Microstroke: traitement et récupération, mesures préventives

HomeStrokeStroke treatment Microstroke: traitement et récupération, mesures préventives

L'AVC est caractérisé par une mortalité élevée. Cette pathologie se manifeste soudainement, diffère par un cours rapide, mais se développe progressivement dans le corps. Plus tôt il est possible de détecter le développement de la maladie, meilleur est le pronostic. Les symptômes du soi-disant microstroke sont ces premières cloches qui indiquent que vous devez être examiné par un neurologue dès que possible. Le traitement en temps opportun d'un micro-coup et la restauration des fonctions cérébrales aideront à éviter de graves problèmes de santé («catastrophe vasculaire»), c'est-à-dire un accident vasculaire cérébral lui-même.

Définition des micro-coups

Le terme «microstroke» n'est pas scientifique, c'est un concept généralisé de pathologies cérébrales résultant d'une violation de l'approvisionnement en sang (ischémie). Le terme est activement utilisé pour définir une condition pré-AVC..

Le microstroke se manifeste comme un accident vasculaire cérébral ordinaire, mais avec des symptômes moins prononcés, indique que des changements pathologiques ont commencé dans les vaisseaux qui alimentent le cerveau, ainsi que dans la substance cérébrale elle-même.

Microstroke fait référence à des conditions pathologiques sous le nom général d '«accident vasculaire cérébral transitoire» (PNMK), qui comprend:

  • AIT - attaques ischémiques transitoires;
  • Encéphalopathie dyscirculatoire;
  • crise cérébrale hypertensive (une forte augmentation de la pression artérielle, qui se reflète mal dans les vaisseaux du cerveau).

Le plus souvent, un micro-coup signifie une attaque ischémique transitoire (transitoire).

Une caractéristique des pathologies neurologiques, unies par le nom de "microstroke", est que, contrairement à un accident vasculaire cérébral, elles passent indépendamment. C'est le danger de telles conditions, car les ignorer dans la plupart des cas entraîne un accident vasculaire cérébral (déjà avec des conséquences graves). Selon les statistiques, l'intervalle de temps entre l'AIT et l'AVC est d'environ 5 ans. C'est le moment où une «catastrophe vasculaire» peut encore être évitée. Par conséquent, les médecins recommandent fortement de prendre au sérieux les symptômes d'un micro-AVC et, s'ils sont détectés, assurez-vous de subir un examen par un neurologue..

Causes et facteurs de risque

Les principales causes de la condition pré-AVC:

  1. Lésion athérosclérotique des vaisseaux sanguins alimentant le cerveau (artères carotides et vertébrales).
  2. Compression (compression, pincement) des vaisseaux sanguins à la suite d'une ostéochondrose cervicale.

L'athérosclérose se développe dans le contexte d'un taux élevé de «mauvais» cholestérol dans le sang, qui se dépose sur les parois des artères, entraînant la formation de plaques athérosclérotiques. Ils provoquent des dommages, une inflammation dans les vaisseaux, ce qui provoque une formation accrue de thrombus - un mécanisme de protection, à la suite de quoi des caillots sanguins «patch» les zones endommagées des vaisseaux sanguins. Ensuite, ils peuvent se détacher des murs et obstruer un plus petit vaisseau avec des parties de la plaque athérosclérotique. En conséquence, les cellules du cerveau cessent de recevoir suffisamment d'oxygène et de nutrition. L'ischémie se développe. Le degré critique d'ischémie, lorsque les cellules nerveuses meurent (crise cardiaque, nécrose), est appelé infarctus cérébral ou, en d'autres termes, accident vasculaire cérébral ischémique. Un micro-coup (attaque ischémique) est une condition non critique lorsque le cerveau n'est pas gravement endommagé et l'approvisionnement en sang dans les vaisseaux est rétabli en dissolvant les caillots sanguins, en réduisant la taille d'une plaque athérosclérotique ou en compensant sous la forme d'un apport sanguin collatéral (dérivation).

La compression des artères par des vertèbres déformées à la suite de l'ostéochondrose entraîne également des troubles circulatoires (ischémie).

  • athérosclérose sévère, taux de cholestérol élevé dans le sang;
  • hypertension, pathologies cardiovasculaires (arythmie, infarctus du myocarde, maladie vasculaire périphérique);
  • Diabète;
  • ostéochondrose cervicale;
  • obésité, surpoids;
  • âge supérieur à 45 ans;
  • mauvaises habitudes (nicotine, drogue, dépendance à l'alcool);
  • manque d'exercice (manque de mouvement et d'activité physique);
  • augmentation du potentiel thrombogène (risque de caillots sanguins);
  • sténose (rétrécissement critique) des artères carotides et vertébrales.

On pense qu'une violation de l'apport sanguin au cerveau se produit plus souvent chez les hommes après 40 à 45 ans dans le contexte de l'athérosclérose, de l'hypertension, du surpoids et des mauvaises habitudes.

Symptômes principaux

Les symptômes d'un micro-coup sont presque les mêmes que ceux d'un AVC régulier, mais ils ne se manifestent pas tellement et disparaissent d'eux-mêmes, généralement dans les 24 heures.

Symptômes à surveiller, car ils indiquent des dommages possibles au cerveau:

  1. Vertiges, maux de tête.
  2. Troubles moteurs et sensoriels à court terme. Engourdissement de la langue. Faiblesse musculaire dans les membres. La sensation dans les bras et les jambes de la façon dont ils se sont «assis / allongés» - engourdissement, picotements. Trouble de l'expression faciale.
  3. Changement prononcé de discours.
  4. Déficience auditive et visuelle.
  5. Manque de coordination des mouvements, changement de démarche normale.
  6. Palpitations, transpiration.

Les symptômes sur le visage et le corps sont souvent unilatéraux et se manifestent du côté opposé aux lésions cérébrales. Autrement dit, si le foyer d'ischémie s'est formé dans l'hémisphère gauche du cerveau - l'engourdissement des membres et les expressions faciales seront sur le côté droit.

Avec des attaques ischémiques répétées, des troubles de la mémoire, des troubles intellectuels et des troubles cognitifs sont possibles. Dans le même temps, plusieurs petits foyers d'ischémie peuvent être vus sur l'IRM du cerveau.

Il est nécessaire de distinguer les symptômes d'un microstroke des symptômes d'un accident vasculaire cérébral, au cours desquels des troubles prononcés de la parole et du moteur apparaissent:

  1. Le patient n'est pas capable de répéter une phrase simple.
  2. Impossible de lever simultanément les deux mains à la même hauteur.
  3. Le visage est visiblement asymétrique, surtout en essayant de sourire.

Ces symptômes indiquent le développement d'un AVC ischémique, qui ne disparaîtra pas de lui-même et nécessitera une intervention médicale urgente..

Premiers secours

Lorsque des symptômes neurologiques d'un micro-AVC apparaissent, en particulier dans un contexte d'hypertension artérielle, il est recommandé d'appeler une ambulance. Il est conseillé de fournir des soins médicaux au patient dans les 3 premières heures après le début de l'attaque.

Mesures de premiers secours nécessaires:

  1. Pour rassurer le patient, car l'excitation psycho-émotionnelle excessive ne fera qu'aggraver la situation.
  2. Assurez-vous qu'il y a un afflux d'air frais (ouvrez la fenêtre, desserrez le nœud de cravate). Aide à prendre une position confortable, allongez-vous autant que possible.
  3. Mesurer la pression artérielle.

Diagnostic et traitement

Si vous avez des symptômes d'un microstroke, il est fortement recommandé de consulter un neurologue et de subir les examens suivants:

  1. IRM, tomodensitométrie - examen de la substance du cerveau pour les pathologies.
  2. Diagnostic des vaisseaux qui alimentent le cerveau. Identification d'une sténose hémodynamiquement significative des artères, c'est-à-dire des zones avec un rétrécissement critique de la lumière vasculaire en raison de lésions athérosclérotiques.
  3. Analyses sanguines, y compris le cholestérol.
  4. Contrôle de la pression artérielle et de la fonction cardiaque.

