Hydrocéphalie chez un enfant: traitée d'urgence!

Souvent à la naissance, les enfants reçoivent divers diagnostics neurologiques qui font peur aux parents. L'une des plus inquiétantes sont les abréviations telles que ICP (pression intracrânienne) ou HCV (syndrome d'hydrocéphalie hypertensive). Ils sont souvent confus, bien que leurs manifestations et leur degré de danger varient considérablement. Parlons davantage de pathologies telles que l'hydrocéphalie et le syndrome d'hydrocéphalie.

À gauche est un état normal; à droite - hydrocéphalie

Hydrocéphalie: qu'est-ce que c'est?

Dans la traduction littérale du latin, l'hydrocéphalie est "de l'eau dans la tête", mais en fait, c'est une condition dans laquelle, en raison de l'accumulation de liquide céphalo-rachidien, il y a une forte augmentation de la quantité de liquide. Cela donne une croissance excessive du crâne cérébral et la formation de lésions des tissus cérébraux, jusqu'à des violations du développement physique et mental, une invalidité profonde et la mort. Il est généralement admis que l'hydrocéphalie est une tête excessivement grosse chez les nourrissons, mais cette condition est possible à un âge plus avancé, ainsi que chez les adultes.

Comment se développe la pathologie?

Le liquide céphalorachidien entoure toujours le cerveau et la moelle épinière, étant un amortisseur, une source d'énergie et contribue au fonctionnement du système nerveux. Il est constamment produit et supprimé à travers des espaces spéciaux, étant complètement mis à jour plusieurs fois par jour. La liqueur, comme on l'appelle aussi ce fluide, circule autour des hémisphères cérébraux, à l'intérieur des ventricules spéciaux du cerveau et est absorbée dans des sinus spéciaux, se renouvelant. Les processus de production et de résorption (absorption) du liquide céphalo-rachidien sont en équilibre, grâce auxquels le système nerveux fonctionne pleinement. Si le processus de formation prévaut sur le taux d'absorption ou si le processus d'absorption est interrompu pendant la production normale de liquide céphalorachidien, une accumulation excessive de liquide dans la zone du crâne peut se produire. Compte tenu du fait que le crâne est un espace clos, l'excès de liquide commencera à exercer une pression sur le cerveau et à perturber son fonctionnement, il y a une augmentation de la pression intracrânienne (PCI), des convulsions, des vomissements et de nombreux autres symptômes dangereux. Chez les nourrissons, le cerveau est particulièrement sensible à ce type de catastrophe, et en raison des sutures du crâne, la boîte crânienne se dilate pour compenser partiellement la quantité excessive de liquide. Visuellement, cela se manifeste par la divergence des sutures, une augmentation de la fontanelle et une forte augmentation de la taille de la partie cérébrale du crâne.

Qu'est-ce que l'hydrocéphalie??

En raison de problèmes pendant la période prénatale, un enfant peut naître avec l'hydrocéphalie ou cela survient après la naissance. Selon le taux d'occurrence et la gravité des manifestations, il peut être divisé en:

  • aiguë, se produisant rapidement en quelques jours et conduisant à une violation brutale de l'état.
  • chronique, qui se produit lentement et progressivement, est compensée et ne se manifeste que par des symptômes de la maladie sous-jacente, entraînant une accumulation excessive de liquide.

De plus, il existe d'autres formes d'hydrocéphalie, elles diffèrent dans le degré de manifestation et l'augmentation des symptômes chez l'enfant au fil du temps.

Il existe deux formes d'hydrocéphalie chez les enfants, qui varient en gravité et en évolution. Tout d'abord, il s'agit d'une forme compensée dans laquelle la pression intracrânienne de l'enfant à l'intérieur de la tête est tout à fait normale, mais les cavités à l'intérieur desquelles ce liquide est contenu ont des tailles excessivement étendues (augmentation de la taille du crâne, volume des ventricules du cerveau).

Avec une forme non compensée, dans le contexte d'une augmentation de la taille de la tête et des cavités internes pour la circulation du liquide céphalorachidien, la pression intracrânienne est également fortement augmentée. Cela se produit généralement dans le contexte de blessures à la tête, de lésions infectieuses ou de divers facteurs qui aggravent l'état du bébé.

Caractéristiques des mécanismes de développement

Les mécanismes de formation de l'hydrocéphalie ont également leurs propres caractéristiques qui distinguent une forme de pathologie d'une autre. Il existe une forme d'hydrocéphalie ouverte ou communicante. Avec cette pathologie, un fluide sans obstacles circule à travers toutes les structures internes du cerveau. Bien qu'il y ait trop de liquide, sa circulation n'est pas difficile.

Il existe également une forme fermée ou occlusive d'hydrocéphalie. Avec lui, la circulation du liquide céphalo-rachidien trouve des obstacles dans les ventricules ou d'autres zones. L'évolution aiguë de cette forme se manifeste généralement par des symptômes prononcés de pathologie - nausées avec vomissements, régurgitation de la fontaine, maux de tête sévères le matin, cris et pleurs, somnolence sévère, dépression de la conscience avec transition vers le coma, entraînant la mort de l'enfant.

Pourquoi l'hydrocéphalie se produit-elle??

Il n'est pas toujours possible de déterminer avec précision la cause de l'hydrocéphalie chez les enfants, car une pathologie pourrait survenir dans l'utérus, aux premiers stades du développement fœtal. De plus, il peut se manifester dans les premiers jours et semaines de la vie d'un enfant en raison de problèmes rencontrés pendant ou après l'accouchement.

La forme congénitale de l'hydrocéphalie peut être causée par:

  • infections pendant la grossesse (cytomégalovirus, herpès, rubéole, mycoplasmose, syphilis ou grippe et parfois même rhume sévère)
  • défauts dans la région des vaisseaux cérébraux
  • malformations du cerveau ou de la moelle épinière
  • hernie vertébrale ou hernie crânienne
  • kyste du cerveau ou des méninges
  • tumeur congénitale dans la cavité crânienne
  • anomalies génétiques et chromosomiques

Les causes de l'hydrocéphalie acquise sont:

  • méningite, méningo-encéphalite
  • blessures à la tête
  • complications à la naissance
  • intoxication

Comment l'hydrocéphalie se manifeste-t-elle chez les enfants?

Un bébé peut naître à la fois avec une tête élargie et tout à fait normal. Mais à mesure que l'enfant grandit, la circonférence de la tête et la région du crâne cérébral augmentent de façon disproportionnée, différant fortement de la norme. La circonférence de la tête augmente en raison de la zone du cerveau, tandis que le crâne facial ne se prête pas à la déformation. L'élargissement de la tête peut être proportionnel, uniformément élargi des deux côtés, ou unilatéral si la lésion est localisée dans un hémisphère.

