Monocytes: normaux, élevés, diminués, causes chez les enfants et les adultes


Les monocytes sont les «essuie-glaces» du corps humain. Les plus grandes cellules sanguines ont la capacité de capturer et d'absorber des substances étrangères sans pratiquement se nuire. Contrairement aux autres leucocytes, les monocytes meurent rarement après une collision avec des hôtes dangereux et, en règle générale, continuent de jouer leur rôle dans le sang en toute sécurité. Une augmentation ou une diminution de ces cellules sanguines est un symptôme alarmant et peut indiquer le développement d'une maladie grave..

Que sont les monocytes et comment se forment-ils?

Les monocytes sont un type de leucocyte agranulocytaire (globule blanc). Il s'agit du plus grand élément du flux sanguin périphérique - son diamètre est de 18 à 20 microns. Une cellule ovale contient un noyau polymorphe en forme de haricot situé de façon excentrée. La coloration intensive du noyau permet de distinguer un monocyte d'un lymphocyte, ce qui est extrêmement important pour l'évaluation en laboratoire des numérations sanguines.

Dans un corps sain, les monocytes représentent 3 à 11% de tous les globules blancs. Dans un grand nombre de ces éléments se trouvent dans d'autres tissus:

  • foie;
  • rate;
  • Moelle;
  • Les ganglions lymphatiques.

Les monocytes sont synthétisés dans la moelle osseuse, où les substances suivantes influencent leur croissance et leur développement:

  • Les glucocorticostéroïdes inhibent la production de monocytes.
  • Les facteurs de croissance cellulaire (GM-CSF et M-CSF) activent le développement des monocytes.

Les monocytes de la moelle osseuse pénètrent dans la circulation sanguine, où ils sont retardés de 2 à 3 jours. Après cette période, les cellules meurent soit par apoptose traditionnelle (programmée par la nature de la mort cellulaire), soit passent à un nouveau niveau - se transforment en macrophages. Les cellules améliorées quittent la circulation sanguine et pénètrent dans les tissus, où elles restent pendant 1-2 mois.

Monocytes et macrophages: quelle différence?

Dans les années 70 du siècle dernier, on pensait que tous les monocytes passaient tôt ou tard dans les macrophages, et il n'y avait pas d'autres sources de «lingettes professionnelles» dans les tissus du corps humain. En 2008 et plus tard, de nouvelles études ont été menées qui ont montré que: les macrophages sont hétérogènes. Certains d'entre eux proviennent en fait de monocytes, tandis que d'autres proviennent d'autres cellules précurseurs, même au stade du développement intra-utérin.

La transformation d'une cellule en une autre se fait selon le schéma programmé. Sortant de la circulation sanguine dans les tissus, les monocytes commencent à se développer, le contenu des structures internes - mitochondries et lysosomes - y augmente. De tels réarrangements permettent aux macrophages monocytaires de remplir leurs fonctions aussi efficacement que possible..

Le rôle biologique des monocytes

Les monocytes sont les plus grands phagocytes de notre corps. Ils remplissent les fonctions suivantes dans le corps:

  • Phagocytose. Les monocytes et les macrophages ont la capacité de reconnaître et de capturer (absorber, phagocyter) les éléments étrangers, y compris les protéines dangereuses, les virus, les bactéries.
  • Participation à la formation d'une immunité spécifique et protection du corps contre les bactéries dangereuses, les virus, les champignons grâce à la production de cytotoxines, d'interféron et d'autres substances.
  • Participation au développement de réactions allergiques. Les monocytes synthétisent certains éléments du système du compliment, grâce auxquels les antigènes (protéines étrangères) sont reconnus.
  • Protection antitumorale (fournie par la synthèse du facteur de nécrose tumorale et d'autres mécanismes).
  • Participation à la régulation de la formation et de la coagulation du sang dues à la production de certaines substances.

Les monocytes ainsi que les neutrophiles appartiennent aux phagocytes professionnels, cependant, ils ont des signes distinctifs:

  • Seuls les monocytes et leur forme spéciale (macrophages) après l'absorption d'un agent étranger ne meurent pas immédiatement, mais continuent de mener à bien leur tâche immédiate. La défaite dans la bataille contre les substances dangereuses est extrêmement rare..
  • Les monocytes vivent beaucoup plus longtemps que les neutrophiles.
  • Les monocytes sont plus efficaces contre les virus, tandis que les neutrophiles sont principalement impliqués dans les bactéries.
  • Du fait que les monocytes ne s'effondrent pas après une collision avec des substances étrangères, le pus ne se forme pas aux endroits de leur accumulation.
  • Les monocytes et les macrophages peuvent s'accumuler dans les foyers d'inflammation chronique.

Déterminer le niveau de monocytes dans le sang

Le nombre total de monocytes est affiché dans la composition de la formule leucocytaire et est inclus dans le test sanguin général (OAC). Le matériel de recherche est prélevé d'un doigt ou d'une veine. Les cellules sanguines sont comptées manuellement par un assistant de laboratoire ou à l'aide de dispositifs spéciaux. Les résultats sont publiés sur un formulaire qui doit indiquer les normes adoptées pour un laboratoire particulier. Différentes approches pour déterminer le nombre de monocytes peuvent conduire à des incohérences, alors assurez-vous de considérer où et comment l'analyse a été effectuée, ainsi que la façon dont les cellules sanguines ont été comptées.

La valeur normale des monocytes chez les enfants et les adultes

Avec le déchiffrement matériel, les monocytes sont désignés MON, tandis que manuels, leur nom ne change pas. La norme des monocytes en fonction de l'âge d'une personne est présentée dans le tableau:

ÂgeLa norme des monocytes,%
1-15 jours5-15
15 jours - 1 an4-10
1-2 ans3-10
2-15 ans3-9
Plus de 15 ans3-11

La valeur normale des monocytes chez les femmes et les hommes ne diffère pas. Le niveau de ces cellules sanguines est indépendant du sexe. Chez la femme, le nombre de monocytes augmente légèrement pendant la grossesse, mais reste dans la norme physiologique.

Dans la pratique clinique, non seulement le pourcentage, mais aussi le contenu absolu des monocytes dans un litre de sang est important. La norme pour les adultes et les enfants est la suivante:

  • Jusqu'à 12 ans - 0,05-1,1 * 10 9 / l.
  • Après 12 ans - 0,04-0,08 * 10 9 / l.

Causes d'une augmentation des monocytes sanguins

Une augmentation des monocytes au-dessus de la valeur seuil pour chaque groupe d'âge est appelée monocytose. Il existe deux formes de cette condition:

  • La monocytose absolue est un phénomène lorsque l'on observe une croissance isolée de monocytes dans le sang, et que leur concentration dépasse 0,8 * 10 9 / L pour les adultes et 1,1 * 10 9 / L pour les enfants de moins de 12 ans. Une condition similaire est enregistrée dans certaines maladies qui provoquent une production spécifique de phagocytes professionnels..
  • La monocytose relative est un phénomène dans lequel le nombre absolu de monocytes reste dans la plage normale, mais leur rapport en pourcentage dans la circulation sanguine augmente. Cette condition se produit tout en abaissant le niveau d'autres globules blancs.

