Suspicion de maladie cardiaque chez les nouveau-nés: causes et traitement de la maladie

Maladie cardiaque congénitale chez les nouveau-nés - la formation de divers types de défauts anatomiques dans les éléments du cœur. En règle générale, ces pathologies commencent à se développer pendant la période prénatale. Chez les nouveau-nés, les cliniciens distinguent environ 20 types de divers défauts.

Pour plus de commodité, tous ont été divisés en trois groupes:

  • malformations cardiaques congénitales chez les enfants de "type blanc". Ce groupe comprend les défauts résultant de la formation d'un reflux sanguin du flux sanguin artériel vers le veineux. Il s'agit notamment des défauts de l'aorte, du canal artériel ouvert, des défauts du septum interventriculaire et interauriculaire;
  • UPU "type bleu". Un symptôme caractéristique des pathologies de ce groupe est la cyanose persistante. Elle progresse en raison de l'injection de sang veineux dans la circulation sanguine artérielle. Ces anomalies congénitales comprennent la tétralogie de Fallot, la transposition des grands vaisseaux sanguins, l'atrésie de l'aorte, l'artère pulmonaire et la bouche veineuse (à droite);
  • CHD, dans lequel une obstruction est observée sur le chemin du flux sanguin normal, mais elle n'est pas associée à un shunt artério-veineux. Cela comprend la sténose, la coarctation, l'ectopie du cœur, l'hypertrophie des éléments du cœur, etc..

Étiologie

Les maladies cardiaques chez les nouveau-nés peuvent se développer en raison de:

  • diverses mutations au niveau du gène;
  • situation environnementale défavorable dans la région où vit la femme enceinte;
  • une femme ayant des antécédents d'avortement, de fausse couche ou de mortinatalité;
  • l'utilisation de certains groupes de produits pharmaceutiques lors du port d'un enfant. Les antibiotiques, les antiviraux et d'autres médicaments à fort effet sont particulièrement dangereux pour le fœtus;
  • prédisposition héréditaire. Le risque qu'un bébé développe une maladie cardiaque augmente plusieurs fois si la femme enceinte a des proches parents avec la même pathologie;
  • maux de nature infectieuse qu'une femme a subis lors de l'accouchement d'un enfant. La cytomégalie, la rubéole et l'herpès sont particulièrement dangereux. En particulier, le risque augmente si ces pathologies frappent la femme au début de la grossesse. Le fait est que c'est à ce moment que tous les organes se forment;
  • âge enceinte. Les scientifiques ont remarqué une telle tendance que plus la femme est âgée, plus la probabilité qu'elle ait un bébé avec une malformation cardiaque est élevée. Maintenant, le groupe à risque comprend les femmes qui ont franchi la frontière de 35 ans;
  • forte formation aux rayons X;
  • boire une femme pendant un enfant portant de fortes doses de boissons alcoolisées. Récemment, c'est précisément cette raison qui s'est imposée dans le développement des malformations cardiaques. L'alcool affecte non seulement le corps de la mère, mais aussi le corps de son bébé à naître.

Symptomatologie

Les symptômes indiquant une malformation cardiaque chez les nouveau-nés dépendent directement du type de malformation, ainsi que de la gravité du processus pathologique. Les petits défauts ne se manifestent en aucune façon, ce qui complique grandement leur diagnostic rapide. Mais il convient de noter que même des formes d'anomalies graves peuvent être complètement asymptomatiques, ce qui provoque souvent la mort d'un nouveau-né dans les premiers jours de sa vie. Il est possible de sauver la vie d'un bébé présentant de graves défauts qui empêchent le cœur de fonctionner normalement, grâce à la chirurgie. La thérapie conservatrice est hors de question.

Les principaux signes pouvant indiquer la présence d'anomalies dans le système cardiovasculaire du bébé:

  • augmentation des mouvements respiratoires par minute;
  • la formation d'un œdème (en particulier sur les jambes);
  • la faiblesse;
  • léthargie;
  • l'enfant suce faiblement le sein et peut même le refuser complètement;
  • tachycardie sévère;
  • crachats fréquents;
  • cyanose. Elle est particulièrement prononcée sur les membres et dans la région du triangle nasolabial;
  • Souffles au coeur. Ils ne peuvent être identifiés que par un médecin qualifié lors de l'auscultation.

Degrés

Le degré de la maladie est déterminé en fonction de la gravité des symptômes. Au total, leurs cliniciens en distinguent 4:

1 degré - l'état du bébé est relativement stable. L'activité cardiaque est dans les limites normales. En règle générale, aucun traitement spécifique n'est requis à ce degré;

2 degrés - les symptômes augmentent progressivement. Il y a des problèmes d'alimentation de l'enfant et la fonction respiratoire est également altérée;

Grade 3 - la clinique est complétée par des manifestations neurologiques, car le cerveau n'est pas suffisamment alimenté en sang;

4 degrés - terminal. Dans le cas de sa progression, le patient présente une inhibition de l'activité respiratoire et cardiaque. Habituellement, c'est fatal..

