Condition de préinfarction: symptômes, causes, soins d'urgence

La maladie coronarienne conserve depuis de nombreuses années une position de leader dans les causes de décès par infarctus du myocarde. Selon l'OMS, la mortalité due aux pathologies du cœur et des vaisseaux sanguins au cours des 20 prochaines années augmentera régulièrement et le nombre de décès augmentera chaque année de 5 millions de personnes. C'est la prévention de l'infarctus du myocarde qui peut empêcher de telles prévisions décevantes. Elle consiste à détecter précocement et à traiter en temps opportun l'état qui précède la nécrose du muscle cardiaque, c'est-à-dire l'état de pré-infarctus.

Un tel terme souligne expressément tout le danger de complications possibles. Une condition de pré-infarctus est appelée angine de poitrine instable progressive à un stade avancé, ce qui, sans aide en temps opportun, peut conduire au développement d'un infarctus du myocarde. Il ne s'accompagne pas de crises cardiaques sur l'ECG et dure des jours ou des semaines, accompagné d'un rétrécissement progressif des vaisseaux coronaires et d'une violation constamment aggravée de l'apport sanguin au muscle cardiaque. C'est pourquoi il est isolé dans une condition clinique distincte. Dans cet article, nous vous présenterons les principales formes de manifestation, les symptômes, les méthodes de diagnostic et les soins d'urgence pour une condition de pré-infarctus..

Les principales formes de manifestation

Le concept de «condition de pré-infarctus» combine toutes les variétés d'angor instable et se manifeste dans de tels types de cette pathologie:

  1. Angine de poitrine développée en premier.
  2. Angine de poitrine progressive.
  3. L'apparition de l'angine de poitrine après une angine de poitrine précédente.
  4. Angor post-infarctus précoce.
  5. L'angine de poitrine de Prinzmetal.
  6. Angine de poitrine après pontage aortocoronarien.

Symptômes

Le développement d'une condition de pré-infarctus est précédé de:

  • stress
  • souche nerveuse;
  • surmenage physique;
  • crises hypertensives;
  • doses excessives d'alcool ou tabagisme fréquent;
  • coup de chaleur;
  • hypothermie;
  • entraînement sportif intense;
  • surdosage de médicaments, etc..

La principale manifestation d'un état de pré-infarctus est un syndrome douloureux prononcé, qui s'accompagne souvent d'une augmentation de la pression artérielle.
Contrairement aux épisodes d'angine de poitrine ordinaires, il ne s'arrête pas avec la nitroglycérine ou nécessite de prendre des doses plus élevées. Au cours de la journée, le patient peut subir jusqu'à 30 crises de ce type.

Le syndrome douloureux est durable et la douleur devient plus intense. Avec des symptômes typiques d'un état de pré-infarctus, la douleur est localisée derrière le sternum et se dégage vers la moitié droite du corps (sternum, bras, cou, clavicule, mâchoire inférieure). Avec la réapparition de l'angine de poitrine, elle peut changer son intensité et sa localisation..

Le patient présente ces symptômes supplémentaires:

  • faiblesse grave;
  • vertiges;
  • respiration superficielle;
  • dyspnée;
  • sensations d'interruptions dans le travail du cœur;
  • sueur froide;
  • pâleur ou teint cendré;
  • agitation et agitation;
  • peur de la mort.

Dans certains cas, ces symptômes sont complétés par une suffocation et des nausées..

Au cours de l'état atypique de l'état de pré-infarctus, la douleur ne peut être localisée que sous l'omoplate gauche, dans le cou, l'épaule (en tout), dans le haut de l'abdomen. Son intensité peut être négligeable..

Dans certains cas, une attaque atypique d'un état de pré-infarctus se déroule sans apparition d'un syndrome douloureux. Il peut se manifester par de tels symptômes:

  • asthmatique: toux, essoufflement, essoufflement;
  • cérébrale: faiblesse sévère, vertiges, évanouissement;
  • abdominale: douleur abdominale, nausée, hoquet, vomissement, flatulence;
  • arythmies: palpitations et insuffisance cardiaque.

La clinique de pré-infarctus atypique est plus caractéristique des personnes âgées: 79-90 ans.

L'état de pré-infarctus s'accompagne d'un spasme de l'artère coronaire, qui est provoqué au site de localisation de la plaque athérosclérotique. Le spasme du vaisseau entraîne une forte détérioration du flux sanguin, provoquant une privation d'oxygène du myocarde et une violation de sa nutrition. De plus, le spasme de l'artère s'accompagne de dommages à sa membrane interne et de la formation d'un thrombus, ce qui réduit davantage la lumière du vaisseau et peut augmenter en taille.

La formation d'un gros caillot sanguin conduit à un arrêt complet du flux sanguin dans l'artère coronaire. Une telle évolution de l'état de pré-infarctus après 15 minutes conduit à l'apparition d'un infarctus du myocarde, et après 6-8 heures, la zone affectée du muscle cardiaque est complètement susceptible de nécrose.

Comment distinguer une condition de pré-infarctus d'une crise cardiaque?

La première douleur survenue derrière le sternum d'une angine de poitrine est toujours le premier signe avant-coureur d'une crise cardiaque, car un rétrécissement du vaisseau de plus de 50% peut provoquer une nécrose myocardique. La cardialgie apparaissant au repos est particulièrement dangereuse..

La plupart des patients atteints d'un état de pré-infarctus ont déjà subi des crises d'angor et notent de tels changements:

  • la localisation, la prévalence, l'intensité ou la durée de la douleur ont changé;
  • il y avait des plaintes qui ne l'étaient pas auparavant;
  • les circonstances dans lesquelles la douleur apparaît ont changé;
  • des accès de douleur ont commencé à apparaître plus souvent;
  • prendre de la nitroglycérine n'a pas le même effet.

Selon ces changements, le développement d'une condition de pré-infarctus peut être suspecté. Ils devraient être une raison indispensable pour obtenir des soins médicaux urgents.!

Dans un hôpital, pour exclure le début de l'infarctus du myocarde, les études suivantes sont nécessaires:

  • ECG;
  • test sanguin biochimique pour la CPK (créatine phosphokinase), la myoglobine et les fractions MV;
  • ECHO-KG;
  • coronarographie.

Soins d'urgence au stade préhospitalier

Le premier soin pré-médical pour un patient avec une condition de pré-infarctus est le même qu'avec une crise d'angor instable:

  1. Fournir au patient le repos au lit dans une position qui lui convient (généralement, la douleur est plus facile à tolérer en position semi-assise).
  2. Appelez l'équipe d'ambulance.
  3. Exclure toute charge.
  4. Pour rassurer le patient en lui permettant de prendre de la teinture d'agripaume, de valériane, de Corvalol ou de Valocardin.
  5. Fournir de l'air frais et une température optimale.
  6. Enlevez des vêtements à couper le souffle.
  7. Donnez au patient de prendre un comprimé d'aspirine à 300 mg ou 300 mg de clopidogrel.
  8. Donnez au patient sous la langue un comprimé de nitroglycérine ou des médicaments tels que Nitrolingval, Isoket, Nitrominate. S'il n'y a aucun effet, répétez la procédure après 2-3 minutes. Pendant une attaque, vous ne devez pas administrer plus de trois doses de nitrate.
  9. Comptez le pouls du patient et mesurez la pression artérielle. En cas de tachycardie sévère, donner au patient Anaprilin (1-2 comprimés), avec hypertension artérielle - Clonidine (1 comprimé par voie sublinguale).
  10. Dans certains cas, avec une douleur intense, les anesthésiques sont autorisés: Baralgin, Smazmalgon, Sedalgin.

Dans l'état pré-infarctus, l'arrêt de l'attaque habituelle de l'angine de poitrine n'est pas suffisant et le patient doit être hospitalisé en unité de soins intensifs.

Soins et traitement d'urgence dans un hôpital

Après l'hospitalisation en unité de soins intensifs, le patient subit immédiatement toutes les mesures diagnostiques pour distinguer un pré-infarctus d'une crise cardiaque. Pour arrêter une crise d'angor instable, l'administration intraveineuse d'une solution de nitroglycérine est effectuée, ce qui vous permet de soulager les spasmes des artères coronaires.

