Cardiomyopathie: caractéristiques du cours, traitement de la maladie. Pronostic de survie du patient

Le terme "cardiomyopathie" se compose de trois parties, qui le déchiffrent:

  • "Cardio" - cardiaque;
  • "Myo" - associé à des dommages à la couche musculaire;
  • "-Pathie" - une maladie de nature non inflammatoire et non tumorale.

Reliant les trois parties ensemble, il s'avère que la cardiomyopathie est une lésion de la couche musculaire du cœur (on l'appelle le myocarde), qui ne s'est pas produite à la suite d'une inflammation ou d'une tumeur. La maladie présente les caractéristiques obligatoires suivantes:

  • non seulement la fonction de l'organe en souffre, mais la structure du myocarde est également perturbée - elle s'épaissit;
  • elle n'est pas associée à une maladie coronarienne qui nourrit le cœur lui-même (les dommages à ces artères sous-tendent la maladie coronarienne);
  • la pathologie n'est pas apparue en raison de rhumatismes ou d'une autre cause de violation de la structure des valves cardiaques;
  • la maladie n'est pas associée à une hypertension, des tumeurs ou une cardiopathie congénitale.

Avec les cardiomyopathies, les produits de leur métabolisme apparaissent dans les cellules myocardiques, qui peuvent être une quantité qui diffère de la norme, ou dont la structure peut être modifiée. Cela empêche le corps de fonctionner pleinement, conduisant au développement rapide d'une insuffisance cardiaque et à l'apparition d'arythmies.

Le diagnostic repose sur les données d'études instrumentales permettant de visualiser le cœur et de calculer les caractéristiques de son travail (échographie, imagerie par résonance magnétique et tomodensitométrie), mais uniquement après exclusion de la pathologie valvulaire, tumorale, ischémique ou hypertensive comme cause profonde.

Classification des maladies

La cardiomyopathie peut être:

  1. primaire - lorsque la cause est inconnue ou impossible à influencer (par exemple, une anomalie génétique);
  2. secondaire quand la cause peut être trouvée.

La cardiomyopathie primaire a sa propre classification, où chaque sous-espèce est différente pour sa raison, ses principaux symptômes et ses approches de traitement. Donc, ça arrive:

  • dilatation;
  • hypertrophique;
  • contraignant;
  • ventriculaire droit arythmogène.

La classification de la pathologie secondaire est basée sur la cause de la maladie. Ainsi, la cardiomyopathie se produit:

  • malhonnête (y compris thyréotoxique, diabétique et ménopause);
  • dysmétabolique;
  • ischémique;
  • toxique (y compris l'alcool);
  • Takotsubo
  • alimentaire.

Pourquoi la cardiomyopathie se produit-elle?

Les causes de la cardiomyopathie varient en fonction du type de maladie. Autrement dit, une combinaison de causes provoque un certain type de maladie. Examinons-les plus en détail..

Cardiomyopathie dilatée

Le terme "cardiomyopathie dilatée" fait référence à une pathologie lorsque les cavités cardiaques (en particulier les ventricules) se développent au-delà de toute mesure. Pour cette raison, par la force de la pression négative, plus de sang est aspiré dans les ventricules dans la systole. Pour ce cœur, qui s'est dilaté en amincissant sa paroi, ce qui a simultanément réduit la force de ses muscles, n'est pas prêt. Le mécanisme suivant se présente:

  1. au début, le cœur essaie d'augmenter la force de ses contractions, mais cela conduit à une augmentation de sa demande en oxygène, ce qui entraîne une ischémie myocardique;
  2. le cœur se contracte plus souvent qu'il ne devrait, ce qui vous permet de couvrir complètement pendant un certain temps les besoins du corps en oxygène;
  3. malgré les deux mécanismes ci-dessus, la cavité cardiaque est si grande qu'elle ne peut pas pousser tout le volume de sang dans la systole. Le volume résiduel, restant à l'intérieur des ventricules, les étire encore plus;
  4. l'expansion des parois "tire" et les valves - les "pétales" du tissu conjonctif entre les oreillettes et les ventricules. En conséquence, les valves ne peuvent pas se fermer complètement après la décharge de sang dans les vaisseaux, et une partie du sang retourne aux ventricules, augmentant encore le volume résiduel et, en conséquence, étirant encore plus le cœur. Cela entraîne des symptômes d'insuffisance cardiaque..

Les causes de la cardiomyopathie dilatée sont:

  • un défaut dans les gènes responsables de la structure normale des cellules myocardiques est la cause de chaque troisième à cinquième maladie;
  • entérovirus;
  • hépatite virale C;
  • ARVI;
  • borréliose transférée;
  • l'apparition d'anticorps natifs contre diverses protéines des cellules cardiaques, par exemple contre la tropomyosine, l'actine ou la laminine;
  • substances toxiques (par exemple alcool);
  • maladies endocriniennes.

La cardiomyopathie coronaire fait également référence à la forme dilatée - une condition lorsque les cavités cardiaques se dilatent en raison d'une maladie coronarienne (CHD), lorsque le myocarde cesse de faire face à un apport insuffisant d'oxygène..

Cardiomyopathie hypertrophique

Il s'agit d'une pathologie myocardique, dans laquelle la masse et l'épaisseur du muscle cardiaque augmentent, plus souvent dans le ventricule gauche, mais peuvent être dans le septum droit et interventriculaire. Un processus similaire peut se produire symétriquement, c'est-à-dire également dans tous les départements (hypertrophie symétrique), ou principalement dans la zone du septum interventriculaire (cardiomyopathie asymétrique).

La deuxième classification implique la division de la cardiomyopathie hypertrophique en:

  • forme obstructive - lorsqu'un muscle se développe dans la zone de sortie du ventricule aortique, perturbant l'entrée de sang dans celui-ci;
  • forme non obstructive - le myocarde augmentant en masse croît sans rétrécir la lumière de l'ouverture aortique.

On pense que la cardiomyopathie hypertrophique se produit lorsqu'un défaut dans la membrane des cellules myocardiques est transmis par hérédité, une violation de la structure normale de l'une des protéines nécessaires à la réduction normale des cardiomyocytes.

La cardiomyopathie hypertrophique se développe plus souvent chez l'homme, progressant à des vitesses différentes. Le processus est accéléré si:

  • dans le sang - en raison du stress ou d'une tumeur - un niveau élevé d'adrénaline ou de noradrénaline est maintenu;
  • augmentation des taux d'insuline dans le sang;
  • il existe une pathologie de la glande thyroïde;
  • une maladie hypertensive s'est également développée;
  • mutation génétique grave.

Avec la cardiomyopathie hypertrophique, les processus suivants se produisent:

  • en raison du fait que le myocarde du ventricule gauche se développe vers l'intérieur, le volume de la cavité du ventricule diminue;
  • le sang qui coule vers le cœur ne peut pas rentrer dans le ventricule gauche, et il doit rester dans l'oreillette gauche, qui augmente progressivement;
  • dans les vaisseaux émanant de l'oreillette gauche (et c'est un petit cercle de circulation sanguine associé aux poumons), la stagnation se produit;
  • un myocarde élargi nécessite plus d'oxygène pour fonctionner, ce qui entraîne une ischémie;
  • une masse musculaire épaissie conduit une impulsion pire, c'est pourquoi des arythmies apparaissent. La violation de la contraction correcte des fibres musculaires individuelles aggrave la fonction de pompage déjà altérée du cœur.

