Les conséquences de l'hypoxie chez le nouveau-né lors de l'accouchement, les troubles du développement mental. Traitement

L'hypoxie chez un bébé interfère avec le fonctionnement normal du cerveau, ainsi que du foie, du cœur et des poumons. Un traitement intempestif de la maladie entraîne de graves conséquences pour le nouveau-né à l'avenir.

Ce qu'on appelle l'hypoxie cérébrale?

L'anomalie qui se traduit par un nourrisson souffrant d'un manque d'oxygène est appelée hypoxie cérébrale. Avec un manque d'oxygène, le cerveau ne peut pas fonctionner pleinement, donc le système nerveux central et d'autres organes sont en danger. Dans la plupart des cas, la pathologie apparaît pendant la gestation.

L'hypoxie est aiguë et chronique. Les naissances difficiles qui affectent la santé des enfants conduisent au premier type de pathologie. Pendant l'hypoxie chronique, le bébé manque longtemps d'oxygène. La famine en oxygène n'est pas une déviation sûre car elle entraîne de nombreuses complications (l'une d'entre elles est la mort des cellules du cerveau).

Parfois, en raison de cette violation, les enfants sont handicapés.

Types d'hypoxie chez les nouveau-nés

Les circonstances internes et externes peuvent contribuer à la formation d'hypoxie chez les nourrissons..

Types de maladies:

NomBrève description
Hypoxie respiratoireElle survient à la suite d'un essoufflement. La maladie est souvent un effet secondaire de l'asthme, de la paralysie musculaire et des lésions cérébrales..
Hypoxie circulatoireApparaît en parallèle avec les maladies cardiovasculaires. Il peut y avoir une altération de la circulation sanguine, à la suite de quoi le système nerveux central n'est pas saturé d'oxygène dans le volume requis. Cela conduit à un état de choc, qui peut conduire à un accident vasculaire cérébral ischémique..
Maladie hypoxiqueObservé lorsque le cerveau n'a pas assez d'air du monde extérieur.
Pathologie tissulaireElle survient lorsque les cellules du corps ont du mal à absorber l'oxygène. Il se développe par contact constant avec des substances dangereuses (par exemple, des médicaments ou des poisons).
Hypoxie hémiqueIl se forme en cas de dommages à l'organisme par des gaz ou des substances toxiques..

Les conséquences de l'hypoxie chez un nouveau-né sont graves. Un traitement rapide aidera à éviter de graves complications. Tout d'abord, vous devez être dépisté pour détecter une maladie spécifique.

La gravité de l'hypoxie

À la naissance, le nourrisson est évalué par le degré de fonctionnement de tous les organes, pour lesquels l'échelle d'Apgar est utilisée. Ils fixent la situation générale dans les premières minutes après la naissance et la situation qui prévaut en 5 minutes.

Il existe 4 formes de pathologie:

  1. Hypoxie sévère (0-3 points): absence de réflexes, y compris la succion, l'hypotension artérielle, la dépression, la léthargie excessive, les cris douloureux, les crampes, un changement cardinal d'un pouls accru en un pouls plus bas. Peut se produire en raison d'un enchevêtrement du cordon ombilical, d'une obstruction du système respiratoire, d'un travail transitoire ou prolongé, d'une différence significative entre la tête du bébé et le bassin maternel, en raison de maladies courantes.
  2. Hypoxie modérée (4-5 points): perte de force, diminution des actions motrices, crampes, paralysie incomplète, altération de la fonction de succion.
  3. Trouble léger (6-7 points): excitation excessive, anxiété infantile, membres tremblants, paupières et menton, strabisme.
  4. Manque de pathologie (8-10 points).

Lors de l'évaluation d'un nouveau-né, la respiration, les réflexes, la couleur de la peau, le tonus musculaire et la fréquence cardiaque sont pris en compte. Une hypoxie légère disparaît sans aide dans les 5 minutes. Une hypoxie modérée nécessite une intervention médicale.

Après avoir pris le médicament, l'état du bébé se stabilise.

Une forme grave de la maladie implique l'envoi d'urgence de l'enfant aux soins intensifs, où un traitement approprié est prescrit. Ici, le nouveau-né est sous la supervision de spécialistes.

Comment la violation est-elle déterminée?

L'hypoxie est facile à détecter immédiatement après la naissance.

Ses caractéristiques sont:

  • une augmentation de la fréquence cardiaque, après quoi un ralentissement du cœur est observé;
  • perturbations du rythme des contractions cardiaques;
  • souffle au coeur;
  • la présence de caillots sanguins;
  • pâleur de la peau;
  • les membres et le triangle nasolabial sont particulièrement cyanotiques;
  • respiration lente ou son arrêt;
  • il n'y a pas de réflexes ou ils sont faiblement exprimés (l'enfant est impuissant ou ne bouge pas);
  • Pression intracrânienne;
  • le bébé n'a pas pleuré après la naissance;
  • la présence d'eaux vertes.

Si la violation n'est pas détectée immédiatement après la naissance, une somnolence accrue, des sautes d'humeur, une congélation rapide de l'enfant, des tremblements au toucher et d'autres violations peuvent être ajoutés. Si les premiers signes d'hypoxie sont identifiés, vous devez immédiatement consulter un médecin pour un diagnostic rapide de la maladie.

Il est important de connaître la forme de la pathologie afin d'identifier la gravité du problème..

Quel est le risque d'hypoxie fœtale pour un enfant à l'avenir?

L'hypoxie cérébrale est la conséquence la plus courante d'un manque d'oxygène. Dans la plupart des cas, cette violation affecte le cerveau et non les autres organes. Pendant la grossesse, il est difficile de déterminer quelles pathologies surviennent à la suite d'une activité cérébrale altérée. Mais après la naissance, donner une évaluation de la blessure est réel.

Certaines pathologies seront visibles après un temps considérable (par exemple, des problèmes d'élocution), d'autres peuvent être identifiées à la maternité ou au tout début de la vie du bébé. Les conséquences de l'hypoxie chez un nouveau-né peuvent être de divers degrés de gravité: de l'excitabilité mineure de l'enfant aux maladies graves (parésie de diverses luxations, paralysie cérébrale).

Si une forme aiguë d'hypoxie a été observée pendant l'accouchement, une hémorragie cérébrale, une diminution de l'apport sanguin et un œdème cérébral se produisent assez souvent.

Les lésions se manifestant lors de telles pathologies sont irréversibles et totales. La famine aiguë et chronique en oxygène peut provoquer divers troubles dans le domaine de la neurologie. En cas d'hypoxie prolongée chez l'enfant, un développement anormal ou incomplet de certains organes de la personne, une maladie cardiaque ou rénale peuvent être observés..

Une forme insignifiante de la maladie, souvent les enfants peuvent se développer vers 7 ans (à condition que l'enfant soit enregistré auprès d'un neurologue et qu'il suive ses recommandations).

Hypoxie fœtale chronique

Le syndrome hypoxique est le principal signe de manque chronique d'air. Dans cette condition, la circulation sanguine augmente, la viscosité du sang diminue, ce qui affecte le cerveau.

Symptômes

L'hypoxie affecte négativement le cerveau d'un enfant, qui s'accompagne des symptômes suivants:

  • se sentir pas bien;
  • perturbation du rythme cardiaque;
  • crampes musculaires (crampes);
  • trouble du sommeil;
  • vomissements, nausées;
  • problèmes de vision et d'audition;
  • léthargie;
  • lenteur;
  • miction incontrôlée et selles;
  • vertiges;
  • cardiopalmus.