À l'avenir, les tactiques d'élimination de l'état de pré-infarctus ne seront pas très différentes du traitement de l'infarctus du myocarde. Il vise à prévenir le développement de la nécrose du muscle cardiaque.

La pharmacothérapie comprend les médicaments des groupes suivants:

Pendant le séjour post-hospitalier, le patient doit respecter un repos au lit strict et un régime spécial, qui est prescrit pour l'infarctus du myocarde. L'activité motrice augmente progressivement, selon le médecin.

Avec un rétrécissement prononcé des artères coronaires, le patient se voit prescrire un traitement chirurgical, car seule une opération effectuée au plus tard 3 à 6 heures après le début d'une douleur intense peut prévenir la nécrose cardiaque. Pour prévenir l'infarctus du myocarde, les interventions chirurgicales suivantes peuvent être effectuées:

Après sa sortie de l'hôpital, le médecin donne au patient les recommandations suivantes:

  • surveillance constante de la pression artérielle;
  • médication continue;
  • observation par un cardiologue avec contrôle des indicateurs de lipoprotéines et de cholestérol;
  • suivre un régime;
  • rejet des mauvaises habitudes;
  • bon repos;
  • mode de vie sain.

N'oubliez pas que la condition de pré-infarctus est toujours urgente, elle nécessite la fourniture en temps opportun des premiers soins et une hospitalisation immédiate du patient en soins intensifs! Seules de telles tactiques peuvent éviter le développement d'un infarctus du myocarde et peuvent empêcher la mort possible du patient.

Notre article vous aidera à identifier les signes de cette affection potentiellement mortelle à temps, et vous pourrez fournir une assistance en temps opportun à vous-même ou à votre proche.

Condition de préinfarction

Symptômes d'une crise cardiaque chez les femmes et les femmes enceintes

Les symptômes d'une crise cardiaque chez les femmes deviennent progressivement plus fréquents. Et si l'attaque dure plus de 15 minutes et ne recule pas, il faut appeler une ambulance d'urgence. Les conséquences et les complications peuvent être imprévisibles, voire mortelles, car il s'agit très probablement d'un infarctus du myocarde.

Les symptômes chez les femmes sont les suivants:

  • douleur aiguë et soudaine dans la région du cœur, poitrine à gauche, près des omoplates;
  • picotements du bras jusqu'au coude et à la main;
  • une attaque de lourdeur dans l'estomac;
  • engourdissement périodique du cou, se transformant en un syndrome de douleur désagréable dans la partie avant et même les dents;
  • baisse de la pression artérielle;
  • étourdissements, perte de conscience;
  • l'essoufflement peut provoquer tout mouvement;
  • forte sécrétion de sueur collante;
  • troubles de l'élocution;
  • altération de la coordination des mouvements;
  • crises de panique;
  • déficience visuelle;
  • Impulsion rapide;
  • saute dans la pression artérielle.

Voici comment une crise cardiaque se manifeste chez les femmes. Tous ces signes indiquent la mort progressive des cellules myocardiques, un apport insuffisant de nutriments et d'oxygène dans le cœur, une mauvaise circulation complète. Dans de tels cas, les premiers soins sont nécessaires avant l'arrivée des médecins. Avec un manque d'air sévère, il est nécessaire d'ouvrir la fenêtre et de desserrer les vêtements, de choisir la position la plus confortable pour le patient, de donner les préparations Nitroglycérine et Aspirine. Assurez-vous de rester calme et silencieux tout ce temps, ne paniquez pas.

La période la plus merveilleuse de la vie de chaque femme peut éclipser le début de la maladie coronarienne. Il s'agit d'un phénomène peu fréquent, mais après 40 ans, la probabilité pendant la période de porter un enfant augmente. Il peut y avoir une variété de raisons pour la survenue d'une maladie telle que l'infarctus du myocarde, les symptômes chez les femmes pendant la grossesse seront les mêmes que pour une femme ordinaire.

Mais il y a plusieurs raisons à cela:

  • stress émotionnel;
  • hérédité;
  • arythmie;
  • augmentation de la coagulation sanguine;
  • embolie coronaire;
  • insuffisance rénale et cardiaque chronique ou acquise.

N'excluez pas l'âge. Les vaisseaux s'usent, leurs parois deviennent plus minces et la charge sur les artères coronaires augmente. Pendant la grossesse, une pression fœtale sur les membres inférieurs se produit, ce qui viole également la pleine circulation. La maladie coronarienne peut se manifester sous forme d'essoufflement, de mictions fréquentes, de douleur dans le côté gauche du corps, d'engourdissement du bras, de picotements dans le haut de l'abdomen. Accompagné de vertiges, migraines. Pendant le sommeil, il y a souvent une insuffisance respiratoire temporaire, un ronflement involontaire. Si des symptômes similaires d'une crise cardiaque chez les femmes sont observés, la patiente est hospitalisée pour un examen plus approfondi, un traitement et un séjour à l'hôpital.

Crise cardiaque - symptômes

Le principal symptôme de l'infarctus du myocarde chez les hommes et les femmes est une douleur thoracique sévère. La douleur est si forte que la volonté du patient est complètement paralysée. Une personne a l'idée de la mort imminente.

Les premiers signes d'une crise cardiaque:

  1. Des douleurs aux points de couture derrière la poitrine sont l'un des premiers signes d'une crise cardiaque. Cette douleur est très vive et ressemble à un coup de couteau. Cela peut durer plus de 30 minutes, parfois pendant des heures. La douleur est capable de donner au cou, au bras, au dos et aux épaules. Elle peut également être non seulement constante, mais également intermittente.
  2. Peur de la mort. Cette sensation désagréable n'est en fait pas un si mauvais signe, car elle indique le ton normal du système nerveux central.
  3. Essoufflement, pâleur, évanouissement. Les symptômes surviennent du fait que le cœur n'est pas en mesure de pousser activement le sang vers les poumons, où il est saturé d'oxygène. Le cerveau essaie de compenser cela en envoyant des signaux qui augmentent la respiration..
  4. Une autre caractéristique importante de l'infarctus du myocarde est l'absence de diminution ou d'arrêt de la douleur au repos ou lors de la prise de nitroglycérine (même répétée).

La maladie ne se manifeste pas toujours dans un tableau aussi classique. Des symptômes atypiques d'infarctus du myocarde peuvent également être observés, par exemple, au lieu de douleurs thoraciques, une personne peut ressentir un simple inconfort et des interruptions de la fonction cardiaque, la douleur peut être totalement absente, mais il peut y avoir des douleurs abdominales et un essoufflement (essoufflement) - cette image n'est pas typique, elle est particulièrement difficile en diagnostic.

Les principales différences de douleur dans l'infarctus du myocarde de l'angine de poitrine sont:

  • intensité intense de la douleur;
  • durée supérieure à 15 minutes;

la douleur ne s'arrête pas après avoir pris de la nitroglycérine.

La prévention

La prévention d'une condition de pré-infarctus est d'une importance particulière, car si vous ne suivez pas les recommandations du médecin, la condition se reproduira et s'aggravera probablement.

La prévention est doublement nécessaire pour ceux qui ont déjà subi une crise cardiaque, car dans le second cas, la probabilité de décès augmente plusieurs fois.

Afin de maintenir votre corps en bon état, vous devez suivre ces règles:

  • Prise régulière de médicaments vasculaires et cardiaques, conformément à la prescription du médecin. La violation des recommandations, une surdose ou le refus de prendre peut entraîner la mort.
  • Contrôle de la pression et du cholestérol.
  • Régime. Refus des aliments frits, gras et salés. Interdiction de trop manger. Il est préférable de consommer plus de fruits et légumes. Il est préférable de faire cuire à la vapeur, utilisez de la viande maigre. Le refus du café, des boissons gazeuses, du thé fort est également recommandé..
  • L'équilibre entre le travail et le repos, en évitant le surmenage. Stress modéré, évitement de l'effort nerveux. Vous pouvez pratiquer une thérapie physique. Sommeil sain dans une pièce ventilée.
  • Visite chez un spécialiste. Il est conseillé de visiter l'hôpital de temps en temps et de faire tous les tests nécessaires pour identifier les troubles pathologiques aux premiers stades et procéder au traitement.
  • Éviter le stress, la tension nerveuse.

