Dysfonctionnement autonome somatoforme: symptômes corporels de trouble psychotique

La dysfonction somatoforme du système nerveux autonome est une maladie accompagnée de signes de dysfonctionnement des organes internes. Cependant, de nombreux examens rejettent la présence d'une pathologie organique: la condition est due à la nature psychogène.

Souvent, le concept est remplacé par les termes dystonie végétovasculaire ou dystonie neurocirculatoire, qui sont absents de la classification médicale internationale officielle. La CIM-10 classe la dysfonction somatoforme comme des troubles névrotiques, définis par le code F 45.3.

Mécanisme de formation

Le système nerveux autonome est le principal régulateur de l'activité des organes internes, des vaisseaux sanguins et des glandes. Par conséquent, ce système est souvent appelé viscéral. L'ANS régule le travail des organismes en fonction de l'évolution des conditions environnementales.

Le système autonome est représenté par deux départements: sympathique et parasympathique, qui ont un effet opposé:

  • NS sympathique mobilise les réactions défensives du corps, le préparant à une activité vigoureuse. Intensifie un métabolisme, renforce l'excitation;
  • Parasympathetic NS restaure la puissance dépensée. Il stabilise l'état du corps. Soutient son travail pendant le sommeil.

Les deux départements ont l'effet inverse sur les organes internes..

Organe

Sympathetic NS

Parasympathetic NS

Tachycardie, contractions accrues

Bradycardie, réduction de la force des contractions

Le rétrécissement des organes, l'expansion des vaisseaux musculaires

Développe les vaisseaux des organes génitaux, le cerveau; resserre les artères coronaires et pulmonaires.

Inhibe le péristaltisme, la synthèse des enzymes

Améliore le péristaltisme et la synthèse des enzymes

Expansion des bronches, hyperventilation des poumons

Rétrécissement des bronches, diminution de la ventilation

Stimule la salivation

Les effets opposés des systèmes en fonctionnement équilibré aident à équilibrer l'état des organes internes.

Le SNA ne se prête pas à la volonté humaine. Par exemple, nous ne pouvons pas faire arrêter le cœur de battre. Mais l'activité de la végétation est soumise à des facteurs de stress. C'est facile à vérifier. Rappelez-vous comment le cœur commence à «vibrer» lorsque vous avez peur. En bouche, il se dessèche, des coliques intestinales apparaissent, l'envie d'uriner s'intensifie. Cela active la division sympathique, mobilisant les ressources défensives du corps.

La peur a disparu - le cœur s'est calmé, la respiration est revenue à la normale. C'est un mérite de parasympathique.

Les problèmes commencent lorsque les activités des deux départements sont déconnectées. Il y a plusieurs raisons à ce déséquilibre:

  • hérédité;
  • changements hormonaux;
  • stress chronique;
  • puissant effet stressant simultané;
  • surmenage;
  • intoxication chronique;
  • l'abus d'alcool
  • radiation;
  • haute température.

L'harmonie de l'activité ANS déclenche la formation d'un dysfonctionnement somatoforme du système nerveux autonome. Le contrôle de la végétation sur les organes est réduit. Leur travail est perturbé, provoquant des symptômes douloureux, mais il n'y a pas de changements organiques. La principale raison est le stress..

Les symptômes somatiques sont une manière de vivre des situations stressantes au niveau physiologique. Cela a également été mentionné par Adler, qui a développé le concept du langage symbolique des organes. La théorie disait: les systèmes organiques reflètent spécifiquement les processus mentaux.

Le tableau général du trouble

Le principal symptôme de la maladie est l'apparition de symptômes somatiques affectant un ou plusieurs systèmes organiques. Les manifestations pathologiques sont multiples, rappelant une clinique d'une seule maladie, mais diffèrent par le flou, l'incertitude, la variabilité rapide.

La particularité de la présentation des plaintes par les patients devient un drame spécial. Les patients présentent des symptômes émotionnellement brillants, exagérés, en utilisant toutes sortes d'épithètes. Ils visitent un grand nombre de médecins de diverses spécialités, nécessitent la nomination d'examens. Lorsque les examens réfutent la présence d'une pathologie physique, le patient résiste à cette nouvelle, est confiant dans l'erreur d'examen et continue d'autres activités de diagnostic médical rapide. Souvent, les patients passent des années sur le «traitement» jusqu'à ce qu'un diagnostic correct soit établi.

Ces personnes sont assez sensibles à leurs propres sentiments, ont tendance à les hypertrophier, appellent souvent une ambulance et sont hospitalisées. De nombreux examens, des inefficacités thérapeutiques alimentent la confiance des patients en présence de la maladie. Cette situation provoque la méfiance à l'égard des spécialistes et de la médecine elle-même..

Symptômes somatiques de dysfonctionnement

Les principaux organes cibles de la dysfonction somatoforme sont le cœur, les poumons, le tube digestif.

Les plaintes fréquentes sont des chagrins qui manquent de localisation claire. La cardialgie est attribuée à une nature différente: couture, coupe, douleur, compression, pressage, "cuisson". L'intensité est variable: de désagréable à douloureuse, privant de sommeil. La douleur peut persister pendant plusieurs minutes ou heures, capture la zone de l'omoplate, le bras, le côté droit de la poitrine.

La cause de la douleur est la fatigue excessive, l'excitation, les changements météorologiques. Ceux-ci apparaissent après l'exercice. Cette circonstance est importante à considérer lors de la différenciation du diabète du SNA avec l'angine de poitrine, caractérisée par l'apparition de douleur lors de l'activité physique.

La cardialgie s'accompagne d'anxiété, d'anxiété, de faiblesse, de léthargie. Il y a une sensation de manque d'air, de tremblements internes, de tachycardie, de transpiration accrue.

Peut-être un sentiment de changement de rythme. La tachycardie est généralement limitée à 90-140 battements par minute, mais elle est situationnelle. Elle est provoquée par un changement de position corporelle, la prise de thé fort, de café, d'alcool ou de tabac. Passe rapidement. Souvent, il y a une sensation de décoloration, des interruptions du travail du cœur.

La pression pendant la dysfonction somatoforme atteint des limites raisonnables, change plusieurs fois pendant la journée, la nuit et le matin se stabilise.

Un symptôme indicatif du système respiratoire est un essoufflement dû à un état de stress émotionnel. Des sensations pressantes apparaissent dans la poitrine. Difficile de reprendre son souffle. Le patient manque d'air. Vivant cela, une personne souffrant de dysfonctionnement somatoforme, aère constamment la pièce, ressent de l'inconfort, se trouve dans des espaces clos.

Les patients sont accompagnés d'une respiration fréquente et superficielle, interrompue par des soupirs profonds périodiques. Il y a des attaques de toux névrotique.

Les changements du système digestif se caractérisent par:

  • douleur épigastrique qui se produit indépendamment de l'apport alimentaire;
  • difficulté à avaler;
  • violation de la chaise. Le patient est tourmenté par la constipation ou la diarrhée;
  • petit appétit;
  • éructations, brûlures d'estomac, vomissements;
  • salivation irrégulière.

La dysfonction somatoforme du système nerveux autonome peut s'accompagner de hoquet obsessionnel et assez fort.

