Pourquoi la cardiosclérose post-infarctus se produit-elle et peut-elle être guérie?

Date de publication de l'article: 19/08/2018

Date de mise à jour de l'article: 1.06.2019

Auteur: Julia Dmitrieva (Sych) - Cardiologue en exercice

La cardiosclérose post-infarctus, ou abrégée PIKS, est appelée un état pathologique du cœur en médecine qui est survenue à la suite d'un infarctus du myocarde. Il se développe en raison de la nécrose des cellules myocardiques, qui sont ensuite remplacées par des cellules du tissu conjonctif..

Une cicatrice se forme sur le muscle cardiaque, ce qui affecte négativement la capacité de contracter. En conséquence, la circulation sanguine est perturbée dans tout le corps..

La cardiosclérose post-infarctus suit toujours après une crise cardiaque, il faut environ 3 semaines pour terminer la cicatrisation des tissus musculaires morts. Par conséquent, souvent après cette période, le patient est diagnostiqué automatiquement, bien qu'après une crise cardiaque étendue, le processus de cicatrisation puisse durer 4 mois.

Symptômes caractéristiques

La symptomatologie de cette condition dépend directement de la zone de la zone cicatrisée, du degré de violation de la conduction cardiaque, de la capacité à compenser les fonctions de la partie survivante du myocarde.

Avec la petite taille de la zone affectée du myocarde, le patient peut ne présenter aucun signe de pathologie, mais de telles situations sont très rares. Si un nombre important de fibres musculaires sont endommagées, une cicatrice de tissu conjonctif formée à leur place n'est pas en mesure de conduire des impulsions vers les parties restantes du cœur. Il provoque une insuffisance cardiaque et des battements cardiaques.

Symptômes indiquant une cardiosclérose post-infarctus:

  • douleur thoracique;
  • dyspnée;
  • fatigue;
  • détérioration de la santé pendant l'effort physique;
  • interruptions du rythme cardiaque;
  • gonflement des mains et des pieds;
  • difficulté à respirer pendant une nuit de sommeil;
  • diminution de l'appétit.

Classification

En cardiologie, il est d'usage de classer la pathologie en fonction de la taille de la cicatrice:

  1. Cardiosclérose macrofocale post-infarctus. Il est formé à la suite d'un infarctus du myocarde étendu. La grande taille de la cicatrice complique considérablement l'activité cardiaque. Le placement du site cicatriciel se produit le plus souvent sur la paroi antérieure du ventricule gauche, parfois sur la paroi postérieure, et extrêmement rarement sur le septum entre les ventricules (après un infarctus septal). Pour compenser la diminution de la fonction contractile du myocarde, un épaississement du muscle cardiaque se forme. À l'avenir, une telle compensation entraînera l'expansion des cavités cardiaques en raison de l'épuisement des cellules musculaires et provoquera une insuffisance cardiaque..
  2. Cardiosclérose disséminée à petit foyer. Cette espèce est un grand nombre de petites taches de tissu conjonctif dans le muscle cardiaque. Il se développe en raison de plusieurs micro-dysfonctionnements transférés..

Il existe également d'autres types de cardiosclérose en fonction de la pathogenèse:

  1. Athérosclérotique. Ce type de pathologie n'est pas la conséquence d'une crise cardiaque, mais se développe en raison de l'athérosclérose des artères coronaires. Pour cette raison, le muscle cardiaque est constamment dans des conditions de carence en oxygène. Au fil du temps, les cellules cardiaques sont affectées et remplacées par du tissu conjonctif. Les signes de cardiosclérose athérosclérotique coïncident avec les manifestations du post-infarctus, mais augmentent progressivement.
  2. La cardiosclérose post-myocardite est une maladie qui survient après une myocardite (inflammation du muscle cardiaque). La myocardite se forme en raison d'infections, d'empoisonnement avec des substances narcotiques et toxiques..

Signes sur un ECG et d'autres méthodes de diagnostic

Si le patient a survécu à une crise cardiaque et que cette maladie a été découverte en temps opportun, le diagnostic de cardiosclérose post-infarctus ne pose aucun problème.

Mais il y a des moments où le patient ne connaît pas le micro-infarctus transféré, voire plusieurs, et en même temps il exprime des plaintes indiquant une possible cardiosclérose post-infarctus (d'âge inconnu). Dans une telle situation, le médecin prescrit un examen différentiel complet.

Les mesures diagnostiques comprennent:

  1. ECG Cette méthode est la plus facile à détecter la cardiosclérose post-infarctus. Un électrocardiogramme montrera la présence et la localisation des sites cicatriciels, la taille de la zone de la lésion, les changements du rythme cardiaque et de la conduction cardiaque et la manifestation de l'anévrisme. Le signe principal sur l'ECG, indiquant une crise cardiaque, est une onde profonde Q. Sa position vous permet de déterminer le site de localisation de la cicatrice. Si l'onde Q est située dans les dérivations II, III, aVF - alors la cicatrice est située sur la paroi inférieure du ventricule gauche (LV). L'emplacement dans les dérivations V2-V3 indique une localisation dans le septum interventriculaire, dans V4 - dans la partie supérieure du ventricule gauche, dans les dérivations V5-V6 - sur la paroi latérale du ventricule gauche. L'onde T dans la cardiosclérose est positive ou lissée, et le segment ST revient à l'isoline. Parfois, l'onde Q disparaît en raison de l'hypertrophie myocardique, puis il est impossible de détecter une cardiosclérose sur l'électrocardiogramme. Dans ce cas, des méthodes de diagnostic supplémentaires sont obligatoires..
  2. Échocardiographie. En présence d'un état pathologique, l'échocardiographie montrera un épaississement de la paroi VG (norme - pas plus de 11 mm) et une diminution de la fraction d'éjection LV (variante de norme - de 50 à 70%). L'échocardiographie vous permet également de détecter les zones à contractilité réduite, les anévrismes du ventricule gauche.
  3. Radiographie pulmonaire.
  4. Scintigraphie du muscle cardiaque. Avec cette méthode de diagnostic, des isotopes radioactifs sont introduits dans le corps du patient, qui ne sont localisés que dans les cellules musculaires saines. Cela vous permet de détecter les zones touchées du petit myocarde.
  5. Imagerie par résonance magnétique ou calculée - prescrite si nécessaire, lorsque d'autres méthodes de recherche n'ont pas fourni les informations nécessaires au diagnostic.

Peut-il provoquer la mort?

Du fait que les fibres musculaires sont remplacées par du tissu conjonctif, qui n'est pas capable de conduire une impulsion électrique, la fonction cardiaque tout entière se détériore. Et cela entraîne un certain nombre de conséquences négatives qui peuvent survenir au début ou à long terme..

