Comment déterminer les saignements ou les menstruations: informations détaillées, différences et signes caractéristiques

La durée moyenne des menstruations est de 5 jours. Ils apparaissent avec une certaine périodicité, cependant, il y a des cas de petites fluctuations lorsque les jours critiques arrivent un peu plus tôt ou plus tard. Dans ce cas, il vaut la peine de considérer et de regarder votre corps, car la décharge est facilement confondue avec un saignement, qui est un symptôme de nombreuses maladies dangereuses. Dans cet article, nous vous expliquerons comment distinguer vos règles des saignements utérins..

Quels sont les mécanismes de développement des saignements utérins

La fonctionnalité d'un organe apparié tel que l'ovaire est contrôlée par l'hypophyse et l'hypothalamus. Pour mûrir l'ovule et le sortir des ovaires, vous avez besoin d'une certaine liste de produits. Des saignements du vagin apparaissent en raison d'un manque ou d'un excès d'hormones. Mécanisme de développement:

  • La FSH et la LH forment le corps jaune et assurent la maturation folliculaire. Avec un nombre perturbé de follicules, l'ovulation est absente.
  • Le corps jaune ne peut pas se former et mûrir.
  • Dans le même temps, le niveau de progestérone dans le corps diminue. Cette hormone assure le cours normal des menstruations et est responsable de la fonctionnalité des ovaires. Et il y a aussi un manque d'oestrogène - augmente la quantité d'endomètre pour un ovule fécondé.
  • Les violations des hormones modifient le fonctionnement des vaisseaux sanguins, l'endomètre commence à se développer de manière intensive et inégale. Pour cette raison, le cycle menstruel change.


L'une des raisons peut être une tumeur dans l'utérus

  • Avec le rejet en couches de l'endomètre, il y a une décharge de sang, car certaines de ses parties sont dans la cavité utérine.
  • Des changements structurels se développent dans l'utérus, des polypes et des tumeurs apparaissent.

La nature du saignement dépend des caractéristiques individuelles de la coagulation. Les allocations peuvent être abondantes ou pas abondantes. Ils continuent longtemps ou s'arrêtent seuls et recommencent après un certain temps..

Déséquilibre hormonal

Des saignements utérins avec des caillots peuvent se développer à la suite d'un dysfonctionnement de l'hypophyse, des glandes surrénales ou des ovaires. En raison de l'échec, il y a une libération accrue d'oestrogènes, sous l'influence de laquelle la membrane muqueuse interne de l'utérus se développe abondamment.

En raison de la sortie prématurée de l'œuf du follicule à l'avance, une autre période commence. Au cours de celui-ci, des saignements utérins abondants apparaissent avec des caillots formés à partir de l'endomètre. Cette condition nécessite nécessairement une correction compétente. Pour commencer, le patient devra subir un examen, après quoi un traitement sera prescrit.

Quelles sont les principales causes de saignement

Il existe différentes raisons pouvant provoquer des saignements de l'utérus. Ceux-ci inclus:

  • Changer la fonctionnalité de la glande thyroïde. Cet élément peut inclure l'hyperthyroïdie et l'hypothyroïdie..
  • Perturbation dans le fond des hormones. Le plus souvent, des saignements se produisent en raison de changements hormonaux. Dans un état normal, la progestérone et les œstrogènes ont l'équilibre le plus optimal, donc la probabilité de perte de sang est minime. Si des changements dans le fond hormonal apparaissent dans le corps, un déséquilibre se produit. Cela entraîne des saignements..
  • Maladies du système sanguin.


Des saignements peuvent survenir en raison de troubles de la coagulation

  • Myome. La maladie se caractérise par l'apparition d'un secret fort et soudain..
  • Adénomyose.
  • Les polypes sont un néoplasme bénin. Avec une grosse tumeur, la période du patient est douloureuse. Pour cette raison, un secret sanguin apparaît..
  • Grossesse en dehors de l'utérus, la probabilité d'une fausse couche. Le secret peut apparaître dans la future mère. En cas de symptômes, vous devez appeler d'urgence une ambulance.
  • Tumeurs de nature maligne. C'est la cause la plus grave de l'apparition des symptômes, donc, quand elle apparaît, il faut exclure une tumeur cancéreuse.
  • L'utilisation de contraceptifs. Cela s'applique aux spirales ou aux contraceptifs oraux. Le risque de symptôme augmente avec l'utilisation de contraceptifs et d'anticoagulants. Au début de l'utilisation de la contraception, les saignements peuvent indiquer une dépendance à la drogue.


Parfois, le sang apparaît sous l'influence des contraceptifs hormonaux

L'âge peut-il affecter les saignements

Le tableau montre les cas possibles de sortie en fonction de l'âge.

Catégorie d'âgeLa description
Adolescents (12 à 18 ans)À cet âge, il existe une forte probabilité de saignement de l'utérus en raison des facteurs suivants: • stress; • mauvaise nutrition; • quantité insuffisante de vitamines; • changements dans la fonctionnalité de la glande surrénale ou de la glande thyroïde; • maladies infectieuses; • complications à la naissance; • altération de la coagulation sanguine.
Femmes fertilesChez les patientes qui peuvent accoucher, des saignements utérins apparaissent dans 5% des cas de toutes les maladies (gynécologie). Cela se produit pour les raisons suivantes: • troubles nerveux; • surmenage; • travailler dans des industries dangereuses; • environnement défavorable; • maladies avec inflammation ou infection des organes génitaux féminins; • Avortement; • grossesse en dehors de l'utérus; • fausse couche; • l'utilisation de médicaments qui perturbent l'hypophyse et l'hypothalamus.
Femmes ménopauséesDans cette période, les saignements apparaissent plus souvent. L'indicateur est de 15% de toutes les maladies en gynécologie. Les allocations résultent d'une libération irrégulière d'hormones. Particulièrement souvent (30%), des saignements surviennent avec des signes prononcés de ménopause. Lorsqu'un patient ménopausé développe une décharge sanguine des organes génitaux, il est préférable d'exclure la présence de pathologies. Le plus souvent, le symptôme apparaît en raison de fibromes, de polypes, d'endométriose.

Classification des rejets (tableau normal et pathologique)

Si une décharge inhabituelle apparaît, vous devez consulter un gynécologue dès que possible. Par leur couleur, leur odeur et leur consistance, on peut soupçonner quelle pathologie a provoqué l'apparition d'un tel symptôme.

La nature de la décharge et les causes possibles:

La nature de la déchargeCause
Ordinaire
Transparent, inodore, visqueuxOvulation
Consistance crémeusePériode avant ou après la menstruation
Marron inodorePrendre des hormones
Pathologique
Enduire de brunHyperplasie de l'endomètre
Couleur sombre abondante et épaisseEndométrite. Avec l'endométrite chronique, ils deviennent liquides, dégagent une odeur désagréable.
Liquide rouge vifÉrosion cervicale
Consistance liquide avec caillots, couleur - rouge vifCoude cervicale
Spotting spottingRupture du placenta
Les allocations peuvent être liquides ou épaisses, avec une odeur désagréable, souvent des impuretés sanguines apparaissentColpit
Une décharge liquidienne est observée entre les menstruations, les menstruations sont abondantes, douloureusesEndométriose
Spotting spotting, ont parfois une odeur désagréableTumeurs de nature bénigne et maligne
Blanc, verdâtre, avec du pus et une odeur désagréableTrichomonase
Fromage en grains abondant, couleur - blancMuguet
Gris-blanc ou jaunâtre avec une odeur de poissonVaginose bactérienne
Blanc avec une teinte jaunâtre, mousseuxBlennorragie

Quels symptômes accompagnent les saignements

L'apparition de saignements utérins est un symptôme dangereux dans lequel il est conseillé de consulter un spécialiste. Appeler d'urgence une ambulance est nécessaire en cas de secret trop fort, accompagné de faiblesse, de basse pression, de changement de conscience.