Le diabète VNS provoque des troubles de la miction. L'envie augmente, il faut vider la vessie en l'absence de toilettes. Difficulté à uriner dans les toilettes publiques.

D'autres signes du trouble se manifestent par une température subfébrile, des douleurs articulaires, de la fatigue, une diminution des performances. Souvent, les patients souffrent d'insomnie, ils deviennent irritables, excitables.

Il convient de noter que les symptômes de la dystonie somatoforme sont provoqués par le stress, la tension nerveuse et ne sont pas causés par des circonstances qui provoquent les manifestations d'une maladie existante réelle.

La dysfonction somatoforme du SNA présente les caractéristiques suivantes:

  • multiplicité des symptômes;
  • caractère non standard des caractéristiques manifestes;
  • vive réaction émotionnelle;
  • incohérence avec les résultats des diagnostics objectifs;
  • sévérité trop intense des symptômes ou, inversement, manque d'éclat des symptômes;
  • absence de réponse aux facteurs de provocation standard;
  • inutilité de la thérapie somatotrope.

Troubles mentaux concomitants

La dysfonction somatoforme s'accompagne d'autres troubles mentaux.

Souvent, la maladie s'accompagne de troubles phobiques. Peur de la mort, agoraphobie, carcinophobie, peur de rougir est caractéristique.

Les attaques de panique sont un compagnon extrêmement fréquent du trouble. Elle est causée par un état de peur superpuissante et de stress émotionnel. Elle se caractérise par une augmentation de l'intensité des symptômes de la maladie. Provoque souvent le développement de la dépersonnalisation, la peur de la perte de conscience, la folie, la mort.

Le trouble d'anxiété généralisée provoque une tension extrême, l'anxiété, suscite des inquiétudes quant à l'avenir. En plus des manifestations caractéristiques de la maladie, elle contribue au développement de phénomènes idéologiques et émotionnels. Préoccupé par des étourdissements, une faiblesse, une sensation d'étourdissement. Peut-être le développement de la déréalisation, lorsque les objets existants semblent faux, ainsi que la dépersonnalisation. L'individu devient hypersensible, réagit fortement aux stimuli étrangers, s'attendant à un danger.

Classification d'un AN VD

Il existe trois formes de trouble, en raison de la prédominance d'une des divisions de l'ANS:

  • vagotonique - la prédominance de NS parasympathiques;
  • sympathicotonique - la prédominance de NS sympathiques;
  • mixte.

La vagotonie est caractérisée par une répartition inégale de l'excès de graisse sous-cutanée. La peau des vagotoniques est cyanotique, humide, froide. Il a une teinte marbre. Les patients pâlissent rapidement et rougissent.

Les vagotoniques se fatiguent rapidement. Ils s'accompagnent d'une somnolence constante, d'une sensation de faiblesse. Malgré cela, les patients souffrent d'insomnie. Les vertiges, la dépression sont caractéristiques..

Les sympathicoticotoniques ont une constitution asthénique. Peau sèche, transpiration peu abondante prédomine. Le comportement s'accompagne de réactions névrotiques et hystériques. Les patients deviennent distraits.

La classification suivante de la maladie est présentée par les formes du processus:

  • permanent;
  • paroxystique.
La forme permanente de la maladie se caractérise par une évolution régulière, sans changements brusques du tableau clinique.

La forme paroxystique implique le développement de crises. La crise sympathoadrénale se manifeste:

  • frissons;
  • anxiété, tension nerveuse;
  • peur
  • maux de tête;
  • augmentation de la fréquence cardiaque, augmentation de la pression artérielle et de la température;
  • expansion des pupilles.

Manifestations de crise insulaire vaginale:

  • migraine, vertiges;
  • douleurs épigastriques, nausées, vomissements;
  • diminution de la pression artérielle, diminution de l'activité cardiaque, évanouissement;
  • transpiration excessive;
  • urination fréquente;
  • manque d'air.

Le traitement de la dysfonction somatoforme du SNA est principalement effectué par des psychiatres, des psychologues cliniciens et des neurologues. Une psychothérapie rationnelle est prescrite. L'objectif de la méthode est d'aider le patient à reconnaître la relation des symptômes somatiques et des facteurs psychogènes, à clarifier la sécurité des dysfonctionnements pour la santé physique, à expliquer la possibilité de correction de l'état par des méthodes psychothérapeutiques.

Les patients reçoivent un traitement psychotrope. Les médicaments de choix sont les antipsychotiques, les tranquillisants et les antidépresseurs. Les moyens aident à réduire l'anxiété, à normaliser le sommeil. Les médicaments soulagent le stress émotionnel, l'apathie, rétablissent l'activité, éliminent les peurs, l'anxiété motrice, réduisent la douleur.

De plus, le patient est tenu de respecter le régime de santé. Il est nécessaire de rétablir un équilibre adéquat entre travail et repos, pour optimiser le stress mental et physique. Prévention obligatoire de l'inactivité physique, sports actifs recommandés.

Le patient doit suivre un régime adapté à sa forme de trouble. Traitement physiothérapeutique prescrit.

Un traitement complet, à long terme et compétent de la maladie fournit une issue complètement favorable de la maladie. Le dysfonctionnement somatoforme du SNA est sans danger pour la santé somatique du patient, mais déforme le contexte psychologique et nécessite donc une attention et un traitement obligatoire.

Dystonie végétative-vasculaire (VVD) - symptômes et traitement

Qu'est-ce que la dystonie végétative-vasculaire (VVD)? Les causes, le diagnostic et les méthodes de traitement sont discutés dans l'article du Dr Patrina A.V., neurologue avec une expérience de 14 ans.

Définition de la maladie. Les causes de la maladie

Note de l'éditeur: La dystonie végétative-vasculaire (VVD) est un diagnostic obsolète qui n'existe pas dans la Classification internationale des maladies (CIM-10). Le dysfonctionnement du système nerveux autonome n'est pas une maladie en soi. Les symptômes, qui sont souvent diagnostiqués avec VVD, indiquent un éventail de maladies qui nécessitent un diagnostic supplémentaire pour être détectées. Certaines de ces maladies - névrose, crises de panique, troubles anxieux-dépressifs - sont liées à des problèmes psychiatriques. Un terme plus correct et plus moderne pour désigner une partie des troubles liés aux VVD est «dysfonctionnement somatoforme autonome du système nerveux». Ce diagnostic va à la CIM-10 sous le code F 45.3.

Le système nerveux autonome (autonome) (BCH) fait partie du système nerveux du corps, qui contrôle l'activité des organes internes et le métabolisme dans tout le corps. Il est situé dans le cortex et le tronc cérébral, l'hypothalamus, la moelle épinière et se compose de services périphériques. Toute pathologie de ces structures, ainsi qu'une violation de la relation avec le BCH, peuvent provoquer des troubles autonomes. [1]

La dystonie végétative-vasculaire (VVD) est un syndrome présenté sous la forme de divers troubles des fonctions autonomes associés à un trouble de la régulation neurogène et résultant d'un déséquilibre dans l'activité tonique de la division sympathique et parasympathique du SNA. [3]

La dystonie végétative se manifeste par des troubles fonctionnels, mais elle est causée par des troubles subcellulaires. [5]

Ce trouble peut survenir chez des personnes à différents âges, mais il survient principalement chez les jeunes. [5]

Le VVD est un trouble multi-causes qui peut agir comme une maladie primaire distincte, mais le plus souvent, il s'agit d'une pathologie secondaire, qui se manifeste dans le contexte des maladies somatiques et neurologiques existantes. [15] Les facteurs de l'apparition de VVD sont divisés en prédisposant et causant.

