Causes et symptômes concomitants de l'augmentation des monocytes dans le sang

Monocytes élevés chez un enfant - pas un diagnostic, mais seulement un symptôme d'une pathologie existante

Monocytes dans le sang: informations générales

Les globules blancs - monocytes (macrophages, histiocytes, phagocytes mononucléaires) - protègent l'organisme des cellules tumorales, favorisent l'excrétion des tissus atrophiés et des micro-organismes pathogènes. Le nombre de monocytes permet d'évaluer la santé de l'enfant, la viabilité de son système immunitaire, de suggérer ou de réfuter des soupçons de pathologie.

En tant que l'une des principales cellules immunitaires, les histiocytes combattent les virus, les bactéries et les champignons, éliminent les toxines et les produits de décomposition du corps. Même après la neutralisation des micro-organismes pathogènes, la concentration de macrophages dans le sang reste élevée. Cela est nécessaire pour la mise en œuvre du "nettoyage" des déchets et la décomposition des agents étrangers.

Important! Les phagocytes mononucléaires contribuent à la récupération et à la récupération du corps, bloquant la propagation de l'infection aux tissus sains.

Test sanguin

Pour déterminer le contenu des macrophages, une étude plasmatique est réalisée. L'ALK donne une image complète de leur nombre et de leur pourcentage avec d'autres types de cellules sanguines (éosinophiles, basophiles, neutrophiles). Les distorsions dans la formule leucocytaire sont considérées comme des signaux sur la maladie et servent de base à une étude plus approfondie.

Selon l'âge de l'enfant, le biomatériau est prélevé du doigt, de la veine ou du talon..

Préparation de l'analyse

Les principes de préparation d'un enfant à la recherche:

  • Planifiez la livraison du biomatériau le matin, avant le premier repas. Chez les nourrissons, l'intervalle minimum entre l'alimentation et le test doit être de deux heures.
  • Le stress, le stress physique et psycho-émotionnel excessif provoquent des changements temporaires dans la composition du sang. Un jour avant le voyage proposé à la clinique, il est recommandé d'exclure ces facteurs.
  • Le soir, à la veille de l'examen, on propose à l'enfant de la nourriture légère avec modération. Les gras, frits, épicés, salés doivent être exclus.
  • Le médecin qui a émis la référence pour les tests doit être informé à l'avance de l'utilisation de tout médicament par l'enfant.

Le respect des recommandations minimise le risque de déséquilibres dans l'analyse et vous permet d'obtenir les résultats les plus précis..

Normes quantitatives

Chaque âge a sa propre norme. Dans la plupart des cas, le nombre de macrophages est indiqué en pourcentage du nombre d'autres types de globules blancs.

  • chez les nouveau-nés du premier mois de vie, le nombre normal de monocytes est de 3 à 12%;
  • chez les bébés jusqu'à un an, l'indicateur ne doit pas dépasser 10%, un minimum de 4% à cet âge;
  • norme d'âge jusqu'à 15 ans - 3-9%;
  • chez les adolescents - 1-8%.

Certains laboratoires indiquent le nombre de globules blancs en valeur absolue. Dans ce cas, les valeurs normales ressemblent à ceci:

  • bébés jusqu'à un an - 0,05-1,1 g / l;
  • chez les enfants de 1 à 2 ans, des indicateurs de 0,05 à 0,6 g / l sont considérés comme normaux;
  • de trois à quatre ans, la limite supérieure diminue à 0,5 g / l et la limite inférieure reste la même;
  • les enfants de plus de 4 ans sont considérés en bonne santé lorsque les valeurs absolues sont de 0,05 à 0,4 g / l.

Excès de macrophages qu'est-ce que cela signifie

Une teneur accrue en monocytes dans le sang peut indiquer une maladie fongique bactérienne infectieuse

Une augmentation du niveau de macrophages détectés en passant le KLA est un symptôme du processus pathologique dans le corps de l'enfant.

En plus d'un niveau élevé de monocytes, les symptômes suivants peuvent être présents:

  • faiblesse générale du corps, perte de force, symptômes de surmenage;
  • signes d'une maladie infectieuse, fièvre, écoulement nasal, toux;
  • hypertrophie des ganglions lymphatiques;
  • signes de perturbation du tractus gastro-intestinal.

Il existe deux types de monocytose:

  • Lorsque la valeur numérique des monocytes est augmentée d'un litre de plasma - absolu. Indiqué comme «abs».
  • Relatif. Lorsque le pourcentage de macrophages sur fond de valeurs normales de globules blancs est fixé au-dessus de la normale.

Diverses maladies peuvent devenir des facteurs provoquant cette condition. Les principales raisons sont les suivantes:

  • mononucléose virale aiguë;
  • infections zoonotiques;
  • maladies infectieuses à transmission vectorielle après piqûres d'insectes;
  • maladies parasitaires et infestations;
  • syphilis;
  • maladies du sang;
  • polyarthrite rhumatoïde;
  • maladies inflammatoires du système digestif;
  • le lupus érythémateux disséminé;
  • intoxication au tétrachloroéthane ou au phosphore.

De plus, les raisons peuvent résider dans des conditions physiologiques non dangereuses: la période de rééducation après des infections virales respiratoires aiguës, l'excision des amygdales et des végétations adénoïdes.

Important! Une augmentation à court terme des monocytes chez un enfant peut être le résultat d'un changement des dents primaires sur les molaires ou leur dentition.

Interprétation des résultats de l'UAC

En fonction de l'image globale de l'ALK, la monocytose dans le contexte d'autres distorsions des paramètres hématologiques peut être interprétée de différentes manières:

  • Les lymphocytes sont élevés. La lymphocytose associée à un grand nombre de monocytes indique la viabilité du système immunitaire de l'enfant. Ce résultat indique la lutte de l'organisme contre une maladie infectieuse, virale ou autre maladie infantile. Dès que le corps fait face et que la maladie recule, les indicateurs reviennent progressivement à la normale..
  • Lymphopénie Dans ce cas, nous pouvons parler d'une diminution des forces immunitaires du corps..
  • Éosinophiles élevés. La combinaison de taux élevés de ces deux groupes de cellules sanguines indique le développement du processus pathologique: allergies, dermatite, invasion parasitaire, asthme. Les maladies malignes du système hématopoïétique sont moins souvent diagnostiquées..
  • Basophiles élevés. Cela indique la présence de maladies allergiques ou auto-immunes..
  • Augmentation des neutrophiles. Un tel résultat de l'UAC indique une pathologie de nature fongique ou bactérienne, la lymphopénie.
  • Une ESR élevée - vitesse de sédimentation des érythrocytes - en combinaison avec des valeurs élevées de monocytes donne des raisons de suspecter une infection, une allergie ou une pathologie auto-immune.

Le décryptage de l'analyse, l'examen complémentaire et la prescription des médicaments sont effectués par le médecin. L'auto-traitement dans ce cas est inacceptable.

Examen complémentaire

Monocytose: qu'est-ce que cela signifie - le médecin traitant le dira

Le diagnostic principal et les tactiques d'examen ultérieures sont prescrits par le pédiatre. En fonction de la présence de symptômes apparentés, l'enfant peut être référé à l'un des spécialistes..

Donc, si une infection est suspectée, un spécialiste des maladies infectieuses est impliqué dans un examen supplémentaire de l'enfant. Il prescrit la livraison de tests supplémentaires, grattage et excréments pour les œufs du ver, bakseva, caprogramme, échographie des organes internes, OAM et tests sérologiques spécifiques.

Important! Parfois, un examen plus approfondi et plus complet d'un enfant en milieu hospitalier est nécessaire pour poser un diagnostic.

