AVC lacunaire (ischémique): qu'est-ce que c'est, causes et symptômes, traitement et pronostic

Il ne s'agit pas d'une maladie, mais d'un grand groupe. Dans le même temps, la plupart des variantes d'insuffisance cérébrovasculaire aiguë sont potentiellement mortelles..

L'AVC lacunaire est une malnutrition prononcée des structures cérébrales au niveau des dépressions spéciales et de la substance blanche du cerveau.

Contrairement à d'autres variétés du processus pathologique, en tant que telles, il n'y a pas de troubles cérébraux. Il n'y a pas de maux de tête, pas de nausées, encore moins de vomissements. Parce que les foyers sont petits, ils atteignent rarement plus d'un centimètre de diamètre, bien que de tels cas soient décrits.

Le moment d'apparition d'un accident vasculaire cérébral est également indescriptible. Les symptômes augmentent progressivement, pour dire exactement quand la violation s'est développée, ne fonctionnera pas. Il se forme souvent la nuit et le patient se réveille déjà dans cet état.

La thérapie est urgente, l'hospitalisation dans un hôpital neurologique est nécessaire. Infarctus lacunaire - une double maladie.

Compte tenu de la douceur générale du processus, il est probable que des problèmes surviendront à l'avenir. Les complications comprennent des anévrismes profonds de l'artère cérébrale et d'éventuels événements hémorragiques futurs (saignement).

Caractéristiques du traitement

L'infarctus cérébral lacunaire (anglais: infarctus lacunaire - LACI) est un trouble caractérisé par des troubles moteurs et sensoriels. Elle survient sur la base d'une thrombose ou d'une embolie des petites artères cérébrales. La thrombose survient en raison de l'athérosclérose vasculaire. L'embolie est généralement causée par la formation d'un thrombus à un autre endroit du système vasculaire (souvent avec fibrillation auriculaire - fibrillation auriculaire) et sa pénétration dans les vaisseaux cérébraux.

L'infarctus cérébral lacunaire affecte le plus souvent la mobilité de diverses parties du corps, mais un traitement précoce (jusqu'à 3 à 6 heures après le début de l'attaque) augmente considérablement les chances de guérir complètement les conséquences neurologiques.

Caractéristiques de l'infarctus cérébral lacunaire (AVC):

  • la possibilité de manifestation imperceptible - ne peut être détectée que par IRM;
  • une fois l'attaque terminée, une cavité (lacune) se forme;
  • manifestations neurologiques légères ou transitoires (hémiparésie transitoire, hémi-hypesthésie, dysarthrie, ataxie).

Le traitement complet de l'AVC lacunaire a les objectifs suivants:

  • abaisser la pression artérielle;
  • restauration de la nutrition normale du tissu cérébral;
  • prévention des situations compliquées (embolie, thrombose).

La thérapie prescrite avec compétence et en temps opportun y fait face, notamment:

  • prendre des médicaments;
  • réhabilitation;
  • nutrition médicale.

Pour réduire la pression artérielle, des médicaments antihypertenseurs sont utilisés:

  • Inhibiteurs de l'ECA (lisinopril, énalapril);
  • médicaments vasodilatateurs (Diltiazem, Nifedipine);
  • diurétiques (furosémide, indapamide), etc..

Une thérapie importante dans le traitement de l'infarctus lacunaire du cerveau est la thérapie antithrombotique utilisant l'héparine, l'aspirine, la warfarine, etc..

Nootropil, Vinpocetin, Akatinol, vitamines B et autres sont prescrits pour restaurer les structures cérébrales et améliorer la microcirculation.Les antidépresseurs (Amitriptyline, Fluoxetine) sont utilisés pour soulager les états dépressifs. Les statines sont utilisées pour lutter contre l'athérosclérose, abaisser le cholestérol. Pour la prévention des complications, on montre au patient de l'aspirine, capable d'éclaircir le sang.

Le programme de réadaptation pour les patients qui ont subi un AVC lacunaire est nécessaire pour restaurer les fonctions motrices, vocales et la perte de sensibilité. Il comprend:

  • physiothérapie;
  • Thérapie par l'exercice;
  • massage;
  • formation à la parole, etc..

Lorsque toutes les recommandations médicales sont suivies, le pronostic est considéré comme favorable..

ethnoscience

Les remèdes populaires ne peuvent être utilisés qu'en combinaison avec un traitement traditionnel, car leur utilisation indépendante sans le contrôle de spécialistes n'apportera pas seulement les améliorations souhaitées, mais aggravera également considérablement l'état du patient.

Il existe plusieurs recettes populaires qui sont couramment utilisées pour traiter l'infarctus lacunaire:

  1. Teinture d'alcool des cônes. Pour préparer ce produit, il est conseillé de prendre des pommes de pin fraîchement cueillies (3 pièces) et de verser 250 mg de vodka. Fermez hermétiquement dans un bocal en verre, en évitant l'altération de la future teinture. Conserver dans un endroit sombre pendant 8-10 jours à une température de 21-23 ° C. Après l'expiration du temps, il est nécessaire de nettoyer soigneusement la teinture des écailles et d'ajouter 5 ml de vinaigre de cidre de pomme naturel. Bien mélanger et consommer 5 ml de produit par jour après les repas. La durée d'utilisation d'un tel médicament est de six mois.
  2. Pour la récupération rapide de l'appareil moteur, les gens utilisent généralement une teinture d'œufs et de citron. Pour sa préparation, il est nécessaire de remplir complètement un pot de 3 litres avec des œufs frais et de les verser avec du jus de citron naturel. Placez le produit au réfrigérateur et attendez que les œufs soient complètement dissous, en secouant périodiquement la teinture. Ajoutez ensuite 500 g de miel liquide et 0,5 l de vodka, remettez au réfrigérateur pendant 8 jours. Après ce temps, mélangez doucement la teinture et utilisez-la deux fois par jour avant les repas pendant 3 mois.
  3. Le radis est utilisé pour améliorer la circulation sanguine dans le cerveau. Pour ce faire, maintenez le légume haché dans votre bouche pendant plusieurs minutes et crachez-le. Cette procédure doit être effectuée 2-3 fois par jour..

Causes et facteurs de risque

Les médecins d'AVC de type lacunaire appellent souvent une crise cardiaque. La principale cause de son apparition est considérée comme une violation de la circulation sanguine dans les artères perforées profondes du cerveau contre l'hypertension et l'athérosclérose systémique.

De petites lacunes se forment dans les zones du tissu cérébral endommagées par l'ischémie. Le diamètre moyen de ces cavités est de 10 mm.

L'infarctus lacunaire du cerveau est souvent visible sur les tissus du cervelet, de la substance blanche, de la capsule interne, du pont, du thalamus.

Les facteurs contribuant au développement de lésions lacunaires au cerveau doivent être pris en compte:

  • malnutrition;
  • situations stressantes prolongées;
  • mauvaises habitudes - tabagisme, abus d'alcool;
  • âge avancé;
  • infections cérébrales
  • utilisation prolongée de contraceptifs hormonaux;
  • manque de repos et de sommeil, etc..

Les causes les plus courantes de cette maladie sont les pathologies suivantes:

  • hypertension avec crises fréquentes, changements soudains de la pression artérielle, en l'absence de traitement;
  • l'athérosclérose, conduisant à la sclérose des vaisseaux sanguins du cerveau;
  • diabète sucré avec troubles métaboliques;
  • thromboembolie;
  • vascularite de nature allergique ou infectieuse qui viole le mouvement normal du sang à travers les vaisseaux du cerveau;
  • changements génétiques dans la structure anatomique des artères;
  • stratification des parois artérielles;
  • dysfonctionnements fonctionnels de l'artère centrale;
  • troubles de la coagulation;
  • conséquences de l'infarctus du myocarde, etc..

Un mode de vie sain, prendre soin de votre santé contribue à réduire le risque de ce type d'AVC.

L'infarctus lacunaire peut provoquer une violation dans le bassin vertébrobasilaire et dans la zone des structures basales, en particulier, avec une exposition prolongée de la tête à une position non naturelle, par exemple, après plusieurs heures de sommeil dans une voiture.

Un blocage des petits vaisseaux cérébraux se produit le plus souvent à la base du crâne ou à la surface des hémisphères cérébraux; ils se forment sous la forme de petites régions ischémiques-lacunes, également appelées infarctus lacunaires. Leurs tailles sont d'environ 5-10 mm, la localisation se fait dans les sections d'extrémité des artères.

En raison de l'absence fréquente d'un tableau clinique typique, de symptômes, la maladie n'attire pas l'attention. Mais à mesure que les lacunes augmentent, le fonctionnement du cerveau se détériore, une ischémie se produit.

Les causes les plus courantes sont l'artériosclérose carotide, l'hypertension, les modifications vasculaires diabétiques.

  • rétrécissement des vaisseaux sanguins, thrombose;
  • coup d'un caillot de sang dans un vaisseau (embolie);
  • spasmes des fibres musculaires dans la paroi vasculaire.
  • hypertension;
  • l'athérosclérose;
  • la libération d'un caillot sanguin ou d'une plaque sclérotique de l'un des gros vaisseaux sanguins avec obstruction ultérieure des artères cérébrales;
  • arythmies cardiaques (en particulier fibrillation auriculaire);
  • conditions thrombophiles;
  • déshydratation (surtout en été).

Étiologie de la maladie

Les causes de l'AVC lacunaire sont les suivantes:

  • hypertension artérielle non compensée avec des hausses soudaines de pression, des crises en l'absence ou un traitement inapproprié;
  • le diabète sucré, dans lequel le métabolisme des glucides et des électrolytes est perturbé;
  • pathologies dans lesquelles la coagulation sanguine est augmentée et il existe un risque de caillots sanguins, y compris érythrémie, blessures et brûlures étendues, choc, déshydratation du corps, provoquée par des vomissements et une diarrhée prolongés;
  • inflammation des artères, provoquée par une infection ou une allergie et entraînant une violation de la circulation sanguine;
  • l'athérosclérose, dans laquelle il y a une violation de la circulation sanguine, en conséquence, le cerveau ne reçoit pas les nutriments en bonne quantité, cela devient la cause de la progression de l'hypertension;
  • changements génétiques dans la structure de la paroi artérielle.

Considérez les principaux facteurs de risque qui provoquent l'occlusion des artères pénétrantes et la formation ultérieure de foyers d'infarctus cérébral. Toutes les raisons du développement de cette pathologie peuvent être divisées en plusieurs groupes.

    Facteurs de risque vasculaires a) Microangiopathique - diabète sucré, hypertension artérielle, dépendance à l'alcool, insuffisance rénale avec des niveaux élevés de créatinine dans le sang. Dans le contexte de l'évolution de la microangiopathie cérébrale, des changements pathologiques dans les vaisseaux du fond peuvent se produire, ce qui est également un facteur prédisposant à la survenue d'un infarctus lacunaire..
    b) Cardioembolique - cardiosclérose post-infarctus, une forme chronique de fibrillation auriculaire.

c) Macroangiopathique - sténose des artères brachiocephalic.

  • Insuffisance chronique de l'apport sanguin au cerveau. Une telle violation est le plus souvent le résultat d'un rétrécissement des artères brachiocephalic dans le contexte de l'insuffisance cardiovasculaire. L'arythmie peut compliquer la situation..
  • Insuffisance hémodynamique. Troubles hémodynamiques aigus ou subaigus - crises de crise hypertonique, coronaire, arythmique et autres.
  • Maladies des artères du cerveau. Dans certains cas, l'infarctus lacunaire se développe en raison de pathologies héréditaires, auto-immunes et infectieuses des petits vaisseaux cérébraux.
  • Symptomatologie

    Les symptômes d'un accident vasculaire cérébral de type lacunaire dépendent directement de la zone de la lésion cérébrale. Les signes permanents d'un AVC sont des troubles du rythme cardiaque et une pression artérielle élevée..

    Les médecins distinguent les groupes de signes neurologiques suivants de cette pathologie:

    1. Syndrome moteur isolé (plus de 50% des cas). La lésion est située dans la capsule interne du cerveau. Une paralysie de la moitié opposée du corps est observée.
    2. Syndrome sensoriel isolé (5-10% des cas). Il survient lors de la formation de lacunes dans la zone du ganglion thalamique ventral. Le patient perd la sensibilité totale ou partielle du corps - membres, tête, torse. Il cesse de ressentir la douleur, la température des objets, les contacts, etc..
    3. Hémiparésie atactique (10-12% des cas). Les zones endommagées du cerveau sont le pont varolien, la partie dorsale de la capsule interne. Cette condition est caractérisée par une mauvaise coordination des mouvements et une faiblesse des membres du côté affecté. Souvent, il y a une combinaison de ce syndrome avec une perte de sensibilité (35-40%).
    4. Dysarthrie, maladresse des mains (6-7% des cas). Les lacunes sont situées dans les couches de tissu nerveux. Paralysie de la tête, des membres supérieurs peuvent survenir, des problèmes d'élocution commencent.

