Surcharge ECG auriculaire gauche

Les défauts dans le développement des structures cardiaques se retrouvent dans la pratique des médecins spécialistes dans la grande majorité des cas.

Relativement rares (25-30% de toutes les situations enregistrées), elles sont congénitales. Plus souvent acheté. Beaucoup auraient pu être évités si le patient avait consulté un médecin plus tôt.

L'hypertrophie de l'oreillette gauche est une augmentation de son volume due à une surcharge et à un épaississement de la couche musculaire. La pathologie est associée à un tableau clinique minimal aux premiers stades de développement.

Au fur et à mesure que la progression progresse, les symptômes deviennent apparents, mais dans ce cas, seul le diagnostic peut répondre à la question sur l'origine du phénomène.

La mortalité est relativement faible et s'élève à 3-5% sur le long terme depuis près de 8 ans (données des associations cardiologiques européennes). Cela ne signifie pas que vous devez aborder la question du traitement à la légère. Le développement de la condition est associé à un risque accru de décès à un rythme rapide..

L'hypertrophie n'est pas primaire. En ce sens qu'il se développe toujours à la suite d'une maladie externe: le cœur, le système endocrinien, le système nerveux, les vaisseaux sanguins. La récupération consiste à éliminer la cause profonde.

Mécanisme de développement

L'hypertrophie de l'oreillette gauche (en abrégé HLP) est un processus pathologique indépendant. Dans la nature et les caractéristiques typiques, elle est similaire à la cardiomyopathie. Un défaut se développe de deux manières principales..

Normalement, l'organe musculaire pompe la quantité de sang qui y pénètre. Un chargement adéquat conduit à l'éjection complète du tissu conjonctif fluide des chambres. D'où le travail stable des structures.

En cas de dysfonctionnement, les oreillettes et / ou les ventricules sont remplis à la limite, ce qui rend impossible une décharge normale. D'où l'étirement excessif de toutes les caméras ou la dilatation, en d'autres termes.

Cette situation est la plus courante pour les athlètes professionnels ou ceux souffrant de malformations congénitales ou acquises.

Une autre option possible est le retour du sang dans l'oreillette gauche du ventricule en raison d'une sténose valvulaire mitrale ou de son prolapsus.

Le deuxième mécanisme pathogénique concerne la surcharge de la couche musculaire - le myocarde. Un phénomène similaire se produit à la suite d'un long parcours de pathologies tierces..

Le principal est l'hypertension avec des nombres supérieurs à 160 par 90 mmHg. Le même effet provoque des maladies des poumons et du système excréteur.

Peut-être l'influence de plusieurs facteurs à la fois. Ensuite, une hypertrophie mixte se développe, ce qui est difficile à traiter en utilisant des méthodes standard.

Classification

Certaines typifications sont d'importance clinique..

Basé sur le moment du développement

  • Apparence congénitale. Elle est causée par des troubles intra-utérins ou des mutations génétiques (y compris spontanées).

Dans ce dernier cas, une violation complexe des structures anatomiques se produit. Non seulement l'oreillette gauche est affectée, mais aussi les ventricules.

Et d'ailleurs, des défauts cosmétiques, des pathologies de la région maxillo-faciale et autres sont possibles. Dépendant du syndrome.

  • Type acquis. C'est plus courant. Il se développe chez les alcooliques, les fumeurs. En outre, pendant l'hypertension et les défauts tiers des structures cardiaques. Au début, il peut être traité, plus tard avec difficulté. L'impossibilité complète de la thérapie dans la phase finale.

Par propriétés anatomiques

Vue symétrique de HF. Pour l'hypertrophie de l'oreillette gauche, l'épaississement du myocarde au niveau des sites de lésions est typique. De plus, sur toute la longueur de la structure, l'augmentation peut être différente.

Une évaluation de la nature de l'écart est réalisée à l'aide de ce que l'on appelle l'indice d'asymétrie. Dans ce cas, la croissance de la couche musculaire est uniforme, l'indicateur est à 1,3.

Le traitement est standard, il consiste à stopper la cause profonde, c'est-à-dire la pathologie principale. Les symptômes sont minimes, ce qui rend le diagnostic précoce plus difficile..

Type asymétrique. L'indice du même nom est supérieur à 1,3, ce qui indique une croissance inégale du myocarde dans l'oreillette. Preuve d'un possible trouble du développement congénital.

Selon les étapes de la formation

  • Augmentation de l'oreillette gauche en compensation. La première phase de la formation de la maladie. Les symptômes sont totalement absents, de légers écarts par rapport à la norme ou leur absence sont constatés sur l'échocardiogramme.

