Microangiopathie cérébrale: qu'est-ce que c'est? Comment est-il traité??

Microangiopathie du cerveau. Ce que c'est? Les troubles cérébraux dus à un mauvais apport sanguin affectent les neurones et l'activité intellectuelle est altérée.Des informations détaillées sont fournies ci-dessous..

Le principe du développement de la maladie

La pathogenèse est basée sur une modification des propriétés sanguines, la probabilité de caillots sanguins, ainsi que la structure des parois des vaisseaux de la tête, augmentent. Cette condition est causée par des facteurs ou des troubles physiologiques qui se produisent avec une diminution du métabolisme. Le cerveau est alimenté en substances bénéfiques par les artères centrales, qui sont affichées à la base par le bas. Ensuite, les vaisseaux se ramifient, pénètrent dans les neurones. Pour cette raison, un changement dans les propriétés de la microcirculation devient la cause de la destruction complexe du corps..

Les composants constitutifs des tissus nerveux sont les neurones et la neuroglie. Ce sont des cellules avec une structure spéciale. Les processus en eux sont pliés en fibres le long desquelles une impulsion nerveuse est transportée. Les neuroglies sont responsables de la fonction du liquide intercellulaire, fournissant des conditions appropriées pour la formation et la propagation d'une impulsion.

La microangiopathie cérébrale du cerveau provoque une privation d'oxygène, ce qui entraîne la mort des neurones. À leur place apparaissent des neuroglies. Ce processus est appelé gliose. À l'état normal, ces éléments façonnés constituent 40% du système nerveux. Les neuroglies ne supportent pas aussi bien les impulsions que les neurones. Pour cette raison, les foyers de gliose aggravent le système nerveux central.

Les causes

Il faut beaucoup de temps pour que les foyers de gliose se développent et que les lumières des vaisseaux sanguins se chevauchent. Par conséquent, la maladie se développe lentement.

La maladie se développe en raison de l'action de ces facteurs:

  • Tabac et alcool.
  • Blessures à la tête.
  • Troubles sanguins épais.
  • Processus infectieux.
  • Problèmes endocriniens, diabète.
  • Problèmes rénaux et hépatiques.
  • Troubles oncologiques.
  • Transformations génétiques de la formation des parois des vaisseaux sanguins.
  • Vieillesse.

La destruction des petits vaisseaux apparaît avec une nécrose tissulaire, un manque de composés protéiques, une perméabilité cellulaire accrue, des dommages aux membranes protectrices des artères et des veines. L'angiopathie des vaisseaux cérébraux se manifeste par la formation de caillots sanguins. La maladie est divisée en 3 sous-catégories.

Amyloïde cérébral - apparaît lorsque des protéines se déposent sur les parois des artères. Caractéristique pour les personnes âgées. La variété lentiulostriar survient souvent chez les enfants. Les médecins disent que c'est une condition normale, mais le bébé doit être sous la surveillance régulière d'un spécialiste.

La forme diabétique se développe progressivement. La variété hypertensive est caractéristique des patients qui souffrent d'hypertension artérielle depuis longtemps. Toutes les formes de la maladie sont caractérisées par une concentration élevée de glycoprotéines. Les parois des capillaires deviennent ensuite plus épaisses. L'intensité du développement des processus métaboliques tout en se détériorant de manière significative.

Image clinique

La manifestation de ces symptômes est due à des troubles circulatoires dans les petits vaisseaux. Pour cette raison, des composants sont produits qui endommagent les tissus cérébraux. Étant donné que le syndrome d'angiopathie cérébrale se produit lentement, les patients ne pensent pas à leur maladie. Par conséquent, les spécialistes rencontrent souvent des formes avancées de la maladie. Les patients ont tellement mal à la tête que les analgésiques n'aident pas.

Bientôt, il y a un syndrome asthéno-névrotique qui se caractérise par: des changements d'humeur constants, de l'insomnie, de la fatigue, une altération des performances. La maladie entraîne souvent une dépression. Aux stades ultérieurs, l'oubli, l'incapacité à se concentrer. La localisation des lésions entraîne des symptômes concomitants:

  • Pire coordination des mouvements.
  • Gouttes de vision.
  • Le diamètre des pupilles change.
  • Une polynévrite végétative apparaît.
  • La thermorégulation s'aggrave.
  • Le patient réagit mal à la douleur.
  • Anévrisme dans les yeux.
  • Nez qui saigne constamment.
  • Douleur en marchant.
  • La peau des pieds s'écaille.
  • Sang dans l'urine.

Forme diabétique de la maladie

La microangiopathie diabétique est une manifestation complexe du diabète. Le danger réside dans le fait que la maladie affecte la résistance des tissus et l'élimination des substances toxiques du corps. Si la maladie n'est pas déterminée en temps opportun et que le patient n'est pas guéri, les artères et les veines deviendront encore plus minces. Il favorise l'hypoxie tissulaire.

Cette forme se caractérise par:

  • Néphropathie Le syndrome survient chez 1/3 des patients diabétiques. Il se caractérise par une insuffisance rénale et un gonflement.
  • L'angiorétinopathie diabétique se manifeste par des lésions vasculaires qui aident à alimenter la rétine en sang.
  • La microangiopathie sur les jambes, contribue aux problèmes d'approvisionnement en sang, la nutrition tissulaire s'aggrave. Plus de dégâts sont causés aux pieds. Parfois, le problème s'étend aux jambes, aux genoux, aux hanches.

Premièrement, les patients éprouvent des douleurs aux jambes et la fatigue s'accélère. Initialement, la douleur survient modérément; à mesure que la maladie progresse, elle devient plus difficile à supporter. Brûlure ou engourdissement dans les jambes. La taille de la cheville augmente. Dans les troubles cliniques complexes, des ulcères se forment sur la peau qui ne guérissent pas longtemps..

Diagnostique

Pour recueillir une anamnèse et un diagnostic, les procédures suivantes sont effectuées: analyses de sang, ECG, EEG, dopplerographie pour identifier les sites difficiles et autres anomalies. Le patient est référé à un ophtalmologiste pour vérifier le fond d'œil pour la vasoconstriction et d'autres anomalies. Les sources de microangiopathie et la complexité de la lésion sont déterminées par de telles mesures: IRM, TDM, résonance nucléaire.

Ces méthodes d'examen vous permettent d'identifier:

  • Sites de parois vasculaires instables.
  • Identification des troubles circulatoires.
  • Sites de développement de la gliose.
  • Hémorragie capillaire.
  • Espace périvasculaire élargi.

Procédures de guérison

La microangiopathie du cerveau est traitée avec des méthodes complexes. Toutes les étapes sont nécessairement suivies par des spécialistes. Tout d'abord, le degré de lésion vasculaire est établi, après quoi des médicaments sont prescrits. Les patients âgés nécessitent une attention accrue, car ils développent la maladie plus rapidement.

Si une microangiopathie est détectée, la pression doit être réduite. L'hypertension chez les patients contribue à une détérioration rapide de la santé. Dans les pharmacies, il existe une sélection insignifiante de médicaments pour réduire la pression artérielle. Avec le développement de la maladie, le patient devra consulter un médecin et ne pas agir à sa seule discrétion.

Un approvisionnement supplémentaire du cerveau en substances utiles est nécessaire. Pour cela, des médicaments nootropes sont utilisés. Un effet positif peut être obtenu à partir de médicaments contenant de l'acide nicotinique. Le plus efficace est le Picammillion.

La réduction des lipides est également pratiquée dans le traitement de la microagniopathie. Pour obtenir cet effet, autorisez les fibrates et les statines. Les médecins prescrivent souvent de la simvastatine.

Une diminution de la quantité d'oxygène dans les neurones affectera l'intensité du développement de la pathologie. Pour que la composition du sang ait un effet bénéfique, vous devez utiliser des antioxydants. Le schéma thérapeutique comprend des anticoagulants. La physiothérapie, les massages réguliers et la natation dans la piscine ont un effet bénéfique sur le corps..

Des situations rares surviennent lorsque le traitement avec des médicaments ne permet pas de restaurer la perméabilité des veines et des artères, pour compenser une déficience circulatoire. Dans de telles situations, l'état du patient nécessite une intervention chirurgicale.

La médecine traditionnelle:

  • Décoctions à base de plantes qui stimulent les processus métaboliques qui améliorent la circulation sanguine. La liste des plantes utiles comprend: le trèfle, la pruche, les frais à base de plantes de la pharmacie.
  • La famine, l'alimentation crue. Perte de poids pour une meilleure santé.

L'utilisation de médicaments peut éliminer les symptômes négatifs, les tissus endommagés par la gliose ne sont pas traités. Si vous ne gérez pas les causes de ces formations, la pathologie ne peut pas être éliminée. Les avantages d'une telle médecine traditionnelle sont durables, mais pas trop visibles. Par conséquent, vous n'avez pas besoin de compter sur l'automédication, vous devrez consulter un médecin dès que possible.