Si un ganglion lymphatique élargi est détecté chez un enfant, l'hématologue effectue un examen supplémentaire, examine le plasma pour le contenu des cellules mononucléaires atypiques et effectue une ponction vertébrale pour exclure les maladies malignes du système hématopoïétique.

S'il y a des plaintes de douleur dans le cœur ou les articulations, des écarts dans le cardiogramme, le bébé est envoyé pour examen à un médecin, un cardiologue-rhumatologue, qui effectue une étude de la composition biochimique du sang et identifie les processus rhumatoïdes à l'aide de marqueurs de maladies auto-immunes.

Important! Il n'y a pas de traitement pour la monocytose. Pour réduire les indicateurs, il est nécessaire d'éliminer la cause-maladie.

Les troubles digestifs dans un contexte de nombre élevé de monocytes peuvent indiquer une appendicite, un ulcère gastro-duodénal et du duodénum.

Le diagnostic principal de l'état de l'enfant est un pédiatre. C'est lui qui, sur la base des résultats obtenus, décide à quel spécialiste orienter le patient pour un examen plus approfondi. Il peut s'agir d'un spécialiste des maladies infectieuses, d'un spécialiste de la tuberculose, d'un chirurgien, d'un immunologiste, d'un hématologue.

Important! Tous les patients, quel que soit leur groupe d'âge, les experts recommandent de passer des tests au moins deux fois par an pour détecter en temps opportun les écarts d'indicateurs et traiter les éventuelles conditions pathologiques.

L'auto-examen et le traitement des monocytes élevés chez un enfant sont inacceptables. Cela peut entraîner une complication de la maladie existante, une détérioration et une perte de temps nécessaires à des soins spécialisés en temps opportun..

Nous apprenons quoi faire si les monocytes sont élevés chez un enfant

Que sont les monocytes, la monocytose relative et absolue

Les monocytes sont l'une des sous-classes de globules blancs, les globules blancs produits dans la moelle osseuse. Les grandes cellules sanguines sont constamment produites par la moelle osseuse, car elles ne sont dans le sang que pendant 2-3 jours, puis pénètrent dans les différents organes et tissus du corps. Leur objectif principal est la destruction des cellules mortes, l'absorption des bactéries, des champignons et des cellules tumorales. Une augmentation du niveau de monocytes se produit lorsqu'un grand nombre de cellules nocives dans le sang apparaissent, auxquelles le corps est incapable de faire face.

Le nombre total de monocytes est inclus dans la formule leucocytaire, et lorsqu'ils sont comptés, les monocytoses relative et absolue sont distinguées.

La monocytose absolue est une augmentation du nombre total de monocytes dans le sang au-dessus de 0,7 par 10 * 9, cette augmentation indique de graves problèmes de santé et nécessite une clarification obligatoire: repasser l'analyse et un test sanguin approfondi.

La monocytose relative est une augmentation du pourcentage de monocytes par rapport à d'autres types de globules blancs. Normalement, la teneur en monocytes dans le sang d'un adulte est de 3 à 9%, chez les enfants de moins de 1 an - jusqu'à 12%, chez les enfants de moins de 3 ans - jusqu'à 10%, chez les adolescents - 6-8%.

Quel est cet indicateur

Que signifie l'analyse des monocytes? De quoi est responsable ce composant sanguin? Le monocyte est responsable de la fonction protectrice du corps, c'est-à-dire qu'il le protège des corps étrangers et des micro-organismes. Ce composant sanguin peut être comparé à un gardien qui protège les cellules saines des personnes malades..

Une augmentation des monocytes est nécessaire avec les réactions protectrices suivantes:

Protection de l'immunité cellulaire. Ce composant sanguin aide non seulement à combattre les germes et les virus, mais élimine également les toxines, les produits de dégradation des cellules et les cellules mortes ou mutées. Grâce au nettoyage des toxines et des composants cellulaires morts dans le foyer, le nettoyage des tissus et la préparation à la régénération sont beaucoup plus rapides.

  • Création d'une barrière protectrice. Tout foyer d'inflammation ou corps étranger pénétrant dans le corps est immédiatement entouré d'une barrière monocytaire, empêchant l'infection de pénétrer des tissus malades vers les tissus sains, créant un foyer localisé.
  • La destruction d'un corps étranger ou la destruction d'agents pathogènes d'infection, dans ces processus, les monocytes jouent également un rôle important, empêchant la pénétration de produits de décomposition dans la circulation sanguine générale.

En règle générale, chez ces enfants, s'il n'y a aucun signe de rhume, des changements de comportement sont notés, ils deviennent inactifs, mangent mal et agissent.

La monocytose qui en résulte n'est pas traitée comme une maladie indépendante et le pourcentage de la formule sanguine devient normal après l'élimination du facteur provoquant sans traitement spécifique. Mais comment savoir s'il y a des écarts par rapport à la norme?

Règles de don de sang

La préparation d'un test sanguin général est assez simple. 12-13 heures avant la procédure, l'enfant ne doit rien manger, il est autorisé de lui donner seulement une petite quantité d'eau une heure avant son admission. Quelques jours avant le test, il est recommandé de limiter la consommation d'aliments gras, car une consommation excessive de lipides peut provoquer une légère augmentation du taux de monocytes dans le sang. Pour la même raison, il est nécessaire de réduire l'activité physique de l'enfant - de ne pas le laisser courir beaucoup, de ne pas conduire aux sections, etc..

Si des médicaments sont prescrits au bébé, il est nécessaire d'en informer le médecin. Certains médicaments peuvent affecter la composition des cellules sanguines, ce qui modifie le résultat de l'analyse..

La dépendance du nombre de monocytes sur le sexe, l'âge, les biorythmes

La norme des monocytes dans le sang périphérique d'un adulte varie de 2 à 9% (dans certaines sources de 3 à 11%), ce qui en termes absolus est de 0,08-0,6 x 109 / L. Les changements dans le contenu de ces cellules dans le sens d'augmenter ou de diminuer dans ces limites coïncident avec les biorythmes, la prise alimentaire, les menstruations. Les monocytes commenceront à remplir leur objectif fonctionnel lorsqu'ils se transformeront en macrophages, car les cellules comptées dans un test sanguin représentent une population incomplètement mature.

La capacité des macrophages à nettoyer le foyer inflammatoire explique l'augmentation de ces cellules dans le sang des femmes lors de l'apogée du cycle menstruel. La desquamation (rejet) de la couche fonctionnelle de l'endomètre à la fin de la phase lutéale n'est rien d'autre qu'une inflammation locale, qui n'a cependant rien à voir avec la maladie, c'est un processus physiologique et les monocytes sont également physiologiquement élevés dans ce cas.

Chez les enfants, les monocytes à la naissance et au cours de la première année de vie sont légèrement supérieurs à la norme d'un adulte (5-11%). Certaines différences persistent chez l'enfant plus âgé, car ce sont les premiers auxiliaires des lymphocytes formant les réactions immunologiques, et les lymphocytes de l'enfant à différentes périodes de la vie, comme vous le savez, sont dans une relation dépendante avec les neutrophiles. Cependant, comme la formule leucocytaire entière, le rapport des globules blancs après le deuxième croisement (6-7 ans) approche le rapport des globules blancs chez un adulte.

Comment la cause de l'augmentation monocytaire est-elle identifiée

La cause de la monocytose chez l'enfant peut être évidente (infection virale ou processus inflammatoire) ou cachée, lorsque seule une diminution de l'activité physique indique un malaise.