Dans le traitement des micro-accidents vasculaires cérébraux, la thérapie thrombolytique, visant à dissoudre les caillots sanguins qui provoquent un blocage vasculaire et une ischémie, est importante. L'aspirine (acide acétylsalicylique) et leurs analogues - Thrombo ACC, Cardiomagnyl et autres agents antiplaquettaires sont utilisés pour «diluer» le sang.

Avec un taux de cholestérol élevé (plus de 5,2), les statines sont nécessaires pour réduire le niveau de «mauvais» cholestérol. Avec l'hypertension, les médicaments sont utilisés pour normaliser la pression artérielle..

Pour réduire le stress émotionnel, des sédatifs sont utilisés, il est préférable d'utiliser des remèdes à base de plantes médicinales sédatives (valériane, agripaume, pivoine). Les préparations à base d'aubépine constituent un bon moyen naturel de maintenir une fonction cardiaque normale. La glycine a un effet calmant prononcé..

Pour améliorer l'activité mentale, des nootropiques sont utilisés, par exemple Piracetam (Nootropil). Selon les indications, des médicaments améliorant la circulation cérébrale sont utilisés (vinpocétine, etc.)..

L'usage des médicaments doit être convenu avec le médecin traitant.

Récupération

Un micro-coup diffère également d'un accident vasculaire cérébral grave en ce qu'il permet une restauration complète du cerveau. La période de réadaptation n'est pas si longue et difficile, mais elle nécessite également que le patient accorde une attention accrue à sa santé.

Mode

Pour restaurer la fonction cérébrale, il est recommandé de maintenir le régime physiologique de la journée, c'est-à-dire de se coucher jusqu'à 22 heures, de ne pas travailler et de ne pas manger la nuit. Ce mode est le plus favorable pour tout l'organisme et l'état mental..

Régime

L'accent principal dans le régime alimentaire pour les maladies vasculaires doit être mis sur la restriction des aliments à haute teneur en cholestérol. Ce sont des produits exclusivement d'origine animale, généralement à forte teneur en matières grasses (beurre, crème sure, fromage cottage à plus de 10% de matières grasses, viande grasse). Il est nécessaire d'ajouter des légumes frais et des légumes verts à l'alimentation quotidienne. Les graisses animales sont mieux remplacées par de l'huile végétale non raffinée.

Physiothérapie et thérapie par l'exercice

En cas de dysfonctionnement musculaire à la suite d'un micro-AVC, des procédures de gymnastique thérapeutique, de massage et d'eau sont prescrites. Une douche de contraste est utile pour renforcer le système vasculaire. Comme prophylaxie de la thrombose, l'hirudothérapie peut être utilisée - traitement avec des sangsues médicales qui contiennent de l'hirudine naturelle (un anticoagulant qui dilue le sang).

Promenades utiles à un rythme calme, exercices de respiration. Un exercice intensif pendant la période de rééducation n'est pas recommandé, en particulier avec l'hypertension.

Remèdes populaires

En médecine populaire, l'ail, qui est mieux utilisé frais, est considéré comme un prophylactique pour nettoyer et améliorer l'état des vaisseaux sanguins. De la phytothérapie, il convient de prêter attention à la sophora japonaise en tant que vasoconstricteur. Pour améliorer l'état général du corps, vous pouvez utiliser du mumiyo. Les jus fraîchement pressés sont également bons pour les vaisseaux sanguins..

La prévention

Pour éviter un accident vasculaire cérébral, il est recommandé:

  1. Changez votre alimentation - réduisez vos aliments riches en cholestérol.
  2. Pour protéger les artères des dommages causés par les dépôts de cholestérol, il est recommandé d'utiliser des compléments alimentaires dans des capsules contenant des oméga-3 purifiés.
  3. Pour prévenir l'hypoxie cérébrale et maintenir la santé du système cardiovasculaire, vous devez passer suffisamment de temps à l'air frais, aérer régulièrement les locaux d'habitation et de travail.
  4. En prophylaxie de l'ostéochondrose cervicale, il est recommandé d'effectuer périodiquement des séances de massage thérapeutique..
  5. S'il y a des problèmes avec les vaisseaux, il est nécessaire de réviser le régime de la journée - reposez-vous davantage, allez vous coucher à l'heure. Avant d'aller au lit, il est bon de se promener dans la nature.
  6. Il est conseillé de pratiquer une activité physique rationnelle, surtout s'il y a un excès de poids. L'obésité est souvent associée à l'athérosclérose et à l'hypertension. Cette combinaison de pathologies se termine assez souvent par un accident vasculaire cérébral. Une augmentation de l'activité physique ainsi qu'une bonne nutrition vous permettent de vous débarrasser de l'excès de poids, ce qui a un effet bénéfique sur l'état du système cardiovasculaire.

Si vous soupçonnez d'éventuels problèmes d'approvisionnement en sang au cerveau, il est recommandé de passer régulièrement des tests de cholestérol, de vérifier l'état des vaisseaux et d'être observé par un neurologue. Dans ce cas, il ne faut pas permettre le développement d’états dépressifs et de troubles anxieux concernant l’état de santé et le risque possible d’AVC. Cela aidera l'aide de psychologues, ainsi que la création indépendante d'un mode de vie positif.

Microstroke

Jeûne persistant

Microstroke est un terme philistin, pas médical. Le nom officiel de la maladie est une attaque ischémique transitoire. Mais le nom commun reflète en principe l'essence de la maladie. Cependant, pour commencer, nous comprendrons ce qu'est un AVC. Il s'agit d'une violation aiguë et persistante de la circulation cérébrale, qui dure plus d'une journée. Cela se produit pour deux raisons. Le premier est un blocage complet du vaisseau, provoquant une privation d'oxygène - une ischémie. Ainsi, un accident vasculaire cérébral ischémique se développe, il représente 8 cas sur 10 de la maladie. Une artère qui alimente les cellules du cerveau en oxygène est complètement bloquée. Ils arrêtent de respirer et en meurent. La deuxième cause d'un accident vasculaire cérébral est une rupture du vaisseau cérébral, par exemple, en raison d'une pression élevée, entraînant une hémorragie cérébrale et la formation d'un hématome. C'est ainsi que se développe un AVC hémorragique, qui représente 2 cas sur 10. Il est plus sévère qu'ischémique et présente un taux de mortalité plus élevé..

Les symptômes et les conséquences de la maladie sont largement influencés par
l'hémisphère du cerveau a été endommagé - à droite ou à gauche. Si l'hémisphère droit est affecté, une paralysie du côté gauche du corps, des problèmes d'élocution ou son absence, des troubles de la mémoire, des difficultés de reconnaissance des personnes peuvent être observées, la personne devient lente. Avec des dommages à l'hémisphère gauche du cerveau, une paralysie du côté droit du corps est possible, des problèmes spatiaux - difficultés d'orientation et de mouvement, troubles de la coordination, mais en même temps, une personne peut essayer d'être active et mobile.

À la suite d'un accident vasculaire cérébral, les fonctions cérébrales sont perdues, dont les cellules mortes étaient responsables. Une personne perd la capacité de parler, de bouger, etc. Ils récupéreront avec le temps ou non, en fonction de la gravité de la lésion, de l'opportunité du début du traitement et de l'intégralité du parcours de rééducation..

Si un accident vasculaire cérébral ne fournit pas une assistance médicale à une personne rapidement, il est fort probable qu'elle mourra. Après tout, c'est l'une des maladies les plus graves au monde avec un taux de mortalité très élevé, en Russie, il occupe la deuxième place (dans le premier - l'infarctus du myocarde). Donc, soupçonnant que quelque chose n'allait pas, vous devez appeler immédiatement une ambulance - le patient a besoin d'une hospitalisation et d'un traitement urgents dans un hôpital.