L'augmentation de la quantité de liquide à l'intérieur du crâne cesse de tenir dans la région crânienne, et les coutures et les fontanelles se dilatent, ce qui les empêche de se fermer à temps. La fontanelle est grande, les coutures sont douces et palpables, peuvent s'étendre jusqu'à 1 cm ou plus. La partie frontale du crâne s'agrandit, devient convexe, les veines sous la peau apparaissent très clairement et prononcées. En plus des signes externes, la présence de divers symptômes neurologiques est typique - il s'agit d'un strabisme prononcé, d'un changement de la forme des yeux, d'une augmentation du tonus des membres des jambes et des mains, du développement de convulsions, de nystagmus (secousses des élèves). De tels problèmes avec la structure de la tête entraînent également un retard dans le développement physique et psychomoteur - il incline souvent la tête, le bébé ne peut pas la tenir, ne peut pas acquérir de compétences en fonction de l'âge, ne s'assoit pas en fonction de l'âge, ne se lève pas, l'enfant n'a aucun intérêt pour l'environnement, il pleure souvent, crie et est méchant.

Il est important de noter l'hydrocéphalie le plus tôt possible afin de prévenir les complications telles que les troubles auditifs ou visuels, un retard important du développement mental et physique, les convulsions et les crises d'épilepsie.

Méthodes de traitement de l'hydrocéphalie chez les enfants

Selon la gravité de la pathologie, la question de la thérapie conservatrice ou de la chirurgie est décidée. C’est souvent une opération, parfois d’urgence, qui peut sauver la vie et la santé d’un enfant.

Le traitement principal de l'hydrocéphalie est le pontage. Il s'agit d'une installation d'une conception spéciale, un système de tubes qui drainent le fluide et vous permettent d'ajuster l'écoulement du liquide céphalorachidien, de le diriger de la cavité crânienne vers la poitrine ou la cavité abdominale. Cela aide à normaliser la pression intracrânienne et empêche une croissance excessive du crâne. De plus, si la cause de l'hydrocéphalie est identifiée avec précision, une opération est indiquée pour éliminer un kyste, une tumeur ou une anomalie vasculaire.

  • La chirurgie de pontage peut être effectuée par différentes méthodes, selon lequel des organes assumera les fonctions d'assurer l'écoulement normal du liquide céphalorachidien. Ceux-ci inclus:
  • Type ventriculo-péritonéal (un écoulement de liquide céphalo-rachidien se produira des ventricules du cerveau dans la cavité abdominale)
  • Lombo-péritonéale (l'écoulement du canal rachidien se produit également dans la cavité abdominale)
  • Type ventriculo-auriculaire (l'écoulement du liquide céphalo-rachidien se produit dans la région de l'oreillette droite)
  • Opération par la méthode Thorkildsen, avec redirection du liquide céphalorachidien vers la zone de la grande citerne occipitale du cerveau

Chaque type d'opération a ses propres avantages et inconvénients importants, par conséquent, ils abordent le choix de l'intervention chirurgicale individuellement et très soigneusement, en fonction de conditions spécifiques.

Récemment, les médecins tentent de plus en plus d'utiliser des méthodes de traitement endoscopiques, sans utiliser de système de dérivation. Dans les profondeurs du cerveau, un endoscope inséré à travers une petite incision aide à créer une solution de contournement pour la sortie de liquide céphalo-rachidien. Cette opération est appelée ventriculostomie endoscopique, elle est très efficace, mais peut soigner un nombre limité de bébés (seulement 10% du nombre total de patients).

Il y a des cas où le traitement de l'hydrocéphalie chez les nouveau-nés ne nécessite pas de chirurgie. Dans ce cas, des médicaments sont prescrits pour réduire la quantité de liquide céphalorachidien. Dans le même temps, le bébé est sous stricte surveillance médicale depuis plusieurs années..

Si un enfant malade n'a pas reçu de soins médicaux à temps, aucun traitement n'a été administré et les complications ne peuvent être évitées. Habituellement, ils se manifestent par des maux de tête, des troubles de la parole et de la vision, un retard de développement mental et physique, des crises d'épilepsie.

Il ne faut pas oublier qu'aujourd'hui l'hydrocéphalie est traitée avec succès, et avec une visite opportune chez le médecin, le pronostic est favorable. Une opération réussie peut arrêter la progression de la maladie. La plupart des enfants continuent de mener une vie normale, fréquentent la maternelle et l'école.

Hydrocéphalie cérébrale chez un adulte: combien vivent avec ce diagnostic

L'hydrocéphalie (hydropisie cérébrale) survient chez des patients de différents âges. Les patients sont souvent intéressés par la question: si l'hydrocéphalie du cerveau est diagnostiquée chez l'adulte, combien vivent avec cette maladie? Divers facteurs affectent l'espérance de vie, tels que la rapidité du traitement, son adéquation, le mode de vie du patient et autres.

La dropsie du cerveau ne se transmet pas d'elle-même, cette pathologie peut avoir de graves conséquences, par conséquent, si des symptômes de la maladie apparaissent, vous devriez consulter un neurologue. Le traitement de cette maladie à Moscou est effectué dans la clinique de neurologie de l'hôpital Yusupov, où des spécialistes expérimentés aident les patients à retrouver une vie pleine et à oublier la maladie.

Hydrocéphalie cérébrale: caractéristiques de la maladie

L'hydrocéphalie est une maladie dans laquelle le liquide céphalorachidien - le liquide céphalorachidien - s'accumule à l'intérieur du cerveau. Chez l'adulte, l'hydropisie apparaît en raison de la maladie, chez l'enfant c'est une pathologie congénitale, dans laquelle il y a une augmentation de la taille de la tête.

La question la plus courante des patients: si une hydrocéphalie cérébrale est détectée, combien vivent après cela? L'espérance de vie et l'efficacité du traitement dépendent du stade auquel la maladie a été détectée. La dropsie, en règle générale, présente les symptômes suivants:

  • maux de tête sévères;
  • déficience auditive et visuelle;
  • augmentation de la pression intracrânienne;
  • faiblesse et fatigue constante;
  • nausée et vomissements;
  • altération de la coordination.

Si vous ou vos proches présentez ces symptômes, vous devriez consulter un neurologue. À l'hôpital Yusupov, une clinique de neurologie est située, où travaillent des spécialistes expérimentés avec des méthodes de diagnostic et de traitement avancées. Les patients de l'hôpital de Yusupov reçoivent des soins médicaux de haute qualité, des soins 24h / 24, une alimentation savoureuse et appropriée. Le régime pour l'hydrocéphalie chez un adulte est développé en tenant compte de l'état du patient et de ses préférences gustatives.

Facteurs affectant l'espérance de vie dans l'hydrocéphalie

Lorsqu'un hydrocéphalie adulte est diagnostiquée, l'espérance de vie dépend de plusieurs facteurs:

  • l'âge du patient;
  • la durée du développement de la maladie;
  • l'intensité de l'apparition des symptômes;
  • méthodes de traitement sélectionnées;
  • causes de l'hydrocéphalie cérébrale.

