Qu'est-ce que l'hypertension pulmonaire: symptômes et traitement

L'hypertension pulmonaire est une pathologie évoluant rapidement dans les poumons qui entraîne une augmentation de la pression artérielle dans les artères et des changements morphologiques irréversibles. Le tableau clinique de la maladie est ambigu: en fonction du degré de développement de la maladie et des anomalies concomitantes du cœur.

Le saviez-vous! Du début de la maladie au diagnostic, une moyenne d'environ deux ans s'écoule. Malheureusement, pendant cette période, en raison d'une progression rapide, des changements irréversibles se produisent dans les vaisseaux et les organes..

Les causes

L'épidémiologie des dommages non infectieux aux organes et aux systèmes résultant de diverses pathogenèses est la suivante. En premier lieu parmi les facteurs provoquant le développement de l'hypertension, des maladies des voies respiratoires. Dans ce contexte, le tissu des organes est transformé, les sections individuelles sont remplacées par du tissu conjonctif, l'approvisionnement en sang et l'échange de gaz dans les tissus sont perturbés. Ceux-ci inclus:

  • bronchectasie (expansion irréversible du site de l'arbre bronchique),
  • bronchite obstructive à long terme,
  • fibrose pulmonaire.

Entre autres raisons, les pathologies du système cardiovasculaire sont distinguées. La classification en fonction de la pression de la maladie détermine 2 types: l'hypertension primaire et secondaire. Au stade initial (limite) du développement, la pathologie est détectée moins souvent en raison de symptômes rares.

Une variante indépendante de la maladie est également possible, détectée par des spécialistes des pathologies congénitales des vaisseaux pulmonaires. Parfois, elle est également appelée hypertension pulmonaire modérée..

L'hypertension primaire est la moins étudiée, mais les causes les plus probables de son apparition sont distinguées:

  • conditionnalité génétique,
  • à la suite de la fibrose pulmonaire, la pression tissulaire augmente,
  • augmentation de l'activité plaquettaire, provoquant un blocage vasculaire.

On sait que l'hypertension primaire chez la femme est déterminée plus souvent que chez l'homme. Parmi les provocateurs probables, une augmentation de la quantité d'angioprotéine -1, le virus de l'herpès 8.

Diagnostique

Le diagnostic commence par une comparaison du tableau clinique et des antécédents du patient. Les méthodes suivantes sont utilisées pour confirmer l'hypertension:

  • Prendre un électrocardiogramme pour évaluer la fonction cardiaque et la fréquence cardiaque.
  • L'examen aux rayons X vous permet de considérer les écarts par rapport aux normes des limites du corps.
  • Cathétérisme du cœur droit et des artères pulmonaires (mesure de la pression dans les artères du poumon).
  • L'imagerie par résonance magnétique détermine le degré de maladie avec une grande précision..
  • Biopsie des tissus pulmonaires.

Pour déterminer le gradient de pression dans l'artère pulmonaire, ECHO KG est utilisé. Le tableau montre les valeurs caractéristiques pour la commodité de l'évaluation des résultats de l'enquête.

Indicateurs de norme

Systolique, mm Hg 23-26 (max 30) Diastolique, mm Hg 7-9 (max 15) Moyenne, mm Hg 12-15

Selon les recommandations de l'Organisation mondiale de la santé, le diagnostic d'hypertension pulmonaire est établi à des taux de 36 mm. Hg. st.

Image clinique

L'hypertension pulmonaire est particulièrement dangereuse en raison de l'absence de symptômes au 1er degré de développement et d'une probabilité accrue de décès en fin de traitement. Les signes caractéristiques de la maladie comprennent:

  • forte augmentation de la pression,
  • essoufflement,
  • perte de poids,
  • rythme cardiaque augmenté,
  • vertiges,
  • toux et voix rauque.

La maladie évolue rapidement, à un stade avancé, le patient se plaint de douleurs dans la poitrine, éventuellement d'hémoptysie, s'inquiète de la sensation de lourdeur dans l'hypochondre droit due à une augmentation de l'organe. Parfois, il y a un gonflement des membres inférieurs.

Dois savoir! La maladie peut également se développer chez les enfants. Cela est dû à une circulation sanguine insuffisante dans les poumons, ce qui contribue à l'apparition d'une privation d'oxygène. Selon les statistiques, la pathologie est plus souvent détectée lorsque le bébé est reporté pendant la grossesse. Pour 1 000 nouveau-nés, 1 à 3 cas d'hypertension pulmonaire sont enregistrés.

Au stade avancé, un changement dans la forme des doigts (pilons) est observé, la forme des ongles devient convexe, ressemblant à un verre de montre. L'auscultation révèle une amplification caractéristique des sons avec l'augmentation de la pression artérielle. La cardiopathie pulmonaire est un symptôme frappant qui est confirmé par les bruits d'organes..

Caractérisation des degrés de la maladie:

  • Le premier degré est une étape stable. Les paramètres artériels varient dans la plage de 30 à 35 mm RT. Art. Après un effort physique, la pression peut doubler. Aucun autre symptôme. Sur le radiogramme sans modification de la structure des organes.
  • La deuxième étape se caractérise par la préservation des chiffres de pression à un niveau élevé stable. À la suite de l'hypertrophie des vaisseaux du ventricule, un essoufflement apparaît. La condition s'aggrave après le stress, le patient se sent fatigué, une pression cardiaque. À la radiographie, un gonflement des contours de l'artère pulmonaire est perceptible, causé par une hypoxie vasculaire.
  • Le troisième degré est irréversible. Des modifications vasculaires athérosclérotiques et une hypertrophie ventriculaire complète se produisent. Le sang se trouve dans les expectorations. Une cyanose diffuse apparaît, le foie augmente de taille. Le diagnostic est confirmé par une augmentation du volume du ventricule droit.

Le nombre de patients atteints d'hypertension pulmonaire dépend du stade de sa détection. L'accès en temps opportun à un médecin améliore considérablement la qualité de vie du patient et prolonge la vie.

Approches de thérapie des maladies

Le traitement de l'hypertension est complexe et comprend à la fois des méthodes traditionnelles et une thérapie alternative. Recommandations cliniques pour le traitement de l'hypertension pulmonaire 2017-2018:

  • L'oxygénothérapie est très efficace, tandis que la quantité d'oxygène est calculée individuellement pour chaque patient..
  • La saignée réduit la pression artérielle, elle est effectuée selon le schéma - 500, puis 300 ml tous les deux jours.
  • Il y a une augmentation de l'effet d'une telle thérapie avec un régime général doux, le patient montre un changement de climat vers le terrain montagneux.

Thérapie médicamenteuse

Dans les comprimés, les médecins prescrivent des médicaments symptomatiques, y compris des diurétiques, des médicaments antithrombolytiques et des médicaments pour restaurer le rythme cardiaque. Afin de réduire les effets de la privation d'oxygène, des inhalations sont prescrites et des comprimés vasodilatateurs sont utilisés pour rétablir la circulation sanguine.