Les complications comprennent:

  • Tachycardie paroxystique - accélération paroxystique du rythme cardiaque, accompagnée de vertiges, de nausées.
  • La fibrillation ventriculaire est un flutter ventriculaire non coordonné, la fréquence des contractions peut dépasser 400 battements par minute. Cette condition provoque la mort dans environ 60% des cas..
  • Choc cardiogénique - une forte diminution de la capacité du VG à se contracter sans compensation. En conséquence, les organes internes ne sont pas alimentés en sang en quantité requise. Le choc cardiogénique se manifeste sous la forme d'une diminution de la pression artérielle, de la pâleur et de l'humidité de la peau, d'un œdème pulmonaire. Dans 85 à 90% des cas, un choc cardiogénique provoque la mort du patient.
  • Rupture myocardique dans la zone cicatricielle.
  • Insuffisance cardiaque aiguë - associée à une altération de la capacité du ventricule gauche à se contracter.
  • Angine de poitrine instable - environ un tiers des cas sont mortels au cours des premiers mois après une crise cardiaque.
  • Caillots sanguins dans un grand cercle de circulation sanguine.

Le pronostic de l'espérance de vie des patients atteints de cardiosclérose post-infarctus dépend de la zone des dommages myocardiques, de la gravité de ses changements dégénératifs et de l'état des vaisseaux coronaires. Si une cardiosclérose étendue se développe après une crise cardiaque et que la fraction d'éjection du ventricule gauche ne dépasse pas 25%, les patients ne vivent généralement pas plus de 3 ans.

La survie est également affectée par l'âge du patient, la présence de maladies concomitantes, le bien-être général et le mode de vie avant la maladie. Si le patient est âgé de plus de 50 ans, a des maladies supplémentaires (hypertension artérielle, diabète sucré), puis après avoir subi une crise cardiaque étendue, l'espérance de vie ne dépasse pas 1 an.

Méthodes de traitement

Malheureusement, il est impossible de guérir complètement la cardiosclérose post-infarctus.

Le traitement vise à arrêter une nouvelle détérioration de l'état du patient et, si possible, à prolonger sa vie.

  • inhiber la propagation des cicatrices;
  • stabiliser le rythme cardiaque;
  • améliorer l'approvisionnement en sang;
  • maintenir l'état des cellules myocardiques saines restantes et prévenir leur nécrose;
  • prévenir le développement de complications entraînant la mort du patient.

Le traitement est divisé en médical et chirurgical.

Médicament

Les médicaments sont prescrits par un cardiologue en tenant compte de la nature de l'évolution de la maladie d'un patient particulier et de la présence de maladies concomitantes. Le traitement est complexe et implique la prise de médicaments de plusieurs groupes pour obtenir un effet différent.

  • Inhibiteurs de l'ECA - pour réduire la pression artérielle et améliorer la circulation sanguine (Kapoten, Enalapril, Lisinopril).
  • Nitrates - pour soulager la douleur cardiaque et éliminer les épisodes d'angine de poitrine (nitroglycérine, nitrosorbide).
  • Glycosides - pour améliorer la capacité du myocarde à se contracter et à réduire la fréquence cardiaque (Digoxine).
  • Bêtabloquants - pour réduire la pression artérielle et éliminer la tachycardie (métoprolol, anapriline, bisoprolol).
  • Agents antiplaquettaires - pour fluidifier le sang et prévenir la formation de thrombose (acide acétylsalicylique, cardiomagnyl).
  • Diurétiques - pour éliminer l'excès de liquide du corps et prévenir l'œdème (Furosémide, Veroshpiron, Clopamide).
  • Médicaments qui améliorent le métabolisme du myocarde (riboxine, panangine, mildronate, vitamines B).

La durée de la thérapie est également déterminée par le médecin traitant, mais le patient doit se connecter pour prendre des médicaments pour le reste de sa vie.

Chirurgical

Dans certains cas, le patient a besoin d'une intervention chirurgicale. Les indications du traitement chirurgical sont: anévrisme, formes sévères de maladie coronarienne (maladie coronarienne), obstruction des artères coronaires, présence dans la zone endommagée de la partie vivante du myocarde.

La chirurgie peut être la suivante:

  • CABG (ou greffe de pontage coronarien) - l'opération vise à renouveler le flux sanguin dans les vaisseaux du cœur en installant des prothèses spéciales (shunts). La chirurgie de pontage est essentiellement une solution de contournement au lieu d'une zone vasculaire endommagée. Simultanément à l'installation du shunt, la paroi myocardique amincie est excisée..
  • Angioplastie par ballonnet et stenting des artères coronaires - l'opération consiste à élargir la région vasculaire, qui s'est rétrécie en raison du développement de la pathologie. L'expansion est obtenue en gonflant un ballon spécial inséré dans le vaisseau et en installant un stent - un cadre qui est inséré dans la lumière du vaisseau coronaire.

À la suite d'un traitement chirurgical, l'apport sanguin au cœur s'améliore, les signes d'ischémie sont éliminés et le taux de survie est augmenté. De telles opérations sont effectuées en utilisant une anesthésie générale et en connectant le patient à un pontage cardio-pulmonaire.

Dans les formes graves d'arythmie, on montre au patient une opération pour installer un stimulateur cardiaque ou un défibrillateur-cardioverter.

Toutes les méthodes de traitement énumérées sont effectuées dans une clinique spécialisée en cardiologie par des chirurgiens qualifiés expérimentés..

Recommandations de style de vie

Les patients dont le diagnostic est confirmé devront changer leur mode de vie habituel en termes d'activité physique et de régime alimentaire. De plus, vous devrez certainement cesser de fumer, de boire de l'alcool.

Le travail physique intense et les sports motorisés sont interdits, mais vous ne devez pas limiter l'activité du tout. Pour déterminer la charge admissible, il est nécessaire de consulter un cardiologue et un spécialiste en thérapie par l'exercice.

Ils donneront des recommandations individuelles sur la sélection d'un régime d'activité physique. Habituellement, il s'agit d'un ensemble d'exercices de physiothérapie, de natation dans la piscine, de marche à un rythme tranquille pendant au moins 30 minutes par jour, 6 fois par semaine.

Le régime est particulièrement important pour les patients atteints de maladies cardiovasculaires. Il est nécessaire d'élaborer un régime alimentaire de telle sorte qu'il se compose principalement d'aliments recommandés.

  • fruits (en particulier agrumes), fruits secs (en particulier les pruneaux), baies;
  • légumes frais, herbes;
  • lait écrémé et produits laitiers;
  • viande et poisson maigre, fruits de mer;
  • des noisettes
  • blanc d'oeuf;
  • bouillie d'avoine et de sarrasin.