Saignement possible après un traitement chirurgical

Le saignement utérin chez les femmes se produit:

  • quel que soit le cycle;
  • avec la ménopause, lorsque les menstruations peuvent être absentes pendant plus d'un an;
  • après diverses procédures ou accouchements, accompagnés de fièvre et de douleur.

Lire aussi: quels sont les signes accompagnant un retard des règles pendant la ménopause.

Les signes de saignement sont:

  • secret avec du sang;
  • basse pression;
  • Impulsion rapide;
  • faiblesse générale;
  • fatigue élevée à charge minimale;
  • douleur dans la tête;
  • peau pâle.

Avec une grande perte de sang, les symptômes changent rapidement, la conscience d'une femme peut être altérée. Des saignements sévères se produisent également après un avortement, alors qu'ils se produisent avec une augmentation de la température jusqu'à 40 ° C et des douleurs dans le bas-ventre.

Quand une femme a une petite perte de sang, une anémie peut se développer. Avec des taux d'hémoglobine inférieurs à 50 G / l, le métabolisme est perturbé, l'insuffisance cardiaque et d'autres pathologies apparaissent.

Grossesse extra-utérine

Si la conception a eu lieu, mais pour une raison quelconque, l'ovule ne s'est pas attaché là où il est nécessaire, nous parlons d'une grossesse extra-utérine. Une telle pathologie est toujours interrompue à un certain moment. En même temps, la femme ressent une douleur intense, une faiblesse et une diminution de la pression.

En outre, des saignements percutants avec des morceaux de mucus peuvent apparaître avant même la fin de la grossesse. Si à ce stade, la femme se tourne vers le médecin qui établira le bon diagnostic, il sera alors possible d'effectuer un traitement en temps opportun et d'éviter de graves complications.

Comment sont établies les causes de la pathologie

Les méthodes de diagnostic dépendent de la catégorie d'âge du patient. Pour établir les causes des saignements à l'adolescence, les données suivantes sont requises:

  • Quand la dernière menstruation a-t-elle commencé et s'est-elle terminée?
  • plaintes éventuelles;
  • test sanguin;


Il est recommandé de passer une IRM pour trouver la cause.

  • indicateurs de la température corporelle dans les intervalles entre les menstruations;
  • examen échographique des organes pelviens;
  • IRM, TDM, radiographie du crâne, EEG. Des procédures sont nécessaires pour déterminer l'état de l'hypothalamus et de l'hypophyse..

À l'âge de la reproduction, il est nécessaire d'effectuer les procédures suivantes:

  • collecte de l'anamnèse et examen des éventuelles plaintes des patients;
  • examen gynécologique;
  • l'exception de la pathologie. Par exemple, une grossesse en dehors de l'utérus;
  • prise en compte des maladies concomitantes, à cause desquelles l'apparition de sang est possible;
  • hystéroscopie;
  • échographie des organes génitaux et du péritoine.

Si une femme a la ménopause, un curetage de l'endomètre ou une hystéroscopie est nécessaire. Dans ce cas, il est possible d'identifier l'endométriose, les fibromes, les polypes. Les pathologies provoquent l'apparition de sécrétions. L'examen échographique des organes pelviens ou CT exclut une tumeur.

Il est possible d'utiliser d'autres méthodes de diagnostic, mais cela ne doit être déterminé que par un gynécologue.

Tests et examens

Le diagnostic de la violation n'est pas difficile, mais la détermination des causes de la condition est difficile.

En plus du gynécologue, vous devrez peut-être consulter des spécialistes tels que:

Aux fins du diagnostic, le statut hormonal est déterminé, des tests sanguins cliniques et biochimiques sont effectués. L'analyse d'urine est également recommandée..

Réalisé en plus:

  • Échographie des organes pelviens;
  • électroencéphalographie;
  • vaginoscopie (évaluation de l'état de la muqueuse vaginale à l'aide d'un appareil spécial);
  • hystérosalpingographie (examen aux rayons X de l'utérus et des trompes);
  • biopsie cervicale;
  • ponction du fornix vaginal postérieur.

Comment est le traitement

À la maison, vous pouvez réduire la manifestation des sécrétions en respectant les règles de premiers secours:

  • paix
  • appliquer un objet froid sur le bas-ventre;
  • boire beaucoup de liquides.

Cette vidéo expliquera pourquoi les saignements utérins se produisent et comment ils sont traités:

Mais après ces événements, il est important de consulter un médecin. Il est impossible de faire face aux saignements à la maison.

Une règle importante dans le traitement est d'arrêter le secret avec du sang et d'éliminer la cause de l'apparition. La thérapie est effectuée uniquement en milieu hospitalier. Les groupes de médicaments les plus couramment utilisés sont:

  • arrêt du sang - Dicinon, Vikasol, Etamsylate;
  • contraction utérine - ocytocine, pituitrine;
  • contenant du fer (avec un taux d'hémoglobine réduit) - Sorbifen Durules, Maltofer;
  • complexes de vitamines.

Il est possible de guérir les saignements chirurgicalement. Pour ce faire, utilisez:

  • grattage;
  • prélèvement d'organes.

Néoplasmes

Dans certains cas, des saignements utérins avec des caillots avec myome peuvent survenir. Avec ce développement d'événements, vous devez immédiatement consulter un médecin pour un traitement.

En outre, des taches non planifiées dans les voies génitales peuvent être dues à des kystes sur les ovaires. Si une complication se produit et que la tumeur éclate, la femme découvre un saignement sévère, qui s'accompagne d'une hémorragie interne.

La prévention est-elle probable?

À titre préventif, les règles suivantes doivent être respectées:

  • éliminer la cause du secret;
  • subir un examen régulier par un gynécologue (au moins 1 fois en six mois);
  • en cas d'écart par rapport à la norme, consultez un médecin;


Assurez-vous de consulter un médecin, lui seul peut prescrire correctement le traitement

  • prendre des contraceptifs à usage oral uniquement après la nomination d'un spécialiste;
  • planifier une grossesse;
  • se conformer aux règles d'un mode de vie sain;
  • éliminer les situations stressantes.

Quel est le pronostic de récupération

Dans la plupart des cas (85%), l'utilisation de médicaments peut arrêter les saignements jusqu'à 1 semaine. Lors de l'utilisation de méthodes chirurgicales, le secret disparaît en quelques jours, une petite barbe reste.

Dans 15% des cas, le congé persiste et la probabilité de décès est élevée. Cela est dû à la présence d'autres maladies, à une tumeur maligne ou à un traitement tardif..

