Dyspnée - la nature, les causes, le diagnostic et le traitement

Le site fournit des informations de référence à titre informatif uniquement. Le diagnostic et le traitement des maladies doivent être effectués sous la supervision d'un spécialiste. Tous les médicaments ont des contre-indications. Consultation d'un spécialiste requise!

Qu'est-ce que l'essoufflement?

Quelles sont ses principales raisons?

Types de dyspnée

Dyspnée cardiaque

Insuffisance cardiaque

L'insuffisance cardiaque est un terme qui doit être compris, plutôt, non pas comme une maladie spécifique du système circulatoire, mais comme une perturbation du cœur causée par ses diverses maladies. Certains d'entre eux seront discutés ci-dessous..

L'insuffisance cardiaque est caractérisée par un essoufflement pendant la marche et un effort physique. Si la maladie progresse encore, un essoufflement constant peut se produire, qui persiste au repos, y compris dans un rêve.

Les autres symptômes caractéristiques de l'insuffisance cardiaque sont:

  • une combinaison d'essoufflement avec un gonflement des jambes, qui apparaît principalement le soir;
  • douleur périodique dans le cœur, sensation d'accélération du rythme cardiaque et d'interruptions;
  • teinte bleuâtre de la peau des pieds, des doigts et des orteils, de la pointe du nez et des lobes des oreilles;
  • pression artérielle élevée ou basse;
  • faiblesse générale, malaise, fatigue accrue;
  • étourdissements fréquents, parfois évanouissement;
  • Souvent, les patients sont dérangés par une toux sèche, qui se produit sous la forme de convulsions (la soi-disant toux cardiaque).

Le problème de la dyspnée dans l'insuffisance cardiaque est pratiqué par les thérapeutes et les cardiologues. Des études telles que les tests sanguins généraux et biochimiques, l'ECG, l'échographie du cœur, les rayons X et la tomodensitométrie de la poitrine peuvent être prescrites..

Le traitement de la dyspnée dans l'insuffisance cardiaque est déterminé par la nature de la maladie avec laquelle elle a été provoquée. Le médecin peut prescrire des glycosides cardiaques pour améliorer l'activité cardiaque..
En savoir plus sur l'insuffisance cardiaque

Essoufflement et hypertension artérielle: hypertension

Dans l'hypertension, une augmentation de la pression artérielle entraîne inévitablement une surcharge cardiaque, ce qui perturbe sa fonction de pompage, entraînant un essoufflement et d'autres symptômes. Au fil du temps, si elle n'est pas traitée, elle entraîne une insuffisance cardiaque.

Avec l'essoufflement et l'hypertension artérielle, d'autres manifestations caractéristiques de l'hypertension se produisent:

  • maux de tête et vertiges;
  • rougeur de la peau du visage, sensation de bouffées de chaleur;
  • violation du bien-être général: un patient souffrant d'hypertension artérielle se fatigue plus rapidement, il ne tolère pas l'activité physique et aucun stress;
  • bruit dans les oreilles;
  • "vole devant les yeux" - scintillement de petites taches de lumière;
  • douleur périodique dans le cœur.

Un essoufflement grave avec une pression artérielle élevée se produit sous la forme d'une attaque lors d'une crise hypertensive - une forte augmentation de la pression artérielle. De plus, tous les symptômes de la maladie sont également aggravés..

Le thérapeute et le cardiologue sont impliqués dans le diagnostic et le traitement de l'essoufflement, dont l'apparition est associée à une hypertension artérielle. Attribuer une surveillance constante de la pression artérielle, des tests sanguins biochimiques, ECG, échographie du cœur, radiographie pulmonaire. Le traitement consiste en l'utilisation continue de médicaments qui maintiennent la pression artérielle à un niveau stable..

Douleur aiguë sévère au cœur et essoufflement: infarctus du myocarde

L'infarctus du myocarde est une affection dangereuse aiguë dans laquelle survient la mort d'une partie du muscle cardiaque. Dans le même temps, la fonction cardiaque s'aggrave rapidement et fortement, il y a une violation de la circulation sanguine. Comme les tissus manquent d'oxygène, le patient souffre souvent d'un essoufflement grave pendant la période aiguë d'infarctus du myocarde.

D'autres symptômes de l'infarctus du myocarde sont très caractéristiques, et permettent de reconnaître assez facilement cette condition:
1. L'essoufflement est associé à une douleur cardiaque qui se produit derrière le sternum. Elle est très forte, a un caractère perçant et brûlant. Au début, le patient peut penser qu'il a simplement une crise d'angine de poitrine. Mais la douleur ne disparaît pas après avoir pris de la nitroglycérine pendant plus de 5 minutes.

2. Pâleur, sueur froide et collante.
3. Un sentiment d'interruption dans le travail du cœur.
4. Un fort sentiment de peur - il semble au patient qu'il est sur le point de mourir.
5. Une forte baisse de la pression artérielle à la suite d'une violation prononcée de la fonction de pompage du cœur.

Avec un essoufflement et d'autres symptômes associés à l'infarctus du myocarde, le patient a besoin d'une assistance d'urgence. Vous devez appeler immédiatement l'équipe d'ambulance, qui injectera un analgésique puissant au patient et le transportera à l'hôpital.
En savoir plus sur l'infarctus du myocarde

Essoufflement et palpitations avec tachycardie paroxystique

La tachycardie paroxystique est une condition dans laquelle le rythme normal du cœur est perturbé et elle commence à se contracter beaucoup plus souvent qu'elle ne le devrait. En même temps, il ne fournit pas une force suffisante pour les contractions et l'apport sanguin normal aux organes et aux tissus. Le patient note un essoufflement et une augmentation de la fréquence cardiaque, dont la gravité dépend de la durée de la tachycardie et de la gravité de la perturbation du flux sanguin..

Par exemple, si le rythme cardiaque ne dépasse pas 180 battements par minute, le patient peut tolérer complètement la tachycardie pendant jusqu'à 2 semaines, tout en se plaignant uniquement d'une sensation de rythme cardiaque accru. À une fréquence plus élevée, un essoufflement se produit.

Si l'insuffisance respiratoire est causée par une tachycardie, cette perturbation du rythme cardiaque est facilement détectée après l'électrocardiographie. À l'avenir, le médecin doit identifier la maladie qui a initialement conduit à cette condition. Des médicaments antiarythmiques et autres sont prescrits.

Vascularite pulmonaire

Dyspnée aiguë, tachycardie, baisse de la pression artérielle, état de suffocation:
embolie pulmonaire

La thromboembolie pulmonaire est une affection aiguë qui se manifeste par la libération d'un thrombus détaché dans les vaisseaux pulmonaires. Dans ce cas, un essoufflement, une tachycardie (palpitations) et d'autres symptômes se développent:

  • baisse de la pression artérielle;
  • le patient devient pâle, une sueur froide et collante apparaît;
  • il y a une forte détérioration de l'état général, qui peut aller jusqu'à une perte de conscience;
  • cyanose de la peau.

L'état d'essoufflement passe à l'étouffement. Par la suite, un patient souffrant d'embolie pulmonaire développe une insuffisance cardiaque, un œdème, une augmentation de la taille du foie et de la rate, une ascite (accumulation de liquide dans l'abdomen).

Lorsque les premiers signes de début d'une thromboembolie pulmonaire apparaissent, le patient a besoin de soins médicaux d'urgence. Appelez immédiatement un médecin.
Plus sur la thromboembolie pulmonaire

Œdème pulmonaire

L'œdème pulmonaire est une affection pathologique aiguë qui se développe avec une altération de la fonction ventriculaire gauche. Tout d'abord, le patient ressent un essoufflement grave, qui se transforme en suffocation. Sa respiration devient bruyante, bouillonnante. Au loin, une respiration sifflante se fait entendre dans les poumons. Une toux humide apparaît pendant laquelle du mucus clair ou aqueux quitte les poumons. Le patient devient bleu, une suffocation se développe.

Pour l'essoufflement associé à un œdème pulmonaire, une attention médicale d'urgence est nécessaire..

Dyspnée pulmonaire

Bronchite

L'essoufflement est un symptôme caractéristique de la bronchite - une lésion infectieuse inflammatoire des bronches. L'inflammation peut être localisée dans les grandes bronches, et dans les plus petites, et les bronchioles, qui passent directement dans le tissu pulmonaire (la maladie est appelée bronchiolite).

L'essoufflement se produit dans la bronchite obstructive aiguë et chronique. L'évolution et les symptômes de ces formes de la maladie diffèrent:
1. La bronchite aiguë présente tous les signes d'une maladie infectieuse aiguë. La température corporelle du patient augmente, un nez qui coule, un mal de gorge, une toux sèche ou humide, une violation de l'état général. Le traitement de l'essoufflement avec bronchite implique la nomination de médicaments antiviraux et antibactériens, d'expectorants, de bronchodilatateurs (élargissant la lumière des bronches).
2. La bronchite chronique peut entraîner un essoufflement constant ou ses épisodes sous forme d'exacerbations. Cette maladie n'est pas toujours causée par des infections: elle provoque une irritation à long terme de l'arbre bronchique avec divers allergènes et produits chimiques nocifs, la fumée de tabac. Le traitement de la bronchite chronique est généralement long.