Facteurs causaux:

  • Psychogène [5] - stress psycho-émotionnel aigu et chronique et autres troubles mentaux et névrotiques [3], qui sont les principaux précurseurs (prédicteurs) de la maladie. [10] VVD est, par essence, une réaction végétative excessive au stress. [9] Souvent, les troubles mentaux - la dépression du syndrome d'anxiété - s'accompagnent de symptômes végétatifs parallèlement aux troubles mentaux: chez certains patients, les troubles mentaux prévalent, dans d'autres les plaintes somatiques apparaissent, rendant le diagnostic difficile. [dix]
  • Physique - fatigue excessive, insolation (hyperinsolation), rayonnement ionisant, exposition à des températures élevées, vibrations. Souvent, l'influence des facteurs physiques est associée à la mise en œuvre de devoirs professionnels, puis ils se positionnent comme des facteurs de nocivité professionnelle [1], qui peuvent provoquer ou aggraver le tableau clinique de la dystonie végétative-vasculaire. Dans ce cas, il existe des restrictions à l'accès au travail avec ces facteurs (ordonnance du Ministère de la santé de la Fédération de Russie de 2011 n ° 302).
  • Chimique - intoxication chronique, abus d'alcool, de nicotine, d'épices et d'autres substances psychoactives. [5] Les manifestations de VVD peuvent également être associées aux effets secondaires de certains médicaments: antidépresseurs à effet activateur, bronchodilatateurs, lévodopa et médicaments contenant de l'éphédrine et de la caféine. [10] Après leur retrait, une régression des symptômes du TRI se produit.
  • Stades de restructuration dyshormonaux - hormonaux: puberté, ménopause [3], grossesse, troubles désovariens [5], contraception avec périodes de sevrage. [dix]
  • Infectieuses - infections aiguës et chroniques des voies respiratoires supérieures, système génito-urinaire, maladies infectieuses du système nerveux (méningite, encéphalite et plus). [5]
  • Autres maladies du cerveau - Maladie de Parkinson, encéphalopathie discirculatoire (DEP), conséquences des lésions cérébrales traumatiques et autres. [3]
  • Autres maladies somatiques - gastrite, pancréatite, hypertension, diabète sucré, thyréotoxicose. [1]

Facteurs prédisposants:

  • Caractéristiques héréditaires et constitutionnelles du corps - la maladie survient dans l'enfance ou l'adolescence, au fil du temps, le trouble est compensé, mais la restauration des fonctions altérées est instable, de sorte que la situation est facilement déstabilisée par des facteurs indésirables. [dix]
  • Caractéristiques de la personnalité [5] - concentration accrue de l'attention sur les sensations somatiques (corporelles), qui sont perçues comme une manifestation de la maladie, qui, à son tour, déclenche le mécanisme pathologique de la réaction psycho-végétative. [6]
  • Conditions socio-économiques défavorables - état de l'environnement dans son ensemble, faible niveau de vie, crise économique dans le pays, conditions de logement des individus, culture alimentaire (engagement pour la restauration rapide, production alimentaire moins chère grâce à l'utilisation de matières premières non naturelles), culture sportive (malgré la construction active de sports complexes, mais la pleine intégration du sport dans la vie quotidienne de la population n’a pas lieu). [5] Nous parlons également du climat dans la partie centrale de la Russie avec un déficit de rayonnement ultraviolet pendant la saison froide, ce qui conduit à une exacerbation de nombreuses maladies chroniques à l'automne-printemps, y compris le VSD. [1]
  • Pathologies de la période périnatale (prénatale) - infections et intoxications intra-utérines, résonflits, hypoxie intra-utérine (manque d'oxygène), gestose maternelle, insuffisance fœtoplacentaire et autres. [6]

Myasischev V.N., un psychothérapeute domestique exceptionnel, estime que le VVD se développe à la suite de l'influence des troubles psycho-émotionnels sur les anomalies autonomes existantes. [treize]

En outre, la maladie peut survenir chez des personnes en bonne santé en tant que réaction psychophysiologique transitoire (temporaire) à toute situation d'urgence extrême. [dix]

Symptômes de la dystonie végétative-vasculaire

Le VVD est caractérisé par la manifestation de complexes de symptômes sympathiques, parasympathiques ou mixtes. [1] La prédominance du tonus de la partie sympathique du BCH (sympathicotonie) s'exprime dans la tachycardie, la pâleur de la peau, l'augmentation de la pression artérielle, les contractions affaiblies de la paroi intestinale (péristaltisme), la pupille dilatée, les frissons, un sentiment de peur et d'anxiété. [2] L'hyperfonctionnement du service parasympathique (vagotonie) s'accompagne d'un ralentissement des battements cardiaques (bradycardie), de difficultés respiratoires, de rougeurs du visage, de transpiration, d'une salivation accrue, d'une diminution de la pression artérielle, d'une irritation (dyskinésie) de l'intestin. [2]

Dysfonctionnement végétatif: ses causes et ses symptômes

Le trouble du corps dans lequel il y a une défaillance de la régulation de l'activité vasculaire chez l'homme est un dysfonctionnement autonome. Les experts considèrent une telle détérioration du bien-être non pas comme une maladie indépendante, mais comme un complexe de manifestations du système nerveux autonome. Il n'a pas un certain engagement sexuel ou d'âge - des signes cliniques peuvent survenir chez les enfants, les femmes et les hommes adultes. Un diagnostic rapide et un traitement complet vous permettent d'obtenir une récupération rapide.

Étiologie

Tous les départements des plexus nerveux périphériques en interaction étroite assurent l'équilibre interne et la constance du corps humain. Si l'une de ses structures - par exemple, sympathique, commence à fonctionner plus intensément, alors des écarts se forment dans le fonctionnement des parties du corps dont ce segment du système végétatif est responsable.

Enfin, les experts n'ont pas réussi à établir les raisons pour lesquelles la dépression nerveuse se produit chez les personnes. Cependant, ils ont identifié des facteurs provocateurs. Le plus souvent, un dysfonctionnement autonome suprasegmental se développe dans le contexte de:

  • lésions périnatales du système nerveux central - manque d'oxygène pendant la croissance fœtale du fœtus ou au moment de la naissance;
  • effets psycho-traumatiques - après un stress psycho-émotionnel, par exemple, des conflits dans la famille, au travail;
  • maladies endocriniennes / infectieuses ou neurologiques - diabète, hypothyroïdie;
  • restructuration de la puberté du corps - pendant la puberté;
  • lésions cérébrales traumatiques;
  • malnutrition - prévalence de plats épicés, gras et lourds dans l'alimentation, abus de boissons contenant du café;
  • habitudes personnelles nuisibles - par exemple, dépendance à l'alcoolisme.