Les crampes commencent généralement par des contractions musculaires du visage et des membres. Après un certain temps, une posture convulsive peut être observée avec la tête inclinée vers l'arrière, cambrant le dos sous la forme d'un arc. Cette pose rappelle un exercice appelé "bridge".

Comment diagnostiquer la pathologie

Si la privation d'oxygène est détectée avant même la naissance d'un bébé, le traitement sera efficace.

Une femme enceinte doit subir un examen complet comprenant:

  • examen échographique du fœtus;
  • cardiotocographie;
  • un test qui détermine le mouvement de l'embryon;
  • écouter le cœur de bébé à l'aide d'un stéthoscope.

Les résultats de l'échographie vous permettent de surveiller l'état général du fœtus, de déterminer la quantité de liquide amniotique et également d'examiner les organes du bébé. En utilisant cette méthode, le médecin détermine si l'enfant est en sécurité ou s'il y aura des problèmes de santé. Le THS et l'écoute du cœur aideront à déterminer si l'embryon a un rythme cardiaque.

Comment déterminer indépendamment les écarts dans le développement du bébé au cours des premières semaines de sa vie:

Le principal signe d'hypoxie est l'excès des normes généralement acceptées pour la fréquence cardiaque: 160-170 battements par minute.

Méthodes de traitement

Le traitement de la privation d'oxygène chez les nourrissons dépend de la gravité de ses symptômes, de la durée de son absence dans l'air et des organes affectés. L'hypoxie chez les nourrissons répond bien au traitement. Mais la durée du manque d'air affecte directement la sévérité des écarts.

La paralysie cérébrale est souvent une conséquence de la privation d'oxygène. On peut également observer un développement psychomoteur ultérieur des nouveau-nés. Mais cette maladie est facile à guérir. Si un manque d'oxygène est détecté lors de l'accouchement, le traitement commencera par la respiration. L'enfant peut se retrouver en soins intensifs.

Si une hypoxie prénatale est détectée, une césarienne est possible.

La carence en oxygène peut être traitée avec des médicaments, ainsi qu'avec des massages. Les enfants souffrant de cette maladie doivent être enregistrés auprès d'un neurologue. Des médicaments peuvent être prescrits pour réduire la pression intracrânienne, améliorer l'apport sanguin au cerveau et la circulation sanguine dans le corps..

Pour normaliser le tonus musculaire, fixez des massages, des exercices thérapeutiques ainsi que des procédures à l'eau. En adhérant aux bonnes méthodes de traitement de l'hypoxie, les enfants d'un an et demi peuvent complètement se débarrasser de cette pathologie..

Effets

Les conséquences de l'hypoxie chez le nouveau-né affectent le plus souvent négativement le cerveau de l'enfant. Il est responsable du fonctionnement normal de tout l'organisme. Les effets de la privation d'oxygène peuvent se produire sous les formes les plus inattendues..

Si le cordon ombilical est endommagé et que le bébé ne peut pas respirer tout seul pendant l'accouchement, cela indique que le bébé cesse de recevoir du sang, la pression artérielle chute et la pression veineuse augmente. L'apport sanguin du bébé diminue, un œdème apparaît, des accumulations de sang répandu dans les tissus et les cavités du corps.

Parfois, des crampes et des problèmes de vision surviennent..

La paralysie cérébrale est l'une des conséquences les plus graves de l'hypoxie. La naissance d'un grand nombre d'enfants atteints de cette maladie est attribuée à l'utilisation régulière de médicaments qui affectent l'accouchement rapide. À un âge plus avancé, l'enfant devra être présenté à un psychologue. Et si nécessaire, un orthophoniste.

Hypoxie aiguë chez les nouveau-nés

Quelques heures après la naissance, le bébé peut manifester une famine aiguë d'oxygène. Souvent, une femme en couches ne peut pas affecter le début de l’état hypoxique d’un enfant. Dans certains cas, des travailleurs médicaux incompétents provoquent la suffocation d'un nouveau-né.

Les causes de l'état pathologique

Les principaux facteurs qui affectent la formation d'hypoxie chez un enfant:

  • Intranatal, c'est-à-dire survenant pendant l'accouchement. Ces raisons incluent un accouchement trop long ou rapide, un prolapsus du cordon ombilical (le flux d'oxygène vers le bébé s'arrête si le cordon ombilical est coincé entre le canal de naissance et le fœtus), une compression trop longue de la tête du bébé dans le canal de naissance, un travail faible.
  • Prénatal (causes qui apparaissent avant la naissance). Ils surviennent si le placenta s'exfolie prématurément ou si l'utérus se rompt spontanément pendant la gestation. Polyhydramnios, grossesse multiple sont également inclus ici. Ces troubles sont typiques des femmes qui n'accouchent pas pour la première fois ou qui souffrent d'une inflammation génitale après un avortement..

Un accès précoce à un spécialiste contribuera à réduire le risque de complications d'hypoxie..

Panneaux

L'hypoxie de foudre se produit rapidement, après quelques minutes, l'enfant meurt. Une pénurie aiguë d'oxygène se produit, quelques heures après la naissance du bébé.

Au cours de la période spécifiée, le patient présente les symptômes suivants:

  • essoufflement, insuffisance respiratoire;
  • rythme cardiaque lent;
  • Pression artérielle faible;
  • coma, accompagné de la mort du bébé (si l'enfant ne reçoit pas les premiers soins).

Diagnostique

Une hypoxie fœtale aiguë peut être détectée avec un stéthoscope obstétrique (dysfonctionnements du rythme cardiaque, contractions cardiaques trop fréquentes ou rares, mauvaise écoute du tonus cardiaque). Phono- et électrocardiographie, qui aideront à évaluer le travail du cœur chez un enfant. Ils sont utilisés pour confirmer les résultats..

L'échographie permettra d'enregistrer les violations des fonctions motrices de l'embryon (elle devrait effectuer environ 5 mouvements en une demi-heure), ainsi que les changements de fréquence respiratoire. Le liquide amniotique trouble de couleur verte indique une hypoxie du nouveau-né.

Ils peuvent contenir des particules de méconium (les premières excréments du bébé).

Méthodes de traitement

Les conséquences de l'hypoxie chez le nouveau-né nécessitent un traitement obligatoire. Si une famine aiguë d'oxygène est détectée, il est nécessaire d'hospitaliser immédiatement la future femme. Les médecins prescrivent de l'acide ascorbique, du glucose et l'inhalation de mélanges oxygène-air.

Prescrire également des médicaments qui affectent positivement le système respiratoire d'une femme enceinte. Compte tenu des causes de l'hypoxie, dans certains cas, ils recommandent une césarienne, l'utilisation d'une pince obstétricale.

Le traitement de l'hypoxie infantile doit commencer dès que possible. Si le nouveau-né est avalé du liquide amniotique, il est nécessaire de libérer les voies respiratoires du nouveau-né à l'aide d'un équipement spécial. Pour rétablir la respiration, portez un masque à oxygène sur l'enfant.

Une version légère de la privation d'oxygène ne nécessite pas de traitement sérieux. Attribuer la gymnastique médicale, les procédures physiques, le massage.

