Chirurgie cardiaque des défauts de la valve mitrale du cœur

La valve mitrale est située entre l'oreillette gauche et le ventricule gauche.

Normalement, il s'ouvre dans la diastole, passant le sang artériel de l'oreillette gauche dans le ventricule gauche, et se ferme dans la systole sous l'influence de la pression artérielle tout en contractant le ventricule gauche, empêchant le mouvement inverse du sang du ventricule gauche vers l'oreillette gauche.

Il existe 3 types de défauts de la valve mitrale:

1) Insuffisance mitrale. En cas de pathologie du tissu conjonctif ou de modifications du muscle cardiaque, la valvule mitrale est perturbée, ce qui conduit à «l'affaissement» de ses valvules dans la cavité de l'oreillette gauche lors de la contraction du ventricule gauche, une partie du sang revient vers l'oreillette.

2) Sténose mitrale. En raison de maladies infectieuses transférées, telles que les rhumatismes, le rétrécissement de MK se produit, ce qui entraîne une perturbation du flux sanguin de l'oreillette gauche vers le ventricule gauche.

3) Malformation combinée MK (insuffisance + sténose).

Actuellement, dans la chirurgie cardiaque moderne des défauts de la valvule mitrale du cœur, des opérations reconstructives (préservant les valvules) sont effectuées, ainsi que des opérations pour remplacer (remplacer) les valvules par une prothèse mécanique ou biologique. Les opérations de reconstruction sont réalisées à la fois avec une sténose et une insuffisance valvulaire mitrale.

Chirurgie reconstructrice

Fig. 1. Annuloplastie mitrale sur l'anneau de support.

Un exemple est l'annuloplastie, qui consiste à restaurer la fonction de la valve affectée à l'aide d'un anneau de support rigide ou élastique.

Il est fixé aux parois du cœur au niveau du trou reliant l'oreillette au ventricule. En raison de la couture d'un tel anneau de support, le diamètre de l'ouverture auriculo-ventriculaire diminue, ce qui assure une fermeture plus complète des valves et normalise le flux sanguin intracardiaque.

Une autre option pour la chirurgie reconstructive des valvules cardiaques est la chirurgie utilisant diverses techniques de suture..

Au cours de cette procédure, le chirurgien plastifie le tissu de la feuille valvulaire, élimine les dépôts calcifiés ou restaure la structure des cordes tendineuses altérées qui contrôlent le mouvement des folioles.


Figure. 2. Plastique de suture de la valvule mitrale A, B - résection de la partie modifiée du feuillet postérieur MK;

B, D, D - étapes d'élimination de l'espace dans la valve.

Une méthode radicale de traitement de la valve mitrale est son remplacement. Des valves mécaniques modernes (valves cardiaques artificielles) et biologiques sont utilisées.

Prothèse mécanique MKProthèse biologique MK

Fig.3. Valve mitrale mécanique (gauche) et biologique (droite).

Dans le cas de changements morphologiques prononcés dans la propre valve du patient, lorsque sa conservation n'est plus possible, la valve est retirée avec des prothèses ultérieures. La chirurgie de la valvule mitrale est réalisée sur un cœur inactif à l'aide d'un pontage cardio-pulmonaire.

Les mécanismes mécaniques (valves cardiaques artificielles) sont très fiables, ils durent toute une vie et n'ont pas besoin d'être remplacés, mais ils nécessitent l'utilisation constante de médicaments spéciaux pour réduire la coagulation sanguine.

Les valves biologiques (d'origine animale ou humaine) peuvent se détériorer avec le temps, tandis que la durée de vie de ces valves dépend fortement de l'âge du patient et de ses maladies associées. Avec l'âge, le processus de destruction des valves biologiques ralentit considérablement. La décision concernant la valve qui est la meilleure option dans une situation particulière est prise individuellement avant l'opération dans une conversation obligatoire entre le chirurgien et le patient.

Les progrès techniques en chirurgie cardiaque, à savoir l'introduction de nouveaux outils dans la pratique chirurgicale quotidienne, permettant de modifier les accès opératoires au cœur, mettent inévitablement en avant l'objectif de les réaliser avec un traumatisme peropératoire minimal pour le patient.

Le choix de l'accès le plus rationnel aux différentes parties du cœur est l'une des conditions nécessaires pour résoudre ce problème..

L'accès opérationnel devrait apporter une solution aux principales tâches:

  • fournir au chirurgien un espace suffisant pour faciliter la manipulation dans le domaine de l'intervention chirurgicale;
  • l'accès opératoire doit de préférence être moins traumatisant pour le patient.

L'accès opératoire traditionnel au cœur est la sternotomie médiane longitudinale (Fig.4).

Sternotomie médianeType de cicatrice postopératoire

D'une part, il permet au chirurgien d'effectuer l'aide chirurgicale nécessaire sur le cœur avec diverses formes de sa pathologie et est le plus pratique pour connecter la machine cœur-poumon.

En revanche, cet accès peut ne pas être optimal. Il ya un certain nombre de raisons à cela:

  1. Plus grande invasion, l'intégrité de la poitrine est altérée, ce qui nécessite une période de cicatrisation plus longue de la plaie postopératoire.
  2. Risque élevé de développer des complications postopératoires (instabilité du sternum). Ces complications sont particulièrement dangereuses chez les patients âgés..
  3. Effet cosmétique douteux.

Fig.5. Type de champ chirurgical lors des interventions reconstructives
sur la valve mitrale d'un accès minimalement invasif au cœur.

Tous les chirurgiens cardiaques conviendront que les procédures de reconstruction de la valvule mitrale par une approche mini-invasive (minithoracotomie droite) doivent être effectuées sur le patient avec la même compétence et la même qualité que les opérations par sternotomie complète médiane.

La correction de la valvule mitrale de la minithoracotomie droite est réalisée dans 4 espaces intercostaux de 6 cm de long dans la projection du quatrième espace intercostal à droite.

Il n'y a rien d'irréparable: qu'est-ce que la maladie cardiaque mitrale et peut-elle être guérie?

La maladie cardiaque mitrale est un groupe d'anomalies de la valve mitrale qui interfèrent avec le flux sanguin normal de l'oreillette gauche vers le ventricule gauche.

Il comprend la sténose et l'insuffisance valvulaire mitrale (MK). Il ne fait pas face à son travail, permettant un flux sanguin inverse ou rétrécissant le conduit de l'ouverture auriculo-ventriculaire gauche.

Ce que c'est?

Cette anomalie cardiaque est directement liée au dysfonctionnement de la valve mitrale bicuspide, qui est située à la frontière de l'oreillette gauche et du ventricule gauche.

La fonction principale de cette valve est de fournir un flux sanguin uniquement dans la direction de l'oreillette au ventricule et rien d'autre. Cette tâche est réalisée en raison de la structure spéciale des cuspides valvulaires - sous la pression du sang, elles ne s'ouvrent que dans une seule direction, et après que la portion de sang arrive de l'oreillette dans le ventricule, elle n'est plus «libérée».

Si le mécanisme est perturbé (par exemple, du fait que les feuilles des valves ne sont pas bien fermées), le sang du ventricule retournera partiellement dans l'oreillette gauche - il y a une perturbation fonctionnelle de l'activité cardiaque et une pathologie appelée «insuffisance mitrale».