En plus de tout ce qui précède, les médecins ont constaté qu'une prédisposition héréditaire négative - pendant des générations, des proches avaient des maladies du sang, de l'hypertension, contribue également à l'apparition précoce du syndrome de dysfonctionnement autonome chez les enfants.

Symptomatologie

La diversité et les manifestations cliniques multidirectionnelles sont une caractéristique du dysfonctionnement du système nerveux. Directement en fonction du département dans lequel son échec prévaut, plusieurs formes de trouble peuvent être distinguées.

Ainsi, avec une activité dans les structures sympathiques, les patients ressentent un rythme cardiaque rapide, une peur et une anxiété excessive, voire une peur de la mort. Dans le même temps, leur tension artérielle augmente fortement, il y a une douleur au cœur. Ils sont excités, font des mouvements chaotiques au plus fort de la crise végétative.

Avec un dysfonctionnement de type vagotonique, les plaintes sont quelque peu différentes - une sensation de manque d'oxygène simultanément avec une transpiration accrue, une diminution de la pression, des maux de tête et des rougeurs de la peau. La dyskinésie gastro-intestinale survient moins fréquemment..

Avec une forme mixte de dysfonctionnement autonome, il existe des symptômes de dommages aux deux parties du système nerveux - sympathiques aux parasympathiques. Par exemple, des douleurs cardiaques et des étourdissements avec une crise de panique et un essoufflement grave. Cependant, au début, il y a des signes cliniques de neurasthénie, puis les symptômes restants se rejoignent. En cas de progression du trouble autonome, tous les syndromes dysfonctionnels sont aggravés, la qualité de vie du patient est réduite.

Diagnostique

Les méthodes de recherche modernes en laboratoire et instrumentales aident à distinguer une véritable maladie de l'organe interne d'un dysfonctionnement du système nerveux autonome. Le médecin choisira le schéma optimal de procédures de diagnostic après des antécédents médicaux approfondis et des plaintes - lorsque les attaques végétatives se produisent le plus souvent, quelles sont leurs caractéristiques - par exemple, les douleurs cardiaques ne peuvent pas être arrêtées avec de la nitroglycérine.

Examens de laboratoire et instrumentaux de base:

  • divers tests sanguins - communs avec biochimiques, sur les infections, les marqueurs tumoraux;
  • électrocardiogramme;
  • électroencéphalographie;
  • dopplerographie;
  • examen échographique des organes abdominaux, de la glande thyroïde et des glandes surrénales;
  • échocardiographie;
  • évaluation des paramètres hormonaux;
  • Analyse d'urine;
  • imagerie par résonance magnétique / calculée du cerveau.

Au stade initial de l'évolution du trouble autonome, les procédures de diagnostic ne révèlent aucune déviation particulière dans le fonctionnement des organes internes, ce qui confirmerait les plaintes des personnes malades.

Tactiques thérapeutiques

Tout d'abord, le traitement de la dysfonction autonome implique l'identification et l'élimination des facteurs provoquants - tabagisme, situations psycho-émotionnelles, surcharge physique. Pour restaurer le système nerveux, le médecin recommandera de rester plus à l'air frais, de renoncer à l'alcool et aux boissons au café, de dormir suffisamment et d'éviter également le stress, les querelles dans l'équipe.

La correction nutritionnelle est un domaine tout aussi important de lutte contre les manifestations de dysfonctionnement. Le menu doit être dominé par des plats à base de fruits et légumes, produits laitiers, variétés maigres de poisson / viande, fruits de mer. Alors que les viandes fumées, les assaisonnements et les sauces sont les mieux minimisés.

Le traitement médicamenteux de la dysfonction autonome est un traitement médicamenteux sélectionné individuellement qui rétablit le fonctionnement complet du système nerveux:

  • sédatifs;
  • nootropiques;
  • antioxydants;
  • tranquillisants;
  • antipsychotiques;
  • somnifères;
  • antidépresseurs.

En outre, le médecin recommandera des complexes de vitamines et de minéraux pour combler la carence dans le tissu nerveux des substances utiles. Un bon effet thérapeutique est observé à partir des procédures physiothérapeutiques - hydrothérapie, acupuncture, massage, galvanisation avec sommeil électrique. La durée du traitement dépendra directement de la gravité de la dépression nerveuse..

Prévention et pronostic

Il est beaucoup plus facile de prévenir l'apparition du syndrome de dysfonctionnement du système autonome que de combattre ses symptômes plus tard. Il suffit d'adhérer aux règles d'un mode de vie sain:

  • éliminer en temps opportun les foyers d'infection chronique - caries, amygdalite ou pyélonéphrite;
  • ajuster la nutrition - les produits doivent reconstituer les réserves énergétiques vitales et ne pas provoquer l'obésité;
  • dormir au moins 8 à 9 heures dans une pièce calme et ventilée;
  • prendre des complexes de vitamines dans les cours;
  • tempérer le corps - par exemple, avec une douche de contraste;
  • soyez actif - visitez la piscine, la salle de fitness;
  • renoncer aux dépendances.

Pour les adolescents, une mesure préventive importante consiste à détecter en temps opportun les troubles asthénovégétatifs et à les éliminer. Par la suite, les patients doivent obligatoirement consulter un médecin, subir un examen médical complet.

Le pronostic de la dysfonction autonome est généralement favorable - un traitement complexe améliore la qualité de vie des personnes, leur capacité à travailler et ralentit également la progression du trouble. La plupart des adolescents et des patients adultes se rétablissent complètement. Dans le syndrome végétatif sévère, l'administration à vie de certains sous-groupes de médicaments est requise - sous la stricte surveillance d'un médecin.

Tout sur la dystonie vasculaire végétative: causes, symptômes, diagnostic et traitement

Aujourd'hui, il est difficile de trouver une personne qui ne sait pas ce qu'est le TRI. La dystonie végétative-vasculaire (VVD) est un complexe de troubles autonomes dans lequel les vaisseaux perdent partiellement ou complètement la capacité de répondre normalement à tout stimuli et peuvent involontairement se dilater ou se contracter. Cet article décrit en détail: de quoi s'agit-il - la dystonie vasculaire, comment traiter cette maladie, et aussi comment la diagnostiquer.

Le VVD n'est pas inclus dans la Classification internationale des maladies, mais il est souvent présenté aux patients par des cardiologues, des thérapeutes, des neurologues et est largement répandu en médecine, principalement post-soviétique. La dystonie artérielle vasculaire n'est pas un diagnostic indépendant - elle est considérée par les médecins en raison de maladies du système endocrinien, de changements pathologiques du système nerveux central, de lésions cardiaques et de certains troubles mentaux. Par conséquent, beaucoup d'entre eux croient assez raisonnablement qu'il est nécessaire d'identifier la cause et non d'indiquer les conséquences du TRI. De plus, de nombreux médecins et scientifiques affirment que le diagnostic de «VVD» est posé lorsqu'ils ne peuvent tout simplement pas détecter une maladie existante qui entraîne les symptômes décrits par les patients..