Mais même si les raisons pour lesquelles les monocytes sont élevés semblent évidentes, des études supplémentaires sur la formule leucocytaire sont effectuées:

  1. Un niveau élevé d'éosinophiles est déterminé. Une telle combinaison avec la monocytose indiquera la présence d'une invasion helminthique ou d'autres parasites intestinaux dans le corps des enfants.
  2. Lorsque les lymphocytes commencent à augmenter davantage, cela peut indiquer le développement d'une tuberculose.
  3. Des basophiles élevés indiquent un processus auto-immun.
  4. Lorsque la monocytose accompagne un niveau élevé d'ESR, alors c'est un signe d'infection aiguë ou d'exacerbation du processus chronique.
  5. Un nombre très élevé de globules rouges vous fera soupçonner une érythrémie, par exemple la maladie de Wakez.

De plus, lorsqu'ils identifient une cause possible, ils tiennent toujours compte du dépassement de la norme:

  • des données modérées, jusqu'à 13% chez les enfants de plus de 2 ans et les adolescents indiquent une évolution chronique du processus inflammatoire ou peuvent être le signe d'une faible réponse immunitaire à une inflammation aiguë. Et une monocytose insignifiante est également observée dans diverses tumeurs bénignes et malignes;
  • taux élevés, 19% ou plus, il s'agit toujours d'une évolution inflammatoire aiguë, mais peut également être observée avec des pathologies auto-immunes. Certaines réactions allergiques aiguës, telles que l'urticaire ou l'œdème de Quincke, peuvent également s'accompagner du développement rapide d'une forte monocytose..

Pour clarifier les indicateurs de laboratoire en cas d'écart par rapport à la norme, les enfants sont toujours réexaminés avec une formule leucocytaire approfondie pour exclure la possibilité d'erreurs dans l'analyse initiale.

Si un pourcentage élevé de monocytes est détecté dans une inflammation aiguë, cela peut être considéré comme un bon signe, car la défense immunitaire fonctionne à son plein potentiel et les chances de guérison complète sans développer de complications sont très élevées. C'est bien pire si une monocytopénie est observée avec une inflammation sévère (un faible pourcentage de monocytes avec une inflammation), cela indique des signes d'immunodéficience et complique le processus de guérison..

Si les monocytes sont élevés chez un enfant atteint d'un rhume ou d'autres processus infectieux, les parents ne devraient pas paniquer, cela signifie seulement que le corps de l'enfant est aux prises avec l'agent pathogène. Mais même si une monocytose apparaissait, il semblerait, sans raison apparente, alors ce n'est pas une raison de paniquer, mais seulement la nécessité d'un examen plus approfondi. Et pas toujours un diagnostic aussi terrible que la tuberculose ou une tumeur est posé lors de l'examen, la cause cachée la plus courante de monocytose modérée chez les enfants d'âge préscolaire et primaire est les invasions helminthiques ou les réactions allergiques latentes.

Que sont les monocytes et comment se forment-ils

Les monocytes sont un type de leucocyte agranulocytaire (globule blanc). Il s'agit du plus grand élément du flux sanguin périphérique - son diamètre est de 18 à 20 microns. Une cellule ovale contient un noyau en forme de haricot polymorphe situé de façon excentrée

La coloration intensive du noyau permet de distinguer un monocyte d'un lymphocyte, ce qui est extrêmement important pour l'évaluation en laboratoire des numérations sanguines

Dans un corps sain, les monocytes représentent 3 à 11% de tous les globules blancs. Dans un grand nombre de ces éléments se trouvent dans d'autres tissus:

  • foie;
  • rate;
  • Moelle;
  • Les ganglions lymphatiques.

Les monocytes sont synthétisés dans la moelle osseuse, où les substances suivantes influencent leur croissance et leur développement:

  • Les glucocorticostéroïdes inhibent la production de monocytes.
  • Les facteurs de croissance cellulaire (GM-CSF et M-CSF) activent le développement des monocytes.

Les monocytes de la moelle osseuse pénètrent dans la circulation sanguine, où ils sont retardés de 2 à 3 jours. Après cette période, les cellules meurent soit par apoptose traditionnelle (programmée par la nature de la mort cellulaire), soit passent à un nouveau niveau - se transforment en macrophages. Les cellules améliorées quittent la circulation sanguine et pénètrent dans les tissus, où elles restent pendant 1-2 mois.

Pourquoi le nombre de monocytes a-t-il augmenté

Le plus souvent, la monocytose chez un enfant peut être observée avec des maladies infectieuses (syphilis, brucellose, toxoplasmose, mononucléose infectieuse). Le niveau de monocytes augmente en raison de processus infectieux sévères (septicémie, endocardite subaiguë, tuberculose), avec le développement d'infections fongiques (candidose) et de cancer, ainsi que suite à un empoisonnement au fluor ou au tétrochloroéthane.

  • dans la phase aiguë des infections: rubéole, rougeole, mononucléose, grippe, diphtérie, ainsi qu'au stade initial de récupération;
  • tuberculose;
  • lymphome (croissance tumorale);
  • leucémie (cancer du sang);
  • l'un des nombreux signes de lupus érythémateux;
  • toxoplasmose, paludisme.

Il est possible de ramener le niveau des cellules immunitaires à la normale uniquement en établissant une maladie qui a provoqué une augmentation des monocytes et son traitement.

Caractérisation des monocytes

Comme déjà mentionné, les monocytes sont des cellules qui entrent dans la série des leucocytes. Ils sont considérés comme le plus grand des corps blancs. Leur noyau a également une taille relativement importante, il est légèrement décalé du centre de la cellule vers la périphérie. Les cellules monocytaires de la moelle osseuse sont synthétisées, d'où elles pénètrent dans le sang après maturation. Dans le sérum sanguin, ils circulent très brièvement - seulement 72 heures. Après cela, ils se sont propagés à presque tous les tissus corporels. Ici, ils se transforment en d'autres cellules du système immunitaire - les macrophages tissulaires.

La plus grande activité est fournie par les cellules du sang - les monocytes primaires. Les macrophages tissulaires ont un peu moins de fonctionnalités..

Les principales fonctions du système des monocytes macrophages comprennent:

1. Phagocytose - bactéries et virus «dévoreurs»;

2. Exposition à des micro-organismes utilisant des substances toxiques;

3. L'effet néfaste sur les parasites qui pénètrent dans le corps d'un enfant;

4. Influence active sur le développement de l'inflammation;

5. Participation à la régénération et à la réparation des tissus;

6. Assurer la protection du corps de l'enfant contre les tumeurs;

7. Régulation de la formation de nouvelles cellules du système immunitaire;

8. La destruction des cellules mortes et anciennes de la série des leucocytes;

9. Contrôle de la production de protéines en phase aiguë - substances spécifiques formées dans le foie.

Ainsi, les monocytes remplissent une vaste gamme de fonctions, car leur rôle dans le corps d'un enfant est très important.

Diagnostique

La seule façon de déterminer si les monocytes sont élevés chez un enfant ou non est de faire un test sanguin clinique général.

Dans certains cas, le syndrome de monocytose chez les enfants est détecté complètement par accident. Cela se produit, en règle générale, pendant le traitement hospitalier avec des tests réguliers pour une raison complètement différente..

Si l'examen est effectué pour la monocytose, il est alors nécessaire de se préparer correctement aux tests. Le bébé doit être protégé contre un effort physique accru. Les médicaments sont également déconseillés..

Si ces facteurs sont exclus, les résultats du test seront les plus précis..

Mesure et taux

Pour déterminer la quantité de ces cellules sanguines, vous devez faire un test sanguin, qui dans ce cas est prélevé du doigt. La procédure doit être effectuée à jeun - avant que cet enfant ne mange pas pendant 8 heures. Il est seulement permis de boire un verre d'eau avant le coucher et un de plus le matin avant l'hôpital. De plus, la veille, il vaut mieux ne pas donner à l'enfant des aliments gras et limiter sa mobilité afin d'éviter un stress et une surcharge inutiles pour le corps.