Après le traitement, la plupart des patients parviennent à reprendre une vie pleine, car l'aide a été fournie en temps opportun. Certains patients décident de consulter un médecin lorsque les symptômes de la maladie deviennent intenses et difficiles à tolérer, auquel cas les chances de guérison sont réduites.

Comme le montrent les recherches et les observations menées par la médecine moderne, l'hydrocéphalie modérée est la forme la plus insidieuse de la maladie. Il se développe initialement de manière asymptomatique, mais se manifeste ensuite de manière aiguë, il représente donc un danger pour la vie du patient. Le patient peut vivre et ne pas connaître pendant des années la progression de la maladie.

Pour éviter l'apparition de conséquences graves, il est nécessaire, après la maladie, d'être particulièrement attentif à votre bien-être, et de ne pas négliger les visites de votre médecin. À l'hôpital de Yusupov, les patients présentant des symptômes sévères sont admis quotidiennement, 24h / 24, vous pouvez donc contacter nos spécialistes pour une assistance d'urgence.

Régime pour l'hydrocéphalie

Si l'hydrocéphalie du cerveau est diagnostiquée chez un adulte, la quantité de personnes qui en vivent dépend de la méthodologie de traitement choisie, du respect du régime de repos et d'éveil, d'une bonne nutrition et d'autres facteurs. Il est prescrit au patient pendant le traitement et la récupération de l'hydropisie, en plus des médicaments et des interventions chirurgicales, de se conformer au programme de nutrition.

Les produits inclus dans le menu diététique pour l'hydrocéphalie sont généralement individuels, mais les points généraux sont pris en compte lors de l'élaboration du plan quotidien. Ainsi, le régime devrait inclure des aliments riches en protéines et en vitamines diverses. De plus, pendant le traitement, le patient doit manger des légumes et des fruits qui améliorent le métabolisme et ont un effet diurétique..

Les patients atteints d'hydrocéphalie cérébrale reçoivent une alimentation savoureuse et équilibrée à l'hôpital de Yusupov. Le personnel hospitalier est toujours prêt à répondre aux souhaits des patients et de leurs proches.

Traitement de l'hydrocéphalie à l'hôpital Yusupov

À l'hôpital de Yusupov, les patients se voient offrir un traitement efficace pour l'hydrocéphalie du cerveau. Un neurologue prescrira l'examen nécessaire, puis élaborera un programme de traitement en fonction des caractéristiques individuelles. L'espérance de vie dans l'hydrocéphalie du cerveau dépend de l'adéquation du traitement et de l'opportunité du traitement.

La principale façon de traiter l'hydrocéphalie cérébrale est chirurgicale. L'utilisation de méthodes de thérapie conservatrices, par exemple la prise de diurétiques, vous permet d'obtenir un effet temporaire. En médecine moderne, l'hydrocéphalie modérée est traitée de façon conservatrice: on prescrit au patient des médicaments, une thérapie manuelle et d'autres mesures.

La chirurgie de pontage est un traitement chirurgical largement utilisé pour l'hydropisie cérébrale. Il vous permet d'éliminer l'excès de liquide et ainsi de guérir la maladie. Le traitement chirurgical est indiqué pour les patients au stade chronique lorsque le traitement médicamenteux n'a pas donné d'effet positif..

Les technologies modernes permettent de choisir les méthodes les plus sûres pour traiter une maladie. Le traitement de l'hydrocéphalie cérébrale à l'hôpital de Yusupov est effectué par des neurochirurgiens expérimentés, des neurologues qui utilisent les connaissances et l'équipement moderne accumulés à la suite de nombreuses années de travail.

Vous avez la possibilité de prendre rendez-vous avec les meilleurs spécialistes de l'hôpital Yusupov, de subir un examen et de recevoir d'autres recommandations, ainsi que de commencer le traitement. Pour prendre rendez-vous, contactez par téléphone le personnel de l'hôpital de Yusupov.

Hydrocéphalie cérébrale adulte: causes, symptômes, traitement

Accueil Maladies cérébralesHydrocephalus du cerveau Hydrocéphalie adulte du cerveau: causes, symptômes, traitement

L'hydrocéphalie cérébrale chez l'adulte est basée sur une accumulation excessive de liquide céphalo-rachidien (liquide céphalo-rachidien) dans le système des ventricules du cerveau. Normalement, il occupe un dixième du volume de la cavité crânienne. Il est plus souvent détecté dans l'enfance, mais peut également se développer chez l'adulte.

Qu'est-ce que l'hydrocéphalie (hydropisie) du cerveau?

Traduction littérale du grec: «hydro» est l'eau, «cephalus» est la tête, ou «l'eau dans la tête», ou l'hydropisie. À l'intérieur du cerveau, il y a des cavités spéciales (ventricules et aqueduc sylvien) dans lesquelles circule le liquide céphalorachidien (liquide céphalorachidien). Les plexus vasculaires situés dans les ventricules latéraux pendant la journée forment environ 600 ml de liquide céphalorachidien, pénétrant en continu dans le système ventriculaire, puis absorbés par des cellules spéciales de la membrane arachnoïdienne. L'écoulement de la cavité crânienne se produit le long des veines et des vaisseaux rachidiens du système lymphatique. L'alcool soutient l'homéostasie, nourrit les neurones et protège le cerveau des dommages externes.

L'hydrocéphalie cérébrale est due à une production excessive de liquide céphalorachidien, à des difficultés de circulation ou à une malabsorption. En conséquence, la quantité de liquide à l'intérieur du cerveau dépasse les normes physiologiques, ce qui entraîne une augmentation de la pression intracrânienne. Divers symptômes apparaissent, allant des maux de tête et des nausées, et se terminant par de graves troubles neurologiques, troubles mentaux et démence. Dans les cas graves, la mort est possible..

Les causes de la maladie

Le développement de l'hydropisie cérébrale peut entraîner:

  • les maladies du cerveau ou de ses membranes résultant de dommages causés par des bactéries ou des virus;
  • dommages mécaniques dus à des blessures;
  • néoplasmes;
  • hémorragies, kystes, anévrismes;
  • malformations et malformations congénitales;
  • intoxication chronique de diverses étiologies (alcoolique, drogue, stupéfiant, etc.), provoquant des perturbations dans les cellules du cerveau et ses structures;
  • complications postopératoires.

Comment reconnaître l'hydropisie du cerveau? Signes de la maladie chez un adulte

Les patients se plaignent d'une sensation de pression dans le contour des yeux, de rougeurs ou de brûlures. Sur la sclérotique, des vaisseaux dilatés peuvent être visibles. Avec la progression de la maladie, la vision se détériore, un «brouillard» apparaît devant les yeux, double vision, limitation des champs visuels.

Les troubles du sommeil et la somnolence pendant la journée, les difficultés de concentration, les troubles de la mémoire, les sautes d'humeur et l'irritabilité sont fréquents. Dans les cas graves, des troubles neurologiques, des troubles de la marche, une incontinence urinaire et fécale, des crises convulsives apparaissent, il peut y avoir des troubles de la conscience allant d'une légère stupidité au coma. Lorsque la moelle oblongue est comprimée, des perturbations du système cardiovasculaire se produisent, une dépression respiratoire et la mort surviennent.