Dans la pratique, la monocytose absolue est un signe plus alarmant, car elle indique généralement de graves dysfonctionnements dans le corps d'un adulte ou d'un enfant. L'augmentation relative des monocytes est souvent de nature transitoire..

De quoi parle l'excès de monocytes? Tout d'abord, sur le fait que les réactions de phagocytose ont commencé dans le corps et qu'il y a une lutte active avec les envahisseurs étrangers. La cause de la monocytose peut être de telles conditions:

Causes physiologiques de la monocytose

Chez toutes les personnes en bonne santé, les monocytes augmentent légèrement au cours des deux premières heures après avoir mangé. Pour cette raison, les médecins recommandent de donner du sang exclusivement le matin et à jeun. Jusqu'à récemment, ce n'était pas une règle stricte, et un test sanguin général avec une détermination des leucocytes était autorisé à tout moment de la journée. En effet, l'augmentation des monocytes après avoir mangé n'est pas si importante et ne dépasse généralement pas le seuil supérieur, mais le risque de mal interpréter le résultat demeure. Avec l'introduction de dispositifs de décodage automatique du sang sensibles aux moindres modifications de la composition cellulaire, les règles de réussite de l'analyse ont été revues. Aujourd'hui, les médecins de toutes les spécialités insistent pour que l'UCK abandonne le ventre vide le matin.

Des monocytes élevés chez les femmes se trouvent dans certaines situations particulières:

Menstruation

Dans les premiers jours du cycle chez la femme en bonne santé, il existe un certain enthousiasme pour la concentration des monocytes dans le sang et des macrophages dans les tissus. Cela s'explique tout simplement - c'est durant cette période que l'endomètre a été activement rejeté, et les "essuie-glaces professionnels" se sont précipités au centre - pour assumer leurs responsabilités immédiates. La croissance des monocytes est notée au pic de la menstruation, c'est-à-dire les jours de décharge la plus abondante. Après la fin des saignements mensuels, le niveau de cellules phagocytaires revient à la normale..

Important! Bien que le nombre de monocytes pendant la menstruation ne dépasse généralement pas la norme, les médecins ne recommandent pas de prendre une numération globulaire complète avant la fin de la décharge mensuelle.

Grossesse

La restructuration du système immunitaire pendant la grossesse conduit au fait qu'au premier trimestre, il y a un faible niveau de monocytes, mais ensuite l'image change. La concentration maximale de cellules sanguines est enregistrée au cours du troisième trimestre et avant l'accouchement. Le nombre de monocytes ne dépasse généralement pas la norme d'âge.

Causes pathologiques de la monocytose

Les conditions dans lesquelles les monocytes sont élevés au point d'être définis dans le test sanguin général car au-delà de la plage normale sont considérés comme pathologiques et nécessitent la consultation obligatoire d'un médecin.

Maladies infectieuses aiguës

La croissance des phagocytes professionnels est observée dans diverses maladies infectieuses. Dans un test sanguin général, le nombre relatif de monocytes dans les infections virales respiratoires aiguës dépasse légèrement les valeurs seuils adoptées pour chaque âge. Mais s'il y a une augmentation des neutrophiles lors de dommages bactériens, alors en cas d'attaque virale, les monocytes entrent en bataille. Une concentration élevée de ces éléments sanguins est enregistrée dès les premiers jours de la maladie et persiste jusqu'à guérison complète.

  • Après la disparition de tous les symptômes, les monocytes restent élevés pendant encore 2 à 4 semaines.
  • Si un nombre élevé de monocytes est enregistré pendant 6 à 8 semaines ou plus, recherchez une source d'infection chronique..

Avec une infection respiratoire habituelle (froide), le niveau de monocytes augmente légèrement et se situe généralement à la limite supérieure de la norme ou légèrement à l'extérieur (0,09-1,5 * 10 9 / l). Un saut brusque de monocytes (jusqu'à 30-50 * 10 9 / l ou plus) est observé avec les maladies oncohématologiques.

Une augmentation des monocytes chez un enfant est le plus souvent associée à de tels processus infectieux:

Mononucléose infectieuse

La maladie causée par le virus Epstein-Barr de type herpétique survient principalement chez les enfants d'âge préscolaire. La prévalence de l'infection est telle que presque tout le porte à l'adolescence. Chez l'adulte, ne se produit presque jamais en raison des caractéristiques de la réponse du système immunitaire.

  • Apparition aiguë avec fièvre jusqu'à 38-40 ° C, frissons.
  • Signes de lésions des voies respiratoires supérieures: écoulement nasal, congestion nasale, maux de gorge.
  • Élargissement presque indolore des ganglions lymphatiques occipitaux et sous-maxillaires.
  • Démangeaison de la peau.
  • Augmentation du foie et de la rate.

La fièvre avec une mononucléose infectieuse persiste longtemps, jusqu'à un mois (avec des périodes d'amélioration), ce qui distingue cette pathologie des autres infections virales respiratoires aiguës. Dans un test sanguin général, les monocytes et les lymphocytes sont élevés. Le diagnostic est établi sur la base d'un tableau clinique typique, mais un test peut être effectué pour déterminer des anticorps spécifiques. La thérapie vise à soulager les symptômes de la maladie. Pas de traitement antiviral ciblé.

Autres infections infantiles

La croissance simultanée des monocytes et des lymphocytes est notée dans de nombreuses maladies infectieuses, qui se trouvent principalement dans l'enfance et ne sont presque pas détectées chez l'adulte:

  • rougeole;
  • rubéole;
  • coqueluche;
  • oreillons, etc..

Avec ces maladies, la monocytose est notée dans le cas d'une évolution prolongée de la pathologie..

Chez l'adulte, d'autres causes d'augmentation du nombre de monocytes dans le sang sont révélées:

Tuberculose

Maladie infectieuse sévère affectant les poumons, les os, les organes génito-urinaires, la peau. Il est possible de soupçonner la présence de cette pathologie selon certains signes:

  • Fièvre sans cause à long terme.
  • Perte de poids non motivée.
  • Toux persistante (avec tuberculose pulmonaire).
  • Léthargie, apathie, fatigue.

La fluorographie annuelle permet de détecter la tuberculose pulmonaire chez l'adulte (chez l'enfant, la réaction de Mantoux). Une radiographie pulmonaire permet de confirmer le diagnostic. Des études spécifiques sont en cours pour détecter la tuberculose d'une localisation différente. Dans le sang, en plus d'augmenter le niveau de monocytes, il y a une diminution des leucocytes, des globules rouges et de l'hémoglobine.

D'autres infections peuvent entraîner une monocytose chez l'adulte:

  • brucellose;
  • syphilis;
  • sarcoïdose;
  • infection à cytomégalovirus;
  • fièvre typhoïde, etc..

La croissance des monocytes est observée avec une évolution prolongée de la maladie.

Infestation parasitaire

L'activation des monocytes dans le sang périphérique est notée lors d'une infection par des helminthes. Il peut s'agir à la fois d'opisthorchie, de ténia du taureau ou du porc, d'oxyures et de vers ronds, habituels pour un climat tempéré, et de parasites exotiques. En cas de lésions intestinales, les symptômes suivants se produisent:

  • Douleur abdominale de diverses localisations.
  • Rupture des selles (plus souvent sous forme de diarrhée).
  • Perte de poids non motivée avec augmentation de l'appétit.
  • Réaction allergique cutanée comme l'urticaire.

