Cardiosclérose

La cardiosclérose du cœur (CS) est une maladie caractérisée par la formation d'articulations cicatricielles aux endroits des tissus cardiaques (cardia - cœur et scléros - dur), ce qui provoque une violation de la fonctionnalité normale du cœur. Les zones affectées par la cardiosclérose se développent aux sites de mort des fibres myocardiques.

Préparations pour la cardiosclérose

Cardiosclérose du cœur: classification

En principe, la classification de cette maladie est assez simple. Sous forme de distribution, la cardiosclérose du cœur se distingue par:
1. Diffuse.
2. Focal.

La cardiosclérose diffuse du cœur est caractérisée par une lésion uniforme du muscle cardiaque dans laquelle les lésions sont réparties dans tout le myocarde. Ce type de maladie est observé avec une maladie coronarienne..

La cardiosclérose focale du cœur est caractérisée par la formation d'une localisation distincte et différente de la taille des lésions. Ce type de CS survient et se développe à la suite d'un infarctus du myocarde et, plus rarement, d'une myocardite cardiaque..

Cardiosclérose: symptômes et signes

Souvent, avec une forme focale, la cardiosclérose survient sans aucun symptôme. Mais si les lésions sont situées à côté du nœud auriculo-sinusien, cela peut entraîner des arythmies cardiaques et diverses perturbations de la conduction impulsionnelle. Dans ce cas, les symptômes suivants apparaissent:
- contraction arythmique du cœur;
- battement de coeur.

Avec une forme diffuse de cardiosclérose cardiaque, des symptômes d'insuffisance cardiaque sont observés, ainsi qu'une violation des rythmes du muscle cardiaque. Et ici, il y a une dépendance très simple: plus la zone du myocarde est affectée, plus la manifestation de l'insuffisance cardiaque et de l'arythmie est forte. Dans ce cas, les symptômes suivants sont observés:
- dyspnée;
- somatique dans le cœur
- gonflement
- diminution notable de l'endurance.

Le bien-être du patient, avec le développement de la cardiosclérose du cœur, dépend du développement de la maladie sous-jacente: infarctus du myocarde, rhumatismes, athérosclérose et mode de vie d'une personne.

Les causes de la cardiosclérose

Cette maladie est la conséquence d'une variété de maladies du cœur et des vaisseaux sanguins et, par conséquent, de divers troubles de la fonctionnalité des systèmes corporels. Les causes les plus fondamentales de la cardiosclérose sont:
- apport sanguin insuffisant (et, par conséquent, manque d'oxygène) du muscle cardiaque;
- maladie coronarienne (CHD);
- myocardite;
- infarctus du myocarde.
Il est également clair que toutes les raisons qui ont provoqué toutes les pathologies ci-dessus peuvent également être attribuées aux causes de la cardiosclérose cardiaque..
Les maladies coronariennes doivent être comprises comme toutes les maladies qui conduisent à des troubles circulatoires dans les vaisseaux coronaires et cardiaques..

Les principales causes de maladies myocardiques sont les maladies infectieuses:
- angine;
- sinusite;
- carie;
- divers types de vers;
- hépatite.
Tout cela est dû à un dysfonctionnement du système immunitaire. Nous arrivons donc à la chose la plus importante: un système immunitaire faible et déséquilibré est la seule raison de la cardiosclérose du cœur. L'incapacité du système immunitaire à former une réponse immunitaire adéquate à l'invasion d'éléments étrangers dans le corps, l'incapacité à reproduire les anticorps correspondants aux antigènes qui «attaquent» le corps - c'est ce qui doit être corrigé, en procédant au traitement de la cardiosclérose. Il est très important de comprendre chaque personne et, en particulier, un médecin.

Cardiosclérose: diagnostic

Le diagnostic de cardiosclérose cardiaque commence toujours par des antécédents médicaux, en tenant compte des antécédents de maladies humaines: crises cardiaques antérieures, présence de maladies coronariennes, athérosclérose, rhumatismes, symptômes de cardiosclérose, arythmies cardiaques sont révélées.

Le diagnostic est spécifié en utilisant la thérapie par résonance magnétique du cœur, l'échocardiographie ECG, les changements persistants sont enregistrés.

Cardiosclérose: traitement

Pendant le traitement de la cardiosclérose, les patients sont contre-indiqués dans l'activité physique et le traitement de cette maladie vise à éliminer la maladie sous-jacente, à corriger les processus métaboliques dans le muscle cardiaque et à éliminer les symptômes de l'insuffisance cardiaque.

La thérapie de la cardiosclérose est réalisée principalement par des diurétiques, des antiarythmiques, des vasodilatateurs périphériques. La chirurgie et l'implantation d'un stimulateur cardiaque peuvent également être indiquées..

La première chose dont vous avez besoin pour commencer le traitement de la cardiosclérose du cœur est la restauration du système immunitaire humain, car c'est en raison de ses échecs que le développement de toute maladie commence, y compris maladies cardiaques et vasculaires. C'est à cet effet qu'il existe un facteur de transfert Cardio. Cet immunomodulateur possède essentiellement des molécules immunitaires - des facteurs de transfert qui, pénétrant dans l'organisme, remplissent les fonctions suivantes:
- Étant la "mémoire" du système immunitaire, ils "se souviennent" de tous les éléments étrangers qui causent diverses maladies du cœur et des vaisseaux sanguins (et pas seulement), et lorsqu'ils réapparaissent, donnent l'ordre au système immunitaire de les détruire.
- Élimine tous les effets secondaires causés par d'autres médicaments tout en améliorant leur effet thérapeutique (il est compatible avec tous les médicaments).
- Renforce l'immunité humaine.
C'est loin d'être tout, mais les principales fonctions de cet immunomodulateur. C'est pourquoi c'est la préparation immunitaire la plus efficace et, à ce jour, n'a pas d'analogues au monde. Lire des critiques à son sujet.

IHD, la cardiosclérose, dont nous venons de passer brièvement en revue le traitement, a un pronostic peu favorable. Si elle n'est pas traitée, cette maladie peut être mortelle. Par conséquent, utilisez TF Cardio, à la fois dans une thérapie complexe et à des fins prophylactiques - cela vous aidera considérablement à vous débarrasser non seulement de la cardiosclérose coronarienne, mais également d'autres maladies cardiovasculaires.

© 2009-2019 Facteur de transfert 4Life. Tous les droits sont réservés.
plan du site
Site officiel de Ru-Transfer.
Moscou, st. Marxiste, déc.22, p. 1, du. 505
Tél: 8 800 550-90-22, 8 (495) 517-23-77

© 2009-2020 Facteur de transfert 4Vie. Tous les droits sont réservés.

Site officiel Ru-Transfer Factor. Moscou, st. Marxiste, déc.22, p. 1, du. 505
Tél: 8 800 550-90-22, 8 (495) 517-23-77

Cardiosclérose

Informations générales. Cardiosclérose - qu'est-ce que c'est et comment la traiter

La cardiosclérose est comprise comme une maladie cardiaque chronique qui se développe en raison d'une prolifération excessive du tissu conjonctif dans l'épaisseur du myocarde. Le nombre de cellules musculaires elles-mêmes est également considérablement réduit..

