Que faire si vous avez du mal à respirer, mais que l'ambulance ne marche pas? Recommandations du médecin

L'essoufflement est l'un des principaux symptômes du coronavirus. Les médecins préviennent: même si pendant un certain temps la maladie ne s'est pas manifestée ou que les symptômes ressemblaient davantage au SRAS, puis que les difficultés respiratoires ont commencé brusquement, vous devez appeler d'urgence une ambulance. Mais que se passe-t-il si le médecin voyage toujours et que la respiration est difficile? Nous vous expliquons comment vous aider dans cette situation..

Quand appeler un médecin

Tout d'abord, permettez-moi de vous rappeler sous quels symptômes il est important d'appeler immédiatement un médecin. Si vous ressentez quelque chose dans la liste ci-dessous, n'essayez pas d'attendre - appelez simplement l'ambulance. L'essoufflement et l'essoufflement peuvent accompagner non seulement une pneumonie (causée par un coronavirus ou d'autres causes), mais aussi une crise cardiaque et d'autres maladies cardiaques, l'œdème de Quincke, un accident vasculaire cérébral et des lésions cérébrales, ainsi que d'autres maladies pouvant mettre la vie en danger. Appelez immédiatement une ambulance si:

  • La température a augmenté nettement au-dessus de 38,5 degrés;
  • Vous avez de la difficulté à respirer;
  • Vous ressentez une douleur ou une gêne thoracique;
  • Vous avez un essoufflement sévère.

Comment faciliter la respiration

Pendant que le médecin voyage, vous pouvez essayer de faciliter la respiration pour vous ou vos proches. Pour ça:

Prenez la bonne pose

Si vous avez de la difficulté à respirer, vous ne devez pas vous allonger sur le dos. La meilleure position couchée est sur le ventre, face vers le bas, vous pouvez même suspendre légèrement la tête sur la surface du lit ou du canapé. Vous pouvez également prendre la pose recommandée par les agents de bord lorsqu'il y a un danger en vol: s'asseoir, se pencher en avant, cambrer le dos, mettre les mains sur les genoux ou serrer les genoux, baisser la tête vers le bas.

S'il n'est pas possible de s'asseoir, pliez le corps à la taille, posez vos mains sur n'importe quelle surface (bord de la table, mur, garde-corps) et inclinez la tête vers le bas.

Faites des exercices de respiration

Il est utile de faire des exercices de respiration à tout moment, et maintenant surtout. Même les exercices les plus simples visant à développer les poumons améliorent leur état et aident à mieux saturer le sang en oxygène. Par conséquent, nous recommandons chaque jour au moins cinq minutes à consacrer à des exercices de respiration (qui aident également à soulager les crises d'anxiété). Si vous avez du mal à respirer, essayez l'exercice simple suivant: prenez une grande respiration, retenez votre respiration pendant 5-6 secondes et expirez lentement. Répétez plusieurs fois, puis essayez de tousser. Après l'exercice, des étourdissements peuvent apparaître, mais s'ils ne s'accompagnent pas de confusion, il n'y a probablement rien à craindre..

La nuit, il n'y a pas assez d'air, il est difficile de respirer par le nez: que faire?

Lutte contre l'IRR

Le traitement doit viser la cause sous-jacente du VSD. Concernant ses symptômes comme le manque d'air
, palpitations, vertiges, ils aideront à éliminer les gouttes cardiotoniques Cardiovalen avec naturel.

Cardiovalène - cardiotonique, vasodilatateur et gouttes sédatives basées sur,, et aidera à protéger sur tous les fronts

Le manque d'air la nuit peut provoquer diverses raisons, mais le plus souvent ce sont des phénomènes physiologiques - un stress sévère ou la charge transférée. Avec un fort stress émotionnel, l'adrénaline monte, qui pénètre dans le sang, ce qui fait que les poumons laissent entrer plus d'air que d'habitude.

L'hyperventilation se produit - un type d'essoufflement qui n'est pas dangereux pour la santé, que vous ne devriez consulter un médecin qu'en cas d'attaques de panique - une condition d'anxiété, également appelée dystonie végétative-vasculaire..

Si le manque d'air nocturne est causé par un effort physique, puis que la respiration se normalise, cela est tout à fait normal. Si une personne se réveille avec une sensation de manque d'air sans l'influence du stress ou du stress, la raison peut résider dans une pathologie qui menace gravement la santé.

Symptômes dangereux

Parfois, des difficultés respiratoires surviennent pour des raisons physiologiques, qui sont assez facilement éliminées. Mais si vous voulez constamment bâiller et respirer profondément, cela peut être le symptôme d'une maladie grave. Pire encore, dans ce contexte, un essoufflement (dyspnée) se produit souvent, qui apparaît même avec un effort physique minimal. C'est une source de préoccupation et de consulter un médecin..

Vous devez vous rendre immédiatement à l'hôpital si les difficultés respiratoires s'accompagnent de:

  • douleur dans le sternum;
  • décoloration de la peau;
  • nausées et vertiges;
  • toux sévère;
  • fièvre;
  • gonflement et crampes des membres;
  • sentiment de peur et de tension intérieure.

Variétés de dyspnée et autres données sur les maladies

La dyspnée ou langage non médical - essoufflement, est une maladie qui s'accompagne d'une sensation de manque d'air. En cas de problèmes cardiaques, l'essoufflement commence lors de l'effort physique dans les premiers stades, et si la situation s'aggrave progressivement sans traitement, même dans un état relatif de repos.

Cela se manifeste surtout dans une position horizontale, ce qui oblige le patient à s'asseoir constamment.

Blocage mécaniqueAnémieMaladie de l'artère coronaireBlessure à la tête
Caractère de la dyspnéeMixteMixteRespirez fort, respirez avec des sons bouillonnantsRespiration mixte et arythmique
Quand surgitLorsqu'un corps étranger est bouchéAprès un certain temps depuis le début de l'observationLe plus souvent la nuitAprès un certain temps s'est écoulé depuis la blessure
Durée, coursApparition soudaine et soudaine de dyspnéeDébit prolongé progressifSous forme de crises d'une durée de quelques minutes à plusieurs heuresSelon le degré de lésions cérébrales
ApparenceSelon la gravité des difficultés respiratoiresPeau pâle, fissures aux coins de la bouche, cheveux et ongles cassants, peau sècheMains et pieds cyanotiques, froids au toucher, gonflement de l'abdomen, des jambes, gonflement des veines du cou sont possiblesCrampes et paralysie possibles
PositionToutToutDemi-assis ou avec les jambes baisséesTout
ExpectorationsManquantManquantCrachats sévèresManquant
Conditions associéesSi un corps étranger est présent depuis plus d'une journée, l'inflammation peut commencer.Difficulté à avaler des aliments secs, constipationMaladies cardiaquesBlessure et perte de conscience
ÂgeLe plus souvent des enfantsToutPersonnes âgées et moyennesLe plus souvent moyen et jeune

Se manifestant par des accès d'essoufflement soudains le plus souvent la nuit, la déviation peut être une manifestation de l'asthme cardiaque. Dans ce cas, la respiration est difficile et c'est un indicateur de dyspnée inspiratoire. Une forme expiratoire d'essoufflement est lorsque, au contraire, il est difficile d'exhaler de l'air.

Cela se produit en raison du rétrécissement de la lumière dans les petites bronches ou en cas de perte d'élasticité dans les tissus des poumons. La dyspnée cérébrale directe se manifeste par une irritation du centre respiratoire, qui peut survenir en raison de tumeurs et d'hémorragies..

Essoufflement ou respiration rapide

Selon la fréquence des contractions respiratoires, il peut y avoir 2 types d'essoufflement:

bradypnée - mouvements respiratoires par minute 12 ou moins, se produit en raison de dommages au cerveau ou à ses membranes, lorsque l'hypoxie dure longtemps, qui peut être accompagnée de diabète sucré et de coma diabétique;

Le critère principal que l'essoufflement est pathologique est qu'il se produit dans une situation normale et sous des charges légères, lorsqu'il était auparavant absent.

Diagnostic de l'IRR

Seul un médecin expérimenté peut poser un diagnostic correct en cas de sensation de manque d'air pendant la VVD - la plupart des gens sont sûrs d'avoir une détresse respiratoire sévère, ce qui nécessite des médicaments spéciaux.

Néanmoins, une collection complète de plaintes et d'antécédents médicaux permet au spécialiste de comprendre qu'il n'y avait pas de conditions préalables à la formation d'asthme ou de bronchite obstructive. Après tout, il devient difficile pour une personne de respirer précisément au sommet des émotions négatives - colère, stress, bouleversements émotionnels. Le soulagement survient après la prise de gouttes sédatives - par exemple, Corvalol, et non de l'utilisation d'un bronchodilatateur inhalé.

Dans le cas du VVD, l'essoufflement chez une personne ne s'intensifie pas lorsque la foulée est accélérée, tandis que la panique et la peur de mourir aggravent la situation. Les examens de laboratoire instrumentaux aident au diagnostic différentiel:

  • radiographie des structures de la poitrine;
  • spirographie - vérification du taux d'expiration et du volume des bronches;
  • électromyographie - un test pour les crampes musculaires cachées;
  • analyses de sang - révèlent un changement de l'état acido-basique vers l'alcalinisation.

L'analyse des informations au total vous permet de rejeter d'autres diagnostics présentant des signes de pénurie d'air - asthme bronchique, sarcoïdose des poumons, bronchite, pneumonie latente.

Assistance médicale

Les premiers soins sont proches avant même l'arrivée du médecin. Le patient doit être réveillé, mis sur le lit, donner accès à l'air frais pour faciliter la respiration. En cas d'attaque de panique, essayez de vous calmer. Si cela ne suffit pas, la condition ne se normalise pas, assurez-vous d'appeler un médecin.

Si un asthme bronchique est diagnostiqué, un coussin chauffant doit être placé aux pieds et un comprimé d'amufilline doit être administré. L'origine allergique peut être éliminée avec un antihistaminique (diphenhydramine, suprastine).

Une douleur derrière le sternum accompagnée d'un essoufflement indique un problème cardiaque. Vous pouvez donner un comprimé de nitroglycérine sous la langue. Toutes les autres manipulations sont effectuées uniquement selon les instructions du médecin. Si le patient n'a pas été examiné et que la cause de l'essoufflement est inconnue, des actions indépendantes inappropriées peuvent nuire à une personne.

Indications pour une visite chez le médecin

Si les crises d'étouffement nocturne deviennent régulières, une visite chez le médecin doit être effectuée immédiatement

Vous devez faire attention à leur fréquence, peut-être une sensation de manque d'air se produit dans certaines conditions

Conseil! Il est très important de noter que c'est plus difficile lors d'une attaque - inspiration ou expiration. Ceci est d'une grande valeur diagnostique. Avec l'asthme bronchique, une personne n'est pas en mesure de pousser l'air, et dans le cas de VVD (dystonie végétative-vasculaire), il est difficile de l'attirer dans les poumons

Palpitations, transpiration possible

Avec l'asthme bronchique, une personne n'est pas en mesure de pousser l'air, et dans le cas de VVD (dystonie végétative-vasculaire), il est difficile de l'attirer dans les poumons. Palpitations, transpiration possible.

Diagnostique

Lors de la première visite chez le médecin, il est nécessaire de parler le plus possible des symptômes inquiétants. Les patients se souviennent rarement des moments d'arrêt respiratoire dans un rêve. Les proches qui vivent avec lui, qui observent la personne et pendant le repos, ont plus d'informations. Des examens supplémentaires peuvent être nécessaires:

  • analyse du sang et de l'urine;
  • examen des expectorations;
  • Rayons X de lumière;
  • tests allergiques;
  • électrocardiogramme du cœur;
  • consultation de spécialistes étroits.