Avec les monocytes dans le sang d'une personne infectée par des helminthes, une augmentation des éosinophiles - leucocytes granulocytaires responsables d'une réaction allergique est enregistrée. Pour identifier les parasites, les excréments sont prélevés pour analyse, des cultures bactériologiques sont effectuées, des tests immunologiques sont effectués. Le traitement comprend des médicaments antiparasitaires, selon la source du problème..

Processus infectieux et inflammatoires chroniques

Presque toute infection lente qui existe depuis longtemps dans le corps humain entraîne une augmentation du niveau de monocytes dans le sang et l'accumulation de macrophages dans les tissus. Il est difficile de distinguer des symptômes spécifiques dans cette situation, car ils dépendront de la forme de la pathologie et de la localisation du foyer.

Il peut s'agir d'une infection des poumons ou de la gorge, du muscle cardiaque ou du tissu osseux, des reins et de la vésicule biliaire, des organes pelviens. Une telle pathologie se manifeste par une douleur constante ou périodique dans la projection de l'organe affecté, une fatigue accrue, une léthargie. La fièvre n'est pas caractéristique. Après avoir identifié la cause, une thérapie optimale est sélectionnée, et avec l'affaissement du processus pathologique, le niveau de monocytes revient à la normale.

Maladies auto-immunes

Ce terme fait référence à de telles conditions dans lesquelles le système immunitaire humain perçoit ses propres tissus comme étrangers et commence à les détruire. En ce moment, les monocytes et les macrophages entrent en jeu - phagocytes professionnels, soldats bien entraînés et concierges, dont la tâche est de se débarrasser de la concentration suspecte. Mais seulement avec la pathologie auto-immune, cette concentration devient ses propres articulations, reins, valves cardiaques, peau et autres organes, sur la partie desquels l'apparition de tous les symptômes de la pathologie est notée..

Les processus auto-immunes les plus courants:

  • Goitre toxique diffus - dommages à la glande thyroïde, dans lesquels il y a une production accrue d'hormones thyroïdiennes.
  • Polyarthrite rhumatoïde - une pathologie accompagnée de la destruction de petites articulations.
  • Lupus érythémateux systémique - une condition dans laquelle les cellules de la peau, les petites articulations, les valves cardiaques et les reins sont affectées.
  • Sclérodermie systémique - une maladie qui capture la peau et se propage aux organes internes.
  • Diabète sucré de type I - une condition dans laquelle le métabolisme du glucose est altéré, et d'autres liens métaboliques souffrent également.

La croissance des monocytes dans le sang avec cette pathologie n'est qu'un des symptômes d'une lésion systémique, mais n'agit pas comme un signe clinique majeur. Pour déterminer la cause de la monocytose, des tests supplémentaires sont nécessaires en tenant compte du diagnostic présumé.

Pathologie oncohématologique

Une augmentation soudaine des monocytes sanguins est toujours effrayante, car elle peut indiquer le développement de tumeurs sanguines malignes. Ce sont des conditions graves qui nécessitent une approche sérieuse du traitement et qui ne se terminent pas toujours bien. Si la monocytose ne peut en aucun cas être associée à des maladies infectieuses ou à une pathologie auto-immune, un oncohématologue doit apparaître.

Maladies du sang menant à la monocytose:

  • Leucémie monocytaire et myélomonocytaire aiguë. Une variante de la leucémie dans laquelle des précurseurs de monocytes sont détectés dans la moelle osseuse et le sang. On le trouve principalement chez les enfants de moins de 2 ans. Elle s'accompagne de signes d'anémie, de saignements et de maladies infectieuses fréquentes. Une douleur dans les os et les articulations est notée. Diffère en cas de mauvais pronostic.
  • Myélome Il est détecté principalement après l'âge de 60 ans. Elle se caractérise par l'apparition de douleurs osseuses, de fractures pathologiques et de saignements, une forte diminution de l'immunité.

Le nombre de monocytes dans les maladies hématologiques sera significativement plus élevé que la normale (jusqu'à 30-50 * 10 9 / l et plus), ce qui nous permet de distinguer la monocytose dans les tumeurs malignes d'un symptôme similaire dans les infections aiguës et chroniques. Dans ce dernier cas, la concentration de monocytes augmente légèrement, tandis qu'avec la leucémie et le myélome, il y a une forte augmentation des agranulocytes.

Autres néoplasmes malins

Avec la croissance des monocytes dans le sang, une attention particulière doit être portée à la lymphogranulomatose (maladie de Hodgkin). La pathologie s'accompagne de fièvre, d'une augmentation de plusieurs groupes de ganglions lymphatiques et de l'apparition de symptômes focaux de divers organes. Des dommages à la moelle épinière sont possibles. Pour confirmer le diagnostic, une ponction des ganglions lymphatiques modifiés est réalisée avec un examen histologique du matériel.

Une augmentation des monocytes est également notée dans d'autres tumeurs malignes de localisation variée. Viser les diagnostics est nécessaire pour identifier la cause de ces changements..

L'empoisonnement chimique

Une cause rare de monocytose qui survient dans les situations suivantes:

  • L'empoisonnement au tétrachloroéthane se produit lorsque la vapeur d'une substance est inhalée, si elle pénètre par la bouche ou la peau. Elle s'accompagne d'une irritation des muqueuses, de maux de tête, d'un ictère. À long terme, cela peut entraîner des dommages au foie et au coma..
  • L'empoisonnement au phosphore se produit au contact de vapeur ou de poussière infectée, avec ingestion accidentelle. En cas d'intoxication aiguë, de dégradation des selles, des douleurs abdominales sont observées. Sans traitement, la mort survient à la suite de dommages aux reins, au foie et au système nerveux..

La monocytose en cas d'empoisonnement n'est qu'un des symptômes de la pathologie et est associée à d'autres signes cliniques et biologiques..

Causes d'une diminution des monocytes sanguins

La monocytopénie est une diminution des monocytes sanguins en dessous d'une valeur seuil. Un symptôme similaire se produit dans de telles conditions:

  • Infections bactériennes purulentes.
  • Anémie aplastique.
  • Maladies oncohématologiques (stades avancés).
  • Certains médicaments.

La diminution des monocytes est moins courante qu'une augmentation de leur nombre dans le sang périphérique, et souvent ce symptôme est associé à des maladies et affections graves..

Infections bactériennes purulentes

Ce terme fait référence aux maladies dans lesquelles se produisent l'introduction de bactéries pyogènes et le développement d'une inflammation. Cela fait généralement référence aux infections streptococciques et staphylococciques. Parmi les maladies purulentes les plus courantes, il convient de souligner:

  • Infections cutanées: ébullition, anthrax, phlegmon.
  • Dommages osseux: Ostéomyélite.
  • Pneumonie bactérienne.
  • Sepsis - l'entrée de bactéries pathogènes dans le sang tout en réduisant la réactivité globale du corps.

