Transaminases hépatiques quelles sont les normes de la cause des anomalies

Transaminases hépatiques quelles sont les normes de la cause des anomalies

Augmentation des transaminases hépatiques: causes d'anomalies

La fonction hépatique anormale n'apparaît le plus souvent pas longtemps et le diagnostic devient tardif. Dans le même temps, le traitement est souvent déjà peu efficace. Pour évaluer l'état du foie à un stade précoce, la biochimie sanguine, ou plutôt la détermination du niveau d'activité des transaminases hépatiques, est d'une grande importance. Ces enzymes hépatiques (enzymes) sont appelées indicateur. Leur activité est une évaluation précise de l'état de l'organe.

Ce que c'est?

Transaminases hépatiques - qu'est-ce que c'est? Ce sont des protéines hépatiques spéciales (enzymes), elles transaminent dans les cellules, c'est-à-dire qu'elles fournissent le métabolisme à l'intérieur. "Transaminases" - aujourd'hui le terme est obsolète, le nom moderne est "aminotransférases".

Propriétés des transaminases

La transamination est l'un des processus du métabolisme de l'azote dans lequel la synthèse de nouveaux acides aminés se produit par le transit des acides aminés et céto sans libération d'ammoniac. Cela a été souligné en 1937 par les scientifiques M.G. Kritsman et A.E. Braunstein.

En même temps, des réactions directes et inverses se produisent, c'est-à-dire un transfert réversible de groupes amino d'un acide aminé à un acide céto. Dans ce cas, vit. À 6.

Le nom des transaminases hépatiques (et il y en a 2) est déterminé par le nom de l'acide lui-même impliqué dans le transit du groupe amino: s'il est aspartanique, alors l'enzyme est appelée aspartate aminotransférase (AST ou AsAT), et si c'est l'alanine, alors c'est l'alanine aminotransférase (ALT ou AlAT). Chacun d'eux a ses propres caractéristiques..

Rôle dans le corps

Augmentation de l'activité des transaminases hépatiques - qu'est-ce que c'est? Il s'agit d'une augmentation de leur niveau et il parle toujours de nécrose des tissus organiques et de présence de maladies. L'ASA (aspartate aminotransférase) est une enzyme sensible aux modifications du myocarde, du foie et du cerveau. Si leurs cellules ne sont pas perturbées et fonctionnent normalement, l'AST n'augmente pas..

ALT (alanine aminotransférase) - une enzyme qui est le principal indicateur des changements hépatiques.

Normes d'indicateurs

Les scores de transaminases varient selon le sexe et l'âge. Normalement, leur nombre chez les femmes est de 31 pour ALT et AST; chez les hommes, ALT est de 37 U / l et AST de 47 U / l.

Principes de diagnostic

Les aminotransférases se trouvent dans toutes les cellules du corps, mais elles sont concentrées dans le foie et le cœur. Par conséquent, l'insuffisance de ces organes peut être jugée le plus rapidement par le niveau de ces enzymes..

Nous pouvons conclure, en parlant de l'activité des transaminases hépatiques, que ce sont des marqueurs particuliers de l'inflammation. Le fait est que les symptômes pathologiques n'apparaissent qu'au bout de 2 semaines, mais la mort cellulaire dans diverses maladies aiguës (inflammation, cirrhose ou infarctus du myocarde) conduit à une forte libération de ces enzymes dans le sang, qui peut être utilisée pour juger s'il y a un problème.

Autrement dit, les aminotransférases ressemblent aux leucocytes en termes de vitesse d'apparition, mais il est impossible de déterminer la nature de la pathologie.

Ce ne sont pas des tests spécifiques, mais des indicateurs fiables des pathologies hépatiques et cardiaques. La combinaison de signes que le médecin produit aide à déterminer le cercle des maladies et à le rétrécir. Par exemple, une augmentation de l'ALT + bilirubine est généralement observée avec la cholécystite.

Raisons de l'augmentation

Les transaminases hépatiques sont élevées avec le développement de pathologies hépatiques et cardiaques. Ça peut être très dangereux. Ils disent:

  • la présence d'hépatite (sous toute forme);
  • Syndrome de Reye - encéphalopathie hépatique due à la prise d'aspirine;
  • stéatose;
  • fibrose;
  • cirrhose;
  • cholestase;
  • tumeurs;
  • métastases d'autres organes au foie;
  • Maladie de Wilson ou dystrophie hépatocérébrale (trouble congénital du métabolisme du cuivre);
  • infarctus du myocarde (avec lui, les transaminases hépatiques sont toujours régulièrement élevées);
  • invasions parasitaires, car au cours de leur vie, les parasites sécrètent des toxines avec la destruction des hépatocytes;
  • les lésions hépatiques entraînent également une nécrose cellulaire.

Avec la cholestase, la stagnation de la bile conduit à un étirement excessif des cellules hépatiques, le métabolisme est perturbé en elles et dans la chaîne finale des troubles, les cellules subissent une nécrose.

La dégénérescence graisseuse du foie provoque également la destruction des cellules hépatiques normales et leur remplacement par des cellules grasses. Avec la cirrhose, les cellules sont nécrotiques et remplacées par du tissu conjonctif grossier. Les tumeurs détruisent non seulement les hépatocytes, mais aussi les tissus environnants, provoquant leur inflammation.

Des processus toxiques dans le foie ont été prouvés après une utilisation prolongée de médicaments, et une augmentation des transaminases se produit avec l'utilisation de toute forme de libération du médicament - les comprimés et les perfusions sont tout aussi nocifs. Parmi eux:

  • analgésiques, statines, antibiotiques;
  • stéroïde anabolisant;
  • AINS;
  • «Aspirine», «paracétamol», inhibiteurs de la MAO («sélégiline», «imipramine»);
  • les hormones
  • sulfonamides;
  • barbituriques;
  • cytostatiques, immunosuppresseurs;
  • préparations à base de fer et de cuivre, également tissu hépatique nécrotique.

Alors qu'il s'agissait d'une élévation persistante des enzymes. Mais il existe un autre type d'augmentation - périodique.

Une augmentation périodique ou transitoire de l'activité des transaminases hépatiques peut également être causée par d'autres pathologies extrahépatiques. Il peut se produire dans la pancréatite aiguë, l'hypothyroïdie, l'obésité, la mononucléose, les blessures musculaires, les brûlures, la myodystrophie, le diabète de bronze.

Une légère augmentation des transaminases hépatiques est un phénomène assez courant. Elle peut être déclenchée par une mauvaise écologie, la consommation de certains aliments riches, par exemple, en nitrates, pesticides, gras trans. Dans tous les cas, un écart par rapport à la norme des enzymes sous la forme de leur augmentation nécessite une visite chez le médecin et un examen complet. Surtout lorsque la lourdeur et la douleur dans l'hypochondre droit sont ajoutées.

Coefficient de Ritis

Le scientifique italien Fernando de Ritis a proposé une approche différente pour évaluer l'activité des transaminases. En d'autres termes, en plus de quantifier chaque enzyme, le rapport des enzymes les unes par rapport aux autres doit être déterminé - le coefficient de Ritis.

Le rapport de 0,9 à 1,7 n'est pas une maladie, généralement l'indicateur est de 1,33. Si le coefficient fluctue autour de 0-0,5, cela indique le portage de l'étiologie virale de l'hépatite.

Avec des valeurs de 0,55 à 0,83, vous pouvez penser à une exacerbation de l'hépatite. En d'autres termes, le ratio est le 16 septembre 2018

Qu'est-ce que la transaminase hépatique?

Se référant à un test sanguin biochimique, le médecin note sous la forme la plus informative, en termes de diagnostic, les marqueurs. Très souvent, les transaminases hépatiques (ALT et AST) en font partie. Examinons quelles sont les propriétés de ce type de composés et reconnaissons quelles maladies ils peuvent aider..

But dans le corps

Selon la classification acceptée, la fin de "-ase" indique que ce sont des enzymes (le synonyme de la langue grecque est enzymes). Au total, environ deux mille types d'enzymes "fonctionnent" dans le corps humain. Selon la fonction exercée, ils sont répartis en groupes (classes).

Les transaminases hépatiques, dont nous parlons, ont un autre nom - les aminotransférases. Les deux termes reflètent la même essence, seul le premier a bien pris racine et le second est plus précis du point de vue de la nomenclature. Les transférases sont un groupe d'enzymes impliquées dans le "transport" de groupes chimiques d'un type de molécule à un autre. Les aminotransférases, comme son nom l'indique, sont impliquées dans le transfert des groupes amino. Sans eux, tout processus lié aux protéines serait impossible..

Nous sommes intéressés par deux représentants de ce sous-groupe qui, comme ils l'ont dit, sont de la plus haute importance pour le diagnostic clinique:

  • l'alanine aminotransférase (ALT, ALT);
  • aspartate aminotransférase (AST, AST).

Les termes signifient la même chose: la transaminase alanine et la transaminase aspartique. Vous pouvez trouver des orthographes: Alt et AsT, AlAt et AsAt. Dans la vie de tous les jours, ils disent aussi: alats et asats, mais en général - «transexuelles».

En fait, les réactions de transamination se produisent principalement dans le foie. Cependant, après avoir été référé à des tests hépatiques, y compris des transaminases, il faut savoir que cette étude peut être aussi importante pour reconnaître la pathologie cardiaque qu'un cardiogramme réalisé à temps. Le fait est que le muscle cardiaque, le myocarde, a également besoin de l'activité de l'ALT et de l'AST. On les trouve également dans le pancréas, les reins, l'intestin grêle et d'autres organes et tissus..

Causes des écarts et leurs symptômes

Les alates et les asats remplissent leurs fonctions dans les tissus des organes, tandis que dans le sang, leur contenu est extrêmement petit. Cette condition est observée chez une personne en bonne santé. Tout change lorsque les cellules malades commencent à se décomposer. Dans ce cas, les enzymes se précipitent dans la circulation sanguine et l'analyse biochimique note immédiatement leur augmentation.

Il est important de se souvenir: une augmentation significative, dépassant la norme, des transaminases hépatiques indique une pathologie évolutive et nécessite une intervention médicale.

Tout d'abord, les maladies du foie doivent être distinguées comme le groupe le plus étendu:

  1. Hépatite. C'est l'une des premières causes de nécrose tissulaire. Le degré d'activité des formes chroniques d'hépatite et les caractéristiques de son évolution aiguë déterminent la dynamique des changements dans le niveau des transaminases.
  2. Cholestase. La stase biliaire mène finalement à la nécrose..
  3. Hypoxie (pendant le choc).
  4. Hépatose grasse (stéatose). Changer la structure et réduire la fonctionnalité du parenchyme hépatique.
  5. Néoplasmes. Leurs deux espèces, ainsi que des foyers de métastases, provoquent une inflammation et la destruction des tissus environnants.
  6. Invasion parasitaire du système biliaire.
  7. Les effets négatifs des drogues. Il s'agit d'un certain nombre d'antibiotiques, d'AINS, de sulfonamides, de stéroïdes anabolisants, de contraceptifs oraux, de barbituriques, d'immunosuppresseurs. La prise de tels médicaments est dangereuse pour le foie, car elle détruit ses cellules (hépatocytes).
  8. Maladies génétiques et héréditaires.

Le prochain organe vital, qui peut indiquer une augmentation des enzymes ALT et AST, est le cœur. L'infarctus du myocarde est la mort d'une partie du muscle cardiaque, qui affecte inévitablement les processus biochimiques (dans ce cas, l'aspartate aminotransférase augmente principalement).

Autres causes de transaminases hépatiques élevées: pancréatite aiguë, cholécystite, septicémie, dystrophie musculaire, brûlures étendues, lésions musculaires squelettiques.

Les symptômes de la plupart de ces maladies sont assez prononcés..

Les pathologies hépatiques, sans regarder une variété de raisons, ont des manifestations similaires. Il s'agit de dyspepsie, nausée, lourdeur à droite dans l'hypochondre, décoloration de l'urine et des fèces, démangeaisons, jaunissement du tégument et autres manifestations typiques. La douleur dans l'abdomen gauche (en particulier de la propriété de ceinture) peut indiquer une inflammation aiguë du pancréas, des douleurs épuisantes à droite, sous les côtes et des vomissements sont des signes de coliques biliaires. Une douleur cardiaque prolongée (une demi-heure ou plus) peut indiquer une crise cardiaque.

Ce qui est important dans le diagnostic

Les transaminases augmentent avec les processus nécrotiques dans le foie, le myocarde, le pancréas et d'autres organes et tissus. Une telle multitude d'options rend difficile de trouver un véritable foyer de pathologie, ne permet pas de donner une réponse sans ambiguïté. Cependant, en combinaison avec d'autres paramètres biochimiques et manifestations cliniques, la déviation de l'ALT et / ou de l'AST de la norme aide à clarifier considérablement le tableau diagnostique.