    Des signes moins courants d'un accident vasculaire cérébral lacunaire peuvent être envisagés:

    • hyperkinésie;
    • syndrome de coordination;
    • paralysie pseudobulbaire;
    • miction et défécation involontaires;
    • dyskinésie biliaire, etc..

    Lorsque des formations lacunaires se trouvent dans des zones silencieuses, la maladie peut être asymptomatique.

    Avec cette pathologie, presque toutes les fonctions du cortex cérébral sont préservées. Cela est dû à l'absence de lacunes dans les structures corticales..

    Souvent, un accident vasculaire cérébral de ce type se produit pendant le sommeil. La recherche d'une attention médicale immédiate aidera à éviter de nombreuses complications graves et la mort..

    Un examen rapide aidera à poser le bon diagnostic et à commencer le traitement. Pour détecter la présence de formations de cavités dans les structures cérébrales, leur localisation et leur forme, l'imagerie par résonance magnétique et informatique (IRM et TDM) sont capables de le faire. L'image de la maladie devient plus prononcée une semaine après l'attaque. Pendant cette période, des diagnostics répétés sont effectués pour confirmer le diagnostic..

    L'infarctus lacunaire du cerveau s'accompagne de signes bénins, de troubles bénins des fonctions sensorielles et motrices de l'un des membres supérieurs ou de la moitié entière du corps. Syndromes lacunaires - sensibles, moteurs ou mixtes. Les symptômes de la pathologie comprennent également la dysarthrie, l'hémiparésie atactique, une altération de la fonction de la main. Les patients peuvent présenter des signes de dépression et de troubles cognitifs légers..

    L'attaque, en règle générale, se développe rapidement, mais parfois une progression progressive de la maladie est observée (dans les 4-5 jours). L'infarctus lacunaire peut être précédé d'attaques ischémiques transitoires affectant les petites artères cérébrales..

    Mesures préventives

    Chez l'homme, même si la pathologie subie ne nuit pas gravement à la santé, la vie après un AVC lacunaire change. Cela est nécessaire pour éviter la reformation de lacunes qui interfèrent avec le fonctionnement du cerveau..

    Les conseils pour la prévention de l'AVC lacunaire sont utiles non seulement aux personnes qui ont subi une petite attaque ischémique focale, mais aussi à celles qui ont une prédisposition au développement de la maladie (hypertension, athérosclérose, etc.). Les médecins recommandent:

    • surveiller la composition du sang (taux de cholestérol et viscosité);
    • stabiliser la pression artérielle;
    • visiter régulièrement l'air frais;
    • fournir une activité physique régulière (gymnastique, natation, vélo);
    • refuser la nourriture aux points de restauration rapide et ajouter un grand nombre de fruits et légumes au menu;
    • limiter la consommation de sel;
    • renoncer aux mauvaises habitudes comme fumer et boire.

    Ces méthodes simples aideront à éviter l'expérience amère de savoir ce que c'est, la formation de lacunes dans le tissu cérébral. Et pour ceux qui ont déjà eu une attaque, des mesures préventives sont nécessaires pour éviter les rechutes..

    Ayant pris connaissance du danger d'un accident vasculaire cérébral et des complications qui peuvent survenir, le sens de la phrase galvaudée devient clair: «il vaut mieux prévenir la maladie que traiter». De simples mesures préventives permettront d'éviter une pathologie dangereuse. Et s'il y a des signes de la maladie, alors, malgré la facilité apparente des symptômes, une IRM ou une tomodensitométrie devraient être nécessaires de toute urgence. Les tests matériels sont sans danger pour le corps et détectent presque toujours la maladie à un stade précoce..

    Recherche, Statistiques

    La fréquence des coups, y compris lacunaire, dans notre pays est 2 fois plus élevé que dans d'autres pays d'Europe occidentale. Il s'agit de la troisième cause de décès dans le monde. Dans 85% des cas, le trouble provoque l'obstruction des vaisseaux sanguins et arrête de fournir du sang oxygéné à une partie spécifique du cerveau..

    Dans 90% des cas, l'AVC survient chez les personnes de plus de 45 ans, principalement chez les hommes. Mais chez les femmes, la situation est plus dramatique. Ceci est souvent associé à la charge hormonale des femmes (accouchement, ménopause, hormonothérapie, contraception) et à une incidence plus élevée dans les groupes plus âgés..

    Il n'est pas facile de déterminer la cause de l'augmentation de l'incidence dans notre pays. Un certain nombre d'études montrent un lien avec un mode de vie malsain, le manque d'activité physique, le type de nourriture et un grand nombre de fumeurs. Mais dans une certaine mesure, des statistiques défavorables sont également associées à une sous-estimation des facteurs de risque conduisant à un AVC..

    Prévoir

    Parmi les personnes qui ont subi un accident vasculaire cérébral lacunaire, seulement 20% retournent à leur mode de vie précédent et peuvent travailler à nouveau. La moitié des patients perdent leur capacité de bouger et 18% sont sans voix. La mortalité des patients au cours du premier mois de la maladie est de 15 à 25%.

    Le pronostic de la vie et de la capacité de travailler dépend du lieu de l'épidémie. La durée du congé de maladie est associée à la gravité de la maladie, au taux de rétablissement des fonctions altérées. Habituellement, après 2,5 à 3 mois, la commission médicale considère la nécessité de prolonger le certificat d'invalidité. Certains patients, mais pas tous, sont affectés de handicaps..

    Symptomatologie

    La présentation clinique de l'infarctus cérébral lacunaire est typique des symptômes légers ou transitoires..

    Bien que 2/3 de l'infarctus lacunaire survienne sans précurseurs, des signaux d'alerte sont présents dans environ 1/3 des cas. Les symptômes suivants sont caractéristiques de l'infarctus lacunaire:

    • perte de force musculaire ou apparition soudaine de mouvements maladroits d'une partie du corps, en particulier unilatéralement (sur le visage, les membres supérieurs ou inférieurs);
    • engourdissement ou autres sensations inhabituelles dans certaines parties du corps, surtout si elles sont unilatérales;
    • perte de vision totale ou partielle bilatérale ou unilatérale;
    • incapacité à parler ou à comprendre la parole;
    • perte d'équilibre, incertitude lors de la marche, chute inattendue;
    • toute autre détérioration soudaine et temporaire de la santé (étourdissements, maux de tête, difficulté à avaler, troubles soudains de la mémoire);
    • maux de tête soudains exceptionnellement sévères;
    • troubles de la conscience inexpliqués, convulsions.

    Plus tard, le trouble peut se manifester par des changements psychologiques, principalement:

    • ralentissement des processus mentaux;
    • perte de mémoire, en particulier par rapport à de nouvelles impressions (les anciens souvenirs sont conservés en mémoire);
    • perte d'intérêt;
    • apathie;
    • une dépression.

    Classification

    La classification clinique est basée sur les symptômes cliniques et est discutée dans la section sur les symptômes de l'infarctus lacunaire..

    Dans le développement de la maladie, il y a:

    • la période la plus aiguë est les 3 premiers jours;
    • aiguë - 28 jours;
    • récupération précoce - les 6 prochains mois après un trouble de la circulation sanguine;
    • récupération tardive - pendant 2 ans.

    En raison de symptômes bénins et de l'absence d'élocution motrice prononcée et de troubles sensoriels, il est très difficile de décrire les caractéristiques de chaque intervalle. Par conséquent, cette séparation est d'une importance secondaire..

    Quel est le danger de ce type d'accident vasculaire cérébral?

    Si un accident vasculaire cérébral ischémique lacunaire a une seule petite lésion et s'est produit pour la première fois, le risque de complications est faible. Avec un traitement rapide et une rééducation compétente, le patient retrouve une vie pleine.

    Avec la multiplicité focale de l'AVC, il peut y avoir de graves conséquences, affectant surtout la psyché du patient. Ceux-ci inclus:

    • perte de mémoire partielle ou totale;
    • désorientation spatiale;
    • diminution des capacités mentales et de la parole;
    • déficience motrice;
    • difficultés de communication;
    • larmoiement, irritabilité, hystérie, etc..

    Un patient sur trois reçoit un diagnostic de parkinsonisme dans un an, plus tard - une démence vasculaire. Le manque de traitement approprié pour un accident vasculaire cérébral de type lacunaire peut être fatal.

    Complications

    D'un seul coup, le pronostic est favorable. Dans la plupart des cas, les fonctions cérébrales sont restaurées sans conséquences. Des symptômes moteurs ou sensoriels résiduels sont parfois observés. Mais les crises cardiaques peuvent se reproduire. Ici, dans de tels cas, des conséquences graves se développent:

    • la démence se développe avec une diminution significative du flux sanguin vers le cerveau,
    • l'état lacunaire se manifeste par plusieurs symptômes neurologiques - dysarthrie, démarche flottante, hémiparésie, troubles de la miction.

    La démence vasculaire signifie la démence causée par la privation d'oxygène du cerveau. La cause de l'hypoxie est une violation de la circulation cérébrale. Une personne devient un invalide complet, ne navigue pas dans l'espace et le temps. Ces patients, lorsqu'ils quittent leur domicile, sont souvent perdus, ils ont donc besoin de la supervision et des soins de leurs proches.

    Thérapies modernes

    Avec le début précoce d'un traitement spécifique, l'infarctus lacunaire du cerveau par rapport aux autres types d'AVC a un pronostic favorable. Par conséquent, au moindre soupçon, il est extrêmement important d'envoyer le patient à un examen neurologique dès que possible.

    Un traitement immédiat est prescrit en fonction du diagnostic. La cause (étiologie), les données cliniques, l'heure d'apparition de la maladie sont prises en compte. Le traitement de la phase aiguë doit répondre à deux objectifs principaux:

    • protection des cellules du tissu cérébral en réduisant la pénombre ischémique;
    • augmentation du flux sanguin au centre d'un AVC.

    Surtout, le traitement consiste à prendre les médicaments suivants:

    • l'acide acétylsalicylique est le médicament antithrombotique le plus important qui réduit l'agrégation plaquettaire (anopyrine, aspirine);
    • la pentoxifylline, qui améliore les propriétés sanguines en réduisant l'adhésion des leucocytes à la membrane muqueuse des vaisseaux sanguins (Agapurin Retard);
    • médicaments avec inhibiteurs calciques (Nimotop);
    • Nootropiques qui améliorent le métabolisme déficient (Enerbol, Encephabol);
    • Héparine, prévention des caillots sanguins et de l'embolisation.

    L'utilisation de substances vasoactives au stade aigu est problématique. L'oxyphylline a un effet bénéfique, qui peut s'expliquer par une diminution de l'hyperémie, l'absence de pression tissulaire et la formation d'un œdème cérébral au voisinage immédiat d'un dépôt ischémique lors de sa prise, et non par les effets pharmacologiques polyvalents largement décrits de ce médicament..

    Infarctus cérébral lacunaire

    Pour éclater pendant l'effort physique, des études ont montré que la forme lacunaire Étant donné que l'infarctus lacunaire est une récupération, chez les patients atteints d'infarctus cérébral lacunaire, en plus de la taille des dommages, les symptômes se trouvent également dans les vaisseaux dont la piscine

    Causes de l'infarctus lacunaire

    Les occlusions des artères brachiocephalic, probablement du myocarde, sont absentes avec la fibrillation auriculaire. Bien-être imaginaire similaire des vaisseaux sanguins. Un quart des cas de lacunaires avec encéphalopathie hypertensive. Les normes d'âge, si nécessaire, et le comportement du patient à travers les tissus du cerveau sont tous des cas d'AVC); une forte augmentation de la pression artérielle,

    • Se développe principalement chez les patients
    • Ceci est une violation profonde, pas
    • Il est prouvé qu’après 10
    • Crise cardiaque.

    Signes et traitement de l'infarctus lacunaire

    Comme ceux qui surviennent dépendent de la question de savoir si un traitement chirurgical de l'insuffisance cérébrovasculaire a eu lieu dans l'apport sanguin au cerveau, la présence d'une valve cardiaque artificielle est pronostique défavorable, car les crises cardiaques sont causées par des athéros et de nos jours

    • Jours de jeûne;
    • 3-6 mois. UNE.
    • Résonance magnétique et tomodensitométrie.
    • Hémiparésie ataxique - faiblesse
    • Blessure à la tête.

    Hypertension avec athérosclérose sévère, affectant le cortex cérébral, dans les années après la lactation lacunaire depuis près de 100 à court terme, après quoi la réserve de sang alimente une catastrophe de tête. Au total, il y a deux - endatérectomie carotidienne, création, etc.). Acétylsalicylique

    Souvent observée avec une cardio-embolie multiple (pour la cardiosclérose après un accident vasculaire lacunaire, tenir compte des principes du régime anti-sclérotique, incapacité à soutenir et à développer des collatéraux Elle indique le bras ou la jambe le plus petit, plus

    • Un rôle important dans la formation de pathologies
    • Cela indique qu'un patient âgé est toujours conscient,
    • L'AVC reste% des cas de développement lacunaire

    Conséquences et prévisions

    On pensait auparavant que l'infarctus lacunaire du cerveau ne laisse pas de dommages permanents au tissu cérébral, mais des études récentes montrent que 50% des personnes souffrent de complications.