Il existe une autre pathologie probable dans l'activité de la valve mitrale - la sténose, dans laquelle l'ouverture de la valve se rétrécit et arrête de faire passer la quantité de sang nécessaire en même temps. Dans le même temps, tout le sang de l'oreillette ne pénètre pas dans le ventricule et la vidange opportune de l'oreillette est difficile, ce qui conduit à nouveau à une pathologie cardiaque fonctionnelle.

Fréquence d'occurrence

Les défauts de la valve mitrale du cœur sont les lésions acquises les plus courantes. La prévalence de la pathologie est proportionnelle au développement du rhumatisme articulaire aigu. Dans les pays développés, environ 2 cas de maladie (sténose et anomalie combinée) pour 100 000 habitants sont enregistrés. Dans d'autres pays - jusqu'à 150 pour 100 000 habitants.

La fréquence des maladies mitrales est de 50 à 70% des cas de toutes les lésions cardiaques organiques. Dans le même temps, il est diagnostiqué chez les femmes 2 à 3 fois plus souvent. Les principales causes de la maladie sont les rhumatismes cardiaques (chez 90% des patients) ou les maladies infectieuses sévères (amygdalite, septicémie, syphilis). La médecine moderne ne nie pas le fait d'une prédisposition héréditaire à cette maladie.

Codes ICD-10

  • Q 23.2 - sténose congénitale de MK;
  • Q23.3 - insuffisance congénitale de MK;
  • I05.0 - sténose mitrale;
  • I05.1 - insuffisance rhumatismale MK;
  • I05.2 - sténose mitrale avec insuffisance;
  • I05.8 - autres maladies de la valve AV gauche;
  • I05.9 - maladie de MK non spécifiée;
  • I08 - maladie cardiaque concomitante.

Prolapsus valvulaire mitral: une malformation?

Les médecins pensent que la maladie fait référence à des malformations cardiaques. Il se caractérise par une fonction MK altérée. Lorsque l'oreillette gauche (LP) se contracte, elle doit être ouverte pour que le sang pénètre dans le ventricule gauche (LV). Ensuite, les volets de soupape se referment. Le sang coule vers l'artère principale du corps par des contractions ventriculaires.

Avec des processus pathologiques dans le tissu conjonctif ou des changements musculaires dans le cœur, la structure de la valve auriculo-ventriculaire gauche est violée. Lorsque les ventricules se contractent, les valves se plient dans la cavité du LP. Une certaine quantité de sang retournera dans l'oreillette. Plus le volume du flux sanguin inverse est grand, plus la maladie est grave..

Avec une légère régurgitation (flux sanguin inversé), le patient n'a pas de tableau clinique. Dans de rares cas, son volume est important et une correction de la valve bicuspide est nécessaire jusqu'à la chirurgie.

Se produit-il congénital, se développe-t-il chez les enfants?

La pathologie est rare - environ 0,4% de tous les nouveau-nés. Il peut être trouvé chez les nourrissons lorsqu'il y a des signes de respiration superficielle rapide, de mauvaise alimentation et de retard de croissance. À l'adolescence, une insuffisance cardiaque chronique se développe, dont les signes augmentent avec le stress mental physique et intense.

La MP chez les enfants n'a pas à être congénitale. La pathologie acquise se développe comme une complication de ces maladies:

  • endocardite rhumatismale;
  • sclérodermie systémique, LED;
  • endocardite infectieuse;
  • blessures à la poitrine.

Les tactiques de traitement de la maladie chez les enfants et les adultes ne sont pas différentes. Dans un état de compensation, des médicaments sont prescrits qui réduisent les manifestations de la pathologie (glycosides cardiaques, diurétiques). Dans l'insuffisance cardiaque du degré III - IV, la chirurgie est indiquée.

Mécanisme de développement

En règle générale, des défauts de la valve AV gauche se forment en raison d'un rhumatisme articulaire aigu. Après les rechutes de la maladie, les écharpes sont encore plus affectées. Des modifications fibreuses et sclérotiques apparaissent ainsi qu'une calcification des valves. L'ouverture auriculo-ventriculaire gauche est marquée et rétrécie.

Tous ces changements se reflètent dans l'hémodynamique. L'hypertrophie et l'expansion de la LP et des deux ventricules se développent. Dans la circulation pulmonaire, une congestion s'accumule, une hypertension pulmonaire se forme. Les manifestations de l'insuffisance ventriculaire droite se forment. Le volume du débit cardiaque diminue, ce qui est particulièrement visible pendant l'activité physique.

Causes et facteurs de risque

Raisons du développement de défauts:

  • inflammation: cardiopathie rhumatismale, endocardite infectieuse;
  • processus dégénératifs: syndrome de Marfan, calcification de l'anneau mitral;
  • maladies systémiques: lupus érythémateux disséminé, polyarthrite rhumatoïde;
  • changements structurels: rupture des accords, déchirure des muscles papillaires;
  • malformations congénitales: déformation valvulaire bicuspide due à des anomalies du tissu conjonctif.

Facteurs de risque MP:

  • le sexe (les femmes sont plus susceptibles de souffrir de pathologie);
  • amygdalite chronique;
  • prédisposition génétique (présence de LED, polyarthrite rhumatoïde chez les proches);
  • maladies concomitantes sévères qui réduisent l'immunité (VIH, oncologie, diabète).

Symptômes

Les signes cliniques typiques de la maladie sont de tels symptômes "cardiaques":

  • essoufflement, qui est initialement directement lié à l'activité physique, puis se manifeste sous forme d'attaques d'asthme cardiaque et dérange le patient même au repos;
  • palpitations - un signe précoce qui apparaît soudainement chez presque tous les patients, souvent le soir ou la nuit, gênant un bon repos;
  • des douleurs cardiaques sont notées chez moins de la moitié de tous les patients, le plus souvent des sensations désagréables sont localisées à l'arrière entre les omoplates;
  • asthénie - les patients ressentent une fatigue constante, une faiblesse musculaire et sont physiquement passifs;

  • pâleur associée à une cyanose du triangle nasolabial et des doigts et une rougeur fébrile brillante sur les joues;
  • toux, d'abord sèche, puis avec crachats et même des stries de sang;
  • une sensation de plénitude et de lourdeur dans l'hypochondre droit - en tant que symptôme de problèmes hépatiques débutants;
  • bosse cardiaque - une saillie caractéristique de la poitrine dans la région du cœur;
  • l'œdème apparaît aux stades ultérieurs du processus pathologique et est associé à une congestion du système circulatoire;
  • un gonflement prononcé des veines du cou indique une forme négligée de la maladie et une insuffisance ventriculaire droite en développement.
  • Les signes externes caractéristiques du défaut mitral décompensé, contrairement à d'autres pathologies acquises des valves cardiaques, sont une triade de signes:

    • pâleur de la peau;
    • rougir sous la forme d'une sorte de "papillon" sur le visage;
    • symptômes d'hypertension pulmonaire.

    Quand et pourquoi un rougissement caractéristique apparaît?

    Le symptôme survient en raison d'une décompensation sévère. Il y a une diminution de la fraction d'éjection, une constriction vasculaire systémique et une insuffisance cardiaque droite.