Diagnostique

Aujourd'hui, la méthode la plus informative, qui permet de détecter la présence d'anomalies dans la structure du cœur, est la cardiographie ECHO. Cette méthode donne au médecin la possibilité d'évaluer l'état de tous les éléments du cœur - cavités, cloisons, valves, trous. De plus, les médecins ont souvent recours à la dopplerographie. La méthode permet d'obtenir des informations sur la tension du flux sanguin, sa turbulence.

Méthodes de diagnostic supplémentaires:

Mesures thérapeutiques

Avec les malformations cardiaques, le seul traitement correct est la chirurgie. Les médicaments ne peuvent atténuer la gravité des symptômes. Recours maintenant à des opérations de deux types: ouvertes et peu invasives.

La chirurgie mini-invasive est plus appropriée pour éliminer les anomalies du septum entre les oreillettes et les ventricules. La méthode endovasculaire aux rayons X permet au chirurgien d'installer un obturateur qui fermera le défaut.

Une intervention ouverte et opérable est effectuée en cas de détection de graves défauts combinés. Pendant l'opération, une ouverture du sternum est réalisée. Ainsi, le médecin a un accès direct au cœur du patient. Ces interventions, bien que traumatisantes, sont très efficaces..

Causes des cardiopathies congénitales chez les enfants: nouvelles études

Contenu

Dans notre pays, chaque année, environ 10 000 enfants atteints de malformations cardiaques congénitales naissent et ont besoin d'une intervention chirurgicale. Parmi ceux-ci, plus de la moitié ont des défauts critiques qui doivent être traités rapidement dans les 10 premiers jours, même pendant la période néonatale, afin de sauver la vie des enfants. Pourquoi les malformations cardiaques surviennent-elles chez les enfants? Parlons de cela dans notre article..

UPU: des statistiques tellement différentes

Selon diverses sources, la fréquence des malformations cardiaques congénitales (CHD) varie suffisamment et varie d'environ 4 à 50 cas pour 1000 naissances vivantes. Pourquoi une telle différence?

Le fait est qu'il n'y a pas de critères clairs pour ce qu'il faut considérer comme CHD, et quelles petites anomalies du développement cardiaque ne devraient pas être incluses dans ces statistiques. Néanmoins, chaque année, plus de 1,5 million de bébés présentant diverses anomalies de la structure du cœur naissent.

Si nous ne considérons que les cas graves et modérés (défauts qui nécessitent nécessairement un traitement), leur fréquence est alors de 6 pour 1000 enfants (selon les États-Unis). Eh bien, si vous comptez également les patients qui ont une valve aortique bicuspide, ainsi que ceux qui ont des anomalies musculaires ponctuelles du septum interventriculaire (qui n'interfèrent pas avec la vie et ne prolifèrent pas d'eux-mêmes), alors ce nombre augmentera parfois et s'élèvera à 75 pour 1000 naissances vivantes.

Qu'est-ce qu'une cardiopathie congénitale??

Le terme semble très effrayant pour les parents, mais le diagnostic de maladie cardiaque congénitale ne signifie pas que l'enfant est en phase terminale.

Les vices sont différents. Ce diagnostic est posé à l'enfant s'il présente des défauts anatomiques (anomalies du développement) du cœur lui-même et / ou des principaux (gros) vaisseaux qui se sont développés in utero. Environ un quart des patients atteints de malformations cardiaques congénitales nécessitent une intervention chirurgicale au cours de la première année de vie.

Parfois, une pathologie peut être détectée dans les premiers jours ou mois de la vie, comme l'indiquent les symptômes correspondants d'insuffisance respiratoire et cardiovasculaire..

Dans certains cas, une cardiopathie asymptomatique est détectée par hasard lors d'un examen échographique de routine.

Les malformations les plus sévères peuvent souvent être détectées avant même la naissance d'un enfant lors d'un dépistage échographique. Ne pas éviter l'échographie fœtale pendant la grossesse!

Les statistiques indiquent que chaque année, le nombre d'enfants atteints de malformations cardiaques augmente. Pourquoi ça arrive? Y a-t-il vraiment une sorte de facteur provoquant, à cause duquel plus d'enfants malades ont commencé à naître? Non, la raison est différente.

Premièrement, le diagnostic des anomalies cardiaques s'est amélioré. De nombreuses malformations cardiaques ont commencé à être détectées très tôt en raison d'un dépistage échographique massif dans les premiers mois de la vie. Auparavant, certains patients échappaient aux statisticiens, car personne ne connaissait l'existence de leurs malformations asymptomatiques..

Deuxièmement, les compétences des chirurgiens cardiaques augmentent, et les enfants atteints de graves malformations cardiaques ont plus de chances de survivre après des opérations cardiaques, les principaux vaisseaux.