Dans la bronchite obstructive, l'expiration (dyspnée expiratoire) est le plus souvent notée. Cela est dû à trois groupes de raisons que le médecin essaie de combattre pendant le traitement:

Maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC)

La MPOC est un concept large qui est parfois confondu avec la bronchite chronique, mais en fait ce n'est pas exactement la même chose. Les maladies pulmonaires obstructives chroniques représentent un groupe indépendant de maladies qui s'accompagnent d'un rétrécissement de la lumière des bronches et se manifestent par un essoufflement comme principal symptôme.

La dyspnée constante dans la BPCO se produit en raison du rétrécissement de la lumière des voies respiratoires, qui est causée par l'action de substances nocives irritantes sur eux. Le plus souvent, la maladie survient chez les gros fumeurs et les personnes qui effectuent des travaux dangereux.
Dans les maladies pulmonaires obstructives chroniques, les caractéristiques suivantes sont caractéristiques:

  • Le processus de rétrécissement des bronches est pratiquement irréversible: il peut être suspendu et compensé avec des médicaments, mais il est impossible d'inverser.
  • Le rétrécissement des voies respiratoires et, par conséquent, l'essoufflement, augmentent constamment.
  • La dyspnée a principalement un caractère expiratoire: les petites bronches et les bronchioles sont affectées. Par conséquent, le patient inhale facilement de l'air, mais l'exhale avec difficulté.
  • La dyspnée chez ces patients est associée à une toux humide, au cours de laquelle les expectorations disparaissent.

Si l'essoufflement est chronique et qu'il y a une suspicion de MPOC, le thérapeute ou le pneumologue nomme le patient un examen, qui comprend une spirographie (évaluation de la fonction respiratoire des poumons), une radiographie pulmonaire dans les projections frontales et latérales, un examen des expectorations.

Le traitement de la dyspnée dans la BPCO est un exercice complexe et long. La maladie entraîne souvent une invalidité du patient et son invalidité.
Plus sur la MPOC

Pneumonie

La pneumonie est une maladie infectieuse dans laquelle un processus inflammatoire se développe dans le tissu pulmonaire. Un essoufflement et d'autres symptômes surviennent, dont la gravité dépend du pathogène, de l'étendue de la lésion, de l'implication d'un ou des deux poumons dans le processus.
L'essoufflement avec pneumonie est combiné avec d'autres symptômes:
1. Habituellement, la maladie commence par une forte augmentation de la température. Il ressemble à une infection virale respiratoire sévère. Le patient ressent une détérioration de son état général..
2. Une forte toux est notée, ce qui entraîne la libération d'une grande quantité de pus.
3. La dyspnée avec pneumonie est notée dès le début de la maladie, est mixte, c'est-à-dire que le patient a du mal à respirer et à expirer.
4. Pâleur, parfois un teint gris-bleuâtre.
5. Douleur dans la poitrine, en particulier à l'endroit où se situe le foyer pathologique.
6. Dans les cas graves, la pneumonie est souvent compliquée par une insuffisance cardiaque, ce qui entraîne un essoufflement accru et l'apparition d'autres symptômes caractéristiques.

Si vous ressentez un essoufflement grave, une toux et d'autres symptômes de pneumonie, vous devriez consulter un médecin dès que possible. Si le traitement n'est pas commencé dans les 8 premières heures, le pronostic du patient s'aggrave, jusqu'à la possibilité de décès. La principale méthode de diagnostic de l'essoufflement causé par la pneumonie est la radiographie pulmonaire. Des médicaments antibactériens et autres sont prescrits.

Dyspnée dans l'asthme bronchique

Tumeurs pulmonaires

Le diagnostic des causes de l'essoufflement dans les tumeurs malignes aux premiers stades est assez compliqué. Les méthodes les plus informatives sont la radiographie, la tomodensitométrie, les marqueurs de tumeurs sanguines (substances spéciales qui se forment dans le corps lorsqu'une tumeur est présente), la cytologie des expectorations, la bronchoscopie.

Le traitement peut inclure la chirurgie, l'utilisation de cytostatiques, la radiothérapie et d'autres méthodes plus modernes.

Autres maladies pulmonaires et pulmonaires entraînant un essoufflement

Pâleur et essoufflement pendant l'effort physique: anémie

L'anémie (anémie) est un groupe de pathologies qui se caractérisent par une diminution de la teneur en globules rouges et en hémoglobine dans le sang. Les causes de l'anémie peuvent être très diverses. Le nombre de globules rouges peut diminuer en raison de troubles héréditaires congénitaux, d'infections antérieures et de maladies graves, de tumeurs sanguines (leucémie), de saignements chroniques internes et de maladies des organes internes.

Toute anémie a une chose en commun: en raison de la diminution du taux d'hémoglobine dans la circulation sanguine, moins d'oxygène est délivré aux organes et aux tissus, y compris le cerveau. Le corps essaie en quelque sorte de compenser cette condition, en conséquence, la profondeur et la fréquence des respirations augmentent. Les poumons tentent de «pomper» plus d'oxygène dans le sang.

L'essoufflement avec anémie est combiné avec les symptômes suivants:
1. Le patient ressent littéralement une panne, une faiblesse constante, il ne tolère pas une activité physique accrue. Ces symptômes surviennent beaucoup plus tôt avant l'apparition d'un essoufflement..
2. La pâleur de la peau est un signe caractéristique, car c'est l'hémoglobine contenue dans le sang qui lui donne une couleur rose.
3. Maux de tête et vertiges, troubles de la mémoire, attention, concentration - ces symptômes sont associés à une privation d'oxygène du cerveau.
4. Fonctions violées et telles que le sommeil, la libido, l'appétit.
5. Dans l'anémie sévère, l'insuffisance cardiaque se développe avec le temps, ce qui entraîne une aggravation de l'essoufflement et d'autres symptômes..
6. Certains types d'anémie individuels ont leurs propres symptômes. Par exemple, avec une anémie déficiente en B12, la sensibilité cutanée est altérée. Avec une anémie associée à des lésions hépatiques, en plus de la pâleur de la peau, une jaunisse se produit également..

Le type de recherche le plus fiable qui peut détecter l'anémie est un test sanguin général. Le plan de traitement est élaboré par un hématologue, en fonction des causes de la maladie.
En savoir plus sur l'anémie

Dyspnée dans d'autres maladies

Pourquoi essoufflement après avoir mangé?

L'essoufflement après avoir mangé est une plainte assez courante. Cependant, en soi, il ne permet de suspecter aucune maladie particulière. Le mécanisme de son développement est le suivant.

Après avoir mangé, le système digestif commence à fonctionner activement. La muqueuse de l'estomac, du pancréas et des intestins commence à sécréter de nombreuses enzymes digestives. L'énergie est nécessaire pour pousser les aliments dans le tube digestif. Ensuite, les protéines, les graisses et les glucides traités par les enzymes sont absorbés dans la circulation sanguine. Dans le cadre de tous ces processus, un afflux de grandes quantités de sang vers le système digestif est nécessaire..

Le flux sanguin dans le corps humain est redistribué. L'intestin reçoit plus d'oxygène, les organes restants moins. Si le corps fonctionne correctement, aucune violation n'est notée. S'il y a des maladies et des anomalies, la famine en oxygène se développe dans les organes internes et les poumons, en essayant de l'éliminer, commencent à travailler à un rythme accéléré. Un essoufflement apparaît.

Si vous avez un essoufflement après avoir mangé, vous devez vous rendre au cabinet du médecin pour subir un examen et comprendre ses causes..

Obésité

Diabète

Thyrotoxicose

La thyréotoxicose est une maladie caractérisée par une production excessive d'hormones thyroïdiennes. Dans ce cas, les patients se plaignent d'un essoufflement.

La dyspnée avec cette maladie est due à deux raisons. Premièrement, tous les processus métaboliques sont améliorés dans le corps, il ressent donc le besoin d'une quantité accrue d'oxygène. Dans le même temps, la fréquence cardiaque augmente, jusqu'à la fibrillation auriculaire. Dans cette condition, le cœur n'est pas en mesure de pomper correctement le sang à travers les tissus et les organes, ils ne reçoivent pas la quantité d'oxygène nécessaire.
Plus sur la thyréotoxicose

Dyspnée chez un enfant: les causes les plus courantes

Syndrome de détresse respiratoire du nouveau-né

Il s'agit d'une condition lorsqu'un nouveau-né a un flux sanguin pulmonaire perturbé et qu'un œdème pulmonaire se produit. Le plus souvent, le syndrome de détresse se développe chez les enfants nés de femmes atteintes de diabète, de saignements, de maladies cardiaques et vasculaires. Dans ce cas, l'enfant présente les symptômes suivants:
1. Essoufflement sévère. Dans le même temps, la respiration devient très fréquente et la peau du bébé prend une teinte bleutée.
2. La peau devient pâle.
3. La mobilité de la poitrine est difficile.

Avec le syndrome de détresse respiratoire du nouveau-né, une attention médicale immédiate est requise.

Laryngite et faux croup

Dyspnée chez les enfants atteints de maladies respiratoires

Malformations cardiaques congénitales

L'anémie chez les enfants

Causes de la dyspnée pendant la grossesse

Pendant la grossesse, les systèmes cardiovasculaire et respiratoire des femmes commencent à ressentir un stress accru. Cela est dû aux raisons suivantes:

  • un embryon et un fœtus en croissance ont besoin de plus d'oxygène;
  • le volume total de sang circulant dans le corps augmente;
  • un fœtus élargi commence à serrer le diaphragme, le cœur et les poumons par le bas, ce qui complique les mouvements respiratoires et les contractions cardiaques;
  • la malnutrition chez une femme enceinte développe une anémie.