Certaines infections purulentes ont tendance à s'autodétruire, d'autres nécessitent une intervention médicale obligatoire. Dans le test sanguin, en plus de la monocytopénie, il y a une augmentation de la concentration de globules blancs neutrophiles - cellules responsables d'une attaque rapide au foyer d'une inflammation purulente.

Anémie aplastique

Un faible taux de monocytes chez l'adulte peut se produire dans diverses formes d'anémie - une condition dans laquelle une carence en globules rouges et en hémoglobine est détectée. Mais si la carence en fer et d'autres variantes de cette pathologie répondent bien au traitement, l'anémie aplasique mérite une attention particulière. Avec cette pathologie, il y a une forte inhibition ou un arrêt complet de la croissance et de la maturation de toutes les cellules sanguines de la moelle osseuse, et les monocytes ne font pas exception.

Les symptômes de l'anémie aplasique:

  • Syndrome anémique: vertiges, perte de force, faiblesse, tachycardie, pâleur de la peau.
  • Saignement de diverses localisations.
  • Immunité diminuée et complications infectieuses.

L'anémie aplasique est un trouble grave de l'hématopoïèse. Sans traitement, les patients décèdent en quelques mois. La thérapie consiste à éliminer les causes de l'anémie, à prendre des hormones et des cytostatiques. Une bonne greffe de moelle osseuse en résulte..

Maladies hématologiques

Aux stades avancés de la leucémie, une inhibition de tous les germes de l'hématopoïèse et le développement de la pancytopénie sont notés. Non seulement les monocytes souffrent, mais aussi d'autres cellules sanguines. Une diminution significative de l'immunité, le développement de maladies infectieuses sévères est noté. Il y a des saignements sans cause. La greffe de moelle osseuse est la meilleure option de traitement dans cette situation, et plus l'opération est effectuée tôt, plus les chances de résultat favorable sont grandes..

Médicament

Certains médicaments (corticostéroïdes, cytostatiques) inhibent le travail de la moelle osseuse et entraînent une diminution de la concentration de toutes les cellules sanguines (pancytopénie). Avec une assistance en temps opportun et un retrait du médicament, la fonction de la moelle osseuse est restaurée.

Les monocytes ne sont pas seulement des phagocytes professionnels, des concierges de notre corps, des tueurs impitoyables de virus et d'autres éléments dangereux. Ces globules blancs sont un marqueur de l'état de santé avec d'autres indicateurs d'une numération sanguine générale. Avec une augmentation ou une diminution du niveau de monocytes, vous devriez certainement consulter un médecin et subir un examen pour trouver la cause de cette condition. Le diagnostic et la sélection du schéma thérapeutique sont effectués en tenant compte non seulement des données de laboratoire, mais également du tableau clinique de la maladie identifiée.

Monocytose

Les principales fonctions des monocytes

Les monocytes avec leur structure morphologique ressemblent beaucoup aux lymphoblastes, bien qu'ils diffèrent nettement des lymphocytes qui ont franchi les étapes de leur développement et ont atteint une forme mature. La similitude avec les cellules blastiques réside dans le fait que les monocytes savent également adhérer aux substances inorganiques.
(verre, plastique), mais mieux que les explosions.

Des caractéristiques individuelles inhérentes uniquement aux macrophages, leurs principales fonctions sont résumées:

  • Les récepteurs situés à la surface des macrophages ont une capacité plus élevée (supérieure aux récepteurs lymphocytaires) de se lier aux fragments d'un antigène étranger. Ayant ainsi capturé une particule d'un étranger, le macrophage transfère l'antigène étranger et le présente aux lymphocytes T
    (aides, aides) pour la reconnaissance.
  • Les macrophages produisent activement des médiateurs de l'immunité
    (cytokines pro-inflammatoires qui sont activées et envoyées dans la zone d'inflammation). Les lymphocytes T produisent également des cytokines et sont considérés comme leurs principaux producteurs, mais le macrophage effectue la présentation de l'antigène, ce qui signifie qu'il commence son travail plus tôt que le lymphocyte T, qui acquiert de nouvelles propriétés (tueur ou formateur d'anticorps) seulement après que le macrophage l'apporte et le montre objet inutile pour le corps.
  • Les macrophages synthétisent la transferrine pour l'exportation,
    participant au transport du fer du lieu d'absorption au lieu de dépôt (moelle osseuse) ou d'utilisation (foie, rate), les cellules de Kupffer décomposent l'hémoglobine du foie en hème et globine;
  • Les surfaces des macrophages (cellules en mousse) portent des récepteurs insulaires,
    adapté aux LDL (lipoprotéines de basse densité), pourquoi, fait intéressant, les macrophages eux-mêmes deviennent le noyau
    .

Que peuvent faire les monocytes?

La principale caractéristique des monocytes (macrophages) est leur capacité de phagocytose
,
qui peuvent avoir diverses options ou procéder en combinaison avec d'autres manifestations de leur «zèle» fonctionnel. De nombreuses cellules sont capables de phagocytose (granulocytes, lymphocytes, épithéliales), cependant, il est toujours reconnu que les macrophages dans ce cas sont supérieurs à tous. La phagocytose elle-même comprend plusieurs étapes:

  1. Liaison (fixation à la membrane phagocytaire par des récepteurs utilisant des opsonines - opsonisation
    );
  2. Intussusception
    - pénétration à l'intérieur;
  3. Immersion cytoplasmique et enveloppante
    (la membrane de la cellule phagocytaire circule autour de la particule avalée, l'entourant d'une double membrane);
  4. Immersion, enveloppement et formation supplémentaires d'un phagosome isolé
    ;
  5. Activation des enzymes lysosomales, "explosion respiratoire" prolongée, formation de phagolysosomes
    , digestion;
  6. Phagocytose complète
    (destruction et mort);
  7. Phagocytose incomplète
    (persistance intracellulaire d'un pathogène qui n'a pas complètement perdu sa viabilité).

Dans des conditions normales, les macrophages peuvent:

Ainsi, les monocytes (macrophages) peuvent se déplacer comme l'amibe et, bien sûr, effectuer une phagocytose, ce qui fait référence aux fonctions spécifiques de toutes les cellules appelées phagocytes.
En raison des lipases contenues dans le cytoplasme des phagocytes mononucléaires, elles peuvent détruire les micro-organismes enfermés dans une capsule lipoïde (par exemple, les mycobactéries).

Très activement, ces cellules «se redressent» avec de petits «extraterrestres», des débris cellulaires et même des cellules entières,
souvent quelle que soit leur taille. En termes de durée de vie, les macrophages sont nettement supérieurs aux granulocytes, car ils vivent pendant des semaines et des mois, mais ils sont sensiblement en retard sur les lymphocytes responsables de la mémoire immunologique. Mais cela ne compte pas les monocytes qui sont «coincés» dans les tatouages ​​ou dans les poumons des fumeurs, ils y passent de nombreuses années, car ils n'ont pas la capacité de revenir des tissus.