Prévention de la rechute

Il est prouvé que les patients qui ont subi un microstroke ont un risque élevé non seulement de perturbation répétée de la circulation cérébrale, mais aussi d'événements cardiovasculaires

Par conséquent, il est si important de réaliser l'exclusion ou la correction maximale des principaux facteurs de risque:

  • arrêter de fumer (y compris passif), l'abus d'alcool;
  • surveiller et maintenir le niveau recommandé de pression artérielle, de glycémie et de cholestérol, et les indicateurs de coagulogramme;
  • changer la nutrition et normaliser le poids corporel;
  • consacrer quotidiennement à la physiothérapie, la randonnée, la natation, la gymnastique pendant au moins 30 à 40 minutes;
  • subir un traitement complet en présence de maladies cardiaques concomitantes, de troubles métaboliques, du syndrome d'apnée du sommeil;
  • visitez régulièrement un neurologue pour corriger la thérapie et l'examen, n'arrêtez pas de prendre vous-même les médicaments prescrits et ne vous auto-méditez pas.

Nous vous recommandons de lire sur la faiblesse après un AVC. Vous apprendrez les causes de la faiblesse et de la somnolence après un AVC, que faire pour vous débarrasser de la faiblesse et comment vous remettre d'un AVC.

Et voici plus sur la physiothérapie après un AVC.

La récupération d'un microstroke vise à normaliser la perméabilité des artères, à améliorer les propriétés rhéologiques du sang, les processus métaboliques et à prévenir les attaques répétées d'ischémie cérébrale. Pour cela, des thérapies médicamenteuses complexes et des méthodes de réadaptation non médicamenteuses sont utilisées..

Le cours de gymnastique thérapeutique le plus efficace, le massage en combinaison avec la physiothérapie

Il est important de changer le mode de vie, d'éliminer les mauvaises habitudes, de construire un régime avec compétence

Indicateurs précoces subtils

Dans un premier temps, un micro-coup provoque un mal de tête sévère qui ne peut pas être soulagé par des analgésiques. Il a un caractère prononcé et peut se produire plusieurs fois par jour. Une femme a des vertiges et peut avoir des nausées. Une personne est dans un état d'épuisement, caractérisé par:

Très souvent, il y a une pression artérielle élevée. Dans ce cas, il y a une douleur pressante dans la région de la tête.

Des douleurs cardiaques peuvent survenir. Respiration rapide.

En général, les premiers signes sont similaires à une fatigue intense, qui s'accompagne d'un mal de tête et d'une augmentation de la pression artérielle.

Symptômes et signes d'un micro-AVC chez la femme

  • maux de tête, difficiles à anesthésier;
  • fatigue;
  • la faiblesse;
  • somnolence;
  • un saut dans la tension artérielle;
  • Respiration rapide;
  • douleur dans la poitrine;
  • nausée légère.

Si une femme ne reçoit pas de soins primaires, sa santé se détériore à l'avenir et elle a:

  • violation de la coordination - perte d'orientation, chancelante;
  • faiblesse dans les membres;
  • irritabilité à la lumière vive et au bruit fort;
  • vertiges;
  • sensation d'anxiété et de panique.

Les symptômes critiques d'une insuffisance cérébrale aiguë sont:

  • altération de la conscience;
  • nausées et vomissements sévères;
  • engourdissement des membres;
  • violation des expressions faciales;
  • problèmes d'élocution;
  • vision diminuée;
  • perte de mémoire;
  • difficulté à avaler.

Par rapport à un accident vasculaire cérébral étendu, les symptômes d'un microstroke ne durent pas plus d'une heure, après quoi l'état de santé s'améliore. C'est le danger - une femme ne cherche pas d'aide, alors que le problème n'est pas résolu et que l'attaque d'un micro-AVC peut se reproduire.

Est-ce que quelque chose t'ennuie? Maladie ou situation?

Décrivez-nous votre problème, partagez votre expérience de vie dans le traitement de la maladie ou demandez conseil! Parlez de vous ici même sur le site. Votre problème ne passera pas inaperçu et votre expérience aidera quelqu'un!

Tous les symptômes et signes de micro-AVC et les femmes

De cet article, vous apprendrez: les signes les plus typiques de micro-AVC chez la femme et ses premières manifestations. Signes qui n'indiquent pas nécessairement un accident vasculaire cérébral, mais devraient alerter la femme, devenant la raison d'une attitude plus prudente envers leur santé, ou servant de signal pour un examen détaillé.

On pense qu'un micro-coup est une condition moins dangereuse qu'un accident vasculaire cérébral étendu. Cela est vrai, cependant, même avec de petites quantités de lésions cérébrales, de graves effets sur la santé peuvent survenir.

Par conséquent, il est extrêmement important de déterminer à temps les premiers symptômes d'un microstroke et de commencer le traitement

Les signes d'un micro-AVC, notamment chez la femme, n'ont pas de particularité par rapport à un micro-AVC chez l'homme.

Un neurologue participe au diagnostic et au traitement de cette maladie..

Les symptômes principaux et caractéristiques des micro-accidents vasculaires cérébraux

Puisqu'un microtrax provoque un manque d'approvisionnement en sang dans la zone du cerveau, des signes caractéristiques de dommages à cette zone apparaissent - les soi-disant symptômes neurologiques focaux. Les symptômes sont assez spécifiques, leur présence et leur gravité dépendent de la localisation du processus pathologique..

En cas de violation de l'approvisionnement en sang dans certaines zones du cerveau, les patients présentent des symptômes neurologiques correspondants

Nous analyserons les symptômes focaux, en fonction de la place des troubles circulatoires dans le cortex cérébral.

Symptômes de troubles circulatoires dans le lobe frontal du cerveau

  • Démarche incertaine, "chancelante" en marchant.
  • Lenteur, insécurité des mouvements, manque de contrôle clair sur les mouvements et diminution de la force musculaire.
  • L'aphasie motrice est une difficulté d'élocution dans laquelle une femme qui a souffert d'un micro-coup commence soudainement à éprouver des difficultés à choisir des définitions verbales pour décrire les événements qui se produisent (y compris son bien-être), ou utilise de manière incorrecte des cas, une déclinaison, etc..
  • Secousses convulsives à court terme et crampes musculaires dans les doigts ou les orteils.
  • Changements de comportement - gaieté inappropriée, espièglerie ou, à l'inverse, crises de rage, l'apathie est possible.
  • Violation de l'odeur (généralement une perte de sensibilité aux odeurs est notée d'un côté du nez).

Lobe pariétal

  • Diminution ou perte de sensibilité tactile - elle est diagnostiquée par l'incapacité à déterminer avec les yeux fermés les caractéristiques de l'objet palpable (lisse-rugueux, dur-doux, froid-chaud, etc.).
  • Difficultés à lire, à écrire et / ou à lire.

Lobe temporal

  • Surdité sujette à la santé de l'oreille.
  • «Perte de mémoire» et autres troubles de la mémoire, par exemple, de fréquentes sensations de «déjà vu».
  • Bruit dans les oreilles.

Lobe occipital

  • Déficience visuelle - du rétrécissement des champs de vision à sa perte complète.
  • Déficience visuelle - l'incapacité d'identifier visuellement des objets et des personnes vivantes (une personne voit un objet, mais ne peut pas comprendre ce qu'il est, ne reconnaît pas ses amis au visage - mais est capable de s'en souvenir par la voix ou le nom).

Réadaptation dans l'année suivant un AVC

Malgré le fait que les prévisions pour les personnes âgées soient pour la plupart défavorables, vous pouvez et devez essayer de vous remettre d'un AVC. Un bon médecin vous dira non seulement comment récupérer, mais aussi comment éviter un AVC une deuxième fois.

Les prescriptions du médecin sont individuelles, mais il existe des recommandations générales que tout le monde appréciera..

Voici des mesures pour restaurer les fonctions du corps au cours de la première année après un AVC:

dès que l’état du patient se stabilise, la rééducation peut commencer. L'activité des cours est réglementée pour chaque femme individuellement, en tenant compte de la fatigue, de l'âge, des capacités;
malgré un éventuel manque d'appétit, il faut bien manger

Ceci est particulièrement important pendant la période de récupération. Il est préférable de s'appuyer sur un régime calorique sain, afin que le corps ait de meilleures chances de récupération;
les matelas anti-escarres et un changement de position du corps sur le lit permettront de prévenir les escarres et les infections, amélioreront la circulation sanguine;
les maladies concomitantes doivent être traitées afin de ne pas provoquer d'exacerbations.