Par VVD, ils signifient une violation complexe des processus physiologiques tels que la régulation de la pression artérielle et le transfert de chaleur. Dans cette maladie, les pupilles du patient peuvent s'étendre ou se contracter sans raison apparente et contracter la circulation sanguine dans les tissus, certains patients ont des problèmes avec la production d'insuline et d'adrénaline.

Causes de la dystonie vasculaire végétative

Les syndromes VVD peuvent être causés par les raisons suivantes:

  • lésions du système nerveux central;
  • encéphalopathie et troubles du tronc cérébral et de l'hypothalamus;
  • diabète sucré, hypothyroïdie et autres maladies du système endocrinien;
  • changements hormonaux dans le corps (à l'adolescence, pendant la grossesse, avec la ménopause);
  • blessures à la tête;
  • ostéochondrose cervicale;
  • maladies chroniques du système cardiovasculaire (tachycardie, bradycardie, arythmie, malformations cardiaques, etc.);
  • infections chroniques;
  • maladies du tractus gastro-intestinal;
  • surmenage et manque de sommeil régulier;
  • stress et nervosité accrue;
  • qualités individuelles d'une personne - anxiété accrue, inquiétude excessive à l'égard de sa propre santé, etc.;
  • la présence de mauvaises habitudes - alcoolisme, nicotine et toxicomanie;
  • les troubles mentaux.

Parfois, même un changement brusque du climat est parmi les causes du TRI.

Le développement d'un dysfonctionnement végétovasculaire est également possible chez les nourrissons en raison de pathologies survenues lors de la formation du fœtus et des blessures à la naissance. À cet âge, le VVD s'accompagne de troubles du tractus gastro-intestinal (flatulences, diarrhée, régurgitations fréquentes, manque d'appétit), de sautes d'humeur (une irritabilité nerveuse parfois élevée est caractéristique des enfants) et de l'instabilité de l'immunité au rhume.

Facteurs de risque de dystonie végéto-vasculaire

Les premiers signes de dystonie végétative-vasculaire apparaissent généralement dans l'enfance ou l'adolescence. Selon certaines sources, ce trouble est répandu et se produit dans 80% de la population, selon d'autres - il survient chez 32 à 38% des patients qui se sont rendus chez le médecin pour se plaindre de l'état du système cardiovasculaire. Chez les femmes, les signes de VVD sont 3 fois plus fréquents que chez les hommes.

Ces chiffres, bien sûr, sont clairement exagérés, car un tel diagnostic n'est établi que dans les pays post-soviétiques, et les médecins européens et américains n'ont jamais entendu parler de l'existence d'une «maladie» aussi courante. De plus, même parmi différents médecins domestiques, la fréquence de diagnostic de la dystonie végétative-vasculaire est parfois différente.

De telles différences sont facilitées à la fois par l’absence de critères diagnostiques clairs et par le déni par de nombreux jeunes spécialistes ayant accès aux sources de connaissances de la médecine «occidentale», l’existence même de cette maladie.

Les catégories de population suivantes peuvent être classées comme groupe à risque:

  • adolescents, femmes enceintes, femmes en âge de ménopause (en raison de changements hormonaux dans le corps);
  • les personnes dont l'occupation est étroitement liée au déplacement constant;
  • les personnes ayant un mode de vie «sédentaire» et peu d'activité physique;
  • les patients atteints de maladies chroniques;
  • vivre dans des conditions d'inconfort psychologique constant;
  • les personnes ayant une prédisposition héréditaire à la dystonie vasculaire (si un membre de la famille en est atteint).

Dans la dystonie végétative peut apparaître à tout âge.

Les symptômes de la dystonie végétovasculaire

Les patients présentant une pathologie telle qu'un dysfonctionnement végétovasculaire peuvent souvent se plaindre de symptômes caractéristiques de nombreuses maladies: perte de force, troubles du sommeil, étourdissements fréquents, se transformant parfois en évanouissements, douleurs cardiaques, le patient peut être jeté dans la chaleur ou le froid. Avec le VVD, les symptômes peuvent être les plus polyvalents, mais ils sont presque toujours nombreux.

Les principaux symptômes de VSD chez les adultes et les enfants sont les mêmes. En plus de ce qui précède, les patients atteints de cette maladie peuvent exprimer les plaintes suivantes:

  • engourdissement de certains membres;
  • sensation périodique d'une «boule» dans la gorge;
  • sensibilité du corps aux conditions météorologiques et aux températures extrêmes;
  • l'herpès se produit souvent sur les lèvres;
  • états dépressifs qui apparaissent soudainement et sans raison apparente;
  • distraction et problèmes de mémoire;
  • léthargie et somnolence constante;
  • une perte d'appétit (jusqu'à l'anorexie ou la boulimie);
  • douleurs au dos et aux membres;
  • dyspnée.

De nombreux patients ayant rencontré le syndrome de la dystonie végétovasculaire, la manifestation d'un dysfonctionnement autonome peut être confondu avec les caractéristiques individuelles de leur corps.

Classification de la dystonie vasculaire végétative

Pour les dysfonctionnements végétovasculaires, une seule classification généralement acceptée n'a pas été développée, mais ils peuvent être distingués par certains critères.

Selon la prévalence des troubles autonomes, les types de VSD suivants peuvent être identifiés:

  • dystonie locale (locale): des perturbations sont observées dans le travail d'un organe;
  • dystonie systémique: des troubles existent dans un système organique (par exemple cardiovasculaire);
  • dystonie généralisée: le travail de deux ou plusieurs systèmes d'organes est perturbé.

Vous pouvez distinguer les types de VVD par la gravité des symptômes:

  • dystonie latente - une maladie ne se manifeste qu'après l'apparition de facteurs irritants (stress, excitation, etc.);
  • dystonie paroxystique - avec cette variante de la maladie, les crises apparaissent soudainement, parfois avec une certaine fréquence;
  • dystonie permanente - une maladie dans laquelle certains troubles (par exemple, les mains froides en raison de problèmes de thermorégulation) se manifestent constamment.

En fonction de la manifestation des symptômes, les types de dystonie végétovasculaire suivants peuvent être distingués:

  • VVD avec une prédominance d'effets sympathiques;
  • VVD avec une prédominance d'effets parasympathiques;
  • VSD mixte.

Le système sympathique est responsable de la réponse du corps aux stimuli stressants. Son activité peut provoquer une augmentation du rythme cardiaque, une expansion des pupilles, des artères du cerveau et du système reproducteur, une diminution de la salivation, la suppression des enzymes responsables de la digestion des aliments et d'autres troubles.

Les parasympathiques peuvent exercer à la fois un effet excitant et un effet retardateur sur les systèmes organiques. Le principe de son travail est à l'opposé du système sympathique.

Les pathologies végétatives-vasculaires peuvent être classées selon la nature de leur origine. Les spécialistes distinguent la dystonie primaire en raison de l'hérédité ou des caractéristiques constitutionnelles du corps et secondaire - résultant de tout changement pathologique dans le corps humain. De plus, la maladie peut être divisée en fonction de la gravité des manifestations de la dystonie végétative-vasculaire en légère, modérée et sévère.