Qu'est-ce qui cause les malformations cardiaques congénitales??

Il est impossible de dire sans équivoque pourquoi le cœur d’un enfant a commencé à se développer in utero avec quelques anomalies, mais les scientifiques ont pu identifier divers facteurs de risque de maladie coronarienne. Voici les principaux.

  • Un défaut peut être associé à une anomalie chromosomique

Entre 1994 et 2005 Aux États-Unis, une étude à grande échelle a été menée dans laquelle la relation entre la coronaropathie et les anomalies chromosomiques a été étudiée. L'étude a porté à la fois sur des enfants nés vivants et des enfants mort-nés. Il s'est avéré que 12% des enfants nés avec des malformations cardiaques présentaient des anomalies chromosomiques. Les troubles génétiques les plus courants rencontrés chez les enfants examinés étaient les syndromes de Down, Edwards, Patau, l'allongement du bras long du chromosome 21.

Chez la moitié des enfants trisomiques, diverses anomalies cardiaques sont constatées. Parmi eux, le canal auriculo-ventriculaire, les anomalies septales, le canal artériel ouvert, la tétrade de Fallot sont plus fréquents..

  • Carence en acide folique (vitamine B9)

Nous sommes habitués à dire qu'un manque d'acide folique peut affecter la formation du tube neural chez le fœtus. Mais les résultats d'études récentes suggèrent que non seulement des malformations du système nerveux peuvent survenir en raison d'une carence en vitamine B9, mais aussi des malformations cardiaques.

La prise d'acide folique au premier trimestre, au contraire, réduit le risque de formation de CHD de près d'un tiers!

Cela est particulièrement vrai pour un défaut septal interventriculaire (DMS) et des anomalies dans le développement des grands vaisseaux.

  • Diverses maladies d'une femme enceinte

Peu d'adultes peuvent se vanter d'une santé parfaite. Néanmoins, ces maladies des femmes enceintes se distinguent dans lesquelles la formation de malformations du cœur fœtal survient le plus souvent.

La phénylcétonurie non corrigée (6 fois le risque de maladie coronarienne), le diabète sucré de tout type (si l'hyperglycémie s'est produite au cours des 7 premières semaines de grossesse), toute maladie infectieuse avec fièvre au cours du premier trimestre de la grossesse (le risque de maladie coronarienne est 2 à 3 fois plus élevée), l'obésité sont particulièrement dangereux. épilepsie.

  • Certains médicaments

Les effets tératogènes du thalidomide (sédatifs et anticancéreux), des rétinoïdes (dérivés de la vitamine A), de certains médicaments hormonaux, de certains anticonvulsivants, de certains barbituriques, de l'enzyme de conversion de l'angiotensine, du fluconazole, des sulfanilamides, de la sulfasalazine, du méthotrexate, du métronidazole et d'autres médicaments ont été prouvés..

  • Alcool, drogue, tabac

Il est prouvé que de graves malformations cardiaques peuvent survenir chez les enfants si leurs mères prennent de l'alcool pendant la grossesse. Cependant, à l'heure actuelle, il n'y a pas de dose «sûre» d'alcool.

Le risque de formation de CHD chez les fœtus dont les mères consomment des drogues pendant la grossesse (cocaïne, marijuana).

L'impact négatif du tabagisme au cours du premier trimestre sur la formation du cœur fœtal a été prouvé dans des études répétées..

  • Facteurs environnementaux

L'effet négatif sur la formation des structures cardiaques avec l'influence sur la mère au cours du premier trimestre des pesticides (emploi d'une femme en agriculture, sur une parcelle personnelle), des solvants organiques (colorants) a été prouvé. Il existe des suggestions sur les effets négatifs des rayonnements ionisants.

  • L'impact des indicateurs sociodémographiques

Il est prouvé que le risque d'avoir un bébé atteint d'une maladie cardiaque augmente après 35 ans chez la mère et 45 ans chez le père. Des antécédents obstétriques accablés (fausses couches, antécédents de naissance prématurée) ont un effet négatif.

Le risque double si la mère a connu un stress sévère au premier trimestre (divorce, décès d'un être cher, perte de travail, etc.).

En ce qui concerne certaines malformations cardiaques, l'effet de l'hérédité alourdie est noté. Donc, si la mère avait un défaut dans le septum interauriculaire à la naissance, alors l'enfant est 3 fois plus susceptible de former ce même défaut. Le développement de certaines maladies coronariennes est affecté négativement par les mariages étroitement liés, ce qui n'est pas rare dans certaines populations..

Il a été prouvé que les enfants de grossesses multiples ont un risque plus élevé de malformations cardiaques (63%), en particulier du canal artériel ouvert et de la coarctation aortique.

