Comment traiter un anévrisme aortique du cœur et quels sont les symptômes de l'expansion anévrismale de la racine de la région ascendante

L'expansion de l'aorte, qui est détectée chez le patient lors de l'examen, est une condition dangereuse. Dans la plupart des cas, un tel changement peut signifier le développement d'anévrismes. Cette pathologie fait référence aux maladies qui menacent la vie d'une personne. L'émergence est facilitée par la stratification des tissus du plus grand vaisseau - l'aorte, à la suite de quoi se forme un sac anévrismal. La taille de la formation augmente avec le temps sous l'influence de l'hypertension artérielle, qui est éjectée lorsque le cœur se contracte. Par conséquent, il existe une forte probabilité de rupture de la paroi vasculaire, ce qui peut menacer les saignements aortiques massifs.

Départements aortiques

L'aorte est l'un des deux principaux vaisseaux du corps humain qui relie le ventricule gauche et son oreillette. À l'intérieur de ce récipient se trouvent trois salsa de la valsalva. En règle générale, le sang se déplace du cœur vers tous les autres organes du corps et les tissus humains le long de l'aorte. L'aorte ressemble beaucoup à un arbre qui a un tronc et de petites branches. L'aorte est divisée en plusieurs départements principaux:

  1. Ascendant, passant de la valve aortique au tronc brachiocephalic.
  2. L'arc aortique est une section pas trop longue du vaisseau principal, qui est considéré comme un élément clé de l'ensemble du système circulatoire de la ceinture cervicale et de la ceinture scapulaire. Ces vaisseaux, qui alimentent la tête et les épaules, forment une sorte d'arc reliant les sections ascendantes et descendantes du vaisseau principal.
  3. Descendant ou thoracique. Dans cette section, les vaisseaux sont situés dans la direction de l'artère sous-clavière du côté gauche au diaphragme.
  4. La partie abdominale. Ce site est situé du diaphragme à l'endroit où le vaisseau principal bifurque, dont le rôle est joué par l'aorte.

Dissection d'un anévrisme aortique ascendant

La stratification entraîne une ischémie aiguë du cœur et une compression du médiastin. La principale manifestation est le syndrome coronarien aigu (SCA):

  • Une attaque de douleur derrière le sternum d'un personnage brûlant et pressant;
  • Irradiation de la douleur dans le dos, les omoplates, l'épaule gauche, dans l'estomac, dans le cou;
  • Absence de réponse aux analgésiques (nitrates);
  • Durée - plus de 15-20 minutes..

Si elle n'est pas traitée à ce stade, l'ACS entre dans l'angor instable ou l'infarctus du myocarde.

Autres symptômes:

  • Interruptions dans le travail du cœur;
  • Dyspnée;
  • Augmentation de la pression;
  • Tachycardie;
  • Sensation de plénitude dans la poitrine;
  • Pâleur;
  • Transpiration
  • Sentiment de peur;
  • Mort subite.

La prévision est défavorable. Plus de 50% des patients décèdent au stade préhospitalier. Avec le développement d'une crise cardiaque, la paroi du ventricule gauche est le plus souvent touchée, ce qui complique le traitement et le pronostic de récupération.

Vous pouvez en savoir plus sur l'anévrisme aortique stratifié dans cet article..

Description générale de la pathologie

En soi, l'expansion de l'aorte du cœur se présente sous la forme d'une augmentation du diamètre du vaisseau environ une fois et demie, dans certains cas davantage. Avec cette pathologie, les parois du vaisseau dilaté perdent leur élasticité maximale, ce qui affecte négativement la vitesse du flux sanguin dans le corps humain, ainsi que l'état de la pression artérielle. Toutes les extensions de l'aorte du cœur sont généralement attribuées à différents groupes qui diffèrent les uns des autres dans la zone de localisation, les principales raisons de la formation de la pathologie, ainsi que la structure des parois de l'aorte. Par exemple, en fonction de la localisation de l'expansion, les variétés d'anévrisme suivantes doivent être distinguées:

  1. Expansion de la racine aortique.
  2. Anévrisme affectant la partie ascendante du vaisseau, partant de la crête sinotubulaire et se terminant par l'arc aortique.
  3. Extension de l'arc aortique.

Maladie aortique cardiaque - Échocardiographie

Avec l'échocardiographie transthoracique, vous pouvez visualiser l'aorte: la racine, les sections proximales de la section ascendante et une partie de la section descendante derrière l'oreillette gauche - à partir de la projection le long du long axe parasternal du ventricule gauche, et l'arc et une partie de l'aorte descendante - à partir de l'accès suprasternal.

Cependant, l'échocardiographie transœsophagienne est plus informative, dont l'indication est une suspicion de maladie aortique.

Maladie aortique cardiaque

Normalement, l'aorte est définie comme une formation tubulaire creuse émanant du ventricule gauche avec des parois lisses jusqu'à 3 mm d'épaisseur et avec un diamètre de 2,0 à 3,7 cm dans la région ascendante, pas plus de 2,4 cm dans la région de l'arc et de 1,0 à 1,3 cm dans la section aval. Dans ce cas, l'amplitude systolique du mouvement de la racine aortique doit être supérieure à 7 mm.

Les traits caractéristiques de la violation

Au cours de cette pathologie, les experts notent une forte expansion du vaisseau sous la forme d'un fuseau ou d'un sac. L'expansion anévrismale de l'aorte peut se former absolument sur n'importe quelle partie de ce vaisseau. Étant donné que le sang pénètre dans les différents organes à l'intérieur du corps précisément par l'aorte, ce qui est favorisé par une pression accrue, la pathologie est considérée comme très dangereuse pour la santé humaine. Une violation irréversible est l'expansion de la lumière du vaisseau principal.

Les statistiques montrent qu'environ 38% des cas enregistrés de patients se trouvent dans l'expansion de l'aorte abdominale, environ 24% - dans l'aorte ascendante, environ 18% - dans l'arc aortique.

Causes des anévrismes


Il existe des conditions pathologiques contre lesquelles les gros vaisseaux peuvent se dilater et des changements irréversibles dans les tissus conjonctifs peuvent se produire. Divers facteurs de risque contribuent à l'apparition de la maladie. Les plus courantes sont les raisons suivantes de l'expansion de la racine aortique.

  1. Lésions athérosclérotiques de la région ascendante ou de la racine aortique.
  2. Changements inflammatoires causés par des agents infectieux.
  3. Lésions traumatiques résultant d'interventions chirurgicales avec pathologie cardiovasculaire.
  4. Malformations congénitales des valves chez un enfant.
  5. Processus dysplasiques héréditaires du tissu conjonctif.
  6. Maladies génétiques comme le syndrome de Marfan.
  7. Maladie hypertonique.
  8. Anévrisme chez le fœtus de nature congénitale.

