Traitement de l'hypoxie hémique

10.1. Classification des conditions hypoxiques

L'hypoxie est un processus pathologique typique caractérisé par une diminution de la teneur en oxygène dans le sang (hypoxémie) et les tissus, le développement d'un complexe de troubles métaboliques et fonctionnels secondaires non spécifiques, ainsi qu'une réaction d'adaptation.

La première classification des conditions hypoxiques a été proposée par Barcroft (1925), puis complétée et améliorée par I.R. Petrov (1949). Classification I.R. Petrova est utilisé à notre époque. Selon cette classification, on distingue l'hypoxie d'origine exogène et endogène..

La base de l'hypoxie exogène est le manque d'oxygène dans l'air inhalé, et donc l'hypoxie normobare et hypobare sont distinguées. Les types suivants d'hypoxie d'origine endogène comprennent:

a) respiratoire (respiratoire); b) cardiovasculaire (circulatoire); c) hémique (sang); g) tissu (histotoxique); e) mixte.

Le flux distingue:

• rapide comme l'éclair (en quelques secondes, par exemple, lors de la dépressurisation d'un avion à haute altitude);

• aiguë (qui se développe en quelques minutes ou en moins d'une heure à la suite d'une perte de sang aiguë, d'une insuffisance cardiaque ou respiratoire aiguë, d'un empoisonnement au monoxyde de carbone, de cyanure, d'un choc, d'un collapsus);

• subaiguë (elle se forme en quelques heures lorsque des agents de formation de méthémoglobine, tels que les nitrates, le benzène, pénètrent dans le corps et, dans certains cas, à la suite d'une augmentation lente de l'insuffisance respiratoire ou cardiaque;

• l'hypoxie chronique, qui survient avec l'insuffisance respiratoire et cardiaque et d'autres formes de pathologie, ainsi qu'avec l'anémie chronique, reste dans les mines, les puits, lorsque l'on travaille en plongée et en combinaison de protection.

a) hypoxie locale (locale), se développant avec une ischémie, une hyperémie veineuse, une sténose et une stase dans le domaine de l'inflammation;

b) hypoxie générale (systémique), qui est observée avec hypovolémie, insuffisance cardiaque, choc, collapsus, CIVD, anémie.

On sait que les plus résistants à l'hypoxie sont les os, le cartilage et les tendons, qui maintiennent une structure et une vitalité normales pendant de nombreuses heures avec un arrêt complet de l'apport d'oxygène. Les muscles striés résistent à l'hypoxie pendant 2 heures; reins, foie - 20-30 minutes. Plus sensible à l'hypoxie cérébrale.

10.2. Caractéristiques générales des facteurs étiologiques et pathogéniques de l'hypoxie d'origine exogène et endogène

Le type exogène d'hypoxie se développe avec une diminution de la pression partielle d'oxygène dans l'air entrant dans le corps. Sous pression barométrique normale, ils parlent d'hypoxie exogène normobare (un exemple est la présence de petits volumes dans des pièces fermées). Avec une diminution de la pression barométrique, une hypoxie hypogène exogène se développe (cette dernière est observée lors d'une montée à une hauteur où l'air PO2 est réduit à environ 100 mm Hg. Art. Il a été établi qu'avec une diminution de PO2 à 50 mm Hg, des troubles graves incompatibles avec la vie).

En réponse aux changements dans la composition des gaz sanguins (hypoxémie et hypercapnie), les glomérules aortiques et carotides, les chimiorécepteurs centraux sont excités, ce qui provoque une stimulation du centre respiratoire bulbaire, le développement de tachy et hyperpine, une alcalose gazeuse, une augmentation du nombre d'alvéoles fonctionnelles.

Les conditions hypoxiques endogènes sont dans la plupart des cas le résultat de processus pathologiques et de maladies entraînant une altération des échanges gazeux dans les poumons, un transport insuffisant de l'oxygène vers les organes ou une mauvaise utilisation des tissus.

Hypoxie respiratoire

L'hypoxie respiratoire est due à un échange gazeux insuffisant dans les poumons, qui peut être dû aux raisons suivantes: hypoventilation alvéolaire, diminution de la perfusion du sang des poumons, altération de la diffusion d'oxygène à travers la barrière aéroportée et, par conséquent, violation du rapport ventilation-perfusion. La base pathogénique de l'hypoxie respiratoire est une diminution de la teneur en oxyhémoglobine, une augmentation de la concentration d'hémoglobine réduite, une hypercapnie et une acidose gazeuse.

L'hypoventilation des poumons est le résultat d'un certain nombre de facteurs pathogénétiques:

a) violations des propriétés biomécaniques de l'appareil respiratoire avec des formes de pathologie obstructives et restrictives;

b) troubles de la régulation nerveuse et humorale de la ventilation;

c) réduire la perfusion sanguine des poumons et altérer la diffusion d'O2 à travers la barrière aéroportée;

d) dérivation intra- et extrapulmonaire excessive du sang veineux.

L'hypoxie circulatoire (cardiovasculaire, hémodynamique) se développe avec des troubles hémodynamiques locaux, régionaux et systémiques. En fonction des mécanismes de développement de l'hypoxie circulatoire, on peut distinguer les formes ischémiques et stagnantes. L'hypoxie circulatoire peut être basée sur une insuffisance circulatoire absolue ou une insuffisance circulatoire relative avec une forte augmentation de la demande d'oxygène tissulaire (dans des situations stressantes).

L'hypoxie circulatoire généralisée se produit avec une insuffisance cardiaque, un choc, un collapsus, une déshydratation, un DIC, etc. aux tissus en relation avec le développement de l'hyperémie veineuse et de la congestion dans un grand cercle de circulation sanguine. Avec des troubles hémodynamiques dans les vaisseaux de la circulation pulmonaire, l'oxygénation du sang artériel en souffre. L'hypoxie circulatoire locale survient dans les domaines de la thrombose, de l'embolie, de l'ischémie, de l'hyperémie veineuse dans divers organes et tissus..

Une place particulière est occupée par l'hypoxie, associée à une violation du transport de l'oxygène vers les cellules avec une diminution de la perméabilité des membranes pour l'O2. Ce dernier est observé avec un œdème pulmonaire interstitiel, une hyperhydratation intracellulaire.

L'hypoxie circulatoire se caractérise par: une diminution de la PaO2, une augmentation de l'utilisation de l'O2 par les tissus due à un ralentissement du flux sanguin et à l'activation du système cytochrome, une augmentation du niveau des ions hydrogène et du dioxyde de carbone dans les tissus. La violation de la composition gazeuse du sang conduit à une activation réflexe du centre respiratoire, au développement d'une hyperpnée, à une augmentation du taux de dissociation de l'oxyhémoglobine dans les tissus.

L'hypoxie de type hémique (sanguin) résulte d'une diminution de la capacité effective en oxygène du sang et, par conséquent, de sa fonction de transport d'oxygène. Le transport de l'oxygène des poumons vers les tissus s'effectue presque entièrement avec la participation de l'Hb. Les principaux liens dans la réduction de la capacité en oxygène du sang sont:

1) une diminution de la teneur en Hb dans un volume unitaire de sang et en totalité, par exemple, avec une anémie sévère due à une hématopoïèse médullaire altérée d'origines diverses, avec une anémie posthémorragique et hémolytique.

2) une violation des propriétés de transport de Нb, qui peut être causée soit par une diminution de la capacité de Нb des globules rouges à se lier à l'oxygène dans les capillaires des poumons, soit à en transporter et à en donner la quantité optimale dans les tissus, ce qui est observé avec les hémoglobinopathies héréditaires et acquises.

Assez souvent, une hypoxie hémique est observée lors d'une intoxication au monoxyde de carbone («monoxyde de carbone»), car le monoxyde de carbone a une affinité extrêmement élevée pour l'hémoglobine, presque 300 fois plus élevée que son affinité pour l'oxygène. Lorsque le monoxyde de carbone interagit avec l'hémoglobine sanguine, de la carboxyhémoglobine se forme et n'a pas la capacité de transporter et de donner de l'oxygène.

Le monoxyde de carbone se trouve à des concentrations élevées dans les gaz d'échappement des moteurs à combustion interne, dans le gaz domestique, etc..

De graves perturbations dans le corps se développent avec une augmentation de la teneur en HbCO dans le sang jusqu'à 50% (de la concentration totale d'hémoglobine). L'élévation de son niveau à 70-75% entraîne une hypoxémie sévère et la mort.

La carboxyhémoglobine a une couleur rouge vif, donc lorsqu'elle est excessivement formée dans le corps, la peau et les muqueuses deviennent rouges. L'élimination du CO de l'air inhalé conduit à la dissociation de l'HbCO, mais ce processus est lent et prend plusieurs heures.

L'exposition à un certain nombre de composés chimiques (nitrates, nitrites, oxyde nitrique, benzène, certaines toxines d'origine infectieuse, médicaments: phénazépam, amidopyrine, sulfonamides, produits de peroxydation lipidique, etc.) conduit à la formation de méthémoglobine, qui n'est pas capable de transporter l'oxygène, donc contient la forme oxyde du fer (Fe3 +).

La forme oxyde de Fe3 + est généralement associée à l'hydroxyle (OH-). Le MetHb a une couleur brun foncé et c'est cette teinte que le sang et les tissus corporels acquièrent. La formation de méthHb est réversible, cependant, sa récupération à l'hémoglobine normale se produit relativement lentement (en quelques heures) lorsque l'Hb de fer redevient acide. La formation de méthémoglobine réduit non seulement la capacité d'oxygène du sang, mais réduit également la capacité de l'oxyhémoglobine active à se dissocier avec la libération d'oxygène dans les tissus.