Les tests hépatiques pour le diagnostic précoce de l'hépatite (A, B) sont particulièrement utilisés. Une augmentation du niveau des enzymes ALT et AST se produit plusieurs semaines avant l'apparition des symptômes de la maladie. L'utilisation d'un traitement antiviral à un stade précoce améliore le pronostic. (On peut ajouter qu'en raison de la rapidité et de la facilité de réalisation, les tests hépatiques pour les ALAT et les AST sont les plus appropriés pour vérifier les personnes de contact dans les foyers de maladies de l'hépatite virale, c'est-à-dire pour les examens de masse).

Avec une similitude générale, les deux enzymes sont concentrées différemment dans différents organes, et cela est également pris en compte. Par exemple, l'ALT est contenue en grande quantité dans le foie et l'AST dans le cœur, donc la croissance du deuxième indicateur avec le retard du premier indique le développement d'un infarctus du myocarde. En même temps, cela élimine la suspicion d'une attaque d'angine de poitrine, dans laquelle l'hyperfermentémie ne se produit pas.

Un autre exemple de diagnostic différentiel consiste à établir la véritable cause de l'ictère. Avec l'hépatite virale, un grand nombre d'enzymes pénètrent dans la circulation sanguine, ce qui ne se produit pas lorsque les voies biliaires sont bloquées.

Dans d'autres cas, la tâche de déterminer le stade de la maladie est résolue. Par exemple, la cirrhose est caractérisée par une augmentation des aminotransférases au cours de la période initiale, une proximité à la normale dans la phase latente et une diminution de la période finale, lorsque les cellules du parenchyme hépatique sont complètement détruites et que la libération d'enzymes s'est arrêtée.

La détermination du niveau d'ALT, d'AST et l'évaluation des résultats ne sont presque jamais effectuées indépendamment des autres indicateurs. La caractéristique ou l'atypicité du rapport des résultats entre eux contribue également à réduire l'éventail des causes présumées. Un exemple est le soi-disant. dissociation bilirubine-aminotransférase: ALT et AST bas, avec une augmentation prononcée de la bilirubine. Un tel schéma est observé, par exemple, avec un blocage des voies biliaires.

La gravité de l'hyperfermentémie est évaluée sur l'échelle conditionnelle suivante:

  • 1-1,5 normes - modérées;
  • 6 à 10 normes - moyennes;
  • 10 et plus - haut.

La modérée est caractéristique, par exemple, d'une hépatite chronique d'étiologie virale; élevé - observé après une crise cardiaque, lorsque la norme peut être dépassée au moins quinze fois.

Les résultats de ALT, AST déterminent d'autres mesures, la pertinence d'examens coûteux et l'hospitalisation.

Il faut se rappeler qu'en faisant une analyse simple et abordable des transaminases hépatiques, ou, comme on dit, de la biochimie sanguine, vous pouvez vous sauver de pathologies extrêmement graves.

Normes

Pour évaluer l'activité des manifestations des transaminases hépatiques, il faut tenir compte des indicateurs inhérents à une personne en bonne santé.

Norme pour les hommes:

  • ALT - moins de 45 U / l;
  • AST - moins de 47 U / L.

Norme pour les femmes:

  • ALT - jusqu'à 34 U / L;
  • AST - jusqu'à 31 unités / l.

Il s'agit d'une estimation très approximative. Le fait est qu'il existe différentes marques d'équipements sur lesquels les transaminases hépatiques sont analysées, et le taux est calculé différemment. Très probablement, la seule façon d'évaluer le résultat de l'analyse est de consulter un spécialiste.

Il existe des schémas généraux:

  • les enfants ont les taux de normalité les plus élevés; au fil des ans, le niveau diminue et se stabilise progressivement;
  • des niveaux plus élevés d'ALT et d'AST chez les hommes sont associés au fait que le niveau de transaminases dépend, entre autres, de la masse musculaire.

De Ritis Ratio

Lorsque l'augmentation du niveau de transaminases hépatiques dépasse la norme, leur rapport les uns aux autres devient un critère supplémentaire. Pour ce faire, divisez l'indicateur numérique AST par l'indicateur numérique ALT:

k = AST / ALT

Le coefficient résultant (k) est nommé d'après Fernando de Ritis, dont les études ont pour la première fois montré une relation entre ce rapport et le type de pathologie.

Les modèles suivants sont connus:

  • k ≥1 signifie que la cause peut être une hépatite chronique ou des modifications dégénératives du foie;
  • valeur k

Une augmentation du niveau d'aminotransférases est un symptôme de toute perturbation de l'organisme. Lorsque le facteur pathogène est éliminé, leur décharge dans la circulation sanguine cesse et les indicateurs diminuent. Certaines maladies sont complètement réversibles. Dans d'autres cas, l'observance par le patient de toutes les prescriptions peut ralentir la progression de la maladie pendant de nombreuses années..

Vidéo

À propos des tests sanguins AST et ALT.

Transaminases hépatiques

Les transaminases hépatiques peuvent détecter une grande variété de maladies.

Cependant, leur augmentation n'indique pas toujours un processus pathologique se produisant dans le corps.

Transaminases - qu'est-ce que c'est?

Donc, transaminases hépatiques - qu'est-ce que c'est et qu'est-ce que cet indicateur affecte??

Les transaminases sont appelées enzymes spéciales présentes dans le sang de chaque organe interne. Si l'organe est endommagé, les transaminases pénètrent dans la circulation sanguine générale.

Ainsi, leur présence dans le sang lors des examens de laboratoire nous permet de faire une hypothèse sur les dommages aux organes.

Actuellement, deux types de ces enzymes sont connus en médecine:

  1. Alanine transaminase (ALT).
  2. Transaminase aspartique (AST).

Une augmentation significative de l'ALT et de l'AST dans la plupart des cas indique des changements pathologiques graves dans le corps.

La fonction de ces enzymes est de transférer certains groupes aminés afin de produire de nouveaux acides aminés dans le corps. Ces enzymes (enzymes) sont également impliquées dans le processus de l'azote et certains autres processus métaboliques..

Performance normale

La présence d'une violation dans le corps est jugée par une augmentation des transaminases dans le sang. Normalement, cet indicateur correspond aux valeurs suivantes:

  • Pour les femmes - pas plus de 31 unités / l (ALT et AST).
  • Pour les hommes - 37 unités / litre (ALT) et 47 unités / litre (AST).

Comme vous pouvez le voir, le niveau normal d'aminotransférase diffère selon le sexe. De plus, cet indicateur chez des personnes en parfaite santé peut être affecté par:

Les taux les plus élevés sont observés chez les hommes plus âgés. Cependant, dans les premiers jours après la naissance, les bébés ont un niveau encore plus élevé de transaminases, ce qui est considéré comme la norme pour cet âge.

Anomalies et gravité des lésions

L'hyperfermentémie, ou un niveau élevé de transaminase, est déterminée sur une échelle spéciale qui vous permet de déterminer avec précision la gravité de la maladie.

Ainsi, cet indicateur peut être:

  • Modéré lorsque le taux augmente de plus de 1,5 fois. Ces indicateurs sont caractéristiques de l'hépatite alcoolique ou virale, se présentant sous une forme chronique.
  • La moyenne, dans laquelle la norme augmente de 6 à 10 fois. Ce niveau peut indiquer une maladie hépatique ischémique..
  • Élevée - dans ce cas, la norme augmente de 10 fois ou plus. Ces indicateurs sont caractéristiques d'un choc ou d'un état ischémique du foie, ou d'une surdose d'acétaminophène.

Raisons des écarts par rapport à la norme

Après avoir compris ce que sont les enzymes hépatiques et ce qu'une augmentation de leur norme indique, nous pouvons commencer à étudier les causes des changements pathologiques.

L'hypertransaminasémie, ou une augmentation significative du niveau enzymatique, n'est observée qu'avec un processus pathologique grave.

Une augmentation de l'activité des aminotransférases est observée avec les pathologies hépatiques suivantes:

  • Nécrose des cellules hépatiques. Avec la nécrose massive, c'est-à-dire la mort cellulaire, une augmentation significative de la transaminase est observée. Cela est dû à la destruction de l'intégrité de la membrane d'une cellule morte et à la libération de son contenu à l'extérieur. La nécrose des tissus organiques survient dans des maladies telles que l'hépatite aiguë ou chronique causée par des virus ou des toxines..
  • Processus dystrophiques dans l'organe. Avec la dystrophie, le métabolisme tissulaire est perturbé, ce qui conduit au développement d'une inflammation. Une augmentation de l'activité des transaminases hépatiques peut également survenir avec une dégénérescence graisseuse du foie.
  • Cholestase. Cette maladie se caractérise par une stagnation de la bile. Avec la stagnation, qui dure longtemps dans le contexte d'une sécrétion continue d'hépatocytes, un étirement tissulaire peut se produire. Ceci, à son tour, peut provoquer des troubles métaboliques et le développement d'une nécrose..
  • Néoplasmes. Quelle que soit la nature bénigne ou maligne des tumeurs, la destruction des tissus environnants et le développement du processus inflammatoire se produisent. Ce processus s'accompagne d'une transamination accrue persistante. Les mêmes processus se produisent avec les métastases, car les cellules tumorales, lorsqu'elles sont ingérées avec du liquide lymphatique ou un flux sanguin dans le tissu hépatique, conduisent au développement de foyers tumoraux secondaires.

La cause de l'augmentation peut également être des lésions parasitaires. En raison de la fermeture du canal biliaire par des parasites, une infection secondaire peut survenir et, par conséquent, une augmentation du niveau de l'indicateur en question.

Transaminases hépatiques et leur niveau d'activité

L'insuffisance hépatique peut passer inaperçue pendant longtemps. Les symptômes des maladies apparaissent souvent aux stades avancés, ce qui complique le traitement, réduit évidemment son efficacité. La détermination de l'activité des transaminases hépatiques est l'un des tests de laboratoire les plus précis effectués pour évaluer l'état du foie.

Que sont les transaminases?

Les transaminases, ou transférases, sont des enzymes qui catalysent les réactions chimiques du métabolisme de l'azote, dont la tâche principale est de transporter des groupes amino pour former de nouveaux acides aminés. Les processus biochimiques nécessitant leur participation sont effectués principalement dans le foie..

Le mouvement de transit des transaminases dans le sang n'affecte normalement pas le résultat des tests; quantitativement, leur concentration pour les femmes et les hommes va jusqu'à 31 et 37 unités / litre pour ALT, respectivement, et 31 et 47 unités / litre pour AST.

Déterminée par des tests de laboratoire standard, la transférase hépatique:

  • l'alanine aminotransférase ou l'alanine transaminase (ALT);
  • l'aspartate aminotransférase ou la transaminase aspartique (AST).

Les enzymes d'un foie sain sont affectées par des caractéristiques telles que l'âge (augmentation de la valeur chez les nouveau-nés), le sexe (le taux de transaminases dans le sang est plus faible chez la femme que chez l'homme) et le surpoids (il y a une légère augmentation des transaminases).

Causes des fluctuations de l'AST, ALT

Les transaminases dans le sang d'une personne en bonne santé ne sont pas actives; une forte augmentation de leur niveau est une alarme. Il faut savoir que l'augmentation des indicateurs n'est pas toujours provoquée par une maladie du foie. L'AST est utilisé comme marqueur des lésions du muscle cardiaque dans l'infarctus du myocarde; la concentration augmente et avec une attaque sévère d'angine de poitrine.

Les transaminases sont élevées avec des blessures squelettiques, des brûlures, la présence d'une inflammation aiguë du pancréas ou de la vésicule biliaire, une septicémie et des états de choc.

Par conséquent, la détermination de l'activité enzymatique des transaminases ne peut pas être attribuée à des tests spécifiques. Mais en même temps, l'AST et l'ALT sont des indicateurs fiables et sensibles des lésions hépatiques en présence de symptômes cliniques ou de données anamnestiques sur la maladie..

Une augmentation de l'activité des transaminases hépatiques applicables à la pathologie hépatique est observée dans les cas suivants:

1. Nécrose des hépatocytes (cellules hépatiques).

La nécrose est un processus irréversible au cours duquel une cellule cesse d'exister en tant qu'unité structurelle et fonctionnelle de tissu. L'intégrité de la membrane cellulaire est altérée et les composants cellulaires sortent, ce qui entraîne une augmentation de la concentration de substances intracellulaires biologiquement actives dans le sang.

La nécrose massive des hépatocytes provoque une augmentation rapide et multiple des transaminases hépatiques. Pour la même raison, une cirrhose du foie significativement prononcée ne s'accompagne pas d'hyperactivité enzymatique: il y a trop peu d'hépatocytes fonctionnels pour que leur destruction entraîne une augmentation des AST et ALT.

Les indicateurs de transaminases sont normaux, bien que le processus soit déjà au stade de la décompensation. L'ALT est considéré comme un indicateur plus sensible des maladies du foie, donc, avec des symptômes appropriés, tout d'abord, faites attention à son niveau.