  • Prééclampsie: recherche en cours

À ce jour, une hypothèse a été avancée selon laquelle une complication de la grossesse appelée prééclampsie peut affecter la survenue d'une maladie coronarienne. Elle survient en raison de la perturbation des vaisseaux sanguins du placenta et se manifeste par une augmentation de la pression artérielle, un œdème, l'apparition de protéines dans l'urine, des maux de tête.

Certains chercheurs soulignent que les femmes atteintes de prééclampsie sont plus susceptibles d'avoir des enfants atteints de malformations cardiaques. Cependant, il existe des opposants à cette théorie, car des anomalies du développement cardiaque se développent dans les premières semaines de la grossesse et la prééclampsie est diagnostiquée après 20 semaines, c'est-à-dire qu'au moment où elle se produit, le cœur est déjà complètement formé. Cependant, des recherches sur cette théorie sont en cours. Peut-être que les scientifiques seront en mesure de trouver un facteur déclenchant commun qui affecte à la fois la pose de structures cardiaques et la formation de vaisseaux placentaires.

Les anomalies cardiaques congénitales chez les enfants occupent une position de leader dans la prévalence par rapport à d'autres malformations. De nombreux facteurs de risque peuvent être gérés pour réduire le risque d'anomalies cardiaques chez l'enfant à naître. Mais il est impossible de prédire à l'avance si un enfant naîtra en bonne santé ou non..

Heureusement, de nombreuses malformations cardiaques graves peuvent être suspectées par voie prénatale par échographie pour résoudre les problèmes de prolongation de la grossesse, le choix d'une maternité pour l'accouchement. La chirurgie cardiaque néonatale se développe rapidement. Les progrès ont atteint le point où de plus en plus d'enfants ont commencé à survivre avec de graves malformations cardiaques, et leur qualité de vie s'améliore également.

Causes des cardiopathies congénitales chez les enfants, symptômes et méthodes de traitement

Selon les statistiques, 1% des nouveau-nés dans le monde souffrent de cardiopathies congénitales. La mauvaise chose est qu'il est rare d'identifier des facteurs qui déclenchent le développement d'une pathologie pendant la grossesse, seulement dans 10% des cas. Grâce au diagnostic précoce et aux méthodes chirurgicales modernes de traitement, les enfants nés avec des pathologies peuvent surmonter la mort et vivre sans conséquences, en suivant les autres.

Maladie cardiaque chez les enfants

La maladie cardiaque chez l'enfant est une déformation de la structure anatomique du cœur et des vaisseaux sanguins qui s'en éloignent. Pour cette raison, il y a une violation de l'hémodynamique, ce qui affecte le développement et la santé de l'enfant. Tous les types de telles pathologies sont divisés en deux groupes:

Les pathologies congénitales, divisées en deux types, sont caractéristiques des nouveau-nés:

  1. "Bleu" lorsque le sang des veines pénètre dans les artères et que la peau du bébé devient une teinte bleuâtre caractéristique. Ce groupe de CHD est considéré comme le plus dangereux, car tous les organes des enfants et des tissus ne reçoivent pas la quantité d'oxygène nécessaire en raison du mélange de sang artériel et veineux.
  2. "Blanc", dans lequel le sang est évacué dans le cœur droit. Ces défauts sont beaucoup plus facilement tolérés par les enfants, mais l'insuffisance cardiaque se développe avec l'âge, des problèmes pulmonaires sont possibles..

C'est la principale chose que vous devez savoir sur les signes de maladie cardiaque chez les enfants.En outre, les parents doivent connaître non seulement la classification, mais aussi les raisons de leur apparition..

Les causes de la maladie

Des malformations congénitales se développent dans l'utérus, cela se produit lors de la formation du cœur et du système vasculaire du fœtus, au premier trimestre de la grossesse. Si des facteurs nocifs agissent sur le corps de la mère au cours des deux premiers mois de la grossesse, le risque de malformation congénitale chez le fœtus augmente considérablement. Il convient de souligner les moments qui augmentent le risque de maladie cardiaque:

  1. consommation d'alcool,
  2. fumeur,
  3. l'usage de drogues,
  4. radiation,
  5. prendre des médicaments (antibiotiques, aspirine et autres),
  6. rubéole.

En plus de ces causes, une prédisposition héréditaire joue un rôle particulier..

Certains gènes peuvent muter, ce qui entraîne une perturbation de la synthèse des protéines, en raison de la formation de partitions cardiaques.

Important! Les malformations cardiaques sont caractéristiques des enfants nés avec des anomalies chromosomiques: syndrome de Down, Patau et autres.

Diagnostic dans les premières années de la vie

Si le spécialiste est expérimenté, il pourra identifier le problème au stade de la grossesse, in utero. Pour cela, un diagnostic par ultrasons est utilisé. Les médecins conseillent constamment aux femmes enceintes de subir une échographie de routine à temps pour identifier la survenue de malformations cardiaques congénitales.