    Un tel rougissement ressemble à une rougeur avec une teinte bleuâtre. Il apparaît sur les joues, le bout du nez et la zone au-dessus de l'arête du nez. Cet arrangement de cyanose ressemble à un papillon volant.

    Méthodes de diagnostic

    Méthode de diagnosticSignes caractéristiques de sténoseSignes d'échec caractéristiques
    Analyse historiqueSouvent - rhumatisme antérieur. Plaintes concernant l'asthénie.Souvent - rhumatisme antérieur. Les plaintes concernant l'asthénie peuvent être absentes pendant longtemps..
    Inspection visuellePâleur combinée avec acrocyanose et rougissement. Bosse de coeur.
    Auscultation du cœurDes ronronnements dans le cœur ou un souffle diastoliqueMurmure systolique. Atténuation du premier son cardiaque.
    ÉlectrocardiogrammePeu informatif aux premiers stades, parfois des signes de fibrillation auriculaire sont détectésPeu informatif dans les premiers stades
    RoentgenographyChangement de forme cardiaque, expansion du tronc pulmonaireOreillette gauche élargie, déplacement de l'œsophage
    Échographie cardiaque avec dopplerUn changement pathologique de l'hémodynamique et une augmentation des cavités individuelles du cœurDébit sanguin anormal, modification de l'anatomie de l'appareil valvulaire
    Cathétérisme cardiaqueUne méthode de diagnostic très précise en relation avec les troubles structurels de l'appareil à valve. En relation avec le caractère invasif, il est pratiqué uniquement pour clarifier le diagnostic avant la chirurgie.

    Vous pouvez lire sur les malformations cardiaques bleues congénitales ici - ce sont des informations utiles pour tous les futurs parents.

    Tactiques de traitement de la DMO isolée

    Lorsque la pathologie est compensée, il est souhaitable de réduire l'activité physique intense. Une thérapie conservatrice est nécessaire pour contrôler les symptômes de la maladie pendant la préparation du traitement chirurgical..

    Les principaux groupes de médicaments prescrits pour le traitement:

    • diurétiques: prescrits pour réduire la pression dans le médicament. Ils soulagent les symptômes de la maladie associés à la congestion de la circulation pulmonaire;
    • bêta-bloquants: réduire la fréquence cardiaque au repos et pendant l'exercice, allonger la diastole. Cela aide à améliorer le remplissage BT;
    • anticoagulants indirects: réduisent le risque d'embolie pulmonaire;
    • antibiotiques et anti-rhumatismaux: pour prévenir la rechute de maladies provocantes et les complications infectieuses;

    De plus, la pharmacothérapie a les objectifs suivants:

    • préventif - pour prévenir le développement de complications et de rechutes de la maladie;
    • palliatif - pour améliorer la qualité de vie du patient si une intervention radicale immédiate est impossible.

    Opération

    Traitement chirurgical pour MP:

      Chirurgie plastique reconstructrice de la valve, au cours de laquelle les défauts anatomiques qui interfèrent avec son fonctionnement normal sont éliminés. Elles sont réalisées à la fois de manière mini-invasive (valvuloplastie percutanée à ballonnet en cas de sténose) et à cœur ouvert (commissurotomie - séparation des adhérences avec sténose de l'ouverture valvulaire).

    Les patients qui ont subi ce type d'intervention chirurgicale n'ont pas besoin d'un traitement anticoagulant à vie. Malheureusement, si la maladie était le résultat de lésions rhumatismales - ce type d'opération est presque impossible.

  • Les prothèses valvulaires sont réalisées dans la grande majorité des cas de régurgitation mitrale. Dans ce cas, des prothèses biologiques et mécaniques sont utilisées. Après les prothèses, les patients sont à risque de thrombose accrue et ont besoin d'un traitement anticoagulant à vie.
  • Défaut mitral combiné

    Avec un défaut isolé, seule une sténose se développe ou seule une insuffisance se développe, une seule valve est affectée. Lorsqu'ils sont combinés, le développement simultané de deux types de pathologie est caractéristique - la sténose et l'insuffisance valvulaire mitrale. Il se développe généralement en raison d'une cardiopathie rhumatismale..

    Des adhérences se forment sur les volets des valves et se déforment comme une bouche de poisson. La clinique de sténose ou d'insuffisance prédomine. Parfois, leurs manifestations sont presque les mêmes.

    Quelle est la différence entre le combiné?

    Combiné est la défaite simultanée de 2 valves ou plus. La forme la plus courante est le défaut aortique-mitral. Avec la maladie, une sténose de la valve de «l'artère principale» et une défaillance MK se développent. Une combinaison de symptômes pulmonaires et extrapulmonaires apparaît dans le tableau clinique..

    Le choix des tactiques de traitement en fonction de la prévalence

    La pharmacothérapie est prescrite en tenant compte des complications caractéristiques de chaque type de pathologie. En ce qui concerne la chirurgie, les deux défauts sont opérés en cas d'insuffisance cardiaque décompensée..

    • Combiné avec une prédominance de sténose. La condition est caractérisée par des effets indésirables sous forme de fibrillation auriculaire et de thromboembolie pulmonaire. Pour cette raison, les médecins prescrivent des anticoagulants indirects et des bêta-bloquants..
    • Combiné avec une prédominance de l'échec. Pour la pathologie, la surcharge chronique du volume VG est caractéristique. C'est pourquoi les diurétiques et les vasodilatateurs sont prescrits.

    Recommandations cliniques

    Les médecins tentent de retarder la défaite progressive de MK. Ils ont compilé une liste de mesures qui aideront les patients à prévenir les rechutes et à améliorer leur qualité de vie..

    Qu'avons nous à faire:

    1. Évitez l'hypothermie et l'exercice intense.
    2. Examiné régulièrement - au moins une fois par an pour contrôler les symptômes de la maladie.
    3. Prendre des mesures préventives pour la rechute des infections avec des médicaments prescrits par le médecin traitant.
    4. Limitez le liquide et le sel.
    5. En cas de fatigue sans cause, d'essoufflement, d'hémoptysie, de fièvre, de gonflement des jambes, d'étouffement nocturne, consultez immédiatement un médecin.

    Les cardiologues modernes sont sûrs: un défaut détecté en temps opportun et non commencé peut être guéri, même avec l'aide de ces méthodes chirurgicales d'apparence inoffensive. Mais l'essentiel n'est pas une méthode de traitement, mais son résultat.

    Malformations cardiaques mitrales: variétés, symptômes, méthodes de traitement

    La maladie cardiaque est une maladie causée par des changements pathologiques dans les valves ou les trous qui interfèrent avec le fonctionnement du muscle cardiaque. Selon les statistiques, la fréquence de détection de la maladie vient juste derrière l'athérosclérose et l'hypertension.

    Le défaut mitral se développe en raison de dommages à la valve bicuspide, qui est située sur le côté gauche du cœur. Pendant le fonctionnement normal, les valves sont ouvertes, le sang se déplace dans le ventricule gauche et de là dans l'aorte, après quoi la valve se ferme. Le rétrécissement des vaisseaux de l'orifice mitral, l'insuffisance de la valve ventriculaire gauche provoque un dysfonctionnement du flux sanguin, ce qui entraîne une perturbation du cœur.

