Comment identifier les maladies cardiaques

Les maladies cardiaques chez les adultes sont aujourd’hui un phénomène assez courant, qui se caractérise par un défaut myocardique, reçu au cours de la vie ou présent depuis la naissance de la personne. Il existe de nombreux types de cette maladie, mais nous examinerons les plus élémentaires d'entre elles et comprendrons comment déterminer les maladies cardiaques, car elles deviennent souvent une question de vie ou de mort pour une personne..

Maladie cardiaque aortique

Cette maladie se manifeste par une fermeture incomplète des valves de la valve aortique ou une sténose (rétrécissement) de l'entrée de l'aorte. Ces troubles affectent fortement l'hémodynamique, qui, en fin de compte, affecte tout le corps avec une variété de manifestations pathologiques. La maladie cardiaque aortique se manifeste chez les adultes et les enfants.

Cardiopathie aortique: causes

Pour les nouveau-nés, les causes de cette maladie sont généralement:
- prédisposition génétique;
- maladies infectieuses de la mère pendant la grossesse;
- tabagisme et abus d'alcool maternel;
- trouble du développement fœtal.

La maladie cardiaque aortique chez l'adulte survient, en règle générale, en raison de toute maladie (principalement cardiovasculaire):
- l'athérosclérose de l'aorte;
- endocardite rhumatismale ou infectieuse;
- hypertension artérielle;
- syphilis du 3ème stade;
- anévrisme aortique (dissection);
- divers dommages au muscle cardiaque.

Comment identifier la maladie cardiaque aortique

Il existe des symptômes spécifiques pour déterminer cette maladie:
- Le premier de ces symptômes est l'apparition d'une «bosse» cardiaque résultant de la pression du muscle cardiaque sur la paroi thoracique;
- Le deuxième symptôme est le tremblement de la paroi du ventricule gauche du myocarde, qui est très bien ressenti dans la paroi thoracique;
- pression systale élevée et pression diastolique suffisamment basse - cela se ressent par la soi-disant pulsation dans tout le corps.

Il existe d'autres symptômes généraux:
- essoufflement même pendant un effort physique mineur;
- sensation d'un rythme cardiaque suffisamment fort.

Maladie cardiaque mitrale

Ce défaut est le plus courant. Elle se caractérise par une lésion de la valve mitrale. Le plus souvent, cela se produit avec une endocardite rhumatismale, moins souvent la cause de la maladie cardiaque mitrale est les effets hémodynamiques (accélération ou décélération du flux sanguin, pression artérielle).

Comment identifier la maladie cardiaque mitrale

Chez les femmes, cette maladie survient deux fois plus souvent que chez les hommes. Les principaux symptômes de la maladie cardiaque mitrale sont:
- essoufflement avec effort physique (même mineur), parfois accompagné d'une toux;
- palpitations
- douleur au coeur;
- état asthénique (syndrome de fatigue chronique);
- cyanose des lèvres.

La maladie cardiaque mitrale est déterminée par les méthodes de diagnostic suivantes: échocardiographie, électrocardiographie, radiographie pulmonaire, surveillance Holter.

Maladie cardiaque valvulaire: traitement

Le choix de la méthode de traitement des pathologies cardiovasculaires dépend de nombreux facteurs: le type de maladie, sa gravité, l'état immunitaire du patient, son état et ses caractéristiques individuelles.

Le traitement le plus cardinal de la valvule cardiaque est la chirurgie. Au niveau actuel de la médecine, ces opérations sont très efficaces. Si une anomalie valvulaire cardiaque est trouvée chez un bébé, il est préférable de faire l'opération au cours de la première année de sa vie, et même dans les premiers jours après sa naissance.

Une thérapie complexe avec l'utilisation du médicament immunitaire Facteur de transfert Cardio est également très efficace. De tout ce qui précède, on peut comprendre que la cause la plus fondamentale des défauts des valves cardiaques est le mauvais fonctionnement du système immunitaire (SI) en raison de divers facteurs. Et donc, avec le traitement de ces pathologies, il est nécessaire d'éliminer les défaillances du système immunitaire humain. C'est pourquoi Cardio Transfer Factor est le médicament le plus efficace pour le traitement complexe des malformations cardiaques chez l'adulte et l'enfant. Cet immunomodulateur est composé des mêmes molécules immunitaires qui sont des composants de notre PI. Une fois dans notre corps, ils remplissent les fonctions suivantes:
1. Éliminez tous les effets secondaires causés par la prise de divers médicaments et améliorez en même temps leur effet curatif.
2. Le système immunitaire de l'enfant et de l'adulte est amené dans un état optimal.
3. Étant la "mémoire immunitaire" du corps, ces particules "se souviennent" des informations sur chaque élément étranger (antigène) qui a envahi le corps humain, stockent ces informations et, en cas d'invasion répétée des mêmes antigènes, "transmettent" ces informations au système immunitaire pour neutraliser ces antigènes.

Les personnes atteintes de maladies cardiaques ne sont pas rares aujourd'hui, et c'est malheureusement un fait. Mais nous avons un outil très puissant pour faire face à cette maladie. Si vous ou votre famille souffrez de ces maladies - ne perdez pas de temps, contactez-nous, nous vous aiderons.

© 2009-2019 Facteur de transfert 4Life. Tous les droits sont réservés.
plan du site
Site officiel de Ru-Transfer.
Moscou, st. Marxiste, déc.22, p. 1, du. 505
Tél: 8 800 550-90-22, 8 (495) 517-23-77

© 2009-2020 Facteur de transfert 4Vie. Tous les droits sont réservés.

Site officiel Ru-Transfer Factor. Moscou, st. Marxiste, déc.22, p. 1, du. 505
Tél: 8 800 550-90-22, 8 (495) 517-23-77

Symptômes de maladie cardiaque

La maladie cardiaque est un changement structurel pathologique de la structure du cœur ou des gros vaisseaux, caractérisé par des dommages ou un défaut dans l'une des quatre valves cardiaques: la valve auriculo-ventriculaire gauche (mitrale), la valve aortique, la valve auriculo-ventriculaire droite (tricuspide) ou la valve du tronc pulmonaire. Les valves auriculo-ventriculaires gauche et droite contrôlent le flux sanguin entre les oreillettes et les ventricules (cavités supérieures et inférieures du cœur). La valve de la tige pulmonaire contrôle le flux sanguin du cœur vers les poumons et la valve aortique contrôle le flux sanguin entre le cœur et l'aorte et les vaisseaux sanguins du reste du corps. La valve mitrale et la valve aortique sont le plus souvent sujettes à des malformations..

Le fonctionnement normal des valves garantit que le sang circule avec la bonne force dans la bonne direction et à temps. Avec la maladie valvulaire cardiaque, les valves deviennent trop étroites et ne s'ouvrent pas complètement ou ne se ferment pas. Les valves rétrécies provoquent la stagnation du sang dans une chambre adjacente du cœur, tandis qu'une valve à fermeture étanche permet au sang de retourner dans la chambre à partir de laquelle il vient d'être pompé. Pour compenser le mauvais fonctionnement du cœur, le muscle cardiaque se développe et s'épaissit, perd de son élasticité et devient moins efficace. De plus, dans certains cas, lorsque le sang s'accumulant dans les cavités cardiaques a tendance à former des caillots, le risque d'accident vasculaire cérébral ou d'embolie pulmonaire augmente.