Sous la supervision d'un médecin, les médicaments suivants sont pris:

  • glucocorticoïdes,
  • médicaments antiallergiques,
  • acide acétylsalicylique pour abaisser la viscosité du sang,
  • bronchodilatateurs,
  • antagonistes du calcium.

Méthodes chirurgicales

Une transplantation cardiaque et pulmonaire est nécessaire dans les cas extrêmement graves. La transplantation est contre-indiquée chez les personnes âgées, avec un état de santé généralement faible..

Méthodes non conventionnelles

Avant de commencer leur utilisation, il est nécessaire de consulter un médecin afin de ne pas nuire encore plus à la santé. De plus, la médecine traditionnelle ne peut pas être le principal moyen de traiter la pathologie.

Prenez 1 cuillère à soupe. fruits de sorbier, infuser. Boire un verre avant les repas trois fois par jour, 250 ml.

Mélanger le jus d'un fruit avec du miel, en prenant trois parties à une. Consommez 100 ml le matin à jeun. Traitement complet - 1 mois.

Dans 500 ml d'eau, ajoutez 2 cuillères à soupe. feuilles de bouleau. Insistez pendant une heure. Après avoir filtré, buvez 100 ml quatre fois par jour. Poursuivre le traitement pendant 2 semaines.

Remarque! L'utilisation de remèdes populaires en présence d'hypertension est interdite.

Prévention des maladies

Il n'est pas toujours possible d'empêcher le développement de l'hypertension, cependant, la mise en œuvre de recommandations simples renforcera le corps dans son ensemble et retardera son apparition. Essayez de respecter régulièrement les règles suivantes:

  • Menez une vie saine, abandonnez vos mauvaises habitudes et passez plus de temps à l'extérieur.
  • Une excellente prophylaxie de la détérioration de la circulation sanguine dans les vaisseaux sanguins est le sport, la priorité est la charge cardiologique pour renforcer le cœur, la thérapie par l'exercice.
  • Un régime spécial n'est requis que pour les indications, il est nécessaire d'exclure l'apport excessif de cholestérol. En général, la nutrition doit être équilibrée et saine..

Des visites régulières chez le médecin et un examen médical vous aideront à temps pour reconnaître les complications des maladies cardiaques et respiratoires chroniques existantes.

Le pronostic de l'évolution de la maladie est directement lié au stade auquel elle est détectée. La maladie de l'hypertension pulmonaire avec le traitement commencé à temps peut persister longtemps sans aggraver l'état du patient. Dans de nombreux cas, une rémission prolongée peut être obtenue..

La forme idiopathique de la pathologie sans éliminer le facteur provoquant se caractérise par la survie des patients dans 12 à 21% des cas sur cinq ans.

Hypertension pulmonaire 1, 2, 3 et 4 degrés, description de la progression de la maladie

Classification de la pathologie

Compte tenu de l'étiologie et des mécanismes de survenue de l'hypertension, plusieurs formes de pathologie ont été identifiées.

Idiopathique

Il survient chez les patients qui n'ont pas révélé de changements dans les poumons, le cœur, les vaisseaux sanguins, et il n'y a pas non plus de facteurs connus à un risque accru d'hypertension dans les branches de l'artère pulmonaire. A souvent une évolution rapide et la mort. Très rare - un cas par million de personnes par an.

Héréditaire

Plus de la moitié des patients qui ont des cas d'hypertension pulmonaire dans la famille se sont révélés être porteurs de gènes responsables de la formation des récepteurs des facteurs de croissance et des protéines de la moelle osseuse. Ces protéines stimulent la prolifération des cellules dans la couche musculaire des vaisseaux sanguins et la destruction de la paroi interne des artères. Les formes héréditaires comprennent également la télangiectasie hémorragique - l'apparition de malformations artério-veineuses dans la peau, le foie, les poumons.

Précapillaire

En raison de l'hypertrophie des fibres musculaires des artères, un spasme réflexe de petits vaisseaux se produit. Cela se produit avec des maladies des poumons, une pathologie thoracique, une obstruction de la circulation sanguine, avec des séjours prolongés dans un climat alpin, l'Arctique.

Capillaire

Il y a une compression des capillaires avec une expansion pathologique des voies respiratoires. Elle survient dans l'asthme bronchique, l'emphysème, le compactage du tissu pulmonaire, la pneumosclérose (remplacement des parois entre les alvéoles par des fibres de tissu cicatriciel).

Postcapillaire

Il est associé à des maladies des cavités gauches du cœur, une violation de l'écoulement du sang artériel avec une défaillance des sphincters des veines qui transportent le sang vers l'oreillette gauche.

Artérioveineux

Il est diagnostiqué avec des malformations congénitales des valves et des vaisseaux principaux, dans le cas où il y a une décharge de sang dans les bons services, un débordement du système circulatoire pulmonaire.

Symptômes et traitement de l'hypertension pulmonaire

  • la toxicomanie;
  • maladies cardiaques;
  • les maladies pulmonaires
  • VIH
  • problèmes de foie.

Vous pouvez voir que les symptômes, ainsi que les causes, peuvent souvent se produire dans d'autres maladies du corps. Lorsque la cause de l'hypertension ne peut être identifiée, nous parlons alors d'hypertension pulmonaire primaire. Mais il y a toujours des caractéristiques distinctives: essoufflement au repos, toux sèche, fatigue trop rapide, douleur dans la poitrine, voix rauque.

Aux premiers signes, maux, vous devez immédiatement consulter un médecin, sinon les conséquences ne prendront pas longtemps.

Traitement de l'hypertension pulmonaire

L'objectif du traitement sera directement de réduire les symptômes, de ralentir le rythme de progression de la maladie. Le traitement lui-même doit être commencé immédiatement après le diagnostic. Pour réduire la pression dans l'artère pulmonaire, la liste de médicaments suivante est prescrite:

  1. les prostanoïdes;
  2. antagonistes des récepteurs de l'endothéline;
  3. inhibiteurs de la phosphodiestérase.

Avec des formes trop avancées, le traitement suivant est prescrit: transplantation pulmonaire, septostomie auriculaire.

Les recommandations suivantes sont importantes pour le succès du traitement de l'hypertension pulmonaire:

  • diminution de l'activité physique;
  • arrêter de fumer, d'alcool, de drogues;
  • minimiser l'apport en sel;
  • prévenir les rhumes;
  • marcher au moins 2 heures par jour;
  • ne pas être en position assise pendant longtemps;

Après avoir déterminé le diagnostic, en règle générale, le patient est déterminé un régime d'embarquement, pour une récupération rapide et un traitement approprié. Malheureusement, les prévisions de reprise sont faibles. Mais, grâce à la bonne approche des affaires, vous pouvez prolonger votre vie de plusieurs années.

Différents degrés d'hypertension pulmonaire

Pour identifier la maladie - l'hypertension pulmonaire, un certain nombre d'études sont nécessaires. Certains d'entre eux: fluoroscopie et radiographie thoracique. Aujourd'hui, il existe une certaine classification qui divise l'hypertension pulmonaire en degrés.