La cardiosclérose n'est pas une maladie indépendante, car formé en raison d'autres pathologies. Il serait plus correct de considérer la cardiosclérose comme une complication qui perturbe gravement le fonctionnement du cœur..

La maladie est chronique et ne présente pas de symptômes aigus. La cardiosclérose est provoquée par un grand nombre de causes et de facteurs, il est donc assez difficile de déterminer sa prévalence. Les principaux signes de la maladie se retrouvent chez la plupart des patients cardiologiques. La cardiosclérose diagnostiquée aggrave toujours le pronostic du patient, car le remplacement des fibres musculaires par du tissu conjonctif est un processus irréversible.

Pathogénèse

La base du développement de la cardiosclérose est constituée de 3 mécanismes:

  • Changements dystrophiques. Ils se forment à la suite de troubles trophiques et nutritionnels du myocarde dus au développement d'une maladie cardiovasculaire (cardiomyopathie, athérosclérose, ischémie chronique ou dystrophie myocardique). Au site des changements passés, une cardiosclérose diffuse se développe.
  • Processus nécrotiques. Ils se développent après des crises cardiaques, des blessures et des blessures survenues lors d'une chirurgie cardiaque. Dans le contexte d'un muscle cardiaque mort, la cardiosclérose focale se développe.
  • Inflammation myocardique. Le processus commence à la suite du développement d'une myocardite infectieuse, de rhumatismes et conduit à la formation d'une cardiosclérose diffuse ou focale.

Classification

La cardiosclérose est classée pour des raisons qui seront répertoriées et décrites ci-dessous dans la section appropriée, en fonction de l'intensité du processus et de la localisation. Selon la classification, l'évolution de la maladie change, différentes fonctions du cœur sont affectées.

En termes d'intensité et de localisation, ils distinguent:

  • cardiosclérose focale;
  • cardiosclérose diffuse (totale);
  • avec des dommages à l'appareil valvulaire du cœur.

Cardiosclérose focale

Des lésions focales du muscle cardiaque sont observées après un infarctus du myocarde. Moins fréquemment, une cardiosclérose focale se forme après une myocardite localisée. Une nette limitation de la lésion sous forme de tissu cicatriciel, entouré de cardiomyocytes sains, capables de remplir pleinement toutes leurs fonctions, est caractéristique.

Facteurs affectant la gravité de la maladie:

  • Profondeur de la défaite. Elle est déterminée par le type d'infarctus du myocarde. Avec des dommages superficiels, seules les couches externes de la paroi sont endommagées et après la formation de la cicatrice, une couche musculaire pleinement fonctionnelle reste en dessous. Avec les lésions transmurales, la nécrose affecte toute l'épaisseur du muscle. Une cicatrice se forme du péricarde à la cavité de la cavité cardiaque. Cette option est considérée comme la plus dangereuse, car avec elle, il y a un risque élevé de développer une complication aussi redoutable que l'anévrisme du cœur.
  • La taille de l'épidémie. Plus la zone de lésions myocardiques est grande, plus les symptômes sont prononcés et le pronostic pire pour le patient. Allouer une petite cardiosclérose focale et une grande focale. De petites inclusions uniques de tissu cicatriciel ne peuvent produire absolument aucun symptôme et n'affectent pas le fonctionnement du cœur et le bien-être du patient. La cardiosclérose macrofocale est lourde de conséquences et de complications pour le patient.
  • Localisation de l'épidémie. Selon l'emplacement de la source, dangereux et non dangereux sont déterminés. L'emplacement d'une petite zone de tissu conjonctif dans le septum interventriculaire ou dans la paroi de l'oreillette est considéré comme non dangereux. Ces cicatrices n'affectent pas le fonctionnement de base du cœur. La défaite du ventricule gauche, qui remplit la fonction principale de pompage, est considérée comme dangereuse.
    Le nombre de foyers. Parfois, plusieurs petites lésions du tissu cicatriciel sont immédiatement diagnostiquées. Dans ce cas, le risque de complications est directement proportionnel à leur nombre.
  • L'état du système conducteur. Le tissu conjonctif n'a pas seulement l'élasticité nécessaire, par rapport aux cellules musculaires, mais il est également incapable de conduire des impulsions à la bonne vitesse. Si le tissu cicatriciel a affecté le système de conduction du cœur, cela est lourd de développement d'arythmies et de blocages divers. Même si une seule paroi de la cavité cardiaque est à la traîne pendant le processus de contraction, la fraction d'éjection diminue - le principal indicateur de la contractilité du cœur.

De ce qui précède, il s'ensuit que la présence de foyers de cardiosclérose, même petits, peut entraîner des conséquences négatives. Un diagnostic opportun et compétent des lésions myocardiques est nécessaire pour sélectionner les tactiques de traitement appropriées.

Cardiosclérose diffuse

Le tissu conjonctif s'accumule partout et uniformément dans le muscle cardiaque, ce qui rend difficile l'isolement de certaines lésions. La cardiosclérose diffuse survient le plus souvent après une myocardite toxique, allergique et infectieuse, ainsi qu'avec une maladie coronarienne.

L'alternance des fibres musculaires normales et du tissu conjonctif est caractéristique, ce qui ne permet pas au muscle cardiaque de se contracter complètement et de remplir sa fonction. Les parois du cœur perdent leur élasticité, mal relâchées après la contraction et mal étirées lorsqu'elles sont remplies de sang. Ces troubles sont souvent appelés cardiomyopathie restrictive (compressive)..

Cardiosclérose avec lésions valvulaires

Il est extrêmement rare que la sclérose affecte l'appareil valvulaire du cœur. Les valves sont impliquées dans les maladies rhumatologiques et systémiques..

Types de dommages aux valves:

  • Insuffisance valvulaire. La fermeture incomplète et la fermeture des valves sont caractéristiques, ce qui rend difficile l'éjection du sang dans la bonne direction. Grâce à la valve défectueuse, le sang revient, ce qui réduit le volume de sang pompé et conduit au développement d'une insuffisance cardiaque. Avec la cardiosclérose, une défaillance valvulaire se forme en raison de la déformation des cuspides valvulaires.
  • Sténose de la valve. En raison de la prolifération du tissu conjonctif, la lumière de la valve se rétrécit. Le sang ne coule pas en volume suffisant à travers l'ouverture rétrécie. La pression dans la cavité cardiaque augmente, ce qui entraîne de graves changements structurels. Un épaississement du myocarde (hypertrophie) est observé, en tant que réaction compensatoire du corps.

Avec la cardiosclérose, l'appareil valvulaire du cœur n'est affecté que par un processus diffus impliquant l'endocarde.

Les causes

La transition des cardiomyocytes dans le tissu conjonctif est due au processus inflammatoire. Dans ce cas, la formation de fibres de tissu conjonctif est une sorte de mécanisme de protection..

Selon les raisons, plusieurs groupes sont distingués:

  • forme athérosclérotique;
  • cardiosclérose post-infarctus;
  • forme de myocardite;
  • autres raisons.

Cardiosclérose athérosclérotique

Comprend les maladies qui conduisent à la cardiosclérose par une ischémie prolongée, une cardiopathie ischémique. La cardiosclérose athérosclérotique n'est pas classée dans une catégorie distincte selon la CIM-10.

