Foyers de changements glioziques dans le cerveau

La gliose cérébrale est une pathologie assez courante. Il s'agit d'un processus idiopathique. Elle survient avec des blessures aux tissus ou aux vaisseaux sanguins du cerveau. Les tissus endommagés sont rapidement remplacés par des cellules gliales. La substance se développe et remplace les neurones brisés ou perdus..

Il s'agit d'une maladie grave qui entraîne souvent une invalidité et même la mort..

Essence du processus

La gliose affecte le tissu nerveux à la suite du lancement d'un mécanisme spécial - avec des lésions cérébrales. Les cellules et les fibres gliales remplacent les neurones perdus. Des modifications kystiques-gliotiques secondaires se produisent. Lorsque la glie se développe, les foyers de dommages sont isolés, une protection des tissus intacts est créée. Les changements kystiques et gliotiques dans le cerveau ressemblent à des cicatrices de plaies.

L'ampleur de la lésion peut être différente. Lors du calcul de cet indicateur, le rapport de la part de la glie envahie par les cellules du système nerveux central par unité de volume est pris en compte. Si une gliose cérébrale se développe, le pronostic dépend du degré de croissance des sites de lésions. Ce processus pathologique peut entraîner une grave altération de la fonction cérébrale. Il est impossible de le guérir. Si vous établissez la genèse, vous pouvez ralentir ou arrêter le développement de la maladie.

De quelles cellules se compose le système nerveux central?

Pour comprendre comment les changements gliotiques dans le cerveau se développent, vous devez comprendre en quoi consiste le système nerveux central..

  • Neurones. Ce sont les cellules principales et les plus importantes du système nerveux. Ils génèrent et transmettent des impulsions. Ce système a une structure complexe..
  • Ependymes. Ces cellules tapissent le canal central de la moelle épinière, ainsi que les ventricules du cerveau.
  • Neuroglia. Ces cellules du système nerveux sont auxiliaires. Il y en a beaucoup. Le volume total de neuroglies dans le système nerveux central est de 40 à 50%. Ils sont 10 à 50 fois plus nombreux que ces neurones importants. Ils protègent les tissus nerveux, les restaurent après des blessures, des infections, fournissent des processus métaboliques. Sans glie, le fonctionnement normal des neurones est impossible. Glia les remplace en cas de décès, assure la guérison.

Types de maladies

Des foyers uniques de gliose et des lésions étendues peuvent se former. Par emplacement, ces types sont distingués:

  • Anisomorphe (emplacement chaotique, nombreux).
  • Fibres (fibres oblongues, plus prononcées que les cellules gliales).
  • Isomorphe (les fibres sont disposées relativement correctement).
  • Diffus (la glie se propage sur de grandes zones du cerveau et de la moelle épinière).
  • Sous-épendymaire (glie se développe sous l'épindima).
  • Sous-corticale (cicatrice envahie située sous le cortex cérébral).
  • Périvasculaire (la glie est située localement autour des vaisseaux qui sont devenus enflammés et sclérosés. Il s'agit souvent de changements multiples).
  • Marginal (glie se développe sous les membranes du cerveau).

Le tissu glial peut se développer rapidement. Au premier soupçon de pathologie, vous devriez consulter un neurologue. Vous ne devez pas perdre de temps. La réaction du corps peut être très aiguë. Le syndrome convulsif se développe souvent. La transformation des neurones en glie entraîne la perte d'une partie des fonctions du cerveau. La zone touchée ne se rétablira jamais. Le tissu fibreux ne peut pas fonctionner comme un neurone. Les changements sont permanents..

Les foyers de gliose sont une croissance pathologique de la glie, dans laquelle les neurones détruits sont remplacés. La défaite peut être partielle, c'est-à-dire partielle ou multiple. L'apparition de foyers peut provoquer de telles pathologies:

  • sclérose en plaques;
  • inflammation (encéphalite);
  • sclérose tubéreuse;
  • hypoxie;
  • épilepsie;
  • encéphalopathie;
  • hypertension prolongée;
  • traumatisme du nouveau-né lors de l'accouchement;
  • Blessure à la tête (blessure à la tête), coup sévère;
  • encéphalopathie hypertensive chronique;
  • complications après la chirurgie;
  • chimiothérapie.

Pour identifier les foyers de gliose, l'IRM est utilisée. La procédure vous permet de déterminer la taille et l'emplacement de la mise au point, son seuil. Sur la base de ces données, en combinaison avec d'autres études et analyses, un neuropathologiste peut déterminer la cause exacte de l'apparition de lésions, ainsi que prévoir les conséquences possibles.

Souvent, l'hémisphère entier (hémisphère) du cerveau souffre. Le côté endommagé perd beaucoup de ses fonctions.

C'est dangereux si le cervelet est endommagé. Il est responsable de la coordination, du tonus musculaire, etc..

Cliniquement, la gliose peut ne pas se produire. Il est souvent découvert par hasard. Plus facile à détecter un processus étendu. Il est très dangereux, principalement parce qu'il peut affecter le fonctionnement des organes internes, des réflexes.

Si le dossier «signes de gliose» est apparu dans le dossier médical après l'IRM, cela ne signifie pas qu'un tel diagnostic a déjà été posé. C'est une supposition. Ce n'est qu'une excuse pour subir un examen détaillé par un neurologue. Si l'atrophie est confirmée, il ne sera pas nécessaire de traiter la lésion elle-même, mais la raison qui a provoqué son apparition.

Gliose cérébrale

Avec cette maladie, les tissus gliaux se développent rapidement. Ils occupent un grand volume. Des cicatrices, des commissures se forment. Ces changements se produisent dans les lieux de nécrose. Cela peut être un processus post-ischémique. La plupart des neuropathologistes pensent que la gliose cérébrale n'est pas une maladie indépendante, mais le résultat d'autres pathologies. Ils affectent des signes spécifiques. Chez différents patients, la gliose peut se développer de différentes manières, différer en taille, type, emplacement, etc..

La gliose est une réaction défensive dans notre corps qui tente de compenser les neurones perdus. La cicatrisation se produit sur le site de la nécrose. D'une part, la cicatrice protège les tissus sains et, d'autre part, elle nuit au processus de transmission des impulsions par les neurones.

Gliose héréditaire

La forme héréditaire ne laisse aucune chance de guérison. Il s'agit d'une condition extrêmement grave qui se développe progressivement. La gliose cérébrale héréditaire peut évoluer avec une altération du métabolisme des graisses. Avec une forme génétiquement déterminée de la maladie, le système nerveux central est gravement touché.

Cette forme est rare. Cela est dû au fait que l'un des gènes mute. La synthèse de la substance hexose aminidase est altérée. Cette enzyme est impliquée dans la dégradation des graisses. Ils s'accumulent dans les cellules du système nerveux central, gênant leur fonctionnement normal..

Si les parents deviennent porteurs d'un tel gène, la probabilité de développer une gliose est de 25%.