Le degré de maladie cardiaque est différent. Dans les cas modérés, il peut n'y avoir aucun symptôme, tandis qu'avec un développement prononcé de la maladie, les maladies cardiaques peuvent entraîner une insuffisance cardiaque congestive et d'autres complications. Le traitement dépend de la gravité de la maladie..

Symptômes

• Symptômes d'insuffisance cardiaque congestive: essoufflement et respiration sifflante après un exercice limité; gonflement des jambes, des bras ou de l'abdomen.

• battement de coeur; douleur thoracique (peut être modérée).

• Étourdissements ou faiblesse (avec sténose aortique).

• Fièvre (avec endocardite bactérienne).

Les causes

• Les rhumatismes peuvent provoquer des maladies cardiaques. L'endocardite bactérienne, les infections du muscle cardiaque et des valves cardiaques provoquent une maladie cardiaque.

• L'hypertension artérielle et l'athérosclérose peuvent endommager la valve aortique.

• Une crise cardiaque peut endommager les muscles qui contrôlent les valves cardiaques..

• Des malformations congénitales des valves cardiaques peuvent survenir..

• Le tissu de la valve cardiaque peut dégénérer avec l'âge.

• D'autres maladies, telles que les cancers, la polyarthrite rhumatoïde, le lupus érythémateux disséminé ou la syphilis, peuvent endommager une ou plusieurs valves cardiaques (voir les sections sur ces maladies pour plus d'informations).

• Le métisergide, un médicament couramment utilisé pour les migraines, et certains médicaments pour la perte de poids peuvent contribuer aux maladies cardiaques..

• La radiothérapie (couramment utilisée pour traiter le cancer) peut être associée à une maladie cardiaque..

Diagnostique

• Antécédents médicaux et examen physique. Le médecin distingue à l'oreille une variété de sons dans le cœur, connus sous le nom de souffles cardiaques, qui parlent de maladie cardiaque.

• Un électrocardiogramme est nécessaire pour mesurer l'activité électrique du cœur, la régularité du rythme cardiaque, l'épaississement du muscle cardiaque et les dommages au muscle cardiaque résultant d'une maladie coronarienne.

• Examen après l'exercice (mesure de la pression artérielle, de la fréquence cardiaque, des changements du cardiogramme et de la fréquence respiratoire lorsque le patient est sur le simulateur).

• Échocardiogramme (en utilisant des ondes ultrasonores pour voir la valve en mouvement pendant un rythme cardiaque).

• Insertion d'un cathéter dans les cavités du cœur pour mesurer les anomalies de pression sur les valves (pour détecter leur rétrécissement) ou pour détecter sur les rayons X le flux inverse du colorant injecté (pour détecter une valve qui ne se ferme pas complètement).

Traitement

• Ne pas fumer; mener une vie saine. Évitez de boire trop d'alcool, de sel et de pilules pour maigrir, car tous ces éléments peuvent provoquer une pression artérielle élevée..

• En cas de symptômes bénins ou de leur absence, le médecin peut attendre et voir.

• Une cure d'antibiotiques est prescrite aux personnes atteintes de maladie cardiaque avant une intervention chirurgicale ou un traitement dentaire pour prévenir l'endocardite bactérienne.

• Un traitement antibiotique à long terme est recommandé pour prévenir la récurrence de l'infection streptococcique chez les personnes souffrant de rhumatismes..

• Des médicaments contre la formation de caillots sanguins tels que l'aspirine ou la ticlopidine peuvent être prescrits aux patients atteints d'une maladie cardiaque qui ont souffert d'une perturbation transitoire inexpliquée de la circulation cérébrale.

• Des anticoagulants plus puissants tels que la warfarine peuvent être prescrits aux patients atteints de fibrillation auriculaire (une complication courante des maladies cardiaques) ou à ceux qui continuent de subir un accident vasculaire cérébral transitoire malgré le traitement. L'utilisation à long terme d'anticoagulants peut être nécessaire après une chirurgie de remplacement valvulaire, car les valves artificielles sont associées à un risque plus élevé de caillots sanguins..

• Un ballon à air inséré avec un cathéter dans un goulot d'étranglement puis gonflé peut être utilisé pour dilater la valve rétrécie..

• Une opération de réparation ou de remplacement d'une valve endommagée peut être nécessaire. Les nouvelles valves peuvent être artificielles (prothèses dentaires) ou fabriquées à partir de tissus animaux (bioprothèses). Le type de valve dépend de l’âge, de l’état et du type de valve endommagée..

Malformations cardiaques congénitales

Les malformations cardiaques congénitales sont une violation du développement du cœur et des gros vaisseaux, entraînant une modification du débit sanguin, une surcharge et une insuffisance myocardique des cavités cardiaques. Les malformations cardiaques congénitales sont diverses anomalies du cœur et des vaisseaux sanguins qui surviennent à la suite d'une violation du développement intra-utérin du fœtus. Typique pour de nombreuses malformations congénitales, des signes de sous-développement général et un bleuissement prononcé de la peau. Avec cyanose sévère, tétralogie de Fallot, complexe d'Eisenmenger, transposition de gros vaisseaux.

Les causes du développement des malformations cardiaques congénitales restent largement inconnues. Il a été noté que diverses maladies virales (rubéole, rougeole) portées par la mère au cours des 3 premiers mois de la grossesse, l'utilisation de médicaments pouvant avoir un effet pathologique et d'autres peuvent avoir une importance défavorable. Les malformations sont souvent associées à d'autres malformations congénitales du corps, telles que la pathologie du tractus gastro-intestinal tractus intestinal, poumons, défauts de développement des extrémités. Certains facteurs (pourtant loin d'être décisifs) peuvent jouer un rôle d'hérédité. En règle générale, le diagnostic d'un défaut est effectué chez l'enfant immédiatement après la naissance, mais il existe également des options possibles lorsque la manifestation du défaut est détectée à mesure que le corps grandit, c'est-à-dire lorsque le cœur n'est pas en mesure de fournir un flux sanguin adéquat au corps en croissance.

Les malformations cardiaques congénitales se produisent souvent à la suite d'une décharge incorrecte de gros vaisseaux du cœur ou de la présence de défauts dans le septum du cœur. Dans de tels cas, lors de la contraction des ventricules, une partie du sang du ventricule gauche, qui contient du sang artériel riche en oxygène, se précipite dans le cœur droit. Là, il se mélange avec du sang veineux pauvre en oxygène et retourne de là aux poumons. Une autre option est également possible; lorsqu'une partie du sang veineux du cœur droit, contournant les poumons, pénètre dans le ventricule gauche, puis dans l'aorte et les tissus du corps. Le sang pauvre en oxygène n'est pas en mesure d'alimenter les organes et les tissus.

Parmi les malformations cardiaques congénitales les plus courantes, un canal artériel ouvert, un défaut septal interventriculaire, un défaut septal auriculaire, une coarctation aortique (rétrécissement), etc..

Avec un canal artériel ouvert, un message pathologique demeure entre l'aorte et l'artère pulmonaire. Cela conduit au fait qu'une partie du sang s'écoule de l'aorte dans l'artère pulmonaire et augmente ainsi la charge sur les deux ventricules. Les plaintes des patients sont généralement associées à une mauvaise tolérance à l'exercice physique..

Avec un défaut grave, il peut y avoir une faible endurance physique, un retard de développement et une tendance aux infections pulmonaires. Dans les cas simples, un traitement chirurgical est indiqué, dont l'essence est la ligature du conduit. Les patients non traités décèdent soit d'une insuffisance cardiaque progressive à un jeune âge, soit d'une endocardite septique.