La maladie coronarienne se développe à la suite de l'athérosclérose des artères coronaires. Avec un rétrécissement de la lumière du vaisseau, le myocarde cesse de fournir du sang normalement. Le rétrécissement se produit en raison du dépôt de cholestérol et de la formation d'une plaque athérosclérotique, ou en raison de la présence d'un pont musculaire sur le vaisseau coronaire.

Avec une ischémie prolongée entre les cardiomyocytes, le tissu conjonctif commence à se développer et la cardiosclérose se forme. Il est important de comprendre qu'il s'agit d'un processus assez long et le plus souvent, la maladie est asymptomatique. Les premiers signes commencent à n'apparaître que lorsqu'une partie importante du muscle cardiaque est remplie de tissu conjonctif. La cause du décès est la progression rapide de la maladie et le développement de complications.

Forme myocardique (cardiosclérose post-myocardique)

Le mécanisme de développement de la myocardite cardiosclérose est complètement différent. Le foyer est formé sur le site de l'ancienne inflammation après une myocardite. Ce type de cardiosclérose se caractérise par:

  • jeune âge;
  • des antécédents de maladies allergiques et infectieuses;
  • la présence de foyers d'infection chronique.

Code de la cardiosclérose post-myocardique de la CIM-10: I51.4.

La maladie se développe en raison de processus prolifératifs et exsudatifs dans le stroma myocardique, en raison de changements destructeurs dans les myocytes eux-mêmes. Avec la myocardite, une énorme quantité de substances est libérée et a un effet néfaste sur les membranes des cellules musculaires. Certains d'entre eux sont sujets à destruction. Après la récupération, le corps, en tant que réaction protectrice, améliore la production et le volume de tissu conjonctif. La cardiosclérose myocardique se développe beaucoup plus rapidement que l'athérosclérose. La variante myocardique se caractérise par la défaite des jeunes..

Cardiosclérose post-infarctus

Il se forme sur le site de la mort des cardiomyocytes après un infarctus aigu du myocarde. Lorsque l'accès du sang par l'artère coronaire au muscle cardiaque cesse, une nécrose de la zone correspondante se développe. Le site peut être de localisation différente, selon le navire bouché. Selon le calibre du navire, la taille de la zone affectée change également. En tant que réaction compensatoire, le corps commence une production accrue de tissu conjonctif au site de la lésion. Code de la cardiosclérose post-infarctus de la CIM-10 - I25.2.

Le pronostic de survie après une crise cardiaque dépend de nombreux facteurs. La cause du décès après une crise cardiaque réside dans les complications de la maladie et le manque de thérapie adéquate.
Le syndrome post-infarctus est une réaction auto-immune qui complique l'infarctus du myocarde et se manifeste par des symptômes d'inflammation du péricarde, des poumons et de la plèvre.

Le syndrome post-péricardiotomie est une maladie inflammatoire auto-immune du péricarde qui se développe après une chirurgie à cœur ouvert.

Autres raisons

En plus de ce qui précède, il existe d'autres causes, plus rares.

  • Exposition aux radiations. Sous l'influence de l'exposition aux radiations, des changements se produisent dans une variété d'organes et de tissus. Après irradiation du muscle cardiaque, des changements irréversibles et une réorganisation complète des cardiomyocytes au niveau moléculaire se produisent. Progressivement, le tissu conjonctif commence à se former, sa prolifération et la formation de cardiosclérose. La pathologie peut se développer rapidement comme l'éclair (en quelques mois après une forte exposition) ou plus lentement (plusieurs années après une exposition à une faible dose de rayonnement).
  • Sarcoïdose du cœur. Une maladie systémique qui peut toucher une grande variété d'organes et de tissus. Sous forme cardiaque, des granulomes inflammatoires se forment dans le myocarde. Avec une thérapie appropriée, ces formations disparaissent, mais des foyers de tissu cicatriciel peuvent se former à leur place. Ainsi, la cardiosclérose focale se forme.
  • Hémochromatose. Cette maladie se caractérise par le dépôt de fer dans les tissus du cœur. Progressivement, l'effet toxique augmente, un processus inflammatoire se développe, qui se termine par la croissance du tissu conjonctif. Avec l'hémochromatose, la cardiosclérose affecte toute l'épaisseur du myocarde. Dans les cas plus graves, l'endocarde est également endommagé..
  • Cardiosclérose idiopathique. Ce concept inclut la cardiosclérose, qui s'est développée sans raison apparente. On suppose qu'il est basé sur des mécanismes inconnus jusqu'à présent. L'article considère la probabilité de l'influence de facteurs héréditaires qui provoquent une croissance accrue du tissu conjonctif à un certain stade de la vie du patient..
  • Sclérodermie. Les dommages au muscle cardiaque dans la sclérodermie sont l'une des complications les plus dangereuses de la maladie. Le tissu conjonctif commence à se développer à partir des capillaires, qui sont si riches en muscle cardiaque. Progressivement, la taille du cœur augmente sur fond d'un épaississement constant des murs. Les signes traditionnels de destruction des cardiomyocytes et la présence d'un processus inflammatoire ne sont pas enregistrés.

Il existe de nombreux mécanismes et raisons pour déclencher la prolifération du tissu conjonctif dans le myocarde. Il est assez difficile d'établir de manière fiable la véritable cause de la maladie. Cependant, l'identification de la cause profonde de la pathologie est simplement nécessaire pour prescrire le bon traitement..

Les symptômes de la cardiosclérose

Aux premiers stades de la maladie, la cardiosclérose peut être presque asymptomatique. La croissance progressive du tissu conjonctif affecte négativement l'élasticité du tissu musculaire, la force contractile du myocarde diminue, les cavités s'étirent et le système de conduction cardiaque est endommagé. Une cardiosclérose focale presque asymptomatique peut survenir après une crise cardiaque, si le site des dommages était de petite taille et situé superficiellement. Les principaux symptômes au stade initial ne sont pas associés à la cardiosclérose, mais à la maladie sous-jacente, qui provoque la prolifération du tissu conjonctif.

Les principaux symptômes de la cardiosclérose:

  • dyspnée;
  • arythmie;
  • cardiopalmus;
  • toux sèche;
  • fatigue excessive;
  • vertiges;
  • gonflement des membres, du corps.

Dyspnée

La dyspnée est l'une des principales manifestations de l'insuffisance cardiaque qui accompagne la cardiosclérose. Il ne se manifeste pas immédiatement, mais des années après le début de la prolifération du tissu conjonctif. La dyspnée augmente le plus rapidement après une myocardite ou un infarctus du myocarde, lorsque le taux de progression de la cardiosclérose est maximal.

Dyspnée avec cardiosclérose

L'essoufflement se manifeste sous la forme d'une insuffisance respiratoire. Le patient a des difficultés à inspirer et à expirer normalement. Dans certains cas, l'essoufflement s'accompagne de douleurs derrière le sternum, de toux et d'une sensation de rythme cardiaque rapide et irrégulier. Le mécanisme de l'essoufflement est assez simple: avec la cardiosclérose, la fonction de pompage du cœur est perturbée. Avec une élasticité réduite, les cavités cardiaques ne peuvent pas absorber tout le sang qui y pénètre, par conséquent, une congestion fluide se développe dans la circulation pulmonaire. Il y a un ralentissement des échanges gazeux et, par conséquent, une violation de la fonction respiratoire.

