Monocytes au-dessus de la normale: causes, conditions

Les monocytes sont le type de globules blancs (globules blancs). Ils aident à combattre les bactéries, les virus et autres agents pathogènes. Avec d'autres types de globules blancs, ils sont un élément clé de votre réponse immunitaire. Cependant, si les monocytes sont élevés dans le sang, cela signifie non seulement une infection virale, mais aussi des problèmes plus graves.

Voyons pourquoi les monocytes sont au-dessus de la normale et que faire à ce sujet..

Comment se forment les monocytes?

Il existe actuellement cinq types de globules blancs. Ils occupent seulement 1% du volume total de notre sang, mais en même temps, ils jouent un rôle énorme dans la protection contre toutes les infections connues..

Comme les autres globules blancs, les monocytes vivent généralement de 1 à 3 jours, donc la moelle osseuse les produit en continu.

Test sanguin des monocytes

Pour savoir combien de monocytes circulent dans votre sang, les médecins prescrivent un test de différenciation sanguine. Ce test est inclus dans l'analyse générale (clinique) et détermine séparément le niveau de chaque type de globules blancs. De plus, un calcul des leucocytes aide à déterminer si certains types de globules blancs sont anormaux ou immatures..

Un test sanguin pour les monocytes est effectué comme la plupart des autres tests. Un échantillon est prélevé dans une veine, de préférence l'estomac vide et le matin. Votre médecin peut vous le prescrire:

Vérifier l'état de santé lors de l'examen médical;

Pour certaines plaintes ou suspicion d'infection latente, de leucémie ou d'anémie.

La norme des monocytes dans le sang

Les globules blancs vivent dans un équilibre fragile constant. Quand un type monte, l'autre tombe.

En ne regardant que les monocytes, il est impossible d'avoir une image complète de la maladie. C'est pourquoi le nombre n'est généralement pas la norme des monocytes dans le sang, mais la formule leucocytaire (leucogramme) - c'est-à-dire le pourcentage de différents types de leucocytes.

Les monocytes représentent normalement un pourcentage assez faible. La plage de chaque type de cellule ressemble à ceci:

Monocytes: de 2 à 8%;

Basophiles: 0,5 à 1%;

Éosinophiles: 1 à 4%;

Lymphocytes: 20 à 40 pour cent;

Neutrophiles: 40 à 60%;

Jeunes neutrophiles (groupe): 0 à 3 pour cent.

En fait, le nombre global de globules blancs est assez instable et augmente en réponse à:

Stress aigu (activité physique, situations extrêmes, etc.);

Divers processus inflammatoires dans les organes et les tissus.

Pourquoi les niveaux de monocytes sont-ils supérieurs à la normale??

Un niveau élevé de monocytes est appelé monocytose. Cela signifie que votre corps est aux prises avec une sorte d'inflammation..

Les raisons les plus courantes pour lesquelles les taux de monocytes peuvent être plus élevés que la normale sont les maladies infectieuses:

Virale (mononucléose, rougeole, oreillons, grippe);

Maladies granulomateuses (tuberculose, syphilis, brucellose);

Empoisonnement au phosphore ou au tétrachloroéthane;

Maladies auto-immunes affectant les tissus conjonctifs (lupus érythémateux disséminé, polyarthrite rhumatoïde, etc.);

Un nombre trop élevé de monocytes est également un signe de cancer: leucémie myélomonocytaire chronique (LMC), myélome ou lymphome de Hodgkin.

Une autre étude récente a montré que des taux de monocytes supérieurs à la normale apparaissent en réponse à une maladie cardiovasculaire. Une détection plus précoce, respectivement, aide à évaluer la santé cardiaque et à détecter certaines conditions dangereuses. Cependant, des études plus approfondies sont nécessaires pour confirmer cette théorie..

D'une manière ou d'une autre, l'équilibre entre les différents types de globules blancs aide à déterminer assez clairement les causes de la maladie..

Par exemple, une étude menée par des scientifiques de l'Université de l'Iowa a montré que des lymphocytes inférieurs et des monocytes élevés dans le sang peuvent indiquer le développement d'une colite ulcéreuse.

En ce qui concerne les globules blancs, vous devez les maintenir dans une fourchette saine. Si le niveau est trop bas, vous devenez vulnérable à la maladie, s'il est élevé, cela signifie que votre corps est déjà aux prises avec quelque chose.

Il y a des raisons de croire que l'exercice est la clé pour maintenir un nombre normal de monocytes et se protéger des maladies. La nutrition et un mode de vie généralement sain sont également très importants..

Les monocytes sont élevés chez un adulte: qu'est-ce que cela signifie et comment diagnostiquer une augmentation?

Augmentation du nombre de monocytes

Fonction protectrice des monocytes - phagocytose

La monocytose est un changement dans la composition sanguine d'un organisme vivant, caractérisé par une augmentation du nombre de monocytes (globules blancs) par rapport à la quantité totale de sang ou une augmentation de la teneur en cellules agranulocytaires par rapport à tous les leucocytes. Les monocytes sont des agents importants dans le fonctionnement du système immunitaire du corps, car ils fournissent une protection antivirale, antiprotozoaire et antibactérienne..

La monocytose est classée comme suit:

  • monocytose absolue - le nombre de monocytes dans le sang est supérieur à 0,6 * 109 par litre (la valeur non seulement des monocytes, mais aussi d'autres cellules leucocytaires augmente);
  • relative - le pourcentage de cellules sanguines monocytaires augmente par rapport aux autres leucocytes (plus de 11%), et le nombre total de leucocytes (pourcentage) reste dans la plage normale.

Les monocytes sont des cellules qui protègent le corps, ils sont présents dans tous les tissus dans lesquels l'inflammation se développe, et éliminent ses causes et ses conséquences par phagocytose. Avec une activité élevée de l'agent pathologique, le nombre de ces cellules augmente considérablement, ce qui est appelé monocytose.

Symptômes et signes d'augmentation des monocytes chez l'adulte

La monocytose reflète des signes de pathologie sous-jacente

Cliniquement, la monocytose est difficile à déterminer, il est précisément possible d'établir la présence de tels changements uniquement de manière laboratoire (un test sanguin complet). Les manifestations cliniques de la monocytose dépendent directement de la cause du processus inflammatoire.

Les principaux symptômes d'une augmentation du nombre de monocytes dans le sang:

  • la faiblesse générale, le malaise, la fatigue accrue et la somnolence s'expliquent par le fait que le corps active toutes ses forces et les dirige pour lutter avec un agent pathologique vers le site de l'inflammation;
  • une augmentation de la température corporelle à des nombres subfébriles (37,5-37,0), des courbatures et des douleurs musculaires, une sensation de chaleur ou de frissons;
  • phénomènes catarrhaux, augmentation de la taille, modification de la consistance des ganglions lymphatiques en périphérie;
  • sueurs nocturnes;
  • perte de poids soudaine.

Les causes de la monocytose

La période postopératoire peut s'accompagner d'une monocytose.

Parmi les principaux facteurs pouvant provoquer le développement de la monocytose, il convient de prêter attention aux éléments suivants:

  1. Processus inflammatoires aigus de nature infectieuse (causés par des agents bactériens, viraux, des champignons ou des protozoaires).
  2. Maladies sévères des systèmes circulatoire et lymphatique (leucémie aiguë myéloblastique ou monoblastique, leucémie chronique, maladie de Hodgkin, etc.).
  3. Tumeurs bénignes ou malignes.
  4. Intoxication tumorale lors de la désintégration d'une tumeur maligne.
  5. Maladies avec formation de modifications granulomateuses (sarcoïdose, tuberculose et bien d'autres).
  6. Période postopératoire (surtout après les interventions sur les organes pelviens chez la femme).
  7. Période de récupération après avoir souffert de maladies graves de nature infectieuse.
  8. Syndrome d'intoxication (empoisonnement par des produits chimiques, intoxication alimentaire, etc.).