L'apparition de saignements est un facteur grave qui peut indiquer la présence d'une pathologie. Il est impossible de guérir le symptôme par vous-même, par conséquent, au premier soupçon, il est nécessaire de prendre rendez-vous avec un spécialiste. Il procédera à l'examen nécessaire, indiquera les causes et prescrira le traitement. Après le traitement, une attention particulière doit être portée aux mesures préventives. Il est conseillé de ne pas tarder à consulter un médecin, car un traitement tardif peut être dangereusement mortel..

informations générales

Des saignements utérins dysfonctionnels surviennent chez les femmes à la suite de certains troubles du système hypothalamus-hypophyse-ovarien-surrénalien. C'est ce système qui est responsable de la régulation de la fonction hormonale des ovaires.
La manifestation de saignements utérins dysfonctionnels est caractérisée par une acyclicité: l'intervalle entre leurs manifestations peut aller d'un an et demi à six mois. Un tel saignement dure plus de dix jours. En règle générale, les saignements utérins de cette nature se produisent pendant la petite enfance du système reproducteur du corps féminin (le soi-disant saignement juvénile), ainsi que pendant le flétrissement de ses fonctions. Chez les femmes en période de reproduction, de tels saignements peuvent survenir à la suite d'un stress sévère, de maladies infectieuses, d'une intoxication du corps.

Quelle est la différence entre les menstruations et les saignements

Les jours critiques ne sont pas les moments les plus agréables de la vie de la plupart des femmes. La migraine, les douleurs abdominales, les lombalgies sont des compagnons fréquents des menstruations. Sachant comment distinguer les menstruations des saignements, vous pouvez réagir à la situation en temps opportun en contactant un établissement médical pour une consultation planifiée ou urgente. Quelles sont les principales différences entre un processus physiologique naturel et une pathologie menaçant la santé??

Causes des saignements intra-utérins

Toute perte de sang est dangereuse pour le corps. Plus d'un tiers des cas de saignement utérin ne sont pas associés au fonctionnement normal des organes reproducteurs de la femme. La plupart des pathologies ne mettent pas la vie en danger, cependant, elles provoquent souvent une détérioration générale du bien-être, entraînent une anémie et une diminution du fer dans le sang. La vie sexuelle en souffre, l'activité sociale du beau sexe diminue. Quelles sont les causes de dysfonctionnements dans le corps et comment distinguer les menstruations des saignements pathologiques:

  1. Interruption de grossesse (avortement), indépendamment de l'état de santé ou du désir d'une femme.
  2. Conséquences de la césarienne.
  3. Régime alimentaire, jeûne, conduisant à une intoxication.
  4. Troubles hormonaux.
  5. Carence en vitamines d'oligo-éléments (en particulier de fer).
  6. Maladies liées à la coagulation du sang.
  7. Situations stressantes, dépression prolongée - la raison de l'absence ou de l'apparition soudaine de pertes utérines.
  8. Maladies infectieuses.
  9. Haltérophilie, dur travail "d'homme".
  10. Problèmes gynécologiques et inflammations.
  11. Néoplasmes (bénins / malins).

Classification des saignements utérins et de leurs symptômes

Les saignements utérins dans la pratique médicale sont classiquement divisés en 3 types:

  1. Ordinaire. Les médecins se réfèrent au processus physiologique naturel uniquement aux menstruations.
  2. Saignement conditionnellement normal. Se produisent souvent pendant l'ovulation ou immédiatement après. Dans ce groupe, un certain nombre de gynécologues incluent le type d'implantation de saignement chez les femmes enceintes, qui peut être distingué par le moment de l'apparition - par 7 jours de conception et une petite quantité de sang sécrétée.
  3. Pathologie. Se produisent en âge de procréer, après la ménopause, chez les filles sous la puberté. Sont divisées en:
    • fonctionnel, qui peut être distingué par des dysfonctionnements de l'hypophyse et de l'ensemble du système endocrinien;
    • organique (vaginal, utérin) causé par des néoplasmes: polypes, hyperplasie, endométriose;
    • maladies systémiques causées par des maladies auto-immunes ou chroniques.

Signes de saignement utérin qui ne sont pas liés au cycle menstruel normal:

  1. Abondance de décharge. Le taux moyen de perte de sang pendant les menstruations ne dépasse pas 50 à 80 g tout au long du cycle. Dépasser la norme - un moyen de distinguer les menstruations des saignements.
  2. Fréquence de remplacement du joint. Changer les produits d'hygiène plus d'une fois par heure est l'occasion de consulter un gynécologue.
  3. Échecs du cycle menstruel. Apparition soudaine des menstruations, un retard peut être causé par de graves maladies gynécologiques.
  4. Distribution de la quantité de sang perdue pendant les menstruations. La menstruation normale se caractérise par de petits «frottis» pendant les deux premiers jours, puis par une augmentation de la quantité de sang perdu et la suspension du processus jusqu'à son terme. Vous pouvez distinguer les saignements par la présence de l'une des étapes: écoulement maigre prolongé, perte de sang sévère (comme dans 3-4 jours).
  5. Couleur de sang. Pendant les menstruations, les taches ont une teinte rouge foncé ou brunâtre. La plupart des saignements ont une couleur écarlate et une odeur caractéristique..
  6. Caillots. Pendant les menstruations, des caillots sanguins se forment dans le corps d'une femme. Par conséquent, si des caillots sanguins sortent pendant les menstruations, vous ne devriez pas avoir peur. Les médecins considèrent cela comme une norme. La présence de pathologies suggère l'absence d'un phénomène similaire.

Dysfonctionnel

Il se caractérise par une longue période ou une perte de sang abondante non caractéristique. Se produit souvent chez les femmes ménopausées, avec les filles de la puberté. La carence / excès de progestérone ou d'oestrogènes - hormones produites par le système endocrinien, qui sont nécessaires au fonctionnement des organes génitaux féminins et au cycle normal des menstruations, en devient le déclencheur. Dans la plupart des cas, l'hormonothérapie est prescrite pour le traitement..

Les saignements dysfonctionnels sont divisés en:

  1. Ovulatoire. Un cycle «anormal» permettra de les distinguer des menstruations: écoulement long et très rare au cours du mois et menstruations plus ou courtes avec une perte de sang à partir de 90 g et un intervalle de plus de 35 jours.
  2. Anovulatoire. Les signes externes caractéristiques sont: une grande perte de sang, des échecs de cycle, une faiblesse, un manque d'appétit, une somnolence. Il est possible de reconnaître ce type de pathologie en pratique clinique lors d'un examen gynécologique, sur la base de tests de laboratoire, d'échographie.

Juvénile

Les saignements juvéniles chez la plupart des femmes se produisent sous forme saisonnière. Les caractéristiques sont: l'absence du processus de formation du corps jaune (ovulation) en raison de troubles hormonaux. Plus de 90% des maladies surviennent chez les filles pubertaires. Les cas d'anomalies juvéniles chez les filles avant la puberté causées par des néoplasmes sont fréquents.

Percée

Environ un tiers des saignements percutants sont causés par des dommages à l'utérus causés par le dispositif intra-utérin. Ils surviennent dans le contexte de l'utilisation de contraceptifs, les contraceptifs hormonaux. Pour le traitement, il est nécessaire: une visite chez un gynécologue, y compris un examen, la livraison de tests de laboratoire; ajustement de la posologie contraceptive ou extraction en spirale.