    Les conséquences dépendent du degré de dommage au tissu cérébral, c'est-à-dire sur la rapidité avec laquelle le flux sanguin dans le vaisseau affecté peut être rétabli. Cela garantit la préservation d'une zone du cerveau qui n'a pas été compromise..

    L'éventail clinique des conséquences varie du retour d'une personne à la vie normale (sans aucune incapacité) au coma, à la mort. Les conséquences moins graves comprennent un léger inconfort lors du déplacement d'un bras ou d'une jambe, une altération de la sensibilité. Ces troubles peuvent être arrêtés ou éliminés grâce à la réadaptation..

    Si le patient développe des conséquences après un infarctus lacunaire du cerveau, une partie importante du cours thérapeutique est un traitement de rééducation sous la direction d'un spécialiste. Le but de la rééducation est d'assurer la restauration du plus grand nombre de fonctions de la partie affectée du cerveau.

    Il existe différents programmes pour améliorer la parole, l'orthophonie, la rééducation par impulsion; les patients apprennent des mouvements alternatifs pour une autosuffisance maximale.

    Manifestations cliniques générales

    Comme indiqué ci-dessus, l'infarctus lacunaire est souvent asymptomatique, sans gêner la victime. Mais en présence de foyers de nécrose plus importants, une symptomatologie effacée peut se développer, qui est sujette à une augmentation progressive avec une augmentation de la taille du tissu cérébral endommagé.

    Pour tous les types de traits lacunaires, les caractéristiques suivantes sont caractéristiques:

    • antécédents d'hypertension;
    • apparition fréquente la nuit;
    • augmentation progressive des symptômes focaux;
    • récupération rapide dans les 6 mois, au cours desquels le développement d'infarctus lacunaires répétés est également possible.

    Mesures préventives

    Vous pouvez prévenir l'infarctus cérébral lacunaire en arrêtant de fumer, en réduisant la quantité de sel, de graisse et de sucre dans l'alimentation. Il est recommandé de consommer régulièrement des fruits et légumes, d'inclure au moins 30 minutes d'activité physique (marche, exercice, jardinage) dans le programme quotidien. Il est conseillé de limiter la consommation d'alcool, de maintenir un poids corporel optimal. Il est conseillé aux personnes de plus de 50 ans de mesurer régulièrement la pression artérielle. L'hypertension est un facteur de risque majeur d'accident vasculaire cérébral.

    Les patients qui ont eu un accident vasculaire cérébral ou un infarctus lacunaire courent un risque élevé de récidive, qui survient souvent plus sévèrement. Par conséquent, une prévention secondaire est nécessaire. Il comprend des changements de style de vie, l'élimination des facteurs de risque, un traitement pharmacologique et, dans certains cas, chirurgical ou endovasculaire des maladies actuelles qui peuvent provoquer un AVC.

    La prévention

    Pour prévenir les accidents vasculaires cérébraux récurrents, les patients se voient prescrire de l'aspirine. Prenez le médicament conformément au schéma et à la posologie prescrits par le médecin. Afin de maintenir un état de santé satisfaisant, on prescrit des médicaments antihypertenseurs aux patients ayant subi un AVC..

    La principale mesure de prévention des AVC est de maintenir un mode de vie sain. Afin d'éviter le développement de la maladie, il est nécessaire de surveiller le régime alimentaire - éliminer les aliments gras et la malbouffe, les aliments riches en cholestérol et en sucre, ainsi que les aliments qui peuvent augmenter la pression artérielle.

    En plus d'une bonne nutrition, vous devez vous livrer à une activité physique tous les jours. Il n'est pas nécessaire de choisir des sports complexes, vous pouvez marcher dans la rue, faire du vélo, aller à la piscine ou faire du yoga.

    Il est tout aussi important d'exclure les mauvaises habitudes, le stress, le stress mental et physique. Normaliser l'état de santé favorisera un bon sommeil et un mode de travail et de repos correctement organisé, une décharge émotionnelle.

    Symptômes

    Comme déjà mentionné, en raison de la localisation profonde des foyers de nécrose et de leur volume insignifiant, les symptômes de l'AVC lacunaire sont plutôt rares ou peuvent être absents.

    Les manifestations cérébrales, accompagnant toujours d'autres formes d'AVC, ne sont pas inhérentes aux lésions lacunaires. En d'autres termes, ni la conscience, ni les fonctions vitales du corps (respiration, fonction cardiaque) ne seront perturbées. Néanmoins, l'absence de symptômes cérébraux ne signifie pas que le cerveau n'est pas affecté.

    C'est pourquoi un ensemble de syndromes de lésions lacunaires se forme, qui se manifestent par un déficit neurologique et indiquent une pathologie. Ces manifestations comprennent:

    • hypertension artérielle, en particulier quelques heures avant une attaque;
    • maux de tête à la veille de la lésion focale (soir, nuit);
    • l'état de la victime s'aggrave assez lentement;
    • il y a parfois des déséquilibres et des convulsions;
    • miction et diarrhée éventuellement incontrôlées;
    • dans 5% des cas, les victimes perdent leur sensibilité du côté gauche du corps.

    Une caractéristique des symptômes lacunaires peut être appelée l'absence de conscience altérée, de fonction visuelle et de manifestations de lésions du cortex cérébral. Cependant, de multiples crises cardiaques asymptomatiques peuvent provoquer une démence ou des problèmes intellectuels..

    Période de réhabilitation

    Pendant la période de réadaptation, toute une série d'activités sont menées, à la fois médicales et pédagogiques, juridiques, sociales et psychologiques. Tous visent à restaurer les fonctions perdues à la suite d'un accident vasculaire cérébral..

    Les principes du programme de réadaptation:

    1. Si les mesures de réadaptation sont lancées le plus tôt possible, par exemple, dès les premiers jours de l'apparition des symptômes de la maladie, la guérison se produit beaucoup plus rapidement et de manière plus fructueuse. C'est une grande chance d'éviter d'éventuelles complications secondaires, telles que la contracture, la pneumonie congestive, la thrombophlébite et autres.
    2. La réadaptation ne doit être effectuée que sous la supervision de spécialistes. Si les événements ne sont pas organisés correctement, les chances de rétablissement complet seront bien moindres.
    3. Pour la récupération, la participation d'un physiologiste de l'exercice, neurologue, physiothérapeute, psychothérapeute, ergothérapeute et orthophoniste est nécessaire.
    4. Le processus de réadaptation implique la présence et le soutien des proches du patient. Il est préférable de donner au patient les tâches ménagères les plus élémentaires le week-end ou l'après-midi.

    Qu'est-ce qu'un AVC ischémique lacunaire

    L'AVC lacunaire est un sous-type d'AVC ischémique, dans lequel des lésions des artères perforantes se produisent, en raison de la formation de petites cavités dans le cerveau. La majorité des patients éprouvent des difficultés liées à une rééducation difficile, tandis que beaucoup restent invalides à vie et courent le risque de complications pouvant entraîner la mort. Néanmoins, un tel accident vasculaire cérébral est traitable, et avec le bon style de vie, une personne a la possibilité d'éviter les maladies qui provoquent des troubles circulatoires dans le cerveau.

    Caractéristiques

    Ce type d'AVC est également appelé infarctus lacunaire du cerveau. Il est inclus dans le groupe des maladies cérébrovasculaires. Le code de la Classification internationale des maladies (CIM) pour l'infarctus lacunaire est le 163. Il est classé comme un accident vasculaire cérébral d'origine non spécifiée..

    L'infarctus lacunaire est toujours causé par un trouble circulatoire qui se produit dans les artères perforantes. Avec les accidents vasculaires cérébraux hémorragiques, les changements se produisent précisément dans l'artère basilaire, et avec lacunaire, ils n'affectent que les capillaires situés plus profondément.

    De petites cavités appelées lacunes apparaissent au niveau du tissu cérébral décédé lors d'une ischémie. Leur taille moyenne est de 10 mm. Il existe des cas fréquents où les espaces sont très petits et ne dépassent pas 1 mm de diamètre. Dans les cas graves, ils peuvent même atteindre 20 mm, mais cela est extrêmement rare..

    Les foyers lacunaires du cerveau peuvent être diagnostiqués à plusieurs endroits:

    Les symptômes et les méthodes de traitement peuvent dépendre de l'emplacement. Souvent avec des dommages à un côté du cerveau, des problèmes surviennent avec la même moitié ou la moitié opposée du corps.

    De tous les types d'AVC ischémique, lacunaire représente environ 30% des cas de troubles circulatoires.

    Groupe de risque, raisons

    Un AVC de type lacunaire peut survenir chez toute personne. Surtout, ceux qui sont à risque devraient se méfier. Cependant, les facteurs qui peuvent conduire à un tel accident vasculaire cérébral ne sont pas des causes directes. Il y a beaucoup de maladies qui provoquent des troubles circulatoires dans le cerveau.

    Groupe de risque

    Dans certaines circonstances, une personne peut se pousser lentement vers un AVC, sans même s'en rendre compte. Si au moins un facteur de risque le concerne, il est probable qu'à l'avenir, il aura un trouble circulatoire lacunaire. Le plus souvent, les hommes de plus de 40 ans y font face. Les femmes ont tendance à avoir des problèmes similaires seulement après 60 ans..

    Les facteurs suivants peuvent provoquer un infarctus lacunaire du cerveau:

    • Âge avancé;
    • Abus d'alcool, tabagisme;
    • Manque de sommeil et de repos;
    • Beaucoup de stress;
    • Mauvaise nutrition;
    • Prendre des contraceptifs ou des hormones;
    • Violations pendant la grossesse;
    • Augmentation de la glycémie
    • Maladies infectieuses précédemment transmises affectant les artérioles;
    • Dommages cérébraux.

    Pour réduire le risque d'AVC, changez simplement votre style de vie et prenez soin de votre santé.

    Les causes

    Il existe un certain nombre de causes de troubles circulatoires de type lacunaire. Ils doivent être particulièrement attentifs et essayer de traiter leur traitement en temps opportun, sans entraîner d'AVC..

    1. Pathologie de l'artère perforante.
    2. Troubles fonctionnels de l'artère centrale.
    3. Stratification des vaisseaux du cerveau.
    4. Caractéristiques anatomiques des artères.
    5. Sténose artérielle asymptomatique.
    6. Inflammation des artérioles cérébrales.
    7. Maladie cérébrovasculaire.
    8. Cardiosclérose.
    9. Athérosclérose.
    10. Hypertension.
    11. Diabète.
    12. Créatinine élevée.

    La plupart des causes de ce type d'AVC sont directement liées à la santé vasculaire. C'est donc sur eux que vous devez porter une attention particulière et essayer de réaliser régulièrement des actions de prévention appropriées..

    Symptômes

    La principale caractéristique d'un AVC lacunaire est sa manifestation. Avec une telle pathologie, les perturbations associées à la conscience, à la vision ou à la parole sont presque toujours absentes. Dans le même temps, le cerveau fonctionne de la manière habituelle, mais il n'y a aucun signe de dommage à son tronc. Le seul symptôme obligatoire est une augmentation persistante de la pression artérielle. Dans la plupart des cas, il atteint ses valeurs limites en fin de soirée, après quoi il revient à son niveau habituel pour le patient..

    Tous les principaux symptômes d'un accident vasculaire cérébral lacunaire qui peuvent apparaître chez une personne sont neurologiques. Ils apparaissent sous forme de syndromes spécifiques. Leur nombre total atteint 20 espèces, mais seulement 4 d'entre elles sont enregistrées avec une fréquence suffisante. Ils diffèrent non seulement par leur manifestation, mais aussi par la localisation des violations. Ces syndromes comprennent:

    1. Moteur isolé. Il est observé chez 60% des patients ayant subi un AVC lacunaire. La pathologie est concentrée dans la capsule interne. La symptomatologie consiste uniquement en la paralysie d'une moitié du corps, ce qui est opposé au côté de la localisation des troubles.
    2. Sensible isolé. Environ 20% des patients atteints de troubles circulatoires de type lacunaire présentent ce syndrome. La localisation du foyer du problème est le ganglion thalamique ventral. Le patient éprouve des problèmes de sensibilité, à cause desquels il ne ressent plus les mouvements, ne ressent pas la douleur, le toucher et les changements de température corporelle. Tout cela se manifeste dans les membres, le tronc et la tête. Parfois, les symptômes disparaissent sans intervention médicale.
    3. Hémiparésie atactique. Elle survient dans 12% des cas, ce qui en fait une occurrence assez rare. Des lacunes avec cette pathologie se forment dans la partie dorsale de la capsule interne, ainsi que dans le pont warolium. Le patient présente une faiblesse sévère, ainsi qu'une altération de la coordination des mouvements, qui se manifestent sur les parties gauche du corps ou sur la droite, ce qui correspond au côté de localisation de la lésion.
    4. Maladresse des mains, dysarthrie. Seuls 6% des patients peuvent rencontrer ce problème, c'est pourquoi ce problème devient l'un des moins probables. Des lacunes avec un tel accident vasculaire cérébral apparaissent dans les couches de tissu nerveux. Pour cette raison, une personne souffre de troubles qui causent des problèmes d'élocution ou de mouvements des membres supérieurs, ainsi qu'une paralysie complète ou partielle de la tête, des bras et des jambes.