L'essence du défaut septal interventriculaire ressort clairement de son nom. Avec ce défaut, le sang s'écoule du cœur gauche vers le cœur droit; par conséquent, le ventricule droit (moins puissant) doit fonctionner avec un volume sanguin constamment augmenté. Cela entraîne de graves changements dans le lit vasculaire des poumons. Un défaut mineur peut être asymptomatique, c'est-à-dire ne donnez aucune manifestation clinique. Avec un défaut prononcé, une cyanose se développe (cyanose du bout du nez, des oreilles, des lèvres), essoufflement; un œdème, une hypertrophie hépatique, etc. sont possibles, avec un petit défaut, le pronostic est favorable et le défaut ne nécessite aucun traitement particulier. Avec un gros défaut, un traitement chirurgical obligatoire est indiqué, sinon une insuffisance circulatoire sévère et une endocardite infectieuse peuvent se développer.

L'essence du défaut septal auriculaire ressort clairement de son nom. Dans ce défaut à ses stades initiaux, le sang s'écoule de l'oreillette gauche vers la droite, c'est-à-dire le sang artériel se mélange au veineux. Cependant, à mesure que la maladie progresse, la direction de la décharge peut changer - et une partie du sang de l'oreillette droite entrera dans le ventricule gauche. Cela est dû au fait que la pression dans les poumons augmente fortement, ce qui devient plus élevé que la pression dans le ventricule gauche. Les patients dans la période initiale de la maladie peuvent ne pas se plaindre. Après avoir changé la direction de la décharge, une cyanose de la peau, une mauvaise tolérance à l'effort physique et une tendance aux infections respiratoires apparaissent. Le traitement d'une telle maladie cardiaque est rapide. L'essence de l'opération est de suturer le défaut. L'opération la plus efficace est avant une augmentation prononcée de la pression dans l'oreillette droite et les poumons. L'opération est conseillée pour effectuer dans l'enfance.

La coarctation de l'aorte est généralement notée au site de sa décharge du ventricule gauche. Dans le cas où le rétrécissement de l'aorte est assez prononcé, une surcharge du ventricule gauche se produit, la pression artérielle augmente dans la moitié supérieure du corps et se rétrécit fortement dans la partie inférieure. Les plaintes des patients, leur gravité dépendent du degré de rétrécissement de l'aorte et, par conséquent, de l'augmentation de la pression artérielle dans la moitié supérieure du corps. Les patients ressentent un mal de tête, un malaise, des étourdissements, des mouches vacillantes devant les yeux. Traitement chirurgical des patients avec coarctation de l'aorte. Un chirurgien cardiaque, après avoir effectué des études supplémentaires, détermine la possibilité d'effectuer une opération. Les médicaments destinés à abaisser le niveau de pression ne donnent pas d'effet durable.

La sténose mitrale est une fusion rétrécie des valves de la valve située entre le ventricule gauche et l'oreillette gauche. À la suite d'une sténose, l'oreillette gauche doit pomper le sang à travers une ouverture rétrécie. L'oreillette gauche est une faible formation musculaire du cœur; par conséquent, ses capacités compensatoires sont faibles, il est rapidement épuisé et décompensé. En conséquence, cet oreillette n'est pas en mesure de pomper tout le sang provenant des poumons, ce qui entraîne une stagnation du sang dans les poumons. La distension auriculaire peut s'accompagner de la formation de thrombus pariétaux. Ces caillots sanguins peuvent se détacher et obstruer les vaisseaux du cerveau, des reins et d'autres organes. La sténose mitrale est caractérisée par le développement de la fibrillation auriculaire.

Si le défaut est faible, le bien-être du patient peut rester satisfaisant. Dans les cas typiques, une plainte précoce est un essoufflement avec une activité physique familière à la maladie. Des crises d'asthme cardiaque, d'essoufflement au repos, d'hémoptysie, de toux, de palpitations, ainsi que des étourdissements et des évanouissements peuvent survenir. L'apparence du patient, en règle générale, est caractéristique:

on note une coloration bleuâtre des lèvres, du bout des oreilles et du nez, ainsi qu'une rougeur bleutée des joues. Le tableau auscultatoire du cœur est crucial pour le diagnostic de la sténose mitrale. En tant que méthodes pouvant enfin établir le diagnostic de sténose mitrale, la phonocardiographie (enregistrement des vibrations sonores du cœur) et une méthode d'échographie permettant de visualiser la valvule cardiaque sont utilisées..

En plus des méthodes de traitement conservatrices, dans chaque cas, il est nécessaire de peser la faisabilité d'une intervention chirurgicale.

En tant que méthode opérationnelle de traitement, la commissurotomie est utilisée. L'essence de cette méthode est de séparer les cuspides de la valve mitrale fusionnées. L'opération est réalisée pour les patients présentant une sténose mitrale isolée, sans augmentation significative du cœur, dont l'activité est réduite en raison d'un essoufflement.

Les patients atteints de sténose mitrale sont contre-indiqués dans les travaux liés au stress physique et psycho-émotionnel, ainsi qu'à l'hypothermie. Avec le développement de complications ou d'une insuffisance circulatoire sévère, les patients sont généralement handicapés.

Pronostic: la sténose mitrale, même petite, est sujette à une progression due à des attaques répétées de rhumatismes; une thérapie conservatrice correcte et complète, un traitement chirurgical rapide, une prise en charge postopératoire des patients améliorent considérablement le pronostic; cependant, il reste un risque élevé de décès par complications ou par insuffisance circulatoire progressive.

Insuffisance mitrale - insuffisance valvulaire mitrale. Ce défaut est caractérisé par le fait que les cuspides de la valvule mitrale sont ridées et ne sont pas en mesure de fermer l'ouverture entre l'oreillette gauche et le ventricule gauche. En conséquence, pendant la période où le ventricule gauche se contracte, une partie du sang retourne dans l'oreillette gauche. Ainsi, les oreillettes et le ventricule débordent, à la suite de quoi ces deux sections du cœur sont étirées, augmentent en taille, puis leur décompensation se produit.

Pendant plusieurs années, le vice ne peut être accompagné d'aucune maladie. À l'avenir, le patient commence à être perturbé par des palpitations, un essoufflement pendant l'effort physique, des crises nocturnes d'asthme cardiaque. Il y a une cyanose de la peau. Aux stades ultérieurs, une hypertrophie hépatique, un gonflement des jambes sont possibles. Pour confirmer le diagnostic, des examens phonocardiographiques et échographiques sont effectués, si nécessaire, un sondage cardiaque.

Le traitement est principalement destiné aux complications du défaut. Actuellement, les méthodes chirurgicales sont de plus en plus utilisées, dont l'essence est de remplacer la valve par une valve artificielle. La question des indications de la chirurgie est décidée avec un chirurgien cardiaque.

Avec une insuffisance mitrale inexprimée, les patients sont valides, actifs et peuvent effectuer des efforts physiques mineurs. À mesure que l'insuffisance cardiaque progresse, le travail associé au stress physique et psycho-émotionnel est contre-indiqué.

Le pronostic de la régurgitation mitrale dépend de la progression de la maladie. Diverses complications peuvent aggraver le pronostic de la maladie..