Abondant

Comment distinguer les menstruations des saignements abondants? Ce type de pathologie se caractérise par une importante perte de sang, des écoulements écarlates, rappelant les symptômes des douleurs menstruelles. La période d'occurrence varie. Nécessite une hospitalisation immédiate. Le traitement implique une intervention chirurgicale - nettoyage (curetage) de l'utérus. Cette métrorragie est très difficile à distinguer des menstruations.

Saignement ménopause

L'endomètre, les fibromes utérins, les polypes et autres néoplasmes sont souvent caractéristiques des femmes en ménopause. Une diminution de la production d'oestrogène, de progestérone entraîne l'absence de menstruations ou d'échecs de cycle. Comment distinguer les menstruations des saignements chez les femmes après 45 ans? Douleur pendant les rapports sexuels, intervalle entre les cycles de plus de 90 jours ou écoulement constant - symptômes typiques.

Pendant la grossesse

Tout saignement chez la femme après la conception est une menace pour la vie, la santé de la mère et du bébé. Une exception est la vue d'implantation. Après avoir découvert un écoulement sanglant de couleur vive, la future mère doit immédiatement contacter une clinique prénatale ou appeler une ambulance. Les saignements pendant la grossesse s'accompagnent de symptômes:

  • douleurs paroxystiques dans le bas-ventre ressemblant à des contractions;
  • la nausée;
  • vomissement
  • transpiration
  • vertiges.

Saignement utérin

L'auteur du matériel

La description

Saignement utérin anormal (AMA) - un changement dans la fonction menstruelle en raison d'une violation de la production cyclique d'hormones ovariennes.

Des changements fonctionnels conduisant à des saignements utérins peuvent survenir à différents niveaux de régulation du cycle menstruel: dans le cortex cérébral, l'hypothalamus, l'hypophyse, les ovaires, la glande thyroïde, les glandes surrénales.

Les types d'irrégularités menstruelles suivants existent:

  • polyménorrhée - caractérisée par de courtes pauses entre les cycles, ce qui entraîne des menstruations fréquentes;
  • métrorragie - saignement intermenstruel;
  • ménorragie - caractérisée par une grave perte de sang pendant les menstruations, dont la durée dépasse la norme physiologique. Il est important de noter que la menstruation dans ce cas apparaît à intervalles réguliers;
  • ménométorragie - saignement utérin irrégulier prolongé.

Les formes suivantes de saignements utérins anormaux (AMA) sont distinguées:

  • AMC de la période juvénile (de 12 à 17 ans);
  • AMA de la période de reproduction (de 18 à 45 ans);
  • AMA de la période préménopausique (de 46 à 55 ans).

De plus, les saignements utérins anormaux sont divisés en ovulatoires et anovulateurs. Avec les saignements utérins ovulatoires, l'ovulation est présente, cependant, les troubles hormonaux existants conduisent à un raccourcissement / allongement de la première ou de la deuxième phase du cycle menstruel, ce qui est la raison de l'apparition de saignements. Avec un saignement utérin anovulatoire, l'ovulation ne se produit pas, ce qui entraîne une augmentation du niveau d'hormones sexuelles féminines - œstrogènes. En conséquence, l'endomètre augmente de volume, ce qui exfolie ensuite, ce qui provoque des saignements utérins anormaux.

On distingue les causes suivantes de l'AMA:

  • maladies ovariennes (syndrome ovarien résistant, syndrome des ovaires polykystiques, syndrome ovulatoire, insuffisance de la phase lutéale, tumeurs ovariennes productrices d'hormones, kystes ovariens);
  • maladies utérines (endométriose, adénomyose, hyperplasie endométriale, fibromes utérins, polypes endométriaux);
  • maladies hypophysaires (acromégalie, hypogonadisme hypophysaire);
  • maladies de la glande surrénale (hyperplasie congénitale du cortex surrénal, syndrome de Cushing);
  • maladie thyroïdienne (hyperthyroïdie, hypothyroïdie);
  • maladies de la coagulation sanguine (hémophilie, purpura thrombocytopénique idiopathique, maladie d'Osler-Randu-Weber)
  • maladies chroniques d'autres organes (cirrhose, pyélonéphrite et autres);
  • prendre certains médicaments (par exemple, des médicaments hormonaux, des antipsychotiques)
  • excès ou insuffisance pondérale.

Selon les statistiques, les saignements utérins anormaux se reproduisent souvent et entraînent une altération de la fonction reproductrice. À leur tour, les troubles hormonaux qui se produisent avec l'AMA peuvent entraîner le développement de processus hyperplasiques, y compris le cancer précancéreux et l'endomètre. Avec une visite opportune chez un spécialiste et suivant toutes les recommandations d'un médecin, le pronostic est généralement favorable.

Symptômes

Le tableau clinique de l'AMC de la période juvénile

Le principal symptôme caractéristique est un saignement des voies génitales, qui apparaît, en règle générale, après un retard des règles. Dans certains cas, les saignements utérins s'accompagnent de douleurs dans le bas-ventre. La durée des saignements peut atteindre 1,5 mois, mais elle est souvent de 3 à 4 semaines. Des saignements utérins juvéniles prolongés conduisent au développement d'une anémie posthémorragique, en relation avec laquelle il y a pâleur et sécheresse de la peau, faiblesse générale, étourdissements périodiques.

Le tableau clinique de l'AMA de la période de reproduction

Le principal signe clinique auquel une femme prête attention est une violation du rythme des menstruations. En règle générale, les saignements surviennent après un retard des menstruations, qui peut atteindre 6 à 8 semaines. La ménométorrhagie est un peu moins fréquente - une perte de sang abondante pendant les menstruations. Dans la plupart des cas, les saignements commencent comme modérés, diminuent périodiquement, mais s'intensifient par la suite. La durée des saignements utérins est différente, atteignant dans certains cas 1 à 1,5 mois. Des saignements utérins prolongés entraînent le développement d'une anémie post-hémorragique, qui affaiblit considérablement le corps de la femme.

Le tableau clinique de l'AMA de la période préménopausique

Les femmes demandent de l'aide à un spécialiste qui se plaint de saignements excessifs des voies génitales après un retard de menstruation (de 1 à 6 semaines). Dans le contexte de ce phénomène, les symptômes suivants peuvent apparaître: faiblesse générale, baisse des performances, irritabilité accrue, maux de tête.

Selon les statistiques, environ 30% des femmes avec AMC de la période préménopausique souffrent du syndrome ménopausique. À son tour, le syndrome de la ménopause se manifeste par les principaux signes suivants:

  • les bouffées de chaleur;
  • hyperhidrose la nuit;
  • hyperémie du visage, apparition de taches rouges sur le cou;
  • engorgement douloureux des glandes mammaires;
  • augmentation ou inhibition de la libido;
  • perturbation du sommeil, qui se manifeste par l'insomnie nocturne et la somnolence diurne;
  • intolérance aux odeurs piquantes et aux bruits forts;
  • humeur dépressive, larmoiement accru, anxiété, dépression, apathie.

Diagnostique

Dans un premier temps, la nature des plaintes de harcèlement est établie, puis la date de la ménarche et la dernière menstruation sont précisées. Il est particulièrement important de clarifier le moment du début du saignement, ainsi que les facteurs possibles qui le précèdent. Après l'enquête, le médecin procède à un examen gynécologique, qui comprend un examen des organes génitaux externes et du vestibule du vagin, un examen avec un miroir gynécologique, un examen vaginal (manuel, bimanuel) et, si nécessaire, un examen rectal.

