme;
  • cas de pensées confuses;
  • hypoxie;
  • Syndrome de Morgagni-Edems-Stoke. La manifestation de ce symptôme nécessite un traitement immédiat. Il est impossible d'ignorer le syndrome, dans certains cas, il conduit à un arrêt respiratoire

Degrés

Selon le degré de réduction des contractions, la bradycardie cardiaque est divisée en trois variétés:

  • Léger - de 50 à 60 battements par minute.
  • Modéré - 40 à 50 battements par minute.
  • Prononcé - moins de 40 battements par minute.

Chacun d'eux est caractérisé par sa fréquence cardiaque et son pouls et la présence de symptômes. Pour différents degrés de bradycardie, la perturbation du rythme cardiaque la plus caractéristique est déterminée.

PuissanceSymptômes
FacileHabituellement non accompagné de symptômes. Elle est associée à une bradycardie sinusale. Il s'agit d'un ralentissement de la fréquence cardiaque à 50-60 par minute. La fréquence cardiaque peut ralentir légèrement chez les personnes en bonne santé:

  • dans la vieillesse;
  • avec une grande endurance et fitness;
  • avec une pression sur le cou, par exemple, un col serré;
  • après des vomissements ou une toux sévère;
  • lors de l'effort pendant les selles; lors d'un contact soudain avec de l'eau froide;
  • avec hypothermie;
  • dans un rêve.
ModéréAvec une bradycardie légère et modérée, les troubles circulatoires ne se développent pas, car le cœur se contracte et pousse le sang avec une force suffisante. Et exprimé provoque un dysfonctionnement de tous les organes et systèmes, de nombreux troubles circulatoires se produisent, qui sont associés à leur manque d'oxygène, car la quantité d'oxygène fournie aux tissus avec le sang est insuffisante pour le fonctionnement normal du corps humain.
PrononcéAccompagné d'une pâleur de la peau et des muqueuses, des convulsions et une perte de conscience peuvent survenir. Pulse - moins de 40 battements par minute. Il y a des signes de troubles circulatoires, en particulier - les vaisseaux internes de la tête.

La raison en est le plus souvent un bloc auriculo-ventriculaire complet, lorsque les impulsions normales du nœud sinusal ne peuvent pas traverser les tissus de la connexion auriculo-ventriculaire et y sont bloquées. Dans ce cas, un rythme idioventriculaire provient des cellules myocardiques ventriculaires.

Détermination des degrés de blocus

  • Bloc AV 1 degré - la présence de symptômes cliniques chez un patient. Leur occurrence est détectée lors d'une étude électrophysiologique. La défaite, dans ce cas, est observée dans la région inférieure de la connexion AV.
  • Bloc AV 2 degrés - caractérisé par une faiblesse, des étourdissements, des évanouissements, une fatigue rapide.
  • Bloc AV 3 degrés - mauvais pronostic. Dans ce cas, quels que soient les symptômes, les patients reçoivent une stimulation.

Symptômes de bradycardie chez l'adulte

L'aspect physiologique de cette maladie n'a pas de manifestations cliniques prononcées, les principaux symptômes de la bradycardie se manifestant sous des formes chroniques. Ce sont des étourdissements et une faiblesse, une fréquence cardiaque rare et une sensation de battement cardiaque, des problèmes de sommeil et de mémoire.

  1. Lorsqu'une forme aiguë de bradycardie sévère se produit, causée par un blocage sinoauriculaire, une insuffisance cardiaque est notée, accompagnée d'évanouissements et d'angine de poitrine. Dans les cas graves, une personne peut perdre connaissance. Dans ce cas, sa respiration est perturbée, des convulsions se produisent. Cette condition est appelée une attaque de MAS (selon les premières lettres des noms des médecins qui ont travaillé sur leur étude du syndrome de Morgagni-Adams-Stokes). Elle est causée par une diminution de l'apport d'oxygène au cerveau (hypoxie)..
  2. Avec un ralentissement important des contractions ventriculaires (bloc auriculo-ventriculaire), l'apport sanguin au cerveau est perturbé. Cela peut provoquer une anxiété générale et des étourdissements soudains et graves, une légère atténuation de la conscience. Avec une augmentation de la pause entre les contractions cardiaques jusqu'à 15 secondes, une perte de conscience complète ou une attaque de MAS peut survenir. Parfois, il provoque une insuffisance cardiaque, qui peut entraîner une mort subite..