Une forme de pathologie est la maladie de Tay-Sachs. Cela se produit souvent si les parents sont des parents proches. Si le nouveau-né a une gliose, les premiers mois, il se développe normalement. Après 4 à 6 mois, la régression commence. Les sphères mentale et physique en souffrent. La vision, l'ouïe, le réflexe de déglutition disparaissent progressivement, l'atrophie musculaire, des crampes apparaissent et une paralysie est observée à la fin. Ces enfants peuvent vivre jusqu'à un maximum de 4 ans.

Les causes

Nous soulignons une fois de plus que ce n'est pas une maladie indépendante, mais le résultat d'un certain nombre de pathologies dans lesquelles les atrophies des tissus cérébraux.

La gliose peut être le résultat de la prise de drogues et de certaines drogues. Les médecins ont également trouvé une relation entre le développement de la gliose et l'alcoolisme.

Une consommation modérée améliore la circulation sanguine et le métabolisme dans le cerveau. Mais avec une consommation excessive d'alcool, des changements destructeurs se produisent.

Les médicaments provoquent également une atrophie des tissus cérébraux. Cela a été confirmé par de nombreuses études médicales. Les toxicomanes ont des foyers de nécrose, les vaisseaux sanguins s'enflamment. Le stade initial de la gliose est observé même chez les patients qui ont été forcés de prendre des médicaments pour traiter des maladies.

Symptômes caractéristiques

En raison des foyers de gliose, l'activité cérébrale est perturbée, les tissus s'atrophient. Au fil du temps, des symptômes de diverses maladies du système nerveux central sont observés:

  • Mal de crâne. Elle est régulière. La tête peut faire mal avec une intensité différente, le plus souvent c'est une douleur intense. Souvent, il apparaît dans les moments où une personne essaie de se concentrer, est engagée dans une activité mentale. Souvent, les changements glioziques se font sentir après les blessures, surtout si la zone du temple est affectée. Le cerveau de cette zone est responsable de l'association. Les maux de tête sont considérés comme un symptôme direct de la gliose..
  • Pression de saut. Cela est souvent observé avec la gliose vasculaire. Cela affecte sérieusement la pression artérielle. En raison du fait que les vaisseaux sanguins sont comprimés et que les tissus s'atrophient, la lumière des vaisseaux se rétrécit. La circulation sanguine est perturbée. Cela aggrave le bien-être d'une personne, des chutes de pression spontanées apparaissent.
  • Vertiges, crampes. Ils sont enregistrés si la chirurgie ou le traumatisme ont contribué à la gliose. Même de petits dommages au cerveau sont lourds de conséquences..
  • Symptômes neurologiques, violation du système nerveux central. Ceci est observé aux derniers stades de développement de cette pathologie. Les diagnostics instrumentaux sont utilisés pour déterminer quelle zone du cerveau est affectée..

Quel est le danger

Les conséquences de la gliose sont directement liées à sa localisation et au catalyseur qui a provoqué la pathologie. L'encéphalite, les coups de bélier, les blessures, la sclérose en plaques, l'hypertension peuvent en être la cause..

Le pronostic et l'espérance de vie sont affectés par le degré de lésions cérébrales. Si les services qui régulent les fonctions des organes et systèmes internes sont affectés, le pronostic est mauvais. Un résultat favorable peut être fourni par un diagnostic précoce et un traitement complet en temps opportun. Il est important de lutter non pas contre la gliose elle-même, mais contre sa cause. La thérapie doit être prescrite par un neurologue expérimenté.

Méthodes de diagnostic

Cette pathologie est facilement confondue avec d'autres maladies et changements traumatiques. Il est très important d'établir précisément les raisons qui ont provoqué la dégénérescence du tissu cérébral. Pour cela, les méthodes instrumentales sont désormais largement utilisées:

  1. EEG. Cela aidera à identifier les anomalies dans le travail des neurones. Une telle étude est prescrite si l'activité cérébrale est altérée. La procédure de diagnostic détecte l'activité convulsive pathologique, ce qui aide à prévenir de nouvelles crises..
  2. Tomographie (TDM, IRM). Montrez visuellement l'état du cerveau, aidez à déterminer le volume et l'emplacement des dommages. Avec la tomographie, les maladies de la genèse vasculaire peuvent être facilement détectées. L'IRM détecte une altération du métabolisme, des cicatrices, des tumeurs, etc. L'IRM peut être utilisée pour diagnostiquer la gliose de la substance blanche dans les lobes frontaux. D'autres méthodes n'identifient pas ce processus. C'est l'IRM qui vous permet de détecter la gliose périventriculaire, qui affecte les zones proches des ventricules du cerveau. Cette méthode permet également de diagnostiquer les lésions périphériques et périfocales..

Ces méthodes révèlent également la source qui a provoqué des changements pathologiques..

Des changements gliaux dans les lobes frontaux sont souvent observés dans la vieillesse. Il n'y a pas de pathologies associées..

Traitement

Maintenant, il n'y a pas de méthode efficace pour le traitement de ces cicatrices. Après un diagnostic général de toutes les fonctions restantes du corps, le neuropathologiste prescrira un traitement symptomatique. Il sera dirigé vers le catalyseur, ce qui a provoqué l'apparition de cicatrices. La tâche des médicaments est de réduire leur effet. Des fonds sont également prescrits pour éviter l'apparition de nouveaux foyers.

Un rôle important est joué par la volonté du patient de se conformer à toutes les exigences d'un neurologue. Il doit non seulement prendre des médicaments, mais aussi suivre un régime, abandonner les mauvaises habitudes, mener une vie active. Besoin de se battre de toutes les manières disponibles..

La forme légère de la gliose vous permet d'arrêter la lésion et de maintenir des zones saines. Pour empêcher la croissance des zones de gliose, un certain nombre de mesures préventives sont prises. Il est important non seulement de prendre des médicaments, mais aussi de vous limiter dans la consommation de graisses. Une grande quantité de graisses animales affecte négativement l'état du cerveau.

La gliose chez le fœtus peut être détectée à la 18-20e semaine. Dans ce cas, un liquide amniotique est prélevé pour analyse. S'il est clairement établi que le fœtus est malade, il est recommandé d'interrompre la grossesse.

Il convient de préciser que le traitement n'est relativement efficace que pour les formes non génétiques de la maladie..

Traitements traditionnels

La pharmacothérapie est choisie par un neurologue. Elle restera toute sa vie. Dans certains cas, vous pouvez arrêter le processus pathologique. Ce n'est pas une maladie distincte. Aucun des médicaments existants ne peut faire face aux changements dégénératifs du cerveau..

En médecine traditionnelle, trois directions sont utilisées:

  • La prévention Aux premiers stades du développement de ces changements, le corps est toujours en mesure d'y faire face. Le médecin peut recommander une alimentation équilibrée, l'arrêt de l'alcool, le tabagisme, le maintien d'un mode de vie actif.
  • Traitement médical. La thérapie conservatrice aidera à soulager la condition, à restaurer certaines des fonctions perdues. Des médicaments stimulants sont prescrits. En outre, des agents qui augmentent la conductivité des neurones, renforcent les artères, rétablissent l'élasticité vasculaire sont utilisés. En cas d'athérosclérose, des médicaments sont prescrits pour son traitement.
  • Intervention chirurgicale. L'aide d'un neurochirurgien est requise dans de rares cas. L'opération est réalisée pour les patients souffrant d'épilepsie, de convulsions, de troubles des organes internes. S'il existe de nombreux foyers, ils ne sont pas soumis à un traitement chirurgical. Ces patients se voient prescrire un traitement conservateur à vie. Pendant la chirurgie, le chirurgien peut retirer la tumeur, drainer le liquide céphalorachidien et contourner le vaisseau.