Ensuite, à l'aide de diagnostics de laboratoire dans le sérum sanguin, le taux d'hémoglobine est estimé et les indicateurs responsables de la coagulation sanguine sont déterminés. De plus, si nécessaire, le niveau des hormones suivantes est déterminé: œstrogène, progestérone, prolactine, LH (hormone lutéinisante), FSH (hormone folliculo-stimulante), cortisol, T3 (triiodothyronine), T4 (thyroxine), TSH (hormone stimulant la thyroïde).

Parmi les méthodes de diagnostic instrumentales, l'échographie pelvienne est principalement réalisée. À l'aide d'une échographie standard, les structures de l'utérus, des ovaires, des espaces adjacents et de la vessie sont évaluées. Une augmentation du volume ovarien pendant la période menstruelle indique la possibilité de saignements utérins juvéniles. De plus, un examen échographique périodique des ovaires vous permet de surveiller la croissance du follicule, de sorte que l'ovulation est surveillée. Dans de rares cas, la cause des saignements utérins peut être une formation ovarienne hormono-active, qui est également détectée à l'aide de cette étude..

En présence de certaines indications, une hystéroscopie est réalisée - une méthode mini-invasive pour examiner la cavité utérine à l'aide d'un appareil optique spécial (hystéroscope). De plus, un curetage diagnostique séparé peut être effectué. Au cours de cette procédure, la couche fonctionnelle (de surface) de la muqueuse utérine est retirée, après quoi un examen histologique du matériau obtenu est effectué.

Pour évaluer l'état du système hypothalamo-hypophyse, qui remplit une fonction de régulation, les études suivantes peuvent être prescrites:

  • Radiographie du crâne avec projection de la selle turque;
  • l'échoencéphalographie est une méthode de diagnostic par ultrasons qui vous permet d'évaluer l'état des structures cérébrales, ainsi que de juger indirectement l'état des vaisseaux cérébraux;
  • L'EEG (électroencéphalographie) est une méthode de recherche qui vous permet d'étudier le travail du cerveau en enregistrant les impulsions électriques provenant de ses zones et zones individuelles;
  • La TDM (tomodensitométrie) du cerveau est une méthode de diagnostic par rayons X par laquelle une série d'images radiographiques en couches est prise dans différents plans. Cette technologie permet d'étudier plus en détail l'organe étudié;
  • IRM (imagerie par résonance magnétique) du cerveau - une méthode de recherche non invasive basée sur la mesure des champs électromagnétiques provenant de l'organe étudié.

Si nécessaire, une échographie de la glande thyroïde et des glandes surrénales est prescrite.

Traitement

Traitement des saignements utérins juvéniles

La pharmacothérapie consiste en la nomination d'utérotoniques et de médicaments hémostatiques. Si nécessaire, des préparations hormonales, par exemple, des contraceptifs oraux combinés monophasiques (COC), peuvent être utilisées. La durée du cours d'admission est déterminée par le médecin traitant en fonction des caractéristiques individuelles du corps du patient. En cas d'anémie posthémorragique, elle est corrigée. Pour le renforcement général du corps, une thérapie vitaminique est prescrite. Dans de rares cas, lorsque les médicaments ci-dessus n'ont pas l'effet thérapeutique approprié, un curetage diagnostique de la cavité utérine est effectué.

De plus, afin d'éviter le développement de saignements utérins répétés, il faut se rappeler de maintenir un poids normal. Comme vous le savez, un excès ou une insuffisance de poids corporel affecte la régularité du cycle menstruel, c'est pourquoi, si nécessaire, un régime alimentaire approprié est prescrit.

Traitement des saignements utérins reproductifs

À des fins de diagnostic, un curetage de diagnostic distinct est effectué. Cette manipulation permet non seulement d'arrêter le saignement, mais permet également d'obtenir des données sur la structure histologique de l'endomètre. Selon les résultats d'un examen histologique, des médicaments sont prescrits dont l'action vise à normaliser le cycle menstruel. En tant que traitement symptomatique, des médicaments qui réduisent l'utérus et des agents hémostatiques sont utilisés. L'hormonothérapie est prescrite en tenant compte de l'état de l'endomètre, de la présence de dysfonctionnements des ovaires et des données obtenues sur le niveau d'oestrogène dans le sérum sanguin. Si nécessaire, des préparations à base de fer sont prescrites pour corriger l'anémie.

Traitement des saignements utérins préménopausiques

Pour arrêter le saignement, en règle générale, un curetage séparé de la membrane muqueuse de la cavité utérine est effectué sous le contrôle de l'hystéroscopie. De plus, le matériel obtenu au cours de la procédure est envoyé pour examen histologique. En tant que traitement symptomatique, des médicaments hémostatiques et des utérotoniques sont prescrits. Pour la prévention des saignements utérins, une hormonothérapie est prescrite. Comme vous le savez, un saignement utérin prolongé conduit au développement d'une anémie posthémorragique, qui nécessite une correction. Pour le renforcement général du corps d'une femme, des complexes de vitamines et de minéraux peuvent être prescrits.

Étant donné que les saignements utérins préménopausiques sont souvent associés au syndrome ménopausique, des médicaments sont souvent prescrits pour rétablir le fonctionnement normal du système nerveux central (sédatifs, tranquillisants).

Médicament

Parmi les agents hémostatiques (hémostatiques), l'acide aminocaproïque, qui inhibe la fibrinolyse, est le plus souvent utilisé, ce qui permet d'obtenir l'effet thérapeutique nécessaire. L'effet du médicament avec une administration intraveineuse apparaît après 15 à 20 minutes. L'utilisation d'acide aminocaproïque peut s'accompagner des effets secondaires suivants:

  • maux de tête, faiblesse générale;
  • hypotension artérielle, diminution de la fréquence cardiaque (fréquence cardiaque);
  • douleur périodique dans l'abdomen de nature douloureuse, nausées, vomissements, diarrhée;
  • dans certains cas, confusion, apparition d'images hallucinatoires.

Si nécessaire, l'ocytocine est utilisée, qui est un agent utérotonique. Le médicament provoque une réduction des muscles de l'utérus, qui est obtenue en raison de l'effet sur la membrane des cellules du myomètre.

À l'avenir, en règle générale, des médicaments hormonaux sont prescrits. Le choix d'un remède spécifique est effectué par un médecin qui s'appuie sur un cas clinique particulier et les caractéristiques individuelles du corps du patient. Les objectifs de l'hormonothérapie:

  • normalisation du cycle menstruel;
  • prévention des saignements utérins répétés;
  • réhabilitation de la fonction reproductrice altérée, restauration de la fertilité en présence d'infertilité.

Avec le développement de l'anémie posthémorragique, des préparations de fer (maltofer, ferrum lek, ferronal, ferretab comp) sont prescrites pour corriger cette condition, qui compensent le manque de substance et augmentent l'hémoglobine. Disponible sous formes pour administration orale et administration parentérale. Les effets indésirables suivants peuvent survenir lors de la prise de préparations à base de fer: inconfort périodique dans l'abdomen, dyspepsie, constipation ou diarrhée. Il convient également de noter que la prise de préparations à base de fer dans certains cas entraîne une modification de la couleur des matières fécales, qui est associée à l'élimination du fer non absorbé.

