Diagnostic de l'hypertension

La clé du succès dans le traitement de toute maladie est un diagnostic précis. Avec le développement de la médecine moderne, il existe de nombreuses façons, à la fois instrumentales et de laboratoire, d'aider le médecin à déterminer le diagnostic.

En premier lieu parmi les diagnostics les plus courants dans la population, il y a l'hypertension artérielle. Voyons de quel type de maladie il s'agit et comment la diagnostiquer..

Qu'est-ce que l'hypertension artérielle??

L'hypertension artérielle (AH) est une augmentation de la pression artérielle supérieure à 140/90 mm Hg. Un synonyme d'hypertension est l'hypertension. S'il n'est pas possible de déterminer la raison de l'augmentation de la pression artérielle, l'hypertension artérielle est appelée primaire. Les conditions suivantes conduisent au développement d'une hypertension secondaire: - maladie rénale (inflammation, hydronéphrose, sténose de l'artère rénale, néphroptose), maladies endocriniennes (phéochromocytome, acromégalie, hypothyroïdie).

Hypertension secondaire pendant la grossesse

L'hypertension secondaire peut survenir pendant la grossesse, être causée par des troubles neurologiques, causée par certains médicaments et se développer avec l'abus d'alcool. Il existe des facteurs dont la combinaison entraîne un risque élevé de développer une hypertension. Il s'agit d'un facteur héréditaire: si une mère ou un père souffre d'une augmentation de la pression dans la famille, il y a un risque élevé que l'enfant soit hypertendu à l'avenir, ainsi que l'âge: le nombre de patients souffrant d'hypertension augmente avec l'âge.

Selon certaines études statistiques, chez les personnes de plus de 65 ans, l'hypertension est observée à chaque seconde. Mais il existe une forme particulière d'hypertension qui se développe rapidement et est très difficile - maligne, contrairement à d'autres formes, la plupart des jeunes hommes tombent malades avec cette forme. Les facteurs environnementaux jouent également un rôle important dans le développement de l'hypertension: consommation excessive de sel, tabagisme, alcool, obésité, faible activité physique, situations stressantes, postménopause.

Pourquoi l'hypertension artérielle est dangereuse?

Une telle attention portée à cette maladie s'explique par le fait qu'avec cette maladie le risque de complications augmente: crises cardiaques, accidents vasculaires cérébraux, qui réduisent considérablement l'espérance de vie. Le corps a des organes souffrant directement d'hypertension artérielle dans une plus grande mesure. Ces organes sont appelés organes cibles. C'est le cœur, les vaisseaux des yeux, le cerveau et les reins.

Le diagnostic de l'hypertension comprend le diagnostic obligatoire de ces organes. L'hypertension est également dangereuse car elle se développe progressivement et ne se manifeste pas du tout au début. Le patient ne sait même pas qu'il a augmenté la pression, car il ne dérange rien, les capacités compensatoires du corps nivellent les symptômes. Les plaintes n'apparaissent que lorsque les organes cibles sont affectés..

Il s'agit soit d'un degré élevé d'hypertension, soit d'une crise d'hypertension. De plus, les patients, même en sachant qu'ils souffrent d'hypertension artérielle, n'y accordent souvent pas l'attention voulue et ne s'attaquent pas à la maladie. Ce qui ne peut absolument pas être fait. Même avec une seule augmentation de la pression artérielle, vous devez contrôler votre pression et être en mesure de la déterminer indépendamment.

Méthode d'essai de pression

Règles de mesure de la pression artérielle avec un tonomètre mécanique

La principale méthode disponible et courante pour le diagnostic de l'hypertension est la mesure correcte de la pression. La mesure de la pression artérielle est effectuée dans des conditions de repos complet, à la fois mental et physique, à température ambiante. 1 à 2 heures avant le début de la procédure, il n'est pas conseillé de prendre du café, de la fumée, de boire de grandes quantités de liquide et de nourriture et d'effectuer des activités physiques d'intensité variable. La mesure de la pression artérielle est effectuée assis, couché, parfois debout.

Lors de la vérification de la pression artérielle en position assise, le dos du patient doit reposer contre le dossier de la chaise, les jambes doivent être au sol, non croisées, la main du patient doit reposer librement sur la table au niveau de la poitrine. Le brassard du tonomètre est superposé à la main libérée des vêtements. La mesure sur les vêtements déforme le nombre de tension artérielle. Le milieu du brassard doit être situé au niveau du cœur du patient, si le brassard est plus bas, la pression artérielle sera déformée, plus souvent elle sera surestimée, si au-dessus du niveau du cœur, la pression artérielle sera sous-estimée.

Le bas du brassard, lorsqu'il est correctement appliqué, se trouve à 2,5 cm au-dessus du coude du coude. Le stéthoscope doit toucher étroitement (mais pas écraser!) Le coude interne du coude, où l'artère brachiale palpite le plus fortement. Le premier ton entendu par l'oreille et visible sur l'échelle est appelé pression systolique (SBP), le moment où le ton clair final disparaît - la pression artérielle diastolique (DBP).

Lors de la première visite chez le médecin, la pression artérielle doit être mesurée sur deux mains. Par la suite, sur le bras, où la pression artérielle est plus élevée. La différence de pression artérielle sur les mains peut être de 5 à 10 mm Hg, mais elle peut être davantage due aux caractéristiques anatomiques des artères. Il est souhaitable de mesurer la pression artérielle deux fois avec un intervalle d'au moins deux minutes. Vous devez vous concentrer sur la valeur moyenne des mesures sur un bras.

Programme d'examen des patients hypertendus

Histoire du patient

Le diagnostic de l'hypertension pose les tâches suivantes:

  • confirmer la présence d'hypertension, établir son degré;
  • identifier les facteurs de risque d'hypertension;
  • déterminer l'origine primaire ou secondaire de l'hypertension, effectuer un diagnostic différentiel;
  • identifier si des lésions des organes cibles sont présentes.

Avant de procéder au diagnostic, le médecin doit collecter les antécédents aussi précisément que possible chez un patient présentant un diagnostic présumé d'hypertension artérielle: y a-t-il eu des cas d'hypertension, de développement précoce de maladies cardiaques, de diabète sucré, de crises cardiaques chez des proches parents, de savoir si le patient a des maladies chroniques, s'il prend des médicaments.