L'hypoxie tissulaire (histotoxique) se développe en raison d'une violation de la capacité des cellules à absorber l'oxygène (pendant l'apport normal à la cellule) ou en raison d'une diminution de l'efficacité de l'oxydation biologique résultant de la séparation de l'oxydation et de la phosphorylation.

Le développement d'une hypoxie tissulaire est associé aux facteurs pathogénétiques suivants:

1. Violation de l'activité des enzymes d'oxydation biologique dans le processus:

a) liaison spécifique des sites actifs de l'enzyme, par exemple les cyanures et certains antibiotiques;

b) liaison des groupes SH de la partie protéique de l'enzyme par des ions de métaux lourds (Ag2 +, Hg2 +, Cu2 +), entraînant la formation de formes inactives de l'enzyme;

c) blocage compétitif du centre actif de l'enzyme par des substances ayant une analogie structurelle avec un substrat de réaction naturel (oxalates, malonates).

2. Une violation de la synthèse des enzymes, qui peut se produire avec une carence en vitamines B1 (thiamine), V3 (PP), acide nicotinique, etc., ainsi qu'avec une cachexie d'origines diverses.

3. Écarts par rapport aux paramètres physico-chimiques optimaux de l'environnement interne du corps: pH, température, concentration en électrolytes, etc. Ces changements se produisent dans diverses maladies et conditions pathologiques (hypothermie et hyperthermie, insuffisance rénale, cardiaque et hépatique, anémie) et réduisent l'efficacité de l'oxydation biologique..

4. Désintégration des membranes biologiques due à l'action de facteurs pathogènes de nature infectieuse et non infectieuse, accompagnée d'une diminution du degré de conjugaison de l'oxydation et de la phosphorylation, de l'inhibition de la formation de composés macroergiques dans la chaîne respiratoire. La capacité à dissocier la phosphorylation oxydative et la respiration dans les mitochondries est possédée par: un excès d'ions H + et Ca2 +, des acides gras libres, de l'adrénaline, de la thyroxine et de la triiodothyronine, certaines substances médicinales (dicumarine, gramicidine, etc.). Dans ces conditions, la consommation d'oxygène par les tissus augmente. En cas de gonflement mitochondrial, de dissociation de la phosphorylation oxydative et de la respiration, la majeure partie de l'énergie est transformée en chaleur et n'est pas utilisée pour la resynthèse des macroergs. L'efficacité de l'oxydation biologique est réduite.

Hypoxie cérébrale

L'hypoxie du cerveau en médecine est généralement appelée une maladie dans laquelle le cerveau humain reçoit une quantité insuffisante d'oxygène. Cette condition pathologique peut avoir de graves conséquences, notamment le coma et la mort. Il faut dire que très souvent, la mort d'une personne atteinte d'une telle maladie est soudaine. Les symptômes et le traitement de l'hypoxie cérébrale chez différents patients dépendent directement des causes de la maladie..

Les causes de l'hypoxie cérébrale

Comme déjà indiqué, la toute première cause d'hypoxie cérébrale est le manque d'oxygène qui alimente cet organe vital. Une telle pathologie peut être déclenchée par diverses conditions, par exemple, les élévations, le travail dans les mines, les sous-marins, etc. En outre, le manque d'oxygène peut également être causé par d'autres facteurs. Les voies respiratoires peuvent souvent se boucher avec des corps étrangers ou du mucus. Une pénurie aiguë de vitamines spécifiques dans le corps humain peut également provoquer une hypoxie cérébrale..

Parmi les autres causes courantes qui provoquent la survenue de cette maladie, on peut distinguer les suivantes:

  • Inhalation de monoxyde de carbone (par exemple, lors d'un incendie);
  • Empoisonnement au monoxyde de carbone;
  • Maladies qui interfèrent avec le fonctionnement des muscles respiratoires (paralysie);
  • Forte pression sur la gorge (trachée).

De plus, pour des raisons d'hypoxie cérébrale, cette pathologie peut être classée comme suit:

  • Hypoxie disséminée;
  • Ischémie cérébrale centrale;
  • Ischémie cérébrale globale;
  • AVC ischémique.

L'hypoxie cérébrale multiple est provoquée par une quantité insuffisante d'oxygène dans le sang d'une personne et se caractérise par une altération de la fonction de gravité faible à modérée.

L'ischémie cérébrale centrale est une circulation sanguine altérée dans une zone localisée, qui peut résulter de diverses maladies (par exemple, un anévrisme ou un caillot sanguin, qui se manifeste par un blocage des vaisseaux sanguins). Il est important de noter que cette condition est un complément à la plupart des crises cardiaques cliniques. L'ischémie globale est appelée l'arrêt complet de l'apport sanguin au cerveau.

Un AVC ischémique grave est également provoqué par un manque d'oxygène dû à une circulation altérée. Une telle attaque couvre de nombreuses parties du corps.

Symptômes d'hypoxie cérébrale

Chaque 100 g de cerveau chaque minute a besoin d'environ 3,3 ml d'oxygène. Lorsque ce montant n'est pas fourni, les premiers symptômes de l'hypoxie cérébrale commencent à apparaître. Ils suggèrent, en règle générale, certaines difficultés dans l'exécution des tâches mentales et une violation de la mémoire à court terme d'une personne. De plus, au stade initial de la maladie, un état d'excitabilité accrue est souvent observé.

Le patient peut ressentir une énergie excessive et même de l'euphorie, ce qui s'accompagne d'une perte de contrôle sur ses propres mouvements, d'une démarche tremblante, d'un pouls rapide et d'une fonction cognitive altérée en général. De plus, les changements de couleur de la peau humaine sont caractéristiques du premier stade de l'hypoxie cérébrale. Le plus souvent, il devient pâle avec une teinte bleuâtre, mais parfois il peut également acquérir une couleur rouge foncé. Souvent, un symptôme d'hypoxie cérébrale à ce stade est la sueur froide..

Le deuxième stade de la maladie se caractérise par une altération du fonctionnement du système nerveux humain. Le patient, en règle générale, a régulièrement des nausées et des étourdissements, souvent la maladie s'accompagne de vomissements sévères. De plus, très souvent, des symptômes supplémentaires d'hypoxie cérébrale au deuxième stade sont une vision trouble, un assombrissement fréquent des yeux, une faiblesse générale du corps et même des évanouissements..

Les cas graves de cette maladie s'accompagnent souvent d'un œdème cérébral, qui provoque de graves troubles de son activité dus à la perte de réflexes conditionnés puis inconditionnés. Si la quantité d'oxygène pour le cerveau continue d'être inférieure à la normale, la peau humaine perd sa sensibilité, puis tous les organes cessent progressivement de fonctionner normalement, ce qui conduit souvent à un état de coma profond et de mort..

Diagnostic et traitement de l'hypoxie cérébrale

Un traitement efficace de l'hypoxie cérébrale n'est possible qu'après que la cause de la maladie a été établie. Il est détecté à la fois sur la base des antécédents médicaux du patient et par le biais d'un diagnostic utilisant différentes méthodes:

  • Des analyses de sang;
  • Un électrocardiogramme qui aide à mesurer l'activité cardiaque;
  • Un électroencéphalogramme qui analyse le fonctionnement des cellules cérébrales;
  • Échocardiogramme;
  • Tomodensitométrie de la tête;
  • Imagerie par résonance magnétique de la tête;
  • Oxymétrie de pouls, qui aide à établir la saturation en oxygène du sang (l'indicateur chez une personne malade est inférieur à 95%);
  • Capnographie et autres tests de gaz expiré.

Comme déjà mentionné, le traitement de l'hypoxie cérébrale vise principalement à éliminer la cause de la maladie.Par conséquent, dans différents cas, le médecin prescrit diverses procédures. Par exemple, avec une forme douce, la ventilation habituelle d'une pièce ou des promenades à l'air frais est parfois suffisante, alors que des conditions sévères nécessitent des procédures médicales sérieuses. Ainsi, nous pouvons distinguer certaines méthodes de traitement de l'hypoxie cérébrale, en fonction de son type spécifique:

  • L'hypoxie exogène implique l'utilisation d'équipements à oxygène (masques à oxygène, bombes aérosols, oreillers);
  • L'hypoxie respiratoire nécessite l'utilisation de médicaments qui rétablissent le fonctionnement des voies respiratoires. Parfois, une ventilation mécanique est prescrite;
  • L'hypoxie hémémique est éliminée par transfusion sanguine et traitement à l'oxygène;
  • L'hypoxie circulatoire du cerveau implique l'utilisation de médicaments à effet cardiotrope visant à améliorer la microcirculation;
  • Avec l'hypoxie tissulaire, des médicaments sont prescrits pour restaurer l'utilisation de l'oxygène par les tissus, parfois une ventilation pulmonaire est utilisée.

De plus, souvent avec un manque d'oxygène, les médecins recommandent de prendre des vitamines et de marcher au grand air.

Causes et traitement de l'hypoxie cérébrale chez le nouveau-né et l'adulte

L'hypoxie cérébrale est une condition pathologique causée par un apport insuffisant d'oxygène à divers types de cellules du corps. Pour comprendre ce qu'est le développement de l'hypoxie cérébrale, il est nécessaire d'étudier la pathogenèse de la maladie. C'est une condition qui nécessite un traitement rapide pour éviter le développement de complications. L'hypoxie chez les nouveau-nés est la plus dangereuse, car ses conséquences peuvent entraîner une violation du développement humain.

Pourquoi les adultes manquent d'oxygène

L'hypoxie cérébrale apparaît dans le contexte de deux groupes principaux de causes. Les causes externes sont liées au fait que le pourcentage d'oxygène dans l'air diminue. La décompression explosive (une forte baisse de pression) provoque une condition similaire. Cela se produit également dans les mines ou sous l'eau.