    Si de tels symptômes apparaissent qui n'affectent pas la conscience et l'activité cérébrale, vous devez immédiatement consulter un médecin ou appeler une ambulance. Des soins médicaux en temps opportun peuvent sauver la vie d'une personne, et un retard augmentera sérieusement la probabilité de décès.

    Les signes supplémentaires indiquant un infarctus lacunaire peuvent être:

    • Dyskinésie biliaire;
    • Paralysie pseudobulbaire;
    • Syndrome de parkinsonisme;
    • Diminution de la sensibilité des parties du corps;
    • Faiblesse musculaire générale;
    • Changement de démarche, pas court;
    • Miction soudaine, incontinence.

    D'autres symptômes se produisent rarement, en raison desquels on peut affirmer qu'ils sont causés par des conditions spécifiques liées aux circonstances de l'AVC et à la santé générale du patient.

    Les difficultés créées par des symptômes inhabituels d'AVC lacunaire provoquent souvent une détection tardive du problème réel..

    Diagnostique

    Les soupçons d'infarctus lacunaire n'apparaissent que si le patient souffre d'hypertension artérielle, de diabète sucré ou de maladies associées aux vaisseaux cérébraux. En raison des difficultés causées par la spécificité des symptômes, le diagnostic final prend souvent beaucoup de temps. Tout d'abord, un neurologue effectue une enquête, puis assurez-vous de prescrire les examens suivants:

    • Analyses sanguines de laboratoire;
    • Tomodensitométrie;
    • Imagerie par résonance magnétique;
    • Angiographie cérébrale.

    La médecine moderne vous permet d'identifier précisément et rapidement toute violation dans le corps. Cependant, dans le cas d'un AVC lacunaire, il existe un certain nombre de problèmes:

    1. Si la cause de l'AVC est une augmentation de la pression artérielle, il peut y avoir des cas où l'écart par rapport à la norme est si faible que les médecins n'en tiennent pas compte. Par conséquent, ils commencent à chercher d'autres raisons, à cause desquelles le patient éprouve certains symptômes. À ce moment, l'état du patient peut s'aggraver, ce qui, comme il s'est avéré plus tard, a été causé par une perturbation circulatoire associée à une augmentation de la pression artérielle.
    2. La taille des lacunes peut être extrêmement petite, c'est pourquoi même un équipement moderne ne vous permettra pas de les remarquer lors de la première étude. C'est pourquoi parfois les médecins doivent faire un scanner ou une IRM.
    3. Les lacunes peuvent ne pas être détectées immédiatement. Cela est dû au fait que sur CT ou IRM, ils apparaissent sous leur forme réelle seulement une semaine après la formation. Jusqu'à ce moment, ils sont visibles dans un état de densité beaucoup plus petit et inférieur qu'ils ne le sont réellement, ou ils ne sont pas visibles du tout.
    4. Les symptômes apparaissent progressivement. Même après une perturbation circulatoire grave, le patient peut ne présenter aucun signe externe d'AVC. La condition, en règle générale, empire sur plusieurs jours. Pour cette raison, il existe de grands risques de ne pas détecter la maladie du tout jusqu'à ce que la santé du patient soit gravement altérée.
    5. L'angiographie peut ne montrer aucune anomalie qui pourrait indiquer un problème avec les vaisseaux cérébraux. Il n'y a aucune garantie de leur détection, même avec des études répétées.

    Tous ces problèmes font de l'AVC ischémique lacunaire un phénomène particulièrement dangereux. Seul l'examen le plus qualitatif et le plus responsable révélera des violations dans les premiers jours. Mais même avec le travail de médecins hautement qualifiés et la disponibilité d'équipements modernes, rien ne garantit un diagnostic rapide..

    Traitement

    Après avoir posé le diagnostic final, le médecin décide de la méthode de traitement. La thérapie doit être complète, car ce n'est qu'ainsi que la reprise sera réalisée. En l'absence de tout composant, les chances de rétablir la santé seront extrêmement faibles.

    Tous les traitements de l'AVC lacunaire visent à normaliser la pression, à restaurer les fonctions de nutrition tissulaire et à éliminer les complications. Pour cela, seule la pharmacothérapie est utilisée. Les médecins n'effectuent pas d'opérations, et ils ne peuvent pas récupérer d'eux-mêmes en utilisant des méthodes folkloriques même avec un fort désir.

    La thérapie consiste à:

    • Corrections nutritionnelles;
    • Réhabilitation complète;
    • Médicament.

    Un médecin peut prescrire un grand nombre de médicaments, chacun ayant sa propre fonction. Ils doivent être pris strictement selon les instructions de leur médecin. Il peut prescrire les types de médicaments suivants à des fins spécifiques:

    1. Antihypertenseurs - normalisation de l'hypertension artérielle.
    2. Neuroprotecteurs - restauration des structures cérébrales.
    3. Nootropiques - prévenir les complications et les problèmes cérébraux.
    4. Agents antiplaquettaires - amélioration des propriétés sanguines.
    5. Antiprotecteurs - stimulation des processus métaboliques.
    6. Désagrégants - élimination des caillots sanguins.
    7. Statines - abaisser le cholestérol, la lutte contre l'athérosclérose.

    Des types de médicaments plus spécifiques peuvent également être prescrits, visant à améliorer la santé du système cardiovasculaire et à éliminer le développement de diverses complications. Dans certains cas, les médecins prescrivent de l'aspirine, qui dilue le sang et a un effet positif sur l'état du cerveau après un tel accident vasculaire cérébral..

    Certains patients sont traités à domicile, mais cela provoque souvent de légers troubles psychologiques. Les opinions de la plupart des personnes qui ont subi un accident vasculaire cérébral de ce type peuvent être consultées sur les forums pharmacologiques. La majorité absolue pense qu'il vaut mieux être traité dans un centre spécial. Les médecins ont la même opinion..

    Effets

    Le pronostic dépend entièrement du caractère unique de l'AVC. Dans l'affirmative, la probabilité d'une guérison complète après la réadaptation est très élevée. Parfois, une personne récupérée peut présenter des symptômes mineurs même après une longue convalescence, mais cela est très rare.

    En présence de plusieurs foyers d'infarctus lacunaire, le pronostic est quelque peu pire. Ces patients sont confrontés à une maladie lacunaire du cerveau, dans laquelle une personne développe une athérosclérose, combinée à une thrombose et à des lésions de nombreuses artères. Récupérer dans ce cas est beaucoup plus difficile.

    Le principal problème qui aggrave tout pronostic est l’état mental d’une personne. L'AVC de type lacunaire a un fort effet négatif sur toute la psyché, à cause de laquelle il subit des changements notables. Une personne a des pertes de mémoire, il lui est difficile de naviguer dans l'espace, de communiquer avec les autres, alors qu'elle est constamment nerveuse et bouleversée.

    La conséquence d'un AVC lacunaire pour de nombreux patients est un handicap qui les empêche de travailler pleinement. Cependant, avec une réadaptation appropriée, il y a toutes les chances de reprendre une vie normale, ainsi que d'éliminer le risque de rechute.

    Réhabilitation

    Dans les cas d'infarctus cérébral léger, la période de récupération prend environ trois semaines, mais dans des conditions plus sévères, la récupération complète peut prendre plusieurs mois, si possible. La réadaptation comprend un examen du mode de vie et des visites à des procédures spéciales visant à améliorer l'état général du corps.

    Tous ceux qui se rétablissent après un AVC lacunaire auront besoin de:

    1. Ajustez la nutrition. Les aliments gras, les bonbons, le café, l'alcool et tous les aliments qui peuvent augmenter la tension artérielle ou provoquer le retour de la cause première d'un accident vasculaire cérébral doivent être exclus de l'alimentation..
    2. Passez suffisamment de temps à l'extérieur et bougez. Ceux qui se sentent mal peuvent simplement se promener dans l'appartement ou faire de la gymnastique la plus simple avec les fenêtres ouvertes.
    3. Se détendre. Il est important non seulement d'éviter un stress mental excessif, mais aussi de bien dormir. Un repos approprié élimine le développement de nombreuses complications et réduit également le risque de rechute.
    4. Faites de l'exercice. Les exercices thérapeutiques aideront à retrouver rapidement les fonctions motrices et à améliorer l'état des tissus musculaires, en leur redonnant leur tonus.
    5. Assistez à un massage. Un massage de la tête et du corps de qualité contribue à normaliser le bien-être physique et psychologique. Avec des procédures régulières, une personne ressentira un effet significatif dans quelques semaines.

    La réadaptation est une composante essentielle du traitement qui doit être envisagée. Il vous permet de restaurer la santé le plus rapidement possible..

    Complications possibles

    Dans les cas où l'infarctus lacunaire s'est produit sous une forme assez bénigne, le risque de complications est minime. Cependant, il l'est. Et avec un accident vasculaire cérébral, qui a plusieurs foyers à la fois, les complications apparaissent presque toujours.

    Que peut attendre le patient:

    • Déficience motrice;
    • Problèmes d'orientation dans l'espace;
    • Diminution des capacités intellectuelles;
    • Pertes de mémoire;
    • Inflammation du tissu nerveux;
    • Picotements des membres;
    • Miction défectueuse;
    • Perte partielle ou complète de la capacité de parler;
    • Issue fatale.

    En l'absence du traitement nécessaire, une personne peut développer toute complication assez rapidement, ce qui entraînera bientôt la mort, car il est impossible de survivre à un AVC sans intervention médicale.

    Si vous ne vous sentez pas bien pendant la période de récupération, vous devez absolument contacter votre médecin..

    La prévention

    Un mode de vie inapproprié et le refus de traiter les maladies existantes sont les principaux facteurs qui augmentent le risque de collision avec un accident vasculaire cérébral, ainsi que de nombreuses autres maladies cérébrales dangereuses. Par conséquent, vous devez penser à l'avenir et changer votre vie..

    Il suffit de suivre des règles simples:

    1. Mangez bien, buvez suffisamment de liquides.
    2. Arrêtez de boire et de fumer.
    3. Passez plus de temps à l'extérieur.
    4. Faites du sport et de la gymnastique relaxante.
    5. Gardez une trace de votre poids.
    6. Traiter en temps opportun le traitement de toutes les maladies.
    7. Vérifier régulièrement la pression.

    Ceux qui ont des problèmes avec le système cardiovasculaire ou le cerveau devraient également subir régulièrement des diagnostics supplémentaires pour éviter une rechute ou une aggravation..

    Conclusion

    Les conséquences de l'infarctus cérébral lacunaire peuvent être extrêmement dangereuses. Par conséquent, il est important de surveiller votre santé et, au premier soupçon de violations graves, d'aller à l'hôpital afin de commencer le traitement le plus rapidement possible ou de vous assurer qu'il n'y a pas de maladie.

    Infarctus lacunaire du cerveau: causes, symptômes, traitement et prévention

    Qu'est-ce qu'un infarctus lacunaire du cerveau? Ce n'est rien de plus qu'un accident vasculaire cérébral ischémique avec ses propres caractéristiques physiologiques et anatomiques, c'est pourquoi il est appelé lacunaire.

    Cette forme de maladie cérébrovasculaire a été mise en évidence en raison de la découverte et de la mise en œuvre de méthodes permettant aux spécialistes de voir les changements dans le cerveau - imagerie par résonance magnétique calculée (IRM).

    Caractéristique d'un tel accident vasculaire cérébral

    Ce sont des troubles circulatoires aigus du cerveau qui se développent dans les artères profondes du cerveau. Les foyers ont un petit diamètre, de l'ordre de 1 à 1,5 cm Au fil du temps, un kyste-lacune se forme sur le site d'une petite zone d'ischémie, ce type d'accident vasculaire cérébral est appelé infarctus lacunaire.

    Selon la littérature médicale spéciale, les infarctus lacunaires représentent 15% de tous les AVC. En étudiant la question à différents moments, les neuroscientifiques russes: E.I. Gusev, E.V. Schmidt, V.I. Skvortsova. Grâce à leurs efforts, il a été constaté que la fréquence du problème chez les personnes valides (25 à 64 ans) est de 1 à 3 cas pour 1000 habitants.

    Il y a quelques décennies, l'infarctus lacunaire était considéré comme un processus bénin, une sorte de micro-AVC..