Toutes ces actions aideront à identifier la cause de la pathologie. Ensuite, le traitement nécessaire sera sélectionné. Seul un médecin doit le prescrire..

Traitement

Le traitement du problème dépend de la cause de son apparition. Après les examens, le médecin pourra faire un diagnostic précis, identifier la pathologie.

Ensuite, la thérapie nécessaire sera prescrite. Il est sélectionné en tenant compte des caractéristiques individuelles du corps humain, de la présence de diverses maladies.

Les préparatifs

Les médicaments sont utilisés pour traiter les difficultés respiratoires si elles sont causées par une maladie sous-jacente. Pour les réactions allergiques, ce sont des antihistaminiques. Les problèmes cardiovasculaires sont traités avec des moyens spéciaux. Peut-être une combinaison de médecine traditionnelle et d'homéopathie.

C'est important de savoir! Seul un médecin peut prescrire des médicaments. L'automédication peut entraîner une aggravation de la situation, le développement de pathologies sévères.

Remèdes populaires

La médecine traditionnelle avec une telle pathologie ne peut être que auxiliaire. Le bouillon d'églantier est une bonne préparation antioxydante et vitaminique, les feuilles de fraises réduisent la pression artérielle.

Pour éliminer l'accumulation de mucus dans les voies respiratoires, vous pouvez vous laver le nez avec une solution de sel marin avant de vous coucher. Ces méthodes ne suppriment pas la cause de la pathologie, mais soulagent seulement la condition..

Chirurgie

Un traitement chirurgical est prescrit dans les cas où la cause d'un manque d'air la nuit est la courbure de la cloison nasale, une augmentation des amygdales. Suppression recommandée.

Une intervention chirurgicale est nécessaire pour affaiblir les tissus du palais. Vous pouvez utiliser de l'azote liquide, un laser, mais le plus efficace est la méthode des ondes radio. Il vous permet de vous débarrasser du problème pour toujours..

Pathologie pulmonaire

Nombreux et tout aussi dangereux. Avoir une origine différente.

Maladie obstructive chronique (MPOC)

Elle survient le plus souvent chez les fumeurs. Les travailleurs des industries dangereuses accusent un léger retard: métallurgistes, travailleurs du textile, chimistes et autres.

Les symptômes ne se limitent pas à une difficulté à respirer constamment et à une baisse des capacités physiques..

Un changement dans la forme des doigts et des ongles est également détecté, des signes objectifs typiques sont notés, tels qu'une respiration sifflante sévère, une respiration affaiblie du côté de la lésion primaire.

Le trouble est diagnostiqué aux rayons X, principalement au scanner.

Embolie pulmonaire

Cela provoque des violations critiques du processus d'échange de gaz, la mort rapide inévitable du patient est presque inévitable.

La dernière chose que le patient parvient à ressentir est un inconfort exprimé dans la poitrine, puis la conscience est perdue. Il ne reste que quelques minutes pour se stabiliser.

Étant donné que personne ne s'attend à une telle «surprise», la probabilité d'une assistance rapide est pratiquement nulle.

Air dans la poitrine (pneumothorax)

À la suite de blessures ou d'autres blessures ouvertes. Normalement, les gaz atmosphériques ne devraient pas être là.

Quand il commence, la compression des structures pulmonaires commence. D'où la toux, une respiration rapide et superficielle, une sensation d'étouffement. Asphyxie possible et même probable.

Des mesures urgentes sont nécessaires pour restaurer une fonction respiratoire adéquate.

Tumeurs

Bénin et plus souvent malin. Provoquer non seulement un essoufflement et une toux, mais aussi une hémoptysie. Sensation de corps étranger quelque part dans la poitrine, lourdeur. Faiblesse, somnolence, maux de tête, perte de poids anormale surviennent un peu plus tard, avec le développement et la progression du processus néoplasique.

Pneumonie

Inflammation des structures pulmonaires. Il donne une forte toux imparable. Étouffement prononcé, incapacité à aspirer suffisamment d'air.

Des soins médicaux de haute qualité sont nécessaires en milieu hospitalier. Les médicaments antibactériens sont principalement utilisés..

Le pneumocoque est un pathogène courant. Moins fréquemment, la flore pyogène. Très rarement - virus.

Bronchite

La distinguer de la pneumonie est assez difficile même pour les médecins. Diagnostic spécial requis. Au moins tests sanguins et radiographie.

Asthme

De nature allergique, des variantes infectieuses du processus pathologique sont également possibles. Intolérance aux anti-inflammatoires, aux poils d'animaux et aux composants alimentaires.

Une guérison complète est impossible. Thérapie symptomatique, visant également à prévenir le contact avec un provocateur d'une autre crise d'asthme bronchique.

Une utilisation systématique des médicaments est requise. manque d'air, toux sévère, sifflement dans les voies respiratoires, dans la poitrine, écoulement d'expectorations, éruption cutanée possible - ces symptômes ne sont que la pointe de l'iceberg.

Un processus pathologique non traité peut entraîner une suffocation, une asphyxie et la mort de complications..

Les maladies du système respiratoire sont l'une des principales dans le cadre des symptômes décrits. La récupération n'est pas toujours possible.

Spécialistes - ORL, pneumologue (s'occupe des poumons et des voies respiratoires).

S'étouffer dans un rêve: les causes du TRI

Le plus souvent, la dystonie est causée par une insuffisance hormonale pendant la puberté ou l'hérédité.

En second lieu, le stress chronique, le surmenage et la tension
. Les premières manifestations de la dystonie sont similaires à la névrose, mais en plus de l'instabilité mentale, il y a aussi des problèmes avec les organes internes.

En troisième position, les maladies des systèmes nerveux central et périphérique.

Le sommeil est un état du corps humain provoqué par le fonctionnement normal du cerveau. Pour un bon repos, une personne doit dormir 8 heures par jour, et la 4e partie de ce temps devrait tomber dans le stade du sommeil profond. Plus cette phase est courte, plus il est difficile pour le corps de récupérer.

À la suite d'une crise d'apnée, la quantité d'oxygène entrant dans les poumons diminue, une personne quitte le stade du sommeil profond et se réveille parfois. Pas étonnant que le lendemain, il se sente dépassé.

Le manque d'air pendant le sommeil est un problème grave. Si une personne se plaint: «Je suffoquerai la nuit en m'endormant, il devient très difficile de respirer, je ne peux pas respirer», la cause est parfois un rhume. Cependant, dans certains cas, des pathologies plus graves sont répertoriées ci-dessous.

L'arrêt de la ventilation pulmonaire dans les 10 secondes, causé par un affaiblissement du tonus des muscles et des tissus mous de la gorge, à la suite de quoi les voies respiratoires sont bloquées et l'oxygène cesse de circuler. Une personne souffrant de cette maladie se sent fatiguée pendant la journée. C'est peut-être la principale manifestation de cette pathologie. Si le patient est en surpoids, il doit dormir uniquement sur le côté pour éviter la suffocation.

Hypopnée

C'est la prochaine raison du manque d'air. Les patients se plaignent qu'ils semblent oublier comment respirer dans un rêve. Cette pathologie se manifeste dans le fait que les voies respiratoires sont à moitié bloquées par les tissus mous et 10 secondes ou plus sont consacrées à la récupération respiratoire.

  • Selon le livre de rêves, si une personne étouffe dans un rêve, cela signifie que de graves changements dans la vie l'attendent, une privation est possible. Une autre interprétation consiste à dépendre d'une personne ou de certaines circonstances..
  • D'un point de vue scientifique, un tel complot de sommeil peut être dicté par la physiologie: lorsque la respiration est difficile ou s'arrête pendant l'apnée, une personne éprouve une suffocation dans son rêve. Cependant, selon des enquêtes et des études, les patients diagnostiqués avec l'apnée ne voient pas de tels rêves plus souvent que les personnes en bonne santé.

Reflux d'acide

L'étouffement, qui se produit parce que les muscles qui empêchent le contenu de l'estomac de retourner dans l'œsophage, est affaibli. L'acide pénètre dans la gorge et provoque une forte toux qui rend la respiration difficile. Grâce à une toux, la gorge s'éclaircit après un certain temps. Un symptôme important du reflux acide est une forte sensation de brûlures d'estomac dans la poitrine, à partir de laquelle une personne peut se réveiller.

En cas d'obstruction bronchique la nuit, une suffocation se produit également. Une personne commence à tousser, ne peut pas respirer, se sent suffoquée.

Signes du développement d'une crise d'asthme bronchique (se produisent simultanément):

  • respiration difficile;
  • tousser;
  • respiration sifflante
  • lourdeur dans la poitrine;
  • arythmie.

Débit post-nasal

Il est associé à l'accumulation d'une grande quantité de mucus dans le nasopharynx et se développe généralement contre un nez qui coule. Dans certains cas, il peut survenir chez des personnes en parfaite santé. Dans ce cas, un mucus épais pénètre à l'arrière de la gorge ou à l'arrière du nez, bloquant le mouvement de l'air et il devient difficile de respirer.

Les étourdissements et les convulsions sont des symptômes indiquant la présence de cette pathologie. Cependant, ils peuvent également être observés avec la néphropathie et la sclérose en plaques. Par conséquent, vous devez être examiné dès que possible pour découvrir la véritable nature du problème..

Principes de thérapie

Une personne qui a eu une crise d'étouffement nocturne a besoin d'une aide extérieure pour y faire face. Tout d'abord, il est nécessaire d'appeler une ambulance, puis il est pratique d'installer le patient et de ventiler la pièce. Si ces mesures ont aidé, cela vaut quand même la peine d'être examiné, car l'apparition de l'apnée peut être la conséquence de diverses maladies.

Traitement médical

Dans le traitement de l'apnée, les médicaments les plus couramment utilisés sont les glucocorticostéroïdes - pulmicort ou dexaméthasone, ainsi que les médicaments contre les allergies - la suprastine ou la diazoline. Ceux qui souffrent d'asthme se voient prescrire un inhalateur avec des médicaments spécialement sélectionnés, ce qui aide également lors d'attaques d'étouffement nocturne. Il est possible de faire soi-même une solution de traitement, de l'eau minérale sans gaz est prise comme base, et comme agent actif, l'une des préparations pour éliminer les expectorations des bronches est sélectionnée.

Il est important de se rappeler qu'avec l'étouffement nocturne, ce n'est pas le symptôme qui est traité, mais la cause qui le provoque. Par conséquent, le traitement doit être sélectionné par un spécialiste sur la base des résultats d'analyses et d'études diagnostiques. Lors de la prescription d'un traitement, des médicaments sont pris qui normalisent le fonctionnement de l'immunité naturelle et affaiblissent la réponse aux allergènes

En conséquence, au fil du temps, le flux sanguin normal est rétabli et le corps commence à recevoir suffisamment d'oxygène et les attaques disparaissent

Lors de la prescription d'un traitement, des médicaments sont pris qui normalisent le travail de l'immunité naturelle et affaiblissent la réponse aux allergènes. En conséquence, au fil du temps, le flux sanguin normal est rétabli et le corps commence à recevoir suffisamment d'oxygène et les attaques disparaissent.

Pour le traitement, utilisez souvent des remèdes homéopathiques qui améliorent le fonctionnement du système immunitaire, tels que: sambucus, musc, Ipecac.

Ipecacuana est prescrit pour l'augmentation de la pression dans la poitrine, ainsi que pour la diminution du flux sanguin et des convulsions. Il s'agit d'une préparation à base de plantes, donc elle n'a presque pas de contre-indications et d'effets secondaires..