Les causes internes comprennent les maladies du sang, des systèmes cardiovasculaire, respiratoire et nerveux central. Chez l'adulte, des symptômes d'hypoxie cérébrale peuvent se développer avec un empoisonnement aux métaux lourds ou un empoisonnement au monoxyde de carbone..

Afin de prévenir la pathologie à l'âge adulte, vous devez savoir comment se manifeste l'hypoxie fœtale. Il peut agir comme une cause initiale de problèmes de santé à l'âge adulte..

Quel est le danger d'hypoxie fœtale pour l'enfant à l'avenir

L'hypoxie chez les nouveau-nés peut disparaître sans laisser de trace, sans créer de changements dans le fonctionnement de divers organes et systèmes. À bien des égards, la gravité des conséquences dépend du type et de la durée de sa conservation..

Les conséquences d'une hypoxie fœtale aiguë pendant l'accouchement, qui dure même peu de temps, peuvent provoquer des changements irréversibles. Parmi eux, le plus dangereux est la mort des cellules cérébrales situées dans les structures vitales. En conséquence, l'hypoxie cérébrale, qui se développe chez les nouveau-nés, conduit à:

  • déficience visuelle,
  • dysfonctionnement de la respiration spontanée,
  • performances limitées des fonctions motrices,
  • incapacité à apprendre.

L'évolution chronique est la moins dangereuse. L'enfant peut rencontrer une violation du développement complet des organes et des tissus, qui se manifestera par un retard de développement, qui à l'avenir pourra être progressivement compensé.

Types d'hypoxie

L'hypoxie chez un enfant et un adulte est divisée en plusieurs types, qui peuvent différer dans l'évolution clinique et la méthode de traitement. Parmi eux, une place spéciale est occupée par une condition causée par une surcharge du corps, dans le contexte d'un effort physique intense. Dans le même temps, les tissus humains subissent une dette d'oxygène, qui disparaît indépendamment pendant la période de repos. Ce type ne nécessite pas de mesures thérapeutiques.

L'hypoxémie artérielle ou une quantité réduite d'oxygène dans le système circulatoire est caractérisée par une variété de causes et a le principal symptôme - cyanose ou cyanose de la peau, des muqueuses.

Histotoxique tissulaire - le manque d'oxygène dans ce cas est associé à une violation de son transport des poumons aux tissus, ainsi qu'au processus d'élimination. Les cellules ne peuvent pas absorber et utiliser l'oxygène entrant. Des conditions similaires dans la pratique clinique sont associées à:

  • Empoisonnement par des composés cyanurés ou des métaux lourds.
  • Bloquant les enzymes responsables de la respiration cellulaire.

L'hypoxie cardiovasculaire ou circulatoire circulatoire est causée par des troubles circulatoires. Parmi les principales raisons de son développement:

  • Insuffisance cardiaque.
  • Ton vasculaire réduit en état de choc ou d'effondrement.
  • Perdre beaucoup de sang.
  • Le développement de dépôts sanguins améliorés dans divers organes.
  • Violation des propriétés rhéologiques du sang pendant la thrombose.
  • Centralisation de la circulation sanguine en état de choc.

Hypoxie hypoxique exogène - la raison de son développement est une quantité insuffisante d'oxygène dans l'air inhalé, ce qui fait que son plus petit volume pénètre dans les poumons. Les cellules de divers organes et tissus manquent de ce gaz..

Une condition similaire peut être causée par:

  • Basse pression atmosphérique lors de l'entrée en haute altitude, s'élevant dans l'air à l'aide d'un avion ouvert sans masque à oxygène.
  • Visite d'une mine, de puits, de sous-marins.
  • Nager en combinaison de plongée.

La carence en oxygène sanguin hémémique est causée par une capacité en oxygène réduite au milieu d'une teneur en hémoglobine réduite ou par la présence de globules rouges qui ne peuvent pas transporter l'oxygène. La raison de leur développement est tout type d'anémie et la présence de méthémoglobine (un type d'hémoglobine incapable de transporter l'oxygène). L'hémémie se manifeste par une diminution générale de l'oxygène dans le corps.

Les voies respiratoires respiratoires sont associées à des maladies respiratoires avec une pénétration difficile de l'oxygène des tissus pulmonaires dans le sang. La raison de son apparition est:

  • Diminution de la surface respiratoire des poumons.
  • Manque de surfactant (une substance qui empêche l'effondrement des poumons)
  • Violation de la structure de la membrane alvéolaire-capillaire, avec son épaississement ou œdème interstitiel.
  • Modifications du flux sanguin dans le tissu pulmonaire et fixation de l'œdème.
  • La présence d'un grand nombre d'alvéoles qui ne participent pas au processus de ventilation. Cette condition survient dans le contexte de la tuberculose, d'un processus malin, de l'ablation du lobe du poumon ou de son déclin.
  • Dérivation sanguine pour pneumonie, œdème et embolie.

L'AVC ischémique est une manifestation d'une famine aiguë d'oxygène survenue dans le contexte de troubles de la circulation sanguine dans les vaisseaux artériels. La maladie s'accompagne d'une clinique neurologique prononcée et de la formation ultérieure d'une zone de crise cardiaque.

Ischémie cérébrale centrale et globale - le développement de la pathologie est causé par une violation de la circulation sanguine dans certaines parties du cerveau. La cause de son apparition est un anévrisme ou une occlusion avec un caillot de sang. Avec l'ischémie globale, la circulation sanguine dans le cerveau est complètement absente.

Diffus - un faible niveau d'oxygène dans le sang entraîne une perturbation partielle du fonctionnement des cellules. La progression de la maladie entraîne leur mort diffuse.

Hypoxie cérébrale chronique - le développement est associé à un manque prolongé d'oxygène, ainsi qu'à l'absence de traitement. Les symptômes cliniques peuvent apparaître après plusieurs années et sont irréversibles..

Le développement d'une hypoxie aiguë est dû au fait qu'il y a un manque d'oxygène dans le cerveau, ce qui entraîne la mort de sites individuels en quelques minutes. La cause de son développement est une maladie cardiaque grave, un empoisonnement et des saignements. Souvent, cela entraîne la mort du patient.

La foudre rapide est une condition pathologique qui se développe en quelques secondes ou minutes. Elle est causée par un manque total de circulation sanguine dans le cerveau et une réduction instantanée de la quantité d'oxygène dans les cellules..

Causes et conséquences de la privation d'oxygène

L'hypoxie fœtale, dont les conséquences graves affectent la santé humaine à l'avenir, est souvent associée à une violation du déroulement de la grossesse et à la présence de pathologies chroniques chez la mère.

Les effets de l'hypoxie peuvent être divers. La gravité dépend de la durée, ainsi que des conditions d'occurrence. La thérapie joue un rôle majeur pour la restauration du corps..

Les conséquences de l'hypoxie fœtale du fœtus, dont les causes peuvent être associées à une altération du flux sanguin dans le placenta, se reflètent dans sa santé et son développement futurs. Les enfants peuvent être à la traîne de leurs pairs dans le développement, il leur est plus difficile d'effectuer des opérations mentales et les organes internes peuvent ne pas fonctionner pleinement.

Pour exclure les conséquences d'une hypoxie fœtale sévère chez le bébé après la naissance, il est nécessaire de commencer rapidement le traitement. Avec des violations persistantes du fonctionnement du système neurologique, les conséquences de l'hypoxie fœtale chronique pour un enfant nécessitent une rééducation à long terme, une adaptation du corps à l'environnement.

Symptômes

La gravité dépend de la pression partielle de l'oxygène circulant (un indicateur qui reflète le taux de pénétration des molécules dans les tissus) dans le sang du patient. Parmi les symptômes qui caractérisent la privation d'oxygène, il y a:

  • Blanchiment de la peau, avec l'acquisition d'une teinte grise. Dans certains cas, une teinte rose ressemblant à une rougeur.
  • Le développement d'une faiblesse, d'un malaise constant, d'un manque de sommeil. Les symptômes d'une carence en oxygène dans le corps entraînent une perturbation du fonctionnement de divers processus dans le cerveau.
  • Déficience de mémoire. Les symptômes d'une carence en oxygène dans le corps se manifestent par une violation de la mémorisation des événements récents, ainsi que par l'apparition de difficultés à résoudre les opérations mentales (problèmes logiques et mathématiques).
  • L'apparition de nausées et de vomissements principalement le matin.
  • Étourdissements avec acouphènes ou déséquilibre, coordination.
  • Céphalée, qui diminue avec l'utilisation de vasodilatateurs et reprend après une courte période de temps.
  • Un changement d'humeur marqué avec larmes, irritabilité, dépression et apathie.
  • Chez les enfants, les symptômes de l'hypoxie cérébrale peuvent être caractérisés par une léthargie, un retard de développement et une inhibition des réflexes. Des signes d'hypoxie chez le bébé peuvent apparaître immédiatement après l'accouchement.

Forme hypoxique d'hypoxie

Cette forme de pathologie se développe dans le contexte de l'abaissement de la pression partielle d'oxygène dans l'air inhalé. Les molécules d'oxygène deviennent difficiles à pénétrer dans le sang par les voies respiratoires. Causes: dysfonction respiratoire, montée à une hauteur supérieure à 3 kilomètres.

Hypoxie fœtale chronique

L'hypoxie intra-utérine chronique du fœtus se caractérise par un manque prolongé d'oxygène. La physiopathologie de l'hypoxie pathologique à évolution chronique conduit à une perturbation progressive des cellules et à leur mort ultérieure.