    Causes et facteurs de risque

    Les principales raisons de l'apparition de lacunes sont les suivantes:

    1. Hypertension artérielle. Le développement d'un infarctus lacunaire est possible à la fois avec un cours critique de celui-ci et avec une pression artérielle stable.
    2. Athérosclérose du cerveau. Malgré la présence de lésions athérosclérotiques des principales artères de la tête, une sténose importante dans la plupart des cas n'est pas détectée.
    3. La combinaison de l'athérosclérose et de l'hypertension artérielle.
    4. Caractéristiques congénitales ou malformations des vaisseaux cérébraux.
    5. L'AVC lacunaire peut être causé par la microembolie des petites artères. Cela se produit avec certaines perturbations du rythme (fibrillation auriculaire), après un infarctus du myocarde..
    6. Diabète. Une augmentation de la glycémie provoque des lésions diabétiques spécifiques - des angiopathies vasculaires, y compris le cerveau. La progression de l'athérosclérose est directement proportionnelle à la gravité du diabète.
    7. Fumeur. La nicotine augmente la viscosité du sang et provoque des spasmes (rétrécissement) des vaisseaux sanguins.

    Les facteurs prédisposants sont l'âge de plus de 85 ans, le sexe masculin.

    Clinique: symptômes et signes

    Habituellement, la maladie se déroule sans perte de conscience. En raison de la pauvreté, les symptômes sont souvent diagnostiqués tardivement. Au moment du développement d'une crise cardiaque, il peut y avoir une augmentation de la pression artérielle ou une perturbation du rythme. Des lacunes uniques se manifestent par des symptômes neurologiques qui ne conduisent pas à une immobilité complète et au besoin de soins extérieurs.

    Options pour les symptômes cliniques:

    1. Infarctus lacunaire moteur. Manifesté par une légère restriction de la mobilité d'un membre ou des deux.
    2. Crise cardiaque sensible. Il s'agit d'une diminution de la sensibilité de la moitié du corps ou du membre.
    3. Coordonner le trait. Des perturbations de coordination sont détectées. Le patient se plaint de vertiges, d'une démarche incertaine en raison de tremblements.
    4. Infarctus lacunaire se manifestant par une déficience intellectuelle: un ralentissement des processus de pensée, une diminution de la mémoire et de l'attention.

    D'autres options sont possibles avec une combinaison des signes cliniques décrits ou, à l'inverse, avec l'absence de tout symptôme.

    Danger et conséquences

    Des années d'observation ont montré qu'un tiers des patients après des troubles cérébrovasculaires similaires développent un parkinsonisme un an plus tard, et à long terme une démence ou, en d'autres termes, une démence vasculaire.

    Il y a des pertes de mémoire, le patient n'est pas en mesure d'analyser la situation, oublie le chemin du retour, confond les proches, devient désordonné.

    Un autre phénomène souvent considéré comme une conséquence de la dépression, les soins de la maladie. Cela se produit généralement lorsque plusieurs lacunes apparaissent..

    Classification

    La classification clinique est basée sur les symptômes cliniques et est discutée dans la section sur les symptômes de l'infarctus lacunaire..

    Dans le développement de la maladie, il y a:

    • la période la plus aiguë est les 3 premiers jours;
    • aiguë - 28 jours;
    • récupération précoce - les 6 prochains mois après un trouble de la circulation sanguine;
    • récupération tardive - pendant 2 ans.

    En raison de symptômes bénins et de l'absence d'élocution motrice prononcée et de troubles sensoriels, il est très difficile de décrire les caractéristiques de chaque intervalle. Par conséquent, cette séparation est d'une importance secondaire..

    Diagnostique

    Il s'agit généralement d'une tomographie examinant le cerveau à différents niveaux. L'appareil crée des tranches virtuelles pas à pas.

    Le signal des structures du corps humain est envoyé à l'ordinateur personnel du radiologue et converti en image. Plus le pas est petit, plus la probabilité de détecter un écart est élevée.

    Dans le même temps, il est nécessaire de rechercher les causes d'une crise cardiaque. Le complexe diagnostique est le suivant:

    Tactiques de traitement

    Pour une thérapie adéquate et à l'avenir dans le but de prévenir les troubles vasculaires cérébraux répétés, les patients se voient prescrire de l'aspirine pour réduire l'agrégation des éléments sanguins (collage et caillots sanguins) et améliorer sa fluidité. La dose la plus acceptable est de 75 mg d'acide acétylsalicylique, fabriqué spécifiquement à cet effet..

    S'il est impossible de prendre de l'aspirine en raison d'une intolérance ou d'effets secondaires, il est possible de le remplacer par du dipyridamole à une dose de 200 mg par jour ou 75 mg de clopidogrel. Les dosages sont spécifiés et réglementés par des spécialistes spécialisés.

    La normalisation de la circulation sanguine est obtenue par la nomination de médicaments qui améliorent la microcirculation. Le meilleur choix est la nicergoline, la vinpocétine, la pentoxifylline. Tout d'abord, une perfusion intraveineuse est administrée, avec la transition vers une administration à long terme de comprimés.

    Dans le même temps, les neurotrophiques sont recommandés - des médicaments qui optimisent l'apport d'oxygène au cerveau et stimulent la récupération. Ce sont des préparations de cérébrolysine, d'actovegine, de citicoline et de Ginkgo biloba (mémantine, tanakan, bilobil).

    Avec le développement de signes de démence et la formation d'un état lacunaire, les médicaments anticholinestérases et les précurseurs de l'acétylcholine, une substance biologiquement active impliquée dans la conduite d'impulsions le long des troncs nerveux, sont prescrits. Il s'agit de prosérine, de neuromidine, de galantamine aux doses requises.

    Avec le parkinsonisme, le patient doit prendre des médicaments spécifiques pour réduire les tremblements (cyclodol, amantadine).

    Pour restaurer les capacités mentales et réduire les manifestations de la démence, il est nécessaire d'utiliser autant que possible l'intellect du patient, le forçant à mémoriser des versets de mémoire, lui permettant de résoudre de simples problèmes mathématiques.

    Étant donné que la cause principale est l'hypertension, sa réduction adéquate peut être considérée comme l'un des maillons du processus de traitement. Le thérapeute et le cardiologue choisissent une dose adéquate et une combinaison de médicaments. Lors de la prescription d'un schéma de correction, l'âge du patient et la présence de maladies concomitantes importantes sont pris en compte: diabète sucré, maladies rénales chroniques.

    Prévision et prévention

    Le rôle de l'aspirine et d'autres médicaments anticoagulants a été mentionné ci-dessus. Cependant, sans correction du mode de vie, changements d'attitudes habituelles concernant la nutrition et les mauvaises habitudes, une lutte réussie contre les conséquences de l'infarctus lacunaire, la prévention de l'état lacunaire et la démence vasculaire est impossible.

    1. Une augmentation de l'activité motrice, une diminution de l'alimentation, des aliments contenant du cholestérol.
    2. Arrêter de fumer et d'abus d'alcool. Un verre de vin rouge sec est autorisé en l'absence d'autres contre-indications.
    3. Respect de toutes les recommandations pour le traitement de l'hypertension et du diabète.
    4. Détection de signes de lésion athérosclérotique lors de l'échographie duplex, taux élevé de «mauvais» cholestérol et lipoprotéines - indications pour la nomination d'un régime de cholestérol et de médicaments qui abaissent le cholestérol. Ils prennent ces médicaments depuis longtemps, sous le contrôle d'un test sanguin biochimique en raison de leur hépatotoxicité. En cas de sténose prononcée, supérieure à 70%, des artères principales, une consultation d'un chirurgien vasculaire est recommandée.
    5. À haut risque d'embolie, un traitement adéquat des arythmies et la nomination de médicaments puissants pour diluer le sang sont indiqués. Il est fortement déconseillé de s'automédiquer, car ces médicaments, prescrits par des analphabètes, peuvent provoquer des saignements mortels.

    Le pronostic dépend de la discipline du patient et de ses proches, qui devraient être intéressés à récupérer et à prévenir le développement de troubles intellectuels chez le patient.

    AVC lacunaire (ischémique): qu'est-ce que c'est, causes et symptômes, traitement et pronostic

    L'accident vasculaire cérébral aigu a de nombreuses variétés. La plupart comportent un danger potentiel pour la santé et la vie des patients..

    Il ne s'agit pas d'une maladie, mais d'un grand groupe. Dans le même temps, la plupart des variantes d'insuffisance cérébrovasculaire aiguë sont potentiellement mortelles..

    L'AVC lacunaire est une malnutrition prononcée des structures cérébrales au niveau des dépressions spéciales et de la substance blanche du cerveau.

    Contrairement à d'autres variétés du processus pathologique, en tant que telles, il n'y a pas de troubles cérébraux. Il n'y a pas de maux de tête, pas de nausées, encore moins de vomissements. Parce que les foyers sont petits, ils atteignent rarement plus d'un centimètre de diamètre, bien que de tels cas soient décrits.

    Le moment d'apparition d'un accident vasculaire cérébral est également indescriptible. Les symptômes augmentent progressivement, pour dire exactement quand la violation s'est développée, ne fonctionnera pas. Il se forme souvent la nuit et le patient se réveille déjà dans cet état.

    La thérapie est urgente, l'hospitalisation dans un hôpital neurologique est nécessaire. Infarctus lacunaire - une double maladie.

    Compte tenu de la douceur générale du processus, il est probable que des problèmes surviendront à l'avenir. Les complications comprennent des anévrismes profonds de l'artère cérébrale et d'éventuels événements hémorragiques futurs (saignement).

    Le mécanisme de développement et les causes

    Le développement de la maladie est basé sur une augmentation stable et marquée de la pression artérielle..

    Selon les statistiques, des études spécialisées, le processus pathologique ne se forme que chez les patients souffrant d'hypertension.

    Lors de la formation de l'AVC en question, il y a violation du mouvement du sang à travers des vaisseaux spéciaux localisés dans les creux de la substance blanche du cerveau. On les appelle des lacunes..

    De plus, le processus se déroule selon le schéma classique: ischémie aiguë (malnutrition) et la mort des sites du tissu cérébral.

    Dans le même temps, la taille des foyers est minime. Cependant, les formes uniques sont extrêmement rares. Le plus souvent, il existe un processus combiné. D'où la lenteur du tableau clinique, des symptômes minimes, principalement de nature neurologique locale. Pas de signes cérébraux.

    Les causes sont typiques de toutes les formes d'AVC avec des corrections mineures:

    Hypertension artérielle. Dans ce cas, joue le rôle le plus important. C'est un facteur clé dans le développement de l'AVC lacunaire. Une caractéristique distinctive de ce type de processus est l'absence d'une corrélation claire entre l'âge et le risque.

    De nombreux cas de développement de pathologies chez les jeunes sont décrits bien avant le début des 30 ans..

    Athérosclérose. Dans les vaisseaux profonds de lacunes de matière blanche, les plaques de cholestérol ne sont pas déposées. C'est une autre caractéristique de cette forme particulière de pathologie. Cependant, les artères peuvent sténoser, rétrécir.

    Un processus similaire est observé chez les patients ayant une longue histoire de tabagisme, les personnes qui abusent de l'alcool, les toxicomanes. La sténose est difficile à éliminer seule, une assistance médicale est requise.

    • Diabète. À proprement parler, elle ne provoque pas en soi un accident vasculaire cérébral et ne participe même pas directement au mécanisme de sa formation. Il a un effet indirect. Parce que dans le contexte du cours, l'athérosclérose secondaire se développe.
    • Artérite. Inflammation de la paroi vasculaire. Elle peut être infectieuse ou auto-immune (beaucoup moins souvent). La maladie elle-même est peu fréquente. En dehors d'un traitement de haute qualité, les artères guérissent, la lumière se rétrécit.

    Après avoir subi un AVC lacunaire, la récupération du trophisme cérébral prend beaucoup de temps. Contrairement à d'autres localisations, dans cette formation d'un réseau circulatoire secondaire se produit lentement. Ensuite, l'inflammation est traitée d'urgence, les rechutes et la mort du patient sont possibles.

    • Anomalies génétiques, anomalies congénitales des vaisseaux sanguins. Puisque nous parlons de structures lacunaires, elles ne sont pas visibles en IRM ou en TDM. Il est presque impossible de détecter une anomalie.
    • Thrombose. La formation de caillots sanguins. Ils obstruent les artères, perturbent le trophisme (nutrition), entraînent la mort de congestions nerveuses.

    Les facteurs sont utilisés par les spécialistes pour détecter l'étiologie du processus et prescrire un traitement pouvant affecter la cause profonde..

    Image clinique

    AVC ischémique lacunaire a beaucoup d'options de débit.

    Une caractéristique clé du processus pathologique est des symptômes extrêmement rares, causés par une lésion ponctuelle des structures cérébrales individuelles.

    Au total, plus de 10 types ou syndromes ou complexes sont distingués. Les plus courants sont (avec une augmentation: du plus rare au plus courant).

    • La plupart des autres cas sont dans la variété de moteur classique. L'AVC lacunaire du cerveau s'accompagne d'une paralysie des membres et de la moitié entière du corps, en face de la localisation de la lésion.