Groupe de risque

Les causes d'un micro-coup peuvent être différentes. Il existe un grand nombre de facteurs qui affectent négativement la vie d'une personne et peuvent provoquer le développement de conditions pathologiques, y compris un AVC. Certains d'entre eux, tels que l'embonpoint ou le tabagisme, peuvent être éliminés par une personne. D'autres sont impossibles à contrôler.

Prérequis possibles pour le développement du microstroke et les raisons de son apparition:

  • Le diabète sucré aggrave l'état des vaisseaux sanguins. Le métabolisme eau-sel est perturbé et le sang s'épaissit. Les personnes atteintes de diabète reçoivent un diagnostic d'AVC 2,5 fois plus souvent que les autres.
  • Les tumeurs malignes peuvent provoquer des métastases ou affecter n'importe quel système du corps humain et provoquer un micro-coup cérébral..
  • Un taux de cholestérol élevé et une athérosclérose subséquente entraînent un colmatage des artères et des vaisseaux sanguins par des plaques de cholestérol. En conséquence, la destruction de petits vaisseaux et de micro-coups peut se produire..
  • Des facteurs héréditaires affectent le développement de la maladie. Si une famille a eu un accident vasculaire cérébral, une crise cardiaque ou une maladie cardiaque grave, la personne est automatiquement à risque..
  • Toute maladie du caillot sanguin peut provoquer un accident vasculaire cérébral.
  • Le risque de la maladie augmente avec l'âge, après 45-60 ans, la destruction vasculaire est diagnostiquée plus souvent. Cependant, la médecine connaît de nombreux cas de manifestations d'un micro-AVC à l'âge de 30 ans.
  • Le manque de mouvement et le travail sédentaire constant aggravent l'état général de la santé humaine. En cas de mouvements brusques, la pression artérielle augmente et un microréseau se produit.
  • De mauvaises habitudes telles que le tabagisme et l'abus d'alcool peuvent provoquer un micro-AVC et les conséquences de la maladie.
  • De nombreux médecins mettent l'obésité due à la consommation d'une grande quantité de graisses et de faiblesses au même niveau que l'alcoolisme. L'habitude de manger beaucoup entraîne de nombreuses manifestations négatives de la santé, y compris des accidents vasculaires cérébraux.
  • La grossesse peut être un facteur provoquant. De fortes contractions de l'utérus peuvent provoquer la destruction de petits vaisseaux et des micro-coups.

Les premiers signes d'hémorragie cérébrale

Le plus souvent, un AVC hémorragique se développe chez les patients âgés de 40 à 60 ans. Débuts - dans l'après-midi, sur fond de surmenage ou d'augmentation de la pression artérielle, rougeur du visage. Ensuite, une rupture du vaisseau (par exemple, un anévrisme) se produit, avec le développement des symptômes suivants:

  • Un mal de tête aigu («coup» à la tête, CC avec hémorragie sous-arachnoïdienne, mais qui peut être absent);
  • Vomissements et répétés;
  • Dépression rapide de la conscience (somnolence, stupeur et sa perte);
  • Respiration accrue, elle devient bruyante, la joue «vogue», car souvent un accident vasculaire cérébral hémorragique s'accompagne d'une parésie du nerf facial, l'angle de la bouche est abaissé;
  • L'anisocorie est possible (inégalité pupillaire, côté hémorragie, pupille dilatée);
  • De l'autre côté du foyer, même dans un état de somnolence, les symptômes de la paralysie spastique commencent: le bras levé tombe comme un fouet, et le pied se tourne vers l'extérieur;
  • Il peut souvent y avoir miction involontaire;
  • Souvent, un AVC hémorragique étendu s'accompagne de crises épileptiques importantes ou d'une forte augmentation de la température (développement d'une hyperthermie). Ce sont des facteurs défavorables qui indiquent une perte de conscience profonde et une violation des fonctions vitales.

Un AVC hémorragique est toujours plus dangereux qu'un AVC ischémique et son pronostic est plus défavorable. Avec des dommages importants à la tige du cerveau, une personne au milieu d'un bien-être complet perd soudainement connaissance, tombe dans un coma profond et, après plusieurs heures, meurt, et avec des dommages ischémiques, cela est beaucoup moins fréquent.

Mythes et réalité de l'AVC

Mythe 1. - À basse pression, un accident vasculaire cérébral n'est pas terrible *. Réalité. Ce n'est pas vrai. bien que l'illusion soit très populaire. Les hypotoniques ont également des accidents vasculaires cérébraux. L'ischémie peut survenir directement en raison d'une diminution de la pression, à laquelle le flux sanguin ralentit et il existe un risque de thrombose. Un accident vasculaire cérébral est également possible avec une augmentation de la pression artérielle, qui se produit chez les patients hypotendus. Bien que le risque global d'accident vasculaire cérébral chez les personnes souffrant d'hypotension artérielle ne soit pas très élevé.

Mythe 2. • Accident vasculaire cérébral - la maladie des personnes âgées-.

Réalité. Pas seulement. Les personnes de plus de 50 ans sont en effet en danger. Cependant, la maladie rajeunit chaque année: aujourd'hui, les jeunes de 18 à 40 ans sont de plus en plus confrontés à des troubles circulatoires du cerveau. De plus, un accident vasculaire cérébral, bien que rare, survient chez les enfants, y compris les nouveau-nés, et même chez les embryons. Ce type de maladie est appelé accident vasculaire cérébral périnatal.-.

Mythe 3. - L'AVC ne se produit que chez les gens.-.

Réalité. La plupart des mammifères, en particulier les animaux de compagnie - chiens et chats - sont sujets aux accidents vasculaires cérébraux. Ses manifestations, ainsi que les conséquences, ne sont presque pas différentes de celles des humains, et de la même manière, les petits frères peuvent mourir d'un accident vasculaire cérébral.

Les micro-AVC chez les femmes provoquent, premiers signes, traitement

Un micro-AVC est une courte violation aiguë du flux sanguin cérébral. En médecine, au lieu du terme microstroke, un autre nom est utilisé - attaque ischémique transitoire..

Les premiers signes d'un micro-coup chez la femme (tels que la parésie, une sensibilité diminuée et d'autres symptômes neurologiques focaux) ne sont présents que pendant plus d'une journée.

Les signes d'un micro-coup chez la femme sont les mêmes que chez l'homme.

Causes des micro-accidents vasculaires cérébraux

La raison du développement d'un micro-coup chez les femmes et les hommes est une violation de la circulation sanguine. De tels facteurs peuvent provoquer l'apparition d'une courte attaque:

  • hypertension artérielle (hypertension);
  • problèmes avec les artères (athérosclérose de la carotide, artères vertébrales);
  • problèmes cardiaques (trouver une valve artificielle, fibrillation auriculaire);
  • hypofonction pancréatique (diabète sucré);
  • maladies infectieuses et allergiques;
  • inflammation et destruction ultérieure des parois des vaisseaux sanguins (vascularite systémique);
  • l'âge de la personne (plus la personne est âgée, plus le risque de maladie est élevé);
  • fumeur.

Les symptômes qui apparaissent avec TIA

Les symptômes courants comprennent:

  • migraine;
  • vertiges;
  • nausée et vomissements
  • perte de conscience.

L'apparition d'autres symptômes de micro-AVC chez les femmes ou les hommes est due à l'endroit où se produit le processus pathologique..

L'AIT dans le bassin vertébrobasilaire est l'ischémie la plus courante avec des symptômes caractéristiques:

  • étourdissements, migraine, nausées et vomissements;
  • troubles visuels divers: apparition de petits points ou objets, cécité des deux yeux dans la moitié du champ de vision, double vision;
  • syndromes alternatifs: Wallenberg-Zakharchenko, Unterharnscheidt;
  • troubles de la pensée: désorientation, perte temporaire de mémoire.