Indice de masse corporelle

Le médecin doit évaluer le mode de vie du patient: nutrition, activité physique, présence de mauvaises habitudes, nature du travail, qualités personnelles du caractère du patient. Un examen général par un médecin comprend la détermination de la taille, du poids, de l'indice de masse corporelle (IMC). L'IMC est le rapport du poids corporel en kilogrammes à la taille en mètres carrés. L'IMC est normal de 18,5 à 25. Un IMC supérieur à 25 indique un excès de poids corporel, comme l'un des facteurs de risque d'hypertension.

Après avoir effectué un examen général, le médecin effectue une mesure de la pression artérielle selon les règles ci-dessus. Mais, malheureusement, dans des conditions polycliniques réelles, la mesure de la pression artérielle sur deux mains n'est pas effectuée deux fois par manque de temps. Par conséquent, le patient, pour établir le degré d'hypertension artérielle, le médecin doit donner des «devoirs» - pour effectuer le profil de pression artérielle.

Le profil BP est une mesure de la pression artérielle par un patient seul, à domicile, au moins 4 fois par jour (deux fois le matin et deux fois le soir) pendant au moins 3 jours par semaine. Les résultats des mesures doivent être enregistrés sur papier et fournis au médecin lors de la prochaine visite. La mesure de la pression artérielle dans un environnement domestique permet un diagnostic différentiel de la véritable hypertension et de l'hypertension «en blouse blanche», lorsque la tension artérielle d'un patient monte de l'excitation en milieu hospitalier à la vue d'un médecin.

Si les valeurs de pression sur le profil sont supérieures à 140/90 mm Hg. - Cela indique une hypertension artérielle stable et la nécessité d'un traitement. Si un patient soupçonné d'hypertension a une lecture normale de sa tension artérielle, une surveillance quotidienne de la pression artérielle (MPM) est nécessaire pour confirmer ou supprimer le diagnostic d'hypertension..

Le MAPA est une mesure multiple de la pression artérielle sur 24 heures. Un patient est placé sur un enregistreur portable qui fonctionne sur piles en ambulatoire. Le patient rentre chez lui, mène une vie quotidienne dans un environnement familier.

Pendant le temps de surveillance de la pression artérielle, le patient tient un journal dans lequel il enregistre le stress physique, mental, les explosions émotionnelles, un changement de bien-être tout au long de la journée, l'heure de la prise de médicaments, l'heure de l'éveil et du sommeil. Les données du journal sont fournies au médecin et les lectures du MAPA sont évaluées. La surveillance quotidienne a un net avantage sur une seule mesure de la pression artérielle et vous permet d'établir plus précisément le diagnostic correct.

Diagnostic des organes cibles dans l'hypertension

Examen du fond d'œil

Afin d'établir l'origine de l'hypertension, ainsi que d'établir le degré de dommages aux organes cibles, les études suivantes sont effectuées:

  1. Pour clarifier l'état des reins et exclure les causes rénales de l'hypertension: analyse d'urine générale, urine selon Nichiporenko et Zimnitsky, test Reberg, échographie des reins, renographie par radio-isotopes.
  2. Examen du cœur: ECG - sur le cardiogramme, il y a une augmentation de l'onde R dans les dérivations V5, V6, I, aVL, le segment S-T est légèrement décalé vers le bas. Échocardiographie, au cours de laquelle il y a des signes d'augmentation du ventricule gauche ou d'autres manifestations de lésions cardiaques en raison de la charge élevée sur les vaisseaux et les chambres.
  3. Examen du fond d'œil - avec l'hypertension, les vaisseaux sont trop alambiqués, serrés, des hémorragies rétiniennes sont possibles.
  4. Échographie de la glande surrénale, de la glande thyroïde.
  5. Numération sanguine complète, biochimie sanguine (détermination de l'urée, de la créatinine, de l'acide urique, des électrolytes, du cholestérol, des aminotransférases, du glucose, de la bilirubine).

Ces méthodes aident à établir un diagnostic d'hypertension artérielle, à découvrir son origine, la gravité de l'hypertension et à déterminer le traitement de cette maladie. Plus tôt le diagnostic est posé et le traitement prescrit, moins le risque de complications de l'hypertension est probable.

Si vous, en mesurant votre pression, vous trouvez des chiffres élevés, ou si le médecin vous en a informé lors de l'examen, ne tardez pas avec un examen complet et suivez toutes les recommandations de votre médecin. N'oubliez pas que rien n'est plus important que votre santé.!

Hypertension artérielle

L'hypertension chronique est un problème médical courant du 21e siècle, avec lequel des personnes d'âges différents se tournent vers des spécialistes des pays développés.

Des spécialistes de l'hôpital de Yusupov effectuent des diagnostics et des traitements pour les patients souffrant d'hypertension artérielle. L'apparition de symptômes d'hypertension devrait être la raison d'aller chez le médecin.

Les médecins ont à leur disposition des méthodes modernes de traitement de l'hypertension. Il n'est possible d'obtenir un résultat positif dans le traitement de l'hypertension qu'avec une approche intégrée et un respect attentif des instructions d'un spécialiste.

Un examen rapide peut vous sauver la vie et la santé.

Hypertension: informations générales

Avec l'hypertension artérielle, une personne a constamment une pression artérielle élevée. Cette condition se produit en raison du spasme des vaisseaux, à la suite de quoi le flux sanguin à travers eux est entravé. Le diagnostic d'hypertension artérielle est posé par un spécialiste avec une augmentation stable de la pression systolique supérieure à 140 mm RT. st.

Pour déterminer la pression, au moins trois mesures doivent être prises à des moments différents. Le patient doit être dans un état calme et ne pas prendre de médicaments qui abaissent ou augmentent la pression artérielle.

Causes de l'hypertension artérielle

Les causes de l'hypertension artérielle, les spécialistes ne peuvent pas l'établir dans 90% des cas. Dans 10% des cas, la maladie peut se développer comme complication d'une autre maladie ou à la suite de la prise de médicaments. Le risque de développer un syndrome d'hypertension peut augmenter en raison de certains facteurs:

  • prédisposition héréditaire;
  • l'âge et le sexe d'une personne;
  • fumeur;
  • situations stressantes fréquentes;
  • l'utilisation d'alcool en grande quantité;
  • apport excessif en sel;
  • faible mobilité et obésité;
  • maladie du rein
  • trouble métabolique;
  • Diabète.

