Oh coeur

L'essoufflement est un formidable symptôme qui survient souvent avec une maladie cardiaque. Ce qui indique la pathologie cardiaque, quelles mesures doivent être prises et comment se protéger de l'essoufflement dans les maladies chroniques - nous le disons dans notre article.

Dyspnée dans l'insuffisance cardiaque

L'essoufflement est reconnu comme l'un des premiers symptômes de l'insuffisance cardiaque. Dans cette condition, le cœur perd sa capacité à pomper le sang avec la force nécessaire. Le sang stagne dans les poumons, l'élasticité du tissu pulmonaire diminue et la surface participant aux échanges gazeux diminue. Les organes et les tissus ressentent un manque d'oxygène et le centre respiratoire «donne l'ordre» de respirer plus profondément et plus souvent.

La chose la plus importante dans l'insuffisance cardiaque est de trouver la cause et de prendre des mesures pour guérir la maladie..

Que disent les douleurs cardiaques et l'essoufflement

L'insuffisance cardiaque a toujours une raison objective. Le plus souvent, ce sont des maladies cardiaques, dans lesquelles la fonction du ventricule gauche est altérée. De plus, l'insuffisance cardiaque se développe en raison d'une violation du rythme cardiaque, d'un dysfonctionnement de l'appareil valvulaire, du développement de processus inflammatoires du sac péricardique (péricarde) ou de la muqueuse interne du cœur (endocarde).

La dyspnée cardiaque est l'un des principaux signes indiquant une cardiopathie congestive.

Plus le problème cardiaque est grave, plus l'essoufflement sera perceptible. Il devient plus fort pendant l'effort physique, et non seulement pendant la forme physique ou le sprint, mais aussi pendant l'ascension vers la montagne ou les escaliers.

Il est important de prendre en compte les sensations subjectives au moment des crises: une sensation d'oppression et de manque d'air peut survenir dans la poitrine. Il y a souvent des douleurs au cœur. La dyspnée peut s'affaiblir en position assise et s'intensifier à l'horizontale. Cela indique également une insuffisance cardiaque..

Avec le développement progressif de la maladie, un essoufflement peut survenir de manière épisodique - par exemple, uniquement en marchant rapidement en montée. Si la maladie progresse, la sensation de manque d'oxygène augmente. Aux dernières étapes de la décompensation, la respiration reste accélérée avec un repos calme et même en rêve.

Les principaux symptômes de l'insuffisance cardiaque:

Chacune de ces conditions est une raison objective de consulter un médecin.!

Lors de l'examen du cœur, un troisième ton peut être entendu, ce qui signifie un rythme cardiaque changeant fréquemment - les médecins l'appellent le «rythme galop». Il existe d'autres symptômes secondaires. Ils ne se produisent pas chez tous les patients, mais en combinaison avec un essoufflement devrait alerter le médecin:

  • respiration sifflante dans les poumons;
  • respiration sifflante
  • toux nocturne, essoufflement et douleur thoracique - simultanément et séparément;
  • évanouissement
  • rythme cardiaque irrégulier;
  • Souffles au coeur.

Drapeaux rouges sur l'essoufflement

Avec une dyspnée accrue, des douleurs coupantes peuvent apparaître dans la zone cardiaque. Pour de tels symptômes en médecine, il existe le concept de «drapeaux rouges» - des signes alarmants lorsque les heures et même les minutes peuvent être décisives.

Ce qui fait référence aux «drapeaux rouges» pour l'essoufflement:

  • cyanose - le bleuissement des ongles, des lèvres, du triangle nasolabial indique toujours une pathologie grave du cœur ou des poumons;
  • une forte diminution ou, inversement, une augmentation de la pression;
  • respirer avec la participation de muscles auxiliaires - la peau entre les côtes s'enfonce à l'inspiration, l'estomac se déplace de haut en bas lors de la respiration;
  • stridor - bruit de sifflement à l'inhalation qui se produit en cas de rétrécissement notable du larynx ou de la trachée;
  • fréquence respiratoire supérieure à 24 par minute.

Le mouvement respiratoire est le cycle complet - inspirez et expirez. La norme pour un adulte est de 16 mouvements respiratoires par minute. Avec un manque d'oxygène, la fréquence respiratoire augmente. 24-25 mouvements respiratoires par minute sont considérés comme un indicateur critique, 30-32 parlent d'un manque catastrophique d'oxygène (hypoxie);

Dans tous ces cas, vous devez immédiatement consulter un médecin. Ils indiquent le développement de conditions aiguës - crise cardiaque, obstruction des gros vaisseaux, dommages aux valves cardiaques.

Lorsque les «drapeaux rouges» apparaissent, attendre «jusqu'au soir» ou «jusqu'à demain» peut coûter sa vie

Dyspnée cardiaque - Traitement

Un moyen garanti de faire face à l'essoufflement est de traiter la maladie sous-jacente. Plus tôt un diagnostic est fait et que des tactiques sont choisies, l'essoufflement, la douleur et d'autres symptômes désagréables disparaissent rapidement.

Lorsque l'insuffisance cardiaque est compensée et que la fonction cardiaque altérée est rétablie, la santé revient progressivement à la normale. Le corps n'aura pas besoin d'accélérer sa respiration pour saturer le sang en oxygène.

Si le traitement de l'insuffisance cardiaque a déjà commencé, mais que la dyspnée persiste, augmentez progressivement les charges sportives, sous la supervision d'un médecin. N'essayez pas de surmonter immédiatement la distance du marathon.

Assurez-vous de surveiller l'état du cœur et des vaisseaux sanguins. N'oubliez pas: plus il y a de facteurs de risque dans votre vie, plus la probabilité de maladies cardiovasculaires récurrentes est élevée..

Qu'est-ce que la dyspnée cardiaque et pourquoi survient-elle?

L'essoufflement est un sentiment que presque tout le monde a ressenti. Il se caractérise par un manque d'air, accompagné d'une toux sèche, chez une personne en bonne santé, il peut se produire avec une course prolongée. Cependant, il existe un certain nombre de conditions pathologiques dans lesquelles l'essoufflement apparaît sans aucune raison, dans le contexte de violations de la fréquence cardiaque et de la profondeur de la respiration, représentant un acte réflexe complexe. Il est impossible d'ignorer un tel symptôme de quelque manière que ce soit, car il peut indiquer la présence de problèmes dans le fonctionnement du système cardiovasculaire.

La description

Selon les statistiques médicales, l'essoufflement est beaucoup plus souvent détecté chez les personnes de 18 à 35 ans que chez les représentants du groupe d'âge plus avancé. Une fois, une telle condition peut être causée par le stress, un mode de vie inapproprié, l'obésité, les tempêtes magnétiques, un sommeil malsain, etc. Si nous parlons de l'occurrence constante de ce symptôme, le patient a besoin d'un contrôle des maladies cardiaques.

La présence d'une dyspnée cardiaque indique que le système respiratoire effectue un travail supplémentaire. Cela se produit en raison du stress subi par le corps. Par exemple, à un certain stade de la course, le cœur humain n'est plus en mesure de faire face à la charge. Il y a un manque d'oxygène dans les tissus et le cerveau envoie un signal aux poumons pour augmenter l'inspiration. Si l'essoufflement se manifeste au repos, alors nous parlons de pathologie.

Étapes

En cardiologie moderne, on distingue deux étapes de cette condition:

  1. Initial, lorsque l'essoufflement n'apparaît qu'à la suite d'une activité physique. Mais plus la progression de l'insuffisance cardiaque est importante, plus la dyspnée se produit souvent. Dans les cas avancés, cela ne nécessite que la moindre tension du corps, et en l'absence prolongée de traitement adéquat, le symptôme se manifeste même au repos, lorsque la personne est allongée.
  2. Stade progressif ou tardif. Une dyspnée accrue apparaît en position couchée. Si une attaque nocturne se produit, le patient peut simplement suffoquer. Dans de tels cas, il est interdit aux patients de dormir, assis horizontalement. Pour le sommeil, une posture assise est utilisée, dans laquelle les jambes sont abaissées, ce qui réduit la charge sur le cœur.

Pour simplifier le diagnostic de pathologie, la médecine propose plusieurs sous-classes de dyspnée cardiaque:

  1. L'insuffisance respiratoire se manifeste par un effort physique sévère.
  2. Échec modéré de l'activité.
  3. L'apparition d'un essoufflement dû au stress quotidien.
  4. Difficulté à respirer au repos.