Un court trouble aigu de la circulation sanguine survenant dans le bassin carotidien est causé par des signes tels que:

  • diminution de la force due à des dommages à la voie motrice du système nerveux (mono et hémiparésie);
  • diminution de la sensibilité (hypesthésie);
  • violation de la prononciation des mots ou impossibilité de les prononcer;
  • cécité dans un œil, accompagnée de paralysie des membres d'un côté du corps.

Parce que la durée des symptômes, ainsi que la présence de signes organiques (migraines, inhibition du processus de pensée), ces formes d'AIT se distinguent comme:

Premiers secours

Si une personne ne reçoit pas d'aide qualifiée à temps, les conséquences d'un micro-AVC peuvent être très graves. Par conséquent, tout d'abord, si vous soupçonnez un accident vasculaire cérébral, vous devez appeler une ambulance. À la maison, il est nécessaire de prendre toutes les mesures pour aider une personne. Que faire après un micro-coup?

En attendant une ambulance, les conséquences possibles d'un AVC doivent être minimisées:

  • Soulagement de la respiration après un AVC. Des vêtements proches, une ceinture, un col de chemise doivent être défaits et de l'air frais doit être admis dans la pièce, ce qui facilite la respiration du patient.
  • Le patient a besoin de paix, les sons forts, la lumière vive et les autres irritants sont exclus. Il est préférable de poser une personne sur un canapé ou sur le sol et de lever la tête de 30 degrés.
  • Si un proche souffrant d'un AVC souffre d'hypertension, la pression artérielle doit être mesurée. Si l'indicateur augmente, vous devez donner au patient le médicament habituel pour lui à la posologie prescrite. L'équipe d'ambulance devrait certainement en parler. Si le dernier comprimé de l'emballage a été utilisé, ne jetez pas la boîte.
  • Le patient peut avoir peur de son état. Une excitation excessive ne fera qu'aggraver son état, vous devez donc rassurer une personne après un AVC. Vous ne devez pas laisser le patient seul ou réagir émotionnellement à la situation actuelle. Vous pouvez prendre et donner au patient une teinture de valériane ou d'aubépine.
  • Si possible, un sac de glace peut être appliqué à l'arrière du cou du patient..

Les premiers soins pour un micro-AVC sont très importants pour le patient. Cependant, vous ne devez en aucun cas donner de médicament à la victime d'un microstroke. Seul un médecin qualifié doit être impliqué dans le traitement. Vous pouvez faire un léger massage de la tête en caressant le whisky en mouvements circulaires. Même le bien-être du patient s’améliorera, il ne devrait pas se lever et faire des mouvements brusques. Il est nécessaire d'attendre les soins médicaux d'urgence. Les microstractions et le traitement doivent être sous surveillance médicale.

Qui est le plus sensible à la maladie

Selon les statistiques, un micro-coup est le plus souvent diagnostiqué chez les personnes de 65 ans et plus..

Ce fait s'explique par les changements liés à l'âge qui se produisent dans la structure des vaisseaux sanguins, ainsi que par des pathologies qui perturbent le processus de circulation sanguine. Cependant, un quatrième cas d'attaque survient chez un jeune. Cela est dû à des circonstances telles qu'une mauvaise alimentation, des dépendances, une surcharge physique et émotionnelle. Quelles catégories de personnes sont à risque? Parmi ceux qui ont une forte probabilité de développer la maladie, vous pouvez nommer:

  1. Les personnes souffrant d'hypertension.
  2. Patients atteints d'athérosclérose des vaisseaux vertébraux.
  3. Utilisateurs de tabac.
  4. Les diabétiques.
  5. Personnes atteintes de troubles du myocarde (arythmie, maladie coronarienne, endocardite).
  6. La coagulation du sang.
  7. Les femmes qui utilisent des contraceptifs contenant des hormones.
  8. Patients atteints d'ostéochondrose cervicale.
  9. Personnes avec excès de kilogrammes.

Étant donné que ces dernières années, la pathologie est souvent diagnostiquée chez les jeunes, la question de savoir quoi faire avec un micro-coup à la maison est pertinente non seulement pour les patients âgés.

Les conséquences d'un micro-coup

Une seule violation transitoire de l'apport sanguin au cerveau causée par une attaque d'un microstroke, très souvent soumise à la fourniture de soins primaires et d'un traitement ultérieur, ne laisse aucune conséquence. Dans certains cas, une personne qui a eu une attaque peut subir les lésions cérébrales suivantes:

  • déficience de mémoire;
  • distraction et insouciance;
  • diminution de la durée d'attention;
  • humeur dépressive;
  • éclats d'irritabilité et d'agressivité ou, à l'inverse, de larmes.

Habituellement, après un traitement médical, ces troubles disparaissent et le patient cesse de ressentir une gêne.

Une conséquence dangereuse des attaques à micro-AVC, l'une après l'autre, est le développement d'une attaque ischémique à part entière. Dans de tels cas, un accident vasculaire cérébral aigu entraîne des conséquences graves:

  • paralysie des parties du corps - bras, jambes, parties du visage;
  • les troubles mentaux;
  • troubles de la parole ou absence de troubles de la parole;
  • diminution de la vision d'un accident vasculaire cérébral;
  • crises d'épilepsie;
  • l'impossibilité de s'auto-manger en raison d'un réflexe de déglutition perturbé;
  • amnésie partielle, lorsque le patient oublie des événements individuels ou perd des connaissances acquises précédemment;
  • diminution de l'intelligence et de la réflexion;
  • coma;
  • de la mort.

Soins d'urgence

Les premiers secours incluent un certain algorithme d'actions

Il est très important de connaître les règles de premiers soins pour un microstroke à domicile, car la plupart des patients en période aiguë de la maladie sont à la maison, et ils ne consultent un médecin qu'après restauration des fonctions perdues, en fait lorsque le traitement n'est plus nécessaire. La complexité du traitement est que, parfois, la symptomatologie ne prend pas plus de 8 à 15 minutes et que les patients ne consultent pas du tout le médecin, ce qui augmente le risque d'AVC

Les premiers soins pour un microstroke ne diffèrent pas des mesures médicales effectuées avec un accident vasculaire cérébral classique. Le but du traitement est de prévenir les cas répétés de micro-AVC, d'AVC hémorragique classique et ischémique. Tout d'abord, vous devez procéder comme suit:

  • Mettre le patient au lit.
  • Assurer les voies respiratoires: retirer les vêtements serrés, détacher les cols, ouvrir la fenêtre pour l'air frais.
  • Un point important est le comprimé d'aspirine.

L'utilisation pendant la période aiguë d'aspirine réduit le risque d'accident vasculaire cérébral aigu répété de 30%.

Vous pouvez prendre Agrenox - un médicament combiné, dans lequel l'aspirine et le dipiradamol sont retardés. Avec l'intolérance à l'aspirine ou l'apparition d'effets secondaires, vous pouvez prendre du clopidogrel.

Les médicaments nootropes augmentent la résistance du cerveau aux facteurs néfastes

Nootropiques. On suppose que Piracetam, Vinpocetine améliore non seulement l'approvisionnement en sang dans la zone ischémique du cerveau, mais protège également les neurones de la destruction.

Une aide supplémentaire à domicile dépend de la raison qui a provoqué le développement d'un accident vasculaire cérébral aigu:

  • Il est nécessaire de mesurer la pression artérielle si le premier chiffre est supérieur à 200 mm. Hg. Art., Alors vous devez prendre Emoxipin, si la pression est de 200 mm. Hg. Art. et plus haut, il est nécessaire d'abaisser lentement la pression artérielle avec des médicaments antihypertenseurs - elle est autorisée à baisser de 15 à 20% au maximum. Pour réduire la pression artérielle, les médicaments classiques sont le captopril (le comprimé doit être placé sous la langue), le furosémide - pris par voie orale, le propranolol (mettre le comprimé sous la langue), si nécessaire, le propranolol peut être répété après 5 heures..
  • En cas d'arythmies cardiaques, des médicaments antiarythmiques appropriés doivent être pris.
  • Dans le diabète sucré, il est nécessaire d'atteindre une glycémie normale en prenant des substituts d'insuline, de l'insuline.
  • Pour éviter les vomissements à la maison, vous pouvez prendre un comprimé de métoclopromide ou de cérucal.