1er degré: ce degré se caractérise par un essoufflement fréquent lors d'efforts physiques, une cyanose labiale, le nombre de respirations par minute est de 16 à 20, le nombre de contractions cardiaques varie de 70 à 80.

Une autre variété est l'hypertension pulmonaire idiopathique. Malheureusement, aujourd'hui, il y a peu de faits sur cette maladie. La maladie est rare, mais très forte dans ses effets négatifs. Une telle maladie est plus fréquente chez les enfants que chez les adultes. Les statistiques montrent que la fréquence de la maladie est de 1 à 2 personnes par adulte.

Chez les nouveau-nés, cette maladie est également possible. Chez les enfants, la maladie peut être détectée même dans les périodes de pré et de puberté. L'étiologie de la maladie n'est pas exactement connue à ce jour. Mais on suppose que l'hypertension pulmonaire idiopathique est une combinaison de certains symptômes au cours d'autres maladies.

L'hypertension artérielle pulmonaire de tous types est la pire maladie en termes de conséquences. Il représente une violation des fonctions de l'endothélium des vaisseaux pulmonaires, ce qui entraîne à son tour une augmentation de la pression des artères pulmonaires. La forme idiopathique est une variante de la maladie..

Il existe 3 stades d'hypertension pulmonaire:

  1. il n'y a aucun signe évident de dommage au système respiratoire;
  2. la présence de lésions dans le ventricule gauche, le rétrécissement des artères de la rétine, des lésions athérosclérotiques de l'aorte;
  3. la présence de lésions des organes symptômes: maladie cardiaque, accident vasculaire cérébral, lésion du nerf optique.

Traitement de l'hypertension pulmonaire, degrés et symptômes

L'hypertension pulmonaire (LH) est une affection pathologique accompagnée d'une augmentation persistante de la pression systolique dans l'artère pulmonaire, à la suite de laquelle un rétrécissement ou une fermeture complète de la lumière des vaisseaux pulmonaires est possible. La pression moyenne dans l'artère pulmonaire ne dépasse pas 25 mm. Hg. Art., Une plus grande importance indique la présence d'hypertension pulmonaire.

Causes et types de maladies

Distinguer l'hypertension pulmonaire primaire et secondaire. L'hypertension primaire est une maladie indépendante, elle est assez rare. Dans certains cas, c'est le résultat d'une pathologie pulmonaire congénitale, mais généralement ce diagnostic est posé avec une cause non détectée de la maladie.

L'hypertension pulmonaire secondaire se développe comme une complication de la maladie sous-jacente, elle est diagnostiquée beaucoup plus souvent. Aujourd'hui, plus de 100 maladies provoquant le développement d'une hypertension pulmonaire secondaire sont connues..

À la place de la localisation de l'hypertension artérielle, on distingue l'hypertension pulmonaire précapillaire (artérielle) et postcapillaire (veineuse).

Causes de la LH artérielle:

  • maladies des poumons et des bronches (emphysème, tuberculose miliaire, bronchite chronique, alvéolite, etc.);
  • dommages aux vaisseaux pulmonaires avec thrombose, embolie pulmonaire, vascularite, malformations cardiaques congénitales;
  • déformations squelettiques et maladies neuromusculaires (cyphose, scoliose).

Avec la LH veineuse due à une insuffisance et une altération du remplissage du ventricule gauche du cœur, les veines des poumons sont affectées.

Degrés d'hypertension pulmonaire: 1 - labile; 2 - stable; 3 - irréversible.

1 degré est caractérisé par une pression dans l'artère pulmonaire de 30 à 35 mm RT. Art., Son augmentation significative n'est enregistrée que pendant l'effort physique.

À 2 degrés, la pression augmente régulièrement, l'apparition de changements sclérotiques dans les vaisseaux de l'artère pulmonaire et l'hypertrophie du ventricule droit sont notées.

Avec le grade 3, l'hypertrophie ventriculaire se développe, une athérosclérose des vaisseaux artériels pulmonaires est observée dans toutes ses branches et le tronc et une insuffisance ventriculaire droite se développe. Les changements sont généralement irréversibles.

Il existe également 4 degrés de la maladie en termes de pression systolique:

  • - 25-50 mm. Hg. Art. - le premier degré d'hypertension pulmonaire;
  • - 51 - 75 mm. Hg. Art. - second degré;
  • - 76 - 110 mm. Hg. Art. - troisième degré;
  • - au-dessus de 111 mm. Hg. Art. - quatrième degré.

Les symptômes de l'hypertension pulmonaire

Un signe précoce de la maladie est un essoufflement grave, qui se produit même avec un effort mineur et peut apparaître au repos. Avec le premier degré de LH, il n'y a toujours pas de symptômes évidents de la maladie.

Au 2e degré on observe:

  • difficulté à respirer, surtout pendant le stress émotionnel
  • fatigue, faiblesse
  • étourdissements fréquents, évanouissement dû à un vasospasme
  • Pression artérielle faible
  • douleur pressante dans le cœur
  • cyanose de la peau.

Au troisième degré, les symptômes d'hypertension pulmonaire sont aggravés, enrouement, toux sèche, hémoptysie (observée chez 1/3 des patients atteints d'HP primaire), gonflement des jambes, ascite.

La présentation clinique peut également inclure des signes de la maladie qui a provoqué le développement d'une hypertension pulmonaire..

Traitement de l'hypertension pulmonaire

La thérapie commence par le traitement de la maladie sous-jacente. De plus, la tâche de l'hypertension pulmonaire est de réduire la pression systolique dans l'artère. Cela nécessite un relâchement de la couche musculaire des vaisseaux sanguins, une diminution de la viscosité du sang et une amélioration de la circulation sanguine. Pour le traitement, trois groupes de médicaments sont utilisés:

  • vasodilatateurs, relaxant et dilatant les vaisseaux sanguins, en raison desquels la pression y est réduite;
  • anticoagulants indirects qui réduisent la viscosité du sang pour prévenir les caillots sanguins;
  • analogues synthétiques de prostacycline qui améliorent la microcirculation sanguine.

Avec une dyspnée sévère, des inhalations d'oxygène sont indiquées, avec une insuffisance ventriculaire droite, des diurétiques sont indiqués. La restriction de l'activité physique, le traitement rapide des infections pulmonaires est montré..

L'hypertension primaire est difficile à traiter. Comme ses causes ne sont pas connues, le traitement réduit les symptômes.

Avec l'inefficacité de la méthode conservatrice, l'embolie pulmonaire, les cardiopathies acquises ou congénitales, une intervention chirurgicale est utilisée.

Image clinique

Étant donné que les symptômes peuvent se développer très lentement, les patients peuvent ne pas voir de médecin pendant de nombreuses années. Les symptômes courants sont l'essoufflement, la fatigue, la toux improductive, l'angine de poitrine, des évanouissements, un œdème périphérique (sur les jambes) et rarement une hémoptysie.