Des changements nécrotiques dans le tissu hépatique sont observés dans les hépatites aiguës et chroniques de diverses étiologies: virales, toxiques (en particulier, alcooliques et médicinales), hypoxie aiguë, qui survient à la suite d'une forte baisse de la pression artérielle pendant le choc.

La libération d'enzymes dépend directement du nombre de cellules affectées; par conséquent, la gravité du processus avant des études spécifiques est évaluée par le niveau quantitatif des transaminases AST et ALT et une augmentation par rapport à la normale.

Cependant, pour déterminer d'autres tactiques, un examen supplémentaire est nécessaire ainsi qu'une analyse biochimique du sang en dynamique.

2. Cholestase (stagnation de la bile).

Malgré le fait qu'une violation de l'écoulement de la bile puisse se produire pour diverses raisons, une stagnation prolongée de la bile dans des conditions de sécrétion continue par les hépatocytes entraîne un étirement excessif, des troubles métaboliques et une nécrose à la fin de la chaîne pathologique.

3. Changements dystrophiques.

La dystrophie est une violation du métabolisme tissulaire. D'une manière ou d'une autre, elle accompagne l'inflammation; comme sa variété, il est possible d'envisager le remplacement des sites nécrotiques par du tissu conjonctif, qui constitue la base pathogénique de la cirrhose du foie.

Parmi les causes de l'augmentation des transaminases, la dégénérescence graisseuse du foie (hépatose grasse alcoolique) est indiquée.

Les maladies génétiques sont également importantes, par exemple la maladie de Wilson - Konovalov (dégénérescence hépatolenticulaire), caractérisée par une accumulation excessive de cuivre.

Les tumeurs du foie, à la fois bénignes et malignes, détruisent les tissus environnants pendant la croissance et provoquent une inflammation. Cela se traduit par une augmentation persistante des transaminases hépatiques..

Un effet similaire est exercé par les métastases - cellules tumorales introduites avec l'écoulement de sang ou de liquide lymphatique qui forment des foyers tumoraux secondaires dans le tissu hépatique.

5. Infestations parasitaires.

Les helminthes parasitant le système hépatobiliaire (giardia, ascaris, opisthorchis, échinocoques), provoquent une inflammation et une obstruction (chevauchement) des voies biliaires, ainsi qu'une infection secondaire, qui s'accompagne d'une augmentation des transaminases.

6. Effet médicinal.

À ce jour, la science dispose de données provenant de nombreuses études qui prouvent que les médicaments deviennent la cause de transaminases élevées. Ceux-ci inclus:

  • agents antibactériens (tétracycline, érythromycine, gentamicine, ampicilline);
  • stéroïdes anabolisants (décanabol, euboline);
  • anti-inflammatoires non stéroïdiens (acide acétylsalicylique, indométacine, paracétamol);
  • inhibiteurs de la monoamine oxydase (sélégiline, imipramine);
  • testostérone, progestérone, contraceptifs oraux;
  • préparations de sulfanilamide (biseptol, berlocide);
  • barbituriques (sécobarbital, repos);
  • cytostatiques, immunosuppresseurs (azathioprine, cyclosporine);
  • préparations contenant du cuivre, du fer.

Une augmentation des transaminases ne dépend pas de la forme du médicament; les comprimés, comme les perfusions intraveineuses, peuvent nuire au foie ou provoquer une fausse activité d'AST et d'ALT, ce qui est dû à la spécificité de leur détermination dans le sérum sanguin.

Symptômes

Malgré la variété des causes, les maladies du foie présentent un certain nombre de symptômes similaires, accompagnés d'une augmentation des transaminases hépatiques:

  • faiblesse, léthargie, apparue soudainement ou persistant longtemps;
  • nausées, vomissements, qu'il y ait ou non un lien avec l'apport alimentaire;
  • diminution de l'appétit ou de son absence totale, aversion pour certains types d'aliments;
  • douleurs abdominales, en particulier avec localisation dans l'hypochondre droit, l'épigastre;
  • une augmentation de l'abdomen, l'apparition d'un réseau ramifié de veines saphènes;
  • coloration ictérique de la peau, sclérotique des yeux, muqueuses visibles de tout degré d'intensité;
  • démangeaisons cutanées atroces et obsessionnelles, aggravées la nuit;
  • décoloration de l'écoulement: urine foncée, selles acholiques (décolorées);
  • saignement des muqueuses, saignement nasal, gastro-intestinal.

La valeur de l'étude de l'activité enzymatique explique les symptômes cliniques anticipatifs de l'augmentation des transaminases AST et ALT dans l'hépatite virale A - déjà dans la période préictérique, 10-14 jours avant le début du syndrome ictérique.

Avec l'hépatite B, principalement des transaminases d'alanine élevées, une hyperfermentémie observée quelques semaines avant le début des signes de la maladie.

Valeur diagnostique

Pour déterminer les caractéristiques de la pathologie hépatique en fonction du niveau d'hyperfermentémie, une échelle spéciale est utilisée. Le degré d'augmentation des transaminases hépatiques est divisé comme suit:

  1. Modéré (jusqu'à 1 à 1,5 normes ou 1 à 1,5 fois).
  2. Moyen (de 6 à 10 normes ou 6 à 10 fois).
  3. Élevé (plus de 10 à 20 normes ou plus de 10 fois).

L'activité maximale des transaminases dans l'hépatite virale aiguë est observée au cours de la deuxième ou de la troisième semaine de la maladie, après quoi elle diminue à des valeurs normales d'ALT et d'AST dans les 30 à 35 jours..

Dans une évolution chronique sans exacerbation, l'hyperfermentémie n'est pas caractérisée par de fortes fluctuations et reste dans une augmentation modérée ou légère. Dans la phase latente (asymptomatique) de la cirrhose du foie, les transaminases se situent le plus souvent dans des limites normales..

Il est important de faire attention à ce que les transaminases hépatiques soient élevées isolément ou en combinaison avec d'autres indicateurs du spectre biochimique: bilirubine, gamma-glutamyl transpeptidase, phosphatase alcaline, car une combinaison d'une augmentation des indicateurs indique une pathologie spécifique ou rétrécit la gamme des causes probables.

Ainsi, des transaminases élevées sont détectées chez les porteurs de l'hépatite B, malgré l'absence de symptômes.

Ictère subhépatique (mécanique), une insuffisance hépatique aiguë peut s'accompagner d'une augmentation du taux de bilirubine avec des concentrations normales ou faibles simultanées d'AST et d'ALT. Ce phénomène est appelé dissociation bilirubine-aminotransférase..

L'augmentation des transaminases chez les enfants est souvent due à une infection par le virus de l'hépatite, des dommages médicamenteux au foie. Une pathologie dangereuse qui survient dans l'enfance est le syndrome de Reye. À la suite de l'utilisation d'acide acétylsalicylique (aspirine), une encéphalopathie hépatique aiguë se développe - une condition potentiellement mortelle.

Aux fins d'un diagnostic approfondi, le coefficient de Ritis est utilisé, qui est le rapport des transaminases AST et ALT. Normalement égal à 1,33. Si le coefficient de Ritis est inférieur à 1, cela est considéré comme un signe de lésion hépatique infectieuse et inflammatoire.

Pour l'hépatite virale aiguë, par exemple, elle est de 0,55 à 0,83. Atteindre un niveau de 2 ou plus, permet de parler de suspicion d'hépatite alcoolique ou de nécrose du muscle cardiaque.

Valeur en thérapie

L'augmentation de la teneur en transaminases dans le sang est dans la plupart des cas un signe défavorable, preuve que les cellules hépatiques sont détruites.

L'hyperfermentémie peut être détectée à plusieurs reprises quelque temps après la normalisation des indicateurs. En règle générale, cela indique le début d'une nouvelle ou d'une rechute du processus pathologique existant et d'une nécrose renouvelée des hépatocytes.

Comment réduire les transaminases? Le niveau d'AST et d'ALT n'est que le reflet de la présence de la maladie; par conséquent, un retour aux valeurs normales ne peut être obtenu qu'avec un diagnostic et un traitement adéquats de la pathologie détectée. Des niveaux élevés et extrêmement élevés d'enzymes nécessitent une hospitalisation et un examen supplémentaire immédiat.

Il comprend des tests sanguins cliniques généraux, un test sanguin biochimique complet avec détermination des électrolytes, du glucose, ainsi que des méthodes instrumentales - électrocardiographie, échographie et / ou tomodensitométrie des organes abdominaux.

Si nécessaire, effectuez un test ELISA (immunodosage enzymatique) pour rechercher des anticorps dirigés contre les virus de l'hépatite ou une PCR (amplification en chaîne par polymérase) pour déterminer l'ADN ou l'ARN des virus.

Compte tenu du coût élevé, il n'est pas économiquement faisable de les réaliser sans justification clinique appropriée ou données anamnestiques fiables.

Le test de la transaminase est sensible aux changements dans le foie, il peut donc être utilisé pour évaluer l'efficacité de la thérapie en combinaison avec d'autres méthodes de laboratoire et instrumentales..

Auteur: Torsunova Tatyana

Méthodes modernes de diagnostic de la fibrose et de la cirrhose.

Ce qui peut indiquer une échogénicité accrue avec l'échographie.

Cet article discutera du diagnostic en laboratoire de l'organe et de l'identification des pathologies..

Pourquoi un test sanguin biochimique est-il si important pour les maladies des organes.

Symptômes et causes de l'augmentation de l'activité des transaminases hépatiques

Pour diagnostiquer les maladies du foie, des tests sanguins sont effectués en laboratoire. L'un d'eux est un test sanguin biochimique. Pour évaluer l'état de la glande permet un tel groupe d'indicateurs biochimiques comme les transaminases. Leur augmentation indique un processus pathologique.

Pour quelle raison il y a une augmentation de l'activité des transaminases hépatiques et des symptômes de leur croissance, l'importance des indicateurs dans le diagnostic et la stratégie thérapeutique - nous examinerons plus loin.

Aminotransférases hépatiques et qu'est-ce que c'est

Maintenant, les médecins spécialistes des transaminases sont appelés aminotransférases. Il s'agit d'un groupe de substances enzymatiques spécifiques qui accompagnent et contribuent à l'accélération du processus métabolique, assurant le mouvement des groupes amino au niveau intracellulaire, convertissant ainsi les acides aminés en acides céto.

La transamination est le processus de déplacement des acides aminés dans les cellules. Une telle réaction biochimique est requise pour la formation de nouveaux composés d'acides aminés, l'urée et le sucre, l'échange de protéines, de substances glucidiques.

La concentration de composés enzymatiques dans le sang peut varier légèrement. Fluctuation due au groupe d'âge, au sexe, aux caractéristiques physiologiques du patient.

Les indicateurs suivants dominent dans le diagnostic des affections hépatiques:

  1. ALT (AlAt). C'est l'un des principaux marqueurs des maladies des glandes. Grâce à la définition de cette enzyme, la maladie du foie peut s'établir 14 à 20 jours après sa manifestation. Souvent, une augmentation de cinq fois ou plus est détectée. Le niveau élevé dure longtemps. Avec une diminution, ils parlent de rémission ou de progression rapide d'une maladie.
  2. AST (AsAt). La valeur augmente avec les maladies du foie et du cœur. Lorsque l'ALT a légèrement augmenté et que l'AST est surestimé, il s'agit alors de lésions myocardiques, la survenue d'une crise cardiaque. Lorsque les tests montrent la même augmentation de l'ALAT et de l'AsAt, un processus destructeur prononcé, la mort des tissus est suspectée.

Les aminotransférases sont produites au niveau cellulaire, par conséquent, normalement contenues uniquement en quantités infimes.

Pourquoi l'activité augmente-t-elle??

Dans le contexte d'une activité accrue des transaminases hépatiques, une maladie du cœur ou du foie est suspectée.

Une concentration élevée d'AST et / ou d'ALT apparaît dans ces maladies:

  • Cancer, hépatite de toute origine, infiltration graisseuse, maladie de Wilson-Konovalov, atteinte myocardique, cirrhose, abcès du foie. Autrement dit, toutes les maladies qui s'accompagnent de la transformation et de la mort du tissu hépatique.
  • Maladies parasitaires. Lorsque les transaminases hépatiques sont élevées, les parasites sont suspectés dans le foie lui-même (alvéococcose, échinococcose) ou dans d'autres organes - les helminthes en voie de vie libèrent des composants toxiques qui empoisonnent le foie.
  • Lésions hépatiques de nature mécanique. Cela peut être une chute de hauteur, un coup violent ou une compression du corps, ce qui entraîne une rupture du foie. Une plaie pénétrante provoque un abcès, la mort du tissu hépatique.
  • L'effet négatif des médicaments - médicaments anti-inflammatoires et antibactériens non stéroïdiens, anabolisants, hormones, barbituriques - ils violent l'intégrité du tissu hépatique, conduisent au processus de nécrotisation.