L'hypoxie intra-utérine peut être causée par de nombreux facteurs qui surviennent pendant la grossesse. Moins fréquemment, l'hypoxie survient lors de l'accouchement. Parmi les conditions les plus courantes contre lesquelles une hypoxie intra-utérine sévère chronique du fœtus se développe, il existe:

  • Violations du fœtus avec apparition de défauts dans divers organes
  • Hypoxie des femmes enceintes contre l'exposition à des substances toxiques, anémie
  • Hypoxie de l'évolution chronique, dont la physiopathologie est causée par une violation du flux sanguin dans le placenta, qui est impliqué dans le transfert de sang de la mère au fœtus
  • Hypoxie chez le fœtus, se développant lors de l'accouchement avec serrage du cordon ombilical ou développement d'un bassin clinique étroit. Cette forme est l'une des plus dangereuses, car cette hypoxie chez les nouveau-nés peut rapidement devenir aiguë..

L'hypoxie du cerveau, qui persiste longtemps chez le fœtus, peut entraîner une perturbation de la formation complète de diverses structures, y compris le cerveau. L'hypoxie d'un nouveau-né est caractérisée par le fait qu'un tel enfant peut ne pas répondre aux stimuli externes ou respirer de manière indépendante.

L'hypoxie du fœtus, se développant pendant l'accouchement, peut se produire pendant une longue période si vous n'affectez pas la cause ou le processus de naissance à temps. Pour un diagnostic rapide, il est nécessaire de contrôler la cardiotocographie (évaluer l'activité cardiaque de l'enfant).

L'hypoxie chronique pendant l'accouchement, dont les conséquences peuvent être mortelles, nécessite un traitement précoce.

Hypoxie aiguë chez les nouveau-nés

Parmi les raisons conduisant au développement d'une carence aiguë en oxygène, on trouve:

  • Grossesse multiple
  • Polyhydramnios
  • Travail faible
  • Enchevêtrement ombilical
  • Rupture du placenta

Avec des changements légers, l'enfant suffit à restaurer les effets physiothérapeutiques. En cas de gravité modérée, des médicaments visant à améliorer le flux sanguin sont nécessaires. Des changements marqués dans l'état prévoient la réanimation.

Coma

L'apparition du coma est l'une des variétés de la maladie. Le processus est provoqué par un dysfonctionnement aigu dans diverses parties du cerveau. Elle s'accompagne d'une inadéquation de l'oxygène consommé et du processus de son entrée dans l'organisme. Il y a un état d'hypoxémie avec obstruction (obstruction) des voies respiratoires.

Le tableau clinique se caractérise par une perte de conscience avec un blanchiment de la peau et des muqueuses. Par la suite, la cyanose avec paralysie et parésie des muscles squelettiques et syndrome convulsif se joint.

Comment diagnostiquer

Les médecins recommandent de consulter un médecin dès les premiers signes de malaise, d'apparition de faiblesse, de fatigue et de sensation de manque d'oxygène. Le diagnostic comprend l'examen du patient et la réalisation de tests supplémentaires.

Inspection

L'examen externe est la base pour identifier la cause de la maladie. Le médecin évalue la couleur de la peau et des muqueuses. L'évaluation de la fonction respiratoire, la définition de la respiration indépendante, ainsi que sa fréquence et sa profondeur sont d'une grande importance.
La pression artérielle du patient est mesurée et les réflexes de base sont vérifiés..

Méthodes de validation instrumentale

  • Réalisation d'un test sanguin pour mesurer le niveau de globules rouges et d'hémoglobine, ainsi que la composition gazeuse du sang.
  • Encéphalogramme requis pour fournir des informations sur l'état des cellules cérébrales et identifier les zones de fonctionnement insuffisant.
  • Rhéovasographie pour établir l'état des vaisseaux impliqués dans l'apport de sang au cerveau.
  • Angiographie pour évaluer l'image complète du flux sanguin.
  • Imagerie par résonance magnétique. Le plus important est un scanner cérébral pour exclure les formations pathologiques..
  • Radiographie pulmonaire pour exclure la pathologie pulmonaire.
  • Capnographie et CO - métrie pour déterminer la quantité de dioxyde de carbone dans l'air que le patient expire.

Premiers secours

Au premier signe, des soins médicaux doivent être fournis. Au stade initial, il est nécessaire de mener des actions visant à éliminer les facteurs qui ont conduit à son développement.

Le patient doit détacher les vêtements serrés et exclure la présence de corps étrangers dans la cavité buccale et les voies respiratoires. Il est nécessaire de fournir de l'air frais au patient. Dans les conditions de l'établissement médical, un masque à oxygène est utilisé.

Méthodes de traitement

Après un diagnostic, seul le médecin traitant décide comment traiter l'hypoxie. Le choix du traitement dépend du type et de la cause de la maladie. Cela peut être des médicaments contenant du fer, des antidotes, éliminant les composés pathologiques, ainsi que des médicaments visant à améliorer le flux sanguin et à le diluer.

Avec un rétrécissement de la lumière des vaisseaux sanguins dans le cerveau, les médicaments visent à réduire leur tonus. La cocarboxylase pendant la grossesse peut améliorer le bien-être des femmes. Il aidera à restaurer les processus métaboliques dans les tissus, améliorant le travail du système cardiovasculaire.

Une condition préalable à la stabilisation du bien-être dans un état grave est la mise en œuvre de l'oxygénothérapie-oxygénothérapie, qui améliore la composition gazeuse du sang. Pour sa mise en œuvre, des dispositifs à oxygène spéciaux ou des concentrateurs d'oxygène sont nécessaires.

L'hypoxie cérébrale, dont le traitement nécessite des soins intensifs, implique une hospitalisation. En cas de violation prononcée de la composition gazeuse du sang, une oxygénothérapie est prescrite. Pour ce faire, utilisez un générateur d'oxygène avec une bouteille de gaz, qui vous permet de régler la tension partielle.

Le dispositif à oxygène peut être administré en continu ou périodiquement.
Si l'hypoxie se développe chez les nouveau-nés, le traitement est effectué dans les premières heures après la naissance. La thérapie aidera à réduire le risque de complications..

Médicaments actifs

Dans la plupart des cas, des préparations à base de fer sont utilisées, ainsi que des complexes de vitamines, qui visent à améliorer les processus métaboliques et la circulation sanguine.

Le traitement de la privation d'oxygène du cerveau avec des comprimés et des médicaments sous forme d'injections doit être effectué sous le contrôle du bien-être. Parmi les médicaments les plus efficaces, on distingue un groupe de cardio et de neuroprotecteurs..

Hirudothérapie

Il s'agit d'un traitement de sangsue utilisé pour fluidifier le sang et améliorer ses propriétés rhéologiques..

Gymnastique des voies aériennes

Une meilleure ventilation pulmonaire est ce que fait le corps s'il n'y a pas assez d'oxygène dans le corps.

Gymnastique des voies respiratoires - se réfère aux méthodes d'effets physiothérapeutiques sur le tissu cérébral. Destinations les plus populaires:

  • Yoga
  • Technique de Strelkova
  • Flex du corps
  • Système respiratoire retardé

La sélection des méthodes optimales est effectuée en fonction de l'état du patient sous la supervision d'un spécialiste.

Mesures préventives - oxygénothérapie

  • Promenades régulières au grand air pendant une ou deux heures dans la journée. En l'absence de possibilité de promenades régulières, vous devez marcher chaque semaine à la campagne.
  • Exercice modéré régulier. La sélection du sport optimal est basée sur le niveau de forme physique.
  • Sélection de régimes enrichis en fer et en vitamines.
  • Surveillez votre routine quotidienne avec suffisamment de sommeil.
  • Exclusion du stress physique et émotionnel.
  • Ventilation régulière de la pièce et maintien d'un niveau d'humidité suffisant.

Afin de prévenir l'hypoxie fœtale pendant la grossesse, il est nécessaire de subir des examens réguliers et de surveiller le bien-être.

Qu'est-ce que l'hypoxie hémique??

L'hypoxie hémémique est l'un des types d'hypoxie, qui est principalement un processus pathologique caractérisé par la privation d'oxygène de certaines cellules et systèmes organiques du corps. Les raisons de cette condition peuvent être complètement diverses et dépendent du type d'hypoxie et du système corporel sur lequel elle agit.

Types de processus pathologique

Pour le moment, il n'y a pas une classification de ce processus pathologique, mais le plus souvent ils en utilisent une qui est créée sur la base de mécanismes et de causes de développement. Sur la base de cette classification, il existe des types tels que:

Types d'hypoxie.

  1. Hypoxie exogène. Il comprend deux types: il est hypoxique et hyperoxique. Ce type de privation d'oxygène se développe avec une modification de la teneur en oxygène de l'air inhalé par l'organisme sous l'influence des conditions extérieures et avec une variation de la pression barométrique.
  2. Hypoxie respiratoire, qui est appelée respiratoire. Il se développe lorsqu'une violation de la pénétration de l'oxygène dans le sang par les voies respiratoires d'une personne se produit. Cela peut se produire à la suite d'une violation de la structure de l'appareil respiratoire, de sa pathologie, par exemple, avec un blocage partiel de la voie par une tumeur, des corps étrangers ou des vomissements. Les dommages aux structures des poumons, tels que les bronches, avec divers types de maladies respiratoires conduisent à une telle variation de la maladie. De plus, l'hypoxie respiratoire peut provoquer des troubles de la régulation nerveuse des processus respiratoires du corps..
  3. Hypoxie cardiovasculaire ou circulatoire. Il est divisé en deux types: ischémique et stagnant.
  4. Hémique, c'est sanglant.
  5. Tissu. Elle résulte d'une violation de la capacité du corps à absorber l'oxygène. Cela est généralement dû à la perturbation des processus d'oxydation biologique naturelle. De la pratique médicale, il est connu qu'une telle manifestation est caractéristique d'un empoisonnement avec une variété de cyanures.
  6. Hypoxie du substrat. Se produit avec une pénurie importante de divers types de substrats dans le corps humain.
  7. Charge d'hypoxie. D'une autre manière, il est également appelé rechargement car il se produit dans des tissus sur lesquels, pour une raison quelconque, la charge augmente actuellement.
  8. Mixte. C'est l'une des formes les plus courantes. C'est une combinaison de plusieurs types (deux ou plus).