Signes de maladie chez un enfant

Plus fréquent chez les garçons. Il est généralement diagnostiqué au cours des trois premiers mois de la vie. Peut être acquis ou congénital.

Les os du crâne de l’enfant sont plus mous, sont déplacés les uns par rapport aux autres et les articulations des os sont mobiles. Cela facilite la livraison. Normalement, chez les enfants de la première année de vie, le tour de tête augmente d'environ un cm et demi par mois. Si la tête pousse plus vite, vous devez consulter un neurologue.

Avec une teneur élevée en liquide céphalo-rachidien, la tête est disproportionnée, la peau est fine et brillante avec des vaisseaux sanguins clairement définis. La fontanelle est enflée, peut palpiter. En tapotant doucement les os du crâne, le son d'un «pot fissuré» apparaît.

En plus de l'anxiété, de l'augmentation des larmes et des problèmes de sommeil, un enfant souffrant d'hydrocéphalie peut avoir divers troubles neurologiques, notamment la parésie, des perturbations dans les mouvements du globe oculaire, le roulement des yeux, des convulsions, des vomissements, un retard dans le développement psychomoteur.

Les principaux symptômes de l'hydrocéphalie cérébrale

L'hydrocéphalie chez l'adulte n'entraîne pas d'augmentation de la taille du crâne, car les os d'un adulte sont étroitement interconnectés et les fontanelles sont fermées dans l'enfance. Par conséquent, une augmentation de la pression intracrânienne s'accompagne de symptômes neurologiques, dont le tout premier est un mal de tête. Elle survient après avoir dormi le matin, n'est pas soulagée par la prise d'analgésiques et s'accompagne souvent de nausées. Au plus fort de la douleur, il y a souvent des vomissements abondants d'une «fontaine» qui soulage («vomissements cérébraux»). Être debout pendant la journée facilite la situation. Certains patients notent que l'utilisation d'un oreiller haut pendant le sommeil réduit l'intensité des maux de tête. Travail en pente, la tension musculaire de la paroi abdominale antérieure provoque des convulsions.

Dans la maladie aiguë, il est caractéristique:

  • vertiges;
  • démarche instable;
  • altération des mouvements oculaires et déficience visuelle;
  • hoquet persistant;
  • somnolence;
  • troubles du tonus musculaire;
  • symptômes neurologiques pathologiques détectés lors de l'examen.

L'évolution chronique de la maladie s'accompagne souvent d'une détérioration de la mémoire, d'une diminution des fonctions cognitives, de la fatigue, de la somnolence pendant la journée et des troubles du sommeil la nuit, et de l'irritabilité. Des convulsions, une incontinence urinaire et fécale peuvent survenir..

Types d'hydrocéphalie du cerveau

La maladie peut être congénitale (des problèmes sont survenus pendant la période prénatale) et acquise (plus fréquente chez les adultes).

Congénitale ou acquise

Facteurs de risque d'hydropisie congénitale du cerveau:

  • les troubles génétiques;
  • effets toxiques sur le fœtus résultant de mauvaises habitudes maternelles (alcool, drogues, stimulants, tabagisme, usage incontrôlé de drogues);
  • infection infectieuse du fœtus (oreillons, rubéole, syphilis, toxoplasmose, etc.);
  • hypoxie intra-utérine;
  • traumatisme lors du passage du canal génital.

L'hydropisie acquise du cerveau apparaît à la suite d'une sécrétion excessive de liquide céphalorachidien, d'une altération de la circulation dans le crâne ou d'une altération de l'écoulement. Cela peut entraîner:

  • blessures à la tête et leurs conséquences;
  • processus inflammatoires dans le cerveau ou ses membranes (encéphalite, arachnoïdite, méningite, ventriculite, abcès, adhérences);
  • néoplasmes (bénins et malins);
  • invasion helminthique (échinococcose, cysticercose);
  • pathologie vasculaire (hémorragies dans les ventricules ou la substance blanche, ischémie, kyste);
  • intoxication chronique (tabagisme, consommation d'alcool, drogues, substances toxiques, travail dans des industries dangereuses, etc.);
  • anomalies congénitales du système de liquide céphalo-rachidien, qui étaient auparavant compensées et ne montraient rien;
  • chirurgie du cerveau.

Selon le mécanisme de développement

  • Hydrocéphalie externe (ouverte, interconnectée, aréosobique). Elle survient chez 80% des patients présentant une hydrocéphalie confirmée. La base est une violation de l'écoulement du liquide céphalorachidien. Le problème peut survenir au niveau de la choroïde, des sinus veineux ou du système lymphatique. L'accumulation de liquide céphalo-rachidien se produit sous les membranes du cerveau, qui sont étirées. Dans ce cas, les ventricules ne modifient pas leur volume;
  • Interne (fermé, non communicant, occlusal). Circulation perturbée à l'intérieur des ventricules et alimentation en eau sylvienne, entraînant leur étirement. Un liquide céphalo-rachidien excessif stagne à l'intérieur des ventricules du cerveau et le volume de l'espace sous-arachnoïdien ne change pas;
  • Hypersécrétoire. Variante d'hydropisie externe. Une production excessive de liquide céphalo-rachidien provoque une augmentation de la pression intracrânienne;
  • Mixte. La teneur en liquide est augmentée à la fois sous les coquilles (dans une plus grande mesure) et à l'intérieur des ventricules. À la suite d'une hypotrophie ou d'une atrophie (amincissement), le cerveau diminue en taille, ce qui fait que les vides résultants sont remplis de liquide céphalorachidien.

Selon le niveau de pression intracrânienne

Normalement, environ 150 ml de liquide céphalorachidien sont contenus à l'intérieur du crâne. La mesure de la pression du liquide céphalo-rachidien est effectuée pendant la ponction lombaire (colonne vertébrale) et représente 150 à 180 mm de colonne d'eau.

Compte tenu des indicateurs de pression intracrânienne, les types d'hydropisie sont distingués:

  • hypertension (la pression intracrânienne est augmentée);
  • hypotensive (avec une pression intracrânienne réduite);
  • normotensive (pression normale; survient avec le syndrome de Hakim-Adams).
  • Le syndrome de Hakim-Adams survient chez 4% des patients souffrant de démence avec une violation simultanée des fonctions des organes pelviens. Dans ce cas, une augmentation de la pression intracrânienne se produit la nuit et est de nature à court terme. En conséquence, avec une mesure planifiée de la pression du liquide céphalorachidien, les indicateurs sont dans les limites normales.

Par moment de l'événement

Selon le moment de l'apparition de l'hydrocéphalie se produit:

  • aiguë (survient dans les trois jours);
  • subaiguë (termes allant de 3 semaines à un mois);
  • chronique (en moyenne, un à six mois ou plus est requis).