Les interventions chirurgicales sont effectuées dans des situations rares. Les indications de détention sont: difficultés à rétablir la perméabilité des vaisseaux sanguins, problèmes d'approvisionnement en sang. L'hirudothérapie fait référence à des méthodes alternatives pour éliminer la maladie. Un traitement non conventionnel est utilisé depuis longtemps. Aujourd'hui, il est utilisé avec succès pour éliminer de nombreuses maladies..

La sangsue a l'effet suivant sur le corps: thrombolytique, effet régénérateur, analgésique, hypotenseur. Cette méthode de traitement donne un résultat positif, il n'y a aucune contre-indication, elle est sûre.

Les composants actifs contenus dans la salive de sangsue ont un effet général sur le corps, stabilisent la circulation sanguine et le métabolisme, les niveaux de glucose diminuent, stabilisent la microcirculation dans les capillaires. Les patients atteints de pathologie vasculaire doivent subir une hirudothérapie deux fois par an..

Médicaments

Avec une détermination précise de la cause de la pathologie, la microangiopathie du cerveau sera éliminée après la sélection d'une technique thérapeutique. Le pronostic de la maladie est dû à la prévention du développement ultérieur de lésions des artères. Dans le tableau clinique, les médicaments sont largement utilisés pour améliorer la circulation sanguine dans la tête:

  • La pentoxifylline sous forme de comprimés et d'injections est utilisée 2 fois par jour, en commençant par la dose minimale.
  • La cinnarizine détend la paroi artérielle, réduit la quantité de calcium dans les éléments formés. Consommé 3 fois par jour.
  • Halidor améliore le flux sanguin dans les artères de la tête, consommé 3 fois par jour.
  • La nazergoline affecte les récepteurs et les parois vasculaires, stabilise la pression artérielle.

La posologie ne doit être déterminée que par un spécialiste, choisir indépendamment un médicament et rendre un traitement dangereux pour la santé.

Conséquences possibles

La pathologie des capillaires appartient à la liste des maladies graves, nécessite l'utilisation d'une thérapie complexe. Si la thérapie nécessaire n'est pas utilisée, l'état du patient s'aggrave. Les résultats d'un traitement de mauvaise qualité: invalidité, décès.

Le diagnostic préliminaire de la maladie, le site de l'inflammation, la déformation vasculaire peuvent réduire les conséquences de la maladie. Il est impossible d'éliminer complètement les symptômes de la maladie, un traitement adéquat permet de ralentir le développement de la maladie, pour éviter d'éventuelles complications.

Actions préventives

Les patients sont recommandés de telles mesures de prévention:

  • Faire des visites chez le médecin plus souvent, effectuer des procédures.
  • Suivez les directives diététiques.
  • Ne fumez pas, ne buvez pas.
  • Mesurer régulièrement la pression, faire un test sanguin, pour vérifier les niveaux de glucose.
  • Faire du sport. Le plus souvent possible pour être au grand air.

Microangiopathie cérébrale

Le corps humain est conçu de telle manière que les organes et les tissus ont besoin d'oxygène et de divers nutriments. Tout cela est délivré selon les directives des petits et gros vaisseaux avec un flux sanguin. D'innombrables processus métaboliques se produisent dans le cerveau et le cœur, et c'est là que le réseau circulatoire est le plus développé. Pour un certain nombre de raisons, des changements pathologiques apparaissent dans les petits vaisseaux, entraînant une détérioration de leur perméabilité. Cette condition est appelée microangiopathie. La maladie a reçu son nom de la fusion de trois mots: un petit "micro", un vaisseau "angio", une pathologie "pathia".

Description de la maladie

N'importe quel organe peut être la cible de cette maladie, mais la microangiopathie cérébrale est la plus préoccupante. Une activité cérébrale normale n'est pas possible sans oxygène et glucose entrant dans la circulation sanguine. En présence de microangiopathie, une carence chronique de ces substances est observée, ce qui entraîne à son tour le syndrome de "famine", exprimé par une altération du fonctionnement des plus petits vaisseaux du cerveau.

Le résultat d'une diminution de la quantité de sang fournie aux neurones ou d'un arrêt complet de l'approvisionnement en sang est la formation de foyers de gliose, où des commissures ou des «cicatrices» se forment à partir de cellules gliales à croissance rapide. Cette condition commence finalement à menacer la vie humaine..

Causes de la microangiopathie

Les foyers de gliose et les zones d'ischémie n'apparaissent pas en une heure ni même une journée, ils se forment avec le temps. L'impulsion pour l'apparition de la maladie et l'apparition de syndromes peuvent être des facteurs tels que:

  • Mauvaises habitudes.
  • Lésions traumatiques.
  • Maladies sanguines accompagnées d'une pathologie du système de coagulation sanguine.
  • Les maladies endocriniennes, parmi lesquelles le diabète vient en premier.
  • Maladies infectieuses.
  • Dangers de production.
  • Tumeurs malignes.
  • Maladie hypertonique.
  • Pathologie du foie.
  • Maladies du système urinaire.
  • Anomalie génétiquement héréditaire du développement de la paroi vasculaire.
  • Plus de 50 ans.
  • Épuisement général du corps. La pathologie dans les petits vaisseaux ou les capillaires peut se développer en raison d'une nécrose tissulaire, d'un manque de protéines, d'une perméabilité vasculaire accrue, d'un dysfonctionnement de la muqueuse des vaisseaux des vaisseaux. Une microangiopathie thrombotique apparaît en raison d'un colmatage du vaisseau avec un caillot sanguin.

Types de maladies

La microangiopathie du cerveau est divisée en quatre formes:

  • Type amyloïde cérébral de la maladie. Cette forme se forme en réponse à un dépôt pathologique de protéines et apparaît le plus souvent à un âge avancé.
  • Vue lenticulostriaire. Les enfants à risque de cette maladie. Selon les dernières données, la microangiopathie de ce type est une variante de la norme, mais nécessitant une surveillance constante.
  • Forme diabétique de la maladie. Avec la progression du diabète sucré, une augmentation du syndrome cérébral est observée.
  • Le type hypertendu de microangiopathie est caractéristique des patients souffrant d'hypertension.

Dans un cas ou dans l'autre, la production de collagène et de glycoprotéines augmente, ce qui entraîne un épaississement de la membrane capillaire. Le résultat est une diminution de la qualité des processus métaboliques, une détérioration de la nutrition au site des lésions vasculaires, la formation de foyers de gliose.

Symptômes

Les principaux symptômes de la présence de lésions dans le cerveau sont des maux de tête, des troubles de la mémoire, une faiblesse sans cause et une conscience trouble. Cela se produit en raison d'une violation de la circulation sanguine dans les petits vaisseaux, ce qui entraîne la formation d'éléments détruisant la substance blanche..
En raison du développement lent de la maladie, le patient ne se rend pas immédiatement compte que quelque chose ne va pas chez lui, car les symptômes sont absents ou mal exprimés.Par conséquent, dans la plupart des cas, il demande une aide spécialisée hors du temps.

Au début, une personne est très fatiguée lorsqu'elle exécute des activités ordinaires. Ces plaintes s'accompagnent souvent d'un mal de tête résistant aux médicaments..
La présence du syndrome asthéno-névrotique, qui se manifeste sous la forme de:

  • mauvaise humeur;
  • irritabilité;
  • perturbations de sommeil;
  • sentiment constant de faiblesse;
  • dégradation significative des performances.

Souvent, pendant la maladie, il y a un syndrome dépressif. À mesure que la microangiopathie progresse, une personne devient distraite, inattentive et oublieuse, et la capacité de penser empire également. Des symptômes focaux apparaissent, caractérisés par une mauvaise coordination des mouvements, une déficience visuelle, des diamètres de pupille différents à l'extérieur et d'autres réflexes pathologiques.
Selon l'emplacement et la taille des sites de gliose, le patient peut développer un syndrome de polynévrite autonome, dans lequel la température et la sensibilité à la douleur de la peau à différents endroits sont perturbées.
La microangiopathie du cerveau s'accompagne d'un syndrome hémorragique, qui se manifeste par des saignements fréquents du nez ou de l'estomac, une hématurie (sang dans l'urine), ainsi qu'une hémorragie sous-cutanée. Le plus grand danger pour l'homme est l'hémorragie dans le cerveau ou entre les membranes du cerveau.

Diagnostic de la microangiopathie

Avant de poser un diagnostic et de commencer le traitement, il convient de rappeler que des syndromes similaires peuvent être observés avec d'autres maladies, il est donc nécessaire de réaliser une anamnèse, d'identifier les symptômes de la maladie aussi complètement que possible et d'examiner attentivement le patient. A cet effet, des études telles que:

  • analyse sanguine générale;
  • test sanguin biochimique avec détermination du spectre lipidique;
  • test de coagulation sanguine;
  • Électrocardiogramme ECG);
  • l'électroencéphalogramme (EEG);
  • Dopplerographie des vaisseaux sanguins pour détecter leur rétrécissement, leur obstruction et d'autres anomalies.

