Manque d'air

Manque d'air - dans la grande majorité des cas, agit comme signe d'une maladie grave qui nécessite des soins médicaux immédiats. La détresse respiratoire est particulièrement dangereuse lors de l'endormissement ou du sommeil.

Malgré le fait que les principales causes de pénurie d'air sont pathologiques, les cliniciens identifient plusieurs facteurs prédisposants moins dangereux, dont l'obésité occupe une place particulière.

Un problème similaire n'agit jamais comme le seul signe clinique. Les symptômes les plus courants sont le bâillement, la difficulté à respirer et à expirer, la toux et une boule dans la gorge.

Pour connaître la source d'une telle manifestation, il est nécessaire d'effectuer une grande variété de mesures diagnostiques - en commençant par une enquête auprès des patients et en terminant par des examens instrumentaux.

Les tactiques de la thérapie sont de nature individuelle et sont complètement dictées par le facteur étiologique.

Étiologie

Dans presque tous les cas, les attaques de manque d'air sont causées par deux conditions:

  • hypoxie - dans ce cas, il y a une diminution de la teneur en oxygène dans les tissus;
  • hypoxémie - caractérisée par une baisse du niveau d'oxygène dans le sang.

Les provocateurs de telles violations sont présentés:

  • faiblesse cardiaque - dans ce contexte, une congestion pulmonaire se développe;
  • insuffisance pulmonaire ou respiratoire - qui, à son tour, se développe dans un contexte d'effondrement ou de pneumonie, de sclérose pulmonaire et de lésions tumorales de cet organe, de spasmes des bronches et de difficultés respiratoires;
  • anémie et autres maladies du sang;
  • insuffisance cardiaque congestive;
  • l'asthme cardiaque;
  • embolie pulmonaire;
  • maladie coronarienne;
  • pneumothorax spontané;
  • l'asthme bronchique;
  • l'entrée d'un corps étranger dans les voies respiratoires;
  • attaques de panique pouvant survenir avec névrose ou VVD;
  • dystonie végétovasculaire;
  • névrite du nerf intercostal, qui peut survenir au cours de l'herpès;
  • fractures des côtes;
  • forme grave de bronchite;
  • réactions allergiques - il convient de noter qu'avec les allergies, le manque d'air agit comme le principal symptôme;
  • pneumonie;
  • ostéochondrose - le plus souvent, il y a un manque d'air avec l'ostéochondrose cervicale;
  • maladie thyroïdienne.

Les causes moins dangereuses du symptôme principal sont:

  • la présence d'un excès de poids corporel chez une personne;
  • manque de forme physique, ce qui est également appelé entraînement. Dans le même temps, l'essoufflement est une manifestation tout à fait normale et ne constitue pas une menace pour la santé ou la vie humaine;
  • la période de mise au monde d'un enfant;
  • mauvaise écologie;
  • un changement brusque de climat;
  • au cours de la première menstruation chez les jeunes filles - dans certains cas, le corps féminin réagit à ces changements dans le corps avec une sensation périodique de manque d'air;
  • manger des conversations.

Le manque d'air pendant le sommeil ou au repos peut être causé par:

  • l'influence d'un stress sévère;
  • dépendance aux mauvaises habitudes, en particulier à la cigarette juste avant le coucher;
  • effort physique précédemment excessif;
  • fortes expériences émotionnelles vécues par la personne en ce moment.

Cependant, si une telle condition s'accompagne d'autres manifestations cliniques, la raison réside probablement dans une maladie qui peut menacer la santé et la vie.

Classification

Actuellement, le manque d'air pendant la respiration est classiquement divisé en plusieurs types:

  • inspiratoire - alors qu'une personne a de la difficulté à respirer. Le plus caractéristique d'une telle variété pour les pathologies cardiaques;
  • expiratoire - le manque d'air conduit au fait qu'il est difficile pour une personne d'exhaler. Souvent, cela se produit avec un cours d'asthme bronchique;
  • mixte.

Selon la gravité d'un symptôme similaire chez les personnes, une carence en air se produit:

  • aiguë - l'attaque ne dure pas plus d'une heure;
  • subaiguë - la durée est de plusieurs jours;
  • chronique - observée depuis plusieurs années.

Symptomatologie

La présence de symptômes de manque d'air est dite dans les cas où une personne présente de tels signes cliniques:

  • douleur et compression dans la poitrine;
  • la présence de problèmes respiratoires au repos ou en position horizontale;
  • l'incapacité de dormir allongé - il est possible de s'endormir uniquement en position assise ou couchée;
  • l'apparition d'une respiration sifflante ou d'un sifflement caractéristique pendant les mouvements respiratoires;
  • violation du processus de déglutition;
  • sensation de coma ou d'objet étranger dans la gorge;
  • une légère augmentation de la température;
  • retard dans la communication;
  • altération de la concentration de l'attention;
  • hypertension artérielle;
  • essoufflement grave;
  • la mise en œuvre de la respiration des lèvres lâchement comprimées ou pliées;
  • Une toux et des maux de gorge;
  • bâillement rapide;
  • sentiment de peur et d'anxiété sans cause.

Avec un manque d'air dans un rêve, une personne se réveille d'une soudaine crise d'essoufflement qui s'est produite au milieu de la nuit, c'est-à-dire qu'il y a un réveil brutal dans le contexte d'un grave manque d'oxygène. Afin d'alléger son état, la victime doit sortir du lit ou prendre une position assise.

Les patients doivent être conscients que les symptômes ci-dessus ne sont que la base du tableau clinique, qui sera complété par les symptômes de la maladie ou du trouble qui ont été à l'origine du problème principal. Par exemple, le manque d'air pendant le VVD s'accompagnera d'engourdissement des doigts, d'attaques de suffocation et de peur des chambres exiguës. Avec des allergies, des démangeaisons dans le nez, des éternuements fréquents et une augmentation des larmes sont notés. En cas de sensation de manque d'air avec ostéochondrose, les symptômes comprendront des bourdonnements dans les oreilles, une diminution de l'acuité visuelle, des évanouissements et un engourdissement des membres.

Dans tous les cas, si un tel symptôme alarmant se produit, vous devriez demander l'aide d'un pneumologue qualifié dès que possible.

Diagnostique

Pour découvrir les causes de la pénurie d'air, toute une gamme de mesures diagnostiques est nécessaire. Ainsi, pour établir le bon diagnostic chez l'adulte et l'enfant, vous aurez besoin de:

  • Clinicien étudiant les antécédents médicaux et les antécédents de vie du patient pour identifier les affections chroniques pouvant être à l'origine du principal symptôme;
  • procéder à un examen physique approfondi, avec l'écoute obligatoire du patient tout en respirant avec un outil tel qu'un phonendoscope;
  • interviewer une personne en détail - pour déterminer le moment de survenue d'attaques de manque d'air, car les facteurs étiologiques de la carence en oxygène la nuit peuvent différer de l'apparition d'un tel symptôme dans d'autres situations. De plus, un tel événement aidera à établir la présence et le degré d'intensité de l'expression des symptômes concomitants;
  • analyse générale et biochimique du sang - vous devez le faire pour évaluer les paramètres d'échange de gaz;
  • oxymétrie de pouls - pour déterminer comment l'hémoglobine est saturée d'air;
  • radiographie et ECG;
  • spirométrie et pléthysmographie corporelle;
  • capnométrie;
  • consultations supplémentaires avec un cardiologue, un endocrinologue, un allergologue, un neurologue, un thérapeute et un obstétricien-gynécologue - en cas de manque d'air pendant la grossesse.