Aucune récupération requise. Un suivi dynamique sous la supervision d'un spécialiste est montré..

  • Sous-compensation. Deuxième étape. Il se développe à la suite d'un long parcours du processus pathologique principal. De plus, l'écart lui-même est exprimé de façon minimale.

Les symptômes sont présents, mais ils ne sont pas spécifiques: douleurs thoraciques, rares épisodes de tachycardie, fatigue, fatigue accrue, courtes périodes d'essoufflement après un travail physique intense.

Un traitement est nécessaire, il est possible de conduire une thérapie dans un hôpital à ce stade. Vous n'avez plus à attendre l'auto-recours.

  • Décompensation. Dans certaines classifications - l'étape finale, ce qui n'est pas entièrement vrai. Le tableau clinique est prononcé. Accompagné de symptômes cardiaques, également de manifestations des structures cérébrales, des voies excrétoires.

Traitement urgent dans un hôpital. Le processus s'accompagne d'une insuffisance cardiaque grave, la mort peut survenir à tout moment, les risques sont élevés.

  • Phase terminale. Degré extrême de violations. Pas susceptible de correction en principe. La période approximative entre le début de la croissance myocardique et l'établissement de l'état final est de 3 à 10 ans. Cela se produit davantage, en fonction de l'endurance du corps. L'aide est palliative, pour le soulagement. Compte pour des semaines, rarement des mois.

Les classifications, en particulier la mise en scène, sont utilisées pour développer des tactiques thérapeutiques et déterminer le vecteur de diagnostic.

Les causes

Les facteurs de développement sont principalement pathologiques. Il y a une exception à la règle..

Exercice intense

Il ne s'agit pas d'une simple activité, mais d'une activité à la limite des capacités du corps. Ce sont principalement des athlètes professionnels, des passionnés enthousiastes.

Si l'oreillette gauche est agrandie (tôt ou tard), une observation dynamique est montrée sous la supervision d'un cardiologue. Progression rapide - la base du retrait à vie du sport.

Que se passe-t-il lors d'un exercice excessif? Les muscles ont besoin d'un apport intensif d'oxygène et de nutriments. Le corps intensifie le travail. Les caméras débordent de sang. D'où la dilatation, l'expansion de l'oreillette.

En revanche, le myocarde est contraint de fonctionner plus rapidement, plus souvent et plus fortement en se contractant. Hypertrophie - renforcement musculaire. Il s'agit d'un mécanisme adaptatif..

Maladie obstructive chronique, bronchite, asthme

Et d'autres pathologies respiratoires. Associé à une violation de l'apport de structures cardiaques en oxygène et en nutriments. Le résultat est une ischémie.

Une fausse croissance myocardique est possible lorsque, en fait, pas de nouveau tissu musculaire se forme, mais du tissu cicatriciel.

La thérapie est très difficile. Les pathologies décrites sont, en principe, incurables. La seule chance est de les mettre dans un état de rémission à long terme de haute qualité, mais cela demande aussi beaucoup d'efforts..

Insuffisance rénale en phase de décompensation

Pyélonéphrite et autres conditions provoquant une augmentation de la pression artérielle.

À cet égard, l'hypertension maligne la plus agressive. Il «plante» rapidement le cœur, ainsi que le cerveau, prive le patient de vision, entraîne la destruction des vaisseaux sanguins.

Récupération urgente. Dans le service spécialisé de l'hôpital. Dans les stades ultérieurs de la pathologie, ils sont mal éliminés. Par conséquent, il est recommandé d'assister au diagnostic et au traitement précoces par un néphrologue.

Pour en savoir plus sur les autres pathologies rénales qui augmentent ou diminuent la pression artérielle, cliquez ici..

Hypertension artérielle

Pathologie extrêmement compliquée. La détection de l'origine de la maladie est souvent très difficile. Parce que ça peut être un groupe de raisons.

La condition est urgente en termes de thérapie. Relativement rapidement, le processus pathologique cesse de répondre à l'exposition et devient résistant aux médicaments.

Les perspectives d'élimination de l'hypertrophie auriculaire gauche dépendent directement du succès de la lutte contre l'hypertension.

Rétrécissement de la lumière aortique

À la suite d'un dysfonctionnement de la valve correspondante ou d'une malformation congénitale (coarctation).

La récupération est effectuée par des méthodes chirurgicales. Peut-être des prothèses ou des stents (expansion artificielle de la lumière).

