Artère de l'épaule profonde (a. Profunda brachii)

ÉPAULE DE L'ARTÈRE PROFONDE (a. Profunda brachii) - branche de l'artère brachiale s'étendant dans sa section supérieure. Il descend et revient obliquement, entre dans le canal du nerf radial, où il se trouve avec le nerf radial. Il fournit de nombreuses branches musculaires et une artère qui alimente l'humérus. Ses branches finales - les artères collatérales moyennes et collatérales radiales - anastomosées avec les artères de retour interosseuses et radiales, participent à l'approvisionnement en sang de l'articulation du coude.

Termes connexes:

Termes aléatoires:

Chercher

Rubriques

  • Lettre A (89)
  • Lettre B (16)
  • Lettre B (47)
  • Lettre G (10)
  • Lettre D (15)
  • Lettre F (18)
  • Lettre Z (2)
  • Lettre K (75)
  • Lettre L (20)
  • Lettre M (151)
  • Lettre H (35)
  • Lettre O (24)
  • Lettre P (57)
  • Lettre P (19)
  • Lettre C (146)
  • Lettre T (19)
  • Lettre U (7)
  • Lettre F (8)
  • Lettre X (2)
  • Lettre C (4)
  • Lettre H (6)
  • Lettre W (8)
  • Lettre Щ (1)
  • Lettre E (3)
  • Lettre I (13)
  • Plan du site (1)

Glossaire des termes et concepts de l'anatomie humaine: Réf. Édition / A. Borisevitch, V.G. Koveshnikov, O.Yu. Romensky.- M.: Supérieur. école, 1990. - 272 s.

Anatomie humaine (153 pp.)

Figure. 225. Artères du membre supérieur droit; surface avant.

1 - a. axillaris; 2 - branche musculaire; 3 - a. thoracica lateralis; 4 - a. subscapularis et sa branche a. thoracodorsalis; 5 - a. profunda brachii; 6 - a. collateralis ulnaris superior; 7 - a. brachialis; 8 - a. collateralis ulnaris inférieur; 9 - a. reccurens ulnaris; 10 - a. ulnaris; 11 - rete carpi palmare; 12 - arcus palmaris profundus; 13 - arcus palmaris superficialis; 14 - aa. palmarès des métacarpées; 15 - aa. digitales palmares propriae; 16 - aa. digitales palmares communes; 17 - a. princeps pollicis; 18, 20 - a. radialis; 19 - a. interossea antérieur; 21 - a. interossea communis; 22 - a. recurrens radialis; 23 - rr. musculares; 24 - a. circumflexa humeri postérieur; 25 - plexus brachialis.

À partir du bord inférieur de m. téres májor, il s'étend dans le súlcus bicipitális jusqu'au coude, où au niveau du col de l'os radial il se divise en ses branches finales - les artères radiales et ulnaires. Sur son chemin vers le súlcus bicipitális mediális, il est accompagné de deux veines et nerfs brachiaux (n. Mediánus, n. Ulnáris. N. Cutáneus bráchii mediális et n. Cutáneus antebráchii mediális). En plus des petites branches de l'os et des muscles, l'artère brachiale donne les branches suivantes:

1. A. profúnda bráchii, l'artère profonde de l'épaule, s'écarte de a. brachiális peu de temps après le début de ce dernier; représente une grande branche qui, avec n. radiális passe dans canális humeromusculáris, donne à la manière une artère qui nourrit l'humérus (a. diaphýseos húmeri), et se divise en a. collaterális média pénétrant le m. tríceps et anastomosage avec a. interóssea recúrrens (de a.interóssea postérior), et a. collaterális radiális; ce dernier remonte à la surface par l'ouverture inférieure du canal spiralé, va en avant de l'épicóndylus laterális et anastomose avec a. recúrrens radiális (branche a. radiális). L'artère brachiale profonde part souvent (50%) avec d'autres branches des artères brachiales ou axillaires ou (30%) est absente.

2. A. collaterális ulnáris supérior, l'artère collatérale ulnaire supérieure, s'écarte de l'artère brachiale au milieu de l'épaule, descend dans le sillon derrière l'épicóndylus mediális, où elle s'anastomose avec a. recúrrens ulnáris postérior (branche a. ulnáris).

3. A. collaterális ulnáris inférior, l'artère collatérale ulnaire inférieure, s'écarte de l'artère brachiale à environ 5 cm au-dessus de l'extrémité de cette dernière et s'anastomose en avant de epicóndylus mediális avec a. recúrrens ulnáris antérior (branche a. ulnáris).

Artère radiale

Artère radiale, a. radiális, en direction est une extension de l'artère brachiale. Elle va médialement de m. brachioradiális, d'abord couvert par lui, puis en súlcus radiális; dans le tiers inférieur de l'avant-bras, où les muscles passent dans les tendons, l'artère radiale est recouverte de la surface uniquement de fascia et de peau, c'est pourquoi elle sert d'accès facile pour les études du pouls. Ayant atteint l'apex du processus styloïde du radius, a. radiális va à l'arrière, contourne le bord latéral du poignet et se trouve dans la soi-disant tabatière, d'où il sort à la paume dans le premier espace interosseux entre les bases des os métacarpiens I et II. Sur la paume de l'artère radiale avec une branche profonde a. ulnáris forme árcus palmáris profúndus - un arc palmaire profond (voir Fig.225).

Branches de l'artère radiale:

1. A. recúrrens radiális, l'artère radiale de retour, commence dans la fosse ulnaire, va proximalement à la surface antérieure de l'épicondyle latéral, où elle s'anastomose par le dessus a. collaterális radiális d'un. prodúnda bráchii.

2. Rámi musculáres - aux muscles environnants.

3. Rámus cárpeus palmáris, branche palmaire du carpe, commence dans la partie inférieure de l'avant-bras et va du côté du coude vers une branche similaire à partir de a. ulnáris. De l'anastomose avec rámus cárpeus palmáris a. ulnáris sur la surface palmaire du poignet est formé réte cárpi palmáre.

4. Rámus palmáris superficÍalis, la branche palmaire superficielle, passe au-dessus du thénar ou perce ses couches superficielles et, se connectant avec l'extrémité de l'artère cubitale, entre dans árcus palmáris superficiális.

5. Rámus cárpeus dorsális, la branche carpienne arrière, sort dans la zone de "tabatière" et avec la branche du même nom a. ulnáris forme un réseau à l'arrière du poignet, réte cárpi dorsále, qui reçoit également des branches des artères interosseuses (aa.interósseae anterior et postérior).

6. A. metacárpea dorsális prima, la première artère métacarpienne arrière, va sur le dos de la main vers le côté radial de l'index et des deux côtés du pouce.

7. A. prínceps póllicis, la première artère du pouce, s'écarte de la radiale, dès que cette dernière pénètre dans la première fente interosseuse dans la paume, longe la surface palmaire de l'os métacarpien I et est divisée en branches, aa. digitális palmáres, des deux côtés du pouce et du côté radial de l'index.

Artère ulnaire

Artère ulnaire, a. ulnáris, représente l'une des deux branches terminales (plus grandes) de l'artère brachiale. Du lieu d'origine dans la fosse ulnaire (contre le col du radius), il s'inscrit sous m. pronátor téres, jusqu'au tiers médian de l'avant-bras va obliquement, déviant vers le côté du coude. Dans les deux tiers inférieurs, il court parallèlement à l'ulna, d'abord dans l'intervalle entre m. fléxor digitórum superficiális et m. fléxor cárpi ulnáris, dans le tiers inférieur, du fait de la transition des muscles vers les tendons, sa position devient plus superficielle (súlcus ulnáris). Sur le côté radial du pois, l'artère ulnaire passe dans le canális cárpi ulnáris (spátium interaponeuróticum) et, passant à la paume, fait partie du árcus palmáris superficiális.