Cardiomyopathie restrictive

C'est le nom des dommages myocardiques lorsqu'ils n'augmentent pas, mais son élasticité, c'est-à-dire la capacité à s'étirer, est fortement détériorée. Cela conduit au fait que les cavités cardiaques ne peuvent pas accueillir la quantité de sang souhaitée - la stagnation se produit dans les deux cercles de la circulation sanguine.

Une cardiomyopathie restrictive du cœur se produit en raison de:

  • infections virales tropicales;
  • hémochromatose;
  • sarcoïdose;
  • l'amylodose;
  • la sclérodermie;
  • la glycogenèse;
  • Maladie de Fabry;
  • dommages causés par le rayonnement au cœur;
  • prendre certains médicaments.

Symptômes de pathologie

Étant donné que chaque type de maladie a son propre mécanisme de développement et de progression, les symptômes de la cardiomyopathie seront différents.

Cardiomyopathie hypertrophique

Si une personne présente une forme obstructive de cette maladie (c'est-à-dire que le diamètre du trou d'où provient l'aorte est réduit), des signes d'un apport sanguin insuffisant au cerveau se développent:

  • vertiges attaques;
  • évanouissement
  • dyspnée;
    fatigabilité rapide;
  • la faiblesse;
  • chagrin.

Si une forme obstructive se produit, la cardiomyopathie peut persister asymptomatiquement pendant une longue période. Ensuite, il peut se développer et progresser assez rapidement:

  • essoufflement, qui accompagne d'abord uniquement l'activité physique, mais apparaît ensuite au repos;
  • fatigue
  • œdème - d'abord uniquement sur les jambes, puis plus haut;
  • lourdeur dans l'hypochondre droit;
  • palpitations.

La violation du rythme avec cette pathologie n'est pas toujours ressentie subjectivement, mais elle est dangereuse. Chez les athlètes masculins, il y a des moments où la fibrillation s'est développée soudainement et a causé la mort subite.

Cardiomyopathie dilatée

Le principal signe de cette maladie est l'expansion des cavités cardiaques due à l'amincissement du myocarde. Par conséquent, l'insuffisance cardiaque progressera ici:

  • fatigabilité rapide;
  • essoufflement: d'abord avec un effort physique intense, puis avec un effort physique minimal;
  • pâleur de la peau;
  • gonflement des jambes, puis une accumulation de liquide se développe dans la cavité abdominale et autour des poumons (dans les cavités pleurales);
  • augmentation de la pression artérielle - c'est ainsi que le corps essaie de compenser l'apport insuffisant d'oxygène aux organes importants, y compris le cerveau (lire sur la norme de la pression artérielle);
  • la peau sous les plaques à ongles acquiert une teinte bleuâtre;
  • les veines du cou deviennent visibles;
  • douleur cardiaque qui ne disparaît pas avec la nitroglycérine.

La cardiomyopathie alcoolique présente également des symptômes similaires, de nature dilatatoire, résultant des effets toxiques de l'éthanol lui-même, ainsi que de son produit de décomposition, l'acétaldéhyde, dans le muscle cardiaque. Voici au stade initial de la maladie après avoir pris de l'alcool le lendemain:

  • la faiblesse;
  • fatigue;
  • palpitations
  • les douleurs cardiaques, qui ont un caractère perçant et douloureux, durent plusieurs heures, ne sont pas soulagées par la nitroglycérine;
  • sensation d'interruption du travail cardiaque.

Au fur et à mesure que la pathologie progresse, ces symptômes s'intensifient le lendemain de la libation, ne disparaissent pas même si une personne s'abstient d'alcool pendant plusieurs jours ou semaines. Tout stress émotionnel et physique peut les provoquer. La progression ultérieure de la maladie se produit lors d'un excès d'alcool ou dans les quelques jours qui suivent.

Cardiomyopathie restrictive

Le principal mécanisme de ce type de maladie est la surcharge des oreillettes, qui commencent à reprendre partiellement la fonction des ventricules (l'élasticité de ces derniers est altérée et ils ne peuvent pas se contracter normalement). L'insuffisance cardiaque congestive progresse rapidement:

  • dyspnée;
  • gonflement des veines du cou;
  • faiblesse - même avec un effort physique minimal;
  • gonflement augmente;
  • l'épanchement de liquide dans la cavité abdominale (ascite) progresse;
  • le foie commence à «sentir» dans l'hypochondre droit: il apparaît une sensation de lourdeur.

Cardiomyopathie arythmogène du ventricule droit

La maladie est basée sur le remplacement des cellules musculaires normales qui composent le myocarde du ventricule droit, qui ne sait pas comment contracter le tissu adipeux ou conjonctif. La maladie est assez rare. Son apparence est associée à une pathologie héréditaire, à des virus et à un empoisonnement à certains agents chimiques..

La pathologie se manifeste déjà à l'adolescence sous la forme de:

  • sensations d'interruptions dans le cœur;
  • Palpitations cardiaques;
  • des étourdissements;
  • évanouissement occasionnel.

Les dangers de la cardiomyopathie

Les principales complications potentiellement mortelles 6. Ce sont:

  • insuffisance cardiaque
  • infarctus du myocarde
  • complications thromboemboliques
  • arythmies
  • œdème pulmonaire
  • mort cardiaque subite

Insuffisance cardiaque

Comme nous le voyons, tous les types de cette pathologie conduisent au développement d'une insuffisance cardiaque. Le plus souvent, il a une nature stagnante chronique, associée à une diminution du volume de sang libéré dans les vaisseaux, ainsi qu'à une privation d'oxygène des organes internes.

Dans certains cas, une insuffisance cardiaque aiguë peut se développer:

  1. systolique - lorsque le cœur ne peut pas se contracter normalement et expulser suffisamment de sang. Ceci est caractéristique de la forme dilatée de la pathologie;
  2. diastolique: le ventricule n'est pas rempli de suffisamment de sang. Ceci est caractéristique du type restrictif de cardiomyopathie..

Infarctus du myocarde

C'est le nom de l'affection lorsqu'une partie plus ou moins grande du myocarde meurt en raison d'un apport sanguin insuffisant.

Cette complication «pure» est caractéristique de la cardiomyopathie hypertrophique, car un myocarde aussi épaissi est difficile à fournir avec suffisamment d'oxygène. Mais une pathologie similaire peut se développer avec toute autre forme de la maladie, si elle est combinée avec la structure anormale des artères coronaires qui alimentent le cœur, leur athérosclérose ou le développement de l'hypertension.

Une crise cardiaque doit être suspectée si:

  • il y avait une douleur aiguë et sévère derrière le sternum;
  • elle donne à la main gauche (l'auriculaire de cette main), l'épaule gauche, l'omoplate ou la moitié gauche de la mâchoire;
  • la douleur ne répond pas à la nitroglycérine;
  • il peut y avoir un seul vomissement qui ne soulage pas la condition;
  • la personne pâlit;
  • couvert de sueur froide;
  • la respiration s'accélère.

Dans ce cas, vous devez donner 1 à 2 comprimés à mâcher de «Aspecarda» («Aspirine», «Cardio-Magneta»), la poser, ouvrir la fenêtre et appeler «Ambulance».

Thromboembolie

La stase sanguine, caractéristique d'un cœur avec un myocarde affecté, provoque l'activation du système de coagulation sanguine. Des caillots de sang apparaissent donc. Les arythmies, c'est-à-dire des contractions musculaires inégales, augmentent à leur tour la probabilité d'un "déclenchement" d'un tel caillot sanguin de la cavité du cœur (dans ce cas, un caillot sanguin est appelé thromboembolie) avec leur fixation ultérieure dans un vaisseau "approprié" de diamètre. L'organe ou une partie de celui-ci, alimenté par ce vaisseau, meurt.