Si une personne présente ce symptôme en raison d'une marche de faible intensité, de l'escalade d'une petite échelle ou au repos, il s'agit d'un signe alarmant indiquant la progression de l'insuffisance cardiaque. Si vous ignorez ce symptôme, de graves complications peuvent survenir..

Les causes de la dyspnée

Ce phénomène peut se produire pour plusieurs raisons, notamment:

  • processus inflammatoires observés dans le muscle cardiaque;
  • ischémie;
  • pathologie grave de l'appareil à valve;
  • changements sclérotiques dans les vaisseaux cardiaques (cardiosclérose).

De plus, les conditions psychogènes suivantes peuvent provoquer une dyspnée cardiaque:

La dyspnée chez les personnes obèses est considérée comme un phénomène courant. Il indique une augmentation de la charge sur le muscle cardiaque.

Symptômes

La médecine moderne distingue plusieurs types d'essoufflement, dont la pathologie cardiaque diffère par les caractéristiques suivantes:

  • a un caractère inspiratoire (les difficultés des patients sont associées à l'inhalation);
  • combiné avec une respiration sifflante, un gonflement et la survenue de plaintes de mains et de pieds froids;
  • lorsque le patient prend une position allongée, sa santé se détériore, ce qui s'explique par l'augmentation de la charge sur le muscle cardiaque (le corps doit fonctionner en mode amélioré);
  • en position assise, une stabilisation de la fonction respiratoire est observée;
  • détérioration progressive du bien-être du patient: au début, l'apparition de la dyspnée est associée à un effort physique, mais au fil du temps, une telle gêne se produit même au repos.

Des symptômes similaires de dyspnée cardiaque peuvent survenir non seulement dans la forme aiguë, mais aussi dans la forme chronique de la maladie. La gravité des symptômes dépend de la gravité de la maladie.

La survenue de dyspnée dans l'insuffisance cardiaque chronique

L'essoufflement se produit tôt ou tard chez les patients souffrant d'insuffisance cardiaque. En raison de l'affaiblissement du myocarde, l'organe perd la capacité de distillation normale du sang à travers les vaisseaux. Cela conduit à une altération des échanges pulmonaires de gaz, à la suite de quoi le cerveau augmente la fréquence des mouvements respiratoires.

En plus de la présence de dyspnée inspiratoire, avec insuffisance cardiaque, les symptômes suivants se produisent:

  • fatigue et faiblesse;
  • vertiges;
  • toux sèche de "coeur";
  • bleuissement des bras, des jambes et des lèvres.

Avec une pathologie similaire, un essoufflement peut survenir non seulement pendant la journée, mais aussi la nuit. Ces symptômes sont appelés asthme cardiaque et indiquent une complication de l'insuffisance cardiaque..

Ce phénomène peut également apparaître pendant la journée, résultant du stress et de l'effort physique. L'attaque peut durer de quelques minutes à quelques heures. Dans des cas particulièrement graves, un œdème pulmonaire peut se développer. De nombreux patients quelques jours avant une exacerbation présentent les symptômes suivants de la maladie:

  • essoufflement accru avec un petit effort physique;
  • il y a une pression dans la poitrine.

En présence de tels symptômes, vous devez immédiatement consulter un spécialiste. Avec la détection opportune de la pathologie, son évolution peut être facilitée.

Fonctions de diagnostic

L'utilisation d'une technologie sophistiquée n'est pas requise pour détecter l'essoufflement. En règle générale, le diagnostic est posé après les premières plaintes d'un patient déficient en air. Pour déterminer la cause de cette condition, des méthodes de diagnostic matériel sont utilisées:

  1. ECG. La procédure détectera les dysfonctionnements du cœur.
  2. Ultrason Montre la taille et l'état de l'orgue.
  3. Roentgenography. Identifie les pathologies de la poitrine.

Premiers soins et traitement moderne

En cas de crise aiguë de difficultés respiratoires, il est urgent de prodiguer les premiers soins au patient. Pour ce faire, procédez comme suit:

  1. Dans la pièce, vous devez ouvrir les fenêtres, ce qui est nécessaire pour une bonne circulation de l'air.
  2. Les boutons sont détachés sur le col du patient, la ceinture se desserre. Il est très important que la poitrine ne soit pas serrée, ne restreigne pas la respiration.
  3. Il est préférable de donner au corps du patient une position assise ou semi-assise avec les jambes baissées. Cela réduira l'occurrence d'une attaque..
  4. Il est facile d'appuyer sur la fosse jugulaire. Voici un point biologiquement actif, qui devrait être affecté pendant trois secondes. Après deux minutes, la procédure peut être répétée.

Comment traiter la dyspnée cardiaque? La poursuite du traitement dépend de la cause de la maladie. Sur la base des résultats des diagnostics instrumentaux, la technique de traitement la plus efficace est déterminée.

L'apparition de ce symptôme indique le plus souvent une insuffisance cardiaque. Par conséquent, le traitement doit viser la maladie principale qui a provoqué le développement du processus pathologique. Les médicaments prescrits pour la dyspnée cardiaque normalisent le travail du cœur, enrichissent le myocarde de vitamines et ont un effet sédatif.

Un régime alimentaire personnel et des exercices de respiration sont également compilés, que le patient peut effectuer à la maison. Ceci est particulièrement important pour les personnes âgées et celles qui souffrent d'embonpoint. Un rejet complet de mauvaises habitudes comme l'alcool et l'alcool est souhaitable. Parallèlement à la correction de la nutrition, le médecin donne des conseils sur le régime de consommation. Dans certains cas, il est important de ne pas augmenter la quantité spécifique d'eau bue par jour, afin de ne pas alourdir encore plus le cœur.

La dyspnée cardiaque n'est pas une maladie indépendante. Ce n'est qu'une conséquence du développement d'un certain nombre de maladies cardiaques. Par conséquent, lorsque ce symptôme apparaît, il est nécessaire de subir un examen complet pour déterminer les maladies cardiaques. Un traitement rapide aidera à éviter les complications et à se débarrasser de la maladie une fois pour toutes.

Essoufflement dans l'insuffisance cardiaque: causes et traitement

La dyspnée cardiaque signale toujours que le mouvement du sang dans les artères pulmonaires ralentit et que les poumons et les autres organes ne sont pas saturés d'oxygène. La dyspnée dans l'insuffisance cardiaque est généralement inspiratoire (difficulté à respirer), et avec elle, la fréquence des mouvements respiratoires augmente jusqu'à 30 fois ou plus par minute (normale - environ 15). Pourquoi la dyspnée se produit et comment traiter cette condition et sera discuté dans notre article.

Pourquoi l'essoufflement se produit dans l'insuffisance cardiaque?

L'essoufflement dans l'insuffisance cardiaque est provoqué par l'accumulation et la stagnation de liquide dans les tissus des poumons, qui est causée par l'incapacité du cœur à pomper la quantité de sang nécessaire. Le flux sanguin à travers les vaisseaux pulmonaires ralentit et la partie liquide du sang «transpire» dans les alvéoles. Les poumons surchargés de liquide ont du mal à échanger des gaz.

Aux stades initiaux de l'insuffisance cardiaque, le patient commence à ressentir un essoufflement après l'exercice, et avec la progression de la maladie, la difficulté à respirer devient perceptible et au repos. On distingue quatre classes d'insuffisance cardiaque en fonction du degré de charge sur le cœur et les poumons:

  • I - l'essoufflement apparaît après un effort physique important;
  • II - la respiration s'accélère après une charge motrice modérée;
  • III - l'essoufflement se développe même avec une charge normale et légère;
  • IV - difficulté à respirer pendant le sommeil ou dans un état de repos complet.

Les causes les plus fréquentes d’insuffisance cardiaque sont:

  • infarctus du myocarde;
  • La cardiopathie ischémique;
  • hypertension artérielle;
  • malformations cardiaques valvulaires;
  • lésions myocardiques inflammatoires et non inflammatoires;
  • abus de drogues et d'alcool.

Les éléments suivants peuvent entraîner une décompensation rapide de l'insuffisance cardiaque et une exacerbation de la dyspnée cardiaque:

  • insuffisance rénale et maladie rénale;
  • les infections
  • arythmies;
  • embolie pulmonaire;
  • anémie;
  • hyperthyroïdie;
  • Diabète;
  • vascularite pulmonaire;
  • manque de traitement adéquat.

Avec un traitement approprié et toutes les recommandations du médecin, l'essoufflement et les symptômes d'insuffisance cardiaque peuvent devenir moins prononcés et la progression de la maladie peut ralentir considérablement.