Il y a une tendance à une légère augmentation du nombre de monocytes dans le contexte d'une suralimentation fréquente, d'un surmenage et d'une surcharge du système nerveux. La monocytose est assez courante chez les femmes enceintes, cela est dû au fait que les monocytes à cette période prennent la plus grande partie de la "responsabilité" pour la santé de la future mère.

La période de menstruation chez les filles à un jeune âge peut également provoquer une monocytose, mais cela n'est pas considéré comme une pathologie.

Comment détecter une augmentation des monocytes

La monocytose n'est pas une cause, mais une conséquence des changements pathologiques

Souvent, la monocytose est diagnostiquée à la suite de certaines manifestations cliniques (le patient se plaint de faiblesse, d'irritabilité, de maux de gorge ou de congestion nasale, parfois il y a plusieurs éléments d'éruptions cutanées, etc.) à la suite d'un test sanguin général. Si un indicateur élevé de monocytes est détecté, un examen supplémentaire en laboratoire et instrumental est nécessaire pour identifier les facteurs de causalité. Ces études comprennent l'échographie, les rayons X, le prélèvement de frottis sur la flore bactérienne des muqueuses, l'étude des paramètres biochimiques du sang, la tomodensitométrie et de nombreuses autres méthodes.

Traitement des monocytes élevés chez l'adulte

Le traitement vise principalement la cause de la monocytose

Afin de déterminer la tactique correcte et l'étendue complète du traitement pour un patient atteint de monocytose, il est nécessaire de trouver la raison du développement de ces changements.

Les processus pathologiques provoqués par une infection bactérienne doivent être traités avec des médicaments antibactériens. L'inflammation due à une invasion virale dans le corps est traitée avec des médicaments antiviraux. Les processus infectieux résultant de l'ingestion d'agents pathologiques simples dans le corps humain doivent être traités avec des médicaments antiprotozoaires. Si une tumeur maligne est détectée, le médecin décide du traitement chirurgical avec la nomination ultérieure d'une chimiothérapie.

Dans la période aiguë d'inflammation, les médecins prescrivent souvent en parallèle une thérapie étiotrope et symptomatique (analgésiques, AINS, etc.).

Il est important de prêter attention aux points suivants:

  • une bonne nutrition équilibrée (aliments riches en vitamines, acides aminés);
  • respect du régime de travail et de repos;
  • une quantité suffisante de sommeil (au moins 8 heures par jour);
  • élimination des situations stressantes;
  • activité physique quotidienne modérée.

La menace de la monocytose

Les monocytes élevés sont une inflammation chronique dangereuse

Les maladies accompagnées de monocytose peuvent être cliniquement asymptomatiques. Cela se produit particulièrement souvent lorsqu'une tumeur maligne se forme. L'évolution asymptomatique prolongée des infections virales ou bactériennes peut entraîner des processus chroniques. Afin de prévenir le développement de la maladie, il est nécessaire de rechercher soigneusement la cause de la monocytose.

La prévention

Pour prévenir le développement d'une pathologie particulière dans le corps humain, il est important de subir des examens préventifs chaque année, d'effectuer tous les tests de laboratoire nécessaires des fluides biologiques, et si des écarts sont détectés, rechercher la cause et l'éliminer.

Monocytes dans le sang: normes selon l'âge, causes d'augmentation et de diminution, examens complémentaires et traitement

Et l'immunité humaine est une structure complexe et complexe qui jouit d'une grande autonomie. Tout simplement en raison de la structure systémique et hétérogène. De nombreuses cellules en forme participent au travail des défenses de l'organisme, dont une partie importante est représentée par des corps blancs - les leucocytes.

Les monocytes sont les plus grandes cellules de la série des leucocytes, chargés de protéger le corps et capables d'absorber les fractions protéiques des éléments étrangers, les bactéries et autres. Ils ne meurent pas après avoir rempli leur fonction, contrairement à d'autres structures, continuent d'exister et d'être actifs..

À la fin d'une certaine période de temps spécifiée par le programme génétique, la mort (apoptose) ou le mouvement vers la moelle osseuse et la transformation dans d'autres structures sont observés - macrophages.

Les changements dans la concentration des monocytes (en abrégé mono) comportent toujours un danger potentiel, mais pas d'eux-mêmes. En règle générale, c'est une indication d'un processus pathologique particulier.

Il est nécessaire de comprendre la situation plus en détail et de prescrire un traitement visant à lutter contre la cause du phénomène.

Le rôle et les fonctions des cellules

Quelle est la signification de ces unités structurelles pour le corps humain?

Si nous parlons de points spécifiques:

  • La synthèse de certaines substances. Ils fonctionnent comme des facteurs de coagulation, cependant, il y a une variation notable. Avec une augmentation de la densité sanguine, on observe le développement de composés qui augmentent la fluidité.

Et dans le cas contraire, la normalisation des propriétés rhéologiques est requise, ce qui est également assuré par le travail des monocytes, bien que partiellement. Cette fonction n'est pas évidente, mais c'est l'une des clés.

  • Phagocytose. Ce terme fait référence à la capacité d'absorber les éléments étrangers solides: fractions protéiques, bactéries et autres.

En raison de la grande taille de ces unités cellulaires et de leur "endurance" suffisante, elles ne meurent pas après avoir accompli leur propre fonction, comme d'autres types de globules blancs..

Les macrophages, dans lesquels les structures nommées sont transformées dans une certaine quantité, ont la même opportunité.

  • Protection contre les tumeurs. L'une des principales caractéristiques. Les monocytes sont capables de synthétiser des substances spéciales, des facteurs de désintégration de la néoplasie.

Un tel travail est effectué non seulement avec le développement d'un processus oncologique néoplasique clair. Au contraire. Structures cancéreuses, des cellules anormales se forment toujours. Parce que les unités cytologiques fonctionnent constamment dans cette partie.

Si des tumeurs apparaissent, cela indique une intensité insuffisante du fonctionnement de l'immunité humaine.

  • Synthèse des facteurs de protection. Les monocytes sont responsables de la production active de composés spéciaux, dont l'interféron. De plus, la synthèse est maintenue à un niveau suffisant pour l'état d'équilibre. Autrement dit, ils offrent une protection stable contre les virus et les agents pathogènes bactériens.
  • Il y a aussi un trait négatif dans de tels moments. Les monocytes sont directement impliqués dans les réactions allergiques..

En termes simples, les protéines étrangères, qui sont perçues comme des agents pathogènes de l'infection, stimulent également les cellules à une réaction spécifique. Parfois extrêmement actif et agressif.

Les fonctions des monocytes dans le corps sont représentées en assurant le fonctionnement du système immunitaire au sens large: de la lutte contre les virus, les bactéries jusqu'à la destruction des structures tumorales.

Tables de normes

La concentration de cellules façonnées est déterminée en pourcentage du volume total des structures cytologiques. Sur cette base, les indicateurs sont présentés dans le tableau:

Chez les femmes

Années d'âge)Ratio (proportion%)
10-203-8
20-303-9
30-403-10
40-503-11
50-603-12
60-703-13
Après 70 ans3-13

Tout au long de la vie, comme on peut le juger d'après les valeurs ci-dessus, la limite inférieure reste au même niveau. Supérieur - en constante augmentation, causé par l'accumulation progressive de facteurs négatifs de l'extérieur, la défaite des agents viraux et bactériens en général.