Déterminer le niveau de monocytes dans le sang

Le niveau de monocytose est mesuré par deux indicateurs:

  1. absolue, montrant le nombre de cellules par litre de sang, avec une norme chez les adultes jusqu'à 0,08 * 109 / l, chez les enfants - jusqu'à 1,1 * 109 / l;
  2. relative, montrant si les monocytes sont augmentés par rapport à d'autres cellules leucocytaires: la limite est considérée comme étant de 12% chez les enfants de moins de 12 ans et de 11% chez les patients adultes;

Pour tester le sang pour le contenu des monocytes, une analyse étendue est prescrite avec un décodage détaillé de la formule leucocytaire. Le don de sang capillaire (du doigt) est effectué le matin, à jeun. Boire avant l'analyse n'est pas non plus recommandé..

Les processus purulents et inflammatoires dans le corps sont des causes courantes de monocytose absolue. Si les tests primaires indiquent que les monocytes sont significativement élevés avec un nombre normal de globules blancs ou une baisse de leur niveau global, des études supplémentaires sont nécessaires. Séparés du reste des corps blancs, les monocytes élevés sont assez rares, donc les médecins recommandent de répéter l'analyse après un certain temps pour exclure les résultats erronés. Dans tous les cas, vous ne devez pas déchiffrer l'analyse vous-même: seul un spécialiste peut interpréter correctement les chiffres reçus..

Vous pourriez également être intéressé par:

Les monocytes sont l'une des plus grandes cellules sanguines appartenant au groupe des leucocytes, ne contiennent pas de granules (sont des agranulocytes) et sont les phagocytes les plus actifs (capables d'absorber les agents étrangers et de protéger le corps humain de leurs effets nocifs) du sang périphérique.

Ils remplissent des fonctions de protection - ils combattent toutes sortes de virus et d'infections, absorbent les caillots sanguins, empêchent la formation de caillots sanguins et présentent une activité antitumorale

Si les monocytes sont réduits, cela peut indiquer un développement (les médecins accordent une attention particulière à cet indicateur pendant la grossesse), et un niveau accru indique le développement d'une infection dans le corps

Si nous parlons du contenu quantitatif des monocytes dans le sang, la norme de cet indicateur devrait être comprise entre 3 et 11% (chez un enfant, le nombre de ces cellules peut fluctuer entre 2 et 12%) du nombre total d'éléments sanguins leucocytaires..

Fondamentalement, les médecins déterminent le contenu quantitatif relatif de ces éléments (cela est fait), mais si des troubles graves de la moelle osseuse sont suspectés, une analyse est effectuée sur le contenu absolu des monocytes, dont les mauvais résultats devraient alerter toute personne.

Les femmes (en particulier pendant la grossesse) ont toujours un peu plus de globules blancs dans le sang que les hommes, en outre, cet indicateur peut varier en fonction de l'âge (les enfants peuvent en avoir plus).

Lymphocytes et monocytes lorsque leur niveau augmente simultanément

Fondamentalement, avec des taux surestimés, le développement d'une infection virale doit être suspecté. Pourquoi? Parce que les lymphocytes et les monocytes reconnaissent l'introduction d'un microbe étranger et sont envoyés pour le combattre. Les corps lymphocytaires remplissent plusieurs fonctions:

  • Régule la réponse immunitaire;
  • Des immunoglobulines sont produites;
  • Détruisez l'ennemi;
  • Mémoriser les informations sur l'agent déployé.

Ainsi, les deux types de formes leucocytaires peuvent participer à la phagocytose. Mais les lymphocytes produisent également des anticorps contre les agents pathogènes.

La lymphocytose avec monocytose est diagnostiquée dans presque tous les cas lors d'infections aiguës. Ils sont causés par les virus de la grippe, la rubéole, l'herpès, etc. En règle générale, l'analyse montre une baisse des formes neutrophiles. Les médicaments antiviraux sont prescrits pour le traitement..

Une variété de formes et de types définit les fonctions

Les monocytes (macrophages, phagocytes mononucléaires ou cellules mononucléaires phagocytaires) constituent un groupe extrêmement hétérogène de cellules de la série agranulocytaire des leucocytes en termes de manifestation d'activité
(globules blancs non granuleux). En raison de la variété particulière de leurs fonctions, ces représentants de la liaison leucocytaire sont combinés en un système phagocytaire mononucléaire commun
(IFS), qui comprend:

  • Monocytes périphériques
    - tout est clair avec eux. Ce sont des cellules immatures qui ne sont sorties que de la moelle osseuse et n'ont pas encore rempli les fonctions de base des phagocytes. Ces cellules circulent dans le sang jusqu'à 3 jours, puis sont envoyées aux tissus pour mûrir..
  • Macrophages
    - cellules MFS dominantes. Ils sont assez matures, ils se distinguent par l'hétérogénéité très morphologique qui correspond à leur diversité fonctionnelle. Les macrophages dans le corps humain sont:
    1. Macrophages tissulaires

      (histiocytes mobiles), qui se caractérisent par une capacité prononcée de phagocytose, de sécrétion et de synthèse d'une énorme quantité de protéines. Ils produisent des hydralases, qui s'accumulent par les lysosomes ou s'échappent dans l'environnement extracellulaire. Lysozyme synthétisé en continu dans les macrophages
      C'est une sorte d'indicateur qui répond à l'activité de l'ensemble du système MF (sous l'action d'activateurs, le lysozyme dans le sang augmente);
    2. Macrophages spécifiques aux tissus très différenciés
      .
      Qui ont également un certain nombre de variétés et peuvent être représentées:
      1. Fixe, mais capable de pinocytose, cellules de Kupffer
        , concentré principalement dans le foie;
      2. Macrophages alvéolaires
        , qui interagissent avec les allergènes qui pénètrent dans l'air inhalé et les absorbent;
      3. Cellules épithélioïdes
        , localisé dans les nodules granulomateux (au centre de l'inflammation) avec un granulome infectieux (tuberculose, syphilis, lèpre, tularémie, brucellose, etc.) et de nature non infectieuse (silicose, asbestose), ainsi qu'avec une exposition aux médicaments ou autour de corps étrangers;
      4. Macrophages intraépidermiques
        (cellules cutanées dendritiques, cellules de Langerhans) - elles traitent bien l'antigène étranger et participent à sa présentation;
      5. Cellules géantes multicœurs
        , formé par la fusion de macrophages épithélioïdes.

Monocytes dans la fonctionnalité du sang

Les corps monocytaires répondent rapidement au processus inflammatoire et se déplacent immédiatement vers le site d'infection ou l'introduction d'un agent étranger. Presque toujours, ils parviennent à détruire l'ennemi. Mais il y a des situations où les cellules ennemies sont plus puissantes que les macrophages, bloquent la phagocytose ou développent des mécanismes de protection.

Les corps monocytaires matures remplissent plusieurs fonctions de base:

  1. Les enzymes antigéniques sont liées et montrées aux lymphocytes T afin qu'elles le reconnaissent.
  2. Former des médiateurs du système immunitaire. Les cytokines pro-inflammatoires vont au site de l'inflammation.
  3. Ils participent au transport et à l'absorption du fer, nécessaires à la production de formes sanguines dans la moelle osseuse.
  4. Effectuer la phagocytose, en passant par plusieurs étapes (liaison, immersion dans le cytoplasme, formation du phagosome, destruction).