Le patient doit consulter un ophtalmologiste pour identifier les processus pathologiques dans les vaisseaux du fond d'œil.


Si une microangiopathie est suspectée, l'imagerie par résonance magnétique (IRM), la tomodensitométrie (TDM) ou l'imagerie par résonance magnétique est utilisée pour identifier les foyers et le degré de dommage..
En utilisant ces types d'examens, le tissu cérébral et le système vasculaire sont examinés pour détecter l'insuffisance de la paroi vasculaire, les zones avec une altération de l'approvisionnement en sang, les foyers de gliose, l'expansion de l'espace périvasculaire, ainsi que les hémorragies microscopiques.

Traitement

L'accent est mis sur la thérapie conservatrice, mais il est nécessaire que le traitement soit complet, visant à corriger la maladie à l'origine de la microangiopathie et à éliminer divers syndromes. Dans le diabète sucré, les médicaments sont utilisés pour normaliser les niveaux de glucose. Il est également recommandé de prendre des médicaments dont l'action vise à maintenir la pression artérielle dans la limite d'âge.

En présence de signes de manque d'oxygène, des antihypoxants sont utilisés. La thérapie complexe comprend divers médicaments pour corriger les niveaux de lipides, restaurer la circulation sanguine locale, améliorer la nutrition des tissus cérébraux et l'état des parois vasculaires. Des antioxydants, des agents antiplaquettaires et des agents antiplaquettaires sont également utilisés..

En plus des médicaments traditionnels, le traitement de la microangiopathie peut être complété avec succès par des procédures telles que le massage, la piscine, les exercices de physiothérapie, l'acupuncture et la physiothérapie. Sous leur influence, le bien-être de la personne s'améliore, les symptômes s'estompent et la conductivité dans les foyers de gliose augmente. Si la maladie est déjà en cours d'exécution, pour rétablir l'obstruction vasculaire, vous devez recourir à une intervention chirurgicale.


L'automédication est absolument inacceptable, la posologie du médicament et la durée de l'administration sont déterminées uniquement par le médecin sur la base des informations obtenues à la suite de l'examen.

Pronostic supplémentaire pour la microangiopathie

La microangiopathie du cerveau est une maladie assez grave, et en l'absence de traitement adéquat, une détérioration de l'état est possible, jusqu'à l'invalidité ou la mort. La détection précoce de la maladie, ainsi que la détermination du foyer de la gliose et le degré de dommages aux parois vasculaires, peuvent réduire au minimum les conséquences de la maladie.
Des cas de récupération de la microangiopathie, ainsi que l'élimination complète des foyers de gliose, n'ont pas été enregistrés, mais le patient est tout à fait capable de ralentir seul le développement de la maladie. Il suffit de se conformer strictement aux recommandations d'un spécialiste, de suivre régulièrement un traitement, de prévenir la progression de la maladie sous-jacente et de respecter les principes d'un mode de vie sain.

Macroangiopathie: développement, types, localisation, diagnostic, traitement, pronostic

Auteur: A. Olesya Valeryevna, candidat en sciences médicales, médecin en exercice, professeur d'une université de médecine

La macroangiopathie est comprise comme des changements structurels dans les parois des vaisseaux sanguins de gros et moyen calibre, qui sont basés sur le processus athérosclérotique. Les causes les plus courantes de ce phénomène sont l'hypertension artérielle et le diabète sucré, répandus chez les personnes âgées et les personnes âgées..

L'athérosclérose avec macroangiopathie est généralement systémique, de nature généralisée et est associée à une exposition prolongée de facteurs défavorables à la paroi artérielle - spasmes et dystrophie dus à l'hypertension artérielle, troubles dysmétaboliques du diabète.

Dans le contexte de la macroangiopathie des vaisseaux sanguins du cœur, une ischémie chronique et des crises cardiaques se développent, et le cerveau développe des accidents vasculaires cérébraux et une encéphalopathie dyscirculatoire. Les changements dans les artères des jambes impliquent une ischémie des membres inférieurs et des perturbations trophiques jusqu'à la gangrène, ce qui nécessite l'ablation du membre et entraîne une invalidité.

La macroangiopathie avec l'athérosclérose des grandes artères se développe souvent dans le contexte de l'action combinée des troubles métaboliques endocriniens dans le diabète, l'hypertension artérielle, qui, à son tour, peut être isolée ou secondaire en raison de la néphropathie diabétique, ainsi que d'un excès de poids, ce qui provoque une hypertension artérielle et le diabète en même temps. En bref, les facteurs de risque de macroangiopathie sont souvent combinés, se surchargeant mutuellement et entraînant une progression rapide des troubles trophiques.

Parmi les patients souffrant de macroangiopathie vasculaire, les personnes d'âge mûr et de vieillesse prédominent, ayant les conditions préalables au développement du diabète, de l'hypertension et de l'athérosclérose, du surpoids, des mauvaises habitudes, du stress et de la surcharge nerveuse. Une prédisposition héréditaire à l'athérosclérose n'est pas exclue, puis, dans le contexte de l'hypertension et du diabète antérieurs, les lésions vasculaires se développeront plus rapidement.

Pourquoi la macroangiopathie est-elle si dangereuse, que nous considérons comme une manifestation secondaire du diabète et de l'hypertension ou même de leur complication? Il semblerait que l'athérosclérose étant son substrat morphologique, son évolution ne devrait pas différer de la lésion athérosclérotique primaire des artères en dehors de ces maladies. Cependant, ce n'est pas entièrement vrai, et des complications graves en sont la preuve..

On sait que dans le contexte du diabète et de l'hypertension artérielle, l'athérosclérose progresse plus rapidement, car la paroi vasculaire est beaucoup plus sensible aux dommages dus aux spasmes, à l'imprégnation avec des protéines plasmatiques. en dehors de ces maladies, le principal mécanisme d'athérogenèse est le facteur hémodynamique et la dyslipidémie.

Dans le diabète et l'hypertension, les plaques athérosclérotiques ont tendance à se déposer circulairement, ce qui conduit à une plus grande sténose en moins de temps, de sorte que les troubles vasculaires graves surviennent plus rapidement.

Parmi les complications de la macroangiopathie figurent l'infarctus du myocarde et les accidents vasculaires cérébraux, qui entraînent le nombre de décès dus à des maladies non infectieuses, par conséquent, la macroangiopathie peut être considérée comme un problème médical et social grave nécessitant un diagnostic précoce, une prévention et un traitement rapide.

Le traitement de la macroangiopathie est un processus long et complexe, visant à normaliser le tonus vasculaire et les changements métaboliques, ralentissant la progression du processus athérosclérotique, cependant, les patients doivent être conscients que les plaques qui sont déjà apparues ne se résoudront nulle part, même si elles utilisent les recettes folkloriques les plus complexes, donc, lors de l'identification des facteurs de risque de macroangiopathie, pensez immédiatement aux changements de style de vie, à la nutrition, à la correction médicale compétente de la pathologie existante.

Formes de la maladie


Le syndrome de microangiopathie est un symptôme de nombreuses maladies et peut provoquer une thrombose, une hyalinose et une nécrotisation tissulaire..
Il y a une violation des vaisseaux sanguins en raison d'un apport insuffisant de glucose et d'oxygène, une diminution du taux de circulation sanguine dans les artères du cerveau.

La famine en oxygène affecte le fonctionnement des organes internes, entraîne une altération de la fonction visuelle, affecte les reins, provoque la mort des cellules nerveuses et affecte l'activité cérébrale. En l'absence de traitement en temps opportun, le développement d'une insuffisance rénale, d'une crise cardiaque et d'un accident vasculaire cérébral est possible, la mort n'est pas exclue.

Il existe plusieurs types de microangiopathie:

  1. Diabétique Il se développe en raison de la forte teneur en sucre dans le plasma sanguin. Cela conduit à des dommages aux capillaires et aux petits vaisseaux qui fournissent le sang aux organes internes. Sous l'influence du glucose, les parois vasculaires s'épaississent, la lumière des vaisseaux se rétrécit et la nutrition des cellules est perturbée. Les patients ont une augmentation de la pression et un gonflement sévère.
  2. Cérébral Les changements vasculaires athérosclérotiques et l'hypertension, qui sont inhérents aux personnes âgées, conduisent à une perturbation prolongée de la nutrition du cerveau, où les capillaires sont endommagés. La condition pathologique est difficile à diagnostiquer et peut provoquer la survenue d'un infarctus lacunaire, d'une ischémie et d'une encéphalopathie.
  3. Hypertonique. La perturbation circulatoire se produit dans le contexte d'une augmentation prolongée de la pression.
  4. Lenticulaire Il se trouve plus souvent dans l'enfance et est une caractéristique de la circulation sanguine et non une maladie indépendante. S'il n'y a pas de retard de développement, il ne nécessite aucun traitement, mais nécessite une surveillance constante.