Chez l'homme

Les représentants de cette partie de l'humanité ont approximativement les mêmes niveaux de monocytes, cependant, de légères déviations dans une direction positive sont possibles. Si nous parlons de nombres spécifiques.

AnnéesMonocytes%
10-203-9
20-303-10
30-403-10
40-503-12
50-603-12
60-703-13
Plus de 70 ans3-13

Chez les enfants

Les indicateurs varient selon l'âge. Dans les tous premiers jours, ils sont initialement plus faibles, ce qui est dû à la formation progressive de l'immunité. Mais les défenses sont encore faibles et instables.

Âge de l'enfantNormes en pourcentage
Nouveau-nés4-12
Jusqu'à 1 an4-11
2-43-10
4-64-10
6-83-10
8-133-11
13-143-11
Plus de 14 ans, adolescence, puberté.2-12 (13). Selon les caractéristiques individuelles du corps.

Pendant la grossesse

Pendant la gestation, le nombre de monocytes est initialement inférieur à celui des femmes en dehors de cette condition. Ceci est le résultat d'une large distribution de cellules en forme, offrant une protection non seulement au corps de la mère, mais aussi au corps.

TrimestreNumération des monocytes
je3-8
II4-8
III4-8

Les moyennes sont à peu près comme ça. Avec une fertilité multiple, une diminution significative de la valeur nommée est possible..

Tous les indicateurs considérés sont indicatifs.

En moyenne, si nous parlons du calcul, la norme des monocytes dans la circulation sanguine est représentée par une plage de 3 à 11%, plus ou moins, qui est en termes absolus de 0,08 à 0,6 x 10 9 /.

De plus, tout dépend des caractéristiques du corps, du sexe, de l'âge, de l'état de santé.

Dans tous les cas, les spécialistes de l'hématologie devraient s'occuper du décryptage. Il est également possible d'attirer des médecins spécialisés en immunité..

Raisons naturelles pour augmenter les performances

Il n'y a que deux facteurs non pathologiques pour augmenter les monocytes et les deux concernent les femmes.

Cycle menstruel

Lors des changements mensuels dans le corps d'une femme, une légère augmentation de l'indicateur est observée. Ceci est le résultat du rejet de la couche fonctionnelle de l'endomètre utérin, dont les cellules sont perçues par les monocytes comme un élément étranger.

Les structures éliminent les tissus morts et garantissent leur utilisation adéquate. Il convient de garder à l'esprit que la concentration de monocytes ne va pas au-delà de la norme formelle.

Les indicateurs de pointe atteignent la phase finale du cycle menstruel. Ensuite, tout se répète d'une manière nouvelle, et ainsi de suite..

L'analyse n'est pas recommandée dans le dernier tiers des processus mensuels naturels..

Grossesse

Les phénomènes gestationnels entraînent des changements dans le fonctionnement du système immunitaire. Une transformation et une restructuration progressives sont observées pour fournir une protection non seulement au corps de la mère, mais aussi au corps de l'enfant.

L'évaluation est basée sur ces caractéristiques. Dans la phase initiale, la concentration de monocytes diminue, parfois de manière significative (comme le montre le tableau présenté ci-dessus). Ensuite, les niveaux sont alignés et reviennent à la normale. Jusqu'à la limite d'âge formelle.

Après l'accouchement, une augmentation significative du nombre est possible, ce qui indique la stabilisation inverse des processus du système immunitaire. Cette condition ne nécessite pas de traitement spécial. Tout rebondit tout seul.

Ce sont deux causes naturelles d'une augmentation des monocytes dans un test sanguin. Ils ne sont pas retrouvés si souvent, beaucoup plus de situations de type pathologique anormal.

Causes de maladie

Processus infectieux et inflammatoires aigus

Cela comprend un large éventail de problèmes possibles. Du SRAS typique aux troubles plus dangereux. Selon les études, des monocytes élevés sont observés dès les premiers jours de la lésion et persistent tout au long de la maladie et encore plus (la croissance se produit dans les 4 à 6 prochaines semaines).

Passé ce délai, tout redevient normal. Mais progressivement. S'il n'y a pas de dynamique positive après les dates indiquées, il est logique de rechercher une infection chronique, son foyer. Parce que ce n'est pas acceptable..

Mononucléose

Il est extrêmement fréquent, bien que sous la forme d'une infection lente. Elle est provoquée par une souche d'herpès du quatrième type (virus d'Epstein-Barr).

Avec la mononucléose, une augmentation progressive du nombre de monocytes se produit, un saut brutal est beaucoup moins fréquent. Quant à la dynamique, elle est absente depuis au moins un mois. Puis le niveau descend lentement.

Des indicateurs d'unités cytologiques peuvent être utilisés pour étudier l'efficacité du traitement.

Tuberculose

C'est relativement courant. Elle affecte non seulement les poumons, mais aussi les os et les voies urinaires. Elle est considérée comme une maladie extrêmement grave, elle est difficile à traiter même avec des médicaments modernes..

Dans le contexte de la tuberculose, une réaction paradoxale du corps est observée: les monocytes se développent et dépassent considérablement la norme formelle et les globules blancs, au contraire, diminuent.

La maladie ne se manifeste pas toujours de cette façon. Des formes latentes et lentes sont possibles, dans lesquelles il n'y a aucun écart par rapport à l'analyse. Ainsi que les manifestations symptomatiques.

Si les monocytes dans le sang sont élevés, cela signifie que le corps combat activement la bactérie. Dans le contexte de la situation, on peut parler d'une norme formelle.

Infestations helminthiques

Les opisthorchis, les ténias, les vers ronds de divers types et formes sont d'une activité pathogène particulière. Ils provoquent une fausse réponse immunitaire dans le corps, qui devient la cause directe de la teneur élevée en monocytes dans le sang.

De plus, pour le développement d'un tel changement, la présence d'éosinophilie est typique, mais pas toujours. Il est nécessaire d'examiner le patient plus.

Troubles auto-immunes

Processus inflammatoires de type non septique. Dans ce cas, il y a violation d'une fausse nature.

Les défenses de l'organisme réagissent de manière inadéquate au stimulus. Trop agressif. Les pathologies de ce profil comprennent des diagnostics tels que la polyarthrite rhumatoïde, la maladie de Crohn, le lupus érythémateux, la thyroïdite de Hashimoto (atteinte thyroïdienne). Aussi d'autres violations.

Selon la situation, la concentration de monocytes peut augmenter de manière significative.

Processus oncologiques

Tumeurs malignes. Étant donné que les changements affectent le système immunitaire, le corps essaie tout seul de réduire le taux de croissance cellulaire, de limiter la néoplasie. Mais sans succès.

Progressivement, la concentration de monocytes augmente et atteint un maximum au moment où la tumeur commence à se décomposer, lorsque le taux de division cellulaire atteint un pic et qu'il n'y a déjà pas assez de structure nutritionnelle pour tous.

Empoisonnement

Sels de métaux lourds, vapeurs d'autres substances. Le nombre de monocytes augmente temporairement, jusqu'à l'élimination des poisons.

Prendre certains médicaments

La possibilité d'une augmentation de la concentration est indiquée par le fabricant dans l'annotation. Avant utilisation, vous devez considérer les effets secondaires probables de ce type. Considérez-les également lors du décodage (interprétation).

Si les monocytes sont élevés chez les adultes ou les enfants, cela indique presque toujours l'origine pathologique du phénomène, il est nécessaire d'examiner le patient pour détecter des infections, des troubles auto-immunes et exclure également les tumeurs. Il est logique de diagnostiquer le plus tôt possible. Pour ne pas être en retard.