Caractéristiques de la dyspnée dans l'insuffisance cardiaque

L'essoufflement dans l'insuffisance cardiaque s'accompagne d'un certain nombre de signes caractéristiques qui le distinguent des autres types d'essoufflement:

  • difficulté à respirer;
  • l'essoufflement s'intensifie et apparaît après l'exercice;
  • en position horizontale, l'essoufflement devient plus intense, et après avoir essayé de s'asseoir ou de prendre une position allongée, il s'affaiblit;
  • l'essoufflement est combiné avec une respiration sifflante dans les poumons, une cardialgie périodique, un gonflement des membres inférieurs et un refroidissement des pieds et des mains, une cyanose du bout du nez, des oreilles, des orteils et des doigts, des palpitations et des arythmies.

De plus, l'essoufflement dans l'insuffisance cardiaque peut s'accompagner d'une sensation de faiblesse, d'une fatigue accrue, de vertiges, d'évanouissements, d'attaques de toux cardiaque et d'œdème pulmonaire..

Comment aider un patient?

Le patient doit consulter un médecin généraliste ou un cardiologue si:

  1. Il y a une sensation de manque d'air, qui ne peut pas être compensée par une respiration rapide.
  2. Dans le contexte de la dyspnée, il y a une cardialgie, une respiration rauque, une toux avec des expectorations et un gonflement des extrémités.

Pour déterminer la cause de la dyspnée cardiaque, il est affecté à ces études:

  • des analyses de sang;
  • ECG;
  • Echo-KG;
  • CT ou IRM;
  • radiographie, etc..

Pour le traitement de l'essoufflement dans l'insuffisance cardiaque, il est recommandé au patient non seulement de prendre des médicaments, mais également de suivre un régime alimentaire, un mode de vie sain, de développer la bonne réponse aux situations stressantes et une activité motrice suffisante.

En cas d'essoufflement très sévère, il est recommandé au patient:

  1. Arrêtez de fumer et de boire de l'alcool.
  2. Activités de plein air plus fréquentes.
  3. Évitez les actions qui provoquent un essoufflement.
  4. Effectuez les activités quotidiennes lentement tout en prenant des pauses.
  5. Évitez de monter les escaliers et de soulever des poids..
  6. Portez des vêtements à couper le souffle.
  7. Mettre le médicament dans un endroit accessible, car l'excitation aggrave toujours l'essoufflement.
  8. Ajustez votre lit: il devrait y avoir une pente de 35 à 40 degrés par rapport à la tête de la tête.
  9. Mangez de petites portions.
  10. Suivez un régime hypocalorique et limitez (dans les cas graves, excluez) l'utilisation de sel. Le patient doit réduire la consommation de graisses (en particulier d'origine animale) et de glucides, et inclure plus d'aliments contenant des protéines, des fibres et des vitamines dans le menu.
  11. Contrôler la pression artérielle.

Avec le développement d'une grave crise d'essoufflement, il est nécessaire d'appeler une ambulance, et avant son arrivée, effectuer les actions suivantes:

  • aider le patient à prendre une position semi-assise avec les jambes baissées;
  • retirer ou détacher les vêtements qui restreignent la respiration;
  • rassurer le patient;
  • fournir de l'air frais (si possible, utiliser un coussin d'oxygène);
  • donner au patient: nitroglycérine sous la langue (jusqu'à 2 comprimés avec un intervalle de 5 à 10 minutes), glycosides cardiaques (Digoxine, Korglikon, Strofantine K, etc.) et furosémide (40 à 80 g);
  • faire un bain de pieds chaud ou appliquer des harnais sur la cuisse (ils doivent être retirés alternativement pendant 3-5 minutes avec un intervalle de 20-30 minutes);
  • avec une pression artérielle élevée, il est nécessaire de donner au patient un agent hypotenseur.

Avec une crise de dyspnée ou d'asthme cardiaque, qui a d'abord été enregistrée ou accompagnée d'autres conditions d'urgence (œdème pulmonaire, infarctus du myocarde, crise hypertensive, etc.), le patient est hospitalisé.

Traitement

Le traitement de la dyspnée dans l'insuffisance cardiaque est toujours complexe et vise à traiter la maladie sous-jacente. Les médicaments suivants peuvent être prescrits au patient:

  • glycosides cardiaques (Digoxine, Strofantan K, Korglikon): contribuent à une augmentation du volume systolique et systolique du cœur, éliminent la tachycardie et les tachyarythmies, ont un effet cardiotonique;
  • Inhibiteurs de l'ECA (Quinapril, Enalapril, Ramipril, Thrandolapril, etc.): ont un effet d'expansion sur les artères et contribuent à la restauration des fonctions vasculaires;
  • diurétiques (Furosémide, Torasémide, Britomar, etc.): aident à réduire la charge sur le cœur et la pression artérielle, à éliminer l'enflure;
  • bêtabloquants (métopropol, carvédipol, propranolol, célipropol, etc.): aident à éliminer les arythmies et à réduire la famine en oxygène;
  • inhibiteurs des canaux If du nœud sinusal (Ivabradin, Coralan, Coraxan): éliminer la tachycardie;
  • antagonistes des récepteurs de l'aldostérone (spironolactone, éplérénone): contribuent à l'élimination de l'hypertension artérielle, de la congestion et ont un faible effet diurétique;
  • vasodilatateurs (Nitroglycérine, Isoket, Apressin, Minoxidil, Nesyritide): aident à réduire le tonus vasculaire et à éliminer le stress sur le cœur;
  • antiarythmiques (Amiodarone, Cardiodarone, Sotaleks, Amlodipine, Lerkamen): utilisés si nécessaire pour contrôler les troubles du rythme cardiaque;
  • anticoagulants (warfarine, Sinkumar, Fragmin, Arikstra): prévenir la thrombose, faciliter la circulation sanguine dans les vaisseaux;
  • médicaments antithrombotiques (Aspirine Cardio, Cardiomagnyl, Plavix, Tiklid, Curantil): prévenir la thrombose, faciliter la circulation sanguine dans les vaisseaux;
  • statines (Anvistat, Fluvastatine, Lipostat, Zokor): empêchent la formation de plaques de cholestérol et abaissent le cholestérol.

Si le traitement médical est inefficace, les opérations chirurgicales suivantes peuvent être recommandées au patient:

  • élimination du défaut valvulaire;
  • mettre un stimulateur cardiaque;
  • régler un défibrillateur cardioverter;
  • transplantation de ventricules mécaniques artificiels du cœur;
  • envelopper le cœur avec un cadre en maille élastique spéciale;
  • Transplantation cardiaque.

Qu'est-ce que l'essoufflement dans l'insuffisance cardiaque et qu'est-ce que cela signifie?

Considérez les caractéristiques de la dyspnée cardiaque, les causes du développement de la pathologie, les symptômes, les médicaments utilisés pour traiter.

L'essence de la pathologie

La dyspnée cardiaque est un signe de changements pathologiques directement dans le ventricule gauche du cœur. En raison de la congestion de la circulation pulmonaire, la concentration d'oxygène dans le sang diminue. L'hypoxie qui survient au cours de cette phase déclenche les mécanismes de régulation neurohumorale des échanges gazeux. L'hypophyse commence à produire activement de l'hormone antidiurétique, ce qui réduit le retrait de liquide du corps.

En conséquence, le volume total de sang en circulation augmente, l'absorption d'oxygène de la circulation sanguine par les tissus augmente. C’est la norme. Mais avec l'insuffisance cardiaque, la demande tissulaire en oxygène n'est pas satisfaite (la contractilité myocardique normale a été perdue). Les métabolites, le dioxyde de carbone s'accumulent dans le sang, ce qui active automatiquement le système broncho-pulmonaire, accélère la fréquence respiratoire, sa profondeur, provoquant un essoufflement.

Classification

La gradation classique de la dyspnée dans l'insuffisance cardiaque est une forme physiologique et pathologique. Le premier est la réponse du corps à l'exercice, à l'exercice. Un tel essoufflement passe après un court repos. Le second est un symptôme de la maladie, qui se produit parfois même dans un état de repos complet. La dyspnée pathologique est divisée en plusieurs types:

  • inspiratoire - difficulté à respirer;
  • expiratoire - difficulté à expirer;
  • mixte - la respiration est difficile à la fois à l'inspiration et à l'expiration.

La gravité de la dyspnée pathologique dépendra du stade de l'insuffisance cardiaque, déterminé par les symptômes de la pathologie. De ce point de vue distinguer:

  • zéro degré - l'insuffisance respiratoire n'est possible qu'avec un effort physique excessif;
  • premier ou facile - lors de la montée des escaliers, de la marche rapide et d'un exercice intense;
  • deuxième ou milieu - survient pendant l'effort physique normal;
  • troisième ou sévère - la marche normale nécessite des arrêts fréquents (toutes les 2-3 minutes), combinés à une fatigue chronique, un gonflement des jambes;
  • quatrième ou extrêmement difficile - la respiration est difficile au repos, une personne n'est pas en mesure de s'habiller seule, perd sa capacité de travail.