L'hypoxie modérée nécessite des médicaments qui améliorent la circulation cérébrale. Dans les cas graves de la maladie, le bébé est envoyé à l'unité de soins intensifs. En cas d'œdème cérébral, des médicaments urinaires sont prescrits. Les anticonvulsivants aideront à détendre les muscles et à soulager les crampes.

Changements posthypoxiques

Souvent, les changements posthypoxiques chez les enfants provoquent des retards de développement. Le poids de l'enfant reste immobile. Ces enfants commencent à prononcer les premiers mots plus tard que leurs pairs, ils souffrent de maladies neurologiques. La famine en oxygène est souvent la cause de troubles mentaux..

Prévoir

Un traitement rapide de la carence chronique en oxygène, portant le fœtus dans des conditions normales, ainsi qu'un processus de naissance réussi feront un pronostic favorable à l'avenir. Les conséquences de l'hypoxie aiguë dépendent des facteurs d'apparition, du moment de la progression de la maladie et de l'utilisation régulière de médicaments.

Les conséquences d'un manque d'oxygène sont lourdes de complications dangereuses pour le nouveau-né. Pour éviter l'hypoxie chez un bébé, une femme enceinte doit être plus au grand air, subir des examens médicaux à temps, choisir soigneusement un gynécologue.

Publié par Ekaterina Pisarenko

Conception de l'article: E. Chaykina

Clip vidéo utile sur l'hypoxie chez un nouveau-né

Quelles conséquences peuvent survenir en raison de l'entrelacement du fœtus avec le cordon ombilical, vous pouvez apprendre de cette vidéo:

Hypoxie chez le nouveau-né

Causes, traitement et conséquences de l'hypoxie chez les nouveau-nés

L'hypoxie chez les nouveau-nés est peut-être la pathologie la plus courante que les parents apprennent dans les murs de l'hôpital ou même avant la naissance du bébé. Malgré la fréquence de développement de cette condition, l'hypoxie est une menace sérieuse pour le développement et la santé de l'enfant. Le développement de l'hypoxie dépend à la fois de facteurs médicaux, de l'état de santé de la mère et du mode de vie de la future mère.

Tout le monde sait que toute maladie est plus facile à prévenir qu'à guérir. Cette déclaration est particulièrement pertinente en ce qui concerne l'hypoxie, car le développement de ce processus dans l'utérus ou en cours d'accouchement peut vous rappeler tout au long de la vie. L'hypoxie n'est pas une maladie en tant que telle, mais une conséquence de diverses conditions de la mère ou du déroulement du processus de naissance.

Les causes de l'hypoxie

Souvent, les problèmes commencent même pendant la grossesse. Une femme, souvent sans s'en rendre compte, nuit à son enfant. Le même tabagisme peut provoquer un état d'hypoxie régulier non seulement chez elle, mais aussi chez le bébé, respectivement. Et plus une femme fume, plus c'est difficile pour son enfant.

Une autre raison pour laquelle l'hypoxie cérébrale survient chez les nouveau-nés et les enfants à naître est la maturation prématurée du placenta. C'est à ce moment que la place d'un enfant devient inutilisable bien avant l'accouchement. La raison peut en être l'utilisation de certains médicaments, des boissons alcoolisées, ainsi que la gestose (toxicose tardive des femmes enceintes) et diverses infections. Le placenta protège le bébé contre les agents pathogènes infectieux, mais il souffre lui-même - il s'amincit. Pour cette raison, la circulation sanguine est altérée et l'enfant manque de nourriture et d'oxygène..

Diverses maladies du système respiratoire de la future mère peuvent également devenir la cause d'une carence en oxygène. L'asthme bronchique, la bronchite aiguë et chronique entraînent des interruptions de la respiration, qui ne peuvent qu'affecter l'état de l'enfant.

C'est pourquoi le diagnostic et la surveillance en temps opportun de l'état de la femme et du fœtus sont si importants, à la fois pour corriger l'état pendant la grossesse et pour choisir les tactiques de comportement pendant l'accouchement.

Ainsi, l'hypoxie chez les nouveau-nés peut avoir des causes à long terme survenues pendant la grossesse. Mais les raisons peuvent survenir directement lors du processus d'accouchement. Un comportement incorrect de la femme au travail ou des actions inadéquates du personnel médical peuvent conduire au fait que l'accouchement sera trop rapide ou trop lent. La position incorrecte du cordon ombilical et son enchevêtrement autour du cou du fœtus peuvent entraîner non seulement une hypoxie, mais aussi un arrêt respiratoire complet. À l'échographie, vous pouvez voir l'enchevêtrement du cordon ombilical, cette nuance doit être enregistrée dans la conclusion et doit être prise en compte par le médecin à la naissance, car il existe un risque potentiel d'hypoxie. Lorsqu'un enfant naît, la tâche des médecins est de libérer son cou des boucles du cordon ombilical, pour les empêcher de traîner.

Une autre cause d'hypoxie aiguë est le décollement placentaire prématuré. Son symptôme est un saignement sévère. Dans une telle situation, le médecin doit immédiatement effectuer une césarienne. Puisque la procrastination menace la mort de la mère de la perte de sang et la mort de l'enfant d'un manque aigu d'oxygène.

Évaluation post-partum et traitement de l'hypoxie

Lorsqu'un enfant naît, son état de santé est évalué par des médecins néonatals sur l'échelle d'Apgar. Les médecins évaluent le travail du cœur, l'activité respiratoire, la couleur de la peau et les réflexes du bébé. Si ces indicateurs sont nettement inférieurs à la normale et que le bébé reçoit moins de 6 points, on peut parler d'hypoxie sévère. Les principaux symptômes de l'hypoxie chez les nouveau-nés sont l'absence ou la faiblesse de la respiration, le bleuissement de la peau, l'augmentation ou le ralentissement des battements cardiaques, le manque de cris, un tonus musculaire affaibli ou excessif.

La façon de traiter l'hypoxie chez les nouveau-nés dépend de la gravité des symptômes et de la durée de la carence en oxygène de l'enfant, ainsi que des organes et des systèmes qui ont le plus souffert..

Les nouveau-nés ont d'énormes capacités compensatoires, de sorte que les effets de l'hypoxie chez les nouveau-nés sont traitables. Mais la gravité de ces écarts dépend dans une plus large mesure de la durée de la privation d'oxygène. L'hypoxie provoque souvent la paralysie cérébrale. Dans les cas plus bénins, un retard dans le développement psychomoteur peut être observé, heureusement, cette condition est corrigée. Dans les premières heures ou même après l'accouchement, un tel enfant peut avoir des problèmes de respiration spontanée, vous devez garder le bébé sous ventilateur. Des convulsions peuvent survenir. Les organes les plus touchés sont le cœur, les intestins et le foie.

Les tactiques de traitement dépendront de la thérapie requise pour le nouveau-né. Des mesures d'urgence sont prises même à l'intérieur des murs de l'hôpital, et le traitement des effets de l'hypoxie peut prendre des mois, voire des années.

Si au cours de l'accouchement, l'hypoxie se développe chez les nouveau-nés, le traitement visera principalement à restaurer la fonction respiratoire, en éliminant la cause. Une réanimation peut être nécessaire. De plus, si une hypoxie intra-utérine du fœtus est diagnostiquée, une césarienne précoce peut être réalisée..