Classification selon la localisation de tous les symptômes

La classification des dysfonctionnements autonomes en fonction de la localisation de tous les symptômes de VVD est considérée par de nombreux experts comme la principale: le système autonome est responsable de presque la majorité des fonctions vitales du corps humain.

  • Dystonie cardiovasculaire autonome

Pour ce système, les types de dysfonctionnements vasculaires suivants sont distingués:

  1. Vue cardiaque de l'IRR. Il se caractérise par des troubles du rythme cardiaque. Avec cette dystonie végétovasculaire, les patients se plaignent d'un manque constant d'air, de tachycardie, de douleur ou d'inconfort cardiaque, ils peuvent souffrir d'arythmie respiratoire et d'une augmentation du pouls. L'ECG ne montre aucun changement, même avec des symptômes vifs.
  2. Type antihypertenseur de VSD. Elle est déterminée par la faiblesse du corps, sa fatigue accrue, chez les patients il y a des crises fréquentes de migraine, parfois des conditions de pré-syncope. À propos de la dystonie végéto-vasculaire hypotonique, en premier lieu, on peut parler d'une diminution de la pression artérielle à des indicateurs inférieurs à 120/90 mm RT. Art., Pâleur de la peau et modifications du fond d'œil.
  3. Type de VSD hypertendu. Comme avec la dystonie vasculaire hypotensive, avec ce type de trouble autonome, les patients éprouvent des maux de tête fréquents et une fatigue accrue. Il se caractérise par une augmentation de la pression artérielle aux indicateurs de l'hypertension artérielle. Les symptômes se manifestent le plus souvent par une augmentation de l'effort physique..
  4. Type vasomoteur de VSD. Elle est déterminée par des changements pathologiques dans les fibres nerveuses responsables de l'expansion et du rétrécissement des parois des vaisseaux sanguins. Chez les patients atteints de cette maladie, en plus des maux de tête fréquents et des troubles du sommeil, des bouffées vasomotrices fréquentes (en raison desquelles une forte protrusion des veines est perceptible), une anxiété et un refroidissement des membres sont possibles.
  5. Type mixte VSD. Peut être accompagné d'un complexe de certains des troubles végétatifs ci-dessus simultanément.
  • Dystonie végétative associée à des troubles du système respiratoire

Avec VVD respiratoire, des troubles respiratoires avec les symptômes correspondants sont observés: essoufflement, sensation de manque d'air, sensation d'attaques de suffocation en essayant de respirer à fond, etc..

L'évolution de ce type de VSD chez les patients est clairement exprimée par des plaintes provenant du travail du tractus gastro-intestinal et du système urinaire: vomissements, diarrhée, nausées, formation de gaz, éructations, éructations, diminution du métabolisme, mictions fréquentes, douleurs fréquentes dans le bas-ventre.

  • VVD associée à une violation du système végétatif-viscéral

Les violations du système végétatif-viscéral seront accompagnées de perturbations dans le travail de thermorégulation: transpiration accrue, frissons, sensations soudaines et parfois changeantes de froid et de chaleur, ainsi que des augmentations de température sans cause.

Un mauvais fonctionnement de l'appareil vestibulaire (étourdissements fréquents, accès de mal des transports) avec de fréquents évanouissements peut également indiquer qu'une personne a un VVD.

Complications de la dystonie vasculaire végétative

Quel est le danger du VSD? Le pronostic de la dystonie vasculaire végétative dans la plupart des cas est imprévisible. Chez la moitié des patients atteints de ce trouble, des crises végétovasculaires surviennent périodiquement - une condition spéciale dans laquelle les symptômes de la maladie sont particulièrement graves.

La crise pendant le VVD survient généralement avec un stress mental ou physique, un changement brusque du climat et certaines maladies au stade aigu. Chez l'adulte, des crises de dystonie végétovasculaire surviennent dans 50% des cas. La crise caractéristique de VVD peut être divisée en sympatho-surrénalienne, vago-angulaire et mixte.

La crise sympathoadrénale survient en raison d'une forte libération d'adrénaline dans le sang. Cette condition pathologique commence par de graves maux de tête, une augmentation du rythme cardiaque et des sensations de douleur cardiaque. Pourquoi la dystonie végétative-vasculaire est toujours dangereuse - chez un patient dans cet état, les valeurs normales de la pression artérielle peuvent être dépassées, la température corporelle peut atteindre des valeurs subfébriles (37-37,50), des frissons et des tremblements - tremblements des extrémités. La crise sympatho-surrénalienne se termine aussi inopinément qu'elle commence. Après sa disparition, les patients ressentent généralement une sensation de faiblesse et d'impuissance, leur formation d'urine augmente..

Les symptômes d'une crise vagoinculaire sont en grande partie à l'opposé des effets sympatho-surrénaliens. Lorsqu'elle apparaît chez les patients, la libération d'insuline dans le sang augmente, ce qui entraîne une diminution du taux de glucose dans le sang (chez les patients atteints de diabète sucré, une telle diminution peut atteindre une hypoglycémie, c'est-à-dire des valeurs mortelles).

Une crise vaginale s'accompagne d'un cœur qui coule, de vertiges, d'arythmies cardiaques, de difficultés respiratoires et de crises d'asthme; une bradycardie et une hypotension artérielle peuvent survenir. Des plaintes telles que transpiration excessive, bouffées vasomotrices, faiblesse et assombrissement des yeux sont caractéristiques de cette pathologie. Pendant la période de crise insulaire, la contraction des parois de l'intestin augmente, la formation de gaz et la diarrhée apparaissent, chez certains patients, l'envie de déféquer peut survenir. La fin de cette période aiguë du TRI, comme dans le cas d'une crise sympatho-surrénale, s'accompagne d'une fatigue accrue du patient.

Avec des crises mixtes, les deux sections du système autonome sont activées - dans ce cas, le patient présentera des symptômes de crise sympathoadrénale et insulaire.

Diagnostic de la dystonie végétovasculaire

Le VVD est difficile à diagnostiquer, car ses symptômes sont divers et, à bien des égards, même subjectifs. Le diagnostic instrumental complet de VVD (échographie, ECG, etc.) est généralement utilisé non pas pour confirmer la dystonie végétative-vasculaire elle-même, mais pour exclure la probabilité que le patient ait d'autres maladies.

De plus, s'il y a des symptômes de VVD, des consultations avec un cardiologue, un neurologue et un endocrinologue sont recommandées, car les symptômes des troubles autonomes et des maladies des systèmes cardiovasculaire, nerveux et endocrinien sont très similaires. Selon les plaintes du patient, il peut également avoir besoin de consulter un gastro-entérologue, un ophtalmologiste, un oto-rhino-laryngologiste, un urologue, un gynécologue, un psychiatre et d'autres spécialistes.

Pour le diagnostic de la dystonie végétative-vasculaire elle-même, une évaluation du tonus végétatif est utilisée - le niveau de fonction d'un organe particulier au repos (dans le cas indiqué dans l'exemple, le cœur).

Vous pouvez le déterminer en utilisant l'index Kerdo spécial, qui est calculé par la formule: index Kerdo = (1 - tension artérielle diastolique / fréquence cardiaque) * 100.