Les cellules leucocytaires ne sont pas toujours capables de phagocyter des micro-organismes pathogènes. Il existe des agents pathogènes individuels, par exemple les mycoplasmes, qui se lient à la membrane et se déposent dans les macrophages. Et les mycobactéries et les toxoplasmes agissent différemment. Ils bloquent le processus de fusion du phagosome et du lysosome, empêchant ainsi la lyse. Pour lutter contre ces microbes, ils ont besoin d'une aide extérieure de globules blancs produisant des lymphokines..

Les monocytes en pleine maturité sévissent contre les extraterrestres microscopiques et même les cellules énormes. Ils vivent dans les tissus de la semaine, des mois. Mais contrairement aux lymphocytes dans le sang, ils n'ont pas de mémoire immunologique. Il est intéressant de noter que les corps leucocytaires dans les tatouages ​​et les poumons des fumeurs restent pendant des années, car ils ne peuvent pas en sortir.

Comme en témoigne cet indicateur dans les résultats de l'analyse

Le sang n'est pas seulement de l'eau avec des cellules flottantes, c'est du tissu conjonctif avec sa composition complexe.

Pour le bon fonctionnement du corps, cette composition doit être inchangée. La constance de la composition du sang fait partie de l'homéostasie générale du corps. Par conséquent, en changeant la quantité de divers composants dans le sang, on peut juger du changement dans l'organisme entier.

Un test sanguin est un outil de diagnostic important..

La partie principale du plasma est vraiment de l'eau, mais un cocktail entier composé de protéines, d'ions, de gaz dissous et d'autres substances est dissous dans cette eau. Dans ce cocktail, les cellules sanguines sont distribuées librement - diverses cellules avec leurs propres fonctions.

Le système immunitaire

Un système immunitaire est une structure dans le corps d'une personne ou d'un autre animal qui protège littéralement les limites biologiques de ce corps. Le but et le seul but de ce système est la destruction ou l'isolement de tous les objets étrangers.

La liste des étrangers comprend de nombreux objets différents: virus, bactéries, substances toxiques, cellules tumorales, parasites entiers ou molécules spécifiques individuelles.

Certains globules blancs recherchent l'ennemi à l'aide de récepteurs, d'autres neutralisent cet ennemi, tandis que d'autres portent les fragments de l'ennemi au centre de commandement pour étude et mémorisation. C'est ainsi que se forme l'immunité à long terme.

Phagocytes

L'une des unités qui entrent en contact direct avec l'ennemi sont les phagocytes. Du grec, «phage» se traduit par «absorber, dévorer» et «cyt» se traduit par «cellule».

S'il ne s'agit pas d'un microbe, mais d'une substance résistante à une telle dissolution, le phagocyte emmène l'étranger avec lui et l'éloigne du corps. De la même manière, les cellules du corps qui sont mortes naturellement sont dissoutes et excrétées..

L'environnement phagocytaire a ses propres professionnels - des cellules qui ont des récepteurs spéciaux à leur surface qui sont responsables de trouver des étrangers. Ces «professionnels» comprennent les monocytes, les macrophages, les mastocytes, les dendrites et les neutrophiles..

Monocytes

Du grec, «mono» est traduit par «un, seulement», «cyt» est une «cellule». Autrement dit, un «monocyte» peut être traduit par «cellule solitaire». Assez drôle, étant donné que dans un microlitre de sang, il peut y avoir jusqu'à un demi-millier de ces cellules.

Les monocytes sont capables d'agir dans un environnement agressif, absorbant leurs camarades leucocytaires tombés avec l'ennemi. Ce sont les monocytes qui créent la ligne de front autour de gros objets insolubles - par exemple, un gros éclat.

Les monocytes sont produits dans la moelle osseuse, d'où ils pénètrent dans la circulation sanguine. Avec le sang, ils se propagent dans tout le corps, s'accumulant dans les ganglions lymphatiques, le foie ou restant dans la moelle osseuse. Après deux ou trois jours de voyage avec du sang, les monocytes meurent et se désintègrent ou pénètrent dans les tissus, devenant des macrophages.

Monocytose

Dans un corps normal et sain, la teneur en monocytes dans le sang est stable. Dans un test sanguin, il est généralement indiqué soit en MON% - la teneur relative en monocytes par rapport à la norme, soit en MON # - le nombre absolu de cellules, leur nombre par litre de sang.

La teneur accrue en monocytes dans le sang est appelée monocytose. Il y a plus de monocytes dans le sang quand il y a plus de travail pour eux - avec les maladies infectieuses et pendant la période de récupération après eux, avec la tuberculose, les maladies sanguines spécifiques.

Pour un diagnostic spécifique, le nombre de monocytes ne suffit pas - une image globale de la composition sanguine est nécessaire. Mais même alors, la monocytose ne peut être qu'un symptôme courant, dans lequel un diagnostic supplémentaire est nécessaire..

Les monocytes dans le sang sont élevés

Les monocytes sont de grandes cellules sanguines qui appartiennent aux globules blancs. Ces cellules sont les représentants les plus brillants des phagocytes, c'est-à-dire les cellules qui se débarrassent des germes et des bactéries en mangeant.

Le nombre total de monocytes de tous les globules blancs dans le sang est de 3 à 11 pour cent. Si le pourcentage de ces cellules augmente, cette condition est appelée monocytose relative. Si le nombre de monocytes augmente, cette condition est appelée monocytose absolue, mais les monocytes ne sont pas seulement des cellules sanguines.

Ils peuvent être trouvés en grand nombre dans les ganglions lymphatiques, dans le foie, la rate et la moelle osseuse. Les monocytes sont dans le sang pendant pas plus de 3 jours. Après cela, ils passent progressivement dans les tissus et deviennent des histocytes. C'est à partir de ces cellules que les cellules hépatiques de Langerhans commencent à se former.

Dans le corps, les cellules monocytaires participent à une action très importante - elles nettoient le site de l'inflammation des monocytes morts, permettant ainsi aux tissus de se régénérer. De plus, ces cellules aident à réguler la formation de sang, forment une immunité humaine spécifique, fournissent un effet antitumoral et la production d'interférons.

Les monocytes dans le sang sont élevés dans des cas assez rares. C'est pourquoi il n'est pas si difficile de trouver la raison de leur augmentation. Le tout premier facteur d'augmentation des monocytes est l'infection. il s'agit notamment de la mononucléose, des maladies virales, des infections fongiques, de la rickettsiose. Dans ces conditions, un nombre accru de monocytes peut être détecté dans un test sanguin.

Souvent, un nombre accru de monocytes peut être détecté lors de la guérison d'une maladie. De plus, un nombre accru de ces cellules survient pendant la période de récupération après presque toutes les maladies. La monocytose survient également dans des conditions très graves - tuberculose, syphilis, brucellose, sarcoïdose.

C'est pourquoi il est si important de connaître le nombre de monocytes à chaque don de sang. Cependant, il est impossible de poser un diagnostic basé uniquement sur l'analyse.

Dans ce cas, il est nécessaire de prendre en compte de nombreux facteurs et de subir d'autres examens. Ce n'est que de cette façon que vous pouvez diagnostiquer correctement.