L'hypertension veineuse pulmonaire se manifeste généralement par une dyspnée en position couchée ou en sommeil (orthopnée ou dyspnée paroxystique nocturne), et avec l'hypertension artérielle pulmonaire (HAP), en règle générale, ce n'est pas.

Une histoire familiale détaillée est établie pour déterminer l'hérédité possible du PH

Il est important d'envisager de prendre des drogues, telles que la cocaïne, la méthamphétamine et l'alcool, ce qui conduit à la cirrhose, ainsi que le tabagisme, qui conduit à l'emphysème. Un examen physique est effectué pour détecter les signes caractéristiques du PH: un bruit fort de fermeture de la valve pulmonaire, une distension de la veine jugulaire, un œdème des jambes, une ascite, un reflux hépato-jugulaire, des ongles en verre de montre, etc..

Comment progresse

Une fois qu'elle apparaît, l'hypertension progresse régulièrement, impliquant dans le processus pathologique non seulement les poumons, mais aussi le cœur et le foie du patient. Seule une assistance médicale compétente et opportune peut partiellement compenser ou ralentir ce processus..

Mais il est très difficile de poser un diagnostic correct à un stade précoce, car l'essoufflement caractéristique de la maladie et la baisse des performances ne sont pas prononcés et peuvent facilement s'expliquer par la fatigue et un malaise général.

Selon l'Institut national nord-américain de la santé, il s'écoule en moyenne 2 ans entre le début de la maladie et le moment du diagnostic. Et pendant ce temps, un certain nombre de changements morphologiques irréversibles ont déjà lieu dans le corps, ce qui entraîne de graves dommages aux vaisseaux pulmonaires et le développement d'une insuffisance cardiaque ventriculaire droite:

  • le processus pathologique commence par le fait que les vaisseaux des poumons se rétrécissent progressivement en relation avec l'athérosclérose qui y progresse et leur prolifération avec le tissu conjonctif;
  • en raison du fait que certains vaisseaux perdent partiellement ou complètement leurs fonctions de conduction sanguine - d'autres veinules et artérioles assument leurs fonctions;
  • le volume de sang qui tombe sur chaque vaisseau augmente - la pression artérielle en eux commence à augmenter et augmente à mesure que de plus en plus de vaisseaux pulmonaires «échouent»;
  • une augmentation critique de la pression artérielle dans la circulation pulmonaire entraîne une surcharge chronique du ventricule droit du cœur;
  • afin de faire face à une charge exorbitante, le ventricule droit du cœur est hypertrophié, c'est-à-dire augmenté de volume - le patient a ce qu'on appelle le "cœur pulmonaire", qui peut être détecté par radiographie;
  • l'insuffisance cardiaque se développe progressivement - le cœur du patient cesse de faire face à ses fonctions.

Cette vidéo explique comment les symptômes d'une maladie se développent à mesure qu'elle progresse:

Si dans les premiers stades réversibles de la maladie d'une personne, seule la détérioration de la santé pendant l'effort physique est inquiétée, alors à l'avenir un tel patient peut développer des complications mortelles:

  • l'asthme cardiaque;
  • crises hypertensives pulmonaires;
  • œdème pulmonaire;
  • insuffisance cardiaque chronique ou pulmonaire.

Qu'est-ce que l'hypertension pulmonaire persistante chez les nouveau-nés et comment la détecter à temps - tout est décrit ici.

Et combien de personnes atteintes d'une maladie cardiaque vivent, vous pouvez lire en cliquant ici..

SymptômesCaractéristiques des symptômes avec différents degrés de maladie
la premièresecondele troisièmele quatrième
Dyspnéependant l'activité physiqueavec un effort modéré et un stress émotionnel, l'essoufflement apparaît avec l'effortavec une petite charge domestiqueessoufflement sévère même au repos
Douleur dans la poitrine et derrière le sternum qui ne disparaît pas après avoir pris de la nitroglycérineinsignifiantcompressif et compressifdouleur intense dans le sternumdouleur intense au cœur
Tachycardie70-80 battements par minutedirectement lié à la charge psychophysiqueECG tachycardie sinusaletachycardie sinusale et arythmie selon les résultats de l'ECG
Hypertrophie ventriculaire droitenonlégères traces sur la radiographieclairement visible sur les rayons x"cœur pulmonaire" typique
Toux sèchenonparfois, après l'exercicepeut avoir des traces de sang dans les expectorationsfort, souvent avec du sang
Fatigue et mauvaise performancemineurmodéréexprimé de manière significativel'activité physique est presque impossible
Étourdissements et évanouissementsnonparfois associée à un stress physique et psycho-émotionnelsouventconstamment
Cyanosenoncyanose de la peau du visage et des membrescyanose grise diffusecommun
Voix rauquenonnonil y ail y a
GonflementnonPresque jamaisconstamment sur les jambes, peut être sur le coufort dans tout le corps
Modification de la forme des doigts par le type de "baguettes de batterie"nondans une petite mesurevisiblementnon seulement la forme des doigts change, mais aussi la forme des ongles selon le type de «verre de montre»
Ascite - accumulation de liquide dans la cavité abdominalenonnonnonil y a
Problèmes de digestionnonnonnonsymptômes dyspeptiques sévères

Bien qu'il soit très difficile de détecter l'hypertension pulmonaire aux premiers stades, vous pouvez toujours éviter cette formidable maladie..

À la moindre plainte d'essoufflement inhabituel, de fatigue et d'autres symptômes de maladies cardio-pulmonaires - obtenez les conseils compétents d'un pneumologue ou d'un cardiologue.

Diagnostic de l'hypertension pulmonaire

En règle générale, le premier problème avec lequel les patients se tournent vers des médecins spécialistes pour obtenir de l'aide est l'essoufflement. Un examen externe révèle une cyanose de la peau, et avec un long cours de la maladie, il y a des déformations des phalanges des doigts sous la forme de «pilons» et des ongles sur la paume des mains sous la forme de «verres de montre».

Lors de l'auscultation, il est souvent possible d'identifier l'accent du ton II et sa bifurcation au niveau du site de projection de l'artère pulmonaire. Lors de percussions dans les poumons, une expansion importante des limites de l'artère pulmonaire peut être notée.