Insuffisance aortique - insuffisance des valves aortiques lunaires. Ce défaut se développe le plus souvent en raison de rhumatismes. Cependant, d'autres causes sont possibles: endocardite septique, syphilis, polyarthrite rhumatoïde, etc..

La fermeture incomplète de la valve aortique pendant la contraction puis la relaxation du ventricule gauche conduit au fait qu'une partie du sang revient de l'aorte au ventricule gauche; cela entraîne une surcharge du ventricule, son étirement, l'augmentation de sa masse musculaire. Étant donné que le ventricule gauche est la partie la plus puissante du cœur, qui possède de grandes capacités compensatoires, cela lui permet de maintenir un volume suffisant de circulation sanguine pendant de nombreuses années. L'insuffisance aortique se poursuit pendant longtemps, sans provoquer de sensations subjectives chez le patient. L'un des premiers symptômes de ce défaut est la sensation d'une augmentation des contractions cardiaques dans la poitrine, ainsi qu'une impulsion périphérique dans la tête, les bras, le long de la colonne vertébrale, en particulier en position couchée. En cas d'insuffisance aortique sévère, des étourdissements, une tendance à l'évanouissement et une augmentation de la fréquence cardiaque au repos sont notés. Peut-être l'apparition de douleurs dans le cœur, qui ressemble à l'angine de poitrine. De nombreux patients sont pâles, leurs membres sont chauds. À l'examen, une pulsation prononcée des artères carotides peut être perceptible. Le diagnostic est posé sur la base des données de l'écoute du cœur, du phonocardiogramme et de l'échographie.

Le traitement de l'insuffisance aortique est effectué lors du développement de complications de la maladie. Le traitement de l'insuffisance cardiaque apparente est inefficace, car le ventricule gauche n'est pas en mesure de fournir le flux sanguin nécessaire. Actuellement, la méthode chirurgicale de traitement du défaut est largement utilisée: ils remplacent la valve affectée par une valve artificielle. L'opération est réalisée avant le développement d'une insuffisance circulatoire sévère, sinon elle est inefficace.

De nombreux patients atteints d'insuffisance aortique sont capables de faire de gros efforts physiques et même de faire du sport. Cependant, tout cela peut accélérer le début de la décompensation..

Le pronostic de l'insuffisance aortique dépend de la capacité du ventricule gauche à travailler avec une augmentation du volume sanguin. En règle générale, la décompensation se développe tardivement. Cependant, une fois apparue, elle se développe rapidement et il peut être extrêmement difficile de la supprimer avec des médicaments. Peut-être le développement de complications sous forme d'arythmies cardiaques.

Sténose aortique - sténose, fusion de valves séparant le ventricule gauche et l'aorte. La sténose aortique est rhumatismale ou congénitale. À la suite du développement de la sténose, le ventricule gauche est obligé de pomper le sang à travers une ouverture aortique fortement rétrécie. À la suite de cela, le ventricule gauche fonctionne avec une surcharge et pas assez de flux sanguin vers les organes et les tissus. Comme pour l'insuffisance aortique, le ventricule gauche au détriment de ses réserves internes résiste longtemps à une surcharge, mais au final il s'épuise, ce qui conduit à une insuffisance cardiaque.

La sténose aortique est caractérisée par une évolution asymptomatique prolongée. Si le défaut est isolé, il apparaît à la condition que la section transversale de la valve soit réduite à la suite d'une sténose à 25% de la valeur d'origine. Les principales plaintes qu'un patient présente avec une sténose aortique sont principalement associées à un flux sanguin insuffisant vers les organes internes et le cerveau. Les patients se plaignent de vertiges, d'un assombrissement des yeux, d'une perte de conscience, d'un essoufflement, de douleurs cardiaques. Comme pour les autres maladies cardiaques, une place importante dans le diagnostic de la sténose aortique appartient à l'écoute du cœur, à la phonocardiographie et à l'échographie cardiaque.

En l'absence de signes de défaillance circulatoire, seule la maladie sous-jacente à l'origine du défaut est traitée. Au stade de la décompensation, le traitement de l'insuffisance cardiaque est prescrit en appliquant soigneusement des glycosides cardiaques, car une augmentation de la contractilité du ventricule gauche n'entraînera pas une amélioration de l'apport sanguin aux organes internes. La question du traitement chirurgical est décidée conjointement avec un chirurgien cardiaque. Une commissurotomie (séparation des adhérences entre les valves des valves cardiaques) ou le remplacement de la valve par une valve artificielle sont possibles. Le traitement chirurgical (commissuroto-msho) doit être effectué à un jeune âge, avant le développement de manifestations graves d'insuffisance circulatoire

Les patients souffrant de sténose aortique peuvent travailler pendant une longue période et effectuer une activité physique. Avec le développement de l'insuffisance cardiaque, l'incapacité des patients est limitée ou perdue.

Les malformations de la valve tricuspide et de la valve valvulaire pulmonaire sont extrêmement rares isolées. En règle générale, ils sont associés à des défauts des valves mitrale et aortique.

Tetrad Fallo

Tétralogie de Fallot - une combinaison de rétrécissement de l'artère pulmonaire, défaut septal ventriculaire, écoulement aortique des deux ventricules, hypertrophie ventriculaire droite. Une carence est détectée dans la petite enfance. La cyanose est prononcée, la croissance de l'enfant est ralentie, avec le moindre essoufflement sous tension. A l'examen, on découvre des doigts en forme de pilons, un souffle systolique, particulièrement intense dans l'artère pulmonaire. En utilisant des méthodes instrumentales, une augmentation et une hypertrophie du ventricule droit sont détectées. Le diagnostic est précisé lors du cathétérisme cardiaque par examen de contraste aux rayons X. Une érythrocytose secondaire se produit généralement..

Traitement chirurgical, sans lequel les enfants survivent en moyenne jusqu'à 15 ans.

Complexe d'Eisenmenger

Le complexe d'Eisenmenger est caractérisé par un grand défaut dans le septum interventriculaire, la transposition de l'aorte avec sa décharge des deux ventricules et l'hypertension du petit cercle avec hypertrophie du ventricule droit. La maladie se rencontre le plus souvent dans l'enfance. Dans ce cas, un fort murmure systolique se fait entendre dans le troisième - quatrième espace intercostal au bord du sternum. La cyanose et l'essoufflement peuvent être légers. L'espérance de vie sans intervention chirurgicale en temps opportun est de 25-30 ans.

Anomalie du septum ventriculaire (maladie de Tolochinov-Roger)

Un défaut dans le septum interventriculaire (maladie de Tolochinov-Roger) se manifeste par un murmure systolique prolongé brut dans le troisième ou le quatrième espace intercostal près du bord gauche du sternum en raison du flux sanguin du ventricule gauche vers la droite. À la palpation de la même zone, le tremblement systolique est déterminé, la taille du cœur reste normale pendant longtemps. Un défaut relativement petit dans le septum pendant une longue période ne provoque pas de grandes perturbations hémodynamiques et ne limite pas l'espérance de vie. Cependant, parfois, chez ces patients, une hypertension pulmonaire sévère se développe avec une dyspnée avec un léger effort et une hypertrophie ventriculaire droite. Chez ces patients, une intervention chirurgicale est recommandée. La maladie peut être compliquée par une endocardite septique prolongée..