La bradycardie étant un symptôme d'autres maladies, elle peut s'accompagner de:

  • sueur froide;
  • douleur thoracique
  • fluctuations de la pression artérielle;
  • difficulté à respirer;
  • déficience visuelle à court terme.

La bradycardie s'accompagne le plus souvent d'une baisse de la pression artérielle et d'un ralentissement du flux sanguin. Cela provoque une pâleur de la peau, qui peut se produire dans certaines zones ou être généralisée. Le plus souvent, le visage du patient pâlit, avec de graves violations, des taches cyanotiques peuvent apparaître, mais un tel symptôme se produit avec une forme de pathologie très avancée.

La bradycardie symptomatique chez l'enfant ne diffère pas de la bradycardie adulte.

Les signes de bradycardie apparaissent à des degrés divers, selon la fréquence des contractions cardiaques. Ils sont souvent attribués à la fatigue, aux changements liés à l'âge.

Symptômes à 30-40 battements par minute:

  • fatigue
  • trouble de la mémoire;
  • arrêt respiratoire;
  • vertiges;
  • gonflement
  • perte de vision.

Symptômes avec un pouls de moins de 30 battements par minute:

Symptômes pendant la grossesse

Pendant la grossesse, la charge sur le système cardiovasculaire de la femme enceinte augmente considérablement et diffère de celle habituelle. La circulation sanguine est difficile en raison de la survenue d'un cercle fœtoplacentaire de circulation sanguine, d'une augmentation du volume sanguin et de la compression mécanique de certains vaisseaux. En règle générale, la fréquence cardiaque pendant la grossesse est quelque peu accélérée, une tachycardie compensatoire se développe. Le ralentissement du rythme cardiaque pendant la grossesse indique indirectement une altération possible du fonctionnement du corps

Très souvent, une femme enceinte ne ressent pas de pouls lent. Habituellement, il est détecté par hasard lors de l'examen. Beaucoup moins souvent, la bradycardie est si prononcée qu'elle provoque des symptômes:

  • vertiges;
  • faiblesse grave;
  • sensation de perte de conscience.

Ces conditions peuvent survenir soudainement et se reproduire de temps en temps. Comme d'autres troubles du rythme, la bradycardie peut entraîner une insuffisance cardiaque. Gonflement des pieds, des chevilles, essoufflement apparaissent.

Il n'est pas difficile d'identifier la bradycardie - elle est facilement déterminée lors d'un examen physique de routine lors du calcul du pouls. Il est beaucoup plus important que le médecin identifie la cause de cette condition..

Complications

Le plus souvent, les patients atteints de bradycardie sont confrontés aux problèmes suivants:

  • insuffisance cardiaque - lorsque le ventricule gauche ne fonctionne pas correctement. Cela entraîne un dysfonctionnement de la pression artérielle et une mauvaise circulation sanguine vers les organes. En conséquence, la probabilité d'infarctus du myocarde et de maladie coronarienne augmente..
  • Le ralentissement du rythme cardiaque peut provoquer une stagnation du sang, ce qui conduit à la formation de caillots sanguins dans diverses cavités du cœur (le plus souvent l'oreillette gauche en souffre), des caillots sanguins apparaissent.
  • Les attaques chroniques de bradycardie sont observées principalement pour des raisons physiologiques, lorsqu'il est presque impossible de les éliminer médicalement. Ensuite, le patient souffre souvent de vertiges, de faiblesse, de perte d'attention et de concentration. Malheureusement, il est très difficile de traiter ces symptômes dans de tels cas. Les médecins choisissent un traitement symptomatique individuellement pour chaque patient, en fonction de ses plaintes.

Que ne peut-on pas faire avec la bradycardie?

Avant de commencer le traitement, vous devez avoir une bonne idée de ce qu'est la bradycardie, de la dangerosité de cette affection et de la façon de traiter le cœur à l'aide de remèdes populaires sans nuire à votre santé..