La forme de la dyspnée cardiaque est classée en:

  • urgence - se développe dans un contexte d'affections aiguës en cas d'insuffisance myocardique lors du pompage sanguin normal;
  • orthopnée - l'incapacité de mentir lorsque le patient étouffe;
  • paroxystique nocturne - apnée, respiration confondue avec réveil;
  • bendopnée - insuffisance respiratoire en se penchant en avant.

Le dernier terme a été inventé pour la première fois en 2014.

Raisons du développement

Le principal facteur de développement de la dyspnée cardiaque est une diminution de l'intensité des systoles. C'est un symptôme de nombreuses pathologies. L'insuffisance cardiaque provoque le plus souvent:

  • hypertension;
  • IHD de l'angine de poitrine à l'infarctus du myocarde;
  • défauts valvulaires congénitaux ou acquis;
  • cardiomyopathie;
  • myocardite;
  • dilatation;
  • effets toxiques, y compris l'alcool;
  • pathologie endocrinienne.

L'apparition de la dyspnée indique toujours la progression des troubles cardiaques.

Symptômes et manifestations cliniques

L'essoufflement dans l'insuffisance cardiaque indique une altération des échanges gazeux, avec un certain nombre de symptômes spécifiques.

Premiers signes

Classiquement, les premières manifestations cliniques peuvent être divisées en celles provoquées par l'augmentation de l'insuffisance respiratoire et de la dysfonction cardiaque. Au début de la pathologie, les deux facteurs importent, se manifestant par:

  • asthénie - un syndrome de fatigue chronique dû à un manque d’apport normal d’oxygène au cerveau;
  • migraine;
  • gêne rétrosternale;
  • tachypnée - une augmentation des mouvements respiratoires jusqu'à 20 / minute;
  • diminution de la résistance à l'activité physique;
  • perturbation du rythme cardiaque;
  • évanouissement.

Une syncope fréquente (évanouissement) est le signe d'un AVC en développement..

Dans le contexte de l'insuffisance cardiaque aiguë

La dyspnée dans le contexte de l'insuffisance cardiaque aiguë est un symptôme d'œdème pulmonaire. Dyspnée cardiaque manifeste sous la forme de:

  • Maux de tête sévères;
  • arythmies;
  • augmentation de la douleur thoracique;
  • croissance de la pression artérielle;
  • sensation de manque d'air;
  • le nombre de respirations atteint 40-60 / minute;
  • il y a une toux;
  • des râles bouillonnants dans les poumons sont entendus à distance;
  • crachats mousseux semble mélangé avec du sang.

Cette condition nécessite une aide d'urgence, la procrastination est mortelle.

Dans le contexte de l'insuffisance cardiaque chronique

Dans l'insuffisance cardiaque chronique, la dyspnée survient dans 100% des cas. Elle a un certain nombre de fonctionnalités:

  • se produit dans un contexte d'hypertension artérielle;
  • amplifié sous charge, disparaît au repos;
  • les symptômes de l'essoufflement augmentent avec la durée du début de l'insuffisance cardiaque;
  • la dyspnée ne permet pas à une personne de se coucher horizontalement, toujours sur des oreillers hauts ou à moitié assis, assis;
  • il y a du pastiness;
  • la peau devient cyanotique;
  • une toux constante apparaît;
  • des crises d'asthme cardiaque se développent la nuit - l'incapacité de respirer réveille une personne, provoquant la peur, la peur de la mort.

Dans tous les cas, la dyspnée augmentant en gravité accompagnant toute insuffisance cardiaque est un mauvais signe pronostique indiquant une décompensation du processus.

Diagnostique

L'insuffisance respiratoire est le même symptôme pour lequel la précision du diagnostic est importante, car elle survient dans différentes maladies et nécessite une thérapie complètement différente. Algorithme d'examen d'un patient:

  • antécédents médicaux, examen physique;
  • analyse des gaz sanguins - le niveau de concentration d'oxygène dans le sang;
  • radiographie pulmonaire;
  • spirométrie - mesure de la quantité d'air inhalé-expiré;
  • ECG, échocardiographie;
  • CT, MSCT.

Pendant les tests, le médecin peut mesurer la respiration avec un spiromètre et les niveaux d'oxygène dans le sang..

Différences entre la dyspnée cardiaque et les autres options de dyspnée

Les signes caractérisant un essoufflement cardiaque et pulmonaire sont présentés dans le tableau:

Dyspnée cardiaqueDyspnée pulmonaire
Se produit sous des charges normales.La dyspnée a un degré de gravité différent: il n'y a pas de jour du tout, et après une journée - une crise de suffocation
Ne disparaît pas après 10-15 minutes de reposLes veines cervicales gonflent lors de l'expiration
Difficile d'inspirer-expirerDifficulté à respirer à l'expiration
Renforce en position couchéeLa dyspnée ne change pas en fonction de la position du corps humain
Accompagné d'une toux sècheToux humide et productive
Tachycardie, acrocyanoseUne respiration sifflante sèche se fait entendre siffler au loin
Gonflement des chevillesPas de gonflement des jambes
Gêne rétrosternaleDouleur thoracique renversée sans attachement au sternum
Membres froidsMains et pieds chauds

Complications

Une attaque de dyspnée cardiaque est dangereuse avec des complications qui surviennent sans soins médicaux en temps opportun. La dyspnée peut provoquer:

  • une crise d'asthme cardiaque (congestion dans la circulation pulmonaire);
  • Embolie pulmonaire (embolie pulmonaire);
  • arrêt cardiaque coronaire: infarctus du myocarde asthmatique;
  • déséquilibre dans l'afflux et la sortie de sang, la lymphe dans le cercle pulmonaire de la circulation sanguine avec la transpiration du plasma dans les alvéoles, le développement d'un œdème pulmonaire;
  • pneumosclérose, emphysème pulmonaire.

Toutes les complications nécessitent des soins médicaux d'urgence..

Caractéristiques du traitement

L'essentiel est le traitement de l'insuffisance cardiaque. Pour ce faire, utilisez différentes méthodes, moyens. Le traitement est toujours combiné ou complexe.

Premiers secours

La vie d'une personne dépend de la rapidité des premiers secours.Par conséquent, en cas de dyspnée prononcée, il est important de respecter les règles suivantes:

  • appelle une ambulance;
  • fournir de l'air frais;
  • desserrer les vêtements serrés;
  • mettre une personne dans une pose avec les jambes baissées;
  • s'il y a un coussin d'oxygène, utilisez-le;
  • en l'absence de varices, il n'est pas tendu, tout en maintenant le flux sanguin, bandage avec un bandage élastique des bras et des jambes;
  • sous la langue - nitroglycérine;
  • Vous pouvez donner un comprimé de Furosemide, des gouttes de Corvalol.

Après cela, vous devez attendre l'arrivée du médecin sans laisser le patient seul, le rassurant dès les premiers signes de panique.

Thérapie médicamenteuse

Le complexe de médicaments utilisés pour traiter l'essoufflement dans l'insuffisance cardiaque vise à éliminer la cause profonde de la pathologie et à éliminer les manifestations prononcées de la dyspnée:

Groupe de médicaments, représentants individuelsL'effet de la thérapie
Inhibiteurs de l'ECA: Prestarium, Captopril, LisinoprilLes médicaments améliorent la microcirculation, normalisent le flux sanguin, réduisent la fréquence cardiaque, équilibrent la pression artérielle
Vasodilatateurs: nitroglycérine, molsidomin, cardicetLes comprimés dilatent les vaisseaux sanguins, améliorent la nutrition des tissus
Glycosides cardiaques: Digoxine, Korglikon, AdonizidLes médicaments augmentent l'endurance cardiaque et empêchent le développement d'arythmies
Nitrates: Nitroglycérine, Nitrong, SustakLes médicaments éliminent l'hypoxie, normalisent le flux sanguin vers la lésion
Bloqueurs adrénergiques: Concor, Prazosin, MetoprololLes médicaments réduisent l'instabilité électrique dans le travail du myocarde, arrêtent la tachycardie
Diurétiques: furosémide, lasix, indapamideLes pilules réduisent l'enflure et la stagnation en éliminant l'excès de liquide du corps
Anticoagulants, agents antiplaquettaires: Curantyl, Cardiomagnyl, Heparin, Fraxiparin, Warfarin, AspirinLes médicaments réduisent la viscosité du sang et préviennent les caillots sanguins
Méthylxanthines: Eufillin, Theophylline, EufilongLes médicaments préviennent les attaques d'étouffement répétées
Vitamines, acides aminés: C, E, groupe B, riboxine, ATPLes pilules améliorent les processus métaboliques et la nutrition des tissus

Régime et régime

Avec le développement de la dyspnée, en tant que signe pronostique défavorable, le régime se résume à limiter la consommation de sel à 1,5 g / jour, les liquides à 0,5 l / jour et à éliminer les aliments lourds épicés, huileux. Il est recommandé d'exclure complètement l'alcool, d'arrêter de fumer.