Défaut septal auriculaire

Un défaut dans le septum auriculaire conduit à l'écoulement de sang de l'oreillette gauche vers la droite. La maladie peut être asymptomatique pendant longtemps. Le souffle systolique dans le deuxième - troisième espace intercostal à gauche du sternum peut être modérément prononcé. Les manifestations cliniques surviennent en relation avec le développement d'une hypertension artérielle pulmonaire avec une hypertrophie du ventricule droit et le développement ultérieur d'une insuffisance cardiaque dans un grand cercle de circulation sanguine. Le plus souvent, des difficultés surviennent dans le diagnostic différentiel de cette pathologie avec une hypertension pulmonaire primitive. Ce dernier se produit également avec un essoufflement et une cyanose. Les données de sondage cardiaque sont cruciales pour le diagnostic. Avec un traitement chirurgical rapide, les troubles hémodynamiques sont éliminés et le pronostic est considérablement amélioré.

Conduit non artériel (botallique)

Le canal non artériel (botallique) est une anomalie congénitale relativement courante. Le canal artériel relie l'artère pulmonaire à l'arc aortique. Avec sa non-fermeture, il y a un flux constant de sang de l'aorte vers l'artère pulmonaire avec débordement de sang dans les poumons et une augmentation du travail des deux ventricules du cœur. Les symptômes de la maladie dépendent de la largeur du conduit et de l'ampleur de l'écoulement du sang. Ce défaut peut survenir sans plaintes et est parfois constaté lors d'un examen médical accidentel. Un bruit fort et soufflant est caractéristique, qui est entendu principalement pendant la systole, mais persiste également pendant la diastole. Le bruit est enregistré dans le deuxième ou le troisième espace intercostal à gauche du sternum, l'accent est mis sur le ton II sur l'artère pulmonaire. La pression du pouls peut être élevée. Les ventricules du cœur sont généralement hypertrophiés et dilatés. Cependant, la partie initiale de l'artère pulmonaire se dilate. La cyanose est souvent absente, mais il peut y avoir des étourdissements, une tendance à l'évanouissement, un retard de croissance. Le diagnostic est confirmé par angiocardiographie. L'espérance de vie sans chirurgie atteint 35 ans.

Traitement chirurgical - ligature du canal artériel, qui est relativement simple et donne un bon résultat..

Rétrécissement de l'artère pulmonaire

Ce défaut se caractérise par une cyanose, un sous-développement physique. Il peut y avoir des plaintes d'essoufflement, de douleur cardiaque, une tendance à l'évanouissement, des étourdissements; les doigts ressemblent souvent à des baguettes. Un examen du cœur révèle des signes d'hypertrophie ventriculaire droite, qui doit surmonter la résistance causée par la sténose pulmonaire. Il y a une impulsion cardiaque accrue, le cœur est agrandi à droite, une bosse cardiaque est possible. Dans le deuxième espace intercostal à gauche au niveau du sternum, un murmure systolique se fait entendre, le ton II sur l'artère pulmonaire est affaibli. L'hypertrophie et la surcharge du ventricule droit sont également confirmées par des méthodes instrumentales. Possible insuffisance ventriculaire droite avec troubles circulatoires dans un grand cercle. L'espérance de vie est de 20 ans. Les patients meurent souvent de la tuberculose pulmonaire. Un traitement chirurgical opportun indiqué pour une sténose sévère améliore considérablement le pronostic.

Sténose sous-aortique

Sténose sous-aortique - rétrécissement de la sortie du ventricule gauche en raison du film fibreux annulaire. La valve aortique reste inchangée. La maladie ne se manifeste parfois qu'à un âge plus avancé. Il peut y avoir un essoufflement, de la fatigue, des douleurs cardiaques, parfois des évanouissements. Lors de l'examen, on observe une augmentation et une hypertrophie du ventricule gauche, une augmentation de l'impulsion apicale, une expansion des bordures du cœur vers la gauche. Dans le deuxième espace intercostal à droite du sternum, le souffle systolique et le tremblement systolique sont déterminés. Le bruit est généralement effectué sur les vaisseaux du cou. Sur l'aorte II, le ton reste normal ou affaibli. Un souffle diastolique précoce est fréquent, indiquant une insuffisance aortique. Lors de l'examen aux rayons X, l'aorte ascendante est généralement normale ou légèrement dilatée. Avec une sténose modérée, la maladie peut se dérouler longtemps sans problème. Avec une sténose sévère, une intervention chirurgicale est nécessaire.

Coarctation de l'aorte

Coarctation de l'aorte - rétrécissement du col aortique immédiatement après le départ de l'artère sous-clavière gauche. Par conséquent, la principale manifestation de la maladie est une augmentation de la pression artérielle dans les artères de la moitié supérieure du corps et sa diminution dans les artères des membres inférieurs. Avec un rétrécissement suffisamment prononcé, une pulsation dans la tête, des maux de tête, moins souvent des nausées, des vomissements, une violation de la zreiya et une augmentation de la pression lors de la mesure sur les mains sont notés. En même temps, en raison du manque d'approvisionnement en sang aux jambes, il y a un engourdissement, une lourdeur, une faiblesse lors de la marche et une diminution de la pression lors de la mesure sur les jambes. À cet égard, en cas d'hypertension d'origine inconnue, il est nécessaire de mesurer la pression non seulement sur les mains, mais également sur les jambes. Pour cela, un brassard est placé sur le tiers inférieur de la cuisse et des tonalités sont entendues dans la fosse poplitée [la pression systolique normale dans ce cas dépasse la pression sur l'épaule de 2,67 kPa (20 mmHg), avec la coarctation de l'aorte, la pression sur les mains peut dépasser la pression sur le fémur artères jusqu'à 13,3 kPa (100 mmHg). Habituellement, des signes légers d'hypertrophie et d'expansion du ventricule gauche, un murmure systolique relativement calme dans les deuxième et quatrième espaces intercostaux au bord du sternum et derrière les omoplates sont généralement déterminés simultanément. La coarctation de l'aorte peut être indiquée par la présence de collatéraux sous la forme d'artères intercostales pulsées déterminées par le volume de l'œil ou sous la forme de contours inégaux des côtes résultant de la compression du tissu osseux par les artères. Cette maladie cardiaque peut être compliquée par un accident vasculaire cérébral dû à l'hypertension artérielle, ainsi qu'au développement précoce de l'athérosclérose de l'aorte et des artères coronaires. L'espérance de vie est de 35 ans. À cet égard, la chirurgie est recommandée à l'âge de 20-30 ans. Dans de rares cas, les patients atteints de ce défaut peuvent survivre jusqu'à 70 à 80 ans.

Malformations cardiaques acquises

Malformations cardiaques acquises le plus souvent en raison de rhumatismes, endocardite septique prolongée moins prolongée, athérosclérose, syphilis. Les malformations cardiaques peuvent être associées à un rétrécissement de l'ouverture entre les cavités cardiaques ou à l'insuffisance des valves, dans ce dernier cas, les valves ne recouvrent pas complètement les trous. Il y a des défauts de valves individuelles et des défauts combinés dans lesquels deux valves cardiaques ou plus sont affectées.

Les défauts acquis affectent souvent la valve mitrale, moins souvent - l'aorte et encore moins souvent - la valve tricuspide et la valve pulmonaire.