Il est important de se rappeler que toutes ces mesures ne garantissent pas à 100% qu'une personne ne souffrira plus de maladies. Mais, en observant uniquement ces règles, en visitant un médecin et en suivant ses recommandations, vous réduisez considérablement la probabilité de réapparition d'une condition de pré-infarctus ou de décès

Quand consulter un médecin

Le pré-infarctus (les symptômes chez les femmes comprennent des douleurs dans la poitrine) nécessite une visite chez le médecin. En cas de signes aigus, une aide est nécessaire immédiatement. Il est nécessaire d'appeler une ambulance ou d'accompagner le patient.

Si la première option est choisie, avant l'arrivée de la brigade, l'état de la personne doit être allégé:

Lay ou siège.
Fournir de l'air - fenêtres ouvertes, col ouvert, desserrer le lien.
Donnez le médicament Nitroglycérine (sous la langue). Gardez le comprimé dans la bouche jusqu'à ce qu'il soit complètement résorbé. Le médicament est pris lorsque les symptômes apparaissent ou avant l'activité physique ou le stress. Posologie à la fois - 1 comprimé. Chez la plupart des patients, la situation s'améliore après 3 minutes. Si après 5 min. l'attaque ne disparaît pas, il est permis de prendre 1 autre comprimé. Mais, en l'absence d'effet, il faut s'attendre à une ambulance.
S'il n'y a pas de comprimés de nitroglycérine, vous pouvez appliquer le spray du même nom pour un usage interne. Il est nécessaire de l'appliquer sous la langue en position assise. Le patient doit retenir son souffle avant utilisation. Après application, le spray ne doit pas être avalé immédiatement, mais après quelques secondes. Assez 1 à 2 doses de spray. Si nécessaire, une autre dose est autorisée, mais la quantité totale ne doit pas dépasser 3 en 15 minutes. Si l'état s'aggrave après 3 injections, le médicament ne doit plus être utilisé, vous devez consulter un médecin dès que possible.
Donnez une anesthésie. Il est nécessaire en cas de douleur intense. Si avant cela, le patient a pris de la nitroglycérine ou un autre remède, vous devez étudier les instructions

Faites particulièrement attention à l'élément «interaction avec d'autres médicaments». Comme analgésiques, vous pouvez utiliser Nurofen, Ibuprofen, Analgin et autres

Il est préférable de prendre des médicaments en gélules, ils agissent plus rapidement et l'effet est perceptible après 5 à 10 minutes.

Les médicaments peuvent provoquer des effets secondaires, donc si une personne ne connaît pas exactement une réaction allergique aux substances, il vaut mieux utiliser les moyens que le patient prend dans la vie ordinaire. Par exemple, pour la douleur, le médecin recommande de prendre du Nurofen ou de l'ibuprofène, car il n'y a pas d'allergie.

Un état de pré-infarctus est pris en charge par un cardiologue. Dans les cas graves, une ambulance établit un diagnostic, puis délivre le patient au bon établissement. Par exemple, un centre de cardiologie. Si les symptômes ne sont pas compliqués, il est permis d'aller à la clinique chez le thérapeute. Il écrira une référence à un cardiologue.

État de pré-infarctus secret - ischémie indolore

Il existe un groupe assez important de patients, dont tout le monde sait qu'ils souffrent d'angine de poitrine. Ils évitent le stress, ils ont toujours avec eux du validol ou de la nitroglycérine et des crises d'ischémie myocardique avec douleurs thoraciques se manifestent. Mais il y a un autre groupe. Tout y est différent. Cela devient mauvais, il y a de la faiblesse, des étourdissements, de la transpiration, un essoufflement. Une ambulance est appelée, qui diagnostique immédiatement une crise cardiaque..

Ce sont ces patients qui souffrent de la forme indolore d'ischémie myocardique, et ce fait enterrent finalement «l'état de pré-infarctus» comme un terme prétendument médical, d'autant plus que la pression dans l'état de pré-infarctus peut être normale ou légèrement élevée.

Qui a un risque élevé d'angine de poitrine asymptomatique? Tout d'abord, il s'agit de patients atteints de diabète de longue durée. Ils modifient la sensibilité des terminaisons nerveuses et, tout comme ils ne ressentent pas de douleur et ne touchent pas leurs pieds, ils ne ressentent pas comment une crise d’angor se produit. Par conséquent, ces patients peuvent avoir plusieurs cicatrices qui indiquent une ancienne crise cardiaque qui s'est produite plusieurs fois, et parfois le résultat est une mort coronarienne soudaine. Un diagnostic tel qu'une crise cardiaque sévère et étendue chez les patients âgés de 40 ans et moins, en particulier dans le contexte d'une hyperlipidémie héréditaire maligne ou au cours d'un diabète sucré sévère de type 1, devient fréquent..

Tourment du matin ou angine variable spontanée

Les symptômes d'un état de pré-infarctus chez les femmes ne se trouvent pas seulement après l'exercice, ou à son apogée. Dans certains cas, cela se produit sans provocation, et pas seulement soudainement, mais aussi lorsqu'une personne ne comprend rien et ne prend aucune mesure. Nous parlons d'épisodes nocturnes ou matinaux de spasme des artères coronaires. Il est impossible de reconnaître l'état de pré-infarctus qui se produit pendant le sommeil.

Le plus souvent, une douleur cardiaque intense se produit dans la région de 4 à 6 heures du matin, qui coïncide avec la phase de sommeil paradoxal, lorsque le tonus du système nerveux sympathique augmente et la tension artérielle augmente quelque peu. Dans ce contexte, une crise de douleur sévère apparaît, et la veille de la soirée, tout était généralement comme d'habitude, et la tension artérielle ne posait aucun problème. Les symptômes suivants sont caractéristiques d'une crise d'angine de poitrine spontanée (elle est également appelée angine de Prinzmetall):

  • La douleur survient là où elle devrait être - derrière le sternum, avec une irradiation sous l'omoplate gauche, parfois l'épaule, moins souvent - complètement dans la main gauche, à la main;
  • La durée de l'attaque (qui est généralement très prononcée) varie de 5 minutes à une demi-heure;
  • Dans le contexte de la douleur, une bradycardie ou un ralentissement de la fréquence cardiaque se produit;
  • L'essoufflement rejoint le syndrome douloureux, une faiblesse apparaît, la sueur, se transformant en une sueur froide;
  • Des étourdissements apparaissent souvent. C'est un signe défavorable. Après tout, il n'a rien à voir avec le vertige vestibulaire habituel, avec lequel les neurologues, les gérontologues et les thérapeutes traitent. Il s'agit d'un symptôme d'une diminution de la fonction contractile du ventricule gauche, qui est lourde de développement d'une insuffisance cérébrovasculaire aiguë (accident vasculaire cérébral) ou d'une attaque ischémique transitoire (thia);
  • Parfois, dans le contexte d'une crise de douleur, diverses perturbations du rythme cardiaque se produisent, qui peuvent être fatales et entraîner la mort..

Diagnostique

Lors du diagnostic d'une crise cardiaque, une grande attention est portée aux plaintes et aux symptômes cliniques du patient. Dans les 1,5 heures suivant le début d'une crise de douleur, une agitation motrice est observée, puis une inhibition se produit. Pâleur de la peau, sueur proéminente, bleuissement des lèvres, du bout des doigts, refroidissement des extrémités sont perceptibles

Pâleur de la peau, sueur proéminente, bleuissement des lèvres, du bout des doigts, refroidissement des extrémités sont perceptibles.

Le deuxième jour, un bruit de friction des feuilles péricardiques peut se produire, ce qui indique l'attachement d'une péricardite aseptique. Le diagnostic est effectué par les méthodes suivantes:

Le signe le plus spécifique de nécrose du muscle cardiaque est une augmentation du niveau de troponines I et T. Le test de troponine aide à diagnostiquer la maladie avant même que des changements dans l'ECG ne se produisent..