Causes de diminution des monocytes

L'occurrence d'un tel phénomène est un peu moins. Mais cela ne rend pas le danger différent. Les principaux provocateurs d'anomalies pathologiques dans l'analyse du sang.

Lésions purulentes

Cela comprend une variété de violations. Des gros abcès, des furoncles aux infections de l'oropharynx.

Dans ce cas, il y a une charge excessive sur le système immunitaire. En conséquence, la concentration de monocytes diminue temporairement. Dès que le corps est réactivé, les niveaux reviennent à la normale. La même chose est observée dans le contexte du traitement..

Anémie aplastique

Maladie extrêmement dangereuse. L'essence du processus pathologique est d'inhiber la maturation de toutes les cellules de la moelle osseuse. Les monocytes en font également partie..

La récupération n'est pas possible, du moins pas rapidement. Parce que ces patients sont traités en milieu hospitalier. Personne ne garantit l'efficacité. Une condition avec des monocytes abaissés avec une anémie aplasique peut persister indéfiniment.

Maladies sanguines malignes

Ils ne comportent pas moins de danger. Un cas typique est la leucémie. Aux stades développés de la violation, une mort progressive des cellules sanguines est observée, sans facteur d'influence externe visible. Il n'y a pas de traitement efficace.

L'utilisation de certains médicaments

La même situation qu'avec la monocytose: la concentration de cellules en forme diminue progressivement, sous l'effet de l'influence des composants actifs des médicaments.

Dès que l'outil est annulé, tout retourne seul aux frontières. Pas besoin de correction spécialisée.

La norme des monocytes dans le sang dans près de 100% des cas s'écarte du fait de l'évolution des maladies. Les seules exceptions sont la grossesse, le cycle menstruel, l'utilisation de certains produits pharmaceutiques.

Examens complémentaires

Le diagnostic des causes du développement du phénomène en question se réfère à des problèmes médicaux interdisciplinaires. Autrement dit, une équipe de spécialistes est impliquée dans la décision. Ce sont principalement des hématologues. Les médecins interviennent également dans le domaine de compétence dont sont les problèmes d'immunité..

Dans le cadre d'une enquête élargie, les méthodes suivantes sont prescrites:

  • Enquête orale. Il est nécessaire d'identifier toutes les plaintes possibles pour la santé. Pour mieux comprendre ce qui est en jeu. De plus, selon le système de symptômes, on peut juger de la base probable du phénomène pathologique.
  • Prise d'histoire. Une étude des maladies antérieures et des problèmes de santé actuels. À la suite de cet événement, les médecins déterminent l'origine probable de la violation. Les deux méthodes nommées sont à la base des étapes initiales du diagnostic.
  • Test sanguin général, biochimie, test de coagulabilité (coagulogramme).
  • Si nécessaire, une radiographie pulmonaire, une IRM ou une tomodensitométrie avec contraste est effectuée. Un immunogramme peut également être requis..
    PCR, IFA.

La liste est loin d'être complète. La question est complexe et nécessite une approche différenciée. Tout dépend de la situation clinique spécifique..

Méthodes de traitement

La thérapie est déterminée par le degré et l'essence du trouble. Si nous parlons d'échantillons d'options pour les soins médicaux pour ces patients:

  • Les processus naturels ne nécessitent aucune intervention. Tout part de lui-même dès que le facteur principal est éliminé.
  • Des phénomènes infectieux suggèrent la nomination d'antibiotiques, de médicaments antiviraux. Lesquels - il est impossible de le dire en termes généraux.
  • Processus auto-immuns. Des médicaments glucocorticoïdes sont utilisés. Prednisone et similaire. En comprimés et solutions pour administration intraveineuse. Aussi, avec l'inefficacité de cette mesure, les immunosuppresseurs. Déprimant la réponse anormale des défenses de l'organisme.
  • Processus oncologiques. Les tumeurs doivent être enlevées; des cours de radiothérapie ou de chimiothérapie sont prescrits au besoin..
  • Les infestations parasitaires sont éliminées de manière tout à fait compréhensible: grâce à l'utilisation de médicaments anthelminthiques.
  • En cas d'empoisonnement, des mesures de détoxication sont prescrites.
  • Les maladies sanguines malignes, l'anémie aplasique et un certain nombre d'autres troubles sont difficiles à corriger en principe. Dans ces cas, on ne peut pas se passer de l'hospitalisation et résoudre le problème lors des consultations.

L'indicateur MONO du test sanguin indique l'état d'immunité à l'heure actuelle. Tous les écarts sont traités comme potentiellement pathologiques..

Ensuite, vous devez identifier la cause des changements et prescrire un traitement adéquat. Ceci est une garantie du rétablissement de l'état normal et de la sécurité du patient..

Monocytose

Les principales fonctions des monocytes

Les monocytes avec leur structure morphologique ressemblent beaucoup aux lymphoblastes, bien qu'ils diffèrent nettement des lymphocytes qui ont franchi les étapes de leur développement et ont atteint une forme mature. La similitude avec les cellules blastiques réside dans le fait que les monocytes savent également adhérer aux substances inorganiques.
(verre, plastique), mais mieux que les explosions.

Des caractéristiques individuelles inhérentes uniquement aux macrophages, leurs principales fonctions sont résumées:

  • Les récepteurs situés à la surface des macrophages ont une capacité plus élevée (supérieure aux récepteurs lymphocytaires) de se lier aux fragments d'un antigène étranger. Ayant ainsi capturé une particule d'un étranger, le macrophage transfère l'antigène étranger et le présente aux lymphocytes T
    (aides, aides) pour la reconnaissance.
  • Les macrophages produisent activement des médiateurs de l'immunité
    (cytokines pro-inflammatoires qui sont activées et envoyées dans la zone d'inflammation). Les lymphocytes T produisent également des cytokines et sont considérés comme leurs principaux producteurs, mais le macrophage effectue la présentation de l'antigène, ce qui signifie qu'il commence son travail plus tôt que le lymphocyte T, qui acquiert de nouvelles propriétés (tueur ou formateur d'anticorps) seulement après que le macrophage l'apporte et le montre objet inutile pour le corps.
  • Les macrophages synthétisent la transferrine pour l'exportation,
    participant au transport du fer du lieu d'absorption au lieu de dépôt (moelle osseuse) ou d'utilisation (foie, rate), les cellules de Kupffer décomposent l'hémoglobine du foie en hème et globine;
  • Les surfaces des macrophages (cellules en mousse) portent des récepteurs insulaires,
    adapté aux LDL (lipoprotéines de basse densité), pourquoi, fait intéressant, les macrophages eux-mêmes deviennent le noyau
    .

Que peuvent faire les monocytes?

La principale caractéristique des monocytes (macrophages) est leur capacité de phagocytose
,
qui peuvent avoir diverses options ou procéder en combinaison avec d'autres manifestations de leur «zèle» fonctionnel. De nombreuses cellules sont capables de phagocytose (granulocytes, lymphocytes, épithéliales), cependant, il est toujours reconnu que les macrophages dans ce cas sont supérieurs à tous. La phagocytose elle-même comprend plusieurs étapes:

  1. Liaison (fixation à la membrane phagocytaire par des récepteurs utilisant des opsonines - opsonisation
    );
  2. Intussusception
    - pénétration à l'intérieur;
  3. Immersion cytoplasmique et enveloppante
    (la membrane de la cellule phagocytaire circule autour de la particule avalée, l'entourant d'une double membrane);
  4. Immersion, enveloppement et formation supplémentaires d'un phagosome isolé
    ;
  5. Activation des enzymes lysosomales, "explosion respiratoire" prolongée, formation de phagolysosomes
    , digestion;
  6. Phagocytose complète
    (destruction et mort);
  7. Phagocytose incomplète
    (persistance intracellulaire d'un pathogène qui n'a pas complètement perdu sa viabilité).