Pour le renforcement général du corps d'une femme, des complexes de vitamines et de minéraux sont prescrits qui contiennent tous les oligo-éléments nécessaires.

Remèdes populaires

En cas d'apparition de symptômes indiquant des saignements utérins anormaux, vous devez immédiatement consulter un spécialiste. En aucun cas, vous ne devez vous soigner vous-même à la maison, car ces actions peuvent entraîner une détérioration significative du bien-être. Avec une visite opportune à un spécialiste et une observation attentive de toutes les recommandations du médecin traitant, le pronostic de la maladie est généralement favorable.

À des fins préventives, vous devriez consulter régulièrement un gynécologue (2 fois par an), ainsi que maintenir soigneusement un calendrier menstruel, qui aidera dans les premiers stades à détecter indépendamment les saignements utérins anormaux. N'oubliez pas non plus l'importance d'un traitement rapide des maladies gynécologiques, qui peut également entraîner le développement de saignements. Une attention particulière doit être portée à votre alimentation, car un excès ou, à l'inverse, un manque de poids corporel entraîne une violation de la régularité du cycle menstruel. Il est nécessaire de manger une quantité suffisante de fruits et légumes contenant des vitamines et des minéraux. L'utilisation d'aliments en conserve, épicés, d'aliments gras et frits doit être exclue. Il est également recommandé de se débarrasser des mauvaises habitudes, notamment du tabagisme, de la consommation d'alcool et de drogues. L'exercice régulier, bien sûr, renforce le corps d'une femme, cependant, il faut se rappeler qu'une activité physique excessive peut nuire, il est donc important de ne pas en faire trop. De plus, il est nécessaire d'exclure le stress psycho-émotionnel, qui a également un effet néfaste..

En quoi les saignements diffèrent-ils des menstruations

La durée moyenne des menstruations est de 5 jours. Ils apparaissent avec une certaine périodicité, cependant, il y a des cas de petites fluctuations lorsque les jours critiques arrivent un peu plus tôt ou plus tard. Dans ce cas, il vaut la peine de considérer et de regarder votre corps, car la décharge est facilement confondue avec un saignement, qui est un symptôme de nombreuses maladies dangereuses. Dans cet article, nous vous expliquerons comment distinguer vos règles des saignements utérins..

Comment distinguer les saignements utérins des menstruations

Toute perte de sang, sauf celle qui se développe les jours critiques, peut être dangereuse pour le corps féminin. Les saignements utérins ont des causes pathologiques, menstruations - physiologiques. Cependant, il n'est pas toujours facile de déterminer ce qui nous attend: saignement ou menstruation.

Les jours critiques, une petite quantité de sang est libérée chaque jour. Au début du cycle, la décharge est claire et liquide, vers la fin - sombre et épaisse.

En plus du sang lui-même, le flux menstruel contient du mucus et des particules d'endomètre mort. Tout cela leur donne un arôme spécifique qui rappelle l'odeur de la viande..

Ainsi, si une femme souhaite savoir comment elle a des règles abondantes ou des saignements, vous devez partir de la nature de la décharge..

Une définition plus précise est basée sur l'étude de signes de saignements utérins tels que la durée, la récidive et le volume de la perte de sang.

Durée

Avec la menstruation, le sang de l'utérus passe de 3 à 7 jours, selon les caractéristiques individuelles du cycle féminin. Mensuellement plus de 7 jours, peut servir de signe de saignement utérin. En plus de la durée, leur caractère est également différent. Donc, pour déterminer si des menstruations ou des saignements se sont produits, vous devez savoir que:

  1. Avec la menstruation dans les premiers jours, l'écoulement est insignifiant, tacheté et dans les suivants, fractionné, avec saignement pathologique - continu.
  2. Les décharges les jours critiques ont une durée stricte - de 3 à 7 jours, les saignements utérins peuvent être uniques ou déranger une femme pendant plus d'une semaine. Dans ce cas, le sang est libéré en petites quantités..

Cyclisme

La menstruation a un certain cycle. Elle dure généralement 28 jours, mais les fluctuations d'une semaine dans les deux sens sont également considérées comme normales. En conséquence, les pertes vaginales détectées en dehors du cycle permettent de comprendre que ce n'est probablement pas mensuel.

Il sera caractéristique que la "menstruation" survienne un jour différent de celui prévu d'une semaine ou plus..

Volume de perte de sang

La principale différence entre les saignements et les menstruations est le volume des sécrétions. Un phénomène physiologique est la perte de 50 ml de sang par cycle.

En outre, la norme est la menstruation abondante, dans laquelle 80 ml de sang sont libérés pendant les jours critiques. Une seule perte de 50 ml ou un total de plus de 100 ml est considérée comme un saignement et nécessite des soins médicaux immédiats.

Le nombre de produits d'hygiène qu'une femme a dépensé en une journée illustre bien les caractéristiques de la sécrétion sanguine. En règle générale, pendant les menstruations, ce nombre ne dépasse pas 4 (selon la profusion). Cela suggère que le volume de décharge s'inscrit dans le cadre physiologique. En cas de saignement utérin, une femme peut utiliser plus de 10 électrodes par jour.

Ainsi, il est très important de distinguer entre les menstruations abondantes chez les femmes et les pertes de sang, qui ont des causes pathologiques. Sinon, il existe un risque d'anémie ferriprive..

Symptômes somatiques généraux

En répondant à la question de savoir comment distinguer les menstruations des saignements utérins, il convient de prêter attention aux symptômes somatiques. Avec le processus pathologique dans le corps féminin, un certain nombre de manifestations sont observées avec lesquelles il peut être reconnu. Ainsi, les signes de saignement utérin pendant les menstruations comprennent:

  • une augmentation significative des rejets;
  • nature continue de la perte de sang;
  • consistance liquide, couleur vive des sécrétions, manque de mucus, caillots et une odeur caractéristique en eux;
  • signes d'anémie (faiblesse, somnolence, pâleur de la peau, vertiges, nausées, accélération du rythme cardiaque);
  • douleur dans la région de l'aine avant le début des menstruations présumées et pendant les rapports sexuels.

Les principales causes de saignement

La perte de sang est un phénomène dangereux, surtout s'il a un caractère pathologique. Souvent, la raison est une violation associée au fonctionnement du système reproducteur féminin, et le symptôme en question est une sorte de marqueur, indiquant qu'un dysfonctionnement s'est produit dans le corps.

En aucun cas, le saignement ne peut être ignoré. Sinon, le processus pathologique recevra du temps pour son développement, des complications peuvent apparaître pouvant conduire à l'infertilité..

Les principales causes de saignement utérin comprennent:

  • néoplasmes malins et bénins du système reproducteur féminin;
  • Avortement;
  • fausse couche;
  • repérage postpartum;
  • saignement d'implantation;
  • Déséquilibre hormonal;
  • maladies du sang;
  • infections du tractus urogénital;
  • troubles de la coagulation;
  • inflammation pelvienne.

Hémorragie post-partum

L'écoulement post-partum est considéré comme un phénomène physiologique qui présage du processus de récupération dans le corps féminin. Ces sécrétions sont appelées lochies. Ils peuvent durer deux mois après la naissance du bébé.

En plus de l'écoulement sanglant de couleur écarlate brillante avec une odeur désagréable, dans laquelle il n'y a pas de mucus et de caillots sanguins, la femme a une faible fièvre, un malaise général, des étourdissements, des nausées, des migraines.