Variétés

Il existe plusieurs types d'une telle maladie (en fonction de la cause de la progression et de la localisation de la lésion):

  • diabétique
  • hypertonique;
  • angiopathie des membres inférieurs et supérieurs;
  • rétine de l'œil;
  • hypotonique;
  • cérébral (cerveau);
  • artérielle (cœur);
  • traumatique;
  • jeune.

Les statistiques médicales sont telles que le plus souvent les patients sont diagnostiqués avec une forme diabétique de la maladie (cela est dû à la prévalence du diabète sucré). Souvent également dans le contexte du diabète, une angiopathie des membres inférieurs se développe. Avec ce type de maladie, on observe un épaississement des parois des vaisseaux et un rétrécissement de la lumière des artères dans les jambes.

Ces processus constituent ensemble un sol favorable à la progression de l'athérosclérose. L'angiopathie diabétique peut affecter non seulement les vaisseaux des membres inférieurs. Il affecte négativement le fonctionnement des reins, de la rétine et du cœur. Si ce type de maladie n'est pas traité pendant une longue période, cela peut entraîner de graves conséquences, dont la plus triste est le handicap..

Angiopathie diabétique des vaisseaux rétiniens

Les raisons de la manifestation d'une angiopathie hypertensive comprennent: une prédisposition génétique, une consommation excessive d'alcool et une hypertension. Une pression élevée affecte négativement la circulation sanguine, ainsi que le travail des organes et systèmes internes en général.

Causes des changements pathologiques


La pathogenèse du syndrome de microangiopathie est un changement pathologique des structures des parois vasculaires et de la densité sanguine.

Les artères centrales qui alimentent la branche cérébrale dans de petits vaisseaux et capillaires, qui forment le système circulatoire périphérique responsable de la nutrition des organes internes. En raison de troubles circulatoires, tous les systèmes du corps sont affectés.

La microangiopathie du cerveau se développe principalement dans le contexte du diabète sucré, des tumeurs oncologiques et d'autres maladies des organes internes, ainsi que dans de telles conditions:

  1. Thrombose. Blocage de la lumière vasculaire par un caillot de sang.
  2. Hyalinose. Violation du processus de métabolisme des protéines, entraînant la destruction des parois vasculaires en raison du dépôt d'hyaline sur celles-ci.
  3. Dysfonction endothéliale entraînant des spasmes vasculaires.
  4. Pathologies vasculaires conduisant à une perméabilité accrue des parois vasculaires. En conséquence, les vaisseaux sont déformés et le plasma quitte les parois.
  5. Nécrose. Un processus pathologique dans lequel les tissus du corps s'atrophient et meurent.

Les causes suivantes peuvent provoquer un syndrome de microangiopathie:

  • facteur d'âge - la pathologie se rencontre souvent dans la vieillesse;
  • blessures à la tête;
  • Stress physique;
  • maladie du rein
  • troubles endocriniens du métabolisme des glucides;
  • dépendance à l'alcool et à la nicotine;
  • maladies infectieuses et virales;
  • prédisposition héréditaire;
  • maladies du sang;
  • l'athérosclérose;
  • empoisonner le corps avec des substances toxiques et chimiques;
  • hypertension.

Prévoir

En l'absence de complications du système nerveux central, le pronostic est généralement favorable.

Les navires sont un système de transport dans le corps humain. L'état général de tous les organes et systèmes en dépend. Les plus petites défaillances (en particulier dans le cerveau) conduisent à des pathologies assez dangereuses, certaines ne peuvent pas être guéries.

Une des plus grandes difficultés sera l'encéphalopathie disciplinaire, qui se caractérise par un ensemble complet de changements morphologiques dans les vaisseaux sanguins du cerveau. À cet égard, il est très important de mettre en œuvre en temps opportun des mesures préventives contre la microangiopathie..

Ceux-ci inclus:

  • Mode de vie actif;
  • Exclusion du régime du sel;
  • Réduire les situations stressantes et le stress physique intense;
  • Se débarrasser des dépendances.

De telles méthodes permettront d'éviter de nombreuses difficultés avec les navires. La maladie ne peut pas être complètement guérie. Dans les organismes des patients jeunes et gravement malades, il est possible de le ralentir considérablement; dans la vieillesse, sa progression se réalise assez rapidement.

En fait, il est impossible d'éliminer complètement les foyers de gliose dans le cerveau, mais il est tout à fait réaliste de ralentir considérablement les processus de gliose tissulaire.

Signes et symptômes caractéristiques

La symptomatologie de la pathologie dépend des maladies concomitantes et de la gravité des dommages au système circulatoire périphérique et central. Au stade initial, les patients ne ressentent aucune manifestation désagréable.

À l'avenir, des symptômes graves apparaissent, qui peuvent se manifester sous la forme de:

  • saignements de nez et d'estomac;
  • troubles de la coordination et de l'équilibre;
  • faiblesse et douleur dans les membres inférieurs;
  • changements de démarche;
  • déficience visuelle;
  • insomnie
  • déficience de mémoire;
  • diminution de la sensibilité tactile et gustative;
  • attaques de maux de tête;
  • démangeaisons et desquamation de la peau des membres inférieurs;
  • perte d'audition;
  • étourdissements et diminution des performances;
  • acouphène.

Si la microangiopathie s'accompagne d'une maladie rénale, les symptômes suivants sont observés:

  • gonflement sévère;
  • douleur dans le lombaire;
  • l'apparition de sang dans l'urine.

L'apparition d'hématomes et d'ecchymoses est caractéristique, des saignements dans les méninges peuvent commencer. Une caractéristique distinctive de la microangiopathie est un syndrome douloureux prononcé qui ne peut pas être soulagé par des analgésiques..

La pathologie entraîne souvent des troubles de la coagulation et le développement d'une insuffisance rénale.

La forme thrombotique du syndrome de microangiopathie est observée chez les patients atteints de tumeurs oncologiques et d'hypertension, chez les femmes enceintes et les enfants, et se caractérise par une périodicité des symptômes qui changent d'intensité en été. Le purpura thrombocytopénique s'accompagne d'exacerbations fréquentes et de signes typiques de la maladie.

Autre manifestation

L'état du patient présente des syndromes principaux caractéristiques:

  • Les patients se plaignent souvent de maux de tête graves qui sont difficiles à résoudre avec des médicaments et accompagnés d'un symptôme vestibulaire..
  • Le syndrome asthéno-névrotique est prononcé: une personne est déprimée, très irritée, sujette à la dépression et en même temps se fatigue rapidement, dort mal, se sent toujours dépassée, fatiguée.
  • Réduction significative de l'invalidité.
  • En fonction de la localisation des foyers de gliose et de leur taille, le patient présente un syndrome de polynévrite autonome: défaillance de la douleur et sensibilité à la température de la peau à divers endroits.
  • Un autre syndrome caractéristique et dangereux est hémorragique. Il se manifeste par des ecchymoses et des ecchymoses et des saignements de nez. Il est dangereux qu'un saignement interne puisse se produire dans l'espace entre les coquilles du cerveau ou dans la substance du cerveau.

L'angiopathie diffuse des vaisseaux sanguins en présence de lésions importantes entraîne une insuffisance cérébrovasculaire. Il y a un décalage entre l'approvisionnement en sang et les besoins du cerveau. L'hypoxie se produit.

Aux stades initiaux de ce type d'angiopathie, le syndrome dit pseudo-neurasthénique se produit. Les symptômes suivants sont observés et surviennent le plus souvent après un surmenage physique ou nerveux:

  1. Évanouissement;
  2. Étourdissements et maux de tête;
  3. Bruit dans les oreilles,
  4. Trouble du sommeil;
  5. Humeur courte et instabilité émotionnelle;
  6. Augmentation de la pression artérielle et de ses sauts brusques.

Pour prévenir les maladies et traiter les manifestations des varices sur les jambes, nos lecteurs recommandent le spray NOVARIKOZ, qui est rempli d'extraits de plantes et d'huiles, donc il ne peut pas être nocif pour la santé et n'a pratiquement aucune contre-indication

  • Maux de tête;
  • Insomnie;
  • Vertiges persistants;
  • Fatigue, léthargie;
  • La tendance aux explosions affectives;
  • La survenue de troubles pulmonaires pyramidaux (mouvements involontaires);
  • Violation des réflexes tendineux;
  • Crises vasculaires, caractérisées par des manifestations paroxystiques.

Les dernières étapes de l'angiopathie cérébrale sont caractérisées par le fait que les maux de tête sont complétés par des nausées et des vomissements, un épuisement mental et une détérioration progressive de l'attention et de la mémoire. Dans le contexte d'un apport sanguin insuffisant au cerveau, il y a une diminution générale de l'intelligence ou un rétrécissement du cercle d'intérêts.