Il est dangereux de traiter le cœur à l'aide de remèdes populaires contre la bradycardie si la perturbation du rythme est causée par l'utilisation de médicaments tels que:

  • relaxants musculaires - médicaments qui abaissent le tonus musculaire;
  • antibiotiques - en cas de surdosage, ils réduisent la fréquence cardiaque principalement les macrolides;
  • sédatifs;
  • glycosides cardiaques;
  • préparations contenant du potassium - à des concentrations dépassant considérablement les besoins quotidiens du corps, le potassium provoque un arrêt cardiaque.

Une surdose de ces médicaments peut provoquer une insuffisance cardiaque si la victime ne reçoit pas d'aide en temps opportun..

En cas de perte de conscience, les personnes autour du patient doivent prodiguer les premiers soins avant l'arrivée de l'équipe de médecins:

  • retirer du patient en resserrant le cou et la poitrine;
  • Vaporisez votre visage avec de l'eau froide et frottez-le;
  • mettre des coussinets chauffants sur les pieds et les mains;
  • donner une odeur d'ammoniac;
  • faire de la respiration artificielle;
  • effectuer un massage cardiaque indirect en l'absence de pouls.

Diagnostique

Dans la grande majorité des cas, le diagnostic préliminaire de la bradycardie elle-même n'est pas particulièrement difficile et peut être effectué par le patient ou une autre personne sans formation médicale. La condition principale est la connaissance des points sur le corps humain, où vous pouvez sentir la pulsation des artères. Dans la plupart des cas, nous parlons de l'artère radiale (au poignet) ou carotide (au cou)

Le diagnostic de bradycardie, qui est apparu dans un état aigu: crise cardiaque, accident vasculaire cérébral - doit être effectué en cas d'urgence.

  1. Dans certains cas, la présence de bradycardie n'est détectée que lors des examens médicaux de routine. Une maladie de nature congénitale ou un type de malaise idiopathique ne se transmet pas à son propriétaire - le corps s'y est suffisamment adapté.
  2. Si la bradycardie est causée par des maladies associées à des conditions pathologiques du corps, elle est détectée lors de l'examen. Lorsque les crises sont répétées plusieurs fois par an et provoquent un sentiment de peur, vous devez consulter un médecin vous-même.
  3. Avant le début d'une recherche sur le matériel visant à identifier la maladie en question, le médecin analyse les plaintes du patient, des antécédents de bradycardie.
  4. Ce dernier comprend la durée des plaintes du patient, ses mesures concernant l'élimination des symptômes apparus, l'évolution de ces symptômes au fil du temps.
  5. La présence de maladies chroniques est obligatoire

Lors du diagnostic de bradycardie, le patient peut être prescrit:

  • analyse sanguine générale;
  • ECG;
  • contrôle de l'équilibre électrolytique;
  • vérifier la fonction thyroïdienne;
  • tests orthostatiques: mesure de la fréquence cardiaque en position debout et couchée. Normalement, la différence est de 10 à 15 battements par minute (avec des dommages organiques au cœur, il n'y a pas de différence).
  • tests électrophysiologiques. Il est pertinent pour l'inefficacité de l'utilisation de l'ECG, si le patient présente des évanouissements, dont la nature n'est pas claire. L'essence de la procédure est de stimuler les contractions du muscle cardiaque dues aux impulsions électriques, ce qui est obtenu lorsque l'électrode est insérée à travers l'œsophage; par des interventions chirurgicales.
  • étude de l'activité cardiaque à l'aide d'un moniteur Holter; Une surveillance holter est nécessaire pour déterminer les facteurs qui provoquent des dysfonctionnements cardiaques. À ces fins, le patient doit utiliser un électrocardiographe de petite taille pendant 24 heures, qu'il emportera toujours avec lui. Toute action du patient (manger, faire du sport, se détendre, dormir) doit être accompagnée de l'utilisation d'un ECG portable, après quoi il doit être fixé dans un cahier spécial;
  • ergométrie du vélo (l'enregistrement de l'ECG est effectué pendant l'activité physique).