Sambucus est un médicament anti-allergène utilisé dans les attaques avec essoufflement sévère, douleur thoracique, tremblements, panique et crampes. De plus, l'outil aide les personnes souffrant d'asthme..

Le musc sera utile pour ceux qui ont des crises d'étouffement nocturne causées par des troubles psychologiques, par exemple, une anxiété accrue, un stress constant, une névrose et pas seulement.

Chirurgie

Les options chirurgicales suivantes sont possibles pour le traitement de cette maladie:

  • Implantation d'implants spéciaux dans la partie molle du palais;
  • Uvulopalatopharyngoplastie et ablation des glandes;
  • Effets sur le palais mou à l'aide d'ondes radio;
  • Uvulopalatoplastie par ondes radio;
  • Rétablissement d'une respiration nasale normale avec chirurgie.

Avant la chirurgie, une endoscopie glissante est réalisée. Au cours de la procédure, le médecin à l'aide d'un appareil spécial examine les structures pharyngées pour établir clairement le lieu et la méthode de l'intervention chirurgicale nécessaire.

Méthodes alternatives de thérapie

La médecine traditionnelle offre également plusieurs moyens de faire face à ce phénomène désagréable. Cependant, pour obtenir un résultat durable, un long traitement sera nécessaire..

Infusion d'églantier

Cette recette est la plus populaire avec l'infusion de rose musquée apnée. Préparez une boisson comme suit: prenez 2 cuillères à soupe de baies et hachez, versez un verre d'eau et laissez infuser 12 heures. Filtrez et buvez la boisson finie trois fois par jour, 100 g avant les repas.

Infusion d'églantier - une façon populaire de traiter la suffocation nocturne

Thé à la feuille de fraise

Cela aide si l'étouffement nocturne est la conséquence d'un dysfonctionnement du système cardiovasculaire. Avec une utilisation régulière, la pression veineuse se normalise, la circulation sanguine normale est rétablie et un effet diurétique est observé..

Ortie

On pense que la fumée des feuilles d'ortie brûlantes peut aider à faire face à une attaque. L'amélioration vient presque instantanément. Les feuilles fraîches et sèches peuvent être brûlées. Ils sont collectés en été et conservés dans du verre pendant un an..

Propolis

Soulager les crises peut teindre la propolis dans l'alcool. Pour sa préparation, 1 partie de propolis est versée avec 4 parties d'alcool, a insisté pendant 7 jours, puis filtrée et bu 3 fois par jour pendant 20 gouttes.

Les causes les plus probables de suffocation dans un rêve

Pendant une nuit de sommeil, la teneur en oxygène dans le sang diminue fortement et la concentration de dioxyde de carbone augmente, puis la suffocation se produit dans un rêve. Si la respiration est perturbée, vous pouvez être soupçonné d'avoir de graves problèmes corporels.

Si une telle attaque désagréable ne vous dérange qu'occasionnellement, la raison peut être un surmenage physique et une exposition au stress. Un arrêt respiratoire périodique dans un rêve est un signal d'alarme qui nécessite une attention immédiate des médecins.

Les causes possibles de suffocation nocturne sont les suivantes:

  • Obésité. S'il y a une grande quantité de graisse en excès, le diaphragme est serré, ce qui entraîne une diminution de l'espace pour les poumons. Il devient impossible de reprendre son souffle.
  • Le reflux acide provoque des brûlures d'estomac; en position couchée, le contenu de l'estomac est éjecté, qui s'enroule jusqu'à la gorge, bloquant les voies respiratoires. Il devient difficile de respirer et une toux apparaît comme un réflexe protecteur pour libérer le larynx.
  • Envies excessives de cigarettes, en particulier de fumer avant le coucher. La nicotine, entrant dans la circulation sanguine, augmente la pression artérielle, les palpitations cardiaques et le risque d'étouffement est accru. La respiration s'arrête littéralement pendant quelques secondes, il n'y a aucun danger pour la vie, mais l'inconfort est fourni.
  • Une déviation dans l'alternance des rythmes de sommeil peut entraîner des difficultés respiratoires.
  • La grossesse est une raison inoffensive, mais elle donne à la femme des sensations désagréables. Un gain de poids se produit, ce qui peut provoquer une suffocation.
  • Si des crises d'étouffement surviennent la nuit, la cause peut être dans les pathologies du système nerveux. Souvent, ce symptôme se produit avec VVD, les manifestations de la pathologie pendant les périodes de changements hormonaux, dans le contexte de surmenage, sont les plus aiguës. Les premiers signes de la maladie ressemblent à une névrose, puis l'état s'aggrave et la respiration est difficile la nuit, la peur de la panique en même temps, une transpiration accrue.
  • Le mucus accumulé dans le nasopharynx peut également bloquer la gorge pour la libre circulation de l'air. Ce symptôme interfère avec un sommeil normal, mais l'utilisation de médicaments l'éliminera rapidement..

Les raisons énumérées ne nécessitent pas de traitement sérieux et sont facilement éliminées ou temporaires, ce qui ne constitue pas une menace pour la santé et la vie humaines.

Pas assez d'air: les causes des difficultés respiratoires - cardiogénique, pulmonaire, psychogène, autres

© Auteur: Z. Nelli Vladimirovna, médecin de la première catégorie de qualification, en particulier pour SasudInfo.ru (à propos des auteurs)

La respiration est un acte physiologique naturel qui se produit constamment et auquel la plupart d'entre nous ne font pas attention, car le corps régule lui-même la profondeur et la fréquence des mouvements respiratoires, selon la situation. Le sentiment qu'il n'y a pas assez d'air est peut-être familier à tout le monde. Il peut apparaître après une course rapide, monter un étage élevé à l'étage, avec une grande excitation, mais un corps sain résiste rapidement à un tel essoufflement, ramenant la respiration à la normale.

Si l'essoufflement à court terme après l'exercice ne provoque pas d'anxiété grave, disparaissant rapidement pendant le repos, des difficultés respiratoires aiguës prolongées ou soudaines peuvent signaler une pathologie grave, nécessitant souvent un traitement immédiat. Une pénurie aiguë d'air lors de la fermeture des voies respiratoires avec un corps étranger, un œdème pulmonaire, une crise d'asthme peuvent coûter des vies, par conséquent, tout trouble respiratoire nécessite de découvrir sa cause et un traitement rapide.

Dans le processus de respiration et d'approvisionnement en oxygène des tissus, non seulement le système respiratoire est impliqué, bien que son rôle, bien sûr, soit primordial. Il est impossible d'imaginer la respiration sans le bon fonctionnement de la structure musculaire de la poitrine et du diaphragme, du cœur et des vaisseaux sanguins et du cerveau. La composition du sang, le statut hormonal, l'activité des centres nerveux du cerveau et de nombreuses causes externes - entraînement sportif, nourriture abondante, émotions, affectent la respiration..

Le corps s'adapte avec succès aux fluctuations de la concentration des gaz dans le sang et les tissus, augmentant, si nécessaire, la fréquence des mouvements respiratoires. Avec un manque d'oxygène ou des besoins accrus, la respiration devient plus fréquente. L'acidose associée à un certain nombre de maladies infectieuses, fièvre, tumeurs provoque une respiration rapide pour éliminer l'excès de dioxyde de carbone du sang et normaliser sa composition. Ces mécanismes s'activent eux-mêmes, sans notre volonté et nos efforts, mais acquièrent dans certains cas le caractère de pathologique.

Tout trouble respiratoire, même si sa cause semble évidente et inoffensive, nécessite un examen et une approche différenciée du traitement, donc si vous sentez qu'il n'y a pas assez d'air, il est préférable d'aller chez un médecin - thérapeute, cardiologue, neurologue, psychothérapeute.

Causes et variétés d'insuffisance respiratoire

Lorsqu'une personne a de la difficulté à respirer et n'a pas assez d'air, elle parle d'essoufflement. Cette caractéristique est considérée comme un acte adaptatif en réponse à une pathologie existante ou reflète le processus physiologique naturel d'adaptation aux conditions externes changeantes. Dans certains cas, il devient difficile de respirer, mais une sensation désagréable de manque d'air ne se produit pas, car l'hypoxie est éliminée par une fréquence accrue des mouvements respiratoires - avec empoisonnement au monoxyde de carbone, travail dans un appareil respiratoire et forte augmentation de la hauteur.

La dyspnée est inspiratoire et expiratoire. Dans le premier cas, il n'y a pas assez d'air lors de l'inspiration, dans le second - lors de l'expiration, mais un type mixte est également possible, lorsqu'il est difficile d'inspirer et d'exhaler.

La dyspnée n'est pas toujours associée à la maladie, elle est physiologique, et c'est une condition complètement naturelle. Les causes de l'essoufflement physiologique sont:

  • Exercice physique;
  • Excitation, fortes expériences émotionnelles;
  • Être dans une pièce étouffante et mal ventilée, dans les hautes terres.

L'augmentation physiologique de la respiration se produit par réflexe et passe après un court laps de temps. Les personnes ayant une mauvaise forme physique, ayant un travail «de bureau» sédentaire, souffrent d'essoufflement en réponse à l'effort physique plus souvent que celles qui visitent régulièrement le gymnase, la piscine ou font simplement des promenades quotidiennes. À mesure que le développement physique global s'améliore, l'essoufflement se produit moins fréquemment..

L'essoufflement pathologique peut se développer de manière aiguë ou perturber constamment, même au repos, considérablement exacerbé par le moindre effort physique. Une personne étouffe avec une fermeture rapide des voies respiratoires par un corps étranger, un gonflement des tissus du larynx, des poumons et d'autres conditions graves. Lors de la respiration dans ce cas, le corps ne reçoit pas la quantité nécessaire, même minimale d'oxygène, et d'autres troubles graves s'ajoutent à l'essoufflement.

Les principales raisons pathologiques pour lesquelles il est difficile de respirer sont:

  • Maladies de l'appareil respiratoire - essoufflement pulmonaire;
  • Pathologie du cœur et des vaisseaux sanguins - dyspnée cardiaque;
  • Violations de la régulation nerveuse de l'acte de respirer - essoufflement du type central;
  • Violation de la composition gazeuse du sang - dyspnée hématogène.

Causes cardiaques

Les maladies cardiaques sont l'une des raisons les plus courantes pour lesquelles il devient difficile de respirer. Le patient se plaint de manquer d'air et de pression dans la poitrine, note l'apparition d'un œdème sur ses jambes, un bleuissement de la peau, une fatigue rapide, etc. Habituellement, les patients dont la respiration est perturbée en raison de changements cardiaques sont déjà examinés et prennent même des médicaments appropriés, mais l'essoufflement peut non seulement persister, mais dans certains cas s'aggraver.

Avec la pathologie du cœur, il n'y a pas assez d'air lors de l'inhalation, c'est-à-dire une dyspnée inspiratoire. Il accompagne l'insuffisance cardiaque, peut persister même au repos dans ses stades sévères, s'aggraver la nuit, lorsque le patient est allongé.

Les causes les plus courantes de dyspnée cardiaque:

  1. Maladie coronarienne;
  2. Arythmies;
  3. Cardiomyopathie et dystrophie myocardique;
  4. Défauts - congénitale provoque un essoufflement dans l'enfance et même la période néonatale;
  5. Processus inflammatoires dans le myocarde, péricardite;
  6. Insuffisance cardiaque.

La survenue de difficultés respiratoires liées à une pathologie cardiaque est le plus souvent associée à la progression de l'insuffisance cardiaque, dans laquelle soit il n'y a pas de débit cardiaque adéquat et les tissus souffrent d'hypoxie, soit une congestion pulmonaire se produit en raison d'une insuffisance myocardique ventriculaire gauche (asthme cardiaque).