Branches de l'artère ulnaire:

1. A. recúrrens ulnáris, l'artère ulnaire de retour, donne deux branches - rámi antérior et postérior, qui s'étendent devant et derrière l'épicondyle médial, anastomosant avec aa. collateráles ulnáres supérior et inférior. En raison de ces anastomoses, ainsi que des anastomoses ci-dessus entre les branches a. profúnda bráchii et a. radiális autour de l'articulation du coude, le réseau artériel est obtenu - réte articuláre cúbiti.

2. A. interóssea commúnis, l'artère interosseuse commune, va à la membrane interosseuse, dont le bord proximal est divisé en deux branches: a) a. interóssea antérior le long de la face avant de la membrane interosseuse atteint m. pronátor quadrátus, perce la membrane et part vers l'arrière, où elle se termine en réte cárpi dorsále. Au début de son voyage a. interóssea antérior donne un. mediána (va à la paume avec n. mediánus), aa. diaphýseos rádii et úlnae - aux os de l'avant-bras et aux muscles rámi - aux muscles environnants; b) a. interóssea postérior passe par l'ouverture supérieure de la membrane interosseuse vers l'arrière, donne a. interóssea recúrrens, se situe entre les couches superficielles et profondes des extenseurs et des anastomoses avec un dans le poignet. interóssea antérior.

3. Rámus cárpeus palmáris, la branche palmaire du carpe, va vers la même branche de l'artère radiale avec laquelle il anastomose.

4. Rámus cárpeus dorsális, la branche carpienne arrière, part près de l'os pisiforme, passe sous m. fléxor cárpi ulnáris à l'arrière vers la branche du même nom a. radiális.

5. Rámus palmáris profúndus, une branche palmaire profonde, pénètre sous les tendons et les nerfs de la paume et avec a. radiális (voir ci-dessus) participe à la formation d'un arc palmaire profond.

Arches et artères de la main (Fig.226, 227). Il existe deux réseaux dans la zone du poignet: l'un palmaire, réte cárpi palmáre, l'autre arrière, réte cárpi dorsále.

Figure. 226. Arc artériel palmaire superficiel.

1, 4 - a. radialis; 2 - m. fléchisseur radial du carpe; 3 - n. medianus; 5 - m. abudctor pollicis longus; 6 - r. palmaris superficialis a. radialis: 7 - aa. digitales palmares communes; 8 - arcus palmaris superficialis; 9 - rétinaculum flexorum; 10 - os pisiforme: 11 - a. ulnaris; 12, 13 - m. flexor digitorum superficialis.

Où est l'artère brachiale d'une personne?

L'artère axillaire est située dans l'aisselle d'une personne. Ce vaisseau est une continuation directe de la sous-clavière. L'axillaire suit l'artère brachiale. En médecine, chaque vaisseau a des limites claires. Ainsi, l'axillaire est situé de la clavicule au muscle grand pectoral jusqu'à son bord inférieur, puis l'origine brachiale prend naissance, qui se trouve devant le muscle brachial corachoïde, puis se situe dans la rainure médiale du muscle biceps et se termine dans la fosse ulnaire.

La structure anatomique du brachial

L'artère brachiale en terminologie médicale a le deuxième nom brachial. C'est une continuation directe du vaisseau axillaire. Avec son aide, la nutrition et l'apport d'oxygène aux tissus des membres supérieurs sont fournis. Le brachial a une structure anatomique assez complexe. Son emplacement entraîne très souvent des blessures et est également exposé à diverses maladies. L'artère brachiale dans la fosse ulnaire vous permet de mesurer la pression artérielle d'une personne. De l'intérieur du coude au coude, le vaisseau se trouve dans une rainure spéciale, qui est formée par le muscle pronateur et brachioradial sous l'aponévrose du muscle majeur du biceps. À cet endroit, le brachial est divisé en deux branches et pénètre dans le radial et l'ulnaire. Deux veines et un nerf médian passent près du brachial qui transporte le sang artériel. Deux veines, une artère et un nerf, sont un élément très important du soutien neurovasculaire des épaules d'une personne. L'artère brachiale est divisée en plexus suivants:

  1. Artère brachiale profonde. Il provient du tiers supérieur de la main. Situé à l'arrière de l'artère. Un vaisseau profond avec le nerf radial longe l'humérus. Après avoir quitté leur chenal, ils passent dans le vaisseau collatéral. L'artère profonde, à son tour, se ramifie dans le deltoïde, qui alimente le système vasculaire de la main, ainsi que le vaisseau collatéral moyen et la branche musculaire;
  2. Vaisseau collatéral ulnaire supérieur. Il prend naissance juste en dessous de la brachiale profonde dans la zone de la surface médiale. Il est dirigé vers le nerf cubital, puis va à côté du condyle, est inclus dans le réseau d'approvisionnement en sang ulnaire. Fournit la nutrition et l'apport d'oxygène au muscle brachial, à la tête médiale. Avec la branche postérieure de l'artère ulnaire forme une anastomose;
  3. Artère collatérale ulnaire inférieure. Il prend naissance près du condyle médial. Il avance le long du vaisseau huméral antérieur. Cette branche est impliquée dans la nutrition de la région du coude.

Maladie de Brachialis

Parmi les maladies les plus courantes de cette zone de l'appareil circulatoire figurent les facteurs suivants:

  • violation de l'intégrité des parois vasculaires (cela prend 20% de tous les cas, car il est assez grand et passe près de la peau, donc très souvent il y a de forts coups et blessures de type ouvert et fermé. Il peut être blessé lors d'une fracture osseuse dans cette zone De toutes les blessures, une grande partie, jusqu'à 90%, est due à des dommages);
  • thrombose. La maladie est assez courante. Les patients rapportent divers symptômes, selon l'endroit où l'obstruction se produit. Certains ressentent un léger inconfort au niveau des épaules, d'autres enregistrent une douleur très intense, jusqu'à la nécessité d'appeler une ambulance.

Il existe deux types de traitement de la thrombose, conservateur et chirurgical. Dans le premier cas, on prescrit aux patients des médicaments qui aident à fluidifier les caillots sanguins. Si un chevauchement complet de la lumière a été diagnostiqué, une intervention chirurgicale est alors prescrite. Un accès laparoscopique est effectué pour éliminer un caillot de sang.

Brachialis remplit une fonction très importante - il fournit de la nutrition et de l'oxygène aux membres supérieurs, donc avec des maladies ou des blessures des vaisseaux sanguins, des problèmes avec les bras et les épaules peuvent commencer.

Méthodes de traitement des dommages brachiaux

Si la paroi vasculaire a été endommagée, la personne aura nécessairement des saignements graves, qui doivent être arrêtés d'urgence. Le flux sanguin est difficile à arrêter en raison de la pression dans le système. Le cœur pompe constamment le sang et l'accélère à travers tous les vaisseaux. Si une personne a endommagé un navire, il est urgent d'appliquer un garrot au-dessus de la blessure. Pour ce faire, utilisez un garrot médical spécial ou une corde qui doit être étroitement torsadée avec un bâton. Une perte de sang importante peut être fatale. En cas de blessure à l'épaule, la victime doit lever la main, dans ce cas, il est nécessaire de serrer l'artère axillaire à l'aide d'un garrot. Dans de très rares cas, une pression des doigts sur la zone endommagée est autorisée. De telles actions doivent être effectuées dans les cas d'urgence, pour prolonger le délai jusqu'à l'arrivée de l'ambulance.

Branches de l'artère brachiale:

Branches de l'artère brachiale:

1. L'artère profonde de l'épaule (a. Profunda brachii) passe dans le canal brachomusculaire. Apport sanguin aux muscles de l'épaule et de l'humérus. Donne l'artère collatérale radiale (a. Collaterales radialis).

2. L'artère collatérale ulnaire supérieure (a. Collateralis ulnaris superior) s'écarte de l'artère brachiale sous l'artère profonde de l'épaule et accompagne le nerf ulnaire jusqu'à l'épicondyle médial.