Il est interdit de prendre rendez-vous vous-même, s'il n'y a pas de médecin à domicile, vous devez appeler la station d'ambulance et clarifier ce qui peut être pris afin de ne pas nuire à la santé du patient.

Il est strictement interdit de prendre des anticoagulants à la maison, ces médicaments ne sont prescrits que par un médecin et uniquement sous le contrôle de la coagulation sanguine.

Pour la prévention des accidents vasculaires cérébraux, il est conseillé aux patients de prendre de l'aspirine, du dipyridamole et du clopidogrel quotidiennement pendant les 2 prochaines années. Selon la prescription du médecin, des anticoagulants sont parfois nécessaires, avec un rétrécissement chirurgical des vaisseaux cérébraux. Une alimentation très faible en matières grasses, l'arrêt du tabac et l'alcool sont d'une grande importance dans la prévention de l'AVC. Il n'est pas recommandé aux femmes qui suivent un microstroke de prendre des contraceptifs à forte teneur en œstrogènes. Certaines personnes, de peur d'un AVC à venir, souffrent de dépression, auquel cas elles ont besoin d'antidépresseurs.

Les premiers soins à domicile et la mise en place de mesures préventives permettront de sauver le patient d'un AVC.

Qu'est-ce qu'un microstroke?

Le terme microstroke, bien qu'il ne soit pas officiel pour la médecine moderne, est néanmoins largement utilisé tant chez les patients que chez les médecins, car il reflète au mieux l'essence de la maladie correspondante. En fait, c'est aussi un accident vasculaire cérébral, mais micro-focal ̶ car une pathologie aiguë avec elle se produit dans les petits vaisseaux du cerveau. Par conséquent, contrairement à un accident vasculaire cérébral classique, les changements dans le cerveau sont de nature ponctuelle et provoquent des symptômes légers et correspondants.

Beaucoup de gens confondent souvent un micro-accident vasculaire cérébral avec un accident vasculaire cérébral transitoire, mais ce n'est pas la même chose. Les violations transitoires peuvent être assez importantes en volume; cependant, tous les symptômes disparaissent progressivement en 24 heures, sans trace ou presque sans trace.

En revanche, les symptômes d'un micro-coup ne sont pas très prononcés, mais ils sont beaucoup plus persistants, et même dans le cas d'un traitement adéquat et réussi, ils durent au moins 20 à 22 jours. Ce qui les unit, c'est que ces deux pathologies (à la fois un micro-AVC et des troubles transitoires) sont un signal sérieux pour le patient: si des mesures appropriées ne sont pas prises, un accident vasculaire cérébral classique à part entière peut se développer à l'avenir.

Symptômes et premiers signes d'un micro-AVC chez les femmes et les hommes

Accueil »Articles d'un expert» Diagnostic

Avec un microstroke, les symptômes et les premiers signes chez la femme peuvent être déterminés après avoir considéré la zone de dommages au corps pendant le début du malaise.

Tout d'abord, il faut dire que la pathologie est très similaire à un AVC régulier.

La principale différence est que ce dernier est une maladie plus terrible, et un micro-coup est son premier signe qui ne peut être ignoré.

Description de la pathologie

IMPORTANT À SAVOIR Nettoyant vasculaire et médicaments antihypertenseurs recommandés par les médecins En savoir plus >>>

Microstroke - qu'est-ce que c'est? Il s'agit d'un accident vasculaire cérébral plus léger. La durée de l'attaque est légèrement réduite et dure de 5 minutes à un jour. Les conséquences d'une attaque peuvent rester avec la personne pour le reste de sa vie. Considérez le mécanisme de l'apparition de la maladie et la nature de la pathologie.

Il y a une idée fausse selon laquelle un AVC dans l'une de ses manifestations ne peut survenir chez les personnes qu'à un âge avancé. C'est loin d'être le cas, car les statistiques indiquent le contraire: récemment, il y a eu une tendance à augmenter le nombre de patients de moins de 50 ans, une proportion importante du nombre de femmes touchées. Le sexe masculin est beaucoup moins affecté par la pathologie..

Les maladies d'AVC et de micro-AVC chez les hommes sont moins fréquentes, mais le traitement doit être entrepris immédiatement. La récupération après une attaque peut durer de plusieurs mois à plusieurs années. La maladie est particulièrement dangereuse car elle peut être fatale..

Comment se produit un micro-coup?

Comment reconnaître une maladie? Quels symptômes y sont inhérents? Les premiers signes d'un micro-AVC chez la femme sont similaires aux manifestations d'un AVC. La nature de la maladie est assez complexe, cela est dû au fait que des organes très importants sont affectés, à savoir le système vasculaire et le cerveau.

De plus, la maladie est différente en ce que le patient n'est pas toujours en mesure d'évaluer avec précision les événements qui se produisent avec lui. Cela se produit dans des situations où les symptômes sont très légers. C'est toute l'insidiosité de la pathologie.

Si un micro-coup est observé, les symptômes et les conséquences peuvent être déterminés indépendamment, tandis que ces derniers peuvent être éliminés en raison du comportement correct du patient et de son environnement.

Un certain micro-coup est une maladie qui se manifeste à la suite de dommages aux vaisseaux cérébraux. Il peut ressembler à un spasme, une rupture, des dommages à un vaisseau ou à un caillot sanguin.

Il est important de dire ici que, contrairement au type de maladie habituel, après un micro-AVC, les cellules ont la capacité de récupérer, ce qui nous permet en fait de l'appeler ainsi. "Les médecins cachent la vérité!"

"Les médecins cachent la vérité!"

Même les maladies vasculaires et cardiaques «négligées» peuvent être soignées à la maison. N'oubliez pas de boire une fois par jour...

Les causes des micro-AVC peuvent être très diverses..

Danger de pathologie

Parfois, pendant la thérapie par résonance magnétique, il peut être déterminé que le patient a déjà souffert d'une maladie associée au cerveau, qui est passée inaperçue. C'est mortel.

Un micro-coup, dont les conséquences peuvent être encore pires, doit être traité de manière globale. Seul un spécialiste dans ce domaine peut déterminer la présence d'une pathologie et après un diagnostic approprié.

Microstroke: mythes sur la maladie, diagnostic, traitement

Un microstroke est un microdommage et une perturbation du cerveau résultant d'un manque d'oxygène; première cloche avant un accident vasculaire cérébral. Il ne cause pas de préjudice significatif, mais est un indicateur de diverses violations. Dans le même temps, les médecins ne nomment généralement pas une telle maladie comme un micro-coup, maintenant ils sont de plus en plus enclins à croire qu'il s'agit du même accident vasculaire cérébral (uniquement sous une forme bénigne) ou d'une violation transitoire de la circulation cérébrale. Mais, peu importe comment nous appelons cette maladie, un fait est un fait: elle existe, affecte les gens et a ses conséquences.

Différences entre les petits AVC et les ischémiques

En fait, les symptômes sont assez similaires entre les deux maladies (même pour diagnostiquer un micro-coup à la maison, le patient a besoin, par exemple, d'essayer de lever les deux mains; le même exercice est utilisé pour un AVC). Ils ne se distinguent que par leur durée (un micro-coup va et vient rapidement) et les conséquences pour le corps (un petit accident vasculaire cérébral peut disparaître de lui-même, sans intervention médicale). Mais les méthodes de diagnostic et de traitement sont les mêmes, car en général, un micros AVC annonce le début d'une ischémie.

Opinion d'expert

Auteur: Andrey Igorevich Volkov

Neurologue, candidate aux sciences médicales

Les premiers signes d'un micro-coup, du fait de leur insignifiance et de leur régression rapide, passent souvent inaperçus chez les patients. Cependant, une normalisation complète de la circulation sanguine après l'élimination des symptômes ne se produit pas, par conséquent, à tout moment, une rechute d'hémocirculation est possible. Dans ce cas, après une attaque d'une attaque ischémique transitoire ou un petit accident vasculaire cérébral, la probabilité d'une attaque répétée augmente, et à chaque petite attaque, un accident vasculaire cérébral étendu est plus probable.