Les valves cardiaques (il n'y en a que quatre) sont situées entre les oreillettes et les ventricules (mitrale - entre le ventricule gauche et l'oreillette gauche, tricuspide - entre le ventricule droit et l'oreillette droite) et les vaisseaux qui en partent (aortique - entre le ventricule gauche et l'aorte, pulmonaire - entre le ventricule droit et artère pulmonaire). Les valves mitrale et tricuspide s'ouvrent pendant la systole auriculaire, c'est-à-dire lorsque le sang coule des oreillettes vers les ventricules. Au moment où les ventricules pompent le sang (celui de gauche dans l'aorte, celui de droite dans l'artère pulmonaire), ces valves se ferment et empêchent le sang de retourner dans les oreillettes. À ce moment, la valve aortique et la valve pulmonaire s'ouvrent, ce qui laisse le sang passer dans les vaisseaux correspondants. Après que la pression dans les vaisseaux est devenue élevée, ces valves se ferment et empêchent le sang de retourner dans les ventricules. Ainsi, les valves cardiaques fournissent à la fois le flux sanguin correct dans le cœur et la phase des oreillettes et des ventricules.

Les dommages aux valves cardiaques lors de la formation de défauts sont notés principalement en deux versions. Dans le cas où, à la suite d'une lésion rhumatismale ou autre, un plissement des volets de la valve se produit ou leur destruction, la défaillance de l'une ou l'autre valve se développe. Les tracts modifiés ne sont pas en mesure de fermer complètement le trou correspondant entre les cavités cardiaques. À la suite de cela, pendant le travail du cœur, le sang retourne partiellement aux services dont il est issu. Cela crée une charge supplémentaire sur le muscle cardiaque (charge de volume supplémentaire), ce qui conduit à une augmentation de la masse du muscle cardiaque (hypertrophie), puis à son épuisement.

La deuxième variante de dommages aux valvules cardiaques est la fusion des cuspides valvulaires, ce qui conduit à un rétrécissement du trou correspondant entre les cavités cardiaques. Les volets de valve fondus modifiés ne peuvent pas s'ouvrir complètement. Cela conduit au fait que les départements du cœur (ventricules ou oreillettes) fonctionnent avec une charge accrue: ils doivent pomper le sang à travers des ouvertures rétrécies. Ce défaut est appelé sténose. En conséquence, comme dans le premier cas, un épaississement du muscle cardiaque et sa fatigue se produisent. Dans la pratique clinique réelle, une insuffisance isolée ou une sténose isolée est extrêmement rare; en règle générale, ils sont combinés avec la prédominance d'une lésion particulière. Dans les cas graves, des dommages à plusieurs valves cardiaques sont possibles..

Récemment, les rhumatismes - la maladie qui provoque le plus souvent des malformations cardiaques - se produisent secrètement et ne se manifestent pas par des douleurs articulaires, de la fièvre et d'autres symptômes. Les volontaires ne savent pas qu'ils ont souffert de rhumatismes, et pour la première fois ils se tournent vers un médecin avec une malformation cardiaque déjà formée. Le fait qu'un patient souffrant d'une malformation cardiaque pendant de nombreuses années peut ne pas être au courant de sa maladie s'explique par le fait que le cœur a de grandes capacités de réserve qui peuvent compenser un défaut existant en raison du travail accru des parties correspondantes du cœur. À ce stade, la maladie cardiaque est appelée compensée.

Au fur et à mesure que la maladie progresse, des signes d'insuffisance cardiaque apparaissent, c'est-à-dire une telle condition lorsque le muscle cardiaque ne peut plus travailler dur et fournir un flux sanguin normal. À ce stade, les maladies cardiaques sont appelées décompensées. Le développement de la décompensation se produit au fil du temps avec de graves malformations cardiaques.

Cependant, des attaques répétées de rhumatismes peuvent accélérer ce processus, ce qui conduit non seulement à une déformation accrue des cuspides valvulaires, mais également à des dommages au muscle cardiaque lui-même. Exacerber le cours du processus peut entraîner un effort physique important, des maladies infectieuses et autres, la grossesse et l'accouchement. Dans la plupart des cas, les processus de décompensation sont relativement réversibles. Grâce à un traitement rapide et complet, ils peuvent être suspendus et maintenus pendant des années dans un état de compensation.

Insuffisance valvulaire mitrale

L'insuffisance valvulaire mitrale est un défaut dans lequel, lors de la contraction du ventricule gauche, une partie du sang retourne dans l'oreillette gauche en raison d'une fermeture incomplète de l'orifice mitral. L'insuffisance valvulaire mitrale peut être relative: dans ce cas, les valvules ne sont pas changées, mais en raison de l'expansion du ventricule gauche et de l'ouverture ventriculaire cardiaque, les cuspides de la valvule mitrale ne se ferment pas complètement. L'insuffisance organique de la valve mitrale est généralement observée en combinaison avec un rétrécissement de l'orifice mitral et est souvent causée par une endocardite rhumatismale..

Symptômes Les patients peuvent se plaindre d'un essoufflement avec effort physique, palpitations, faiblesse associée à une insuffisance cardiaque. Une augmentation du cœur est notée vers le haut et vers la gauche, ce qui est mieux détecté par fluoroscopie. Dans la première position oblique, l'œsophage dévie le long d'un arc de grand rayon (10 cm) en raison d'une augmentation de l'oreillette gauche. Un symptôme important de la régurgitation mitrale est un souffle systolique au sommet, le plus souvent dans la région axillaire gauche. Le ton I est affaibli, le ton II sur l'artère pulmonaire est renforcé. Avec une augmentation de la congestion dans la circulation pulmonaire, une augmentation du ventricule droit est ensuite détectée, puis des signes de son insuffisance avec une congestion dans la circulation pulmonaire. Sur l'ECG, des signes d'augmentation du ventricule gauche et une modification de l'onde P (expansion, dentelure) due à des dommages à l'oreillette gauche sont notés, des signes ultérieurs d'une augmentation de la jonction du ventricule droit.

Le souffle systolique à l'apex de la partie est dû à des changements fonctionnels dans le cœur et se produit chez 1/3 des enfants et des adolescents en bonne santé, un peu moins souvent chez les adultes. Dans ce cas, des difficultés surviennent dans le diagnostic différentiel de l'insuffisance valvulaire mitrale. Pour le diagnostic de cardiopathie rhumatismale, en plus de la présence d'antécédents rhumatismaux, il faut faire attention à l'affaiblissement du tonus I au sommet du cœur, aux signes radiologiques d'une augmentation du ventricule gauche et de l'oreillette, à l'intensité du souffle systolique, à sa durée. Le diagnostic du défaut est particulièrement convaincant en présence de signes d'au moins une sténose mitrale mineure..

Traitement. Le traitement des cardiopathies rhumatismales actives avec apparition d'une insuffisance cardiaque est la nomination de glycosides cardiaques et de diurétiques. En cas de défaut grave, les prothèses valvulaires mitrales sont possibles.

Sténose de l'ouverture veineuse gauche

Sténose de l'ouverture veineuse gauche (sténose mitrale) - rétrécissement de l'ouverture auriculo-ventriculaire gauche avec difficulté et diminution du flux sanguin vers le ventricule gauche depuis l'oreillette gauche. Cette maladie cardiaque est généralement causée par des rhumatismes. Avec lui, une expansion de l'oreillette gauche est observée avec une augmentation de la pression à l'intérieur et dans les veines qui y coulent. Cela conduit par réflexe à un spasme des artérioles du petit cercle, à une augmentation de la pression dans l'artère pulmonaire. En conséquence, la charge sur le ventricule droit du cœur augmente également..