Les plats suivants seront interdits:

  • produits de viande grasse et abats (saucisse, aliments en conserve);
  • jaune d'œuf;
  • fumé, salé;
  • épices épicées;
  • café, thé fort, boissons énergisantes;
  • nourriture frit;
  • légumes et fruits contenant de l'acide oxalique (radis, oseille, groseilles à maquereau, groseilles).

Si nécessaire, vous devrez peut-être consulter un nutritionniste pour créer un menu quotidien.

Symptômes, diagnostic et traitement de la cardiosclérose post-infarctus

Comment la cardiosclérose post-infarctus est-elle traitée comme une cause de décès

La cardiosclérose post-infarctus est une maladie dangereuse, dont la cause de décès peut être tout à fait explicable, car la maladie est assez grave.

Lorsqu'une personne est à l'âge adulte, elle souffre souvent de diverses maladies cardiaques, après quoi survient une cardiosclérose post-infarctus, qui peut entraîner une mort subite. Le plus souvent, la cardiosclérose post-infarctus est associée au fait que le cœur du patient ne résiste tout simplement pas à la charge. Avec un diagnostic de cardiosclérose post-infarctus, le cœur est complètement enveloppé de nouveau tissu conjonctif, après quoi divers troubles s'y produisent, au point que le cœur ne peut pas supporter la quantité de sang dont il a besoin pour être distillé quotidiennement.

Causes de décès dans la cardiosclérose post-infarctus

Lorsqu'une personne souffre de maladies telles que la cardiosclérose post-infarctus, ses proches doivent savoir que pendant la période d'exacerbation de cette maladie, le patient peut mourir subitement à tout moment. La cardiosclérose post-infarctus peut également servir au fait qu'une personne peut subir un choc cardiogénique lors d'exacerbations, qui est également la cause d'une mort subite et rapide.

Une autre cause de décès après une maladie est une violation du rythme cardiaque normal, en particulier une fibrillation ventriculaire. Cette condition est due au fait qu'il y a une exacerbation des maladies cardiaques. C'est pourquoi avec la cardiosclérose post-infarctus, vous devez surveiller attentivement vos habitudes afin que la maladie ne devienne pas mortelle.

Les médecins indiquent ces indicateurs lorsqu'une mort subite après une cardiosclérose post-infarctus survient dans les 2 à 5 heures et n'a pas de messagers précédents. C'est pourquoi pour beaucoup, une mort aussi soudaine est un véritable choc et une surprise..

Une autre cause de décès après une cardiosclérose post-infarctus est une violation du rythme cardiaque normal, en particulier une fibrillation ventriculaire. Cette condition est due au fait qu'il y a une exacerbation des maladies cardiaques.

Afin d'éviter une mort subite, vous devez constamment surveiller la tension artérielle, mener une vie saine et arrêter de boire de l'alcool et de fumer des cigarettes..

Cardiosclérose post-infarctus

La cardiosclérose post-infarctus est une maladie qui peut se développer après une crise cardiaque. Les médecins la considèrent comme une maladie distincte et sont plus souvent diagnostiqués une fois le processus de cicatrisation terminé..

Signes de cardiosclérose post-infarctus

Cette maladie peut se développer asymptomatique pendant un certain temps. Avec la cardiosclérose diffuse, une mort uniforme de la surface du muscle cardiaque se produit. Il existe plusieurs formes de cardiosclérose post-infarctus:

Les principaux symptômes de la maladie sont les suivants:

  • diminution de l'activité et des performances;
  • rythme cardiaque augmenté;
  • respiration difficile;
  • douleur au coeur;
  • œdème pulmonaire;
  • la fréquence cardiaque est audible avec des interruptions importantes;
  • signes d'insuffisance cardiaque;
  • gonflement des extrémités.

Il est très important de prêter attention à une telle manifestation du corps comme l'essoufflement. C'est son apparence qui peut être la première cloche à parler de l'apparition et du développement de la maladie. Au stade initial, il n'apparaît que pendant l'effort physique, mais peut ensuite être présent au repos

Un œdème peut également survenir, ce qui entraîne un gonflement des veines sur la partie supérieure du cou. Il convient de rappeler que si vous ressentez des douleurs thoraciques persistantes, vous devez immédiatement consulter un médecin

Au stade initial, il n'apparaît que pendant l'effort physique, mais peut par la suite être présent au repos. Un œdème peut également survenir, ce qui entraîne un gonflement des veines sur la partie supérieure du cou. Il convient de rappeler que si vous ressentez des douleurs thoraciques persistantes, vous devez immédiatement consulter un médecin.

Traitement de la cardiosclérose post-infarctus

Avant de commencer le traitement, le médecin doit prescrire un diagnostic. Très souvent, une cardiosclérose post-infarctus est détectée sur un ECG. Bien qu'idéalement, un diagnostic ne peut être posé qu'après un examen approfondi et des tests réussis. Les diagnostics incluent:

  • électrocardiogramme;
  • échocardiographie;
  • examen des vaisseaux coronaires;
  • IRM cardiaque.

La cardiosclérose post-infarctus peut entraîner la mort sans traitement approprié et qualifié. Il devrait viser à:

  • élimination de l'insuffisance circulatoire;
  • troubles du rythme et de la conduction;
  • amélioration et normalisation de la coagulation sanguine et du métabolisme lipidique.

En raison du fait que les médicaments peuvent créer une dépendance, ainsi qu'une diminution de l'immunité et l'apparition d'autres maladies, ils sont utilisés en combinaison avec des vitamines de soutien et de la physiothérapie. Mais la prise d'herbes médicinales peut réduire la toxicité des drogues synthétiques, ce qui est très important pendant la période de réadaptation. Par conséquent, de nombreux experts recommandent d'utiliser à la fois des médicaments et des remèdes populaires. Le dernier point des tactiques de traitement est la chirurgie.

Les causes de la cardiosclérose post-infarctus

La principale cause de troubles de la circulation sanguine dans les vaisseaux coronaires est l'athérosclérose, c'est-à-dire le dépôt de plaques dites de cholestérol. Dans les premiers stades, leur rétrécissement conduit à une maladie coronarienne.

Au fur et à mesure que la pathologie s'aggrave, le nombre de composés lipidiques augmente. Leur séparation des parois du vaisseau provoque la formation d'un caillot sanguin et une forte famine en oxygène des tissus musculaires du cœur, une crise cardiaque se produit, et après 3 à 4 semaines, une cardiosclérose post-infarctus ultérieure.