Types d'hypertension

La classification de l'hypertension est basée sur divers paramètres, dont l'un est l'origine. Par origine, le patient peut être diagnostiqué avec:

  • l'hypertension artérielle primaire est causée par de nombreux facteurs, que les experts du monde entier examinent. Cependant, il a été établi de manière fiable que la base de cette maladie est une hérédité défavorable en combinaison avec des facteurs agissant sur elle. La grande majorité des patients - environ 90% - souffrent de ce type d'hypertension artérielle. Cette maladie a un deuxième nom - hypertension essentielle;
  • l'hypertension artérielle secondaire se manifeste par des lésions des organes impliqués dans la régulation de la pression artérielle, de sorte que la maladie est autrement appelée hypertension artérielle symptomatique.

Diagnostic de l'hypertension

Avec cette maladie, des changements irréversibles se produisent dans le corps qui nécessitent un traitement immédiat. Le diagnostic se déroule en plusieurs étapes et comprend un examen spécialisé et une collecte de matériel pour le diagnostic.

Le diagnostic du patient commence par une mesure de la pression artérielle, afin de confirmer le diagnostic, au moins trois mesures sont nécessaires. Dès réception de taux élevés, le patient est envoyé en laboratoire et études instrumentales:

  • électrocardiogramme;
  • analyse générale et clinique de l'urine;
  • test sanguin biochimique détaillé;
  • Échographie du cœur et des organes internes.

Le schéma d'examen est sélectionné par le médecin individuellement pour chaque patient. Si le médecin suggère que le patient souffre d'hypertension secondaire, dont la classification est étendue, des études supplémentaires sur les organes sont effectuées, dont la violation pourrait provoquer une hypertension artérielle.

Classification de l'hypertension

Au cours de l'étude de l'hypertension, les spécialistes ont développé plusieurs classifications pour divers motifs: étiologie, causes d'augmentation de la pression, degré de lésion des systèmes et des organes, stabilité et niveau de pression, nature du développement de la maladie. Certaines classifications au fil du temps n'ont pas perdu de leur pertinence: par stade et degré de maladie.

Sur la base des recommandations de l'Organisation mondiale de la santé, une classification est élaborée en fonction du niveau de pression qui est d'une importance pratique, les conditions et degrés suivants d'hypertension artérielle sont distingués:

  • la pression artérielle optimale est à un niveau de 120/80 mm RT. st.;
  • la pression artérielle normale ne dépasse pas 120/80 - 129/84 mm RT. st.;
  • la pression artérielle limite est comprise entre 140/90 et 159/99 mm RT. st.;
  • l'hypertension du 1er degré est diagnostiquée avec un niveau de pression de 140/90 à 159/99 mm RT. Art. Dans la pratique internationale, les facteurs de risque sont pris en compte lors du diagnostic. Ainsi, chez une personne présentant ces indicateurs de pression artérielle et en l'absence de facteurs aggravants, le diagnostic peut être posé: hypertension artérielle, degré 2, risque 1;
  • l'hypertension artérielle du 2e degré est caractérisée par une pression artérielle comprise entre 160/100 et 179/109 mm RT. Art. Avec un ou deux facteurs aggravants, il existe une hypertension artérielle de degré 2 risque 2;
  • une hypertension artérielle de grade 3 est observée chez un patient avec une pression de 180/110 mm Hg. Art. et plus haut. Sous l'action de plus de trois facteurs aggravants, l'hypertension artérielle de risque de degré 3 est diagnostiquée 3. Si des lésions organiques sont observées, un diagnostic d'hypertension artérielle de degré 3 de risque 4 est établi;
  • l'hypertension artérielle isolée est caractérisée par une pression artérielle systolique égale ou supérieure à 140 et diastolique - inférieure à 90 mm Hg.

La classification de la maladie est importante dans le diagnostic de l'hypertension, déterminant les options de traitement en fonction du degré et du stade. Ainsi, l'hypertension artérielle du risque de 1er degré 2 et l'hypertension artérielle du risque de 2e degré 3 suggèrent différentes méthodes de traitement de l'hypertension.

Classification de l'hypertension artérielle par stades

Actuellement, les médecins utilisent une classification selon la nature des lésions organiques, dans laquelle on distingue 3 stades de l'hypertension artérielle:

  • hypertension artérielle du 1er stade. À ce stade, le patient a une légère et instable augmentation de la pression artérielle, il n'y a pas de plaintes. Le fonctionnement du système cardiovasculaire n'est pas altéré.
  • l'hypertension artérielle du 2e stade, en particulier de 2 degrés, se caractérise par une augmentation de la pression artérielle. À ce stade du développement de la maladie, le ventricule gauche s'élargit, un rétrécissement des vaisseaux de la rétine de l'œil peut également être noté.
  • hypertension artérielle 3 stades. Les conditions suivantes chez les patients sont typiques de cette étape: angine de poitrine, insuffisance cardiaque, crise cardiaque, accident vasculaire cérébral, insuffisance rénale, troubles de l'apport sanguin au cerveau et aux yeux..

Hypertension: traitement avec des méthodes modernes

Le choix du traitement de l'hypertension est effectué par des spécialistes sur la base de données de recherche. Les méthodes de traitement de l'hypertension artérielle sont divisées en non médicamenteux et médicamenteux.

Les patients diagnostiqués avec une hypertension légère, en particulier l'hypertension artérielle du 1er degré du stade 1, peuvent être libérés par le médecin de la prise de médicaments spéciaux. La principale méthode de traitement non médicamenteux consiste à modifier le mode de vie du patient:

  • rejet des mauvaises habitudes;
  • le contrôle du poids;
  • activité physique modérée régulière. Les activités quotidiennes telles que la marche modérée ou l'entraînement léger sont efficaces;
  • réduction du stress. Lors de situations stressantes, une personne peut augmenter la pression, il est possible de la diminuer par des massages, des exercices de respiration ou de la méditation;
  • l'inclusion d'aliments riches en macro et micronutriments dans l'alimentation et une diminution de l'apport en sel.

Des médicaments contre l'hypertension artérielle sont prescrits aux patients dans le cas où un traitement non médicamenteux a été inefficace pendant 3 à 4 mois, et il existe également des facteurs de risque. Ainsi, l'hypertension artérielle 2 risque 3 nécessite l'utilisation de médicaments spéciaux. Le nombre de médicaments est déterminé par la pression artérielle et la présence de maladies concomitantes.