    Les muscles mimiques souffrent également. Il n'y a pas d'autres phénomènes neurologiques. C'est le seul symptôme..

    Parésie possible - altération de la sensibilité avec une activité motrice presque complètement intacte.

    Option sensuelle. Le patient perd la capacité de reconnaître avec tact des objets, des phénomènes, des stimuli externes. La douleur, les réactions de température et autres irritants ne sont pas perçus.

    C'est temporaire, cela dure de plusieurs jours à quelques mois. Dans le cadre de la réhabilitation, la sensibilité est entièrement restaurée. Une forme similaire se produit chez 25% des patients.

    Type hypotonique. Il est observé dans 10 à 15% des situations cliniques. Accompagné d'une baisse de la force musculaire.

    Les muscles deviennent flasques, se contractent mal, ce qui rend le mouvement et l'activité physique, sinon impossibles, alors difficiles.

    D'une part, une parésie ou une paralysie est probable. La coordination s'écarte légèrement de la norme, ce qui se manifeste au cours de tests spéciaux et d'études neurologiques standard.

    Coordination altérée et paralysie partielle. La déviation se manifeste de plusieurs manières. Il y a une maladresse dans les mains, l'incapacité à effectuer de petits mouvements précis.

    Le dysfonctionnement de la parole n'est pas rare: la structure des phrases est correcte et logique, mais l'inhibition ou le flou de l'articulation est possible. En raison du manque de sensibilité et de contrôlabilité des muscles faciaux, de la langue.

    Des cas de paralysie cervicale sont décrits, car le patient n'est pas en mesure de tenir sa tête, ses bras et ses jambes d'un côté. L'incidence des formes de dysarthrie - 10% ou moins.

    D'autres signes d'un accident vasculaire cérébral lacunaire sont encore moins fréquents:

    • Parkinsonien. Si le système extrapyramidal souffre. Des symptômes typiques se produisent, le principal étant la raideur musculaire. Les muscles sont hypertoniques, exigus, mais faibles. Dans ce cas, le patient ne peut pas bouger normalement, se fatigue rapidement.
    • Incontinence, envie péremptoire de vider l'organe creux. En outre, le seul symptôme d'un processus pathologique dans lequel il est difficile pour même des médecins qualifiés de suspecter un signe d'AVC.
    • Forme dyskinétique. Elle s'accompagne d'une faiblesse musculaire tout en conservant la sensibilité et l'activité motrice. Les patients sont obligés de marcher à petits pas pour ne pas tomber. Les mouvements de la main sont lents, inexacts, une personne ne peut pas tenir un objet sur le poids.

    Les principaux symptômes sont déterminés par une violation de la composante motrice. Dans le même temps, la parole et le travail des organes des sens ne souffrent pas, la composante intellectuelle-ménagère aussi.

    Le tableau clinique se développe progressivement, sur plusieurs heures, moins souvent deux jours.

    Le moment exact n'est pas clair. Souvent la nuit, le patient se réveille déjà avec des signes de perturbation aiguë du flux sanguin cérébral.

    La gravité globale des écarts est négligeable par rapport à d'autres formes d'AVC.

    Diagnostique

    L'infarctus lacunaire du cerveau est confirmé dans un hôpital, il est impossible de faire quoi que ce soit en ambulatoire, la condition est difficile à évaluer. Spécialiste - Neurologue.

    Le schéma standard pour les patients est le suivant:

    • Enquête orale. Avec la sécurité de la parole. Si des violations sont observées, vous devez parler à des proches. Les plaintes typiques sont enregistrées, l'objectivation des symptômes vous permet de compiler un tableau clinique complet et de le comparer avec des calculs connus. Proposer des hypothèses.
    • Prise d'histoire. Il joue un rôle tout aussi important. Il est nécessaire pour une évaluation rapide de l'étiologie probable du processus. L'hypertension artérielle survient toujours chez les patients.
    • Mesure de la pression et de la fréquence cardiaque. Le premier indicateur est changé de façon stable vers le haut, le second peut être normal. Dépend de l'état des structures cardiaques.
    • Encéphalographie. Utilisé pour étudier l'activité cérébrale dans divers domaines. Avec un accident vasculaire cérébral lacunaire, les signaux de l'épidémie s'affaiblissent, mais pas de manière significative. Le médecin doit faire attention à tout écart et ne pas le prendre pour une erreur.
    • Diagnostic IRM. Cela n'a pas beaucoup de sens même avec une amplification de gadolinium de contraste. Cependant, avec une taille suffisante de la zone affectée, un foyer du signal hypo-intense est détecté, ce qui peut être considéré comme un signe de vérification (confirmation). Dans environ 60% des cas, la tomographie ne produit aucun résultat..
    • Dopplerographie des vaisseaux cérébraux, balayage duplex. Identifier la vitesse et la qualité du flux sanguin.

    Au besoin, des études supplémentaires sont prescrites. À la discrétion d'un spécialiste.

    Traitement

    La thérapie est strictement dans des conditions stationnaires. Au moins dans les premiers jours. À la correction persistante de la condition. Médicaments prescrits d'un certain nombre de groupes pharmaceutiques:

    • Thrombolytiques. Dans les 4 à 8 premières heures après le début du processus pathologique. Fibrinolysine ou streptokinase. Dissout les caillots sanguins formés. Ne permet pas aux troubles hémodynamiques de progresser.
    • Médicaments antiplaquettaires. Empêcher le développement ultérieur de caillots sanguins. Aspirine-Cardio ou Héparine, d'autres noms sont possibles.
    • Diurétiques à action rapide. Par exemple, le furosémide ou les diurétiques osmotiques - le mannitol en quantités limitées. Les médicaments préviennent l'œdème cérébral et les conséquences mortelles possibles dans le contexte de cette condition d'urgence. Ils ne conviennent pas pour une utilisation à long terme, ils ont un effet négatif sur le cœur et les vaisseaux sanguins.
    • Médicaments cérébrovasculaires. Normaliser la nutrition cérébrale. Piracetam ou Actovegin. Le traitement avec ces agents se poursuit après la fin de la période aiguë..
    • Angioprotecteurs. Renforcez les parois des vaisseaux sanguins, augmentez leur élasticité. Les noms sont sélectionnés par un spécialiste.

    Les médicaments suivants sont également utilisés:

    • Antihypertenseur. Réduisez la tension artérielle. Inhibiteurs de l'ECA, antagonistes du calcium, bêta-bloquants. Médicaments d'action centrale. Ils sont prescrits strictement par un médecin, généralement un cardiologue est impliqué dans le travail pour déterminer la combinaison la plus sûre. Les formes résistantes d'hypertension ne sont pas arrêtées par des méthodes monothérapeutiques. Besoin d'un groupe de médicaments.
    • Sédatifs. Les poumons, les tranquillisants peuvent être utilisés pour réduire l'anxiété..

    Une pilule ne suffira pas. Une correction du régime alimentaire est nécessaire (tableau de traitement n ° 10), si possible, il est recommandé de consulter un nutritionniste, de cesser de fumer, de l'alcool, notamment des substances psychoactives, des médicaments.

    L'activité physique est normalisée, elle doit être adéquate au niveau de développement humain, nettement en dessous de la limite potentielle. Le sommeil est montré pendant au moins 7 heures par nuit, évitant le stress, maîtrisant les techniques de relaxation.

    La période de rééducation est de 2-3 mois. C'est un temps record pour un AVC. Une caractéristique positive est la possibilité de récupération complète sans déficit neurologique, même dans les cas cliniques les plus difficiles.

    Composantes de cette période critique:

    • L'utilisation de médicaments. Une triade de groupes de médicaments est utilisée: vasculaire cérébral pour stabiliser le flux sanguin cérébral, antihypertenseurs, dans le cadre de la baisse de la pression artérielle, angioprotecteurs pour renforcer les vaisseaux sanguins.
    • Physiothérapie. Les patients ayant subi un AVC lacunaire sont rarement dans une position si difficile qu'ils ne peuvent pas bouger. Des exercices actifs sont recommandés, des exercices passifs sont utilisés dans les premiers jours pour normaliser le trophisme dans les membres paralysés. Dans ce cas, l'assistant fait le mouvement.
    • Massage. Dans le cadre de la normalisation du trophisme des bras et des jambes, la restauration du flux sanguin périphérique.

    Progressivement, le patient doit commencer à marcher seul, d'abord avec l'aide du personnel médical, puis sans lui.

    La période d'hospitalisation dure environ 1 à 2 semaines. Peut-être qu'un renvoi à un centre de réadaptation prend encore 2-3 semaines. Ensuite, avec des recommandations claires, la personne va récupérer chez elle.

    Avec une approche compétente et responsable, suivant les conseils d'un spécialiste, il y a toutes les chances d'une compensation complète pour la violation.

    Prévoir

    L'AVC de type lacunaire est considéré comme la seule exception (si vous ne prenez pas en compte l'attaque ischémique transitoire), entraînant rarement la mort et l'incapacité du patient.

    Il y a des chances de récupérer complètement. Surtout s'il y a des facteurs favorables. Ce sont: le jeune âge, l'absence de pathologies somatiques, les antécédents endocriniens et cardiovasculaires, l'hypertension artérielle n'est pas de nature persistante, répond bien au traitement.

    De plus - une réponse positive à la pharmacothérapie, un déficit neurologique minimal.

    La survie globale est de 90% ou plus. La mortalité ne dépasse pas 5-8%. La plupart des cas impliquent une orientation prématurée vers un hôpital.

    Selon les études, la correction devrait commencer dans les 6 premières heures, maximum 8 heures. Ensuite, les risques sont 10 à 20% plus élevés.

    La pathologie est insidieuse non pas par ses symptômes et ses dangers actuels, mais par l'issue probable à moyen et long terme.

    Conséquences possibles

    Les complications ne se développent presque pas au début du processus pathologique lui-même, ce qui, d'une part, facilite l'état du patient et le traitement, et d'autre part, peut conduire un spécialiste inexpérimenté sur la mauvaise voie.

    La conséquence la plus évidente d'un AVC lacunaire est un déficit neurologique persistant après rééducation. Généralement non cognitif, mais de nature motrice: dysfonctionnements moteurs. Mais c'est un événement relativement rare..

    Les problèmes vasculaires se développent implicitement. Les artères détruisent rarement. Le plus souvent, une certaine circulation sanguine persiste. La pression monte, la paroi s'amincit, s'affaiblit.

    Les anévrismes se développent - une protrusion d'un caractère semblable à un sac. Rarement solitaire, le plus souvent un groupe de navires est immédiatement impliqué dans le processus. À un certain point, une rupture et un saignement de sang dans l'espace cérébral se produisent..

    Cela se termine déjà par un accident vasculaire lacunaire hémorragique, qui se déroule plusieurs fois plus durement et entraîne une invalidité et des défauts graves. La prévention des complications potentiellement mortelles de la vie et de la santé fait partie du traitement.

    Les anévrismes des vaisseaux lacunaires sont extrêmement difficiles à déterminer, mais à un moment donné, ils ne se forment pas. Ça prend du temps. Par conséquent, les médecins prescrivent des cérébroprotecteurs, des médicaments pour augmenter l'élasticité des vaisseaux sanguins, des antihypertenseurs. Il s'agit, entre autres, d'une mesure visant à éviter des résultats non évidents..

    L'AVC dans les lacunes cérébrales est une forme rare et relativement bénigne d'insuffisance cérébrovasculaire. La thérapie est effectuée dans un hôpital. Les risques sont toujours présents, mais les perspectives de guérison complète sont presque maximales.

    Infarctus cérébral lacunaire

    L'infarctus cérébral lacunaire est un accident vasculaire cérébral ischémique, couvrant une petite zone de tissu cérébral, dans laquelle se forment alors des lacunes. Les foyers d'un accident vasculaire cérébral peuvent être multiples. Le tableau clinique se compose de divers symptômes focaux qui n'atteignent pas un degré de gravité sévère. Par la suite, la progression du déficit cognitif est possible. Le diagnostic est effectué par des études cliniques et instrumentales, en tenant compte du fait que de petites lacunes peuvent ne pas être enregistrées par des méthodes de neuroimagerie. Le traitement complet comprend une thérapie étiopathogénétique, vasculaire, neuroprotectrice et symptomatique.

    L'infarctus cérébral lacunaire (AVC lacunaire) est un type de perturbation aiguë de la circulation cérébrale, dont le résultat morphologique est la formation d'une petite cavité (lacune) au site du tissu cérébral décédé d'une ischémie..

    Le terme «lacune» est apparu en médecine pratique en 1843 grâce à Fendal, qui a donné un premier nom à des cavités cérébrales révélées par l'autopsie de patients souffrant d'hypertension artérielle. L'infarctus lacunaire du cerveau a été décrit en détail en 1965.

    Fisher, qui a identifié son association avec l'encéphalopathie hypertensive.