C'est important! La maladie se caractérise par des manifestations désagréables telles que la perturbation de la vessie et des intestins, des pleurs, des rires violents et des mouvements incontrôlés. Dans cette condition, la probabilité d'un accident vasculaire cérébral d'apoplexie augmente considérablement.

- distraction et pertes de mémoire;

- troubles de la vision et modification de la taille des élèves;

- saignement du nez et de l'intérieur de l'estomac;

- violation de la coordination du mouvement.

Tout cela est le résultat d'une altération du flux sanguin dans le tissu cérébral..

D'autres manifestations cliniques sont causées par des hémorragies lobaires, des crises cardiaques corticales mineures, une ischémie transitoire du cortex cérébral.

Les symptômes neurologiques et cognitifs suivants se produisent:

  • La présence d'une faiblesse musculaire, localisée dans les membres;
  • Déficience visuelle;
  • Engourdissement périodique des bras et des jambes;
  • Retard mental
  • Paresthésie (brûlure, picotements spontanés, sensation de "chair de poule");
  • La présence de crises d'épilepsie;
  • Violation des fonctions exécutives.

Méthodes de diagnostic

Le diagnostic du syndrome commence par la collecte d'informations, qui tiennent compte de l'âge du patient, de ses plaintes, des maladies antérieures et connexes..

La prochaine étape sera la nomination de la biochimie sanguine, un test sanguin clinique général et une étude sur le taux de coagulation.

On examine le système vasculaire, leur degré de perméabilité, la présence de congestion, la composition du sang est étudiée.

Pour clarifier le diagnostic, de telles études sont réalisées:

  • dopplerographie;
  • électroencéphalographie;
  • Tomodensitométrie;
  • IRM
  • si nécessaire, consultez un ophtalmologiste.

La TDM et l'IRM aident à détecter les foyers de gliose, à évaluer la taille des dommages aux vaisseaux sanguins et aux capillaires, à détecter les sites d'expansion dans les vaisseaux.

Traitement et pronostic

Le syndrome de microangiopathie nécessite une thérapie complexe.

Le traitement comprend la prise de tels médicaments:

  • antihypoxants - médicaments qui éliminent les symptômes de la privation d'oxygène du cerveau (Emoxipin);
  • médicaments pour soulager la pression;
  • Médicaments nootropes qui améliorent la nutrition des cellules cérébrales (cérébrolysine, piracétam);
  • restaurateurs de la circulation sanguine (acide nicotinique);
  • les statines qui abaissent le contenu des cellules lipidiques (simvastatine, atorvastatine);
  • médicaments hypoglycémiants, si la maladie s'est développée dans le contexte du diabète;
  • complexes de vitamines contenant de l'acide lipoïque, du sélénium, des vitamines B et de la vitamine E;
  • analgésiques pour éliminer la douleur;
  • angioprotecteurs, restauration des parois des vaisseaux sanguins.

Les causes

Le syndrome de microangiopathie peut survenir pour 4 raisons principales:

  • Fibrose. Pathologie irréversible, caractérisée par la destruction des cellules endothéliales vasculaires. Les processus inflammatoires provoquent le remplacement des capillaires par du tissu fibreux.
  • Thrombose. L'ischémie se développe en raison du blocage de la lumière vasculaire par un caillot de sang.
  • Nécrose. Mort cellulaire irréversible.
  • Hyalinose. La pathologie est caractérisée par le dépôt de protéines hyalines sur les parois des capillaires du cerveau. Selon un schéma similaire, une microangiopathie cérébrale se développe en raison de l'accumulation d'amyloïde sur l'endothélium. Le dépôt de protéines est courant chez les personnes souffrant d'hypertension et d'athérosclérose..

Les conditions suivantes peuvent provoquer le développement d'un processus pathologique ou aggraver une maladie existante:

  • infections graves;
  • trouble de saignement;
  • mauvaises habitudes;
  • âge après 50 ans;
  • pathologie cardiovasculaire;
  • maladies génétiques dans lesquelles il y a une violation du tonus vasculaire;
  • blessures à la tête;
  • stress, effort physique constant;
  • dommages endocriniens.

L'ischémie progresse lentement sur plusieurs années. Par conséquent, si une image symptomatique de la maladie apparaît, consultez votre médecin. Le spécialiste expliquera ce qu'est la microangiopathie cérébrale et prescrira un traitement en fonction du type de pathologie..

Antécédents du patient

L'angiopathie amyloïde cérébrale peut être asymptomatique, les manifestations les plus courantes de la pathologie sont les signes et les conséquences d'une hémorragie intracrânienne, ainsi que la démence (démence).

Selon l'étendue et l'emplacement de l'hémorragie qui s'est produite, les symptômes peuvent aller d'un malaise temporaire au coma. En règle générale, ces épisodes chez un patient sont répétés. Le symptôme le plus courant de l'apparition de la maladie est un mal de tête (60 - 70%), dont l'emplacement dépend du site de formation de l'hématome (hémorragie).

Manifestations de démence

Les troubles cognitifs, tels que la diminution de la mémoire, l'activité mentale et d'autres capacités cognitives, progressent rapidement chez certains patients, ce qui entraîne une démence sévère (mauvaise adaptation dans la vie quotidienne) au cours de plusieurs années. Avec une autre option, la progression des troubles mentaux devient lente, ce qui a été observé récemment.

Cette symptomatologie est associée à de petites hémorragies (pétéchiales) dans les structures corticales du cerveau. Parfois, ils sont le précurseur d'une hémorragie plus importante et plus grave. Faiblesse musculaire, paresthésie (brûlure, picotements), engourdissement, en règle générale, apparaissent dans les membres et se propagent aux parties adjacentes du corps en 2 à 10 minutes.

Formes de microangiopathie

Il existe 4 principaux types de pathologie:

  • Macroangiopathie hypertensive. L'hypertension artérielle peut déclencher des changements athérosclérotiques dans les artères cérébrales..
  • Forme lenticulaire. Il n'est caractéristique que des nouveau-nés et des nourrissons.
  • Microangiopathie cérébrale du cerveau. Dans la plupart des cas, il est observé chez les personnes âgées. Les changements de dégradation dus au vieillissement naturel du corps provoquent le dépôt de protéines à l'intérieur des capillaires.
  • Forme diabétique de la maladie.

Chaque type de pathologie affecte négativement l'apport sanguin aux neurones. Les parois des capillaires deviennent moins élastiques et minces.

Cérébral

Le groupe à risque comprend les personnes de 55 à 60 ans atteintes de la maladie d'Alzheimer, d'hypertension artérielle et de cholestérol sérique élevé. Les changements athérosclérotiques liés à l'âge provoquent un dépôt sur les parois minces des capillaires cérébraux de la structure protéique et polysaccharidique - amyloïde. La protéine et les plaques de cholestérol ferment progressivement la lumière du vaisseau, provoquant une ischémie avec nécrose tissulaire ultérieure.

La microangiopathie cérébrale est difficile à diagnostiquer et à traiter.

Hypertonique

Des foyers d'ischémie peuvent apparaître à la suite d'une hypertension. Dans ce cas, vous devez surveiller l'état du corps et prendre des médicaments antihypertenseurs à temps. Dans une telle situation, le corps commence à produire du collagène et des glycoprotéines, qui épaississent les parois capillaires. En conséquence, le taux métabolique diminue, les neurones cessent de recevoir la quantité nécessaire de nutriments.

Lenticulaire

Comparée à d'autres microangiopathies cérébrales, la forme lenticulostriaire n'appartient pas à des processus pathologiques. Les médecins classent l'anomalie comme un nouveau type d'approvisionnement en sang tissulaire. L'enfant est surveillé en permanence. S'il ne prend pas de retard dans le développement physique et mental, aucun traitement n'est requis.

Diabétique

Le diabète sucré provoque souvent des dommages aux parois capillaires, un épaississement des artères et la destruction des vaisseaux veineux. L'augmentation de la concentration plasmatique de glucose provoque des changements négatifs non seulement dans les vaisseaux du cerveau, mais aussi dans les organes internes.

Classification

Dans la pratique médicale, une typification généralisée des types de processus est utilisée. Elle repose sur un seul critère: la localisation de la violation plus son origine..

En conséquence, ces types sont distingués:

  • Type juvénile. Comme son nom l'indique, il se développe chez les jeunes. Années - de 13 à 18 ans, maximum 20. Dans le même temps, les représentants du sexe fort souffrent principalement, le rapport avec les filles est presque 3: 1.

Apparemment, cela est dû à une plus grande instabilité du fond hormonal. Les raisons ne sont pas complètement claires, il est supposé que tout le blâme pour la restructuration du corps en cours de puberté (puberté).