En raison d'une augmentation temporaire - transitoire de l'activité des transaminases hépatiques, des pathologies sont suspectées - inflammation du pancréas, dystrophie musculaire, lésion des muscles squelettiques, décomposition massive des globules rouges.

Pourquoi descend?

Une diminution de l'ALT à 15 u / L et de l'AST à 5 u / L est une perturbation grave du foie. Ces valeurs sont révélées dans le contexte du stade avancé de la cirrhose, avec insuffisance rénale, déficit en pyridoxine, après hémodialyse et pendant la grossesse. Assistance médicale d'urgence requise.

Symptômes d'amélioration

Il existe de nombreuses pathologies hépatiques qui se manifestent par une clinique similaire. Avec une augmentation des ALT et AST dans le sérum sanguin, les symptômes suivants sont détectés:

  1. Léthargie et faiblesse - persistent longtemps.
  2. Tube digestif.
  3. Nausées, vomissements - ne dépendent pas de l'apport alimentaire.
  4. Détérioration ou perte d'appétit.
  5. Gravité ou inconfort dans la projection du foie, zone épigastrique.
  6. Une augmentation de l'abdomen, l'apparition de veines saphènes.
  7. Jaunissement de la surface de la peau, des muqueuses et de la sclérotique des yeux.
  8. Changement de couleur de l'urine, des fèces.
  9. Augmentation des saignements des muqueuses.

L'activité hépatite des transaminases, en particulier la maladie de Botkin, peut être détectée avant la période ictérique - environ 7-14 jours. L'hépatite B a un ALT plus élevé que l'AST.

Le rôle des transaminases dans le diagnostic

L'étude de l'AST et de l'ALT est réalisée à travers l'étude du sang veineux.

L'analyse se fait à jeun.

L'écart par rapport aux valeurs normales dans le diagnostic est dominant.

Lorsque la concentration des enzymes est supérieure à la normale, la pathologie hépatique est confirmée, d'autres études sont menées.

Performance normale

Pour les hommes, les femmes et les enfants, il existe une norme. Donc, ALT pour les hommes de moins de 40 ans, les femmes jusqu'à 32 unités par litre. L'AST est normal pour les hommes jusqu'à 41 ans, les femmes jusqu'à 30 unités / l. Chez les enfants, la variabilité est due à l'âge. Ainsi, jusqu'à 5 jours ALT est normal jusqu'à 49, et AST jusqu'à 140 u / l. Jusqu'à six mois, la valeur ALT normale va jusqu'à 56 et l'AST jusqu'à 55 unités / litre. Jusqu'à environ 6 ans, il y a une diminution des indicateurs normaux, puis une augmentation. La norme pour un enfant de 6 à 12 ans ALT est jusqu'à 39 et AST jusqu'à 50 unités par litre.

Degrés de déviation

La gravité du processus pathologique dans le corps d'un adulte ou d'un enfant est déterminée sur la base d'une échelle spéciale:

  • Un degré modéré implique une augmentation des taux normaux de 1,5 fois. En règle générale, la cause est une forme alcoolique ou virale d'hépatite chronique.
  • Le degré moyen est une augmentation jusqu'à 10 fois, par exemple une valeur de 200. Cette valeur est observée dans le contexte de lésions ischémiques de la glande, avec nécrose hépatique.
  • Degré élevé - le contenu des enzymes est 10 fois plus élevé. Il est détecté en raison d'un choc ou d'un état ischémique du foie.

La cirrhose et l'hépatite virale provoquent une augmentation des transaminases, ce qui permet une détection rapide de la pathologie, prescrivent un traitement adéquat. L'activité maximale des enzymes de l'hépatite est déterminée le 14-20ème jour à partir du début du développement de la maladie, après quoi les valeurs se normalisent progressivement.

Une augmentation du niveau d'enzyme dans la forme chronique de l'hépatite n'est pas détectée. Les marqueurs peuvent légèrement augmenter. Lorsqu'il y a des traces dans le sang, les médecins recommandent une nouvelle analyse..

Critères diagnostiques supplémentaires

Dans la pratique médicale, un index spécialisé est toujours utilisé, ce qui vous permet de diagnostiquer correctement, de déterminer la maladie.

Il a été développé par un scientifique italien, appelé coefficient de Ritis.

Calculé comme le rapport de l'AST à l'ALT. Sa valeur dans un foie sain est de 1,33. Normalement, un écart allant jusqu'à 0,4 est autorisé de chaque côté.

Si la cause de la croissance des enzymes est la maladie CCC, alors le coefficient est élevé, quand il y a des problèmes hépatiques, l'indice diminue.

Études pour l'augmentation des transaminases

Dans le diagnostic des affections hépatiques, non seulement les aminotransférases hépatiques sont importantes, mais également d'autres études. La biochimie comprend la détermination d'autres indicateurs - bilirubine, urée, phosphatase alcaline, albumine, sucre dans le sang. De plus, LDH, GGT sont détectés. L'échographie, la tomodensitométrie, l'IRM aident à poser le bon diagnostic..

L'importance des transaminases dans la thérapie

Le plus souvent, une augmentation des aminotransférases est un signe diagnostique défavorable, indiquant la destruction des hépatocytes. Un niveau d'enzyme élevé peut être détecté après normalisation des valeurs. Cela indique le développement d'une nouvelle maladie ou une exacerbation d'une ancienne pathologie - la mort renouvelée des cellules hépatiques.

Une concentration élevée de substances enzymatiques n'est pas une maladie, mais seulement un indicateur reflétant la présence d'une pathologie. Pour normaliser les valeurs, il est nécessaire d'éradiquer la source principale. Le traitement de la maladie détectée est effectué. Une valeur enzymatique extrêmement élevée nécessite un traitement en milieu hospitalier.

Avec les pathologies de la glande, le schéma du cours thérapeutique est provoqué par une maladie spécifique. Ainsi, avec la forme virale de l'hépatite, des agents antiviraux sont prescrits, qui sont très efficaces dans la période aiguë ou au stade initial de développement. Dans le contexte d'une forme d'hépatite toxique ou alcoolique, une thérapie symptomatique est nécessaire.

Lorsque la cause est une cirrhose du foie, une lésion mécanique de l'organe, une intervention chirurgicale est effectuée, ce qui implique une excision du tissu hépatique affecté.

En raison de la forte sensibilité des indicateurs, les médecins peuvent établir des troubles de la glande en l'absence d'un tableau clinique caractéristique.

Mesures préventives

À titre préventif, il est nécessaire d'abaisser la charge sur le foie. Les médecins donnent de telles recommandations - un refus complet de boire de l'alcool, un régime alimentaire, de prendre des hépatoprotecteurs. Avec une légère augmentation de l'ALT et de l'AST, les remèdes populaires utilisant des bourgeons de bouleau, la centaurée, l'achillée millefeuille, la camomille de pharmacie, le millepertuis, la tanaisie ordinaire et d'autres plantes aident.

Augmentation des transaminases hépatiques: causes d'anomalies

Fonctions et indicateurs de norme

La transamination est le processus de transfert d'un groupe amino aux molécules d'acide alpha-céto. Aucun ammoniaque ne se forme lors de cette réaction. Ce processus se lie les uns aux autres au métabolisme du carbone et de l'azote, dont les transaminases sont responsables.

Ces derniers sont de deux types:

  • alanine aminotransférase (AlAT) - est responsable du transport de l'alanine;
  • aspartate aminotransférase (AsAT) - assure le transport de l'acide aspartique.

Afin de contrôler la concentration de transaminases, un test sanguin est effectué. Cet indicateur varie en fonction de l'âge et du sexe de la personne. De plus, il y a une légère augmentation des concentrations de transaminases chez les personnes en surpoids. La norme (en mmol / l) chez les patients est la suivante (ALT et AST):

  • enfants de moins de 9 ans - jusqu'à 50 unités / litre et 140 unités / litre;
  • adolescents - jusqu'à 50 unités / litre et 55 unités / litre;
  • hommes - jusqu'à 45 u / l et 47 u / l;
  • femmes - jusqu'à 31 u / l pour chaque indicateur.

Un test de transaminase sanguine est effectué le matin à jeun. La dernière fois que vous êtes autorisé à manger 8 heures avant la procédure.

Raisons des fluctuations

Une activité accrue des transaminases est observée dans les maladies suivantes:

Avec la nécrose tissulaire, les cellules meurent complètement. Ce processus est considéré comme irréversible et provoque une dysfonction hépatique. Avec la nécrose, la membrane est détruite, à la suite de quoi les composants cellulaires sortent. Cela se manifeste sous la forme d'une augmentation de la concentration des enzymes hépatiques lors d'un test sanguin..

Avec la mort massive des tissus, la quantité de transaminases augmente fortement. Cependant, cet indicateur ne donne pas toujours un résultat précis. Avec la cirrhose avancée, lorsqu'il reste un petit nombre d'hépatocytes fonctionnels, les transaminases sont dans les limites normales. Par conséquent, en présence de symptômes indiquant l'évolution de cette maladie, l'attention principale est accordée à l'évaluation des indicateurs ALT (cette méthode est plus sensible).

La nécrose hépatique se développe sous l'influence des facteurs suivants:

  • hypoxie aiguë causée par une forte baisse de la pression artérielle;
  • hépatite de nature virale;
  • dommages toxiques.

La cholestase est une autre cause de nécrose des cellules hépatiques. Les hépatocytes sont détruits en raison de l'étirement des canaux et des troubles métaboliques, ce qui provoque une stagnation de la bile.

La dystrophie du foie est causée par le cours du processus inflammatoire, c'est pourquoi dans les zones où se développe une nécrose, le tissu conjonctif remplace la normale. Parmi les causes probables d'une telle violation, mentionnons l'hépatose grasse, caractérisée par un dépôt progressif de lipides dans le corps. L'influence des pathologies génétiques qui contribuent à l'accumulation de cuivre dans les cellules hépatiques est également possible.

L'augmentation des transaminases due au développement du processus tumoral est due au fait qu'à mesure qu'il se développe, le néoplasme détruit les hépatocytes et provoque une inflammation des tissus locaux. Des effets similaires se produisent avec les métastases secondaires, lorsque les cellules cancéreuses pénètrent dans le foie par la lymphe ou la circulation sanguine..

Une augmentation de la transaminase pendant l'invasion helminthique est due au fait que les parasites provoquent non seulement une inflammation des tissus, mais obstruent également les voies biliaires. En raison de ce dernier, la nécrose cellulaire se développe.

Une augmentation de la transaminase lors de la prise de médicaments est due au fait que les médicaments ont un effet toxique sur le foie. Ces changements peuvent provoquer:

  • antibiotiques tétracyclines;
  • stéroïde anabolisant;
  • anti-inflammatoires non stéroïdiens;
  • sulfonamides;
  • les inhibiteurs de la monoamine oxydase;
  • cytostatique;
  • barbituriques.

Il est important de noter que des niveaux élevés de transaminases sont observés dans les troubles suivants:

  • fractures et autres lésions osseuses;
  • brûlures;
  • inflammation aiguë de la vésicule biliaire ou du pancréas;
  • état septique;
  • état de choc.

À cet égard, dans le cadre du diagnostic des pathologies, les résultats d'un test sanguin et les symptômes qui l'accompagnent sont pris en compte.

Symptômes associés

La plupart des pathologies hépatiques se caractérisent par les symptômes suivants:

  • faiblesse générale qui se produit sans raison;
  • accès de nausée avec vomissements qui surviennent à tout moment;
  • perte d'appétit jusqu'à perte complète;
  • douleur, localisée dans l'hypochondre droit;
  • "étoiles" vasculaires sur le corps;
  • une augmentation de la taille de l'abdomen due à l'accumulation de liquide dans la cavité abdominale;
  • démangeaisons intenses de la peau;
  • jaunissement de la peau, sclérotique des yeux, muqueuses;
  • urine foncée, fèces éclaircissantes;
  • saignements fréquents dans la cavité buccale et dans les organes internes.

Échelle diagnostique

Dans le diagnostic des maladies du foie, une échelle spéciale est utilisée, sur la base de laquelle le changement des paramètres des transaminases est évalué:

  • augmentation modérée (écart de la norme de 1 à 1,5 fois);
  • moyenne (6-10 fois);
  • élevé (plus de 10-20 fois).

Dans l'hépatite virale, les niveaux de transaminases culminent à la troisième semaine. Dans les 30 à 35 jours, une diminution progressive des enzymes hépatiques est observée. Dans l'hépatite chronique, les fluctuations des transaminases ne dépassent pas la plage normale d'augmentation modérée. Un schéma similaire est observé avec la cirrhose latente..

Par conséquent, lors du diagnostic des pathologies hépatiques, il est nécessaire d'effectuer un test sanguin pour les transaminases et la bilirubine, la phosphatase alcaline, la gamma-glutamyl transpeptidase. Grâce à cette approche, il est possible de réduire l'éventail des maladies potentielles.