Dans des conditions normales, les macrophages peuvent:

Ainsi, les monocytes (macrophages) peuvent se déplacer comme l'amibe et, bien sûr, effectuer une phagocytose, ce qui fait référence aux fonctions spécifiques de toutes les cellules appelées phagocytes.
En raison des lipases contenues dans le cytoplasme des phagocytes mononucléaires, elles peuvent détruire les micro-organismes enfermés dans une capsule lipoïde (par exemple, les mycobactéries).

Très activement, ces cellules «se redressent» avec de petits «extraterrestres», des débris cellulaires et même des cellules entières,
souvent quelle que soit leur taille. En termes de durée de vie, les macrophages sont nettement supérieurs aux granulocytes, car ils vivent pendant des semaines et des mois, mais ils sont sensiblement en retard sur les lymphocytes responsables de la mémoire immunologique. Mais cela ne compte pas les monocytes qui sont «coincés» dans les tatouages ​​ou dans les poumons des fumeurs, ils y passent de nombreuses années, car ils n'ont pas la capacité de revenir des tissus.

Déterminer le niveau de monocytes dans le sang

Le niveau de monocytose est mesuré par deux indicateurs:

  1. absolue, montrant le nombre de cellules par litre de sang, avec une norme chez les adultes jusqu'à 0,08 * 109 / l, chez les enfants - jusqu'à 1,1 * 109 / l;
  2. relative, montrant si les monocytes sont augmentés par rapport à d'autres cellules leucocytaires: la limite est considérée comme étant de 12% chez les enfants de moins de 12 ans et de 11% chez les patients adultes;

Pour tester le sang pour le contenu des monocytes, une analyse étendue est prescrite avec un décodage détaillé de la formule leucocytaire. Le don de sang capillaire (du doigt) est effectué le matin, à jeun. Boire avant l'analyse n'est pas non plus recommandé..

Les processus purulents et inflammatoires dans le corps sont des causes courantes de monocytose absolue. Si les tests primaires indiquent que les monocytes sont significativement élevés avec un nombre normal de globules blancs ou une baisse de leur niveau global, des études supplémentaires sont nécessaires. Séparés du reste des corps blancs, les monocytes élevés sont assez rares, donc les médecins recommandent de répéter l'analyse après un certain temps pour exclure les résultats erronés. Dans tous les cas, vous ne devez pas déchiffrer l'analyse vous-même: seul un spécialiste peut interpréter correctement les chiffres reçus..

Vous pourriez également être intéressé par:

Les monocytes sont l'une des plus grandes cellules sanguines appartenant au groupe des leucocytes, ne contiennent pas de granules (sont des agranulocytes) et sont les phagocytes les plus actifs (capables d'absorber les agents étrangers et de protéger le corps humain de leurs effets nocifs) du sang périphérique.

Ils remplissent des fonctions de protection - ils combattent toutes sortes de virus et d'infections, absorbent les caillots sanguins, empêchent la formation de caillots sanguins et présentent une activité antitumorale

Si les monocytes sont réduits, cela peut indiquer un développement (les médecins accordent une attention particulière à cet indicateur pendant la grossesse), et un niveau accru indique le développement d'une infection dans le corps

Si nous parlons du contenu quantitatif des monocytes dans le sang, la norme de cet indicateur devrait être comprise entre 3 et 11% (chez un enfant, le nombre de ces cellules peut fluctuer entre 2 et 12%) du nombre total d'éléments sanguins leucocytaires..

Fondamentalement, les médecins déterminent le contenu quantitatif relatif de ces éléments (cela est fait), mais si des troubles graves de la moelle osseuse sont suspectés, une analyse est effectuée sur le contenu absolu des monocytes, dont les mauvais résultats devraient alerter toute personne.

Les femmes (en particulier pendant la grossesse) ont toujours un peu plus de globules blancs dans le sang que les hommes, en outre, cet indicateur peut varier en fonction de l'âge (les enfants peuvent en avoir plus).

Lymphocytes et monocytes lorsque leur niveau augmente simultanément

Fondamentalement, avec des taux surestimés, le développement d'une infection virale doit être suspecté. Pourquoi? Parce que les lymphocytes et les monocytes reconnaissent l'introduction d'un microbe étranger et sont envoyés pour le combattre. Les corps lymphocytaires remplissent plusieurs fonctions:

  • Régule la réponse immunitaire;
  • Des immunoglobulines sont produites;
  • Détruisez l'ennemi;
  • Mémoriser les informations sur l'agent déployé.

Ainsi, les deux types de formes leucocytaires peuvent participer à la phagocytose. Mais les lymphocytes produisent également des anticorps contre les agents pathogènes.

La lymphocytose avec monocytose est diagnostiquée dans presque tous les cas lors d'infections aiguës. Ils sont causés par les virus de la grippe, la rubéole, l'herpès, etc. En règle générale, l'analyse montre une baisse des formes neutrophiles. Les médicaments antiviraux sont prescrits pour le traitement..

Une variété de formes et de types définit les fonctions

Les monocytes (macrophages, phagocytes mononucléaires ou cellules mononucléaires phagocytaires) constituent un groupe extrêmement hétérogène de cellules de la série agranulocytaire des leucocytes en termes de manifestation d'activité
(globules blancs non granuleux). En raison de la variété particulière de leurs fonctions, ces représentants de la liaison leucocytaire sont combinés en un système phagocytaire mononucléaire commun
(IFS), qui comprend:

  • Monocytes périphériques
    - tout est clair avec eux. Ce sont des cellules immatures qui ne sont sorties que de la moelle osseuse et n'ont pas encore rempli les fonctions de base des phagocytes. Ces cellules circulent dans le sang jusqu'à 3 jours, puis sont envoyées aux tissus pour mûrir..
  • Macrophages
    - cellules MFS dominantes. Ils sont assez matures, ils se distinguent par l'hétérogénéité très morphologique qui correspond à leur diversité fonctionnelle. Les macrophages dans le corps humain sont:
    1. Macrophages tissulaires

      (histiocytes mobiles), qui se caractérisent par une capacité prononcée de phagocytose, de sécrétion et de synthèse d'une énorme quantité de protéines. Ils produisent des hydralases, qui s'accumulent par les lysosomes ou s'échappent dans l'environnement extracellulaire. Lysozyme synthétisé en continu dans les macrophages
      C'est une sorte d'indicateur qui répond à l'activité de l'ensemble du système MF (sous l'action d'activateurs, le lysozyme dans le sang augmente);
    2. Macrophages spécifiques aux tissus très différenciés
      .
      Qui ont également un certain nombre de variétés et peuvent être représentées:
      1. Fixe, mais capable de pinocytose, cellules de Kupffer
        , concentré principalement dans le foie;
      2. Macrophages alvéolaires
        , qui interagissent avec les allergènes qui pénètrent dans l'air inhalé et les absorbent;
      3. Cellules épithélioïdes
        , localisé dans les nodules granulomateux (au centre de l'inflammation) avec un granulome infectieux (tuberculose, syphilis, lèpre, tularémie, brucellose, etc.) et de nature non infectieuse (silicose, asbestose), ainsi qu'avec une exposition aux médicaments ou autour de corps étrangers;
      4. Macrophages intraépidermiques
        (cellules cutanées dendritiques, cellules de Langerhans) - elles traitent bien l'antigène étranger et participent à sa présentation;
      5. Cellules géantes multicœurs
        , formé par la fusion de macrophages épithélioïdes.