Lors du diagnostic de l'hypertension pulmonaire, le patient doit être examiné simultanément par deux spécialistes: un cardiologue et un pneumologue. Afin de confirmer avec précision le diagnostic, d'identifier les troubles existants et de prescrire un traitement approprié, il est nécessaire de recourir à un certain nombre d'études. Le diagnostic de l'hypertension pulmonaire est le suivant:

  • Un électrocardiogramme est la méthode la plus informative pour détecter l'hypertrophie avec localisation dans le muscle cardiaque droit.
  • L'échocardiographie est utilisée pour examiner les vaisseaux sanguins et les cavités du cœur. De plus, cette méthode de diagnostic fournit des informations assez complètes sur la vitesse du flux sanguin dans le système artériel pulmonaire..
  • La TDM due à l'image en couches des structures du corps aide à détecter les zones d'épaississement de l'artère pulmonaire et les maladies qui agissent en collaboration avec cette pathologie.
  • La radiographie pulmonaire est une technique de diagnostic efficace pour détecter le gonflement du tronc principal de l'artère pulmonaire, l'épaississement de ses branches principales et l'épaississement des petits vaisseaux. Cette technique vous permet de clarifier le diagnostic en présence de maladies concomitantes des systèmes cardiaque ou respiratoire..
  • Le cathétérisme du vaisseau affecté et de l'oreillette droite est effectué pour mesurer la pression artérielle dans cette zone. Cette technique est la méthode la plus fiable pour diagnostiquer l'hypertension pulmonaire. Grâce à une petite perforation dans la veine jugulaire, une sonde est insérée à travers laquelle les indicateurs nécessaires sont mesurés. Cette technique est considérée comme l'une des plus peu invasives, grâce à laquelle les conséquences négatives possibles sont minimisées..
  • L'angiopulmonographie est l'étude radio-opaque la plus courante réalisée pour déterminer de manière similaire le schéma vasculaire de l'artère pulmonaire. Cette méthode de diagnostic est assez dangereuse. Pour cette raison, le diagnostic ne doit être effectué que dans une salle de radiographie équipée sous la supervision de spécialistes qualifiés..

Méthodes de traitement et prévention

Si une hypertension pulmonaire est diagnostiquée, le traitement doit être basé sur 3 objectifs principaux:

  1. Soulagement rapide de tous les symptômes;
  2. Augmentation progressive de la tolérance de charge;
  3. Améliorer la qualité de vie.

Tous les patients atteints d'une pathologie du 1er degré nécessitent des tests pharmacologiques aigus. S'il s'avère positif, des anticoagulants sont prescrits..

En cas de test pharmacologique négatif, ils recourent à l'administration d'oxyde nitrique inhalé, de prostaglandine E1, de bosentan, d'ambrizentan ou de sildénafil.

Tableau: Traitement médicamenteux de l'hypertension artérielle pulmonaire

Thérapie d'entretienanticoagulants et antiplaquettaires, oxygénothérapie, glycosides cardiaques et diurétiques
Thérapie spécifiqueAnticoagulants (Nifedipine, Diltiazem), prostanoïdes (Epoprostenol, Treprostinil, Beraprost, Iloprost, ARE, Bozentan, Ambrizentan, NO et IFDE5)
Traitement combinéL'administration simultanée de plus d'une classe de médicaments spécifiques, par exemple, sont en association avec des prostanoïdes ou IFDE5

Les patients atteints de PH doivent effectuer une activité physique, dont l'activité dépend des symptômes et de l'évolution de la maladie. Les patients doivent éviter un effort excessif, qui peut provoquer des douleurs thoraciques ou un essoufflement..

Si la pharmacothérapie n'a pas d'effet positif, des méthodes chirurgicales sont utilisées pour traiter l'hypertension pulmonaire.

Opérations modernes pour PH

  • Septostomie auriculaire.
  • Thrombendartériectomie.
  • Transplantation d'un complexe pulmonaire ou cœur-poumon.
  • respect du régime d'activité physique;
  • Respect de la contraception pour les femmes;
  • prévention des maladies infectieuses;
  • Contrôle du niveau d'hémoglobine;
  • Visite chez le médecin pour le contrôle;
  • Consultation d'un psychologue.

Les médecins recommandent d'éliminer le sel des aliments

Portez une attention particulière à l'hygiène buccale. Élaborer un plan de vacances après un travail actif

Assurez-vous de tenir un journal et de consigner les médicaments et les symptômes.Tous les patients sont interdits: aliments épicés et salés; produits semi-finis; toute boisson contenant de l'alcool; fumeur; planification de la grossesse.

Il est important de comprendre que l'hypertension pulmonaire primaire est traitable, tandis que les stades avancés de la pathologie entraînent la mort. DES CONTRE-INDICATIONS SONT DISPONIBLES
CONSULTER VOTRE MÉDECIN NÉCESSAIRE

DES CONTRE-INDICATIONS SONT DISPONIBLES
CONSULTER VOTRE MÉDECIN NÉCESSAIRE

Traitement de l'hypertension pulmonaire avec des remèdes populaires, préparation de jus et décoctions

Avec l'hypertension pulmonaire, une augmentation de la pression se produit dans la même artère. Parfois, la maladie peut se produire secrètement, ce qui fait que la personne se sent normale. L'hypertension pulmonaire modérée est souvent diagnostiquée par hasard lorsqu'elle est examinée pour une autre raison..

L'hypertension pulmonaire primitive est détectée dans environ 2 cas pour 1 million de patients et le plus souvent, la forme secondaire de cette maladie est diagnostiquée. Elle survient en tant que symptôme d'autres pathologies, y compris les malformations cardiaques, l'asthme, la fibrose pulmonaire..

Les remèdes populaires avec une telle maladie ne sont qu'une partie auxiliaire du traitement principal. Avant de les utiliser, vous devez consulter un médecin.

Les remèdes populaires ont les actions suivantes sur les patients souffrant d'hypertension pulmonaire:

  • faciliter l'état du patient;
  • améliorer la qualité de vie;
  • réduire la pression pulmonaire;
  • renforcer l'état général du corps;
  • éliminer la congestion veineuse;
  • prévenir le développement d'un œdème;
  • améliorer les conditions de travail du cœur;
  • maintenir une pression artérielle normale.

Le traitement principal de l'hypertension pulmonaire avec des remèdes populaires est effectué à l'aide de décoctions et de teintures. Dans le premier cas, la base de la préparation est l'eau, dans le second - l'alcool ou la vodka. Pour la préparation des décoctions et des teintures, principalement des herbes sont utilisées:

En plus des herbes, il est permis de préparer des décoctions à base de diverses baies. Certains d'entre eux ont également un effet antihypertenseur. Bouillons de guérison efficaces:

  • Prenez de l'herbe sèche numérique et de l'alcool avec une force de 70 degrés dans un rapport de 1:10. Mélanger les ingrédients, verser dans un récipient en verre, insister pendant 2 semaines. Filtrez le médicament avant de commencer le traitement. Commencez à utiliser 3 gouttes par jour 2 fois. Utilisez le médicament à jeun, en diluant avec de l'eau. Après une semaine, augmentez le nombre de gouttes à 5, après 7 jours supplémentaires - à 7. Passez ensuite à une dose de 10 gouttes. Le traitement dure de 2 à 4 mois.
  • Le soir, versez 1 c. herbes de gui avec un verre blanc d'eau froide. Le matin, réchauffez légèrement le produit, puis buvez. Effectuez la procédure quotidiennement.
  • Prendre 25 ml d'eau bouillante pour 25 g de baies de viorne. Mélanger les ingrédients, obscurcir à feu doux pendant environ une demi-heure, puis insister pendant encore 1 heure.Utiliser le produit fini tous les jours pendant 0,25 m..