Traitement

Tout d'abord, il est nécessaire de prendre en compte le fait que pour éliminer le symptôme principal, il convient de se débarrasser de la maladie qui l'a provoqué. Il s'ensuit que la thérapie sera de nature individuelle..

Cependant, en cas d'apparition d'un tel signe pour des raisons physiologiques, le traitement sera basé sur:

  • prendre des médicaments;
  • en utilisant des recettes de médecine traditionnelle - vous devez vous rappeler que cela ne peut être fait qu'après l'approbation du clinicien;
  • exercices de respiration prescrits par votre médecin.

La pharmacothérapie comprend l'utilisation de:

  • bronchodilatateurs;
  • agonistes bêta-adrénergiques;
  • M-anticholinergiques;
  • méthylxanthines;
  • glucocorticoïdes inhalés;
  • diluants d'expectoration;
  • vasodilatateurs;
  • diurétiques et antispasmodiques;
  • complexes de vitamines.

Pour stopper une attaque de manque d'air, vous pouvez utiliser:

  • un mélange à base de jus de citron, d'ail et de miel;
  • teinture d'alcool de miel et de jus d'aloès;
  • astragale;
  • fleurs de tournesol.

Dans certains cas, des procédures chirurgicales telles que la réduction pulmonaire sont utilisées pour neutraliser le manque d'air pendant l'ostéochondrose ou une autre maladie..

Prévention et pronostic

Il n'existe pas de mesures préventives spécifiques empêchant la survenue du symptôme principal. Cependant, vous pouvez réduire la probabilité avec:

  • maintenir un mode de vie sain et modérément actif;
  • éviter les situations stressantes et les surcharges physiques;
  • contrôle du poids corporel - cela doit être fait en permanence;
  • pour empêcher un changement brusque du climat;
  • traitement en temps opportun des maladies qui peuvent conduire à l'apparition d'un signe aussi dangereux, en particulier dans un rêve;
  • subissant régulièrement un examen préventif complet dans un établissement médical.

Le pronostic selon lequel une personne n'a pas suffisamment d'air périodiquement est extrêmement favorable. Cependant, l'efficacité du traitement est directement déterminée par la maladie, qui est à l'origine du principal symptôme. L'absence totale de thérapie peut entraîner des conséquences irréparables.

Causes de la difficulté à respirer

La dystonie végéto-vasculaire est un complexe de symptômes qui indiquent un trouble du système nerveux autonome. Malheureusement, selon les statistiques, environ 80% de la population du monde moderne souffre de cette maladie conditionnelle (conditionnelle car la classification internationale ne reconnaît pas ce syndrome comme une maladie indépendante). Ceux-ci incluent les hommes et les femmes, les personnes âgées, les enfants, les adolescents et les nourrissons - des signes caractéristiques de la dystonie peuvent être trouvés chez une personne dès les premières années de vie.

introduction

En règle générale, avec la plupart des symptômes, les gens s'habituent à supporter, attribuer aux caractéristiques du corps, une mauvaise santé en général. Mais parfois, il y a des difficultés qui causent de graves inquiétudes et des attaques aiguës. Dans une plus grande mesure, ils sont associés à des problèmes cardiaques, vasculaires et respiratoires..

Manque d'air pendant le VVD - la situation est répandue et assez typique. La première chose à se concentrer est réparable. La peur de l'asphyxie et d'une crise cardiaque est davantage causée par le facteur psychologique de la perte de contrôle sur les processus naturels de son propre corps que par une menace physique réelle.

informations générales

La sensation de manque d'air pendant l'IRR peut être due à diverses raisons. La dyspnée peut être causée par la dystonie elle-même, mais elle peut aussi être simplement un facteur concomitant. Dans les deux cas, un diagnostic médical précis de la cause est extrêmement important..

Dans une situation où les interruptions respiratoires résultent de problèmes et de maladies réels (par exemple, les maladies coronariennes ou l'asthme bronchique), il est tout simplement irrationnel d'utiliser la psychothérapie classique pour VVD - il n'est pas plus sage d'appliquer de la banane plantain là où le gypse est requis.

La situation inverse est également dangereuse - lorsque les symptômes sont confondus par l'autodiagnostic principal, la difficulté à respirer est le résultat de troubles autonomes dus à une névrose en développement, et le patient traite soigneusement les complications asthmatiques imaginaires... L'exécution d'un IRR entraîne des complications plus graves que la compression dans la poitrine et un essoufflement sous stress.

Pourquoi la suffocation fait peur

Même aux stades initiaux du développement de la MVV, lorsque les crises ne sont pas aussi aiguës et que les autres symptômes de la maladie ne sont pas exprimés, des difficultés respiratoires peuvent effrayer le patient. Accompagnés de douleurs soudaines et aiguës dans le sternum, ils ressemblent à des signes d'insuffisance cardiaque. Survenant de façon inattendue, au milieu de la nuit, dans un état d'anxiété ou de fluctuations émotionnelles, les moindres changements respiratoires peuvent entraîner des crises de panique. La peur de l'étouffement bloque une perception adéquate de la réalité, conduit au développement de vraies phobies.

Le plus souvent, en présence de dystonie (un de ses types), le patient est diagnostiqué avec un syndrome d'hyperventilation. Mais ce n'est pas le seul aspect qui prend une violation du métabolisme de l'oxygène dans le corps lors de troubles autonomes du système nerveux.

J'ai oublié comment respirer

La reconnaissance absurde mais fréquente des personnes souffrant d'apnée (arrêt involontaire de la respiration à court terme). Avec beaucoup, cela se produit dans un rêve: une personne se réveille avec le sentiment que les poumons ont arrêté leur travail et que l'oxygène n'est pas entré dans le corps depuis longtemps.

La dyspnée pendant le VSD est associée à la peur et à l'exagération de la situation catastrophique: une personne s'assoit brusquement au lit, commence à respirer superficiellement et rapidement. La pression augmente, le cœur bat plus vite, essayant de compenser rapidement le manque d'oxygène dans les cellules et les tissus. Les interruptions de pression ne soulagent pas les difficultés respiratoires. Au contraire, des étourdissements, un assombrissement des yeux et une sensation de désespoir leur sont ajoutés..

Tout ce qui précède s'intègre parfaitement dans la classification des attaques de panique et de l'apnée classique. Mais pourquoi le patient retient-il son souffle à un moment où le corps doit être aussi détendu que possible?

Est-il possible «d'oublier» comment respirer

Le fait est que les systèmes nerveux somatique et autonome sont responsables de la régulation des processus respiratoires. En d'autres termes, cela se produit à la fois consciemment et de façon incontrôlable. Nous pouvons retenir notre souffle de notre plein gré, prendre des inspirations et des exhalations plus profondes ou plus superficielles, et réguler le mouvement musculaire de la poitrine, affectant ainsi le processus d'échange de gaz. Mais lorsque nous sommes distraits, concentrés sur des tâches extérieures, sommes en phase de sommeil profond ou de situations stressantes, ne pouvant pas prêter attention au processus respiratoire, c'est le système nerveux autonome qui contrôle la profondeur et la fréquence de l'inspiration, la fréquence cardiaque et d'autres facteurs connexes.