La thromboembolie la plus dangereuse est:

  • AVC ischémique - en raison de l'obstruction d'un thrombus de l'une des artères du cerveau;
  • thromboembolie d'une ou plusieurs branches de l'artère pulmonaire, entraînant une détérioration de l'apport sanguin à diverses parties du poumon;
  • thrombose mésentérique - lorsqu'un thromboembole obstrue une branche artérielle plus ou moins grande qui alimente l'intestin, ce qui entraîne la mort de ses différentes zones;
  • thrombose artérielle des membres, entraînant une gangrène.

Arythmies

La violation de la contraction séquentielle normale des cellules myocardiques entraîne une privation d'oxygène des tissus. Si la «dispersion» des cellules ventriculaires commence à se contracter et que cette condition ne peut pas être corrigée d'urgence, une personne peut mourir.

Œdème pulmonaire

Lorsque la congestion se développe dans la moitié gauche du cœur, un excès de sang reste dans les vaisseaux qui vont aux poumons. Au fil du temps, ces vaisseaux se dilatent et commencent à faire passer la partie liquide du sang à travers sa paroi - dans le tissu pulmonaire.

La condition nécessite des soins médicaux d'urgence et se manifeste par un essoufflement, une mousse rose de la bouche, des lèvres et des doigts bleus, une sensation de manque d'air et de panique.

Diagnostique

La cardiomyopathie, même sans symptômes prononcés, peut être suspectée par:

  • Radiographie, qui montrera une augmentation du volume cardiaque;
  • données d'examen, au cours desquelles le cardiologue, qui a écouté les plaintes, détermine les limites du cœur, écoute l'arythmie, l'étouffement ou la surdité de ses tons, quelques murmures cardiaques;
  • l'électrocardiogramme, qui révèle des signes d'augmentation dans certaines parties du cœur, vous permet clairement d'établir le type d'arythmie.

Le diagnostic de cardiomyopathie est établi sur la base des données de ces études instrumentales qui vous permettent de visualiser le cœur. De manière optimale, cela est «capable» par imagerie par résonance magnétique, montrant chaque section du cœur en couches. Mais cette méthode n'est pas si bonne pour mesurer le degré de contraction de chaque chambre du cœur et le volume de sang éjecté, comme l'échographie du cœur (écho-échocardioscopie). En présence d'une étude Doppler menée en conjonction avec une échographie cardiaque (et cela est nécessaire), vous pouvez également voir la quantité de sang qui revient ou stagne dans les cavités.

Diagnostic de laboratoire: la présence d'anticorps contre les virus, une augmentation du niveau des enzymes cardiaques, qui indiquent des dommages à la structure des cellules cardiaques, aide à établir la cause de la maladie.

  1. Le diagnostic de cardiomyopathie dilatée est posé lorsque la cavité du ventricule gauche dans la diastole se dilate à 6 centimètres ou plus de diamètre. Le myocarde est affecté de manière diffuse, il n'y a pas d'hypertrophie, les valves cardiaques ne sont pas endommagées. Dans ce cas, la fraction d'éjection («FV» est écrit sur le rapport d'échographie) diminue à 45% ou moins.
    Sur l'ECG: extrasystole, différents types de blocus, tachycardie paroxystique, fibrillation auriculaire.
    Mesure de la pression artérielle: une tendance à la réduire.
    Radiographie thoracique - expansion des frontières du cœur.
  1. La cardiomyopathie hypertrophique survient lorsque
    EchoCS note une augmentation de l'épaisseur des parois du cœur à 1,5 cm ou plus, tandis que le volume de la chambre est normal ou inférieur. La forme obstructive implique une augmentation de l'épaisseur du septum interventriculaire à 2,5-4 cm, une détérioration de sa mobilité, un prolapsus de la cuspide de la valve mitrale dans la systole.
    Sur l'ECG, des signes d'élargissement du ventricule gauche apparaissent.
    Une radiographie peut ne rien montrer pendant longtemps, car le cœur se dilate vers l'extérieur et son épaisseur de paroi augmente.
  1. Cardiomyopathie retraitée.
    À l'échocardiographie - une diminution de la cavité ventriculaire (principalement la gauche), un volume réduit de remplissage de la cavité cardiaque avec du sang, une diminution de la fraction d'éjection, une insuffisance des valves mitrale ou tricuspide.
    L'ECG montre des arythmies ventriculaires, une fibrillation auriculaire, il peut y avoir des signes d'ischémie.
    Les rayons X montrent des signes de stagnation dans les poumons, tandis que le cœur peut être normal ou hypertrophié.
  1. Cardiomyopathie ventriculaire droite arythmogène.
    Sur l'écho: expansion modérée du ventricule droit, mobilité réduite des parois du cœur.
    Ici, une IRM est indicative, qui révèle un amincissement local de la paroi cardiaque, son anévrisme - saillie, qui restent inchangés dans la systole et la diastole (plus sur l'anévrisme cardiaque).
    Un ECG montre le type d'arythmie: blocage, extrasystole ventriculaire, tachycardie ventriculaire, fibrillation ventriculaire ou auriculaire.
    La radiographie n'est pas indicative.

Traitement

Le régime pour la cardiomyopathie est recommandé comme suit:

  • poisson et viande maigres, cuits au four, bouillis ou cuits à la vapeur;
  • oeufs durs (pas plus de 1 par jour);
  • produits laitiers faibles en gras;
  • pain sans sel et craquelins;
  • thé vert ou blanc faible;
  • mon chéri;
  • fruits et baies;
  • huile végétale;
  • légumes bouillis ou au four.

Le traitement médicamenteux de la cardiomyopathie est basé sur sa forme.

Thérapie de cardiomyopathie dilatée

La stratégie de traitement de cette pathologie est la suivante:

  1. Réduisez le degré d'insuffisance cardiaque et, si possible, à zéro degré. Pour cela, des médicaments du groupe «inhibiteurs de l'enzyme de conversion de l'angiotensine» sont utilisés: l'énalapril, le lisinopril ou autres. Premièrement, ces médicaments aident à préserver les formes initiales du muscle cardiaque (c'est-à-dire empêchent l'expansion et l'étirement du myocarde) et, deuxièmement, ils réduisent l'augmentation de la pression compensatoire.
  2. Réduire la demande en oxygène du myocarde avec des bêta-bloquants: métoprolol, nébivolol, carvédilol et autres. Le traitement commence par des doses minimales de ces médicaments..
  3. Médicaments diurétiques - pour réduire la quantité d'eau dans les vaisseaux, ce qui représente une charge supplémentaire pour le cœur.
  4. Anticoagulants: Cardio-magnésium, Aspecard.

Thérapie de cardiomyopathie hypertrophique

Ici, il est nécessaire d'améliorer la contractilité du myocarde et, en même temps, de réduire ses besoins en oxygène. Pour ce faire, appliquez:

  1. bêta-bloquants;
  2. les antiarythmiques, par exemple les disopyramides ou le vérapamil;
  3. anticoagulants (cardio-magnésium, aspecard).

Le réglage d'un stimulateur cardiaque pour le contrôle du rythme continu à deux chambres est également illustré. Et dans les cas graves, une résection de la partie hypertrophique du septum interventriculaire peut être effectuée..

Thérapie de cardiomyopathie restrictive

Ce type de maladie, s'il est de nature primaire, est le plus difficile à traiter. Seuls les agents symptomatiques sont utilisés ici. Auparavant, la transplantation cardiaque était utilisée, mais elle n'avait qu'un effet temporaire, car la même pathologie est apparue à nouveau dans le cœur transplanté..