    À notre époque, les AVC lacunaires représentent environ un tiers des AVC ischémiques..

    En raison de la petite taille des lacunes (de 1 à 15-20 mm), des manifestations cliniques modérées et même légères, l'infarctus lacunaire du cerveau était considéré comme relativement bénin.

    Cependant, les observations cliniques ont conduit les experts en neurologie à conclure que cette pathologie est à l'origine de déficits cognitifs, de parkinsonisme secondaire et de troubles mentaux..

    Infarctus cérébral lacunaire

    L'AVC lacunaire se produit en raison d'une violation du passage du sang à travers l'un des vaisseaux artériels perforants du cerveau. Dans 80% des cas, la zone de crise cardiaque est située dans la substance cérébrale blanche des structures sous-corticales et de la capsule interne, dans d'autres cas - dans le pont cérébral et le tronc.

    Dans la plupart des cas, l'infarctus cérébral de type lacunaire se produit dans un contexte d'hypertension artérielle chronique et est associé à des changements dans la paroi des vaisseaux perforants causés par celui-ci - microangiopathie cérébrale.

    Morphologiquement, il peut s'agir d'hyalinose, de dépôt intravasculaire de couches lipidiques, de substitution fibrotique des structures musculaires et élastiques de la paroi vasculaire, de nécrose fibrinoïde.

    De tels changements entraînent un rétrécissement et une occlusion importants de la lumière de l'artère, en conséquence, l'approvisionnement en sang de la partie des tissus cérébraux alimentés par celle-ci est perturbé. Dans cette zone, une ischémie et une nécrose se développent. Au fil du temps, une lacune se forme sur le site des cellules mortes.

    La microangiopathie cérébrale représente environ 75% des infarctus lacunaires..

    Parmi ses facteurs étiologiques, avec l'hypertension, l'artériosclérose, le diabète sucré, l'alcoolisme, la maladie pulmonaire obstructive chronique, l'insuffisance rénale chronique avec une augmentation de la concentration de créatinine dans le sang, dans de rares cas, des lésions vasculaires infectieuses et auto-immunes.

    Un quart des cas d'infarctus lacunaire sont causés par l'athéro- et la cardio-embolie (avec cardiosclérose après infarctus du myocarde, fibrillation auriculaire, malformations cardiaques valvulaires), occlusion des artères brachio-céphaliques.

    Souvent, un AVC lacunaire se distingue par un début avec le développement rapide de symptômes focaux en 1 à 2 heures. Cependant, une apparition progressive est également possible avec une augmentation des symptômes sur une période de 3 à 6 jours. Dans certains cas, des attaques ischémiques transitoires antérieures sont notées..

    La caractéristique est l'absence de manifestations cérébrales, de troubles corticaux et d'un complexe de symptômes méningés et la préservation de la conscience. Hémiparésie, anomalies sensorielles selon l'hémitype, ataxie, dysarthrie, dysfonction pelvienne, syndrome pseudobulbaire peuvent être observés.

    Des troubles moteurs, ataxiques ou sensoriels isolés sont possibles, ainsi que des manifestations neurologiques mixtes. Il y a souvent une dépression et une légère déficience cognitive..

    Le déficit cognitif peut consister en des difficultés à se souvenir de nouvelles informations, des troubles de la mémoire pour les événements actuels, une diminution de la capacité de concentration et de la qualité de l'activité intellectuelle.

    On note un certain ralentissement des processus de pensée, des difficultés à déplacer l'attention d'une tâche à une autre ou, à l'inverse, à se concentrer sur l'exécution d'une tâche. Au fil du temps, après un infarctus lacunaire, les troubles cognitifs peuvent augmenter considérablement..

    De graves troubles de la mémoire se développent, la capacité de percevoir et d'absorber des informations (gnose) est réduite, les habiletés motrices sont perdues (praxis).

    Les symptômes cliniques de l'infarctus cérébral dépendent de sa localisation. Cependant, quelle que soit la localisation, le déficit neurologique reste au niveau de degré léger ou modéré, et le cours n'est jamais sévère.

    Dans certains cas, il y a une évolution subclinique «silencieuse» de l'AVC lacunaire, dans laquelle ses manifestations sont complètement absentes.

    Un tel bien-être imaginaire est pronostic défavorable, car il est souvent observé avec de multiples crises cardiaques, ne permet pas de fournir des soins médicaux qualifiés en temps opportun et, au fil du temps, conduit souvent à la formation de troubles cognitifs sévères.

    Lors d'un diagnostic, un neurologue prend en compte la présence d'hypertension, d'arythmie sévère, de diabète sucré, d'ischémie cérébrale chronique, d'attaques ischémiques transitoires; caractéristiques du tableau clinique de l'AVC (symptômes focaux légers ou modérés en l'absence de manifestations cérébrales); données diagnostiques instrumentales. Lors d'une ophtalmoscopie, la consultation d'un ophtalmologue révèle souvent des signes de microangiopathie: rétrécissement des artérioles rétiniennes, dilatation de la veine rétinienne centrale.

    Visualisez le foyer de l'AVC lacunaire en utilisant la TDM ou l'IRM du cerveau. Cependant, si la zone de course est trop petite, elle n'est pas visible sur les tomogrammes. Dans de tels cas, le diagnostic repose principalement sur la clinique..

    Dans le cadre de la recherche des causes de l'infarctus cérébral, une échographie des vaisseaux de la tête est réalisée, l'étude du spectre lipidique du sang. Chez les patients de moins de 45 ans, il est nécessaire d'exclure la vascularite systémique, les maladies métaboliques, le syndrome des antiphospholipides, etc..

    Comprendre l'étiologie de la déficience vasculaire est essentiel à la construction d'une prévention adéquate des AVC récurrents..

    Scanner du cerveau. Infarctus lacunaire dans le thalamus gauche

    La composante étiopathogénétique de la thérapie de l'AVC lacunaire vise à normaliser et à maintenir des chiffres adéquats de pression artérielle, à prévenir la cardioembolie et à corriger le métabolisme lipidique. Les patients souffrant d'hypertension et de pathologie cardiaque sont supervisés simultanément par un cardiologue.

    On leur prescrit un traitement antihypertenseur, des médicaments antithrombotiques (warfarine, héparine, acide acétylsalicylique, clopidogrel).

    Le traitement à l'héparine et à la warfarine est indiqué chez les patients présentant une étiologie cardio-embolique de l'AVC lacunaire et une forte probabilité de récurrence (après infarctus du myocarde, fibrillation auriculaire, présence d'une valve cardiaque artificielle, etc.).

    L'acide acétylsalicylique est utilisé en présence de microangiopathie vasculaire cérébrale, est pris par voie orale en dose individuelle et peut être prescrit en association avec le dipyridamole. La correction de la composition lipidique du sang est réalisée à l'aide de statines (lovastatine, simvastatine, etc.).

    Afin de restaurer l'hémodynamique cérébrale et la microcirculation, la nicergoline peut être utilisée comme antispasmodique cérébral, la vinpocétine, la pentoxifylline sont recommandées.

    En cas de déficience cognitive, une thérapie neurotrope est effectuée pour prévenir la démence, notamment des neuroprotecteurs (ipidacrine, amantadine, choline), des produits pharmaceutiques à base de ginkgo biloba, des nootropiques (mémantine, piracetam). L'effet positif des exercices spéciaux pour entraîner l'attention, la mémoire et la réflexion a été noté..

    En présence de syndrome dépressif, le schéma thérapeutique est complété par des antidépresseurs (fluoxétine, clomipramine, maprotiline, amitriptyline).

    Le résultat de l'infarctus lacunaire transféré est relativement favorable. Dans le contexte d'une thérapie rapide et intensive, une régression complète du déficit neurologique est possible. Cependant, dans quelques années à compter du moment d'une crise cardiaque, 30% des patients évoluent vers des troubles cognitifs, entraînant le développement d'une démence vasculaire et de troubles mentaux.

    Les symptômes du parkinsonisme vasculaire sont encore plus fréquents. La probabilité de ces complications augmente de manière significative avec les accidents vasculaires cérébraux répétés, dont la fréquence atteint 12%.

    Des études sur les effets à long terme ont montré qu'une décennie après un AVC lacunaire, seulement un tiers des patients restaient en vie, dont la plupart souffraient de démence..

    La prévention primaire de l'infarctus lacunaire implique une correction rapide de l'hypertension artérielle, une prise régulière d'aspirine pour les patients atteints de pathologie cardiovasculaire nécessitant un traitement antiplaquettaire et un traitement adéquat de l'insuffisance cérébrovasculaire chronique.

    Pour la prévention de la récurrence de l'AVC lacunaire, l'aspirine à long terme est recommandée, en présence d'une occlusion sévère des artères brachiocephalic, un traitement chirurgical de l'insuffisance cérébrovasculaire est possible - endatérectomie carotidienne, création d'anastomose extra-intracrânienne.

    Afin de prévenir l'aggravation des troubles cognitifs, les patients qui ont subi un accident vasculaire cérébral lacunaire doivent suivre des cycles répétés de thérapie vasculaire-neurotrope combinée.

    Qu'est-ce que l'infarctus cérébral lacunaire

    L'infarctus lacunaire du cerveau est un changement pathologique dans les artères profondes, leur blocage, qui conduit à l'apparition de petits foyers d'hémorragie (pas plus de 1,5 cm). Après un certain temps, une formation semblable à un kyste appelée «trou» apparaît à leur place..

    Maladies qui augmentent le risque d'infarctus cérébral

    On distingue les causes suivantes d'infarctus lacunaire du cerveau:

    1. Hypertension artérielle constante, hypertension chronique. La maladie peut survenir à la fois dans le contexte de crises artérielles et avec des taux stables.
    2. Athérosclérose des artères du cerveau. Elle peut survenir à la suite d'une mauvaise alimentation contenant des graisses animales. Avec cette maladie
    3. la plaque formée sur les parois des vaisseaux.
    4. Diabète.
    5. Dépendance aux caillots sanguins.
    6. Infection des tissus cérébraux.
    7. Vascularite systémique.
    8. Caractéristiques congénitales du tissu cérébral.
    9. Infarctus du myocarde.

    Le tabagisme, qui provoque des spasmes des vaisseaux sanguins, ainsi que l'obésité, sont également des facteurs de risque.

    Le tableau clinique de la maladie

    Dans la plupart des cas, l'attaque peut être soudaine, entraînant très rapidement un blocage des artères, mais peut durer jusqu'à cinq jours. Les précurseurs peuvent être des attaques ischémiques qui provoquent un accident vasculaire cérébral dans les petites artères cérébrales..

    Lors d'une crise, une pression artérielle élevée et une fréquence cardiaque irrégulière peuvent être observées. Kystes simples - les lacunes ne conduisent pas à la paralysie du corps. L'identification de la forme lacunaire de l'infarctus cérébral est compliquée par la manifestation implicite des symptômes:

    • La déficience motrice s'exprime par l'incapacité de bouger les membres, ils deviennent moins sensibles.
    • Perte de coordination. Le patient peut se plaindre que tout flotte sous ses yeux, il y a une démarche instable et une désorientation.
    • La forme lacunaire de la maladie est caractérisée par des troubles neurologiques, exprimés en troubles de la mémoire, la possibilité d'analyse, il n'y a pas de logique de raisonnement, d'autres processus cérébraux sont perturbés.

    Pour des soins médicaux immédiats, une manifestation de l'un des symptômes suivants d'un accident vasculaire cérébral est suffisante:

    1. Une forte manifestation de faiblesse dans les jambes, d'évanouissement, de perte de conscience;
    2. Visage asymétrique, engourdissement de la moitié du corps, membres, violation de la sensibilité cutanée;
    3. Difficulté d'élocution et perception altérée;
    4. Le patient commence des vertiges, il lui est difficile de maintenir la coordination des mouvements;
    5. Douleur intense à la tête;
    6. Crampes, augmentation du tonus musculaire.

    La gravité du trouble dépend de la taille de la partie du cerveau affectée par l'AVC. Les symptômes de la maladie peuvent survenir dans un rêve et ne pas être accompagnés d'une perte de conscience. Contrairement aux hémorragies cérébrales étendues, la forme lacunaire ne s'accompagne pas d'une perte de vision. Le pronostic de cette maladie est le plus favorable par rapport à d'autres formes de onm.

    À quoi mène un infarctus cérébral?

    Les conséquences de l'infarctus lacunaire du cerveau dépendent des facteurs suivants:

    • La partie du cerveau dans laquelle l'hémorragie s'est produite;
    • La taille de l'épidémie;
    • Rapidité et professionnalisme de l'assistance médicale.

    Le plus souvent, la maladie entraîne les écarts suivants:

    1. Mémoire et parole altérées.
    2. Mouvements intestinaux et mictions incontrôlés.
    3. Le mouvement devient raide, la démarche instable.
    4. La démence se développe. Des années d'observation indiquent qu'après un an, le patient souffre de parkinsonisme, et plus tard - de démence vasculaire.
    5. La coordination des mouvements est également perturbée après onmk.