La formation d'une pathologie peut être affectée par une raison telle que la grossesse, dans laquelle il y a une augmentation du débit cardiaque du sang. La présence de mauvaises habitudes (tabagisme et alcoolisme) augmente la probabilité de changements dans les vaisseaux et, par conséquent, l'apparition de troubles irréversibles dans les tissus.

Les principales raisons du développement

Le diagnostic de cette pathologie ne doit être effectué que par un cardiologue. Après cela, le spécialiste doit prescrire des méthodes de traitement pour l'élargissement de l'aorte. Quant aux principales raisons de la formation de cette pathologie, il est d'usage d'en distinguer plusieurs:

  1. Divers processus infectieux et inflammatoires.
  2. La formation de plaques de cholestérol sur le vaisseau principal, qui est communément appelée en médecine l'athérosclérose.
  3. Une sorte de lésion vasculaire lors d'une intervention chirurgicale sur le système cardiovasculaire.
  4. Dysplasie congénitale des tissus conjonctifs.
  5. Maladie valvulaire congénitale chez les enfants.
  6. La présence d'hypertension.
  7. Anévrismes congénitaux chez les nouveau-nés.
  8. Diverses pathologies génétiques liées au type de syndrome de Marfan et autres.

Il convient également de noter que pendant la grossesse, un processus de libération accrue dans le sang dans le vaisseau commence à se former dans le corps féminin, ce qui est également la raison du développement d'une telle pathologie. De plus, une expansion de l'aorte ascendante ou d'une autre division peut se produire en raison d'une dépendance à l'alcool ou à la nicotine.

Anévrisme des sinus de Valsalva

L'anévrisme de la valse sinusale, caractérisé par une saillie de la paroi de l'un des sinus (leurs noms correspondent aux valves de la valve aortique - coronaire gauche, coronaire droit, non coronaire) dans la chambre cardiaque adjacente, est généralement une anomalie congénitale (par exemple, avec le syndrome de Marfan), en raison de la faiblesse de la paroi aortique avec anneau fibreux de la valve, bien qu'il puisse être enregistré avec une artérite aortique ou une sténose aortique supravalvulaire.

La principale forme morphologique de l'anévrisme du sinus de Valsalva est isolée en combinaison avec d'autres défauts (défaut septal, canal artériel ouvert, coarctation aortique, valve aortique bicuspide, etc.).

Expansion de l'aorte abdominale

Cette pathologie est l'une des plus courantes. Dans la plupart des cas enregistrés, ce type d'expansion est considéré comme une conséquence des blessures contondantes de l'abdomen, ainsi qu'une conséquence du tabagisme. La plupart des hommes de plus de 75 ans souffrent de cette pathologie. Le danger de cet anévrisme réside dans le fait qu'il éclate presque toujours instantanément, et cela se produit presque sans douleur. Mais si l'écart est observé précisément dans la zone abdominale, le patient commence à ressentir une douleur coupante, concentrée dans le bas du dos et l'abdomen. Si la rupture s'est produite imperceptiblement, il y a une forte probabilité que le patient meure en raison d'une hémorragie interne.

Pendant l'expansion du vaisseau abdominal, une personne peut ressentir une douleur dans les reins, les uretères, le pancréas et également dans les intestins. Si la zone agrandie passe l'uretère, cela provoquera une hydronéphrose. Si le duodénum est écrasant, le patient connaîtra une stagnation des aliments consommés dans l'intestin.

Il est important de noter que le principal symptôme d'une telle pathologie est la pulsation constante concentrée dans le nombril.

Traitement

Le traitement de l'anévrisme dépend de la façon dont la pathologie se déroule. En l'absence de symptômes et d'aggravation de l'état de santé, aucun traitement n'est nécessaire. Une visite périodique chez le médecin et un suivi de l'état de l'anévrisme à l'aide d'une radiographie suffisent. Pour prévenir les complications, des médicaments peuvent être prescrits: pour normaliser la pression artérielle - antihypertenseurs, abaisser le cholestérol - statines, réduire la viscosité sanguine - anticoagulants.

Le traitement chirurgical est effectué en présence des indications suivantes:

  • une augmentation de l'anévrisme de l'aorte thoracique du cœur jusqu'à 55-60 mm;
  • augmentation de l'anévrisme de l'aorte abdominale à 40 mm ou plus;
  • croissance continue de la saillie (de 5 mm ou plus en 6 mois).

La chirurgie d'urgence est réalisée dans les cas où la pathologie menace la vie du patient (par exemple, avec rupture d'anévrisme).

Le traitement est effectué de l'une des manières suivantes:

  • la partie saillante de la paroi est enlevée avec une suture supplémentaire du vaisseau;
  • excision de l'anévrisme suivie de la mise en place d'une prothèse vasculaire.

Si le patient présente une insuffisance aortique, un remplacement valvulaire aortique est effectué.

La chirurgie est réalisée sous anesthésie générale, tandis que le patient est transféré en pontage cardio-pulmonaire.

Avec un anévrisme de la racine aortique ou d'une autre partie du vaisseau, il est possible de réaliser une endoprothèse endovasculaire moins traumatique.

Extension d'arc

L'arc aortique est une zone du vaisseau principal qui présente la plus grande probabilité de développer un anévrisme. En règle générale, dans ce domaine, le flux sanguin change brusquement de direction. C'est ici que la pression, la vitesse et la turbulence du flux sanguin changent. À la suite de tout cela, une expansion de la lumière aortique peut se développer. Fondamentalement, un anévrisme de l'arc se manifeste sous la forme d'un essoufflement et d'une toux sèche, d'une douleur sourde dans la région des omoplates, d'un enrouement de la voix, ainsi que d'une pulsation constante dans la région du poignet.

Expansion en aval

En règle générale, dans ce cas, la pathologie a une forme fusiforme ou en forme de sac. Les vaisseaux abdominaux et les vaisseaux liés à la région thoracique souffrent de cette expansion. La principale raison de l'expansion de l'aorte de la division descendante est considérée comme une plaque de cholestérol. Ce type de pathologie est détecté lors d'une radiographie des organes, ainsi que des vaisseaux situés dans la région thoracique. En règle générale, une telle pathologie ne présente aucun symptôme. Ce n'est qu'occasionnellement qu'un patient peut avoir une douleur brûlante constante dans le haut de l'abdomen.

Examen complémentaire

Les mesures diagnostiques visent principalement à éliminer les conditions qui menacent la vie d'une personne. Compte tenu des caractéristiques liées à l'âge de la survenue d'une pathologie, un examen important des patients est un facteur important. Si des plaintes surviennent, les études suivantes seront une liste nécessaire..