Si une cardiomyopathie restrictive s'est développée à la suite d'une hémochromatose, d'une sarcoïdose ou d'une autre pathologie, alors dans le traitement d'une maladie causale (par exemple, la sarcoïdose avec des corticostéroïdes et l'hémochromatose avec une saignée), une diminution du degré d'insuffisance cardiaque a été notée.

Hospitalisation

Une personne avec un diagnostic de cardiomyopathie doit être traitée en ambulatoire, prévoyant périodiquement d'être hospitalisée au service de cardiologie en cas d'insuffisance cardiaque sévère. L'hospitalisation d'urgence est indiquée si une personne développe:

  • œdème pulmonaire;
  • attaques de tachycardie sans arrêt;
  • extrasystole ventriculaire;
  • fibrillation auriculaire;
  • thromboembolie.

Pronostic des cardiomyopathies

Cardiomyopathie dilatée. Si elle est diagnostiquée à temps, la stabilisation peut être obtenue. Sinon, la survie à 5 ans n'est que de 30%. Les femmes ayant un diagnostic similaire doivent suivre autant que possible les règles de la contraception, car la grossesse entraîne la progression de la maladie.

La cardiomyopathie hypertrophique est la plus favorable des trois types de maladie. Ces personnes travaillent à long terme, mais parmi elles, il y a souvent des cas de mort subite.

Causes de développement et méthodes de traitement de la cardiomyopathie secondaire

Le terme cardiomyopathie (CMP) est le nom collectif de nombreuses maladies myocardiques associées à une altération de sa structure et de sa fonction, non associées à l'hypertension artérielle, à une altération de l'approvisionnement en sang et à des maladies des valves.

Le plus souvent, la cardiomyopathie se manifeste par un épaississement pathologique du muscle cardiaque (cardiomyopathie hypertrophique) ou une expansion des cavités cardiaques (cardiomyopathie dilatée) en raison de mutations génétiques ou d'autres raisons.

informations générales

Lorsqu'elle est littéralement traduite du grec, la cardiopathie désigne la maladie de kardia - cœur, pathos - et combine tout un groupe de pathologies du muscle cardiaque d'origines diverses, elle se voit attribuer le code "cardiopathie" selon la CIM-10 I42.
En tant qu'organe principal pompant le sang dans le corps, le cœur a une structure spéciale de fibres musculaires striées, de structure et de conductivité, qui assure un fonctionnement normal et une réduction constante à chaque minute de la vie de tout organisme ayant un système circulatoire développé. Le plus souvent, les violations s'expriment sous la forme d'une hypertrophie inadéquate - épaississement des parois des ventricules ou des septa, sous forme de dilatation - étirement des cavités ou rigidité du myocarde - tonus accru, entrave à la mobilité (type restrictif).

Lorsque la conduction est perturbée, des arythmies se produisent, si le système coronaire est affecté, des troubles ischémiques se produisent pouvant entraîner une crise cardiaque.

Tout cela entraîne une insuffisance cardiaque et un dysfonctionnement du muscle cardiaque, ce qui rend impossible de pomper le sang dans les volumes nécessaires au fonctionnement de tous les organes et tissus du corps.

Les cardiomyopathies sont des maladies qui sont cliniquement similaires, mais différentes en étiologie et en pathogenèse, caractérisées par des changements dystrophiques dans le muscle cardiaque. Le concept de "cardiomyopathie" exclut les dommages myocardiques résultant d'une maladie coronarienne, d'une hypertension artérielle, d'une hypertension pulmonaire, d'une cardiopathie valvulaire, etc..

La cardiomyopathie primaire (idiopathique) combine une lésion myocardique prédominante ou isolée de genèse non coronaire et non inflammatoire, qui est basée sur l'insuffisance de la fonction contractile du muscle cardiaque due à sa dystrophie. Les cardiomyopathies primaires peuvent être d'origine congénitale (génétique, héréditaire), acquise ou mixte. Les cardiomyopathies primaires (idiopathiques) comprennent les cardiomyopathies hypertrophiques (constrictives, sous-aortiques), dilatées (congestives, congestives), restrictives (fibrose endomyocardique) et la dysplasie arythmogène du ventricule droit (maladie de Fontan).

Le terme "cardiomyopathies secondaires" (cardiomyopathies symptomatiques, dystrophie myocardique, dystrophie myocardique) en cardiologie combine un groupe hétérogène de lésions myocardiques spécifiques de diverses étiologies causées par des troubles métaboliques biochimiques ou physico-chimiques. Contrairement à la cardiomyopathie primaire, dont l'étiologie n'est pas établie, la cardiomyopathie secondaire est toujours le résultat de maladies systémiques généralisées d'autres organes ou conditions pathologiques.

Facteurs contributifs

Certaines maladies ont deux types de causes. La cardiomyopathie en a deux, primaire et secondaire. Les primaires sont caractéristiques de la cardiomyopathie congénitale, acquise et mixte. La pathologie peut être développée même dans l'utérus. Le tissu myocardique est perturbé en raison du mode de vie ou du stress d'une femme enceinte.

Important! L'apparition de la maladie due à des processus inflammatoires à l'intérieur du corps de la future femme indique l'extrême vulnérabilité des toxines du myocarde et des infections.

Une maladie toxique myocardique peut survenir pour les raisons suivantes:

  • lésions infectieuses;
  • effets toxiques sur le corps, en particulier intoxication aux métaux lourds, médicaments utilisés en oncologie;
  • le manque de vitamine B;
  • les maladies endocriniennes, thyroïdiennes ou hypophysaires;
  • dommages aux tissus conjonctifs et aux petites formations tubulaires, lésions inflammatoires de la paroi artérielle des vaisseaux sanguins;
  • perturbation prolongée du rythme normal du cœur, ce qui contribue à une diminution de la fonction de pompage du muscle cardiaque, ainsi qu'à l'épuisement des réserves énergétiques des cellules.

Les signes ci-dessus peuvent être attribués à l'anatomie et à l'hémodynamique. Si nous considérons la cardiomyopathie toxique comme alcoolique, il devient clair que les cellules qui sont à la base du tissu musculaire sont affectées par l'alcool éthylique et ses produits.

Pathogénèse

Les dommages au muscle cardiaque sont principalement associés à ses fonctions mécaniques (pompage du sang) et électriques (conductivité). La base des processus pathologiques est:

  • la présence d'aspects infectieux, viraux et inflammatoires;
  • troubles auto-immunes - les protéines cardiaques peuvent acquérir des caractéristiques antigéniques, ce qui provoque la synthèse d'anticorps dirigés contre elles et entraîne un étirement des cavités cardiaques et un dysfonctionnement systolique;
  • empoisonnement avec divers produits chimiques, y compris les métaux lourds, les médicaments, l'alcool, les drogues, etc.;
  • les facteurs environnementaux, y compris les dommages causés par les radiations;
  • décompensation des conditions;
  • blessures
  • ischémie - manque d'approvisionnement en sang du muscle cardiaque lui-même;
  • anomalies congénitales - anomalies cardiaques et prédisposition génétique;
  • formation de cancer.

La pathologie fonctionnelle est associée à une capacité réduite à effectuer la tâche principale du cœur - pomper le sang. L'impact des facteurs négatifs peut entraîner une diminution du nombre de cellules cardiaques normales et pleinement fonctionnelles - les cardiomyocytes. Cela entraîne une diminution du débit cardiaque, ce qui peut entraîner une détérioration de la perfusion coronaire, une diminution de l'oxygénation des tissus, une rétention hydrique, l'activation des systèmes nerveux sympathique et rénine-angiotensine, une vasoconstriction périphérique, une tachycardie et des arythmies.