Il existe d'autres classifications, par exemple: la classification par la nature du cours, par la prévalence, par la gravité du cours dans le corps humain et d'autres signes.

Hypoxie hémique

En raison de la diminution de la quantité d'oxygène dans le sang, le développement d'une hypoxie hémique commence. Il peut y avoir diverses raisons à cette diminution de l'oxygène, par exemple, l'anémie ou l'hydrémie peuvent servir de déclencheur. Ce dernier indique une condition dans laquelle la teneur en eau dans le sang augmente, et pour cette raison, il y a une diminution de la concentration spécifique des globules rouges, des globules rouges.

Pour une raison quelconque, l'hémoglobine des cellules peut perdre sa capacité à transporter la bonne quantité d'oxygène vers les tissus. Cela peut se produire avec différents types d'empoisonnement par des composés. L'un de ces composés dangereux est le monoxyde de carbone, en d'autres termes, le dioxyde de carbone..

Tout cela entraîne une diminution de la teneur en oxygène du sang, artériel et veineux, et la différence artérioveineuse en oxygène diminue également..

Symptômes d'hypoxie hémique

Les symptômes de l'hypoxie hémique, comme les autres, ne se produisent pas à une vitesse fulgurante, ils ne commencent à se manifester que lorsque la maladie a duré plus longtemps. Cela est possible dans la phase aiguë du développement, qui peut durer de 2 à 3 heures, et dans ce cas, l'un ou l'autre des symptômes de la maladie peut être noté, le temps de fournir les premiers soins à une personne.

L'apparition des symptômes est un signe que si l'aide est fournie en temps opportun, le patient augmentera les chances de survie, tandis qu'avec une forme fulminante, la mort peut survenir en 2 minutes.

Les symptômes de l'hypoxie sanguine comprennent un certain nombre de manifestations de cet état pathologique du corps. Parmi eux, il peut y avoir des manifestations telles que:

  • somnolence et léthargie;
  • maux de tête et vertiges;
  • bruit dans les oreilles;
  • retard, qui apparaît en raison du fait que le cerveau manque d'oxygène;
  • altération de la conscience;
  • écoulement involontaire d'urine et d'excréments (défécation);
  • nausée et vomissements;
  • trouble de la coordination des mouvements;
  • des conditions convulsives, qui préfigurent souvent le début de la dernière étape du processus.

D'autre part, tous ces symptômes peuvent être précédés d'un état similaire à l'euphorie, de sorte qu'une personne ne peut pas toujours être consciente que quelque chose de mauvais lui arrive, ce qui peut entraîner des conséquences graves, voire fatales.

Les symptômes sont mieux observés sous la forme chronique d'hypoxie hémémique, car dans ce cas, le développement de ce processus pathologique se produira sur une longue période de temps, de 1 à 2 mois ou plus.

Traitement de l'hypoxie sanguine

Comme indiqué précédemment, la fourniture de premiers soins en temps opportun à une personne augmente ses chances de survie. Mais n'oubliez pas la nécessité d'un traitement professionnel en ambulatoire ou en ambulatoire..

Tout d'abord, une personne doit contacter son médecin, expliquer ce qui l'inquiète, ce qu'elle associe à son état et depuis combien de temps cela se produit. Tous les médicaments ne peuvent être prescrits que par un spécialiste, et lui seul est en mesure de déterminer la posologie correcte et d'expliquer le processus de prise de tel ou tel médicament, qu'il s'agisse d'un comprimé ou de toute autre forme..

Le traitement est développé individuellement dans chaque cas, en tenant compte des mécanismes de ce processus pathologique et dépend de la gravité de sa manifestation..

Les médecins s'appuient sur un certain nombre de principes lorsqu'ils prescrivent un traitement aux patients:

  1. La nécessité d'améliorer l'apport d'oxygène aux tissus corporels et sa libération ultérieure, qui se produit par le système respiratoire humain, la circulation sanguine et d'autres processus. Dans ce cas, des médicaments tels que les analeptiques et les cardiotoniques peuvent être utilisés..
  2. Une augmentation de la résistance du corps à l'hypoxie et une diminution de la demande en oxygène des cellules de différents tissus. Pour cela, des tranquillisants, des somnifères, des médicaments anti-adrénergiques peuvent être prescrits..
  3. Éducation et conservation des macroergs. Ici, l'utilisation de pentoxyle, d'acide ascorbique, de thiamine, de glutathion.
  4. Normalisation de la membrane cellulaire, acidité, métabolisme électrolytique. Pour atteindre cet objectif, le chlorure de potassium, le chlorure de magnésium et les glucocorticoïdes sont prescrits.

Vidéo sur l'hypoxie et ses conséquences pour le corps humain:

Cependant, il ne faut en aucun cas oublier les mesures de prévention de l'hypoxie.

La privation d'oxygène du cerveau chez l'adulte et l'enfant: signes, conséquences, traitement

La privation d'oxygène du cerveau chez l'adulte et l'enfant: signes, conséquences, traitement

Comment et comment traiter l'hypoxie

Comment déterminer l'hypoxie

  • L'échographie - une échographie des changements hypoxiques - est une méthode assez fiable, largement utilisée pour diagnostiquer les anomalies du développement intra-utérin de l'enfant. La méthode permet de déterminer la privation d'oxygène même à un stade précoce.Les signes échographiques de lésions hypoxiques du cerveau indiquent le volume total des phénomènes nécrotiques chez l'adulte et permettent un pronostic approximatif du développement de la maladie.
  • L'oxymétrie de pouls est l'un des moyens les plus rapides de découvrir les anomalies présentes. L'appareil indique le pourcentage d'oxygénation du sang.
  • Analyses cliniques - l'équilibre acido-basique est étudié. La présence de dioxyde de carbone et d'oxygène, ainsi que l'état du tampon bicarbonate.
  • Tomographie - aide à voir les conséquences de la maladie: œdème cérébral posthypoxique, ainsi que les phénomènes nécrotiques. À la tomographie, les régions du cerveau avec une saturation en oxygène suffisante sont clairement visibles. Les modifications rhizidiennes du cerveau de nature hypoxique à l'IRM indiquent des anomalies résultant de maladies infectieuses transférées.
  1. Bronchodilatateurs.
  2. Analeptiques respiratoires.
  3. Antihypoxanes.

Exercices de respiration d'hypoxie

  1. Méthode Strelnikova.
  2. Gymnastique Bodyflex.
  3. Gymnastique orientale.
  4. Principe de privation d'oxygène ou système de maintien de la respiration saine.

Remèdes populaires pour l'hypoxie

  • Sève de bouleau - buvez 1 litre par jour. Si nécessaire, vous pouvez utiliser des teintures de feuilles ou de bourgeons de bouleau.
  • Aubépine - insister sur le cognac. La teinture est faite à raison de 70 gr., Rognons d'aubépine pour ½ boisson alcoolisée. La composition est défendue pendant 2 semaines. Prenez 1 cuillère à soupe. l avant chaque repas.
  • Airelle rouge - les teintures de feuilles et de baies ont un effet positif. Les feuilles d'airelles sont versées avec de l'eau bouillante et insistent comme du thé. Le bouillon d'airelles est pris après chaque repas. Les canneberges fraîches ou trempées sont consommées à jeun ou au coucher..

Traitement hypoxie

Le traitement de cette maladie consiste à utiliser une approche intégrée, qui consiste en la mise en œuvre régulière des procédures prescrites. Tout d'abord, il est nécessaire d'indiquer à votre médecin traitant la raison qui a conduit à cette condition. Il peut s'agir de fatigue chronique, de stress ou d'une pièce mal ventilée..

De plus, en fonction de l'état du patient, un traitement est prescrit, qui peut avoir lieu à la maison et à l'hôpital. Le schéma thérapeutique peut comprendre:

  1. Préparations à base de plantes, dont l'action vise à accélérer la circulation sanguine dans le corps du patient et à stabiliser son bien-être général.
  2. Oxygénation hyperbare. L'essence de cette méthode de traitement est que le patient est placé dans une chambre spéciale où l'exposition à l'oxygène est utilisée sous haute pression.
  3. Vitamines qui restaurent le tissu cérébral.

Si une faible privation d'oxygène est diagnostiquée, le traitement dans ce cas consiste à ventiler la pièce ou à faire de longues promenades à l'air frais. L'hypoxie due à une maladie cardiaque ou après un empoisonnement est traitée beaucoup plus difficile.

Avec l'hypoxie exogène, l'utilisation d'un équipement spécifique à l'oxygène est recommandée - masques, sprays, oreillers.

Le traitement de l'hypoxie respiratoire consiste à nommer des médicaments qui dilatent les bronches, des analeptiques respiratoires ou des antihypoxanes. Dans des cas particuliers, des concentrateurs d'oxygène ou une ventilation mécanique sont utilisés..

Il convient de rappeler qu'avec une visite opportune chez un médecin et en présence de symptômes suffisamment légers, le pronostic pour une récupération rapide est très favorable. Mais dans les cas plus avancés, il n'est pas toujours possible d'éliminer les conséquences négatives causées par un manque d'oxygène.

Diagnostique

Le diagnostic des symptômes de famine du cerveau est nécessaire pour confirmer ou infirmer le diagnostic, établir la forme et le degré de son évolution. Il se compose de 3 étapes: examen, recherche en laboratoire, recherche précise.

Inspection

L'examen peut être effectué par un pédiatre, un thérapeute, un neurologue, un neurochirurgien ou un cardiologue. À ce stade, toutes les préoccupations du patient liées à un changement de son état seront entendues. Ce type de diagnostic consiste à examiner le teint, mesurer la fréquence cardiaque, la pression, vérifier les réflexes, la vision et l'ouïe.