Environ 70% des patients sont éliminés indépendamment, sans correction, dans d'autres situations, une aide est requise. La question est décidée à la discrétion du spécialiste après avoir passé un diagnostic approfondi.

  • Traumatique. Il se développe à la suite de dommages à la paroi d'un navire.

Cela comprend non seulement l'influence brute d'un facteur externe avec des ecchymoses, des fractures et autres, mais aussi l'opération effectuée, le cathétérisme, en particulier la négligence.

Une caractéristique de ce type de trouble est également la probabilité accrue de caillots sanguins, de caillots sanguins, qui peuvent obstruer le lit vasculaire et conduire à la gangrène ou à la mort..

  • Hypertonique. Le résultat est le cours de l'hypertension artérielle.

Elle survient chez presque tous les patients souffrant d'hypertension, mais à des degrés divers. Fondamentalement, ce sont des changements subtils des membres inférieurs, du cerveau et du fond d'œil.

Il est logique de subir des examens préventifs réguliers. Lors de la surveillance de la pression, le problème est progressivement éliminé, un traitement spécial est requis dans les cas extrêmes, si le processus est en cours.

  • Variété hypotonique. Curieusement, mais le ton vasculaire change avec une pression artérielle basse. Certes, dans ce cas, le processus se déroule plus lentement. Néanmoins, des changements soudains de l'indicateur du tonomètre comportent un énorme danger et peuvent entraîner la destruction des artères et des saignements. Comment cela se termine est difficile à dire.
  • Type diabétique. Elle est l'angiopathie métabolique, l'une des variétés de ce type. Formé à la suite de troubles métaboliques. Les processus affectent l'état des artères des membres inférieurs, des vaisseaux coronaires et autres, car tout le corps souffre immédiatement.

La seule façon d'éviter les complications est de normaliser le système endocrinien.

  • L'angiopathie cérébrale est une lésion des vaisseaux cérébraux de différents calibres: des veines et des artères aux capillaires. L'ensemble du réseau souffre, ce qui rend l'État extrêmement dangereux. Peut-être mort spontanée des fibres nerveuses, accident vasculaire cérébral avec développement d'un déficit neurologique sévère. Cette espèce est souvent trouvée..
  • Angiopathie vasculaire des membres inférieurs. Accompagné d'une violation du tissu trophique des jambes, du développement rapide de la stagnation, à long terme voire des mois, d'une catastrophe avec la mort des tissus, de la gangrène et de la nécessité d'une intervention chirurgicale sérieuse.
  • Angiopathie amyloïde. Un autre type métabolique. Une caractéristique est le dépôt de la même protéine sur les parois des vaisseaux sanguins. C'est extrêmement rare, mais mal guéri.
  • Perturbation des structures rétiniennes. La rétinopathie est détectée à la fois dans le diabète et dans l'hypertension. Dans le premier cas, de nouvelles structures imparfaites se développent, qui sont fragiles, sont détruites seules et entraînent des saignements. Dans le second, les artères se rétrécissent, ce qui rend impossible une nutrition adéquate de la partie périphérique de la rétine. D'où les processus dystrophiques.
  • Type coronaire. Une caractéristique distinctive est une violation de la nutrition normale du cœur. Tôt ou tard, cela devient la cause d'une crise cardiaque massive. Avec un traitement approprié d'un résultat déplorable, il est possible d'éviter dans la plupart des cas.

La classification est d'une importance pratique clé, à la fois en termes de sélection de tactiques diagnostiques et du point de vue du développement d'une stratégie thérapeutique à long terme.

Symptômes

Au stade initial, le processus progressif d'accident vasculaire cérébral est asymptomatique. Il n'y a aucun signe de microangiopathie, donc le patient ne cherche pas d'aide médicale.

À ce stade, le corps essaie d'éliminer les zones ischémiques par lui-même - les vaisseaux collatéraux à proximité assument la fonction des capillaires affectés et commencent à nourrir les neurones souffrant d'une carence en oxygène. Mais au fil du temps, le nombre de tissus morts augmente, les artères cérébrales ne peuvent pas faire face à la tâche, qui se caractérise par l'apparition des premiers symptômes:

  • syndrome de douleur aiguë - une personne ressent une douleur intense dans la tête, qui n'est pas arrêtée par les analgésiques;
  • des troubles de l'appareil vestibulaire se manifestent: vertiges, démarche incertaine, un trouble de la coordination des mouvements se produit;
  • encéphalopathie;
  • troubles du sommeil: insomnie la nuit, somnolence et fatigue chronique pendant la journée, diminution des performances, faiblesse musculaire;
  • état dépressif, perte de contrôle psycho-émotionnel comme signes de syndrome asthéno-névrotique;
  • trouble de la coagulation: le saignement entraîne des ecchymoses dans tout le corps, augmente le risque d'accident vasculaire cérébral hémorragique;
  • l'apparition des symptômes dépend strictement de la zone de localisation du processus pathologique;
  • signes de changements nécrotiques: perte soudaine de conscience, troubles de la mémoire, engourdissement de la moitié du corps, paralysie.

Diagnostique

L'image symptomatique est similaire à d'autres maladies du système circulatoire. Par conséquent, en plus de recueillir une anamnèse et des plaintes de patients, le médecin doit prescrire des études de laboratoire et instrumentales supplémentaires:

  • tests sanguins biochimiques et généraux, test de coagulation;
  • IRM ou TDM pour détecter la gliose, déterminer la taille de la lésion et sa localisation;
  • encéphalogramme;
  • si nécessaire, angiographie avec un agent de contraste;
  • examen d'ophtalmologiste pour examen du fond d'œil.

Les études instrumentales permettent d'évaluer l'état des vaisseaux sanguins, de détecter les cellules de la gliose et la présence d'hémorragies.

Groupe de risque

Les catégories de citoyens suivantes sont à risque de vasopathie:

  • Les diabétiques
  • les personnes souffrant d'hypertension;
  • les personnes en âge de la retraite;
  • les jeunes de 14 à 19 ans;
  • les amateurs de nourriture trop salée;
  • personnes sédentaires.

Si des signes primaires d'angiopathie sont détectés, un rendez-vous avec un hématologue ou un chirurgien vasculaire est requis. Un traitement rapide aidera à éviter une détérioration..

Le matériel a été préparé spécifiquement pour le site venaprof.ru édité par la pharmacienne Alexandrova M.N..

Traitement

Dans la plupart des cas, un traitement médicamenteux est effectué. La chirurgie n'est indiquée que pour les lésions cérébrales étendues..

Chirurgie

Un traitement chirurgical n'est nécessaire que si les vaisseaux collatéraux sont incapables de compenser le manque de circulation sanguine. La chirurgie est possible avec des médicaments inefficaces.

Thérapie conservatrice

La pharmacothérapie est axée sur la lutte contre la maladie sous-jacente:

  • Diabète;
  • infection;
  • hypertension artérielle;
  • blessures.

Les posologies et le cours de la pharmacothérapie sont déterminés par le médecin traitant individuellement pour chaque patient, en fonction de la forme de la pathologie et de sa gravité.

  • Avec le diabète, le type d'insuline et un certain nombre d'agents hypoglycémiques sont sélectionnés.
  • En cas d'hypertension, il est recommandé de traiter la microangiopathie avec des statines, des médicaments antihypertenseurs et des agents qui abaissent le cholestérol sérique. Les patients sous haute pression ont besoin d'une alimentation riche en fibres et en exercice léger.
  • La forme cérébrale nécessite une thérapie avec des médicaments nootropes, des complexes multivitaminiques et de l'acide nicotinique.

Pour améliorer l'efficacité du traitement conservateur, la physiothérapie, le massage de la tête et les sports sont prescrits..

Danger de maladie

Les foyers de gliose les plus dangereux sont les zones touchées, dont les neurones cérébraux sont remplacés par des cellules gliales. Dans les vaisseaux capillaires avec de telles zones, la probabilité de rupture augmente..

Un capillaire éclaté peut entraîner une hémorragie dans la substance du cerveau ou une compression des tissus mous lors de l'écoulement du sang dans l'espace entre le crâne et l'organe du système nerveux central. Avec le développement des saignements, l'AVC commence à progresser. Risque accru de décès.

À ce stade, la pathologie était appelée microangiopathie circulatoire, caractérisée par les manifestations cliniques suivantes:

  • Diminution des fonctions cognitives. Le patient commence à avoir des troubles de la mémoire, des troubles de la concentration et des problèmes de processus mentaux apparaissent. Le patient effectue à peine les calculs arithmétiques initiaux. Peut-être le développement de la démence.
  • Trouble affectif. Il y a des violations du contrôle émotionnel. Le patient réagit violemment aux changements mineurs du monde qui l'entoure, son humeur s'améliore et tombe soudainement.
  • Troubles pseudobulbaires. Progressivement, il devient difficile de manger, la voix devient grossière, la parole ralentit. Le patient a un fort désir de rire ou de pleurer, quel que soit l'état psychologique.
  • Troubles moteurs. Il y a des tremblements des extrémités, des troubles de la motricité fine.
  • Dommages au cervelet, responsable de la coordination des mouvements. Dans une telle situation, une personne est privée de la capacité de se déplacer normalement. Les mouvements deviennent irréguliers, inhibés. Le patient parle rapidement, saccadé et trébuchant. Parallèlement aux troubles cérébelleux, des troubles de l'appareil vestibulaire apparaissent, ce qui entraîne une augmentation de la pression artérielle et des réflexes de vomissement.