Les possibilités de la médecine traditionnelle

Dans ce domaine, la médecine traditionnelle peut peu aider. Des méthodes alternatives sont parfois utilisées dans les premiers stades. Leur tâche est d'éliminer les petits foyers qui apparaissent, de stabiliser la condition, d'améliorer le métabolisme, de stabiliser la circulation sanguine.

On constate que la gliose peut provoquer un excès de poids. Cette condition est préjudiciable aux vaisseaux sanguins, y compris les vaisseaux cérébraux. Des méthodes alternatives aident à organiser le jeûne thérapeutique. Des pratiques alimentaires crues, des journées de jeûne sont également pratiquées..

Les herbes, décoctions, teintures aideront à améliorer le métabolisme, à éliminer les symptômes désagréables. Utilisez souvent le trèfle des prés, la discoree, la pruche, les frais de traitement.

Complications, conséquences

Le plus souvent, cette pathologie ne provoque pas de symptômes évidents. C'est sa ruse. Avec de grands foyers qui touchent les neurones, il peut:

  1. Souffrir l'intellect.
  2. Il y a des problèmes de parole, de mémoire.
  3. Pression de saut.
  4. Développer l'asthénie.
  5. Apparaissent la parésie, la paralysie.
  6. Perturber la coordination.
  7. Des pathologies visuelles et auditives apparaissent.
  8. Déformer la psyché.
  9. Développer la démence (démence).

Le plus souvent, ce genre de problèmes survient chez les adultes. Dans ce cas, il devient difficile pour une personne d'effectuer même l'activité de travail la plus simple. Il ne peut pas conduire de voiture, il est exempté du service militaire.

Les complications peuvent être très graves. Tout dépend de la taille de la cicatrice, de l’activité de la pathologie qui a déclenché son apparition.

Conclusion

La gliose est extrêmement dangereuse non seulement pour la santé mais aussi pour la vie. Si trop de cellules gliales se forment, les conséquences seront incompatibles avec la vie. Dans le meilleur des cas, ces personnes perdent leur capacité à se servir, deviennent handicapées.

Pour que le traitement apporte l'effet souhaité, il est important d'éliminer la cause qui a conduit à de tels changements graves. Si le catalyseur n'est pas éliminé, ni les méthodes de la médecine officielle, ni le folk ne seront efficaces. Prends soin de ta santé!

Gliose cérébrale

Symptômes

Les signes cliniques de la neurogliose dépendent de la maladie sous-jacente qui a provoqué son développement. Les foyers uniques de petite taille ne donnent pas de symptômes spécifiques et sont détectés lors d'une IRM pour une autre maladie. Les symptômes suivants provoquent la vigilance:

  • les maux de tête qui se développent sans raison apparente sont de longue durée, de haute intensité et ne disparaissent pas après la prise d'antispasmodiques;
  • indicateurs de pression artérielle instables (une forte diminution ou augmentation de la pression artérielle en peu de temps);
  • étourdissements récurrents;
  • fatigue accrue et baisse des performances;
  • changements émergents dans la perception auditive et visuelle;
  • trouble de la mémoire et de l'attention;
  • la survenue de troubles moteurs (avec de grandes lésions jusqu'à des états convulsifs).

Il y a une dépendance directe des manifestations cliniques sur l'emplacement du foyer de gliose

  1. La gliose supratentorielle se manifeste principalement par des troubles visuels - distorsion de la taille, de la forme et de la forme des objets, hallucinations, perte de champs visuels, incapacité à reconnaître un objet en apparence.
  2. La défaite des lobes temporaux se caractérise par des maux de tête prolongés et fréquents. Si la lésion est de nature vasculaire, des changements brusques des indicateurs de pression artérielle se joignent au syndrome douloureux.
  3. Les changements gliaux de la substance blanche peuvent provoquer des étourdissements, une augmentation de l'activité convulsive et le développement de crises d'épilepsie. Le plus souvent, ces symptômes se développent à la suite de traumatismes crâniens ou comme complication d'une intervention chirurgicale.
  4. La localisation de la lésion dans les lobes frontaux est dans la plupart des cas un changement lié à l'âge. S'il n'y avait pas de maladies pouvant activer la reproduction des cellules gliales, le processus se réfère à la pathologie primaire:
  • développer chez les personnes âgées
  • se manifestant par une altération de la mémoire et de l'attention, un ralentissement des réactions, une imprécision de la motricité fine.

En l'absence de traitement adéquat pour la maladie sous-jacente, les lésions glioziques augmentent de taille. Cela conduit à la progression des manifestations cliniques et au développement de complications..

Manifestations chez les enfants

Chez les enfants des premiers mois de la vie, la gliose se développe suite au remplacement par la neuroglie de ceux qui sont décédés des suites de maladies congénitales ou d'une hypoxie intra-utérine du tissu du SNC. Dans ce cas, les lésions sont souvent localisées dans la zone des ventricules du cerveau.

  • les réactions du bébé malade sont ralenties;
  • le fonctionnement des analyseurs auditifs et visuels peut être altéré;
  • le réflexe de déglutition est perdu;
  • avec peur, un syndrome convulsif se produit.

À mesure que l'enfant grandit, l'agressivité apparaît, se manifestant souvent par l'auto-agression, l'isolement, le retard dans le développement mental et physique. Avec la croissance des changements gliaux, la paralysie se développe.

Les pathologies congénitales conduisant au développement de la gliose sont associées à une altération du métabolisme des graisses. Ils peuvent être diagnostiqués lors de l'étude du liquide amniotique au cours du deuxième trimestre de la grossesse. Lors de la confirmation du diagnostic, il est recommandé d'interrompre la grossesse, car il n'y a pas de traitement pour de telles maladies.

Appel à la médecine traditionnelle

Beaucoup de gens peuvent vivre des années sans connaître cette maladie. Et il n'est pas recommandé de commencer des troubles cérébraux de la gliose. Plus les patients tardent à suivre le traitement, plus il sera difficile de faire face aux conséquences de la maladie à l'avenir. Il n'y a pas de médicaments qui éliminent les formations gliales, car les troubles gliaux ne sont pas classés comme une maladie indépendante. Afin d'améliorer le bien-être du patient, la médecine traditionnelle se réfère aux trois domaines de traitement suivants:

Prophylaxie. Le corps d'un adulte à un stade précoce de la maladie peut faire face à lui-même à des changements négatifs. Les experts recommandent aux patients d'abandonner complètement leurs mauvaises habitudes en modifiant leur alimentation

Il est également très important d'adhérer à un mode de vie sain. Utilisation de médicaments

Les médecins prescrivent le traitement nécessaire à la maladie qui a provoqué une gliose d'origine vasculaire du cerveau. En cas de lésions, des agents sont prescrits pour restaurer et renforcer les parois des artères. Également utilisé des médicaments qui augmentent l'activité cérébrale en améliorant la conductivité de la fibre nerveuse. Conduite d'un traitement chirurgical. Dans le cas où le patient révèle des écarts dans le fonctionnement des organes internes ainsi que des crises convulsives et épileptiques, la nomination d'une intervention neurochirurgicale est considérée comme appropriée.