La dyspnée se manifeste le plus souvent pendant l'activité physique, pendant le stress et en position couchée. Il est totalement impossible d'éliminer le principal symptôme de la cardiosclérose, car les changements caractéristiques du myocarde sont irréversibles. À mesure que la maladie progresse, l'essoufflement commence à déranger les patients et au repos.

Toux

La toux se produit en raison de la stagnation de la circulation pulmonaire. Les parois de l'arbre bronchique gonflent, se remplissent de liquide et épaississent les récepteurs de la toux irritants. Avec la cardiosclérose, la stagnation est faible, donc l'accumulation d'eau dans les alvéoles est assez rare. La toux sèche survient pour les mêmes raisons que l'essoufflement. Avec le bon traitement, vous pouvez vous débarrasser presque complètement de la toux sèche, dure et improductive. La toux dans la cardiosclérose est souvent appelée «cardiaque».

Arythmies et palpitations

Des troubles du rythme sont enregistrés dans les cas où le tissu conjonctif endommage le système de conduction du cœur. Les chemins le long desquels les rythmes uniformes sont normalement exécutés sont endommagés. Une inhibition de la réduction de certaines sections du myocarde est observée, ce qui affecte négativement le flux sanguin en général. Parfois, la contraction se produit avant même que les chambres ne soient remplies de sang. Tout cela conduit au fait que la quantité de sang requise ne tombe pas dans la section suivante. Avec une contraction inégale du tissu musculaire, il y a un mélange accru de sang dans les cavités du cœur, ce qui augmente considérablement le risque de thrombose.

Le plus souvent, chez les patients atteints de cardiosclérose, les éléments suivants sont enregistrés:

Les arythmies surviennent avec une cardiosclérose sévère. Avec de petites zones de cardiosclérose ou avec une prolifération diffuse modérée du tissu conjonctif, les fibres conductrices du système ne sont pas affectées. Les arythmies aggravent le pronostic de vie d'un patient souffrant de cardiosclérose, car augmenter considérablement le risque de complications graves.

Avec un rythme cardiaque rapide, le patient ressent les battements de son cœur au niveau du cou ou de l'abdomen. Avec un examen attentif, vous pouvez faire attention à la pulsation visible près du point inférieur du sternum (la zone du processus xiphoïde).

Fatigabilité rapide

En cas de fonction de pompage altérée, le cœur perd sa capacité à jeter une quantité suffisante de sang à chaque contraction, il y a une instabilité de la pression artérielle. Les patients se plaignent de fatigue non seulement pendant le stress physique, mais aussi pendant le stress mental. Lors de l'exécution d'exercices physiques, les muscles qui marchent ne peuvent pas supporter la charge en raison d'un apport insuffisant en oxygène. Pendant l'activité mentale, un facteur négatif est la privation d'oxygène du cerveau, ce qui entraîne une diminution de la concentration, de l'attention et des troubles de la mémoire.

Gonflement

L'enflure se manifeste aux stades ultérieurs avec une cardiosclérose sévère. L'œdème est formé en raison de la stagnation dans un grand cercle de circulation sanguine, avec le travail défectueux du ventricule droit. C'est dans cette partie du cœur que le sang veineux entre et stagne lorsque la chambre cardiaque ne peut pas pomper la bonne quantité de sang..

Tout d'abord, un gonflement apparaît dans les zones où la circulation sanguine est lente et l'hypertension artérielle. Sous l'influence de la gravité, l'œdème se forme le plus souvent aux membres inférieurs. Tout d'abord, il y a une expansion et un gonflement des veines des jambes, puis le liquide sort du lit vasculaire et commence à s'accumuler dans les tissus mous, formant un œdème. Au début, l'œdème n'est observé que le matin, car en raison des mouvements mécaniques, le flux sanguin est accéléré et l'œdème s'en va. Aux stades ultérieurs, avec la progression de l'insuffisance cardiaque, un œdème est observé toute la journée et le soir.

Vertiges

Aux stades ultérieurs, non seulement des étourdissements légers sont enregistrés, mais aussi des évanouissements épisodiques, qui sont une conséquence de la privation d'oxygène du cerveau. L'évanouissement se produit en raison d'une forte baisse de la pression artérielle ou de graves troubles du rythme cardiaque. Le système nerveux central ne produit pas suffisamment de nutriments. L'évanouissement dans ce cas est une réaction protectrice - le corps économise de l'énergie afin de fonctionner sur la quantité d'oxygène qu'un cœur malade peut fournir..

Tests et diagnostics

Aux stades initiaux de la maladie, le diagnostic de cardiosclérose entraîne certaines difficultés. La plupart des méthodes d'examen diagnostique ne vous permettent pas d'attraper de petites accumulations de tissu conjonctif parmi les cardiomyocytes sains. De plus, les patients ne présentent aucune plainte spécifique. C'est pourquoi la cardiosclérose est le plus souvent diagnostiquée déjà aux stades avancés, lorsque l'insuffisance cardiaque et d'autres complications de la maladie se rejoignent.

Un examen ciblé et opportun ne concerne que les patients qui ont eu une myocardite ou un infarctus du myocarde. Dans cette catégorie de patients, la sclérose myocardique est une conséquence prévisible et attendue..

Les principales méthodes de diagnostic:

  • examen objectif par un médecin;
  • ECG;
  • Échocardiographie;
  • radiographie pulmonaire;
  • scintigraphie;
  • IRM ou TDM;
  • tests de laboratoire spécifiques.

Inspection objective

C'est le premier pas vers le diagnostic. L'examen est effectué par un thérapeute ou un cardiologue lors de la communication avec le patient. À l'examen, il est impossible de diagnostiquer la cardiosclérose elle-même, mais la maladie peut être suspectée s'il y a des signes d'insuffisance cardiaque. Le médecin examine le patient, effectue la palpation, l'auscultation, les antécédents médicaux et les percussions.

Électrocardiographie

Vous permet d'évaluer l'activité bioélectrique du cœur. Changements ECG typiques dans la cardiosclérose:

  • tension réduite des dents du complexe QRS (un indicateur de contractilité ventriculaire altérée);
  • réduction d'une dent de "T" ou de sa polarité négative;
  • diminution du segment ST sous le contour;
  • troubles du rythme;
  • blocus.

L'ECG doit être évalué par un cardiologue expérimenté qui peut déterminer la localisation de la lésion, la forme de cardiosclérose et diagnostiquer les complications par la nature des changements d'impulsions électriques.

Échocardiographie

C'est la méthode la plus informative pour évaluer le travail du cœur. L'échographie cardiaque est une procédure indolore et non invasive qui vous permet de déterminer l'état morphologique du muscle cardiaque, d'évaluer sa fonction de pompage, sa contractilité, etc..