Lorsque le système autonome commence à échouer et à ne pas fonctionner comme il le devrait (dysfonctionnement autonome), tout ce qui était auparavant contrôlé par lui va également dans le désordre. Les réactions de l'organisme cessent de correspondre à des stimuli externes, la tachycardie et la panique se produisent sans danger réel, essoufflement - sans effort physique, troubles de l'alimentation et allergies - sans véritable empoisonnement et allergènes, etc..

Symptomatologie

La dyspnée provoquée par VSD se manifeste de différentes manières. Les patients se plaignent de:

  • Lourdeur dans le sternum, une sensation de poitrine resserrée.
  • Douleur aiguë aux coutures lors de l'inhalation.
  • Respiration lourde et essoufflement résultant d'efforts légers, de chants ou de conversations, d'expériences émotionnelles.
  • Manque d'oxygène pendant la respiration.
  • Il est difficile d'inspirer et d'exhaler, le processus respiratoire en soi semble être un effort provoquant un essoufflement.
  • Réveil de la phase de sommeil profond du sentiment que la respiration s'est arrêtée.

Le dernier point est particulièrement préoccupant pour ceux qui souffrent de dystonie, et après cela - l'insomnie possible.

Dormir

Pourquoi les attaques nocturnes font-elles si peur aux patients? L'expression «oublier de respirer dans un rêve» est illogique, comme nous l'avons déjà examiné, principalement parce que la mémoire n'est pas impliquée dans le processus de respiration pendant que le cerveau est immergé dans la phase de sommeil.

Qu'arrive-t-il vraiment à ceux qui disent: «Je halète la nuit»? En termes médicaux, leur corps souffre d'apnée - l'arrêt de la ventilation pulmonaire en raison de l'affaiblissement du tonus des muscles et des tissus mous de la gorge. Lors de l'endormissement, les muscles s'affaissent, bloquant les voies respiratoires. L'apnée classique dure jusqu'à 10 secondes, l'hypopnée prend 10 secondes ou plus. Ce temps est suffisant pour réveiller le cerveau et envoyer un signal SOS sur le problème.

"Je me réveille du fait que je ne peux pas respirer" est l'occasion d'un examen, mais en aucun cas d'une panique momentanée. En quittant la position couchée et en faisant consciemment une série d'exercices de respiration, vous pouvez prendre le contrôle de l'incident de nuit et éviter une attaque de panique.

Gueule de bois

Un mode de vie sain en tant que principal remède contre les VVD implique automatiquement le rejet de l'alcool. Après l'alcool, le corps est doublement plus difficile à faire face à un dysfonctionnement autonome - la nécessité d'éliminer les toxines du sang, un déséquilibre des niveaux de sucre et d'hémoglobine affecte également la quantité d'oxygène qui vient avec le flux sanguin vers les poumons.

Pourquoi est-il difficile de respirer avec une gueule de bois? Oui, du moins du fait que le sentiment illusoire qu'il n'y a pas assez d'air pendant le VVD signifie en fait un nombre insuffisant de molécules d'oxygène pénétrant dans les cellules des tissus des organes internes.

La dyspnée provoque un stress sévère sur le corps, et l'état d'intoxication alcoolique en fait partie..

Bâillement

La sensation de manque d'oxygène (pas d'air en général, à savoir un élément du corps) n'est pas toujours causée par un effort physique ou une détresse respiratoire physique.

Parfois, les patients se plaignent de bâiller constamment en l'absence de raison objective (manque de sommeil, etc.). Le bâillement est également un indicateur de carence en oxygène dans le corps et se manifeste par réflexe..

La sagesse conventionnelle selon laquelle le bâillement est «contagieux» est associée au phénomène d'essoufflement psychogène et d'effets névrotiques, lorsque le trouble respiratoire des autres (par exemple, un membre de la famille) est copié sans le savoir par une personne. Cette situation est particulièrement dangereuse dans la petite enfance. Il y a des cas où un enfant en parfaite santé a répété par réflexe la respiration intermittente et rapide du parent, évoluant finalement vers sa propre pathologie.

Causes de la difficulté à respirer

Les situations où il est difficile pour une personne de respirer d'une gueule de bois après un cycle d'exercice ou pendant le réveil nocturne ne semblent pas aussi critiques que la respiration confuse d'une personne au repos. Lorsque la respiration est difficile chez un vieillard allongé ou un nourrisson, chez un adulte en bonne santé à l'air frais, chez un adolescent menant une vie active, pourquoi il n'y a pas assez d'oxygène dans de tels cas?

Les causes de l'insuffisance respiratoire peuvent résider dans un certain nombre de pathologies congénitales. L'étouffement avec VVD peut être une réaction aux attaques névrotiques, l'hypoxie est parfois un effet secondaire de l'insuffisance cardiaque, une tendance à l'hypotension et aux maladies coronariennes, des problèmes avec les poumons et même avec le cadre musculaire de la poitrine.

L'ostéochondrose, les problèmes de colonne vertébrale peuvent également affecter les difficultés respiratoires. Les raisons, quelles qu'elles soient, doivent être soigneusement examinées par le médecin traitant.

Étouffer quand je suis nerveux

Il est important de se rappeler que tous les symptômes de la dystonie végétovasculaire sont étroitement liés à la sphère psycho-émotionnelle. La respiration sous stress devient superficielle et resserrée, les muscles se contractent spasmodiquement et sont en tension constante. Les plaintes de "suffocation le matin" peuvent être le résultat d'une habitude nerveuse développée pour revenir à un état nerveux dès que le cerveau quitte la phase de sommeil profond.

Il arrive qu'il soit impossible de respirer profondément lorsqu'une émotion (vive, positive ou négative) domine, il est difficile d'inhaler après avoir mangé ou dormi, il enfonce dans le sternum avec des changements de pression interne et de température externe. Cela peut être dû à tout changement de la situation extérieure ou de l'état de l'intérieur - seul le fait que le corps donne un dysfonctionnement au lieu d'un ajustement harmonieux de la situation est important.

L'asthme bronchique

Parfois, les crises autonomes (crises aiguës d'aggravation des symptômes de la dystonie) sont associées à la survenue d'exacerbations similaires d'une autre maladie. Ainsi, l'asphyxie nocturne, la toux sèche et fréquente avec VVD et l'incapacité de respirer complètement peuvent être des manifestations de l'asthme bronchique.

Parfois, une sensation de courte durée, de plusieurs secondes, de «oublié comment respirer» est remplacée par une toux nasale asthmatique et survient à des moments de fluctuations émotionnelles. Les processus respiratoires sont étroitement liés à la coordination du système nerveux, conscient et inconscient; cela signifie que l'asthme dans le cas de VVD ne peut être que psychosomatique.

Traitement

Quels que soient les symptômes, ils compliquent tous le cours normal de la vie et une personne a besoin de l'aide d'un spécialiste. Ils demandent à un thérapeute, un neurologue, un cardiologue, un psychothérapeute des éclaircissements - chacun de ces spécialistes peut effectuer un examen à son propre niveau pour découvrir le plus précisément possible ce qui a causé la détresse respiratoire.