Pour traiter les conséquences, des médicaments et des massages sont utilisés. Un enfant qui a subi une hypoxie doit être sous la surveillance d'un neurologue. Le médecin peut prescrire des médicaments pour réduire la pression intracrânienne, des médicaments pour améliorer l'apport sanguin cérébral, ainsi que pour améliorer la circulation sanguine dans tout le corps. Pour restaurer un ton normal, des exercices thérapeutiques, des massages et des procédures à l'eau sont souvent utilisés. Dans la plupart des cas, un traitement compétent conduit au fait qu'au moment où le bébé a un an et demi, il ne reste que des souvenirs désagréables et une expérience de vie de l'hypoxie.

Hypoxie chez le nouveau-né

L'hypoxie chez les nouveau-nés est une privation d'oxygène du corps de l'enfant, qui peut être chronique ou aiguë. La pathologie est répandue et détectée chez environ 4 à 6% des nouveau-nés.

L'hypoxie chez les nouveau-nés n'est pas une maladie indépendante, mais est une condition pathologique qui survient contre une grossesse, un accouchement défavorable ou se développe comme symptôme d'une pathologie congénitale ou acquise. L'hypoxie est plusieurs fois plus susceptible de survenir chez les bébés prématurés. Cela est dû au développement fréquent du syndrome de détresse respiratoire dû à l'immaturité du tissu pulmonaire, dont l'une des manifestations est l'état d'hypoxie.

L'hypoxie chez les nouveau-nés s'accompagne de troubles systémiques de gravité variable, principalement, des dommages au système nerveux central, qui se manifestent par son dysfonctionnement. Les formes graves de privation d'oxygène constituent un grave danger pour le nouveau-né, peuvent entraîner son invalidité ou sa mort.

Une partie des mesures préventives visant à réduire le risque d'hypoxie dans les périodes pré et postnatales doit être prise par une femme enceinte.

Formes

Selon le moment de l'apparition, on distingue deux formes d'hypoxie chez les nouveau-nés:

  • primaire - se développe au stade du développement intra-utérin du fœtus ou pendant l'accouchement, peut être à la fois aiguë et chronique;
  • secondaire - survient le premier jour de la vie d'un nouveau-né dans le contexte de toute autre condition pathologique (pneumopathie, accident vasculaire cérébral).

Les causes

Les maladies du fœtus et de la mère, l'évolution pathologique de la grossesse et les naissances compliquées entraînent une hypoxie primaire chez les nouveau-nés:

  • infections intra-utérines (herpès, chlamydia, toxoplasmose, syphilis, cytomégalovirus, rubéole);
  • malformations fœtales;
  • incompatibilité immunologique du sang du fœtus et de la mère;
  • maladies extragénitales de la femme enceinte (diabète sucré, thyréotoxicose, maladies pulmonaires aiguës et chroniques, malformations cardiaques, anémie);
  • obstruction des voies respiratoires du nouveau-né avec du mucus ou du liquide amniotique (hypoxie par aspiration);
  • antécédents obstétricaux surchargés (surcharge de grossesse, décollement placentaire prématuré, gestose);
  • la présence de mauvaises habitudes chez la mère (tabagisme, abus d'alcool, toxicomanie).

Les principales causes d'hypoxie secondaire chez les nouveau-nés sont:

  • accident vasculaire cérébral;
  • pneumopathies - pathologies pulmonaires périnatales de nature non infectieuse, dues à une expansion insuffisante du tissu pulmonaire (maladie de la membrane hyaline, syndrome hémorragique œdémateux, atélectasie).

L'hypoxie chez les nouveau-nés entraîne une altération de l'hémodynamique, de la microcirculation et du métabolisme, c'est-à-dire une acidose métabolique respiratoire, caractérisée par:

Dans le contexte de l'hypoxie chez les nouveau-nés, le sang s'épaissit, ce qui entraîne une augmentation de sa viscosité et une agrégation accrue des globules rouges, des plaquettes. Les troubles microcirculatoires qui en résultent provoquent des hémorragies, une ischémie et un œdème des tissus du cerveau, du foie, des glandes surrénales, du cœur et des reins. Cliniquement, cela se manifeste par l'apparition des signes d'hypoxie suivants chez les nouveau-nés:

  • baisse de la pression artérielle;
  • diminution du volume minute et accident vasculaire cérébral du débit cardiaque;
  • violation de l'hémodynamique périphérique et centrale.

La pathologie est répandue et détectée chez environ 4 à 6% des nouveau-nés.

Les symptômes de l'hypoxie du nouveau-né

Le principal signe d'hypoxie chez les nouveau-nés est des troubles respiratoires, qui entraînent une altération de l'activité cardiaque, de l'hémodynamique, des réflexes et du tonus musculaire.

Immédiatement après la naissance et 5 minutes plus tard, afin d'identifier une éventuelle hypoxie et de déterminer sa gravité, l'état du nouveau-né est évalué sur l'échelle d'Apgar. Cette technique est basée sur une évaluation de 0 à 2 points des indicateurs suivants:

  • souffle;
  • couleur de peau;
  • palpitations
  • la sévérité du tonus musculaire;
  • excitabilité réflexe.

Hypoxie du nouveau-né

Le contenu de l'article

Sommaire Symptômes et signes Conséquences de l'hypoxie Que se passe-t-il dans le cerveau pendant la leucomalacie Diagnostic et traitement de l'hypoxie chez les nouveau-nés Prévision Prédire les effets de l'hypoxie immédiatement lors de l'accouchement Seulement sans panique! Et si l'enfant souffrait d'hypoxie Traitement de l'hypoxie des nouveau-nés?

Symptômes et signes

L'hypoxie chez le nouveau-né a le plus souvent une symptomatologie prononcée, ce qui n'est pas difficile à poser un diagnostic précis et correct immédiatement après la naissance du bébé. Cela vous permet de commencer le traitement à temps et de faire face à la maladie. Les principaux symptômes de l'hypoxie chez les nouveau-nés sont:

  • tachycardie (la contraction cardiaque se produit avec une fréquence accrue);
  • bradycardie (l'inverse est une diminution significative de la fréquence de contraction du muscle cardiaque);
  • arythmie (perturbation du rythme cardiaque);
  • la présence de méconium dans le liquide amniotique;
  • souffle au coeur;
  • hypovolémie (petite quantité de sang);
  • caillots sanguins dans les vaisseaux qui provoquent une hémorragie tissulaire.

Les médecins distinguent plusieurs degrés d'hypoxie à l'aide d'une échelle spéciale d'Apgar. Elle évalue le fonctionnement complet des systèmes d'un petit organisme:

  1. 8-10 points - excellent état du nouveau-né, qui ne fait face à aucune hypoxie;
  2. 7-6 points - hypoxie du 1er degré, une forme bénigne de la maladie;
  3. 5–4 points - hypoxie du 2e degré, forme moyenne;
  4. 3 à 0 points - hypoxie du 3e degré, forme sévère.

Un degré modéré se caractérise par une amélioration progressive de l'état du nouveau-né immédiatement, en quelques minutes. Le deuxième degré peut nécessiter plusieurs jours pour restaurer pleinement les fonctions normales d'un petit organisme. Le troisième nécessite un traitement complet, qui comprend des mesures de réanimation primaire et des soins ultérieurs.