Au stade aigu ou fulminant de la pathologie, l'aide à la réanimation nécessaire est d'abord fournie au patient par des médecins spécialistes, puis après un examen. Dans l'hypoxie chronique, le médecin prescrit un plan de diagnostic individuel basé sur les symptômes du patient.

Recherche en laboratoire

Pour faire un diagnostic précis, une personne doit passer un test sanguin général et biochimique. Anémie. Autrement dit, la carence en oxygène peut être déterminée par le niveau de globules rouges et d'hémoglobine. À ce stade du diagnostic, il devient possible d'évaluer l'équilibre acido-basique du plasma sanguin ainsi que sa composition gazeuse.

Recherche précise

Une étude précise n'est effectuée qu'après la suppression de l'attaque ou dans une forme chronique de pathologie, lorsqu'une personne n'a pas besoin de soins d'urgence. Il s'agit d'une méthode fiable qui permet à un médecin d'étudier le corps du patient. Ces événements incluent la tomodensitométrie, l'imagerie par résonance magnétique, l'ECG, la rhéovasographie, la capnographie, l'oxymétrie de pouls et l'électroencéphalogramme.

Plusieurs types de carence en oxygène sont connus en médecine, ils sont tous divisés en plusieurs groupes: par étiologie, par période d'exposition et par localisation.

Étiologie

Selon l'étiologie du point de vue de la médecine, cette condition est divisée en 7 types:

  1. Hypoxique Manque d'oxygène de l'environnement - conséquence d'un séjour prolongé dans une pièce mal ventilée, non ventilée ou lors de l'escalade d'une haute montagne.
  2. Respiratoire - dysfonctionnement du muscle respiratoire causé par une maladie ou un dysfonctionnement du centre respiratoire.
  3. Tissus - une conséquence du blocage de la chaîne respiratoire, qui a été causé par la pénétration d'une substance ou d'un médicament toxique dans le corps.
  4. Cardiovasculaire - déviation due à une altération de la fonction du muscle cardiaque. Ce type d'hypoxie entraîne un accident vasculaire cérébral..
  5. Technogénique. Il se forme en raison de l'inhalation prolongée de substances toxiques libérées sur le lieu de travail ou de gaz d'échappement..
  6. Hémique - un manque de molécules d'hémoglobine dans le corps qui effectue le transfert d'oxygène dans tout le corps.
  7. Rechargement. Causé par un stress prolongé sur les tissus musculaires ou nerveux..

Il existe un autre type de carence en oxygène dans le cerveau par étiologie - mixte. Elle implique plusieurs formes de la maladie en même temps. Par exemple, n'importe laquelle des 6 espèces peut être le résultat du développement d'une pathologie tissulaire..

Par période d'exposition

La période d'exposition à cette condition est différente. La forme de manifestation la plus dangereuse est l'éclair. La pathologie se développe rapidement, qu'il est impossible de la prédire et de la contrôler. La cause de l'apparition est une blessure ou une hémorragie au centre de la respiration. Si les soins médicaux ne sont pas fournis, la mort.

Pathologies aiguës et chroniques moins dangereuses et mieux contrôlées. Dans le premier cas, la pathologie se développe en 3 heures. La cause de son apparition est l'empoisonnement par des substances toxiques.

Il est important qu'une assistance soit fournie dès que possible. Plus les organes internes manquent d'oxygène, plus les complications de l'hypoxie sont graves.

Ce dernier type - ne comporte pas de menace chronique pour la vie, mais réduit considérablement sa qualité. Le corps cherche à établir une activité et utilise toutes les ressources possibles pour saturer le cerveau en oxygène..

Par localisation

L'hypoxie dans toutes ses manifestations est dangereuse pour un adulte et une petite personne. Le type modéré et de gravité est le type de lésion diffuse et centrale. Dans le premier cas, un manque général d'oxygène dans le sang se produit. Dans le deuxième cas, l'approvisionnement en sang est perturbé dans une partie distincte du cerveau, ce qui est la conséquence d'une pathologie étendue.

Une carence globale, ischémique et cérébrale en oxygène entraînera des conséquences graves, dont l'apparition du sang dans le cerveau s'arrêtera complètement. Le rétrécissement et l'obstruction rapides des vaisseaux sanguins (AVC ischémique) n'entraînent pas les conséquences les plus favorables. Dans ce cas, plusieurs sites sont concernés en même temps..

Types et formes de privation d'oxygène

Selon la rapidité avec laquelle la famine en oxygène se développe, l'hypoxie se produit:

  • Tranchant. L'apparition d'obstacles à l'apport sanguin aux tissus cérébraux. Peut survenir à la suite d'une importante perte de sang, d'un empoisonnement ou d'une crise cardiaque..
  • Chronique Peut survenir chez les patients atteints de cardiosclérose, d'insuffisance cardiaque et d'autres maladies cardiaques..
  • Rapide comme l'éclair. Il se développe rapidement. La durée de cette phase d'hypoxie peut durer plusieurs secondes ou minutes..

En fonction de la cause de la violation, ces formes d'hypoxie se distinguent:

  1. Hypoxie exogène. Se produit lorsqu'une personne inhale de l'air avec une faible quantité d'oxygène.
  2. Hypoxie respiratoire. La cause en est diverses perturbations dans le corps qui interfèrent avec l'apport de la quantité d'oxygène nécessaire au cerveau.
  3. Hypoxie cardiovasculaire. Des troubles du fonctionnement du cœur ou des vaisseaux sanguins peuvent conduire à cette forme. Caractérisé par un développement rapide.
  4. Tissu. Apparaît en raison d'une violation de l'absorption d'oxygène par les tissus de notre corps.
  1. Hémique (sang). C'est une conséquence d'une diminution de la quantité d'oxygène dissous dans le sang..
  2. Mixte. Le plus souvent, il se développe progressivement et peut avoir de graves conséquences. Elle résulte d'un ensemble complexe de facteurs négatifs..
  3. Rechargement. Elle survient chez l'homme lorsque la quantité d'oxygène qui pénètre dans l'organisme ne satisfait pas pleinement ses besoins. Peut être observé lors d'efforts physiques intenses.

L'hypoxie du cerveau qu'est-ce que c'est

  • Oxygène à jeun - se développe rapidement, ne dure que quelques minutes ou secondes.
  • Insuffisance aiguë - se développe en raison d'un empoisonnement grave, d'une perte de sang, de crises cardiaques. Avec ce diagnostic, le sang perd sa capacité à transporter l'oxygène.
  • Hypoxie chronique - la cause de l'hypoxie est l'insuffisance cardiaque, les malformations cardiaques, les changements cardiosclérotiques.

Les causes de la privation d'oxygène du cerveau

  • Exogène - se produit en raison de la faible teneur en oxygène de l'air. Se produit lors de la montée à une hauteur, un long séjour à l'intérieur, une faible pression d'air.
  • Tissu - caractérisé par un métabolisme perturbé du corps. En raison d'anomalies, les tissus mous ne sont pas en mesure d'absorber correctement l'oxygène fourni par le sang..
  • Respiratoire - apparaît en raison de troubles respiratoires et d'une incapacité à obtenir suffisamment d'oxygène de manière naturelle.
  • Circulatoire - se développe en raison de troubles du système cardiovasculaire. La lutte contre l'hypoxie cérébrale vise à améliorer la circulation sanguine. En normalisant le fonctionnement du cœur, des vaisseaux sanguins et des artères et en rétablissant un métabolisme normal, il est possible d'améliorer considérablement l'état du patient.
  • Hémique - se manifeste chez les patients ayant une capacité réduite à transporter l'oxygène. Observé en raison du développement de l'anémie.

Comment est un manque d'oxygène dans le cerveau

  • Stade d'excitabilité accrue - des changements posthypoxiques modérés dans les structures du cerveau conduisent à un état d'euphorie, la capacité de contrôler complètement vos actions et vos mouvements disparaît.
  • Un changement dans la couleur de la peau - la peau d'une personne devient pâle, avec une teinte bleuâtre ou devient excessivement rouge. Une réaction naturelle du cerveau à l'hypoxie est de rétablir une circulation sanguine et un métabolisme normaux. Un symptôme des tentatives du cerveau pour corriger le trouble est l'apparition de sueurs froides, de sueurs.
  • Inhibition de l'activité du système nerveux - à ce stade, des changements posthypoxiques prononcés dans les structures du cerveau se manifestent. Le patient se plaint de vertiges, de nausées, de vomissements sévères.En même temps, il y a une violation des fonctions visuelles: clarté de la vision, assombrissement des yeux. Le développement de la famine en oxygène entraîne une perte de conscience.
  • Les lésions hypoxiques périnatales à un stade sévère du cours s'accompagnent d'un œdème cérébral. Les violations s'accompagnent de troubles et de la perte de réflexes inconditionnés et conditionnés. Avec la poursuite du développement de la pathologie, une violation de la sensibilité de la peau et l'arrêt du fonctionnement normal des organes internes sont observés.Avec une sensibilité accrue du cerveau à l'hypoxie, la condition s'accompagne d'un coma.

Dans un état normal, le cerveau humain consomme 25% de la quantité totale d'oxygène et de glucose absorbée par le corps. Tout écart entraîne une hypoxie et des conséquences graves, souvent irréversibles..