  1. et ST quelques mm par rapport au contour, une onde Q (pathologique) se produit, l'onde R disparaît, diverses perturbations de la conduction et du rythme sont observées (blocage, arythmie, extrasystole). Selon les dérivations, il est possible de suggérer la localisation d'une crise cardiaque.
  2. Échocardiographie: avec une échographie cardiaque, il est possible d'identifier les zones affectées du myocarde, les signes de dilatation ventriculaire, de déterminer la présence d'un anévrisme, d'évaluer le degré de contractilité altérée et d'autres indicateurs de l'activité cardiaque.
  3. Radiographie pulmonaire: réalisée pour diagnostiquer un œdème pulmonaire, une pneumonie et d'autres complications de l'infarctus du myocarde.
  4. Angiographie coronaire: nécessaire si un traitement chirurgical de la maladie est prévu. Cette étude vous permet de déterminer quelles artères coronaires sont affectées..

Préinfarction chez l'homme et la femme: symptômes et signes

La préinfarction est caractérisée par ses symptômes et ses premiers signes, sa manifestation est associée à une forme négligée d'angine de poitrine dans le contexte d'une ischémie cardiaque progressive. La principale raison du développement du processus pathologique est le blocage vasculaire avec des plaques athérosclérotiques. Si le traitement a été inefficace ou n'a pas été effectué du tout, le patient manifestera un infarctus du myocarde avec une nécrose caractéristique du tissu cardiaque. À l'exception des facteurs irritants, il existe une probabilité d'élimination spontanée des symptômes et d'amélioration.

Un signe caractéristique d'une condition de pré-infarctus augmente la douleur cardiaque. Il peut irradier vers le visage, la clavicule, les membres supérieurs, la moitié droite de la poitrine. Une attaque s'accompagne d'une peur incontrôlée de la mort, de nausées, d'un rythme cardiaque rapide, d'un sentiment d'anxiété, d'une suffocation et d'une augmentation de la pression artérielle. Les symptômes deviennent plus prononcés lors de l'exercice.

En plus des manifestations typiques, il existe également des manifestations atypiques. Ils peuvent dérouter le patient, car déterminer l'état de pré-infarctus sans douleur ou avec sa localisation dans la zone de l'estomac est extrêmement problématique. Une liste générale de ces symptômes est la suivante:

  • troubles du sommeil;
  • absence de douleur;
  • faiblesse croissante;
  • douleur de nature cassante dans la région de la mâchoire inférieure;
  • irritabilité sans fondement;
  • peau bleue;
  • vertiges attaques;
  • sensation de brûlure et douleur dans la région épigastrique;
  • manifestation de dyspnée au repos.

Il existe des cas de localisation de douleurs dans le dos irradiant vers l'épaule. On prescrit aux patients des radiographies au lieu de l'électrocardiogramme nécessaire pour déterminer une crise cardiaque. La célèbre présentatrice de télévision Elena Malysheva a également mis en évidence des situations où les gens confondent une condition de pré-infarctus avec des brûlures d'estomac. Une personne passe du temps à traiter l'estomac sans se rendre compte du véritable facteur causal..

Les symptômes d'un état de pré-infarctus chez les femmes peuvent se manifester beaucoup moins prononcés, en raison d'un seuil de douleur accru. Au lieu d'une attaque de douleur claire, ils ne remarquent souvent que des sensations de picotements. Les étourdissements et l'essoufflement sont généralement attribués à la fatigue..

Que faire lorsque des signes sont détectés et quelle est la prévention de la maladie

Si vous ne voyez pas de médecin lorsque les premiers signes d'un état de pré-infarctus apparaissent, cela se terminera par un infarctus du myocarde. C'est pourquoi, au moindre soupçon, vous devriez consulter un cardiologue.

Le diagnostic de cette maladie se réduit à l'examen du patient avec un médecin et à la réalisation d'un ECG, que le cardiologue décrypte ensuite. Après cela, le patient est généralement placé dans un hôpital, en règle générale, il s'agit d'une unité de soins intensifs. Le traitement consiste à prendre des médicaments spéciaux. En outre, le patient bénéficiera d'une tranquillité, d'un silence et d'une alimentation épargnés, dans lesquels il y aura une teneur minimale en cholestérol.

En outre, le patient doit surveiller indépendamment la pression artérielle. Vous devez abandonner le stress intense, émotionnel et physique, essayer d'adhérer à une bonne nutrition et dormir suffisamment.

Ceux qui ont des pathologies du système cardiovasculaire doivent surveiller attentivement leur état et être constamment surveillés par un médecin. Pour toutes les personnes à risque de développer un état de pré-infarctus, il existe des recommandations préventives spéciales pour éviter l'apparition d'un état de pré-infarctus. Parmi eux:

  • prendre des médicaments pour le système cardiovasculaire, qui devraient être prescrits par un médecin;
  • surveillance régulière de la pression artérielle;
  • bonne nutrition et surveillance du cholestérol;
  • rejet des mauvaises habitudes;
  • maintenir un style de vie actif et sain;
  • observer le régime de bon repos et de sommeil.

En adhérant à ces recommandations, vous pouvez réduire considérablement le risque de maladie pré-infarctus..

Symptômes de la phase aiguë

Dans la phase aiguë d'une crise cardiaque, les hommes se caractérisent par une version classique du cours avec une douleur aiguë sévère derrière le sternum, un essoufflement, une sensation de manque d'air, une désorientation et une accélération du rythme cardiaque. Ces symptômes se développent au repos, sans effort physique. La douleur avec une crise cardiaque est longue, de 15 minutes à un jour, peut ressembler à une vague.

Les symptômes distinctifs d'une crise cardiaque chez un homme peuvent être:

  • Douleur au cou, sensation de brûlure derrière le sternum;
  • compression de la cavité thoracique (les hommes la décrivent comme si l'éléphant était assis sur la poitrine et les épaules);
  • la douleur derrière le sternum, s'étendant vers le côté droit, survient 5 fois plus souvent chez les hommes;
  • douleur dans les biceps, l'épaule gauche, le bras gauche, c'est-à-dire passant à la ceinture supérieure;
  • une variante gastralgique d'une crise cardiaque est 3,7 fois plus fréquente chez les hommes - douleurs abdominales, nausées, brûlures d'estomac, ballonnements. Les vomissements sont plus fréquents chez les femmes (3,9 fois plus);
  • dyspnée;
  • sueur froide;
  • cyanose, pâleur de la peau, le teint devient gris, terreux;
  • engourdissement, une sensation de picotement dans les membres, qui peut signaler un vasospasme périphérique;
  • anxiété, peur de la mort, panique;
  • sensation de cœur qui coule;
  • une augmentation de la pression artérielle au cours des premiers jours d'une crise cardiaque chez les patients sans antécédents d'hypertension;
  • un symptôme rare peut être une toux sèche, de la fièvre, une éruption cutanée inexpliquée.

Ces différences s'expliquent par les caractéristiques structurelles du corps: chez les hommes, le cœur est plus grand, plus central. Chez la femme, le cœur est plus petit, situé plus bas, à gauche.

Chez les hommes, les grandes artères sont plus souvent obstruées, la zone touchée est mieux visualisée lors de l'angiographie.

Avant le développement d'une crise cardiaque, les hommes sont plus examinés, ont une maladie ischémique diagnostiquée 5 fois plus souvent.

La crise cardiaque féminine se caractérise par une lésion de petits vaisseaux, qui n'est souvent pas perceptible sur l'angiographie et conduit à un diagnostic tardif, la plupart des symptômes sont considérés comme faux positifs.

Les formes atypiques d'infarctus du myocarde sont également plus fréquentes chez les femmes. Cela conduit à un taux de mortalité plus élevé chez les femmes..

Le type de crise cardiaque indolore («muet») survient chez les deux sexes, les signes d'une affection «sur les jambes» peuvent être un œdème pulmonaire, des arythmies, une hypotension sévère (abaissement de la pression artérielle). Cette option est typique pour les patients diabétiques.