Les médecins modernes prescrivent des médicaments pour le traitement de l'hypertension conformément à l'une des stratégies: la monothérapie ou la thérapie combinée. Lors de l'élaboration d'un plan de traitement, la question de l'admissibilité à l'utilisation d'un médicament est la plus pertinente pour un spécialiste.

Avec la monothérapie, un patient de degré I se voit prescrire un médicament au début du traitement. Un facteur important dans la nomination du médicament est son efficacité à réduire le risque de complications. Actuellement, les médecins utilisent les médicaments les plus étudiés appartenant à deux groupes pour contrôler la pression artérielle: les diurétiques thiazidiques et les diurétiques thiazidiques ayant des effets diurétiques.

Un traitement d'association est prescrit pour les patients présentant un degré de risque élevé, ainsi que pour les degrés II et III de la maladie. Avec cette méthode de traitement, des médicaments avec un mécanisme d'action différent sont sélectionnés pour réduire la pression artérielle et réduire les effets secondaires possibles.

Les spécialistes de la question de savoir si un patient souffre d'hypertension artérielle, comment traiter cette maladie avec des médicaments, préfèrent utiliser plusieurs groupes de médicaments:

  • bêta-bloquants. Depuis plusieurs décennies, les bêta-bloquants sont utilisés comme traitement principal de l'hypertension chez les enfants et les adolescents. Cependant, à l'heure actuelle, de nombreux effets secondaires ont été identifiés, et donc leur utilisation est devenue limitée. Les principaux experts des effets secondaires comprennent: troubles du sommeil, augmentation de la glycémie, faiblesse et sautes d'humeur. Une condition importante lors de l'utilisation de ces fonds est un électrocardiogramme, une surveillance régulière de la glycémie;
  • les diurétiques sont prescrits aux patients pendant une longue période, ils éliminent l'excès de liquide du corps. Parmi les effets secondaires: évanouissement, diminution des taux sanguins de calcium;
  • bloqueurs de canaux calciques. Les médicaments de ce groupe sont utilisés pour traiter les patients assez largement, les médecins préfèrent les médicaments à longue durée d'action. Les effets secondaires des bloqueurs comprennent: troubles du tractus gastro-intestinal, palpitations, faiblesse, vertiges et gonflement;
  • Inhibiteurs de l'ECA. Le mécanisme d'action de ces médicaments est de bloquer l'action des enzymes impliquées dans la formation d'un vasoconstricteur;
  • alpha adénobloquants. L'effet des médicaments de ce groupe se manifeste par une diminution de la pression par le blocage des récepteurs situés dans la paroi artérielle.

Pronostic d'hypertension

Le traitement de l'hypertension artérielle vasorénale et le pronostic de cette maladie dépendent de la conformité du patient aux recommandations du médecin traitant et de l'adéquation du traitement prescrit. Le pronostic de l'hypertension peut être assez favorable. Cependant, pour cela, il est important d'identifier le problème en temps opportun, d'élaborer des tactiques de traitement.

Le pronostic pour les femmes, comme le montre la pratique médicale, est plus favorable que pour les hommes. Les facteurs suivants affectent l'évolution de la maladie: le taux de développement de la maladie, la stabilité de la pression et la présence de maladies d'autres organes et systèmes. Des normes modernes pour le traitement de l'hypertension permettent de réussir dans plus de 85% des cas.

Prévention de l'hypertension

Le refus des mauvaises habitudes et la normalisation du mode de vie sont à la base de la prévention de l'hypertension. Connaître les principes de la prévention de l'hypertension peut prévenir la maladie, faciliter son évolution et également éliminer les complications possibles. Les spécialistes identifient la prévention primaire et secondaire.

La prévention primaire consiste à empêcher le développement de l'hypertension. Les personnes présentant un risque élevé de développer une hypertension doivent non seulement combattre les mauvaises habitudes et adhérer aux principes d'une bonne nutrition, mais également surveiller leur activité physique.

Des mesures préventives secondaires sont effectuées pour les personnes ayant un diagnostic établi, par exemple l'hypertension artérielle gestationnelle. Les efforts des médecins et des patients visent à prévenir les complications. La prévention secondaire comprend deux volets: l'hypertension artérielle (traitement avec des pilules) et le traitement non médicamenteux.

Les médecins de l'hôpital Yusupov ont une vaste expérience dans le traitement de l'hypertension. La qualité des services fournis à l'hôpital est au niveau européen. Toutes les procédures diagnostiques et médicales sont effectuées sur les derniers équipements médicaux. Les chambres sont équipées d'un confort maximum pour les patients. Vous pouvez prendre rendez-vous avec le médecin par téléphone.

MedGlav.com

Répertoire médical des maladies

Maladie hypertonique. Types, degrés et traitement de l'hypertension artérielle.


MALADIE HYPERTONIQUE (Go).

Hypertension, GB (Hypertension artérielle ) --- Une maladie dont le principal signe est une hypertension artérielle persistante, à partir de 140/90 mm Hg et plus, la soi-disant hypertension.
L'hypertension est l'une des maladies les plus courantes. Il se développe généralement après 40 ans. Souvent, cependant, l'apparition de la maladie est observée à un jeune âge, à partir de 20-25 ans. L'hypertension est plus susceptible de survenir chez les femmes, et plusieurs années avant l'arrêt des menstruations. Mais chez les hommes, la maladie a une évolution plus sévère; en particulier, ils sont plus sujets à l'athérosclérose des vaisseaux coronaires du cœur - angine de poitrine et infarctus du myocarde.

Avec un stress physique et mental important, la pression artérielle peut augmenter pendant une assez courte période (minutes) chez des personnes en parfaite santé. Une augmentation plus ou moins prolongée de la pression artérielle se produit également avec un certain nombre de maladies, avec des processus inflammatoires des reins (néphrite), avec des maladies des glandes endocrines (glandes surrénales, annexes du cerveau, bouche de la maladie de base, etc.). Mais dans ces cas, ce n'est qu'un des nombreux symptômes et est une conséquence des changements anatomiques dans les organes correspondants..
En revanche, dans l'hypertension, l'hypertension artérielle n'est pas une conséquence des changements anatomiques dans aucun organe, mais est la principale manifestation principale du processus de la maladie.

La maladie hypertonique est basée sur une tension accrue (tonus accru) des parois de toutes les petites artères (artérioles) du corps. Une tonicité accrue des parois des artérioles entraîne leur rétrécissement et, par conséquent, une diminution de leur clairance, ce qui rend difficile le déplacement du sang d'une section du système vasculaire (artère) à une autre (veines). Dans ce cas, la pression artérielle sur les parois des artères augmente et, ainsi, l'hypertension se produit.