Souvent, en l'absence de pathologies héréditaires, de maladies du système cardiovasculaire et sans besoin aigu de traitement médicamenteux de la névrose développée, le problème est résolu tout simplement. Les méthodes de physiothérapie relaxante, d'autodiagnostic psychologique au moment des attaques et les préparations à base de plantes sont sélectionnées individuellement pour chaque patient.

Traitement de la dyspnée avec des pilules

Dans des cas particuliers, lorsque des problèmes respiratoires sont causés par le développement d'une névrose clinique, des médicaments sont utilisés pour la traiter. Cependant, tout antidépresseur, somnifère et sédatif doit être prescrit par votre médecin et approuvé par un diagnostic confirmé par d'autres spécialistes. Sinon, les médicaments ne peuvent qu'aggraver le problème..

Par exemple, si une personne au niveau d'automédication décide de prendre un somnifère pour arrêter de se réveiller la nuit, cela n'économisera pas l'hyperventilation. Il sera plus difficile pour le corps de «demander de l'aide» au cerveau lorsque les poumons cesseront de fonctionner pendant 10 à 15 secondes en raison d'un tonus musculaire affaibli..

Il est important pour une personne souffrant d'apnée psychosomatique d'expliquer tout d'abord comment respirer correctement et calmer la peur croissante de la suffocation lors d'une exacerbation de la crise IRR.

Exercices respiratoires

Afin de rétablir la respiration non seulement au moment actuel, mais aussi pour assurer une nuit de sommeil calme sans réveils imprévus, la gymnastique thérapeutique est utilisée. Il comprend à la fois des exercices physiques pour calmer le système nerveux (comme le yoga, des étirements et des massages relaxants), ainsi que des exercices de respiration statistique.

Leurs types diffèrent selon l'objectif poursuivi, mais d'une manière ou d'une autre, la formation comprend:

  • profonde respiration
  • contrôler la profondeur et la durée de l'inspiration et de l'expiration;
  • nombre de respirations et de sorties par minute;
  • contrôler l'intensité du diaphragme;
  • participation consciente au processus respiratoire d'autres groupes musculaires.

Les avantages de la respiration profonde sont principalement dus à une plus grande saturation en oxygène. De plus, la profondeur d'inspiration ralentit sa vitesse, ce qui signifie qu'elle réduit le risque de tachycardie involontaire, lorsque le cœur commence à battre plus vite qu'il ne devrait l'être en raison d'une série de courtes respirations superficielles.

Yoga respirant

Diverses pratiques de yoga offrent une combinaison d'un ensemble d'exercices visant non seulement la flexibilité et le tonus musculaire, mais aussi la santé des organes internes. Aligner le rythme cardiaque, éliminer la tension interne des muscles lisses causée par les psychosomatiques est une compétence utile pour le diagnostic de VVD.

La respiration consciente est d'abord élaborée selon les schémas indiqués (alternance des respirations de chaque narine, alternance de leur profondeur et de leur durée), puis elle est introduite au niveau d'habitude. Ainsi, grâce à des semaines d'entraînement, vous pouvez habituer le corps à une situation stressante au lieu de respirer plus vite, de le ralentir, d'exhorter le corps à se calmer et à se détendre d'abord.

Exercices de respiration thérapeutique

Depuis le milieu du siècle dernier, la gymnastique respiratoire selon la méthode Strelnikova est activement utilisée et est toujours considérée comme une méthode ingénieuse en URSS. Y compris le travail de nombreux groupes musculaires, il aide non seulement à établir une respiration profonde uniforme, mais aussi à récupérer après la chirurgie, à développer une voix, à soulager la fatigue, à effectuer un «massage des organes internes», etc..

Il est utilisé non seulement comme méthode de traitement, mais également comme prophylaxie recommandée, y compris pour les adolescents et les enfants. Un ensemble d'exercices spécialement conçu peut remplacer 15 à 30 minutes de gymnastique matin et soir, ainsi qu'une séance de massage relaxant.

Des exercices de respiration correctement effectués sont recommandés en présence de VVD et d'autres maladies concomitantes - névrose, asthme, hypertension, etc..

La prévention

Afin d'éviter l'aggravation de la situation en présence de VVD, il est nécessaire d'observer un certain nombre de conditions simples pour une vie saine. Le conseil numéro un est un exercice équilibré.

Un mode de vie sédentaire, des problèmes cardiaques et un système respiratoire peu développé sont un terrain fertile pour la dystonie. Pour entraîner le corps sont recommandés:

  • physiothérapie;
  • fitness (mais pas cardio actif);
  • yoga;
  • natation et diverses procédures aquatiques;
  • exercices de respiration;
  • marcher au grand air;
  • contrôle de l'état émotionnel.

Quelques conseils supplémentaires

Afin de prévenir la survenue d'une dyspnée neurologique due à des problèmes psychologiques, le corps doit se reposer du stress mental. Si une personne consacre la majeure partie de son temps au travail de bureau, elle recommande de passer du temps libre en faisant attention au corps, pas à l'écran du téléphone, de la télévision et de l'ordinateur.

Parfois, la prise de sédatifs aide à lutter contre la névrose, ayant un effet bénéfique sur le fonctionnement du système cardiovasculaire et des organes respiratoires.

7 à 8 heures hebdomadaires de sommeil sain dans un mode clairement défini, des séances de relaxation et une thérapie sélectionnée, une attitude psychologique positive envers une vie saine et consciente - tout cela aide à établir un travail harmonieux du corps.

Symptômes et méthodes de traitement de la névrose respiratoire

Il n'est pas possible de respirer jusqu'au bout, il y a une pénurie aiguë d'air, un essoufflement se produit. Quels sont ces symptômes? Serait-ce de l'asthme ou de la bronchite? Pas nécessaire. Parfois, ces symptômes peuvent également se produire sur le système nerveux. Ensuite, cette maladie est appelée névrose respiratoire..

Névrose respiratoire (certains experts utilisent également les termes «syndrome d'hyperventilation» ou «respiration dysfonctionnelle») - une maladie névrotique. Elle peut être causée par divers stress, expériences, problèmes psychologiques, stress mental ou émotionnel.

Une telle insuffisance respiratoire pour des raisons psychologiques peut survenir en tant que maladie indépendante, mais accompagne plus souvent d'autres types de névrose. Les experts estiment qu'environ 80% de tous les patients atteints de névrose présentent des symptômes de névrose respiratoire: manque d'air, suffocation, sensation de respiration incomplète, hoquet névrotique.

Malheureusement, la névrose respiratoire n'est pas toujours diagnostiquée en temps opportun, car un tel diagnostic est en fait posé par la méthode de l'exclusion: avant de le faire, les spécialistes doivent examiner le patient et exclure complètement les autres troubles (asthme bronchique, bronchite, etc.). Cependant, les statistiques affirment qu'environ 1 patient par jour, parmi ceux qui sont allés chez le thérapeute avec des plaintes telles que «respiration difficile, manque d'air, essoufflement» - sont en fait malades de névrose respiratoire.