Il arrive que les troubles cardiologiques ne fassent pas partie d'une maladie généralisée, mais isolés. Ils peuvent conduire non seulement à un handicap, mais aussi à la mort.

Est-il possible d'éviter la maladie?

Il est clair que la cardiomyopathie héréditaire ne peut être évitée. Mais il est possible d'empêcher une aggravation de l'évolution de cette maladie en réduisant le risque de cardiopathie ischémique, d'hypertension artérielle ou d'infarctus du myocarde. Les médecins conseillent souvent aux patients atteints de ce diagnostic d'adopter un mode de vie sain, de faire de l'exercice, de ne pas consommer de drogues, d'alcool et de ne pas fumer. Parfois, un traitement adéquat et opportun de maladies spécifiques qui peuvent provoquer une cardiomyopathie toxique est la prévention. Pour ce faire, il est recommandé de subir régulièrement un examen complet du corps, d'écouter les conseils des médecins et de prendre des médicaments avec prudence.

Si la maladie est toujours vaincue, malgré un pronostic défavorable, l'implantation d'un dispositif permettant d'arrêter les arythmies évitera une mort subite.

Classification de la cardiomyopathie secondaire

Selon l'origine, les anomalies cardiaques sont primaires et idiopathiques, sans cause établie, le plus souvent elles sont basées sur des modifications génétiques qui provoquent:

  • hypertrophique - maladie autosomique dominante, qui se traduit par un épaississement de la paroi du ventricule gauche ou moins souvent de la droite, qui diffèrent par la disposition aléatoire des fibres des muscles cardiaques, provoquent la pathologie des mutations dans les gènes responsables du codage de la synthèse des protéines myocardiques;
  • ventriculaire droit arythmogène - remplacement génétiquement déterminé des fibres musculaires par des tissus adipeux et fibreux, à risque - jeunes hommes souffrant d'évanouissements;
  • myocarde ventriculaire gauche non compact - qui se caractérise par une structure spongieuse anormale primaire génétiquement déterminée de la partie interne faisant face au milieu de la chambre;
  • les canalopathies ioniques - «maladies électriques» qui perturbent le rythme cardiaque en raison de mutations dans les gènes codant pour les protéines des membranes cellulaires responsables des courants transmembranaires des ions sodium et potassium;
  • Maladie de Lenegra - changements dégénératifs-sclérotiques et calcification intraventriculaire, fibrose stromale conjonctive, provoquant une décélération progressive de la conductivité, généralement causée par un défaut du gène SCN5A;

Une maladie d'étiologie mixte peut être dilatée, entraînant la progression de l'insuffisance cardiaque due à l'extension des parois des chambres sans épaississement. Il existe des cardiopathies résultant de changements inflammatoires, induits par le stress et post-partum acquis, ainsi que des cardiopathies restrictives primaires.

Secondaire - associée à diverses maladies systémiques - hémochromatose, amylose, sarcoïdose, sclérodermie, carcinoïde, maladie coronarienne, glycogenèse, intoxication aux anthracyclines et conditions après exposition à des facteurs négatifs. Les plus communs d'entre eux:

  • alcool - accompagné de troubles du rythme, de changements irréversibles sous l'influence de l'alcool éthylique et conduisant à une insuffisance sévère et à des dysfonctionnements d'organes multiples;
  • thyrotoxique - une complication fréquente de la thyrotoxicose, qui divise la phosphorylation oxydative et une diminution de la teneur en ATP et en phosphates de créatine, tandis que la dégradation des protéines prédomine, la quantité de ressources énergétiques, les processus plastiques diminuent, ce qui inhibe finalement la fonction contractile;
  • pathologie cardiovasculaire diabétique - conduit à des changements sous l'influence du diabète sucré, conduit à l'échec, augmentant le risque de crise cardiaque et de cardiosclérose;
  • auto-immune - accompagnée de processus inflammatoires auto-immuns dans le myocarde, conduisant à une nécrose des cardiomyocytes;
  • cardiopathie infiltrante secondaire - dépôts de substances anormales qui provoquent une rigidité de la paroi et un dysfonctionnement dystolique.

Compte tenu des facteurs dommageables, les formes cliniques suivantes de cardiomyopathie secondaire sont distinguées:

  • cardiomyopathie alcoolique - en raison des effets néfastes de l'éthanol sur les cellules myocardiques. Plus fréquent chez les hommes qui abusent de l'alcool. Avec la cardiomyopathie alcoolique secondaire, une dégénérescence graisseuse du myocarde se développe, à la suite de laquelle, macroscopiquement, le muscle cardiaque acquiert une teinte jaunâtre;
  • les cardiomyopathies toxiques et médicales - sont associées à des dommages myocardiques par des éléments tels que le cadmium, le lithium, l'arsenic, le cobalt, l'isoprotirénol. Les effets toxiques ont pour conséquence des micro-dysfonctionnements qui se produisent dans le muscle cardiaque et la réaction inflammatoire qui s'ensuit;
  • cardiomyopathies métaboliques - se produisent avec des troubles métaboliques du myocarde causés par une hyperthyroïdie, une hypothyroïdie, une hyperkaliémie (maladie d'Addison, diabète sucré), une hypokaliémie (maladie rénale, maladie d'Itsenko-Cushing, diarrhée et vomissements fréquents), glycogénose, carence en thiamine et autres vitamines;
  • cardiomyopathies secondaires associées à des maladies du système digestif (syndrome de malabsorption, pancréatite, cirrhose du foie, etc.);
  • cardiomyopathies secondaires associées aux maladies du tissu conjonctif (polyarthrite rhumatoïde, périartérite noueuse, lupus érythémateux disséminé, sclérodermie, dermatomyosite, psoriasis, etc.);
  • cardiomyopathies secondaires associées à des maladies neuromusculaires (dystrophie myotonique, dystrophie musculaire, ataxie de Friedreich, etc.);
  • cardiomyopathies secondaires associées à la mucopolysaccharidose et à la dyslipidose (syndrome de Hunter, maladie de Sandhoff, maladie d'Anderson-Fabry);
  • cardiomyopathies secondaires associées à des infections virales, bactériennes, parasitaires;
  • cardiomyopathies secondaires associées à une infiltration myocardique dans la carcinomatose, la leucémie, la sarcoïdose;
  • cardiomyopathie ménopause (désovariale) - se développe chez la femme pendant la ménopause.

Les causes

Il existe des causes primaires et secondaires de la maladie. Les causes principales comprennent trois groupes principaux:

  • cardiomyopathie congénitale;
  • cardiomyopathie acquise;
  • cardiomyopathie mixte.

Dans le premier cas, la pathologie se développe en raison d'une violation du signet du tissu myocardique. Cela peut se produire si une femme a un mauvais style de vie pendant la grossesse ou souffre d'un stress sévère..

Il existe également des cas connus de problèmes dus à des processus inflammatoires dans le corps de la mère. Le résultat est que le myocarde devient extrêmement vulnérable aux effets des toxines et des infections..

Parmi les causes de cardiomyopathie toxique, il en existe également d'autres, à savoir:

  1. Lésions infectieuses.
  2. Effets toxiques, qui se manifestent sous la forme d'alcool et de stupéfiants. Il est également possible que l'intoxication par divers métaux lourds et médicaments utilisés pour traiter l'oncologie (avec la chimiothérapie).
  3. Manque de vitamines B.
  4. Maladies de la glande surrénale, de la glande pituitaire, de la glande thyroïde.
  5. Lupus érythémateux disséminé, sclérodermie, polyartérite.
  6. Perturbation persistante du rythme cardiaque. Nous parlons ici d'arythmies avec une accélération du rythme cardiaque caractéristique, qui, à son tour, provoque une tachycardiomyopathie. Une fréquence cardiaque élevée empêche le remplissage normal et stable des cavités cardiaques avec du sang. Ainsi, cela conduit à une diminution de la fonction de pompage et à l'épuisement des réserves énergétiques des cellules du muscle cardiaque.