Étiologie.
On pense que la cause de l'hypertension primaire est qu'à partir du centre vasomoteur situé dans la médulla oblongata, le long des voies nerveuses (vague et nerfs sympathiques), les impulsions vont aux parois des artérioles, provoquant soit une augmentation de leur tonus et, par conséquent, leur rétrécissement, ou au contraire, une diminution du tonus et une expansion des artérioles. Si le centre vasomoteur est dans un état d'irritation, alors principalement les impulsions vont aux artères, augmentant leur tonus et conduisant à un rétrécissement de la lumière des artères. L'influence du système nerveux central sur la régulation de la pression artérielle explique la relation de cette régulation avec la sphère mentale, qui est d'une grande importance dans le développement de l'hypertension.

L'hypertension artérielle (hypertension) se caractérise par une augmentation de la pression systolique et diastolique.
Elle est divisée en hypertension essentielle et symptomatique..

  • Hypertension essentielle - hypertension primaire
  • Symptomatique - Hypertension secondaire

Exogène facteurs de risque:

  • Surmenage nerveux et traumatisme mental (situations de vie associées à une anxiété, une peur, une insécurité prolongée ou souvent récurrente);
  • Irrationnel, excès de nutrition, en particulier viande, aliments gras;
  • Abus de sel, d'alcool, de tabac;
  • Mode de vie sédentaire;

Facteurs de risque endogènes:

  • Tous ces facteurs sont cruciaux en cas de besoin. prédisposition héréditaire (gène pour le dépôt de norépinéphrine);
    Facteurs auxiliaires:
  • Athérosclérose;
  • Obésité;
  • Maladie rénale (pyélonéphrite chronique, glomérulonéphrite, néphrite, insuffisance rénale chronique, etc.);
  • Maladies endocriniennes et troubles métaboliques (thyrotoxicose, hypothyroïdie-myxœdème, maladie d'Itsenko-Cushing, ménopause, etc.);
  • Facteur hémodynamique - la quantité de sang qui est libérée en 1 min, l'écoulement sanguin, la viscosité du sang.
  • Affections hépatorénales,
  • Troubles du système sympathique-adrénaline,


Le lien de départ de l'hypertension est une augmentation de l'activité du système sympathique-adrénaline sous l'influence d'une augmentation des facteurs presseurs et abaisseurs.

Facteurs de pression: adrénaline, norépinéphrine, rénine, aldostérone, endoténine.
Facteurs dépresseurs: prostaglandines, vasokinine, facteur vasopresseur.

Une augmentation de l'activité du système sympathique-adrénaline et une violation du système hépatorénal entraînent un spasme veineux, une augmentation des contractions cardiaques, une augmentation du volume sanguin minute, des vaisseaux sanguins étroits, une ischémie rénale se développe, la mort des glandes surrénales, une augmentation de la pression artérielle.


Classification OMS.
Pression normale --- 120/80
Haute pression normale --- 130-139 / 85-90
Pression limite --- 140/90

Hypertension de 1 degré --- 140-145 / 90-95
Hypertension 2 degrés, modérée --- 169-179 / 100-109
Hypertension de 3 degrés, sévère --- 180 et plus / 110 et plus.

Organes cibles.
Étape 1 - aucun signe de dommages aux organes cibles.
Stade 2 - détection de l'un des organes cibles (hypertrophie ventriculaire gauche, rétrécissement rétinien, plaques athérosclérotiques).
Stade 3 - encéphalopathie, accidents vasculaires cérébraux, hémorragie du fond d'œil, œdème du nerf optique, changement du fond d'œil selon la méthode de Kes.

Types d'hémodynamique.
1. Type hyperkinétique - chez les jeunes, augmentation du système sympathique-adrénaline. Augmentation de la pression systolique, tachycardie, irritabilité, insomnie, anxiété
2. Type eucinétique - dommages à l'un des organes cibles. Hypertrophie ventriculaire gauche. Il y a des crises hypertensives, des crises d'angine de poitrine.
3. Type hypocinétique - signes d'athérosclérose, déplacement des bords du cœur, fond de teint flou, accidents vasculaires cérébraux, crises cardiaques, œdème pulmonaire. Avec hypertension secondaire (forme sodium-dépendante) - œdème, augmentation de la pression systolique et diastolique, dynamisme, léthargie, faiblesse musculaire, douleur musculaire.

Il existe 2 types d'hypertension:
1re forme - bénigne, à écoulement lent.
2e forme - maligne.
Avec la première forme, les symptômes augmentent sur 20-30 ans. Phases de rémission, exacerbation. Adapté à la thérapie.
Avec la 2e forme, la pression systolique et diastolique augmente fortement et ne répond pas au traitement médical. Plus fréquent chez les jeunes, souffrant d'hypertension rénale, d'hypertension symptomatique. L'hypertension maligne est associée à une maladie rénale. Forte déficience visuelle, augmentation de la créatinine, azotémie.

Types de crises hypertensives (selon Kutakovsky).
1. Neurovégétatif - le patient est agité, anxieux, tremblements des mains, peau humide, tachycardie, à la fin de la crise - miction excessive. Le mécanisme du système hyperadrénergique.
2. Option œdémateuse - le patient est inhibé, somnolent, la diurèse est réduite, gonflement du visage, des mains, faiblesse musculaire, augmentation de la pression systolique et diastolique. Plus fréquent chez les femmes après un abus de sel, de liquide.
3. Option convulsive - est moins courante, caractérisée par une perte de conscience, des convulsions toniques et cloniques. Le mécanisme est une encéphalopathie hypertensive, un œdème cérébral. Complication - hémorragie dans le cerveau ou l'espace sous-arachnoïdien.


Symptômes cliniques.
Les symptômes douloureux se développent progressivement, seulement dans de rares cas, ils commencent de manière aiguë, progressant rapidement.
L'hypertension dans son développement passe par un certain nombre d'étapes.

1er étage. Stade fonctionnel neurogène.
À ce stade, la maladie peut disparaître sans plaintes particulières et peut se manifester par de la fatigue, de l'irritabilité, des maux de tête périodiques, des palpitations, parfois des douleurs cardiaques et une sensation de lourdeur à l'arrière de la tête. La pression artérielle atteint 150/90, 160/95, 170 / 100mm Hg, ce qui est facilement réduit à la normale. À ce stade, une augmentation de la pression artérielle est facilement provoquée par le stress psycho-émotionnel et physique..