3. L'artère collatérale ulnaire inférieure (a. Collateralis ulnaris inférieur) commence à partir du tiers inférieur de l'artère brachiale.

4. L'artère radiale (a. Radialis), continuant la direction de l'artère brachiale, pénètre entre le muscle brachioradialis et le pronateur rond sur l'avant-bras. Il se propage dans son sillon radial au processus styloïde de l'os radial, au niveau duquel il se tourne vers l'arrière de la main. Donne séquentiellement des branches:

1) artère de retour radiale (a. Recurrens radialis) à l'articulation du coude;

2) branches aux muscles de l'avant-bras;

3) branche palmaire superficielle (r. Palmaris superficialis);

4) ramifications carpiennes palmaires et dorsales.
Ensuite, l'artère radiale à travers le premier espace intercarpien pénètre dans la surface palmaire, abandonne l'artère du pouce et forme un arc palmaire profond (arcus palmaris profundus).

5. L'artère ulnaire (a. Ulnaris) d'un diamètre plus grand que le radial, quitte l'avant-bras de la fosse ulnaire sous un pronateur rond, pénètre dans le sillon ulnaire et atteint l'articulation du poignet. Au niveau de l'os pisiforme, l'artère dévie latéralement dans la paume de la main. Départ de l'artère ulnaire:

1) l'artère ulnaire de retour (a. Recurrens ulnaris) à l'articulation du coude;

2) artère interosseuse commune (a. Interossea communis), divisée en artères interosseuses antérieures et postérieures situées devant et derrière la membrane interosseuse de l'avant-bras et passant dans les branches carpienne palmaire et dorsale; de l'artère interosseuse postérieure, l'artère interosseuse de retour à l'articulation du coude s'écarte;

3) le dos et les branches carpiennes palmaires;

4) branche palmaire profonde.

Les branches de l'artère ulnaire s'anastomosent avec l'artère radiale et fournissent du sang aux muscles de l'avant-bras, du radius et de l'ulna.

Dans la zone de l'articulation du coude, les branches collatérales et de retour des artères brachiales, radiales et ulnaires forment un réseau artériel.

103. Artères axillaires et brachiales: topographie, branches et zones qui leur sont fournies par le sang. Apport sanguin à l'articulation de l'épaule.

Artère axillaire, a. axllldris (Fig. 50), est une continuation de l'artère sous-clavière (du niveau I de la côte), située profondément dans la fosse axillaire et entourée de troncs du plexus brachial. Au bord inférieur du tendon du latissimus dorsi, l'artère axillaire passe dans l'artère brachiale. En conséquence, la topographie de la paroi antérieure de la fosse axillaire de l'artère axillaire est classiquement divisée en trois sections. Dans la première section, au niveau du triangle claviculaire-thoracique, les artères suivantes s'écartent de l'artère axillaire: 1) branches sous-scapulaires, rr. sous scapulares, branche dans le muscle du même nom; 2) artère thoracique supérieure, a. thoracica supérieure, se décompose en branches qui sont envoyées aux premier et deuxième espaces intercostaux, où le sang alimente les muscles intercostaux, et donne également des branches minces aux muscles pectoraux; 3) un groupe d'artères, thoraco-acromidlis, s'écarte de l'artère axillaire au-dessus du bord supérieur du muscle pectoral mineur et se décompose en 4 branches: la branche acromiale, G. acromidlis, participe à la formation de l'acromie -réseau al, à partir duquel l'articulation acromio-claviculaire est alimentée en sang, et également partiellement la capsule de l'articulation de l'épaule la branche claviculaire, M. claviculdris, est instable, nourrit la clavicule et le muscle sous-clavier; la branche deltoïde, g. deltoideus, fournit les muscles deltoïdes et pectoraux principaux et leurs sections correspondantes de la peau de la poitrine; branches thoraciques, rr. pectordles, dirigés vers le grand et le petit pectoral.

Dans la deuxième section, au niveau du triangle thoracique, l'artère thoracique latérale s'écarte de l'artère axillaire, a. thordcica laterdlis. Il descend le long de la surface externe du muscle denté antérieur, dans lequel il se ramifie. Cette artère dégage également les branches latérales de la glande mammaire, rr. mammdrii laterdles.

Trois artères s'étendent de l'artère axillaire dans le triangle pectoral (troisième section): 1) l'artère sous-scapulaire, a. subscapuldris, est le plus grand; divisé en artère thoracique, a. thoracodorsdlis, qui suit le long du bord latéral de l'omoplate. Il fournit du sang au muscle antérieur denté et au muscle rond, ainsi qu'au latissimus dorsi; et une artère autour de l'omoplate, a. les omoplates circonflexes, qui passent à travers un trou à trois côtés sur la surface postérieure de l'omoplate vers l'infraspinatus et les autres muscles voisins, ainsi que vers la peau de la région scapulaire; 2) l'artère antérieure entourant l'humérus, a. circumflexa anterior humeri, passe devant le col chirurgical de l'épaule à l'articulation de l'épaule et au muscle deltoïde; 3) l'artère postérieure autour de l'humérus, a. circumflexa posterior humeri, plus grand que le précédent, avec le nerf axillaire est dirigé à travers l'ouverture quadrilatérale vers le muscle deltoïde, les anastomoses avec les branches de l'artère antérieure enveloppant l'humérus, l'apport sanguin à l'humérus et les muscles adjacents.

Artère brachiale, a. brachidlis (Fig. 51), est une continuation de l'artère axillaire. Il commence au niveau du bord inférieur du muscle grand pectoral, où l'artère brachiale se trouve en face du muscle coraco-brachial. Ensuite, l'artère est située sur la surface avant du muscle brachial, dans la rainure passant plus médialement que les biceps de l'épaule.

Dans la fosse ulnaire, au niveau du col du radius, l'artère brachiale est divisée en ses branches finales - les artères radiale et ulnaire. Un certain nombre de branches s'écartent de l'artère brachiale: 1) les veines musculaires et rr. musculdres, aux muscles de l'épaule; 2) l'artère profonde de l'épaule, a. profunda brdchii, partant de l'artère brachiale dans le tiers supérieur de l'épaule, accompagne le nerf radial du canal brachio-musculaire entre la face postérieure de l'humérus et le muscle triceps de l'épaule, où il dégage plusieurs branches: artères qui nourrissent l'humérus, aa. nutriciae hiimeri, branche deltoïde, g. deltoideus, aux muscles éponymes et brachiaux, artère collatérale moyenne, a. collateralis media, qui s'étend des branches au triceps de l'épaule, s'étend dans le sillon ulnaire latéral postérieur et les anastomoses avec l'artère interosseuse de retour et l'artère collatérale radiale, a. collateralis radidlis, qui est dirigé vers le sillon ulnaire latéral antérieur, où il s'anastomose avec l'artère radiale de retour; 3) artère collatérale ulnaire supérieure, a. collateralis ulnaris superior, part de l'artère brachiale sous l'artère profonde de l'épaule. Il accompagne le nerf ulnaire, se situe dans le sillon ulnaire postérieur médial, des anastomoses avec la branche postérieure de l'artère récurrente ulnaire; 4) artère collatérale ulnaire inférieure, a. collateralis ulnaris inférieur, à partir de l'artère brachiale juste au-dessus de l'épicondyle médial de l'humérus, est dirigé médialement le long de la surface avant du muscle brachial et des anastomoses avec la branche antérieure de l'artère de retour ulnaire. Toutes les artères collatérales participent à la formation du réseau de l'articulation ulnaire, à partir duquel l'articulation ulnaire, les muscles adjacents et la peau dans la région de cette articulation sont alimentés en sang.

Complexes tissulaires de l'épaule

Aspects généraux de l'anatomie vasculaire

L'artère brachiale et les veines qui l'accompagnent forment le seul faisceau vasculaire principal de l'épaule, par conséquent, la formation de complexes tissulaires complexes n'est effectuée que sur ses branches sans traverser les vaisseaux principaux.