Il n'est pas difficile de diagnostiquer la maladie selon le calendrier du cardiogramme. Un cardiogramme est fait plusieurs fois: en mode normal, au repos, après une activité physique accrue.

Habituellement, les problèmes de diagnostic de bradycardie ne se produisent pas. Si un rythme cardiaque lent est détecté, une électrocardiographie est effectuée immédiatement pour clarifier la situation..

Premiers secours

Que faire pendant la bradycardie? Les premiers soins pour la bradycardie dépendent de l'état général de la santé humaine, ainsi que du pouls. Par conséquent, la première chose à faire est de mesurer la fréquence cardiaque - manuellement, en plaçant deux doigts sur la veine du poignet ou du cou, ou en utilisant un tonomètre. Il vaut mieux en même temps contrôler la tension artérielle. Et alors seulement essayez d'aider.

  • Le patient prend une position horizontale, un petit rouleau est placé sous la tête;
  • les jambes se lèvent légèrement, pour cela vous pouvez mettre un oreiller sous elles;
  • avec l'angine de poitrine, la nitroglycérine peut être administrée sous la langue.

Premiers secours pour syncope:

  • libération du patient des vêtements serrés, assurant l'apport d'air frais;
  • vaporiser le visage avec de l'eau fraîche en frottant davantage, sur les pieds et les mains - un coussin chauffant;
  • inhalation de vapeur d'ammoniac;
  • ventilation artificielle des poumons «bouche à bouche» (pincer le nez d'une main, le passer sous le cou de l'autre, puis souffler de l'air);
  • Massage cardiaque indirect - si le pouls n'est pas palpable (pression sur la partie inférieure de la poitrine dans la région du cœur, la pression est de 15, après 2 respirations). Si la réanimation est effectuée par une seule personne, 4 respirations prennent 1 respiration.

Ces actions sont répétées jusqu'à ce que la respiration soit rétablie et qu'une ambulance arrive.

Que faire ensuite?

Après un soulagement d'une attaque, vous devez contacter un cardiologue pour un examen détaillé. Ignorer ce problème peut entraîner des attaques fréquentes, une privation d'oxygène, une crise cardiaque. Lors de la prochaine crise, un arrêt respiratoire et une insuffisance cardiaque peuvent survenir, une personne peut mourir.

Après l'examen, le médecin prescrira un traitement et recommandera également des médicaments qui aideront à arrêter rapidement un autre épisode. Dans les cas particulièrement graves, vous devrez peut-être installer un stimulateur cardiaque qui surveillera et régulera la fréquence cardiaque.

Traitement de la bradycardie cardiaque

Selon la cause de la diminution de la fréquence cardiaque, effectuez:

  • élimination d'un facteur provoquant (rejet des mauvaises habitudes, traitement des processus infectieux), très souvent cela suffit pour éliminer les symptômes apparus;
  • établir un régime de travail et de repos à part entière;
  • sélection d'une activité physique adéquate adaptée à l'âge et à la santé générale;
  • faire un menu pour un repas nutritif;
  • prescrire des médicaments.

Le traitement de bradycardie est effectué uniquement avec des manifestations cliniques sévères et une violation claire du processus hémodynamique. Si la fréquence cardiaque de la personne est réduite à 40 par minute et que des évanouissements fréquents sont observés, l'un des médicaments suivants est utilisé:

  1. Atropine - toutes les 3 heures par voie intraveineuse (2 mg) ou sous-cutanée (de 0,5 à 1,0 mg);
  2. Isadrine - dans une solution de glucose (5%) par administration intraveineuse goutte à goutte (2 ml pour 0,5 l);
  3. Isoprotérénol - administration par perfusion (goutte) (jusqu'à 4 mg);
  4. Alupent (10 mg du médicament pour 500 ml de solution de chlorure de sodium isotonique) - par la méthode de goutte-à-goutte intraveineuse ou par voie orale en huit fois de 20 mg;
  5. Préparations de belladone pour le traitement de la bradycardie survenant sans symptômes graves.
  6. Extrait de ginseng ou Eleutherococcus (la posologie est choisie par le médecin pour chaque patient spécifique);
  7. En cas d'intolérance individuelle ou de contre-indications à l'utilisation d'isadrine ou d'atropine, des comprimés de chlorhydrate d'éphédrine ou de bromure d'ipratropium sont prescrits.