Symptômes

Les manifestations cliniques de la cardiomyopathie secondaire sont associées à une contractilité myocardique altérée. Dans le même temps, des douleurs douloureuses diffuses dans la région du cœur, indépendantes de l'activité physique, sont notées. Les douleurs d'angine de poitrine ne sont pas accompagnées d'une irradiation caractéristique de l'IHD et se transmettent d'elles-mêmes, sans prise de coronaryolytiques. Au fil du temps, les signes d'insuffisance cardiaque se rejoignent et augmentent - essoufflement, œdème périphérique. La faiblesse, les étourdissements, la tachycardie, les arythmies cardiaques (extrasystole, fibrillation auriculaire) sont caractéristiques.

Les symptômes de la cardiomyopathie secondaire se développent dans le contexte du tableau clinique de la maladie sous-jacente. Les complications des cardiomyopathies secondaires comprennent l'insuffisance cardiovasculaire chronique, le syndrome thromboembolique, la mort subite due à la fibrillation ventriculaire (avec cardiomyopathie alcoolique).

Les éléments suivants peuvent témoigner du développement de la cardiopathie:

  • douleur au coeur;
  • inconfort derrière le sternum;
  • palpitations
  • évanouissement, surtout en altitude;
  • vertiges;
  • dyspnée;
  • gonflement;
  • fatigabilité rapide.

Qu'est-ce que la cardiomyopathie toxique toxique dangereuse?

Avec un traitement compétent et rapide, le pronostic est généralement favorable et une personne pourra vivre une longue vie bien remplie. Mais si le patient quitte la maladie en question sans attention, cela peut entraîner les complications suivantes:

  • arythmies;
  • thromboembolie, et plus tard - à un accident vasculaire cérébral;
  • accumulation de liquide dans les poumons, les jambes et l'abdomen en raison d'un gonflement sévère;
  • insuffisance cardiaque;
  • valves myocardiques défectueuses;
  • mort cardiaque.

Tests et diagnostics

Pour évaluer l'état du système cardiovasculaire, les examens suivants sont effectués:

  • Un électrocardiogramme qui montre l'activité électrique du cœur, la fréquence et le rythme des contractions.
  • Échocardiographie ou échographie du cœur - permet de voir toutes les caractéristiques de la structure et du mouvement des structures.
  • La scintigraphie vous permet d'évaluer le niveau d'approvisionnement sanguin du myocarde, de détecter la nécrose, de comprendre le risque de complications.
  • Tests de stress - à la suite d'un test ergométrique de vélo, vous pouvez évaluer les capacités fonctionnelles du cœur dans des conditions de charge croissante.
  • L'imagerie par résonance magnétique en tant que méthode la plus moderne vous permet d'obtenir une image du cœur dans divers plans et haute définition, ainsi que d'évaluer la vitesse du flux sanguin et de voir les caractéristiques du fonctionnement.

La cardiomyopathie secondaire n'est toujours qu'un ajout au diagnostic principal. La reconnaissance de la cardiomyopathie secondaire est basée sur les données de l'électrocardiographie, de la rythmocardiographie, de l'échocardiographie, de la radiographie pulmonaire et de l'analyse biochimique du sang.

Les signes ECG de cardiomyopathie secondaire se manifestent principalement par une diminution, un lissage ou une valeur négative de l'onde T. Il n'y a pas de relation claire entre les changements ECG et la gravité du syndrome cardiaque. Lors de l'ergométrie à vélo, la tolérance à l'exercice est réduite, mais les signes d'une insuffisance coronaire évidente sont également absents. Des études radiologiques et électrocardiographiques révèlent une augmentation des limites et de l'expansion des cavités cardiaques.

Les tests sanguins biochimiques peuvent inclure la détermination des oligo-éléments, du glucose, des lipoprotéines, des électrolytes, des hormones thyroïdiennes, des catécholamines, des marqueurs de la nécrose myocardique, etc. 201, biopsie myocardique, etc..

Le diagnostic différentiel de la cardiomyopathie secondaire est réalisé avec la myocardite, les maladies coronariennes, l'athérosclérose et la cardiosclérose myocardite.

Qu'arrive-t-il au cœur à la suite d'une intoxication constante?

De nos jours, les stupéfiants et l'alcool sont très courants et abordables. Mais pire encore, le plus souvent, l'un sans l'autre ne peut pas l'être. Jeunes et adultes, femmes et hommes, un grand nombre de personnes préfèrent utiliser ces substances toxiques par paires. Mais peu de gens savent que par leur influence sur le corps, ils sont synergistes, c'est-à-dire qu'ils renforcent non seulement l'effet psychotrope, mais aussi l'effet toxique.

Les résultats étaient attendus, mais toujours choquants:

  • la masse musculaire cardiaque dans presque tous était inférieure à la norme attendue;
  • près de la moitié du groupe principal a trouvé des lésions athérosclérotiques des artères coronaires, ce qui est un facteur direct dans le développement des maladies coronariennes et des crises cardiaques;
  • lors de l'examen des oreillettes et des ventricules, leur expansion, leur prise de poids, les lésions athérosclérotiques des parois ont été notées.

Un examen microscopique supplémentaire de sections de tissus cardiaques a révélé:

  • infiltration graisseuse des cardiomyocytes;
  • une augmentation du nombre de cellules atrophiées;
  • remplacement du tissu musculaire du tissu conjonctif, ce qui entraîne une cardiosclérose.

Traitement de la cardiomyopathie secondaire

Le traitement non médicamenteux de la cardiopathie se résume à un soutien nutritionnel et à des exercices de physiothérapie. Dans le même temps, le contrôle de la diurèse est également très important..

La pharmacothérapie peut être effectuée en utilisant les médicaments suivants:

  • β-bloquants - affaiblissent les effets du stress, protègent contre les effets de l'adrénaline et de la noradrénaline, ralentissent le rythme cardiaque;
  • diurétiques - aident à éliminer l'excès de liquide des tissus;
  • Inhibiteurs de l'ECA - réduisent la pression artérielle, dilatent les vaisseaux sanguins, éliminent le liquide, améliorent la circulation sanguine, favorisent le développement inverse de l'hypertrophie, ont des effets antioxydants, antiarythmiques, anti-ischémiques et autres effets cardioprotecteurs;
  • agents antiplaquettaires - préviennent la thrombose et les complications;
  • glycosides cardiaques - augmentent l'efficacité du cœur, ont des effets antiarythmiques et cardiotoniques.