Diagnostic de l'hydrocéphalie du cerveau

Diagnostic non instrumental

Au stade initial, une collecte complète des antécédents médicaux et des plaintes est nécessaire. La séquence d'apparition des symptômes, leur progression, la cause de leur apparition est précisée. En cas de troubles de la conscience ou de diminution des capacités cognitives, les détails sont clarifiés par les proches. En cas de suspicion d'hydrocéphalie, des études supplémentaires sont effectuées..

  1. Examen neurologique standard. L'apparition de symptômes pathologiques, une diminution du tonus musculaire, une démarche instable indiquent des problèmes de fonctionnement du système nerveux. L'apparition de douleur avec pression sur les globes oculaires, la restriction des champs visuels, la violation des mouvements oculaires, un changement de forme du crâne indiquent une possible hydrocéphalie.
  2. Examen neuropsychologique. Détecte les troubles cognitifs, la dépression, les manifestations initiales de la démence.
  3. Examen du fond d'œil. Elle est réalisée en ambulatoire à l'aide de médicaments qui dilatent la pupille. Des changements dans l'état des vaisseaux du fond indiquent des problèmes de circulation du liquide céphalorachidien. À l'examen, des signes de stagnation et de gonflement du disque oculaire, une augmentation de la lumière et de la sinuosité des vaisseaux sanguins peuvent être détectés.

Diagnostic instrumental

  1. Radiographie du crâne. Informatif dans les processus chroniques. Une «selle turque» élargie, un amincissement des os, révélant des empreintes sous forme d'empreintes digitales («empreintes digitales»), l'expansion des canaux dans une substance spongieuse indique une hydrocéphalie prolongée.
  2. Ponction vertébrale. Il vous permet de mesurer directement la pression céphalorachidienne, de détecter les impuretés sanguines, d'évaluer les paramètres biochimiques. Lorsque 30 à 50 ml de liquide céphalo-rachidien sont retirés du canal rachidien, les patients ressentent une amélioration. Cependant, avec l'hydrocéphalie normotensive n'est pas informative. En cas de forte baisse de pression, un œdème cérébral compensatoire peut survenir, augmentant le risque de complications voire de décès.
  3. Tomodensitométrie avec angiographie. Vous permet d'explorer le calibre des vaisseaux sanguins et des volumes de sinus. Normalement, l'agent de contraste introduit est complètement excrété en 6 heures. Avec l'hydrocéphalie, le processus ralentit une fois et demie ou plus.
  4. Imagerie par résonance magnétique. La manière la plus informative. Il permet non seulement d'évaluer la taille des vaisseaux sanguins et des ventricules, mais également d'identifier la cause de la maladie.

Méthodes de traitement

Un traitement radical est l'intervention neurochirurgicale. Dans la plupart des cas, il vous permet d'éliminer la cause de l'hydropisie cérébrale et de restaurer la perméabilité avec un pontage. Avec un développement lent de la maladie, qui a un caractère compensé, la principale méthode reste une thérapie conservatrice en combinaison avec une thérapie diététique.

Avec l'hydrocéphalie, la consommation de liquides doit être limitée, les aliments salés et épicés doivent être exclus. Les boissons contenant de la caféine ne sont pas souhaitables. Alcool fortement interdit.

Les principaux groupes de médicaments

L'objectif est de normaliser la pression intracrânienne avec des produits chimiques avec différents points d'exposition..

  1. Diurétiques L'élimination de l'excès de liquide du corps réduit la quantité de liquide circulant dans le cerveau. Différents types de diurétiques sont utilisés: osmotique (mannitol), boucle (furosémide, lasix) et épargnant le potassium (spironolactone, veroshpiron). Pour maintenir les taux de potassium, la panagine ou l'aspartame est également prescrite (non requise lors de la prise de diurétiques épargneurs de potassium). Le diacarbe est considéré comme un médicament efficace, qui réduit la production de liquide céphalorachidien en raison de l'inhibition de la carboanginase;
  2. Médicaments qui élargissent la lumière des vaisseaux sanguins. Il s'agit notamment de l'acide nicotinique, du cavinton, de la vinpocétine, qui sont pris en cours plusieurs fois par an;
  3. Neuroprotecteurs. Les préparations améliorent les processus biochimiques dans les neurones, éliminent partiellement les effets de l'hypoxie et divers effets pathogènes et augmentent les capacités adaptogènes. Ce sont l'autovégine, la choline, la cortenxine et d'autres médicaments;
  4. Anticonvulsivants. Attribuer comme traitement symptomatique des crises convulsives ou leurs équivalents non convulsifs;
  5. Analgésiques;
  6. Médicaments hormonaux.

Traitement symptomatique

Utilisé dans des conditions sévères pour réduire l'œdème et la détoxification.

Intervention chirurgicale

Il est indiqué pour l'hydrocéphalie aiguë qui menace la vie du patient. Si la cause est un kyste, une infestation parasitaire ou une tumeur bénigne, leur élimination conduit souvent à une guérison complète..

En l'absence d'effet d'un traitement conservateur et d'un blocage (occlusion) des ventricules (accumulation de caillots sanguins) ou de l'approvisionnement en eau sylvienne, le traitement neurochirurgical est plus efficace. Diverses opérations sont utilisées, par exemple, la création de solutions de contournement pour l'écoulement du liquide céphalorachidien ou la création de trous supplémentaires.

Le shunt est le plus courant, par lequel des moyens sont créés pour détourner l'excès de liquide céphalorachidien et le décharger vers des endroits où il est bien absorbé. Il peut s'agir d'une cavité pleurale ou abdominale, d'un uretère, d'un atrium, d'un petit bassin. Lorsque la pression du liquide céphalo-rachidien augmente, une valve anti-siphon se déclenche, ce qui empêche le LCR de refluer. Dans certains cas, une pompe manuelle est installée sous la peau, lorsque la valve est serrée mécaniquement, la valve s'ouvre.

Une méthode plus douce est l'intervention neurochirurgicale endoscopique. Il est moins traumatisant, réduit le risque de complications, rétablit la circulation naturelle du liquide céphalorachidien.

Facteurs de risque

L'hydrocéphalie chez l'adulte est plus souvent acquise dans la nature. Les facteurs de risque comprennent:

  • plus de 50 ans;
  • de nouvelles blessures au crâne et au cerveau;
  • les maladies du système cardiovasculaire au stade de la sous- et de la décompensation;
  • hémorragies dans l'espace sous-arachnoïdien et les ventricules avec leur tamponnement subséquent avec des caillots sanguins:
  • processus inflammatoires du cerveau et des membranes;
  • formations volumétriques;
  • effets toxiques aigus et chroniques sur le système nerveux central;
  • intervention neurochirurgicale;
  • prédisposition aux maladies génétiques.

L'hydropisie cérébrale non traitée nuit considérablement à la qualité de vie du patient et entraîne une invalidité. L'augmentation des symptômes neurologiques provoque des difficultés à marcher, le tonus musculaire est réduit et le risque de blessures résultant de chutes et de convulsions est accru. Les patients ne peuvent pas se servir et nécessitent une aide extérieure. En même temps, les fonctions cognitives diminuent, la démence et la conscience confuse se développent. Souvent, le travail des sphincters du rectum et des organes urogénitaux est perturbé, une incontinence urinaire et fécale se produit.