Changements typiques chez les patients atteints de cardiosclérose:

  • perturbation de la conduction;
  • contractilité altérée;
  • amincissement de la paroi cardiaque dans la zone de la sclérose;
  • foyer de fibrose ou de sclérose, son emplacement;
  • troubles du fonctionnement de l'appareil valvulaire cardiaque.

Roentgenography

La radiographie est incapable d'afficher clairement tous les changements cardiaques avec la cardiosclérose, c'est donc une méthode de diagnostic facultative. Le plus souvent, la R-graphie est utilisée pour établir un diagnostic préliminaire en vue d'un examen plus approfondi. La méthode est indolore, mais est contre-indiquée pour les femmes enceintes en raison d'une petite dose de rayonnement. Les photos sont prises en deux projections pour évaluer le cœur de deux côtés. Aux derniers stades de la cardiosclérose, le cœur est visiblement hypertrophié. Un médecin expérimenté peut même voir de gros anévrismes aux rayons X.

Tomodensitométrie et imagerie par résonance magnétique

Ce sont des méthodes très précises pour étudier les structures du cœur. La signification diagnostique de la TDM et de l'IRM est équivalente, malgré les différents principes d'acquisition d'images. Les images vous permettent de voir même de petits foyers de distribution du tissu conjonctif dans le myocarde (le plus souvent après une crise cardiaque). Le diagnostic est difficile avec le processus diffus de dommages au muscle cardiaque, car les changements de densité myocardique sont uniformes. La difficulté à examiner le cœur avec CT et IRM est due au fait que le cœur est en mouvement constant, ce qui ne donne pas une image claire.

Scintigraphie

Une méthode d'examen instrumentale basée sur l'introduction dans la circulation sanguine d'une substance spéciale qui marque certains types de cellules. La substance cible de la cardiosclérose est les cardiomyocytes sains. Le contraste ne s'accumule pas dans les cellules endommagées ou s'accumule en moindre quantité. Après l'injection de la substance, des photos du cœur sont prises, qui montrent comment le contraste est distribué dans le muscle cardiaque.

Dans un myocarde sain, la substance administrée s'accumule uniformément. Les zones de dommages avec cardiosclérose focale sont très clairement visibles - il n'y aura pas d'accumulation de contraste. L'examen est informatif et pratiquement sûr (à l'exception des réponses allergiques au produit de contraste). L'inconvénient de la scintigraphie est la faible prévalence de la méthode en raison du coût élevé de l'équipement.

Méthodes de recherche en laboratoire

En OAM et KLA, aucun changement spécifique n'est généralement observé. Les méthodes d'examen en laboratoire peuvent trouver la cause du développement de la cardiosclérose. Par exemple, avec l'athérosclérose, le patient aura un taux de cholestérol élevé, avec une myocardite dans l'ALK, il y aura des signes d'un processus inflammatoire. Les données obtenues lors d'un examen en laboratoire du patient, ne permettent de suspecter la maladie que par des signes indirects. Le traitement médicamenteux ne peut pas être commencé sans évaluer le travail des systèmes rénal et hépatique, pour lesquels un test sanguin biochimique, OAC, OAM.

Comment traiter la cardiosclérose

Parmi le riche arsenal de médicaments modernes, aucun médicament ne pourrait résoudre radicalement le problème de la cardiosclérose. Un médicament qui pourrait transformer le tissu conjonctif en muscle n'existe tout simplement pas. Le traitement de la cardiosclérose est un processus long et permanent.

La thérapie est choisie par des cardiologues expérimentés dans un hôpital avec d'autres recommandations à observer régulièrement en ambulatoire et à ajuster le régime de traitement. Des spécialistes de spécialités connexes sont impliqués dans le diagnostic et le traitement de la pathologie concomitante.

Le traitement de la cardiosclérose a des objectifs spécifiques:

  • élimination des principales causes du développement de la pathologie;
  • prévention des complications;
  • élimination des symptômes d'insuffisance cardiaque;
  • lutter contre les facteurs aggravants;
  • l'amélioration de la qualité de vie du patient (capacité maximale à long terme de travailler, capacité de vous servir de manière indépendante).

Les principales méthodes de traitement:

  • traitement médicamenteux conservateur;
  • traitement chirurgical cardinal;
  • chirurgie palliative;
  • maintenir un mode de vie sain et suivre un régime.

L'essentiel de la cardiosclérose du cœur: l'essence de la maladie, les types, le diagnostic et le traitement

À partir de cet article, vous apprendrez: quels changements dans le cœur provoquent la cardiosclérose, pourquoi elle se produit, à quel point les symptômes perturbent l'état des patients. Existe-t-il des traitements spéciaux pour cette pathologie?.

L'auteur de l'article: Nivelichuk Taras, chef du département d'anesthésiologie et de soins intensifs, expérience professionnelle 8 ans. Enseignement supérieur dans la spécialité "Médecine générale".

La cardiosclérose est une maladie dans laquelle les cellules musculaires normales du cœur sont remplacées par du tissu cicatriciel défectueux - des cicatrices myocardiques se produisent. Cela entraîne une perte de structure (augmentation de la taille, expansion), des troubles du rythme (arythmies) et une diminution de la fonctionnalité (faiblesse, insuffisance cardiaque). Formé

La cardiosclérose ne provoque pas toujours de plaintes et de symptômes. Si les cicatrices cardiaques sont légèrement développées (sous forme de petits foyers), les patients ne présentent aucune plainte caractéristique. Un processus sclérotique prononcé viole considérablement l'état général d'une personne sous forme de douleur dans la région du cœur, d'arythmie menaçant le pronostic vital, d'essoufflement grave, d'oedème, d'incapacité totale à tolérer l'activité physique.

Les symptômes sont principalement déterminés par la principale maladie causale, qui a conduit au développement de la cardiosclérose, et le degré d'insuffisance cardiaque. Après tout, ce ne peut pas être une pathologie indépendante (primaire).

Les changements myocardiques dans la cardiosclérose sont irréversibles, donc ils ne peuvent pas être guéris. Les méthodes de traitement modernes soutiennent le myocarde et éliminent les symptômes de l'insuffisance cardiaque, sous réserve du respect à vie des recommandations des spécialistes. Un cardiologue doit traiter la maladie et, si nécessaire, un chirurgien cardiaque.

L'essence de la pathologie: pourquoi cette maladie est secondaire

Le concept de maladie secondaire signifie qu'il ne peut pas s'agir d'une condition pathologique indépendante, mais se produit toujours dans le contexte d'une autre pathologie. Cette caractéristique est caractéristique de la cardiosclérose. Il n'apparaît jamais chez une personne qui n'a eu aucune plainte ou maladie cardiaque..

À sa base, la sclérose cardiaque est le remplacement du tissu cardiaque normal détruit par une cicatrice non structurée. Et bien que la cicatrice ne puisse pas être appelée tissu pathologique, elle ne peut qu'effectuer une fonction de trame à la place des cellules cardiaques détruites. Mais il n'est pas en mesure d'assumer leur fonction.

Tout cela signifie que la cardiosclérose est un processus naturel de formation de cicatrice au site des cellules cardiaques détruites, qui est de nature adaptative. Mais s'il y a trop de tissu cicatriciel, il se propage à des structures importantes du myocarde ou du système conducteur, ce qui perturbe le fonctionnement normal et provoque des symptômes de diminution de l'activité contractile du cœur.