Les médecins

Médicament

  • Carvedilol
  • Bisoprolol
  • Digoxine
  • Le carvédilol est un β-bloquant qui peut abaisser la pression artérielle, le débit cardiaque, la fréquence cardiaque et agir anti-ischémique et anti-angineux. Disponible en comprimés à prendre quotidiennement, en sélectionnant individuellement une dose quotidienne, à partir de 6,5 g pour 2 doses par jour.
  • Bisoprolol - a également un effet antihypertenseur, antianginal, bloquant les canaux calciques, bêta-bloquant. La dose recommandée est de 1 comprimé par jour, mais peut être ajustée par votre médecin.
  • La digoxine est un glycoside cardiaque cardiotonique et antiarythmique, stimule le travail du cœur, a un effet chronotrope positif, inotrope et négatif, dromotrope. L'application commence par une dose de charge de 0,75-1,5 mg pour les adultes et une thérapie supplémentaire avec une dose d'entretien, qui est réduite à 0,125-0,25 mg.
  • En cas d'insuffisance cardiaque sévère, l'installation de «ventricules artificiels» - des micropompes qui remplacent le travail de leurs propres tissus et favorisent l'hémodynamique, peut aider.
  • L'installation de stimulateurs cardiaques aide à résoudre les problèmes d'arythmie, de changements hypertrophiques.
  • La transplantation cardiaque peut être recommandée pour les patients si le taux de survie jusqu'à 1 an sans transplantation est inférieur à 50%.

En raison de la nature polyétiologique de la pathologie et de la variété des formes cliniques de cardiomyopathie secondaire, il est conseillé d'impliquer des spécialistes dans divers domaines de traitement - cardiologues, endocrinologues, gastro-entérologues, gynécologues, spécialistes des maladies infectieuses, rhumatologues. Le traitement de la cardiomyopathie secondaire vise à améliorer les processus métaboliques, à maximiser le débit cardiaque et à empêcher la poursuite de la progression d'une diminution de la contractilité musculaire cardiaque.

Afin de réduire la charge sur le cœur, l'alcool, le tabagisme et l'activité physique intense sont exclus. Avec des manifestations cliniques prononcées de cardiomyopathie secondaire, des bloqueurs β-adrénergiques, des antiarythmiques, des anticoagulants, des sels de potassium, des vitamines B, des glycosides cardiaques sont prescrits. Il est conseillé d'utiliser des activateurs du métabolisme myocardique (inosine, ATP). L'amélioration de la fonction myocardique et l'augmentation de la tolérance à l'exercice contribuent à la balnéothérapie, à une thérapie par l'exercice modérée.

Dans les troubles du rythme menaçant le pronostic vital, l'implantation d'un stimulateur cardiaque ou d'un défibrillateur cardioverter est indiquée. Les variantes sévères de cardiomyopathie secondaire qui ne se prêtent pas à une correction médicamenteuse doivent être considérées comme la base de la transplantation cardiaque..

Comment la cardiopathie est-elle traitée?

Le diagnostic commence par une visite chez un spécialiste. Le médecin vous posera des questions sur la maladie des proches, s'il y avait des maladies associées au cœur et s'il y avait des personnes décédées à un jeune âge. Le médecin fera un examen: il écoute les bruits cardiaques, la fréquence et la quantité de bruit pour exclure une maladie particulière. Examinez le sang. De plus, ils donnent du sang et de l'urine, examinent le foie et les reins. Ils font une radiographie de la poitrine - cela est nécessaire pour voir une augmentation de la partie gauche du cœur, ce qui indiquera une pathologie particulière. Une radiographie pulmonaire aidera à déterminer l'élargissement du côté gauche du cœur et à prouver la présence d'une pathologie telle que la cardiopathie.

Retirez l'ECG. Cardiomyopathie hypertrophique - une augmentation de la paroi du ventricule du cœur. IRM et échographie moins fréquemment prescrites. Les gens ne peuvent pas déterminer la maladie par eux-mêmes.Par conséquent, pour établir avec précision le diagnostic, vous devez consulter un cardiologue. Il fait un diagnostic et envoie à un spécialiste pour éliminer l'élimination des maux d'une espèce génétique.

Le traitement de l'ICMP est l'élimination de la cause. CHD est la cause de l'ICMP. L'IHD est traité sans médicament. Il est nécessaire d'observer un mode de vie sain, d'établir un régime alimentaire, de limiter le stress, l'activité physique pour réduire la consommation d'oxygène cardiaque.

Le régime alimentaire limite la consommation de liquide et de sel. Exclure les produits:

  • beurre;
  • viandes grasses;
  • épicés, poivrés, frits, restauration rapide;
  • gâteaux, café, chocolat.

Lors d'un régime, vous devez maintenir un équilibre entre la consommation et la consommation d'énergie. Chaque jour, vous devriez consommer 3000 kcal à un coût de 2000 à 2500 kcal.

Les patients se voient prescrire des médicaments:

  • agents antiplaquettaires;
  • bêta-bloquants;
  • agents hypocholestérolémiants.

S'il n'y a pas de contre-indications, appliquez:

En l'absence d'effet, un traitement chirurgical est recommandé - CABG. Greffe de pontage coronarien - restauration de la zone d'ischémie avec résistance au traitement médicamenteux. L'essentiel est l'imposition d'une anastamose autoveineuse entre l'aorte et l'artère cardiaque affectée sous la zone de rétrécissement. Créez un canal de dérivation du vaisseau, qui achemine le sang vers l'ischémie myocardique. L'opération est réalisée en utilisant un pontage cardio-pulmonaire ou sur un cœur qui fonctionne. Le traitement de la maladie coronarienne comprend l'angioplastie coronarienne transluminale percutanée - expansion du vaisseau affecté avec des prothèses du cadre - se tenir pour maintenir une clairance pour le mouvement du sang.

Traitement AKMP. Si une personne a une cardiomyopathie alcoolique, le traitement comprend le refus de l'alcool. L'arrêt de l'alcool arrête la destruction du foie, du cœur, du pancréas. Avec une forte violation des fonctions des organes, leur travail doit être soutenu par des médicaments.

Au stade initial, des vitamines, des micro-éléments et des radioprotecteurs sont nécessaires pour améliorer les processus cardiaques. En conséquence, le rythme cardiaque est normalisé. Les médicaments suivants sont utilisés pour améliorer la pression artérielle et la fréquence cardiaque:

Par la suite, des diurétiques (Lasix), des glycosides cardiaques (Digoxine) sont pris. Ils sont utilisés en permanence pour les tachyarythmies et pour éliminer les paroxysmes, les troubles du rythme cardiaque. Avec les maladies coronariennes, l'obésité, le métabolisme du cholestérol: pour normaliser le cholestérol sanguin, la rosuvastatine est prescrite. Également prescrit:

Si un patient est diagnostiqué avec une cardiomyopathie ischémique, ses conséquences peuvent être graves. Complications de l'ICMP:

  • changements dans le ventricule gauche du cœur en faveur de sa réduction;
  • congestion dans la circulation pulmonaire;
  • ischémie;
  • les crises cardiaques;
  • arythmie;
  • mort.

Par conséquent, la cardiomyopathie ischémique nécessite un traitement immédiat dans un hôpital.

Prédiction et prévention de la cardiomyopathie secondaire

Le handicap des patients atteints de cardiomyopathie secondaire, en règle générale, est altéré en raison de la maladie sous-jacente et du développement d'une insuffisance cardiaque - et en raison de lésions myocardiques. Le pronostic de la cardiomyopathie secondaire est largement déterminé par l'évolution de la maladie primaire et le développement de complications cardiaques.

La prévention de la cardiomyopathie secondaire consiste à prévenir les dommages myocardiques dans les maladies souvent accompagnées de changements dystrophiques dans le muscle cardiaque. Le traitement précoce et adéquat de ces maladies, l'utilisation de médicaments qui améliorent les processus métaboliques dans le myocarde, peuvent prévenir ou retarder les lésions cardiaques.