    Types et causes

    Les défauts sont divisés en congénitaux et acquis. Congénitales - se forment pendant la gestation. Peut être le résultat d'un développement fœtal perturbé ou d'une infection. La pathologie est détectée lors d'une échographie. Immédiatement après la naissance, le bébé développe une hypoxie (manque d'oxygène) et une insuffisance respiratoire.

    Structure cardiaque normale

    Le défaut acquis se développe tout au long de la vie. Les spécialistes distinguent les étaux combinés et combinés. Lorsqu'ils sont combinés, le rétrécissement des trous et l'insuffisance de la valve sont simultanément présents.

    Les défauts combinés s'expriment par la défaite d'une ou plusieurs valves: tricuspide, mitrale et aortique.

    Les facteurs provoquant sont:

    • maladies auto-immunes causées par une infection streptococcique;
    • maladies infectieuses;
    • tuberculose;
    • maladie du tissu conjonctif.

    La principale cause de défaut mitral est considérée comme une manifestation rhumatoïde. La pathologie survient dans 80% des cas. Le rhumatisme affecte toutes les composantes structurelles du muscle cardiaque. Après l'inflammation, un épaississement du tissu fibreux (un type de tissu conjonctif) se produit sur la valve mitrale. La cicatrisation raccourcit les valves, empêchant la valve de s'ouvrir normalement.

    Le défaut mitral est divisé en:

    • sténose mitrale;
    • insuffisance valvulaire cardiaque;
    • complexe (combinaison des deux premières formes).

    Très souvent, les cardiologues détectent un prolapsus valvulaire mitral. Il s'agit de l'affaissement d'une ou des deux parois de la valve dans l'oreillette gauche lors de la compression du ventricule gauche. La pathologie n'a pas d'effet sérieux sur le bien-être d'une personne. Elle survient dans 25% de la population, les femmes de moins de 30 ans sont plus susceptibles de souffrir.

    Sténose mitrale du cœur

    Il se caractérise par l'adhérence des parois des valves. Au fil du temps, les ailes se collent, ce qui provoque un rétrécissement du trou. En conséquence, le sang est mal redistribué dans le ventricule gauche à partir de l'oreillette gauche, provoquant un débordement. La norme de l'orifice mitral est de 2 à 6 cm2. Lors du rétrécissement à 1 cm2, la pression dans l'oreillette pulmonaire augmente à 200 mmHg. Art., Forçant avec un effort pour pousser le sang.

    Les parois des valves collent ensemble, provoquant un rétrécissement du trou

    L'hypertension artérielle et l'augmentation de l'apport sanguin provoquent la croissance de l'oreillette gauche. Si la maladie progresse, un œdème pulmonaire est possible. Au fil du temps, la congestion est répartie sur le côté droit du cœur, provoquant un gonflement de tout le corps.

    Vidéo sur la maladie cardiaque mitrale de l'Université médicale de Moscou I.M. Sechenova

    Insuffisance mitrale

    Avec cette anomalie, les volets valvulaires ne se ferment pas complètement, le sang retourne à l'oreillette gauche, qui s'étire et se hypertrophie progressivement.

    Au début, le corps utilise des mécanismes de protection, mais la stagnation finit par provoquer une augmentation du cœur droit.

    Défaut combiné

    Si la polyarthrite rhumatoïde affecte plusieurs trous et valves du muscle cardiaque, ils parlent d'un défaut combiné ou complexe. Manifestation de l'insuffisance valvulaire mitrale et aortique, rétrécissement de l'orifice aortique et limitation de la valve bicuspide.

    Ils provoquent de graves perturbations dans le travail du cœur. Les complications sont un rythme cardiaque chaotique, une thromboembolie (obstruction aiguë d'un vaisseau sanguin par un thrombus). L'évolution de la maladie est souvent défavorable et entraîne la mort..

    Symptômes

    Les caractéristiques cliniques dépendent du degré d'endommagement de la valve cardiaque. Au début, la maladie est asymptomatique, une personne se sent en bonne santé. À mesure que la maladie progresse, les symptômes suivants apparaissent:

    • dyspnée;
    • toux;
    • perturbation du rythme cardiaque (arythmie ou tachycardie apparaît);
    • gonflement des extrémités;
    • fatigabilité rapide.

    La principale plainte du patient est une toux débilitante avec des stries de sang.

    Avec un défaut mitral, le patient se caractérise par un teint jaunâtre, une acrocyanose des lèvres (coloration des lèvres en bleu foncé en raison d'un apport sanguin insuffisant). En raison de la libération importante de substances similaires à l'histamine, une rougeur brillante apparaît sur les joues.

    Du moment de l'endommagement de la valvule cardiaque au tableau clinique complet, la période de latence dure environ 20 ans. Elle affecte principalement la moitié féminine entre 30 et 40 ans. La sténose mitrale affecte 76% des femmes sur le nombre total de patients.

    L'insuffisance mitrale, au contraire, est plus souvent diagnostiquée chez l'homme. Elle se traduit par un essoufflement et une perturbation du rythme cardiaque. Parfois, il y a une sensation de pression dans la poitrine, des douleurs douloureuses et sourdes.

    Diagnostic de la maladie

    La maladie cardiaque est diagnostiquée avec:

    • électrocardiographie;
    • indicateurs ECG quotidiens;
    • phonocardiographie;
    • IRM
    • tests rhumatismaux;
    • radiographie.

    Les malformations cardiaques combinées sont difficiles à diagnostiquer, car il existe une superposition de symptômes cliniques. Le diagnostic initial est posé par examen visuel du patient. L'examen instrumental peut détecter une hypertrophie musculaire cardiaque, une insuffisance rythmique.

    À l'aide d'un phonocardiographe, les bruits et les bruits cardiaques sont évalués, la radiographie révèle une congestion pulmonaire, une prolifération des chambres, une hypertrophie myocardique. Si nécessaire, le patient est sondé, phlébographie, aortographie.

    Des études non seulement avec une grande précision identifieront le défaut, mais montreront également le degré et la forme de la gravité de la maladie.

    Avec un défaut combiné, des bruits caractéristiques de sténose et d'insuffisance mitrale sont enregistrés sur le phonocardiogramme. La radiographie permet de révéler l'expansion des frontières du cœur, une modification du schéma pulmonaire. L'échocardiographie et l'échocardiographie Doppler confirment le diagnostic, clarifient les changements, l'amplitude de la pression et la régurtitation (flux sanguin inverse) dans les valves.

    Traitement

    Les malformations cardiaques mitrales sont traitées par des méthodes médicales et chirurgicales.

    Important! Les patients doivent reconsidérer leur mode de vie et leur régime alimentaire pour prévenir les processus pouvant conduire à une insuffisance cardiaque..

    Il est recommandé de réduire l'activité physique, d'éviter tout ce qui entraîne une respiration difficile, des palpitations cardiaques.

    L'apport en sel doit être limité, car il retient le liquide dans le corps, ce qui crée une charge supplémentaire sur le muscle. Dans le régime, ils préfèrent un régime lait-légumes, il est nécessaire d'abandonner complètement les aliments gras. Ils contiennent beaucoup de cholestérol, ce qui conduit à la formation de plaques et au développement de l'athérosclérose.