Sur la surface médiale du segment, 4 à 6 vaisseaux cutanés septaux s'écartent de l'artère brachiale. Dans les tiers médian et inférieur du segment, on leur ajoute la rangée postérieure de vaisseaux perforants (4-5) provenant de l'artère ulnaire collatérale supérieure (Fig. 20.1.1). Tous ces vaisseaux cutanés passent dans les cloisons intermusculaires, perforent le fascia et alimentent la peau sur les surfaces intérieure, arrière et avant de l'épaule.

Sur la surface externe du segment, la nutrition cutanée est assurée par les branches cutanées de l'artère brachiale profonde.

Une caractéristique essentielle du tiers inférieur de l'épaule est la présence d'anastomoses bien définies entre les branches des artères ulnaires, radiales et médianes collatérales, d'une part, et les artères radiales et ulnaires de retour, d'autre part. Le riche réseau vasculaire suprafascial formé par leurs branches finales a une orientation principalement longitudinale..

Ainsi, sur l'épaule, en tenant compte des modèles de la structure du réseau vasculaire, on peut distinguer:
1) lambeaux de jambe fascio-cutané basés sur des vaisseaux passant dans les cloisons intermusculaires externes et internes;

2) îlot et lambeaux libres basés sur des artères perforantes anatomiquement constantes et assez grandes (collatéral ulnaire supérieur, enveloppe postérieure de l'épaule, collatérales radiales et artères collatérales moyennes).

Volets de la piscine de l'enveloppe postérieure de l'épaule de l'artère (deltoïde)

Anatomie microchirurgicale. Vaisseaux L'enveloppe postérieure de l'artère humérus part de la troisième partie de l'artère axillaire, passe par l'ouverture à quatre côtés et laisse son tronc principal le long de la rainure deltoïde-triceps, abandonnant un certain nombre de branches musculaires et une grande branche de peau anatomiquement constante.

Ce dernier est situé dans le septum entre les muscles deltoïdes et triceps, perce le fascia profond et alimente la vaste zone de la peau au-dessus du muscle deltoïde (Fig. 20.2.1). La longueur du pédicule vasculaire entre le point d'entrée dans le lambeau et le point de sortie des vaisseaux de l'ouverture à quatre côtés peut être de 6 à 8 cm Le diamètre extérieur de l'artère au niveau de l'humérus est de 2 à 4 mm.

Le point de sortie des vaisseaux cutanés vers la surface est l'intersection de deux lignes: la première - passant de l'apex de l'acromion à l'épicondyle interne de l'humérus et la seconde - située le long de la rainure entre les triceps et les muscles deltoïdes. L'axe du volet s'étend du point de sortie des vaisseaux jusqu'au sommet de l'acromion.

Dans certains cas, la branche cutanée de l'enveloppe de l'humérus de l'artère est déjà divisée au sein du septum intermusculaire en 2 et même 3 branches cutanées, qui en forme d'éventail divergent et pénètrent dans le lambeau à une certaine distance les unes des autres.

Peut-être un passage atypique des vaisseaux d'approvisionnement à travers le bord du muscle deltoïde. Dans ce cas, ils peuvent être confondus avec les branches cutanées des artères musculaires et, en bandant, perturber la nutrition du lambeau.

Nerfs. Cette zone est innervée par le nerf cutané externe de l'épaule, qui est la dernière branche du nerf axillaire, passe avec les vaisseaux et fournit une sensibilité à la zone cutanée avec des tailles de 23x6 à 19x15 cm (moyenne 10x15 cm). Dans ce cas, la sensibilité discriminatoire de la peau le long de la face postérieure de l'épaule varie de 9 à 20 mm.

Prendre un rabat. La position du patient est sur le côté avec l'épaule allouée, ce qui permet un bon accès à l'ouverture à quatre côtés.

Il est moins justifié de commencer la formation d'un complexe de tissus de la périphérie en raison de la fusion relativement étroite du fascia profond avec la surface musculaire et de la possibilité de dommages aux vaisseaux alimentant le lambeau lors de leur passage atypique à travers le bord du muscle deltoïde. Par conséquent, après avoir marqué le site de sortie des vaisseaux d'approvisionnement et les limites du complexe tissulaire, sa sélection commence à partir du bord postérieur, qui devrait chevaucher la rainure entre les muscles deltoïdes et triceps. Cela est dû au fait que le fascia profond se sépare facilement au-dessus du muscle triceps. Cela permet de pénétrer presque sans effusion de sang dans la surface du septum intermusculaire et d'identifier facilement les branches cutanées du faisceau vasculaire s'étendant jusqu'au lambeau..

Après cela, la partie principale du complexe de tissus est isolée sous-fasciale et sa formation est complétée par une ligature des branches musculaires dans la zone de sortie du faisceau vasculaire de l'ouverture quadrilatérale.

Caractéristiques générales et options de transplantation. Les avantages les plus importants du lambeau comprennent sa petite épaisseur uniforme, sa grande taille, la longueur importante du pédicule vasculaire et le diamètre des vaisseaux sanguins, la possibilité de réinnervation directe du complexe tissulaire et l'absence de délié. Les inconvénients sont la formation d'un défaut esthétique notable..

La taille du lambeau peut atteindre 33 x 13 cm et peut être prise dans le cadre du mégacomplexe des faisceaux deltoïdes. Une partie du muscle deltoïde peut être incluse dans le lambeau et dans la zone de sortie de l'ouverture quadrilatérale, un fragment cortical de l'humérus.

La deuxième extrémité de l'enveloppe de l'humérus de l'artère peut être utilisée pour connecter une autre greffe ou pour l'inclusion de l'artère du lambeau dans la circulation sanguine.

Volets du bassin de l'artère ulnaire collatérale supérieure (volets internes de l'épaule)

Anatomie microchirurgicale. Navires. L'artère ulnaire collatérale supérieure dans 89% des cas est une grosse branche musculo-cutanée de l'artère brachiale, mais elle s'écarte parfois de l'artère profonde de l'épaule, du sous-scapulaire ou de l'enveloppe des artères scapulaires. Le diamètre extérieur de l'artère ulnaire collatérale supérieure est en moyenne de 1,7 mm (1 à 2,5 mm).

Le lieu de départ de l'artère est situé au milieu de l'épaule en face du lieu d'attache du muscle deltoïde.

Immédiatement après la sortie, l'artère se rapproche du nerf cubital et y reste médiale. Sur ce site, il est situé relativement en profondeur. À la frontière du tiers médian et inférieur de l'épaule, les vaisseaux perforent le septum intermusculaire médial et pénètrent dans le lit musculaire postérieur, où ils restent superficiellement.

Tout au long de l'artère dégage de nombreuses branches musculaires et cutanées qui alimentent la peau des deux quarts médians de la surface interne de l'épaule (Fig. 20.3.1). Dans 84% ​​des cas, le nombre de branches cutanées est de quatre ou plus. Dans 13% des cas, il n'y a pas de branches cutanées et les artères cutanées provenant d'autres sources sont plus grandes. La branche profonde de l'artère ulnaire collatérale supérieure accompagne le nerf ulnaire et au niveau des articulations du coude avec les branches de l'artère ulnaire récurrente.

La veine principale du lambeau est la veine principale, qui longe le fascia superficiel dans la fosse ulnaire antérieure, passe par les branches du nerf cutané médial de l'avant-bras et monte le long du bord interne des biceps de l'épaule. Au milieu du segment ou légèrement plus bas, il pénètre dans le fascia profond, monte le long du bord intérieur de la veine brachiale et y pénètre, en moyenne, 63 mm en dessous du bord supérieur de l'artère brachiale. Le diamètre extérieur de la veine est de 3 à 4,8 mm. Il faut 1 à 6 branches.