Le succès dépend de l'immensité du site de la lésion et du stade du processus hypertrophique. Si les violations du plan anatomique sont persistantes, elles ne peuvent pas être inversées. Au début, cela n'est pas nécessaire..

Défauts valvulaires mitraux

Par le type de prolapsus (rétraction des valves dans la chambre antérieure du cœur), également la sténose (jusqu'à une prolifération complète, lorsque le sang n'est pas en mesure de se déplacer vers le ventricule gauche).

A plus souvent une origine acquise. Il se développe après des maladies infectieuses et inflammatoires transférées, des pathologies du tissu conjonctif. Traitement strictement chirurgical à l'aide de prothèses.

Le succès dépend du stade du processus pathologique. Plus les mesures sont prises tôt, plus la probabilité d'une reprise complète est élevée. Il est logique d'agir dès les premiers stades.

Une altération du métabolisme lipidique a un effet indirect. L'obésité est considérée comme une conséquence, mais pas comme une cause. Par conséquent, cela n'a aucun sens d'appeler une augmentation du poids corporel un facteur dans le développement de problèmes cardiaques. Ce sont de fausses informations..

Symptômes

Les signes d'hypertrophie auriculaire gauche sont divers. Mais ils se manifestent dans les stades ultérieurs, en commençant par sous-compensés et exacerbés jusqu'à ce que le patient soit complètement handicapé.

  • Douleurs à la poitrine. Habituellement, un faible degré d'intensité, même dans la phase prononcée du processus pathologique. On les retrouve après un effort physique, un stress, une crise d'asthme sur fond de problèmes pulmonaires. La nature de la sensation est pressante, tirante ou brûlante.
  • Violation du rythme cardiaque normal. Selon le type de paroxysmes de tachycardie. Les attaques surviennent spontanément, durent de 2 à 20 minutes ou plus, selon la forme et la persistance des changements dans la couche musculaire de l'organe.

D'autres arythmies se produisent en parallèle. Comme la fibrillation auriculaire, puis les ventricules. Ce sont des appels inquiétants, peut-être mortels.

  • Dyspnée. Après une activité physique intense. Le seuil d'apparition d'un symptôme aux premiers stades est élevé..

Au fur et à mesure que la maladie progresse, la condition accompagne constamment le patient, ne disparaît pas même au repos complet.

Le patient n'est pas capable de marcher, de monter les escaliers, les tâches quotidiennes tombent sur les épaules d'un lourd fardeau exorbitant. La question de la nomination d'un groupe de personnes handicapées est soulevée..

  • Troubles du type de fréquents, courts sur la durée de l'évanouissement. Aussi un panneau d'avertissement. Parle de l'implication cérébrale et de l'ischémie des tissus nerveux qui a commencé.
  • Fatigabilité rapide. Une incitation mineure suffit. Pas nécessairement physique. Le stress mental est également difficile à tolérer..
  • Cyanose du triangle nasolabial. Surtout au moment de la tachycardie ou d'une crise de douleur aiguë derrière le sternum.
  • Pâleur de la peau, muqueuses.

En plus des symptômes purement cardiaques, des manifestations du processus pathologique principal sont ajoutées.

Un tableau clinique hétéroclite est en cours d'élaboration, qui doit être démonté sur des points. Cela prend du temps et des qualifications..

Il est recommandé au patient de consulter un médecin s'il y a au moins un symptôme.

Diagnostique

Elle est réalisée sous la supervision d'un cardiologue. Si nécessaire, des spécialistes tiers sont impliqués (pneumologue et autres).

L'examen a lieu en ambulatoire, à l'exclusion des affections aiguës:

  • Interrogatoire oral du patient et collecte de données anamnestiques. Vous permet de décider d'un nouveau schéma d'actions.
  • Mesure de la pression artérielle, de la fréquence cardiaque. Les deux sont au-dessus de la norme. Dans la période aiguë, l'écart est particulièrement notable.
  • Auscultation. Écoute du son. Un bruit distinct est détecté..

Les techniques de routine fournissent le vecteur nécessaire pour un diagnostic plus approfondi:

  • Surveillance quotidienne à l'aide d'un tensiomètre automatique. Enregistre les indicateurs vitaux dans les 24 heures. L'intérêt de la méthode réside dans la possibilité d'une surveillance constante, alors que le patient est in vivo, n'est pas nerveux, est engagé dans les affaires habituelles.
  • Électrocardiographie Évaluation de l'état fonctionnel des structures cardiaques. L'hypertrophie ventriculaire gauche présente des caractéristiques typiques.
  • Échocardiographie. La principale façon d'identifier le processus pathologique. La visualisation permet de déterminer le stade, la nature du défaut.
  • IRM si nécessaire.