Les effets de l'hypoxie

Nous avons déjà dit que le cerveau d'un bébé souffre le plus d'un manque d'oxygène, qui est chargé de diverses maladies neurologiques (des poumons, comme l'encéphalopathie périnatale, aux maladies graves). Plus les dégâts sont courts et faibles, moins ils causent de dommages à la santé. De plus, la survenue d'hypoxie et ses effets sur le cerveau du bébé après la naissance peuvent également dépendre de maladies congénitales et acquises par lui au cours de sa vie (malformations cardiaques, anémie, pathologie bronchopulmonaire, adénoïdes). Malheureusement, même si le bébé qui a subi une hypoxie se développe en toute sécurité tout au long de la première année de vie (commence à garder la tête, à s'asseoir, à se tenir debout et à marcher à temps), il peut avoir des difficultés (retard de la parole, difficulté de comportement, désinhibition, irritabilité, agitation, mauvaise concentration).

Que se passe-t-il dans le cerveau avec la leucomalacie

Avec la leucomalacie cérébrale, des foyers de nécrose apparaissent dans les structures sous-corticales, généralement la coagulation, les cellules nerveuses meurent et les défauts sont remplacés par la multiplication des cellules de la microglie, comme la formation de cicatrices dans d'autres organes. Les neurones ne peuvent pas se multiplier et les champs nécrotiques du cerveau n'ont rien à remplir, donc les kystes (cavités) deviennent leur conséquence - la leucomalacie kystique.

Plus de la moitié des cas de PL s'accompagnent d'hémorragies secondaires dans le domaine de l'ischémie et de la nécrose, des hémorragies dans les ventricules cérébraux sont possibles

Il est important que le cortex cérébral de ces enfants soit rarement affecté en raison d'un bon apport sanguin.

La leucomalacie commence au début et dure environ une semaine après la naissance. Sa survenue ultérieure est également possible, généralement associée à une infection ou une insuffisance respiratoire chez un nouveau-né. Dans ces cas, dans le contexte de la nécrose existante, de nouveaux peuvent apparaître et l'état de l'enfant s'aggravera progressivement..

Des foyers de leucomalacie multifocale d'un diamètre de 2 à 3 mm se trouvent dans les lobes pariétal et frontal, symétriquement, autour des parois des ventricules latéraux. Plus rarement, les lobes temporaux et occipitaux du cerveau sont affectés. Le résultat de la nécrose est la formation de nombreux kystes de tailles différentes, dispersés sur la couche sous-corticale du cerveau (dégénérescence kystique), dont le nombre augmente avec le temps. Dans les PL sévères, ils occupent toute la partie périventriculaire des hémisphères..

La nécrose et la formation de kystes prennent environ deux semaines, et les prochains mois dans le cerveau du bébé, les cavités s'effondrent, les zones mortes sont remplacées par des cicatrices de neuroglie et une atrophie irréversible du tissu nerveux.

Leucomalacie sur images IRM

Diagnostic et traitement de l'hypoxie chez les nouveau-nés

Pour l'évaluation initiale de l'état du nouveau-né, y compris le diagnostic d'hypoxie, la célèbre balance Apgar est utilisée, qui détermine les signes vitaux de base du bébé à 1 et 5 minutes de vie. De plus, pour confirmer le diagnostic, vous devrez peut-être:

  • une étude de la composition gazeuse du sang d'un nourrisson;
  • NSG - échographie du cerveau;
  • si nécessaire - tomodensitométrie, IRM.

Pour réduire les effets négatifs de l'hypoxie cérébrale chez les nouveau-nés, un traitement doit être prescrit immédiatement. Les principes de la thérapie:

  • restauration de la respiration indépendante;
  • maintenir une température corporelle confortable pour l'enfant;
  • la nomination de médicaments qui stimulent la circulation sanguine, y compris le cerveau;
  • Oxygénothérapie.

Les capacités compensatoires du corps de l'enfant sont vraiment grandes, donc souvent toutes les fonctions altérées sont restaurées en 3-4 jours. L'hypoxie chez les nouveau-nés nécessite un traitement sérieux en soins intensifs dès les premiers stades. Ensuite, le bébé aura une observation à vie par un neurologue et une longue période de récupération.

Prévoir

À bien des égards, l'évolution de l'hypoxie du nouveau-né et ses conséquences dépendent de soins médicaux opportuns. Une carence grave en oxygène peut entraîner:

  • Anxiété
  • perturbations de sommeil;
  • troubles moteurs - paralysie, parésie;
  • retard du développement mental et physique;
  • syndrome convulsif;
  • coma.

Ainsi, la prévention et le traitement rapide de l'hypoxie chez les nouveau-nés aident à éviter les complications graves et à réduire le nombre de problèmes neurologiques des enfants..

Les conséquences de l'hypoxie peuvent être prédites immédiatement pendant l'accouchement.

Surtout, le cerveau souffre d'un manque d'oxygène, et il coordonne le travail de tous les systèmes du corps, de sorte que les conséquences d'une hypoxie sévère (chronique ou aiguë) peuvent être très différentes et se faire ressentir par les manifestations les plus inattendues. Quelle est la gravité de tout, cela peut être jugé par le fait que le cerveau est complètement éteint 15 secondes après la cessation de l'apport d'oxygène au sang et que les neurones commencent à mourir en masse seulement cinq minutes après avoir arrêté la circulation sanguine ou la respiration.

La violation du cordon ombilical et le manque de respiration spontanée pendant l'accouchement sont la cessation du flux sanguin dans le corps du bébé, la pression artérielle diminue et la tension artérielle veineuse augmente. En conséquence, de graves dommages au cerveau du nouveau-né se produisent, tels que l'ischémie, l'œdème, l'hémorragie, et les conséquences de ces dommages peuvent être irréversibles. Les conséquences les plus graves de la privation d'oxygène comprennent la paralysie cérébrale. L'apparition massive d'enfants atteints de ce diagnostic est associée à l'utilisation généralisée d'agents rhodostimulants..

Le signe d'hypoxie le plus sûr chez l'enfant à naître est une diminution ou une augmentation de la fréquence cardiaque pendant l'accouchement et des changements dans l'activité fœtale. Un signe certain d'hypoxie est une bradycardie (ralentissement du rythme cardiaque) à 90 battements / min en cas de présentation de la tête et à moins de 80 battements / min en cas de pelvienne ou de tachycardie (rythme cardiaque) plus souvent que 190 battements / min.

En cas de diagnostic d'hypoxie chez un enfant après la naissance, un neuropathologiste doit y être impliqué dès les premières heures de vie.

Les parents doivent se préparer au fait que, très probablement, à l'avenir, ils auront besoin de l'aide d'un psychologue pour enfants et d'un orthophoniste.

De ce qui précède, il est clair que dès le début de la grossesse, vous devez non seulement surveiller attentivement votre santé, mais aussi assumer l'entière responsabilité du choix d'un médecin observateur et traitant et surtout choisir soigneusement le lieu de l'accouchement..

Seulement sans panique!

Quant à l'hypoxie, il faut se rappeler que même les maladies somatiques graves de la mère ne provoquent pas nécessairement une hypoxie intra-utérine du fœtus. La nature a veillé à ce que le bébé soit aussi protégé que possible. Il existe de nombreux mécanismes physiologiques spéciaux qui empêchent la survenue d'hypoxie et compensent les carences dans l'approvisionnement en sang de la mère.