Nerfs L'innervation de la peau du lambeau est réalisée par le nerf cutané interne de l'épaule et partiellement par le nerf cutané interne de l'avant-bras.

Le nerf cutané interne de l'épaule s'écarte du tronc interne du plexus brachial et passe entre l'artère brachiale et la veine. Ensuite, il descend le long du bord médial des veines brachiales et principales jusqu'au milieu du segment, où il perce le fascia profond et est distribué dans la peau. La largeur du nerf au niveau du segment supérieur de l'artère brachiale - 1,2 mm.

Le nerf cutané interne de l'avant-bras part du tronc interne du plexus brachial et passe entre l'artère brachiale et la veine de l'épaule. Ici, le nerf traverse l'artère et accompagne la veine principale, perforant avec elle le fascia profond juste en dessous du milieu du segment. Là, il est divisé en 2 branches, descendant des deux côtés de la veine principale jusqu'au point de ramification finale sur la surface intérieure de l'avant-bras. Dans sa section proximale, le nerf cède 1 à 3 branches, qui sont réparties dans la peau sur la moitié inférieure des biceps de l'épaule. Les dimensions transversales du nerf au niveau de l'artère brachiale supérieure - 2,3 mm.

Prendre un rabat. L'axe du lambeau est parallèle aux vaisseaux huméraux à 2 cm en arrière du faisceau huméral. Les bords du lambeau sont les lignes médianes antérieure et postérieure du segment.

La capture d'un complexe de tissus commence par l'identification de l'artère collatérale ulnaire supérieure, dont le lieu d'origine est généralement situé à 6 cm en aval du bord du tendon du muscle grand pectoral. Ensuite, le lambeau est isolé sous-fascial avec l'inclusion d'un septum intermusculaire médial. Dans le même temps, ils protègent soigneusement le nerf cubital contre les dommages..

Application. Le rabat peut être utilisé pour reconstruire les tissus de la main, du pied, de la tête et du cou. Ses inconvénients sont l'incohérence de l'anatomie des vaisseaux et la probabilité d'un petit diamètre des vaisseaux.

Volets de la piscine de l'artère profonde de l'épaule (volets externes de l'épaule)

Anatomie microchirurgicale. Navires.

L'artère profonde de l'épaule, après s'être éloignée de l'artère brachiale, dégage plusieurs branches musculaires et pénètre dans le canal brachial musculaire avec le nerf radial. Au niveau du bord supérieur du septum intermusculaire latéral, l'artère est divisée en deux branches descendantes: une plus petite antérieure (artère collatérale radiale) et une plus grande postérieure (artère collatérale moyenne).

L'artère collatérale moyenne est la principale source de nutrition pour la peau de la surface externe de l'épaule. Le lieu d'apparition de l'artère varie et sa partie accessible se situe au niveau du site de fixation du muscle deltoïde. Le faisceau vasculaire perce le septum intramusculaire et s'étend à l'intérieur de celui-ci jusqu'à l'épicondyle externe de l'humérus entre la tête latérale du triceps brachial et les extenseurs brachial, brachioradialis et radial de la main devant (Fig. 20.4.1).

Avant le départ des branches terminales ou la sortie par le fascia profond, l'artère passe une section de 7 à 13 cm de long (9,4 cm en moyenne). Son diamètre moyen aux points supérieur, moyen et distal est respectivement de 1,5–1,3 et 1 mm.

Dans cette zone, l'artère dégage quatre branches perforantes cutanées qui nourrissent la peau de la moitié distale de la surface externe de l'épaule et du tiers supérieur de l'avant-bras. La taille du rabat peut atteindre 10 x 12 cm.

Artère collatérale radiale. Après le départ, il va dans une rainure en spirale avec le nerf radial et est divisé en deux branches terminales: la antérieure et la postérieure.

La branche antérieure poursuit son cours dans la composition du faisceau neurovasculaire. Dos - pénètre dans le septum intermusculaire latéral, donne des branches au muscle, au périoste, aux 2-3 artères septo-cutanées et sort postérieurement à l'épicondyle externe de l'humérus. La plus grande branche cutanée proximale accompagne le nerf cutané postérieur de l'avant-bras.

Dans le tiers inférieur de l'épaule et au niveau de l'épicondyle externe de l'humérus, la branche antérieure de l'artère collatérale radiale anastomose avec les dernières branches de l'artère radiale de retour.

La longueur du pédicule vasculaire du volet externe de l'épaule dépend de sa taille et peut être de 4 à 8 cm.

Le diamètre des vaisseaux à leur origine dépasse toujours 1,2 mm et les veines associées - 2 mm.

L'écoulement veineux de la surface externe du segment est effectué à travers deux systèmes de veines: superficiel (veine de la tête) et profond. Chacun d'eux suffit pour un bon écoulement veineux..

Nerfs. La peau de la surface externe de l'épaule est innervée par le nerf cutané postérieur de l'avant-bras, qui est la branche du nerf radial qui accompagne l'artère collatérale moyenne.

Prendre un rabat. L'axe du lambeau s'étend du haut du site de fixation du muscle deltoïde à l'épicondyle externe de l'humérus (Fig. 20.4.2). Son bord postérieur peut se déplacer sur l'avant-bras à moins de 5 cm.

Le rabat externe de l'épaule peut être formé en trois options principales: 1) sur l'artère collatérale moyenne; 2) sur la partie postérieure et 3) sur la branche antérieure de l'artère collatérale radiale.

Dans tous les cas, le lambeau est prélevé sur un champ chirurgical sans effusion de sang à partir de son bord postérieur, car les fibres musculaires des triceps sont très peu reliées au septum intermusculaire, contrairement aux fibres musculaires brachioradiales et brachiales.

Lorsqu'un lambeau est prélevé sur la branche moyenne collatérale et (ou) postérieure de l'artère collatérale radiale, le pédicule vasculaire se trouve au site de fixation du septum à l'humérus et est exposé jusqu'au point de départ de l'artère profonde de l'épaule.

Lors de la prise d'un lambeau sur la branche antérieure de l'artère collatérale radiale, le pédicule vasculaire est soigneusement séparé du nerf radial, qui est situé en avant du faisceau vasculaire. Le lambeau comprend toujours le nerf cutané postérieur de l'avant-bras.

Options de transplantation. Le lambeau externe de l'épaule est le plus souvent utilisé comme complexe tissulaire peau-fascia (fascial). Si nécessaire, un long volet étroit peut être transformé en un court large.

Pour cela, après avoir isolé le complexe tissulaire, le septum intramusculaire est soigneusement examiné, deux faisceaux perforants sont trouvés et la peau, les fibres et le fascia sont séparés entre eux, préservant les vaisseaux axiaux (Fig.20.4.3).

Une connexion supplémentaire des deux parties du lambeau change radicalement sa configuration, qui peut être utilisée avec succès pour remplacer des défauts tissulaires courts relativement larges (Fig. 20.4.4).

Un fragment de l'humérus jusqu'à 10x1 cm peut être inclus dans le lambeau, dont la nutrition est fournie par le réseau périosté de vaisseaux le long de la ligne de fixation du septum intramusculaire. Selon le témoignage, une partie du tendon du muscle triceps (10 x 1,5 cm), ainsi qu'un fragment de tissu musculaire peuvent être prélevés.

Avec une greffe gratuite, le lambeau peut être utilisé pour fermer une variété de défauts dans les tissus des membres, car il a une épaisseur relativement faible. Une greffe de greffe non libre est possible sur le pédicule vasculaire central, dont l'arc de rotation chevauche la moitié supérieure de l'épaule.

Le lambeau peut être déplacé sur un long segment central de la veine de la tête, réalisé dans un tunnel sous-cutané au-dessus de la clavicule et utilisé pour remplacer les défauts du visage et de la région temporale par une anastomose artérielle (Fig. 20.4.5).