Vous pouvez équilibrer le régime en privilégiant la volaille, le poisson, les légumes frais, cuits à la vapeur ou cuits au four sans sel. Ces limitations de l'insuffisance cardiaque avec dyspnée durent toute la vie.

Quant au régime de la journée, il est associé à l'activité physique et dépend du stade du processus pathologique, de la sévérité des symptômes. Une crise d'étouffement au stade de décompensation du CH implique un repos au lit. Avec des mécanismes de compensation préservés, il est recommandé de limiter les charges physiques aux manipulations domestiques possibles.

Intervention chirurgicale

L'intervention chirurgicale est réalisée uniquement en l'absence de résultat d'une thérapie conservatrice de la dyspnée ou en cas de problèmes anatomiques dans la structure des structures de base du cœur qui provoquent une insuffisance cardiaque (par exemple, sténose valvulaire mitrale). Les indications de la chirurgie peuvent servir:

  • la nécessité de remplacer les valves cardiaques;
  • élimination des malformations congénitales;
  • correction des malformations cardiaques acquises, aorte;
  • angioplastie des grands vaisseaux;
  • greffe d'organe.

L'objectif du traitement chirurgical reste - l'élimination de la cause profonde de la pathologie.

Conseils utiles

Malheureusement, le pronostic de la dyspnée qui accompagne l'insuffisance cardiaque est décevant. Dans 95% des cas, la dyspnée parle de décompensation des mécanismes de maintien d'un échange gazeux normal dans l'organisme. En d'autres termes, la pathologie ne peut plus être guérie à ce stade. Les facteurs indésirables lors d'une insuffisance cardiaque avec essoufflement sont: l'âge de plus de 50 ans, la race (les Africains souffrent d'insuffisance cardiaque plus souvent que les Blancs), l'hérédité. Cependant, il existe un certain nombre de circonstances qui peuvent améliorer l'état général d'une personne souffrant d'insuffisance cardiaque, empêcher le développement d'une dyspnée cardiaque:

  • surveillance de la pression artérielle au moins une fois par an dans une clinique ou un hôpital spécialisé;
  • correction du cholestérol;
  • manque de kilos en trop;
  • régime anti-athérogène;
  • exercice régulier
  • refus d'alcool, de cigarettes, de drogues;
  • élimination des situations stressantes;
  • traitement rapide des maladies concomitantes.

Une condition préalable est un sommeil sain de 8 à 9 heures.

Traitement de la dyspnée dans l'insuffisance cardiaque

L'essoufflement dans l'insuffisance cardiaque a un traitement complet. Pour améliorer le bien-être du patient, des médicaments et des remèdes populaires, des procédures chirurgicales et un régime alimentaire sont utilisés. Il est impossible d'hésiter avec le traitement, car la pathologie conduit progressivement à des complications incompatibles avec la vie.

Comment et pourquoi la dyspnée cardiaque se développe

La dyspnée est l'une des premières manifestations des pathologies cardiaques. Quelle est la raison pour ça? Lorsque le myocarde souffre d'un apport insuffisant en oxygène, le processus d'échange de gaz est régulé par des mécanismes neurohumoraux: l'hypophyse commence à produire de l'hormone antidiurétique, ce qui réduit l'excrétion de liquide du corps. Cela conduit à une augmentation de la quantité de sang, à une absorption accrue de l'oxygène des vaisseaux sanguins par les tissus. Si le cœur fonctionnait normalement, ce processus pourrait rétablir l'échange de gaz.

Si une personne développe une insuffisance cardiaque, le cœur ne peut pas répondre pleinement aux besoins en oxygène et en organes et tissus, éliminer le dioxyde de carbone et les produits métaboliques. Ils accumulent et améliorent le fonctionnement du système respiratoire, c'est pourquoi une personne commence à prendre environ 30 respirations en une minute. Cela aide à augmenter le métabolisme et le développement de la dette d'oxygène..

Comme le corps n'a pas assez d'air, il commence à réagir en augmentant la fréquence respiratoire ou en provoquant un essoufflement.

Pendant l'insuffisance cardiaque, la congestion et les troubles des échanges gazeux sont causés par des pathologies des ventricules et oreillettes gauche ou droite.

La première manifestation de la pathologie sera l'essoufflement, ce qui indique:

Sous une forme isolée, l'insuffisance cardiaque ne survient qu'au début. Si l'influence des facteurs provoquants n'est pas éliminée, une forme combinée se développe.

L'essoufflement, accompagné d'une insuffisance cardiaque chronique, est provoqué par:

  • hypertension artérielle;
  • sténose et insuffisance valvulaire mitrale;
  • maladie de l'artère coronaire;
  • crises cardiaques;
  • cardiomyopathie ischémique, dans laquelle les cellules myocardiques meurent et sont remplacées par d'autres;
  • processus inflammatoire dans le myocarde;
  • une augmentation du volume des cavités cardiaques;
  • effets toxiques sur le corps.

Le développement d'une insuffisance chronique se produit assez rapidement, surtout si une personne souffre de diabète sucré ou d'hyperthyroïdie.

Au début, l'essoufflement ne provoque qu'une activité physique excessive. Avec le développement de la pathologie, des changements sont observés. Compte tenu du degré de charge, l'insuffisance cardiaque peut se produire sous la forme de telles classes fonctionnelles:

  1. La première. En raison de charges importantes, un essoufflement apparaît.
  2. Seconde. La respiration s'accélère si une personne est exposée à une activité physique modérée.
  3. Troisièmement, lorsque l'essoufflement apparaît lors de l'exécution par une personne d'activités quotidiennes familières.
  4. Quatrième. Le patient commence à respirer plus souvent, même lorsqu'il se repose et n'est pas exposé au stress.

Pire encore, les crises nocturnes se reflètent dans l'état du patient. Il s'agit de la forme la plus grave d'essoufflement. Une personne ne peut pas être en position horizontale, car cette manifestation s'intensifie et l'étouffement commence. Cela est dû au fait que si vous vous allongez, le flux sanguin vers le cœur augmente et il ne peut pas supporter une telle charge. Le sang commence à stagner dans les vaisseaux pulmonaires, ce qui contribue à l'apparition d'un essoufflement.

En fin de compte, le patient est obligé de dormir en position assise, abaissant ses jambes au sol. Pour cette raison, une partie du sang coule dans les veines et le travail du cœur est facilité. Il est plus facile pour les personnes souffrant d'insuffisance cardiaque de s'asseoir sur une chaise.

Image clinique

L'essoufflement dans l'insuffisance cardiaque indique une progression de la maladie, une altération de la fonction cardiaque, la circulation sanguine et l'échange de gaz.

Même au début du développement de la pathologie, en plus de l'essoufflement, une personne souffre d'une fatigue accrue, d'une faiblesse après tout effort physique. Progressivement, si le processus pathologique ne peut pas être arrêté, des troubles respiratoires sont observés même à l'état calme et ne permettent pas au patient d'effectuer le travail habituel et de bien dormir.

Le développement de la dyspnée avec insuffisance cardiaque se produit comme suit:

  1. Avec le début du processus pathologique, l'apparition d'un essoufflement est observée en relation avec l'activité physique. Dans ce cas, le patient souffre de faiblesse, d'arythmies cardiaques, d'une fatigue accrue. Après le repos, la condition s'améliore.
  2. Le stade sévère de la maladie s'accompagne de difficultés respiratoires lors de l'exécution de toute activité domestique. Il y a une diminution notable des performances.
  3. Peu à peu, même dans un état calme, une personne ne peut plus respirer normalement et, si elle se couche, sa santé se détériore. Dans le même temps, en plus de la fatigue et de l'arythmie, une peau bleue, un gonflement des membres inférieurs, une hypertrophie du foie, une accumulation de liquide dans la cavité abdominale sont observés.
  4. Le stade dystrophique avec toutes les actions physiques provoque une suffocation et une insuffisance cardiaque aiguë. L'essoufflement sévère dans l'insuffisance cardiaque est combiné avec une invalidité complète, une faiblesse, une arythmie, une cyanose, un œdème, un épuisement physique.