Avec un ictère obstructif et une insuffisance hépatique aiguë, une croissance de la bilirubine est notée et les transaminases sont dans les limites normales. Chez les enfants, une augmentation de l'AST et de l'ALAT est observée avec l'hépatite virale et l'intoxication médicamenteuse. La pathologie hépatique la plus dangereuse chez un enfant est le syndrome de Reye, qui se développe avec une consommation prolongée d'aspirine. Ce médicament provoque une encéphalopathie hépatique, qui menace la vie du patient..

Une augmentation de la transaminase indique de graves dommages au foie. Dans certaines maladies, des fluctuations de cet indicateur sont notées, ce qui est dû à un changement dans les périodes de rémission et à une exacerbation de la pathologie. Cependant, une augmentation de la transaminase n'indique que des anomalies. Cet indicateur n'aide pas à diagnostiquer une maladie spécifique, dans le cadre de laquelle, avec ces violations, des mesures de diagnostic supplémentaires sont effectuées.

Qu'est-ce que la transaminase hépatique?

Qu'est-ce que la transaminase hépatique dans un test sanguin?

Pour le diagnostic des pathologies hépatiques, des tests de laboratoire sont effectués. L'un d'eux est le dépistage sanguin biochimique. Un groupe d'indicateurs appelés transaminases hépatiques permet d'évaluer l'état de l'organe. Des valeurs accrues indiquent une maladie du foie.

Augmentation de l'activité des transaminases hépatiques et de ce que c'est, normes pour les adultes, importance dans une stratégie thérapeutique - nous examinerons en détail.

Les transaminases et leur fonction dans le corps

Selon la classification médicale acceptée, la fin des bases indique que les transaminases sont des substances enzymatiques. Dans le corps humain, plus de 2000 enzymes différentes classées dans des classes spécifiques.

Les aminotransférases sont des groupes d'indicateurs qui participent au transport de composés chimiques d'un type de molécule à un autre. Les transaminases sont responsables du transfert des acides aminés - substances sans lesquelles les processus liés aux protéines dans le corps sont impossibles.

Les processus de transamination sont principalement détectés dans le foie. Cependant, la détermination des transaminases hépatiques est également recommandée pour un certain nombre d'autres maladies des reins, du système cardiovasculaire.

Les transaminases hépatiques sont représentées par deux indicateurs:

  • ALT, ALT est l'alanine aminotransférase.
  • AST, AST est l'aspartate aminotransférase.

Contenue non seulement dans le foie, mais aussi dans les reins, l'intestin grêle, le pancréas.

Étiologie de l'activité des transaminases hépatiques

Une augmentation de l'activité des transaminases est observée en raison d'une diminution de la fonctionnalité hépatique, de processus destructeurs dans les hépatocytes, associés aux affections suivantes:

  1. Hépatite (entraînant la mort des tissus).
  2. Cholestase.
  3. Hépatose grasse.
  4. Tumeurs pathologiques.
  5. Maladie parasitaire du foie.
  6. Affections héréditaires de la glande.

Une augmentation transitoire (temporaire) des transaminases est observée avec des brûlures étendues, un choc douloureux. Une augmentation persistante indique également d'autres maladies - empoisonnement du sang, dystrophie musculaire, inflammation du pancréas ou de la vésicule biliaire.

Déclin pathologique

Une diminution à un niveau critique indique une violation du foie. ALT jusqu'à 15 U / L et AST jusqu'à 5 U / L suggèrent une suspicion de cirrhose avancée, une altération de la fonction rénale, un manque de pyridoxine. De plus, une diminution est détectée pendant la grossesse, après hémodialyse. Dans de tels cas, une hospitalisation est requise..

Les transaminases dans le diagnostic des maladies

Les transaminases se développent chez les patients adultes et les nouveau-nés avec des processus nécrotiques dans le foie, le muscle cardiaque. L'AST et l'ALT augmentent avec diverses maladies, ce qui entraîne certaines difficultés à poser un diagnostic.

AST et ALT sont toujours évalués en conjonction avec des indicateurs de tests hépatiques, les symptômes du patient, ce qui clarifie l'image diagnostique..

Les transaminases informatives pour le diagnostic précoce de la maladie de Botkin et de l'hépatite virale forme B. L'ASA et l'ALAT augmentent de 14 à 20 jours avant l'apparition de la clinique. Un diagnostic précoce de l'hépatite virale fournit un pronostic plus favorable.

Avec une similitude générale, les deux substances enzymatiques sont concentrées différemment dans les organes internes, ce qui doit être pris en compte lors du déchiffrement des résultats. Ainsi, ALT est le plus dans le foie et AST dans le cœur. Lorsque l'AST est supérieur à l'ALT, une maladie cardiovasculaire est suspectée..

Un autre exemple de diagnostic différentiel est la détermination de la véritable étiologie du jaunissement de la peau. Dans le contexte de l'hépatite virale, de nombreuses enzymes pénètrent dans le sang, mais elles sont absentes en raison du blocage des voies biliaires.

Avec l'aide de transaminases hépatiques, le stade de la maladie peut être supposé. Par exemple, dans les premiers stades de la cirrhose, l'AST et l'ALT augmentent, à l'approche d'un cours latent, ils sont dans les valeurs normales, et dans les cas avancés, lorsque la destruction massive des hépatocytes se produit, la libération d'enzymes s'arrête complètement.

La sévérité de l'écart à la norme chez un enfant ou un adulte est identifiée selon une certaine échelle:

  • Degré modéré. AST et ALT augmentent une fois et demie. L'étiologie est généralement causée par une hépatite chronique chronique d'origine virale alcoolique..
  • Degré moyen. Les transaminases hépatiques augmentent jusqu'à 10 fois. En règle générale, la cause est la nécrose hépatique, les lésions ischémiques du foie.
  • Haut degré. Le niveau de substances enzymatiques est 10 fois ou plus supérieur aux valeurs normales.

Dans la forme chronique de l'hépatite, AST et ALT dans les limites normales ou augmentent légèrement. Si des traces sont détectées, un deuxième test sanguin est recommandé..

Norme

Une étude du plasma sanguin permet d'identifier l'AST et l'ALT, puis les résultats sont comparés à des indicateurs inhérents à une personne en bonne santé. Pour les hommes, la norme ALT est jusqu'à 45 unités / litre, AST - jusqu'à 47 unités / litre. Pour les femmes, ALT est normalement jusqu'à 34 unités / litre, AST - jusqu'à 31 unités / litre.

Le taux est calculé de différentes manières, car tout dépend du laboratoire, de l'équipement utilisé pour le diagnostic. Les valeurs de référence sont indiquées sur les formulaires.

Ratio d'indicateurs

Lorsque AST et ALT affichent un résultat supérieur à la norme, il est nécessaire de calculer le rapport entre les substances enzymatiques. Pour cela, AST est divisé en ALT, et le coefficient de Ritis est obtenu..

Ce coefficient a été nommé d'après Fernando de Ritis, qui, grâce à ses recherches, a prouvé qu'il existe une corrélation certaine entre les aminotransaminases et un type de maladie du foie..

Les modèles suivants ont été étudiés et prouvés:

  1. K ≥ 1 signifie que le patient présente une transformation hépatique de nature dystrophique, une forme chronique d'hépatite (alcoolique, médicinale, toxique).
  2. K

Transaminases hépatiques

Les transaminases hépatiques peuvent détecter une grande variété de maladies.

Cependant, leur augmentation n'indique pas toujours un processus pathologique se produisant dans le corps.

Transaminases - qu'est-ce que c'est?

Donc, transaminases hépatiques - qu'est-ce que c'est et qu'est-ce que cet indicateur affecte??

Les transaminases sont appelées enzymes spéciales présentes dans le sang de chaque organe interne. Si l'organe est endommagé, les transaminases pénètrent dans la circulation sanguine générale.

Ainsi, leur présence dans le sang lors des examens de laboratoire nous permet de faire une hypothèse sur les dommages aux organes.

Actuellement, deux types de ces enzymes sont connus en médecine:

  1. Alanine transaminase (ALT).
  2. Transaminase aspartique (AST).

Une augmentation significative de l'ALT et de l'AST dans la plupart des cas indique des changements pathologiques graves dans le corps.

La fonction de ces enzymes est de transférer certains groupes aminés afin de produire de nouveaux acides aminés dans le corps. Ces enzymes (enzymes) sont également impliquées dans le processus de l'azote et certains autres processus métaboliques..

Performance normale

La présence d'une violation dans le corps est jugée par une augmentation des transaminases dans le sang. Normalement, cet indicateur correspond aux valeurs suivantes:

  • Pour les femmes - pas plus de 31 unités / l (ALT et AST).
  • Pour les hommes - 37 unités / litre (ALT) et 47 unités / litre (AST).

Comme vous pouvez le voir, le niveau normal d'aminotransférase diffère selon le sexe. De plus, cet indicateur chez des personnes en parfaite santé peut être affecté par:

Les taux les plus élevés sont observés chez les hommes plus âgés. Cependant, dans les premiers jours après la naissance, les bébés ont un niveau encore plus élevé de transaminases, ce qui est considéré comme la norme pour cet âge.

Anomalies et gravité des lésions

L'hyperfermentémie, ou un niveau élevé de transaminase, est déterminée sur une échelle spéciale qui vous permet de déterminer avec précision la gravité de la maladie.

Ainsi, cet indicateur peut être:

  • Modéré lorsque le taux augmente de plus de 1,5 fois. Ces indicateurs sont caractéristiques de l'hépatite alcoolique ou virale, se présentant sous une forme chronique.
  • La moyenne, dans laquelle la norme augmente de 6 à 10 fois. Ce niveau peut indiquer une maladie hépatique ischémique..
  • Élevée - dans ce cas, la norme augmente de 10 fois ou plus. Ces indicateurs sont caractéristiques d'un choc ou d'un état ischémique du foie, ou d'une surdose d'acétaminophène.

Raisons des écarts par rapport à la norme

Après avoir compris ce que sont les enzymes hépatiques et ce qu'une augmentation de leur norme indique, nous pouvons commencer à étudier les causes des changements pathologiques.

L'hypertransaminasémie, ou une augmentation significative du niveau enzymatique, n'est observée qu'avec un processus pathologique grave.

Une augmentation de l'activité des aminotransférases est observée avec les pathologies hépatiques suivantes:

  • Nécrose des cellules hépatiques. Avec la nécrose massive, c'est-à-dire la mort cellulaire, une augmentation significative de la transaminase est observée. Cela est dû à la destruction de l'intégrité de la membrane d'une cellule morte et à la libération de son contenu à l'extérieur. La nécrose des tissus organiques survient dans des maladies telles que l'hépatite aiguë ou chronique causée par des virus ou des toxines..
  • Processus dystrophiques dans l'organe. Avec la dystrophie, le métabolisme tissulaire est perturbé, ce qui conduit au développement d'une inflammation. Une augmentation de l'activité des transaminases hépatiques peut également survenir avec une dégénérescence graisseuse du foie.
  • Cholestase. Cette maladie se caractérise par une stagnation de la bile. Avec la stagnation, qui dure longtemps dans le contexte d'une sécrétion continue d'hépatocytes, un étirement tissulaire peut se produire. Ceci, à son tour, peut provoquer des troubles métaboliques et le développement d'une nécrose..
  • Néoplasmes. Quelle que soit la nature bénigne ou maligne des tumeurs, la destruction des tissus environnants et le développement du processus inflammatoire se produisent. Ce processus s'accompagne d'une transamination accrue persistante. Les mêmes processus se produisent avec les métastases, car les cellules tumorales, lorsqu'elles sont ingérées avec du liquide lymphatique ou un flux sanguin dans le tissu hépatique, conduisent au développement de foyers tumoraux secondaires.

La cause de l'augmentation peut également être des lésions parasitaires. En raison de la fermeture du canal biliaire par des parasites, une infection secondaire peut survenir et, par conséquent, une augmentation du niveau de l'indicateur en question.

Ce que vous devez savoir sur les transaminases hépatiques

Le foie est la plus grande glande - le laboratoire du corps humain. De nombreux processus vitaux dépendent de l'activité de l'alanine aminotransférase ou de l'aspartate aminotransférase. Leur saut n'est pas toujours la preuve de lésions de la glande externe. Assez souvent, les transaminases hépatiques augmentent avec les pathologies cardiovasculaires.

Définition des transaminases et de la norme

Ce sont des enzymes protéiques intracellulaires qui effectuent les processus de transamination catalytique - le transport d'un groupe amino entre une molécule d'acide aminé et une molécule d'acide α-céto. Dans ce cas, la formation intermédiaire d'ammoniac ne se produit pas. Les protéines actives se trouvent dans toutes les cellules et tous les tissus..

Les aminotransférases sont nommées d'après les acides aminés impliqués dans la transamination. Ce sont ALT - alanine aminotransférase et AST - aspartameminotransférase.

Pour le corps masculin, l'ALT normal est inférieur à 45 PIÈCES par litre de sang. Indicateurs naturels d'ALT pour le corps féminin - pas plus de 34 unités, AST - pas plus de 31 unités par litre de sang.