Si un enfant prend régulièrement certains médicaments, le médecin doit en être conscient - la plupart des médicaments pharmaceutiques faussent les résultats du test des monocytes.

40 à 700 millions de monocytes par litre devraient être dans le sang d'un adulte, selon l'état actuel du corps.

Une telle dispersion s'explique non seulement par les caractéristiques individuelles des personnes, mais aussi par l'influence de diverses situations stressantes et même par la réaction aux changements climatiques saisonniers.

De plus, il est important non seulement le contenu absolu des cellules, mais également leur rapport avec d'autres types de globules blancs. En particulier, chez une personne de plus de 16 ans, la proportion de monocytes devrait être de 1 à 8%

Le contenu au niveau de 9-11% est limite, cependant, la maladie ne peut être évoquée que lorsqu'elle persiste plus d'un mois.

Mais chez les enfants, tout est beaucoup plus compliqué - dans leur sang, le nombre de leucocytes change avec l'âge. En conséquence, le nombre de monocytes est en baisse constante, de sorte que les normes pour chaque groupe d'âge seront différentes. En particulier, le nombre absolu suivant de ces cellules doit être contenu dans le sang des enfants:

  • jusqu'à 3 jours - 0,18-2,4 milliards par litre;
  • jusqu'à 1 an - 0,17 à 1,9 milliard par litre;
  • jusqu'à 3 ans - 0,15 - 1,7 milliard par litre;
  • jusqu'à 7 ans - 0,14-1,5 milliard par litre;

Le contenu relatif des monocytes chez les enfants peut être de l'ordre de 3 à 11%, et même dans les cas limites, il n'est pas question de pathologie.

La norme des monocytes dans le sang des enfants

Il existe deux types de résultats pour les petits patients. L'indicateur peut être présenté comme un pourcentage relatif du nombre total de tous les leucocytes ou comme un nombre absolu.

Afin de déterminer si l'enfant est en bonne santé ou non, il suffit d'effectuer un test sanguin clinique, où la valeur relative du paramètre sera indiquée. Cependant, ces données ne sont pas suffisamment informatives pour évaluer la gravité de la monocytose et établir les causes de son apparition. Dans ce cas, une étude plus précise est prescrite pour le petit patient - une formule leucocytaire avec une microscopie à frottis obligatoire. Dans ce cas, le nombre exact de cellules dans le biomatériau est calculé.

Le niveau de monocytes chez un enfant varie selon les âges. Ainsi, leur nombre dans les premières semaines de vie chez un bébé en bonne santé est de 0,05 à 1,2 * 109 / l.

Des monocytes sanguins élevés chez l'enfant au cours de la première année de vie sont sécrétés pour offrir une protection maximale contre l'infection, car le système immunitaire n'est pas encore complètement formé. A partir de la deuxième année, le taux de monocytes est compris entre 0,05 et 0,5 * 109 / L. Un léger écart de 0,1-0,3 * 109 / l est autorisé..

Après 16 ans, le seuil supérieur de la norme augmente à 0,6 * 109 / l.

Le pourcentage du nombre total de globules blancs, en tenant compte de l'âge, est présenté dans le tableau.

ÂgeValeur normale,%
Jusqu'à 2 semaines5 - 15
Jusqu'à un an5 - 10
1 à 3 ans2,7 - 10
Plus de 3 ans3 - 12

Il convient de souligner que lors de l'interprétation des données de recherche en laboratoire, le médecin n'attache d'importance qu'à l'âge, le sexe n'est pas pris en compte.

Certaines caractéristiques des monocytes

La grande majorité des monocytes provient de la moelle osseuse d'une cellule souche multipatente et d'un monoblaste (ancêtre), elle passe par les stades du promyélomonocyte et du promonocyte. Un promonocyte est la dernière étape avant un monocyte, dont l'immaturité est indiquée par le noyau lâche plus pâle et les restes d'un nucléol. Les promonocytes contiennent des granules azurophiles (d'ailleurs, les monocytes matures en ont aussi), mais néanmoins, ces cellules appartiennent à la série des agranulocytes, car les granules de monocytes (lymphocytes, cellules immatures, éléments histogéniques) sont colorés avec de l'azur et sont un produit de la discolloïdose cytoplasmique des protéines. Un certain (petit) nombre de monocytes se forme dans les ganglions lymphatiques et les éléments du tissu conjonctif d'autres organes.

Le cytoplasme des monocytes matures contient diverses enzymes hydrolytiques (lipases, protéases, verdoperoxydase, carbohydrase), d'autres substances biologiquement actives, cependant, la présence de lactoferrine et de myéloperoxydase ne peut être détectée qu'en quantités infimes.

Le corps parvient à accélérer la production de monocytes dans la moelle osseuse, contrairement à d'autres cellules (par exemple, les neutrophiles), seulement deux à trois fois. En dehors de la moelle osseuse, toutes les cellules appartenant aux cellules mononucléaires phagocytaires prolifèrent très faiblement et dans une mesure limitée; les cellules qui ont atteint les tissus ne sont remplacées que par des monocytes circulant dans le sang.

Entrés dans le sang périphérique, les monocytes y vivent pendant 3 jours au maximum, puis se déplacent vers les tissus environnants, où ils mûrissent finalement en histiocytes ou en divers macrophages hautement différenciés (cellules hépatiques de Kupffer, macrophages alvéolaires des poumons).

Monocytes, pourquoi ont-ils besoin d'un enfant

Chacun des composants sanguins (globules rouges, globules blancs, monocytes, éosinophiles et autres) remplit une certaine fonction dans le corps, parfois plusieurs fonctions. C'est ainsi que les monocytes jouent un rôle important dans la protection d'un enfant. Lorsque des matières étrangères pénètrent dans le corps du bébé, les monocytes commencent à fonctionner. Ainsi, leurs fonctions peuvent être divisées en plusieurs directions:

  • Participation à l'immunité cellulaire. Ils luttent contre toute infection (virus, bactéries, champignons), toxines, cellules mourantes, poisons et cellules tumorales.
  • Après le processus inflammatoire, les cellules mortes (microbes et globules blancs), les toxines et les produits de dégradation des tissus restent au centre de l'attention. Les monocytes agissent comme des nettoyants et retirent tous ces composants de cette concentration. Ils préparent également le site de l'inflammation pour la régénération (récupération).
  • Protéger les tissus sains des plaies. Les monocytes entourent le foyer de l'inflammation, créant un arbre protecteur. Tout cela empêche la propagation de l'inflammation dans tout le corps. La même chose se produit lors de la destruction d'un corps étranger, car il est entouré d'une couche protectrice de monocytes.

Monocytose chez un enfant

Lorsque les monocytes sanguins sont élevés chez un enfant, les médecins parlent de monocytose. En fonction du niveau de rapport des monocytes avec les autres leucocytes et de leur nombre absolu, la monocytose relative et absolue est distinguée.

Avec une monocytose relative, le nombre absolu de cellules reste dans la plage normale, mais leur pourcentage est élevé. Cela indique une diminution de la production de tout autre type de globules blancs..

La monocytose absolue implique un nombre excessivement élevé de monocytes dans leur rapport normal avec d'autres cellules sanguines.

Dans les processus inflammatoires, les maladies infectieuses et autres maladies dangereuses, c'est précisément la monocytose absolue qui se manifeste.

De nombreux monocytes sont produits par les cellules souches lorsque le corps de l'enfant souffre de conditions extrêmes..

Par exemple, pendant la période de dentition ou de changement des dents primaires en molaires, le niveau de monocytes augmente souvent. Cela ne doit pas être considéré comme le signe d'une maladie possible - la monocytose avec la croissance de nouvelles dents est absolument normale.