Condition de préinfarction: symptômes

Lorsque l'on considère l'état de pré-infarctus, il convient de noter qu'il se caractérise par le développement à une échelle progressive de l'angine de poitrine, qui, de plus, est à un stade propre négligé. Après un certain temps, avec un traitement inadéquat ou incomplet, ainsi que sous l'influence du stress et sous l'influence d'un autre type de complications, l'angine de poitrine peut aller directement à l'infarctus du myocarde. Souvent, il s'arrête également de lui-même, ce qui permet au patient de récupérer.

Un état de pré-infarctus progressif est caractérisé par une douleur accrue dans le sternum, un symptôme supplémentaire est une augmentation de la pression.

La condition est caractérisée, comme nous l'avons déjà noté, par un syndrome douloureux extrêmement prononcé, qui consiste en particulier en une douleur dans la zone située derrière le sternum, en outre, cette douleur est similaire à la douleur qui se produit pendant l'angor d'effort. Pendant ce temps, si la manifestation de la douleur avec l'angine de poitrine peut être éliminée en prenant de la nitroglycérine, alors avec un état de pré-infarctus, la nitroglycérine n'élimine pas la douleur, mais le nombre de crises qui se produisent tout au long de la journée ne fait qu'augmenter. Dans certains cas, leur nombre peut atteindre trois douzaines, ce qui, à son tour, conduit à une nécrose progressive dans une zone spécifique du muscle cardiaque.

La douleur accompagnant l'état de pré-infarctus est donnée sous la clavicule et dans la région hyoïde, sur le côté droit du sternum et dans les mains. Des sueurs froides se forment, le patient éprouve une anxiété sévère, une agitation, le rythme cardiaque s'intensifie, en plus, il éprouve également une peur de la mort. Souvent, des nausées, une suffocation s'ajoutent à ces conditions.

Le déroulement de l'état de préinfarction est également possible à une échelle atypique. Ainsi, le patient se plaint de vertiges et de faiblesse grave, de troubles du sommeil, d'insomnie. L'évolution atypique de la douleur est absente. L'évolution de cette pathologie sous cette forme provoque l'apparition d'essoufflement et de cyanose, survenant sans aucune raison pour eux et au repos. Le diagnostic n'est possible qu'à l'aide d'un électrocardiogramme, qui indiquera la formation d'un blocage chez le patient, ainsi que la décompensation dans la circulation sanguine, la tachycardie paroxystique et l'extrasystole. Une image principalement atypique des conditions de pré-infarctus dans ce cours est observée chez les personnes âgées de 79 à 90 ans.

Dans certains cas, il se produit un syndrome abdominal dans lequel la localisation de la douleur est concentrée dans l'hypochondre gauche, ainsi que dans l'abdomen supérieur. Le patient ressent une sensation de brûlure caractéristique de la région épigastrique, quant à la douleur, elle peut être de par la nature des manifestations de coupure, de piqûre ou de douleur. Le renforcement est noté pendant l'effort physique d'un type ou d'un autre, ainsi que dans les situations stressantes, les expériences et la marche. Être au repos peut éliminer les manifestations douloureuses, ce qui est également possible lors de la prise de nitrates à cette fin.

Cette condition peut être accompagnée de nausées et de vomissements, de douleurs abdominales, de hoquet, de flatulences. Dans certains cas, la douleur se produit dans le cou, la gorge ou la mâchoire inférieure. Il existe également des cas possibles dans lesquels seuls l'essoufflement ou les perturbations notées dans les rythmes cardiaques sont notés. Avec une forme cérébrovasculaire d'une condition de pré-infarctus, des évanouissements, des étourdissements et des nausées sont possibles.

Diagnostique

Pour les symptômes ressemblant à un infarctus du myocarde, une ambulance doit être appelée. Un cardiologue effectue le traitement d'un patient victime d'une crise cardiaque, il effectue également la rééducation et l'observation du dispensaire après une maladie. Si nécessaire, un stenting ou un pontage est effectué par un chirurgien cardiaque..

Lors de l'examen d'un patient, pâleur de la peau, des signes de transpiration sont visibles, une cyanose (cyanose) est possible.

Des méthodes de recherche objective comme la palpation (palpation) et l'auscultation (écoute) donneront beaucoup d'informations. Ainsi, avec la palpation, vous pouvez identifier:

  • Pulsation dans la région de l'apex cardiaque, zone précordiale;
  • Fréquence cardiaque jusqu'à 90-100 battements par minute.

Après l'arrivée de l'ambulance, le patient reçoit généralement un électrocardiogramme urgent, dont les lectures peuvent déterminer le développement d'une crise cardiaque. Dans le même temps, les médecins recueillent une anamnèse, analysant le moment du début de l'attaque, sa durée, l'intensité de la douleur, sa localisation, son irradiation, etc..

De plus, des signes aigus de blocage du faisceau du faisceau du faisceau peuvent être des signes indirects d'une crise cardiaque. Le diagnostic d'infarctus du myocarde est également basé sur la détection de marqueurs d'endommagement des tissus musculaires du cœur..

Les niveaux de troponine peuvent augmenter fortement au cours des cinq premières heures après une crise cardiaque et peuvent le rester jusqu'à douze jours. De plus, les médecins peuvent prescrire une échocardiographie pour détecter la pathologie en question..

Les signes diagnostiques les plus importants de l'infarctus du myocarde sont les suivants:

  • syndrome douloureux prolongé (plus de 30 minutes), qui n'est pas arrêté par la nitroglycérine;
  • changements caractéristiques de l'électrocardiogramme;
  • changements dans l'analyse générale du sang: augmentation de l'ESR, leucocytose;
  • écart par rapport à la norme des paramètres biochimiques (apparition de protéine C-réactive, augmentation du taux de fibrinogène, acides sialiques);
  • la présence dans le sang de marqueurs de mort des cellules myocardiques (CPK, LDH, troponine).

Le diagnostic différentiel d'une forme typique de la maladie ne présente aucune difficulté.

Les symptômes d'une crise cardiaque: quels sont les premiers signes de la maladie

Le rythme de vie moderne contribue à divers échecs de notre corps. Par conséquent, vous devez être prêt à toute situation. Il est extrêmement important de connaître les symptômes et les signes d'une crise cardiaque - l'une des maladies les plus redoutables. Souvent, il est reconnu à l'avance et de telles connaissances peuvent aider à vous protéger, vous et vos proches, d'une catastrophe imprévue..

Ce que c'est

Cette maladie survient lors de la mort (nécrose) d'une partie de l'organe. La mort cellulaire dans ce cas est associée à une carence ou à un manque de circulation sanguine due à un blocage, à un rétrécissement (en particulier avec l'athérosclérose) ou à un spasme des vaisseaux coronaires, fournissant les nutriments et l'oxygène nécessaires aux tissus. Après que l'approvisionnement en sang devient insuffisant, en 15-30 minutes, la nécrose commence.

La description

Cette condition menace la vie de toute personne. Une crise cardiaque peut se produire dans le cerveau et peut s'accompagner d'un ramollissement des zones du tissu cérébral, de la rate, des reins, des intestins. Pour ces derniers, la nécrose, en règle générale, n'est pas mortelle, mais sa qualité est considérablement altérée.

Le plus souvent, et avec des conséquences plus graves, elle se produit dans le muscle cardiaque. Près de quarante pour cent des décès sont notés dans les vingt premières minutes suivant son apparition, à mesure que de graves complications se développent. 3-6 heures après une violation critique de la circulation sanguine, la zone du muscle cardiaque avec laquelle les vaisseaux étaient connectés meurt complètement.

Les médecins distinguent plusieurs stades de développement temporaires. Ils sont déterminés par le temps écoulé entre le début de la nécrose et son achèvement:

  • le plus net - dure moins de deux heures;
  • aiguë - jusqu'à dix jours;
  • subaiguë - 10-45 jours;
  • cicatrices - de un an et demi à six mois.

Ce dernier signifie que notre corps a fait face à des problèmes, mais son fonctionnement ne reviendra jamais à son niveau précédent - les changements sont irréversibles.