Les médicaments à boire avec bradycardie ne peuvent être prescrits que par un médecin.

Si une personne manifeste le syndrome de Morgagni Adams Stokes (syndrome MES), elle doit alors consulter un chirurgien cardiaque pour résoudre le problème de l'implantation d'un stimulateur cardiaque. Il s'agit d'un pilote de fréquence cardiaque artificiel qui génère les impulsions nécessaires avec une fréquence donnée. Il est impossible de guérir la bradycardie de cette manière, mais c'est le stimulateur cardiaque qui peut établir une fonction cardiaque normale et empêcher le développement de complications graves..

Chirurgie

Le traitement chirurgical de la bradycardie est très rare et uniquement dans les cas où une diminution de la fréquence cardiaque affecte significativement l'hémodynamique. L'emplacement et la nature de la chirurgie sont déterminés par la cause de la bradycardie. Avec des anomalies congénitales dans le développement du tissu cardiaque, une correction chirurgicale est effectuée autant que possible pendant l'enfance, pour assurer une croissance et un développement normaux de l'enfant.

Comment traiter les remèdes populaires?

Ce n'est que lorsqu'un symptôme d'une violation est identifié, le type et sa forme, que les remèdes populaires peuvent être utilisés pour le traitement. La propriété de chaque méthode est différente et une composition utile à une personne peut être contre-indiquée pour une autre. Avant d'utiliser la médecine traditionnelle, il est préférable de discuter de la possibilité de prendre, des indications et d'autres points importants avec un médecin.

La médecine traditionnelle pour les maladies cardiaques ne peut être utilisée qu'en complément du traitement médicamenteux et uniquement avec l'autorisation d'un médecin.

Parmi les méthodes utilisables à domicile, il y a:

  1. La perfusion de millefeuille est le meilleur remède contre la bradycardie. Il aide à accélérer le pouls en raison de l'augmentation de la sécrétion hépatique, de l'amélioration de l'appétit, de l'activation marquée du système nerveux. Vous aurez besoin de 15 grammes de plantes pré-séchées. Versez les matières premières avec de l'eau bouillie, allumez à feu doux et laissez mijoter une dizaine de minutes. Laisser insister pendant une heure et demie. Prenez une cuillerée trois fois par jour jusqu'à ce que vous récupériez..
  2. Décoction. Prenez une plante séchée - 15 grammes et remplissez-la d'eau bouillie légèrement refroidie. Mettez le mélange à feu doux et laissez mijoter pendant une demi-heure. Après cela, laissez insister pendant deux heures. Prendre trois fois par jour, une cuillerée.

Récolte à base de plantes

Une collection complète de plantes médicinales, qui comprend de tels composants, peut aider à éliminer la bradycardie:

  • ortie;
  • pétales de rose;
  • feuilles de cassis;
  • fleurs de marguerite;
  • achillée;
  • racine de valériane.

La recette est la suivante:

  • Mélanger toutes les herbes dans des proportions égales.
  • Séparez 1 c. mélanger et verser 250 ml d'eau bouillante.
  • Couvrir le récipient et laisser infuser dans un endroit chaud pendant une demi-heure.
  • Filtrez la boisson finie, buvez chaud 3-4 fois par jour après le repas principal.

Teinture de graines d'aneth

Cet outil peut non seulement traiter la bradycardie. Il affecte également favorablement les vaisseaux sanguins, les dilate, normalise la pression artérielle, renforce le cœur et égalise le pouls. Préparer la teinture de cette manière:

  • Broyer une cuillère avec une colline de graines d'aneth dans un moulin à café.
  • Mettez 500 ml de vin rouge sur le feu, faites bouillir.
  • Ajouter les graines hachées, faire bouillir pendant 10 minutes. à feu doux.
  • Signifie insister 1 jour, après quoi, sans filtrage, nettoyer au réfrigérateur.
  • Ils boivent de la teinture pendant 10 à 15 minutes. chaque fois avant de manger 1,5 cuillère à soupe.