Et, bien sûr, le nombre de monocytes peut être considérablement augmenté en cas de maladies du sang. Cela est particulièrement vrai pour la leucémie aiguë, la leucémie myéloïde chronique et d'autres maladies similaires. La véritable polycythémie, l'ostéomyélofibrose et le purpura thrombocytopénique d'origine inconnue peuvent également être attribués à ce groupe..

Les monocytes dans le sang sont également élevés au stade initial du développement des tumeurs cancéreuses. Dans certains cas, cela peut être le tout premier indicateur que tout n'est pas en ordre avec le corps, et qu'il faut trouver la cause.

Bien entendu, la monocytose accompagne toujours des processus tels que les rhumatismes et le lupus érythémateux disséminé. De plus, le nombre de monocytes peut être augmenté assez fortement..

Il arrive souvent qu'avec les monocytes, d'autres cellules sanguines se développent, à savoir celles qui sont responsables de la nature inflammatoire de la maladie.

Séparément, seuls les monocytes augmentent assez rarement. Par conséquent, lors de l'examen du résultat d'un test sanguin et de l'interprétation du résultat, ce fait doit être pris en compte. Le sang lui-même pour l'analyse des monocytes est donné d'un doigt à un estomac vide et tôt le matin.

Règlements

Les normes pour les femmes et les hommes sont pratiquement les mêmes. La détermination de la valeur absolue (abs.) Pour 1 litre de sang est effectuée selon une analyse générale et l'étude d'un frottis coloré. La teneur en monocytes par rapport à la quantité totale de leucocytes est calculée en pourcentage et est appelée le niveau.

Les deux indicateurs sont importants pour évaluer le résultat. Avec une forte fluctuation du nombre d'autres cellules incluses dans la formule leucocytaire, le niveau de monocytes peut changer (au-dessus de la norme ou diminuer). Bien que leur valeur absolue reste inchangée.

Une analyse de la relation avec la catégorie d'âge a montré une augmentation du niveau chez les enfants de moins de 6 ans par rapport au contenu chez un adulte.

Pour les adultes, la valeur absolue normale est considérée comme des valeurs de zéro à 0,08 x 10 9 / l, pour un enfant de 0,05 à 1,1 x 10 9 / l est autorisée.

Dans la formule leucocytaire, le pourcentage de monocytes chez les enfants est considéré comme normal - 2-12% après la naissance, dans les 2 premières semaines - 5-15%, chez les adultes - 3-11%. Un indicateur similaire pendant la grossesse ne va pas au-delà de la norme:

  • premier trimestre une moyenne de 3,9%;
  • le second est 4,0;
  • le troisième - 4,5.

Tout indicateur qui dépasse la limite supérieure est appelé monocytose et a ses propres causes physiologiques et pathologiques.

Caractéristiques de production et de structure des monocytes

Les monocytes sont les ancêtres des corps monocytaires. Avant de devenir des cellules matures, elles doivent passer par plusieurs stades de développement. Les promyélocytes sont formés à partir d'un monoblaste, puis de promonocytes et seulement après cette étape, les monocytes arrivent à maturité. En petite quantité, ils se forment dans les ganglions lymphatiques et les tissus conjonctifs de certains organes..

Les formes matures se distinguent par le cytoplasme, qui contient diverses enzymes, substances biologiques. Ceux-ci incluent la lipase, la glucide, la protéase, la lactoferrine, etc..

Les monocytes ne peuvent pas être produits en quantités considérablement accrues, comme d'autres types de globules blancs. Le renforcement de leurs produits n'est possible que 2 à 3 fois, pas plus. Les cellules mononucléaires phagocytaires, qui se sont déjà déplacées de la circulation sanguine vers les tissus corporels, ne sont remplacées que par des formes nouvellement arrivées.

Dès que les corps pénètrent dans la circulation sanguine périphérique, ils migrent à travers les vaisseaux pendant trois jours. Ensuite, ils s'arrêtent dans les tissus, où ils arrivent à maturité. Ainsi, les histiocytes et les macrophages se forment.

Les globules blancs agranulocytaires ou non granulaires remplissent diverses fonctions. Ils ont même été regroupés en un groupe IFS pour faciliter la classification des activités. Le système phagocytaire mononucléaire comprend les cellules suivantes:

  1. Monocytes qui sont dans la circulation sanguine périphérique.

Les corps leucocytaires non mûrs ne peuvent pas effectuer le travail principal des phagocytes. Ils circulent simplement dans le sang pour se déplacer vers les tissus, où ils subiront la phase finale de maturation.

  1. Macrophages, corps monocytaires matures.

Se rapportent aux éléments dominants de l'IFS et sont divers. Ils sont spécifiques aux tissus et aux tissus. Le premier type est celui des histiocytes mobiles qui résistent bien à la phagocytose. Ils synthétisent un grand nombre de protéines, le lysozyme, produisent de l'hydrolase.

Les macrophages spécifiques aux tissus, à leur tour, sont divisés en plusieurs types:

  • Fixe - se concentrer dans le foie, avoir la capacité d'absorber la macromolécule et sa destruction;
  • Épithéliale - localisée dans les zones inflammatoires granulomateuses (tuberculose, brucellose, silicose);
  • Alvéolaire - en contact avec des particules allergiques;
  • Intraépidermique - participent au traitement des antigènes, corps étrangers présents;
  • Cellules géantes - se produisent lors de la fusion des espèces épitoliodes.

La plupart des macrophages se trouvent dans le foie / la rate. Également présent en grande quantité dans les poumons.

Écarts par rapport à la norme

Une augmentation du nombre de monocytes est indiquée par le terme "monocytose" et indique le plus souvent une infection qui s'est propagée dans l'organisme.

Un nombre élevé d'agranulocytes peut être un indicateur de lésions fongiques, virales et infectieuses, car lorsqu'une attaque d'organismes nuisibles se produit, les phagocytes commencent à se multiplier afin de renforcer la protection.

Pour cette raison, lors d'un test sanguin pour la tuberculose, la rubéole, la diphtérie, la syphilis, la rougeole, la grippe, une augmentation des monocytes sanguins sera diagnostiquée.

La monocytose peut indiquer une maladie oncologique (leucémie monocytaire), qui est considérée comme liée à l'âge, car elle survient principalement chez les personnes âgées.

Le pourcentage de monocytes peut être élevé en raison de pathologies auto-immunes (polyarthrite rhumatoïde, lupus), car la fonction protectrice de ces particules sanguines est déclenchée.

La monocytose est le compagnon d'un organisme infecté par le giardia, l'amibe, le toxoplasma et d'autres parasites.

Un taux élevé de monocytes sera détecté chez les patients ayant donné du sang pendant une certaine période après le traitement chirurgical, en particulier chez ceux qui ont subi une intervention chirurgicale de la rate, une intervention chirurgicale pour enlever l'appendicite et chez les femmes après des opérations gynécologiques..

Les travailleurs de l'industrie chimique peuvent souffrir de monocytose à la suite d'un empoisonnement au tétrachloroéthane ou au phosphore.

Chez les enfants, le nombre de monocytes peut augmenter en raison de la dentition ou lors du changement des dents de lait en permanente.

La faible teneur en monocytes dans le sang est appelée monocytopénie. La cause de cette condition peut être un organisme épuisé, car l'épuisement et l'anémie provoquent un dysfonctionnement de tous les organes, y compris l'hématopoïèse, le mal des radiations, une forme grave de carence en vitamine B12.