En plus de l'essoufflement, souvent associé à une toux sèche et douloureuse, chez les patients atteints de pathologie cardiaque, il existe d'autres plaintes caractéristiques qui facilitent un peu le diagnostic - douleur cardiaque, œdème «du soir», bleuissement de la peau, interruptions cardiaques. Il devient plus difficile de respirer en position couchée, de sorte que la plupart des patients dorment même à moitié assis, réduisant ainsi le flux de sang veineux des jambes vers le cœur et les manifestations de l'essoufflement.

symptômes d'insuffisance cardiaque

Avec une crise d'asthme cardiaque, qui peut rapidement se transformer en œdème pulmonaire alvéolaire, le patient étouffe littéralement - la fréquence respiratoire dépasse 20 par minute, le visage devient bleu, les veines du cou gonflent, les expectorations deviennent mousseuses. L'œdème pulmonaire nécessite des soins d'urgence.

Le traitement de la dyspnée cardiaque dépend de la cause sous-jacente qui l'a provoquée. Les patients adultes souffrant d'insuffisance cardiaque se voient prescrire des diurétiques (furosémide, veroshpiron, diacarbe), des inhibiteurs de l'ECA (lisinopril, énalapril, etc.), des bêtabloquants et des antiarythmiques, des glycosides cardiaques, une oxygénothérapie.

Les diurétiques (diacarbe) sont présentés aux enfants et les médicaments d'autres groupes sont strictement dosés en raison des effets secondaires et des contre-indications possibles pendant l'enfance. Les malformations congénitales, dans lesquelles l'enfant commence à s'étouffer dès les premiers mois de la vie, peuvent nécessiter une correction chirurgicale urgente et même une transplantation cardiaque.

Causes pulmonaires

La pathologie des poumons est la deuxième raison menant à des difficultés respiratoires, alors qu'il est possible à la fois de la difficulté à inspirer et à expirer. La pathologie pulmonaire avec insuffisance respiratoire est:

  • Maladies obstructives chroniques - asthme, bronchite, pneumosclérose, pneumoconiose, emphysème pulmonaire;
  • Pneumo- et hydrothorax;
  • Tumeurs
  • Corps étrangers des voies respiratoires;
  • Thromboembolie dans les branches des artères pulmonaires.

Les changements inflammatoires et sclérotiques chroniques du parenchyme pulmonaire contribuent grandement à l'insuffisance respiratoire. Ils sont aggravés par leur tabagisme, les mauvaises conditions environnementales, les infections récurrentes du système respiratoire. La dyspnée inquiète au début pendant l'effort physique, devenant progressivement permanente, la maladie passant à un stade plus sévère et irréversible du cours.

Avec la pathologie pulmonaire, la composition gazeuse du sang est perturbée, il y a un manque d'oxygène, qui, tout d'abord, n'est pas suffisant pour la tête et le cerveau. Une hypoxie sévère provoque des troubles métaboliques dans le tissu nerveux et le développement d'une encéphalopathie.

Les patients souffrant d'asthme bronchique savent bien comment la respiration est perturbée lors d'une attaque: il devient très difficile d'exhaler, un inconfort et même des douleurs thoraciques apparaissent, une arythmie est possible, les expectorations sont difficiles à tousser avec des spasmes et sont extrêmement rares, les veines du cou gonflent. Les patients souffrant d'un tel essoufflement sont assis les mains sur les genoux - cette pose réduit le retour veineux et le stress sur le cœur, atténuant la condition. Le plus souvent, il est difficile de respirer et il n'y a pas assez d'air pour une personne malade la nuit ou tôt le matin.

Dans une crise d'asthme sévère, le patient étouffe, la peau acquiert une teinte bleutée, la panique et une certaine désorientation sont possibles, et l'état asthmatique peut s'accompagner de convulsions et de perte de conscience.

En cas d'insuffisance respiratoire due à une pathologie pulmonaire chronique, l'apparence du patient change: la cage thoracique prend la forme d'un tonneau, les espaces entre les côtes augmentent, les veines cervicales sont grandes et dilatées, ainsi que les veines périphériques des membres. L'expansion de la moitié droite du cœur dans le contexte des processus sclérotiques dans les poumons conduit à son insuffisance, et l'essoufflement devient mélangé et plus grave, c'est-à-dire que non seulement les poumons ne peuvent pas supporter la respiration, mais le cœur ne peut pas fournir un flux sanguin adéquat, remplissant la partie veineuse du grand cercle de sang avec du sang.

Pas assez d'air aussi en cas de pneumonie, pneumothorax, hémothorax. Avec l'inflammation du parenchyme pulmonaire, il devient non seulement difficile de respirer, la température augmente, il y a des signes évidents d'intoxication sur le visage et la toux s'accompagne d'une production d'expectorations.

L'ingestion d'un corps étranger dans les voies respiratoires est une cause extrêmement grave d'insuffisance respiratoire soudaine. Il peut s'agir d'un morceau de nourriture ou d'une petite partie d'un jouet qu'un bébé respire accidentellement pendant un match. Une victime avec un corps étranger commence à s'étouffer, devient bleue, s'évanouit rapidement, une insuffisance cardiaque est possible, si l'aide n'arrive pas à temps.

La thromboembolie pulmonaire peut également entraîner un essoufflement soudain et croissant, une toux. Elle survient plus souvent qu'une personne souffrant de pathologie des vaisseaux des jambes, du cœur et des processus destructeurs du pancréas. Avec la thromboembolie, la condition peut être extrêmement grave avec une augmentation de l'asphyxie, une peau bleuâtre, un arrêt respiratoire rapide et des palpitations.

Chez les enfants, l'essoufflement est le plus souvent associé à l'ingestion d'un corps étranger pendant le jeu, à la pneumonie et au gonflement des tissus du larynx. Croup - œdème avec sténose du larynx, qui peut accompagner une grande variété de processus inflammatoires, allant de la laryngite banale et se terminant par la diphtérie. Si la mère a remarqué que le bébé respire souvent, devient pâle ou bleu, présente une anxiété ou une respiration évidente et est complètement interrompu, vous devez immédiatement demander de l'aide. Les problèmes respiratoires graves chez les enfants sont lourds d'asphyxie et de mort.

Dans certains cas, la cause d'un essoufflement grave est l'allergie et l'œdème de Quincke, qui s'accompagnent également d'une sténose de la lumière du larynx. La cause peut être un allergène alimentaire, une piqûre de guêpe, l'inhalation de pollen végétal et un médicament. Dans ces cas, l'enfant et l'adulte ont besoin de soins médicaux d'urgence pour arrêter la réaction allergique, et avec l'asphyxie, une trachéotomie et une ventilation mécanique peuvent être nécessaires..

Le traitement de la dyspnée pulmonaire doit être différencié. Si la raison en est le corps étranger, il doit être retiré dès que possible, avec un œdème allergique, l'enfant et l'adulte se voient présenter l'introduction d'antihistaminiques, d'hormones glucocorticoïdes, d'adrénaline. En cas d'asphyxie, une trachéo ou conicotomie est réalisée..

Dans l'asthme bronchique, traitement en plusieurs étapes, y compris les agonistes bêta-adrénergiques (salbutamol) en pulvérisation, les anticholinergiques (bromure d'ipratropium), les méthylxanthines (aminophylline), les glucocorticostéroïdes (triamcinolone, prednisolone).

Les processus inflammatoires aigus et chroniques nécessitent un traitement antibactérien et de désintoxication, et une compression des poumons avec un pneumo- ou un hydrothorax, une altération des voies respiratoires par une tumeur - une indication pour la chirurgie (ponction de la cavité pleurale, thoracotomie, ablation d'une partie du poumon, etc.).

Vidéo: sur les difficultés respiratoires avec le coronavirus

Causes cérébrales

Dans certains cas, les difficultés respiratoires sont associées à des lésions cérébrales, car les centres nerveux les plus importants qui régulent l'activité des poumons, des vaisseaux sanguins et du cœur s'y trouvent. Une dyspnée de ce type est caractéristique des dommages structurels aux tissus cérébraux - traumatisme, néoplasme, accident vasculaire cérébral, œdème, encéphalite, etc..

Les violations de la fonction respiratoire en pathologie cérébrale sont très diverses: il est possible de réduire la respiration, ainsi que sa rapidité, l'apparition de différents types de respiration pathologique. De nombreux patients atteints de pathologie cérébrale sévère sont sous ventilation mécanique, car ils ne peuvent tout simplement pas respirer.

L'effet toxique des déchets des microbes, la fièvre entraîne une augmentation de l'hypoxie et de l'acidification de l'environnement interne du corps, ce qui provoque un essoufflement - le patient respire souvent et bruyamment. Ainsi, le corps cherche à se débarrasser rapidement de l'excès de dioxyde de carbone et à fournir de l'oxygène aux tissus..

La cause relativement inoffensive de la dyspnée cérébrale peut être considérée comme des troubles fonctionnels de l'activité du cerveau et du système nerveux périphérique - dysfonctionnement autonome, névrose, hystérie. Dans ces cas, la dyspnée est de nature "nerveuse" et dans certains cas, elle est perceptible à l'œil nu, même pour un spécialiste.

Avec la dystonie végétative, les troubles névrotiques et l'hystérie banale, le patient semble manquer d'air, il fait des mouvements respiratoires fréquents, alors qu'il peut crier, pleurer et se comporter de manière très démonstrative. Une personne en crise peut même se plaindre d'étouffement, mais il n'y a aucun signe physique d'asphyxie - elle ne devient pas bleue et les organes internes continuent de fonctionner correctement.

Les troubles respiratoires en cas de névrose et d'autres troubles mentaux et émotionnels sont éliminés en toute sécurité avec des sédatifs, mais souvent les médecins rencontrent des patients chez lesquels une telle dyspnée nerveuse devient permanente, le patient se concentre sur ce symptôme, soupire et respire rapidement rapidement avec le stress ou une explosion émotionnelle.

La dyspnée cérébrale est traitée par des réanimateurs, des thérapeutes et des psychiatres. Avec de graves lésions cérébrales avec l'impossibilité d'une respiration indépendante, le patient établit une ventilation artificielle des poumons. Dans le cas d'une tumeur, elle doit être retirée et la névrose et les formes hystériques de difficultés respiratoires doivent être arrêtées par les sédatifs, les tranquillisants et les antipsychotiques dans les cas graves.

Vidéo: névrotique et autres causes de problèmes respiratoires

Causes hématogènes

La dyspnée hématogène se produit en cas de violation de la composition chimique du sang, lorsque la concentration de dioxyde de carbone y augmente et qu'une acidose se développe en raison de la circulation de produits métaboliques acides. Ce trouble respiratoire se manifeste par une anémie d'origines diverses, des tumeurs malignes, une insuffisance rénale sévère, un coma diabétique, une intoxication sévère.

Avec la dyspnée hématogène, le patient se plaint de manquer souvent d'air, mais le processus d'inspiration et d'expiration n'est pas perturbé, les poumons et le cœur n'ont pas de changements organiques évidents. Un examen détaillé montre que la cause de la respiration fréquente, dans laquelle on a l'impression qu'il n'y a pas assez d'air, sont des changements dans la composition électrolytique et gazeuse du sang..

Le traitement de l'anémie implique la nomination de préparations à base de fer, de vitamines, d'une alimentation équilibrée et d'une transfusion sanguine, selon la cause. Avec insuffisance rénale, hépatique, thérapie de désintoxication, hémodialyse, thérapie par perfusion.