2ème étape. Stade sclérotique.
À l'avenir, la maladie progresse. Les plaintes s'intensifient, les maux de tête deviennent plus intenses, surviennent la nuit, tôt le matin, peu intenses, dans la région occipitale. Des étourdissements, une sensation d'engourdissement dans les doigts et les orteils, un rinçage du sang vers la tête, un scintillement des "mouches" devant les yeux, un mauvais sommeil, une fatigue rapide sont notés. Une augmentation de la pression artérielle devient persistante pendant longtemps. Dans toutes les petites artères, dans une plus ou moins grande mesure, des phénomènes de sclérose et de perte d'élasticité, principalement de la couche musculaire, sont détectés. Cette étape dure généralement plusieurs années..
Les patients sont actifs, mobiles. Cependant, la malnutrition des organes et des tissus due à la sclérose des petites artères conduit finalement à des troubles profonds de leurs fonctions.

3e étape. Étape finale.
A ce stade, insuffisance cardiaque ou rénale, un accident vasculaire cérébral est détecté. À ce stade de la maladie, ses manifestations cliniques et ses résultats sont largement déterminés par la forme d'hypertension. Les crises hypertensives persistantes sont caractéristiques.
Avec forme cardiaque, une insuffisance cardiaque se développe (essoufflement, asthme cardiaque, œdème, hypertrophie du foie).
Sous forme cérébrale, la maladie se manifeste principalement par des maux de tête, des étourdissements, du bruit dans la tête et une déficience visuelle.
Avec les crises hypertensives, des maux de tête du type de douleur à l'alcool apparaissent, qui s'intensifient au moindre mouvement, des nausées, des vomissements et une déficience auditive apparaissent. À ce stade, une élévation de la pression artérielle peut entraîner une altération de la circulation cérébrale. Il existe un risque d'hémorragie cérébrale (AVC).
La forme rénale d'hypertension entraîne une insuffisance rénale, qui se manifeste par des symptômes d'urémie.


TRAITEMENT DES MALADIES HYPERTENSIVES.

Traitement immédiat et cours de drogue.
Traitement immédiat - perte de poids avec surpoids, restriction sévère de la consommation de sel, abandon des mauvaises habitudes, médicaments qui aident à augmenter la tension artérielle.


Traitement médical.

DROGUES HYPOTENSIVES MODERNES.
Alpha-bloquants, B-bloquants, antagonistes du Ca, inhibiteurs de l'ECA, diurétiques.

  • Bloqueurs alpha.
    1. Prazosine (pratsilol, minipresse, adversuten) - élargit le lit veineux, réduit la résistance périphérique, abaisse la pression artérielle, réduit l'insuffisance cardiaque. Affecte favorablement la fonction des reins, l'augmentation du débit sanguin rénal et de la filtration glomérulaire, peu d'effet sur l'équilibre électrolytique, ce qui permet de prescrire une insuffisance rénale chronique (CRF). Il a un léger effet anticholestérolémique. Effets secondaires - étourdissements hypotensifs posturaux, somnolence, bouche sèche, impuissance.
    2. Doxazosine (cardura) - a une action plus longue que la prazosine, sinon son effet est similaire à la prazosine; améliore le métabolisme des lipides, des glucides. Il est prescrit pour le diabète. 1-8 mg est prescrit une fois par jour.
  • B-bloquants.
    Les B-bloquants lipophiles sont absorbés par le tube digestif. B-bloquants hydrophiles sécrétés par les reins.
    Les B-bloquants sont indiqués pour l'hypertension hyperkinétique. La combinaison de l'hypertension avec les maladies coronariennes, la combinaison de l'hypertension avec la tachyarythmie, chez les patients souffrant d'hyperthyroïdie, de migraine, de glaucome. Non utilisé pour le blocage AV, la bradycardie, l'angine de poitrine progressive.
    1. Propranolol (anapriline, inderal, obzidan)
    2. Nadolol (korgard)
    3. Oxprénalol (transicor)
    4. Pindolol (Wisken)
    5. Atenalol (aténol, prinorm)
    6. Métaprolol (betalok, snesiker)
    7. Betaxolol (lokren)
    8. Talinokol (cordanum)
    9. Carvedilol (dilatrend)
  • Bloqueurs de canaux calciques. Antagonistes Sa.
    Ils ont un effet inotrope négatif, réduisent la contraction myocardique, réduisent la postcharge, entraînant ainsi une diminution de la résistance périphérique totale, réduisent la réabsorption du Na dans les tubules rénaux, augmentent les tubules rénaux, augmentent le débit sanguin rénal, réduisent l'agrégation plaquettaire, ont un effet antisclérotique, un effet antiplaquettaire.
    Effets secondaires --- tachycardie, rougeur du visage, syndrome de "vol qualifié" avec exacerbation de l'angine de poitrine, constipation. Ils sont à action prolongée, agissent sur le myocarde 24 heures.
    1. Nifédipine (Corinfar, Kordafen)
    2. Riodipine (Adalat)
    3. Retard de nifédipine (Foridon)
    4. Felodipine (Plendil)
    5. Amlodipine (Norax, Normodipine)
    6. Verapamil (Isoptin)
    7. Diltiazem (Altiazem)
    8. Mifebradil (Pozinor).
  • Diurétiques.
    Ils réduisent la teneur en Na et en eau dans le canal, réduisant ainsi le débit cardiaque, réduisant le gonflement des parois vasculaires et réduisant la sensibilité à l'aldostérone.

1. Thiazides - - agir au niveau des tubules distaux, inhibe la réabsorption du sodium. L'élimination de l'hypernatrémie entraîne une diminution du débit cardiaque, une résistance périphérique. Les diurétiques thiazidiques sont utilisés chez les patients ayant une fonction rénale intacte, ils sont utilisés chez les patients atteints d'insuffisance rénale. Hypothiazide, Indanamide (Arifon), Diazoxide.

2. DIURÉTIQUE DE BOUCLE -- agir au niveau de la boucle ascendante de Henle, avoir un puissant effet natriurétique; En parallèle, le retrait de K, Mg, Ca de l'organisme est indiqué pour l'insuffisance rénale et chez les patients atteints de néphropathie diabétique. Furosémide - avec crises hypertensives, insuffisance cardiaque, avec insuffisance rénale sévère. Provoque une hypokaliémie, une hyponatrémie. Ureghit (acide éthacrylique).