    L'alcool, le thé fort, le café provoquent une augmentation de la fréquence cardiaque et un manque de nutriments dans le myocarde, en conséquence, le cœur s'use plus rapidement.

    Thérapie médicamenteuse

    Le traitement médicamenteux vise à prévenir les rechutes, les complications thromboemboliques et la normalisation du rythme cardiaque. Pour améliorer le travail du cœur, ils attribuent:

    • anticoagulants;
    • diurétiques;
    • panangine, riboxine;
    • bêta-bloquants.

    Intervention chirurgicale

    L'opération n'est effectuée que si le patient présente une sténose mitrale. Un cathéter spécial est présenté au patient, qui est dirigé vers la valve mitrale, et son ouverture est élargie. Une telle opération peut être effectuée sur le cœur d'un enfant qui est dans l'utérus. Dans ce cas, le cathéter est inséré à travers les vaisseaux sanguins du cordon ombilical d'une femme.

    Le plus souvent, les patients subissent une prothèse des valves. En cas de défauts combinés, une chirurgie plastique d'une ou plusieurs valves est effectuée.

    L'intervention chirurgicale est contre-indiquée dans l'emphysème pulmonaire, la cardiosclérose diffuse, l'hépatite et l'exacerbation des rhumatismes..

    Vidéo "Insuffisance valvulaire mitrale - fonctionnement"

    ethnoscience

    La médecine traditionnelle agit comme une thérapie de soutien et raffermissante. Les décoctions et infusions d'herbes médicinales ne doivent être utilisées qu'en association avec un traitement médicamenteux.

    Important! Le refus des méthodes traditionnelles de traitement peut entraîner la mort.

    Recettes de médecine traditionnelle:

    1. infusion d'agripaume - 4 cuillères à soupe. l brasser les herbes avec un verre d'eau bouillante. Mettez au bain-marie pendant 15 minutes. À filtrer. Prendre 100 ml 2p / jour pendant 30 minutes. avant les repas.
    2. Jus de betterave - mélangez du jus fraîchement pressé avec du miel dans un rapport de 2: 1.
    3. Infusion de livèche - versez 40 g de racines séchées dans 1 litre d'eau, faites bouillir pendant 5-7 minutes. infuser le bouillon pendant 3 heures, filtrer. Buvez 100-120 ml 3r / jour. Aide à des défauts et à un gonflement modérés.
    4. Cueillette des herbes - buvez comme du thé ordinaire. Mufliers de brassage, tatarnik épineux, herbe de lin, centaure.

    Prévision et prévention

    Le pronostic des défauts mitraux dans la plupart des cas est défavorable. Si les défauts combinés ne sont pas traités, la survie peut aller jusqu'à 5 ans chez 45% des patients et seulement chez 6% - jusqu'à 10 ans.

    Après l'opération, la situation s'améliore. Si une seule valve est affectée, le pronostic de survie est de 72%..

    Avec des défauts combinés, l'issue de la maladie est déterminée par des lésions rhumatismales du muscle cardiaque, la fréquence des attaques. En cas de troubles hémodynamiques sévères (l'apport sanguin est perturbé, le corps manque d'oxygène et de nutriments), la fonction du myocarde cicatrisé diminue fortement, ce qui entraîne la mort.

    La prévention est la prévention des crises rhumatoïdes provoquées par l'amygdalite, la pharyngite, la scarlatine.

    Une surveillance constante par un cardiologue, un chirurgien cardiaque, un rhumatologue est recommandée. La grossesse est autorisée sous réserve d'une circulation compensée complète.

    La maladie cardiaque mitrale est une maladie grave qui, dans la plupart des cas, entraîne la mort. Afin de prévenir le développement de la maladie, il est nécessaire d'adhérer à un mode de vie sain, d'équilibrer la nutrition et de penser positivement..

    Prolapsus valvulaire mitral

    La valvule mitrale est l'une des quatre valvules cardiaques. Il s'ouvre et se ferme pour contrôler le flux sanguin entre l'oreillette gauche et le ventricule gauche. La valve se compose de deux ailes - avant et arrière.

    Avec le prolapsus valvulaire mitral, une ou les deux cuspides valvulaires sont trop grandes ou les accords (ligaments attachés à la face inférieure des cuspides et connectés à la paroi ventriculaire) sont trop longs. En raison d'une telle violation, la valve se plie vers l'arrière ou est «aspirée» dans l'oreillette gauche, prenant la forme d'un parachute.

    De plus, à chaque battement cardiaque, la fermeture de la valve n'est pas suffisamment serrée, ce qui conduit au retour d'une partie du sang du ventricule vers l'oreillette.

    Ce que c'est?

    Prolapsus de la valve gauche, ou prolapsus de la valve mitrale, ou prolapsus de la valve bicuspide (MVP) - une maladie accompagnée d'une altération de la fonction de la valve située entre l'oreillette gauche et le ventricule.

    Normalement, lorsque l'oreillette se contracte, la valve est ouverte et le sang pénètre dans le ventricule. Puis la valve se ferme et le ventricule se contracte, le sang est éjecté dans l'aorte. Avec une certaine pathologie du tissu conjonctif ou des modifications du muscle cardiaque, la valvule mitrale est perturbée, ce qui conduit à «l'affaissement» de ses valvules dans la cavité de l'oreillette gauche lors de la contraction du ventricule gauche, une partie du sang retourne dans l'oreillette. Par l'ampleur du flux inverse, la gravité de cette pathologie est jugée.

    On pense que le plus souvent cette déviation est observée chez les jeunes, cependant, les données de l'étude de Framingheim ont montré qu'il n'y a pas de différence significative dans l'incidence de cette maladie selon le sexe et les différents groupes d'âge. Dans le cas d'un petit retour de sang (régurgitation), il n'est cliniquement pas ressenti et ne nécessite pas de traitement. Dans de rares cas, l'ampleur du flux sanguin inverse est grande et une correction du défaut est nécessaire, jusqu'à la chirurgie.

    Anatomie

    Le cœur peut être représenté comme une sorte de pompe qui fait circuler le sang à travers les vaisseaux de tout le corps. Ce mouvement de fluide devient possible grâce au maintien de la bonne pression dans la cavité du cœur et au travail de l'appareil musculaire de l'organe. Le cœur humain se compose de quatre cavités, appelées chambres (deux ventricules et deux oreillettes). Les caméras sont limitées les unes des autres par des «portes» ou vannes spéciales, chacune composée de deux ou trois ailes. En raison de cette structure anatomique du moteur principal du corps humain, chaque cellule du corps humain est alimentée en oxygène et en nutriments.