Autres causes de difficultés respiratoires

Beaucoup connaissent le sentiment que, sans raison apparente, on ne peut pas respirer sans une vive douleur dans la poitrine ou le dos. La plupart ont immédiatement peur, pensent à une crise cardiaque et se cramponnent au validol, mais la raison peut être différente - ostéochondrose, hernie discale, névralgie intercostale.

Avec la névralgie intercostale, le patient ressent une douleur intense dans la moitié de la poitrine, aggravée par les mouvements et l'inspiration, en particulier les patients impressionnables peuvent paniquer, respirer souvent et superficiellement. Avec l'ostéochondrose, il est difficile d'inhaler, et une douleur constante dans la colonne vertébrale peut provoquer un essoufflement chronique, qui peut être difficile à distinguer de l'essoufflement avec une pathologie pulmonaire ou cardiaque.

Le traitement des difficultés respiratoires dans les maladies du système musculo-squelettique comprend la physiothérapie, la physiothérapie, le massage, le soutien médical sous forme de médicaments anti-inflammatoires, les analgésiques.

De nombreuses femmes enceintes se plaignent qu'à mesure qu'elles tombent enceintes, il leur devient plus difficile de respirer. Ce symptôme peut tout à fait correspondre à la norme, car l'utérus en croissance et le fœtus soulèvent le diaphragme et réduisent l'expansion des poumons, les changements hormonaux et la formation du placenta contribuent à une augmentation du nombre de mouvements respiratoires pour fournir aux tissus des deux organismes de l'oxygène.

Cependant, pendant la grossesse, la respiration doit être soigneusement évaluée afin de ne pas rater une pathologie grave, qui pourrait être l'anémie, le syndrome thromboembolique, la progression de l'insuffisance cardiaque avec un défaut de la femme, etc..

Une embolie pulmonaire est considérée comme l'une des raisons les plus dangereuses pour lesquelles une femme peut commencer à suffoquer pendant la grossesse. Cette condition représente une menace pour la vie, accompagnée d'une forte augmentation de la respiration, qui devient bruyante et inefficace. Asphyxie possible et mort sans premiers soins.

Ainsi, n'ayant pris en considération que les causes les plus courantes de difficultés respiratoires, il devient clair que ce symptôme peut parler de dysfonctionnement de presque tous les organes ou systèmes du corps et, dans certains cas, il peut être difficile d'identifier le principal facteur pathogène. Les patients qui ont du mal à respirer ont besoin d'un examen approfondi, et si le patient étouffe, des soins médicaux d'urgence sont nécessaires..

Tout cas d'essoufflement nécessite un voyage chez le médecin pour en connaître la cause, l'automédication dans ce cas est inacceptable et peut entraîner des conséquences très graves. Cela est particulièrement vrai pour les troubles respiratoires chez les enfants, les femmes enceintes et les crises soudaines d'essoufflement chez les personnes de tout âge..

Pas assez d'air lors de la respiration: 23 raisons, quoi faire et quels tests sont nécessaires

La respiration est un acte physiologique naturel qui se produit constamment et auquel la plupart d'entre nous ne font pas attention, car le corps régule lui-même la profondeur et la fréquence des mouvements respiratoires, selon la situation. Le sentiment qu'il n'y a pas assez d'air est peut-être familier à tout le monde. Il peut apparaître après une course rapide, monter un étage élevé à l'étage, avec une grande excitation, mais un corps sain résiste rapidement à un tel essoufflement, ramenant la respiration à la normale.

Si l'essoufflement à court terme après l'exercice ne provoque pas d'anxiété grave, disparaissant rapidement pendant le repos, des difficultés respiratoires aiguës prolongées ou soudaines peuvent signaler une pathologie grave, nécessitant souvent un traitement immédiat. Une pénurie aiguë d'air lors de la fermeture des voies respiratoires avec un corps étranger, un œdème pulmonaire, une crise d'asthme peuvent coûter des vies, par conséquent, tout trouble respiratoire nécessite de découvrir sa cause et un traitement rapide.

Dans le processus de respiration et d'approvisionnement en oxygène des tissus, non seulement le système respiratoire est impliqué, bien que son rôle, bien sûr, soit primordial. Il est impossible d'imaginer la respiration sans le bon fonctionnement de la structure musculaire de la poitrine et du diaphragme, du cœur et des vaisseaux sanguins et du cerveau. La composition du sang, le statut hormonal, l'activité des centres nerveux du cerveau et de nombreuses causes externes - entraînement sportif, nourriture abondante, émotions, affectent la respiration..

Le corps s'adapte avec succès aux fluctuations de la concentration des gaz dans le sang et les tissus, augmentant, si nécessaire, la fréquence des mouvements respiratoires. Avec un manque d'oxygène ou des besoins accrus, la respiration devient plus fréquente. L'acidose associée à un certain nombre de maladies infectieuses, fièvre, tumeurs provoque une respiration rapide pour éliminer l'excès de dioxyde de carbone du sang et normaliser sa composition. Ces mécanismes s'activent eux-mêmes, sans notre volonté et nos efforts, mais acquièrent dans certains cas le caractère de pathologique.

Tout trouble respiratoire, même si sa cause semble évidente et inoffensive, nécessite un examen et une approche différenciée du traitement, donc si vous sentez qu'il n'y a pas assez d'air, il est préférable d'aller chez un médecin - thérapeute, cardiologue, neurologue, psychothérapeute.

Dysfonctionnements cardiaques

Ils sont souvent trouvés comme des causes d'essoufflement. Un rôle clé est joué par les troubles possibles suivants des structures cardiaques:

Défauts anatomiques

Sinon, défauts congénitaux ou acquis. Selon la gravité de la violation, les symptômes sous forme de manque d'air, de faiblesse, d'intolérance à l'activité physique seront différents de structure et d'intensité.

S'il n'y a pas assez d'air pendant la respiration, des maladies spécifiques peuvent en être la cause: insuffisance des valves mitrale, aortique, tricuspide, problèmes de cloisons, etc..

La plupart des troubles peuvent être détectés dès l'enfance, presque immédiatement après la naissance. La question peut être dans la compensation à long terme, puis les symptômes apparaîtront beaucoup plus tard, lorsque l'organe musculaire cessera de faire face.

Le deuxième pic de la manifestation des vices survient entre 14 et 18 ans. Traitement strictement chirurgical, selon les indications.

Mais la thérapie n'est pas requise dans toutes les situations, elle dépend de l'état, de la présence et de la gravité des troubles dysfonctionnels, de la défaillance circulatoire des tissus et des systèmes.

Maladie inflammatoire myocardique

Aussi des sacs péricardiques. La myocardite et la péricardite sont relativement rares. Ces diagnostics sont généralement infectieux..

Les processus septiques s'accompagnent d'une tachycardie sévère (on a l'impression que le cœur bat fort), qui ne s'atténue pas même dans l'obscurité, par des sauts de tension artérielle, la destruction du tissu myocardique.

Des conséquences fatales sont tout à fait possibles sans aide de qualité et urgente. La mort survient à la suite d'un arrêt cardiaque et d'une baisse critique de la fonction de pompage..

Il existe un autre type de problème similaire - l'inflammation auto-immune. Lorsque les défenses de l'organisme commencent à tort à attaquer leurs propres cellules.

Les deux types de myocardite sont traités dans un hôpital, sous la surveillance étroite de médecins..

Insuffisance cardiaque

Le diagnostic est étendu en termes de manifestations cliniques et de causes de développement.

Tout peut provoquer un trouble: de l'effort physique excessif prolongé, comme chez les athlètes, à l'inflammation infectieuse ou auto-immune ressentie ci-dessus, et le manque d'air pendant la respiration est un symptôme chronique.

À mesure que la maladie progresse, elle ne fait que se renforcer. Si dans les étapes initiales des écarts se produisent après un effort physique intense, alors dans ceux développés, monter les escaliers est déjà presque un exploit.

En savoir plus sur les symptômes de l'insuffisance cardiaque en fonction du stade de cet article..

Le patient devient profondément handicapé. L'insuffisance cardiaque aiguë entraîne une suffocation, une asphyxie. Souvent, cette condition se termine par la mort du patient.

Angine de poitrine

La raison pour laquelle il est difficile de respirer, il n'y a pas assez d'air, est une forte baisse de la fonction de pompage du cœur, une augmentation de la pression dans l'artère pulmonaire et une violation de l'échange de gaz.

D'une manière si simple, le corps essaie de compenser la nutrition des structures cardiaques elles-mêmes. Cependant, le mécanisme est inefficace.

Angine de poitrine - un type d'insuffisance coronaire, la "sœur cadette" d'une crise cardiaque.

Le processus est identique. À la différence près qu'il n'y a pas de mort momentanée semblable à une avalanche de tissus mixtes.

La récupération présente certaines difficultés. L'utilisation systématique de médicaments de plusieurs groupes est requise: bêta-bloquants, nitrates organiques, agents pour normaliser la pression artérielle, augmenter la fonction contractile (glycosides).

Pour en savoir plus sur une attaque d'angine de poitrine, les premiers soins et la poursuite de la récupération, cliquez ici.

Arythmies de divers types et de gravité

Par exemple, la tachycardie sinusale classique. Une augmentation du nombre de mouvements respiratoires par minute est une réaction réflexe du corps à une augmentation du débit cardiaque. Il y a trop de sang, vous devez fournir un échange de gaz.

Il en va de même pour les autres formes: extrasystoles, fibrillation. Bien que le mécanisme ici soit différent.

La fonction de pompage, au contraire, tombe. Par conséquent, le corps cherche à intensifier la respiration afin d'améliorer l'hémodynamique (flux sanguin) et au moins en quelque sorte couvrir les besoins des systèmes en nutriments et en oxygène.

Cardiomyopathies, processus dystrophiques

Congénitale ou acquise. En tant qu'option privée, à la suite d'une consommation prolongée de boissons alcoolisées, faire du sport en quantités déraisonnables, des infections, d'autres conditions qui provoquent un tel résultat.

En savoir plus sur les types de cardiomyopathies dans cet article..

Les processus dystrophiques sont plus typiques des maladies du cœur et des vaisseaux sanguins eux-mêmes, comme complication.

En savoir plus sur les types de cardiomyopathie, les symptômes et les méthodes de traitement ici..

Crise cardiaque

Troubles circulatoires aigus du muscle cardiaque. La couche musculaire manque de nutrition et d'oxygène par les artères coronaires. Pourquoi est une autre question. Athérosclérose possible, malformations.

Le résultat est la mort de tissus présentant des symptômes typiques. Il est difficile pour le patient de respirer, l'arythmie développe une crise de panique, une douleur thoracique sévère, des étourdissements, des problèmes de conscience, d'autres phénomènes.

Une respiration lourde peut aller jusqu'à l'apnée - son absence totale, le coma, l'effondrement et la mort.

Déjà après une crise cardiaque, même si les conséquences sont minimes, il existe encore des écarts structurels. En particulier, des cicatrices myocardiques (cardiosclérose) sont observées..

Le tissu fonctionnel est remplacé par du tissu conjonctif, il ne se contracte pas. La capacité de pompage diminue, l'insuffisance cardiaque commence. De plus, les conséquences sont déjà claires..

Les maladies de ce type sont diagnostiquées et traitées par un cardiologue. Si nécessaire, attirez un chirurgien vasculaire.

Les signes d'une condition de pré-infarctus sont décrits ici..

Classification

Actuellement, le manque d'air pendant la respiration est classiquement divisé en plusieurs types:

  • inspiratoire - alors qu'une personne a de la difficulté à respirer. Le plus caractéristique d'une telle variété pour les pathologies cardiaques;
  • expiratoire - le manque d'air conduit au fait qu'il est difficile pour une personne d'exhaler. Souvent, cela se produit avec un cours d'asthme bronchique;
  • mixte.