En conséquence, pendant la grossesse, il y a un léger essoufflement constant. Si la fréquence respiratoire normale d'une personne est de 16 à 20 par minute, alors chez les femmes enceintes - de 22 à 24 par minute. L'essoufflement s'intensifie pendant l'effort physique, le stress, l'anxiété. Plus la grossesse est tardive, plus la détresse respiratoire est prononcée..

Si l'essoufflement pendant la grossesse est sévèrement exprimé et inquiète souvent, vous devriez certainement consulter une femme médecin.

Traitement de l'essoufflement

Pour comprendre comment traiter l'essoufflement, vous devez d'abord comprendre la cause de ce symptôme. Il est nécessaire de savoir quelle maladie a conduit à sa survenue. Sans cela, un traitement de haute qualité est impossible et de mauvaises actions, au contraire, peuvent nuire au patient. Par conséquent, les médicaments contre l'essoufflement doivent être strictement prescrits par un thérapeute, un cardiologue, un pneumologue ou un spécialiste des maladies infectieuses..

En outre, n'utilisez pas de manière indépendante, à l'insu d'un médecin, toutes sortes de remèdes populaires contre l'essoufflement. Au mieux, ils seront inefficaces ou apporteront un effet minimal..

Si une personne a remarqué ce symptôme, elle devrait consulter un médecin dès que possible pour prescrire un traitement.

Essoufflement chez un enfant

La dyspnée, ou essoufflement, est un trouble respiratoire assez fréquent chez les enfants. Ce syndrome survient chez 35% des bébés, provoquant une grave anxiété chez les parents.

Le système respiratoire d'un petit enfant n'est pas encore formé.Par conséquent, même un effet insignifiant de facteurs indésirables sur le corps d'un bébé qui n'a pas atteint l'âge de sept ans peut provoquer des troubles du rythme, de la fréquence ou de la profondeur de sa respiration. La dyspnée chez un enfant peut être causée par des causes complètement naturelles, telles que des pleurs prolongés, de l'anxiété ou des efforts physiques intenses. Cependant, si ce symptôme s'accompagne d'autres manifestations négatives ou se fait sentir lorsque le bébé est au repos, les parents doivent le montrer au médecin dès que possible.

Comment identifier vous-même l'essoufflement d'un enfant?

Pour détecter l'essoufflement, il suffit de mettre une paume chaude sur la poitrine du bébé au moment où il dort ou dans un état calme, et de compter le nombre de respirations en une minute. Selon le groupe d'âge, la fréquence respiratoire normale pendant 60 secondes peut varier:

  • du moment de la naissance à six mois - 60 respirations par minute;
  • de 6 mois à un an - 50 respirations;
  • d'un an à 5 ans - 40 respirations;
  • de 5 à 10 ans - 25 respirations;
  • de 10 à 14 ans - 20 respirations.

Si le nombre de mouvements respiratoires produits par le bébé dépasse l'âge, l'enfant a besoin d'une visite obligatoire chez le pédiatre, qui prescrira tous les examens nécessaires et, en fonction de la cause de l'insuffisance respiratoire, sélectionnera le traitement approprié.

Causes possibles d'essoufflement

Si l'enfant a un essoufflement, les raisons peuvent être les suivantes:

  • maladies inflammatoires du système respiratoire (pneumonie, asthme bronchique, alvéolite fibreuse, etc.);
  • maladies des systèmes cardiovasculaire et nerveux;
  • pathologie sévère du système digestif;
  • infections respiratoires aiguës;
  • anémie;
  • Troubles métaboliques;
  • œdème pulmonaire toxique;
  • réactions allergiques;
  • déformations thoraciques congénitales ou acquises;
  • troubles psycho-émotionnels;
  • obésité.

Symptômes d'essoufflement

La dyspnée chez un enfant peut s'accompagner d'une sensation d'étouffement ou de constriction dans la poitrine, d'un essoufflement, d'une suffocation. Les symptômes concomitants les plus courants comprennent:

  • pâleur de la peau;
  • cardiopalmus;
  • léthargie, irritabilité, perte d'appétit;
  • fièvre;
  • toux, hémoptysie;
  • nausées Vomissements;
  • perte de poids;
  • gonflement
  • langue et lèvres bleues;
  • désorientation dans l'espace;
  • difficulté à parler et à avaler;
  • crampes.

Selon la cause de la dyspnée, les symptômes concomitants peuvent varier considérablement ou être complètement absents..

Formes et types de dyspnée

Compte tenu de la fréquence d'apparition et de la durée, l'essoufflement est divisé en plusieurs formes principales:

Il est de nature épisodique et dure plusieurs minutes.

Cela dure de quelques minutes à un jour.

Se produit régulièrement et a un cours prolongé.
De par la nature des symptômes, les médecins distinguent les types d'essoufflement suivants:

Elle se manifeste par des difficultés à réaliser l'inspiration. Ce type de dyspnée est le plus souvent observé lorsque des corps étrangers pénètrent dans les voies respiratoires, ainsi qu'avec des néoplasmes et un œdème du système respiratoire.

Il se caractérise par l'incapacité de prendre des expirations profondes. L'apparition chez un enfant d'un trouble respiratoire tel que la dyspnée expiratoire (les raisons de l'obstruction de la sortie d'air des poumons sont généralement causées par un rétrécissement, des spasmes ou un gonflement des bronches) peut être associée à des pathologies accompagnées d'un processus inflammatoire chronique dans les bronches et (ou) la destruction des septa interalvéolaires. Le plus souvent, ce syndrome survient chez les bébés souffrant d'asthme bronchique, d'emphysème et de maladie pulmonaire obstructive chronique..

Le patient a du mal à effectuer à la fois l'inspiration et l'expiration. Elle est caractéristique de lésions graves du système respiratoire et du système cardiovasculaire (pneumonie, insuffisance respiratoire ou cardiaque chronique, etc.).

Il représente le degré ultime d'essoufflement et s'accompagne d'une violation de tous les principaux indicateurs de la respiration (fréquence, profondeur et rythme). Il peut se développer dans le contexte de spasmes à court terme du larynx, du rachitisme, de l'asthme bronchique, d'un œdème allergique des voies respiratoires et des bronches, d'une excitabilité accrue des systèmes nerveux central et périphérique, de maladies infectieuses, de pathologies graves du tractus gastro-intestinal et du système cardiovasculaire. Chez les nouveau-nés, la suffocation est souvent le résultat d'un traumatisme post-partum..

Premiers soins pour l'essoufflement chez un enfant

En cas d'apparition soudaine d'un essoufflement chez un enfant, surtout lorsque d'autres symptômes négatifs (cyanose de la peau, difficulté à avaler, etc.) lui sont attachés, il est nécessaire d'appeler immédiatement une ambulance. Avant l'arrivée du médecin, il est important que les parents soulagent l'état général de l'enfant. Pour les premiers soins, vous devez respecter les recommandations suivantes:

  • Calmez-vous et calmez l'enfant; offrir à votre enfant l'atmosphère la plus détendue.
  • Libérez le cou, la poitrine et le ventre de votre bébé des vêtements serrés.
  • Ouvrez la fenêtre pour la ventilation.
  • Pour humidifier l'air de la pièce, suspendez des serviettes humides aux piles ou utilisez un humidificateur spécial.
  • Si l'enfant n'a pas une température élevée, réchauffez ses pieds avec un coussin chauffant ou un bain chaud.
  • Donnez à votre bébé une boisson chaude (en l'absence de crampes et de difficulté à avaler).

Pour atténuer les symptômes, vous pouvez également utiliser l'inhalation avec une solution de soude (1 cuillère à café de soude est prise dans un verre d'eau bouillante).

Dyspnée chez les enfants: méthodes de diagnostic et de thérapie

Pour normaliser la respiration du bébé, il est nécessaire d'identifier et d'éliminer la principale cause de l'essoufflement. Le diagnostic primaire est effectué par le médecin en examinant le patient, en comptant la fréquence des mouvements respiratoires et en écoutant les poumons à l'aide d'un phonendoscope.

Pour déterminer la cause exacte de l'essoufflement, les médecins effectuent des examens tels que:

  • des analyses de sang;
  • échographie et radiographie du thorax;
  • tomodensitométrie de la poitrine;
  • électrocardiographie;
  • spirographie;
  • pléthysmographie corporelle;
  • test de bronchodilatation;
  • biopsie pulmonaire.

S'il est nécessaire de clarifier le diagnostic, l'enfant peut avoir besoin de consulter un pneumologue et un cardiologue.
Les mesures thérapeutiques sont sélectionnées en fonction des résultats de l'examen. En plus d'éliminer la maladie sous-jacente qui a causé la dyspnée, le patient peut montrer:

  • médicaments bronchodilatateurs;
  • Oxygénothérapie;
  • ventilation mécanique;
  • chirurgie;
  • un ensemble d'exercices physiques, y compris des exercices de respiration, de marche et de natation.

Afin de prévenir, les parents doivent fournir au bébé un traitement rapide des maladies, une bonne nutrition et un bon sommeil, des exercices réguliers et un séjour à l'air frais.