Traitement du jus

Parmi les remèdes populaires pour l'hypertension pulmonaire, non seulement les décoctions sont utilisées, mais aussi les jus. Ils font partie du régime alimentaire prescrit pour cette maladie. Les jus aident à normaliser la pression artérielle, à éliminer l'essoufflement et à améliorer le bien-être général. Les boissons suivantes sont utiles:

  • Mélanger le jus de 2 oranges et 1 pamplemousse. Dans un mélangeur, hacher 6 branches de persil, 3 kiwis pelés et 2 c. l fleurs d'aubépine. Ajouter le jus d'agrumes. Buvez un verre quotidiennement le matin et le soir pour 0,5 cuillère à soupe..
  • Pressez le jus de 1 tasse de fraises fraîches, 1 pamplemousse et orange, un demi-melon. Ajouter la racine de gingembre râpée de 25 mm de long. Versez les ingrédients 0,25 c. yogourt naturel sans aucun additif. Ajouter les germes de blé et mélanger. Prenez un verre à tout moment.

Hypertension pulmonaire: occurrence, signes, formes, diagnostic, thérapie

© Auteur: Kolesnik Inna Iosifovna, médecin de famille, Tallinn, spécialement pour VesselInfo.ru (à propos des auteurs)

L'hypertension pulmonaire (LH) est caractéristique des maladies qui sont complètement différentes à la fois pour les raisons de leur apparition et pour les signes déterminants. La LH est associée à l'endothélium (couche interne) des vaisseaux pulmonaires: en croissance, elle réduit la clairance des artérioles et perturbe la circulation sanguine. La maladie est rare, seulement 15 cas pour 1 000 000 de personnes, mais la survie est très faible, en particulier avec la forme primaire de LH.

La résistance dans la circulation pulmonaire augmente, le ventricule droit du cœur est obligé d'augmenter les contractions afin de pousser le sang dans les poumons. Cependant, il n'est pas anatomiquement adapté à une charge de pression prolongée, et en cas de PH dans le système artériel pulmonaire, il dépasse 25 mm Hg. au repos et 30 mmHg pendant l'effort physique. Tout d'abord, dans une courte période de compensation, il y a un épaississement du myocarde et une augmentation du cœur droit, puis une forte diminution de la force des contractions (dysfonctionnement). Conclusion - décès prématuré.

Pourquoi LH se développe-t-il??

Les raisons du développement du PH ne sont pas encore complètement déterminées. Par exemple, dans les années 60 en Europe, le nombre de cas associés à l'utilisation excessive de contraceptifs et de moyens de perte de poids a augmenté. Espagne, 1981: complications sous forme de lésions musculaires qui ont commencé après la popularisation de l'huile de colza. Près de 2,5% des 20 000 patients ont reçu un diagnostic d'hypertension artérielle pulmonaire. Le tryptophane (un acide aminé) dans l'huile s'est avéré être la racine du mal, ce qui a été prouvé scientifiquement beaucoup plus tard..

Fonction altérée (dysfonctionnement) de l'endothélium vasculaire pulmonaire: la cause peut être une prédisposition héréditaire ou l'influence de facteurs externes dommageables. Dans tous les cas, l'équilibre normal de l'échange d'oxyde nitrique change, le ton des vaisseaux change dans le sens du spasme, puis - inflammation, la croissance de l'endothélium commence et la lumière des artères diminue.

Augmentation de l'endothéline (vasoconstricteur): causée soit par une augmentation de sa production dans l'endothélium, soit par une diminution de la dégradation de cette substance dans les poumons. Il est noté avec la forme idiopathique de LH, les malformations cardiaques congénitales chez les enfants, les maladies systémiques.

Violation de la synthèse ou de la disponibilité de l'oxyde nitrique (NO), diminution du niveau de production de prostacycline, excrétion supplémentaire d'ions potassium - tous les écarts par rapport à la norme entraînent un spasme artériel, une prolifération de la paroi musculaire des vaisseaux sanguins et de l'endothélium. Dans tous les cas, le développement final est une violation du flux sanguin dans le système artériel pulmonaire.

Signes de la maladie

L'hypertension pulmonaire modérée ne donne aucun symptôme prononcé, c'est le principal danger. Les signes d'hypertension pulmonaire sévère ne sont déterminés que dans les dernières périodes de son développement, lorsque la pression artérielle pulmonaire augmente, par rapport à la norme, deux fois ou plus. Norme de pression dans l'artère pulmonaire: systolique 30 mmHg, diastolique 15 mmHg.

Les premiers symptômes de l'hypertension pulmonaire:

  • Essoufflement inexpliqué, même avec peu d'activité physique ou au repos;
  • Perte de poids progressive, même avec une nutrition normale et nutritive;
  • Asthénie, sensation constante de faiblesse et d'impuissance, humeur dépressive - quels que soient la saison, la météo et l'heure de la journée;
  • Toux sèche constante, voix rauque;
  • Gêne dans l'abdomen, sensation de lourdeur et "d'éclatement": début de stagnation du sang dans le système de la veine porte, conduisant le sang veineux de l'intestin vers le foie;
  • Étourdissements, évanouissements - manifestations de la privation d'oxygène (hypoxie) du cerveau;
  • Palpitations cardiaques, au fil du temps, la pulsation de la veine de venin devient perceptible sur le cou.

Manifestations ultérieures de LH:

  1. Crachats avec stries de sang et hémoptysie: signalent un œdème pulmonaire croissant;
  2. Attaques d'angine de poitrine (douleur derrière le sternum, sueurs froides, peur de la mort) - signe d'ischémie myocardique;
  3. Arythmies (arythmies cardiaques) comme ciliaire.

Douleur dans l'hypochondre à droite: un grand cercle de circulation sanguine a déjà été impliqué dans le développement de la stase veineuse, le foie a augmenté et sa coquille (capsule) s'est étirée - donc la douleur est apparue (le foie lui-même n'a pas de récepteurs de douleur, ils ne sont situés que dans la capsule)

Gonflement des jambes, des jambes et des pieds. Accumulation de liquide dans l'abdomen (ascite): manifestation d'insuffisance cardiaque, stase du sang périphérique, phase de décompensation - un danger direct pour la vie du patient.

Stade terminal gauche:

  • Les caillots sanguins dans les artérioles des poumons entraînent la mort (infarctus) du tissu actif, une augmentation de la suffocation.

Crises hypertensives et crises d'œdème pulmonaire aigu: surviennent le plus souvent la nuit ou le matin. Ils commencent par une sensation de manque d'air vif, puis une forte toux se joint, des expectorations sanglantes sont libérées. La peau acquiert une teinte bleuâtre (cyanose), les veines du cou pulsent. Le patient est excité et effrayé, perd la maîtrise de soi, peut se déplacer de façon aléatoire. Dans le meilleur des cas, la crise se terminera par l'abondante sécrétion d'urine légère et les rejets incontrôlés de matières fécales, au pire - fatals. La cause du décès peut être une obstruction du thrombus pulmonaire (thromboembolie) et une insuffisance cardiaque aiguë ultérieure.