En raison de changements dystrophiques et de lésions irréversibles du muscle cardiaque, une issue fatale est observée chez 60% des patients tout au long de l'année.

L'essoufflement peut être associé non seulement à une insuffisance cardiaque. Le problème survient avec des processus inflammatoires dans les poumons, les bronches, des troubles circulatoires dans le cerveau, une anémie.

Parmi les autres causes, l'essoufflement avec insuffisance cardiaque se distingue par plusieurs signes:

  • le développement d'un symptôme est associé à des activités normales, à la marche, aux tâches ménagères;
  • la santé ne s'améliore pas dans le quart d'heure après le repos;
  • difficulté à respirer et à expirer;
  • en position horizontale, les manifestations s'intensifient;
  • le patient souffre de toux sèche.

Progressivement, la dyspnée est complétée par un bleuissement de la surface du bout des oreilles, une arythmie, un œdème, une douleur cardiaque et d'autres manifestations.

Premiers secours en cas d'attaque

Si les difficultés respiratoires sont causées par une altération du fonctionnement du cœur, il est nécessaire:

  • fournir de l'air frais dans la chambre de la victime;
  • donner au patient une position semi-assise avec les jambes baissées;
  • mettre un comprimé de nitroglycérine sous la langue;
  • prendre un oreiller à oxygène.

Parallèlement à ces actions, il est nécessaire d'appeler une équipe de médecins.

Traitement

Un médecin sait comment se débarrasser de l'essoufflement dans l'insuffisance cardiaque. Même si vous commencez le traitement aux stades initiaux, vous ne pouvez pas vous débarrasser complètement de la maladie. En utilisant un ensemble de techniques, vous ne pouvez que ralentir la progression du processus pathologique, améliorer la qualité et prolonger la vie du patient.

Le patient doit prendre des médicaments tout au long de sa vie, suivre un régime et une routine quotidienne et subir un traitement chirurgical si la situation empire. Avec l'échec du traitement, la maladie continue de se développer.

Thérapie médicamenteuse

L'élimination de l'essoufflement et d'autres manifestations de l'insuffisance cardiaque permet d'atteindre:

  • les inhibiteurs de l'enzyme de conversion de l'angiotensine;
  • vasodilatateurs;
  • glycosides cardiaques;
  • médicaments anti-ischémiques;
  • diurétiques;
  • anticoagulants.

En complément, des complexes de vitamines et des médicaments pour améliorer les processus métaboliques sont prescrits.

Les pilules contre l'essoufflement dans l'insuffisance cardiaque peuvent éliminer complètement les symptômes et l'insuffisance cardiaque. La pharmacothérapie ralentit le développement du processus et compense les manifestations les plus frappantes de la maladie. L'efficacité du traitement dépend des étapes et des formes d'échec.

Puissance et mode

Si une personne souffrant d'insuffisance cardiaque a un essoufflement, elle devrait réduire la présence de sel dans le régime alimentaire à deux grammes. Les liquides ne sont pas autorisés plus d'un demi-litre.

Il est important d'exclure les aliments lourds et gras, épicés, les spiritueux et les cigarettes. L'accent devrait être mis sur la viande de volaille, le poisson faible en gras, les légumes, qui devraient être cuits à la vapeur et sans sel. Un tel régime devrait être suivi toute ma vie..

Au stade de la décompensation avec essoufflement sévère et autres manifestations, il est nécessaire de limiter toute activité physique et d'observer le repos au lit, après normalisation de la condition, seules les actions ménagères sont autorisées qui ne provoquent pas de surmenage.

Voici comment traiter l'essoufflement dans l'insuffisance cardiaque chez les personnes âgées.

Interventions chirurgicales

Mais toutes les causes de la maladie ne peuvent pas être éliminées à l'aide de médicaments. Par exemple, avec une sténose valvulaire mitrale, il est nécessaire d'éliminer chirurgicalement la pathologie. Remplacer les valves, éliminer les malformations cardiaques congénitales, l'aorte.

Dans les cas graves, seule une greffe cardiaque peut sauver la vie d’une personne..

Si le médicament pour l'essoufflement dans l'insuffisance cardiaque n'aide pas et qu'une grave crise de suffocation commence, une ambulance doit être appelée d'urgence. Le patient est hospitalisé et respire normalisé par inhalation d'oxygène.

Remèdes populaires

Certains patients essaient d'être traités avec la médecine traditionnelle. Cela est dû au fait que la maladie peut se développer au fil des ans, détériorant considérablement la qualité de vie et offrant beaucoup de sensations désagréables, et une personne essaie de quelque manière que ce soit de soulager son état..

Il existe des plantes médicinales qui peuvent remplacer l'action des produits synthétiques sans nuire à la santé. Par conséquent, vous pouvez essayer de préparer vous-même le médicament. Mais avant cela, vous devez discuter de ce problème avec votre médecin.

Certains remèdes maison peuvent apporter un soulagement temporaire:

  1. Vous pouvez préparer un médicament à partir de la racine de réglisse, de menthe, de millefeuille.
  2. L'infusion de vodka laisse l'aloès élimine la toux et l'essoufflement. Vous devez boire une cuillère à soupe du produit, manger la même quantité de miel et après dix minutes boire un verre de thé.
  3. La santé améliore le brassage des canneberges sous forme de thé, l'utilisation de teintures d'agripaume.

Vous pouvez consulter ces méthodes si votre médecin vous a autorisé.

Gymnastique pour la prévention de l'essoufflement

À l'aide d'exercices simples, vous pouvez faire face aux troubles cardiaques et soulager la condition avec un essoufflement. La gymnastique ne nécessite pas de stress physique important et peut améliorer la respiration pulmonaire:

  1. Le premier exercice est effectué en position debout. Les bras sont pliés pour que les paumes soient visibles. Après cela, le bruit est profondément inhalé et serré tandis que les poings. Pour une approche, cela doit être fait huit fois. Chaque jour, ils recommandent de faire environ six approches..
  2. Vous n'avez pas besoin de vous lever pour terminer le deuxième exercice. Vous pouvez vous asseoir ou vous allonger, prendre une profonde inspiration et aspirer votre estomac. Ne respirez pas pendant plusieurs secondes. Si retenir votre respiration s'accompagne de vertiges ou de faiblesse, vous ne devez pas en être zélé. Faites une expiration bruyante. Vous devez donc respirer au moins cinq minutes.

Effectuer des exercices plusieurs fois par jour peut améliorer l'état du patient.

Complications et pronostic

L'insuffisance cardiaque entraîne progressivement des difficultés respiratoires et un œdème pulmonaire. Si, lors d'une crise aiguë, le patient ne reçoit pas d'assistance, une issue fatale est possible.

Étant donné que l'essoufflement se produit à la suite d'un processus pathologique dans le système cardiovasculaire, des efforts doivent être faits pour améliorer le cœur.

Avec la maladie, il est important d'abandonner les mauvaises habitudes et de mener une vie saine. Les facteurs négatifs comme le tabagisme, les aliments lourds, le stress ne feront qu'aggraver la situation, ils doivent donc être évités tout au long de la vie. Si vous passez plus de temps à l'air frais, la saturation en oxygène aura un effet bénéfique sur le travail des organes respiratoires et cardiaques et les manifestations d'insuffisance diminueront.

Essoufflement dans l'insuffisance cardiaque: symptômes, diagnostic et traitement

Les perturbations H dans le travail des structures cardiaques entraînent inévitablement une baisse de la contractilité myocardique.

Une quantité insuffisante de sang est éjectée dans la systole (au moment de l'impact) dans les grands et les petits cercles. Le premier est le chemin à travers l'aorte vers toutes les structures corporelles. Le second - aux poumons, assurant un échange gazeux normal, la saturation du tissu conjonctif fluide O2, l'élimination du CO2.

L'essoufflement dans l'insuffisance cardiaque est le résultat d'une violation de la libération de sang dans le petit cercle. Le processus pathologique n'est pas, c'est juste un symptôme, une partie de l'image globale. En soi, une violation fait partie d'un ensemble de manifestations; elle n'existe pas isolément.

De plus, il y a des douleurs thoraciques, périodiques. Instable. En outre, une diminution de la capacité d'exercice, somnolence, faiblesse, phénomènes asthéniques, arythmies, autres signes.