Monocytes dans la fonctionnalité du sang

Les corps monocytaires répondent rapidement au processus inflammatoire et se déplacent immédiatement vers le site d'infection ou l'introduction d'un agent étranger. Presque toujours, ils parviennent à détruire l'ennemi. Mais il y a des situations où les cellules ennemies sont plus puissantes que les macrophages, bloquent la phagocytose ou développent des mécanismes de protection.

Les corps monocytaires matures remplissent plusieurs fonctions de base:

  1. Les enzymes antigéniques sont liées et montrées aux lymphocytes T afin qu'elles le reconnaissent.
  2. Former des médiateurs du système immunitaire. Les cytokines pro-inflammatoires vont au site de l'inflammation.
  3. Ils participent au transport et à l'absorption du fer, nécessaires à la production de formes sanguines dans la moelle osseuse.
  4. Effectuer la phagocytose, en passant par plusieurs étapes (liaison, immersion dans le cytoplasme, formation du phagosome, destruction).

Les cellules leucocytaires ne sont pas toujours capables de phagocyter des micro-organismes pathogènes. Il existe des agents pathogènes individuels, par exemple les mycoplasmes, qui se lient à la membrane et se déposent dans les macrophages. Et les mycobactéries et les toxoplasmes agissent différemment. Ils bloquent le processus de fusion du phagosome et du lysosome, empêchant ainsi la lyse. Pour lutter contre ces microbes, ils ont besoin d'une aide extérieure de globules blancs produisant des lymphokines..

Les monocytes en pleine maturité sévissent contre les extraterrestres microscopiques et même les cellules énormes. Ils vivent dans les tissus de la semaine, des mois. Mais contrairement aux lymphocytes dans le sang, ils n'ont pas de mémoire immunologique. Il est intéressant de noter que les corps leucocytaires dans les tatouages ​​et les poumons des fumeurs restent pendant des années, car ils ne peuvent pas en sortir.

Comme en témoigne cet indicateur dans les résultats de l'analyse

Le sang n'est pas seulement de l'eau avec des cellules flottantes, c'est du tissu conjonctif avec sa composition complexe.

Pour le bon fonctionnement du corps, cette composition doit être inchangée. La constance de la composition du sang fait partie de l'homéostasie générale du corps. Par conséquent, en changeant la quantité de divers composants dans le sang, on peut juger du changement dans l'organisme entier.

Un test sanguin est un outil de diagnostic important..

La partie principale du plasma est vraiment de l'eau, mais un cocktail entier composé de protéines, d'ions, de gaz dissous et d'autres substances est dissous dans cette eau. Dans ce cocktail, les cellules sanguines sont distribuées librement - diverses cellules avec leurs propres fonctions.

Le système immunitaire

Un système immunitaire est une structure dans le corps d'une personne ou d'un autre animal qui protège littéralement les limites biologiques de ce corps. Le but et le seul but de ce système est la destruction ou l'isolement de tous les objets étrangers.

La liste des étrangers comprend de nombreux objets différents: virus, bactéries, substances toxiques, cellules tumorales, parasites entiers ou molécules spécifiques individuelles.

Certains globules blancs recherchent l'ennemi à l'aide de récepteurs, d'autres neutralisent cet ennemi, tandis que d'autres portent les fragments de l'ennemi au centre de commandement pour étude et mémorisation. C'est ainsi que se forme l'immunité à long terme.

Phagocytes

L'une des unités qui entrent en contact direct avec l'ennemi sont les phagocytes. Du grec, «phage» se traduit par «absorber, dévorer» et «cyt» se traduit par «cellule».

S'il ne s'agit pas d'un microbe, mais d'une substance résistante à une telle dissolution, le phagocyte emmène l'étranger avec lui et l'éloigne du corps. De la même manière, les cellules du corps qui sont mortes naturellement sont dissoutes et excrétées..

L'environnement phagocytaire a ses propres professionnels - des cellules qui ont des récepteurs spéciaux à leur surface qui sont responsables de trouver des étrangers. Ces «professionnels» comprennent les monocytes, les macrophages, les mastocytes, les dendrites et les neutrophiles..

Monocytes

Du grec, «mono» est traduit par «un, seulement», «cyt» est une «cellule». Autrement dit, un «monocyte» peut être traduit par «cellule solitaire». Assez drôle, étant donné que dans un microlitre de sang, il peut y avoir jusqu'à un demi-millier de ces cellules.

Les monocytes sont capables d'agir dans un environnement agressif, absorbant leurs camarades leucocytaires tombés avec l'ennemi. Ce sont les monocytes qui créent la ligne de front autour de gros objets insolubles - par exemple, un gros éclat.

Les monocytes sont produits dans la moelle osseuse, d'où ils pénètrent dans la circulation sanguine. Avec le sang, ils se propagent dans tout le corps, s'accumulant dans les ganglions lymphatiques, le foie ou restant dans la moelle osseuse. Après deux ou trois jours de voyage avec du sang, les monocytes meurent et se désintègrent ou pénètrent dans les tissus, devenant des macrophages.

Monocytose

Dans un corps normal et sain, la teneur en monocytes dans le sang est stable. Dans un test sanguin, il est généralement indiqué soit en MON% - la teneur relative en monocytes par rapport à la norme, soit en MON # - le nombre absolu de cellules, leur nombre par litre de sang.

La teneur accrue en monocytes dans le sang est appelée monocytose. Il y a plus de monocytes dans le sang quand il y a plus de travail pour eux - avec les maladies infectieuses et pendant la période de récupération après eux, avec la tuberculose, les maladies sanguines spécifiques.

Pour un diagnostic spécifique, le nombre de monocytes ne suffit pas - une image globale de la composition sanguine est nécessaire. Mais même alors, la monocytose ne peut être qu'un symptôme courant, dans lequel un diagnostic supplémentaire est nécessaire..

Les monocytes dans le sang sont élevés

Les monocytes sont de grandes cellules sanguines qui appartiennent aux globules blancs. Ces cellules sont les représentants les plus brillants des phagocytes, c'est-à-dire les cellules qui se débarrassent des germes et des bactéries en mangeant.

Le nombre total de monocytes de tous les globules blancs dans le sang est de 3 à 11 pour cent. Si le pourcentage de ces cellules augmente, cette condition est appelée monocytose relative. Si le nombre de monocytes augmente, cette condition est appelée monocytose absolue, mais les monocytes ne sont pas seulement des cellules sanguines.

Ils peuvent être trouvés en grand nombre dans les ganglions lymphatiques, dans le foie, la rate et la moelle osseuse. Les monocytes sont dans le sang pendant pas plus de 3 jours. Après cela, ils passent progressivement dans les tissus et deviennent des histocytes. C'est à partir de ces cellules que les cellules hépatiques de Langerhans commencent à se former.

Dans le corps, les cellules monocytaires participent à une action très importante - elles nettoient le site de l'inflammation des monocytes morts, permettant ainsi aux tissus de se régénérer. De plus, ces cellules aident à réguler la formation de sang, forment une immunité humaine spécifique, fournissent un effet antitumoral et la production d'interférons.

Les monocytes dans le sang sont élevés dans des cas assez rares. C'est pourquoi il n'est pas si difficile de trouver la raison de leur augmentation. Le tout premier facteur d'augmentation des monocytes est l'infection. il s'agit notamment de la mononucléose, des maladies virales, des infections fongiques, de la rickettsiose. Dans ces conditions, un nombre accru de monocytes peut être détecté dans un test sanguin.