Les facteurs prédisposants au développement d'une telle situation sont:

  • embonpoint dû à des erreurs nutritionnelles;
  • maladie hypertonique;
  • stress constamment récurrents;
  • perturbation du système endocrinien;
  • activité physique insuffisante.

Le risque de symptômes de cardiosclérose post-infarctus augmente en l'absence de cardio-stress (promenades en plein air et autres sports actifs).

Quelles sont les causes et comment se produit la cardiosclérose

Il est impossible de ne pas dire que chaque maladie a certaines sources. La principale raison du développement de la cardiosclérose est considérée comme une maladie coronarienne (ou une maladie coronarienne).

Du point de vue du mécanisme de développement de la cardiosclérose, les causes de la cicatrisation tissulaire peuvent être:

  • rétrécissement des gros vaisseaux coronaires, ce qui conduit à un apport sanguin insuffisant au muscle cardiaque, à l'hypoxie et à la nécrose;
  • processus inflammatoires aigus qui peuvent changer la structure du myocarde;
  • une forte augmentation de la taille du myocarde, son étirement, par exemple, en raison du type de cardiomyopathyidation.

Compliquer le cours de la cardiosclérose peut:

  • manque d'activité physique adéquate, qui est nécessaire de toute urgence pendant la rééducation après une crise cardiaque ou d'autres formes de maladie coronarienne;
  • préservation des mauvaises habitudes;
  • malnutrition;
  • stress constant;
  • refus du traitement préventif correct.

Malheureusement, en raison de l'influence des facteurs décrits, la cardiosclérose provoque chaque année la mort d'un grand nombre de personnes.

Cette forme de maladie coronarienne chronique se manifeste par les symptômes suivants:

  • essoufflement
  • une sensation d'interruption du travail du cœur;
  • tousser
  • Palpitations cardiaques;
  • gonflement;
  • vertiges
  • la faiblesse
  • diminution des performances;
  • trouble du sommeil;
  • douleur thoracique.

L'essoufflement présente les caractéristiques distinctives suivantes:

  • accompagné de toux;
  • apparaît dans une position couchée, avec le stress et l'activité physique;
  • disparaît en position assise;
  • progresse dans le temps.

Souvent, les patients ont des crises nocturnes d'asthme cardiaque. Avec une combinaison de cardiosclérose et d'hypertension artérielle, la probabilité de développer une insuffisance ventriculaire gauche est élevée. Dans cette situation, un œdème pulmonaire se développe..

Si sur le fond d'une crise cardiaque, des foyers de nécrose se sont formés dans le ventricule droit et qu'une violation de sa fonction est observée, les symptômes suivants se produisent:

  • hypertrophie du foie;
  • gonflement
  • pulsation et gonflement des veines du cou;
  • acrocyanose.

La cardiosclérose devient la cause de la fibrillation auriculaire et de l'extrasystole. Les conséquences les plus redoutables de cette maladie sont le blocage complet et la tachycardie ventriculaire.

Intervention chirurgicale

En présence d'un anévrisme ou lorsque toute la zone n'est pas recouverte de tissu conjonctif, une opération doit être effectuée. Le médecin ne peut effectuer qu'un pontage aortocoronarien ou le compléter par une excision de la fine paroi myocardique. En raison de la nécessité d'utiliser au moment de l'intervention non seulement l'anesthésie, mais aussi du matériel de pontage cardio-pulmonaire, il ne convient pas à tout le monde.

Une endoprothèse, une angiographie coronaire ou une angiographie par ballonnet est réalisée dans les cas où il est nécessaire de restaurer la perméabilité dans la zone des artères coronaires. Dans les cas les plus difficiles, lorsqu'il n'est pas possible d'empêcher de nouveaux progrès de la pathologie, le code selon la CIM-10 qui est I25.2, une transplantation cardiaque est réalisée.

En présence d'un anévrisme chronique, sa résection peut également être réalisée. Les indications des opérations chirurgicales sont déterminées par le chirurgien cardiaque. Pour améliorer le bien-être général, les patients atteints de cardiosclérose post-infarctus doivent suivre un régime hypocholestérol sans sel, abandonner les mauvaises habitudes (boire de l'alcool, fumer), observer un régime de travail et de repos et suivre clairement toutes les recommandations de leur médecin..

Traitement des maladies

Malheureusement, le traitement de la cardiosclérose post-infarctus n'est pas réussi, car il n'y a aucun moyen de restaurer la fonctionnalité dans la zone affectée du muscle cardiaque.

Le traitement de la maladie commence déjà dans la période qui suit immédiatement le début d'une crise cardiaque. Il s'agit d'une sorte de prévention de la récurrence d'une crise cardiaque et de toutes les mesures nécessaires pour ralentir la progression de l'insuffisance cardiaque.

Les médecins prescrivent aux patients les groupes de médicaments suivants:

  • Inhibiteurs de l'ECA - ils ralentissent les cicatrices myocardiques (énalapril, captopril),
  • anticoagulants - empêchent la formation de caillots sanguins (acide acétylsalicylique),
  • agents métaboliques - pour améliorer la nutrition des cellules cardiaques (inosine, riboxine, panangine, préparations de calcium),
  • bêta-bloquants - médicaments pour prévenir les défaillances arythmiques dans le corps (Atenolol, Propranolol, Metoprolol).

Lorsqu'une arythmie ou une insuffisance cardiaque survient après une crise cardiaque, les médecins n'essaient pas de rassurer les patients, car la prescription de médicaments retarde dans la plupart des cas la mort du patient, mais ne peut pas guérir complètement les maladies cardiaques.

Les conditions suivantes sont mortellement dangereuses pour les patients:

  • tachyarythmie paroxystique,
  • choc cardiogénique (la mort survient dans 90% des cas),
  • fibrillation ventriculaire (dans 60% des cas - décès).

En cas de complications, comme un œdème, un traitement symptomatique est utilisé. Si l'état du patient reste assez grave et qu'il existe un risque de décès, une intervention chirurgicale est effectuée.

Avec l'anévrisme développé, l'anévrisme lui-même est retiré et un pontage aortocoronarien est effectué. Une angioplastie par ballonnet ou une endoprothèse est également possible..

Si une récurrence d'arythmie est observée, le patient reçoit un cardioverter - un mini-défibrillateur spécial. Pour le bloc auriculo-ventriculaire, le meilleur choix serait un stimulateur cardiaque.

Afin de prévenir la cardiosclérose post-infarctus, il est recommandé aux patients victimes d'une crise cardiaque de changer leurs habitudes alimentaires, d'abandonner le sel, les aliments gras, de contrôler le liquide consommé par jour..