Comment est une crise cardiaque

Cette maladie est très insidieuse et n'est pas toujours exprimée sous une forme classique. Pour divers organes, elle s'accompagne généralement de douleurs intenses, d'inflammations et de troubles moteurs..

Si nous parlons de maladie coronarienne (cardiopathie ischémique), en règle générale, une personne prête attention aux douleurs périodiques dans la région de la poitrine, qui se manifestent surtout après un effort physique (exercice, longue marche, escaliers, etc.). Habituellement, les patients potentiels éteignent cette condition avec des médicaments vasodilatateurs. Cependant, lorsque cela n'aide pas et que les sensations de douleur deviennent plus fortes, il est possible qu'une nécrose cellulaire active ait commencé. Parfois, les douleurs deviennent si difficiles à tolérer qu'elles affectent le bien-être psychologique: une personne peut avoir des pensées de mort imminente. Pour cette raison, des troubles de l'élocution et un comportement confus et inconscient sont observés.

Mais comme indiqué précédemment, la manifestation ne répond pas toujours à cette norme et peut être dotée de symptômes atypiques. Par exemple, au lieu de la douleur, on note simplement un inconfort, et parfois même pas dans la poitrine, mais dans l'œsophage. Possible essoufflement sans cause, transpiration. De tels moments sont particulièrement difficiles à diagnostiquer..

Causes de l'infarctus du myocarde

Dans la plupart des situations, il s'agit d'une conséquence d'une maladie telle que l'athérosclérose. Dans plus de quatre-vingt-dix pour cent des cas, il sert de base au cours.

Les causes profondes comprennent également:

  • embolie - obstruction des vaisseaux sanguins par des bulles de gaz ou d'autres particules (caillots sanguins);
  • caillots gras;
  • crampes
  • défaut valvulaire - avec lui, des artères importantes s'écartent de l'aorte;
  • changements de pression, comme c'est le cas avec l'hypertension artérielle.

En raison de tout ce qui précède, la lumière vasculaire se rétrécit, interférant avec le fonctionnement normal du système circulatoire. Et si le muscle cardiaque manque d'oxygène pendant 20 minutes, les tissus de ses sections individuelles meurent. De tels phénomènes entraînent une suffocation, des dommages au cerveau. Dans des situations extrêmement difficiles, un arrêt cardiaque se produit..

Cependant, vous ne devriez pas penser que la manifestation d'une crise cardiaque n'est associée qu'à d'autres maladies. Le mode de vie affecte également considérablement notre système cardiovasculaire. Le stress régulier, une mauvaise alimentation et une activité physique insuffisante, ou vice versa, conduisent à ses échecs. Surtout parmi les facteurs nocifs, des mauvaises habitudes comme le tabagisme et la consommation fréquente d'alcool.

Types et fonctionnalités

Tout d'abord, ils dépendent de l'organe affecté et peuvent être divisés en plusieurs sous-types en fonction du site de la lésion. Généralement (sans référence à une partie spécifique du corps), les médecins distinguent:

  • Blanc (ischémique) - il est associé au colmatage d'une artère (généralement un caillot de sang ou une embolie).
  • Avec un bord hémorragique - sa cause - des crampes suivies d'une vasodilatation paralytique.
  • Rouge - apparaît en raison du blocage du maillage artériel et des veines.
  • Nécrose aseptique - généralement petite, cicatricielle.

Si nous parlons du cœur, les types sont distingués en fonction de son département:

  • le ventricule gauche est le plus souvent diagnostiqué, la mort de sa paroi avant est particulièrement dangereuse;
  • à droite - est la plus simple et la plus favorable en termes de prévisions de reprise;
  • transmural - toute l'épaisseur de la couche musculaire moyenne est affectée et la nécrose se propage souvent à d'autres parties du cœur;
  • sous-épicardique - avec elle, il y a souvent un risque de mort, car une rupture du vaisseau endommagé et une hémorragie dans la cavité péricardique peuvent se produire.

Les principaux symptômes de l'infarctus du myocarde

Les douleurs fréquentes dans la poitrine sont principalement signalées par les hommes et les femmes de plus de 40 ans. De plus, le processus pathologique est caractérisé par une pression artérielle élevée. Les spécialistes dans le domaine de la médecine distinguent les symptômes suivants:

  • essoufflement constant même avec un petit effort physique;
  • sensation désagréable de pression derrière le sternum;
  • crises d'angine de poitrine;
  • sueur froide ou transpiration;
  • gonflement des membres, en particulier des jambes;
  • troubles de la mémoire, distraction;
  • perte d'orientation dans l'espace;
  • faiblesse musculaire sévère.

Pour de telles manifestations, vous devez immédiatement consulter un médecin.

Quels sont les symptômes d'une crise cardiaque chez la femme?

Ce sujet est particulièrement aigu maintenant, car il a commencé à être traité il n'y a pas si longtemps. Il s'est avéré que presque toutes les études de cette maladie se sont déroulées précisément sur des exemples masculins (car ils sont le plus souvent à risque de cette maladie). Et les symptômes féminins sont légèrement différents.

En règle générale, les femmes après 45 ans y sont exposées, en particulier dans des conditions de résistance au stress réduite et de dur labeur. Pour eux, la sonnette d'alarme est:

  • respiration confuse dans un rêve et même ronflement;
  • nausées et vomissements sans cause;
  • gencives saignantes sévères;
  • mictions fréquentes la nuit;
  • engourdissement des parties du corps;
  • gonflement du visage, des mains et des pieds, ce qui indique un équilibre hydrique perturbé;
  • douleur irradiant vers l'articulation de l'épaule gauche;
  • douleur à l'estomac;
  • migraines fréquentes;
  • rythme cardiaque perturbé.

La nature de la douleur aux premiers symptômes de l'infarctus du myocarde

Il est souvent aigu, aigu à tel point que la respiration est perturbée, les membres sont paralysés et il est impossible de penser logiquement. Les syndromes douloureux peuvent provoquer non seulement des étourdissements, mais même une perte de conscience (cela est particulièrement vrai pour les femmes). Et si vous ne vous approchez pas de la personne à temps et ne l'aidez pas, la nécrose tissulaire peut coûter la vie à une personne malade.

Ressentir

Le principal problème est que la douleur ne disparaîtra pas, même si une personne prend des analgésiques. Au début, un lumbago périodique est ressenti, ce qui peut donner à l'épaule gauche. S'il semblait qu'ils avaient disparu sans mesures thérapeutiques, et sont revenus après une courte période de temps, il est nécessaire d'appeler une ambulance. Le stade de rechute est caractérisé par un patient analgésique.

Les premiers signes d'infarctus du myocarde

Le processus progressif est individuel en termes pour chacun et se fait sentir en quelques jours - un mois. Une condition de pré-infarctus est déterminée par des signes tels que:

  • insuffisance respiratoire: inhalation-expiration intermittente la nuit, ronflement, essoufflement;
  • douleur derrière le sternum ou dans l'épaule gauche;
  • engourdissement des membres même pendant une courte période;
  • hypersensibilité et saignement des gencives;
  • gonflement des jambes;
  • maux de tête sévères;
  • arythmies régulières.

L'état mental du patient change également - il ressent de l'inconfort, de l'inconfort, une forte peur de la mort. Ils ne contrôlent pas toujours la parole et les mouvements. Tout d'abord, ceux qui étaient à proximité doivent l'aider à prendre une position horizontale et appeler une ambulance.

Signes nerveux en état de crise cardiaque

Les organes du système nerveux central participent à ce processus, qui complètent le tableau avec des symptômes typiques:

  • diminution de l'acuité visuelle;
  • tremblements et engourdissements des mains;
  • migraine persistante;
  • vertiges;
  • crises de panique;
  • trouble de sensibilité des membres - paresthésie (brûlure, picotements, chair de poule);
  • insomnie;
  • sueur froide;
  • et, comme indiqué précédemment, les obsessions de la mort.

Que faire lorsque des symptômes apparaissent

Tout d'abord, appelez les urgences dès que possible. Ne laissez pas la condition disparaître d'elle-même. Plus les professionnels commencent tôt le traitement, plus le risque de conséquences graves et de décès est faible.