Selon la gravité d'un symptôme similaire chez les personnes, une carence en air se produit:

  • aiguë - l'attaque ne dure pas plus d'une heure;
  • subaiguë - la durée est de plusieurs jours;
  • chronique - observée depuis plusieurs années.

Pathologie pulmonaire

Nombreux et tout aussi dangereux. Avoir une origine différente.

Maladie obstructive chronique (MPOC)

Elle survient le plus souvent chez les fumeurs. Les travailleurs des industries dangereuses accusent un léger retard: métallurgistes, travailleurs du textile, chimistes et autres.

Les symptômes ne se limitent pas à une difficulté à respirer constamment et à une baisse des capacités physiques..

Un changement dans la forme des doigts et des ongles est également détecté, des signes objectifs typiques sont notés, tels qu'une respiration sifflante sévère, une respiration affaiblie du côté de la lésion primaire.

Le trouble est diagnostiqué aux rayons X, principalement au scanner.

Embolie pulmonaire

Si le vaisseau est partiellement bloqué, une évolution lente du processus pathologique est possible. Avec des symptômes mineurs. Douleur dans la poitrine. Bien pire quand un caillot de sang, un caillot de sang conduit à une occlusion totale de la même artère.

Cela provoque des violations critiques du processus d'échange de gaz, la mort rapide inévitable du patient est presque inévitable.

La dernière chose que le patient parvient à ressentir est un inconfort exprimé dans la poitrine, puis la conscience est perdue. Il ne reste que quelques minutes pour se stabiliser.

Étant donné que personne ne s'attend à une telle «surprise», la probabilité d'une assistance rapide est pratiquement nulle.

Air dans la poitrine (pneumothorax)

À la suite de blessures ou d'autres blessures ouvertes. Normalement, les gaz atmosphériques ne devraient pas être là.

Quand il commence, la compression des structures pulmonaires commence. D'où la toux, une respiration rapide et superficielle, une sensation d'étouffement. Asphyxie possible et même probable.

Des mesures urgentes sont nécessaires pour restaurer une fonction respiratoire adéquate.

Tumeurs

Bénin et plus souvent malin. Provoquer non seulement un essoufflement et une toux, mais aussi une hémoptysie. Sensation de corps étranger quelque part dans la poitrine, lourdeur. Faiblesse, somnolence, maux de tête, perte de poids anormale surviennent un peu plus tard, avec le développement et la progression du processus néoplasique.

Pneumonie

Inflammation des structures pulmonaires. Il donne une forte toux imparable. Étouffement prononcé, incapacité à aspirer suffisamment d'air.

Des soins médicaux de haute qualité sont nécessaires en milieu hospitalier. Les médicaments antibactériens sont principalement utilisés..

Le pneumocoque est un pathogène courant. Moins fréquemment, la flore pyogène. Très rarement - virus.

Bronchite

La distinguer de la pneumonie est assez difficile même pour les médecins. Diagnostic spécial requis. Au moins tests sanguins et radiographie.

Asthme

De nature allergique, des variantes infectieuses du processus pathologique sont également possibles. Intolérance aux anti-inflammatoires, aux poils d'animaux et aux composants alimentaires.

Une guérison complète est impossible. Thérapie symptomatique, visant également à prévenir le contact avec un provocateur d'une autre crise d'asthme bronchique.

Une utilisation systématique des médicaments est requise. manque d'air, toux sévère, sifflement dans les voies respiratoires, dans la poitrine, écoulement d'expectorations, éruption cutanée possible - ces symptômes ne sont que la pointe de l'iceberg.

Un processus pathologique non traité peut entraîner une suffocation, une asphyxie et la mort de complications..

Les maladies du système respiratoire sont l'une des principales dans le cadre des symptômes décrits. La récupération n'est pas toujours possible.

Spécialistes - ORL, pneumologue (s'occupe des poumons et des voies respiratoires).

Prévention VSD

La plupart des maladies connues des spécialistes peuvent être prévenues avec succès - c'est beaucoup plus simple que de les traiter plus tard. L'étouffement avec VSD ne fait pas exception - le syndrome d'hyperventilation est donné à des mesures préventives.

Pour éliminer les crises d'asthme lors de VVD, il suffit d'ajuster le mode de vie:

  • plus de marche en plein air - dans le parc forestier le plus proche, sortez de la ville;
  • effectuer des exercices de gymnastique thérapeutique;
  • éviter de trop manger - chaque kilogramme «supplémentaire» augmente l'essoufflement;
  • renoncer aux mauvaises habitudes - la consommation de tabac et d'alcool;
  • pour une bonne nuit de sommeil - dans une pièce calme et bien aérée avec beaucoup d'air;
  • contrôler l'état émotionnel - éviter les situations de stress et de conflit.

Les recettes de la médecine traditionnelle viennent à la rescousse - un cours de décoctions et d'infusions apaisantes qui affectent doucement le corps humain, apaisent les cellules nerveuses excitées, rétablissent l'équilibre émotionnel et le plein débit d'air d'une personne. Cependant, chacune de ces recettes doit être convenue à l'avance avec le médecin traitant, afin de ne pas causer de dommages supplémentaires au corps.

Maladies du sang

L'anémie est une cause clé du manque d'air. Un processus bien connu dans lequel la fonction des cellules de forme spéciale du tissu conjonctif fluide - les globules rouges est perturbée.

Ils sont produits en petits volumes ou ne peuvent tolérer l'hémoglobine à un taux suffisant et dans les quantités requises..

Selon l'origine, la maladie peut être associée à une carence en fer dans le corps. Il s'agit peut-être de la forme d'anémie la plus courante..

Il existe un type mégaloblastique. Elle est associée à un manque de vitamine B12, est considérée comme potentiellement plus létale que les autres variétés.

Le trouble peut être dû à des facteurs nutritionnels. Malnutrition banale, l'uniformité de l'alimentation est tout à fait capable de se terminer ainsi. Si tout est en ordre avec la nutrition - vous devez rechercher des problèmes d'absorption des vitamines et des minéraux.

L'insuffisance respiratoire, la toux et d'autres symptômes des structures pulmonaires se produisent spontanément et semblent être sans raison apparente. En fait, ce n'est pas le cas..

Les systèmes, les tissus, les organes manquent d'oxygène, car les cellules sanguines ne sont pas en mesure de le transférer assez rapidement et en grande quantité.

Le mécanisme compensatoire commence son travail: plus souvent la respiration, plus de mélange gazeux pénètre dans le tissu liquide et, en conséquence, est transféré aux cellules.

Mais ce n'est pas le cas. Avec la préservation formelle des poumons, des bronches, de la fonction cardiaque normale, le patient ressent une gêne. Trouver la cause est relativement simple. Il suffit de faire un test sanguin général.

La maladie est bien guérie. Dans les cas standard, les vitamines et le fer sont administrés artificiellement pour rétablir l'équilibre et stabiliser l'hémodynamique (circulation sanguine).

Ou vous devez ajuster la maladie, qui est devenue la faute d'un apport insuffisant de tissus.

Le diagnostic et le traitement sont la prérogative de l'hématologue.

Diagnostique

Pour comprendre pourquoi le patient retient son souffle, le thérapeute effectue des procédures de diagnostic.

Méthodes de recherche pour la mauvaise haleine:

  1. Examen et interrogatoire du patient.
  2. Test: test sanguin général, sang pour les hormones, urine.
  3. Recherche sur le matériel: échographie, rayons X, CT, ECG, spirométrie.
  4. Identification de la raison, envoi à un spécialiste au profil étroit.

La spirométrie est utilisée pour identifier les causes d'une mauvaise respiration.

Pour déterminer la cause de l'essoufflement, toutes ces méthodes ne sont pas utilisées: après avoir interviewé le patient et un examen complet, le médecin peut exclure les diagnostics. La liste finale des recherches et analyses sur le matériel se réduira.

Troubles cérébraux

Rencontrez-vous souvent. Fondamentalement, ce sont des conditions relativement inoffensives associées à un dysfonctionnement du système nerveux central. Il y a des diagnostics plus formidables.

  • Tumeurs du tissu nerveux. Bénin et cancéreux. Se rencontrent presque également souvent. En fonction de la localisation spécifique, l'intensité des symptômes et sa nature varient.

La défaite de centres spéciaux peut provoquer des problèmes respiratoires. Lorsqu'on est impliqué dans le processus du tronc cérébral, on peut difficilement éviter une mort rapide.

La zone n'est pas opérée, donc, la thérapie palliative, même avec un cours bénin. Les méthodes modernes comme un couteau gamma ne sont pas non plus toujours applicables..

  • Neuroinfection. Méningite, encéphalite comme principal. Avec la défaite de centres spéciaux, une insuffisance respiratoire critique se développe. La toux n'est pas toujours présente.
  • Dystonie végétovasculaire. Pas une maladie indépendante, mais un syndrome distinct. De plus, non spécifique, se produit dans de nombreuses conditions.

Diverses manifestations sont caractéristiques: maux de tête, désorientation dans l'espace, nausées, transpiration, palpitations, toux et essoufflement sont une option, mais pas toujours.

  • Conditions névrotiques. Ils sont associés à des situations stressantes et à une faiblesse du système nerveux central, accompagnées d'une sensation de manque d'air. Il peut s'agir soit d'un bronchospasme dû à un surmenage, soit d'une fausse sensation provoquée par des caractéristiques individuelles du système nerveux.

Le plus souvent, la maladie ne présente pas de dangers et, par conséquent, un traitement en tant que tel n'est pas nécessaire. Il est recommandé de maîtriser les techniques de relaxation, d'augmenter la résistance au stress et d'éviter les situations appropriées.

Spécialistes - neurologue, psychothérapeute, neurochirurgien.

Causes cérébrales

Dans certains cas, les difficultés respiratoires sont associées à des lésions cérébrales, car les centres nerveux les plus importants qui régulent l'activité des poumons, des vaisseaux sanguins et du cœur s'y trouvent. Une dyspnée de ce type est caractéristique des dommages structurels aux tissus cérébraux - traumatisme, néoplasme, accident vasculaire cérébral, œdème, encéphalite, etc..

Les violations de la fonction respiratoire en pathologie cérébrale sont très diverses: il est possible de réduire la respiration, ainsi que sa rapidité, l'apparition de différents types de respiration pathologique. De nombreux patients atteints de pathologie cérébrale sévère sont sous ventilation mécanique, car ils ne peuvent tout simplement pas respirer.

L'effet toxique des déchets des microbes, la fièvre entraîne une augmentation de l'hypoxie et de l'acidification de l'environnement interne du corps, ce qui provoque un essoufflement - le patient respire souvent et bruyamment. Ainsi, le corps cherche à se débarrasser rapidement de l'excès de dioxyde de carbone et à fournir de l'oxygène aux tissus..

La cause relativement inoffensive de la dyspnée cérébrale peut être considérée comme des troubles fonctionnels de l'activité du cerveau et du système nerveux périphérique - dysfonctionnement autonome, névrose, hystérie. Dans ces cas, la dyspnée est de nature "nerveuse" et dans certains cas, elle est perceptible à l'œil nu, même pour un spécialiste.

Avec la dystonie végétative, les troubles névrotiques et l'hystérie banale, le patient semble manquer d'air, il fait des mouvements respiratoires fréquents, alors qu'il peut crier, pleurer et se comporter de manière très démonstrative. Une personne en crise peut même se plaindre d'étouffement, mais il n'y a aucun signe physique d'asphyxie - elle ne devient pas bleue et les organes internes continuent de fonctionner correctement.