Il est nécessaire de traiter non pas l'essoufflement, mais l'insuffisance cardiaque elle-même. Lorsque la contractilité du myocarde est rétablie, le sang commencera à circuler en petit cercle dans des volumes normaux et l'activité vitale sera rétablie.

L'élimination rapide de l'essoufflement aide à l'utilisation d'un bronchodilatateur (par exemple, "Berodual") si nécessaire, ou de glucocorticoïdes ("Prednisolone"), mais il s'agit d'une mesure temporaire.

Mécanisme de développement

Au cœur de l'apparition de la dyspnée cardiaque se trouve une libération insuffisante dans la circulation pulmonaire ou pulmonaire. Le sang est légèrement saturé d'oxygène et dégage également du dioxyde de carbone. Le métabolisme est perturbé, donc la qualité de la respiration cellulaire diminue.

Le corps réagit à une diminution de la saturation (en fait la saturation de l'O2 sanguin) avec une augmentation du nombre de mouvements respiratoires afin de rétablir en quelque sorte une activité normale.

Cela ne sert à rien. De la respiration fréquente, un spasme réflexe des bronches se produit, ce qui aggrave encore l'état du patient.

Une petite quantité d'oxygène conduit à un approvisionnement insuffisant en tissus, organes, y compris le cœur lui-même. Le processus boucle et progresse constamment.

Si vous ne brisez pas le cercle vicieux, une crise cardiaque ou une asystolie étendue se produira dans quelques mois ou un maximum d'années. Le résultat est un - la mort d'une personne des conséquences de l'insuffisance cardiaque chronique.

La thérapie vous permet de restaurer partiellement ou complètement la contractilité du myocarde. Ainsi, le sang commencera à être éjecté dans le petit cercle dans un volume adéquat. Tout reviendra à la normale.

Symptômes et manifestations associées

Tous les signes du processus pathologique peuvent être divisés en ceux causés par l'augmentation des phénomènes d'insuffisance respiratoire et d'autres, qui s'expliquent par un dysfonctionnement cardiaque.

Il n'y a pas de démarcation stricte, les deux facteurs jouent un rôle.

Asthénie

Fatigue constante. Une personne ne peut pas accomplir ses tâches quotidiennes au travail et à la maison, léthargique, somnolente. Le repos n'apporte pas de soulagement, les forces ne sont pas rétablies.

La raison en est une violation de la saturation normale du cerveau en sang. Le corps entre dans un mode de fonctionnement économe, économise de l'énergie. À mesure que la récupération trophique se rétablit, le symptôme disparaît..

Essoufflement ou tachypnée

Une augmentation du nombre de mouvements à 20 ou plus par minute, plus que d'habitude. Le corps essaie d'améliorer l'échange de gaz en augmentant le nombre de VAN, mais en vain.

Dans les premiers stades de l'insuffisance cardiaque, le symptôme se manifeste après une activité physique intense (200 mètres de course, montée au cinquième étage sans ascenseur et autres options).

Ensuite, la barre tombe jusqu'à ce que le patient commence à suffoquer en repos complet. Ceci est une indication d'une insuffisance cardiaque avancée (stade dystrophique de l'insuffisance cardiaque).

Diminution de la tolérance à l'exercice

Augmentation progressive de l'intolérance à toute activité mécanique. Impossible de marcher, de travailler, d'effectuer des tâches quotidiennes.

Il est difficile d'obtenir une compensation totale pour cette violation, même avec un traitement complexe. En l'absence d'effet, la question du handicap peut être posée..

Arythmie

Par type de tachycardie sinusale. Il se développe à la suite d'un échange de gaz insuffisant. L'essoufflement et les palpitations font partie d'un tout.

Le corps augmente la fréquence cardiaque et la VAN à des niveaux significatifs afin de compenser au moins d'une manière ou d'une autre la circulation sanguine insuffisante dans le cerveau. L'effet, bien sûr, est nul. Par conséquent, la progression ne tarde pas à venir.

À mesure que l'insuffisance cardiaque se développe, des arythmies plus redoutables commencent. Fibrillation ventriculaire, oreillettes ou extrasystole. Ils peuvent entraîner un arrêt cardiaque soudain..

Manifestations cérébrales

Troubles du système nerveux central. En particulier, vertiges, douleur.

Ils surviennent en premier, immédiatement après le début de l'essoufflement. Parce que le tissu nerveux est très exigeant sur la quantité de nourriture et répond à la moindre perturbation.

Subjectivement, le symptôme se manifeste comme une incapacité à naviguer dans l'espace. Douleur observée à l'arrière de la tête, couronne de la tête, pulsatoire au rythme cardiaque.

Perte de conscience

Signe assez tardif. Indique une insuffisance cardiaque sévère. Peut se développer à la suite d'une activité physique inadéquate dans le contexte d'un essoufflement de plus de 25 mouvements par minute.

L'évanouissement est superficiel et ne dure pas plus de 3 à 5 minutes. Peut être répété à plusieurs reprises au cours d'une journée.

Les conditions syncopales sont considérées comme un signe pronostique défavorable, car elles indiquent une implication dans le processus pathologique du cerveau. L'ischémie aiguë est donc imminente - un accident vasculaire cérébral.

Une image typique de l'insuffisance cardiaque d'un degré moyen et supérieur. Un homme sort, vaque à ses occupations. Après plusieurs minutes, le nombre de mouvements respiratoires augmente, il n'y a pas assez d'air, il n'y a pas de satisfaction avec le processus.

Le rythme cardiaque augmente, le rythme cardiaque se fait sentir, la pulsation est donnée dans la tête. S'obscurcit dans les yeux, des nausées se développent, une faiblesse dans les jambes.

Sur le côté, il y a un blanchiment de la peau, une cyanose du triangle nasolabial. Si vous continuez à conduire, vous pouvez vous évanouir. Et donc pendant longtemps, jusqu'au début du traitement.

Symptômes supplémentaires

D'autres symptômes sont moins courants, mais peuvent en dire beaucoup sur l'état du patient:

  • Douleurs à la poitrine. Pressage ou brûlure. Mal de dos, inconfort douloureux ne se produit pratiquement pas dans le contexte des maladies cardiovasculaires, c'est un signe exceptionnel.

Développer rapidement, d'une durée de quelques secondes à des dizaines de minutes. Ils donnent à la main gauche, l'omoplate, le dos, le cou, la mâchoire, les dents. Bien arrêté avec la nitroglycérine lorsqu'elle est prise.

En raison de l'ischémie myocardique, puis une insuffisance coronaire commence, une mauvaise nutrition de l'organe lui-même dans des artères spéciales.

  • Perturbations de sommeil. Réveils fréquents pendant la nuit.
  • Une dépression Symptôme non spécifique de dyspnée cardiaque. La dysthymie (fond émotionnel constamment abaissé) se produit comme une déviation tardive. Elle se développe à la suite d'une mauvaise production de sérotonine, la soi-disant hormone du plaisir. L'ischémie cérébrale se manifeste de différentes manières.
  • Autres troubles mentaux. Irritabilité, agressivité, larmoiement, nervosité, crises de panique, troubles anxieux. Le spectre est large, pour comprendre ce qui est difficile.

La communication avec le système cardiovasculaire n'est pas évidente et nécessite des preuves, une vérification par des méthodes instrumentales.

Dans des cas extrêmement rares, une mauvaise nutrition cérébrale entraîne des psychoses vasculaires. Ici, vous ne pouvez pas vous passer de consulter un spécialiste, d'effectuer des tests.

Les principaux symptômes de l'essoufflement dans l'insuffisance cardiaque sont une augmentation du nombre de mouvements par minute, des étourdissements et des manifestations cérébrales, une tachycardie, une faiblesse et une asthénie. C'est le résultat de l'ischémie des tissus et des organes..

Les causes

Le principal facteur de développement de la dyspnée est une diminution de l'intensité systolique. C'est l'insuffisance cardiaque. Pourquoi surgit-elle?

À la suite d'une pression artérielle constamment élevée, d'un tabagisme prolongé, de l'athérosclérose à la suite du dépôt de plaques de cholestérol sur les parois des vaisseaux coronaires, d'une crise cardiaque, de défauts, tels que le rétrécissement ou l'insuffisance des valves tricuspides, mitrales, aortiques et d'autres processus possibles.

Ce problème est résolu lors du diagnostic. La découverte du facteur d'origine permet de changer radicalement les choses.

Les causes de la dyspnée avec insuffisance cardiaque résident dans des anomalies fonctionnelles. Mais ce n'est pas le sujet. Il s'agit de l'enquête. Il est important de trouver le point de départ, qui est le moment étiologique. L'un des ci-dessus.