  1. Un test sanguin extensif et biochimique. Les critères importants sont la présence de changements inflammatoires, des niveaux élevés d'enzymes, le cholestérol.
  2. Examen échographique du cœur et des vaisseaux sanguins.
  3. Recherche radiologique. Comprend la fluorographie ou la radiographie des organes thoraciques, sur laquelle vous pouvez voir l'expansion des racines des poumons; examen radiographique de la cavité abdominale, pour exclure les signes d'obstruction intestinale; tomodensitométrie.
  4. Méthode électrocardiographique pour diagnostiquer des troubles du rythme ou des signes de nécrose myocardique.

Méthodes de diagnostic

Fondamentalement, la dilatation aortique n'a pas de symptômes ni de signes prononcés. Le plus souvent, cette pathologie est détectée par hasard lors du diagnostic de toute maladie secondaire ou lors de procédures préventives. Si le spécialiste soupçonne l'expansion du vaisseau principal dans le corps humain, il doit attribuer les mesures de diagnostic suivantes au patient:

  1. Roentgenography. Il est à noter que la radiographie est appliquée par rapport au département où il y a une suspicion de vasodilatation.
  2. Échocardiographie. Cette méthode de diagnostic est principalement utilisée lors de l'expansion de l'aorte ascendante.
  3. IRM ou tomodensitométrie du vaisseau abdominal ou thoracique principal.
  4. Angiographie pour évaluer le fonctionnement des principaux vaisseaux.

Il est important de noter que bien souvent, les anévrismes se déguisent en d'autres processus pathologiques, à cause desquels un spécialiste peut s'égarer. Pour cette raison, il est nécessaire de différencier l'anévrisme de la formation de tumeurs et d'autres pathologies qui se produisent dans les poumons ou d'autres organes situés dans la cavité abdominale.

Diagnostic et différenciation des symptômes

Un examen plus approfondi comprend les méthodes suivantes:


Radiographie de l'OGK avec contraste de l'œsophage;

  • Radiographie des organes abdominaux;
  • échocardiographie;
  • Échographie Doppler de l'aorte thoracique;
  • CT ou IRM;
  • aortographie.
  • Le diagnostic différentiel est également très important, car de nombreuses maladies se manifestent dans une clinique similaire. Le diagnostic de l'anévrisme de l'aorte thoracique est réalisé avec:

    • tumeurs du médiastin et des poumons;
    • kystes et néoplasmes péricardiques;
    • tortuosité congénitale de l'aorte;
    • hématome intra-muros.

    Tableau clinique général

    Si nous considérons les signes d'expansion du vaisseau principal, alors, fondamentalement, une telle pathologie ne présente aucun symptôme ni signe. Si une douleur apparaît, elle est principalement localisée dans l'anévrisme et se manifeste sous la forme d'une pulsation.

    Tout d'abord, les symptômes de divers types de vasodilatation sont les suivants:

    1. Avec l'expansion de l'aorte abdominale, une lourdeur apparaît dans la région abdominale, constipation, vomissements, diminution de la fonction intestinale, éructations. Pendant la palpation, le spécialiste peut ressentir une petite étanchéité, qui vibre.
    2. Avec l'expansion de la section ascendante, la douleur apparaît dans le sternum. Dans ce cas, le patient peut également apparaître un gonflement dans la région supérieure du corps, ainsi que sur le visage. Essoufflement possible, étourdissements et tachycardie.
    3. Avec l'expansion de l'arc aortique, le patient développe une toux sèche, une bradycardie et une salivation. Si l'aorte est comprimée dans la zone des bronches et des poumons, une pneumonie peut se développer.

    Compactage de la paroi aortique: méthodes de traitement

    Le scellement des parois de l'aorte est traité en fonction des symptômes du patient, du degré de négligence de la pathologie, ainsi que de la cause qui l'a provoquée.

    La pharmacothérapie traditionnelle implique les éléments suivants:

    1. Prescription de statines (Lovastitin, Cholestyramine). Ceci est pratiqué si le compactage des parois de l'aorte a provoqué le syndrome athérosclérotique ou une élévation du cholestérol.
    2. Prescription de diurétiques pour le myocarde (hypothiazide).
    3. Si des maladies infectieuses provoquent le compactage de la racine aortique du cœur, des antibiotiques à base de pénicilline sont prescrits à la personne.

    Caractéristiques de la thérapie

    Les méthodes de traitement pour l'élargissement du vaisseau principal doivent être basées sur la forme spécifique de l'anévrisme, sa taille et son emplacement. S'il y a une petite expansion de la lumière du vaisseau, le patient peut simplement être observé en dynamique. Dans ce cas, un spécialiste de l'assistance peut prescrire les médicaments suivants:

    1. Médicaments antihypertenseurs pour abaisser la tension artérielle.
    2. Venotonique qui peut renforcer les parois des vaisseaux sanguins.
    3. Médicaments qui abaissent le cholestérol sanguin.
    4. Divers complexes de vitamines pour normaliser les processus métaboliques dans le myocarde.
    5. Anticoagulants pour prévenir les caillots sanguins.

    Il est important de noter que tous les médicaments doivent être prescrits uniquement par le cardiologue traitant. Une attention particulière doit être accordée au fait qu'aucune recette populaire dans le traitement de cette pathologie n'est invalide..

    Si la lumière du vaisseau principal dans la région abdominale est supérieure à 4 cm et dans la région thoracique, sa taille est supérieure à 6 cm, le patient devra alors subir une intervention chirurgicale. De plus, la chirurgie est prescrite dans les cas où la clairance du patient a augmenté de 0,5 cm en six mois.

    Le principe de l'intervention chirurgicale est basé sur l'ablation d'une partie détendue du vaisseau, ou sur sa réduction. Dans certains cas, une prothèse spéciale est mise en place. L'opération peut être organisée soit par la méthode ouverte, soit par endoscopie..

    Étiologie

    Dans la plupart des cas, l'anévrisme est d'origine athérosclérotique ou syphilitique..

    En liaison avec les succès dans le traitement de la syphilis et la prolongation de la durée de vie des personnes, l'athérosclérose devient la principale cause de A. a. Selon des données sommaires, l'anévrisme syphilitique a eu lieu en 1892-1928. 77%, et en 1943-1953. - seulement 49% de tous les A. a., alors que la fréquence des anévrismes athérosclérotiques augmentait respectivement de 9 à 27%.

    Fréquence A. a. dans son ensemble diminue: si en 1892-1928. les anévrismes sont survenus dans 4,36% des autopsies, puis en 1943-1953. elles ont été enregistrées dans 3,43% de toutes les autopsies (Brindley et Cambridge). La fréquence des A. et. Syphilitiques, exprimée en pourcentage du nombre total d'ouvertures, a diminué de 0,63% en 1934-1939. à 0,24% en 1948-1957, et la fréquence de l'athérosclérose - augmentée respectivement de 0,38 à 0,78%.