Teinture d'aubépine. Prenez dix grammes de fruits secs, hachez et versez avec de l'alcool pur. Couvrez et insistez pendant une semaine. Avant chaque médicament, diluez-le avec de l'eau froide - dix gouttes de teinture par cuillère à soupe d'eau. A utiliser trois fois par jour.

Teinture de branches de pin. Normalise le rythme cardiaque en cas de bradycardie aiguë. Il faudra 300 millilitres de vodka et 100 grammes de cimes de pin. Broyez ce dernier, ajoutez de l'alcool et conservez-le dans un endroit sombre pendant dix jours. Prendre 10 gouttes avec de l'eau trois fois par jour avant les repas.

Dogrose

Les fruits de cette plante sont utiles pour le travail du cœur, aident lorsque la bradycardie est causée par une violation de la fonction du nœud auriculo-ventriculaire. Pour préparer le médicament, 8 à 11 baies sont prises, versées avec deux verres d'eau et bouillies pendant 15 minutes. Le bouillon résultant doit être refroidi, débarrasser des impuretés et ajouter 2-3 cuillères à soupe. cuillères à soupe de miel. Un remède à la maison doit être pris 3 cuillères à soupe (50 mg) 3 fois par jour une demi-heure avant un repas.

Il est également efficace de mélanger un bouillon d'églantier avec du miel: 400 ml de liquide dans 2 cuillères à soupe de nectar de fleur. Prendre avant les repas deux fois par jour. Dosage - un demi-verre.

Que faire à la maison?

L'arythmie, qui est survenue en raison d'une surcharge nerveuse, de stress éprouvés et d'autres facteurs qui violent le contexte psycho-émotionnel, est stoppée par les méthodes suivantes:

  1. Chaque jour avant le coucher, l'auto-massage est recommandé. Massage de la zone du col Le patient doit être conduit en mouvements circulaires de la paume de la main à l'avant-bras. Pour le meilleur effet, vous pouvez utiliser de l'huile (massage, végétale). S'il est possible de demander de l'aide à une autre personne, il est recommandé de masser le dos du coccyx jusqu'au col. Il n'est pas nécessaire d'utiliser la force, il suffit de caresser légèrement.
  2. La teinture faite sur les racines de valériane a un effet sédatif (calmant), en raison duquel les attaques d'arythmie provoquées par le stress sont arrêtées. Vous pouvez l'acheter dans un magasin ou le faire vous-même en prenant 2 cuillères à soupe. l l'ingrédient principal et versez-les avec de l'alcool. Après 2 semaines d'insistance, buvez 3 fois par jour pendant ½ cuillère à soupe. l mélangé 1: 1 avec de l'eau. Au lieu de teinture, vous pouvez faire une infusion de baie 50 g de racines broyées 400 ml d'eau bouillante. Accepté de manière similaire à la version précédente, mais il n'est pas nécessaire de mélanger avec de l'eau.

Exemples de frais:

  • à pression élevée: 40 g de shake, 20 g de jaune, millepertuis, soucis, 30 g d'alpiniste, fruit de fraise des bois et cataire. 1,5 cuillère à soupe. l les herbes infusent un demi-litre d'eau bouillante, laissez reposer deux heures. Prendre en petites portions trois fois par jour;
  • à pression normale: parties égales de millepertuis, millefeuille, repeshka, thym, mélisse, menthe, inflorescences d'aubépine, de pissenlit et d'onagre. Dans 2 cuillères à soupe. l les matières premières ajoutent dix baies de genièvre et 1 c. racines de valériane. Versez 500 ml d'eau bouillante, réchauffez sur la cuisinière pendant dix minutes. Prendre 100 g après avoir mangé.

Régime et nutrition

La présence de bradycardie chronique dans la plupart des cas ne nécessite pas le respect de régimes stricts dans l'alimentation, mais il est néanmoins nécessaire de respecter certains conseils pour manger. Il est recommandé de manger assez souvent, mais il vaut mieux en petites portions au moins 4 à 5 fois par jour avec un apport calorique quotidien total ne dépassant pas 2200-2500 mille.