3. DIURÉTIQUE POTASSIENT. Amyloride - augmente la libération d'ions Na, Cl, réduit l'excrétion de K. Contre-indiqué dans l'insuffisance rénale chronique en raison de la menace d'hyperkaliémie. Modurétique - / Amiloride avec hydrochlorothiazide /.
Triamteren - Augmente l'excrétion de Na, Mg, bicarbonates, K détient. Les effets diurétiques et hypotenseurs sont légers.

4. Spironolactone (Veroshpiron) - bloque les récepteurs de l'aldostérone, augmente l'excrétion de Na, mais réduit l'excrétion de K. Contre-indiqué dans l'insuffisance rénale chronique avec hyperkaliémie. Il est indiqué pour l'hypokaliémie, qui s'est développée avec l'utilisation prolongée d'autres diurétiques..

CARACTÉRISTIQUES DU TRAITEMENT DE L'HYPERTENSION ARTÉRIELLE

À ÉCHEC DU REIN CHRONIQUE (CRF).

Thérapie complexe -- restriction en chlorure de sodium, diurétiques, antihypertenseurs (généralement 2-3).
1. Parmi les diurétiques, les diurétiques de l'anse (Furosemide, Uregit), qui augmentent le débit de filtration glomérulaire (DFG), améliorant l'excrétion de K, sont les plus efficaces..

Les diurétiques thiazidiques sont contre-indiqués! L'épargne potassique est également contre-indiquée!

2. Il est recommandé de nommer Ca Antagonists.
Ils peuvent être combinés avec des B-bloquants, des Sympatholytics, des inhibiteurs de l'ECA..

3. Vasodilatateurs puissants

  • Diazoxide (hyperétate) - 300 mg iv en jet, peut être administré si nécessaire 2-4 jours.
  • Nitroprussiate de sodium - 50 mg p / goutte dans 250 ml d'une solution de glucose à 5%. Vous pouvez entrer 2-3 jours.


THÉRAPIE D'URGENCE DE CRISE HYPERTENSIVE

Patients souffrant d'une pression rénale incontrôlée.

1. Introduction des gangliobloquants - Pentamine 5% - 1,0 ml i / m, Benzohexonium 2,5% - 1,0 ml s / c
2. Sympatholytiques - Clonidine 0,01% - 1,0 ml i / m ou iv avec 10-20 ml nat. solution lentement.
3. Antagonistes du calcium - Vérapamil 5-10 mg iv en jet.

Diagnostic ag c'est quoi

Presque tout le monde connaît l'impact négatif de l'augmentation de la pression sur le corps, mais tout le monde ne juge pas nécessaire de le contrôler et de le garder normal, en le motivant avec sa «pression de travail».

Un mode de vie civilisé a conduit au fait qu'en Russie, 39,2% des hommes et 41,4% des femmes souffrent d'hypertension artérielle (TA). De plus, 37,1 et 58% sont conscients de leur maladie, respectivement, seulement 21,6 et 45,7% sont traités et seulement 5,7 et 17,5% sont traités efficacement..

Cela suggère que nos compatriotes ne sont pas encore habitués à traiter correctement leur santé et à contrôler son état.

Le niveau de pression artérielle est l'un des principaux indicateurs de la santé humaine. Un changement de pression artérielle (augmentation ou diminution) s'accompagne souvent d'un changement de bien-être, ce qui est la raison pour laquelle consulter un médecin.

Les patients se plaignent de:

  • douleurs périodiques et douloureuses dans les zones temporales, frontales et occipitales avec rayonnement vers les orbites, parfois une sensation indépendante de lourdeur dans les orbites ou la tête;
  • une sensation de lourdeur dans la région occipitale;
  • fatigue;
  • inconfort dans le cœur et essoufflement pendant l'effort physique;
  • diminution de la tolérance à l'exercice;
  • variabilité de l'humeur;
  • malaise, surmenage;
  • une sensation de tension intérieure;
  • bruit dans les oreilles;
  • violation de la clarté de la vision, scintillement des "mouches" ou des "reflets" devant les yeux;
  • étourdissements, nausées;
  • palpitations ou sensation de battements cardiaques forts sans rythme rapide;
  • crises d'angine de poitrine;
  • la faiblesse;
  • excitation;
  • transpiration
  • sommeil agité.

Le diagnostic d'hypertension artérielle (AH) est posé lorsque la TA est détectée au-dessus de 140/90 mm Hg. Art. au moins deux fois lors de visites répétées chez le médecin. Pour développer un système unifié d'évaluation du niveau de pression artérielle, une classification a été développée.

Classification de la pression artérielle chez les personnes de plus de 18 ans (WHO-SAG)

Hypertension artérielle

. ou: hypertension artérielle

L'hypertension artérielle est une augmentation persistante de la pression artérielle au-dessus de 140/90 mm Hg.
L'hypertension artérielle est l'une des maladies les plus courantes, le risque de son développement augmente avec l'âge.
L'hypertension artérielle peut être une maladie indépendante (hypertension artérielle essentielle) ou se développer dans le contexte d'autres maladies (maladie rénale, tumeurs surrénales, prise de certains médicaments (par exemple, contraceptifs (contraceptifs)), stress et bien d'autres raisons.

L'hypertension artérielle est une maladie qui se développe généralement progressivement. Les épisodes uniques d'augmentation de la pression artérielle (TA), par exemple le stress, la «peur de la blouse blanche» lors de la visite d'un médecin, ne sont pas une maladie. Une augmentation persistante de la pression artérielle est caractéristique de l'hypertension..

Les symptômes de l'hypertension

Formes

Les causes

Un cardiologue vous aidera dans le traitement de la maladie.