La monocytose est également possible lorsque le bébé se rétablit après une maladie, une blessure ou une intervention chirurgicale.

Pendant cette période, le corps récupère intensivement, ce qui nécessite un grand nombre de globules blancs. Par conséquent, la production accrue de monocytes et d'autres cellules sanguines est compréhensible.

Mais pas toujours, quand les monocytes sont élevés, tout va bien chez l'enfant. La monocytose absolue peut signaler l'apparition ou l'exacerbation de maladies. La combinaison de la monocytose avec une modification du contenu d'autres globules blancs aide à diagnostiquer avec précision.

Avec un niveau accru de monocytes et de lymphocytes, des problèmes tels que des attaques bactériennes ou virales, une inflammation intestinale, des champignons, des rhumatismes et de la polyarthrite rhumatoïde, des tumeurs malignes sont détectés.

Si les monocytes sont élevés et les lymphocytes sont bas, alors nous parlons de processus inflammatoires aigus ou de maladies infectieuses.

Si une augmentation des monocytes s'accompagne d'une augmentation des éosinophiles, les médecins peuvent diagnostiquer:

  • Mononucléose infectieuse;
  • réaction allergique;
  • tuberculose;
  • sarcoïdose;
  • syphilis;
  • la présence de vers dans le corps.

Lorsqu'une maladie est détectée, le médecin prescrit une certaine thérapie. Parfois, avec une monocytose dans le contexte de la forme aiguë de la maladie, un traitement hospitalier de l'enfant peut être nécessaire.

Causes de l'augmentation des monocytes dans le sang

Une légère augmentation des monocytes ne devrait pas provoquer une forte excitation. Une monocytose relative faible apparaît après des maladies infectieuses, des blessures ou des ecchymoses, une dentition ou un traitement avec des antibiotiques et d'autres médicaments.

Une augmentation significative du nombre de monocytes est observée dans les conditions pathologiques suivantes:

1. Parasitoses - l'infection par des vers ronds, des oxyures ou d'autres parasites provoque une forte augmentation des monocytes dans le test sanguin général. Dans ce cas, la perte de poids générale de l'enfant se caractérise par un appétit normal ou accru, de la fatigue, une diminution des performances, des maux de tête, des douleurs abdominales, des troubles du sommeil, de l'irritabilité et des larmes. Pour confirmer le diagnostic, vous devez passer des excréments sur les œufs de parasites;

2. Maladies infectieuses et virales - tous les rhumes, infections intestinales et autres provoquent une monocytose relative et une augmentation générale du nombre de leucocytes;

3. Infections fongiques - mycoses, candidoses et autres infections fongiques de la peau et des muqueuses provoquent une monocytose. Parfois, une augmentation du nombre de monocytes devient le premier signe d'une infection fongique;

4. Maladies systémiques - une augmentation persistante du nombre de monocytes dans le contexte d'autres changements dans le test sanguin peut survenir avec des maladies du tissu conjonctif et des organes internes tels que le lupus érythémateux disséminé, la polyarthrite rhumatoïde, la polyarthrite et autres. Ils se caractérisent par des dommages simultanés aux articulations et aux organes internes;

5. Granulomatose - les maladies accompagnées de la formation de granulomes dans le corps, limitées par la capsule des zones d'inflammation, s'accompagnent également d'une augmentation persistante du nombre de monocytes. Des changements dans la formule leucocytaire se produisent avec la tuberculose, la syphilis, la brucellose, la sarcoïdose et d'autres maladies similaires;

6. Maladies du sang - la monocytose absolue se produit en cas de violation de l'hématopoïèse de la moelle épinière - leucémie, mononucléose, lymphogranulomatose et autres maladies du sang;

7. Empoisonnement - lorsque du phosphore ou du tétrachloroéthane pénètre dans le corps, une intoxication grave du corps se produit, accompagnée d'une monocytose.

Tout écart de la norme dans les tests sanguins nécessite nécessairement des soins médicaux et des études supplémentaires, en particulier avec la monocytose chez un enfant, car dans l'enfance le risque d'infections parasitaires ou de maladies du sang est plusieurs fois plus élevé.

Traitement de la monocytose

Les monocytes sont élevés chez un enfant lorsque des perturbations se produisent dans son corps, ce qui est toujours un symptôme alarmant dans lequel certaines mesures sont nécessaires. Dans ce cas, il est fortement déconseillé aux parents de le traiter eux-mêmes..

Il convient de garder à l'esprit que la monocytose chez un enfant dans la plupart des cas n'est pas une maladie indépendante, mais seulement ses conséquences ou ses symptômes, qui indiquent toute violation ou développement d'une autre maladie.

Le traitement consiste principalement à identifier la cause sous-jacente des niveaux élevés de globules blancs. Tout d'abord, il est fortement recommandé de montrer l'enfant à un médecin qui procédera à un examen et prescrira des tests.

Si une infection virale est détectée, l'enfant se verra prescrire des médicaments appropriés et si une maladie d'étiologie fongique et bactérienne est détectée, des médicaments antibactériens seront prescrits..

Afin d'augmenter l'immunité, des vitamines doivent être prescrites et le régime alimentaire ajusté. Il est recommandé de donner à l'enfant plus de légumes, de fruits et d'inclure des produits laitiers fermentés dans son alimentation quotidienne. Nous ne devons pas oublier les promenades en plein air..

Lorsque des monocytes élevés sont observés chez les nourrissons pendant la dentition, cette condition est établie comme normale et ne nécessite pas de traitement.

Monocytose: le concept de pathologie, les raisons de l'augmentation des monocytes, comment traiter

Déterminer le niveau de monocytes dans le sang

Le contenu quantitatif des monocytes est déterminé par la formule des leucocytes et est déterminé lors d'un test sanguin général, les monocytes y sont désignés par MON. Un échantillon de sang prélevé d'un doigt ou d'une veine compte le nombre de cellules sanguines.
Le résultat du calcul est fixé sur le formulaire, qui prescrit nécessairement la norme pour les femmes par âge, ainsi que pour les hommes et les enfants. Le nombre de monocytes peut être déterminé de différentes manières (manuellement, à l'aide d'un appareil spécial), il peut donc y avoir des écarts. Pour une interprétation correcte du résultat de l'analyse, il est nécessaire de prendre en compte les caractéristiques de la prise de sang et de la recherche.

ÂgeMonocytes,%
Nouveau néede 3 à 12
Jusqu'à 2 semainesde 5 à 12
Jusqu'à 1 ande 4 à 10
1 à 2 ansde 3 à 10
2 à 3 ansde 3 à 9
3 à 7 ans
De 7 à 10 ans
10 à 16 ans
Filles à partir de 16 ans et femmesde 3 à 11
Garçons à partir de 16 ans et hommes

Chez les femmes

Le tableau montre que la concentration normale de cellules de conciergerie chez la femme ne diffère pas des valeurs normales chez l'homme. Pendant la grossesse, le niveau de ces cellules diminue, mais se situe dans des valeurs acceptables.

Les monocytes (la norme chez les femmes pendant la grossesse) peuvent diminuer à 1%, tandis que la limite supérieure ne doit pas dépasser 11%. Au cours des premiers mois de la grossesse, une augmentation de la valeur peut être la norme. L'immunité prend l'embryon comme un corps étranger et le processus de production active de cellules protectrices commence.

Chez l'homme

Si le taux sanguin normal des monocytes chez l'homme diminue ou augmente, il est nécessaire de subir des examens pour découvrir la cause de la déviation. La concentration de ces cellules dans le sang est déterminée en pourcentage ou en unités absolues. Un contenu relatif est considéré comme un indicateur de 3 à 11%, tandis que tous les autres composants sanguins sont pris à 100%.