Signes de la maladie

Néanmoins, les symptômes neurologiques aident à distinguer le syndrome d'hyperventilation d'une autre maladie. La névrose respiratoire, en plus des problèmes respiratoires inhérents à cette maladie particulière, présente des symptômes communs à toutes les névroses:

  • troubles du système cardiovasculaire (arythmie, pouls fréquent, douleurs cardiaques);
  • symptômes désagréables du système digestif (troubles de l'appétit et de la digestion, constipation, douleurs abdominales, éructations, bouche sèche);
  • des troubles du système nerveux peuvent survenir en cas de maux de tête, vertiges, évanouissements;
  • tremblements des membres, douleurs musculaires;
  • symptômes psychologiques (anxiété, crises de panique, troubles du sommeil, baisse des performances, faiblesse, basse température périodique).

Et bien sûr, la névrose des voies respiratoires présente des symptômes spécifiques à ce diagnostic - une sensation de manque d'air, une incapacité à reprendre son souffle, un essoufflement, des bâillements et des soupirs obsessionnels, une toux sèche fréquente, un hoquet névrotique..

La principale caractéristique de cette maladie est les attaques périodiques. Le plus souvent, ils surviennent à la suite d'une forte diminution de la concentration de dioxyde de carbone dans le sang. Paradoxalement, le patient lui-même ressent le contraire, comme si le manque d'air. Au cours de l'attaque, la respiration du patient est superficielle, fréquente, elle entre dans un arrêt respiratoire à court terme, puis - une série de respirations convulsives profondes. De tels symptômes provoquent la panique d'une personne et, à l'avenir, la maladie est corrigée du fait que le patient horrifié attend les prochaines attaques possibles..

Le syndrome d'hyperventilation peut se produire sous deux formes - aiguë et chronique. La forme aiguë ressemble à une crise de panique - on craint la mort par suffocation et manque d'air, l'incapacité de respirer profondément. La forme chronique de la maladie n'apparaît pas immédiatement, les symptômes augmentent progressivement, la maladie peut durer longtemps..

Les causes

Le plus souvent, la névrose des voies respiratoires survient pour des raisons psychologiques et neurologiques (généralement dans un contexte d'attaques de panique et d'hystérie). Mais environ un tiers de tous les cas de cette maladie sont de nature mixte. Quelles autres raisons peuvent servir au développement de la névrose respiratoire?

  1. Maladies neurologiques. Si le système nerveux humain travaille déjà avec des troubles, alors l'apparition de nouveaux symptômes (en particulier le manque d'air névrotique) est probable.
  2. Maladies des voies respiratoires - à l'avenir, elles peuvent également se transformer en névrose respiratoire, surtout si elles n'ont pas été complètement traitées.
  3. Une histoire de troubles mentaux.
  4. Certaines maladies du système digestif et du système cardiovasculaire peuvent "imiter" le syndrome d'hyperventilation, provoquant chez le patient une sensation de manque d'air.
  5. Certaines substances toxiques (ainsi que des médicaments en cas de surdosage ou d'effets secondaires) peuvent également provoquer des symptômes de névrose respiratoire - essoufflement, sensation de manque d'air, hoquet névrotique et autres.
  6. Une condition préalable à l'apparition de la maladie est un type spécial de réaction du corps - son hypersensibilité aux changements de la concentration de dioxyde de carbone dans le sang.

Diagnostic et traitement

L'identification de la névrose des voies respiratoires peut être difficile. Très souvent, le patient subit d'abord de nombreux examens et tentatives de traitement infructueuses pour un diagnostic différent. En fait, un bon examen médical est très important: les symptômes de la névrose respiratoire (essoufflement, manque d'air, etc.) peuvent être causés par d'autres maladies très graves, comme l'asthme bronchique.

Si l'hôpital dispose de l'équipement approprié, il est conseillé de procéder à un examen spécial (capnographie). Il vous permet de mesurer la concentration de dioxyde de carbone lorsqu'une personne expire de l'air et, en conséquence, de tirer une conclusion précise sur la cause de la maladie.

S'il n'est pas possible de procéder à un tel examen, les spécialistes peuvent utiliser la méthode de test (le questionnaire Naimigens), où le patient évalue le degré de manifestation de chaque symptôme en points.

Comme pour les autres types de névrose, le traitement principal de cette maladie est effectué par un thérapeute. Le type de traitement spécifique dépend de la gravité de la maladie, des symptômes et du tableau clinique global. En plus des séances de psychothérapie, la tâche principale du patient est de maîtriser la méthode de la gymnastique respiratoire. Elle consiste à réduire la profondeur de la respiration (méthode dite de respiration superficielle). Avec son utilisation, naturellement, la concentration de dioxyde de carbone expiré par l'air humain augmente.

Dans les cas graves de la maladie, parfois des médicaments prescrits par un médecin sont nécessaires. Cela peut inclure la prise de tranquillisants, d'antidépresseurs, de bêta-bloquants. De plus, le médecin vous prescrira un traitement réparateur (complexe vitaminique, infusions à base de plantes). Le traitement réussi de toute névrose nécessite que le patient suive certaines règles: sommeil suffisant, routine quotidienne, bonne nutrition, charge de travail raisonnable, etc..

Bâillement constant: je ne peux pas bâiller jusqu'à la fin

Que signifie le bâillement constant?

Du point de vue de la physiologie, le bâillement est un processus naturel pour le corps humain. Lorsque nous bâillons de somnolence ou d'ennui, c'est familier et pas effrayant. Mais saviez-vous que vous pouvez bâiller contre les maladies, l'hypothermie et même la peur?

La nature protège nos organismes

Le bâillement est un processus spécial, il est conçu pour saturer le corps en oxygène afin que les tissus et les organes internes reçoivent autant de nutrition que possible. C'est pourquoi une personne prend une respiration profonde et volumétrique, puis expire rapidement et bruyamment.

Après un bon bâillement, on sent immédiatement comment le cerveau s'est activé, le corps est devenu tonique, il est devenu plus facile pour le cœur de travailler. Autrement dit, le processus de bâillement est utile: il améliore la circulation sanguine et le métabolisme.

Mais si vous êtes constamment poursuivi en bâillant, alors quelque chose a mal tourné.

Si les causes de bâillements agaçants sont liées à des facteurs environnementaux, leur élimination est assez simple.

Si vous trouvez un réglage plus récent, les bâillements passeront. La normalisation du sommeil et du repos aidera à se débarrasser des bâillements incessants pendant la journée.

Si vos collègues ou camarades de classe bâillent à l'université, vous aussi commencerez à le faire. Les scientifiques ne peuvent toujours pas déterminer la raison de cette "infection".

Manque d'air pathologique

La personne qui bâille ne pose pas de problème - en apparence, cela semble naturel. Cependant, des bâillements trop fréquents peuvent révéler des affections graves du corps:

  • Problèmes hormonaux.
  • Sclérose en plaques.
  • Épilepsie.
  • Une dépression.
  • Mauvaise circulation.
  • Thermorégulation cérébrale altérée.

Ces pathologies nécessitent un avis médical immédiat et un traitement complémentaire..