Saignement d'implantation

Accompagne le processus de conception. Physiologiquement, ce processus est dû à l'implantation (introduction) de l'œuf dans l'endomètre utérin. En conséquence, l'intégrité de la paroi de l'organe est violée, les petits vaisseaux sanguins sont endommagés, d'où le sang coule.

La perte de sang par implantation peut être jugée si, peu de temps avant, des rapports sexuels non protégés ont eu lieu et des signes précoces de grossesse sont déjà apparus. L'analyse d'urine pour l'hCG dans l'urine est en mesure de confirmer ou de réfuter ce diagnostic.

Symptômes d'une fausse couche

Considérant la question de savoir comment distinguer les menstruations des saignements pendant la grossesse, un sujet tel que les fausses couches.

Aux premiers stades de la grossesse, les cas d'avortement spontané ne sont pas rares. L'embryon à ce moment est un très petit nombre de cellules qui subissent constamment de multiples divisions. Des échecs peuvent souvent se produire dans ce processus. Le matériel de mutation ne s'accumule pas en raison d'un mécanisme de fausse couche. Il s'agit d'une réaction protectrice du corps développée évolutivement, conçue pour empêcher le développement d'un embryon présentant des anomalies génétiques.

Au début, une fausse couche est relativement facile. Ses manifestations comprennent:

  1. Douleurs tiraillantes dans la région inguinale, pouvant donner lieu à des douleurs lombaires.
  2. Écoulement vaginal.

Contrairement aux menstruations, l'écoulement lors d'une fausse couche est rouge foncé ou brun. On y trouve des caillots assez gros et denses..

Les fausses couches sont souvent lourdes de conséquences. Au fil du temps, les femmes peuvent développer une fièvre de bas grade, qui est un marqueur du processus inflammatoire dans les organes du système reproducteur. Si vous avez de la fièvre, consultez un médecin pour éviter de graves complications..

Auto-traitement avant l'admission chez un gynécologue

En cas de saignements utérins abondants, il est urgent d'appeler une équipe d'ambulance. Avant son arrivée, vous pouvez prendre les mesures suivantes pour réduire le congé:

  1. Allongez-vous de telle sorte que vos jambes soient torse.
  2. Fournir une boisson abondante.
  3. Appliquer de la glace sèche sur l'abdomen inguinal.

Après l'hospitalisation et la recherche et l'analyse appropriées, les médecins décideront si le patient doit consulter un gynécologue. Peut-être que le symptôme nécessite l'intervention d'autres spécialistes..

Médicaments souvent utilisés pour réduire la perte de sang: Tranexam, Vikasol, Ditsinon. La prise de chacun de ces médicaments nécessite une consultation avec un gynécologue, une lecture attentive du mode d'emploi et un strict respect des règles posologiques.

Comment distinguer les règles abondantes des saignements utérins

La menstruation est un processus physiologique, les saignements utérins sont pathologiques. Les menstruations abondantes et les pertes de sang se distinguent par la nature de l'écoulement, leur odeur et le bien-être de la fille. Nous examinerons en outre comment distinguer les menstruations des saignements et examiner les causes de la violation.

Quelle devrait être votre période

Pour comprendre comment distinguer les saignements utérins des menstruations, découvrez comment se déroulent les menstruations normales..

La durée du cycle menstruel est de 21 à 35 jours. Vers le milieu du cycle, le jour de l'ovulation et la période de fertilité la plus élevée commencent. L'ovaire droit ou gauche produit un ovule. Il mûrit, pénètre dans la trompe de Fallope, puis se déplace vers l'organe génital. À ce moment, une couche épaisse et douce de l'endomètre se forme sur l'utérus. Si l'ovule ne rencontre pas le sperme sur son chemin, il quitte le corps avec l'endomètre. Alors viennent les règles qui indiquent le début d'un nouveau cycle menstruel.

S'il n'y a pas de pathologie dans le corps, les menstruations auront les caractéristiques suivantes:

  1. Les trois premiers jours, il y a beaucoup de sang, la ponte change souvent - des périodes assez abondantes avec des caillots peuvent aller. De plus, la quantité de décharge diminue en volume et à la fin des jours critiques, il y en a très peu. La quantité totale de sécrétions est de 50 à 80 ml. Si plus - alors pathologie.
  2. Au début de l'attribution de l'écarlate. À la fin des menstruations, elles deviennent rouge foncé ou marron..
  3. De petits morceaux rouge foncé sortent avec du sang - c'est l'endomètre.
  4. L'estomac ne fait mal qu'au début de la menstruation.
  5. 4 tampons par jour.

IMPORTANT! Si une femme visite le gymnase, court le matin, danse beaucoup ou se livre à d'autres activités physiques, il y aura plus de sang. La vie active nécessite des joints fréquents.

Pourquoi les menstruations sont irrégulières

Pour une femme en parfaite santé, les menstruations arrivent à l'heure et durent le même nombre de jours. Mais il existe des causes raisonnables d'échecs qui n'indiquent pas une pathologie:

  1. Menarche chez les filles. Les hormones font rage dans le corps d'un adolescent et leur changement est instable. Par conséquent, la menstruation est irrégulière, il est impossible de la prévoir.
  2. Changement climatique. Le climat tropical chaud de la station au lieu du continent sévère affecte le cycle.
  3. Stress et tout stress émotionnel. Les chocs nerveux violent la régularité du cycle menstruel. Si vous ressentez souvent des émotions fortes, emportez des serviettes avec vous pour éviter les incidents..
  4. Prendre des médicaments hormonaux.

Si vous rencontrez parfois des dysfonctionnements dans votre cycle menstruel, ne vous inquiétez pas. Émotions, sports actifs, les expériences ne sont pas quelque chose d'inhabituel. Votre cycle sera toujours régulier si vous êtes assis devant l'ordinateur 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 et que vous regardez le moniteur avec indifférence.

Signes de périodes lourdes

Les menstruations longues et lourdes en médecine sont appelées ménorragies. Avec ce phénomène de sang, 80 à 100 ml sont libérés. Certaines filles ont des règles abondantes - une caractéristique du corps, mais après avoir remarqué les signes atypiques suivants, il vaut la peine de consulter un médecin:

  1. La menstruation a commencé beaucoup plus tôt que la date fixée. Pas 3 jours, mais une semaine ou deux plus tôt.
  2. Il saigne depuis plus de sept jours.
  3. Les joints doivent être changés toutes les 1-2 heures pendant toute la période.
  4. Maux d'estomac constants.
  5. Vous vous sentez dépassé et fatigué, ce qui n'était pas le cas auparavant.
  6. Le pouls augmente.
  7. Votre peau devient pâle, étourdie.

Pourquoi il y a des périodes lourdes

Les causes de menstruations abondantes sont nombreuses. Après vous être familiarisé avec eux, vous saurez distinguer les menstruations abondantes des saignements:

  1. Adolescence. La première menstruation peut être lourde et durer plus de sept jours.
  2. Augmentation des niveaux d'oestrogène. Certaines filles ont des taux d'hormones sexuelles féminines plus élevés que la normale.
  3. Coagulation sanguine réduite.
  4. Carence en fer dans le corps.
  5. Métabolisme altéré.
  6. Dispositif intra-utérin incorrect.
  7. Acceptation des contraceptifs oraux. Ici, soit le cycle menstruel reste normal ou est perturbé.
  8. Régimes fréquents. Le corps ne reçoit pas suffisamment de vitamines et de nutriments - et une intoxication féminine se produit.