Après avoir pu diagnostiquer une maladie coronarienne, une femme est soumise à certaines conditions: vous pouvez accoucher, mais l'enfant aura une malformation cardiaque, et on ne sait pas comment le problème se manifestera à l'avenir, ou refuser de donner naissance. Dans le cas où la mère accepte de porter l'enfant, la procédure de naissance doit être effectuée afin que le bébé reçoive immédiatement des soins médicaux. Après l'accouchement, tous les enfants atteints de cardiopathie congénitale bleue sont envoyés en soins intensifs pour une intervention chirurgicale.

Dans certains cas, les symptômes de la pathologie ne peuvent pas être détectés in utero, dans ce cas, l'enfant est né, visuellement tout va bien pour lui et il est complètement en bonne santé, mais le problème apparaît au fur et à mesure qu'il se développe, généralement jusqu'à un an.

Afin de ne pas manquer la pathologie, d'exclure sa progression, de prévenir les complications, chaque bébé après la naissance doit être soigneusement examiné. Le premier symptôme de la maladie est un bruit dans la région du cœur, détecté par l'écoute. Si un tel symptôme est présent, le bébé se rend dans une clinique spéciale pour un diagnostic approfondi.

Il n'est pas toujours possible de détecter les symptômes de malformations cardiaques congénitales chez les enfants au premier jour de la vie, ce qui signifie que chaque parent doit savoir comment déterminer la maladie coronarienne, en cas de doute, montrer le bébé au médecin:

  1. La couleur de la peau, selon le type de maladie, peut être bleue ou pâle. Décoloration clairement visible près de la bouche, des bras et des talons.
  2. Mauvaise prise de masse corporelle.
  3. Léthargie et répit constants pendant l'alimentation.
  4. Palpitations cardiaques, la norme est de 150 à 160 battements.
  5. Dans certains cas, tous les symptômes décrits peuvent être notés avant l'âge de 1 an, mais l'apparition du problème chez les adolescents n'est pas exclue.

Diagnostic des défauts après un an

Si les symptômes n'apparaissent pas au cours des premières années de la vie, il y a certains signes que vous devez connaître et considérer:

  1. Le développement physique peut ralentir, le bébé sera à la traîne de ses pairs en matière de croissance.
  2. Sous l'effort, l'essoufflement commence.
  3. L'enfant peut se plaindre de maux de tête ou d'étourdissements fréquents et persistants..
  4. L'évanouissement n'est pas exclu.
  5. L'enfant est constamment malade du SRAS, ce qui entraîne souvent des complications.

Les parents sont tenus d'amener régulièrement leur enfant chez un pédiatre pour surveiller leur développement et leur état de santé. Seul un médecin peut reconnaître les bruits et remarquer des symptômes qui ne sont pas visibles pour les parents.Un pédiatre doit être visité une fois par mois si l'enfant a moins d'un an et plus d'une fois par an..

S'il y a des personnes atteintes de coronaropathie dans la famille, la grossesse d'une femme ne s'est pas bien déroulée, mais avec des complications, une toxicose sévère ou des facteurs indésirables, il est préférable d'examiner l'enfant immédiatement après la naissance par échocardiographie, même dans les cas où il n'y a pas de symptômes particuliers.

Traitement

De nombreux parents s'intéressent à la façon de traiter la pathologie, mais il n'y a pas de réponse définitive, car chaque cas est individuel. Certains enfants ne bénéficieront que d'une opération qui devrait être effectuée immédiatement après la naissance, et le second peut nécessiter une intervention chirurgicale à un âge plus avancé. L'opération n'est pas toujours effectuée, parfois limitée à des méthodes conservatrices.

La pathologie ne fait pas de correction chirurgicale si les enfants tolèrent normalement la coronaropathie. Cela se produit dans de tels cas:

  1. Il y a des défauts mineurs dans les partitions.
  2. Conduit artériel ouvert.
  3. Déformation mineure des valves cardiaques.

Les problèmes décrits se caractérisent par un pronostic favorable, mais l'enfant doit régulièrement consulter un cardiologue.

C'est beaucoup plus problématique lorsqu'un enfant développe un défaut «bleu». Ce type est non seulement plus difficile à traiter, mais aussi plus dangereux. Les plus difficiles comprennent:

  1. Transposition lorsque l'aorte et l'artère pulmonaire changent de place.
  2. Le départ de LA et l'aorte du ventricule.
  3. Tetradou Fallot, il s'agit d'un défaut combiné, qui comprend immédiatement 4 problèmes associés au développement du cœur et des vaisseaux sanguins.
  4. Défauts de valve sévères.
  5. Hypoplasie des parties du cœur.

Un défaut avec un sous-développement du cœur gauche est particulièrement dangereux. Cette pathologie se retrouve souvent chez les bébés prématurés, le pronostic est défavorable. Un autre défaut complexe est l'atrésie pulmonaire. Avec elle, l'insuffisance cardiaque augmente rapidement. La pathologie peut être corrigée de manière opérationnelle, mais le succès dépend de la rapidité des soins médicaux.