Symptômes Les plaintes d'essoufflement avec une charge relativement faible, toux, hémoptysie sont caractéristiques. Cependant, une sténose mitrale parfois suffisamment prononcée se déroule sans plaintes pendant longtemps. Chez les patients, une couleur rose cyanotique des joues (rougeur mitrale) est souvent détectée. Il y a des signes de stagnation dans les poumons: des râles humides dans les sections inférieures. Une tendance aux crises d'asthme cardiaque et même d'oedème pulmonaire est caractéristique. On note une augmentation et une hypertrophie du ventricule droit avec apparition de pulsations dans la région épigastrique, un déplacement du bord du cœur vers la droite, ainsi qu'une augmentation de l'oreillette gauche avec un déplacement du bord supérieur vers la côte II. Dans les cas typiques, au sommet du cœur, un murmure présystolique est entendu, et souvent un murmure protodiastolique, un fort 1 ton et un ton supplémentaire immédiatement après le 2e ton (le ton d'ouverture de la valve mitrale). La présence d'un tonus supplémentaire détermine un rythme particulier à trois membres («rythme de caille»). Sur l'ECG, il y a des signes d'hypertrophie ventriculaire droite et une augmentation de l'oreillette gauche (élargie et élargie dent P1-2). La sténose mitrale est l'une des causes les plus importantes de la fibrillation auriculaire. Avec une hypertension pulmonaire sévère, les patients développent une stagnation dans un grand cercle de circulation sanguine.

Le traitement des cardiopathies rhumatismales et de l'insuffisance cardiaque avec cette anomalie est effectué selon les règles générales. En cas de sténose mitrale sévère, une commissurotomie est réalisée et, lorsqu'elle est associée à une insuffisance mitrale, des prothèses valvulaires mitrales.

Insuffisance valvulaire aortique

L'insuffisance valvulaire aortique est un défaut dans lequel pendant la diastole il n'y a pas de fermeture complète des valvules aortiques, à la suite de quoi une partie du sang éjecté dans l'aorte retourne au ventricule gauche. Le défaut est causé par des rhumatismes, une endocardite septique prolongée, la syphilis, l'athérosclérose, la polyarthrite rhumatoïde.

Symptômes La maladie peut durer longtemps sans se plaindre. Il y a souvent des douleurs au cœur d'une nature différente, parfois prolongées, surtout avec l'effort. Des palpitations, des pulsations dans le cou et un essoufflement ultérieur sont notés. La pâleur, la pulsation des artères du cou ("danse des carotides") sont caractéristiques. Le ventricule gauche est significativement hypertrophié et hypertrophié. Cela se manifeste par un décalage de l'impulsion apicale vers la gauche et vers le sixième - septième espace intercostal, son renforcement significatif. Lors de l'examen aux rayons X, le cœur acquiert une configuration aortique avec une augmentation du ventricule gauche et une taille prononcée. L'apparition la plus typique de souffle diastolique dans le troisième et le quatrième espace intercostal à gauche du sternum (pointe de Botkin), ainsi que dans le deuxième espace intercostal à droite du sternum (point aortique). Un souffle systolique fonctionnel peut également être entendu au-dessus de l'aorte. La pression cardiaque est augmentée, la pression diastolique peut être nulle et la pression systolique augmente généralement. À cet égard, le pouls est rapide, fréquent, élevé. Sur l'ECG, des signes d'hypertrophie ventriculaire gauche sont détectés. Au stade avancé du défaut, l'élargissement du ventricule gauche entraîne le développement d'une insuffisance relative de la valve mitrale, une stagnation du sang dans les poumons avec un essoufflement croissant. Avec un défaut syphilitique, le souffle diastolique est plus clairement entendu dans les deuxième et premier espaces intercostaux à droite du sternum, souvent l'angine de poitrine dans le cœur, en même temps, des changements dans l'aorte ascendante sont observés lors de l'examen aux rayons X.

Le traitement de l'insuffisance cardiaque, avec ce défaut, est effectué selon les règles générales. Cependant, les diurétiques doivent être privilégiés, car l'utilisation de la digitale est généralement inefficace car elle contribue à réduire le rythme et à allonger les pauses diastoliques, pendant lesquelles le sang retourne dans le ventricule gauche. Élimination radicale possible du défaut - remplacement valvulaire aortique.

Sténose de l'orifice aortique

La sténose de l'orifice aortique est un défaut dans lequel, en raison du rétrécissement de l'orifice aortique, l'éjection du sang du ventricule gauche est difficile. Le défaut a une origine rhumatismale. Tout d'abord, une hypertrophie du ventricule gauche se développe. L'évolution de la maladie dépend en grande partie du degré de sténose..

Symptômes Après une période d'évolution favorable, les patients développent des douleurs cardiaques, des évanouissements, un essoufflement et des palpitations. Pendant l'examen, une augmentation du cœur vers la gauche avec un décalage de l'impulsion apicale vers l'extérieur et vers le bas est détectée. Les données instrumentales confirment une augmentation et une hypertrophie du ventricule gauche. Parfois, lors d'un examen aux rayons X, une calcification des valves aortiques est détectée. Le murmure systolique brut le plus caractéristique entendu dans le deuxième espace intercostal à droite au niveau du sternum. Le bruit est effectué sur les vaisseaux du cou, parfois dans toute la poitrine. Sur le phonocardiogramme, il a une forme de diamant. Il y a souvent un tremblement systolique sur l'aorte. Le pouls est petit et lent, la pression artérielle du pouls est réduite. Ce défaut est souvent associé à une insuffisance valvulaire aortique. L'évolution du défaut peut être compliquée par la fixation de l'angine de poitrine en raison d'un apport sanguin coronaire insuffisant avec une diminution de la décharge de sang dans l'aorte. Le pronostic est fortement aggravé en raison de l'ajout d'une insuffisance cardiaque avec troubles circulatoires du type ventriculaire gauche avec essoufflement, asthme cardiaque.

Le traitement de l'insuffisance cardiaque et des cardiopathies rhumatismales avec ce défaut est effectué selon les règles générales. En cas de sténose aortique sévère, la chirurgie est indiquée.

Insuffisance valvulaire tricuspide

L'insuffisance valvulaire tricuspide est un défaut dans lequel, pendant la période de contraction du ventricule droit, une partie du sang retourne dans l'oreillette droite à la suite d'une fermeture incomplète de l'ouverture auriculo-ventriculaire par des cuspides valvulaires sclérotiques. Ce défaut est généralement associé à un défaut mitral ou aortique. Dans ce cas, il y a souvent une insuffisance relative de la valve tricuspide due à l'étirement de l'ouverture auriculo-ventriculaire à la suite de l'expansion du ventricule droit.

Symptômes A l'examen, on découvre l'expansion des veines cervicales avec leur pulsation synchrone avec la pulsation des artères. La bordure droite du cœur est décalée vers la droite en raison d'une augmentation de ses départements droits. Un symptôme auscultatoire caractéristique est un long souffle systolique à la base du sternum. Patients présentant un développement précoce de l'insuffisance cardiaque avec congestion dans un grand cercle de circulation sanguine: hypertrophie du foie, gonflement, ascite, augmentation de la pression veineuse. Il peut y avoir une pulsation du foie.

Traitement. Tout d'abord, un traitement contre l'insuffisance cardiaque est nécessaire..