Hydrocéphalie adulte

La dropsie cérébrale ou hydrocéphalie est une maladie qui affecte non seulement les petits enfants, mais aussi les adultes. Il est très dangereux et peut entraîner des conséquences extrêmement graves. Il vous sera utile de connaître les symptômes spécifiques de l'hydrocéphalie et les méthodes de traitement de la maladie..

Quelle est l'hydropisie du cerveau chez l'adulte

L'hydrocéphalie est une maladie dans laquelle le liquide céphalo-rachidien s'accumule dans la tête. Ce n'est pas de l'eau ordinaire, mais du liquide céphalorachidien. Si, chez les enfants, l'hydropisie est généralement congénitale, dans laquelle la tête est agrandie, comme on peut le voir sur la photo, chez les adultes, elle apparaît à la suite de maladies. La maladie est très difficile à détecter et certains en meurent même. L'efficacité du traitement de l'hydrocéphalie cérébrale chez un adulte dépend entièrement du degré de détection. Chaque type d'hydropisie a ses propres manifestations caractéristiques..

Symptômes et signes d'hydrocéphalie

Les types d'hydropisie externe, interne et mixte sont distingués. De plus, ce dernier est considéré comme le plus dangereux. L'hydrocéphalie mixte implique une diminution du cerveau, dans laquelle l'accumulation de liquide se produit à la fois dans l'espace des ventricules et dans la sous-arachnoïde. S'il est modéré, le patient n'a pratiquement pas de plaintes et il peut vivre avec elle très longtemps. Dans les cas plus graves, les manifestations de l'hydroencéphalopathie chez l'adulte sont les suivantes:

  1. Mal de crâne. Il passe à peine, mais le matin est plus fort qu'aux autres périodes.
  2. La nausée. Comme un mal de tête, il est particulièrement aigu le matin.
  3. Somnolence. Ce symptôme indique que l'hydrocéphalie est accompagnée d'autres troubles neurologiques..
  4. Troubles de la parole, problèmes de mémoire.

Extérieur

Il s'agit d'une substitution d'hydrocéphalie non occlusive. L'espace sous-arachnoïdien est agrandi et du liquide s'y accumule. Un adulte atteint d'une telle maladie présente les symptômes suivants:

  • sensation constante de fatigue;
  • nausées Vomissements;
  • déficience visuelle mineure;
  • transpiration
  • vision double
  • changements dans le comportement sexuel;
  • troubles de la marche.

National

Si un adulte a une hydrocéphalie occlusale trivalent, dans laquelle le liquide céphalo-rachidien remplit les espaces des ventricules, il peut souffrir de:

  • augmentation de la pression intracrânienne;
  • nausées Vomissements;
  • maux de tête sévères;
  • problèmes de vision, d'audition.

Causes de l'hydrocéphalie chez l'adulte

Un grand nombre de facteurs peuvent provoquer une hydropisie cérébrale. La maladie survient en raison de:

  • un accident vasculaire cérébral;
  • maladies infectieuses du cerveau et des membranes (méningite, encéphalite, ventriculite, tuberculose);
  • tumeurs;
  • les pathologies vasculaires, y compris les ruptures d'anévrisme;
  • blessures à la tête et conditions post-traumatiques (hydrocéphalie normotensive);
  • troubles du développement du système nerveux;
  • violations de la production, de la circulation, de l'absorption du liquide céphalorachidien;
  • faible matière cérébrale.

Traitement

L'hydrocéphalie cérébrale chez un adulte est diagnostiquée par les méthodes suivantes:

  1. IRM Il permet non seulement de vérifier l'exactitude du diagnostic, mais également de déterminer ses causes.
  2. Tomodensitométrie.
  3. Cisternographie. Le diagnostic consiste à déterminer le type d'hydrocéphalie..
  4. Examen neuropsychologique.
  5. Radiographie avec agent de contraste.

Si, à la suite d'une ou de plusieurs de ces études, le pronostic est confirmé, les méthodes de traitement suivantes sont utilisées:

  1. Thérapie médicamenteuse. L'option convient si l'hydrocéphalie est modérée. Un patient adulte se voit prescrire des médicaments qui abaissent la pression intracrânienne (Lasix, Mannitol), des diurétiques. Pendant la thérapie, un massage thérapeutique doux est également utilisé. Tout cela aidera à stabiliser le patient adulte, mais pas à le guérir, mais à atteindre un stade sous-compensé..
  2. Dérivation cérébrale. Elle n'est pas réalisée en cas d'hydroencéphalie chronique, d'inflammation, de problèmes de vision, mais elle est efficace sous forme asymétrique. Un patient adulte reçoit un drainage, dans lequel l'excès de liquide céphalorachidien va dans d'autres espaces du corps. L'opération dans la grande majorité des cas donne un résultat positif. Après un certain temps, un adulte revient complètement à sa vie normale. Installation d'un shunt secondaire nécessaire.
  3. Endoscopie Efficace avec l'hydrocéphalie mixte, de remplacement et symétrique. La chirurgie endoscopique est réalisée avec des micro-instruments. Avec leur aide, enlevez le liquide et la cause, ce qui perturbe sa circulation, par exemple, une tumeur.
  4. Remèdes populaires. Efficace uniquement pour supprimer les symptômes qui manifestent le syndrome hydrocéphalique. Il est recommandé d'utiliser des décoctions diurétiques à base de plantes (origan, busserole, persil), baies de genièvre, solution alcoolisée de racine de calamus.
  5. Régime. Dans le cas de l'hydrocéphalie du cerveau chez un adulte, il est nécessaire de suivre des règles nutritionnelles visant à améliorer l'échange de l'équilibre eau-sel. Il est nécessaire de refuser catégoriquement les produits qui provoquent l'accumulation de liquide dans le corps. Il s'agit de pain frais, de viande et de volaille grasses, de viandes fumées, de saucisses, de bonbons. Au lieu de cela, vous devez manger plus de légumes et de fruits frais, de céréales. Les plats sont mieux cuits à la vapeur.

Conséquences de la maladie

La maladie peut être guérie avec la détection et la sélection en temps opportun de la bonne méthode de traitement. Cependant, chez un adulte, cela ne se produit pas toujours aussi rapidement. Si l'hydrocéphalie n'est pas traitée, la maladie s'aggravera et les symptômes progresseront. En conséquence, un adulte est menacé de démence complète. Dans les cas particulièrement graves, l'hydrocéphalie entraîne la mort.

Causes, symptômes et traitement de l'hydrocéphalie ou de l'hydropisie cérébrale

L'hydrocéphalie du cerveau se produit souvent en conséquence, une complication après des maladies et des blessures. Le terme «hydrocéphalie» lui-même est littéralement traduit par eau dans le cerveau. La maladie se caractérise par une accumulation de liquide céphalo-rachidien dans la tête et est assez difficile à diagnostiquer chez l'adulte. L'initiation intempestive du traitement de l'hydrocéphalie est dangereuse pour l'invalidité et même la mort. Par conséquent, il est important de connaître les causes et les symptômes possibles de la maladie..