Aux stades ultérieurs, une maladie évolutive provoque une violation des principaux réflexes. Le patient cesse de contrôler la miction, une incontinence fécale apparaît. La détérioration de la condition physique augmente la probabilité de blessure. Le patient a besoin d'une surveillance continue.

L'angiopathie cérébrale est une maladie vasculaire qui, pour diverses raisons, provoque leur tonus, ce qui fait que les cellules cérébrales n'apportent plus de sang. Il s'agit d'une pathologie très grave pouvant entraîner une hémorragie et même la mort. Dans certains cas, il peut s'agir d'une maladie telle que la microangiopathie du cerveau. Ce que c'est? Dans ce cas, le fonctionnement des capillaires microscopiques est perturbé. Considérez cette maladie plus en détail..

Comment éviter de graves problèmes d'angiopathie cérébrale

L'angiopathie cérébrale est une maladie vasculaire dans laquelle, pour un certain nombre de raisons, il y a une violation de leur tonus et, par conséquent, une diminution de l'apport sanguin aux cellules cérébrales. Il s'agit d'une maladie très grave qui peut entraîner une hémorragie et même la mort. Si de grosses veines et artères sont atteintes, elles parlent de macroangiopathie. Bien que la microangiopathie cérébrale soit beaucoup plus courante lorsque les capillaires microscopiques sont perturbés.

Les causes de la maladie

Avec l'angiopathie, les nerfs, qui doivent transmettre un signal aux vaisseaux sur la nécessité d'un changement de ton, cessent de le faire. En conséquence, l'approvisionnement en sang est perturbé et, s'il n'est pas traité, des changements irréversibles dans les tissus se produisent. Pour guérir l'angiopathie des vaisseaux sanguins. vous devez savoir pourquoi les changements dans le système nerveux.

Les causes suivantes de la maladie sont distinguées:

  • l'athérosclérose;
  • blessures à la tête;
  • Diabète;
  • troubles congénitaux de la structure des vaisseaux sanguins chez les enfants;
  • dystonie végétovasculaire;
  • âge avancé;
  • mauvaises habitudes et intoxication du corps;
  • maladies du sang.

Chacune de ces causes a son effet sur le tonus des veines, mais le résultat est toujours le même: les parois perdent leur élasticité et éclatent, ce qui entraîne diverses hémorragies. De plus, l'organe ou le tissu qui était alimenté en oxygène par ce vaisseau cesse de recevoir de la nutrition et meurt. hémorragie sous-arachnoïdienne dans le cerveau

La microangiopathie cérébrale, accompagnée de lésions des petits vaisseaux sanguins et de leurs branches dans le cerveau, est divisée en deux types, dont l'un se caractérise par un épaississement des parois des artères à caractère hyalin, et l'autre par un épaississement des parois des capillaires. Dans les premier et deuxième cas, la microangiopathie du cerveau est considérée comme le résultat d'une insuffisance chronique de l'apport sanguin au cerveau et entraîne de graves dommages à sa substance blanche - l'accumulation de fibres nerveuses quittant les neurones qui forment les voies. À son tour, un dysfonctionnement du cerveau provoque le développement de:

  • Infarctus lacunaire (ou accident vasculaire cérébral) - une condition qui se produit dans le contexte de l'occlusion d'une des branches pénétrantes des vaisseaux cérébraux;
  • Maladies cérébrales non inflammatoires (encéphalopathies) caractérisées par des lésions cérébrales diffuses.

Caractéristique de pathologie

Beaucoup ont entendu et certains sont même tombés sur une maladie telle que la microangiopathie du cerveau. Ce que c'est? Il s'agit d'un processus pathologique qui affecte les capillaires et les petits vaisseaux, acquérant une forme chronique. Dans le cerveau, la circulation sanguine est perturbée. L'oxygène et le glucose étant responsables du flux sanguin normal, une pénurie prolongée de ces substances entraîne une perturbation du fonctionnement des petits vaisseaux du cerveau.

Étiologie

La microangiopathie est principalement causée par un trouble métabolique dans lequel se produisent une hypoxie tissulaire, un dysfonctionnement endothélial vasculaire, un vasospasme, une adhérence plaquettaire et une activation du système rénine-angiotensine..
Maladies dans lesquelles se développe une microangiopathie:

  • Infection aiguë - rubéole, rougeole,
  • Blessures,
  • Néoplasmes malins,
  • Endocrinopathie - diabète,
  • Pathologie hépatique et rénale,
  • Intoxication,
  • Syndrome immunodéficitaire acquis,
  • Dystonie d'origine génétique,
  • Maladies hématologiques.

Les facteurs contribuant au développement de la pathologie comprennent: le tabagisme et l'alcoolisme, l'épuisement général, l'hypertension, la vieillesse, les risques professionnels.

La microangiopathie du cerveau est une conséquence de la thrombose, de la nécrose, de la prolifération de l'endothélium, de l'hyalinose, des fibrinoïdes, de l'anévrisme capillaire, de l'expansion des veinules et d'autres processus pathologiques qui se produisent dans le corps humain avec une maladie particulière.

Les causes de la maladie

Le développement de la microangiopathie se produit dans le contexte d'autres maladies. Il peut s'agir de diabète, d'oncologie, de pathologie hépatique, d'hémolyse.

Les principales raisons sont les suivantes:

  • infections virales (rougeole, rubéole);
  • les pathologies qui contribuent aux dommages sanguins;
  • Diabète;
  • hypertension;
  • âge avancé;
  • pathologies héréditaires à l'origine du tonus vasculaire;
  • blessures diverses;
  • intoxication grave;
  • abus des habitudes.

Le plus souvent, la pathologie se développe à la suite des processus suivants:

  • Nécrose - mort des tissus et cellules du corps.
  • La hyalinose est un manque de protéines au milieu du dépôt d'hyaline.
  • Augmentation de la perméabilité vasculaire. En conséquence, les fibres et les éléments structurels du tissu conjonctif subissent des changements irréversibles..
  • Thrombose, caractérisée par la formation d'un caillot sanguin dans la lumière du vaisseau, entraînant une altération du flux sanguin.
  • Dysfonctionnement endothélial vasculaire, qui conduit à leur spasme. Dans cette condition, la production d'antithrombine, la prostacycline diminue, la concentration de thromboxane augmente.

Facteurs prédisposants

Les facteurs qui provoquent la microangiopathie cérébrale sont:

  • Anomalies dues à une prédisposition génétique associée à la structure des parois des vaisseaux sanguins;
  • Fumer, boire de l'alcool;
  • Pathologie avec coagulation sanguine;
  • Blessures reçues une fois;
  • Infections virales qui affectent les vaisseaux sanguins;
  • Maladies du système endocrinien, y compris le diabète;
  • Hypertension et autres maladies cardiovasculaires;
  • L'effet des toxines sur le corps;
  • Vieillesse.

L'angiopathie des vaisseaux cérébraux est une maladie dont l'essence est de réduire le tonus vasculaire, à la suite de quoi la structure et la fonction de leurs parois sont perturbées.

On distingue plusieurs formes d'angiopathie, parmi lesquelles:

  • angiopathie diabétique;
  • angiopathie à la suite d'une hypertension artérielle ou d'une hypotension;
  • angiopathie des bras et des jambes;
  • angiopathie rétinienne;
  • angiopathie artérielle;
  • forme traumatique de la maladie;
  • angiopathie cérébrale.

Parmi les facteurs pouvant devenir les causes du développement de l'angiopathie, on distingue les suivants:

  • Blessures traumatiques;
  • Ostéochondrose cervicale;
  • Fumeur;
  • Augmentation de la pression intracrânienne;
  • Maladies du sang
  • Violations de la régulation nerveuse, responsable du ton des parois des vaisseaux sanguins;
  • Conditions de travail défavorables;
  • Âge avancé;
  • Diabète;
  • Intoxication du corps;
  • Hypertension artérielle;
  • Caractéristiques congénitales de la structure des parois des vaisseaux sanguins.

La structure la plus importante de l'œil - la rétine - réagit rapidement aux moindres perturbations du système d'approvisionnement en sang. L'angiopathie n'est pas une maladie indépendante, elle sert de signal d'une maladie dans laquelle il y a un effet négatif sur les vaisseaux oculaires.