Le traitement de la pathologie implique également le traitement dans un sanatorium d'un profil cardiologique, la balnéothérapie. Les patients atteints de cette maladie sont conduits au dispensaire..

Le pronostic de survie avec cette pathologie dépend entièrement du volume des dommages aux tissus cardiaques, du degré de changement dans les cardiomyocytes et de l'état des artères coronaires.

Avec la cardiosclérose avec des symptômes bénins, le pronostic est bon, mais des conditions plus prononcées de cardiosclérose post-infarctus menacent les patients ayant de graves complications jusqu'à la mort.

Symptômes de la cardiosclérose post-infarctus

Pendant longtemps, la maladie peut survenir sans la manifestation de l'un de ses symptômes. Et ce n'est qu'avec la progression de la maladie que les symptômes commencent à apparaître. Le mécanisme de développement de la cardiosclérose est une pathologie qui entraîne de graves déviations cardiaques. Le muscle cardiaque ou myocarde s'adapte progressivement au tissu conjonctif "étranger", puis commence à augmenter sa taille.

Après un certain temps, l'hypertrophie entraîne une expansion de la cavité cardiaque, l'activité contractile des muscles et la circulation sanguine sont perturbées. C'est ainsi que l'insuffisance cardiaque se développe. Symptômes de la cardiosclérose:

  • essoufflement,
  • le cœur ne fonctionne pas uniformément,
  • douleur thoracique,
  • les jambes gonflent,
  • une personne n'est pas en mesure d'effectuer une activité physique.

Lors d'un examen médical, les symptômes suivants de cette maladie sont révélés: un examen sur un ECG montre un rythme cardiaque irrégulier, ainsi que le rythme et la conduction; le ton du cœur est étouffé, il y a des bruits; l'indicateur des fractions du débit cardiaque diminue et la pression artérielle dépasse la normale.

Les symptômes de la cardiosclérose sont également l'arythmie et l'insuffisance cardiaque. Ces symptômes indiquent que la maladie progresse. Avec la cardiosclérose, une altération du fonctionnement du muscle cardiaque est observée, en remplaçant les cellules du tissu musculaire par des cellules du tissu conjonctif.

Si nous considérons les causes de la cardiosclérose, elle survient alors comme une continuation des maladies cardiaques qu'une personne a souffert dans le passé. En médecine, on distingue deux types de cardiosclérose: focale et diffuse, les déterminer par le degré de lésion corporelle. La cardiosclérose focale se produit sur le muscle cardiaque par endroits et l'affecte par endroits.

Il est déterminé dans une moindre mesure les dommages au muscle cardiaque. La cardiosclérose diffuse se propage uniformément dans tout le muscle cardiaque. La cardiosclérose focale et diffuse se produit pour diverses raisons. Cardiosclérose focale - infarctus du myocarde antérieur ou myocardite, cardiosclérose diffuse - maladie coronarienne.

Lorsqu'une impulsion faible qui traverse le tissu conjonctif s'approche de la frontière avec les tissus sains, des foyers d'activité spontanée accrue se forment, ce qui conduit à la manifestation de symptômes.

Même des foyers mineurs de lésions cardiaques entraînent des arythmies persistantes et une altération de la conduction. La masse cardiaque augmentée en raison des cicatrices ne peut pas fonctionner comme auparavant, ce qui provoque l'apparition de conséquences négatives.

Si les bons départements du corps sont affectés dans une plus grande mesure, les éléments suivants sont enregistrés:

  • signes d'acrocyanose, manque d'approvisionnement en sang aux membres;
  • accumulation de liquide dans la plèvre, la région abdominale, péricardique;
  • gonflement des extrémités;
  • douleur dans le foie, augmentation de son volume;
  • souffle au coeur;
  • pulsation sévère des veines du cou, précédemment absente.

Avec une insuffisance ventriculaire gauche sont fixes:

  • essoufflement, surtout en position horizontale et dans un rêve (orthopnée);
  • Toux "cardiaque" causée par un gonflement des bronches et des poumons;
  • tachycardie;
  • la présence de traces de sang dans les expectorations et son caractère mousseux;
  • diminution de l'endurance physique;
  • douleur thoracique;

Dans les deux cas de cardiosclérose focale, il y a une instabilité myocardique électrique, accompagnée d'arythmies dangereuses. Un symptôme caractéristique commun est également une crise d'asthme cardiaque la nuit, passant rapidement lorsque le corps se lève.

Symptômes de PEAKS

Les signes de la maladie et leur manifestation dépendent principalement du degré de dommages au cœur. Si la cicatrice est importante, la probabilité de symptômes graves de pathologie est beaucoup plus élevée.

Les symptômes de la maladie sont les suivants:

  • essoufflement ressemblant à un manque de respiration après un effort physique important,
  • baisse des performances, endurance,
  • rythme cardiaque,
  • hypertension,
  • vertiges,
  • orthopnée,
  • tachycardie,
  • peau bleue, en premier lieu - le triangle nasolabial,
  • sensations oppressives derrière le sternum,
  • crises d'asthme cardiaque (principalement nocturne),
  • arythmie,
  • fatigue constante.

En plus de ces signes de la maladie, il existe des complications concomitantes telles que la perte de poids, l'élargissement du foie, l'hydrothorax, le gonflement des veines cervicales, l'apparition d'un œdème, en particulier dans les membres inférieurs. Ces signes apparaissent à la fois immédiatement avant une crise cardiaque et dans la période qui suit une crise cardiaque. En cas de complications, le patient doit consulter d'urgence un médecin.

Le médecin écoutera les plaintes du patient, écoutera les tonalités cardiaques et prescrira également un électrocardiogramme. Des études montreront sur les changements ECG dans le myocarde, le blocage du faisceau His, un défaut dans le fonctionnement du muscle cardiaque, ainsi qu'une insuffisance ventriculaire.

L'évaluation de la contractilité du muscle cardiaque vous permet de déterminer la quantité de lésions cicatricielles. Lors de la radiographie, vous pouvez généralement remarquer une augmentation du volume des organes, principalement en raison des départements de gauche.

Pour un médecin, les données d'échocardiographie seront particulièrement précieuses. Cette étude vous permet de voir l'emplacement de la cicatrice, de diagnostiquer une cardiosclérose à grande ou à petite focale, le volume de la sclérose. Également sur l'échocardiogramme, vous pouvez voir l'anévrisme du cœur et retracer l'activité contractile du muscle cardiaque.

S'il est nécessaire de regarder les vaisseaux, une angiographie de contraste est effectuée, au cours de laquelle vous pouvez déterminer le degré de rétrécissement des artères. Si nécessaire, angiographie coronaire.