Qu'est-ce que l'hydrocéphalie?

L'hydrocéphalie ou l'hydropisie du cerveau est une violation de la circulation du liquide céphalorachidien dans les espaces du liquide céphalorachidien du cerveau, à cause de laquelle son excès se développe. Une quantité normale et constante de liquide céphalorachidien (liquide cérébral) est de 50 ml chez un nouveau-né et d'environ 130 à 140 ml chez un adulte.

Le rôle du liquide céphalo-rachidien:

  • sert d'amortisseur pour les tissus du cerveau et de la moelle épinière, les protégeant des blessures et des chocs;
  • normalise la quantité de sang dans les vaisseaux;
  • fournit la nutrition au cerveau et l'élimination des produits de décomposition de celui-ci.

Chez une personne en bonne santé, le liquide céphalo-rachidien est uniformément réparti dans les fissures sous-arachnoïdiennes, les ventricules et les citernes. Il est produit et diffusé en continu, assurant le fonctionnement optimal du cerveau. Le liquide céphalo-rachidien est produit par les plexus vasculaires du cerveau et est absorbé dans la circulation systémique dans la région pariétale. En raison de la circulation continue, le liquide céphalo-rachidien est constamment mis à jour et les produits de décomposition ne s'y accumulent pas.

Liquide cérébral avec hydropisie:

  • pas complètement absorbé par la circulation systémique.

En conséquence, il s'accumule dans la tête et contribue à une augmentation des ventricules cérébraux, des fissures sous-arachnoïdiennes et des citernes. Les structures cérébrales élargies exercent une pression sur les tissus cérébraux, provoquant divers troubles neurologiques.

Causes de l'hydrocéphalie

Chez l'adulte, l'hydropisie cérébrale se développe à tout âge. Il s'agit d'une maladie acquise apparue sous l'influence de facteurs externes. La pathologie peut se présenter comme une complication après des maladies et blessures graves ou en cas de troubles du système nerveux central (SNC).

Causes de l'hydrocéphalie chez l'adulte:

  • un accident vasculaire cérébral et une autre insuffisance circulatoire aiguë dans le cerveau;
  • oncologie;
  • maladies infectieuses et inflammatoires - méningite, encéphalite, tuberculose;
  • lésions cérébrales traumatiques, lésions de la colonne vertébrale (généralement la zone cervicale);
  • troubles du système nerveux central;
  • encéphalopathies de toute origine, y compris l'alcool;
  • hémorragies cérébrales résultant de la rupture d'anévrismes ou d'autres vaisseaux.

Le développement de l'hydropisie in utero conduit à:

  • prédisposition génétique;
  • troubles du développement du système nerveux central;
  • infections intra-utérines;
  • hérédité - l'hydrocéphalie est héritée extrêmement rarement. Pour cela, une femme doit être porteuse d'un gène défectueux, et un homme doit avoir une hydrocéphalie.

Souvent, la pathologie est diagnostiquée chez les bébés dès les premiers mois de la vie. Et plus tôt il était possible de détecter la maladie, plus grandes étaient les chances de guérison complète. En effet, une augmentation du liquide céphalo-rachidien entraîne une expansion des espaces du cerveau dans lesquels il s'accumule, et le volume de la tête de l'enfant augmente.

Et pour stabiliser la taille de la tête, en train de normaliser l'écoulement du liquide céphalo-rachidien, cela n'est possible que jusqu'à ce que les fontanelles aient grandi ensemble et que tous les systèmes cérébraux soient au stade de la formation. Par conséquent, s'il existe des causes possibles et des signes prédisposants d'hydropisie, il est nécessaire de subir des examens programmés par un neurologue pédiatrique.

Causes de l'hydrocéphalie chez les nouveau-nés:

  • traumatisme à la naissance entraînant une hémorragie ou une méningite;
  • malformations des vaisseaux cérébraux;
  • malformations du cerveau;
  • comme complication après des infections intra-utérines.

Types d'hydrocéphalie

La médecine identifie 3 types d'hydropisie cérébrale - congénitale, acquise et de remplacement.

L'hydropisie congénitale prend naissance au stade du développement fœtal ou se manifeste au cours des premiers mois de la vie.

Le type de remplacement (atrophique) n'est pas toujours attribué spécifiquement à l'hydrocéphalie. Car avec ce type de pathologie, l'accumulation de liquide céphalo-rachidien ne se produit pas à cause d'une violation de sa circulation, mais à cause de l'atrophie initiale du cerveau. C'est l'atrophie elle-même qui conduit à une diminution de la masse du cerveau, et l'espace libéré est rempli de liquide céphalorachidien.

Types de dropsie acquise du cerveau.

  1. Ouvert (extérieur)

Elle se caractérise par l'accumulation de liquide cérébral dans les fissures sous-arachnoïdiennes. Dans les ventricules, cela reste normal. Ce type d'hydropisie survient souvent comme post-traumatique, c'est-à-dire dans le contexte d'une lésion cérébrale traumatique. La forme externe modérément exprimée se distingue par l'absence de symptômes aigus et dérangeants. Un diagnostic d'hydrocéphalie externe légère ou externe mineure peut être posé en cas d'accumulation insignifiante de liquide dans la zone de la surface externe du cerveau. L'hydropisie externe est divisée en sous-espèces:

  • monoventriculaire - dans lequel 1 ventricule est impliqué, il est facilement traitable;
  • biventriculaire - 2 ventricules sont impliqués;
  • triventriculaire - 4 ventricules dilatés;
  • tétraventriculaire - 4 ventricules bouchés.
  1. Interne (fermé)

L'accumulation de liquide céphalo-rachidien se produit dans les ventricules. La forme non occlusive de l'hydropisie survient après une hémorragie dans les ventricules du cerveau, en oncologie, et à la suite d'un blocage des voies le long desquelles circule le liquide céphalorachidien. Même une forme interne modérée peut provoquer le développement d'une hydrocéphalie asymétrique, dans laquelle des ventricules élargis se développent et entraînent la mort des cellules du cerveau.

La liqueur s'accumule dans les ventricules et les crevasses sous-arachnoïdiennes et dans les réservoirs. En tant que sous-espèce, on distingue une forme mixte modérée, dans laquelle l'accumulation de liquide dans les espaces du liquide céphalo-rachidien dépasse légèrement la norme.

Avec cette forme d'hydropisie, les symptômes peuvent ne pas apparaître pendant longtemps, puis l'état du patient s'aggrave rapidement.

Les ventricules s'agrandissent, mais la structure du cerveau ne change pas. La forme de pathologie la plus simple.