Les troubles respiratoires en cas de névrose et d'autres troubles mentaux et émotionnels sont éliminés en toute sécurité avec des sédatifs, mais souvent les médecins rencontrent des patients chez lesquels une telle dyspnée nerveuse devient permanente, le patient se concentre sur ce symptôme, soupire et respire rapidement rapidement avec le stress ou une explosion émotionnelle.

La dyspnée cérébrale est traitée par des réanimateurs, des thérapeutes et des psychiatres. Avec de graves lésions cérébrales avec l'impossibilité d'une respiration indépendante, le patient établit une ventilation artificielle des poumons. Dans le cas d'une tumeur, elle doit être retirée et la névrose et les formes hystériques de difficultés respiratoires doivent être arrêtées par les sédatifs, les tranquillisants et les antipsychotiques dans les cas graves.

Autres facteurs

Ils ne s'appliquent pas à ce qui précède et forment un groupe de raisons distinct..

  • Pathologie de la glande thyroïde. Les processus inflammatoires sont rares. La principale catégorie de maladies est les néoplasmes et les croissances tissulaires diffuses. Goitre, kystes, processus malins.

Avec une taille d'organe suffisante, altérée par la pathologie, la compression des voies respiratoires commence, une irritation se produit, le patient a des difficultés à respirer et développe une toux et une sensation de boule dans la gorge.

  • Grossesse. Des violations sont constatées aux derniers stades de certaines femmes. Ce n'est pas un axiome, mais plutôt une réaction individuelle. Surtout si le fruit est gros ou pas un.
  • Névralgie intercostale. À la suite de l'ostéochondrose, de la myosite. Accompagné d'une douleur poignard insupportable dans le sternum. Le souffle est forcé, temporairement. Le processus ne comporte aucun danger, cependant, il est inconfortable pour le patient, il est difficile à tolérer.
  • Pathologies de la gorge et autres infections. Laryngite, amygdalite, trachéite et autres troubles similaires. La thérapie conservatrice, implique l'utilisation de médicaments anti-inflammatoires et antibactériens, il est possible de prescrire des médicaments contre les allergies.

Pourquoi la dyspnée apparaît

Lorsqu'il est difficile de respirer avec l'ostéochondrose, ainsi qu'avec une respiration superficielle et incomplète, il est possible de diagnostiquer un changement dans le noyau polype. Les symptômes de cette condition sont incomplets, des difficultés à respirer ou à expirer et l'incapacité de respirer. À la suite du déplacement du noyau, les terminaisons nerveuses sont irritées et les vaisseaux sanguins sont bloqués, à travers lesquels l'oxygène pénètre dans les tissus et les organes. Pour rétablir l'équilibre en oxygène, une personne doit respirer fréquemment. C'est ce que le patient perçoit comme un essoufflement.

La principale cause de l'essoufflement est le manque d'activité physique. Elle peut également être causée par d'autres raisons:

  • une mauvaise alimentation, ce qui entraîne des troubles métaboliques;
  • posture inconfortable en position assise prolongée;
  • diverses blessures au dos (chutes, bosses, entorses);
  • l'héritage génétique;
  • tables, lits, bureaux mal disposés.

Que faire en cas de manque d'air

La question est complexe. Tout dépend de l'origine spécifique du processus pathologique..

Ensuite, vous devez évaluer la nature du symptôme, le degré de son intensité. Souvent, les problèmes respiratoires s'accompagnent d'une crise de panique, il n'est donc pas raisonnable d'aborder la tâche.

Pour commencer, il est recommandé de se calmer. Avec une clinique prononcée, vous devez appeler une ambulance. De plus, une correction médicale urgente ne peut être dispensée dans les cas suivants:

  • La condition empire.
  • Commence à rougir le visage.
  • Les tissus de la tête deviennent enflés, gonflent, y compris les yeux de la joue, les lèvres et le nez. Cela peut indiquer un œdème de Quincke..
  • Des symptômes atypiques sont présents: perte de conscience, confusion, baisse prononcée de la pression artérielle (se manifestant par des étourdissements, des douleurs à l'arrière de la tête ou dans d'autres parties du crâne, nausées, vomissements, transpiration, froideur, assombrissement des yeux), diminution du rythme cardiaque.
  • Douleur thoracique sévère observée.

Avant l'arrivée des spécialistes, il faut rester calme, s'asseoir, bouger moins. Ouvrez une fenêtre ou une fenêtre pour la ventilation.

Vous pouvez prendre des médicaments par vous-même, mais en tenant compte des complications possibles.

Utilisation autorisée: antihistaminiques (mieux que la première génération - Suprastin, Pipolfen et autres), bronchodilatateurs (Salbutamol, Berodual sous forme d'aérosol). Pour la douleur cardiaque - Nitroglycérine pour le soulagement.

S'il y a des raisons d'hospitalisation, vous ne devez pas refuser. Il s'agit de sauver des vies..

Si les raisons sont dans la composante névrotique, il est préférable de simplement se calmer. Les sédatifs à base de composants à base de plantes - valériane ou agripaume en comprimés - sont bons pour aider..

La sensation de manque d'air n'aura aucun effet, mais vous ne pouvez pas abuser de drogues. Il est possible d'utiliser des tranquillisants, s'ils sont autorisés par un médecin.

Traitement de l'essoufflement

La méthode de traitement de l'essoufflement dépend de la cause de ce phénomène. Si des problèmes d'inspiration surviennent en raison de maladies cardiovasculaires, des médicaments sont prescrits pour améliorer les processus métaboliques et le travail du muscle cardiaque. Lorsqu'il est difficile de respirer avec des maladies pulmonaires inflammatoires, des médicaments antibactériens et mucolytiques sont prescrits. Si la cause de la pression dans le sternum est les nerfs, une personne reçoit des conseils psychologiques pour aider à se débarrasser du stress et d'un état émotionnel supprimé..

Médicament

Avec un manque d'air, qui est une conséquence de la maladie, divers groupes de médicaments sont utilisés.

Groupe de médicamentsQuelles maladies sont utiliséesExemples célèbres
AntihistaminiquesThérapie urgente pour les réactions allergiques du corpsClaritine, Fenistil, Citrine, Diphenhydramine
Glucocorticoïdes inhalésL'asthme bronchiqueFluticasone, Flunisolid
AntibiotiquesMaladies inflammatoires des systèmes cardiovasculaire et respiratoireBiseptolum, érythromycine, amoxiclav
Médicaments mucolytiquesMaladie pulmonaire inflammatoireAmbroxol, Lazolvan, Bromhexine
VasodilatateursMaladie coronarienne, angine de poitrine, crise cardiaqueMolsidomin, Apressin
AntiarythmiquesExtrasystole, fibrillation auriculaire, tachycardieQuinidine, propranolol, vérapamil
DiurétiquesHypertension artérielle, KNK, VVDFurosémide, diacarbe
Médicaments nootropesDystonie végétativePhenibut, Piracetam
SédatifsConditions stressantes, attaques de panique, pathologies cardiaques, VVDNovo-Passit, Persen, Glycine, Valoserdin, Corvalol

Pourquoi les attaques nocturnes font-elles si peur aux patients? L'expression «oublier de respirer dans un rêve» est illogique, comme nous l'avons déjà examiné, principalement parce que la mémoire n'est pas impliquée dans le processus de respiration pendant que le cerveau est immergé dans la phase de sommeil.

Qu'arrive-t-il vraiment à ceux qui disent: «Je halète la nuit»? En termes médicaux, leur corps souffre d'apnée - l'arrêt de la ventilation pulmonaire en raison de l'affaiblissement du tonus des muscles et des tissus mous de la gorge. Lors de l'endormissement, les muscles s'affaissent, bloquant les voies respiratoires. L'apnée classique dure jusqu'à 10 secondes, l'hypopnée prend 10 secondes ou plus. Ce temps est suffisant pour réveiller le cerveau et envoyer un signal SOS sur le problème.

"Je me réveille du fait que je ne peux pas respirer" est l'occasion d'un examen, mais en aucun cas d'une panique momentanée. En quittant la position couchée et en faisant consciemment une série d'exercices de respiration, vous pouvez prendre le contrôle de l'incident de nuit et éviter une attaque de panique.

Est-il possible «d'oublier» comment respirer

Le fait est que les systèmes nerveux somatique et autonome sont responsables de la régulation des processus respiratoires. En d'autres termes, cela se produit à la fois consciemment et de façon incontrôlable. Nous pouvons retenir notre souffle de notre plein gré, prendre des inspirations et des exhalations plus profondes ou plus superficielles, et réguler le mouvement musculaire de la poitrine, affectant ainsi le processus d'échange de gaz. Mais lorsque nous sommes distraits, concentrés sur des tâches extérieures, sommes en phase de sommeil profond ou de situations stressantes, ne pouvant pas prêter attention au processus respiratoire, c'est le système nerveux autonome qui contrôle la profondeur et la fréquence de l'inspiration, la fréquence cardiaque et d'autres facteurs connexes.

Lorsque le système autonome commence à échouer et à ne pas fonctionner comme il le devrait (dysfonctionnement autonome), tout ce qui était auparavant contrôlé par lui va également dans le désordre. Les réactions de l'organisme cessent de correspondre à des stimuli externes, la tachycardie et la panique se produisent sans danger réel, essoufflement - sans effort physique, troubles de l'alimentation et allergies - sans véritable empoisonnement et allergènes, etc..

Prévisions de vie

Avec essoufflement physiologique - un pronostic favorable.

Avec une pathologie musculo-squelettique de respiration difficile, après soulagement de la douleur - un pronostic favorable.

Avec une étiologie cardiaque et pulmonaire et un traitement rapide de la cause profonde de la dyspnée, le pronostic est favorable.

Avec l'étiologie cérébrale, qui est causée par une hypoxie cérébrale, une encéphalite ou un type d'AVC ischémique, le pronostic est mauvais.

Quelques conseils supplémentaires

Afin de prévenir la survenue d'une dyspnée neurologique due à des problèmes psychologiques, le corps doit se reposer du stress mental. Si une personne consacre la majeure partie de son temps au travail de bureau, elle recommande de passer du temps libre en faisant attention au corps, pas à l'écran du téléphone, de la télévision et de l'ordinateur.

Parfois, la prise de sédatifs aide à lutter contre la névrose, ayant un effet bénéfique sur le fonctionnement du système cardiovasculaire et des organes respiratoires.

7 à 8 heures hebdomadaires de sommeil sain dans un mode clairement défini, des séances de relaxation et une thérapie sélectionnée, une attitude psychologique positive envers une vie saine et consciente - tout cela aide à établir un travail harmonieux du corps.

  • Symptômes et traitement de VSD sur le fond de l'ostéochondrose cervicale
  • Symptômes de la dystonie cardiovasculaire et méthodes pour son traitement
  • Que faire lorsque le cœur souffre d'expériences?
  • Algorithme pour le traitement des VVD, des attaques de panique et des phobies

Symptomatologie

La dyspnée provoquée par VSD se manifeste de différentes manières. Les patients se plaignent de:

  • Lourdeur dans le sternum, une sensation de poitrine resserrée.
  • Douleur aiguë aux coutures lors de l'inhalation.
  • Respiration lourde et essoufflement résultant d'efforts légers, de chants ou de conversations, d'expériences émotionnelles.
  • Manque d'oxygène pendant la respiration.
  • Il est difficile d'inspirer et d'exhaler, le processus respiratoire en soi semble être un effort provoquant un essoufflement.
  • Réveil de la phase de sommeil profond du sentiment que la respiration s'est arrêtée.

Le dernier point est particulièrement préoccupant pour ceux qui souffrent de dystonie, et après cela - l'insomnie possible.