La dépendance du coefficient de Ritis vis-à-vis des pathologies hépatiques

Il existe une telle relation entre l'indice de Ritis et la pathologie hépatique:

  1. Si elle est supérieure ou égale à l'unité, cela indique que le patient développe des maladies pathologiques de nature dystrophique.
  2. Si l'indice de Ritis est inférieur à un, cela indique une hépatite virale.
  3. Le coefficient de 0,55 à 0,83 indique une forme aiguë d'hépatite.
  4. Si le coefficient est supérieur à 2, cela indique le développement d'une inflammation hépatique d'origine alcoolique ou d'une nécrose myocardique.

En l'absence de troubles hépatiques, le coefficient de Ritis est de 1,33.

Lorsque la quantité de transaminases hépatiques augmente dans le corps

Dans le sang humain, la présence de transaminases hépatiques ne donne pas d'activité dans des conditions normales.

Une augmentation de leur activité se produit dans les situations suivantes:

  1. La défaite des cellules de la glande externe. Il s'agit d'un phénomène irréversible, car la cellule cesse son activité. La nécrose massive contribue à une augmentation significative des transaminases. La nécrose est souvent le résultat d'une hépatite aiguë et chronique..
  2. Stagnation de la bile ou de la cholestase. Cela se produit en raison de divers facteurs. La longue stagnation de ce liquide tout en maintenant sa sécrétion par les cellules hépatiques contribue à un trouble métabolique prononcé, et à l'avenir - nécrose.
  3. Dystrophie hépatique. En variante de ce phénomène, le remplacement des hépatocytes par du tissu conjonctif est envisagé. Ce phénomène est la base pathogénique de la cirrhose..
  4. Syndrome de Konovalov-Wilson (dégénérescence des cellules hépatiques due à une accumulation dans les tissus de cuivre).
  5. Tumeurs du foie de différents degrés de malignité. Ils détruisent le tissu hépatique, ce qui provoque une inflammation. Ce processus s'accompagne d'une augmentation régulière du nombre de transaminases. La distribution des foyers tumoraux secondaires a le même effet sur les processus biochimiques..
  6. Infestations de parasites. Le plus souvent dans le système biliaire-hépatique, le giardia, l'échinocoque parasitent. Ils obstruent les lacunes du canal biliaire, ce qui conduit au développement d'une infection secondaire. Tout cela affecte négativement les niveaux de transaminases..

Les enzymes hépatiques augmentent avec le cancer, les blessures. Une rupture d'organe provoque une chute de hauteur, un coup, une compression.

Quels médicaments augmentent l'activité enzymatique

Certains médicaments favorisent la croissance des transaminases hépatiques. Ils comprennent de tels fonds:

  • antibiotiques tétracycline ou pénicilline;
  • certains anabolisants - Eubolin, Decanabol;
  • médicaments anti-inflammatoires - aspirine, paracétamol et indométacine;
  • médicaments déprimant MAO - Imipramin, Selegilin;
  • les contraceptifs oraux, ainsi que les médicaments à base de testostérone et de progestérone;
  • sulfonamides - Berlocide, Biseptol et Sulfocamphocaine;
  • dérivés d'acide barbiturique - Secobarbital, Reposal;
  • cytostatiques - azathioprine, cyclosporine;
  • dérivés d'acide barbiturique.
  • tous les médicaments contenant du cuivre ou du fer.

Symptômes accompagnant des enzymes hépatiques élevées

Malgré un grand nombre de raisons, les hépatopathologies présentent des symptômes caractéristiques qui accompagnent une augmentation des transaminases hépatiques:

  • faiblesse grave, qui n'apparaît pas sans raison apparente et persiste longtemps;
  • nausées ou vomissements, qui surviennent quel que soit le repas;
  • diminution de l'appétit ou même de son absence absolue;
  • sensations désagréables et douloureuses dans la région épigastrique ou dans l'hypochondre droit;
  • une augmentation de l'abdomen;
  • l'apparition de veines élargies dans la région du foie et des intestins;
  • jaunissement de la peau, de la sclérotique, des muqueuses de gravité variable;
  • démangeaisons de la peau, qui peuvent être douloureuses ou intrusives et qui s'intensifient avec le début de la nuit;
  • urine foncée et décoloration des matières fécales;
  • l'apparition de saignements du nez, du tube digestif.

L'importance des transaminases dans les pathologies cardiaques

Les transaminases sont des marqueurs de pathologies cardiologiques. Une augmentation de leur nombre signifie que le site du myocarde se meurt.

Avec une crise cardiaque, le taux de créatine kinase dans le sang augmente d'abord. Ensuite, le nombre d'AST et d'ALT augmente. AST est un marqueur majeur de crise cardiaque. Les valeurs ALT peuvent dépasser la norme de plusieurs fois, et dans les cas particulièrement graves, même de 20 fois.

Diminution des niveaux de transaminases

L'abaissement du niveau des enzymes hépatiques est un cas rare. Parfois, le niveau d'ALT tombe en dessous de 5 PIÈCES par litre de sang et AST - moins de 15 PIÈCES. Ces phénomènes indiquent:

  • cirrhose sévère;
  • mort du foie;
  • carence en pyridoxine;
  • abaisser le nombre de cellules hépatiques actives;
  • urémie - empoisonnement du corps par des produits de décomposition.

Diagnostic des maladies

Pour que les résultats des examens soient exacts, le patient doit s'y préparer. La veille de l'examen, la consommation de boissons alcoolisées est totalement exclue. Interdiction de fumer par heure.

Le patient prend du sang le matin. Entre le dernier repas et la prise de sang, il devrait y avoir au moins 12 heures. Il est permis de consommer de l'eau. Le matin, café, thé, jus exclus.

A la veille de l'examen, les surcharges physiques et émotionnelles sont totalement exclues afin de ne pas fausser les performances des prélèvements hépatiques lors de l'étude.

En présence d'une pathologie hépatique, les numérations globulaires doivent être examinées tous les mois.

Caractéristiques du traitement

Après le diagnostic, des mesures sont prises pour stabiliser l'ALT et l'AST. La pharmacothérapie est effectuée en fonction de la pathologie hépatique spécifique..

  • Dans le syndrome de Konovalov-Wilson, la D-pénicillamine est prescrite de 0,25 à 0,5 g par jour (la posologie est progressivement augmentée à 2 g). Des signes d'amélioration de la condition humaine sont perceptibles après un mois. Après stabilisation du patient, un traitement d'entretien est prescrit..
  • Avec la cirrhose, tout médicament est prescrit avec soin, car le foie est déjà affecté. L'utilisation de lactulose est recommandée: elle lie les substances toxiques et ne permet pas le développement de l'encéphalopathie. Pour favoriser le retrait des poisons, les diurétiques sont également recommandés. Les hépatoprotecteurs sont prescrits pour protéger le tissu hépatique et régénérer les cellules des organes..
  • En cas d'infections parasitaires, des médicaments spécifiques sont prescrits - mébendazole, enzymes, probiotiques. Le traitement conservateur de l'ascaridiase est inefficace: ils ont recours à la chirurgie.
  • Le schéma thérapeutique standard pour l'hépatite comprend la ribavirine et les agents à base d'interféron. Traitement à long terme de l'hépatite - au moins 6 mois.
  • Le but du traitement par hémochromatose est d'éliminer l'excès de fer. En cours de thérapie, il est interdit d'utiliser des composants biologiquement actifs, des complexes vitaminiques. L'excès de fer est excrété par plasmaphérèse.

Prévention de l'élévation des transaminases

À titre préventif pour augmenter les niveaux de transaminases, il est recommandé de réduire la charge sur la glande externe. Il est recommandé qu'une personne limite considérablement, voire mieux, abandonne complètement la consommation de boissons alcoolisées. Utilisation à long terme des hépatoprotecteurs recommandée.

Un régime pour le foie implique l'exclusion des plats frits, fumés et marinés, des épices - tout ce qui irrite le foie et augmente sa charge. Il est utile d'augmenter la quantité de légumes verts dans votre alimentation. Ils sont riches en vitamines et minéraux. Ces aliments aident à réduire les dépôts graisseux. Chaque jour sur la table devrait être des aliments riches en antioxydants naturels. Les avocats, toutes les variétés de noix, sont particulièrement utiles..

Les changements dans les transaminases indiquent des violations graves du corps humain. Lorsque les premiers signes de troubles apparaissent, vous devez consulter un médecin. Un traitement rapide vous permet de prévenir le développement de complications.

Augmentation des transaminases hépatiques: causes d'anomalies

La fonction hépatique anormale n'apparaît le plus souvent pas longtemps et le diagnostic devient tardif. Dans le même temps, le traitement est souvent déjà peu efficace. Pour évaluer l'état du foie à un stade précoce, la biochimie sanguine, ou plutôt la détermination du niveau d'activité des transaminases hépatiques, est d'une grande importance. Ces enzymes hépatiques (enzymes) sont appelées indicateur. Leur activité est une évaluation précise de l'état de l'organe.

Ce que c'est?

Transaminases hépatiques - qu'est-ce que c'est? Ce sont des protéines hépatiques spéciales (enzymes), elles transaminent dans les cellules, c'est-à-dire qu'elles fournissent le métabolisme à l'intérieur. "Transaminases" - aujourd'hui le terme est obsolète, le nom moderne est "aminotransférases".

Propriétés des transaminases

La transamination est l'un des processus du métabolisme de l'azote dans lequel la synthèse de nouveaux acides aminés se produit par le transit des acides aminés et céto sans libération d'ammoniac. Cela a été souligné en 1937 par les scientifiques M.G. Kritsman et A.E. Braunstein.

En même temps, des réactions directes et inverses se produisent, c'est-à-dire un transfert réversible de groupes amino d'un acide aminé à un acide céto. Dans ce cas, vit. À 6.

Le nom des transaminases hépatiques (et il y en a 2) est déterminé par le nom de l'acide lui-même impliqué dans le transit du groupe amino: s'il est aspartanique, alors l'enzyme est appelée aspartate aminotransférase (AST ou AsAT), et si c'est l'alanine, alors c'est l'alanine aminotransférase (ALT ou AlAT). Chacun d'eux a ses propres caractéristiques..

Rôle dans le corps

Augmentation de l'activité des transaminases hépatiques - qu'est-ce que c'est? Il s'agit d'une augmentation de leur niveau et il parle toujours de nécrose des tissus organiques et de présence de maladies. L'ASA (aspartate aminotransférase) est une enzyme sensible aux modifications du myocarde, du foie et du cerveau. Si leurs cellules ne sont pas perturbées et fonctionnent normalement, l'AST n'augmente pas..

ALT (alanine aminotransférase) - une enzyme qui est le principal indicateur des changements hépatiques.

Normes d'indicateurs

Les scores de transaminases varient selon le sexe et l'âge. Normalement, leur nombre chez les femmes est de 31 pour ALT et AST; chez les hommes, ALT est de 37 U / l et AST de 47 U / l.

Principes de diagnostic

Les aminotransférases se trouvent dans toutes les cellules du corps, mais elles sont concentrées dans le foie et le cœur. Par conséquent, l'insuffisance de ces organes peut être jugée le plus rapidement par le niveau de ces enzymes..

Nous pouvons conclure, en parlant de l'activité des transaminases hépatiques, que ce sont des marqueurs particuliers de l'inflammation. Le fait est que les symptômes pathologiques n'apparaissent qu'au bout de 2 semaines, mais la mort cellulaire dans diverses maladies aiguës (inflammation, cirrhose ou infarctus du myocarde) conduit à une forte libération de ces enzymes dans le sang, qui peut être utilisée pour juger s'il y a un problème.

Autrement dit, les aminotransférases ressemblent aux leucocytes en termes de vitesse d'apparition, mais il est impossible de déterminer la nature de la pathologie.

Ce ne sont pas des tests spécifiques, mais des indicateurs fiables des pathologies hépatiques et cardiaques. La combinaison de signes que le médecin produit aide à déterminer le cercle des maladies et à le rétrécir. Par exemple, une augmentation de l'ALT + bilirubine est généralement observée avec la cholécystite.

Raisons de l'augmentation

Les transaminases hépatiques sont élevées avec le développement de pathologies hépatiques et cardiaques. Ça peut être très dangereux. Ils disent:

  • la présence d'hépatite (sous toute forme);
  • Syndrome de Reye - encéphalopathie hépatique due à la prise d'aspirine;
  • stéatose;
  • fibrose;
  • cirrhose;
  • cholestase;
  • tumeurs;
  • métastases d'autres organes au foie;
  • Maladie de Wilson ou dystrophie hépatocérébrale (trouble congénital du métabolisme du cuivre);
  • infarctus du myocarde (avec lui, les transaminases hépatiques sont toujours régulièrement élevées);
  • invasions parasitaires, car au cours de leur vie, les parasites sécrètent des toxines avec la destruction des hépatocytes;
  • les lésions hépatiques entraînent également une nécrose cellulaire.