Parallèlement à ces études, les médecins effectuent des tests avec une charge - un test sur tapis roulant ou une ergométrie à vélo. Les données de surveillance Holter seront également utiles..

Classification de la pathologie

La médecine clinique moderne décrit les formes suivantes de cardiosclérose (comme la manifestation la plus courante de cardiopathie ischémique primaire ou de maladie coronarienne):

  • forme focale;
  • forme diffuse;
  • pathologie avec lésions de l'appareil valvulaire.

Les changements myocardiques focaux athérosclérotiques post-infarctus surviennent le plus souvent. Les mêmes dommages aux tissus musculaires peuvent survenir après une forme localisée de myocardite..

La gravité de cette pathologie dépend de ces facteurs post-infarctus:

  1. La profondeur des dommages nécrotiques du myocarde, qui dépend en grande partie du type de crise cardiaque. La pathologie peut être superficielle ou transmurale, lorsque la nécrose peut se propager à toute l'épaisseur de la paroi musculaire.
  2. La taille du foyer nécrotique. Nous parlons de grandes lésions sclérotiques focales ou petites. Plus la zone de lésion cicatricielle est grande, plus les symptômes de la cardiosclérose seront prononcés, moins le pronostic de survie sera optimiste.
  3. Localisation du foyer. Par exemple, les foyers situés dans les parois des oreillettes ou les cloisons interventriculaires ne sont pas aussi dangereux que les inclusions cicatricielles sur les parois du ventricule gauche.
  4. Du nombre total de foyers de nécrose formés. Dans ce cas, les risques de complications et les prédictions subséquentes de survie dépendent directement du nombre de foyers primaires de nécrose.
  5. Des dommages au système conducteur. Les foyers athérosclérotiques qui affectent les faisceaux conducteurs du cœur, en règle générale, conduisent aux violations les plus graves du fonctionnement du cœur, en général.

La cardiosclérose, qui affecte l'appareil valvulaire du cœur, est la plus rare, car les valves ont initialement une structure de tissu conjonctif.

Phytothérapie

La combinaison correcte de phytothérapie et de drogues synthétiques peut réduire la dose d'herbes de 8 à 12 fois et de drogues synthétiques - jusqu'à 6 fois.

Les herbes médicinales cardiotoniques sont obligatoires pour la prise, car à la suite d'une athérosclérose sévère des artères coronaires et après un infarctus du myocarde, le tonus du muscle cardiaque diminue et la force des contractions cardiaques diminue - une insuffisance cardiaque, une perturbation du rythme cardiaque se développent (Yu. I.Korshikova et al., 1998 et autre).

La collection comprend l'aubépine:

  • rouge sang (fruits et fleurs),
  • herbe à agripaume à cinq lobes,
  • Racine d'aralia Mandchourie.

En plus des herbes, des glycosides cardiaques à fort effet cardiotonique sont prescrits selon le schéma, principalement des préparations digitaliques (violettes, rouillées et laineuses) en comprimés ou injections. Il est à noter qu'en combinaison avec la collecte d'herbes médicinales, ces médicaments sont mieux tolérés..

Ils réduisent les spasmes coronaires, ce qui améliore la circulation coronaire.

  • racines de valériane,
  • immortelle fleurs de sable,
  • Calendula officinalis et feuille de menthe poivrée.

Plantes à action anti-sclérotique (améliorant le métabolisme des lipides), contribuant à l'élimination du cholestérol et d'autres lipides du corps: feuille de bouleau blanc, fleurs immortelles sablonneuses, aubépine rouge sang, herbe d'origan, herbe de millefeuille.

Des plantes aux propriétés antihypoxiques peuvent être recommandées dans la collection:

  • calendula officinalis,
  • tilleul en forme de coeur,
  • aubépine rouge sang,
  • Melilotus officinalis,
  • queue de cheval.

Toutes ces plantes contiennent des flavonoïdes, des silanthranes et d'autres substances biologiquement actives qui augmentent la résistance du corps à la privation d'oxygène, qui affecte négativement les tissus et les organes, en particulier le myocarde. Les herbes répertoriées augmentent également l'activité des drogues de synthèse..

Assurez-vous d'inclure des herbes qui régulent l'équilibre eau-sel dans le corps (généralement celles qui sont utilisées pour abaisser la tension artérielle et pour traiter l'insuffisance circulatoire).

Tels que le furosémide, l'hypothiazide, l'urégite, par exemple, contribuent à l'excrétion du potassium, des ions magnésium du corps - les éléments nécessaires à la pleine activité cardiaque, en outre, au fil du temps, ils deviennent addictifs et doivent augmenter la dose.

Les plantes médicinales sont dépourvues de ces lacunes.Par conséquent, dans les œdèmes sévères (anasarca), une combinaison de drogues synthétiques, de sels de potassium, de magnésium et d'herbes diurétiques médicinales, par exemple, les feuilles et les bourgeons d'un bouleau, l'herbe de prêle, est utilisée. Lors de l'élimination de l'œdème, la dose et la fréquence de la prise de drogues de synthèse sont réduites et l'apport de préparations à base de plantes est poursuivi.

Pour le traitement de la cardiosclérose post-infarctus, une collection avec les propriétés pharmacothérapeutiques suivantes est recommandée: anti-athérosclérotique, antianginal, vasodilatateur, diurétique, contenant du potassium, système cardiovasculaire tonique, régulation de l'activité cardiaque, correction du métabolisme, action antioxydante.

Mesures diagnostiques

Lors d'un diagnostic préliminaire indiquant des changements cardiaques dangereux, les études suivantes doivent être effectuées:

  • électrocardiographie;
  • radiographie pulmonaire;
  • échocardiographie.

La cardiosclérose post-infarctus sur l'ECG n'a pas de signes précis, indiquant des changements diffus non spécifiques, des troubles focaux et un rythme cardiaque problématique. Beaucoup plus importante est l'utilisation de l'électrocardiographie sur le fond du traitement médicamenteux, quand il est nécessaire de remarquer la détérioration du muscle cardiaque.

L'échocardiographie montrera la taille des cavités et l'état fonctionnel du cœur, ce qui constituera le meilleur type de preuve pour un diagnostic préliminaire. Un examen aux rayons X aidera à évaluer l'état des poumons, à identifier le liquide dans le péricarde et la cavité pleurale et à remarquer les signes d'hypertension cardio-pulmonaire..

Néanmoins, il arrive également que la maladie coronarienne avec nécrose du tissu myocardique soit complètement asymptomatique. Dans de tels cas, suspecter l'apparition de changements cicatriciels n'est obtenue que lors d'un examen complet du patient.