Premiers soins: algorithme d'action

  1. Dès que les premiers signes et symptômes de l'infarctus du myocarde (et de tout autre) ont été constatés, le patient doit limiter l'activité physique et prendre immédiatement une position allongée ou allongée. En aucun cas, vous ne devriez être physiquement chargé - cela crée une charge encore plus importante sur le cœur, et il existe également un risque de perte de conscience et de chute, causant encore plus de dommages..
  2. Il est important d'assurer la circulation de l'oxygène, de sorte que les vêtements serrés doivent être défaits, ainsi que les fenêtres ouvertes.
  3. La victime doit prendre un comprimé de nitroglycérine sous la langue jusqu'à complète résorption (pas plus de trois fois).
  4. Il est également recommandé au patient d'avaler de l'aspirine mâchée.
  5. La personne à côté de la victime ne doit pas le laisser seul. Ce dernier a un besoin urgent d'aide et de soutien.

Il convient de noter qu'après le début d'une crise cardiaque, la première heure est appelée "dorée". Et il est extrêmement important qu'une équipe de spécialistes arrive pendant.

Diagnostique

La principale technique de diagnostic est l'ECG (électrocardiographie). Dans la plupart des cas, le cardiogramme montre tous les phénomènes pathologiques du muscle cardiaque. Parfois, ils ont également recours à l'échographie (échographie), à ​​l'angiographie des vaisseaux sanguins et à la scintigraphie. Un test sanguin est nécessaire pour déterminer avec précision le diagnostic..

Le traitement ne sera effectué que dans un établissement spécial, après quoi une rééducation est nécessaire, pour éviter la répétition de la maladie et stabiliser la condition humaine.

Symptômes de complications après une crise cardiaque

Leur gravité dépend de l'âge, de la zone du tissu affecté et du temps fourni par les soins médicaux professionnels. Parmi eux:

  • arythmies (troubles du rythme cardiaque);
  • dommages cérébraux;
  • coups
  • œdème pulmonaire;
  • d'éventuelles anomalies mentales;
  • ulcères d'estomac;
  • choc cardiogénique (une forte diminution de la contractilité myocardique).

Les statistiques de mortalité de cette maladie sont décevantes - un sur dix meurt. Mais vous devez comprendre que de nombreux patients qui n'ont pas subi d'attaque n'ont pas reçu de soins médicaux complets. Si vous savez quels sont les symptômes avant et avec une crise cardiaque, vous pouvez éviter les tristes conséquences. Selon les statistiques, environ 80% des patients après la rééducation mènent une vie normale.

La prévention

Pour éviter toute maladie du système cardiovasculaire, vous devez d'abord faire attention à la nutrition. Le régime alimentaire doit contenir beaucoup de vitamines et de fibres et un minimum (et il est préférable d'éliminer complètement) les aliments gras et frits, car il contribue à l'apparition de plaques de cholestérol. Les acides gras oméga-3, qui sont contenus dans les filets de poisson, ont un bon effet sur l'état du corps..

Surveillez fondamentalement l'état de votre corps. Si vous êtes en surpoids, vous devez absolument perdre du poids (mais assurez-vous de consulter un médecin). Avec un mode de vie sédentaire, vous devez faire face à l'inactivité physique et faire des exercices physiques. Les experts recommandent également d'acheter des appareils avec lesquels vous pouvez surveiller régulièrement la pression artérielle, la glycémie et le taux de cholestérol..

La réadaptation: une étape importante vers le rétablissement

En fait, en plus du traitement médicamenteux, il comprend des mesures plus strictes pour prévenir les principaux signes d'infarctus du myocarde:

  • Mode moteur spécial. Ses limites sont associées individuellement aux stades de nécrose. Pour les personnes âgées, il est sélectionné avec une attention particulière. Ne pensez pas qu'il est possible de revenir rapidement à la forme physique. Si, après quelques semaines, surmonter une volée d'escalier passe sans essoufflement, faiblesse et palpitations cardiaques, c'est un bon résultat.
  • Le corps sera favorablement influencé par la danse, la natation et le vélo.
  • Régime. On choisit des aliments qui n'alourdissent pas le corps: produits laitiers faibles en gras, légumes, fruits, poisson, volaille. Apport limité en sel.
  • Changement de style de vie. Le fait que vous devrez abandonner toute mauvaise habitude, car elle peut annuler tout traitement, n'est pas discuté. En cas d'obésité, comme mentionné précédemment, il est nécessaire de perdre du poids selon la norme établie par votre médecin.

Il vaut la peine de considérer que plus le patient est âgé, plus il a besoin de temps pour sa rééducation et son attention. Dans notre réseau de pensions "Care", une personne âgée victime d'une crise cardiaque bénéficiera des soins nécessaires.

Condition pré-infarctus: qu'est-ce que c'est, manifestations, comment identifier et prévenir le développement

© Auteur: Tamara Golubeva (éducation biologie et chimie), spécialement pour VesselInfo.ru (à propos des auteurs)

Une condition de pré-infarctus n'est rien d'autre qu'une angine de poitrine instable. Il peut être classé comme syndrome coronarien aigu - une maladie cardiaque dangereuse. Mais ce n'est toujours pas une crise cardiaque. Avec les premiers secours en temps opportun et un traitement plus compétent, l'attaque peut reculer.

Tous les patients ne répondent pas correctement aux premiers signes d'une maladie redoutable, et donc à un pourcentage de décès injustifié par crise cardiaque. C'est ennuyeux, car les cardiologues disposent aujourd'hui de l'arsenal moderne le plus riche de méthodes efficaces pour traiter les pathologies cardiaques les plus complexes.

Étiologie

L'infarctus du myocarde est un arrêt de la nutrition du muscle cardiaque en raison d'une violation de la conduction des artères coronaires. L'état de préinfarction est caractérisé par un rétrécissement des artères alimentant le muscle cardiaque. La lumière des vaisseaux se rétrécit sur un fond de spasme, se bouchant avec une plaque athérosclérotique ou un thrombus, l'approvisionnement en sang du myocarde s'aggrave.

Cette condition est causée par:

  • Stress
  • Surmenage nerveux;
  • Crises hypertensives;
  • Grippe et autres infections respiratoires;
  • Surdosage d'alcool;
  • Surcharges physiques inhabituelles;
  • Coup de chaleur;
  • Surdosage de médicaments;
  • Hypothermie;
  • Fumeur.

Comment reconnaître une condition de pré-infarctus?

L'état limite d'une crise cardiaque apparaît dans un contexte d'angine de poitrine évolutive avancée. Si le traitement est insuffisant ou pas du tout effectué, un infarctus du myocarde peut se développer avec l'ajout de facteurs provoquants. Parfois, un soulagement spontané du développement de la maladie se produit et le patient se rétablit. Avec la progression des symptômes de l'état de pré-infarctus, des douleurs thoraciques sévères ressemblant à la douleur de l'angine de poitrine sont notées. La douleur ne peut que s'intensifier et les crises se produisent de plus en plus souvent. La conséquence de cela peut être la nécrose progressive d'une partie du muscle cardiaque.

La douleur préinfarctuelle peut être ciblée par les mains, les zones sublinguales et sous-clavières, le côté droit de la poitrine. Le patient a une peur terrible de la mort. Parfois, les gens ont même peur de se lever. Une forte tachycardie apparaît, le patient est excité et agité. Parfois, le patient ressent une suffocation et des nausées. Il y a souvent des sensations sous forme de coupure ou de douleur douloureuse, augmentant avec une augmentation de la charge sur le corps.

Fondamentalement, la douleur diminue lorsque le patient observe la paix et prend un grand nombre de médicaments cardiaques.