En outre, une évolution plus facile de la maladie est favorisée par les produits suivants:

  • pollen d'abeille;
  • lait maternel;
  • graines de lin et huile d'olive;
  • graisse de poisson;
  • algue.

Les aliments cuits à la vapeur doivent être préférés afin de ne pas créer une charge significative sur le travail des organes internes. Dans le régime alimentaire quotidien devrait être présent en quantité suffisante diverses vitamines et minéraux (légumes, fruits), qui amélioreront le fonctionnement du muscle cardiaque et contribueront à la normalisation du cœur.

Que manger avec une bradycardie?

Dans le régime alimentaire des personnes sujettes à la bradycardie et à d'autres pathologies cardiaques, les catégories de produits suivantes doivent être présentes:

  • viande maigre - lapin, poulet, veau;
  • oeufs - leur nombre ne doit pas dépasser 5 pièces par semaine;
  • poisson de mer;
  • huiles végétales - il est très utile d'utiliser de l'olive, du maïs, du tournesol;
  • pain de blé entier;
  • légumes - il est recommandé de les manger frais, mijotés ou cuits à la vapeur;
  • fruits - doivent être consommés frais;
  • produits laitiers fermentés - pas trop gras;
  • céréales - riz, sarrasin, flocons d'avoine;
  • Fruit de mer;
  • des noisettes
  • Pâtes;
  • fruits secs.

Ce que vous devez limiter?

  • aliments frits et gras;
  • préservation;
  • aliments salés (contribuent à une charge importante sur le système cardiovasculaire);
  • les boissons alcoolisées (la consommation d'alcool s'accompagne d'un spasme aigu et assez prononcé des vaisseaux sanguins, mais
  • après une courte période de temps, le processus inverse d'expansion significative de la lumière des artères se produit, qui
  • conduit à une diminution progressive de la pression artérielle et au développement d'une bradycardie cardiaque);
  • produits à base de farine;
  • bonbons (chocolat, sucre);
  • fruits (groseilles, cerises, cerises, canneberges, abricots).

La suralimentation et la famine doivent être évitées, c'est-à-dire que le régime alimentaire doit être équilibré.

La prévention

Pour soulager les symptômes de la bradycardie, il est utile de pratiquer une activité physique modérée. Vous ne pouvez pas vous priver de sports et de promenades au grand air. Cela aidera à garder le corps en bonne forme et à réguler son propre poids. Pour les personnes ayant un pouls faible, des sports tels que:

  • badminton;
  • courir;
  • natation et aquagym;
  • cyclisme;
  • yoga.
  1. La prévention de la bradycardie nécessite la sélection d'une activité physique obligatoire réalisable pour entraîner le muscle cardiaque. Les activités sportives sont mieux effectuées sous la direction d'un entraîneur expérimenté..
  2. De plus, les facteurs affectant le cœur doivent être exclus (tabagisme, alcool, inactivité physique, surcharge pondérale, hypertension artérielle).
  3. La prévention de la bradycardie consiste principalement à éliminer les causes profondes qui contribuent au développement de la maladie. Ne vous auto-méditez pas, car le mauvais choix de médicaments et leur dosage peuvent également provoquer la survenue d'une bradycardie.
  4. Il est recommandé de manger du fer et des noix tous les jours, en particulier les noix sont considérées comme précieuses pour la bradycardie..
  5. Pour que le système circulatoire fonctionne bien, il est recommandé de prendre plus d'eau, ce qui enrichit les cellules avec tout le nécessaire pour un fonctionnement complet. De longues promenades au grand air profitent grandement au cœur et aux autres organes. Cela aide à renforcer le cœur, le stimulant ainsi à fonctionner correctement..
  6. Le diagnostic et l'identification en temps opportun de l'une ou l'autre déviation du travail des organes internes aideront à éviter de nombreuses maladies. Les médecins recommandent fortement de se présenter à l'examen 2 fois par an, même si absolument rien ne dérange.

Il Est Important D'Être Conscient De Vascularite