Ce type de diagnostic peut inclure:

  1. la réalisation d'un électrocardiogramme, sur lequel les changements caractéristiques de la pathologie peuvent presque toujours être vus;
  2. La technique de cardiographie ECHO, comme option de recherche plus informative. Cette technique vous permet de détecter même les anévrismes de la zone affectée;
  3. effectuer une tomographie par émission de positrons, qui est réalisée avec l'administration intraveineuse d'un isotope, qui vous permet de remarquer des foyers spécifiques de sclérose tissulaire;
  4. angiographie pour déterminer le degré de rétrécissement des artères coronaires.

Prévision et prévention de la vie

Le pronostic à vie chez les patients atteints de pix est déterminé par la taille de la cicatrice, l'implication du système de conduction du cœur, une diminution de la fonction contractile du ventricule gauche.

Les mesures préventives doivent nécessairement inclure la correction des facteurs de risque:

  • traitement de l'hypertension artérielle (pression artérielle cible
  • correction du diabète sucré (taux d'hémoglobine glyquée
  • perte de poids (taille recommandée pour les hommes de moins de 94-102 cm, pour les femmes de moins de 80-88 cm, indice de masse corporelle
  • correction du spectre lipidique (cholestérol total 1,0 mmol / l pour les hommes, 1,2 mmol / l pour les femmes). L'utilisation de statines et d'autres médicaments hypolipidémiants a été démontrée;
  • arrêter de fumer, boire de l'alcool;
  • vaccination annuelle contre la grippe;
  • réadaptation psychosociale.

Facteurs prédisposants spécifiques

Informations générales sur la maladie

L'essence de la cardiosclérose post-infarctus est la suivante: à la suite d'un spasme des artères ou de leur blocage, lorsque le flux sanguin s'arrête, un centre du processus pathologique se forme dans le système circulatoire central, ce qui se traduit par la mort des tissus. La zone affectée est restaurée en raison de la prolifération des tissus de type cicatriciel.

Par la suite, les capacités contractiles du cœur sont réduites et les parties mortes de l'organe ne sont tout simplement pas capables de conduire des impulsions. Dans de telles conditions, la fraction des pertes sanguines diminue fortement, le rythme du muscle cardiaque est perturbé et la capacité du corps à conduire le courant électrique diminue.

L'infarctus du myocarde n'est pas la seule cause de l'état pathologique. Il comprend également:

  • blessures cardiaques;
  • dommages à la couche musculaire de l'organe du système cardiovasculaire à la suite de troubles métaboliques.

Attention! Le danger de la maladie réside dans le fait qu'elle s'accompagne d'une augmentation du volume des chambres d'organes, cela vaut également pour la couche musculaire. De plus, les processus de cicatrisation s'étendent jusqu'aux valves, et il y a des cas fréquents où la cardiosclérose post-infarctus provoque la mort

Prévention de la cardiosclérose

Pour le cours préventif, le médecin prescrit le plus souvent des antiarythmiques qui renforcent l'activité cardiovasculaire, les vitamines. Vous devez également subir une électrocardiographie régulière pour déterminer votre état cardiaque..

Pour une activité cardiaque normale, vous devez observer un schéma de sommeil, il est conseillé de ne pas effectuer d'efforts physiques intenses, de surveiller également la pression. La nourriture doit être abondante en vitamines et minéraux: fruits, poisson, légumes, produits laitiers.

La prévention doit être envisagée:

  • rejet des mauvaises habitudes;
  • évitement du stress;
  • activité physique modérée;
  • le contrôle du poids;
  • promenades quotidiennes;
  • sommeil et repos complets;
  • une humeur positive et une bonne nutrition, ce qui comprend le rejet des aliments riches en calories (principalement sucrés, gâteaux, chocolat), du beurre, du sel en toutes quantités, fumé, frit, épicé.

Une carence nutritionnelle d'environ 300 unités devrait être présente. Il faut exclure les produits qui excitent le système nerveux: alcool, café, thé fort, frit, abats (provoquent le dépôt de cholestérol sur les vaisseaux).

Il est nécessaire d'augmenter l'apport en fibres (légumes verts, légumineuses, chou), fruits de mer, légumes et fruits. La quantité d'eau consommée est de 1,5 litre par jour. Changer votre style de vie n'est pas facile, mais votre durée de vie en dépend..

Pour la prévention de la cardiosclérose, ainsi que pour suivre un cours de rééducation après un infarctus du myocarde, les institutions du sanatorium proposent des programmes de santé spéciaux visant à la restauration progressive des fonctions musculaires cardiaques.

Avec la cardiosclérose, un régime doux avec des charges dosées est prescrit, de sorte que les cicatrices se produisent correctement, sans formation d'anévrismes; ainsi qu'un régime spécial, dans lequel la quantité de graisses animales est minimisée, la quantité de sel est réduite et l'apport quotidien de liquide est dosé.

Procédures utilisées pour la cardiosclérose:

  • physiothérapie;
  • massage;
  • bains carboniques secs;
  • marche thérapeutique;
  • bains (radon, iode-brome, minéraux);
  • massage sous l'eau sous la douche;
  • sauna infrarouge.

Cardiosclérose post-infarctus: causes, manifestations, comment éviter la mort

Chacun de nous sait que l'infarctus du myocarde est l'une des conditions les plus dangereuses chez l'homme, ce qui conduit souvent à la mort.

Cependant, même si le patient a reçu des soins médicaux à temps, une crise cardiaque peut pendant longtemps se faire ressentir des symptômes et des maladies désagréables, dont l'un est appelé cardiosclérose post-infarctus..

Ce que c'est

La cardiosclérose est un processus pathologique qui affecte le myocarde: le tissu de ses fibres musculaires est remplacé par du tissu conjonctif, ce qui entraîne une perturbation de son fonctionnement.

Selon les statistiques, c'est la cardiosclérose qui devient la cause la plus fréquente de décès et d'invalidité chez les personnes atteintes d'un état post-infarctus et présentant diverses formes de maladie coronarienne.

Motifs, types et formulaires

La cause la plus fréquente de cardiosclérose est l'infarctus du myocarde. Une cicatrice caractéristique se forme 2 à 4 semaines après une lésion tissulaire, ce diagnostic est donc donné à tous les patients qui ont eu la maladie.

Un peu moins souvent, la cardiosclérose se développe comme une complication d'autres maladies: myocardite cardiaque, athérosclérose, maladie coronarienne et dystrophie myocardique.

La cardiosclérose post-infarctus est généralement classée en fonction de la propagation du processus pathologique. Selon ce symptôme, la maladie est divisée en forme focale et diffuse.