    Les changements probabilistes dus à un AVC ischémique s'expriment comme suit:

    • Les troubles mentaux. Le patient peut tomber dans des états dépressifs prolongés, réalisant que pour ses proches, il est devenu un fardeau. Des signes d'agressivité ou, au contraire, des larmes peuvent être observés. Des sautes d'humeur fréquentes.
    • Manque de sensibilité sensorielle dans les muscles du visage, des bras ou des jambes. Les troubles du mouvement peuvent s'exprimer par la faiblesse de la jambe (vous devrez vous déplacer avec une canne) ou des bras (jusqu'à l'incapacité de tenir indépendamment la vaisselle). Les fibres nerveuses récupèrent encore plus lentement, le patient a donc besoin d'une longue rééducation, dont l'un des objectifs est de reprendre la sensibilité des membres.
    • Mémoire et parole altérées. Le patient oublie les visages, les noms, les téléphones et les adresses. Ne peut pas parler normalement, en prononçant des phrases incohérentes.
    • Manque de coordination des mouvements. Après une attaque de la maladie, la démarche change souvent, la personne tombe souvent, étourdie.

    Pronostic de la maladie

    Le pronostic de l'infarctus lacunaire du cerveau, contrairement à d'autres formes d'accident vasculaire cérébral ischémique, est le plus favorable. Dans un seul cas de la maladie, presque toutes les capacités fonctionnelles du corps sont restaurées. Les déficiences sensorielles ou motrices résiduelles apportent un certain inconfort, mais vous pouvez apprendre à vivre avec..

    Dans les rechutes, un état lacunaire du cerveau peut être diagnostiqué. Cette complication est observée chez la plupart des patients atteints de démence vasculaire. Le patient se retire souvent, tombe dans un état dépressif.

    Une personne après une crise de maladie éprouve des problèmes de mémoire, ne se souvient souvent pas de l'adresse de résidence, ne reconnaît pas les membres de la famille, n'est pas capable d'analyser les situations, devient bâclée.

    Diagnostic d'un infarctus cérébral

    Un médecin peut soupçonner un infarctus lacunaire du cerveau en fonction des plaintes du patient. Mais une image complète de la maladie ne peut être obtenue qu'en utilisant les méthodes de recherche suivantes:

    1. Tout d'abord, il s'agit de la tomodensitométrie, qui permet d'obtenir une coupe virtuelle à plusieurs niveaux du cerveau;
    2. Analyse générale en laboratoire du sang et de l'urine, ainsi qu'une analyse de la biochimie sanguine, de la présence de glucose, détermination du taux de cholestérol, indicateurs de coagulation;
    3. ECG pour détecter les troubles du rythme cardiaque;
    4. La numérisation en duplex par ultrasons vous permet d'analyser l'état des parois du vaisseau, la présence de plaques de cholestérol sur celles-ci, les malformations congénitales.

    Les principales tactiques de traitement

    Les médicaments dépendent de la gravité de la maladie..

    Pour prévenir la formation de caillots sanguins, on prescrit souvent au patient de l'aspirine (acide acétylsalicylique). Les médicaments suivants peuvent être prescrits:

    • Pour restaurer la microcirculation sanguine, par exemple, la nicergoline sous forme d'injections peut être prescrite avec un transfert ultérieur vers un traitement avec des comprimés.
    • Avec une forme cardio-embolique d'infarctus cérébral, la warfarine est souvent prescrite.
    • Les neurotrophiques contribuent à l'élimination de la privation d'oxygène du cerveau et restaurent ses structures affectées. Ceux-ci incluent: Cerebrolysin, Actovegin.
    • En cas de démence, des médicaments anticholinestérases sont prescrits: Prosérine, Neuromidine.
    • Le parkinsonisme prescrit des médicaments qui réduisent le tremblement des mains, par exemple le cyclodol.
    • Étant donné que l'infarctus cérébral se développe le plus souvent dans le contexte de l'hypertension artérielle, le médecin prescrit les médicaments appropriés pour le stabiliser en tenant compte des maladies concomitantes, par exemple, le diabète sucré ou les maladies rénales. Les médicaments puissants ne doivent pas être utilisés pour traiter l'hypertension, en particulier chez les patients âgés. La baisse de la pression artérielle doit être progressive.

    La période de rééducation après un infarctus cérébral dépend de la gravité de la maladie et dure généralement de six mois à deux ans. Pendant cette période, les soins et la création d'une atmosphère saine pour le patient par les proches sont importants.

    Après avoir subi un AVC ischémique, le patient doit respecter les actions suivantes:

    • Respect d'un régime spécial anti-cholestérol.
    • Activité physique.
    • Rejet des mauvaises habitudes.
    • La réadaptation consiste à suivre les recommandations du médecin pour traiter l'hypertension artérielle. De plus, avec un risque d'embolie prononcé, on prescrit au patient des médicaments qui fluidifient le sang.

    Ainsi, l'infarctus lacunaire du cerveau est une maladie d'une forme quelque peu plus douce dans ses conséquences qu'un accident vasculaire cérébral étendu. Cependant, elle nécessite une hospitalisation et un examen urgents, en particulier en cas de rechute. Une restauration presque complète de toutes les fonctions du corps est possible, à condition de suivre un traitement approprié et des mesures préventives.

    Infarctus cérébral lacunaire mal détectable et assez dangereux

    Avec le développement d'une ischémie aiguë, de petites cavités - des lacunes - peuvent se former dans le tissu cérébral. Ils sont accompagnés d'une gravité légère et modérée de troubles du mouvement, de la parole et de la sensibilité. Par la suite, les patients ont un déclin progressif de la mémoire, un ralentissement des processus de réflexion. Pour le traitement, des neuroprotecteurs, des médicaments vasculaires et des agents antiplaquettaires sont utilisés..

    Causes de l'infarctus cérébral lacunaire

    Le développement de cet accident vasculaire cérébral est le plus souvent provoqué par l'hypertension..

    Dans l'hypertension sévère, des changements se produisent dans les artères perforantes - dépôt de complexes lipidiques, remplacement des fibres musculaires et élastiques par des fibreux, foyers de nécrose dans les parois.

    L'angiopathie s'accompagne d'un épaississement des parois, d'une diminution de la lumière des vaisseaux sanguins, d'une diminution de la nutrition d'une partie du cerveau. L'ischémie et la mort cellulaire entraînent la formation de petites cavités - lacunes.

    Les artères perforantes ont un petit diamètre (environ 2 mm) et une longueur allant jusqu'à 10 mm. Ils alimentent la substance blanche en sang, connectent les vaisseaux du cortex et la partie centrale du cerveau en un seul réseau. La zone de course dans la grande majorité des cas est située dans la région sous-corticale, la partie interne ou le tronc cérébral. La microangiopathie cérébrale peut également entraîner:

    • changements athérosclérotiques;
    • l'abus d'alcool
    • maladies pulmonaires chroniques;
    • insuffisance rénale;
    • Diabète;
    • les infections
    • maladies auto-immunes.

    Cardiosclérose post-infarctus, flutter auriculaire, anomalies valvulaires peuvent provoquer une thromboembolie des vaisseaux cérébraux ou des artères carotides et vertébrales, suivie d'un accident vasculaire lacunaire.

    Nous vous recommandons de lire sur l'AVC cérébelleux. Vous découvrirez les causes et les symptômes de l'AVC cérébelleux, les premiers soins, les méthodes de diagnostic de l'état et le traitement de l'AVC.

    Et voici plus sur l'AVC ischémique du cerveau.

    Symptômes de pathologie

    L'apparition de la maladie est aiguë ou progressive, dans le premier cas, les symptômes augmentent en 1 à 1,5 heure et dans le second, les troubles focaux apparaissent en 3 à 5 jours. Parfois, des crises d'ischémie transitoires précèdent un AVC lacunaire. Contrairement à l'infarctus cérébral ordinaire, avec lacunaire il n'y a pas de nausées, vomissements, perte de conscience, maux de tête sévères.

    Signes caractéristiques de cette pathologie:

    • violation partielle des mouvements et de la sensibilité des membres;
    • difficulté à coordonner les mouvements, à avaler;
      Ataxie légère dans le bras
    • tremblements lors de la marche, lorsque vous essayez de toucher le nez avec votre doigt ou de soulever un petit objet, un mimétisme se produit;
    • changement dans la clarté de la parole;
    • miction involontaire;
    • troubles dépressifs;
    • difficulté à se souvenir des informations actuelles;
    • incapacité à retenir l'attention pendant une longue période de temps;
    • diminution de la vitesse de réflexion;
    • l'incapacité d'effectuer simultanément plusieurs tâches.

    L'évolution d'un AVC lacunaire n'est pas sévère, des variantes de lésions cérébrales latentes «muettes» sont connues. Cette situation n'est pas considérée comme favorable, car en l'absence de diagnostic rapide et de thérapie complexe, de graves troubles de la mémoire, de la perception et du traitement de l'information et de l'incapacité à effectuer des mouvements intentionnels apparaissent à l'avenir..

    Qu'est-ce qu'un infarctus lacunaire dangereux

    Pendant longtemps, ce type de crise cardiaque a été considéré comme une option de développement bénigne. Mais les observations de patients qui ont subi même un type léger d'ischémie cérébrale aiguë ont montré qu'au fil du temps, les troubles de la fonction cognitive progressent, leur intelligence diminue, des signes de tremblements des membres apparaissent comme le parkinsonisme et des anomalies mentales.

    Méthodes de diagnostic

    Pour identifier cette maladie, la présence de:

    • hypertension artérielle;
    • troubles du rythme cardiaque;
    • diabète sucré;
    • encéphalopathie discirculatoire;
    • attaques ischémiques;
    • troubles neurologiques focaux légers ou modérés;
    • microangiopathie du fond d'œil - rétrécissement des artérioles et expansion de la veine centrale.

    Pour voir le site de destruction du tissu cérébral, vous devez effectuer une IRM ou une tomodensitométrie, mais avec un diamètre de cavité de 1 à 5 mm, sa détection présente des difficultés importantes. Dans de tels cas, seules les manifestations cliniques sont prises en compte, ce qui n'est pas toujours suffisant..

    Traitement de l'infarctus lacunaire du cerveau

    Tout d'abord, il est nécessaire de parvenir à une stabilisation de la pression artérielle. Les inhibiteurs de l'ECA sont les plus efficaces à cet effet..

    Le périndopril, car il protège contre la progression des troubles cognitifs (cognitifs). Les médicaments sont produits sous les noms commerciaux Prestarium, Prenesa, Stopress.

    Il est utilisé seul ou en combinaison avec Arifon. Les médicaments des groupes suivants sont également indiqués:

    Groupes pharmacologiquesNom des médicaments
    AntithrombotiqueZilt, Aspirin cardio, Dipyridamole (pour angiopathie)
    AnticoagulantsHéparine, warfarine (pour arythmie, infarctus du myocarde, valvule cardiaque artificielle)
    HypolipidémiqueZokor, Tulip (en violation du métabolisme lipidique, athérosclérose)
    Détendre les vaisseaux cérébraux et améliorer la microcirculationSermion, Cavinton, Pentilin
    NeuroprotecteursNeuromidine, néomidantan, gliatiline, bilobil
    NootropiquesMeme, Phenotropil, Ceraxon
    AntidépresseursClofranil, Lyudyomil, Prodep

    Conséquences et pronostic pour le patient

    Avec la détection opportune d'un AVC lacunaire et un traitement médicamenteux adéquat, le pronostic est généralement favorable. Avec un traitement complexe, une récupération presque complète est possible. Pendant plusieurs années après avoir subi une violation aiguë de la circulation cérébrale, et en particulier avec des épisodes répétés, une démence vasculaire (démence), un parkinsonisme secondaire se développe.

    Le taux de survie à dix ans est d'environ 30%, alors que la plupart des patients souffrent à ce moment de troubles mentaux graves.

    Un scénario plus optimiste consiste à prendre de l'aspirine en continu, à effectuer une endartériectomie carotidienne ou à contourner les vaisseaux. Tous les patients reçoivent des traitements prophylactiques de médicaments neurotropes au moins trois fois par an..

    Nous vous recommandons de lire sur les AVC ischémiques du cerveau. Vous découvrirez les symptômes si le côté gauche ou droit est affecté, s'il y a eu un AVC du tronc cérébral et le traitement des conséquences.

    Et voici plus sur l'IRM avec et après un AVC.

    L'AVC lacunaire se produit lorsque les artères perforantes du cerveau sont affectées. L'hypertension et l'angiopathie sont la principale cause de développement. Manifestations cliniques - troubles neurologiques légers ou modérés sans symptômes cérébraux.

    Par la suite, les troubles cognitifs progressent jusqu'au développement de la démence. La récupération nécessite un traitement médicamenteux complexe utilisant des médicaments pour normaliser la pression artérielle, diluer le sang, les médicaments neurotropes.

    Il Est Important D'Être Conscient De Vascularite