Les principales formes de PH

  1. Hypertension pulmonaire idiopathique primaire (du grec idios et pathos - «une sorte de maladie»): elle est fixée par un diagnostic distinct, contrairement au PH secondaire associé à d'autres maladies. Options de LH primaire: LH familiale et une prédisposition héréditaire des vaisseaux sanguins à se dilater et à saigner (télangiectasies hémorragiques). La raison en est les mutations génétiques, la fréquence de 6 à 10% de tous les cas de PH.
  2. LH secondaire: se manifestant comme une complication de la maladie sous-jacente.

Maladies systémiques du tissu conjonctif - sclérodermie, polyarthrite rhumatoïde, lupus érythémateux disséminé.

Malformations cardiaques congénitales (avec saignement de gauche à droite) chez les nouveau-nés, survenant dans 1% des cas. Après une chirurgie correctrice de sang, le taux de survie de cette catégorie de patients est plus élevé que celui des enfants atteints d'autres formes de PH.

Les stades tardifs de la dysfonction hépatique, les pathologies pulmonaires - hépatiques vasculaires chez 20% donnent une complication sous forme de LH.

Infection à VIH: la LH est diagnostiquée dans 0,5% des cas, la survie à trois ans tombe à 21% par rapport à la première année - 58%.

Intoxication: amphétamines, cocaïne. Le risque augmente trois douzaines de fois si ces substances ont été utilisées pendant plus de trois mois consécutifs..

Maladies sanguines: pour certains types d'anémie, 20 à 40% sont diagnostiqués avec un PH, ce qui augmente la mortalité chez les patients.

Maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC), la cause est l'inhalation prolongée de particules de charbon, d'amiante, de schiste et de gaz toxiques. Souvent considérée comme une maladie professionnelle chez les mineurs, les travailleurs des industries dangereuses.

Syndrome d'apnée du sommeil: arrêt respiratoire partiel dans un rêve. Dangereux, détecté chez 15% des adultes. Le résultat peut être une LH, un accident vasculaire cérébral, des arythmies, une hypertension artérielle.

Thrombose chronique: notée à 60% après enquête auprès de patients souffrant d'hypertension pulmonaire.

Lésions du cœur, sa moitié gauche: défauts acquis, maladie coronarienne, hypertension. Environ 30% sont associés à une hypertension pulmonaire..

Diagnostiquer l'hypertension pulmonaire

Diagnostic de la LH précapillaire (associée à la MPOC, hypertension artérielle pulmonaire, thrombose chronique:

  • Pression dans l'artère pulmonaire: moyenne ≥ 25 mm Hg au repos, plus de 30 mm - avec tension;
  • Augmentation de la pression de blocage de l'artère pulmonaire, pression artérielle à l'intérieur de l'oreillette gauche, diastolique finale ≥15 mm, résistance vasculaire pulmonaire ≥ 3 unités. Bois.

LH postcapillaire (pour les maladies de la moitié gauche du cœur):

  1. Pression artérielle pulmonaire: moyenne ≥25 (mmHg)
  2. Initiale:> 15 mm
  3. Différence ≥12 mm (LG passive) ou> 12 mm (réactive).

ECG: surcharge à droite: élargissement du ventricule, expansion et épaississement de l'oreillette. Extrasystole (contractions cardiaques extraordinaires), fibrillation (contraction chaotique des fibres musculaires) des deux oreillettes.

Étude aux rayons X: transparence périphérique accrue des champs pulmonaires, les racines des poumons sont augmentées, les frontières du cœur sont décalées vers la droite, l'ombre de l'arc de l'artère pulmonaire dilatée est visible à gauche le long du contour du cœur.

photo: hypertension pulmonaire aux rayons X

Tests respiratoires fonctionnels, analyse qualitative et quantitative de la composition des gaz dans le sang: le niveau d'insuffisance respiratoire et la gravité de la maladie sont détectés.

Écho cardiographie: la méthode est très informative - elle vous permet de calculer la pression moyenne dans l'artère pulmonaire (SDL), de diagnostiquer presque toutes les maladies et défauts cardiaques. LH est déjà reconnu dans les stades initiaux, avec SDL ≥ 36 - 50 mm.

Scintigraphie: avec LH avec chevauchement de la lumière de l'artère pulmonaire avec un thrombus (thromboembolie). La sensibilité de la méthode est de 90-100%, spécifique pour la thromboembolie est de 94-100%.

Imagerie par résonance magnétique (IRM): à haute résolution, en combinaison avec l'utilisation d'un produit de contraste (pour la TDM), il est possible d'évaluer l'état des poumons, des artères grandes et petites, des parois et des cavités du cœur.

Insertion d'un cathéter dans la cavité du cœur «droit», test de la réaction vasculaire: détermination du degré de PH, problèmes de circulation sanguine, évaluation de l'efficacité et de la pertinence du traitement.

Traitement LH

Il est possible de traiter l'hypertension pulmonaire uniquement en combinaison, en combinant des recommandations générales pour réduire les risques d'exacerbations; une thérapie adéquate pour la maladie sous-jacente; remèdes symptomatiques pour les manifestations générales du PH; méthodes chirurgicales; remèdes populaires et méthodes alternatives - uniquement comme auxiliaire.

Recommandations d'atténuation des risques

Vaccination (grippe, infections à pneumocoques): pour les patients atteints de maladies systémiques auto-immunes - rhumatismes, lupus érythémateux disséminé, etc., pour la prévention des exacerbations.

Contrôle nutritionnel et activité physique dosée: avec insuffisance cardiovasculaire diagnostiquée de toute genèse (origine), en fonction du stade fonctionnel de la maladie.

Prévention de la grossesse (ou, selon les indications, voire de son interruption): le système circulatoire de la mère et de l'enfant sont reliés entre eux, une augmentation de la charge sur le cœur et les vaisseaux sanguins d'une femme enceinte atteinte de PH peut entraîner la mort. Selon les lois de la médecine, la priorité de sauver une vie appartient toujours à la mère, si vous ne sauvez pas les deux à la fois.

Soutien psychologique: toutes les personnes atteintes de maladies chroniques subissent constamment du stress, l'équilibre du système nerveux est perturbé. La dépression, un sentiment d'inutilité et de lourdeur pour les autres, l'irritabilité en détail - un portrait psychologique typique de tout patient "chronique". Cette condition aggrave le pronostic pour tout diagnostic: une personne doit absolument vouloir vivre, sinon la médecine ne pourra pas l'aider. Les conversations avec un psychothérapeute, une leçon à leur goût, une communication active avec les autres malades et les personnes en bonne santé sont une excellente base pour goûter à la vie.