Le traitement de la gliose cérébrale ne se limite pas à.

ethnoscience

Les méthodes médicales de traitement peuvent être complétées par des remèdes populaires qui amélioreront le bien-être du patient et donneront au corps une force supplémentaire pour récupérer, aider à faire face à la maladie plus rapidement.

Aux premiers stades de la maladie, en présence de lésions mineures, les herbes qui améliorent le métabolisme et l'apport sanguin dans le corps en bénéficieront. Si le patient souffre d'obésité, un régime spécial est prescrit en fonction de la consommation d'aliments crus et des jours de jeûne.

Pour mieux nettoyer le corps des toxines et des diverses substances nocives, un jeûne périodique est prescrit. En conséquence, tous les systèmes améliorent leur fonctionnement..

Pour stabiliser la circulation cérébrale, l'alcool et les teintures à base de plantes peuvent être utilisées. De nombreuses collections prêtes à l'emploi sont vendues en pharmacie, mais il est préférable de les utiliser après avoir consulté un médecin.

Les remèdes populaires ne peuvent pas remplacer les médicaments prescrits par un spécialiste, un ajout à la thérapie fonctionne bien, accélérant le processus de traitement. Il est impossible de se débarrasser de la gliose sans éliminer la cause de son apparition. Il vaut mieux ne pas permettre le développement de formations gliales. Il existe un certain nombre de mesures pour prévenir la gliose cérébrale..

Informations générales sur la gliose

Qu'est-ce que le cerveau et comment la gliose l'affecte-t-elle? Chaque seconde, la micromotion y est effectuée au niveau neuronal, ce qui affecte le travail et la vitalité de tout l'organisme. De tels processus se produisent inaperçus dans le cerveau humain, par conséquent, les violations de leur travail ne sont détectées qu'au fil du temps. Dans un système nerveux qui fonctionne, certains composants sont d'une importance capitale, tandis que d'autres sont auxiliaires.

Le système nerveux central d'une personne comprend les formations cellulaires suivantes:

  • neurones - génèrent et propagent des signaux;
  • cellules épendymaires - tapissent la cavité du cerveau, forment le canal central de la moelle épinière;
  • neuroglia - fournissent les processus de base du métabolisme, et après la mort des cellules neuronales, ils prennent leur place et remplissent leurs fonctions.

Si la substance cérébrale a une pathologie ou a été soumise à des effets traumatisants, accompagnés de la mort de neurones, une gliose se produit. Les cellules neurogliotiques se développent et remplissent l'espace vide, devenant des catalyseurs pour reconstruire les neurones restants afin qu'ils puissent remplir de manière optimale leurs fonctions.

Ce sont les neuroglies, remplaçant les cellules neuronales mortes, qui créent le foyer de la gliose du cerveau. Ces cellules sont plus petites que les neurones (environ 10 à 15 fois), tandis que leur nombre est plus grand, et les cellules elles-mêmes occupent environ 40% de la masse totale. En plus de fournir une fonction métabolique, les cellules gliales aident les neurones à générer et à distribuer des signaux à travers le système nerveux.

La formation de foyers de gliose se produit quel que soit l'âge, à n'importe quelle période de la vie. Bien que le risque de sa survenue soit plus élevé dans la vieillesse. S'il n'y a aucun changement dans la structure de la partie du cerveau où se trouvent les neuroglies, alors il n'y a pas d'effet significatif sur le fonctionnement du cerveau.

Cela ne veut pas dire que le remplissage des zones vides résultantes avec glie est fatal.

Bien que ces cellules soient incapables d'exécuter des fonctions neurorégulatrices, elles contribuent à:

  • maintenir les processus métaboliques cérébraux;
  • protéger les tissus encore sains;
  • la formation de fibres nerveuses renouvelées;
  • réception et distribution de signaux (qualité inférieure à celle transmise par les neurones).

La gliose cérébrale est étudiée depuis longtemps. Les tests cliniques ont aidé à identifier la dépendance de la croissance de la neuroglie à l'âge d'une personne - plus il est âgé, plus ces cellules se multiplient activement.

Cette maladie n'est pas prévisible, car elle est causée par un gène mutant qui affecte la synthèse de l'hexoséaminidase A dans le corps (une enzyme qui fournit le métabolisme des gangliosides). Lorsque le système nerveux central s'accumule dans les cellules, les gangliosides provoquent des dysfonctionnements du système nerveux.

La probabilité de formation héréditaire chez les enfants de cette maladie augmente si un gène mutant est présent dans le corps des deux parents (le pronostic est d'environ 25%). Si la gliose a été diagnostiquée chez le premier enfant, les parents devraient alors participer à un nouvel examen avant de planifier la reconstitution de la famille.

Généticien - un médecin qui est capable de calculer la probabilité qu'un enfant ait une telle pathologie.

Au cours de leur reproduction, les cellules gliales sont capables de déclencher la formation de gliose

Cette maladie ne peut pas être complètement guérie, mais il est important de prévenir la propagation pathologique de la maladie

La gliose cérébrale se développe sur le fond de la mort des neurones (tissu nerveux) et du remplacement de l'espace dans la matière blanche du cerveau par des éléments gliaux. Glia est capable de protéger contre les infections et les blessures, mais ne transmet pas d'impulsions.

La gliose cérébrale survient en raison de la mort des neurones.

Foyers de gliose

Les foyers gliaux du cerveau peuvent être situés dans n'importe quelle partie de cet organe, alors qu'ils diffèrent en taille et en nature. L'intensité de la prolifération du tissu cicatriciel dépend de la gravité des lésions et de l'immensité du processus nécrotique - plus les neurones sont détruits - plus l'accent est mis sur la gliose dans la substance blanche du cerveau.

Dans le même temps, les premiers signes et symptômes de la gliose ont souvent une image floue et sont masqués par les symptômes de la maladie sous-jacente: ainsi, lorsque la gliose de genèse vasculaire se produit, le patient attire principalement l'attention sur l'augmentation de la pression artérielle et la survenue de maux de tête fréquents. Une aggravation supplémentaire de la pathologie du tissu cérébral et de sa manifestation dépend de l'emplacement des changements focaux: ainsi, avec une lésion du côté droit du lobe frontal des hémisphères cérébraux, le patient a une excitation nerveuse accrue, il devient agressif et immunisé contre les informations vocales entrantes

Une aggravation supplémentaire de la pathologie du tissu cérébral et de sa manifestation dépend de l'emplacement des changements focaux: ainsi, avec une lésion du côté droit du lobe frontal des hémisphères cérébraux, le patient a une excitation nerveuse accrue, il devient agressif et immunisé contre les informations vocales entrantes.