    Étant donné que l'anévrisme syphilitique est localisé principalement dans l'aorte thoracique et athérosclérotique - dans l'abdomen, le rapport du nombre d'anévrismes aortiques abdominaux et thoraciques reflète dans une certaine mesure une diminution du rôle étiologique de la syphilis dans le développement de A. a. Selon les données de Manilla et Gregory (R. Maniglia, J. Gregory), ce rapport jusqu'en 1920 était en moyenne de 1: 5, et en 1950, il était déjà de 1: 2,2; selon Skromak et al., la fréquence des anévrismes de l'aorte abdominale est passée de 10 à 16% en 1903-1905. jusqu'à 30% en 1952.

    Prévention de la pathologie

    Afin de ne jamais souffrir d'une maladie aussi désagréable, vous devez surveiller sérieusement votre santé. En particulier, depuis la jeunesse, il est recommandé de renforcer vos vaisseaux sanguins, pour lesquels vous devrez abandonner la consommation d'alcool et de tabac. Après 45 ans, les gens devraient surveiller régulièrement leur tension artérielle. Si vous rencontrez des problèmes, vous devriez demander l'aide d'un chirurgien cardiaque.

    En conclusion, il convient de noter qu'à première vue, une pathologie inoffensive comporte en fait un danger incroyablement grand pour la vie humaine. Le fait est que l'expansion du vaisseau principal peut provoquer une rupture soudaine de l'aorte à tout moment, ce qui peut provoquer une mort instantanée. Par conséquent, il est nécessaire de traiter sérieusement et adéquatement le traitement de cette pathologie. Il convient de rappeler que tout retard du patient peut lui coûter la vie..

    Mesures thérapeutiques

    Le traitement de l'anévrisme dépend de la taille de la saillie sacculaire, de la localisation du processus et de la présence de facteurs de risque pouvant entraîner des complications de la maladie. Si la taille de l'expansion du vaisseau est petite, il est possible d'observer le patient. Examen recommandé 2 fois par an pour déterminer les tactiques de prise en charge des patients. Le spécialiste observe la structure et la dynamique de croissance de l'éducation. Dans l'aorte thoracique, l'expansion de la taille du vaisseau ne doit pas dépasser 6, et dans la région abdominale - 4 centimètres. Une consultation avec un chirurgien cardiaque sera nécessaire s'il y a une augmentation d'un petit anévrisme de 0,5 cm par six mois. Les mesures thérapeutiques sont divisées en deux domaines:

    Une approche conservatrice vise à corriger les maladies et à éliminer les facteurs de risque qui contribuent à la formation d'anévrisme. Ces groupes de médicaments sont prescrits:

    - abaisser le cholestérol;

    - restaurer les processus métaboliques dans le myocarde;


    Il existe une méthode de thérapie traditionnelle, qui est recommandée en combinaison avec des médicaments traditionnels. Infusions et décoctions d'herbes - c'est un bon outil pour la prévention des maladies concomitantes.

    S'il y a des signes de croissance ou de stratification de la formation anévrismale, un traitement chirurgical est recommandé. Le choix de la méthode de correction chirurgicale est déterminé par le chirurgien cardiaque sur la base de nombreux facteurs, notamment l'emplacement et la structure de l'anévrisme lui-même, le critère d'âge et les maladies associées. Deux types d'opérations sont le plus souvent effectués..

    Avec cette intervention chirurgicale, l'aorte élargie affectée est enlevée et remplacée par un vaisseau artificiel. Si nécessaire, remplacez ensuite les valvules cardiaques par l'application d'une prothèse mécanique. La période de récupération dure au moins un mois, ce qui limite considérablement la capacité de travail du patient.

    L'opération consiste à installer des tubes spéciaux - stents - dans la lumière du vaisseau à travers l'artère fémorale au-dessus et en dessous du site de la lésion. Une telle intervention vous permet de resserrer la paroi et d'ouvrir la lumière de l'aorte pour rétablir une circulation sanguine adéquate. Ce type d'opération permet à une personne de revenir rapidement à la normale et montre de bons résultats de traitement à long terme..

    La survenue de cas d'anévrisme répétés après la chirurgie est rare. Par conséquent, cette approche du traitement est la principale avec une évolution défavorable de la maladie..

    Il est important de se rappeler que toute hypertrophie de l'aorte est un symptôme indésirable. Et avec l'apparition de signes cliniques concomitants, vous devez immédiatement contacter des spécialistes pour un diagnostic et un traitement rapides de la maladie.

    Dilatation de la racine aortique

    Qu'est-ce que l'expansion de la racine aortique?

    L'expansion de la racine aortique se produit lorsque la racine aortique augmente. Cette condition peut être causée par de nombreux facteurs différents, notamment l'âge, la maladie du tissu conjonctif et l'hypertension artérielle..

    De plus, sa cause peut être une infection, un traumatisme ou la destruction de protéines dans la paroi aortique sous l'influence d'enzymes. Les symptômes de l'élargissement de la racine aortique comprennent des douleurs dorsales et abdominales, des douleurs et des engourdissements dans les jambes dus à la compression des nerfs et à la viscosité de la peau.

    Il s'agit d'une affection très grave qui peut entraîner une régurgitation chronique de la valve aortique et nécessite des soins médicaux urgents..

    L'extension de la racine aortique, comme son nom l'indique, affecte la racine aortique.

    Qu'est-ce qu'un anévrisme aortique?

    L'anévrisme est appelé une augmentation de la lumière du vaisseau de plus de 2 fois dans une zone limitée en raison de son amincissement ou de son étirement. Dans ce cas, des saillies ou des poches se forment, à la suite de quoi la circulation sanguine est perturbée. Habituellement, la pathologie se produit en raison d'un processus anormal dans le tissu conjonctif. Dans ce cas, la partie intérieure de la paroi devient plus mince, sous haute pression artérielle, elle s'étire et commence à dépasser. Au fil du temps, ce phénomène progresse et l'anévrisme augmente..

    L'aorte est l'un des principaux vaisseaux sanguins d'une personne, fournissant du sang oxygéné à presque tous les organes. De plus, l'expansion de la racine aortique (en particulier le sinus de Valsava) peut entraîner une compression des artères coronaires qui alimentent le muscle cardiaque, ce qui se termine souvent par le développement d'une maladie coronarienne. L'une des complications les plus dangereuses d'un anévrisme aortique est sa rupture, qui entraîne une mort subite.

    Il existe trois formes principales d'anévrisme de l'aorte thoracique:

    • sacculaire (la paroi dépasse légèrement dans une petite zone);
    • exfoliant (formé à la suite de la déchirure de l'intimité);
    • en forme de fuseau (l'aorte du cœur est élargie sur toute la circonférence).