La chimiothérapie à long terme (cas fréquents d'anémie aplasique chez les patientes) et la thérapie aux glucocorticoïdes peuvent entraîner une diminution du taux de monocytes dans le sang.

La monocytopénie est associée à certaines maladies infectieuses (fièvre typhoïde) au stade aigu, processus purulents prolongés.

Chez les femmes, un petit nombre de monocytes est diagnostiqué pendant la grossesse, lorsque tous les éléments sanguins sont réduits, et après la naissance d'un enfant, lorsque le corps est considérablement épuisé.

L'absence totale de cellules monocytes signale des maladies sanguines complexes, telles que la leucémie (au stade où les cellules protectrices ne sont pas produites) et les lésions septiques, en raison desquelles les particules de sang sont détruites par les toxines et les éléments phagocytaires ne peuvent plus leur résister..

Après avoir appris ce que sont les monocytes, vous devez faire attention à leurs indicateurs, car même si le contenu d'autres éléments sanguins se situe dans la plage normale, une augmentation ou une diminution du nombre de monocytes peut signaler des processus pathologiques assez graves dans le corps

Monocytes sanguins élevés chez les femmes

Chez la femme, de nombreux indicateurs sont spécifiques, notamment la teneur en monocytes, qui dépend de sa reproduction.

Les phagocytes mononucléaires se retrouvent également dans le système reproducteur féminin, participent activement à la suppression des processus pathologiques inflammatoires dans le corps. Les monocytes sont assez sensibles aux changements des niveaux hormonaux et, dans d'autres cas, sont capables de supprimer la fonction reproductrice du corps féminin. Malheureusement, ce rôle des agranulocytes leucocytaires n'est pas bien compris..

Certes, des études ont été menées pour découvrir comment les contraceptifs affectent les monocytes afin de comprendre quels contraceptifs causent le moins de dommages au corps. Il est connu que la participation des monocytes à l'un ou l'autre processus physiologique s'accompagne d'un changement de leur activité cible. Lorsque les monocytes sont activés, la production d'enzymes lysosomales en augmente. Ce processus est associé à la stabilité ou la labilité des membranes lysosomales..

Pour comprendre l'essence de l'étude, nous rappelons que le lysosome est un petit organoïde à l'intérieur de la cellule, protégé par une membrane. À l'intérieur du lysosome, un environnement acide est maintenu qui peut dissoudre les cellules pathogènes et les micro-organismes. Le lysosome est «l'estomac» à l'intérieur de la cellule.

Nous n'entrerons pas dans les détails et le mécanisme, mais nous notons que les femmes ont participé à l'étude,

prendre des contraceptifs oraux contraceptifs (COC) contenant des œstrogènes et des progestatifs,

utiliser la contraception intra-utérine (spirale).

Et il convient de noter que l'indicateur le plus élevé de la stabilité des membranes lysosomales a été trouvé chez les femmes du groupe dans lequel des contraceptifs oraux, constitués d'hormones naturelles ou synthétiques, ont été pris. Le système immunitaire des femmes a répondu aux barrières mécaniques en augmentant la labilité (variabilité) des membranes lysosomales et la libération d'enzymes. Il n'est pas difficile de supposer qu'en percevant la contraception mécanique comme étrangère, le corps réagit en fournissant une augmentation des monocytes. Peu importe comment une femme observe les règles d'hygiène personnelle, il est impossible de se défendre contre les micro-organismes pathogènes. Mais une numération sanguine des monocytes légèrement élevée sert de barrière aux infections urinaires. Les résultats des études sur le sang féminin montrent souvent que les monocytes sont légèrement augmentés, car le nombre de monocytes dans le corps féminin varie en fonction des phases du cycle menstruel.

Causes de l'augmentation des monocytes dans le sang

Habituellement, le résultat d'un test monocytaire ne devient qu'une confirmation du diagnostic déjà reçu, dont les premiers symptômes se sont déjà manifestés. Cela est dû au fait que la production de monocytes en volumes accrus prend un certain temps, ce qui est généralement suffisant pour propager l'infection.

Tout d'abord, les monocytes augmentent en réponse à une maladie infectieuse. Il s'agit notamment des rhumes saisonniers et des complications plus graves: mononucléose, rickettsiose, endocardite, tuberculose, syphilis et plus.

Souvent, la teneur accrue en monocytes dans le sang persiste même après la récupération. Afin de confirmer cela, vous devez repasser l'analyse dans quelques semaines.

Le deuxième facteur à l'origine de l'augmentation est le cancer. Les tumeurs sont perçues par le corps comme des corps étrangers, il n'est donc pas surprenant qu'à l'aide de monocytes le système immunitaire cherche à s'en débarrasser.

La troisième raison pour laquelle les monocytes sanguins sont élevés est les maladies auto-immunes. Lorsqu'une défaillance se produit dans le système immunitaire et qu'il commence à percevoir ses cellules comme étrangères, les monocytes sont produits à plus grande échelle. Ces maladies sont très dangereuses simplement parce que le corps peut se détruire. Il s'agit notamment du lupus érythémateux et de la polyarthrite rhumatoïde..

La quatrième raison de cette augmentation est la chirurgie. Surtout le nombre de ces cellules augmente lorsqu'il s'agit de l'ablation de la rate, de l'appendice, des interventions dans les organes "féminins".

Et enfin, si les monocytes dans le sang sont élevés chez un adulte, les raisons doivent être recherchées dans les maladies du sang.

Le plus souvent, le nombre de monocytes augmente en conjonction avec d'autres cellules sanguines. Mais même une numération globulaire complète sans examen détaillé peut donner un diagnostic erroné. Par exemple, le fait que les lymphocytes et les monocytes soient élevés peut indiquer à la fois la présence d'une infection catarrhale et d'une leucémie, une maladie sanguine maligne..

Le fait que les monocytes et les éosinophiles soient élevés indique également le fonctionnement amélioré du système immunitaire, qui essaie de faire face à un ennemi inconnu:

Les raisons pour lesquelles les monocytes sont élevés pendant la grossesse ne diffèrent pas de celles énumérées ci-dessus. Cependant, la maladie infectieuse détectée chez la femme enceinte doit être traitée avec plus de soin afin de ne pas nuire à la santé du bébé à naître.

Les monocytes élevés pendant la grossesse doivent être normalisés, car sinon la naissance peut être compliquée, il y aura un risque de pathologies chez l'enfant et une menace pour la santé de la mère.

Dans le cas où les monocytes sont élevés chez un adulte, il est d'abord nécessaire d'établir la cause exacte, puis de prescrire un traitement. Se débarrasser de la leucémie nécessite beaucoup de temps, de médicaments et d'argent, mais même cela ne garantit pas une guérison complète. Par conséquent, il est nécessaire de donner régulièrement du sang pour les leucocytes et l'analyse générale.

Si vous avez encore des questions sur le fait que les monocytes sont élevés dans le test sanguin, qu'est-ce que cela signifie et que faire ensuite, posez-les dans les commentaires.

Il Est Important D'Être Conscient De Vascularite