Types de cardiosclérose

Selon la force et l'étendue du processus de cicatrice dans le cœur, il est classé en espèces. Selon la classification internationale des maladies, il n'y en a que deux: diffuse et focale.

Caractéristiques du processus diffus

Si la dégénérescence cicatricielle s'étend à la plupart de l'un des départements ou à l'ensemble du myocarde, sans limites claires, on parle de cardiosclérose diffuse. Un tel changement au début a une structure maillée - il forme des cellules à partir du tissu conjonctif cicatriciel, entre lesquelles se trouvent les cellules musculaires. Ils effectuent des mouvements contractiles. À mesure que la cardiosclérose progresse, une augmentation de la zone de tissu sans structure se produit en raison de la destruction des muscles, mais il ne devrait pas y avoir de remplacement complet de la zone affectée du myocarde.

Caractéristiques du processus focal

Si la cardiosclérose dans la distribution est limitée à une petite zone avec des limites claires, elle est appelée focale. Une caractéristique plus compréhensible est une cicatrice sur le cœur. Comme la cicatrice des coupures sur la peau, elle est représentée exclusivement par le tissu conjonctif et ne contient pas de cellules musculaires. Un tel site est complètement dépourvu de contractilité et ne sert que de composant de connexion entre les cellules musculaires saines..

Quand la pathologie devient dangereuse

Dans 40 à 45% des cas, la sclérose cardiaque ne provoque aucun symptôme spécifique qui indiquerait précisément sa présence et ne menace pas les patients.

Des dangers surviennent dans de tels cas:

  1. Avec la propagation du processus diffus sur une grande zone du cœur et l'amincissement des parois du myocarde:
  • diminution de la contractilité myocardique - insuffisance cardiaque;
  • étirement des parois et des cavités - une augmentation significative de la taille du cœur.
  1. Cicatrice faible sur toute l'épaisseur du myocarde avec cardiosclérose focale - risque de formation d'anévrisme cardiaque (protrusion sacculaire).
  2. Grossier, épais ou cicatrice qui affecte les voies centrales de la conduite des impulsions nerveuses dans le cœur - le risque de troubles de la conduction (blocage) et du rythme (arythmie: extrasystole, paroxystique, fibrillation).

Les principales causes

Les cicatrices myocardiques doivent être précédées d'une destruction. Les causes pouvant provoquer la mort des cardiomyocytes (cellules cardiaques) peuvent être:

  • Athérosclérose des vaisseaux cardiaques. Il conduit à une violation constante de la circulation sanguine dans le myocarde, qui au fil du temps provoque sa dystrophie - perte de structure et destruction, se transformant en un processus cicatriciel.
  • Maladie de l'artère coronaire. Elle est directement associée à l'athérosclérose, mais les vaisseaux centraux, les artères coronaires, sont affectés. Provoque une cardiosclérose plus prononcée et plus répandue que l'athérosclérose.
  • L'infarctus du myocarde est une nécrose d'une partie du muscle cardiaque. Une cicatrice limitée se forme sur le site des cellules détruites.
  • La myocardite est un processus inflammatoire du cœur. Dans les lieux d'inflammation myocardique, du tissu conjonctif se forme.
  • Cardiomyopathie et cardiodystrophie - changements cardiaques de nature différente: hypertrophie (épaississement), processus restrictif (compression), dilatation (expansion) perturbent la nutrition et provoquent la destruction des cardiomyocytes avec sclérose en plaques.
  • Hypertension sévère et diabète. Dans le premier cas, le cœur est constamment surchargé d'hypertension artérielle, dans le second, la privation d'oxygène due aux dommages diabétiques des plus petits vaisseaux. Le résultat général de ces conditions est la dystrophie, la destruction, la sclérose..

Le tableau montre les relations de cause à effet entre les mécanismes de la cardiosclérose, ses causes et types immédiats.

Mécanisme d'occurrenceLes principales raisons en fonction du mécanismeLes types de maladie les plus courants
Processus dystrophiques (malnutrition)Maladie ischémique chronique

Athérosclérose des artères coronaires

Cardiodystrophie

Cardiosclérose diffuse
Changements nécrotiques (nécrose)Crise cardiaque

Blessures et blessures (blessures cardiaques, opérations)

Processus focal
Inflammation du muscle cardiaqueMyocardite d'origine infectieuse (bactéries, virus)

Rhumatisme

Formes focales et diffuses

Si au cours de la vie, il y a eu des maladies pouvant être à l'origine de la cardiosclérose, une telle personne est à risque. Cela signifie qu'il peut survenir à tout moment, même si la maladie primaire est déjà guérie..

Y a-t-il toujours des symptômes

L'une des caractéristiques du processus sclérotique dans le cœur est l'absence de manifestations spécifiques. La cardiosclérose peut ne provoquer aucun symptôme, se produisant de manière latente soit tout au long de la vie, soit jusqu'à ce que des changements structurels prononcés du myocarde se produisent.

Pour déterminer la probabilité de cardiosclérose, les données anamnestiques doivent tout d'abord être alarmantes - maladies cardiaques passées ou existantes. Fondamentalement, ses manifestations coïncident avec les symptômes d'une maladie causale et d'une insuffisance cardiaque. Ils sont présentés dans le tableau..

Symptômes possiblesCaractéristiques des plaintes et des manifestations
Douleur au coeurCela ne se produit qu'avec la cardiosclérose, qui se produit avec une violation de l'apport sanguin au myocarde (maladie coronarienne, athérosclérose, crise cardiaque)
Hypertrophie cardiaqueSe produit avec un processus focal et diffus prononcé, quelle que soit la cause principale
TachycardieDes palpitations accélérées (plus de 90 / min) au repos et avec un effort minimal sont un signe non spécifique mais fréquent de toute cardiosclérose
Arythmies et blocages cardiaquesLa propagation du processus sclérotique focal aux voies se manifeste par des contractions irrégulières, une sensation d'interruption cardiaque, des étourdissements, une diminution de la pression, des évanouissements
Insuffisance cardiaqueLa perte de force myocardique provoque des symptômes: essoufflement, gonflement des jambes, faiblesse générale, hypertrophie du foie

Diagnostique

Pour le diagnostic de la cardiosclérose, effectuez:

  • électrocardiographie (ECG);
  • ECHO-cardiographie (ECHO-KG - échographie du cœur);
  • IRM ou TDM du cœur (tomographie);
  • coronarographie;
  • test sanguin biochimique et général;
  • détermination de la coagulabilité et du spectre lipidique du sang.

Quelle est l'efficacité du traitement

Il est impossible de guérir complètement la cardiosclérose, car il s'agit d'un processus complet et irréversible.

Le traitement sous la supervision d'un cardiologue ou d'un chirurgien cardiaque vise à ralentir sa progression, à éliminer les complications et les symptômes menaçants.

La gamme de mesures thérapeutiques comprend:

  • régime;
  • régime d'épargne et mode de vie sain;
  • soutien aux médicaments;
  • chirurgie.