  • La cardiosclérose focale post-infarctus se caractérise par l'apparition dans le myocarde de cicatrices individuelles, qui peuvent être grandes ou petites (forme à grande focale et petite focale de la maladie).
  • Avec la cardiosclérose diffuse, le tissu conjonctif se développe uniformément dans tout le myocarde.

Danger et complications

Le principal danger de la cardiosclérose est que le tissu nouvellement formé ne peut pas remplir une fonction contractile et conduire des impulsions électriques, respectivement, le corps n'effectue pas pleinement son travail.

Si la pathologie progresse, le myocarde commence à se développer considérablement, diverses parties du cœur sont impliquées dans le processus, à la suite desquelles se développent des défauts, une fibrillation auriculaire, une altération du flux sanguin des organes internes, un œdème pulmonaire et d'autres complications.

Symptômes

Les manifestations cliniques de la cardiosclérose post-infarctus dépendent de la prévalence du processus pathologique et de sa localisation - plus la cicatrice est grande et les tissus moins sains, plus la probabilité de complications est grande. Les symptômes suivants concernent les patients atteints de cette maladie:

  • essoufflement qui se produit à la fois après l'effort physique et au repos et s'intensifie en position couchée;
  • palpitations et douleurs pressantes dans le sternum;
  • cyanose, ou lèvres et membres bleus, qui survient à la suite d'une violation des processus d'échange de gaz;
  • arythmies résultant de changements sclérotiques dans les voies;
  • diminution des performances, sensation constante de fatigue.

Les manifestations concomitantes de la maladie peuvent être une anorexie, un gonflement des veines cervicales, une hypertrophie pathogène du foie, un gonflement des membres et une accumulation de liquide dans les cavités corporelles.

Étant donné que la cardiosclérose post-infarctus peut entraîner des conséquences graves, voire mortelles, avec des sensations désagréables dans la région cardiaque, des troubles du rythme cardiaque, un essoufflement et d'autres manifestations similaires, il est nécessaire de consulter un cardiologue dès que possible (surtout si elles accompagnent le patient dans un état post-infarctus). ).

Diagnostique

Après un infarctus du myocarde, le diagnostic de cardiosclérose se fait automatiquement, mais il arrive parfois que le patient ne soupçonne pas depuis longtemps la présence de la maladie. Pour son diagnostic, les méthodes suivantes sont utilisées:

  • Inspection visuelle. Lors de l'écoute des tonalités cardiaques, un affaiblissement du premier ton à l'apex peut être détecté, parfois - murmure systolique dans la région de la valve mitrale et rythme galop.
  • Électrocardiogramme. Ces études montrent des changements focaux caractéristiques de l'infarctus du myocarde, ainsi que des changements diffus dans le myocarde, un blocage du faisceau du faisceau, une hypertrophie ventriculaire gauche et droite, des anomalies du muscle cardiaque.
  • Échographie cardiaque. Évalue la fonction contractile du myocarde et vous permet d'identifier les formations de cicatrices, ainsi que les changements dans la forme et la taille du cœur.

  • Roentgenography. Pendant la radiographie pulmonaire, une augmentation modérée des volumes cardiaques est diagnostiquée, principalement en raison de ses parties gauches.
  • Échocardiographie. L'une des méthodes les plus informatives pour le diagnostic de la cardiosclérose post-infarctus. Il vous permet de déterminer la localisation et le volume des tissus dégénérés, l'anévrisme chronique du cœur, ainsi que la fonction contractile altérée.
  • Tomographie par émission de positrons. Elle est réalisée après l'introduction de l'isotope et permet de distinguer les foyers de tissus altérés non impliqués dans la contraction des sains.
  • Angiographie. L'étude est réalisée afin de déterminer le degré de rétrécissement des artères coronaires..
  • Venticulographie. Détecte les violations du mouvement des cuspides de la valve mitrale, ce qui indique une violation de la fonctionnalité des muscles papillaires.
  • Coronarographie Conduit pour évaluer la circulation coronaire et d'autres facteurs importants..
  • Traitement

    À ce jour, il n'existe pas de méthodologie unique pour le traitement de la cardiosclérose post-infarctus, car la fonction de la zone affectée ne peut pas être restaurée.

    Les médicaments suivants sont prescrits comme agents conservateurs pour le traitement de la cardiosclérose:

    • Inhibiteurs de l'ECA qui ralentissent le processus de cicatrisation myocardique;
    • anticoagulants pour la prévention des caillots sanguins;
    • médicaments métaboliques pour améliorer la nutrition des myocytes;
    • les bêta-bloquants qui empêchent le développement d'arythmies;
    • diurétiques qui réduisent l'accumulation de liquide dans les cavités corporelles.

    Dans les cas les plus difficiles, des méthodes de traitement chirurgical sont utilisées: ablation de l'anévrisme avec greffe de pontage coronarien, angioplastie par ballonnet ou endoprothèse (afin d'améliorer le fonctionnement des tissus myocardiques viables).

    En cas de récidive d'arythmie ventriculaire, le patient reçoit un défibrillateur cardioverter, et avec blocage auriculo-ventriculaire, un stimulateur électrique.

    Le régime alimentaire est très important (refus du sel de table, de l'alcool, du café, des produits contenant du cholestérol), le contrôle des liquides à boire, le refus des mauvaises habitudes et les exercices de physiothérapie. Le traitement sanitaire peut également faire partie d'une thérapie complexe..

    Prédiction et prévention de la survie

    Le pronostic de cette maladie dépend du pourcentage de lésions tissulaires, du degré de changement dans le muscle cardiaque, ainsi que de l'état des artères coronaires. Si la cardiosclérose se déroule sans symptômes prononcés ni arythmies cardiaques, le pronostic du patient est bon.

    Avec des complications telles que les arythmies et l'insuffisance cardiaque, le traitement prendra beaucoup plus de temps et apportera moins d'effets, et il y a un danger direct pour la vie lors du diagnostic de l'anévrisme.

    À titre préventif, il est nécessaire de mener une vie saine et de surveiller l'état de votre cœur, en subissant régulièrement une électrocardiographie et des examens par un spécialiste. En cas de manifestation d'une maladie ischémique pouvant entraîner le développement d'une crise cardiaque, le médecin peut prescrire des médicaments qui renforcent l'activité cardiovasculaire, des antiarythmiques, des vitamines (potassium, magnésium, etc.).

    La cardiosclérose post-infarctus est une maladie dangereuse qui entraîne souvent de graves conséquences, jusqu'à la cause du décès. Mais avec la bonne attitude envers votre propre santé, vous pouvez non seulement minimiser ses manifestations désagréables, mais aussi prolonger votre vie pendant plusieurs décennies.

    Il Est Important D'Être Conscient De Vascularite