En particulier, le sang fœtal «contient» beaucoup plus de molécules d'oxygène que le sang chez l'adulte. Le cœur fœtal pompe beaucoup plus de sang par unité de temps que le cœur des adultes. Dans le même temps, l'hémoglobine dans sa structure est très différente, les molécules d'hémoglobine du fœtus se fixent et se détachent de l'oxygène beaucoup plus rapidement. L'ensemble du système cardiovasculaire du fœtus a une structure spéciale conçue pour prévenir la famine en oxygène.

Lisez aussi:
Recommandations du Dr Komarovsky pour les coliques intestinales chez les nourrissons

Certains mécanismes et fonctions compensatoires à l'échelle mondiale sont également fournis. En particulier, dès que le signal d'apparition de l'hypoxie arrive, les glandes surrénales sont activées par réflexe, la libération d'hormones augmente, ce qui contribue à l'augmentation du rythme cardiaque et à l'augmentation de la pression artérielle. Le flux sanguin est redistribué, s'activant sensiblement dans le cerveau, le cœur, le placenta et les glandes surrénales et diminuant dans la peau, les poumons, les intestins et la rate. Autrement dit, des organes plus importants reçoivent de gros volumes de sang et une légère hypoxie n'affecte pratiquement pas le développement intra-utérin du bébé.

En cas de problèmes graves, les intestins du bébé sont si mal circulés que l'anus (l'anus) est complètement détendu et le méconium (les excréments d'origine du fœtus) pénètre dans le liquide amniotique. Si, lors de l'accouchement, une décoloration du liquide amniotique est détectée (normale - transparente), cela indique une hypoxie intra-utérine chronique.

Ainsi, le sujet «conséquences de l'hypoxie fœtale» devrait être étudié et étudié en profondeur par chaque femme enceinte, comme «Notre Père»! Trop d'erreurs ennuyeuses aux conséquences désastreuses se produisent en raison de l'ignorance de base. La grossesse et l'accouchement devraient se terminer par une maternité heureuse, et non par une croix lourde de soins à un enfant malade... Surveillez votre état et soyez en bonne santé!

Que faire si l'enfant souffrait d'hypoxie

Si le bébé à la naissance a reçu moins de 7 points sur l'échelle d'Apgar, nous recommandons que les parents s'engagent dans le bébé pendant les trois premiers mois du matin au soir. Ces enfants nécessitent une mise en œuvre rigoureuse et régulière de tous les éléments des soins de développement pendant les 100 premiers jours de la vie. Tout ce qui est fait après ce délai est des dizaines de fois moins efficace. Mais au cours des 3 premiers mois, il est possible de réparer les cellules cérébrales endommagées. Et pour cela, vous n'aurez pas besoin de médicaments, de manipulations complexes ou d'appareils coûteux. Seuls de petits changements dans les soins habituels et traditionnels de l'enfant Lorsque la mère porte correctement le nouveau-né dans ses bras, allaite, favorise et pratique la gymnastique vestibulaire, le processus de "neuroplastie" se produit - c'est-à-dire l'éveil des cellules cérébrales "endormies", la création de nouveaux neurones composés dans le cerveau du bébé, au lieu d'être endommagés en raison de l'hypoxie à la naissance. Les cellules neurales d'un nouveau-né sont capables de se déplacer vers la partie souhaitée du cerveau et d'apprendre les fonctions nécessaires, rétablissant l'intégrité et la santé de tous les systèmes. Cette propriété étonnante du corps humain - la capacité de récupérer - permet aux parents aimants de créer un miracle de leurs propres mains. De simples actions quotidiennes pour prendre soin d'un bébé deviennent une puissante rééducation et effacent les effets indésirables de l'hypoxie. Faites de l'exercice avec votre bébé et aidez-le à atteindre son potentiel maximum. Qu'il grandisse sain et heureux!

L'article vous a-t-il aidé? Partagez avec les autres:

L'hypoxie signifie littéralement un manque d'oxygène, cette pathologie des nouveau-nés est assez courante et ses conséquences après la naissance chez un enfant sont plus que graves. La famine en oxygène peut survenir in utero (hypoxie fœtale) ou pendant l'accouchement, et il y a beaucoup de raisons à cela.

Traitement de l'hypoxie chez le nouveau-né

La base du traitement de l'hypoxie est l'apport d'oxygène aux tissus et l'élimination des effets des troubles métaboliques et de l'ischémie tissulaire. En présence d'asphyxie aiguë, il faut:

  • Libération immédiate des voies respiratoires du mucus, du méconium ou de l'eau. Cela se fait une fois après la naissance de la tête avec un aspirateur spécial avec un tube et une aspiration. Nettoyez soigneusement la bouche et le nez du bébé du mucus et du liquide amniotique.
  • Fournir de l'oxygène à travers un masque, un cathéter nasal ou un ventilateur. En cas d'hypoxie sévère, l'enfant est immédiatement placé dans un incubateur, intubé et connecté à un ventilateur. De l'oxygène pur et un mélange d'air peuvent lui être fournis. L'appareil peut respirer complètement pour le bébé et ne peut que respirer, avec une expiration passive par le bébé lui-même. À mesure que l'état de l'enfant s'améliore, il est transféré de l'appareil vers un masque avec de l'oxygène et une respiration spontanée.
  • Réchauffer un nouveau-né sous une source de chaleur ou le placer dans un incubateur.
  • Connectez les médicaments pour augmenter la pression artérielle. Glucose introduit avec vitamines du groupe B, sérum physiologique, camphre par voie sous-cutanée, dopamine par voie intraveineuse.
  • Transfusion de sang ou de ses composants, si nécessaire. Transfuser uniquement du plasma ou du sang en un seul groupe, la masse érythrocytaire.
  • Anticonvulsivants (phénazépam, lorazépam).
  • Médicaments pour réduire la pression intracrânienne (diacarbe, veroshpiron).

Un traitement ultérieur est effectué en fonction du degré de violation avec asphyxie des fonctions des systèmes respiratoire et vasculaire, du travail des organes internes. L'enfant est observé par un neurologue, et la correction des lésions retardées du tissu cérébral est effectuée en fonction des résultats des examens. Peut être attribué:

  • Massage et exercices thérapeutiques dans une clinique pour normaliser le tonus musculaire.
  • Médicaments pour améliorer la circulation cérébrale et la nutrition cérébrale (pantogam, nootropil, aminalon, encéphabol).
  • Médicaments pour réduire la pression intracrânienne (diacarbe avec aspartame, préparations potassiques).
  • Avec excitabilité nerveuse, le médicament est prescrit aux cours de pantogame et de phénibut.

De plus, pour éliminer les effets de l'hypoxie, l'enfant a besoin de soins appropriés et de la création d'un régime thérapeutique et protecteur, d'une bonne nutrition, de préférence l'allaitement maternel à long terme, des promenades fréquentes, des bains dans des bains avec des bouillons sédatifs, de la natation et du durcissement progressif.

Sur recommandation d'un médecin, des sédatifs d'origine homéopathique ou végétale (lapin, nerf hel, décoction d'agripaume ou de valériane) peuvent également être prescrits.

Habituellement, les conséquences d'une hypoxie non sévère sont éliminées au cours des premiers mois de la vie et à l'avenir, le développement de l'enfant ne souffre pas.