    Il y a quatre valves au cœur:

    1. Mitral. Il sépare la cavité de l'oreillette gauche et du ventricule et se compose de deux valves - l'avant et l'arrière. Le prolapsus de la valve valvulaire antérieure est beaucoup plus fréquent que la valve postérieure. Chaque fil est attaché avec des fils spéciaux appelés accords. Ils assurent un contact valvulaire avec les fibres musculaires appelées muscles papillaires ou papillaires. Pour le travail complet de cette formation anatomique, un travail coordonné conjoint de tous les composants est nécessaire. Pendant un rythme cardiaque - systole - la cavité du ventricule cardiaque musculaire diminue, et en conséquence, la pression y augmente. Dans le même temps, les muscles papillaires sont inclus dans le travail, qui ferme la sortie de sang vers l'oreillette gauche, d'où il s'écoule de la circulation pulmonaire, enrichi en oxygène, et, en conséquence, le sang pénètre dans l'aorte, puis, par les vaisseaux artériels, est délivré à tous les organes et tissus.
    2. Valve tricuspide (tricuspide). Il se compose de trois ailes. Situé entre l'oreillette droite et le ventricule.
    3. La valve aortique. Comme déjà décrit ci-dessus, il est situé entre le ventricule gauche et l'aorte et ne permet pas au sang de retourner dans le ventricule gauche. Pendant la systole, il s'ouvre, libérant du sang artériel dans l'aorte sous haute pression, et pendant la diastole, il est fermé, ce qui empêche le retour du sang vers le cœur.
    4. Valve pulmonaire Il est situé entre le ventricule droit et l'artère pulmonaire. Comme la valve aortique, elle ne permet pas au sang de retourner au cœur (ventricule droit) pendant la diastole.

    Normalement, le travail du cœur peut être représenté comme suit. Dans les poumons, le sang est enrichi en oxygène et pénètre dans le cœur, ou plutôt dans son oreillette gauche (il a de minces parois musculaires et n'est qu'un «réservoir»). De l'oreillette gauche, il se déverse dans le ventricule gauche (représenté par un «muscle puissant» qui peut expulser tout le volume sanguin entrant), d'où il se propage à travers l'aorte à tous les organes de la circulation pulmonaire (foie, cerveau, extrémités et autres). En transmettant l'oxygène aux cellules, le sang absorbe du dioxyde de carbone et retourne au cœur, cette fois dans l'oreillette droite. De sa cavité, le liquide pénètre dans le ventricule droit et pendant la systole est expulsé dans l'artère pulmonaire, puis dans les poumons (circulation pulmonaire). Le cycle se répète.

    Qu'est-ce qu'un prolapsus et pourquoi est-il dangereux? Il s'agit d'une condition de fonctionnement inférieur de l'appareil valvulaire, dans laquelle pendant la contraction musculaire, les voies d'écoulement du sang ne sont pas complètement fermées et, par conséquent, une partie du sang pendant la systole retourne au cœur. Ainsi, avec le prolapsus valvulaire mitral, le liquide pendant la systole pénètre en partie dans l'aorte et en partie du ventricule est repoussé dans l'oreillette. Ce retour de sang est appelé régurgitation. Typiquement, avec la pathologie de la valve mitrale, les changements ne sont pas prononcés, donc cette condition est souvent considérée comme une variante de la norme.

    Classification

    Le prolapsus valvulaire mitral peut être:

    1. Primaire. Elle est associée à la faiblesse du tissu conjonctif qui survient dans les maladies congénitales du tissu conjonctif et est souvent transmise par des moyens génétiques. Avec cette forme de pathologie, les cuspides de la valve mitrale sont étirées et les cuspides de maintien de la corde sont allongées. Du fait de ces irrégularités, lorsque la valve est fermée, les volets se gonflent et ne peuvent pas se fermer hermétiquement. Le prolapsus congénital dans la plupart des cas n'affecte pas le travail du cœur, mais est souvent associé à une dystonie végétative-vasculaire - la cause de symptômes que les patients associent à une pathologie cardiaque (douleur fonctionnelle se produisant périodiquement derrière le sternum, troubles du rythme cardiaque).
    2. Secondaire (acquis). Il se développe avec diverses maladies cardiaques qui provoquent une violation de la structure des cuspides ou des accords valvulaires. Dans de nombreux cas, le prolapsus est provoqué par une cardiopathie rhumatismale (une maladie inflammatoire du tissu conjonctif de nature infectieuse-allergique), une dysplasie indifférenciée du tissu conjonctif, des maladies d'Ehlers-Danlo et de Marfan (maladies génétiques), etc. Dans la forme secondaire du prolapsus valvulaire mitral, des douleurs surviennent après la prise de nitroglycérine, insuffisance cardiaque, essoufflement après l'exercice et autres symptômes. En cas de rupture des cordes cardiaques à la suite d'une blessure à la poitrine, des soins médicaux d'urgence sont nécessaires (la rupture s'accompagne d'une toux, au cours de laquelle les expectorations roses mousseuses sont séparées).

    Le prolapsus primaire, en fonction de la présence / absence de bruit lors de l'auscultation, est divisé en:

    • La forme «muette», dans laquelle les symptômes sont absents ou rares, les bruits typiques du prolapsus et les «clics» ne sont pas entendus. Détecté uniquement par échocardiographie.
    • Forme auscultatoire qui, lors de l'écoute, se manifeste par des "clics" et du bruit auscultatoires et phonocardiographiques caractéristiques.

    En fonction de la gravité de la déflexion des valves, le prolapsus valvulaire mitral se distingue:

    • I degré - les volets se courbent de 3 à 6 mm;
    • II degré - il y a une déviation jusqu'à 9 mm;
    • III degré - les volets se plient de plus de 9 mm.

    La présence de régurgitation et le degré de sa gravité sont pris en compte séparément:

    • I degré - la régurgitation est légèrement exprimée;
    • Degré II - une régurgitation modérément prononcée est observée;
    • III degré - régurgitation prononcée;
    • IV degré - régurgitation sévère.

    Raisons du développement

    Le prolapsus valvulaire mitral est une maladie indépendante. C'est un syndrome qui survient dans de nombreuses maladies. Selon l'étiologie, le MVP secondaire est isolé - il survient en raison d'autres pathologies, et le principal est également congénital ou idiopathique.

    Très souvent, le MVP idiopathique est détecté chez les enfants et les adolescents. Elle apparaît en raison d'une dysplasie congénitale du tissu conjonctif. À la suite de cette maladie, d'autres troubles de la structure de l'appareil valvulaire peuvent se développer, par exemple:

    • allongement ou raccourcissement des cordes cardiaques;
    • fixation incorrecte des accords aux volets de soupape;
    • la présence d'accords supplémentaires;

    À la suite de changements structurels dans le tissu conjonctif, des processus dégénératifs se produisent dans les cuspides valvulaires et deviennent plus malléables. Pour cette raison, la valve ne peut pas résister à la pression créée par le ventricule gauche et se plie vers l'oreillette gauche. La dysplasie du tissu conjonctif peut survenir pour diverses raisons qui affectent le bébé dans l'utérus, parmi lesquelles on distingue:

    • Infections virales respiratoires aiguës pendant la grossesse.
    • La présence de risques professionnels chez les femmes.
    • Gestose.
    • L'influence des facteurs environnementaux sur la mère pendant la grossesse.
    • Stress excessif sur le corps d'une femme enceinte.

    Dans environ 20% des cas, le MVP congénital est transmis par le côté maternel. De plus, le prolapsus valvulaire mitral se produit dans d'autres maladies héréditaires, telles que:

    • Syndrome de Morphan.
    • Arachnodactylie.
    • Pseudoxanthome élastique.
    • Ostéogenèse imparfaite.
    • Syndrome d'Ehlers-Danlos.