    Comment traiter un anévrisme aortique du cœur et quels sont les symptômes de l'expansion anévrismale de la racine de la région ascendante

    L'anévrisme aortique est une saillie de la paroi d'un vaisseau sanguin, en raison de son amincissement ou de son étirement sous l'influence de divers facteurs. Le traitement de cette pathologie doit être rapide, car il peut entraîner la mort instantanée.

    Les causes

    Les principales causes d'anévrisme aortique:

    • Athérosclérose. Il s'agit d'une maladie chronique dans laquelle les taux sanguins de cholestérol et d'autres graisses augmentent. En conséquence, des plaques se forment sur les parois internes des artères, rétrécissant la lumière des vaisseaux et obstruant le flux sanguin. Étant donné que l'aorte est un gros vaisseau, il n'y a pas de violation grave du flux sanguin avec l'athérosclérose. Le problème est différent: lorsqu'une plaque se forme, le vaisseau subit des changements pathologiques, ce qui entraîne son amincissement et une élasticité réduite.
    • Pathologie congénitale. Certaines maladies affectent la structure et le développement du tissu conjonctif (par exemple, les syndromes d'Ehlers-Danlos et Marfan). Chez les personnes atteintes de telles maladies, les parois des vaisseaux deviennent faibles, incapables de résister à la pression artérielle. Dans ce cas, des saillies se forment, parfois à plusieurs endroits à la fois.
    • Maladies inflammatoires. Parfois, une protrusion se produit avec une aortite - inflammation de la paroi vasculaire. Cette pathologie peut se développer dans le contexte de la salmonellose, de la tuberculose, des maladies fongiques, de la thromboangiite oblitérante, de la spondylarthrite ankylosante, etc..
    • Syphilis. Aux derniers stades de la maladie, ses agents pathogènes se sont propagés dans tout le corps. Lorsqu'ils pénètrent dans la paroi aortique, ils commencent à la détruire, contribuant à la formation de la pathologie.
    • Blessures. Les dommages mécaniques à la paroi du vaisseau sont un phénomène extrêmement rare. Elle peut survenir quelques jours ou semaines après le traitement et les mesures diagnostiques sur le cœur.

    Il existe des facteurs qui augmentent le risque de développer la maladie. Ceux-ci inclus:

    • sexe masculin (la pathologie est plus courante chez les hommes que chez les femmes);
    • âge avancé (à partir de 55 ans et plus);
    • la présence de mauvaises habitudes;
    • maladie hypertonique;
    • prédisposition génétique;
    • mode de vie sédentaire;
    • la présence d'un excès de poids;
    • cholestérol sanguin élevé.

    L'élargissement anévrismal de l'aorte se manifeste de différentes manières en fonction de la taille de la saillie, de son emplacement, de la cause. Les principaux signes d'anévrisme aortique - douleur et inconfort - ne se produisent pas dans tous les cas. Parfois, la maladie est asymptomatique.

    Pour comprendre la différence entre les différents types de maladies, vous devez vous familiariser avec la classification généralement acceptée.

    L'anévrisme de l'aorte ascendante est une saillie située sur la partie ascendante de l'aorte. Cette pathologie peut se manifester de différentes manières. Le plus souvent, l'anévrisme de l'aorte ascendante s'accompagne des symptômes suivants:

    • douleur au cœur ou derrière le sternum;
    • cardiopalmus;
    • vertiges;
    • dyspnée;
    • la faiblesse;
    • diminution de l'activité motrice.

    Si l'expansion de l'aorte ascendante est fortement exprimée, le syndrome de la veine cave supérieure se développe (une condition dans laquelle l'écoulement du sang veineux du torse supérieur vers le bas est perturbé). Elle s'accompagne de l'apparition des symptômes suivants: cyanose du visage, maux de tête, essoufflement, toux, enrouement, gonflement du visage et du haut du corps.

    Il s'agit d'une saillie pathologique dans la section correspondante du vaisseau. Le patient est confronté à une gêne abdominale, une douleur constante ou périodique, une sensation de satiété, des nausées, des éructations, des ballonnements et une diminution du poids corporel..

    Une aorte élargie est une formation douloureuse dans l'abdomen. Il est dense et peut pulser, ce qui permet au patient de le détecter par lui-même.

    Si l'arc est affecté (la section entre les segments ascendants et descendants du vaisseau), la compression de l'œsophage et la violation du processus de déglutition se produisent. Dans ce cas, les symptômes d'anévrisme aortique suivants se produisent:

    • toux sèche;
    • enrouement de la voix;
    • bradycardie;
    • dyspnée;
    • salivation excessive;
    • douleur sur le sternum, surtout en avalant.

    Si la saillie exerce une pression sur la racine du poumon, une congestion et une pneumonie se développent.

    Représente un changement pathologique dans le mur dans la région descendante. Les symptômes dépendent de l'emplacement de la saillie pathologique. L'expansion de l'aorte du cœur peut entraîner l'apparition des symptômes et conditions suivants:

    • douleur dans le bras gauche et l'omoplate;
    • paralysie des membres supérieurs ou inférieurs (totale ou partielle);
    • ischémie de la moelle épinière;
    • déformation et déplacement des vertèbres;
    • névralgie intercostale;
    • rachiocampsis.

    Elle s'accompagne de l'apparition d'un hématome qui sépare la paroi vasculaire et forme un faux canal. Cette pathologie est difficile, caractérisée par l'apparition d'une douleur aiguë qui modifie sa localisation (omoplate, sternum, estomac, bas du dos, etc.). Les symptômes typiques incluent:

    • anxiété motrice associée à une faiblesse;
    • une forte augmentation de la pression artérielle, puis une diminution;
    • transpiration excessive;
    • cyanose de la peau;
    • asymétrie du pouls sur les membres supérieurs et inférieurs;
    • enrouement de la voix;
    • insuffisance rénale aiguë;
    • perte de conscience;
    • coma.

    Les conséquences de cette pathologie sont mortelles. Dans la plupart des cas, l'élargissement aortique est fatal.

    Diagnostique

    Le plus souvent, la pathologie est détectée par hasard, lors d'un examen médical ou d'un examen pour une autre maladie. Si vous soupçonnez une saillie de la paroi vasculaire, un diagnostic complet est effectué. Les tests de laboratoire vous permettent d'établir ou de confirmer la cause de la maladie (par exemple, l'athérosclérose), donc l'accent est mis sur les méthodes de recherche instrumentale. Ceux-ci inclus:

    • Radiographie pulmonaire. Elle est réalisée en 3 projections. Détecte l'accumulation d'air et de sang dans la cavité pleurale.
    • Enquête sur la radiographie de la cavité abdominale. Elle est réalisée en 2 projections. Utilisé pour détecter les saignements internes, la déformation des corps vertébraux, les plaques calcifiées.
    • Échographie Doppler de la région thoracique ou abdominale. Vous permet d'évaluer l'état du navire et de déterminer l'emplacement de la zone touchée.
    • Échocardiographie du cœur. Elle est réalisée avec une défaite présumée de la zone ascendante. Aide à considérer les changements dans les structures cardiaques.
    • L'aortographie. Il s'agit d'une radiographie du vaisseau et de ses branches après avoir rempli la lumière avec un agent de contraste. Utilisé pour déterminer l'emplacement de l'anévrisme aortique, son état, sa taille et son étendue.
    • Tomodensitométrie multispirale de l'aorte abdominale. Il est utilisé pour confirmer le diagnostic. Aide à établir la présence d'autres pathologies, telles que sténose, calcification, thrombose, etc..