Syndrome respiratoire

Cette condition est également appelée névrose respiratoire et elle vit dans la tête. Et pas dans les poumons ou la gorge, comme le croit sincèrement le patient. Il semble toujours au névrosé que son système respiratoire ne fonctionne pas correctement et que l'air n'entre pas dans les poumons en volume suffisant. En conséquence, le patient:

  1. redresse constamment ses épaules (une posture voûtée ajoute de l'inconfort);
  2. Se force à bâiller, ouvrant grand la bouche;
  3. boit de l'eau pour "éclaircir" la gorge;
  4. contrôle le processus de respiration;
  5. aère souvent la pièce, elle est partout étouffante et agitée;
  6. devient irritable, inquiet, nerveux, intimidé.

Une personne essaie de «terminer» le processus d'un acte respiratoire avec un bâillement ciblé, une panique et se méfie de quelques évanouissements soudains ou d'une attaque de suffocation. Soit dit en passant, très souvent avec de telles pensées, les névrosés se livrent à des attaques de panique et peuvent vraiment s'évanouir. Mais la névrose respiratoire ne mène jamais à la mort.

Pourquoi le soleil bâille?

Une place importante et distincte dans la liste des causes pathologiques du bâillement constant est donnée à la dystonie végétative-vasculaire.

Un patient atteint de VSD, qui est constamment stressé, vit littéralement «en alerte». Son cerveau prépare le corps à chaque minute pour un combat avec un adversaire imaginaire.

Il ajuste de façon autonome le processus respiratoire à une «situation dangereuse», et une personne commence à respirer souvent, superficiellement, ce qui fait que les organes ne reçoivent pas leurs portions d'oxygène.

Soit dit en passant, précisément à cause de cela, VSDshnikov a constamment les mains et les pieds froids. Et c'est pourquoi de nombreux dystoniques semblent toujours bâiller paresseux. Donc, ils reconstituent l'oxygène.

Effrayé, le patient aggrave encore plus son stress, et avec lui le processus de respiration - et alors la teneur en dioxyde de carbone peut devenir très critique.

Le ton des vaisseaux sanguins diminue, le cœur n'est pas en mesure d'accomplir pleinement son travail - lui-même n'a pas assez de «carburant». Et le cerveau se précipite immédiatement au secours du corps, le forçant à bâiller - pour reconstituer les perdus.

Le bâillement pendant le VVD est lent, profond, il renvoie au corps un manque d'oxygène, normalisant sa proportion en dioxyde de carbone. Par conséquent, vous n'avez pas à être timide parfois pour bâiller au travail ou à une conférence - agissez comme votre cerveau le commande. Si vous ne bâillez pas, il peut même vous endormir - car ce sera le seul moyen de rétablir votre respiration régulière et profonde.

Et alors seulement, vous pourrez commencer à travailler sur vous-même: changer votre style de vie, votre mode de sommeil, commencer le traitement du système nerveux, vous engager davantage dans l'activité physique.

Dans l'écrasante majorité des gens, les causes du bâillement deviennent encore des facteurs physiologiques ou environnementaux dont l'élimination redonne tonus et vigueur.

Traitement et prévention

Lorsqu'un patient vient chez le médecin avec une plainte: «Je ne peux pas respirer complètement, bâiller, que dois-je faire?», Il recueille d'abord un historique médical détaillé. Cela élimine les causes physiologiques de la carence en oxygène..

En cas de surpoids, le traitement est évident - le patient doit être référé à un nutritionniste. Sans perte de poids contrôlée, le problème ne peut pas être résolu..

Si les résultats de l'examen ont révélé des maladies aiguës ou chroniques du cœur ou des voies respiratoires, un traitement est prescrit conformément au protocole. Il est déjà nécessaire de prendre des médicaments et, éventuellement, des procédures physiothérapeutiques.

Une bonne prévention et même un traitement sont des exercices de respiration. Mais avec les maladies bronchopulmonaires, cela ne peut être fait qu'avec la permission du médecin traitant. Des exercices mal sélectionnés ou mal exécutés dans ce cas peuvent provoquer une attaque de toux sévère et une aggravation de l'état général..

Il est très important de rester en forme. Même avec une maladie cardiaque, il existe des séries spéciales d'exercices qui vous aident à récupérer plus rapidement et à revenir à un mode de vie normal

L'exercice aérobie est particulièrement bénéfique - ils entraînent le cœur et développent les poumons.

Jeux actifs en plein air (badminton, tennis, basket-ball, etc.), vélo, marche à un rythme rapide, natation - non seulement aident à se débarrasser de l'essoufflement et fournissent un flux d'oxygène supplémentaire, mais resserrent également vos muscles, vous rendant plus mince. Et même en haute montagne, vous vous sentirez bien et apprécierez le voyage, sans souffrir d'essoufflement constant et de bâillements.

En l'absence de problèmes respiratoires, ce processus devient invisible. Cela est dû au fait que ces actions sont effectuées à un niveau réflexe. Pour cette raison, l'oxygène pénètre dans le corps même lorsqu'une personne est dans un état inconscient. L'apparition de la moindre difficulté est immédiatement ressentie. Les causes du bâillement et du manque d'air sont très diverses.

Il est extrêmement important de les identifier immédiatement afin d'éliminer les symptômes

Tousser dur

Lorsqu'il est difficile de respirer, la toux est une manifestation concomitante de toutes les raisons ci-dessus. Un halètement rapide irrite les récepteurs de la muqueuse et du larynx, les muscles des voies respiratoires se contractent, provoquant une expiration forcée par la bouche.

Dans une situation où il est difficile de respirer, une toux a tendance à dégager les voies respiratoires d'obstructions afin que les voies respiratoires soient dégagées.

Pourquoi il est difficile de respirer dans d'autres cas, la cause peut être une condition dans laquelle le corps a besoin de plus d'oxygène que d'habitude. Température élevée, maladies oncologiques progressives, troubles de la glande thyroïde, diabète sucré, névralgie intercostale, etc. Toute maladie qui accélère le métabolisme et s'accompagne d'une forte augmentation de la température nécessite une respiration plus fréquente pour augmenter la quantité d'oxygène fournie aux tissus et organes. L'augmentation du stress sur le système respiratoire est la principale raison pour laquelle la respiration est difficile.

Pour dire même les mots les plus courts et les plus simples, nous utilisons 72 muscles.

Autrefois, le bâillement enrichissait le corps en oxygène. Cependant, cette opinion a été réfutée. Les scientifiques ont prouvé qu'en bâillant, une personne refroidit le cerveau et améliore ses performances.

Selon les statistiques, le lundi, le risque de blessures au dos augmente de 25% et le risque de crise cardiaque - de 33%. Faites attention.

L'espérance de vie des gauchers est inférieure à celle des droitiers.

Le premier vibrateur a été inventé au 19ème siècle. Il travaillait sur une machine à vapeur et était destiné à traiter l'hystérie féminine..

Chaque personne a non seulement des empreintes digitales uniques, mais aussi une langue.

Pendant le fonctionnement, notre cerveau dépense une quantité d'énergie égale à une ampoule de 10 watts. Donc, l'image d'une ampoule au-dessus de votre tête au moment de l'apparition d'une pensée intéressante n'est pas si loin de la vérité.

Le foie est l'organe le plus lourd de notre corps. Son poids moyen est de 1,5 kg.