Manifestations possibles: engourdissement et immobilisation d'une moitié du visage, démarche chancelante, maux de tête aigus, vertiges. Les symptômes peuvent être isolés ou combinés. Avec les micro-AVC, les symptômes sont nivelés pendant la journée.

Le diagnostic d'un micro-coup est difficile, car au moment du traitement aucune manifestation externe ne peut être observée. L'utilisation généralisée de l'IRM a facilité la tâche d'un diagnostic précis. À l'hôpital de Yusupov, il est possible de subir un examen et de recevoir un traitement médical immédiat. Il est nécessaire de minimiser le risque d'aggravation des symptômes neurologiques, d'améliorer le pronostic vital.

Mythes de microstroke

«Micro» dans le mot ne rend pas cette maladie insignifiante, il laisse seulement entendre que la maladie est réversible (par opposition à un AVC complet). Par conséquent, vous devez aborder le diagnostic et le traitement avec toute responsabilité. Alors, quel genre de mythes à micro-AVC ne sont que des mythes et vous ne devriez pas les croire?

  1. Un petit accident vasculaire cérébral est une maladie rare. Ce n'est malheureusement pas le cas. Chaque année, elle affecte des dizaines de milliers de personnes et nombre d'entre elles, sans traitement approprié, entraînent un handicap..
  2. Seules les personnes âgées peuvent tomber malades. Malheureusement non. Cette maladie affecte de plus en plus les personnes âgées de 20 à 30 ans. Certes, le jeune corps est généralement meilleur pour combattre les conséquences que le corps d'une personne âgée, mais c'est une autre histoire..
  3. Ce qu'il faut - ne pas éviter: un accident vasculaire cérébral ne peut pas être évité. C'est aussi un mythe. Il existe certaines mesures préventives qui peuvent aider à éviter de rencontrer cette maladie désagréable..
  4. Le micro-coup ne peut pas être reconnu: les symptômes sont trop légers. En partie, ce n'est pas un mythe, les symptômes sont vraiment bénins. Mais s'il y a des signes décrits ci-dessus, l'exercice "lever les deux mains", testé au fil des ans, convient - une partie refuse lors d'un micro-AVC, donc un seul bras peut soulever le patient.
  5. Microstroke, AVC et crise cardiaque sont une seule et même chose. Si nous avons mentionné ci-dessus les différences entre les deux premières maladies, la troisième diffère des deux en place. Une crise cardiaque est localisée dans le cœur, tandis qu'un (micro) accident vasculaire cérébral est situé dans le cerveau.

Les causes des micro-accidents vasculaires cérébraux

  • Athérosclérose (dans ce cas, la cause de la maladie est une plaque dans les vaisseaux, qui s'est détachée ou s'est collée à la paroi vasculaire: les deux entraînent une obstruction du sang à travers le vaisseau);
  • Thrombose - séparation d'un thrombus, malnutrition des neurones dans les membres inférieurs;
  • Spasme des vaisseaux sanguins, à la suite duquel le sang ne pénètre pas dans le cerveau;
  • Anémie - une diminution du niveau d'hémoglobine, une diminution du niveau d'oxygène dans le cerveau;
  • Augmentation de la viscosité du sang (généralement due à des maladies chroniques, polycythémie, apport hydrique insuffisant);
  • Hypertension artérielle;
  • Obésité (une charge accrue sur le cœur lorsque le corps a des kilos en trop);
  • Pathologies héréditaires du cerveau;
  • Crise cardiaque et autres maladies cardiaques qui l'affaiblissent;
  • Chirurgie cardiaque;
  • Stress (provoque une augmentation de la pression artérielle);
  • L'âge (malgré le fait que cette maladie rajeunit, les personnes âgées en souffrent le plus souvent, car leurs vaisseaux sont usés);
  • Changement climatique brusque (plus de 10 degrés).

Les premiers signes d'un micro-coup

Le tout premier signe d'un micro-coup est un engourdissement des extrémités pendant une courte période (de nombreux patients l'attribuent à une «fuite» de la jambe ou du bras). En outre, le premier, c'est-à-dire apparaissant plus tôt que d'autres, les signes d'un micro-AVC comprennent:

  • Cécité courte et indolore dans un œil (comme si une ombre se glissait dans le champ de vision pendant 20 à 30 secondes);
  • Engourdissement temporaire et soudain du visage (une personne ne peut pas sourire);
  • Perte de la capacité de parler de manière cohérente (les sons et les mots sont confondus, il est parfois impossible de prononcer un mot du tout);
  • Un mal de tête aigu (comme une épidémie) - ne disparaît pas même si vous prenez des médicaments;
  • Des perturbations à court terme dans la coordination des mouvements sont possibles (des objets tombent des mains, pendant un certain temps le patient ne peut tout simplement pas les soulever);
  • La peau pâlit;
  • Il y a une faiblesse dans tout le corps (une personne veut soudainement s'asseoir ou se coucher);
  • La transpiration augmente considérablement sans raison apparente..

Les premiers symptômes d'un micro-coup

Selon les symptômes, un micro-coup n'est pas très différent d'un traditionnel. La différence la plus importante est la durée de la sévérité des symptômes (généralement pas plus de quelques heures) et son intensité (les symptômes ne sont pas aussi visibles qu'avec un AVC). Les symptômes se manifestent de différentes manières, selon l'emplacement du foyer (l'endroit où la circulation sanguine est altérée):

  1. Le lobe occipital du cerveau (responsable de la perception des informations visuelles): il existe une déficience visuelle pour compléter la cécité dans un ou les deux yeux;
  2. Lobe pariétal (responsable des sensations tactiles): perte d'odeur, sensation de mouvement sous la peau.
  3. Lobe temporal (responsable de l'audition et de la mémoire): perte de mémoire et d'audition à court terme.
  4. Lobe frontal (responsable de l'intelligence et du tonus musculaire): paralysie, sautes d'humeur.

Le corps surmonte généralement cette condition lui-même et le cerveau ne subit pas de dommages graves..

Qui est touché par la maladie?

Cette maladie rajeunit et, si l'on croyait auparavant qu'elle ne touche que les personnes âgées, ce n'est plus le cas aujourd'hui. Cela dépend beaucoup de l'état de la santé humaine, de son mode de vie et des maladies chroniques..

De plus, chez les femmes de 20 à 40 ans, le risque de tomber malade est beaucoup plus élevé que chez les hommes du même âge. Les experts attribuent cela à des facteurs provocateurs tels que l'adoption de contraceptifs oraux, la grossesse et les migraines. Et les conséquences de la maladie sont plus difficiles pour les femmes que pour les hommes. Dans le même temps, après 60 ans, la capacité de transférer cette maladie devient la même pour les deux sexes.

Néanmoins, les patients présentant les problèmes suivants sont à risque:

  1. Athérosclérose (maladie artérielle chronique);
  2. Hypertension (les coups de bélier peuvent provoquer un petit accident vasculaire cérébral);
  3. Lésions vasculaires;
  4. Diabète sucré (un taux de sucre élevé affecte les parois des vaisseaux sanguins);
  5. Abus d'alcool (la fonctionnalité des vaisseaux cérébraux diminue, les toxines détruisent les tissus);
  6. Maladie cardiaque congénitale et acquise.

Les personnes occupées souffrent d'un micro-coup sur leurs jambes, c'est-à-dire qu'elles ne font pas attention à ses symptômes et à ses premiers signes, essayant de maintenir leur activité habituelle. En aucun cas, cela ne peut être fait, car dans les 24 à 48 heures, le risque d'AVC est élevé, les conséquences dans ce cas peuvent être une invalidité et même la mort. Par conséquent, un petit accident vasculaire cérébral est une indication d'hospitalisation urgente du patient..