Caractéristiques du régime

Les patients atteints de cardiosclérose doivent être nourris dans le cadre du tableau de régime n ° 10. Recommandations nutritionnelles clés:

  1. Refus des aliments gras d'origine animale, des aliments épicés et des aliments riches en cholestérol.
  2. Limitation des glucides (sucres), du sel et des liquides facilement digestibles.
  3. Enrichissement du régime avec des légumes frais, des fruits, des viandes diététiques, des produits laitiers.
  4. L'utilisation d'oméga-3 - plats de poisson (surtout rouges), huiles végétales (olive, lin, tournesol), noix.

Régime d'épargne et mode de vie sain

Ralentir la progression des changements sclérotiques dans le cœur sont capables de:

  1. Cesser de fumer, abus d'alcool et autres mauvaises habitudes.
  2. Exclusion ou restriction du travail de nuit, du travail physique intense et d'autres risques professionnels.
  3. Relaxation psycho-émotionnelle - élimination du stress, des sentiments négatifs et des tensions.
  4. Cours de physiothérapie, activité physique dosée en tenant compte de la maladie primaire et du degré d'insuffisance cardiaque.
  5. Sommeil complet.

Soutien aux médicaments

Parmi tous les médicaments, aucun ne peut guérir la sclérose cardiaque. Les inhibiteurs de l'ECA et les sartans les plus efficaces à cet égard (Enap, Berlipril, Lisinopril, Valsacor, Perindopril). Et bien qu'ils soient destinés au traitement de l'hypertension artérielle, les scientifiques ont constaté qu'avec une utilisation prolongée (pendant des années), les processus de remplacement du tissu musculaire normal du conjonctif.

Si la cardiosclérose non traitée peut être compliquée par des conditions mortelles.

Parmi les autres médicaments pour lesquels il existe un besoin:

  • Bêtabloquants (nébivolol, bisoprolol, propranolol, métoprolol).
  • Glycosides cardiaques (avec insuffisance cardiaque sévère - Digoxine).
  • Diurétiques: un composant (Lasix, Indapamide, Furosemide, Hypothiazide) et en association avec des inhibiteurs de l'ECA (Liprazide, Enap N, Berlipril plus) - en présence d'œdème ou de signes de stase sanguine dans les poumons (essoufflement grave, respiration sifflante).
  • Statines - sont prescrites à vie pour ralentir l'athérosclérose des vaisseaux coronaires (Atoris, préparations de simvastatine).
  • Agents métaboliques pour améliorer la nutrition myocardique (trimétazidine, preductal, mildronate).
  • Amincissement du sang (Lospirin, Magnikor, Cardiomagnyl, Clopidogrel) - sont indiqués pour les patients à vie après 45 ans, ainsi que pour tous les patients atteints de maladie coronarienne, d'arythmies et après une crise cardiaque.

Chirurgie

La réalisation d'opérations avec cardiosclérose vise uniquement à éliminer les causes de sa progression (maladies primaires) et de ses complications. Cela peut être une dérivation ou une endoprothèse pour la maladie coronarienne et l'athérosclérose coronaire, la mise en scène d'un stimulateur cardiaque artificiel (stimulateur cardiaque), l'excision de l'anévrisme du cœur.

Prévoir

En soi, la cardiosclérose dans 40% se déroule favorablement et n'entraîne pas de conséquences dangereuses. La principale raison de leur apparition est la progression d'une maladie cardiaque primaire ou l'attachement à une autre cause de destruction du myocarde. La sclérose est la plus dangereuse après une crise cardiaque massive - dans 50 à 60% des cas, elle se termine par des arythmies et des blocages sévères. En général, chez 75 à 80% des patients atteints de cardiosclérose, les modifications cicatricielles du myocarde n'affectent pas le niveau d'activité physique et l'issue de la maladie sous-jacente, à condition que toutes les recommandations médicales des spécialistes soient respectées.

Cardiosclérose

La cardiosclérose est une pathologie du muscle cardiaque, caractérisée par la prolifération du tissu cicatriciel conjonctif dans le myocarde, le remplacement des fibres musculaires et la déformation des valves. Le développement de sites de cardiosclérose se produit au site de la mort des fibres myocardiques, ce qui entraîne d'abord une hypertrophie myocardique compensatrice, puis une dilatation du cœur avec le développement d'une insuffisance valvulaire relative. La cardiosclérose est un résultat fréquent de l'artériosclérose coronaire, des maladies coronariennes, de la myocardite d'origines diverses, de la dystrophie myocardique.

informations générales

La cardiosclérose est une pathologie du muscle cardiaque, caractérisée par la prolifération du tissu cicatriciel conjonctif dans le myocarde, le remplacement des fibres musculaires et la déformation des valves. Le développement de sites de cardiosclérose se produit au site de la mort des fibres myocardiques, ce qui entraîne d'abord une hypertrophie myocardique compensatrice, puis une dilatation du cœur avec le développement d'une insuffisance valvulaire relative. La cardiosclérose est un résultat fréquent de l'artériosclérose coronaire, des maladies coronariennes, de la myocardite d'origines diverses, de la dystrophie myocardique.

Le développement de la cardiosclérose due à des processus inflammatoires dans le myocarde peut se produire à tout âge (y compris l'enfance et l'adolescence), dans le contexte de lésions vasculaires - principalement chez les patients d'âge moyen et les personnes âgées.

Classification

Il existe deux formes morphologiques de cardiosclérose: focale et diffuse. Avec la cardiosclérose diffuse, des dommages uniformes au myocarde se produisent et les foyers de tissu conjonctif sont répartis de manière diffuse dans tout le muscle cardiaque. Cardiosclérose diffuse observée dans la maladie coronarienne.

La cardiosclérose focale (ou cicatricielle) est caractérisée par la formation dans le myocarde de sites cicatriciels séparés et de tailles différentes. En règle générale, le développement de la cardiosclérose focale se produit en raison de l'infarctus du myocarde, moins souvent de la myocardite.

Les formes étiologiques distinguées de la cardiosclérose sont le résultat de la maladie primaire, qui a entraîné le remplacement cicatriciel des fibres fonctionnelles myocardiques: athérosclérotique (dans le résultat de l'athérosclérose) post-infarctus (comme le résultat de l'infarctus du myocarde), myocardite (dans le résultat des rhumatismes et de la myocardite); les autres formes de cardiosclérose associées à la dystrophie, les blessures et autres lésions myocardiques sont moins courantes.

Formes étiologiques de cardiosclérose

La myocardite sous forme de cardiosclérose se développe à l'emplacement d'un ancien foyer inflammatoire dans le myocarde. Le développement de la myocardite cardiosclérose est associé aux processus d'exsudation et de prolifération du stroma myocardique, ainsi qu'à la destruction des myocytes. La cardiosclérose myocardite est caractérisée par des antécédents de maladies infectieuses et allergiques, de foyers chroniques d'infection, généralement de jeunes patients. Selon l'ECG, des changements diffus sont notés, plus prononcés dans le ventricule droit, des troubles de la conduction et du rythme. Les bords du cœur sont uniformément augmentés, la pression artérielle est normale ou réduite. Une insuffisance circulatoire chronique ventriculaire droite se développe souvent. Les paramètres biochimiques du sang ne sont généralement pas modifiés. Des bruits cardiaques affaiblis sont entendus, l'accentuation du ton III dans la projection de l'apex du cœur.