Le contenu absolu est exprimé par une valeur numérique et montre combien de cellules sont contenues dans un litre de sang Pour les hommes - de 0,05 à 0,82 * 109 / l.

Ainsi, la norme des monocytes chez les mâles ne doit pas dépasser 11%. Cet indicateur reste inchangé tout au long de la vie, à partir de 18 ans. Jusqu'à cet âge, il y a des sauts d'indicateurs.

Chez les enfants, les monocytes sont normalement élevés au cours des deux premières semaines de vie. Ensuite, le niveau de ces cellules sanguines diminue et peut changer légèrement jusqu'à la fin de la vie. Après 16 ans, les tarifs normaux sont égaux à ceux d'un adulte.

Le niveau de monocytose est mesuré par deux indicateurs:

  1. absolue, montrant le nombre de cellules par litre de sang, avec une norme chez les adultes jusqu'à 0,08 * 109 / l, chez les enfants - jusqu'à 1,1 * 109 / l;
  2. relative, montrant si les monocytes sont augmentés par rapport à d'autres cellules leucocytaires: la limite est considérée comme étant de 12% chez les enfants de moins de 12 ans et de 11% chez les patients adultes;

Pour tester le sang pour le contenu des monocytes, une analyse étendue est prescrite avec un décodage détaillé de la formule leucocytaire. Le don de sang capillaire (du doigt) est effectué le matin, à jeun. Boire avant l'analyse n'est pas non plus recommandé..

Les processus purulents et inflammatoires dans le corps sont des raisons courantes pour lesquelles les monocytes sont élevés. Si les tests primaires indiquent que les monocytes sont significativement élevés avec un nombre normal de globules blancs ou une baisse de leur niveau global, des études supplémentaires sont nécessaires. Séparés du reste des corps blancs, les monocytes élevés sont assez rares, donc les médecins recommandent de répéter l'analyse après un certain temps pour exclure les résultats erronés. Dans tous les cas, vous ne devez pas déchiffrer l'analyse vous-même: seul un spécialiste peut interpréter correctement les chiffres reçus..

Il convient de noter que les femmes sont plus sujettes aux fluctuations du niveau de globules blancs. Cela est dû à plusieurs facteurs:

  • les femmes sont plus émotives que les hommes et plus sujettes au stress, ce qui peut provoquer des changements dans les cellules sanguines;
  • ils subissent une intervention chirurgicale pendant l'accouchement, l'accouchement par césarienne ou l'interruption de grossesse;
  • la cause de la modification de la composition du sang est le cycle menstruel.

La tâche principale des cellules monocytaires est d'assurer une phagocytose complète des micro-organismes pathogènes, des fragments d'autres globules blancs, des cellules malignes et mutées.

Les cellules monocytaires ont une activité antimicrobienne (antiparasitaire, antivirale, antifongique antibactérienne) et antitumorale élevée.

MON dans le test sanguin peut augmenter si le patient présente des pathologies infectieuses aiguës, un myélome, des pathologies auto-immunes, etc..

En moyenne, la norme des monocytes dans le sang chez un adulte varie de trois à onze pour cent.

La norme des monocytes dans le sang ne dépend pas du sexe et n'est déterminée que par l'âge du patient.

Lors de l'évaluation du niveau de monocytes, il est nécessaire de prendre en compte non seulement le degré d'augmentation des cellules monocytaires elles-mêmes, mais également le nombre total de leucocytes.

Un nombre accru de cellules monocytaires uniquement dans les leucoformules est appelé monocytose relative (et une diminution est appelée monocytopénie).

Une augmentation du nombre de cellules monocytaires, ainsi que l'ensemble de la population de cellules leucocytaires, est appelée monocytose absolue..

La numération sanguine des monocytes est déterminée uniquement à jeun, le matin.

La veille de la collecte du matériel (par jour) vous ne pouvez pas boire d'alcool.

Il est interdit de fumer, de manger de la nourriture et des boissons à l'exception de l'eau bouillie la veille du prélèvement sanguin.

Avant de prendre du matériel, le patient doit se reposer pendant dix à quinze minutes.

La norme des monocytes dans le sang chez les hommes ne diffère pas.

Âge du patientLe pourcentage de monocytes dans l'analyse
Deux premières semaines de vieCinq à quinze
De deux semaines à un anQuatre à neuf
Un à deux ansTrois à dix
De deux à quinze ansEnviron trois à neuf
Plus de quinze ansTrois à onze

Que faire?

Initialement, la cause de la monocytose est déterminée. Cela peut nécessiter des tests de laboratoire supplémentaires..

Avec des symptômes d'une infection bactérienne, l'agent pathogène est isolé du biomatériau (sang, écouvillonnage de la gorge ou du nez, urine, crachats, urine). Après isolement, le type de bactérie est déterminé et, conformément à cela, un test de sensibilité aux antibiotiques est effectué. Il n'est pas conseillé de mettre un antibiotique sur tous les groupes de médicaments antibactériens, car chacun d'entre eux est actif par rapport à certaines espèces ou familles. Selon les résultats du test, on prescrit au patient des médicaments qui ont montré une activité maximale pour un type spécifique d'agent pathogène.

DÉTAILS: Les monocytes sont trop chers

L'utilisation d'une telle approche pour le traitement d'une infection virale est inacceptable. Parce que les antibiotiques ne sont pas capables de détruire les particules virales. Dans ce cas, le patient est sélectionné des agents antiviraux et des médicaments qui stimulent les défenses naturelles de l'organisme. L'utilisation d'antibiotiques est conseillée exclusivement pour les infections mixtes..

Le traitement des maladies rhumatoïdes est un long processus. La thérapie consiste en la nomination de médicaments anti-inflammatoires et corticostéroïdes.

L'absence de dynamique positive persistante est une raison suffisante pour la correction du traitement. Parallèlement à cela, des mesures préventives sont prises pour prévenir le développement de l'ostéoporose..

Si, après avoir reçu l'analyse, il s'avère que les monocytes sont élevés chez un adulte, vous devez immédiatement consulter un médecin afin de procéder à des tests supplémentaires (en fait, dans le cas du développement de la même condition chez les enfants, vous devez faire de même). Il vaut la peine de dire que le traitement des conditions dans lesquelles dans le corps des enfants ou des adultes il y a un changement dans le nombre d'éléments sanguins leucocytaires est inutile. Tout d'abord, le médecin détermine la cause du développement de cette maladie, puis prescrit les préparations pharmaceutiques nécessaires à son traitement.

Cycle de la vie

Les monocytes (mon) sont des cellules qui se forment dans la moelle osseuse rouge. Ils pénètrent dans la circulation sanguine générale à l'état immature et sont les précurseurs de cellules plus propres (macrophages). Après un court séjour dans la circulation sanguine, 75% des cellules s'installent dans le foie, la rate, les ganglions lymphatiques, où elles finissent par mûrir, et des macrophages se forment. Les 25% restants de monocytes immatures sont présents dans la circulation sanguine pendant 36 à 104 heures. La durée de séjour des macrophages dans les tissus est d'au moins 21 jours.

Un gros macrophage monocytaire se déplace lentement dans la circulation sanguine, tout en capturant et en neutralisant:

  • grandes et petites substances toxiques;
  • déchets de bactéries et virus;
  • cellules qui ont été affectées ou endommagées par des parasites.

Lorsque le processus inflammatoire commence dans le corps, les monocytes entourent le foyer de l'inflammation et se multiplient par division. La migration vers le site de l'inflammation est possible par la circulation sanguine et les tissus. Si le corps commence un processus chronique d'inflammation, alors les macrophages sont nécessairement présents à cet endroit.