Types de microstroke

Il existe trois principaux types de microstroke:

  1. L'AVC hémorragique est une hémorragie avec formation d'hématomes. La récupération prend de deux semaines à plusieurs mois.
  2. Un AVC ischémique entraîne un colmatage des vaisseaux sanguins par des caillots sanguins. Il diffère de l'effet hémorragique. Dans la plupart des cas, ce type de microstroke est diagnostiqué chez les patients.
  3. Les accidents vasculaires cérébraux sont associés à des lésions des petites artères du tronc cérébral ou du cortex.

Il est important de diagnostiquer correctement le type de micro-AVC afin d'aider le patient. Un accident vasculaire cérébral mineur est dangereux car il peut se reproduire, sans traitement approprié, et entraîner une hémorragie cérébrale étendue.

Diagnostic de microstroke

Malgré le fait que cette maladie, par rapport à l'AVC traditionnel, est relativement inoffensive, il est toujours nécessaire de la diagnostiquer et de la traiter. Un micro-coup, même s'il survient et passe rapidement, cause néanmoins des dommages au corps et, dans la moitié des cas, se termine par un accident vasculaire cérébral ou une crise cardiaque. Par conséquent, diagnostiquer la maladie est si important. Pour poser le diagnostic correct, les examens suivants sont prescrits au patient:

  • ECG et échographie du cœur;
  • Examen vasculaire;
  • Un échocardiogramme détermine toute anomalie dans le travail du cœur;
  • Un test sanguin pour la numération plaquettaire, le temps de coagulation, le sucre, etc..
  • La TDM vous permet de détecter un caillot sanguin et de déterminer sa nature.
  • REG (méthode rhéographique pour étudier le système vasculaire du cerveau) et USDG (échographie) avec des tests fonctionnels (par exemple, avec des tours et des inclinaisons de la tête) - ces méthodes sont nécessaires pour examiner les artères de la colonne vertébrale.
  • L'IRM vous permet de détecter l'emplacement du thrombus avec une grande précision.

Il sera peut-être nécessaire de connecter d'autres spécialistes. Ainsi, par exemple, un ophtalmologiste détermine le champ de vision et examine le fond d'œil.

En ambulance, il est important de fournir correctement les premiers soins au patient. Vous devez d'abord le mettre sur votre dos, desserrer la ceinture et libérer votre poitrine pour que la victime puisse respirer normalement. Dans ce cas, sous la tête et les épaules, vous pouvez mettre un oreiller ou un rouleau de vêtements pliés (cela ne permettra pas au liquide de s'accumuler dans le crâne, ce qui empêchera l'enflure du cerveau). Couvrir ensuite d'une couverture et donner un peu d'eau. N'arrêtez pas de parler avec le patient pour qu'il ne perde pas conscience. Ne donnez pas de médicaments par vous-même.

Traitement micro-AVC

Le traitement vise à normaliser l'apport sanguin et le métabolisme, à prévenir les rechutes et à prévenir la survenue d'un accident vasculaire cérébral. Avec une occlusion hémodynamiquement significative des grandes artères, un traitement chirurgical par angiosurgers est possible.
Les patients avec un microstroke sont généralement prescrits:

  • Médicaments visant à restaurer la microcirculation sanguine dans les vaisseaux sanguins;
  • Préparations qui dilatent les vaisseaux sanguins et améliorent la circulation sanguine;
  • Moyens qui empêchent l'accumulation de plaquettes;
  • Des moyens qui améliorent l'activité cérébrale;
  • Des vitamines.

Pendant la période de rééducation, le patient visite:

  • Thérapie par l'exercice (pour restaurer l'activité motrice);
  • Séances de massage (pour stimuler l'activité motrice des membres);

Et suit également un régime (avec le rejet des graisses, des épices et du salé) et fait des exercices de respiration spéciaux (pour l'apport d'un volume suffisant dans le corps)

Prévision des AVC

Si la maladie a été diagnostiquée à temps, aucune conséquence grave après un micro-AVC n'est observée chez les patients. Chez les jeunes patients, la période de rééducation peut ne prendre que quelques jours, chez les personnes âgées elle atteint généralement un mois. Si une personne commence à prêter une attention particulière à sa santé et à suivre les recommandations du médecin, le pronostic est favorable, sinon, il vaut la peine d'attendre que l'attaque se reproduise, y compris la possibilité d'un accident vasculaire cérébral.

Pour la période de rééducation chez les patients, les violations suivantes sont possibles:

  • Chez les hommes à un jeune âge, des troubles de la mémoire, une dysfonction érectile, des maux de tête fréquents, des crampes, des sautes d'humeur sont observés.
  • Chez les femmes, les conséquences concernent généralement le système nerveux et sont associées à des sautes d'humeur fréquentes et même à une éventuelle dépression..
  • Chez les personnes âgées: altération de l'activité motrice, diminution de la vision, crises d'épilepsie, diminution de la mémoire et de l'activité mentale, troubles de l'élocution, sclérose.

Si le patient ne reçoit pas de traitement en temps opportun, un micro-AVC peut revenir dans les deux à trois jours, 50% des patients développent par la suite un AVC ischémique. Dans ce cas, la mortalité passe de 10 à 40%..

Réhabilitation de microstroke

La rééducation consiste à suivre les recommandations du médecin, suivant un régime, ainsi que du patient:

  • éviter les situations stressantes;
  • il faut abandonner les mauvaises habitudes;
  • vous devez modérer l'exercice;
  • il est nécessaire d'assister à la physiothérapie, si elle est prescrite par un spécialiste.

Prévention des AVC

La prévention est toujours plus facile et plus efficace que le traitement, et les mesures préventives sont généralement les mêmes, de sorte qu'en suivant des règles simples, vous pouvez exclure de nombreuses maladies de votre vie. Que faire?

  1. Maintenez une tension artérielle normale. Tout accident vasculaire cérébral est un saut de pression, il suffit donc de mesurer la pression au moins une fois par jour à l'aide d'un tensiomètre à domicile;
  2. Refuser les mauvaises habitudes: par exemple, le café, l'alcool augmentent la pression artérielle, le tabagisme amincit les parois des vaisseaux sanguins. Tout cela provoque des coups de gravité variable;
  3. Suivez un régime recommandé par votre médecin: il vise à abaisser le cholestérol et, par conséquent, à prévenir l'apparition de plaques;
  4. Faire régulièrement du sport: l'activité physique soutient tous les systèmes corporels en bonne forme;
  5. Surveillez l'état de sommeil, dormez au moins 8 heures par jour;
  6. Surveillez le fond hormonal;
  7. Cherchez de l'aide pour les blessures à la tête;
  8. Rendez visite périodiquement aux médecins et traitez les maladies vasculaires à temps.

Conclusions principales

Un petit accident vasculaire cérébral est petit car il suit souvent un grand accident vasculaire cérébral et cela ne peut être évité que si la maladie est diagnostiquée à temps. Le fait qu'il y ait eu des symptômes mais qu'ils aient disparu n'est pas une raison pour reporter un voyage chez le médecin, pas même un voyage, mais un voyage en ambulance, car si un micro-AVC est diagnostiqué, les médecins n'ont que trois heures pour commencer le traitement et minimiser tous les risques. Plus la maladie n'est pas diagnostiquée longtemps, plus la probabilité de complications est grande..

Il est également important de comprendre que si une personne, par exemple, a un discours incohérent, cela ne signifie pas du tout qu'elle a un petit accident vasculaire cérébral: au moins 4-5 des symptômes décrits ci-dessus doivent être observés. N'oubliez pas les méthodes de diagnostic les plus efficaces: quoi de plus simple que de sourire ou de lever les mains - mais pas pour la victime d'un micro-AVC. Les résultats de ces deux exercices suffiront pour appeler une ambulance et apporter un traitement compétent.

Les maladies cardiaques de toute complexité sont traitées à l'hôpital de Yusupov: des spécialistes de haut niveau y travaillent, seules des méthodes modernes d'examen et de récupération des patients après utilisation de maladies.

Il Est Important D'Être Conscient De Vascularite