Autres études: analyse sanguine générale, tests biochimiques et hormonaux, évaluation de l'état neurologique, EEG et autres. La liste peut être élargie à la discrétion de tiers spécialistes..

Signes sur un ECG

Il existe plusieurs fonctionnalités typiques:

  • Changement de hauteur, de forme («bosses»), de largeur de dent P.
  • Élargissement du complexe QRS.

La fréquence des contractions est normale ou augmentée si des indicateurs sont enregistrés au moment de l'attaque de tachycardie.

D'autres éléments sont déterminés par le médecin. Au total, il y a environ 10 à 15 caractéristiques qui sont difficiles à percevoir de manière indépendante et, en outre, à décoder.

Les signes d'hypertrophie auriculaire gauche sur un ECG sont déterminés par les changements prédominants de l'onde P.

Méthodes de traitement

Dépendent de la cause profonde de l'état pathologique. L'essentiel est d'éliminer le facteur d'origine. Des mesures symptomatiques sont prises en parallèle, mais ne remplacent pas l'effet étiotrope..

  • L'hypertension artérielle est traitée avec un groupe de produits pharmaceutiques. Inhibiteurs de l'ECA (Perindopril), Antagonistes du calcium (Diltiazem, Verapamil), médicaments à action centrale (Moxonidine), bêta-bloquants (Carvedilol, Anaprilin), également diurétiques (Veroshpiron).

Ils sont utilisés en combinaison, mais une sélection compétente est requise. L'utilisation d'un mauvais schéma entraînera une insuffisance rénale ou cardiaque précoce..

  • Défauts de l'aorte ou des valves cardiaques. La chirurgie est indiquée. Les prothèses, la chirurgie de pontage et d'autres méthodes sont les plus utilisées..
  • Les pathologies des poumons sont éliminées par l'utilisation de corticostéroïdes en courte durée, également par des bronchodilatateurs. Mais avec prudence. Les deux affectent le cœur..
  • Antiarythmique pour restaurer un rythme adéquat. Amiodarone. Il est également possible d'utiliser Anapralin pour le soulagement des crises aiguës de tachycardie.
  • Diurétiques pour œdème des membres inférieurs, visage.
  • Cardioprotecteurs. Mildronate.
  • Nitroglycérine pour éliminer la douleur.

Il est obligatoire d'arrêter de fumer, de prendre de l'alcool en toute quantité. Ne surchargez pas physiquement et émotionnellement.

Régime selon indications. Il n'est pas logique de limiter strictement le régime alimentaire. S'il y a des problèmes avec le métabolisme lipidique, les statines sont indiquées. Le sport en cas d'hypertrophie est contre-indiqué.

Complications

Les conséquences se développent en l'absence de traitement ou avec le mauvais schéma.

  • Insuffisance cardiaque. Souvent, une ambulance est impuissante à aider le patient.
  • Crise cardiaque Mort aiguë ou nécrose des structures cardiaques. Cela conduit à la cicatrisation des tissus, dans le meilleur des cas, tout se termine par un handicap ou des handicaps mineurs.
  • L'asthme cardiaque. La formation d'un épanchement dans les structures broncho-pulmonaires.
  • Variétés dangereuses d'arythmies et, par conséquent, d'arrêt cardiaque.
  • Accident vasculaire cérébral.
  • Arrêt respiratoire.

Prévoir

Déterminé par la cause profonde de l'hypertrophie. Hors connexion avec des pathologies sévères, une issue fatale est peu probable et représente 3-5% de la masse totale des cas cliniques.

La reprise a de bonnes perspectives. En dehors de la thérapie, en particulier dans le contexte des changements anatomiques, les risques augmentent rapidement. La mortalité est estimée à 25-40%. La phase terminale garantit un résultat mortel.

En général, le pronostic est meilleur aux premiers stades et le processus pathologique primaire est également pris en compte. La possibilité d'un traitement radical, le succès de l'opération est associé à un meilleur pronostic.

La surcharge de l'oreillette gauche est un facteur majeur d'hypertrophie. Il existe de nombreuses raisons, la distinction est faite dans le cadre du diagnostic.

La thérapie est encadrée par une équipe de spécialistes. Les perspectives ne sont pas immédiatement déterminées, le rôle joué par la réponse à l'impact, l'état de prescription et d'autres facteurs.

Il Est Important D'Être Conscient De Vascularite