Enfin, un complexe de tissus peut être isolé sur le pédicule vasculaire périphérique avec une nutrition due aux anastomoses avec des branches des artères radiales et interosseuses de retour.

Les inconvénients du volet incluent la formation d'un défaut cosmétique, et parfois son épaisseur importante et la présence de cheveux.

Artère profonde de l'épaule

N ° 158 Artères axillaires et brachiales: topographie, branches et zones qu'elles fournissent. Approvisionnement en sang d'épaule.

Artère axillaire, a. axillaris, une continuation de l'artère sous-clavière, est situé profondément dans la fosse axillaire. Au bord inférieur du tendon du latissimus dorsi, l'artère axillaire passe dans l'artère brachiale. L'artère est divisée en trois sections. Dans la première section, au niveau du triangle claviculaire-thoracique, les artères suivantes s'écartent de l'artère axillaire: 1) branches sous-scapulaires, rr. sous-capsulres, branche dans le muscle du même nom; 2) artère thoracique supérieure, a. thoracica supérieure, se décompose en branches qui fournissent du sang aux muscles intercostaux, et donne également des branches minces aux muscles pectoraux; 3) l'artère thoracoacromidl thoracoacromidlis s'écarte de l'artère axillaire au-dessus du bord supérieur du muscle pectoral mineur et se divise en 4 branches: la branche acromiale, G. acromialis participe à la formation du réseau acromial, à partir duquel l'articulation acromiale-claviculaire est fournie, et la capsule de l'épaule est également partiellement fournie ; la branche claviculaire, M. clavicularis, nourrit la clavicule et le muscle sous-clavier; la branche deltoïde, g. deltoideus, fournit les muscles deltoïdes et pectoraux principaux et leurs sections correspondantes de la peau de la poitrine; branches thoraciques, rr. perforé, envoyé aux pectoraux majeur et mineur.

Dans la deuxième section, au niveau du triangle thoracique, l'artère thoracique latérale s'écarte de l'artère axillaire, a. thoraclca lateralis. Cette artère dégage également les branches latérales de la glande mammaire, rr. mammarii laterales.

Trois artères s'étendent de l'artère axillaire dans le triangle pectoral (troisième section): 1) l'artère sous-scapulaire, a. subscapuldris, divisé en artère thoracique, a. thoracodorsails. Il fournit du sang au muscle antérieur denté et au muscle rond, ainsi qu'au latissimus dorsi; et une artère autour de l'omoplate, a. clrcumflexa scapulae, qui passe à travers un trou trilatéral sur la surface postérieure de l'omoplate vers le muscle infraspinatus et d'autres muscles adjacents, ainsi que vers la peau de la région scapulaire; 2) l'artère antérieure entourant l'humérus, a. circutnflexa anterior humeri, passe devant le col chirurgical de l'épaule à l'articulation de l'épaule et au muscle deltoïde; 3) l'artère postérieure autour de l'humérus, a. circumflexa posterior humeri, plus grand que le précédent, avec le nerf axillaire est dirigé à travers l'ouverture quadrilatérale vers le muscle deltoïde.

Artère brachiale, a. brachialis est une extension de l'artère axillaire. Il commence au niveau du bord inférieur du muscle grand pectoral..

Dans la fosse ulnaire, au niveau du col du radius, l'artère brachiale est divisée en ses branches finales - les artères radiale et ulnaire.

Un certain nombre de branches s'écartent de l'artère brachiale: I) les branches musculaires, rr. musculares, aux muscles de l'épaule; 2) l'artère profonde de l'épaule, a. profunda brachii, à partir de l'artère brachiale dans le tiers supérieur de l'épaule, dégage plusieurs branches: artères qui nourrissent l'humérus, aa. nutriciae hiimeri, branche deltoïde, g. deltoideus, aux muscles éponymes et brachiaux, artère collatérale moyenne, a. collaterdlls media, qui donne des branches aux triceps de l'épaule, et l'artère collatérale radiale, a. colla teralis radialis, qui est dirigée vers le sillon ulnaire latéral antérieur; 3) artère collatérale ulnaire supérieure, a. collateralis ulnaris superior, part de l'artère brachiale sous l'artère profonde de l'épaule; 4) artère collatérale ulnaire inférieure, a. collateralis ulnaris inférieur, part de l'artère brachiale. Toutes les artères collatérales participent à la formation du réseau de l'articulation ulnaire, à partir duquel l'articulation ulnaire, les muscles adjacents et la peau dans la région de cette articulation sont alimentés en sang.

N ° 159 Artères de l'avant-bras, topographie, branches, zones, apport sanguin. Apport sanguin à l'articulation du coude.

Artère radiale, a. radialis, commence distalement à la fente de l'articulation brachioradiale. Il se situe entre le pronateur rond et le muscle brachioradial. La section terminale de l'artère radiale forme un arc palmaire profond, des zones palmaris profundus. De cet arc, les artères métacarpiennes, aa. métacarpiens palmares, le sang alimentant les muscles interosseux. Ces artères se jettent dans les artères palmaires communes des doigts (branches de l'arcade palmaire superficielle) et donnent des branches perforantes, rr. perfordntes.

De nombreuses branches s'étendent de l'artère radiale. Les plus importants d'entre eux sont les suivants: 1) artère radiale de retour, a. il currens radialis, s'écarte de la section initiale de l'artère radiale; 2) la branche palmaire superficielle, M. palmaris superficidlis, est impliquée dans la formation de l'arcade palmaire superficielle; 3) la branche palmaire carpienne, M. carpalis palmaris, part de l'artère radiale dans la partie distale de l'avant-bras et participe à la formation du réseau palmaire du poignet; 4) la branche carpienne arrière, M. carpalis dorsalis, part de l'artère radiale à l'arrière de la main, etn forme, avec les branches des artères interosseuses, le réseau arrière du poignet, rete carpdle dorsale. Les artères métacarpiennes arrière partent de ce réseau, aa. métacarpiens dorsaux, et de chacun d'eux - deux artères du dos, aa. di - gitdles dorsales, le sang alimentant la face arrière des doigts II - V. Sur l'arrière de la main de l'artère radiale, la première artère métacarpienne arrière est séparée, aa. metacarpalis dorsalis I, qui donne des branches au côté radial du doigt I et aux côtés adjacents des doigts I et II. Pénétrant dans la paume de la main, l'artère radiale trahit l'artère du pouce de la main, a. princeps pollicis, qui se divise en deux artères palmaires des deux côtés du pouce et trahit l'artère radiale de l'index, a. radialis indicis.

Artère ulnaire, a. ulnaris, de la fosse ulnaire laisse sous un pronateur rond, lui donnant des branches musculaires. Sur la paume de la main, l'artère ulnaire forme un arc palmaire superficiel, arcus palmaris superficialis. Les branches partent de l'artère ulnaire: 1) les branches musculaires, rr. musculares, aux muscles de l'avant-bras; 2) artère de retour ulnaire, a. recurrens ulnaris, s'écarte du début de l'artère ulnaire et est divisé en branches antérieures et postérieures; 3) artère interosseuse commune, a. interossea communis, est divisé en artères interosseuses antérieures et postérieures. Artère interosseuse antérieure, a. interossea anterior, donne la branche au réseau palmaire du poignet et participe à la formation du réseau arrière du poignet. Sur l'avant-bras, elle abandonne l'artère qui accompagne le nerf médian, a. cotnitans nervi mediani. Artère interosseuse arrière, a. interossea postérieure, rend l'artère interosseuse, a. interossea recurrens, et participe à la formation du réseau articulaire ulnaire; 4) la branche palmaire carpienne, M. carpalis palmaris, s'écarte de l'artère cubitale au niveau du processus styloïde de l'ulna et participe à la formation du réseau palmaire du poignet, apport sanguin aux articulations de ce dernier; 5) une branche palmaire profonde, M. palmaris profundus, s'écarte de l'artère ulnaire près de l'os pisiforme et fournit du sang aux muscles de l'élévation de l'auriculaire et de la peau au-dessus de l'auriculaire. La section terminale de l'artère ulnaire forme l'arc palmaire superficiel, arcus pal maris superficialis. De cet arc, les artères palmaires communes, aa. digitales palmdres communes, et à partir de celles-ci - propres artères numériques, aa. digitales palma res propriae, aux côtés adjacents des doigts adjacents.