    L'expansion de la racine aortique et de ses autres parties peut se produire par analogie avec d'autres maladies des systèmes digestif et cardiovasculaire. Par conséquent, la tâche du médecin est de réaliser un diagnostic complet, qui distinguera l'anévrisme des autres pathologies présentant des symptômes similaires et établira un diagnostic précis.

    Traitement

    Le traitement de l'anévrisme dépend de la façon dont la pathologie se déroule. En l'absence de symptômes et d'aggravation de l'état de santé, aucun traitement n'est requis.

    Une visite périodique chez le médecin et un suivi de l'état de l'anévrisme avec une radiographie suffisent.

    Pour prévenir les complications, des médicaments peuvent être prescrits: pour normaliser la pression artérielle - antihypertenseurs, abaisser le cholestérol - statines, réduire la viscosité sanguine - anticoagulants.

    Le traitement chirurgical est effectué en présence des indications suivantes:

    • une augmentation de l'anévrisme de l'aorte thoracique du cœur jusqu'à 55-60 mm;
    • augmentation de l'anévrisme de l'aorte abdominale à 40 mm ou plus;
    • croissance continue de la saillie (de 5 mm ou plus en 6 mois).

    La chirurgie d'urgence est réalisée dans les cas où la pathologie menace la vie du patient (par exemple, avec rupture d'anévrisme).

    Le traitement est effectué de l'une des manières suivantes:

    • la partie saillante de la paroi est enlevée avec une suture supplémentaire du vaisseau;
    • excision de l'anévrisme suivie de la mise en place d'une prothèse vasculaire.

    Si le patient présente une insuffisance aortique, un remplacement valvulaire aortique est effectué.

    La chirurgie est réalisée sous anesthésie générale, tandis que le patient est transféré en pontage cardio-pulmonaire.

    Dans ce cas, un stent est utilisé - un petit cadre métallique à mailles, qui est pressé contre les parois du vaisseau et assure une circulation sanguine normale, empêchant la rupture de l'anévrisme.

    La prévention

    Afin de ne jamais savoir ce qu'est un anévrisme aortique, vous devez faire attention à la prévention de cette pathologie. L'élargissement aortique ne se produit pas si les recommandations suivantes sont suivies:

    • vivre une vie saine;
    • surveiller les indicateurs de pression artérielle;
    • consulter régulièrement un angiosurgeon et un cardiologue (en particulier pour les patients prédisposés au développement de maladies cardiovasculaires);
    • traiter les maladies concomitantes en temps opportun.

    Si des facteurs de risque sont présents, un dépistage échographique périodique est nécessaire..

    Si l'aorte est dilatée, cela signifie que le risque de complications est élevé. La maladie peut entraîner un choc, un effondrement, des saignements internes massifs, une insuffisance cardiaque aiguë.

    La rupture d'un anévrisme aortique est lourde de développement du syndrome de la veine cave supérieure, de tamponnade cardiaque, d'hémopéricarde, d'hémothorax, de saignements divers (pulmonaire, intrapéritonéal, gastro-intestinal).

    D'autres complications dangereuses comprennent:

    • occlusion aiguë des vaisseaux des membres;
    • insuffisance rénale;
    • Hypertension artérielle rénovasculaire;
    • coups.

    Le pronostic de la maladie dépend de la taille de la saillie, des lésions athérosclérotiques concomitantes du cœur et des vaisseaux sanguins. La pathologie étant asymptomatique, la plupart des patients se rendent chez le médecin trop tard. Aux derniers stades de la maladie, des complications thromboemboliques se développent et le risque de rupture de l'anévrisme augmente, ce qui peut entraîner la mort..

    Les gros anévrismes (à partir de 6 cm) se rompent 30% plus souvent que les petits anévrismes (moins de 6 cm). Par conséquent, il est nécessaire de consulter régulièrement un cardiologue afin de détecter une pathologie à temps et de commencer immédiatement à la traiter.

    Méthodes de traitement

    Avec de petits anévrismes (en particulier d'origine congénitale), des tactiques d'attente peuvent être utilisées. Le patient est suivi périodiquement par un cardiologue et une thérapie d'entretien visant à renforcer les parois des vaisseaux sanguins. Prescrire des anticoagulants, des antihypertenseurs et des statines.

    Cependant, le plus souvent, en raison de la forte probabilité de complications, un traitement chirurgical est indiqué..

    Les indications de la chirurgie seront:

    • diamètre du défaut supérieur à 5 cm;
    • augmentation rapide de la taille;
    • stratification de l'anévrisme
    • étiologie traumatique.

    Il existe deux options principales - la chirurgie ouverte et endovasculaire.

    La première technique - résection d'un anévrisme aortique, est utilisée à l'aide d'une machine de circulation sanguine artificielle sur un cœur ouvert. Dans ce cas, les sections endommagées de la paroi du vaisseau sont excisées puis une suture est effectuée. Dans certains cas, les prothèses implantaires sont indiquées..

    Il est préférable d'utiliser la deuxième option comme moins traumatisante, mais elle n'est présentée qu'avec de petites tailles d'anévrisme dans un endroit pratique d'accès.

    Après l'intervention, le patient est transféré à l'unité de soins intensifs et des médicaments sont prescrits pour prévenir la thrombose et les complications infectieuses.

    L'une des pathologies difficiles en termes de pronostic est l'expansion (anévrisme) de l'aorte. La condition est extrêmement dangereuse pour le patient pendant la progression et nécessite donc une surveillance médicale constante. Avec une telle pathologie, une expansion particulière du vaisseau se forme. En même temps, n'importe quelle partie de l'aorte peut souffrir d'anévrisme.

    L'aorte elle-même est l'un des deux principaux vaisseaux du corps, du ventricule gauche et de son oreillette. À l'intérieur du vaisseau, il y a trois sinus Valsalva. C'est à travers l'aorte que le sang du cœur est transporté vers tous les organes et tissus d'une personne. Extérieurement, l'aorte ressemble à un arbre qui a un tronc et des branches plus fines. Par analogie avec un arbre, l'aorte est divisée en plusieurs départements importants:

    • Département amont. Situé directement de la valve aortique vers le tronc brachiocephalic.
    • Arc aortique. Il s'agit d'une petite section du vaisseau principal, qui est la base de tout le système circulatoire de la ceinture scapulaire et de la tête. Ces vaisseaux alimentant les épaules et la tête forment une sorte d'arc qui relie les sections descendante et ascendante du vaisseau principal.
    • Département thoracique (décroissant). Navires situés de l'artère sous-clavière vers la gauche et jusqu'au diaphragme.
    • La section abdominale. La section du diaphragme à la bifurcation du vaisseau principal - l'aorte.