Diagnostique

  • Analyse de l'histoire de la maladie et des plaintes (quand il y avait une augmentation persistante de la pression artérielle à 140/90 mm Hg, à quel chiffre maximum elle monte, quelle est la pression "de travail" (le niveau de pression artérielle auquel le patient se sent bien), avec lequel le patient relie l'apparition des symptômes).
  • Analyse de l'histoire de la vie (quelles maladies chroniques le patient a, s'il a subi une chirurgie et des blessures, lesquelles).
  • Anamnèse des antécédents familiaux (est-ce que quelqu'un dans la famille a des maladies du système cardiovasculaire).
  • Examen physique - détection de la respiration sifflante, du bruit dans le cœur et au-dessus des gros vaisseaux, mesure obligatoire de la pression artérielle. Une seule augmentation de la pression artérielle n'est pas nécessairement un symptôme d'hypertension, par conséquent, pour établir un diagnostic, il est nécessaire de mesurer à nouveau la pression artérielle (par exemple, avec un intervalle d'un mois).
  • Test sanguin général - effectué pour déterminer la teneur en hémoglobine (une protéine impliquée dans le transfert d'oxygène), les globules rouges (globules rouges), les plaquettes (globules sanguins impliqués dans la coagulation sanguine), les globules blancs (globules blancs), etc.). L'étude permet d'identifier une pathologie concomitante (violation), qui peut affecter l'évolution de la maladie.
  • Analyse d'urine - effectuée pour détecter les changements pathologiques dans les reins qui peuvent provoquer une pression artérielle élevée.
  • Électrocardiographie (ECG) - une méthode pour déterminer l'activité électrique du cœur, qui permet d'évaluer le travail du cœur, d'identifier les changements caractéristiques de l'hypertension artérielle.
  • L'examen échocardiographique (EchoCG) est une méthode d'examen échographique du cœur. Vous permet d'évaluer la nature de ses lésions et troubles cardiaques.
  • Surveillance quotidienne (mesure) de la pression artérielle - mesure de la pression artérielle pendant la journée à l'aide d'un appareil spécial. Il permet de détecter les fluctuations quotidiennes de la pression artérielle, d'établir son niveau le plus élevé, etc..
  • Radiographie thoracique - vous permet d'évaluer la taille et la configuration (forme) du cœur, les changements pulmonaires.
  • Examen échographique (échographie) des reins et des vaisseaux sanguins des reins - identifier les maladies rénales qui peuvent conduire à une pression artérielle élevée.
  • Examen échographique (échographie) des glandes surrénales - vous permet d'identifier les conditions pathologiques (avec altération) qui pourraient provoquer une augmentation de la pression artérielle.
  • L'examen échographique (échographie) des vaisseaux sanguins (par exemple, les artères carotides, les artères brachiales, etc.) - est utilisé pour évaluer l'état des artères et leurs changements survenus dans le contexte d'une pression accrue.
  • Consultation d'ophtalmologiste - un examen du fond d'œil est effectué pour détecter les changements dans les vaisseaux oculaires qui se produisent souvent contre l'hypertension artérielle.
  • La consultation du thérapeute est également possible..

Traitement de l'hypertension

  • Nutrition rationnelle et équilibrée (restriction de la consommation de sel).
  • Refus de consommation excessive d'alcool.
  • Perte de poids.
  • Arrêter de fumer.
  • Exercice modéré.
  • La pharmacothérapie comprend plusieurs groupes de médicaments. Attribuer une réception:
    • Inhibiteurs de l'ECA (enzyme de conversion de l'angiotensine) - médicaments qui affectent le système qui régule la pression artérielle et le volume sanguin dans le corps;
    • antagonistes des récepteurs de l'angiotensine 2 (médicaments qui dilatent les vaisseaux sanguins en raison du blocage de certaines formations nerveuses (récepteurs));
    • antagonistes du calcium - médicaments qui affectent les cellules du cœur et des vaisseaux sanguins, réduisant le tonus vasculaire;
    • inhibiteurs bêta-adrénergiques - médicaments qui bloquent les formations nerveuses spéciales (récepteurs) qui répondent à l'adrénaline et à la noradrénaline - hormones du stress;
    • diurétiques (diurétiques);
    • alpha-bloquants (rarement);
    • médicaments à action centrale (affectant les structures cérébrales impliquées dans la régulation (maintien à un niveau normal) de la pression artérielle);
    • médicaments combinés (combinaison de plusieurs substances actives dans un comprimé, par exemple, diurétique + inhibiteur de l'ECA).
Le traitement de l'hypertension artérielle est long et est sélectionné individuellement pour chaque patient, en tenant compte de la tolérabilité des médicaments, de la présence de complications, du degré d'augmentation de la pression artérielle.

Le traitement de l'hypertension secondaire (augmentation persistante de la pression artérielle associée aux maladies des organes impliqués dans la régulation de la pression (reins, système endocrinien)) consiste à traiter les maladies contre lesquelles la pression monte (le traitement peut être soit médicamenteux soit chirurgical).

Complications et conséquences

  • Néphrosclérose (maladie rénale, leur «ride»), en conséquence, insuffisance rénale (un complexe de troubles associés à une insuffisance rénale).
  • Insuffisance cardiaque (un complexe de troubles associés à une altération de la fonction cardiaque contractile (contraction cardiaque)).
  • Thrombose vasculaire (obstruction de la lumière vasculaire par un thrombus (caillot sanguin)).
  • Accident vasculaire cérébral (trouble circulatoire aigu des vaisseaux cérébraux) et accident vasculaire cérébral.
  • Hypertrophie myocardique (épaississement de la paroi cardiaque).
  • Infarctus du myocarde (nécrose (nécrose) du muscle cardiaque (myocarde) associée à une altération de l'apport sanguin au cœur en relation avec une thrombose (obstruction) des vaisseaux sanguins).
  • Dommages aux yeux (en particulier, les vaisseaux du fond d'œil), qui se manifestent par une diminution progressive de l'acuité visuelle.

Prévention de l'hypertension

  • Alimentation efficace et équilibrée (manger des aliments pauvres en sel).
  • Arrêt du tabac et consommation excessive d'alcool.
  • Activité physique modérée (au moins 30 minutes par jour).
  • Perte de poids.
  • Traitement en temps opportun des maladies contre lesquelles la pression artérielle augmente.
  • Exclusion du stress psycho-émotionnel intense (stress, situations conflictuelles à la maison et au travail).

INFORMATIONS DE RÉFÉRENCE

La consultation d'un médecin est requise

  • Auteurs

Svishchenko E.P., Kovalenko V.N. Hypertension artérielle. - Kiev: Morion. - 527 p. (2001).
Aronov D.M., Lupanov V.P. Tests fonctionnels en cardiologie. Moscou, MEDpress-inform, 2002.

Que faire avec l'hypertension artérielle?

  • Choisissez un cardiologue approprié
  • Passez des tests
  • Obtenez un schéma thérapeutique auprès d'un médecin
  • Suivez toutes les recommandations

Il Est Important D'Être Conscient De Vascularite