Difficulté à respirer chez un enfant (difficulté à respirer): 7 causes probables chez un pédiatre

La dyspnée chez l'enfant n'est pas toujours un signe de maladie. Pour déterminer les causes de cette condition, il est nécessaire d'évaluer objectivement les facteurs d'accompagnement et l'âge de l'enfant.

Dans certains cas, une respiration rapide peut être déclenchée par une immaturité du système respiratoire.

Si l'essoufflement du bébé se manifeste régulièrement, il est nécessaire de subir un examen et de consulter un médecin. Ce symptôme peut être accompagné de pathologies graves qui menacent la vie d'un petit patient.

Comment prodiguer les premiers soins en cas de choc anaphylactique chez l'enfant? Découvrez la réponse dès maintenant.

Qu'est-ce que l'essoufflement?

La dyspnée est une condition dans laquelle la respiration est accélérée et diffère considérablement de la norme.

Les causes naturelles ou les processus pathologiques qui se développent dans le corps peuvent provoquer une attaque..

Dans l'enfance, un essoufflement peut survenir dans le contexte de la formation du système respiratoire et de son immaturité. Si le symptôme persiste pendant plus de cinq minutes et devient régulier, il est nécessaire de subir un examen dans un établissement médical.

Respiration régulatrice basée sur l'âge

Vous pouvez détecter vous-même des anomalies du rythme respiratoire sans procéder à un examen médical de l'enfant.

Il est recommandé d'effectuer le comptage des respirations au moment du sommeil du bébé en plaçant une paume sur sa poitrine. De plus, il sera nécessaire de préparer un chronomètre.

Si les indicateurs obtenus diffèrent de la norme, l'enfant doit être examiné dès que possible.

La dyspnée peut accompagner des processus pathologiques graves, qui peuvent se développer pendant une période presque asymptomatique.

Les indicateurs suivants sont considérés comme normaux (nombre de respirations par minute):

  • de la naissance à six mois - jusqu'à 60 fois;
  • de six mois à un an - jusqu'à 50 fois;
  • d'un an à cinq ans - jusqu'à 40 fois;
  • de cinq à dix ans - jusqu'à 25 fois;
  • de dix à quatorze ans - jusqu'à 20 fois.

Causes normales

Pourquoi un essoufflement peut-il apparaître chez un enfant? Le système respiratoire de l'enfant passe par plusieurs étapes de formation. Ce processus se termine à l'âge de sept ans..

Cette nuance nous permet de considérer certaines déviations dans le travail du système respiratoire comme une sorte de norme. Parmi ces manifestations, il y a l'essoufflement.

Si une insuffisance respiratoire est observée chez un enfant de moins de sept ans, cela peut ne pas être un signe de la maladie.

Les causes naturelles de l'essoufflement comprennent les facteurs suivants:

  • résultat du stress émotionnel;
  • activité physique excessive;
  • la pénétration de corps étrangers dans le système respiratoire ou sur leurs muqueuses;
  • pleurs intenses et prolongés.

Quelles maladies peuvent être causées?

La dyspnée chez un enfant peut survenir dans le contexte de toute maladie associée au système respiratoire (infections respiratoires aiguës, infections virales respiratoires aiguës, rhinite, amygdalite, bronchite, etc.).

  • La respiration est perturbée en raison d'un œdème des muqueuses, d'une congestion nasale ou de la présence de crachats, qui accompagnent ces maladies.
  • Si le bébé ne présente pas de symptômes de rhume, mais que l'essoufflement est prononcé, ce symptôme peut indiquer la progression de processus inflammatoires plus graves dans les organes indirectement associés au système respiratoire.
  • La dyspnée peut signaler le début du développement des processus pathologiques suivants:
  • processus inflammatoires dans le système respiratoire;
  • les premières manifestations de l'asthme bronchique;
  • la progression de l'anémie;
  • maladies du système nerveux;
  • pathologie du système cardiovasculaire;
  • infection du corps;
  • bronchite obstructive;
  • Diabète;
  • formation de tumeurs;
  • pneumonie;
  • insuffisance pulmonaire;
  • le développement d'une réaction allergique;
  • blessures respiratoires;
  • obésité (comme symptôme supplémentaire).

Classification

  1. La dyspnée est classée en plusieurs catégories en fonction de la cause et de la durée des difficultés respiratoires..
  2. Les symptômes peuvent persister chez l'enfant pendant plusieurs jours..
  3. La durée de l'essoufflement est divisée en aiguë (difficulté à respirer pendant trente minutes), subaiguë (symptômes persistants d'insuffisance respiratoire pendant plusieurs jours) et chronique (une récurrence de l'essoufflement se produit régulièrement)..
  4. Sous forme de respiration externe, la dyspnée est divisée en trois types:
  1. Option inspiratoire (la cause de l'insuffisance respiratoire est l'insuffisance cardiaque, les processus inflammatoires dans les bronches, l'inhalation s'accompagne d'un bruit caractéristique, l'essoufflement est provoqué par des dommages au diaphragme).
  2. Le type expiratoire (dans la plupart des cas, survient avec des maladies associées à des processus inflammatoires dans les bronches, une accumulation de mucus, des crampes ou un gonflement excessif des muqueuses).
  3. Forme mixte (déclenchée par des causes liées à deux autres types d'insuffisance respiratoire).

Comment cela se manifeste?

Comment comprendre qu'un enfant a le souffle court, comment identifier les symptômes?

Les symptômes d'essoufflement sont toujours prononcés. L'enfant manque d'oxygène, ce qui rend sa respiration plus fréquente.

Si l'essoufflement est provoqué par des processus pathologiques dans le corps, le bébé peut en outre ressentir des douleurs de localisation variée, des rougeurs faciales, un gonflement de la peau ou une arythmie..

  • En cas de dommages au système respiratoire, une inspiration et une expiration rapides se produisent simultanément avec une toux, une respiration sifflante ou des signes d'intoxication.
  • Si l'essoufflement s'accompagne d'une pâleur de la peau, de fièvre et de frissons, seul un médecin peut identifier la cause de cette affection.
  • La dyspnée peut être complétée par les conditions suivantes:
  • difficulté à avaler;
  • peau bleue;
  • désorientation dans l'espace;
  • vertiges.

Diagnostique

Plusieurs spécialistes interviennent dans le diagnostic de l'essoufflement. Si le symptôme se produit régulièrement chez l'enfant, un examen supplémentaire sera requis par un cardiologue, un immunologiste, un pneumologue, un endocrinologue et d'autres médecins compétents..

Au stade préparatoire de l'examen du bébé, une analyse générale et biochimique du sang et de l'urine est obligatoire, et les poumons sont surveillés par un phonendoscope. Le programme d'examen complémentaire dépend des données obtenues et des caractéristiques individuelles du corps de l'enfant.

Lors du diagnostic, les méthodes suivantes sont utilisées:

  • spirographie;
  • Échographie de la poitrine;
  • biopsie pulmonaire;
  • électrocardiographie;
  • TDM et IRM de la poitrine;
  • pléthysmographie corporelle;
  • tests de bronchodilatation;
  • radiographie pulmonaire.

Que faire?

Si l'enfant présente des symptômes d'essoufflement, le bébé doit d'abord fournir les premiers soins. Si l'attaque se répète, alors pour en découvrir la cause, il est nécessaire de se soumettre à un examen dans un établissement médical dès que possible.

L'essoufflement met la vie du bébé en danger. Si vous ne prenez pas de mesures pour l'éliminer ou pour traiter les maladies qui l'ont provoqué, un petit patient peut mourir de suffocation et de manque d'oxygène..

Actions pour l'essoufflement:

  • donner accès à l'air frais;
  • la libération de la poitrine, de l'abdomen et du cou des vêtements serrés;
  • réchauffement des membres (s'il n'y a pas de température élevée);
  • boisson chaude (en l'absence de difficulté à avaler);
  • inhalation de solution de soude.

Comment soulager une attaque?

Le traitement de la dyspnée chez un enfant dépend des facteurs qui ont provoqué cette condition.

Si des processus pathologiques sont devenus la cause d'une respiration rapide, leur traitement complexe est nécessaire. Les médicaments et les procédures sont sélectionnés individuellement.

Pour le traitement de l'essoufflement, il est permis d'utiliser certains remèdes populaires, mais uniquement à titre de prophylaxie ou dans le cadre d'une thérapie complexe. Si vous éliminez régulièrement les crises avec des prescriptions de médecine alternative, les processus pathologiques continueront de progresser..

Les préparatifs

La liste des médicaments utilisés pour traiter l'essoufflement dépend du type de maladie qui a déclenché les crises. Seul le médecin traitant peut prescrire la thérapie la plus efficace.

Si la cause profonde de l'essoufflement n'est pas éliminée, la progression de la pathologie entraînera des complications et des crises plus fréquentes..

Exemples de médicaments utilisés pour traiter l'essoufflement:

  1. Injections de médicaments à action brève (Salbutamol, Fenoterol).
  2. Fonds d'inhalation pour éliminer l'enflure et les spasmes des bronches (Atrovent, Ditek).
  3. Médicaments pour soulager les symptômes de l'asthme (Albuterol, Eufillin).
  4. Préparations cardiaques (Digoxin, Korglikon).
  5. Injections de médicaments à longue durée d'action (Clenbuterol, Saltos).
  6. Médicaments antiallergiques (Fenistil, Claritin, Suprastin).
  7. Anti-inflammatoires (Nalkrom, Pulmicort).
  8. Médicaments bronchodilatateurs (broncholitine).
  9. Diluants pour expectorations (Mukaltin, Ambroxol).