Selon des études, les femmes qui boivent quelques verres de bière ou de vin par semaine ont un risque accru de développer un cancer du sein.

Des scientifiques américains ont mené des expériences sur des souris et ont conclu que le jus de pastèque empêche le développement de l'athérosclérose des vaisseaux sanguins. Un groupe de souris a bu de l'eau plate et le second un jus de pastèque. En conséquence, les vaisseaux du deuxième groupe étaient exempts de plaques de cholestérol.

Les personnes habituées à prendre régulièrement leur petit-déjeuner sont beaucoup moins susceptibles d'être obèses..

Le sang humain "coule" à travers les vaisseaux sous une pression énorme et, si son intégrité est violée, peut tirer jusqu'à 10 mètres.

Le médicament bien connu "Viagra" a été initialement développé pour le traitement de l'hypertension artérielle.

Lorsque les amoureux s'embrassent, chacun perd 6,4 kcal par minute, mais en même temps, ils échangent près de 300 sortes de bactéries différentes.

Une personne éduquée est moins sensible aux maladies cérébrales. L'activité intellectuelle contribue à la formation de tissus supplémentaires pour compenser les malades.

En choisissant un médicament antiviral sûr et efficace pour le bébé, vous pouvez bien sûr faire pleinement confiance au pédiatre ou, après avoir essayé une douzaine de moyens, trouver...

Les causes

Il y a un manque d'oxygène et des bâillements fréquents sous l'influence de divers facteurs. Des causes physiologiques et psychologiques peuvent provoquer de tels changements. Les symptômes se manifestent également dans le développement d'un certain nombre de maladies..

Il existe un certain nombre de raisons physiologiques qui provoquent une pénurie d'air lors de la respiration, accompagnée d'attaques de bâillements. Parmi eux, les suivants:

  1. Carence en oxygène. Il est particulièrement aigu en montagne.
  2. La chambre est assez étouffante. Le plus souvent, ces symptômes se produisent s'il y a beaucoup de personnes dans la même pièce. Le manque d'oxygène s'accompagne d'un excès de dioxyde de carbone..
  3. Vêtements serrés. Corsets, body trop serré, comprimant la poitrine, provoquent l'apparition de tels symptômes.
  4. Mode de vie sédentaire.
  5. en surpoids.

De plus, des difficultés respiratoires surviennent par temps chaud, lorsque le corps est très déshydraté.

Le sang acquiert une consistance plus épaisse et des difficultés surviennent avec son mouvement à travers les vaisseaux.

La raison pour laquelle une personne ne peut pas respirer profondément et bâille souvent est souvent une pathologie. Les maladies suivantes peuvent provoquer de telles violations:

  1. Dystonie végétative.
  2. Anémie. La respiration superficielle est observée avec un manque de fer.
  3. Maladies des bronches et des poumons. La pleurésie, l'asthme, la bronchite sous forme aiguë ou chronique peuvent conduire au fait qu'une suffocation est observée avec l'apparition de la toux.
  4. Rhumes.
  5. Maladies cardiaques. Les symptômes peuvent indiquer des pathologies telles que l'insuffisance cardiaque, l'ischémie et la crise cardiaque..

J'ai constamment envie de bâiller et j'ai de la difficulté à respirer sous le stress. À la suite d'un surmenage psycho-émotionnel, il y a un spasme de capillaires et un rythme cardiaque rapide provoqué par une poussée d'adrénaline. Pour cette raison, il y a une augmentation de la pression artérielle. Avec une respiration profonde, qui s'accompagne de bâillements, une fonction compensatoire est effectuée et le cerveau est protégé de la destruction.

Le centre respiratoire ne peut pas fonctionner correctement en cas de peur intense. Dans ce cas, un spasme musculaire se produit. En conséquence, il est difficile pour une personne de respirer.

Pour savoir pourquoi il n'y a pas assez d'air et de respiration difficile, vous devez subir un examen complet. Dans ce cas, vous devez recourir aux activités suivantes:

  • tests généraux d'urine et de sang;
  • Rayons X de lumière;
  • Ultrason
  • bronchoscopie;
  • CT.

S'il est difficile de respirer en raison d'un surmenage psycho-émotionnel, une consultation d'un neurologue et d'un psychologue est nécessaire. Le traitement de la carence en oxygène implique la prise de sédatifs ou d'antidépresseurs.

Bâillement et manque d'air pendant la dystonie végétative-vasculaire

Le bâillement constant et le manque d'air, qui se produisent indépendamment du désir de dormir ou de l'étouffement dans la pièce, sont un symptôme courant qui se produit avec la dystonie végétovasculaire. Certains patients imaginent que de tels symptômes peuvent survenir à la suite de maladies dangereuses, dont ils commencent à s'inquiéter et à devenir nerveux, exacerbant ainsi leur propre condition.

Pourquoi les bâillements baillent

Une sensation de manque d'oxygène est le symptôme le plus courant, couvrant une personne atteinte de dystonie en cas de situation stressante ou approchant d'une crise de panique.

Le mécanisme de développement du bâillement avec VVD ressemble à ceci:

  • il y a d'abord une situation stressante;
  • le cerveau modifie automatiquement les caractéristiques respiratoires: profondeur et rythme d'inspiration et d'expiration;
  • une personne commence à respirer superficiellement, essayant de faire un plus grand nombre de mouvements et, après avoir expiré, inspirant immédiatement;
  • une respiration superficielle provoque une carence en oxygène dans les tissus;
  • les membres humains se refroidissent;
  • le corps entre dans un mode de fonctionnement économique;
  • la personne commence à bâiller souvent.

Dans cette situation, les poumons sont remplis d'oxygène, ce qui provoque la disparition du dioxyde de carbone. Si les proportions de ces éléments dans les poumons sont violées, une crise d'asthme se développe. Cette condition provoque une peur sérieuse pour sa propre vie, ce qui la fait respirer encore plus souvent, formant un cercle vicieux.

Lorsque la quantité de dioxyde de carbone atteint des niveaux critiques, une personne peut perdre conscience. Le corps à ce moment éprouve ce qui suit:

  • diminution du tonus vasculaire;
  • l'incapacité du cœur à fournir qualitativement au corps humain de l'oxygène;
  • dommages aux organes ischémiques.

Cette situation provoque un irrésistible désir de bâiller, ce qui vous permet d'obtenir suffisamment d'oxygène. Lorsqu'une personne bâille lentement, ses fonctions respiratoires retrouvent leur bon fonctionnement, l'oxygène recommence à circuler dans les poumons, un équilibre se crée entre elle et le dioxyde de carbone.

Dystonie respiratoire

Presque toutes les personnes atteintes de dystonie, tôt ou tard, ressentent un manque d'oxygène dans le corps, provoquant un désir d'accélérer le processus d'inhalation et d'expiration ou de bâillement aussi large que possible. Certaines personnes n'accordent aucune importance à ce symptôme, tandis que d'autres se concentrent simplement sur de telles manifestations respiratoires..

Les symptômes de dystonie survenant avec des pathologies respiratoires sont communément appelés syndrome respiratoire..

Malgré les craintes des âmes, un tel syndrome n'est pas capable de provoquer la mort humaine. Le mal maximum qu'il peut faire est une perte de conscience, qui ne peut que renforcer l'attitude négative du patient envers le bâillement.