Le diagnostic intra-utérin permet aux médecins d'identifier un problème beaucoup plus tôt. Dans ce cas, si une femme décide d'accoucher, les médecins seront prêts pour une intervention chirurgicale immédiate afin que l'enfant, après avoir compensé la pathologie, puisse vivre comme tous les enfants.

La prévention

Qu'est-ce que la maladie coronarienne et comment y faire face, est déjà clair, mais il vaut la peine de connaître quelques règles supplémentaires qui devront être observées pendant le traitement de la maladie:

  1. Le bon régime alimentaire pour l'enfant, qui doit être équilibré, avec une teneur élevée en calcium, magnésium, potassium dans les plats et les produits. Il est recommandé de donner aux enfants de la farine d'avoine, de l'orge, du sarrasin, des pommes et des pruneaux. Le régime ne doit pas comprendre d'aliments salés, marinés et en conserve.
  2. Pour compenser les problèmes de santé, il est recommandé de manger fractionnellement, souvent, mais en petites portions..
  3. Il est important d'observer le régime de la journée, d'aller se coucher à l'heure, afin que le corps puisse se détendre et que le cœur ne soit pas si lourdement chargé.
  4. L'enfant doit être protégé autant que possible de la surexcitation et des situations stressantes, pour exclure les charges.
  5. Marcher constamment, de préférence dans des endroits avec une bonne écologie.

Les maladies cardiaques peuvent être corrigées avec succès dans la plupart des cas. L'essentiel est de consulter un médecin à temps et de fournir à l'enfant une assistance en temps opportun. Aucun remède populaire ne peut aider d'une telle pathologie, seuls les spécialistes peuvent identifier le problème et prescrire un traitement.

Maladie cardiaque chez un enfant: symptômes

Toute maladie infantile provoque de l'anxiété chez les parents, et lorsqu'il s'agit d'une maladie cardiaque, un tel diagnostic ressemble à une condamnation à mort. Quelle est la dangerosité d'une malformation cardiaque chez un enfant, quels sont les symptômes d'une maladie de l'organe principal du corps humain, y a-t-il une chance de guérison - lisez tout à ce sujet et bien plus dans les documents de cet article.

Qu'est-ce qu'une maladie cardiaque?

Les maladies du système cardiovasculaire chez les enfants occupent presque la première place parmi toutes les maladies infantiles associées à un retard de développement. L'un d'eux est une maladie cardiaque.

La médecine connaît de nombreux troubles cardiaques différents, mais le diagnostic de "maladie cardiaque" combine un groupe de troubles physiologiques.

Tout dommage au fonctionnement des valves cardiaques de nature organique fait référence à des malformations cardiaques. Avec cette pathologie, le sang ne peut normalement pas être transporté à travers les vaisseaux ou à l'intérieur du cœur lui-même. En fonction du degré de violation, le temps varie pendant lequel l'organe lui-même tombe finalement en panne et cesse de fonctionner.

De plus, la cause du développement de la pathologie peut être:

  • violation de la structure des parois du cœur;
  • violation de la structure des partitions cardiaques;
  • violation de la structure des grands navires.

En raison des symptômes caractéristiques de ce groupe de maladies, il est possible non seulement de différencier le type de maladie cardiaque, mais également de déterminer le stade de son développement. Dans le même temps, il convient de noter que les pathologies congénitales diffèrent par des symptômes plus prononcés, ce qui est impossible à ne pas remarquer immédiatement à la naissance, et les maladies acquises, au contraire, ont des signes plus maigres.

Types de malformations cardiaques

Les types de pathologies cardiaques se distinguent par leur diversité, mais ils sont tous divisés en deux types de bleu et de blanc.

Le type bleu se caractérise par une cyanose prononcée des tissus (cyanose), tandis que le blanc se caractérise par une pâleur de la peau due au sang veineux pénétrant dans le grand cercle de circulation sanguine. Le plus dangereux est le défaut bleu, car avec lui le corps manque d'oxygène.

Les malformations cardiaques sont divisées en congénitales et acquises.

Les malformations cardiaques congénitales se forment chez le fœtus bien avant sa naissance, au cours de son développement intra-utérin. La cause des troubles du développement peut être:

  • prédisposition génétique;
  • mutations géniques;
  • troubles hormonaux chez les parents du fœtus;
  • prendre des drogues illégales;
  • les maladies maternelles pendant la grossesse;
  • mauvaise écologie.

Les malformations cardiaques acquises se forment chez les enfants et les adultes de tout âge. Diverses maladies, telles que l'hypertension, les rhumatismes, la cardiosclérose et bien d'autres, peuvent être à l'origine de tels troubles..

Les étaux "bleus" et leurs symptômes

Les maladies suivantes sont classées comme des malformations cardiaques «bleues»..