Remèdes populaires

Les recettes de médecine alternative peuvent être utilisées comme prophylaxie de l'essoufflement, renforçant les systèmes respiratoire et immunitaire de l'enfant. Le principal moyen de thérapie, aucun des remèdes populaires n'est.

Lors du choix des options de traitement alternatives, il est important de prendre en compte les caractéristiques individuelles du corps de l'enfant (certains composants des recettes se rapportent à d'éventuels allergènes).

Exemples de remèdes populaires:

  1. Décoction à base de plantes de mélisse et de camomille (mélanger les composants dans des proportions égales, verser une cuillère à café du mélange dans un verre d'eau bouillante, laisser reposer quinze minutes, filtrer, prendre en petites portions tout au long de la journée).
  2. Infusions à base de plantes (la prise régulière d'infusions à base de mélisse, de millepertuis, de camomille de pharmacie et de fleurs d'aubépine aidera à renforcer le corps de l'enfant et à prévenir l'apparition d'essoufflement).
  3. Des moyens à base de citron, de miel et d'ail (mélangez le jus d'un demi citron avec une gousse d'ail hachée et trois cuillères à soupe de miel, prenez une cuillère à café par jour, la recette ne convient pas aux jeunes enfants).

La prévention

  1. La dyspnée peut être physiologique ou pathologique.
  2. Différents types de mesures préventives diffèrent.
  3. Dans le premier cas, il est nécessaire de porter une attention particulière à l'état des organes respiratoires de l'enfant, à son activité physique et à sa nutrition.
  4. La dyspnée pathologique implique le traitement rapide des maladies qui peuvent déclencher une respiration rapide.
  5. En cas de suspicion d'écarts par rapport à la norme, il est nécessaire de se soumettre à un examen le plus rapidement possible et de rechercher la cause du dysfonctionnement du système respiratoire.
  6. Les mesures préventives suivantes peuvent aider à prévenir l'essoufflement chez un enfant:
  • exclusion du tabagisme en présence d'un enfant;
  • une nutrition correcte et appropriée du bébé;
  • exercice régulier;
  • traitement rapide des maladies respiratoires;
  • réussir les examens médicaux prévus;
  • promenades au grand air;
  • durcissement doux dès le plus jeune âge.

L'apparition d'un essoufflement chez un enfant est une alarme et une occasion de consulter un médecin. Même si une respiration rapide se produit pour des raisons naturelles, vous ne devez pas reporter l'examen du bébé.

Ce symptôme peut être accompagné d'asthme bronchique, d'insuffisance cardiaque et de tumeurs malignes..

Difficulté à respirer chez un enfant. Que faire? Le Dr Komarovsky dira dans cette vidéo:

Nous vous prions de ne pas vous soigner vous-même. Inscrivez-vous chez le médecin!

Difficulté à respirer chez un enfant: causes de troubles, pathologie du système respiratoire et assistance

Difficulté à respirer et bruits chez un enfant lors de l'inspiration et de l'expiration

Les pathologies de la respiration chez les enfants sont reconnues par l'expression faciale et la posture. Les yeux et la bouche sont grands ouverts, les narines sont gonflées, leur surface externe palpite au rythme de la respiration. La peau est pâle, bleuâtre. Le front est couvert de sueur. Tous les mouvements visent à satisfaire la faim d'oxygène. Le patient n'est pas en mesure de manger, de parler ou de faire quoi que ce soit..

La difficulté à respirer se manifeste chez un enfant lors de l'inspiration, l'expiration, ou les deux sont difficiles. Si des bruits sont entendus pendant la respiration, nous pouvons conclure non seulement sur le rétrécissement des voies respiratoires, mais aussi pour déterminer où il se produit.

Le reniflement est entendu lors de la respiration par le nez, principalement lors de l'inhalation. Une respiration sifflante se produit dans le larynx lorsqu'un flux d'air inhalé ou expiré rencontre de petites accumulations de salive ou de mucus; à l'oreille, la condition semble plus difficile qu'elle ne l'est en réalité.

Un bruit aigu pendant la respiration est appelé stridor (respiration sifflante). S'il est entendu lors de l'inhalation, la partie supérieure de la trachée, du larynx ou du nasopharynx est affectée. Si le bruit est provoqué par la pression de l'air sur l'expiration, la lésion doit être recherchée dans les bronches ou plus profondes.

Plus la respiration est difficile, plus le danger pour la vie d'un enfant ou d'un adolescent est grand, plus le patient doit être aidé rapidement et de manière décisive. Si la respiration est difficile pendant l'inspiration ou l'expiration, vous devez asseoir l'enfant, en le soutenant, sans vêtements contraignants. Dans tous les cas, assurez-vous que l'air frais est correctement accessible..

Lorsqu'il est difficile de respirer par le nez, les gouttes adoucissantes aident le plus rapidement. Un corps étranger qui pénètre dans le canal nasal, après l'introduction de gouttes, saigne facilement. S'il n'est pas possible de se débarrasser d'un corps étranger de cette manière, l'oto-rhino-laryngologiste (oreille-gorge-nez) doit l'enlever.

Problèmes respiratoires de l'enfant avec épiglottite

Avec des symptômes similaires, une maladie encore plus dangereuse peut survenir - inflammation de la membrane muqueuse de l'épiglotte (épiglottite), dans laquelle se produit soudainement une suffocation et l'ensemble de la maladie avec croupe. Cependant, la toux aboyante et l'enrouement sont souvent ajoutés aux symptômes de la maladie. Il s'agit d'une maladie très dangereuse qui ne tolère aucun retard de traitement, notamment avec la cyanose (cyanose).

Les causes de l'épiglottite chez les enfants: une infection bactérienne causée par une hémo (globuline) bactérie philique qui cause la grippe (grippe) B. Les petits enfants sont particulièrement sujets à cette maladie.

Symptômes d'épiglottite chez les enfants:

  • apparition aiguë, rapidement sur plusieurs heures, propageant un gonflement des voies respiratoires à l'entrée du larynx,
  • essoufflement très fort avec stridor inspiratoire (respiration sifflante) et respiration sifflante forte (difficulté à avaler, accompagnée d'une salivation sévère),
  • mouvements respiratoires fréquents et rétraction de l'espace intercostal avec manque d'air,
  • expression effrayée,
  • sueur, peau pâle,
  • épuisement progressif rapide et faiblesse.

Les signes dangereux de cette pathologie du système respiratoire chez un enfant sont une couleur de peau bleuâtre ou un ralentissement des mouvements respiratoires en raison d'une perte de force, d'une perte de conscience et également d'un pouls fréquent presque non palpable et faible. Il existe un danger de mort par suffocation. Une image similaire peut être observée avec le croup.

Cependant, avec une inflammation purulente du cartilage de l'épiglotte, il existe les caractéristiques distinctives suivantes: en quelques minutes ou plusieurs heures, une évolution beaucoup plus rapide de la maladie est observée, jusqu'au développement de son stade le plus sévère, qui est un danger mortel: température plus élevée; enrouement ou toux, qui, cependant, peut ne pas être du tout; dans la plupart des cas, douleur lors de la déglutition, difficulté à avaler, dans certains cas, avec salive sortant de la bouche.

Vous devez rassurer l'enfant, appeler un médecin dès que possible ou emmener l'enfant à l'hôpital. Vous ne pouvez pas donner de sédatifs à l'enfant! L'intubation ou l'incision de la trachée peut être nécessaire à l'hôpital, un traitement antibiotique intensif est nécessaire.

Complications de l'épiglottite: suffocation, insuffisance cérébrale par manque d'oxygène, insuffisance cardiaque.

Que faire avec les symptômes du croup chez un enfant

L'enflure de la membrane muqueuse du larynx tapissant sa surface intérieure et la partie supérieure de la trachée provoque des symptômes de croupe, une attaque soudaine de suffocation, accompagnée de stridor, d'anxiété, d'aboiements avec une forte toux.

Si l'enfant a de la difficulté à respirer, une action calme, rapide et confiante est importante. Des parents calmes ont un effet positif sur l'enfant. Tout d'abord, vous devez donner accès à l'air frais, déshabiller l'enfant, libérer ses mains, insérer une bougie avec un antipyrétique à haute température et, si nécessaire, une bougie avec un médicament contre la toux. Vapeur d'eau très utile.

Que faire avec les symptômes du croup chez un enfant? Pour créer l'environnement nécessaire, ils ferment les fenêtres et accrochent des serviettes mouillées sur les chaises et les radiateurs de la pièce. Encore mieux est le "bain de vapeur".

Vous pouvez l'organiser de deux manières: soit asseyez-vous avec l'enfant dans la salle de bain et laissez couler le plus fort flux d'eau chaude, soit faites bouillir de l'eau sur le poêle dans une casserole, assis devant le poêle, placez l'enfant sur vos genoux et couvrez votre tête et vos épaules avec une serviette pour garder la vapeur.

Les dispositifs d'inhalation sont également applicables dans ce cas, en particulier pour les enfants plus âgés..

L'image du croup peut également se produire lorsqu'un insecte mord dans le larynx, par exemple, si un enfant avale une abeille. Vous devez immédiatement découvrir toutes les circonstances: le plus souvent, cela se produit en été, lorsque l'enfant boit une boisson sucrée dans un verre ou une bouteille.