Il est important de se rappeler que le traitement de l'hypoxie fœtale à l'hôpital, immédiatement après la naissance et à l'avenir, ne doit être effectué que par un médecin. Il est interdit d'utiliser des médicaments par eux-mêmes ou d'annuler les médicaments prescrits par un médecin

Il est interdit d'utiliser des médicaments par eux-mêmes ou d'annuler les médicaments prescrits par un médecin.

Hypoxie

Diamant Yakut "Polina"

Préface: En fait, allongée à l'hôpital, elle a écrit plusieurs pages d'un rapport sur sa deuxième naissance, sur la façon dont nous attendions notre fille, comment nous nous sentions, comment nous voulions qu'elle naisse. Mais, étant resté à la maison quelques jours, j'ai réalisé que je n'avais tout simplement pas le temps d'énumérer mon méga-rapport. J'ai donc dû le réduire à des points spécifiques. Rapport: DA - 9 septembre. Toute la grossesse a été excellente, lors de la dernière échographie (36 semaines) ils ont mis le 3ème degré de maturité du placenta, puis j'ai commencé à aller au CTG en...

hypoxie intra-utérine. Diagnostic. Médecine infantile. Santé, maladies et traitement de l'enfant Ma fille était prématurée (35 semaines) et j'avais une gestose et une hypoxie fœtale..

Problèmes neurologiques

Aujourd'hui, ils ont été examinés par un neurologue, et hier, ils ont fait une échographie du cerveau (neurosonographie). En conclusion, le neurologue a écrit - les conséquences des dommages hypoxiques et ischémiques au système nerveux central: syndrome de déficience motrice, syndrome de perturbation du liquide céphalorachidien. Caviton et massage général n ° 10 ont été prescrits. Tout d'abord, j'ai grimpé sur Internet, et là des diagnostics terribles sortent dans un moteur de recherche.. hydrocéphalie..

Hôtel ou villa?

Pas l'idée d'une destination, mais une manière différente de se détendre. Sergey Dolly a un article de blog intéressant sur des vacances en Thaïlande non pas dans un hôtel, mais dans une villa: bien sûr, il avait une villa super chic, mais il y a des options pour 180 dollars par jour. «Si vous partez avec trois familles, vous obtenez 60 $ par famille et par jour.» Les amoureux de la Thaïlande, comme vous une telle alternative?

Hypoxie. Bonjour, je viens vous demander conseil, dont le résultat sera une décision: rester en RD pendant 39 semaines ou attendre des combats sur le pouce, pour ainsi dire.

Veuillez me parler des diagnostics...

Hypoxie du cerveau - est l'endroit où il faut être. Un neurologue compétent est nécessaire. La conséquence de cette hypoxie est le tremblement. Homéopathie - Peu probable.

Le médecin propose de faire des compte-gouttes et de respirer de l'oxygène, d'accord? Pourquoi descend-elle du tout, cette hypoxie? Avec le placenta, tout est normal.

Quel est le danger d'accoucher dans 8 mois?

il souffre d'anémie (plutôt d'hypoxie), se trouve sous un compte-gouttes, un état de gravité modérée. Mon frère dans cette affaire ne comprend pas du tout, et sa femme est une jeune Ethiopienne...

Hospitalisation à 36 semaines

Un peu de faiblesse. Ils ont écrit en direction de "l'hypoxie intra-utérine" et envoyés à l'hôpital. Est-ce grave ou de réassurance, comme toujours.

Instamment! Oedème cérébral chez un nouveau-né!

Le bébé est né dur, pendant trois jours il y a eu des contractions fréquentes, mais il n'y a eu aucune révélation, l'eau n'est pas partie. Le quatrième jour de la nuit, il est enfin né, assez vite! Mais il n'a pas respiré, il a été pompé, le méconium a été aspiré avec de l'eau des poumons et de l'estomac - au cours des trois premiers jours, il a réussi à avaler, et a même eu un gonflement sévère de la tête en raison de la configuration non standard du canal de naissance de la mère. Les os sont très proches les uns des autres.

Diagnostique

Le diagnostic de l'hypoxie fœtale n'est pas une tâche facile, car les bébés se comportent différemment dans l'utérus. L'un est paresseux en raison de son tempérament et bouge rarement, l'autre est actif, et ses mouvements fréquents sont souvent pris par les femmes et les médecins pour manifester l'hypoxie. Certains symptômes devraient alerter:

  • un changement dans la nature de l'activité motrice du fœtus, dans lequel au début le bébé se déplace de façon aléatoire et souvent avec de forts tremblements douloureux, puis, à mesure que la privation d'oxygène se développe, les mouvements deviennent plus rares; la hauteur du bas de l'utérus est bien inférieure à la normale; l'enfant se développe avec un décalage notable (indicateurs fœtométriques inférieurs à la limite inférieure de la norme); une femme enceinte a un manque d'eau.

En fin de grossesse, il est conseillé aux médecins de surveiller particulièrement les mouvements du bébé, le nombre de mouvements doit être enregistré dans le journal.

Normalement, un bébé éveillé doit effectuer jusqu'à 10 mouvements par heure. Il peut s'agir de coups d'État, de mouvements facilement palpables et reconnaissables et à peine perceptibles. Il est recommandé d'enregistrer les mouvements de 20 à 22 semaines de grossesse jusqu'à sa fin.

Si un médecin soupçonne une hypoxie sur la base des écarts ci-dessus par rapport à la norme, il désignera définitivement un CTG enceinte. Pendant la cardiotocographie, des capteurs montés sur l'abdomen enregistreront tous les mouvements du bébé, un changement de sa fréquence cardiaque, même le hoquet se reflétera. D'autres méthodes de recherche comprennent la dopplerométrie, l'ECG fœtal et l'échographie (cela diffère de la procédure d'échographie standard en ce que le médecin ne regardera pas les parties du corps de l'enfant, mais la vitesse du flux sanguin dans les artères utérines, dans le cordon ombilical). Un test sanguin prolongé de la veine de maman, pour compléter les méthodes ci-dessus, nous permet de déterminer si l'hémoglobine est suffisante dans le sang et d'autres facteurs biochimiques.

L'hypoxie aiguë du travail ne nécessite pas de diagnostic étendu, car un moniteur fœtal opérant en temps réel enregistre immédiatement l'état pathologique de la privation d'oxygène chez un enfant dès qu'il se produit.

Le signe le plus fiable est la bradycardie - une diminution de la fréquence cardiaque du bébé, qui n'a pas encore eu le temps de naître. Si la fréquence cardiaque fœtale normale est de 120 à 170 battements par minute, alors chez un bébé qui souffre de la privation d'oxygène, la fréquence cardiaque sera au niveau de 80 à 90 battements par minute. Parlez d'un manque d'oxygène et d'une tachycardie, si la fréquence cardiaque de l'enfant est supérieure à 180-190 battements par minute.

Le liquide amniotique, dans lequel se trouvait l'enfant souffrant d'hypoxie chronique, est parfois de couleur sombre ou vert foncé, avec une odeur désagréable de méconium (selles du nouveau-né). Le bébé lui-même après la naissance sera plus faible que les autres bébés, il aura un tonus musculaire réduit ou accru, des troubles neurologiques de gravité variable.