Dans le même temps, le nombre de foyers est affecté par la maladie sous-jacente qui a provoqué les changements: par exemple, de nombreuses lésions se trouvent généralement dans l'athérosclérose des vaisseaux ou des maladies associées à des troubles de la circulation cérébrale liés à l'âge, ce qui entraîne souvent des dommages aux lobes frontaux du cerveau. Cette forme de gliose se développe généralement chez les personnes âgées à la suite de changements séniles dus à la détérioration et aux scories des principaux systèmes corporels.

De petits foyers ou micro-foyers peuvent se développer dans le contexte de lésions cérébrales traumatiques ou de commotions cérébrales, tandis que les changements gliotiques peuvent ne pas apparaître pendant une longue période et peuvent être détectés avec un examen instrumental complet du corps.

Célibataire

L'hypertension artérielle persistante est un compagnon fréquent des foyers uniques de gliose dans la substance blanche du cerveau. Le mécanisme de l'occurrence de tels changements est tout à fait compréhensible: en raison de l'hypertension, les patients subissent des dommages organiques aux structures sous-corticales du cerveau et, en raison du remplacement, des parties des neurones morts avec des éléments gliaux.

Les patients atteints de ce problème doivent surveiller attentivement leur santé et prévenir une manifestation aiguë de la maladie sous la forme d'une crise hypertensive, au cours de laquelle une destruction plus intensive du tissu nerveux se produira. En outre, le patient doit respecter certaines règles de base:

  • En cas d'augmentation prolongée de la pression, vous devez immédiatement contacter un établissement médical ou appeler un médecin local à domicile.
  • S'il y a les moindres signes de dysfonctionnement cognitif, il est nécessaire de procéder à une étude IRM des tissus cérébraux, si nécessaire, puis en privé.
  • Effectuer tous les rendez-vous chez le médecin et ne pas laisser la situation «freiner», car un grand nombre de facteurs affectent la vitesse de récupération, y compris le traitement rapide.

Plusieurs

De multiples foyers de gliose cérébrale sont la principale caractéristique du type diffus de cette maladie. Avec elle, une prolifération rapide et étendue du tissu conjonctif et, par conséquent, des foyers de dommages aux cellules nerveuses est notée..

Ces changements se caractérisent par un taux de progression élevé, ce qui entraîne de multiples problèmes neurologiques de gravité variable. Se développe le plus souvent chez les personnes en âge de la retraite en raison du vieillissement général du corps et a un caractère dégénératif.

Lors du diagnostic de cette forme de la maladie, les spécialistes prêtent attention aux symptômes qui l'accompagnent, car la gliose est un processus irréversible. Par conséquent, le traitement et la sélection des médicaments seront sélectionnés de manière appropriée pour cette situation, c'est-à-dire pour atténuer les symptômes et ralentir la destruction du tissu nerveux (bloquant respectivement la croissance de la neuroglie)

Conséquences et complications

La destruction du tissu cérébral ne peut pas être qualifiée de pathologie qui n'affecte pas l'état du patient. Un tel diagnostic nécessite une approche compétente et des soins médicaux immédiats. Cela dépend beaucoup du degré de dommages, de la prévalence de la gliose, ainsi que de la maladie elle-même:

  • Une focalisation glio-kystique progressive dans la substance blanche du cerveau entraîne des conséquences graves: problèmes de parole et de mémoire, diminution des capacités intellectuelles, altération de la stabilité, anomalies psycho-émotionnelles.
  • Dans les changements chroniques de la genèse dystrophique causés par le diabète sucré, l'athérosclérose, l'alcoolisme, l'hypertension, avec une prolifération chaotique des foyers gliotiques, les patients subissent de graves sauts de tension artérielle, des nausées, des étourdissements et des attaques neurologiques.
  • Les changements après des blessures nécessitant une intervention chirurgicale et un long processus de récupération sont lourds de développement d'un syndrome convulsif, de troubles de la mémoire, d'élocution, de parésie du visage et des membres.

Si la gliose est trouvée chez un nouveau-né et a été causée par une hypoxie prolongée ou un traumatisme à la naissance, alors dans la grande majorité des cas, les prévisions sont décevantes. Ces bébés survivent rarement, bien que la maladie ne se fasse pratiquement pas sentir au début.

La détérioration se produit à la fin de la première année du bébé, exprimée en anomalies psychophysiques: perte du réflexe de déglutition, atrophie musculaire, perte d'audition et de vision. La gliose des enfants est bien pire qu'un adulte. L'espérance de vie moyenne des enfants malades est de 2 à 4 ans. Si la pathologie peut être détectée sur une échographie planifiée pendant la période de gestation (généralement cela ne peut être fait qu'à 24-28 semaines), il est recommandé aux femmes d'interrompre artificiellement la grossesse.

Qu'est-ce que la gliose cérébrale?

Normalement, 10 à 40% du volume total du cerveau humain sont occupés par la glie. Ce sont des cellules auxiliaires qui remplissent un certain nombre de fonctions, notamment:

Normalement, la propagation de cellules supplémentaires dans le cerveau est diffuse, c'est-à-dire qu'elles sont présentes dans presque tous les tissus qui forment cet organe. Le plus grand nombre se trouve dans les divisions sous-corticales des deux hémisphères..

Si le tissu fonctionnel du cerveau a été endommagé, c'est-à-dire que les neurones, la glie sont rapidement activés et commencent à se diviser rapidement. Aux endroits les plus violés de la structure, des foyers de gliose se forment, où la densité des cellules auxiliaires est extrêmement élevée. Il s'agit d'un mécanisme compensatoire qui vous permet de restaurer les processus métaboliques même avec la mort d'un grand volume de tissu fonctionnel.

Ainsi, des cellules supplémentaires forment une sorte de cicatrice qui permet aux tissus fonctionnels restants de restaurer le travail. Des défauts similaires sont courants. Ils peuvent se former à la fois avec une microangiopathie, accompagnée de petites hémorragies dans le cerveau et avec des dommages dystrophiques aux neurones.

La gliose à traiter?

La gliose cérébrale, malheureusement, est un phénomène irréversible auquel la technologie médicale moderne n'est pas encore en mesure de faire face. La raison de l'incurabilité de la gliose est que les neurones détruits, dont le rôle de la glie commence à jouer, meurent irrévocablement et ne peuvent pas être restaurés.

De plus, la gliose est une complication accompagnant toute maladie du système nerveux, qui souvent ne peut pas non plus être complètement guérie. Cependant, une maladie qui ne peut pas être guérie peut être tout à fait réaliste arrêtée au cours du développement..

Dans une certaine mesure, le traitement d'un tel phénomène concomitant d'une maladie, comme la gliose, est possible grâce à tout traitement efficace des causes de cette maladie. Avec l'élimination de ces causes, il est possible d'arrêter l'émergence de nouveaux foyers de gliose et ainsi sauver le corps de causer des dommages irréparables.