  1. Escarres.
  2. Maladies infectieuses.
  3. Malnutrition.
  4. Thrombose.

Modifications cérébrales posthypoxiques

  • Restauration complète des fonctions cérébrales - il y a une restauration rapide ou retardée des fonctions. La normalisation de la condition se produit en quelques jours ou mois. Détérioration possible du bien-être. Une récupération interrompue est également diagnostiquée, avec une amélioration rapide du bien-être. Dans ce cas, après plusieurs semaines ou mois, une détérioration secondaire se produit, avec conversion en dysfonction neurologique persistante.
  • Restauration des fonctions neurologiques. La mort des cellules cérébrales sans oxygène entraîne une restauration partielle avec un défaut dans les fonctions supérieures. Dans le même temps, une rééducation progressive est diagnostiquée et le patient reprend une vie normale..
  • Récupération partielle temporaire - pendant que le patient ne sort pas du coma et meurt dans la période post-réanimation.

La description

Hypoxie - un état de privation d'oxygène des organes et des tissus du corps.

L'hypoxie peut être de courte durée, dans laquelle le corps n'est pas blessé, et peut durer assez longtemps, provoquant de nombreux troubles dans le corps. Avec une famine prolongée en oxygène, un certain nombre de changements pathologiques peuvent se produire qui sont dangereux pour le corps humain, car les cellules du cerveau meurent.

On distingue les causes d'hypoxie suivantes:

  • hypoxique (exogène) - l'hypoxie est associée à une teneur réduite en oxygène dans l'air inhalé. Souvent, ce phénomène se produit dans une pièce étouffante non ventilée, dans des conditions de haute altitude, etc.
  • respiratoire - l'hypoxie se développe à la suite d'une altération du mouvement de l'air à travers les voies respiratoires, par exemple, asphyxie, bronchospasme, œdème de la muqueuse bronchique, œdème pulmonaire, pneumonie;
  • hémique - l'hypoxie est associée à une capacité réduite en oxygène du sang, qui se produit généralement en cas d'intoxication au monoxyde de carbone ou d'anémie hémolytique. Dans ce cas, le sang perd sa capacité à fixer l'oxygène à l'hémoglobine érythrocytaire;
  • circulatoire - l'hypoxie se produit en raison de la présence d'une insuffisance cardiovasculaire;
  • surcharge - l'hypoxie se développe en violation de l'absorption d'oxygène par les tissus corporels. Se produit souvent avec une activité physique excessive, lorsque le besoin d'oxygène dépasse considérablement son afflux réel vers les tissus;
  • histotoxique - l'hypoxie survient à la suite d'un empoisonnement avec des sels de métaux lourds, qui bloquent les enzymes impliquées dans la "respiration tissulaire". En conséquence, l'absorption d'oxygène par les tissus du corps est perturbée;
  • mixte - l'hypoxie se produit en raison de l'impact de plusieurs des raisons ci-dessus.

Le pronostic dépend de la cause de l'hypoxie et du moment des soins. Comme vous le savez, à l'avenir, la famine en oxygène provoque certains processus irréversibles dans le corps, qui sont plus difficiles à corriger. Pour éviter cela, il est fortement recommandé de consulter immédiatement un établissement médical dès l'apparition des premiers symptômes.

Types de pathologie

Types d'étiologie

En ce qui concerne les facteurs externes, l'État est classé comme suit.

  • Hypoxique - ou exogène. La condition se développe en raison d'un manque d'oxygène dans l'air inhalé. La raison la plus banale est une pièce mal ventilée, l'inaction de la ventilation dans une pièce complètement fermée. Les grimpeurs sont confrontés à ce genre de condition lors de l'escalade, car le volume d'oxygène dans l'air diminue avec la hauteur..
  • Respiratoire - ou respiratoire. Ici, des troubles des voies respiratoires sont observés: pneumonie, exacerbation de l'asthme bronchique, dysfonction du centre respiratoire, traumatisme, etc. Les raisons sont évidentes et tous les efforts sont dirigés vers le traitement de la maladie primaire..
  • Cardiovasculaire - ou circulatoire. La cause est des changements dans la composition du sang, contribuant à la perturbation du flux sanguin normal. Cette condition se produit avec une insuffisance cardiaque, un rétrécissement du canal de travail du vaisseau en raison de la thrombose, de la plaque athérosclérotique, etc. Les conséquences de l'hypoxie sont beaucoup plus graves, jusqu'à un AVC ischémique..
  • Hémique - associée à un changement dans la composition du sang. Dans le corps humain, les molécules d'oxygène sont transportées sous forme de complexe avec l'hémoglobine. Avec une diminution du nombre d'hémoglobine ou de globules rouges, l'oxygène reste non lié et, par conséquent, ne peut pas être délivré à la cellule. La même image est observée lorsque le mécanisme de liaison de l'hémoglobine avec l'oxygène est détruit..
  • Tissu - dans ce cas, le mécanisme d'utilisation de l'oxygène dans la cellule est violé, par exemple, lorsqu'un fragment de la chaîne respiratoire des mitochondries est bloqué. Certains poisons et médicaments ont cet effet..
  • Surcharge - en règle générale, un phénomène temporaire associé à un stress excessif sur les muscles, les tissus nerveux ou les organes.
  • Technogénique - une telle hypoxie se forme avec l'action constante de substances nocives et toxiques dans certaines industries.
  • Mixte - tout type d'hypoxie, suffisamment long pour que l'hypoxie tissulaire se produise. Ici, vous devez traiter à la fois la forme primaire et la forme secondaire.

Variétés selon l'époque de développement

  • Rapide comme l'éclair - par exemple, en raison d'une hémorragie dans le centre respiratoire ou à la suite d'une blessure. Si aucun soin urgent n'est fourni, cette condition se termine par la mort..
  • L'hypoxie aiguë du cerveau se développe en quelques heures. Un exemple de cela est l'empoisonnement au cyanure, qui bloque l'enzyme de la chaîne respiratoire. Une aide est nécessaire immédiatement, sinon ni la vie ni la santé humaine ne sont garanties. Cependant, plus de temps est alloué aux mesures thérapeutiques..
  • L'hypoxie chronique du cerveau n'est pas si mortelle, mais réduit considérablement sa qualité. Pour compenser le manque constant d'oxygène, le corps utilise une variété de mécanismes supplémentaires. Cependant, aucun d'entre eux vise uniquement à soutenir la vie, mais pas du tout à la restauration complète des fonctions.

Les mécanismes de compensation les plus évidents comprennent une augmentation de la profondeur et de la fréquence des entrées. Les alvéoles de réserve commencent à participer à la respiration afin de maximiser la surface de travail. Extérieurement, cela se manifeste par un essoufflement grave, ce qui limite considérablement la mobilité. Cela augmente la fréquence cardiaque et la pression.

La redistribution du flux sanguin se produit: plus de sang est dirigé vers les organes internes et la périphérie commence à ressentir une faim d'oxygène secondaire. Le manque d'oxygène oblige à augmenter le nombre de globules rouges, ce qui augmente considérablement le risque de thrombose.

Tout cela entraîne une usure rapide et des dommages aux systèmes cardiovasculaire et respiratoire. Par conséquent, le traitement de l'hypoxie doit être commencé dès les premiers stades. Il est beaucoup plus difficile de faire face à une condition douloureuse et aux conséquences de sa compensation plus tard..

Classification par localisation

Un manque d'oxygène peut être observé dans une zone spécifique du cerveau et peut couvrir l'ensemble de l'organe.

Considérez les types suivants:

  • Cassé - une conséquence d'un manque général d'oxygène dans le sang. Provoque une altération faible à modérée. Il est guéri avec les prévisions les plus favorables.
  • L'ischémie cérébrale centrale se forme en cas de violation de l'approvisionnement en sang d'une partie du cerveau. La raison, en règle générale, est le rétrécissement du vaisseau - anévrisme, caillot de sang. Cette condition fait généralement partie d'une maladie plus importante..
  • Ischémie cérébrale globale - arrêt complet du flux sanguin.
  • AVC ischémique - la cause est également un rétrécissement brusque ou une obstruction du vaisseau sanguin. Habituellement, un accident vasculaire cérébral s'étend sur plusieurs sites..

Diagnostique

La façon la plus simple de déterminer l'hypoxie est l'oxymétrie de pouls, une méthode non invasive pour déterminer le degré de saturation en oxygène dans le sang. La méthode de recherche est basée sur l'utilisation de diverses propriétés de l'hémoglobine oxygénée et désoxygénée. Pour mesurer les indicateurs, le capteur est monté sur un doigt ou un lobe d'oreille. Après quelques secondes, le résultat de la détermination de la saturation en oxygène du sang s'affiche. Normalement, cet indicateur ne doit pas être inférieur à 95%.

La composition en gaz et l'équilibre acido-basique du sang artériel et veineux sont également étudiés. Au cours de l'étude, les indicateurs suivants de l'homéostasie du corps sont déterminés: la pression partielle d'oxygène, la pression partielle de dioxyde de carbone, le pH du sang, l'état du tampon carbonate et bicarbonate, etc..

Sur la base de ces indicateurs, il est possible d'identifier la privation d'oxygène du corps

Cependant, pour un traitement réussi, il est important d'établir la cause de l'hypoxie. Pour cela, les paramètres sanguins de laboratoire sont également étudiés, des méthodes de diagnostic instrumentales sont utilisées (électrocardiographie, radiographie pulmonaire, échographie cardiaque, organes abdominaux, etc.)

Adaptation à l'hypoxie

Lorsque la privation d'oxygène se produit dans le corps, un mécanisme de protection se réveille en travaillant dans le sens d'éliminer ou de réduire la gravité de l'hypoxie.

Ces processus apparaissent déjà au stade le plus précoce de l'hypoxie. Ces mécanismes adaptatifs sont appelés urgence. Si la maladie passe à un stade chronique, le processus d'adaptation des organes à l'hypoxie devient plus complexe et plus long.

L'adaptation d'urgence consiste à transporter l'oxygène et les substrats métaboliques et à inclure le métabolisme tissulaire.