Si le nombre final s'est avéré positif, nous pouvons parler d'un effet sympathique plus développé sur le cœur, un résultat négatif peut signifier des troubles parasympathiques. Idéalement, l'indice Kerdo devrait être égal à zéro - cela indique qu'il n'y a pas de perturbations végétatives chez le sujet.

Il existe un autre moyen simple de diagnostiquer VSD. On pose des questions au patient qui ne nécessitent qu'une réponse positive ou négative (par exemple, «Êtes-vous sensible aux conditions météorologiques?») Selon les réponses, le répondant obtient des points, et si leur somme dépasse un certain nombre, on peut dire que le patient a une dystonie végétative-vasculaire.

Traitement de la dystonie végétovasculaire

Le traitement de la MVD chez l'adulte et l'enfant se déroulera dans la plupart des cas selon le même scénario. Dans le traitement de la dystonie végétative-vasculaire, des méthodes thérapeutiques non médicamenteuses sont principalement utilisées, mais, malgré cela, le patient doit être sous la surveillance d'un thérapeute, neurologue, endocrinologue ou psychiatre. Il est tout à fait possible de guérir la dystonie végétovasculaire, mais ce processus prendra beaucoup de temps.

Les méthodes générales de traitement des troubles autonomes impliquent les mesures suivantes:

  • normalisation du travail et du repos;
  • élimination des stimuli psycho-émotionnels;
  • activité physique modérée;
  • nutrition rationnelle et régulière;
  • passage périodique du traitement sanitaire de VSD.

Avec le VVD, les vitamines et les plantes médicinales peuvent être indiquées. Les patients souffrant de troubles vasculaires autonomes bénéficieront de cours de massage et de physiothérapie. Le traitement physiothérapeutique de la dystonie dépend du type de VSD. Si le traitement non médicamenteux de la dystonie végétative-vasculaire n'a pas un effet suffisant, le patient est sélectionné individuellement.

Pour réduire l'activité des réactions végétatives, des sédatifs, des antidépresseurs, des tranquillisants et des médicaments nootropes sont utilisés. Les préparations du groupe des bêtabloquants (par exemple, l'anapriline) sont prescrites pour réduire la manifestation d'effets sympathiques et les adaptogènes végétaux (éleuthérocoque, ginseng, etc.) - vagotonique.

Dans les crises végétatives-vasculaires sévères, le patient peut avoir besoin d'une injection d'antipsychotiques, de tranquillisants, de bêtabloquants et d'atropine.

Les patients avec VVD ont besoin d'une hospitalisation planifiée périodique (une fois tous les 3-6 mois), surtout au printemps et en automne.

Mesures préventives pour la dystonie végétative-vasculaire

La prévention des VVD consiste à atteindre un niveau élevé d'endurance du corps et à augmenter ses capacités d'adaptation. De plus, pour prévenir cette maladie, le système nerveux central doit avoir un haut niveau d'autorégulation. Cet objectif peut être atteint en abandonnant les mauvaises habitudes, le stress physique et intellectuel régulier et les visites opportunes aux médecins dans le but de détecter rapidement toute maladie..

Violation du système nerveux autonome: signes et traitement

Violation du système nerveux autonome: signes + 6 raisons de développement + comment traiter la dysfonction autonome + 3 conseils utiles pour la prévention.

Même si vous pensez n'avoir jamais rencontré cela auparavant, en fait, tout le monde connaît ces signes: un stress excessif provoque de l'insomnie, des maux de tête et une aggravation de l'état général. Par la suite, le patient reçoit un diagnostic de dystonie végétative-vasculaire.

Violation du système nerveux autonome - une diminution des fonctions des nerfs. Le plus souvent, cela conduit à un rétrécissement ou à une expansion excessive des vaisseaux sanguins..

L'absence de traitement pour cette condition provoque un dysfonctionnement de certains organes internes. En particulier, le travail des vaisseaux cérébraux et cardiaques dépend du système nerveux central.

Fonctions du système nerveux autonome

Le système nerveux autonome participe activement au processus de régulation des fonctions des organes internes et de l'organisme tout entier. Le travail sur le SNC se produit inconsciemment.

Son importance réside dans le fait que le fonctionnement complet permet au corps de s'adapter pleinement à toutes les conditions environnementales.

Le système nerveux central est divisé en deux sous-systèmes:

L'activation de ce département affaiblit la motilité intestinale. Elle entraîne des palpitations cardiaques, une transpiration excessive, une vasoconstriction, des pupilles dilatées. Ces facteurs sont familiers à beaucoup dans des situations stressantes..

Ce département stimule le travail des glandes internes, contracte les muscles. Sous l'influence du service parasympathique, le rythme cardiaque ralentit, les vaisseaux se dilatent, la pression artérielle se normalise, l'activité du tractus gastro-intestinal prend racine.

En bonne santé, ces deux départements s'équilibrent, sont en plein accord. L'activation d'un sous-système se produit si nécessaire. Mais en cas de domination prononcée de l'un sur l'autre, le travail des organes internes est sujet à des violations.

Une personne commence à se plaindre de fatigue, de léthargie, de douleur. Souvent, un dysfonctionnement du système autonome provoque le développement d'une névrose, d'une maladie cardiaque, d'une végétopathie, d'une dystonie.

Raisons du développement de la dysfonction autonome: 6 facteurs de violations

Il existe un grand nombre de raisons pour l'apparition de troubles du système nerveux. Et identifier la cause profonde de la maladie est assez difficile. Les médecins utilisent la méthode d'exclusion dans un examen détaillé du patient.

Le plus souvent, les femmes souffrent de telles violations. Et le pic d'âge est de 25 à 40 ans. Plus de 70% des adolescents reçoivent également un diagnostic de troubles du SNC. Cela se produit en raison de changements hormonaux dans le corps.

Parmi les principales causes de violations, on peut appeler les facteurs suivants:

- Troubles dans le système endocrinien.

- Toute maladie thyroïdienne, dysfonctionnement des gonades ou des glandes surrénales modifie complètement le fond hormonal du corps.

- Une carence ou un excès de l'une des hormones entraîne une altération des fonctions du système autonome. En outre, des signes de dystonie se produisent pendant la ménopause, la puberté, la grossesse.

- La dystonie végétative-vasculaire peut passer de génération en génération au niveau génétique.

- Mode de vie sédentaire.

- Le manque d'activité physique, la position debout ou assise constante au travail provoque une violation des processus métaboliques dans le corps. Le sang commence à stagner dans les membres et les tissus musculaires. Vasoconstriction observée.

- Blessures. Toute blessure qui perturbe la conductivité des influx nerveux provoque une perturbation des organes internes.
Processus inflammatoires.

- Certains foyers d'inflammation provoquent une intoxication des systèmes nerveux circulatoire. Souvent, les hémorroïdes, la pulpite, la sinusite conduisent à la dystonie.

- Stress fréquents, conflits dans la famille et au travail, surmenage, stress mental et physique excessif entraînent une altération du tonus vasculaire du cerveau.

- N'ignorez pas le régime alimentaire, la présence de mauvaises habitudes. Si le corps ne reçoit pas les oligo-éléments nécessaires (potassium, fer, zinc, iode, manganèse), des perturbations du fonctionnement de tous les systèmes se produisent.