    En soi, la pathologie (anévrisme / expansion) est une augmentation du diamètre du vaisseau de 1,5 fois ou plus. Dans cet état, les parois du vaisseau dilaté ne sont plus aussi élastiques que possible, ce qui affecte considérablement la vitesse du flux sanguin dans le corps et la pression artérielle. Toutes les extensions (anévrismes) sont généralement classées en fonction de la zone de localisation, de la structure des parois du vaisseau, de la forme et des raisons de la formation de la pathologie. Ainsi, en fonction de l'emplacement de l'expansion, les types d'anévrisme suivants sont distingués:

    1. Expansion de la racine aortique.
    2. Anévrisme de la partie ascendante du vaisseau de la crête sinotubulaire à l'arc aortique.
    3. Extension d'arc.

    Selon l'ICD, le code de pathologie est I71-I71.9. Ce sous-ensemble comprend toutes les sous-espèces d'expansion du navire.

    Avec un anévrisme aortique, les médecins diagnostiquent une expansion significative du vaisseau par le type de sac ou de fuseau. Une telle pathologie peut se former sur n'importe quelle partie du vaisseau. Et compte tenu du fait que c'est l'aorte qui propage le sang à tous les organes en utilisant l'hypertension artérielle, la pathologie est assez dangereuse. La dilatation de la lumière du vaisseau principal est une pathologie irréversible.

    Important: selon les statistiques, environ 38% des cas surviennent dans l'expansion de l'aorte abdominale, 24% dans sa section ascendante et 18% dans la voûte plantaire.

    Seul un cardiologue est impliqué dans le diagnostic de l'élargissement aortique du cœur et le traitement de cette pathologie. Dans ce cas, comme principales raisons de la formation d'une pathologie, les médecins distinguent:

    • processus inflammatoires et infectieux transférés;
    • l'athérosclérose (plaques de cholestérol) du vaisseau principal;
    • blessures vasculaires lors d'opérations sur le système cardiovasculaire;
    • Dysplasie congénitale du tissu conjonctif;
    • la maladie valvulaire chez un enfant est congénitale;
    • hypertension;
    • anévrisme congénital chez un nouveau-né;
    • pathologies génétiques telles que le syndrome de Marfan et d'autres.

    Important: pendant la grossesse, une femme développe un processus d'éjection accrue de sang dans l'aorte, qui peut également provoquer le développement d'une vasodilatation. De plus, la dépendance à la nicotine et à l'alcool peut provoquer des maladies vasculaires..

    Comme mentionné ci-dessus, tous les anévrismes sont classés selon la zone de localisation. Voici les pathologies les plus courantes..

    L'une des pathologies difficiles en termes de pronostic est l'expansion (anévrisme) de l'aorte. La condition est extrêmement dangereuse pour le patient pendant la progression et nécessite donc une surveillance médicale constante.

    Avec une telle pathologie, une expansion particulière du vaisseau se forme. Dans le même temps, n'importe quelle partie de l'aorte peut souffrir d'anévrisme. Mais le plus faible à cet égard est son département ascendant..

    Qu'est-ce que l'expansion aortique, comment est-elle diagnostiquée et comment est-elle traitée, nous analysons ci-dessous dans l'article.

    Parmi toutes les maladies du cœur et des vaisseaux sanguins, on peut distinguer les conditions les plus dangereuses pour la vie humaine. Ceux-ci incluent l'infarctus du myocarde, l'insuffisance cardiaque et l'anévrisme aortique..

    Voyons ce qui est caché sous ce nom obscur. Anévrisme de l'aorte cardiaque - Expansion limitée ou généralisée du plus grand vaisseau du corps humain.

    Avec l'anévrisme, le diamètre de la lumière aortique dépasse la taille normale de 2 fois ou plus.

    Considérez les causes de l'expansion de l'aorte du cœur. Les maladies suivantes peuvent y conduire:

    • Syndrome de Marfan (pathologie du tissu conjonctif, héréditaire);
    • Dysplasie fibreuse (remplacement des tissus vasculaires ou osseux par des fibreux);
    • Athérosclérose;
    • Blessures
    • Maladies inflammatoires (syphilis, etc.);
    • Médionécrose d'Erdheim, médionécrose enceinte (nécrose de la membrane moyenne des vaisseaux artériels avec formation de kystes).

    L'anévrisme aortique peut être localisé dans n'importe quelle partie de celui-ci. Selon la localisation anatomique, l'anévrisme est également classé. L'anévrisme peut affecter:

    • Sinus de Valsava
    • Département amont
    • Département aval
    • Arc aortique.

    Il existe également un anévrisme de l'aorte thoracique et abdominale (types combinés de maladies).

    Selon les statistiques, la présence d'anévrisme chez les hommes est observée 5 fois plus souvent que chez les femmes.

    Dans la plupart des cas, l'âge des patients dépasse cinquante ans, ce qui s'explique généralement par la présence de l'athérosclérose et son rôle prédominant dans le développement de la maladie. Il provoque la survenue d'anévrisme et d'hypertension artérielle (augmentation de la pression artérielle).

    L'anévrisme dans la région thoracique se produit souvent dans le contexte de changements dystrophiques dans l'aorte et la médionécrose, qui sont survenus pour des raisons peu claires. Il existe un terme pour ce type de pathologie - «ectasie anulo-aortique». Il se caractérise par:

    • Risque élevé de mort subite;
    • Dissection de l'aorte;
    • Insuffisance valvulaire (la valve aortique souffre davantage).

    La forme sacculaire de l'anévrisme survient le plus souvent dans l'aorte ascendante. Les processus inflammatoires dans l'aorte et la syphilis conduisent souvent à un anévrisme de la région ascendante.

    Les autres causes d'anévrisme comprennent les blessures. Chez les personnes qui ont subi une chirurgie pour stratification de la paroi aortique du cœur, parfois un anévrisme se forme dans d'autres zones de l'aorte auparavant saines.

    Dans la plupart des cas, un anévrisme aortique du cœur est asymptomatique. Ils le découvrent par accident - lors d'examens préventifs ou lors de l'examen d'un autre organe. Les plaintes des patients apparaissent si l'anévrisme se développe rapidement ou est à la veille d'un écart.