IMPORTANT! Ne confondez pas une bonne nutrition avec une simple restriction alimentaire. De tels régimes n'apporteront rien d'autre que l'épuisement.

Signes de saignement utérin

Les principaux symptômes des saignements utérins sont plus prononcés pendant les menstruations.

  1. Un grand nombre de sécrétions - à partir de 100 ml.
  2. Le sang coule continuellement.
  3. Le sang est liquide et très brillant.
  4. Abaisse la pression artérielle.
  5. Pas de mucus, de caillots ou d'odeur spécifique.
  6. Des symptômes d'anémie sont présents: étourdissements, accélération du rythme cardiaque, nausées, pâleur de la peau.

IMPORTANT! Dès que vous remarquez ces symptômes, appelez une ambulance.

Pourquoi le saignement utérin

La violation est déterminée par les facteurs suivants:

  1. Avortement.
  2. Avortement spontané - fausse couche.
  3. Curetage incomplet.
  4. Déséquilibre hormonal.
  5. Maladies du sang.
  6. Inflammation pelvienne.
  7. Infections des voies urogénitales.
  8. Le sang survient également à la suite de l'implantation. Il suinte lorsqu'un ovule fécondé envahit l'endomètre de l'utérus.
  9. Les petits vaisseaux sanguins sont endommagés. Et bien que le phénomène soit appelé saignement d'implantation, il n'a pas grand-chose en commun avec une hémorragie utérine dangereuse pour la santé. La décharge lors de l'implantation n'est pas abondante, ce qui ne peut pas être dit au sujet de l'évolution de la deuxième pathologie.

Maladies gynécologiques avec un symptôme sous forme de sang

Les maladies du système reproducteur sont une autre cause de saignement utérin..

Endométriose

L'endométriose survient en raison d'une insuffisance hormonale. L'utérus produit trop d'endomètre, qui dépasse ses frontières. Le tissu est fixé là où il ne devrait pas être: dans les ovaires, les trompes de Fallope, dans les organes de la cavité abdominale.

Avec cette maladie, une femme ressent de la douleur lors de la miction et de la défécation pendant les rapports sexuels. Douleur intense dans le bas-ventre.

Myome

Le myome provoque l'obésité, le tabagisme, un début précoce de l'activité sexuelle et l'absence d'accouchement à l'âge de 35 à 40 ans. Le principal signe de fibromes est un saignement utérin pendant les menstruations. Des maux de tête, des étourdissements, une altération de la fonction des organes à proximité y sont attachés. Si le saignement est trop fort et accompagné de douleur, une intervention chirurgicale est nécessaire.

Polypes

La maladie ne se manifeste pas, mais elle provoque de graves saignements utérins. Un polype empêche une femme de tomber enceinte et d'avoir un bébé; parfois, il peut se transformer en cancer. Il y a une maladie due à une insuffisance hormonale, à l'endométriose, à une utilisation prolongée de médicaments hormonaux, à des avortements fréquents, à un dispositif intra-utérin.

Saignement de grossesse

Une femme peut ne pas être sûre de la conception qui s'est produite et le sang qui apparaît suggère un avortement. Comment distinguer les saignements utérins des menstruations au début de la grossesse?

Écoutez votre corps et si vous remarquez plusieurs de ces symptômes, il y a un risque de fausse couche:

  1. Vous avez considérablement perdu du poids, même si vous mangez bien.
  2. Le liquide est libéré de la poitrine.
  3. Il y a eu des nausées, mais ont brusquement cessé avec l'apparition de sang.
  4. Les nausées ont repris avec une augmentation des saignements.
  5. Des convulsions sont apparues.
  6. Vous ressentez une douleur intense.
  7. Vous avez des étourdissements, une faiblesse.
  8. La décharge est beaucoup plus abondante que pendant les jours critiques normaux..

Pour distinguer les menstruations des saignements pendant la grossesse, n'oubliez pas que la fausse couche est précédée d'un écoulement brunâtre avec du sang. Nous avons remarqué ce symptôme - courez chez le médecin: le fœtus peut encore être sauvé!

Parfois, le processus ne peut pas être inversé. Dans ce cas, l'abdomen fait très mal, des étourdissements, des nausées. Au début, il y aura peu de sang, mais ensuite sa quantité augmentera fortement. Il y aura un gros caillot blanc de la taille d'un haricot - c'est l'œuf fœtal.

Après plusieurs semaines depuis la conception, on peut distinguer une fausse couche du flux menstruel. Les caillots sortent du vagin avec du sang, remplacent une bosse sous un jet d'eau. Si c'est l'endomètre, la bosse se répandra, si l'œuf fœtal n'est pas.

Hémorragie post-partum

Les saignements vaginaux post-partum avec mucus et caillots sont appelés lochies. Il laisse les restes du placenta. Durée des lochies - 4-8 semaines, avec un changement régulier de joint, elles sont inodores.

Lorsque ce saignement, et non des lochies, des signes caractéristiques apparaissent:

  1. Les allocations sont écarlates..
  2. Ils sont nombreux.
  3. Les caillots sortent.

IMPORTANT! Le saignement s'accompagne d'une diminution de la pression, d'une faiblesse, de douleurs abdominales.

Après une césarienne

Après l'accouchement chirurgical, les lochies disparaîtront. Après la restauration du cycle, les jours critiques commenceront après un certain temps. Les premières périodes peuvent être très abondantes. Le joint devra être changé toutes les heures. Aller chez le docteur. Il vous prescrira des médicaments qui arrêtent le sang.

Pour distinguer la première menstruation d'un saignement après une césarienne, vous devez faire attention à l'intensité, à la durée, à la luminosité de l'écoulement, ainsi qu'au bien-être d'une femme. Si vous avez du mal à évaluer ce qui se passe, consultez un gynécologue.

Comment arrêter les saignements

Dès que vous remarquez un saignement, appelez une ambulance. En attendant son arrivée, prenez une position horizontale. Placez un oreiller ou un autre objet sous vos pieds afin que vos membres inférieurs soient au-dessus de votre tête. Vous ne perdrez donc pas conscience.
Envelopper la glace dans un chiffon et l'attacher à l'estomac pendant 15 minutes. Les vaisseaux de l'utérus se rétréciront et sa couche musculaire se contractera.

Recommandations du médecin

Ne vous fiez pas entièrement aux informations provenant d'Internet. Utilisez-le uniquement à titre de référence. Ne vous auto-médicamentez pas: vous n'êtes pas médecin et n'êtes pas en mesure d'identifier la cause des saignements. Attendez que l'ambulance arrive. L'automédication est lourde de complications, d'infertilité et parfois de décès.

Vous n'avez pas besoin de vous plonger dans le sujet à un niveau professionnel afin de savoir comment déterminer si vos règles sont abondantes ou saignantes. L'écoulement pathologique se distingue par une couleur rouge vif, une continuité, une profusion, une douleur et une faiblesse.

Pendant la grossesse, les menstruations ne disparaissent pas, par conséquent, tout repérage dans un grand volume devrait être alarmant. Pour déterminer si tout est en ordre avec la santé, passez un examen gynécologique.

Il Est Important D'Être Conscient De Vascularite