    Insuffisance valvulaire mitrale. Ce type d'anomalie comprend trois sous-espèces (défaillance relative, défaillance organique, défaillance fonctionnelle). La raison du développement d'une telle pathologie est le dysfonctionnement anatomique de la valve bicuspide.
    Les symptômes du défaut sont caractérisés par l'apparition d'un enfant:

  • acrocyanose, cyanose des lèvres et des joues;
  • essoufflement, tachycardie;
  • tremblement du sternum;
  • hypertrophie du foie;
  • gonflement des veines du cou.
  • Maladie de Fallot - comprend quatre pathologies: sténose de l'artère pulmonaire, hypertrophie ventriculaire droite, défaut septal interventriculaire et dextension aortique.
    Pendant la période de développement fœtal du fœtus, cette pathologie n'a pas d'effet négatif sur lui; les enfants naissent généralement à l'heure, avec un poids normal et d'autres paramètres physiologiques. Mais après la naissance du bébé, la maladie commence à se manifester avec les symptômes suivants:

    • cyanose tissulaire avec pleurs;
    • cyanose tissulaire au repos (à partir de 2-3 mois de vie);
    • crises d'essoufflement;
    • couleur de peau grisâtre;
    • anxiété de bébé;
    • crampes, perte de conscience.

    Pour les enfants plus âgés, un signe de pathologie peut être un retard dans le développement mental, des douleurs thoraciques après l'exercice ou un repas, pour soulager la maladie, l'enfant essaie de se serrer en une bosse, en tirant ses genoux vers le menton.

  • L'atrésie de l'artère pulmonaire - caractérisée par l'absence de lumière - est l'absence d'une ouverture ou lumière au niveau des valves de l'artère pulmonaire. L'essence de la maladie est le manque de communication entre l'oreillette droite et le ventricule, pour compenser les contournements du sang dans les poumons (ouverture alternée dans le septum interauriculaire). Le ventricule tombe presque hors de la circulation sanguine.
    Les symptômes comprennent une cyanose tissulaire (initialement partielle, paroxystique, puis prononcée constante). Malheureusement, en l'absence de traitement chirurgical en temps opportun, les enfants ne survivent pas, ayant une pathologie similaire.
  • La transposition des grands vaisseaux - est considérée comme la pathologie la plus grave de ce type. Il se caractérise par une variété d'anomalies de la structure anatomique et d'une insuffisance cardiaque précoce. Il s'agit d'un défaut dans lequel la communication entre les petits et les grands cercles de circulation sanguine est rompue. Un tel défaut est incompatible avec la vie, car avec lui l'artère pulmonaire et l'aorte semblent changer leurs fonctions, ce qui est inacceptable pour le bon fonctionnement du corps. Dans sa forme pure, une telle pathologie est très rare..

    Peut-être l'existence d'enfants avec une telle pathologie, mais seulement s'ils ont une fenêtre ovale ouverte, c'est-à-dire la présence d'un défaut dans les cloisons auriculaires et interventriculaires, ou avec un canal artériel ouvert. Lors du diagnostic d'une pathologie même pendant le développement fœtal et une intervention chirurgicale urgente immédiatement après la naissance, un résultat favorable est possible.

    • retard de développement;
    • perturbation circulatoire;
    • cyanose;
    • dyspnée;
    • Souffles au coeur.

    Ces enfants ont besoin d'un traitement chirurgical, sinon seulement un quart de ces bébés survivent.

    • augmentation de la cyanose des tissus;
    • les souffles cardiaques pathologiques augmentent avec le temps;
    • gonflement, essoufflement;
    • tachycardie.
  • Défauts "blancs" et leurs symptômes

    Ce groupe de malformations cardiaques comprend des pathologies dans lesquelles le sang veineux n'entre pas dans le grand cercle de circulation sanguine, ou le sang, selon les défauts de l'organe, coule du côté gauche du cœur vers la droite.
    Les violations suivantes sont classées comme défauts «blancs»..

      Défaut septal ventriculaire. Avec cette pathologie, l'enfant entre les ventricules droit et gauche manque complètement ou partiellement d'un septum. Enrichi en oxygène, le sang artériel coule du ventricule gauche vers la droite, où il se mélange au sang veineux. En conséquence, il y a une sur-extension des vaisseaux sanguins des poumons, et le poumon lui-même gonfle en raison de l'afflux excessif de sang vers lui. Cœur, qui est obligé de travailler avec une charge excessive, des hypertrophies (augmentation de la taille), une insuffisance cardiaque se développe.
      Les symptômes de la pathologie dépendent de la taille du défaut. Avec des violations mineures, ce type de défaut peut ne pas se manifester longtemps et, dans certains cas, avec la croissance de l'enfant et la croissance des muscles dans le septum du cœur, il peut se fermer complètement de lui-même. Dans ce cas, il ne peut être reconnu que par échographie ou par auscultation du cœur (à l'aide d'un phonendoscope). Dans le premier cas, l'échographie montrera des changements dans le flux sanguin, dans le second - du bruit sera entendu.