    MVP secondaire (ou acquis) peut survenir à la suite de certaines maladies. Le plus souvent, cette condition pathologique est causée par:

    Dans ce cas, un prolapsus se produit en raison de dommages aux cuspides valvulaires, aux muscles papillaires, aux accords ou à des perturbations du travail et de la structure du myocarde. Un rôle important dans le mécanisme de développement du MVP est également joué par des perturbations du fonctionnement du système nerveux autonome, une carence en micro et macro éléments (en particulier le magnésium) et la pathologie métabolique.

    Une autre cause de prolapsus secondaire est la sténose de la valve aortique. À la suite de ce défaut acquis, l'ouverture de la valve aortique se rétrécit et le sang ne peut pas le traverser complètement. Cela crée une pression excessive dans le ventricule gauche, qui à son tour appuie sur la valve bicuspide. S'il y a un fait d'existence prolongée d'une surpression, les cuspides de la valve mitrale commencent à se plier vers l'oreillette gauche et un prolapsus se produit.

    Les symptômes du prolapsus valvulaire mitral

    La sévérité des symptômes du prolapsus valvulaire mitral varie de minime à significative et est déterminée par le degré de dysplasie du tissu conjonctif, la présence de régurgitations et les anomalies végétatives. Certains patients ne se plaignent pas et le prolapsus valvulaire mitral est une découverte accidentelle en échocardiographie.

    Chez les enfants présentant un prolapsus valvulaire mitral primaire, des hernies ombilicales et inguinales, une dysplasie de la hanche, une hypermobilité articulaire, une scoliose, des pieds plats, une déformation thoracique, une myopie, un strabisme, une néphroptose, une varicocèle sont souvent détectés, indiquant une violation du développement des structures des tissus conjonctifs. De nombreux enfants sont sujets aux rhumes fréquents, à l'amygdalite, aux exacerbations de l'amygdalite chronique.

    Très souvent, le prolapsus valvulaire mitral s'accompagne de symptômes de dystonie neurocirculatoire: cardialgie, tachycardie et dysfonctionnement du cœur, étourdissements et évanouissements, crises autonomes, transpiration accrue, nausées, sensation de «boule dans la gorge» et manque d'air, migraines de type migraineux. Avec des troubles hémodynamiques importants, un essoufflement, une fatigue accrue se produit. Le prolapsus valvulaire mitral est caractérisé par des troubles affectifs: états dépressifs, sénestopathies, complexe de symptômes asthéniques (asthénie).

    Les manifestations cliniques du prolapsus valvulaire mitral secondaire sont associées à des symptômes de la maladie sous-jacente (cardiopathie rhumatismale, malformations cardiaques congénitales, syndrome de Marfan, etc.). Parmi les complications possibles du prolapsus valvulaire mitral figurent des arythmies potentiellement mortelles, une endocardite infectieuse, un syndrome thromboembolique (y compris un AVC, une embolie pulmonaire), une mort subite.

    Prolapsus dans l'enfance

    Dans l'enfance, le prolapsus MK est beaucoup plus fréquent que chez les adultes. En témoignent les données statistiques basées sur les résultats des recherches en cours. Il est à noter qu'à l'adolescence, le MVP est deux fois plus souvent diagnostiqué chez les filles. Les plaintes des enfants sont de même nature. Il s'agit principalement d'une pénurie aiguë d'air, d'une lourdeur dans les douleurs cardiaques et thoraciques.

    Le prolapsus le plus souvent diagnostiqué de la cuspide antérieure du 1er degré. Il a été détecté chez 86% des enfants examinés. La maladie de grade 2 ne survient que dans 11,5% des cas. Les MVP III et IV avec régurgitation de degré sont très rares, chez 1 enfant sur 100 au maximum.

    Les symptômes du MVP se manifestent de différentes manières chez les enfants. Certains ne ressentent pratiquement pas le travail anormal du cœur. Dans d'autres, il se manifeste assez fortement.

    • Ainsi, près de 30% des adolescents qui ont révélé une PSMK (prolapsus des feuilles de la valve mitrale) ressentent des douleurs thoraciques. Elle est causée par diverses raisons, parmi lesquelles les plus courantes:
      1. accords trop serrés;
      2. stress émotionnel ou tension physique entraînant une tachycardie;
      3. manque d'oxygène.
    • Chez autant d'enfants, le rythme cardiaque est rapide.
    • Souvent, les adolescents qui passent beaucoup de temps devant l'ordinateur, préférant l'activité mentale à l'activité physique, sont sujets à la fatigue. Ils éprouvent souvent un essoufflement pendant les cours d'éducation physique ou lorsqu'ils effectuent un travail physique.
    • Chez les enfants avec un diagnostic de MVP, dans de nombreux cas, des symptômes de nature neuropsychologique se manifestent. Ils sont sujets à des changements d'humeur fréquents, à l'agressivité, à des dépressions nerveuses. Avec un stress émotionnel, ils peuvent s'évanouir à court terme.

    Le cardiologue lors de l'examen du patient utilise divers tests de diagnostic, grâce auxquels l'image la plus précise du MVP est révélée. Le diagnostic est posé lorsqu'un bruit est détecté lors de l'auscultation: un hololystolique, un systolique tardif isolé, ou en combinaison avec des clics, des clics isolés (clics).

    Un prolapsus de la valve cardiaque dans l'enfance se développe souvent dans le contexte d'un manque d'ions magnésium. Une carence en magnésium perturbe le processus de production de collagène par les fibroblastes. Parallèlement à une diminution de la teneur en magnésium dans le sang et les tissus, il y a une augmentation de la bêta-endorphine et une violation de l'équilibre électrolytique. Il a été noté que les enfants avec un diagnostic de MVP ont un poids insuffisant (inapproprié pour la taille). Beaucoup d'entre eux présentent une myopathie, des pieds plats, une scoliose, un mauvais développement musculaire et un manque d'appétit..

    Il est recommandé de traiter le MVP avec un degré élevé de régurgitation chez les enfants et les adolescents, en tenant compte de leur tranche d'âge, de leur sexe et de leur hérédité. En fonction de la mesure dans laquelle les manifestations cliniques de la maladie sont exprimées, une technique de traitement est sélectionnée, des médicaments sont prescrits.

    Mais l'accent principal est mis sur la modification des conditions de vie de l'enfant. Il est nécessaire d'ajuster leur stress mental. Il doit alterner avec le physique. Les enfants devraient visiter le cabinet d'exercices de physiothérapie, où un spécialiste qualifié sélectionnera l'ensemble optimal d'exercices, en tenant compte des caractéristiques individuelles de l'évolution de la maladie. Natation recommandée.

    Avec des changements métaboliques dans le muscle cardiaque

    Qu'est-ce qu'un prolapsus valvulaire mitral dangereux?