Il y a une morsure dans le larynx, il devient difficile d'avaler, il est difficile de respirer. Il est nécessaire de laisser l'enfant sucer la glace, envelopper la gorge autant que possible avec un pansement froid, ou mettre un sac de glace sur la gorge et le remettre au médecin dès que possible, et de préférence à l'hôpital.

Difficulté à respirer un enfant avec un corps étranger

L'ingestion d'un corps étranger dans les voies respiratoires (aspiration) provoque instantanément une suffocation sévère, une forte toux, en vain tente de respirer de l'air. Le bleuissement dépend de la gravité de la lésion.

Les corps étrangers sont le plus souvent de la nourriture, des pièces de monnaie, des bonbons, des arachides, des morceaux de plastique que l'enfant a joué, des aliments pour bébés en poudre, si l'enfant les inhale d'une cuillère à mesurer avant de les dissoudre, etc..

Dans le meilleur des cas, le corps étranger est éliminé par la toux; dans un autre cas, il peut pénétrer profondément dans les bronches et faciliter la respiration. Mais vous ne pouvez pas vous calmer là-dessus. À tout moment, le corps étranger peut se déplacer ou provoquer une pneumonie grave..

Avec une telle insuffisance respiratoire chez un enfant, un examen médical approfondi est nécessaire, ainsi qu'une fluoroscopie et une bronchoscopie, qui établiront l'emplacement du corps étranger et aideront à l'enlever.

Dans le pire des cas, un corps étranger se coince dans la gorge ou dans la trachée. Cela crée un danger pour la vie de l'enfant et les mesures suivantes doivent être prises immédiatement: tout d'abord, essayez de sentir avec un doigt le corps étranger serré à l'entrée du larynx.

La toux et les vomissements causés par une telle irritation aideront à repousser le corps étranger.

Deux méthodes sont en outre applicables:

  1. Extrusion. L'enfant est pris par les jambes et soulevé en appuyant rythmiquement sur le corps dans la région de l'arc costal. Si une personne doit aider et que vous devez sauver le bébé, vous pouvez le soulever par les mains d'une main et de l'autre - tenez l'enfant fermement deux ou trois fois pour que la pression principale tombe sur les côtes.
  2. Les enfants plus âgés peuvent bénéficier d'un «massage fermé», qui se fait mieux debout par derrière. Les mains sont placées sur la taille de l'enfant et la main droite saisit la brosse avec la gauche. Ensuite, la main gauche est serrée dans un poing et le dos est pressé sur le ventre de l'enfant. L'estomac et le foie soulèvent le diaphragme, les parties inférieures des poumons se contractent et l'air pousse le corps étranger hors des voies respiratoires sous pression.

Le même effet peut être obtenu lorsque l'enfant est couché, si le dos des deux mains, serrées en poings, appuyez sur le haut de l'abdomen en direction du cœur.

Cette méthode est très efficace, mais même avec un résultat favorable, elle peut entraîner des traumatismes aux organes internes..

Par conséquent, le patient doit être montré au médecin, une échographie doit être effectuée et il doit être signalé qu'un massage fermé a été effectué.

Autres causes d'insuffisance respiratoire chez un enfant

Si l'étouffement s'accompagne d'un mouvement asymétrique des côtés de la poitrine, avec la chute de l'un des côtés, cela indique une ecchymose de la poitrine ou une côte cassée ou une rupture du tissu pulmonaire ou un effondrement pulmonaire lorsque l'air est expulsé sous la plèvre (pneumothorax). Dans ce cas, une forte toux apparaît immédiatement, une nouvelle tache avec une toux est possible.

Les plaies thoraciques doivent être isolées avec des pansements stériles, immobiliser la zone affectée avec des pinces en plastique. Le patient doit être immédiatement conduit à la salle d'urgence la plus proche afin d'établir en détail à l'aide d'un examen radiographique l'image de la lésion et de déterminer la méthode de traitement, qui doit être effectuée, en respectant attentivement toutes les exigences.

Un choc respiratoire ou un arrêt respiratoire (blocage respiratoire) survient lorsque, en raison d'une poussée soudaine, d'une forte ecchymose, une commotion cérébrale se produit. Un trouble similaire peut survenir en raison d'une surcharge musculaire, par exemple, lors de compétitions sportives (douleurs aux coutures sur le côté).

Un essoufflement douloureux est également caractéristique de la maladie de Bornholm (infection virale). Lors de l'assistance, il est important de rassurer le patient, de le coucher tête haute et de garder le côté affecté de la poitrine; Vous pouvez appliquer des enveloppements chauds et humides qui soulagent.

Les enfants pendant le jeu font parfois des choses très dangereuses. Les accidents de natation sont également courants..

De plus, quelque part, c'était une mode d'endormir de nombreux bébés sur le ventre, malheureusement, de nombreux enfants sont donc en danger, dans cette situation, noyés dans leurs vomissures, qui pénètrent dans les voies respiratoires, et suffoquent. Seuls les nourrissons en parfaite santé peuvent être placés sur le ventre.

Pour la même raison, il ne devrait pas y avoir d'oreillers dans le lit du bébé. Les enfants malades après le repas ne peuvent être posés que sur le côté, mais en aucun cas sur le ventre.

Dans tous les cas, si l'enfant est inconscient et, selon toute vraisemblance, étouffé ou étouffé, il est important de prendre une décision très rapidement pour fournir les premiers soins d'urgence, selon qu'il respire ou non et que son cœur s'arrête..

L'enfant a du mal à respirer à l'expiration - cardiologie

Si la respiration est difficile, quelle qu'en soit la cause, vous devez immédiatement consulter un médecin. Les signes ne sont pas toujours évidents, alors faites attention à la fréquence de la respiration, que les muscles du cou et de la poitrine se resserrent dans ce cas.

Si, pendant la respiration, la peau entre les côtes ou sous elles est tirée vers l'intérieur, il y a alors un sérieux blocage. En même temps, l'enfant attrape instinctivement la table ou la chaise, les muscles du cou et des épaules se resserrent et l'aident à respirer. Ceci est un autre signe alarmant. Si le bébé devient bleu, manque d'oxygène, appelez immédiatement une ambulance.

Tous ces symptômes indiquent un blocage de la respiration de votre enfant. La cause peut être une infection des voies respiratoires..

Une respiration bruyante indique un blocage partiel des petites voies aériennes dans les poumons, la trachée ou la gorge. La cause peut être une toux régulière ou un rhume, en particulier chez les jeunes enfants..

Les voies respiratoires très étroites avec le rhume sont facilement obstruées par les sécrétions muqueuses, à la suite de l'inspiration et de l'expiration d'un enfant s'accompagnent de cliquetis. Les très jeunes enfants respirent par la bouche uniquement pendant les pleurs. Quand ils essaient de respirer avec un nez bouché, ils font divers bruits. S'il n'y a aucun signe d'essoufflement, vous pouvez traiter votre enfant en toute sécurité pour un rhume.

Bruit d'inhalation

Le bruit pendant l'inspiration est appelé stridor inspiratoire et indique généralement un blocage dans la gorge ou les bronches. C'est grave et vous devez consulter un médecin. La cause peut également être un coup dans les bronches d'un corps étranger.

Une autre cause possible est une infection de l'épiglotte située à l'arrière de la gorge du bébé. Épiglotte - un cartilage qui bloque généralement l'entrée des bronches lors de la déglutition, empêchant les aliments de pénétrer dans les voies respiratoires.

Un enfant peut soudainement avoir de la fièvre, un mal de gorge et une toux grumeleuse. Parfois, il n'est pas capable d'avaler même sa salive. La respiration devient bruyante et difficile. Il s'agit souvent d'un croup ordinaire, et non d'une inflammation de l'épiglotte, mais ne le risquez pas, car l'inflammation de cette dernière peut provoquer un blocage des bronches. Dans ce cas, appelez immédiatement un médecin.

Lire la suite: Pneumonie chez les enfants

Chez certains enfants, un stridor inspiratoire est observé à la suite du contact de l'épiglotte avec la paroi du larynx. Il disparaît généralement lorsque la formation du larynx est terminée..

Bruits d'expiration

Les enfants émettent souvent des sons musicaux élevés, ce qui est associé à l'étroitesse des voies respiratoires dans les poumons eux-mêmes, et non dans les bronches ou la gorge.

Consultez votre médecin si votre enfant a de la difficulté à respirer et a du stridor. Le traitement dépend de la cause..

Si vous avez des difficultés à respirer, vous devrez peut-être être traité pour une infection ou de l'asthme..

En cas d'ingestion de corps étrangers, des soins d'urgence doivent être fournis.

L'inflammation de l'épiglotte est traitée à l'hôpital avec des antibiotiques. Si nécessaire, insérez un tube pour faciliter la respiration..

Retenir le souffle d'un enfant

Environ 1 à 2% des marcheurs font peur aux parents en retenant leur souffle.

Les attaques de retenir votre souffle sont essentiellement inoffensives, et généralement le bébé commence à respirer. Mais ils ont l'air si effrayants en même temps qu'il est difficile de croire à l'innocuité d'un tel phénomène.

Habituellement, une attaque commence après avoir souffert de douleur ou de stress émotionnel. D'abord, l'enfant crie ou pleure, puis retient son souffle et rougit. Parfois, la respiration est rétablie à ce stade..

Chez d'autres enfants, la rougeur devient bleue et une perte de conscience peut survenir. Cela dure généralement quelques secondes, puis la respiration est rétablie.