De quoi sont-ils responsables

Causes de l'augmentation des monocytes chez les enfants et les adultes

Un niveau élevé de monocytes chez les adultes et les enfants est appelé monocytose. Ce n'est pas une maladie distincte, mais fait plutôt référence aux conséquences des pathologies chez l'homme.

La monocytose se manifeste par des maladies:

  • tumeurs hématologiques (leucémie ou lymphome);
  • infections (virus, tuberculose, endocardite bactérienne, syphilis);
  • maladies auto-immunes (polyarthrite rhumatoïde, sclérodermie);
  • sarcoïdose;
  • cancer (sein, ovaire, gros intestin);
  • infarctus du myocarde;
  • Infection par le VIH;
  • pneumonie sévère;
  • accouchement;
  • alcoolisme;
  • obésité;
  • une dépression.

En plus des maladies, une augmentation de la concentration de monocytes dans la formule sanguine peut indiquer une maladie infectieuse. Cela suggère que les cellules immunitaires continuent de travailler pour protéger les humains contre les virus, les champignons et les bactéries..

Présentation de Monocyte

La maturation de ces globules blancs se produit dans la moelle osseuse, d'où ils entrent initialement dans le système circulatoire, où ils remplissent leur fonction, purifiant le sang des agents pathogènes et éliminant les cellules mortes. Cela donne des raisons de les appeler infirmiers. Compte tenu de la fonction des monocytes, il convient de noter que:

  1. Une caractéristique distinctive de ces cellules est leur capacité à reconnaître très rapidement les agents étrangers et à les détruire..
  2. La mission des monocytes ne se limite pas à cela, ils sont également capables d'empêcher la formation de caillots sanguins et de cellules cancéreuses, sont impliqués dans l'hématopoïèse.
  3. Différents des autres globules blancs par leur taille, ils sont capables d'absorber facilement des cellules pathogènes de taille importante, auxquelles ils ne peuvent pas faire face, par exemple, des neutrophiles aux propriétés similaires.
  4. Ils constituent une menace pour les cellules malignes, contribuant au développement d'un processus nécrotique en eux. Un effet destructeur similaire est également exercé sur les agents pathogènes du paludisme..
  5. Participer au processus de réparation tissulaire endommagé par des processus inflammatoires ou oncologiques.
  6. Contribuer à l'élimination des cellules exotiques mortes et détruites.
  7. Même les cellules pathogènes qui peuvent survivre dans l'environnement acide de l'estomac peuvent absorber.

La déviation des indicateurs acceptables entraînera un certain nombre de manifestations indésirables, parmi lesquelles la plus importante devrait être appelée un affaiblissement de l'immunité, l'incapacité du corps à résister aux maladies virales, infectieuses et oncologiques.

Les cellules monocytaires sont les plus gros globules blancs. Ils sont une composante essentielle d'un système phagocytaire mononucléaire-réticuloendothélial, représenté par des cellules monocytaires et macrophages, ainsi que leurs prédécesseurs.

Normalement, les cellules monocytaires circulent dans le sang pendant environ vingt à quarante heures, puis migrent vers les tissus, où elles sont transformées en cellules macrophages.

Le plus grand nombre de cellules monocytaires se trouve dans le foie, les tissus spléniques, pulmonaires et lymphatiques..

La réserve de cellules monocytaires est contenue dans les tissus des ganglions lymphatiques.

Les cellules monocytaires participent activement à la formation de la réponse immunitaire. En raison de leur grande capacité à se déplacer indépendamment, ces cellules sont capables de se déplacer rapidement vers le foyer inflammatoire, stimulant la réponse immunitaire, et présentent également une activité bactéricide et phagocytaire.

Les principales fonctions des monocytes sont:

  • phagocytose de micro-organismes pathogènes et de cellules mutantes;
  • stimulation des réponses immunitaires;
  • présentation d'antigènes aux cellules lymphocytaires (fonction de la mémoire immunitaire - accumulation et transmission d'informations sur les agents pathogènes à la prochaine génération de cellules);
  • la production de cytokines et d'autres substances biologiquement actives (substances biologiquement actives);
  • nettoyer le foyer inflammatoire des débris cellulaires et des micro-organismes pathogènes.

Il convient de noter que les cellules monocytaires ont la capacité de se diviser activement dans le foyer de l'inflammation, augmentant la population de leurs cellules. De plus, contrairement aux cellules neutrophiles, les monocytes ne meurent pas après un contact avec des micro-organismes pathogènes..

Dans les foyers d'infection chronique, les cellules monocytaires sont capables de s'accumuler, contribuant au maintien du processus inflammatoire.

De toutes les cellules leucocytaires, les monocytes ont l'activité phagocytaire la plus élevée. Dans le foyer inflammatoire, ils sont capables d'absorber plus d'une centaine de micro-organismes pathogènes.

En raison du nettoyage du foyer inflammatoire par les monocytes, il existe une préparation efficace des tissus pour une régénération supplémentaire.

Il convient de noter que les substances biologiquement actives, activement sécrétées par les cellules monocytaires, sont capables d'influencer les centres thermorégulateurs de l'hypothalamus, stimulant une augmentation de la température corporelle du patient en présence de processus inflammatoires dans le corps.

Augmentation simultanée d'autres leucocytes sur fond de monocytose

  1. Monocytose absolue: il est possible de la diagnostiquer lorsque le nombre de cellules elles-mêmes devient supérieur à 0,12-0,99 * 109 / l.
  2. Monocytose relative: condition pathologique ou physiologique dans laquelle la partie totale des monocytes devient supérieure à 3 à 11% du nombre total de leucocytes. De plus, le nombre absolu de monocytes peut rester dans la plage normale, mais leur niveau dans la formule générale des leucocytes augmentera, ce qui signifie que le nombre de monocytes sera le même, mais le nombre d'autres types de leucocytes sera réduit. Ceci est plus souvent observé avec une diminution du nombre de neutrophiles (neutropénie) et une diminution du nombre de lymphocytes (lymphocytopénie).

La monocytose absolue est importante dans l'identification et le traitement des processus pathologiques par rapport au parent, qui peut varier en fonction des blessures, du stress, de la nutrition.

Monocytose pendant la grossesse: chez les femmes porteuses d'un fœtus, une augmentation pas trop élevée de la somme des leucocytes et des monocytes est considérée comme une réaction physiologique du corps à un corps «étranger». Et vous devez toujours garder à l'esprit que la monocytose absolue chez les femmes enceintes doit être nécessairement ajustée en contraste avec la relative.

La monocytose n'est pas une maladie, mais un symptôme de la maladie sous-jacente. Par conséquent, l'image de la monocytose dépendra de la maladie elle-même.

En l'absence de symptômes de la maladie, elle peut être reconnue par des signes non spécifiques:

  • fatigue chronique,
  • fatigabilité rapide
  • performances réduites,
  • faiblesse générale,
  • somnolence,
  • fièvre constante de bas grade.

Ces signes peuvent indiquer une variété de maladies. Pendant la grossesse, ils sont déterminés physiologiquement.

Dans tous les cas, vous devez consulter un médecin et passer des tests.

Les raisons de la déviation des monocytes de la norme

Une augmentation des monocytes dans le sang peut provoquer:

  • pathologies infectieuses aiguës (généralement d'origine virale);
  • infestations parasitaires et helminthiques;
  • les infections fongiques;
  • processus infectieux subaigus d'origine bactérienne (processus inflammatoires subaigus dans l'endocarde, lésions des tissus rhumatismaux);
  • lésion tuberculeuse du tissu pulmonaire et des ganglions lymphatiques;
  • syphilis;
  • brucellose;
  • Néoplasmes malins;
  • NUC (colite ulcéreuse);
  • pathologies auto-immunes systémiques;
  • paludisme;
  • la fièvre typhoïde;
  • pathologies myéloprolifératives;
  • maladies oncologiques du sang;
  • lymphomes malins;
  • évolution chronique de l'infection par le virus de l'herpès;
  • la mononucléose infectieuse (principale cause de monocytose chez l'enfant, dans ce cas, la monocytose est associée à l'identification de cellules mononucléaires atypiques spécifiques);
  • leucémie monocytaire spécifique, etc..