- Affecte extrêmement négativement le travail du système nerveux autonome, le tabagisme et la consommation d'alcool - des mutations des cellules nerveuses se développent, à la suite de leur destruction complète.

- Ces manifestations de troubles sont familières à beaucoup: maux de tête sans cause, fatigue, mauvais sommeil, nervosité. Et ce n'est pas toute la liste!

Les symptômes diffèrent selon l'activation des services sympathiques ou parasympathiques. Examinons toutes ces options plus en détail..

1) Activité excessive du service sympathique

Lorsque le sous-système sympathique est activé, des perturbations dans le travail du cœur se produisent. Dans ce cas, les médecins diagnostiquent une dystonie végétative-vasculaire. Il se manifeste sous la forme d'un rythme cardiaque rapide, d'un pouls, d'une augmentation de la pression artérielle, d'une arythmie vive.

Le patient se plaint de maux de tête, d'essoufflement, de névrose. Même une activité physique minimale conduit à des évanouissements. À cet égard, l'anxiété du patient augmente. Les troubles du sommeil (insomnie) s'ajoutent à tout cela..

2) Activation du service parasympathique

L'état du patient dans ce cas est directement opposé au précédent..

Les violations dans ce cas se manifestent par les symptômes suivants:

  • pression artérielle basse (hypotension);
  • la faiblesse;
  • Vertiges
  • rythme cardiaque bas;
  • diarrhée, constipation;
  • syndrome de fatigue chronique.
  • Un signe caractéristique d'une activité excessive du système nerveux parasympathique est une violation de la circulation sanguine. Ainsi, les membres du patient sont toujours froids, même dans la période la plus chaude de l'été. Dans les cas graves, une énurésie peut être observée.

3) Activation variable du sous-système

Avec cette violation, le système autonome cesse de contrôler ses fonctions. Dans de tels cas, une dystonie mixte se développe. Tout d'abord, le patient augmente le flux sanguin, la pression artérielle augmente. Ceci est suivi d'une forte baisse. Les navires perdent complètement leur ton.

La maladie peut perturber les fonctions du système respiratoire, ce qui provoque des crises d'asthme, un manque d'air. L'immunité générale diminue, une personne commence souvent à tomber malade avec des virus, des rhumes et des maladies infectieuses.

Dans le cas d'un facteur héréditaire, les symptômes de la maladie commencent à se manifester dès la petite enfance.

Traitement médicamenteux de la dysfonction du système nerveux autonome
La médecine moderne utilise largement des préparations à base de plantes pour le traitement des troubles autonomes (Novopassit, Kratal, Neocardyl). Les herbes qui composent ces médicaments rétablissent la circulation sanguine, éliminent les maux de tête et normalisent le sommeil. La plupart d'entre eux ont un effet sédatif..

Selon les violations des organes et des systèmes, des groupes de drogues synthétiques sont sélectionnés:

  • antipsychotiques;
  • tranquillisants;
  • sédatifs;
  • préparations vasculaires;
  • vitamines (complexes multivitamines).

Un brillant représentant du groupe des antipsychotiques est Sonapax.
Les comprimés sont prescrits pour la névrose sévère, la dépression, divers troubles mentaux, les troubles du sommeil. En outre, le médicament améliore l'état du corps pendant la période de syndrome de sevrage.

Les tranquillisants sont rarement utilisés aujourd'hui. Un tel médicament est le phénazépam. Les comprimés ont un effet anticonvulsivant. Prescrire un remède pour calmer, relaxer, éliminer l'anxiété accrue, les troubles devenus des conséquences du stress.

Normaliser le sommeil, restaurer rapidement la fonction du système nerveux aidera les sédatifs. En particulier, Valocordin a fait ses preuves. Pendant la prise de ce médicament, la tension artérielle se normalise, le tonus vasculaire revient.

Un effet direct sur les vaisseaux est fourni par l'agent Trental. Il y a un renforcement des parois des vaisseaux sanguins, améliorant la qualité du sang. La prise de ce médicament améliore la fonction cérébrale, reprend les processus métaboliques..


Que recommandera la médecine traditionnelle pour le traitement des troubles du système nerveux autonome?

Les violations sont traitées et les méthodes folkloriques. Un grand nombre de plantes, les herbes ont des propriétés curatives.

Par exemple, les fruits d'aubépine infusés aident à restaurer la fonction cardiaque, à restaurer le rythme normal des muscles et à lutter contre les troubles. Une telle boisson réduit le niveau de cholestérol nocif dans le sang, ce qui renforce les parois des vaisseaux sanguins. Cela peut réduire considérablement le risque de développer des accidents vasculaires cérébraux, des crises cardiaques, de l'athérosclérose..

Pour rétablir le sommeil, augmenter la pression artérielle, éliminer les étourdissements, les suppléments à base de plantes aident.

Les composants suivants seront efficaces:

Herbe de millepertuis,
racine de valériane,
thym,
armoise,
achillée,
agripaume.

Préparé pour une utilisation contre les troubles du corps de telle manière:

Les plantes sont prises en quantité de 10 grammes chacune.
Les ingrédients sont bien mélangés.
Une cuillère à soupe du mélange est versée avec de l'eau bouillante et infusée pendant 20-30 minutes.
La boisson se boit 1 à 2 fois par jour.
Après une semaine d'une telle boisson, le bien-être viendra..
Le thé à la menthe poivrée et à la mélisse est un excellent sédatif. Il est recommandé pour l'hypertension artérielle lorsque la partie sympathique du système nerveux autonome est activée..


TOP 3 conseils utiles pour les troubles du système nerveux

La violation du système autonome nécessite un ajustement du mode de vie. Une personne doit éviter les situations stressantes, essayer de maintenir l'équilibre mental. Rejet obligatoire des mauvaises habitudes, de certaines préférences alimentaires.

Les aliments frits gras ont un effet négatif sur l'état des vaisseaux sanguins, ce qui provoque leur rétrécissement excessif. Seule une alimentation équilibrée, l'arrêt du tabac et de l'alcool rétablira les fonctions de tous les systèmes.

N ° 2. Sports contre les troubles de santé

Une activité physique régulière mais modérée renforce le muscle cardiaque et fait tonifier les vaisseaux sanguins. Il suffit de passer 2-3 fois par semaine pendant seulement une heure dans le gymnase pour ressentir une poussée d'énergie et de force. De plus, le sport permet de décharger le système nerveux après une dure journée..

Numéro 3. Physiothérapie pour renforcer le système nerveux

L'acupuncture a d'excellents indicateurs dans le traitement de la dystonie végétative-vasculaire. Une telle méthode de médecine alternative implique certains points, centres de notre corps, qui sont capables de s'auto-guérir..

Un massage relaxant vous permettra de reprendre le sommeil. La natation renforcera l'immunité générale, augmentera le tonus vasculaire. Pour la détente, il est recommandé de pratiquer le vélo, le yoga.

La violation du système nerveux autonome est traitable. Mais la maladie vaut mieux prévenir que traiter. Utilisez les conseils de la dernière section pour éviter les dysfonctionnements.

Il Est Important D'Être Conscient De Vascularite