Avec la cholestase, la stagnation de la bile conduit à un étirement excessif des cellules hépatiques, le métabolisme est perturbé en elles et dans la chaîne finale des troubles, les cellules subissent une nécrose.

La dégénérescence graisseuse du foie provoque également la destruction des cellules hépatiques normales et leur remplacement par des cellules grasses. Avec la cirrhose, les cellules sont nécrotiques et remplacées par du tissu conjonctif grossier. Les tumeurs détruisent non seulement les hépatocytes, mais aussi les tissus environnants, provoquant leur inflammation.

Des processus toxiques dans le foie ont été prouvés après une utilisation prolongée de médicaments, et une augmentation des transaminases se produit avec l'utilisation de toute forme de libération du médicament - les comprimés et les perfusions sont tout aussi nocifs. Parmi eux:

  • analgésiques, statines, antibiotiques;
  • stéroïde anabolisant;
  • AINS;
  • «Aspirine», «paracétamol», inhibiteurs de la MAO («sélégiline», «imipramine»);
  • les hormones
  • sulfonamides;
  • barbituriques;
  • cytostatiques, immunosuppresseurs;
  • préparations à base de fer et de cuivre, également tissu hépatique nécrotique.

Alors qu'il s'agissait d'une élévation persistante des enzymes. Mais il existe un autre type d'augmentation - périodique.

Une augmentation périodique ou transitoire de l'activité des transaminases hépatiques peut également être causée par d'autres pathologies extrahépatiques. Il peut se produire dans la pancréatite aiguë, l'hypothyroïdie, l'obésité, la mononucléose, les blessures musculaires, les brûlures, la myodystrophie, le diabète de bronze.

Une légère augmentation des transaminases hépatiques est un phénomène assez courant. Elle peut être déclenchée par une mauvaise écologie, la consommation de certains aliments riches, par exemple, en nitrates, pesticides, gras trans. Dans tous les cas, un écart par rapport à la norme des enzymes sous la forme de leur augmentation nécessite une visite chez le médecin et un examen complet. Surtout lorsque la lourdeur et la douleur dans l'hypochondre droit sont ajoutées.

Coefficient de Ritis

Le scientifique italien Fernando de Ritis a proposé une approche différente pour évaluer l'activité des transaminases. En d'autres termes, en plus de quantifier chaque enzyme, le rapport des enzymes les unes par rapport aux autres doit être déterminé - le coefficient de Ritis.

Le rapport de 0,9 à 1,7 n'est pas une maladie, généralement l'indicateur est de 1,33. Si le coefficient fluctue autour de 0-0,5, cela indique le portage de l'étiologie virale de l'hépatite.

Avec des valeurs de 0,55 à 0,83, vous pouvez penser à une exacerbation de l'hépatite. En d'autres termes, le ratio est le 16 septembre 2018

Qu'est-ce que la transaminase hépatique?

Se référant à un test sanguin biochimique, le médecin note sous la forme la plus informative, en termes de diagnostic, les marqueurs. Très souvent, les transaminases hépatiques (ALT et AST) en font partie. Examinons quelles sont les propriétés de ce type de composés et reconnaissons quelles maladies ils peuvent aider..

But dans le corps

Selon la classification acceptée, la fin de "-ase" indique que ce sont des enzymes (le synonyme de la langue grecque est enzymes). Au total, environ deux mille types d'enzymes "fonctionnent" dans le corps humain. Selon la fonction exercée, ils sont répartis en groupes (classes).

Les transaminases hépatiques, dont nous parlons, ont un autre nom - les aminotransférases. Les deux termes reflètent la même essence, seul le premier a bien pris racine et le second est plus précis du point de vue de la nomenclature. Les transférases sont un groupe d'enzymes impliquées dans le "transport" de groupes chimiques d'un type de molécule à un autre. Les aminotransférases, comme son nom l'indique, sont impliquées dans le transfert des groupes amino. Sans eux, tout processus lié aux protéines serait impossible..

Nous sommes intéressés par deux représentants de ce sous-groupe qui, comme ils l'ont dit, sont de la plus haute importance pour le diagnostic clinique:

  • l'alanine aminotransférase (ALT, ALT);
  • aspartate aminotransférase (AST, AST).

Les termes signifient la même chose: la transaminase alanine et la transaminase aspartique. Vous pouvez trouver des orthographes: Alt et AsT, AlAt et AsAt. Dans la vie de tous les jours, ils disent aussi: alats et asats, mais en général - «transexuelles».

En fait, les réactions de transamination se produisent principalement dans le foie. Cependant, après avoir été référé à des tests hépatiques, y compris des transaminases, il faut savoir que cette étude peut être aussi importante pour reconnaître la pathologie cardiaque qu'un cardiogramme réalisé à temps. Le fait est que le muscle cardiaque, le myocarde, a également besoin de l'activité de l'ALT et de l'AST. On les trouve également dans le pancréas, les reins, l'intestin grêle et d'autres organes et tissus..

Causes des écarts et leurs symptômes

Les alates et les asats remplissent leurs fonctions dans les tissus des organes, tandis que dans le sang, leur contenu est extrêmement petit. Cette condition est observée chez une personne en bonne santé. Tout change lorsque les cellules malades commencent à se décomposer. Dans ce cas, les enzymes se précipitent dans la circulation sanguine et l'analyse biochimique note immédiatement leur augmentation.

Il est important de se souvenir: une augmentation significative, dépassant la norme, des transaminases hépatiques indique une pathologie évolutive et nécessite une intervention médicale.

Tout d'abord, les maladies du foie doivent être distinguées comme le groupe le plus étendu:

  1. Hépatite. C'est l'une des premières causes de nécrose tissulaire. Le degré d'activité des formes chroniques d'hépatite et les caractéristiques de son évolution aiguë déterminent la dynamique des changements dans le niveau des transaminases.
  2. Cholestase. La stase biliaire mène finalement à la nécrose..
  3. Hypoxie (pendant le choc).
  4. Hépatose grasse (stéatose). Changer la structure et réduire la fonctionnalité du parenchyme hépatique.
  5. Néoplasmes. Leurs deux espèces, ainsi que des foyers de métastases, provoquent une inflammation et la destruction des tissus environnants.
  6. Invasion parasitaire du système biliaire.
  7. Les effets négatifs des drogues. Il s'agit d'un certain nombre d'antibiotiques, d'AINS, de sulfonamides, de stéroïdes anabolisants, de contraceptifs oraux, de barbituriques, d'immunosuppresseurs. La prise de tels médicaments est dangereuse pour le foie, car elle détruit ses cellules (hépatocytes).
  8. Maladies génétiques et héréditaires.

Le prochain organe vital, qui peut indiquer une augmentation des enzymes ALT et AST, est le cœur. L'infarctus du myocarde est la mort d'une partie du muscle cardiaque, qui affecte inévitablement les processus biochimiques (dans ce cas, l'aspartate aminotransférase augmente principalement).

Autres causes de transaminases hépatiques élevées: pancréatite aiguë, cholécystite, septicémie, dystrophie musculaire, brûlures étendues, lésions musculaires squelettiques.

Les symptômes de la plupart de ces maladies sont assez prononcés..

Les pathologies hépatiques, sans regarder une variété de raisons, ont des manifestations similaires. Il s'agit de dyspepsie, nausée, lourdeur à droite dans l'hypochondre, décoloration de l'urine et des fèces, démangeaisons, jaunissement du tégument et autres manifestations typiques. La douleur dans l'abdomen gauche (en particulier de la propriété de ceinture) peut indiquer une inflammation aiguë du pancréas, des douleurs épuisantes à droite, sous les côtes et des vomissements sont des signes de coliques biliaires. Une douleur cardiaque prolongée (une demi-heure ou plus) peut indiquer une crise cardiaque.

Ce qui est important dans le diagnostic

Les transaminases augmentent avec les processus nécrotiques dans le foie, le myocarde, le pancréas et d'autres organes et tissus. Une telle multitude d'options rend difficile de trouver un véritable foyer de pathologie, ne permet pas de donner une réponse sans ambiguïté. Cependant, en combinaison avec d'autres paramètres biochimiques et manifestations cliniques, la déviation de l'ALT et / ou de l'AST de la norme aide à clarifier considérablement le tableau diagnostique.

Les tests hépatiques pour le diagnostic précoce de l'hépatite (A, B) sont particulièrement utilisés. Une augmentation du niveau des enzymes ALT et AST se produit plusieurs semaines avant l'apparition des symptômes de la maladie. L'utilisation d'un traitement antiviral à un stade précoce améliore le pronostic. (On peut ajouter qu'en raison de la rapidité et de la facilité de réalisation, les tests hépatiques pour les ALAT et les AST sont les plus appropriés pour vérifier les personnes de contact dans les foyers de maladies de l'hépatite virale, c'est-à-dire pour les examens de masse).

Avec une similitude générale, les deux enzymes sont concentrées différemment dans différents organes, et cela est également pris en compte. Par exemple, l'ALT est contenue en grande quantité dans le foie et l'AST dans le cœur, donc la croissance du deuxième indicateur avec le retard du premier indique le développement d'un infarctus du myocarde. En même temps, cela élimine la suspicion d'une attaque d'angine de poitrine, dans laquelle l'hyperfermentémie ne se produit pas.

Un autre exemple de diagnostic différentiel consiste à établir la véritable cause de l'ictère. Avec l'hépatite virale, un grand nombre d'enzymes pénètrent dans la circulation sanguine, ce qui ne se produit pas lorsque les voies biliaires sont bloquées.

Dans d'autres cas, la tâche de déterminer le stade de la maladie est résolue. Par exemple, la cirrhose est caractérisée par une augmentation des aminotransférases au cours de la période initiale, une proximité à la normale dans la phase latente et une diminution de la période finale, lorsque les cellules du parenchyme hépatique sont complètement détruites et que la libération d'enzymes s'est arrêtée.

La détermination du niveau d'ALT, d'AST et l'évaluation des résultats ne sont presque jamais effectuées indépendamment des autres indicateurs. La caractéristique ou l'atypicité du rapport des résultats entre eux contribue également à réduire l'éventail des causes présumées. Un exemple est le soi-disant. dissociation bilirubine-aminotransférase: ALT et AST bas, avec une augmentation prononcée de la bilirubine. Un tel schéma est observé, par exemple, avec un blocage des voies biliaires.

La gravité de l'hyperfermentémie est évaluée sur l'échelle conditionnelle suivante:

  • 1-1,5 normes - modérées;
  • 6 à 10 normes - moyennes;
  • 10 et plus - haut.

La modérée est caractéristique, par exemple, d'une hépatite chronique d'étiologie virale; élevé - observé après une crise cardiaque, lorsque la norme peut être dépassée au moins quinze fois.

Les résultats de ALT, AST déterminent d'autres mesures, la pertinence d'examens coûteux et l'hospitalisation.

Il faut se rappeler qu'en faisant une analyse simple et abordable des transaminases hépatiques, ou, comme on dit, de la biochimie sanguine, vous pouvez vous sauver de pathologies extrêmement graves.

Normes

Pour évaluer l'activité des manifestations des transaminases hépatiques, il faut tenir compte des indicateurs inhérents à une personne en bonne santé.

Norme pour les hommes:

  • ALT - moins de 45 U / l;
  • AST - moins de 47 U / L.

Norme pour les femmes:

  • ALT - jusqu'à 34 U / L;
  • AST - jusqu'à 31 unités / l.

Il s'agit d'une estimation très approximative. Le fait est qu'il existe différentes marques d'équipements sur lesquels les transaminases hépatiques sont analysées, et le taux est calculé différemment. Très probablement, la seule façon d'évaluer le résultat de l'analyse est de consulter un spécialiste.

Il existe des schémas généraux:

  • les enfants ont les taux de normalité les plus élevés; au fil des ans, le niveau diminue et se stabilise progressivement;
  • des niveaux plus élevés d'ALT et d'AST chez les hommes sont associés au fait que le niveau de transaminases dépend, entre autres, de la masse musculaire.

De Ritis Ratio

Lorsque l'augmentation du niveau de transaminases hépatiques dépasse la norme, leur rapport les uns aux autres devient un critère supplémentaire. Pour ce faire, divisez l'indicateur numérique AST par l'indicateur numérique ALT:

k = AST / ALT

Le coefficient résultant (k) est nommé d'après Fernando de Ritis, dont les études ont pour la première fois montré une relation entre ce rapport et le type de pathologie.

Les modèles suivants sont connus:

  • k ≥1 signifie que la cause peut être une hépatite chronique ou des modifications dégénératives du foie;
  • valeur k

Une augmentation du niveau d'aminotransférases est un symptôme de toute perturbation de l'organisme. Lorsque le facteur pathogène est éliminé, leur décharge dans la circulation sanguine cesse et les indicateurs diminuent. Certaines maladies sont complètement réversibles. Dans d'autres cas, l'observance par le patient de toutes les prescriptions peut ralentir la progression de la maladie pendant de nombreuses années..