Souvent, un nombre accru de monocytes peut être détecté lors de la guérison d'une maladie. De plus, un nombre accru de ces cellules survient pendant la période de récupération après presque toutes les maladies. La monocytose survient également dans des conditions très graves - tuberculose, syphilis, brucellose, sarcoïdose.

C'est pourquoi il est si important de connaître le nombre de monocytes à chaque don de sang. Cependant, il est impossible de poser un diagnostic basé uniquement sur l'analyse.

Dans ce cas, il est nécessaire de prendre en compte de nombreux facteurs et de subir d'autres examens. Ce n'est que de cette façon que vous pouvez diagnostiquer correctement.

Et, bien sûr, le nombre de monocytes peut être considérablement augmenté en cas de maladies du sang. Cela est particulièrement vrai pour la leucémie aiguë, la leucémie myéloïde chronique et d'autres maladies similaires. La véritable polycythémie, l'ostéomyélofibrose et le purpura thrombocytopénique d'origine inconnue peuvent également être attribués à ce groupe..

Les monocytes dans le sang sont également élevés au stade initial du développement des tumeurs cancéreuses. Dans certains cas, cela peut être le tout premier indicateur que tout n'est pas en ordre avec le corps, et qu'il faut trouver la cause.

Bien entendu, la monocytose accompagne toujours des processus tels que les rhumatismes et le lupus érythémateux disséminé. De plus, le nombre de monocytes peut être augmenté assez fortement..

Il arrive souvent qu'avec les monocytes, d'autres cellules sanguines se développent, à savoir celles qui sont responsables de la nature inflammatoire de la maladie.

Séparément, seuls les monocytes augmentent assez rarement. Par conséquent, lors de l'examen du résultat d'un test sanguin et de l'interprétation du résultat, ce fait doit être pris en compte. Le sang lui-même pour l'analyse des monocytes est donné d'un doigt à un estomac vide et tôt le matin.

Règlements

Les normes pour les femmes et les hommes sont pratiquement les mêmes. La détermination de la valeur absolue (abs.) Pour 1 litre de sang est effectuée selon une analyse générale et l'étude d'un frottis coloré. La teneur en monocytes par rapport à la quantité totale de leucocytes est calculée en pourcentage et est appelée le niveau.

Les deux indicateurs sont importants pour évaluer le résultat. Avec une forte fluctuation du nombre d'autres cellules incluses dans la formule leucocytaire, le niveau de monocytes peut changer (au-dessus de la norme ou diminuer). Bien que leur valeur absolue reste inchangée.

Une analyse de la relation avec la catégorie d'âge a montré une augmentation du niveau chez les enfants de moins de 6 ans par rapport au contenu chez un adulte.

Pour les adultes, la valeur absolue normale est considérée comme des valeurs de zéro à 0,08 x 10 9 / l, pour un enfant de 0,05 à 1,1 x 10 9 / l est autorisée.

Dans la formule leucocytaire, le pourcentage de monocytes chez les enfants est considéré comme normal - 2-12% après la naissance, dans les 2 premières semaines - 5-15%, chez les adultes - 3-11%. Un indicateur similaire pendant la grossesse ne va pas au-delà de la norme:

  • premier trimestre une moyenne de 3,9%;
  • le second est 4,0;
  • le troisième - 4,5.

Tout indicateur qui dépasse la limite supérieure est appelé monocytose et a ses propres causes physiologiques et pathologiques.

Caractéristiques de production et de structure des monocytes

Les monocytes sont les ancêtres des corps monocytaires. Avant de devenir des cellules matures, elles doivent passer par plusieurs stades de développement. Les promyélocytes sont formés à partir d'un monoblaste, puis de promonocytes et seulement après cette étape, les monocytes arrivent à maturité. En petite quantité, ils se forment dans les ganglions lymphatiques et les tissus conjonctifs de certains organes..

Les formes matures se distinguent par le cytoplasme, qui contient diverses enzymes, substances biologiques. Ceux-ci incluent la lipase, la glucide, la protéase, la lactoferrine, etc..

Les monocytes ne peuvent pas être produits en quantités considérablement accrues, comme d'autres types de globules blancs. Le renforcement de leurs produits n'est possible que 2 à 3 fois, pas plus. Les cellules mononucléaires phagocytaires, qui se sont déjà déplacées de la circulation sanguine vers les tissus corporels, ne sont remplacées que par des formes nouvellement arrivées.

Dès que les corps pénètrent dans la circulation sanguine périphérique, ils migrent à travers les vaisseaux pendant trois jours. Ensuite, ils s'arrêtent dans les tissus, où ils arrivent à maturité. Ainsi, les histiocytes et les macrophages se forment.

Les globules blancs agranulocytaires ou non granulaires remplissent diverses fonctions. Ils ont même été regroupés en un groupe IFS pour faciliter la classification des activités. Le système phagocytaire mononucléaire comprend les cellules suivantes:

  1. Monocytes qui sont dans la circulation sanguine périphérique.

Les corps leucocytaires non mûrs ne peuvent pas effectuer le travail principal des phagocytes. Ils circulent simplement dans le sang pour se déplacer vers les tissus, où ils subiront la phase finale de maturation.

  1. Macrophages, corps monocytaires matures.

Se rapportent aux éléments dominants de l'IFS et sont divers. Ils sont spécifiques aux tissus et aux tissus. Le premier type est celui des histiocytes mobiles qui résistent bien à la phagocytose. Ils synthétisent un grand nombre de protéines, le lysozyme, produisent de l'hydrolase.

Les macrophages spécifiques aux tissus, à leur tour, sont divisés en plusieurs types:

  • Fixe - se concentrer dans le foie, avoir la capacité d'absorber la macromolécule et sa destruction;
  • Épithéliale - localisée dans les zones inflammatoires granulomateuses (tuberculose, brucellose, silicose);
  • Alvéolaire - en contact avec des particules allergiques;
  • Intraépidermique - participent au traitement des antigènes, corps étrangers présents;
  • Cellules géantes - se produisent lors de la fusion des espèces épitoliodes.

La plupart des macrophages se trouvent dans le foie / la rate. Également présent en grande quantité dans les poumons.

Écarts par rapport à la norme

Une augmentation du nombre de monocytes est indiquée par le terme "monocytose" et indique le plus souvent une infection qui s'est propagée dans l'organisme.

Un nombre élevé d'agranulocytes peut être un indicateur de lésions fongiques, virales et infectieuses, car lorsqu'une attaque d'organismes nuisibles se produit, les phagocytes commencent à se multiplier afin de renforcer la protection.

Pour cette raison, lors d'un test sanguin pour la tuberculose, la rubéole, la diphtérie, la syphilis, la rougeole, la grippe, une augmentation des monocytes sanguins sera diagnostiquée.

La monocytose peut indiquer une maladie oncologique (leucémie monocytaire), qui est considérée comme liée à l'âge, car elle survient principalement chez les personnes âgées.

Le pourcentage de monocytes peut être élevé en raison de pathologies auto-immunes (polyarthrite rhumatoïde, lupus), car la fonction protectrice de ces particules sanguines est déclenchée.

La monocytose est le compagnon d'un organisme infecté par le giardia, l'amibe, le toxoplasma et d'autres parasites.

Un taux élevé de monocytes sera détecté chez les patients ayant donné du sang pendant une certaine période après le traitement chirurgical, en particulier chez ceux qui ont subi une intervention chirurgicale de la rate, une intervention chirurgicale pour enlever l'appendicite et chez les femmes après des opérations gynécologiques..