Bâillement

La sensation de manque d'oxygène (pas d'air en général, à savoir un élément du corps) n'est pas toujours causée par un effort physique ou une détresse respiratoire physique.

Parfois, les patients se plaignent de bâiller constamment en l'absence de raison objective (manque de sommeil, etc.). Le bâillement est également un indicateur de carence en oxygène dans le corps et se manifeste par réflexe..

La sagesse conventionnelle selon laquelle le bâillement est «contagieux» est associée au phénomène d'essoufflement psychogène et d'effets névrotiques, lorsque le trouble respiratoire des autres (par exemple, un membre de la famille) est copié sans le savoir par une personne. Cette situation est particulièrement dangereuse dans la petite enfance. Il y a des cas où un enfant en parfaite santé a répété par réflexe la respiration intermittente et rapide du parent, évoluant finalement vers sa propre pathologie.

Méthodes folkloriques

Le traitement à domicile avec des remèdes populaires n'apporte pas moins d'avantages que la prise de médicaments chimiques. Les gens connaissent plusieurs recettes éprouvées qui aident à développer les bronches et à guérir la dyspnée:

  1. La recette suivante vous aidera à vous débarrasser de l'essoufflement chronique. Broyer 5 citrons et 5 têtes d'ail dans un mélangeur. Ajouter 500 ml de miel et mélanger. Insistez une semaine dans un récipient fermé. Prenez 20 grammes de médicament pendant un mois une fois par jour (4 cuillères à café). Dans la vieillesse, le nombre de citrons et d'ail double.
  2. Il aide à lutter contre la dyspnée de l'oignon cuit dans la cendre. Il peut être consommé avec du sucre ou du miel..
  3. La perfusion d'agripaume peut également éliminer les symptômes de suffocation. Pour la cuisson, vous devez prendre 5 à 10 grammes de produit sec et verser 200 ml d'eau bouillante. Insistez pendant 15 minutes. Prenez un tiers d'un verre trois fois par jour après les repas.
  4. L'huile de sésame aide à soulager l'essoufflement. Au début de l'attaque, vous devez boire une cuillère à soupe du produit. Boire de l'huile de sésame tous les jours réduit le risque d'attaques répétées.
  5. Un bon remède contre les causes neurologiques de la dyspnée est un bain avec une camomille de pharmacie. Pour ce faire, 500 g d'herbe sèche doivent être bouillis dans une casserole et verser le bouillon dans le bain. La durée de la procédure ne dépasse pas 10 minutes.

Caractéristiques de la thérapie

La méthode de traitement dépend des symptômes qui l'accompagnent. Si, à part une respiration difficile, rien d'autre n'est révélé, alors aucun médicament n'est prescrit. Dans de tels cas, le médecin conseille de tels événements:

  • Promenades régulières dans les airs. Il est très utile d'aller en forêt, loin de la poussière et des gaz de la ville.
  • Buvez beaucoup de liquides - au moins deux litres par jour.
  • La nutrition doit être riche en calories, riche en vitamines et en glucides, afin que le corps ait la force de lutter contre les infections.
  • Le salon doit être aéré régulièrement. Nettoyage humide au moins une fois par semaine. La poussière domestique devient souvent un allergène. S'il s'avère que l'allergie est à blâmer, le patient est référé à un allergologue pour obtenir des conseils.
  • Il est utile d'effectuer des exercices de respiration. Il renforce les poumons et élimine l'excès de flegme.

Si la pathologie est due à une infection, le médecin prescrit des antibiotiques. Dans ce cas, il est impératif de suivre toutes les prescriptions du médecin et de mener le traitement jusqu'au bout. Une infection non traitée devient chronique, après quoi il est très difficile de traiter.

Lorsqu'un virus est détecté, des médicaments antiviraux et des médicaments qui abaissent la température sont prescrits. Dans le cas où il n'a pas été possible d'identifier quel pathogène a été causé par la pathologie, une thérapie mixte est effectuée, des pénicillines et des macrolides sont prescrits.

En présence d'adhérences et de cicatrices dans les poumons, des glucocorticostéroïdes, des cytostatiques et d'autres médicaments antifibrotiques sont prescrits. Les cocktails d'oxygène ne seront pas superflus. Si le patient a une toux avec des expectorations, on lui prescrit des agents mucolytiques.

Dans ce cas, il est impossible de prendre des médicaments antitussifs, sinon une congestion des expectorations dans les poumons peut se produire. Ce sera un bon terreau pour les bactéries et provoquera un processus inflammatoire..

Premiers secours au patient

Il est important de savoir ce qui doit être fait pour faciliter le bien-être du patient pour que l'ambulance arrive. L'algorithme de premiers soins est le suivant:

  1. Vous devez d'abord asseoir la personne ou la poser sur une surface plane sur le côté.
  2. Ensuite, vous devez détacher les boutons des vêtements, desserrer les sangles et retirer les bijoux qui peuvent gêner la respiration normale du patient..
  3. Ensuite, vous devez fournir aux gens un accès à l'air frais. Pour ce faire, ouvrez la fenêtre assez large ou donnez-lui un oreiller à oxygène.
  4. Et enfin, vous devez essayer de réchauffer les membres du patient.

Si une personne souffre d'asthme bronchique, et qu'elle a une crise, devrait limiter son contact avec l'allergène et lui donner un remède: inhalateur ou mucolytique.

informations générales

L'étouffement est une condition douloureuse et dangereuse qui survient en cas de pénurie d'air dans le corps. Une personne ressent la gravité de la situation sur elle-même lorsqu'elle retient son souffle pendant plusieurs secondes, par exemple, sous l'eau. À de tels moments, tous ses organes et systèmes souffrent. Cela s'explique par le fait que les principaux processus énergétiques dans le corps humain se produisent avec la participation de l'oxygène.

Le processus biochimique de base qui se déroule au niveau cellulaire est la phospholation oxydative. Il se produit dans les mitochondries. Le processus de fourniture de molécules d'oxygène aux mitochondries est assuré par un certain nombre de mécanismes physiologiques.

En même temps impliqué:

  • les voies respiratoires, où il y a hydratation, chauffage, purification de l'air;
  • muscles respiratoires;
  • cavité pleurale, qui crée une pression négative;
  • les alvéoles, dont les membranes transmettent les molécules d'oxygène dans le sang par diffusion passive (cela n'entraîne pas de coûts énergétiques);
  • le cœur, qui assure la circulation sanguine et le transport de l'oxygène vers les tissus;
  • les cellules dont les membranes transmettent l'oxygène aux structures intracellulaires;
  • centre respiratoire responsable de la coordination et de la régulation de la fonction respiratoire.

Remarque
Le sang lui-même participe au transport de l'oxygène. Premièrement, ses cellules, les globules rouges, contiennent de l'hémoglobine, à laquelle ses molécules sont attachées, et deuxièmement, le degré de circulation sanguine est important.

Si des problèmes surviennent à l'une des étapes du transport, le mécanisme pour fournir de l'air à une personne ne fonctionne pas - une crise d'asthme se produit. Étant donné que cela peut se produire avec des adultes et des enfants, tout le monde est à risque.

Obésité

Il existe un indice de masse corporelle. Il peut être sous-estimé, normal ou surestimé. Dans ce dernier cas, une personne souffre d'obésité - une condition lorsque le poids corporel est supérieur à ce qu'il devrait être en fonction des paramètres de croissance et d'âge.

L'obésité peut être pathologique, psychologique ou naturelle. Dans le premier cas, la prise de poids est affectée par le facteur de maladie, qui doit être éliminé. Le deuxième cas peut être dû à un traumatisme psychologique. Et enfin, dans ce dernier cas, l'obésité est naturelle - juste une personne veut être grosse et va consciemment à cet objectif.

Cependant, quelle que soit l'obésité, elle entraîne inévitablement une raideur des muscles respiratoires. L'essoufflement, qui ne se manifestait initialement qu'avec un effort physique intense, peut devenir plus tard votre «bon» ami et partenaire de vie.

Comment se débarrasser? Perdre du poids! Si elle est due à des facteurs médicaux, traitez la maladie. Supprimez le facteur de traumatisme psychologique ou travaillez avec un nutritionniste pour revenir à une alimentation normale qui vous donnera de la vigueur de votre corps et de votre esprit.

Le tabagisme est l'une des plus addictives. La nicotine affecte les poumons, devenant la principale cause de l'essoufflement chez un adulte. Quel que soit le nombre de cigarettes fumées par jour, il vous suffit d'arrêter de fumer pour éliminer la cause de la respiration lourde. Absolument. Réduire à zéro le nombre de cigarettes fumées.

La pathologie de la respiration peut être un signe de maladies mortelles. Par exemple, évanouissement, pré-infarctus, arythmies cardiaques. Ce sont toutes des conditions qui nécessitent une intervention urgente et qualifiée..

C'est difficile de respirer? Premièrement, ne vous inquiétez pas, et deuxièmement, identifiez clairement le facteur qui cause cette pathologie. Si vous pouvez résoudre le problème vous-même, vous devez prendre toutes les mesures nécessaires pour normaliser la respiration dès que possible, sinon demandez de l'aide qualifiée.

Étiologie

Une respiration lourde chez un enfant et un adulte peut être déclenchée par le développement de diverses pathologies, par exemple de nature infectieuse. De plus, la cause de la manifestation d'un tel symptôme peut être de tels facteurs étiologiques, ou plutôt des maladies:

  • l'asthme bronchique;
  • maladie bronchiectatique;
  • cancer bronchique ou pulmonaire;
  • maladie cardiaque congénitale;
  • maladie coronarienne;
  • emphysème;
  • endocardite;
  • hypertension;
  • pleurésie;
  • violation de la structure des voies respiratoires;
  • pneumonie;
  • œdème pulmonaire;
  • cardiopathie rhumatismale.

Une cause fréquente d'un symptôme chez l'adulte et l'enfant est un séjour prolongé dans la même position corporelle..

Les facteurs étiologiques peuvent également provoquer des difficultés respiratoires:

  • sport;
  • stress
  • fatigue constante;
  • spasmes cérébrovasculaires.

En plus de l'état pathologique, un tel symptôme peut se développer selon les caractéristiques physiologiques du corps. Dans ce cas, l'essoufflement se manifeste exclusivement dans l'enfance, lorsque le bébé n'a pas encore un an et demi. Un signe est formé par une grande élasticité des tissus des voies respiratoires. À 1,5 an, la structure du cartilage du larynx se condense et la respiration se normalise.

Chez les enfants plus âgés, un symptôme peut apparaître à partir de diverses infections bactériennes et virales:

Chez les femmes adultes, la cause de l'essoufflement réside également dans la grossesse. Pendant cette période, tout le corps est soumis à une lourde charge, en particulier le système respiratoire. Le fœtus grandit et l'utérus grandit, ce qui commence à exercer une pression sur le diaphragme. Après la naissance d'un enfant, la respiration revient à la normale, donc pendant la grossesse, vous ne devez pas vous inquiéter de l'apparition d'un tel symptôme.

Quel médecin contacter

Si le diagnostic du patient est encore inconnu, il est préférable de consulter un thérapeute (pédiatre pour enfants). Après l'examen, le médecin pourra établir un diagnostic présomptif, si nécessaire, orienter le patient vers un spécialiste. Si la dyspnée est associée à une pathologie pulmonaire, il est nécessaire de consulter un pneumologue, et pour une maladie cardiaque, un cardiologue. L'anémie est traitée par un hématologue, les maladies des glandes endocrines - par un endocrinologue, une pathologie du système nerveux - par un neurologue, des troubles psychiatriques accompagnés d'essoufflement - par un psychiatre.
Version vidéo de l'article

Il Est Important D'Être Conscient De Vascularite