Diagnostic différentiel

Des méthodes différentielles suggèrent la séparation de l'insuffisance cardiaque de ces pathologies:

  • Angine de poitrine. Il s'accompagne d'essoufflement et d'autres symptômes identiques. Le principal symptôme est une douleur intense dans la poitrine, qui dure jusqu'à 30 minutes. HF ne donne pas un tel moment, de plus, le début aigu de l'échec n'est pas typique.
  • Crise cardiaque Identiquement. La nécrose se caractérise par une douleur intense (mais qui dure plus de 30 minutes, contrairement à l'angine de poitrine), un démarrage rapide, une augmentation du tableau clinique. En savoir plus sur les symptômes de la préinfarction ici, sur la microinfarction - ici.
  • Cardionévrose. Déviation somatique. Diffère en durée. Le symptôme est là, mais il ne dure que quelques minutes. Un maximum de quelques heures. Vient ensuite une période de régression complète, de bien-être. L'insuffisance cardiaque est constamment présente, accompagne le patient sans interruption.

Il en va de même pour les crises autonomes, les manifestations cardiaques dans les troubles anxieux et les crises de panique.

  • Asthme, MPOC, bronchite, pneumonie. En ordre. Le premier survient dans les crises. Très rapidement conduit à une suffocation, ce qui ne se produit pas dans un contexte d'insuffisance cardiaque. Il est bien éliminé par les bronchodatateurs aux premiers stades. L'asphyxie est un résumé logique de la maladie. Il n'y a pas d'évolution aussi agressive de l'insuffisance cardiaque.
  • La maladie obstructive s'accompagne principalement d'un essoufflement. Cependant, d'autres signes sont clairement visibles, comme la toux, la respiration sifflante, les changements de forme des doigts («pilons»), des ongles («verre dépoli»), si la spirographie est effectuée, la question est évidente. Quant aux pathologies inflammatoires, elles provoquent dans près de 100% des cas des échauffements. L'IC n'est pas accompagnée d'hyperthermie.
  • Cancer, tumeurs pulmonaires, tuberculose. Manifesté par une forte baisse du poids corporel, des sueurs nocturnes, une hémoptysie.

Recherche objective

La recherche objective met un point dans la question. Les symptômes ne peuvent que suggérer la nature du processus. Un spécialiste spécialisé est un cardiologue. Il faut d'abord y remédier.

Quelles activités aideront à identifier la source du problème:

  • Interviewer un patient, prendre une anamnèse. Il vous permet de déterminer la direction du diagnostic, de construire une image approximative.
  • Mesurez la pression artérielle et la fréquence cardiaque. La pression artérielle a augmenté aux premiers stades, avec un processus développé - diminue. Fréquence cardiaque - au début de la tachycardie, puis après les transformations organiques du cœur - une diminution du nombre de battements par minute.
  • Surveillance quotidienne Holter. Enregistrement des deux indicateurs dans les 24 heures.
  • Électrocardiographie Évaluation des troubles fonctionnels du cœur. Montre les arythmies, les conditions d'urgence possibles..
  • Échocardiographie. Examen échographique des structures cardiaques.

Mesures diagnostiques supplémentaires

En outre, en cas de doute, ces études sont présentées:

  • Radiographie pulmonaire. L'évaluation est soumise à un dessin pulmonaire, la taille du cœur. La fluorographie n'est pas un substitut. Parce qu'il a un faible contenu d'information, il ne montre que les écarts les plus bruts. En général, technique dépassée.
  • IRM ou tomodensitométrie thoracique. Considéré comme une alternative valable aux rayons X.
  • Spirographie. Etude de la fonction de la respiration externe. Montre la capacité vitale de l'état pulmonaire de l'organe. Elle peut être réalisée avec une charge (test avec bronchodilatateur-Salbutamol). Dans le contexte de l'insuffisance cardiaque, le test sera négatif, car la raison est différente.
  • Débitmétrie de pointe. En fait, la même spirographie ne peut être effectuée que pendant au moins une semaine, en utilisant indépendamment un appareil portable spécial et en saisissant toutes les données dans le journal (un simple carnet fera l'affaire). L'étude vous permet de prendre en compte l'effet de l'activité physique, des conditions de vie, du mode de vie, de l'heure de la journée sur l'activité respiratoire.

La principale question est la délimitation du symptôme de ceux qui ont des problèmes pulmonaires. Si nécessaire, un pneumologue est impliqué. Mais en général, même un diagnostic minimal suffit pour identifier la source du problème.

Traitement, méthodes pour éliminer l'essoufflement

La thérapie est double. La base est la lutte contre l'insuffisance cardiaque elle-même. Les mesures symptomatiques visent à normaliser la respiration. Dans les deux cas, nous parlons de méthodes conservatrices.

Quels médicaments sont prescrits comme principaux:

  • Cardioprotecteurs. Améliore le métabolisme du muscle cardiaque. Le mildronate fera l'affaire.
  • Antihypertenseur. L'IC résulte souvent de l'hypertension artérielle. Des antagonistes du calcium, des inhibiteurs de l'ECA et autres sont utilisés..
  • Bêtabloquants. Deux problèmes sont résolus à la fois. D'une part, normaliser le métabolisme de l'oxygène dans le myocarde, d'autre part, réduire la pression artérielle.
  • Comprimés antiarythmiques selon les indications. Normaliser la fréquence cardiaque et les intervalles entre les AVC, arrêter les formes dangereuses (fibrillation, extrasystole).

Un gros problème est d'identifier la cause de l'insuffisance cardiaque, car elle ne se produit pas de manière primaire. Dans la grande majorité des cas, nous parlons de défauts (défauts anatomiques) des tissus, des valves, de l'hypertension artérielle.

Dans une telle situation, vous devez les combattre, prescrire des groupes de médicaments, opérer sur le patient (selon les indications, pour restaurer les propriétés physiologiques de l'organe). Après une crise cardiaque, suffisamment de fonds déjà mentionnés.

Les médicaments pour la dyspnée cardiaque (pour soulager le symptôme) sont limités aux glucocorticoïdes (prednisone) et aux bronchodilatateurs au besoin.

Aucun de ceux-ci ne peut être utilisé à long terme, car ils affectent la contractilité du myocarde. C'est le cas lorsqu'un traitement prolongé est pire que la maladie elle-même..

Les forces principales devraient être dirigées vers l'élimination de l'insuffisance cardiaque, et les préparations du groupe de stéroïdes et de bronchodilatateurs devraient être utilisées dans les cas d'urgence, pour soulager l'essoufflement.

En général, il est recommandé d'éviter les efforts physiques intenses, moins nerveux, afin de ne pas provoquer d'essoufflement. Dans les premiers stades, la compensation de l'État est obtenue après 3-6 mois. Avec une violation prononcée de l'activité cardiaque, environ 7-13 seront nécessaires, avec une récupération partielle.

En aucun cas vous ne devez fumer, boire de l'alcool. Il s'agit d'une voie directe vers la mort résultant d'une combinaison d'insuffisance respiratoire et d'une chute catastrophique de la contractilité myocardique). La nutrition joue un rôle plus petit, il est souhaitable de limiter l'apport de gras, frit.

Le traitement de la dyspnée dans l'insuffisance cardiaque n'est pas une fin en soi. Le problème est résolu spontanément avec une compensation pour l'insuffisance cardiaque. Pour se débarrasser rapidement de l'essoufflement, des glucocorticoïdes (Prednisolone) et des bronchodilatateurs (Berotek, Berodual) sont utilisés..

Prévoir

Si un facteur de développement de l'insuffisance cardiaque est détecté, il est favorable. L'essoufflement est arrêté simplement s'il y a une possibilité d'influencer la source du problème. De nouvelles améliorations sont une question de temps..

La forme idiopathique (sans raison apparente) est également associée à de bonnes chances de succès. Il est important de ne pas "voir" le moment, pour éviter des changements cellulaires catastrophiques dans le myocarde.

Parmi les complications possibles: arrêt cardiaque (asystolie), crise cardiaque, accident vasculaire cérébral. Tous sont potentiellement mortels. La démence vasculaire en conséquence (démence).

finalement

L'essoufflement dans l'insuffisance cardiaque est le résultat d'un trouble fonctionnel, le travail du mécanisme compensatoire, qui est initialement inefficace.

Un traitement en temps opportun donne de bonnes chances non seulement pour la vie, mais aussi pour le maintien de sa haute qualité. Il est important dès les premiers écarts de bien-être d'aller chez un cardiologue. La procrastination joue contre le patient.

Il Est Important D'Être Conscient De Vascularite