La bonne nouvelle est que même si la gliose cérébrale ne peut pas être guérie, il existe néanmoins des moyens de l'empêcher de se produire..

Voici quelques règles simples que vous devez suivre pour prévenir la gliose:

  • Il est nécessaire de passer à un mode de vie sain;
  • Visiter régulièrement un établissement médical afin que le médecin ait la possibilité de suivre l'évolution de la maladie, évitant ainsi l'apparition de certaines complications;
  • Mangez des aliments sains et annulez principalement la présence d'aliments gras dont les composants provoquent la dégradation et la mort des neurones cérébraux, affectant négativement l'état du corps dans son ensemble.

Une mise en œuvre stricte de ces règles permettra d'éviter la survenue d'une gliose cérébrale. À tout ce qui précède, une autre circonstance triste devrait être ajoutée..

À l'heure actuelle, on sait que la gliose est une pathologie génétique, une prédisposition à laquelle peut se développer chez un enfant avant même sa naissance. Ainsi, il existe des situations où la formation de ce phénomène dans le corps humain ne peut même pas être empêchée..

Les médecins, après avoir identifié lors du diagnostic échographique le danger d'une telle complication dans le développement de l'enfant comme une gliose cérébrale en combinaison avec une ou plusieurs autres maladies du système nerveux central, recommandent pour la plupart d'interrompre une telle grossesse.

De plus, chez certains enfants, les processus de gliose cérébrale sont déclenchés par divers types de blessures à la naissance au moment de la naissance..

Les causes de la gliose

Les foyers uniques de gliose peuvent être une conséquence du vieillissement naturel du corps, de la mort physiologique des cellules nerveuses, d'une substitution modérée par les cellules gliales. Le résultat de cette condition est une diminution de la mémoire, de la lenteur, une diminution de la capacité de concentration et de l'insomnie. Les changements se développent progressivement et ne sont pas une maladie. Si dans le processus de diagnostic, plusieurs foyers de gliose sont détectés, cela indique une maladie cérébrale développée ou transférée.

Les raisons de la formation de foyers de gliose dans la matière blanche du cerveau:

  • TBI. Secousses, ecchymoses, lésions axonales diffuses, hématome intracrânien - conditions qui provoquent l'activation et la croissance des cellules gliales en raison de la mort massive des neurocytes à la suite d'une lésion cérébrale traumatique.
  • Sclérose en plaques. Une maladie grave et invalidante qui survient souvent à un jeune âge. On pense que la maladie est basée sur une maladie auto-immune conduisant à la destruction de la myéline, à la formation de multiples modifications pathologiques du système nerveux central.
  • Neuroinfection. Les agents infectieux (virus, bactéries), pénétrant dans l'organisme, peuvent franchir la barrière hémato-encéphalique, pénétrer le système nerveux central. Les toxines et les produits de décomposition libérés entraînent la mort des cellules nerveuses. Conséquences de la méningite transférée, l'encéphalite peut être montrée par des changements gliozny sur l'IRM.
  • Hypoxie. Une carence en oxygène aiguë ou chronique, en particulier pendant la période prénatale, entraîne un ralentissement de la maturation, le développement des cellules cérébrales, une croissance excessive des astrocytes, des oligodendrocytes. Des changements kystiques-gliotiques dans le cerveau peuvent être observés même chez les nouveau-nés dont les mères ont abusé de l'alcool ou ont fumé pendant la grossesse, provoquant une hypoxie.
  • Pathologie des vaisseaux sanguins. L'hypertension artérielle à long terme entraîne des lésions sclérotiques, une augmentation de la pression intracrânienne, affecte négativement les processus métaboliques: de multiples foyers supratentoriels de gliose d'origine vasculaire se forment.
  • Encéphalopathie Un trouble chronique évolutif des fonctions cérébrales causé par une insuffisance cérébrovasculaire peut provoquer l'apparition d'une prolifération des foyers de glie, remplaçant les neurones.
  • Épilepsie. Les convulsions et autres symptômes d'épilepsie sont causés par des lésions dégénératives du système nerveux central. Les diagnostics instrumentaux détectent les changements focaux dans la matière blanche, les zones supratentoriales gliales, les changements d'intensité du signal des lobes temporaux et frontaux.
  • Tumeurs Les formations organiques dans le cerveau ont un effet destructeur sur les neurones, contribuent à l'apparition d'une hypertension intracrânienne et provoquent une division accrue des cellules gliales.

Que faire et comment traiter

Il n'y a pas de recommandations médicales spécifiques pour l'élimination des néoplasmes considérés. Le traitement de la gliose cérébrale prescrit par un spécialiste visera à lutter contre la maladie, devenue le mécanisme "déclencheur" de l'apparition de la gliose. Les médicaments doivent être strictement prescrits par un médecin. La pharmacothérapie consistera à prendre des médicaments qui peuvent soutenir l'état des vaisseaux sanguins.

Diagnostique

Pour diagnostiquer la maladie, CT, IRM et EEG sont effectués. Voyons dans quels cas l'une ou l'autre méthode est utilisée..

L'imagerie par résonance magnétique est la méthode la plus préférée. Avec lui, le médecin verra des foyers de gliose dans le lobe frontal, comprendra comment la situation évolue.

Électroencéphalographie - découvrir à quel point le cerveau est actif. Des électrodes et un traitement informatique sont utilisés. Cette méthode est souvent utilisée pour clarifier les problèmes en cas d'épilepsie ou de convulsions..

Souvent, pour obtenir une image détaillée, il est logique de procéder à un examen supplémentaire, à savoir passer des tests ou effectuer d'autres manipulations.

Parmi les médicaments, les médicaments couramment prescrits sont:

  • Destiné à améliorer la fonction cérébrale;
  • Amélioration de la circulation cérébrale;
  • Des vitamines.

Les opérations sont également envisagées si les médicaments n'apportent pas le résultat souhaité et si tout autre traitement a été essayé sans effet positif, et si la gliose reste concentrée et la maladie progresse..

Traitement alternatif

Racine de pissenlit. Aide à renforcer les vaisseaux sanguins, réduit le cholestérol. Utilisé comme décoction.

Mélisse. Effet positif sur le cortex cérébral, renforce les parois vasculaires, agit comme un sédatif, restaure les cellules nerveuses.

Graines d'aneth. Capable de rétablir la circulation sanguine, aider à normaliser la pression artérielle.

Millepertuis. Effet positif sur les lésions vasculaires, réparation tissulaire.

Dioscorea. Il est indiqué pour les problèmes vasculaires et cardiaques, soulage les maux de tête. La racine est broyée et brassée, après quoi elle est prise plusieurs fois par jour dans une cuillère à soupe après avoir mangé.

La prévention

Pour exclure la gliose de nature vasculaire, ainsi que pour inhiber le processus de mort cellulaire, il vaut la peine:

  1. Fournir de l'activité physique. Il vaut la peine d'essayer d'effectuer un simple ensemble d'exercices quotidiennement, la force et l'endurance augmenteront.
  2. Reste, ajuste le mode. Alors seulement, le système nerveux fonctionnera comme il se doit.
  3. Prenez soin d'une bonne nutrition.