Signes et symptômes

Cette condition a une image caractéristique, elle peut donc être reconnue même aux premiers stades, ce qui améliore considérablement le pronostic. Parmi les principaux symptômes, il y a: la tachycardie (une augmentation du taux de contraction cardiaque), qui sera bientôt remplacée par une bradycardie (une diminution de la fréquence cardiaque), une arythmie (une violation du rythme correct de la contraction cardiaque), des murmures pathologiques dans le cœur, du méconium dans le liquide amniotique (matières fécales primordiales). À la suite de changements pathologiques chez le bébé, l'hypovolémie augmente (une diminution du volume sanguin), des caillots sanguins se forment dans les gros vaisseaux (ils se bouchent) et de petites hémorragies tissulaires se produisent. Pour déterminer le degré d'hypoxie, une échelle spéciale d'Apgar est utilisée, qui permet d'évaluer le degré de fonctionnement des systèmes du nouveau-né. Plus le score est bas, plus la condition est grave et plus il est difficile d'en retirer le bébé. Un indicateur de 9-10 points indique le fonctionnement normal du corps du nouveau-né.

Les causes de l'hypoxie

Pour prévenir la maladie, vous devez connaître les raisons qui peuvent provoquer cette condition. Si la future mère peut s'en protéger, il est possible que ce problème n'affecte pas l'enfant. De nombreux facteurs dépendent en effet du comportement et de la santé de la femme. Les deux premiers groupes de causes conduisent à une forme chronique de la maladie et se retrouvent pendant la grossesse. Le dernier groupe de facteurs provoque une forme aiguë d'hypoxie, qui n'est diagnostiquée qu'après l'accouchement.

Problèmes de santé pour la femme enceinte:

  • maladies du système cardiovasculaire (maladie cardiaque, hypotension, hypertension, dystonie végétative-vasculaire);
  • maladies bronchopulmonaires;
  • anémie;
  • infection infectieuse du système génito-urinaire;
  • un seuil d'âge inférieur à 18 ans ou supérieur à 35 ans;
  • non-respect de la routine quotidienne et du bon style de vie: stress fréquent, manque de sommeil, manque d'air frais, mauvaise alimentation;
  • mauvaises habitudes (alcoolisme, toxicomanie, tabagisme);
  • perturbation endocrinienne.
  • pathologie du placenta (décollement, vieillissement précoce, previa);
  • toxicose dans les derniers mois de la grossesse;
  • pathologistes du cordon ombilical (nœuds, enchevêtrement);
  • naissance précoce;
  • rempotage;
  • menace d'interruption;
  • multiplicité;
  • pénurie d'eau / polyhydramnios;
  • pathologie dans le développement du fœtus.

Problèmes de livraison:

  • travail prolongé / difficile;
  • entrelacer le fœtus avec un cordon ombilical;
  • césarienne;
  • naissance précoce;
  • gros fruits;
  • blessures à la naissance;
  • l'utilisation de divers outils (p. ex. des pinces);
  • l'usage de drogues.

Une longue liste de raisons montre qu'une mère qui ne s'est pas conformée aux exigences médicales pour le déroulement normal de la grossesse, ainsi que des médecins qui se sont montrés non professionnels pendant l'accouchement, peuvent être à l'origine de l'hypoxie d'un nouveau-né. Dans un certain nombre de cas, une combinaison de circonstances se produit, quelque part où le corps douloureux de la mère ne peut pas faire face à des processus aussi difficiles que la naissance d'un enfant et l'accouchement.

L'hypoxie peut déjà être détectée pendant la grossesse (en savoir plus à ce sujet dans l'article précédent), et des mesures appropriées doivent être prises concernant le traitement approprié du bébé. Cependant, très souvent, le diagnostic est posé après l'accouchement. Comment savoir si un enfant développe une carence en oxygène?

Quelle est la raison

Il existe plusieurs groupes à risque pour le développement de cette condition. Le premier comprend les femmes atteintes de diverses maladies graves (maladie cardiaque, leucémie, intoxication). Le deuxième groupe comprend les cas d'altération de l'approvisionnement en sang du fœtus pendant la grossesse, la pathologie du travail, la grossesse après terme, la gestose. Une forte chance de développer une hypoxie fœtale chez les mères qui fument et abusent de l'alcool. Le conflit rhésus de la mère et la pathologie du bébé jouent également un rôle important dans le développement de cette condition. L'hypoxie du nouveau-né peut également être causée par des pathologies du flux sanguin dans le cordon ombilical, une circulation utéro-placentaire, un décollement prématuré du placenta, un enchevêtrement du cordon ombilical, sa collision, une présentation pelvienne du fœtus avec compression du cordon ombilical. De graves anomalies trophiques dans le placenta, qui surviennent dans le cas d'une grossesse post-terme, ont également un impact significatif sur le développement de cette condition. L'hypoxie des nouveau-nés peut parfois être causée par un accouchement rapide, lors du retrait d'un enfant en appliquant une pince. La présence de maladies génétiques chez le bébé (malformations cardiaques congénitales, anomalies sévères du développement), de maladies infectieuses et de lésions intracrâniennes augmente la probabilité de développer plusieurs fois cette condition pathologique. En présence de plusieurs de ces symptômes, l'hypoxie a une forme sévère et progressive, dont le traitement est compliqué par les problèmes d'élimination de la cause.

Comment établir une hypoxie intra-utérine du fœtus en début de grossesse

Au cours du premier et même du deuxième trimestre, il est presque impossible de déterminer le manque d'oxygène dans l'embryon. La carence en oxygène ne peut être indiquée que par la présence d'anémie chez la mère (faible concentration d'hémoglobine dans le sang). Déjà au troisième trimestre, peu de temps avant la naissance, un mouvement fœtal excessif est un symptôme d'hypoxie intra-utérine. Cela indique que le bébé n'a pas assez d'oxygène et essaie d'augmenter l'approvisionnement du corps en mouvements. Les chocs, en règle générale, sont durs, peuvent blesser la mère. Avec une augmentation de la carence en oxygène, les mouvements fœtaux diminuent et peuvent disparaître complètement. Ce signe d'hypoxie devrait alerter maman et devenir une raison sérieuse de consulter immédiatement un spécialiste.

Tout au long de la grossesse, les professionnels de la santé surveillent le rythme cardiaque du bébé en utilisant les méthodes suivantes:

  • Suivi de la fréquence cardiaque avec un stéthoscope. Cette méthode n'est pas très précise..
  • Pour une détermination plus précise de l'hypoxie intra-utérine, la cardiotocographie est utilisée. Avec cette procédure, un capteur spécial capture le rythme cardiaque du bébé sur papier.
  • La dopplerométrie enregistre les troubles circulatoires entre la mère et l'enfant.
  • ECG du cœur fœtal.
  • Analyse du liquide amniotique pour la présence de méconium (excréments d'origine).

Les jeunes mères doivent surveiller attentivement leur santé, surveiller leur état et partager leurs observations avec un gynécologue jusqu'au jour de la naissance. Ne commencez pas vos maladies chroniques, car ce sont les précurseurs les plus fréquents de la privation d'oxygène du fœtus avant l'accouchement. À l'échelle d'Apgar, les médecins pourront déterminer la présence d'une pathologie et fournir les soins médicaux nécessaires au nouveau-né

Et bien sûr, à l'avenir, il est extrêmement important de réaliser des exercices et des procédures de restauration avec le bébé qui aideront à réhabiliter les cellules du cerveau

Il Est Important D'Être Conscient De Vascularite