Si après quelques secondes l'enfant ne se rétablit pas, agissez comme en cas d'évanouissement.

Crampes pendant la respiration

Les convulsions des bras et des jambes sont un symptôme alarmant. La raison des crises et de la perte de conscience lors d'une attaque est un apport insuffisant d'oxygène au cerveau. Il s'agit d'un symptôme inoffensif et passager, mais en cas de doute, consultez votre médecin pour exclure l'épilepsie..

On pense que dans les cas ci-dessus, rien ne doit être fait. Par conséquent, les médecins ne prescrivent pas de médicaments. Il est recommandé de vaporiser l'enfant avec de l'eau froide au début de l'attaque. Cela peut servir d'impulsion pour la restauration de la respiration. Les crises d'haleine surviennent principalement chez les enfants âgés de 18 mois à 2 ans et disparaissent généralement après trois ans.

Consultez votre médecin dans les cas suivants:

  • les crises de votre enfant ne se déroulent pas comme décrit ici;
  • la perte de conscience dure plus de quelques secondes;
  • lors d'une attaque, l'enfant commence à uriner spontanément;
  • il se mord la langue;
  • coups de pied et secousses.

Lire la suite: Maux de dents chez un enfant

Il peut s'agir de signes d'épilepsie. Si les attaques ne s'arrêtent pas après trois ans, les enfants doivent être examinés par un médecin.

Suffocation

Étouffement - violation de la perméabilité des bronches, dans laquelle l'enfant pendant plusieurs instants ne peut pas respirer.

Étouffement soudain

Ce type d'étouffement est un phénomène courant. Cela se produit si un objet dans la bouche de l'enfant bloque l'entrée des bronches.

Les amygdales fortement agrandies avec un mal de gorge peuvent entraîner des difficultés à avaler. Mais l'étouffement dans ce cas se produit rarement. Une toute autre affaire est l'inflammation de l'épiglotte, qui peut en fait causer des difficultés respiratoires..

L'ingestion de nourriture ou de liquide peut provoquer un étouffement. Cela dure quelques secondes. Ne frappez pas l'enfant sur le dos, car cela pourrait faire passer les aliments plus loin dans les bronches. Des miettes ou des gouttes prises peuvent apparaître pendant la toux. Si cela ne se produit pas, tenez l'enfant à l'envers.

Suffocation des vomissements ou rétraction de la langue

Heureusement, ce phénomène est très rare chez les enfants. Dans ce cas, il y a un danger si l'enfant est allongé sur le dos dans un état inconscient. Besoin de le retourner sur le côté.

Parfois, l'étouffement peut durer des semaines, voire des mois après la naissance. Les causes de suffocation prolongée sont des malformations congénitales telles qu'une fente palatine, un développement anormal de la langue, de la gorge, de l'œsophage ou de la mâchoire.

Les troubles cérébraux ou la paralysie cérébrale peuvent affecter les nerfs et les muscles qui contrôlent la déglutition et rendre la tâche difficile..

Parfois, les enfants qui sont complètement normaux à première vue ne peuvent pas apprendre à contrôler ces muscles pendant des semaines, voire des mois..

Une suffocation sévère chez les nouveau-nés peut indiquer une maladie grave telle qu'un sous-développement de l'œsophage qui interfère avec une alimentation normale..

Si votre enfant a souvent des crises d'asthme, consultez un médecin..

Le traitement de l'asphyxie soudaine dépend de la cause. Si votre enfant a de la difficulté à respirer pendant plus de quelques secondes, appelez une ambulance.

Difficulté à respirer chez un enfant (difficulté à respirer): 7 causes probables chez un pédiatre

Dernière mise à jour: 28/04/2018.

Et si cela est désagréable pour un adulte, alors pour un bébé qui allaite, un nez bouché est tout un problème. Étant donné qu'un nouveau-né ne peut pas respirer par la bouche, la congestion nasale chez les nourrissons peut provoquer un abandon du sein, de l'anxiété et des troubles du sommeil.

Le nez qui coule et la congestion nasale chez les nourrissons peuvent également être dus aux allergies, à la dentition, à l'air sec et poussiéreux, mais le SRAS est la cause la plus fréquente. Complique la situation et les caractéristiques anatomiques des nourrissons. La cavité nasale elle-même est plus courte et plus étroite que chez l'adulte. Les voies nasales sont fortement rétrécies, la muqueuse du nez est tendre, facilement blessée.

L'enfant a le nez bouché - que faire?

Ce qui est necessaire:

1. Lavage nasal toutes les 2 à 3 heures. Toute solution saline (solution saline, Rinorin, Aqualor baby, Otrivin baby) convient au lavage. Si vous avez un enfant jusqu'à un an, privilégiez les gouttes.

2. Aspirateur. Cet appareil est vendu en pharmacie, il existe de nombreuses options:

  • l'aspirateur à seringue est un bon vieil appareil, familier à tout le monde, y compris nos mères et nos grands-mères. Mais, hélas, ils sont bon marché et inefficaces;
  • les aspirateurs mécaniques se composent d'un tube, d'un récipient pour recueillir le mucus et d'un filtre remplaçable;
  • les aspirateurs électriques sont les plus faciles à utiliser. Un tube est inséré dans le nez de l'enfant, un bouton est enfoncé et l'aspirateur fait tout lui-même.

Que faire:

  1. Toutes les 2 à 3 heures, rincez-vous le nez avec une solution saline, en instillant 7 à 8 gouttes dans chaque narine.
  2. Les enfants qui se mouchent doivent être expliqués quoi faire. Les bébés qui ne savent pas se moucher doivent enlever le mucus avec un aspirateur ou une turunda en coton.
  3. La pièce dans laquelle l'enfant se trouve doit être ventilée, bien nettoyée, humidifiée, pas d'odeur dans la pièce.
  4. Il vaut mieux dormir avec une tête de lit surélevée.
  5. Contactez votre médecin pour un examen et d'autres recommandations..

Soyez prudent avec les gouttes vasoconstricteurs. Tout le monde ne peut pas toujours les utiliser.

Si de telles gouttes vous sont prescrites, suivez strictement les recommandations du médecin pour leur utilisation.

Réaction allergique

Les manifestations d'allergies sont différentes et tout le monde le sait. Il y a une éruption cutanée, une rhinite peut apparaître ou une forme plus désagréable peut se développer - œdème allergique.

L'œdème de Quincke est une réaction allergique qui se développe rapidement, commence généralement par le visage et descend.

Les symptômes de l'œdème de Quincke comprennent plusieurs manifestations:

  1. Oedème des tissus, poches du visage, paupières, lèvres, oreilles.
  2. Avec la propagation de l'œdème, l'enrouement de la voix se développe, une toux aboyante se développe, la respiration s'accélère, une sensation d'essoufflement apparaît, la peau devient pâle.
  3. La diarrhée, des vomissements et des douleurs abdominales sont également possibles..
  4. L'enfant peut se plaindre d'une sensation de froid, peut avoir très peur.
  5. Perte de conscience possible.

Si vous remarquez ces symptômes, appelez immédiatement un médecin. En attendant, attendez une ambulance, essayez de calmer l'enfant et ressaisissez-vous.

Que faire:

  1. Ouvrez la fenêtre. L'air frais facilitera les choses si la cause est de la poussière ou une forte odeur..
  2. Si l'enfant est mordu par un insecte, appliquez une compresse froide ou une serviette fraîche et humide sur le site des dommages.
  3. Donnez à votre enfant un médicament antiallergique (Suprastin, Tavegil, Fenistil, Zodak). Il est préférable que les enfants de moins de 3 ans donnent des gouttes, ils sont plus faciles à doser et à utiliser.
  4. Corps étrangers des voies respiratoires.

Corps étranger du nez

Ce que les enfants ne peuvent pas trouver dans leurs jeux. Il est regrettable que les jeux pour enfants aient parfois de tristes conséquences.

Souvent, les enfants, jouant un peu ou expérimentant, mettent un haricot, une perle, un petit détail d'un jouet dans leur nez. Et les parents ne l'apprennent que lorsque des écoulements purulents apparaissent du nez de l'enfant et que vous devez consulter un médecin ORL.

Imaginons maintenant une situation différente. Par exemple, vous avez vu comment tout cela s'est produit. Est-il possible d'aider l'enfant?

Que faire:

  • Tout d'abord, calmez le bébé, ressaisissez-vous et ne grondez pas le bébé. Croyez-moi, il est pire que vous;
  • regardez, voyez-vous ce que l'enfant a mis dans son nez, ou non. Sinon, il est préférable de consulter immédiatement un médecin ORL. Si vous voyez, inclinez la tête du bébé vers l'avant, donnez un mouchoir et demandez de tenir une narine et de la souffler de l'autre. Si cela ne fonctionne pas et que le bébé pleure, mieux vaut ne pas continuer, calmer le bébé.

En cas d'échec, consulter un médecin, ne pas se soigner soi-même. Cela peut être dangereux.

L'œsophage n'a absolument rien à voir avec les voies respiratoires.

Mais il arrive que des enfants, se livrant à de la nourriture, l'avalent et de gros morceaux de nourriture restent coincés dans l'œsophage. La condition est désagréable, l'enfant est pâle, effrayé, la salive est abondamment séparée, il peut y avoir un arrêt respiratoire réflexe. Dans cette situation, une consultation avec un chirurgien est nécessaire.