La base du processus pathologique dans les vaisseaux est un trouble de la neurorégulation, entraînant une violation du tonus vasculaire, une parésie et des spasmes de micro et parfois de macrovaisseaux. Il peut y avoir de nombreuses raisons pour le développement de troubles neurorégulateurs.

Les principaux facteurs de risque de toutes les formes d'angiopathie:

  • caractéristiques congénitales des parois des vaisseaux sanguins;
  • maladies du système hématopoïétique;
  • Troubles métaboliques;
  • intoxication;
  • blessures traumatiques;
  • en surpoids;
  • âge avancé;
  • la présence de mauvaises habitudes;
  • mode de vie passif.

Signes caractéristiques de la microangiopathie

Les manifestations cliniques de la maladie dépendent des spécificités des organes et des tissus, dont les dommages se sont produits sous l'influence de certains facteurs externes. Les patients se plaignent le plus souvent de douleurs et de brûlures dans les jambes, d'une diminution de la vision, de saignements de l'estomac et du nez, du développement d'une claudication intermittente, d'une peau sèche des pieds, d'une hémoptysie.

Ainsi, les signes de microangiopathie suivants sont distingués:

  • l'intégrité des petits navires est violée;
  • une insuffisance rénale se développe;
  • les globules rouges sont endommagés;
  • le processus de coagulation sanguine est perturbé;
  • il y a une forte probabilité d'hémorragie sous-cutanée.

Clinique

L'angiopathie du premier degré peut être asymptomatique et dans de tels cas, de petits changements dans la rétine peuvent être déterminés, ce qui doit conduire à une explication de la cause du développement de l'état pathologique.

Plaintes typiques avec angiopathie:

  • Vision détériorée (le patient voit des images floues).
  • Avant que les yeux ne commencent à "scintiller les étoiles".
  • La perception des couleurs est également altérée.

D'autres symptômes sont associés à des dommages aux vaisseaux des organes internes et des membres inférieurs:

  • Les jambes peuvent ressentir de la douleur..
  • Des conditions convulsives se développent.
  • Pendant l'exercice, une claudication intermittente se produit souvent.
  • Sensations de pieds et de picotements dans les pieds et les mains.
  • Des saignements de nez mineurs peuvent se développer, du sang dans les selles et de l'urine est souvent déterminé.

La microangiopathie thrombotique est un signe caractéristique de dystrophie tissulaire et de microthrombose, qui se manifeste par une érosion cutanée et des ulcères.

La définition clinique d'un trouble de la circulation sanguine doit nécessairement être complétée par des études de laboratoire et instrumentales, qui permettront de poser un diagnostic plus précis et de prescrire un traitement efficace..

Symptômes de la maladie

La microangiopathie du cerveau présente les symptômes suivants: le patient commence à se plaindre d'un trouble de la mémoire, d'une conscience trouble, d'une faiblesse déraisonnable et de maux de tête. Ils apparaissent en raison du fait que dans les capillaires du cerveau, il y a une violation de la circulation sanguine. Les dommages qui en résultent aux parois des petits vaisseaux activent les processus oxydatifs des lipides, des radicaux libres se forment, qui affectent de manière destructrice les cellules du cerveau.

Au fur et à mesure que la maladie se développe, le patient devient inattentif et oublieux. Il a une démarche tremblante, un trouble de la convergence, le diamètre des pupilles devient différent et ses fonctions visuelles se détériorent. De plus, saignements fréquents du nez et de l'estomac, inconfort dans les jambes au repos, sécheresse et desquamation de la peau des pieds, caillots sanguins dans l'urine.

Symptomatologie

Les signes et le traitement de la macroangiopathie hypertensive dépendent des principaux facteurs d'apparition de la maladie, de l'état des vaisseaux en général. Types importants de navires endommagés. Si la maladie affecte les membres, la personne ressent alors une douleur, un inconfort, un gonflement et un bleuissement de la peau. Peut-être même le développement de la gangrène si les vaisseaux se bouchent. Avec la macroangiopathie, le patient boite parfois et la démarche change.

Si la maladie affecte le cerveau, des accidents vasculaires cérébraux et des attaques ischémiques se produisent, dont le cerveau souffre. En règle générale, ces patients sont tourmentés par des maux de tête persistants, une perte de mémoire, des étourdissements, jusqu'à des évanouissements, des chutes de pression et un assombrissement des yeux. Il est important de savoir que ce sont des signes de macroangiopathie hypertensive.

Si la maladie affecte les vaisseaux cardiaques, plus tard, une ischémie et une crise cardiaque peuvent se développer. Une personne est essoufflée par tout effort physique, elle souffre de douleurs constantes dans le dos et la poitrine, elle se sent fatiguée et brisée. Les signes de la maladie s'aggravent si le patient ne prend aucune mesure pour guérir. Le développement ultérieur de la macroangiopathie des vaisseaux sanguins du cœur menace l'infarctus du myocarde, une douleur intense et une intolérance à l'effort physique.

Si l'angiopathie affecte les reins, la guérison est presque impossible. Les reins commencent à souffrir d'œdème, ce qui aggrave les processus électroniques et hydriques qu'ils contiennent. En conséquence, une insuffisance rénale se développe. Nous avons donc appris ce qu'est la macroangiopathie hypertonique, les signes (symptômes) de cette maladie. Comment l'identifier et comment?

DÉTAILS: Pilules pour le cerveau et la mémoire pour les adultes et les enfants: médicaments efficaces

Diagnostique

En cas de suspicion de pathologie cérébrale, il est important de diagnostiquer où se situent les foyers de microangiopathie et quel est le degré de dommage aux parois des vaisseaux. Pour ce faire, utilisez les méthodes de diagnostic suivantes:

  • IRM du cerveau;
  • résonance magnétique nucléaire;
  • dopplerographie échographique.

Pour obtenir autant d'informations que possible, utilisez une procédure aussi sûre pour le corps humain qu'une IRM du cerveau, dont le prix mord un peu. Cette méthode de diagnostic est considérée comme la plus populaire. Il vous permet d'identifier les signes de la maladie, tels que l'atrophie cérébrale, la leucoaraïose, l'expansion des espaces périvasculaires, l'hémorragie microscopique, l'infarctus lacunaire. L'IRM cérébrale, dont le prix dépend de la quantité de produit de contraste utilisé, permet de poser un diagnostic correct. Si le patient pèse moins de 69 kg, ce chiffre est de 2700 roubles, de 70 à 99 kg - 3200 roubles, de 100 kg et plus - 4400 roubles.

La méthode de résonance nucléaire magnétique permet l'étude du tissu cérébral et du réseau vasculaire. Dans ce cas, les signes d'hypoplasie artérielle sont clairement visibles. Foyers de crises cardiaques facilement visibles dus à une occlusion vasculaire, une hypoperfusion cérébrale, une hémorragie microscopique.

La méthode de la dopplerographie ultrasonore vous permet de détecter les écarts dans les vaisseaux, les blocages ou le rétrécissement de la lumière.

Le tableau clinique de l'angiopathie amyloïde

Amyloïde - est une sorte de substance protéique - un glycopeptide, c'est-à-dire un complexe composé de polysaccharides et de protéines. Les composants de l'amyloïde sont très durables, donc cette substance n'est pratiquement pas sensible à l'exposition.

À ce jour, il existe les méthodes de recherche suivantes pour établir et confirmer un diagnostic:

  1. TDM - visualisation des hémorragies caractéristiques de l'angiopathie amyloïde dans le cortex cérébral. qui est considérée comme la méthode de choix pour déterminer l'hémorragie corticale aiguë.
  2. Diagnostic IRM des foyers d'ischémie et d'hémorragie mineure.
  3. Une biopsie cérébrale est une méthode déterminante pour diagnostiquer l'angiopathie amyloïde, mais elle est rarement utilisée..

Traitement

Les patients ne comprennent pas toujours quand on leur diagnostique une microangiopathie cérébrale, ce qu'elle est et si elle peut être guérie. Le médecin prescrit généralement une thérapie complexe.

Tout d'abord, le patient doit prendre des médicaments qui normalisent la pression artérielle. Pour éliminer le manque d'oxygène dans le cerveau, des antihypoxants, tels que l'émoxipine, sont utilisés. Il est également important d'ajuster le niveau de lipides à l'aide de statines, de fibrates, de séquestrants d'acides biliaires. Il peut s'agir des médicaments suivants: atorvastatine, simvastatine, rosuvastatine.

De plus, si une microangiopathie est diagnostiquée, le traitement doit être effectué en utilisant des nootropiques qui améliorent la nutrition cérébrale. Ce sont "Piracetam", "Nootropil", "Cerebrozilin", "Encephabol". Pour normaliser la circulation sanguine à l'aide de médicaments à base d'acide nicotinique: "Picammilon", "Xanthylone nicotinate".

Il Est Important D'Être Conscient De Vascularite