N ° 160 Artères de la main. Arches palmaires artérielles et leurs branches.

Parlant des artères de la main, on ne peut que mentionner les artères de l'avant-bras, puisque c'est à partir de ce dernier que se forment les artères de la main..

Artère radiale, a. radialis, commence distalement à la fente de l'articulation brachioradiale. Il se situe entre le pronateur rond et le muscle brachioradial. La section terminale de l'artère radiale forme un arc palmaire profond, des zones palmaris profundus. De cet arc, les artères métacarpiennes, aa. métacarpiens palmares, le sang alimentant les muscles interosseux. Ces artères se jettent dans les artères palmaires communes des doigts (branches de l'arcade palmaire superficielle) et donnent des branches perforantes, rr. perfordntes.

De nombreuses branches s'étendent de l'artère radiale. Les plus importants d'entre eux sont les suivants: 1) artère radiale de retour, a. il currens radialis, s'écarte de la section initiale de l'artère radiale; 2) la branche palmaire superficielle, M. palmaris superficidlis, est impliquée dans la formation de l'arcade palmaire superficielle; 3) la branche palmaire carpienne, M. carpalis palmaris, part de l'artère radiale dans la partie distale de l'avant-bras et participe à la formation du réseau palmaire du poignet; 4) la branche carpienne arrière, M. carpalis dorsalis, part de l'artère radiale à l'arrière de la main, etn forme, avec les branches des artères interosseuses, le réseau arrière du poignet, rete carpdle dorsale. Les artères métacarpiennes arrière partent de ce réseau, aa. métacarpiens dorsaux, et de chacun d'eux - deux artères du dos, aa. di - gitdles dorsales, le sang alimentant la face arrière des doigts II - V. Sur l'arrière de la main de l'artère radiale, la première artère métacarpienne arrière est séparée, aa. metacarpalis dorsalis I, qui donne des branches au côté radial du doigt I et aux côtés adjacents des doigts I et II. Pénétrant dans la paume de la main, l'artère radiale trahit l'artère du pouce de la main, a. princeps pollicis, qui se divise en deux artères palmaires des deux côtés du pouce et trahit l'artère radiale de l'index, a. radialis indicis.

Artère ulnaire, a. ulnaris, de la fosse ulnaire laisse sous un pronateur rond, lui donnant des branches musculaires. Sur la paume de la main, l'artère ulnaire forme un arc palmaire superficiel, arcus palmaris superficialis. Les branches partent de l'artère ulnaire: 1) les branches musculaires, rr. musculares, aux muscles de l'avant-bras; 2) artère de retour ulnaire, a. recurrens ulnaris, s'écarte du début de l'artère ulnaire et est divisé en branches antérieures et postérieures; 3) artère interosseuse commune, a. interossea communis, est divisé en artères interosseuses antérieures et postérieures. Artère interosseuse antérieure, a. interossea anterior, donne la branche au réseau palmaire du poignet et participe à la formation du réseau arrière du poignet. Sur l'avant-bras, elle abandonne l'artère qui accompagne le nerf médian, a. cotnitans nervi mediani. Artère interosseuse arrière, a. interossea postérieure, rend l'artère interosseuse, a. interossea recurrens, et participe à la formation du réseau articulaire ulnaire; 4) la branche palmaire carpienne, M. carpalis palmaris, s'écarte de l'artère cubitale au niveau du processus styloïde de l'ulna et participe à la formation du réseau palmaire du poignet, apport sanguin aux articulations de ce dernier; 5) une branche palmaire profonde, M. palmaris profundus, s'écarte de l'artère ulnaire près de l'os pisiforme et fournit du sang aux muscles de l'élévation de l'auriculaire et de la peau au-dessus de l'auriculaire. La section terminale de l'artère ulnaire forme l'arc palmaire superficiel, arcus pal maris superficialis. De cet arc, les artères palmaires communes, aa. digitales palmdres communes, et à partir de celles-ci - propres artères numériques, aa. digitales palma res propriae, aux côtés adjacents des doigts adjacents.

N ° 161 Artère fémorale: sa topographie, ses branches et ses aires, l'approvisionnement en sang vont. Approvisionnement en sang de hanche.

Artère fémorale, a. femoralis est une continuation de l'artère iliaque externe. Les branches partent de l'artère fémorale:

1. Artère épigastrique superficielle, a. epigastrica superficialis, apport sanguin à l'aponévrose inférieure du muscle oblique externe de l'abdomen, du tissu sous-cutané et de la peau.

2. Artère superficielle autour de l'ilium, a. circumflexa iliaca superjicialis, s'étend dans la direction latérale parallèle au ligament inguinal vers la colonne vertébrale iliaque antérieure supérieure, se ramifie dans les muscles et la peau adjacents.

3. Artères génitales externes, aa. pudendae externa, sortir par la fente sous-cutanée (hiatus saphenus) sous la peau de la cuisse et aller au scrotum - branches scrotales antérieures, rr. scrotdles anteriores, chez l'homme ou aux grandes lèvres - branches labiales avant, rr. labidles anteriores, chez la femme.

4. Artère fémorale profonde, a. profunda femoris, apport sanguin à la cuisse. Les artères médiales et latérales s'étendent de l'artère fémorale profonde.

1) L'artère médiale autour du fémur, a. circumflexa femoris medialis, abandonne les branches ascendantes et profondes, rr. ascendens et profundus, à l'iliopsoas, peigne, muscles externes obstructifs, piriformes et carrés de la cuisse. L'artère médiale autour du fémur envoie le cotyle, M. acetabuldris, à l'articulation de la hanche.

2) L'artère latérale autour du fémur, a. circumflexa femoris laterdtis, avec sa branche ascendante, M. ascendens, fournit le muscle fessier maximus et le tenseur du fascia large. Branches descendantes et transversales, rr. descendens et transversus, acheminent le sang vers les muscles de la cuisse (tailleur et quadriceps).

3) Artères perforantes, aa. perfordntes (premier, deuxième et troisième), fournissent du sang aux biceps, aux muscles semi-tendons et semi-membraneux.

5. L'artère descendante du genou, a. genre descens, s'écarte de l'artère fémorale dans le canal adducteur, participe à la formation du réseau articulaire du genou, rete articuldre genus.

N ° 162 Artère poplitée, sa topographie et ses branches. Apport sanguin au genou.

Artère poplitée, a. ro plit еа, est une continuation de l'artère fémorale, divisée en ses branches finales - les artères tibiales antérieure et postérieure.

Branches de l'artère poplitée:

1. Artère latérale supérieure du genou, a. genre supérieur lateralis, fournit les muscles larges et biceps fémoraux et participe à la formation du réseau articulaire du genou qui alimente l'articulation du genou.

2. Artère supérieure du genou médial, a. genre supérieur médial, apport sanguin au muscle large médial de la cuisse.

3. Artère du genou moyen, a. genre des médias, fournit les ligaments et ménisques croisés et les plis synoviaux de la capsule.

4. Artère latérale inférieure du genou, a. genre inférieur lateralis, apport sanguin à la tête latérale du muscle du mollet et du muscle plantaire.

5. Artère médiane du genou inférieur, a. genre inférieur médial, fournit la tête médiale du muscle du mollet et participe également à la formation du réseau articulaire du genou, genre rete articulare.

Artère tibiale postérieure, a. tibial postérieur, sert de prolongement de l'artère poplitée, passe dans le canal cheville-genou.