Pourquoi les personnes atteintes de dystonie s'inquiètent-elles autant des problèmes respiratoires? La méfiance et une anxiété accrue les font soupçonner d'avoir des maladies dangereuses, notamment l'asthme, le cancer des poumons ou des maladies du système cardiovasculaire..

Plus une personne s'inquiète du bâillement et des crises d'asthme, plus elles surviennent souvent et sont plus difficiles à passer. Afin de surmonter le problème, il faut comprendre que ses racines ne résident pas dans des pathologies somatiques, mais dans des expériences émotionnelles.

Pathologie du cœur et du réseau vasculaire

Les perturbations des âmes ont une base, car la cause de l'insuffisance respiratoire pourrait bien être des pathologies du cœur et des vaisseaux sanguins, en particulier en termes de fonctions de pompage.

Lorsqu'une personne respire, une sensation fugace de manque d'oxygène peut survenir et disparaître immédiatement, ce qui est le signe d'un état de pré-crise caractéristique de l'hypertension artérielle ou de l'arythmie cardiaque. Une telle pathologie est toujours accompagnée d'une toux qui survient sans raison particulière..

Insuffisance cardiaque

Le manque d'air, accompagné de bâillements incessants, peut être causé par des maladies du système cardiaque. Cette pathologie se caractérise par une pression artérielle en constante évolution, qui peut à la fois augmenter et diminuer, et une perturbation du rythme cardiaque.

Signes de problèmes cardiaques et vasculaires:

  • une sensation régulière de manque d'oxygène;
  • réaction accrue la nuit;
  • essoufflement accru pendant l'activité physique active.

Le principal symptôme de l'insuffisance cardiaque est l'apparition d'une sensation de manque d'air pendant la période d'inhalation, lorsqu'une respiration sifflante se fait entendre dans les poumons et qu'une formation d'expectorations abondante se produit. Pour que cet état passe, une personne est obligée de prendre une position corporelle confortable. Les symptômes de l'insuffisance cardiaque sont soulagés par la prise de comprimés de nitroglycérine.

Thromboembolie

La thromboembolie, qui se manifeste par la survenue de caillots sanguins à l'intérieur des vaisseaux situés dans le tronc artériel pulmonaire, peut agir comme provocateur de bâillements fréquents et de sensation de manque d'air. Ces symptômes peuvent agir comme premiers signes du développement de cette maladie dangereuse..

Une pathologie similaire est que le caillot sanguin peut se déplacer de son emplacement et nager à travers le vaisseau jusqu'à ce qu'il tombe dans sa partie étroite et bloque complètement la lumière. Cette situation conduit au développement d'un infarctus pulmonaire..

Les causes du problème présentent un certain nombre de symptômes supplémentaires:

  • une insuffisance respiratoire aiguë se développe;
  • une forte toux apparaît;
  • les expectorations sont séparées, ce qui a du sang dans sa composition;
  • la peau devient bleuâtre.

Le développement de la thromboembolie est assez rapide, affectant tout le corps:

  • le ton des vaisseaux de chaque organe, y compris les poumons, le cœur et le cerveau, diminue;
  • en raison d'un apport insuffisant d'oxygène, des perturbations du système cardiovasculaire se produisent;
  • le volume de sang nécessaire à leur plein travail n'entre pas dans les poumons;
  • dans le mouvement inverse du cœur vers les poumons, le sang entre, avec une teneur minimale en oxygène, ne lui permettant pas de fonctionner correctement.

Cette situation entraîne une accélération de la fréquence cardiaque, avec laquelle le cœur cherche à augmenter la pression artérielle. La conséquence de ces processus est un bâillement incessant. Ainsi, le système nerveux autonome essaie de réguler les processus respiratoires afin d'introduire la bonne quantité d'oxygène dans le corps et de corriger sa carence. Tout ce travail vise à atteindre un objectif: prévenir le développement de l'ischémie dans les tissus du corps.

Le bâillement avec VVD se produit comme une réaction du corps à des situations stressantes, à la peur ou à la fatigue, lorsqu'il essaie de normaliser les processus respiratoires et de prévenir la famine en oxygène dans les tissus corporels. Pour que les muscles reçoivent le plus de nutriments possible, une personne commence à inhaler l'air plus activement, c'est pourquoi les poumons sont sursaturés en oxygène, ce qui en fait beaucoup plus que nécessaire.

La dystonie vasculaire, qui provoque un essoufflement et un manque d'air, provoque l'apparition de sensations désagréables chez une personne, qui l'effraient et l'aggravent considérablement, et donc, en général, les symptômes négatifs.

Le bâillement, qui se produit très souvent, le sentiment qu'il n'y a pas assez d'air - tout cela provoque le développement de manifestations telles que:

  • trouble du sommeil;
  • anxiété accrue;
  • développement de la fatigue;
  • membres tremblants;
  • augmentation de la séparation de la sueur;
  • crises de panique.

L'étouffement lors d'un VVD, au cours duquel une personne cherche à inhaler autant d'oxygène que possible, entraîne une diminution du niveau de dioxyde de carbone dans le corps. Pour cette raison, les parois vasculaires entrent dans l'hypertonie, ce qui entraîne, à son tour, une tension musculaire et un rétrécissement des vaisseaux qui transpercent le cerveau. Ces signes sont caractéristiques d'une personne atteinte de dystonie végétovasculaire..

Le bâillement et la suffocation peuvent être une attaque du TRI si une personne ne distrait pas, ne se ressaisit pas et ne se détend pas.

Ces processus doivent être arrêtés en temps opportun pour empêcher le développement d'un syndrome d'hyperventilation, qui menace l'apparition de problèmes avec le tractus gastro-intestinal, le cœur, les vaisseaux sanguins et les poumons..

Maladies respiratoires

La fonction respiratoire, qui est altérée chez certaines personnes, peut être non seulement un signe de VSD, mais aussi la cause d'autres pathologies somatiques:

  • l'asthme bronchique;
  • néoplasmes de nature maligne ou bénigne, localisés dans les poumons;
  • bronchectasie;
  • lésions infectieuses du système respiratoire;
  • œdème pulmonaire.

En plus des problèmes avec les organes respiratoires, une sensation de manque d'oxygène et de bâillements constants peuvent être des signes de rhumatismes, de surpoids et d'un mode de vie sédentaire.

Faut-il traiter le bâillement

De nombreux cavaliers souffrant de bâillements incessants ne laissent pas un sentiment de peur que ces manifestations soient le signe d'une maladie mortelle, et ils ont besoin de toute urgence de consulter un médecin.

En fait, dans la plupart des cas, il n'y a aucune raison de contacter un spécialiste (sauf si d'autres pathologies sont exclues). La seule chose que le médecin peut recommander est de changer son propre style de vie, de le changer en activité physique et d'établir un régime de sommeil et de travail. Tout cela aidera à apprendre au corps à respirer correctement..

La base du traitement de cette condition est la lutte contre le stress et la dépression, qui est souvent disponible chez les personnes atteintes de VVD. Seule une personne calme, pas inquiète des bagatelles, évaluant adéquatement sa propre santé, peut se débarrasser des bâillements fréquents et vivre une vie pleine.

Il Est Important D'Être Conscient De Vascularite