Les travailleurs de l'industrie chimique peuvent souffrir de monocytose à la suite d'un empoisonnement au tétrachloroéthane ou au phosphore.

Chez les enfants, le nombre de monocytes peut augmenter en raison de la dentition ou lors du changement des dents de lait en permanente.

La faible teneur en monocytes dans le sang est appelée monocytopénie. La cause de cette condition peut être un organisme épuisé, car l'épuisement et l'anémie provoquent un dysfonctionnement de tous les organes, y compris l'hématopoïèse, le mal des radiations, une forme grave de carence en vitamine B12.

La chimiothérapie à long terme (cas fréquents d'anémie aplasique chez les patientes) et la thérapie aux glucocorticoïdes peuvent entraîner une diminution du taux de monocytes dans le sang.

La monocytopénie est associée à certaines maladies infectieuses (fièvre typhoïde) au stade aigu, processus purulents prolongés.

Chez les femmes, un petit nombre de monocytes est diagnostiqué pendant la grossesse, lorsque tous les éléments sanguins sont réduits, et après la naissance d'un enfant, lorsque le corps est considérablement épuisé.

L'absence totale de cellules monocytes signale des maladies sanguines complexes, telles que la leucémie (au stade où les cellules protectrices ne sont pas produites) et les lésions septiques, en raison desquelles les particules de sang sont détruites par les toxines et les éléments phagocytaires ne peuvent plus leur résister..

Après avoir appris ce que sont les monocytes, vous devez faire attention à leurs indicateurs, car même si le contenu d'autres éléments sanguins se situe dans la plage normale, une augmentation ou une diminution du nombre de monocytes peut signaler des processus pathologiques assez graves dans le corps

Monocytes sanguins élevés chez les femmes

Chez la femme, de nombreux indicateurs sont spécifiques, notamment la teneur en monocytes, qui dépend de sa reproduction.

Les phagocytes mononucléaires se retrouvent également dans le système reproducteur féminin, participent activement à la suppression des processus pathologiques inflammatoires dans le corps. Les monocytes sont assez sensibles aux changements des niveaux hormonaux et, dans d'autres cas, sont capables de supprimer la fonction reproductrice du corps féminin. Malheureusement, ce rôle des agranulocytes leucocytaires n'est pas bien compris..

Certes, des études ont été menées pour découvrir comment les contraceptifs affectent les monocytes afin de comprendre quels contraceptifs causent le moins de dommages au corps. Il est connu que la participation des monocytes à l'un ou l'autre processus physiologique s'accompagne d'un changement de leur activité cible. Lorsque les monocytes sont activés, la production d'enzymes lysosomales en augmente. Ce processus est associé à la stabilité ou la labilité des membranes lysosomales..

Pour comprendre l'essence de l'étude, nous rappelons que le lysosome est un petit organoïde à l'intérieur de la cellule, protégé par une membrane. À l'intérieur du lysosome, un environnement acide est maintenu qui peut dissoudre les cellules pathogènes et les micro-organismes. Le lysosome est «l'estomac» à l'intérieur de la cellule.

Nous n'entrerons pas dans les détails et le mécanisme, mais nous notons que les femmes ont participé à l'étude,

prendre des contraceptifs oraux contraceptifs (COC) contenant des œstrogènes et des progestatifs,

utiliser la contraception intra-utérine (spirale).

Et il convient de noter que l'indicateur le plus élevé de la stabilité des membranes lysosomales a été trouvé chez les femmes du groupe dans lequel des contraceptifs oraux, constitués d'hormones naturelles ou synthétiques, ont été pris. Le système immunitaire des femmes a répondu aux barrières mécaniques en augmentant la labilité (variabilité) des membranes lysosomales et la libération d'enzymes. Il n'est pas difficile de supposer qu'en percevant la contraception mécanique comme étrangère, le corps réagit en fournissant une augmentation des monocytes. Peu importe comment une femme observe les règles d'hygiène personnelle, il est impossible de se défendre contre les micro-organismes pathogènes. Mais une numération sanguine des monocytes légèrement élevée sert de barrière aux infections urinaires. Les résultats des études sur le sang féminin montrent souvent que les monocytes sont légèrement augmentés, car le nombre de monocytes dans le corps féminin varie en fonction des phases du cycle menstruel.

Causes de l'augmentation des monocytes dans le sang

Habituellement, le résultat d'un test monocytaire ne devient qu'une confirmation du diagnostic déjà reçu, dont les premiers symptômes se sont déjà manifestés. Cela est dû au fait que la production de monocytes en volumes accrus prend un certain temps, ce qui est généralement suffisant pour propager l'infection.

Tout d'abord, les monocytes augmentent en réponse à une maladie infectieuse. Il s'agit notamment des rhumes saisonniers et des complications plus graves: mononucléose, rickettsiose, endocardite, tuberculose, syphilis et plus.

Souvent, la teneur accrue en monocytes dans le sang persiste même après la récupération. Afin de confirmer cela, vous devez repasser l'analyse dans quelques semaines.

Le deuxième facteur à l'origine de l'augmentation est le cancer. Les tumeurs sont perçues par le corps comme des corps étrangers, il n'est donc pas surprenant qu'à l'aide de monocytes le système immunitaire cherche à s'en débarrasser.

La troisième raison pour laquelle les monocytes sanguins sont élevés est les maladies auto-immunes. Lorsqu'une défaillance se produit dans le système immunitaire et qu'il commence à percevoir ses cellules comme étrangères, les monocytes sont produits à plus grande échelle. Ces maladies sont très dangereuses simplement parce que le corps peut se détruire. Il s'agit notamment du lupus érythémateux et de la polyarthrite rhumatoïde..

La quatrième raison de cette augmentation est la chirurgie. Surtout le nombre de ces cellules augmente lorsqu'il s'agit de l'ablation de la rate, de l'appendice, des interventions dans les organes "féminins".

Et enfin, si les monocytes dans le sang sont élevés chez un adulte, les raisons doivent être recherchées dans les maladies du sang.

Le plus souvent, le nombre de monocytes augmente en conjonction avec d'autres cellules sanguines. Mais même une numération globulaire complète sans examen détaillé peut donner un diagnostic erroné. Par exemple, le fait que les lymphocytes et les monocytes soient élevés peut indiquer à la fois la présence d'une infection catarrhale et d'une leucémie, une maladie sanguine maligne..

Le fait que les monocytes et les éosinophiles soient élevés indique également le fonctionnement amélioré du système immunitaire, qui essaie de faire face à un ennemi inconnu:

Les raisons pour lesquelles les monocytes sont élevés pendant la grossesse ne diffèrent pas de celles énumérées ci-dessus. Cependant, la maladie infectieuse détectée chez la femme enceinte doit être traitée avec plus de soin afin de ne pas nuire à la santé du bébé à naître.

Les monocytes élevés pendant la grossesse doivent être normalisés, car sinon la naissance peut être compliquée, il y aura un risque de pathologies chez l'enfant et une menace pour la santé de la mère.

Dans le cas où les monocytes sont élevés chez un adulte, il est d'abord nécessaire d'établir la cause exacte, puis de prescrire un traitement. Se débarrasser de la leucémie nécessite beaucoup de temps, de médicaments et d'argent, mais même cela ne garantit pas une guérison complète. Par conséquent, il est nécessaire de donner régulièrement du sang pour les leucocytes et l'analyse générale.

Si vous avez encore des questions sur le fait que les monocytes sont élevés dans le test sanguin, qu'est-ce que cela signifie et que faire ensuite, posez-les dans les commentaires.

Il Est Important D'Être Conscient De Vascularite