Par la nature de l'évolution de la maladie, ces formes d'hydrocéphalie se distinguent:

  • aiguë - se développe rapidement, l'état du patient se détériore fortement en quelques jours. Cette forme nécessite une intervention chirurgicale urgente;
  • chronique - se développe lentement, les symptômes apparaissent progressivement.

Les étapes de la pathologie distinguent:

  • progressive - la pathologie évolue rapidement et nécessite un traitement immédiat;
  • compensé - à ce stade, l'exacerbation est passée, mais les systèmes cérébraux sont restés étendus;
  • sous-compensé - aucun symptôme, mais une rechute d'un stade progressif est probable.

Les symptômes de l'hydrocéphalie

Les premiers signes de pathologie apparaissent 10 à 20 jours après le début du développement. Les symptômes de l'hydropisie cérébrale provoquent une augmentation de la pression intracrânienne et une atteinte du tissu cérébral. Chez les enfants et les adultes, les signes de la maladie apparaissent de différentes manières. Pour les enfants de moins d'un an, cette pathologie est considérée comme congénitale et se caractérise par un développement rapide.

Les symptômes de l'hydrocéphalie chez les enfants

  1. Augmentation du tour de tête de plus de 1,5 cm par mois pendant 2 mois.
  2. Partie supérieure de la tête disproportionnée.
  3. Fontanelle bombée.
  4. Veines dilatées et pulsatoires sur la tête.
  5. Les os du crâne et la peau de la tête sont amincis.
  6. Strabisme.
  7. Inflammation des nerfs optiques.
  8. Baisse de vision et d'audition.
  9. Muscles hypertoniques.
  10. Développement tardif.
  11. Perte de compétences déjà acquises.
  12. Diminution de l'activité, somnolence, vomissements et irritabilité chez un enfant.

Signes chez les adultes

  1. Maux de tête ressentis dans toute la tête. Douleur pire en position couchée.
  2. Vomissements le matin.
  3. Augmentation de la pression oculaire.
  4. Fatigue, faiblesse, somnolence.
  5. Apathie, incapacité à se concentrer.
  6. Sauts de tension artérielle, tachycardie, bradycardie.
  7. Vision diminuée.
  8. Hypertonie musculaire, réflexes accrus.
  9. Manque de coordination des mouvements.
  10. Instabilité émotionnelle, jusqu'à l'agression et l'apathie.
  11. Diminution de la sensibilité physique.
  12. Paralysie des membres.

Diagnostic de l'hydrocéphalie

Si vous soupçonnez une maladie de l'hydropisie cérébrale, les diagnostics suivants sont effectués:

  • examen externe, prise d'histoire basée sur les plaintes des patients;
  • ophtalmoscopie - le gonflement du disque optique peut être dû à la pression intracrânienne, qui est un signe d'hydrocéphalie;
  • l'imagerie par résonance magnétique est une méthode de diagnostic efficace. Détecte la forme d'hydrocéphalie, détermine la taille des ventricules;
  • ponction lombaire - analyse du liquide céphalorachidien;
  • Radiographie du crâne - diagnostic de l'amincissement des os du crâne;
  • Échographie à travers la fontanelle - chez les enfants jusqu'à un an.

Pour établir un diagnostic d'hydropisie cérébrale, la présence de symptômes caractéristiques, une IRM positive et des signes de pression intracrânienne sous ophtalmoscopie suffisent. Si, dans l'une des trois études, aucun signe d'hydropisie n'est détecté, des diagnostics supplémentaires sont prescrits.

Traitement

La récupération complète de l'hydrocéphalie, dans la plupart des cas, ne peut être qu'après la chirurgie. L'hydrocéphalie acquise est plus facile que congénitale.

La dropsie chez le nouveau-né implique une intervention chirurgicale, mais un traitement conservateur est également possible. Si la maladie ne progresse pas, on prescrit au bébé le médicament "Diacarbe", qui réduit la formation de liquide cérébral. Pendant le traitement, vous devez constamment subir des examens par un neurochirurgien et un neurologue. Dès que la menace de progression de la maladie apparaît, une intervention chirurgicale urgente est nécessaire. Aide à soulager les symptômes de la maladie, massage tonique, alternance avec relaxation.

Un traitement conservateur d'un adulte est possible si l'hydropisie acquise est chronique. Pour la thérapie, des diurétiques puissants qui éliminent l'excès de liquide sont utilisés. Ainsi que des médicaments qui inhibent la formation de liquide céphalorachidien et réduisent la pression intracrânienne.

Peut-être le traitement de l'hydrocéphalie et des remèdes populaires. Mais il est inefficace et aide plutôt à soulager les symptômes qu'à guérir.

Une décoction de bleuet réduit la pression intracrânienne, réduit l'enflure et l'inflammation. À partir de la mélisse, préparez une décoction ou une teinture pour l'alcool. Cet outil a un effet bénéfique sur le système nerveux central et soulage les maux de tête..

Chirurgie

Le principal moyen de traiter l'hydropisie est le pontage. Un implant est installé dans le corps - un shunt, qui élimine l'excès de liquide du liquide céphalorachidien vers d'autres systèmes corporels. La chirurgie endoscopique est une méthode innovante. Mais ce n'est pas montré dans tous les cas. Tout dépend du type d'hydrocéphalie, de l'évolution de la maladie et des caractéristiques individuelles du patient.

L'essence de l'endoscopie est de créer un message entre le ventricule et la citerne, grâce auquel la circulation du liquide céphalorachidien est normalisée sans l'établissement d'un shunt.

Conséquences de l'hydrocéphalie

Un traitement commencé en temps opportun est la clé d'un traitement réussi. Par conséquent, dès les premiers symptômes, vous devez contacter un neurologue. Conséquences après l'hydrocéphalie congénitale chez les bébés:

  • retard de développement;
  • la taille de la tête ne reviendra pas aux tailles précédentes.

Les conséquences de l'hydropisie acquise:

  • démence;
  • épilepsie;
  • activité cérébrale altérée;
  • dysfonctionnements du système cardiovasculaire;
  • hypertonie musculaire;
  • perte d'audition et de vision;
  • dans les cas graves, décès;
  • invalidité.

Prévoir

La durée de vie d'un nouveau-né atteint d'hydropisie cérébrale et d'un adulte atteint d'une pathologie acquise est une question difficile. Le succès du traitement dépend de l'état du patient, de la cause et du type de la maladie, de la rapidité du diagnostic et de la nature de l'évolution de la maladie.

Prophylaxie de l'hydrocéphalie

Afin de prévenir le développement de la maladie, les mesures suivantes doivent être observées:

  • une femme doit être testée pour l'infection TORCH pendant la grossesse;
  • éviter les blessures à la tête;
  • traiter à temps toutes les maladies infectieuses et inflammatoires;
  • surveiller l'état du système cardiovasculaire et du système nerveux central.

La meilleure prévention de l'hydropisie est une forte immunité. Par conséquent, vous devez mener une vie saine, faire du sport (ou au moins faire des exercices) et passer à une alimentation saine..

Il Est Important D'Être Conscient De Vascularite