Thérapie d'entretien

  • Les médicaments diurétiques éliminent le liquide accumulé, réduisant la charge sur le cœur et réduisant l'enflure. Assurez-vous de contrôler la composition électrolytique du sang (potassium, calcium), la pression artérielle et la fonction rénale. Un surdosage menace une trop grande perte d'eau et une baisse de pression. Avec une diminution des arythmies potassiques, les crampes musculaires indiquent une diminution des niveaux de calcium.
  • Les thrombolytiques et les anticoagulants dissolvent les caillots sanguins déjà formés et empêchent la formation de nouveaux, assurant la perméabilité vasculaire. Une surveillance constante du système de coagulation sanguine (plaquettes) est nécessaire.
  • Oxygène (oxygénothérapie), 12 à 15 litres par jour, à travers un humidificateur: pour les patients atteints de bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) et d'ischémie cardiaque, aide à restaurer la saturation en oxygène du sang et à stabiliser l'état général. Il faut se rappeler que trop de concentration d'oxygène inhibe le centre vasomoteur (SDC): la respiration ralentit, les vaisseaux sanguins se dilatent, la pression baisse, une personne perd connaissance. Pour un fonctionnement normal, l'organisme a besoin de dioxyde de carbone, c'est après avoir augmenté sa teneur dans le sang que le SDC «donne l'ordre» de reprendre son souffle.
  • Glycosides cardiaques: les composants actifs sont isolés de la digitale et la digoxine est le médicament le plus connu. Améliore la fonction cardiaque, augmentant le flux sanguin; lutte contre les arythmies et les spasmes vasculaires; réduit l'enflure et l'essoufflement. En cas de surdosage - excitabilité accrue du muscle cardiaque, perturbation du rythme.
  • Vasodilatation: la paroi musculaire des artères et des artérioles se détend, leur lumière augmente et le flux sanguin s'améliore, la pression dans le système artériel pulmonaire diminue.
  • Prostaglandines (PG): un groupe de substances actives produites dans le corps humain. Dans le traitement de la LH, des prostacyclines sont utilisées, elles soulagent les spasmes vasculaires et bronchiques, empêchent la formation de caillots sanguins et bloquent la croissance de l'endothélium. Médicaments très prometteurs efficaces pour la LH avec le VIH, les maladies systémiques (rhumatismes, sclérodermie, etc.), les malformations cardiaques, ainsi que les formes familiales et idiopathiques de la LH.
  • Antagonistes des récepteurs de l'endothéline: vasodilatation, suppression de la prolifération (prolifération) de l'endothélium. Avec une utilisation prolongée, l'essoufflement diminue, la personne devient plus active, la pression se normalise. Réactions indésirables au traitement - œdème, anémie, altération de la fonction hépatique, donc l'utilisation de médicaments est limitée.
  • Oxyde nitrique et inhibiteurs de la PDE de type 5 (phosphodiestérase): utilisés principalement pour la LH idiopathique, si le traitement standard n'est pas justifié, mais certains médicaments sont efficaces pour toute forme de LH (Sildenafil) Action: réduction de la résistance vasculaire et de l'hypertension associée, soulagement du flux sanguin, en conséquence, une résistance accrue à l'activité physique. L'oxyde nitrique est inhalé quotidiennement pendant 5 à 6 heures, jusqu'à 40 ppm, cours de 2 à 3 semaines.

Traitements chirurgicaux de la LH

Septostomie par ballonnet auriculaire: réalisée pour faciliter l'écoulement de sang riche en oxygène à l'intérieur du cœur, de gauche à droite, en raison de la différence de pression systolique. Un cathéter avec un ballon et une lame est inséré dans l'oreillette gauche. La lame coupe le septum entre les oreillettes et le ballon gonflé élargit l'ouverture.

Transplantation pulmonaire (ou complexe poumon-cœur): réalisée selon les indications vitales, uniquement dans des centres médicaux spécialisés. L'opération a été réalisée pour la première fois en 1963, mais en 2009 déjà, plus de 3 000 transplantations pulmonaires réussies ont été effectuées chaque année. Le principal problème est le manque d'organes donneurs. Les poumons ne proviennent que de 15%, le cœur de 33% et le foie et les reins de 88% des donneurs. Contre-indications absolues pour la transplantation: insuffisance rénale et hépatique chronique, infection par le VIH, tumeurs malignes, hépatite C, présence d'antigène HBs, ainsi que tabagisme, consommation de drogues et d'alcool six mois avant la chirurgie.

Traitement avec des remèdes populaires

Utilisez uniquement en combinaison, comme une aide au bien-être général. Pas d'automédication!

  1. Fruits de sorbier rouge: une cuillère à soupe dans un verre d'eau bouillante, ½ tasse trois fois par jour. L'amygdaline contenue dans les baies réduit la sensibilité des cellules à l'hypoxie (diminution de la concentration en oxygène), l'œdème dû à l'action diurétique est réduit et l'ensemble vitamino-minéral a un effet bénéfique sur tout le corps.
  2. Adonis (printemps), herbe: une cuillère à café dans un verre d'eau bouillante, 2 heures pour insister, jusqu'à 2 cuillères à soupe à jeun, 2-3 fois par jour. Utilisé comme diurétique, analgésique.
  3. Jus de citrouille frais: un demi-verre par jour. Contient beaucoup de potassium, utile dans certains types d'arythmies..

Classification et prévisions

La classification est basée sur le principe des troubles fonctionnels en PH, la variante est modifiée et est associée à des manifestations d'insuffisance cardiaque (OMS, 1998):

  • Classe I: PH avec physique normal activité. Les charges standard sont bien tolérées, évolution légère du PH, insuffisance de 1 degré.
  • Classe II: LH plus activité réduite. Le confort est dans une position détendue, mais les étourdissements, l'essoufflement et les douleurs thoraciques commencent même avec un effort normal. Hypertension pulmonaire modérée, augmentation des symptômes.
  • Classe III: LH avec diminution de l'initiative. Problèmes même avec des charges légères. Haut degré de troubles de la circulation sanguine, aggravation du pronostic.
  • Classe IV: LH avec intolérance à une activité minimale. Essoufflement, fatigue ressentie et au repos. Signes d'insuffisance circulatoire élevée - manifestations congestives sous forme d'ascite, crises hypertensives, œdème pulmonaire.

Les prévisions seront plus favorables si:

  1. Le taux de développement des symptômes de la LH est faible;
  2. Le traitement améliore l'état du patient;
  3. La pression artérielle pulmonaire diminue.

Pronostic défavorable:

  1. Les symptômes de la LH se développent dynamiquement;
  2. Les signes de décompensation du système circulatoire (œdème pulmonaire, ascite) augmentent;
  3. Niveau de pression: dans l'artère pulmonaire plus de 50 mm Hg;
  4. Avec PH idiopathique primaire.

Le pronostic général de l'hypertension artérielle pulmonaire est associé à la forme de LH et à la phase de la maladie dominante. La mortalité par an, avec les méthodes de traitement actuelles, est de 15%. LH idiopathique: le taux de survie des patients après un an est de 68%, après 3 ans - 48%, après 5 ans - seulement 35%.

Il Est Important D'Être Conscient De Vascularite