Chez les patients atteints d'infections mycobactériennes (tuberculose), un taux élevé de monocytose, combiné à une augmentation du nombre de cellules neutrophiles et une diminution du nombre de lymphocytes, peut indiquer une rechute ou une progression du processus infectieux.

Une augmentation du nombre de cellules lymphocytaires et monocytaires dans le contexte d'une diminution des neutrophiles est caractéristique de la récupération des patients.

Normalement, une légère augmentation des cellules monocytaires chez les femmes peut survenir pendant les menstruations.

De plus, une augmentation du nombre de monocytes peut être observée chez les patients traités par ampicilline®, griséofulvine®, halopéridol®, prednisolone®, etc..

Une diminution du nombre de cellules monocytaires peut être observée chez les patients souffrant d'anémie aplasique, de leucémie à tricholeucocytes, d'infections purulentes sévères, de fièvre typhoïde.

La monocytopénie est également observée chez les patients présentant des chocs sévères, des conditions postopératoires et des pertes de sang..

Une diminution naturelle du nombre de cellules monocytaires peut être observée chez les femmes dans la période post-partum..

Une diminution du nombre de cellules monocytaires peut également être associée à un traitement prolongé avec de la prednisone, des immunosuppresseurs et des cytostatiques..

Que faire lors de la détection d'écarts dans les analyses?

Tout traitement doit être prescrit exclusivement par le médecin traitant et dépend de la maladie sous-jacente à l'origine du changement du nombre de cellules monocytaires dans les analyses..

Le dépassement de la teneur quantitative maximale autorisée en monocytes indique le développement d'une monocytose.

La monocytose se développe sous deux formes:

  • absolue - production isolée de macrophages dans le sang à laquelle la concentration de ces cellules dépasse 1,1 * 109 / l pour les enfants de la tranche d'âge jusqu'à 12 ans et 0,8 * 109 / l pour un adulte (la pathologie se développe dans le contexte de maladies qui provoquent une production spécifique phagocytes professionnels);
  • relative - une condition caractérisée par un contenu absolu normal de monocytes, tandis que leur pourcentage dans le sang est augmenté (la pathologie se produit dans le contexte d'une diminution simultanée du niveau d'autres leucocytes).

La forme absolue de la monocytose est plus dangereuse par rapport à la forme relative, car elle est un signe de troubles dans le corps.

Si le niveau de monocytes dans le sang augmente, la phagocytose et la destruction active des cellules étrangères ont commencé. Une légère augmentation des monocytes au cours des deux premières heures après avoir mangé est considérée comme normale..

Si le niveau de phagocytes dépasse largement les valeurs autorisées, cela signifie qu'une personne développe une pathologie qui nécessite une identification et un traitement immédiats.

Menstruation

Les caractéristiques du système reproducteur féminin provoquent une légère augmentation des valeurs admissibles pendant les premiers jours du cycle, lorsque l'endomètre est activement rejeté et que les cellules de conciergerie commencent leur travail intensif. Les niveaux maximaux de monocytes sont observés les jours de sécrétions abondantes. Avec la fin des menstruations, le niveau de phagocytes se normalise. Pour s'assurer que l'analyse MON est exacte, les médecins recommandent de la prendre entre les menstruations.

Grossesse

Le système immunitaire de la femme enceinte subit des modifications, de sorte que le premier trimestre s'accompagne d'une diminution du niveau des cellules de concierge, et le troisième trimestre et la période à la veille de l'accouchement s'accompagnent de son augmentation maximale. Si les indicateurs ne dépassent pas les limites supérieures et inférieures autorisées, cela est considéré comme la norme.

Une augmentation du nombre de phagocytes peut se produire dans le contexte du développement d'une maladie infectieuse. Avec ARVI, un test sanguin général montre un léger excès des valeurs normales. Lorsqu'une infection bactérienne se produit, la teneur quantitative en neutrophiles augmente. Les monocytes commencent à combattre les virus, tandis que leur contenu accru dans le sang est observé du premier au dernier jour de la maladie. Sur 14 à 30 jours, une concentration accrue de ces éléments peut persister..

Si des écarts par rapport à la norme sont enregistrés après 1,5 à 2 mois, une infection chronique se développe. Le rhume se caractérise par une augmentation du niveau de monocytes à la limite supérieure de la norme; son léger excès est également autorisé. Avec un saut brusque de monocytes, il est nécessaire de subir un examen pour identifier la pathologie oncohématologique.

Il s'agit d'une maladie causée par le virus Epstein-Barr de type herpétique. Elle survient principalement chez les enfants d'âge préscolaire. L'infection est considérée comme courante et est diagnostiquée chez de nombreux enfants. Les adultes souffrent rarement de mononucléose infectieuse en raison d'un système immunitaire développé.

Les principaux signes de la maladie:

  • une détérioration soudaine de l'état contre lequel la température corporelle monte à 40 ° C;
  • l'apparition d'un nez qui coule, un mal de gorge, une congestion nasale;
  • une augmentation des ganglions lymphatiques sous-mandibulaires et occipitaux, qui n'est pas accompagnée de douleur;
  • démangeaison de la peau;
  • hypertrophie de la rate, du foie.

Un état fébrile peut persister pendant un mois avec une amélioration périodique du bien-être. Lors d'une analyse sanguine générale, une teneur accrue en lymphocytes et monocytes est détectée. Pour clarifier le diagnostic, un test d'anticorps spécifiques est effectué. Le traitement consiste à éliminer les symptômes.

Les causes de la monocytose

  1. Les maladies inflammatoires et infectieuses sont souvent l'occasion d'augmenter le niveau de monocytes. Le corps a besoin d'une assistance d'urgence pour l'immunité, donc plus de monocytes sont produits. Les maladies infectieuses qui provoquent la monocytose comprennent:
  • Syphilis;
  • Tuberculose.

Parfois, la cause de la monocytose chez les enfants est la dentition, mais une telle réaction violente du corps à ce processus naturel n'est pas si courante.

Une modification du nombre de monocytes peut s'accompagner d'autres écarts dans la composition du sang. Par exemple, la monocytose et la granulopénie dans un test sanguin sont très susceptibles d'indiquer qu'une infection virale a récemment été transmise par le corps. Pour clarifier, vous devez passer une nouvelle analyse après quelques semaines. Les granulocytes sont les mêmes globules blancs, mais de forme et de taille différentes.

  1. Les maladies auto-immunes sont également liées aux causes de la monocytose chez l'adulte. Leur mécanisme est que, pour une raison quelconque, le système immunitaire prend les cellules du corps comme étrangères et cherche à les détruire. L'effet destructeur vient donc du plus important défenseur de la santé - l'immunité. Parmi les maladies auto-immunes, les plus courantes sont:
  • Lupus;
  • Polyarthrite rhumatoïde.
  1. Les maladies du sang affectent directement le contenu des monocytes. Ceux-ci inclus:
  • Leucémie;
  • Lymphogranulomatose;
  • Mononucléose
  1. Tumeurs cancéreuses

La leucémie est un cancer qui affecte la fonction sanguine et médullaire. Pendant cela, toutes les capacités de protection du système immunitaire sont attaquées..

  1. Autres raisons:
  • Une particularité individuelle de l'organisme peut provoquer une légère monocytose relative chez l'enfant;
  • Pathologies héréditaires;

Il Est Important D'Être Conscient De Vascularite