    L'anévrisme de l'arc et la partie descendante de l'aorte provoquent des symptômes beaucoup plus souvent que le processus localisé dans d'autres parties. La raison en est l'emplacement anatomique.

    De tels anévrismes peuvent exercer une pression sur la côte, la colonne vertébrale thoracique, les organes médiastinaux, le sternum.

    Ainsi, la compression des bronches et de la trachée provoque une toux et un essoufflement, la compression de l'œsophage entraîne un rythme cardiaque rapide, la compression du nerf de retour est caractérisée par un enrouement.

    Des douleurs douloureuses ou brûlantes prolongées derrière le sternum ou dans la région du dos à droite sont caractéristiques de la pathologie de l'aorte thoracique du cœur. Des symptômes d'autres maladies cardiaques, comme l'insuffisance cardiaque, peuvent également être notés. Dans ces cas, le patient se plaint de faiblesse, d'essoufflement, de toux sèche, d'enflure, de maux de tête fréquents et de vertiges.

    Lors de l'examen, le médecin doit prêter attention aux caractéristiques externes de la personne. Une croissance élevée, un allongement des paumes (arachnodactylie), une déformation du sternum, une scoliose, une cyphose, une hypermobilité des articulations peuvent indiquer la présence du syndrome de Marfan, dont nous avons parlé plus haut.

    Malheureusement, parfois la première manifestation de la maladie est une rupture aortique, qui se manifeste par des saignements dans les organes médiastinaux: cavité pleurale, œsophage ou bronches. Le patient a des vomissements abondants de sang, avec une hémorragie pulmonaire, la rupture de l'aorte est précédée d'une toux en quelques jours. C'est un saignement massif lors d'une rupture aortique qui entraîne la mort.

    En plus des ruptures, les anévrismes peuvent être compliqués par la formation de caillots sanguins dans les artères d'un grand cercle de circulation sanguine, y compris les vaisseaux cérébraux. Dans de tels cas, des accidents vasculaires cérébraux se développent..

    Pronostic de la maladie

    Le pronostic de la maladie est considéré comme défavorable. Depuis le début de la maladie et au cours des cinq prochaines années, environ 75% des patients décèdent. De plus, la moitié meurent de rupture de l'aorte, le reste des patients - de pathologie concomitante - d'accidents vasculaires cérébraux et de maladie coronarienne.

    Il y a une dépendance de la menace de rupture de l'aorte du cœur sur la taille de l'anévrisme. Une vasodilatation supérieure à 5 cm est considérée comme mettant la vie du patient en danger. Mais dans certains cas, la vieillesse du patient ou d'autres problèmes cardiaques peuvent être plus mortels que d'avoir un petit anévrisme.

    Complications et prévisions

    L'anévrisme, qui a pu dilater un gros vaisseau en raison de la stratification des tissus conjonctifs, se manifeste par de graves symptômes cliniques. Un syndrome douloureux marqué, qui n'est pas éliminé par les analgésiques, est noté. Il existe une possibilité de développer une insuffisance rénale et une occlusion intestinale, compte tenu de la violation de la circulation sanguine dans les organes.

    La complication la plus grave est la rupture de la formation anévrismale. La conséquence d'une violation de l'intégrité du vaisseau entraîne de graves saignements. Le sang remplit le plus souvent la cavité pleurale entourant le poumon ou pénètre dans l'espace rétropéritonéal. Cela aide à réduire le volume de sang en circulation et à perturber le fonctionnement du cœur, jusqu'à son arrêt.

    Qu'est-ce que l'expansion de la racine aortique?

    L'expansion de la racine aortique se produit lorsque la racine aortique augmente. Cette condition peut être causée par de nombreux facteurs différents, notamment l'âge, les maladies du tissu conjonctif et l'hypertension artérielle. De plus, sa cause peut être une infection, un traumatisme ou la destruction de protéines dans la paroi aortique sous l'influence d'enzymes. Les symptômes de l'élargissement de la racine aortique comprennent des douleurs dorsales et abdominales, des douleurs et des engourdissements dans les jambes dus à la compression des nerfs et à la viscosité de la peau.

    Il s'agit d'une affection très grave qui peut entraîner une régurgitation chronique de la valve aortique et nécessite des soins médicaux urgents..

    L'extension de la racine aortique, comme son nom l'indique, affecte la racine aortique.

    Racine aortique

    La racine aortique est le lieu d'origine de l'aorte, la plus grande artère du corps humain. Elle est aussi souvent appelée l'aorte ascendante, car c'est la partie ascendante de l'arc créée par toute l'aorte. Ce site a une forme de poire en raison de l'augmentation naturelle du diamètre de ce vaisseau sanguin à sa base. Lorsque la racine aortique atteint une taille anormale, ils parlent de son expansion.

    Facteurs provoquant l'expansion de la racine aortique

    Cette condition peut être causée par divers facteurs. Par exemple, l'usure de la racine aortique liée à l'âge y est associée. De plus, l'hypertension artérielle peut devenir la cause de l'expansion de la racine aortique. Ce symptôme peut être causé par le syndrome de Marfan ou d'autres maladies affectant le tissu conjonctif. En outre, les affections pouvant entraîner une expansion des racines aortiques comprennent la syphilis et les maladies auto-immunes dans lesquelles le système immunitaire attaque ses propres cellules..

    Les causes de l'expansion de la racine aortique comprennent l'infection, plus précisément, les lésions tissulaires et l'inflammation causées par l'infection..

    De plus, cette condition peut être déclenchée par des malformations congénitales, dans lesquelles la formation de protéines dans la paroi aortique est insuffisante. Parfois, l'expansion de la racine aortique est le résultat d'un traumatisme à cette artère ou d'une dégénérescence progressive des protéines dans la paroi aortique sous l'influence d'enzymes.

    Symptômes

    L'expansion de la racine aortique provoque un large éventail de symptômes qui varient d'un cas à l'autre. Les symptômes courants de l'expansion de la racine aortique sont des douleurs dans le dos et l'abdomen. Si l'élargissement des tissus provoque une compression des racines nerveuses à proximité, une douleur ou un engourdissement des jambes peut survenir. Les autres symptômes incluent le stress et l'anxiété, les palpitations et les nausées et vomissements..

    Effets

    L'expansion de la racine aortique peut provoquer une régurgitation chronique de la valve aortique. Une valve aortique saine sépare la racine aortique du ventricule droit du cœur. Il crée un volet qui s'ouvre, libérant le sang du ventricule gauche, puis se ferme hermétiquement, fournissant un flux de sang dans une seule direction. Lorsque les parois de la racine aortique sont étirées en raison de son expansion, un étirement des tissus de la valve aortique peut se produire. Si la valve est tendue, elle perd sa capacité à se fermer hermétiquement et à former un volet, ce qui normalement ne permet pas au sang de refluer dans le cœur.

    Il Est Important D'Être Conscient De Vascularite