L'adaptation à long terme se forme plus lentement et comprend l'ajustement des fonctions des alvéoles pulmonaires, la circulation sanguine de la ventilation pulmonaire, l'élargissement compensatoire du myocarde, l'hyperplasie de la moelle osseuse et l'accumulation d'hémoglobine.

Symptômes de privation d'oxygène

On sait que pour le fonctionnement normal du cerveau, il faut environ 3,3 millions d'oxygène pour 100 g de poids vif. Et si même le moindre déficit se produit dans le cerveau, pour normaliser la situation, le débit sanguin cérébral augmente presque instantanément, ce qui peut dépasser la norme d'un maximum de deux. Lorsque cela devient insuffisant, l'hypoxie commence.

Le stade initial de cette maladie est caractérisé par une excitabilité accrue. Le plus souvent, il y a un état proche de l'euphorie, une incapacité à exercer un contrôle total sur leurs actions, des problèmes avec l'exécution de tâches mentales simples et des changements de démarche.

Important! Les changements dans la peau supérieure d'une personne et l'apparition de sueurs froides peuvent également servir de preuve du début de l'hypoxie. Si la privation d'oxygène dure une période de temps importante, ses caractéristiques sont alors des vomissements et des étourdissements sévères

De plus, la clarté de la vision est considérablement altérée et un assombrissement périodique des yeux est observé. Les cas de perte de conscience sont fréquents

Si la privation d'oxygène dure une période de temps considérable, ses caractéristiques sont alors des vomissements et des vertiges sévères. De plus, la clarté de la vision est considérablement altérée et un assombrissement périodique des yeux est observé. Les cas de perte de conscience sont fréquents.

Pour les cas avancés, l'apparition d'un œdème cérébral est caractéristique. À l'avenir, de graves déviations dans le fonctionnement du cerveau peuvent se produire avec une nouvelle perte de réflexes conditionnés, puis inconditionnés.

Attention! La pratique médicale comprend plusieurs dizaines de cas où, à la suite d'une hypoxie prolongée, le patient est tombé dans un coma profond. Il ne faut pas oublier que la privation d'oxygène du cerveau peut être déclenchée par d'autres facteurs.

Par exemple, stress constant, manque de sommeil, tabagisme excessif ou abus d'alcool

Il ne faut pas oublier que la privation d'oxygène du cerveau peut être déclenchée par d'autres facteurs. Par exemple, stress constant, manque de sommeil, tabagisme excessif ou abus d'alcool.

Mais, comme le montre la pratique, les symptômes de cette maladie se rencontrent rarement seuls et se complètent dans une plus large mesure..

Signes de privation d'oxygène

La chose la plus difficile à diagnostiquer de la famine en oxygène est de le déterminer. Les symptômes sont souvent trop flous. L'un des signes typiques de la privation d'oxygène est une forte excitation du système nerveux jusqu'à un état d'euphorie, suivie d'une forte oppression et de l'apathie. Pendant l'excitation, des mouvements arbitraires du corps (anxiété sans raison, contraction du col, etc.), une perturbation du rythme cardiaque normal et de la respiration (perceptible sur le cardiogramme - contractions cardiaques fréquentes et inégales) sont observés. Lorsque l'excitation passe brusquement, la peau devient trop pâle, une sueur froide apparaît sur le front, un "scintillement" apparaît devant les yeux.

Le corps essaie de "s'échapper":

  • la paralysie musculaire se développe en augmentant leur tonus;
  • divers réflexes protecteurs apparaissent et disparaissent;
  • le corps "désactive" certaines fonctions, à cause desquelles il y a une perte de conscience.

Dans les 15 premières secondes, un arrêt de l'activité cérébrale se produit et la personne tombe dans le coma

Avec l'hypoxie myocardique, une activité cardiaque rapide est observée, avec l'inaction, elle peut également s'arrêter complètement, ce qui entraînera un manque d'oxygène dans le cerveau.

Les symptômes assez typiques de l'hypoxie sont également:

  • mal de crâne;
  • état hystérique (quand vous voulez rire et pleurer en même temps);
  • troubles de la mémoire et désorientation;
  • agressivité et déficience mentale;
  • troubles du sommeil, de la vision, de la parole.

En savoir plus sur la privation d'oxygène

Alors qu'est-ce que l'hypoxie? Il est difficile de surestimer l'importance de l'O2 pour les personnes. Le résultat de l'hypoxie est la cessation du fonctionnement de tous les organes et systèmes en quelques secondes à partir du début de la privation d'oxygène du corps

Les conséquences de l'hypoxie pour tout organisme vivant sont critiques. Au cours des 15 premières secondes, un arrêt de l'activité cérébrale se produit et la personne tombe dans le coma. À chaque nouvelle seconde d'hypoxie cérébrale, des processus irréversibles se développent. Et après 3-4 minutes, le cerveau cesse de fonctionner chez l'adulte, en d'autres termes, sa mort.

Types d'hypoxie en fonction du taux de développement, tableau:

ÉtapesDurée et caractéristiques des phases
Étape instantanéeEn secondes.
Sharp et subaiguëElle survient en quelques minutes en raison de la perte de la capacité du sang à transporter l'oxygène, par exemple, en raison d'une crise cardiaque, d'une importante perte de sang, d'une intoxication.
Période chroniqueUne certaine période de temps dure en rapport avec certaines pathologies, telles que l'insuffisance cardiaque, les anomalies sclérotiques du système cardio, l'hypoxie cérébrale, les maladies cardiaques.

Comment se manifeste la privation d'oxygène du cerveau:

La phase d'excitabilité accrue s'exprime en l'absence de la capacité de contrôler pleinement leurs actions, mouvements, expressions faciales.
L'apparition de sueurs froides, la transpiration indique une tentative du corps pour faire face aux effets de l'hypoxie.
Une teinte artificielle de la peau attire immédiatement l'attention. En règle générale, il y a une hyperémie du visage, c'est-à-dire une rougeur prononcée

Ou la peau devient pâle avec une teinte bleuâtre.
L'inhibition du système nerveux central s'exprime par des dommages aux structures du cerveau responsables de l'audition, de la vision et de la parole articulée. L'hypoxie cérébrale provoque une violation de ces fonctions en même temps ou n'importe qui. Dans ce cas, le patient peut se plaindre de signes de famine en oxygène, comme un assombrissement des yeux, une audition terne, des acouphènes et autres.
Perte de réflexes inconditionnés et conditionnés, de telles conséquences de la privation d'oxygène en sont la cause dans l'œdème cérébral dû à une hypoxie périnatale.

Avec une sensibilité élevée du cerveau aux lésions hypoxiques, une personne peut tomber dans le coma. La désactivation du centre de contrôle principal à la suite d'une hypoxie cérébrale entraîne un arrêt cardiaque, une circulation sanguine et un arrêt complet du corps. Il est maintenant clair pourquoi il est impossible de permettre même un manque limité ou à court terme d'accès de l'oxygène aux poumons..

Modèles d'écoulement

Selon la forme du flux du processus peut être identifié:

  • forme fulminante - lorsque le processus se développe rapidement et entraîne de nombreuses conséquences dégénératives irréversibles, dont le traitement est impossible;
  • forme aiguë - la condition survient dans le contexte d'un processus chronique ou à la suite d'un changement brusque des conditions environnementales, l'apparition de fortes perturbations dans le transport de l'oxygène et l'échange de gaz, par exemple, une forme aiguë d'hypoxie chez les enfants peut survenir lors d'un accouchement compliqué, le traitement de cette condition est complexe et à long terme; les symptômes sont prononcés;
  • forme subaiguë - dans cette condition, beaucoup dépend de la résistance du corps, se produit comme une exacerbation de la forme chronique;
  • forme chronique - lorsque la privation d'oxygène des tissus se produit pendant une longue période pour diverses raisons et que le corps met en place des mécanismes compensatoires qui l'adaptent à des conditions d'approvisionnement en oxygène insuffisant, le traitement est possible avec une élimination rapide de la raison, par exemple, arrêter de fumer.

Avec une forme d'hypoxie fulminante, il est pratiquement impossible de remarquer les symptômes, car une personne décède. Cela se produit, par exemple, avec un empoisonnement au cyanure. Symptômes: la couleur de la peau reste rosée de la présence d'hémoglobine associée dans le sang.

La forme aiguë peut durer de quelques minutes à plusieurs heures. Tout d'abord, les symptômes sont une altération de la fonction cardiaque, de la fonction respiratoire et le cerveau souffre d'hypoxie.

La forme subaiguë peut durer plusieurs semaines, et chronique et plusieurs années. De plus, la plupart des violations se produisent en raison de la privation d'oxygène du cerveau. Symptômes: il existe des troubles complexes du système nerveux central, diverses manifestations cérébrales pathologiques, dont le traitement peut prendre des années.

Traitement hypoxie

L'hypoxie étant une maladie très dangereuse, pouvant entraîner une issue fatale, une grande attention est accordée à son traitement. Pour le traitement de l'hypoxie hypoxique, un traitement complexe est utilisé, qui comprend l'élimination des causes de la maladie, ainsi que l'ajustement du fonctionnement du système d'approvisionnement en sang du corps. Si l'hypoxie se présente sous une forme bénigne, elle peut être corrigée en se promenant à l'air frais, ainsi qu'en augmentant la ventilation des locaux.

Dans le cas où le degré d'hypoxie hypoxique est plus grave, il existe plusieurs méthodes de traitement complexes. Le plus souvent, une saturation artificielle en oxygène des poumons est utilisée. Avec cette méthode, divers oreillers à oxygène, masques, ainsi qu'un système de ventilation pulmonaire artificielle sont utilisés. En plus de ce patient, des médicaments qui élargissent la structure respiratoire sont prescrits.

Il Est Important D'Être Conscient De Vascularite