Corps étranger dans la trachée et le larynx

La situation la plus mortelle. Une fois à l'intérieur des voies respiratoires, un corps étranger provoque un spasme des ligaments et une fermeture étanche de la fente. Si sous vos yeux un enfant qui venait de mâcher une pomme commence soudain à virer au bleu, à tousser et ne peut rien dire, ne perdez pas de temps, appelez d'urgence une ambulance. Mieux encore, quelqu'un d'autre devrait le faire (si possible).

Ne perdez pas de temps précieux, commencez immédiatement à fournir les premiers soins:

  1. Couchez l'enfant sur votre cuisse pour que la tête soit aussi basse que possible, frappez plusieurs fois entre les omoplates.
  2. Si l'enfant est grand, vous pouvez vous tenir derrière, saisir vos mains sous les côtes (en plaçant un double poing dans le plexus solaire) et faire un mouvement de bas en haut.
  3. Si l'enfant a moins d'un an, mettez-le sur votre avant-bras avec la tête baissée, votre bouche doit être ouverte, tenez votre cou et faites très soigneusement 5 sauts confiants sur le dos entre les omoplates. Si vous ne parvenez pas à obtenir l'article, essayez de tourner l'enfant vers vous et appuyez deux doigts sur la poitrine.

Soyez extrêmement prudent. Avec cette manipulation, une fracture des côtes est possible.

  • Vos actions devraient faire expirer la victime comme si.
  • L'obstruction bronchique chez l'enfant est un spasme des bronches, une séparation difficile des expectorations avec une diminution de sa séparation, ce qui entraîne des difficultés à respirer.
  • La cause de la bronchite aiguë est le plus souvent une infection virale ou bactérienne..
  • Initialement, dans le contexte de la maladie respiratoire aiguë actuelle, un enfant développe une toux sèche ou improductive.

De plus, la condition s'aggrave, l'essoufflement augmente, l'enfant se plaint qu'il lui est difficile de respirer.

  1. Si vous regardez attentivement, vous pouvez voir la rétraction des muscles intercostaux.
  2. Sous le masque d'une bronchite aiguë fréquente, l'asthme bronchique peut survenir.
  3. Que faire:
  1. Appelle un docteur.
  2. Fenêtre ouverte.
  3. Humidifiez l'air.
  4. Rassurez l'enfant.
  5. Faire l'inhalation avec une solution saline à travers un nébuliseur.

La position de l'enfant doit être à moitié assise. Tous les médicaments et leurs doses sont prescrits par le médecin, en fonction de la gravité de l'état de l'enfant.

Plus fréquent chez les enfants de moins de 7 ans. Habituellement, tout commence par une infection respiratoire banale. Rien ne présage de problèmes, le soir, l'enfant devient agité, inhabituellement mobile, puis les parents commencent à remarquer un enrouement.

L'enfant est pâle, tousse constamment, la toux est généralement sèche et ressemble à un chien qui aboie. Progressivement, l'état du bébé s'aggrave, une sensation de difficulté à respirer apparaît, il devient sifflant et la toux s'intensifie.

Si l'œdème s'accumule rapidement ou si les parents retardent le traitement, l'état de l'enfant s'aggrave, l'essoufflement apparaît, la peau devient nettement pâle, froide. Un retard supplémentaire peut être fatal..

Que faire:

  1. Appelle un docteur.
  2. L'enfant doit être en position semi-assise, cela facilitera la respiration.
  3. Fenêtre ouverte.
  4. Humidifiez l'air de la pièce. Un humidificateur d'air convient à cela. Sinon, prenez des serviettes, faites-les tremper et mettez des piles.
  5. Si vous avez un nébuliseur, inspirez avec de l'eau salée ou minérale.
  6. Donnez à votre enfant du thé chaud sucré.
  7. Si votre enfant a de la fièvre, donnez un antipyrétique selon l'âge.
  8. Ne laissez pas couler de gouttes vasoconstricteurs dans le nez du bébé. Si vous en avez, il vaut mieux inhaler avec eux, après avoir dilué les gouttes avec une solution saline.

N'oubliez pas que la concentration et la dose doivent être adaptées à l'âge de l'enfant. Ne prenez pas de gouttes pour les adultes, cela peut entraîner un surdosage.

Malheureusement, le faux croup est une condition qui peut se développer avec n'importe quelle maladie catarrhale de l'enfant. Les parents doivent être préparés à cela. Il n'y a pas de mesures préventives, vous devez donc écouter attentivement et suivre toutes les recommandations de votre médecin.

Résumant tout ce qui précède, j'attirerai votre attention sur le fait que, dans toutes les conditions, il est souhaitable:

  • bien aérer la pièce;
  • humidifier l'air intérieur;
  • donner à l'enfant une position semi-assise;
  • calmer et rassurer l'enfant.

C'est la moitié du succès. La seconde moitié - une mise en œuvre claire des rendez-vous du médecin traitant. Prenez soin de vous et de vos proches.

  • Évaluation de l'article:
  • (35,00

Essoufflement chez un enfant, essoufflement

L'essoufflement est une respiration rapide, observée au repos. Un problème courant qui inquiète les parents est l'essoufflement chez un enfant.

L'essoufflement est associé à certaines difficultés diagnostiques..

L'apparition de la dyspnée peut être associée au transfert de virus respiratoires, à des manifestations précoces de l'asthme, dont le diagnostic est difficile à un stade précoce et le traitement est difficile.

Taux respiratoire selon l'âge de l'enfant

Certains rythmes respiratoires ont été identifiés en fonction de l'âge de l'enfant, grâce auxquels il est possible de reconnaître la présence d'un essoufflement chez l'enfant. Le nombre d'inspirations et d'expirations par minute à l'âge de 0 à 6 mois est de 60, de 6 à 12 mois - 50, de 1 an à 5 ans - 40, de 5 à 10- 25 ans, de 10 à 14 ans - 20 ans.

Si la fréquence respiratoire dépasse la norme, il est nécessaire de surveiller le bébé et de consulter un médecin. Pour des résultats fiables, des mesures respiratoires sont recommandées la nuit..

Types d'essoufflement chez les enfants

La dyspnée chez les enfants, en fonction de la fréquence de son apparition, est divisée en les types suivants:

La dyspnée aiguë dure plusieurs minutes, subaiguë - plusieurs jours et la dyspnée chronique est une constante.

L'apparition d'un essoufflement est possible lors d'exercices physiques, en présence d'expériences émotionnelles. Parfois, un enfant peut être dérangé par des attaques commençant uniquement la nuit..

Les causes de l'essoufflement chez un enfant

Les causes de l'essoufflement chez un enfant incluent le fait que les poumons des enfants de moins de 7 ans continuent de se développer. À cet égard, des attaques graves peuvent être causées non seulement par des troubles cardiaques, respiratoires, mais même par des infections virales respiratoires.

Une crise de dyspnée chez un enfant

Lorsqu'un enfant commence une attaque, les parents doivent faire tout leur possible pour soulager leur état. Tout d'abord, il est nécessaire de ventiler la pièce, assurant ainsi un accès normal à l'oxygène. Les parents doivent tout mettre en œuvre pour le calme émotionnel du bébé. Une crise de dyspnée aide à soulager la boisson chaude (thé, lait) et les bains.

Lorsqu'un enfant a une crise, les parents ne devraient pas reporter la visite à un spécialiste, car seul le médecin peut identifier avec précision la cause de l'essoufflement et un traitement approprié est prescrit.

Traitement de la dyspnée chez un enfant

Le traitement des premières crises chez un enfant commence généralement par un bronchodilatateur inhalé, tel que l'albutérol. Pour assurer le meilleur écoulement possible dans les poumons, un nébuliseur ou un inhalateur-doseur est nécessaire..

Les aérosols ou les pulvérisations à proximité du patient ne sont pas efficaces. Lorsqu'un deuxième épisode se produit, il peut être nécessaire de prescrire une courte cure de corticostéroïdes oraux (par exemple, prednisone pendant 5 jours, 1-2 mg / kg / jour).

La réponse médicamenteuse doit être documentée..

Lorsqu'une troisième attaque survient, il est nécessaire d'essayer de contrôler les médicaments. Si l'enfant a une atopie ou une API positive, le médecin doit envisager l'utilisation d'une thérapie pour prévenir les attaques.

Si le patient ne se prête pas à un traitement médicamenteux, il doit alors être soumis à un examen plus approfondi par le médecin pour déterminer l'administration inefficace d'agents d'inhalation, la possibilité d'un diagnostic alternatif et d'autres raisons d'un traitement médicamenteux qui n'ont pas donné de résultats..

Les événements non pharmacologiques sont assez simples. Il est nécessaire de ne pas faire d'histoires et de ne pas paniquer lorsque l'enfant a un essoufflement, car la peur est transmise des parents à l'enfant, à la suite de laquelle le bronchospasme augmente.

Il est nécessaire d'assurer un environnement calme, l'accès à la pièce d'air frais, des vêtements qui ne gêneraient pas les mouvements respiratoires de l'enfant, l'humidification de l'air fournie en accrochant les tissus mouillés aux batteries, en appliquant un coussin chauffant chaud aux pieds (ou en prenant un bain de pieds chaud), une inhalation de 2,5% solution de soude. Ces activités sont à un minimum de premiers soins.

Il Est Important D'Être Conscient De Vascularite