    Avec des défauts de taille moyenne, les symptômes de la pathologie peuvent commencer à apparaître dès la fin du premier mois de la vie d'un enfant et avoir une dynamique progressive.

    • cyanose faible du triangle nasolabial, si l'enfant pleure, crie, est dans un état excité;
    • retard mental;
    • l'enfant ne prend pas bien du poids;
    • a un aspect pâle, une peau pâle.

    Sur les radiographies, une augmentation du côté droit du cœur est visualisée, des signes de surcharge des parties droites de l'organe sont révélés à l'échographie et à l'ECG. Les conséquences du défaut sont une pneumonie persistante, une arythmie et des rhumatismes.

    Le canal artériel ouvert devient la cause du développement d'une basse pression chez l'enfant, une diminution de l'apport sanguin aux organes et aux systèmes du corps, car le sang passe dans un grand cercle.
    Avec un défaut mineur, le défaut n'a pas de symptômes prononcés, le plus souvent, il ne devient connu qu'avec une étude plus complète des maladies concomitantes. Ces enfants souffrent plus souvent que d'autres de rhumes, et à l'auscultation, un souffle cardiaque est noté.
    Avec de grandes tailles de conduits, les enfants souffrent souvent de rhumes et de maladies des voies respiratoires supérieures et inférieures, se fatiguent rapidement, sont à la traîne de leurs pairs dans le développement mental, ont un essoufflement et une peau pâle. À l'examen, il y a une faible pression inférieure, une asymétrie du pouls, un bruit dans la région du cœur. Sténose pulmonaire. Une anomalie de développement similaire est que sur le chemin du flux sanguin du ventricule droit vers la circulation pulmonaire, une certaine barrière se forme sous la forme d'un rétrécissement de l'artère pulmonaire. Dans le même temps, la localisation du rétrécissement peut être à la place de la valve, devant et derrière elle. En conséquence, le sang stagne dans le ventricule et va dans un cercle plus petit dans un volume plus petit. Le ventricule est hypertrophié, perd la capacité de contractions rythmiques, une insuffisance cardiaque se produit.
    Les signes de malformation dépendent de la taille de l'ouverture de l'artère pulmonaire. Avec un léger rétrécissement, il y a un bruit dans la région du cœur lors de l'écoute avec un phonendoscope, avec un rétrécissement plus fort:

    • dyspnée;
    • fatigabilité rapide;
    • douleur cardiaque (avec effort);
    • diminution de la pression artérielle;
    • saillie de la poitrine du cœur.

    Aucune cyanose tissulaire n'est observée..

    • pâleur de la peau, apparaissant parfois soudainement;
    • dyspnée;
    • rythme cardiaque augmenté;
    • bruit prononcé dans la région du cœur;
    • douleur thoracique
    • crises d'asthme;
    • pendant l'effort physique - évanouissement.
  • Coarctation de l'aorte. Ce type de pathologie s'accompagne souvent d'autres troubles et consiste en une anomalie congénitale du tronc aortique.
    Les symptômes sont similaires aux signes de sténose aortique et dépendent également de la gravité du défaut. Cette anomalie est la plus difficile chez les nourrissons: ils ont un essoufflement sévère, mangent mal en raison de la difficulté à sucer.
  • Anomalies cardiaques dans lesquelles l'hémodynamique n'est pas perturbée

    Les malformations cardiaques, dans lesquelles l'hémodynamique n'est pas perturbée, se forment le plus souvent bien avant la naissance du bébé, au cours de la deuxième semaine de développement périnatal. Les raisons du développement de cette pathologie par la médecine ne sont pas entièrement comprises. On suppose qu'il se développe en raison d'une mauvaise hérédité, de mutations génétiques, de la prise de drogues illégales ayant des effets tératogènes.

    Les malformations cardiaques de ce groupe se caractérisent par une violation de la position du cœur, qui est la principale cause de mortalité infantile innée.

    Au lieu d'une conclusion

    Tout changement dans la couleur de la peau du visage, du triangle nasogénien, des doigts et des orteils, des pieds et des paumes devrait inquiéter les parents. Ce sont les premiers signes que le cœur de votre enfant est en mode d'urgence. Si un essoufflement enflé, une douleur thoracique s'ajoute à ces signes, il n'y a pas de temps pour le retard. Le pourcentage de mortalité infantile due à une dysfonction cardiaque augmente chaque année.

    Si vous remarquez l'un des signes ci-dessus chez votre enfant, vous feriez mieux de le jouer en toute sécurité et contactez votre pédiatre pour un renvoi à un cardiologue pédiatrique ou à un rhumatologue cardiaque.

    Il Est Important D'Être Conscient De Vascularite