Vidéo

À propos des tests sanguins AST et ALT.

Transaminases hépatiques et leur niveau d'activité

L'insuffisance hépatique peut passer inaperçue pendant longtemps. Les symptômes des maladies apparaissent souvent aux stades avancés, ce qui complique le traitement, réduit évidemment son efficacité. La détermination de l'activité des transaminases hépatiques est l'un des tests de laboratoire les plus précis effectués pour évaluer l'état du foie.

Que sont les transaminases?

Les transaminases, ou transférases, sont des enzymes qui catalysent les réactions chimiques du métabolisme de l'azote, dont la tâche principale est de transporter des groupes amino pour former de nouveaux acides aminés. Les processus biochimiques nécessitant leur participation sont effectués principalement dans le foie..

Le mouvement de transit des transaminases dans le sang n'affecte normalement pas le résultat des tests; quantitativement, leur concentration pour les femmes et les hommes va jusqu'à 31 et 37 unités / litre pour ALT, respectivement, et 31 et 47 unités / litre pour AST.

Déterminée par des tests de laboratoire standard, la transférase hépatique:

  • l'alanine aminotransférase ou l'alanine transaminase (ALT);
  • l'aspartate aminotransférase ou la transaminase aspartique (AST).

Les enzymes d'un foie sain sont affectées par des caractéristiques telles que l'âge (augmentation de la valeur chez les nouveau-nés), le sexe (le taux de transaminases dans le sang est plus faible chez la femme que chez l'homme) et le surpoids (il y a une légère augmentation des transaminases).

Causes des fluctuations de l'AST, ALT

Les transaminases dans le sang d'une personne en bonne santé ne sont pas actives; une forte augmentation de leur niveau est une alarme. Il faut savoir que l'augmentation des indicateurs n'est pas toujours provoquée par une maladie du foie. L'AST est utilisé comme marqueur des lésions du muscle cardiaque dans l'infarctus du myocarde; la concentration augmente et avec une attaque sévère d'angine de poitrine.

Les transaminases sont élevées avec des blessures squelettiques, des brûlures, la présence d'une inflammation aiguë du pancréas ou de la vésicule biliaire, une septicémie et des états de choc.

Par conséquent, la détermination de l'activité enzymatique des transaminases ne peut pas être attribuée à des tests spécifiques. Mais en même temps, l'AST et l'ALT sont des indicateurs fiables et sensibles des lésions hépatiques en présence de symptômes cliniques ou de données anamnestiques sur la maladie..

Une augmentation de l'activité des transaminases hépatiques applicables à la pathologie hépatique est observée dans les cas suivants:

1. Nécrose des hépatocytes (cellules hépatiques).

La nécrose est un processus irréversible au cours duquel une cellule cesse d'exister en tant qu'unité structurelle et fonctionnelle de tissu. L'intégrité de la membrane cellulaire est altérée et les composants cellulaires sortent, ce qui entraîne une augmentation de la concentration de substances intracellulaires biologiquement actives dans le sang.

La nécrose massive des hépatocytes provoque une augmentation rapide et multiple des transaminases hépatiques. Pour la même raison, une cirrhose du foie significativement prononcée ne s'accompagne pas d'hyperactivité enzymatique: il y a trop peu d'hépatocytes fonctionnels pour que leur destruction entraîne une augmentation des AST et ALT.

Les indicateurs de transaminases sont normaux, bien que le processus soit déjà au stade de la décompensation. L'ALT est considéré comme un indicateur plus sensible des maladies du foie, donc, avec des symptômes appropriés, tout d'abord, faites attention à son niveau.

Des changements nécrotiques dans le tissu hépatique sont observés dans les hépatites aiguës et chroniques de diverses étiologies: virales, toxiques (en particulier, alcooliques et médicinales), hypoxie aiguë, qui survient à la suite d'une forte baisse de la pression artérielle pendant le choc.

La libération d'enzymes dépend directement du nombre de cellules affectées; par conséquent, la gravité du processus avant des études spécifiques est évaluée par le niveau quantitatif des transaminases AST et ALT et une augmentation par rapport à la normale.

Cependant, pour déterminer d'autres tactiques, un examen supplémentaire est nécessaire ainsi qu'une analyse biochimique du sang en dynamique.

2. Cholestase (stagnation de la bile).

Malgré le fait qu'une violation de l'écoulement de la bile puisse se produire pour diverses raisons, une stagnation prolongée de la bile dans des conditions de sécrétion continue par les hépatocytes entraîne un étirement excessif, des troubles métaboliques et une nécrose à la fin de la chaîne pathologique.

3. Changements dystrophiques.

La dystrophie est une violation du métabolisme tissulaire. D'une manière ou d'une autre, elle accompagne l'inflammation; comme sa variété, il est possible d'envisager le remplacement des sites nécrotiques par du tissu conjonctif, qui constitue la base pathogénique de la cirrhose du foie.

Parmi les causes de l'augmentation des transaminases, la dégénérescence graisseuse du foie (hépatose grasse alcoolique) est indiquée.

Les maladies génétiques sont également importantes, par exemple la maladie de Wilson - Konovalov (dégénérescence hépatolenticulaire), caractérisée par une accumulation excessive de cuivre.

Les tumeurs du foie, à la fois bénignes et malignes, détruisent les tissus environnants pendant la croissance et provoquent une inflammation. Cela se traduit par une augmentation persistante des transaminases hépatiques..

Un effet similaire est exercé par les métastases - cellules tumorales introduites avec l'écoulement de sang ou de liquide lymphatique qui forment des foyers tumoraux secondaires dans le tissu hépatique.

5. Infestations parasitaires.

Les helminthes parasitant le système hépatobiliaire (giardia, ascaris, opisthorchis, échinocoques), provoquent une inflammation et une obstruction (chevauchement) des voies biliaires, ainsi qu'une infection secondaire, qui s'accompagne d'une augmentation des transaminases.

6. Effet médicinal.

À ce jour, la science dispose de données provenant de nombreuses études qui prouvent que les médicaments deviennent la cause de transaminases élevées. Ceux-ci inclus:

  • agents antibactériens (tétracycline, érythromycine, gentamicine, ampicilline);
  • stéroïdes anabolisants (décanabol, euboline);
  • anti-inflammatoires non stéroïdiens (acide acétylsalicylique, indométacine, paracétamol);
  • inhibiteurs de la monoamine oxydase (sélégiline, imipramine);
  • testostérone, progestérone, contraceptifs oraux;
  • préparations de sulfanilamide (biseptol, berlocide);
  • barbituriques (sécobarbital, repos);
  • cytostatiques, immunosuppresseurs (azathioprine, cyclosporine);
  • préparations contenant du cuivre, du fer.

Une augmentation des transaminases ne dépend pas de la forme du médicament; les comprimés, comme les perfusions intraveineuses, peuvent nuire au foie ou provoquer une fausse activité d'AST et d'ALT, ce qui est dû à la spécificité de leur détermination dans le sérum sanguin.

Symptômes

Malgré la variété des causes, les maladies du foie présentent un certain nombre de symptômes similaires, accompagnés d'une augmentation des transaminases hépatiques:

  • faiblesse, léthargie, apparue soudainement ou persistant longtemps;
  • nausées, vomissements, qu'il y ait ou non un lien avec l'apport alimentaire;
  • diminution de l'appétit ou de son absence totale, aversion pour certains types d'aliments;
  • douleurs abdominales, en particulier avec localisation dans l'hypochondre droit, l'épigastre;
  • une augmentation de l'abdomen, l'apparition d'un réseau ramifié de veines saphènes;
  • coloration ictérique de la peau, sclérotique des yeux, muqueuses visibles de tout degré d'intensité;
  • démangeaisons cutanées atroces et obsessionnelles, aggravées la nuit;
  • décoloration de l'écoulement: urine foncée, selles acholiques (décolorées);
  • saignement des muqueuses, saignement nasal, gastro-intestinal.

La valeur de l'étude de l'activité enzymatique explique les symptômes cliniques anticipatifs de l'augmentation des transaminases AST et ALT dans l'hépatite virale A - déjà dans la période préictérique, 10-14 jours avant le début du syndrome ictérique.

Avec l'hépatite B, principalement des transaminases d'alanine élevées, une hyperfermentémie observée quelques semaines avant le début des signes de la maladie.

Valeur diagnostique

Pour déterminer les caractéristiques de la pathologie hépatique en fonction du niveau d'hyperfermentémie, une échelle spéciale est utilisée. Le degré d'augmentation des transaminases hépatiques est divisé comme suit:

  1. Modéré (jusqu'à 1 à 1,5 normes ou 1 à 1,5 fois).
  2. Moyen (de 6 à 10 normes ou 6 à 10 fois).
  3. Élevé (plus de 10 à 20 normes ou plus de 10 fois).

L'activité maximale des transaminases dans l'hépatite virale aiguë est observée au cours de la deuxième ou de la troisième semaine de la maladie, après quoi elle diminue à des valeurs normales d'ALT et d'AST dans les 30 à 35 jours..

Dans une évolution chronique sans exacerbation, l'hyperfermentémie n'est pas caractérisée par de fortes fluctuations et reste dans une augmentation modérée ou légère. Dans la phase latente (asymptomatique) de la cirrhose du foie, les transaminases se situent le plus souvent dans des limites normales..

Il est important de faire attention à ce que les transaminases hépatiques soient élevées isolément ou en combinaison avec d'autres indicateurs du spectre biochimique: bilirubine, gamma-glutamyl transpeptidase, phosphatase alcaline, car une combinaison d'une augmentation des indicateurs indique une pathologie spécifique ou rétrécit la gamme des causes probables.

Ainsi, des transaminases élevées sont détectées chez les porteurs de l'hépatite B, malgré l'absence de symptômes.

Ictère subhépatique (mécanique), une insuffisance hépatique aiguë peut s'accompagner d'une augmentation du taux de bilirubine avec des concentrations normales ou faibles simultanées d'AST et d'ALT. Ce phénomène est appelé dissociation bilirubine-aminotransférase..

L'augmentation des transaminases chez les enfants est souvent due à une infection par le virus de l'hépatite, des dommages médicamenteux au foie. Une pathologie dangereuse qui survient dans l'enfance est le syndrome de Reye. À la suite de l'utilisation d'acide acétylsalicylique (aspirine), une encéphalopathie hépatique aiguë se développe - une condition potentiellement mortelle.

Aux fins d'un diagnostic approfondi, le coefficient de Ritis est utilisé, qui est le rapport des transaminases AST et ALT. Normalement égal à 1,33. Si le coefficient de Ritis est inférieur à 1, cela est considéré comme un signe de lésion hépatique infectieuse et inflammatoire.

Pour l'hépatite virale aiguë, par exemple, elle est de 0,55 à 0,83. Atteindre un niveau de 2 ou plus, permet de parler de suspicion d'hépatite alcoolique ou de nécrose du muscle cardiaque.

Valeur en thérapie

L'augmentation de la teneur en transaminases dans le sang est dans la plupart des cas un signe défavorable, preuve que les cellules hépatiques sont détruites.

L'hyperfermentémie peut être détectée à plusieurs reprises quelque temps après la normalisation des indicateurs. En règle générale, cela indique le début d'une nouvelle ou d'une rechute du processus pathologique existant et d'une nécrose renouvelée des hépatocytes.

Comment réduire les transaminases? Le niveau d'AST et d'ALT n'est que le reflet de la présence de la maladie; par conséquent, un retour aux valeurs normales ne peut être obtenu qu'avec un diagnostic et un traitement adéquats de la pathologie détectée. Des niveaux élevés et extrêmement élevés d'enzymes nécessitent une hospitalisation et un examen supplémentaire immédiat.

Il comprend des tests sanguins cliniques généraux, un test sanguin biochimique complet avec détermination des électrolytes, du glucose, ainsi que des méthodes instrumentales - électrocardiographie, échographie et / ou tomodensitométrie des organes abdominaux.

Si nécessaire, effectuez un test ELISA (immunodosage enzymatique) pour rechercher des anticorps dirigés contre les virus de l'hépatite ou une PCR (amplification en chaîne par polymérase) pour déterminer l'ADN ou l'ARN des virus.

Compte tenu du coût élevé, il n'est pas économiquement faisable de les réaliser sans justification clinique appropriée ou données anamnestiques fiables.

Le test de la transaminase est sensible aux changements dans le foie, il peut donc être utilisé pour évaluer l'efficacité de la thérapie en combinaison avec d'autres méthodes de laboratoire et instrumentales..

Auteur: Torsunova Tatyana

Méthodes modernes de diagnostic de la fibrose et de la cirrhose.

Ce qui peut indiquer une échogénicité accrue avec l'échographie.

Cet article discutera du diagnostic en laboratoire de l'organe et de l'identification des pathologies..

Pourquoi un test sanguin biochimique est-il si important pour les maladies des organes.

Il Est Important D'Être Conscient De Vascularite