Les causes

La gliose de la substance blanche du cerveau interfère avec le fonctionnement complet du système nerveux, mais il est nécessaire de lutter contre cette maladie non pas directement, mais en étudiant sa cause. Fondamentalement, les catalyseurs de l'apparition d'amas gliaux sont infectieux ou causés par d'autres causes de maladies du système nerveux, telles que:

  • les maladies héréditaires associées à la mort des neurones;
  • sclérose en plaques - la destruction des fibres du tissu nerveux dans le cerveau et la moelle épinière;
  • la sclérose tubéreuse - une maladie génétique dans laquelle des tumeurs bénignes se développent;
  • épilepsie;
  • blessures à la naissance (chez les nourrissons);
  • blessures à la tête et au dos;
  • hypertension et encéphalopathie;
  • œdème cérébral;
  • accident vasculaire cérébral chronique ou aigu (CNMC / accident vasculaire cérébral);
  • hypoxie - un manque aigu d'oxygène dans les tissus;
  • les neuroinfections, telles que la leucoencéphalite, l'encéphalomyélite, etc., causées par des virus ou des bactéries;
  • hypoglycémie
  • forte consommation de graisses animales;
  • opérations précédemment transférées;

Souvent, une congestion gliale est observée chez les athlètes qui ont souffert d'une commotion cérébrale, ainsi que chez ceux qui sont influencés par de mauvaises habitudes comme la consommation d'alcool et de drogues qui contribuent à la destruction des neurones. De plus, ces changements peuvent apparaître chez les patients prenant des médicaments à base de médicaments..

La gliose est une maladie qui peut se déguiser en une série de problèmes associés aux systèmes cardiovasculaire et nerveux. Les symptômes les plus courants sont:

  • maux de tête persistants, migraines, vertiges;
  • changements soudains de la pression artérielle;
  • l'apparition de problèmes de vision ou d'audition;
  • trouble de la mémoire et de l'attention;
  • l'apparition de convulsions, de paralysie.

Ces problèmes peuvent également être détectés dans un certain nombre d'autres maladies qui sont complètement différentes de la gliose, il est donc nécessaire de consulter des spécialistes pour un diagnostic précis. Parfois, une gliose du cerveau est déjà détectée avec une IRM du cerveau, malgré le fait que le patient ne ressent aucun changement négatif.

La propagation des cellules gliales se produit de différentes manières. Selon l'emplacement dans le corps, leurs foyers sont divisés en:

  • anisomorphe - ordre irrégulier de distribution de la glie;
  • isomorphe - la construction correcte des cellules gliales;
  • marginal - la croissance des cellules gliales dans les espaces de sous-coque du cerveau;
  • diffuse - la propagation accélérée de la gliose à la fois dans le cerveau et dans la moelle épinière;
  • périvasculaire ou vasculaire - gliose située le long des vaisseaux. Le plus souvent, elle se manifeste après l'athérosclérose..
  • fibreux - les processus des cellules gliales dépassent la taille de leur corps;
  • marginaux - les éléments gliotiques sont situés à la surface du cerveau;

Les foyers de gliose dans leurs tailles peuvent être divisés en un seul, peu (jusqu'à 3 foyers) et plusieurs. En conséquence, des sites uniques de développement des cellules gliales peuvent se produire dans la vieillesse, lorsque le corps ne peut plus produire la régénération tissulaire correcte, par exemple, la propagation de la gliose dans les lobes frontaux.

Traitement

Il n'y a pas de traitement spécifique pour la gliose. Les méthodes de traitement dépendent de la maladie sous-jacente qui a provoqué la mort des neurones. Les principaux objectifs de la thérapie:

  • ralentir la progression du processus;
  • fournir un tissu trophique normal du système nerveux central;
  • éliminer la privation d'oxygène;
  • normaliser les processus métaboliques.

La médecine traditionnelle

Pour éliminer les symptômes des changements cérébraux, les groupes de médicaments suivants sont prescrits:

  1. Vasoactive - médicaments qui activent le métabolisme cellulaire et améliorent le trophisme tissulaire (Cavinton, Vinpocetine).
  2. Agents antiplaquettaires - médicaments qui ralentissent la sédimentation plaquettaire (tous les dérivés de l'acide acétylsalicylique).
  3. Des moyens qui améliorent l'état des parois des petites et grandes artères (ascorutine, vitamines).
  4. Substances nootropes - elles augmentent la résistance du système nerveux central aux effets de facteurs négatifs (Piracetam, Nootropil).
  5. Statines - ont une propriété hypolipidémiante, empêchant le développement de l'athérosclérose (Fenofibrat, atorvastatine).
  6. Antalgiques et antispasmodiques pour le soulagement des maux de tête.

Chirurgie

La chirurgie de la gliose est prescrite extrêmement rarement. Uniquement avec des foyers uniques de grande taille.

Après la chirurgie, le traitement de la maladie sous-jacente qui a causé la mort des neurones doit être poursuivi pour éviter le développement de rechutes.

Les indications d'une intervention chirurgicale avec une grande lésion unique sont:

  • violation de l'écoulement de liquide (liquide céphalo-rachidien);
  • attaques convulsives causées par une grande zone de gliose;
  • néoplasme diagnostiqué;
  • changement dans le fonctionnement des organes internes.

Avec la gliose multifocale, seul un traitement conservateur permanent donne un effet positif.

Méthodes complémentaires et alternatives à domicile

Les méthodes de médecine alternative ne peuvent être utilisées qu'après consultation avec un neurologue. Les remèdes homéopathiques sont prescrits en concomitance dans le contexte d'une thérapie conservatrice.

Les décoctions et infusions de plantes médicinales et de fruits améliorent le fonctionnement du système cardiovasculaire et stimulent le métabolisme.

Régime pour les changements gliaux

Le régime alimentaire pour la gliose vise à:

  1. Amélioration du fonctionnement du cerveau et soulagement des spasmes vasculaires. Pour atteindre ce résultat, il est nécessaire de manger des aliments riches en magnésium: sarrasin, orge perlé, grains de maïs, noix, graines de citrouille, lentilles, chou de toutes les variétés, figues.
  2. Soulager l'œdème, améliorer la fonction cardiaque - des aliments riches en potassium sont introduits dans l'alimentation: agrumes, légumes et fruits verts, fruits secs, plats à base de champignons et de pommes de terre.
  3. Perte de poids - pour contrôler le poids corporel de la nutrition quotidienne, éliminer les muffins, les conserves, les boissons sucrées gazéifiées, les viandes fumées, la viande grasse, la restauration rapide et les plats cuisinés.

Le régime alimentaire quotidien est composé de poisson, de viande faible en gras, de céréales, de produits laitiers, de fromage à pâte dure, de légumes, de noix et de fruits. Mieux vaut cuire à la vapeur, bouillir ou cuire les aliments.

Gliose cérébrale: méfiant ou non méfiant?