Malheureusement, il existe des signes d'une condition de pré-infarctus, selon laquelle il est très difficile de la reconnaître. Les symptômes atypiques se présentent comme:

irrigation typique de la douleur de crise cardiaque

  1. Somnolence
  2. Insomnie;
  3. Faiblesses;
  4. Vertiges
  5. Irritabilité;
  6. Cyanose;
  7. Essoufflement au repos (20 respirations ou plus - expirations par minute);
  8. Manque de douleur;
  9. Douleur aiguë dans la mâchoire inférieure;
  10. Brûlure au creux de l'estomac;
  11. Douleur dans l'épigastre (plus souvent chez les femmes), donnant au sternum gauche ou à l'abdomen supérieur.

Une personne ne peut pas mentir; en position assise, elle s'accroche fortement aux objets environnants.

Parfois, les patients se plaignent de douleurs dans le dos (partie supérieure), donnant à l'épaule. Souvent, même les médecins prennent ces symptômes pour l'ostéochondrose cervicothoracique, prescrivent une radiographie et perdent du temps..

Avec les formes atypiques de pré-infarctus, un électrocardiogramme est nécessaire de toute urgence. Seul un ECG montrera une tachycardie paroxystique, une extrasystole ou une circulation sanguine insuffisante (en cas de catastrophe cardiaque imminente).

Des formes atypiques sont souvent observées chez les patients âgés (hommes et femmes) et les personnes âgées. Ces symptômes nécessitent une attention particulière afin de prescrire un traitement adéquat en temps opportun..

Combien de temps dure la période prodromique?

La durée de l'état de pré-infarctus chez différents patients peut être différente: pour certains seulement 3 jours, et pour d'autres 3 semaines ou plus. Mais cela ne signifie pas du tout que plus le précurseur de la maladie dure longtemps, plus l'issue est favorable et vice versa. La fin de cette période - IM ou récupération - dépend d'un diagnostic rapide et précis.

Si le patient présente au moins plusieurs symptômes de la maladie, un examen urgent et, si indiqué, une hospitalisation sont nécessaires.

Diagnostique

Premièrement, le médecin écoute les plaintes du patient, analyse les symptômes et établit des antécédents médicaux. De plus, afin de confirmer ses suppositions, le médecin prescrit une série d'études:

Échocardiographie

À l'aide de l'échocardiographie, vous pouvez détecter:

  • Pathologie de divers départements, couches, valves et cavités du cœur;
  • Cicatrices de crises cardiaques passées;
  • Tumeurs
  • Vices;
  • Anévrisme du cœur;
  • Caillots sanguins
  • Symptômes d'une mauvaise circulation.

Électrocardiogramme

À la suite de cette étude, il est possible de déterminer les troubles ischémiques (zones du myocarde avec une mauvaise circulation sanguine), les arythmies, la position cardiaque, les cicatrices de crise cardiaque. De plus, vous pouvez voir une crise cardiaque..

Imagerie par résonance magnétique

À l'aide de l'IRM, l'approvisionnement en sang du myocarde est évalué, la présence d'ischémie est déterminée et son développement est prédit, les tumeurs et l'infarctus du myocarde sont détectés. La qualité de l'étude augmente considérablement si des agents de contraste sont introduits dans le corps. Cette méthode est appelée angiocardiographie RM..

Coronarographie

Avec la méthode radio-opaque, les vaisseaux coronaires sont examinés. Un agent de contraste est introduit dans le sang, grâce auquel les vaisseaux coronaires deviennent clairement visibles. Vous pouvez voir à quel endroit le navire est rétréci, à quel point la situation est dangereuse. Cette étude aide à élaborer un plan de traitement à venir..

Surveillance Holter

Le travail du cœur peut être retracé pendant 24 heures. À l'aide d'un petit appareil, un cardiogramme est enregistré. Un programme informatique spécial traite les résultats. Cette méthode vous permet de détecter les arythmies cardiaques cachées et l'ischémie myocardique. La pression artérielle est également surveillée. En utilisant cette méthode, le développement d'une condition de pré-infarctus est généralement observé. Avec une crise cardiaque, cela ne convient pas, car le temps dans ce cas dure quelques minutes.

En plus des techniques matérielles pour examiner le cœur, le patient est présenté la livraison de tests sanguins biochimiques. Des niveaux élevés d'enzymes troponine et créatine kinase peuvent indiquer le développement d'un infarctus du myocarde ou d'une angine instable progressive.

Méthodes d'urgence

La principale chose à faire est d'arrêter le syndrome douloureux et de prévenir une catastrophe cardiaque. Tout d'abord, le patient doit se reposer et respirer de l'air frais. Avant l'arrivée d'une ambulance, la nitroglycérine (1-2 comprimés) doit être prise. Si vous vous sentez étourdi ou endolori après avoir pris le médicament, vous n'avez pas besoin de paniquer - ce n'est pas dangereux et passe généralement après un certain temps.

Ne prenez pas une grande dose de nitroglycérine - cela peut entraîner une forte baisse de la pression artérielle.

Au lieu de la glycérine, un comprimé de valididol ou quelques gouttes d'un produit liquide pour le sucre peuvent être mis sous la langue. Si le patient a déjà été aidé à éliminer la douleur du valocordin ou du corvalol, ces médicaments peuvent également être utilisés. Ils peuvent également améliorer le flux sanguin myocardique par vasodilatation..

Vous pouvez réduire la probabilité de thrombose avec un comprimé d'aspirine. L'aspirine dilue le sang, ce qui améliore considérablement le pronostic de la maladie.

Vidéo: infarctus du myocarde - comment reconnaître, les premiers soins

Mesures thérapeutiques

Le traitement d'une condition de pré-infarctus vise à prévenir une crise cardiaque elle-même. Il n'est pas très différent du traitement de l'angine de poitrine avancée. Pour réduire la charge sur le muscle cardiaque, le repos au lit est prescrit.

Thérapie médicamenteuse

La demande en oxygène du myocarde diminue avec les bêta-bloquants. Avec leur action, la force et la fréquence cardiaque qui dépriment la conduction myocardique diminuent.

Réduction de la demande en oxygène du muscle cardiaque et contribue également à son meilleur transport à travers les vaisseaux par des préparations prolongées de nitroglycérine - Sustak, Sustonit, Trinitrolong, Sustabuccal et également Nitroglycérine.

Pour prévenir la thrombose coronarienne, un ancien médicament éprouvé, l'héparine, est utilisé comme alternative à l'aspirine. Ce médicament présente non seulement des propriétés anticoagulantes, mais réduit également le nombre d'attaques d'angine de poitrine. De plus, lors de l'utilisation de ce médicament, le métabolisme lipidique s'améliore, ce qui est important pour le traitement du pré-infarctus.

Si la cause des crises d'angine est une composante spastique, il est recommandé de prendre des médicaments qui représentent un groupe d'antagonistes du calcium. Lorsque la concentration de cations calciques dans les cellules du myocarde et des vaisseaux sanguins diminue, les artères du cœur se dilatent. En conséquence, le flux sanguin et l'apport d'oxygène aux muscles cardiaques s'améliorent. Ces agents antispastiques comprennent le corinfar, la nifédipine, l'isoptine et autres..

Pendant le traitement à l'aide d'un ECG, l'état du muscle cardiaque et des vaisseaux sanguins du cœur est surveillé. L'activité physique est actuellement interdite. Il est parfois recommandé de prolonger la dormance à un mois ou plus. Habituellement, pendant ce temps, l'insuffisance coronaire est compensée et le patient se rétablit..

Dans les cas plus graves, lorsque le traitement médicamenteux ne donne pas le bon résultat, un traitement chirurgical est effectué - il s'agit généralement d'une greffe de pontage coronarien. Il faut dire que l'opération ne garantit pas une guérison complète.

En cas d'arrêt de l'attaque, le patient doit comprendre que dans des conditions défavorables pour le corps, des plaques athérosclérotiques dans les vaisseaux coronaires réapparaîtront et la lumière des artères diminuera inévitablement.

Comment éviter la maladie

Pour la prévention des attaques ischémiques, il faut:

  • Prenez régulièrement les médicaments prescrits;
  • Surveiller la numération sanguine, en particulier le cholestérol;
  • Arrêter de fumer;
  • Bougez plus;
  • Contrôler la pression artérielle;
  • Perdre du poids;
  • Éviter le stress.

Il Est Important D'Être Conscient De Vascularite