    Des complications sont-elles possibles et quel est le danger de prolapsus valvulaire mitral ?? Malgré le fait que dans la plupart des cas, un prolapsus valvulaire mitral avec régurgitation mineure se produit, qui ne nécessite pas de traitement spécial, il existe toujours un risque de complications. Les complications sont assez rares (seulement 2 à 4%) et incluent les affections mortelles suivantes qui nécessitent un traitement dans un hôpital spécialisé:

    1. La régurgitation mitrale aiguë est une condition qui survient généralement à la suite de la séparation des cordes tendineuses en cas de blessures à la poitrine. Il se caractérise par la formation d'une valve «pendante», c'est-à-dire que la valve n'est pas maintenue par des cordes et que ses volets sont en mouvement libre, ne remplissant pas leurs fonctions. Cliniquement, une image d'œdème pulmonaire apparaît - essoufflement prononcé au repos, surtout en position couchée; position assise forcée (orthopnée), respiration bouillonnante; respiration sifflante congestive.
    2. L'endocardite bactérienne est une maladie dans laquelle des micro-organismes qui éclatent dans le sang à partir du foyer d'infection du corps humain se déposent sur la paroi interne du cœur. Le plus souvent, une endocardite avec des dommages aux valves cardiaques se développe après une amygdalite chez les enfants, et la présence de valves initialement modifiées peut servir de facteur supplémentaire dans le développement de cette maladie. Deux à trois semaines après l'infection, le patient développe une nouvelle fièvre, des frissons, il peut y avoir une éruption cutanée, une hypertrophie de la rate, une cyanose (couleur de peau bleue). Il s'agit d'une maladie grave qui entraîne le développement de malformations cardiaques, une déformation sévère des valves cardiaques avec une altération des fonctions du système cardiovasculaire. La prévention de l'endocardite bactérienne consiste à réhabiliter en temps opportun les foyers d'infection aigus et chroniques (dents carieuses, maladies des organes ORL - adénoïdes, inflammation chronique des amygdales), ainsi que l'utilisation prophylactique d'antibiotiques dans des procédures telles que l'extraction des dents, l'ablation des amygdales.
    3. La mort cardiaque soudaine est une complication redoutable, apparemment caractérisée par l'apparition d'une fibrillation ventriculaire idiopathique (soudaine, sans cause), qui se réfère à des troubles du rythme mortels.

    Malgré le fait que le prolapsus valvulaire mitral a rarement une évolution maligne et provoque des complications graves, cette maladie nécessite toujours une surveillance et un suivi médicaux constants. Ne négligez pas les recommandations du médecin et passez les examens de contrôle par un cardiologue à temps. De telles mesures vous aideront à prévenir la progression de cette maladie et à maintenir votre santé et votre capacité à travailler..

    Diagnostique

    La détection de MVP se produit souvent par accident, et à tout âge, ce qui, comme déjà indiqué, s'accompagne d'une échographie cardiaque. Cette méthode est la plus efficace dans le diagnostic du prolapsus valvulaire mitral, car en raison de son application, la possibilité d'isoler un degré spécifique de prolapsus en combinaison avec le volume de régurgitation associé à la pathologie est déterminée.

    • Le prolapsus de la valve mitrale du 1er degré détermine la pertinence pour le patient d'une variante de sa manifestation dans une telle option dans laquelle le renflement des cuspides est insignifiant (jusqu'à 5 millimètres).
    • Un prolapsus de la valve mitrale du 2e degré détermine la pertinence du renflement des valves dans un maximum de 9 millimètres.
    • Un prolapsus valvulaire mitral de grade 3 indique un gonflement des valves à partir de 10 millimètres ou plus.

    Il convient de noter que le degré de régurgitation n'est pas pris en compte dans cette version de la division de la pathologie en degrés, raison pour laquelle ces degrés ne sont plus à la base de la détermination ultérieure du pronostic du patient et, par conséquent, de la nomination du traitement. Ainsi, le degré d'insuffisance valvulaire mitrale est déterminé sur la base de la régurgitation, qui se manifeste le plus possible lors de l'échographie.

    En tant que mesures de diagnostic supplémentaires pour déterminer les caractéristiques du cœur, une procédure ECG peut être prescrite, ainsi qu'un holter ECG. Grâce à l'ECG, il est possible d'étudier les changements pertinents pour le travail du cœur en fonction de l'effet du prolapsus valvulaire mitral, tandis que l'ECG Holter permet l'enregistrement des données pertinentes pour le travail du cœur dans une période de 24 heures. La forme congénitale du prolapsus n'interfère pas principalement avec le fonctionnement du cœur; en conséquence, il n'y a pas de besoin particulier de mesures diagnostiques supplémentaires en raison du manque pratique d'identification de toute déviation en elles.

    Comment traiter le prolapsus valvulaire mitral?

    Le traitement du MVP acquis dans la plupart des cas est effectué dans un hôpital de cardiologie. Il est conseillé au patient de se conformer au repos au lit ou semi-lit, d'abandonner les mauvaises habitudes et de suivre un régime.

    Avec le rhumatisme articulaire aigu, c'est-à-dire infectieux, la cause du développement de cette maladie cardiaque, le patient se voit prescrire un traitement antibactérien pour éliminer les cardiopathies rhumatismales. Pour cela, des antibiotiques du groupe pénicilline sont utilisés (bililline, vancomycine, etc.). Si un patient révèle une régurgitation sanguine et des arythmies importantes, d'autres médicaments peuvent également être prescrits, dont l'action visera à éliminer les symptômes (diurétiques, antiarythmiques, hypotenseurs, etc.). Le complexe de thérapie et de dosage de médicaments dans de tels cas ne peut être sélectionné qu'individuellement. La question de la nécessité éventuelle d'un traitement chirurgical est également résolue de la même manière..

    Pour le traitement de MVP, qui a été causé par des pathologies cardiologiques, des médicaments sont utilisés pour traiter la maladie sous-jacente. Une telle thérapie vise à normaliser la circulation sanguine et à éliminer l'hypertension artérielle et les arythmies, et si le médicament est inefficace, le patient peut être recommandé une intervention chirurgicale visant à éliminer le défaut de la valve mitrale..

    Une attention particulière est accordée aux cas de MVP causés par une blessure à la poitrine. Après avoir corrigé l'état avec des médicaments, les patients subissent une opération chirurgicale pour stabiliser la valve mitrale. Ces patients ont besoin d'une hospitalisation et d'une surveillance étroite. En cas de toux avec flegme rose, des soins médicaux doivent être fournis immédiatement, tout retard peut être fatal.

    Prévision pour la vie

    Le pronostic à vie est favorable. Les complications se développent rarement et la qualité de vie du patient ne souffre pas. Cependant, le patient est contre-indiqué dans certains sports (saut, karaté), ainsi que dans les professions qui provoquent une surcharge du système cardiovasculaire (plongeurs, pilotes).

    En ce qui concerne le service militaire, on peut dire que selon les ordonnances, l'aptitude au service militaire est décidée individuellement pour chaque patient à la commission médicale militaire. Donc, si un jeune homme a un prolapsus valvulaire mitral sans régurgitation ou avec une régurgitation de degré 1, le patient est apte au service. S'il y a régurgitation du 2e degré, le patient est en bonne condition physique (en temps de paix, il ne sera pas appelé). En présence de régurgitation du 3e degré, de troubles du rythme ou d'insuffisance cardiaque d'une classe fonctionnelle de 11 ans et plus, le service militaire est contre-indiqué.

    Ainsi, le plus souvent, un patient présentant un prolapsus valvulaire mitral avec une évolution favorable et en l'absence de complications peut servir dans l'armée.

    Il Est Important D'Être Conscient De Vascularite