Si la peau est blessée, des cicatrices et des cicatrices se forment sur elle. Des cicatrices similaires peuvent se former dans le cerveau..

Nous parlons d'une pathologie aussi courante que la gliose avec un radiologue, médecin-chef et directeur exécutif de l'IRM Expert Lipetsk Volkova Oksana Egorovna.

- «Une gliose cérébrale a été détectée à l'IRM», cela semble intimidant. Oksana Egorovna, dites-nous ce qu'est la gliose cérébrale?

Il s'agit du remplacement des neurones morts par des cellules de neuroglie. Il existe différents types de cellules dans le cerveau. Les cellules principales sont des neurones, en raison desquels des processus neuropsychiques se produisent. Ce sont les cellules mêmes qui disent "ne sont pas restaurées".

Une autre variété est constituée de cellules gliales (neuroglies). Leur fonction auxiliaire, ils interviennent notamment dans les processus métaboliques du cerveau.

La nature, comme vous le savez, ne tolère pas le vide. Par conséquent, si les neurones meurent pour une raison ou une autre, les cellules de neuroglie prennent leur place. Ici, vous pouvez faire une analogie avec une lésion cutanée. Si le dommage est suffisamment important, une cicatrice se forme à sa place. Le site de la gliose est également une "cicatrice", "cicatrice", mais dans le tissu nerveux.

- La gliose cérébrale est une maladie indépendante ou une conséquence d'autres maladies?

C'est une conséquence d'autres maladies..

- Quelles sont les raisons du développement des foyers gliaux du cerveau??

Les causes de la gliose cérébrale sont différentes. Elle est congénitale et se développe également dans le contexte d'un grand nombre de pathologies cérébrales. Le plus souvent, des foyers de gliose surviennent en réponse à un trouble vasculaire. Par exemple, un petit navire s'est bouché. Les neurones situés dans la zone de son approvisionnement en sang sont morts et leur place était remplie de cellules gliales. Il y a une gliose dans les accidents vasculaires cérébraux, l'infarctus cérébral, après une hémorragie.

SI LA LÉSION CUTANÉE EST SUBSTANTE,
IL Y A UN CIRCUM SE FORMANT À SON ENDROIT.
ESPACE GLIOSE - C'EST AUSSI UN "RUBET",
"SCAR" MAIS DANS LE TISSU NERVEUX.

Il peut également se former après des blessures, avec des maladies héréditaires (par exemple, une maladie assez rare - sclérose tubéreuse), des neuroinfections, après des opérations chirurgicales sur le cerveau, des empoisonnements (monoxyde de carbone, métaux lourds, médicaments); autour des tumeurs.

- Avant de préparer l'interview, nous avons spécifiquement étudié les demandes des gens et découvert que, en plus de l'expression «gliose cérébrale», les Russes tentent de découvrir à partir des moteurs de recherche si cela est dangereux, mortel et même intéressé par les prévisions de vie. Comment la gliose cérébrale est dangereuse pour notre santé?

Cela dépend de la cause de la gliose et des conséquences que le foyer de gliose peut provoquer..

Par exemple, un petit vaisseau a été obstrué chez une personne et un foyer de gliose s'est formé sur le site de la mort. Si tout se limitait à cela, et que le site de la gliose lui-même est dans un endroit «neutre», alors «ici et maintenant» il n'y aura peut-être aucune conséquence. D'un autre côté, si nous voyons une telle concentration «silencieuse», nous devons comprendre qu'il y est apparu pour une raison.

Parfois, même un petit foyer de gliose, mais situé dans le lobe temporal, peut "se déclarer", provoquant l'apparition de crises d'épilepsie. Ou une partie de la gliose peut entraîner une transmission altérée des impulsions du cerveau à la moelle épinière, provoquant la paralysie d'un membre.

Ainsi, vous devez toujours essayer d'aller au fond de la raison, car dans certains cas, la gliose est une sorte de «balise», un signal d'avertissement que quelque chose ne va pas - même si maintenant cela ne dérange plus personne du tout.

- La gliose cérébrale et le gliome cérébral ne sont pas la même chose?

Bien sûr que non. Le gliome est l'une des tumeurs cérébrales les plus courantes. La gliose n'a rien à voir avec les tumeurs..

- La gliose ne peut pas évoluer en oncologie?

Non. Il peut se produire dans les néoplasmes du cerveau, mais en tant que phénomène parallèle - par exemple, dans le contexte d'une pathologie vasculaire concomitante.

- Quels sont les symptômes de la gliose cérébrale??

La plus diversifiée - basée sur de nombreuses pathologies, à cause de laquelle des plaques de gliose se forment. Il n'y a aucun symptôme spécifique de gliose.

LA GLIOSE AUX TUMEURS N'A AUCUNE RELATION.
Cultivez l'oncologie, il ne peut pas.

On peut noter des maux de tête, des étourdissements, des tremblements de la démarche, une variabilité de la pression artérielle, des troubles de la mémoire, de l'attention, des troubles du sommeil, une diminution des performances, des troubles de la vision, de l'audition, des crises d'épilepsie et bien d'autres..

- Oksana Egorovna, la gliose est-elle visible à l'IRM?

Bien sûr. De plus, on peut avec une certaine probabilité dire quelle est son origine: vasculaire, post-traumatique, postopératoire, après inflammation, avec sclérose en plaques, etc..

Lire le matériel connexe: si une IRM du cerveau a montré...

- Comment la gliose cérébrale peut affecter la qualité et la longévité d'un patient?

Cela dépend de la maladie sous-jacente. La gliose asymptomatique après un petit traumatisme crânien est une chose, et une lésion dans le lobe temporal, provoquant des crises d'épilepsie fréquentes, en est une autre. Bien sûr, le volume des dommages au système nerveux et les perturbations causées par celui-ci (par exemple, avec un accident vasculaire cérébral) importent également.

- Les foyers gliaux dans le cerveau nécessitent un traitement spécial?

Et ici, tout dépend de la pathologie sous-jacente. Cette question est décidée individuellement par le médecin responsable..

- Quel type de médecin doit être consulté par un patient si, lors d'une IRM cérébrale, il a une gliose?

À un neurologue, selon les indications - à un neurochirurgien.

- Si des foyers de gliose dans le cerveau sont détectés pendant l'imagerie par résonance magnétique, un tel patient a besoin d'une observation dynamique?

Oui. Sa fréquence dépend de la cause de l'apparition de la gliose, du nombre et de la taille des foyers, de leur "comportement" lors de l'observation dynamique, etc. Ces problèmes sont résolus par le médecin traitant et le radiologue.

Il peut également vous être utile:

Volkova Oksana Egorovna

En 1998, elle est diplômée de l'Université médicale d'État de Kursk.

En 1999, elle est diplômée du stage dans la spécialité "Thérapie", en 2012 - dans la spécialité "Radiographie".

A travaillé comme radiologue chez MRT Expert Lipetsk.

Depuis 2014, elle occupe le poste de médecin en chef et directrice générale..

Il Est Important D'Être Conscient De Vascularite