Défaut combiné aortique métropolitain

Le défaut métropolitain-aortique combiné se caractérise par des dommages à deux valves, souvent avec une sténose prédominante ou une défaillance de l'une d'entre elles. Le plus souvent, il existe une combinaison de défaut mitral avec une prédominance de sténose du trou avec insuffisance valvulaire aortique. En même temps, avec des signes de sténose mitrale, un souffle diastolique au point Botkin est noté, cependant, il est moins intense qu'avec une insuffisance valvulaire aortique isolée. Avec une combinaison de sténose mitrale et de sténose aortique, les signes de cette dernière sont plus modérés en raison d'un remplissage réduit du ventricule gauche. En cas d'insuffisance sévère de la valve aortique, le diagnostic de sténose mitrale peut être difficile, car un bruit de feuilles fraîches à l'apex est également observé avec une insuffisance aortique isolée (bruit de silex). Dans ce cas, la détection du ton de l'ouverture de la valve mitrale et les signes radiologiques de sténose mitrale prennent une valeur diagnostique.

Malformations mitral-tricuspide et mitral-aortique-tricuspide

Les malformations mitral-tricuspide et mitral-aortique-tricuspide sont détectées sur la base des signes décrits ci-dessus, caractéristiques de chacun d'eux. Une lésion multivalvulaire doit être envisagée avec une évolution active prolongée des cardiopathies rhumatismales..

Combinaison de sténose mitrale avec insuffisance valvulaire bicuspide

La combinaison de la sténose mitrale et de l'insuffisance valvulaire bicuspide est la maladie cardiaque la plus courante. Vous devez toujours vous efforcer de clarifier la prévalence de l'un ou l'autre vice. Avec une prédominance de sténose, un ton de popping persiste généralement, avec une prédominance d'insuffisance, il s'affaiblit. Avec ce défaut, le ventricule gauche dû à l'insuffisance valvulaire et le droit peuvent augmenter, ce qui est plus caractéristique de la sténose mitrale. Des murmures systoliques et diastoliques sont généralement entendus. Un examen radiologique approfondi, ainsi qu'une échocardiographie, aident à clarifier le diagnostic. Tenant compte du développement de la chirurgie cardiaque et de la possibilité d'éliminer les malformations cardiaques combinées et combinées, l'angiographie cardiaque et le sondage cardiaque sont indiqués pour clarifier les indications de la chirurgie.

Technique de massage segmenté

Lors du massage, le patient prend une position assise en posant sa tête sur l'appui-tête.

Au tout début de la procédure, des caresses le long de la colonne vertébrale sont appliquées sur les segments de L1-D12 à D5-2 et de C7 à C3.

Après avoir caressé sur le même site, appliquez des techniques de bas en haut:

a) rectification rectiligne et circulaire, b) pression, c) sciage, d) vibration avec les phalanges terminales des doigts.

Après cela, le pétrissage est effectué sur la zone du latissimus dorsi, la surface latérale du dos, le muscle trapèze.

Il faut ensuite agir sur la zone de l'espace intercostal, en utilisant:

a) frottement des arcades costales, avec un effort particulier sur la moitié gauche, b) techniques de choc léger, c) commotion cérébrale.

Et également masser la surface avant de la poitrine dans son ensemble, en accordant une attention particulière au massage du sternum:

a) caresses, b) frottements, c) pétrissage, d) légères vibrations.

Lors du passage au massage, les zones de projection du cœur sont utilisées:

a) caresses, b) frottements, c) pétrissage, d) vibrations labiles intermittentes et continues, d) exercices de respiration.

À la fin de la séance, le patient prend une position couchée et le massothérapeute agit sur les membres inférieurs et supérieurs pendant 3-5 minutes, effectuant:

a) caresses, b) pétrissage, c) mouvements passifs et actifs dans les articulations.

Le cours de l'ensemble du massage dans le traitement des maladies cardiaques se compose de 12 procédures effectuées avec un intervalle après un jour de 15-20 minutes chacune.

La prévention

• Un mode de vie sain aide à réduire le risque d'hypertension artérielle, d'athérosclérose et de crise cardiaque..

• Consultez votre médecin si vous ressentez un essoufflement constant, des palpitations ou des étourdissements..

• Attention! Appelez une ambulance si vous ressentez une douleur thoracique sévère.

Toutes les mesures médicales pour les malformations cardiaques sont effectuées par un médecin. Ces mesures dépendent du type de vice et des raisons qui l'ont provoqué. Tout d'abord, il est nécessaire de traiter une maladie qui provoque un défaut ou contribue à sa progression. Le plus souvent pour les malformations cardiaques acquises, une telle maladie est le rhumatisme..

Dans le complexe de traitement thérapeutique des malformations cardiaques, une place particulière est prise par les mesures d'hygiène générale. Ils visent à améliorer les performances du cœur et à compenser les troubles circulatoires. À cet effet, un régime de travail doux et un régime de repos adéquat sont établis pour le patient. L'activité professionnelle doit être adaptée aux capacités du patient et ne pas entraîner de surcharge cardiaque. Il est nécessaire d'éviter ces stress physiques et psycho-émotionnels qui peuvent provoquer un essoufflement, des palpitations, la survenue d'interruptions cardiaques. Dans le même temps, des cours de physiothérapie sont présentés, sur lesquels des exercices spécifiquement recommandés par le médecin sont effectués.

Lorsque des signes prononcés d'insuffisance circulatoire apparaissent, les limites du régime deviennent plus strictes et, dans certains cas, l'alitement est indiqué. Les patients atteints de malformations cardiaques se sentent mieux lorsque leur tête est relevée et leurs jambes abaissées.

Il est nécessaire de se conformer aux recommandations médicales concernant un régime alimentaire qui doit être complet. La quantité de nourriture est limitée à une prise, car la suralimentation entraîne des difficultés dans le travail du cœur. Ne mangez pas avant le coucher. Il est nécessaire de limiter la quantité de liquide consommée (jusqu'à 1,0-1,5 litres par jour) et de sel (jusqu'à 2-5 g). Il ne faut pas oublier que le sel entraîne une rétention d'eau dans le corps, ce qui peut augmenter les signes de défaillance circulatoire.

La conduite d'un traitement médicamenteux doit être continue. Le retrait de l'automédication, les changements de posologie sont strictement interdits, car cela peut provoquer des changements sévères, souvent irréversibles..

Pendant la période de compensation, vous pouvez utiliser le soin spa.

Les patients atteints de malformations cardiaques doivent être sous surveillance médicale dynamique, avec un examen médical au moins 1 fois en six mois. Les femmes, avant de décider de la naissance d'un enfant, doivent toujours consulter un médecin, car la grossesse et l'accouchement sont le fardeau le plus lourd pour le système cardiovasculaire.

Le médecin détermine les indications et contre-indications du traitement chirurgical des maladies cardiaques. Dans la pratique clinique, il y a souvent des situations où un patient qui est au stade de l'indemnisation refuse une intervention chirurgicale, et au stade de la décompensation, lorsque le traitement devient inefficace, le risque de chirurgie augmente de sorte que le traitement chirurgical ne peut pas être effectué, ou il est inefficace. Par conséquent, la décision sur le moment de l'opération est très responsable et est prise collectivement par les médecins.

Avec le bon choix de profession, en observant le régime de travail et de repos, un traitement rapide et systématique, un patient atteint d'une maladie cardiaque peut vivre pleinement et pendant de nombreuses années rester en mesure de travailler.

Il Est Important D'Être Conscient De Vascularite