La forme athérosclérotique de la cardiosclérose sert généralement de manifestation d'une maladie coronarienne prolongée, caractérisée par un développement lent et une nature diffuse. Des changements nécrotiques dans le myocarde se développent à la suite d'une dystrophie lente, d'une atrophie et de la mort de fibres individuelles causées par l'hypoxie et des troubles métaboliques. La mort des récepteurs entraîne une diminution de la sensibilité du myocarde à l'oxygène et la progression des maladies coronariennes. Les manifestations cliniques peuvent rester rares pendant longtemps. À mesure que la cardiosclérose progresse, l'hypertrophie ventriculaire gauche se développe, puis des phénomènes d'insuffisance cardiaque: palpitations, essoufflement, œdème périphérique et épanchement dans les cavités du cœur, des poumons et de la cavité abdominale.

Les modifications sclérotiques du nœud sinusal entraînent le développement d'une bradycardie et des processus cicatriciels dans les valves, les fibres tendineuses et les muscles papillaires peuvent conduire au développement de malformations cardiaques acquises: sténose mitrale ou aortique, insuffisance valvulaire. Pendant l'auscultation du cœur, l'affaiblissement du ton I dans la projection de l'apex, un murmure systolique (avec une sclérose valvulaire aortique très rugueuse) dans l'aorte et l'apex du cœur se fait entendre. Une insuffisance circulatoire ventriculaire gauche se développe, une pression artérielle supérieure aux valeurs normales. Dans la cardiosclérose athérosclérotique, les perturbations de la conduction et du rythme se produisent sous forme de blocages à divers degrés et de parties du système de conduction, de fibrillation auriculaire et d'extrasystole. Une étude des paramètres biochimiques sanguins révèle une augmentation du cholestérol, une augmentation du taux de β-lipoprotéines.

La forme post-infarctus de la cardiosclérose se développe lorsqu'une partie des fibres musculaires mortes est remplacée par du tissu conjonctif cicatriciel et a un caractère focal petit ou grand. Les crises cardiaques répétées contribuent à la formation de cicatrices de différentes longueurs et localisations, isolées ou adjacentes les unes aux autres. La cardiosclérose post-infarctus est caractérisée par une hypertrophie myocardique et une expansion des cavités cardiaques. Les foyers cicatriciels peuvent s'étirer sous l'influence de la pression systolique et provoquer la formation d'un anévrisme du cœur. Les manifestations cliniques de la cardiosclérose post-infarctus sont similaires à la forme athérosclérotique.

Une forme rare de la maladie est la cardiosclérose primaire, accompagnant le cours des collagénoses, la fibroélastose congénitale, etc..

Les symptômes de la cardiosclérose

Les symptômes cliniques de la cardiosclérose sont déterminés par sa forme morphologique et étiologique, sa prévalence et sa localisation. La cardiosclérose diffuse focale et modérée est souvent cliniquement asymptomatique, cependant, la localisation de foyers de sclérose même microscopiques dans les zones du système de conduction ou près du nœud auriculaire-sinus peut provoquer des troubles de la conduction persistants et diverses arythmies cardiaques.

Les principales manifestations de la cardiosclérose diffuse sont des symptômes d'insuffisance cardiaque et une altération de la fonction contractile myocardique. Plus la surface du tissu myocardique fonctionnel est remplacée par la conjonctive, plus la probabilité de développer une insuffisance cardiaque, une conduction et des troubles du rythme est élevée. Si les phénomènes de conduction et de perturbation du rythme prédominent, les patients notent un rythme cardiaque, une contraction arythmique du cœur. Avec le développement des phénomènes d'insuffisance cardiaque, d'essoufflement, de gonflement, de douleur cardiaque, de diminution de l'endurance à l'activité physique, etc..

La cardiosclérose se déroule avec une progression progressive et une alternance de périodes de rémission relative, qui peuvent durer jusqu'à plusieurs années. Le bien-être du patient est largement déterminé par le développement de la maladie sous-jacente (athérosclérose, rhumatisme, crise cardiaque) et le mode de vie.

Complications de la cardiosclérose

La cardiosclérose peut être compliquée par une insuffisance cardiaque chronique progressive, la formation d'un anévrisme cardiaque, un blocage auriculo-ventriculaire, le développement d'une tachycardie paroxystique ventriculaire, qui constituent une menace sérieuse pour la vie du patient. La rupture de la paroi de l'anévrisme du cœur entraîne une tamponnade de la cavité péricardique.

Diagnostic de la cardiosclérose

Lors d'un diagnostic de cardiosclérose, le cardiologue prend en compte les antécédents (présence d'athérosclérose, maladie coronarienne, myocardite passée, infarctus du myocarde, rhumatismes, etc.), la stabilité relative de l'insuffisance cardiaque (œdème, essoufflement, acrocyanose), les arythmies (fibrillation auriculaire), les extras. Le diagnostic est spécifié par les résultats d'un ECG, qui se caractérise par des changements persistants, une échocardiographie, une IRM cardiaque.

Il est parfois difficile de différencier les formes de cardiosclérose, en particulier entre l'athérosclérose et la myocardite. Pour la forme athérosclérotique de la cardiosclérose, la présence d'IHD et d'hypertension, les résultats des tests pharmacologiques et d'ergométrie à vélo, les changements ECG indiquent. La probabilité de diagnostiquer la myocardite cardiosclérose est plus élevée pour les troubles cardiaques chez les jeunes patients, contre ou après des maladies infectieuses, avec des troubles complexes du rythme et de la conduction, et l'absence de lésions focales dans le myocarde par ECG.

Traitement de la cardiosclérose

La thérapie de la cardiosclérose vise à éliminer les manifestations de la maladie sous-jacente, à améliorer les processus métaboliques dans le myocarde, à éliminer les signes d'insuffisance cardiaque et de conduction et de rythme altérés.

La cardiosclérose est traitée avec des diurétiques, des vasodilatateurs périphériques et des antiarythmiques. Il est démontré que tous les patients atteints de cardiosclérose limitent l'activité physique. En présence d'un anévrisme cardiaque, un traitement chirurgical peut être indiqué; en cas de troubles sévères de la conduction, implantation d'un stimulateur cardiaque.

Prévision et prévention

Le changement dans l'état du patient et sa capacité à travailler avec la cardiosclérose sont déterminés par la gravité et la nature de la manifestation de la pathologie. Si la cardiosclérose n'est pas accablée par des troubles cardiaques et circulatoires, son évolution est plus favorable. L'apparition d'une fibrillation auriculaire, d'une défaillance circulatoire, d'une extrasystole ventriculaire aggrave le pronostic. Un danger important pour la vie du patient est la présence d'un anévrisme du cœur, d'une tachycardie paroxystique ventriculaire et d'un bloc ventriculaire auriculaire complet.

Pour la prévention de la cardiosclérose, le diagnostic précoce, le traitement rapide et actif de la myocardite, l'insuffisance coronaire, l'athérosclérose est nécessaire.

Il Est Important D'Être Conscient De Vascularite