Branches de l'artère tibiale postérieure:

1. Branches musculaires, rr. musculares, - aux muscles de la jambe inférieure;

2. La branche enveloppant le péroné, M. circumflexus fibularis, alimente en sang les muscles voisins.

3. Artère péronière, a. regop e a, l'apport sanguin au muscle triceps de la jambe inférieure, aux muscles péroniers longs et courts, est divisé en ses branches finales: branches latérales de la cheville, rr. malleolares laterales et rameaux calcanéens, rr. calcanei impliqué dans la formation du réseau calcanéen, rete calcaneum. La branche perforante, M. perforans, et la branche de connexion, M. communicans, s'écartent également de l'artère péronière.

4. Artère plantaire médiale, a. plantaris medialis, divisé en branches superficielles et profondes, rr. superficidlis et profundus. La branche superficielle nourrit le muscle qui détourne le pouce du pied, et la branche profonde - le même muscle et le fléchisseur court des doigts.

5. Artère plantaire latérale, a. plantaris lateralis,. forme à la base des os métatarsiens l'arc plantaire, arcus plantaris, donne des branches aux muscles, aux os et aux ligaments du pied.

Les artères métatarsiennes plantaires partent de l'arc plantaire, aa. metatarsales plantares I - IV. Les artères métatarsiennes plantaires, à leur tour, abandonnent les branches perforantes, rr. perforantes, aux artères métatarsiennes dorsales.

Artère tibiale antérieure, a. tibidlis antérieur, s'écarte de l'artère poplitée dans le poplité.

Branches de l'artère tibiale antérieure:

1. Branches musculaires, rr. musculares, aux muscles de la jambe.

2. L'artère de retour tibiale postérieure, a. Gesig-rens tibialis postérieur, part dans la fosse poplitée, participe à la formation du réseau articulaire du genou, fournit du sang à l'articulation du genou et au muscle poplité.

3. Artère de retour tibiale antérieure, a. recurrens tibialis anterior, participe à l'apport sanguin aux articulations du genou et du tibia, ainsi qu'au muscle tibial antérieur et au long extenseur des doigts.

4. Artère latérale antérieure de la cheville, a. malléole - ris anterior laterdlis, commence au-dessus de la cheville latérale, alimente en sang la cheville latérale, l'articulation de la cheville et les os du tarse, participe à la formation du réseau latéral de la cheville, rete malleoldre laterale.

5. Artère antérieure de la cheville médiale, a. malléole - ris anterior medialis, envoie des branches à la capsule de l'articulation de la cheville, participe à la formation du réseau médian de la cheville.

6. Artère dorsale du pied, a. dorsdlis pedis, est divisé en branches terminales: 1) la première artère métatarsienne dorsale, a. metatarsdlis dorsdlis I, d'où partent trois artères du dos, aa. digitdles dorsdles, des deux côtés de l'arrière du pouce et du côté médial du doigt II; 2) une branche plantaire profonde, a. plantdris profunda, qui traverse le premier espace tarsien jusqu'à la semelle.

L'artère dorsale du pied donne également les artères tarsiennes - latérale et médiale, aa. tarsales lateralis et medialis, aux bords latéral et médial du pied et de l'artère arquée, a. ag-cuata, situé au niveau des articulations métatarsophalangiennes.

N ° 163 Artères du bas de la jambe: topographie, branches et zones alimentées par eux en sang. Approvisionnement en sang de cheville.

Artère tibiale postérieure, a. tibial postérieur, sert de prolongement de l'artère poplitée, passe dans le canal cheville-genou.

Branches de l'artère tibiale postérieure: 1. Branches musculaires, rr. musculares, - aux muscles de la jambe inférieure; 2. La branche enveloppant le péroné, M. circumflexus fibularis, alimente en sang les muscles voisins. 3. Artère péronière, a. regop e a, l'apport sanguin au muscle triceps de la jambe inférieure, aux muscles péroniers longs et courts, est divisé en ses branches finales: branches latérales de la cheville, rr. malleolares laterales et rameaux calcanéens, rr. calcanei impliqué dans la formation du réseau calcanéen, rete calcaneum. La branche perforante, M. perforans, et la branche de connexion, M. communicans, s'écartent également de l'artère péronière.

4. Artère plantaire médiale, a. plantaris medialis, divisé en branches superficielles et profondes, rr. superficidlis et profundus. La branche superficielle nourrit le muscle qui détourne le pouce du pied, et la branche profonde - le même muscle et le fléchisseur court des doigts.

5. Artère plantaire latérale, a. plantaris lateralis,. forme à la base des os métatarsiens l'arc plantaire, arcus plantaris, donne des branches aux muscles, aux os et aux ligaments du pied.

Les artères métatarsiennes plantaires partent de l'arc plantaire, aa. metatarsales plantares I - IV. Les artères métatarsiennes plantaires, à leur tour, abandonnent les branches perforantes, rr. perforantes, aux artères métatarsiennes dorsales.

Chaque artère métatarsienne plantaire passe dans l'artère numérique plantaire commune, a. digitalis plantaris communis. Au niveau des phalanges principales des doigts, chaque artère digitale plantaire commune (sauf la première) est divisée en deux propres artères plantaires des doigts, aa. digitales plantares propriae. La première artère numérique plantaire commune se ramifie en trois propres artères numériques plantaires: des deux côtés du pouce et du côté médial du doigt II, et les deuxième, troisième et quatrième artères alimentent les côtés des doigts II, III, IV et V se faisant face. Au niveau des têtes des métatarsiens, les branches perforantes sont séparées des artères numériques plantaires communes des artères numériques plantaires communes.

Artère tibiale antérieure, a. tibidlis antérieur, s'écarte de l'artère poplitée dans le poplité.

Branches de l'artère tibiale antérieure:

1. Branches musculaires, rr. musculares, aux muscles de la jambe.

2. L'artère de retour tibiale postérieure, a. Gesig-rens tibialis postérieur, part dans la fosse poplitée, participe à la formation du réseau articulaire du genou, fournit du sang à l'articulation du genou et au muscle poplité.

3. Artère de retour tibiale antérieure, a. recurrens tibialis anterior, participe à l'apport sanguin aux articulations du genou et du tibia, ainsi qu'au muscle tibial antérieur et au long extenseur des doigts.

4. Artère latérale antérieure de la cheville, a. malléole - ris anterior laterdlis, commence au-dessus de la cheville latérale, alimente en sang la cheville latérale, l'articulation de la cheville et les os du tarse, participe à la formation du réseau latéral de la cheville, rete malleoldre laterale.

5. Artère antérieure de la cheville médiale, a. malléole - ris anterior medialis, envoie des branches à la capsule de l'articulation de la cheville, participe à la formation du réseau médian de la cheville.

6. Artère dorsale du pied, a. dorsdlis pedis, est divisé en branches terminales: 1) la première artère métatarsienne dorsale, a. metatarsdlis dorsdlis I, d'où partent trois artères du dos, aa. digitdles dorsdles, des deux côtés de l'arrière du pouce et du côté médial du doigt II; 2) une branche plantaire profonde, a. plantdris profunda, qui traverse le premier espace tarsien jusqu'à la semelle.

L'artère dorsale du pied donne également les artères tarsiennes - latérale et médiale, aa. tarsales lateralis et medialis, aux bords latéral et médial du pied et de l'artère arquée, a. agcuata, situé au niveau des articulations métatarsophalangiennes. Les artères métatarsiennes dorsales I - IV partent de l'artère arquée vers les doigts, aa. metatarsales dorsales I - IV, dont chacune au début de l'intervalle interdigital est divisée en deux artères numériques arrières, aa. digitales dorsales se dirigeant vers le dos des doigts adjacents. À partir de chacune des artères numériques dorsales, des branches perforantes s'étendent jusqu'aux artères métatarsiennes plantaires à travers les espaces intertarsiens.

Il Est Important D'Être Conscient De Vascularite