Pronostic, espérance de vie

La cardiomyopathie toxique est une maladie dangereuse qui fait chaque année des milliers de morts. Néanmoins, la prévision globale est jugée favorable. Les scientifiques prouvent que les patients qui sont diagnostiqués rapidement et qui reçoivent des médicaments adéquats vivent jusqu'à un âge très avancé. Bien sûr, l'espérance de vie dépendra non seulement du respect des recommandations médicales, mais aussi de nombreux autres facteurs, dont un rythme de vie actif et l'abandon de mauvaises habitudes.

Mais si la maladie a été diagnostiquée tardivement ou si le patient n'a pas reçu la thérapie nécessaire, le pronostic peut être le plus défavorable. Heureusement, le niveau actuel de la médecine est assez élevé et, dans chaque pays, il pratique activement l'introduction de stimulateurs cardiaques artificiels qui ne permettront pas au cœur de s'arrêter tout seul. Cette méthode de traitement donne au patient l'espoir d'une longue vie..

Cardiopathie chez les enfants

Les problèmes cardiaques chez les enfants sont généralement primaires - problèmes génétiques ou malformations congénitales, car la plupart protègent leurs enfants des effets négatifs du monde extérieur et des maladies graves.

La pathologie cardiovasculaire congénitale peut ne pas être ressentie dès les premiers jours; des problèmes surviennent généralement avec les jeux actifs ou l'activité physique. Par conséquent, il est très important d'identifier la pathologie le plus tôt possible et de sauver l'enfant, le libérant de l'éducation physique et du sport, car la cardiopathie fonctionnelle chez les enfants devient immédiatement claire - les enfants se fatiguent rapidement, ils ont des téguments pâles, un essoufflement grave, même des crises de panique et des évanouissements sont possibles. Mais tout cela n'est que la pointe de l'iceberg et les dysfonctionnements cardiaques peuvent s'aggraver et progresser..

La cardiopathie secondaire chez l'enfant est une complication de la maladie primaire - endocrine, infectieuse, infiltrante, neuromusculaire, etc. Les lésions myocardiques entraînent généralement des changements morphologiques irréversibles, qui peuvent entraîner une invalidité et même la mort.

Régime

Une bonne nutrition est l'une des conditions clés pour une prévention réussie de la cardiomyopathie et d'autres maladies cardiovasculaires. Voici les principaux produits que nous recommandons:

  • Pain diététique (sans sel)
  • Craquelins
  • Poissons et autres fruits de mer faibles en gras
  • Soupes de légumes
  • Légumes bouillis ou cuits au four
  • Oeufs brouillés
  • Produits laitiers faibles en gras
  • Fruits et baies
  • Fruits secs
  • Huile végétale
  • Mon chéri
  • Jus de fruits et légumes
  • Thé faible - vert ou blanc

Encore une fois, nous répétons:

la cardiomyopathie est vraiment dangereuse. Si le processus pathologique a commencé, il ne passera pas par lui-même. Seul un cardiologue expérimenté peut bien comprendre votre situation, déterminer le type de cardiomyopathie et choisir le bon traitement qui vous rendra la santé.

Donnez à votre santé une heure - prenez rendez-vous avec un cardiologue dès maintenant.

Cardiopathie adulte

Quelle est la cardiopathie chez l'adulte chaque seconde sait après 40 ans. Les mauvaises habitudes, le stress, l'alcool, le surpoids, une mauvaise nutrition, les troubles du sommeil usent le cœur prématurément, surchargent et détruisent le muscle le plus important. Un exemple frappant est la cardiomyopathie alcoolique, dont les lésions diffuses sont causées par les effets toxiques prolongés de l'alcool éthylique sur le tissu myocardique.

Comment se manifeste la maladie?

La cardiomyopathie fait partie de ces maladies qui ne se font pas immédiatement sentir, mais seulement lorsque les capacités compensatoires du corps ne fonctionnent pas. Et ces plaintes mineures qui apparaissent lors de l'épuisement du corps, passent souvent sans attention. L'un des premiers indicateurs de lésions cardiaques est un essoufflement grave qui survient après l'exercice. En raison de l'affaiblissement des capacités de pompage, sa fatigue augmente. Au fur et à mesure que la maladie se développe, l'activité cardiaque diminue progressivement, la stagnation de la circulation pulmonaire n'est pas exclue. Il peut s'agir d'une toux même sans l'influence du stress, l'acquisition d'une teinte bleue par les muqueuses et la peau, ainsi que la pâleur. Les dysfonctionnements du cœur sont si visibles qu'il est même difficile pour le patient de s'endormir en position couchée.

Le fond infectieux de la maladie se manifeste par une augmentation de la température corporelle et une faiblesse. Beaucoup soutiennent que les sensations qu'ils ressentent sont très similaires à la grippe. Étant donné que les premiers symptômes ne sont pas si visibles et ne provoquent pas beaucoup d'excitation chez les patients, ils vont souvent chez le médecin tard.

Important! Vous devriez certainement consulter un médecin si vous ressentez une douleur prolongée, des douleurs dans la nature et un essoufflement combiné.

Type inflammatoire

C'est relativement rare. Elle survient à la suite de la myocardite, des dommages à la couche musculaire du cœur.

Avec un long processus, la probabilité augmente. La cardiomyopathie est asymétrique, se développe au niveau des chambres individuelles.

La déviation progresse à différentes vitesses, selon le degré de dommage.

Traitement urgent dans un hôpital. À un stade précoce du processus, en cas de période infectieuse aiguë, des antibiotiques sont indiqués, ainsi que des cardioprotecteurs pour protéger les cellules de la destruction.

Les espèces auto-immunes sont éliminées par les glucocorticoïdes dans un système immunosuppresseur. En cas de destruction totale des oreillettes, les prothèses sont indiquées..

Quels facteurs contribuent au développement de la cardiomyopathie

La détermination de la genèse de la cardiomyopathie est compliquée par le fait que de nombreuses maladies cardiaques peuvent être combinées sous ce concept. À cet égard, cette pathologie a été divisée en deux groupes:

  • primaire, si la cause de la cardiomyopathie n'a pas pu être établie;
  • secondaire ou spécifique, si la cause de son développement était une autre maladie.

Résumé de la cardiomyopathie


Cardiomyopathie
La cardiomyopathie est un nom collectif pour un groupe de maladies myocardiques qui violent ses fonctions. Dans ce cas, toute perturbation, cardiaque ou extracardiaque, peut avoir un effet négatif sur le muscle cardiaque.

En théorie, la cardiomyopathie peut être appelée toute maladie cardiovasculaire. Cependant, la plupart des experts ont tendance à attribuer certaines maladies cardiaques au groupe de maladies indépendantes.

Depuis 1995, l'OMS a pris une décision sur la base de laquelle le concept de "cardiomyopathie" couvre toute maladie dans laquelle la fonction myocardique est altérée. Il s'agit des pathologies courantes suivantes:

  • hypertension chronique;
  • maladie coronarienne;
  • défauts de valvule cardiaque et autres.

Cependant, la plupart des spécialistes ne les classent toujours pas comme cardiomyopathies. Par conséquent, jusqu'à présent, personne ne peut répondre aux maladies pouvant être attribuées à ce groupe. Les seules pathologies qui ne sont pas habituelles à combiner sous ces concepts sont la dysfonction myocardique causée par des processus inflammatoires et tumoraux.

Complications

Les effets suivants sont observés:

  • Choc cardiogénique. Presque 100% mortel.
  • Insuffisance cardiaque. Sans possibilité de réanimation. Parce que l'organe est changé.
  • Evanouissements et blessures incompatibles avec la vie.
  • Accident vasculaire cérébral. Malnutrition critique des cellules nerveuses du cerveau.
  • Crise cardiaque Nécrose du tissu musculaire actif suivie de cicatrices. Même avec la préservation de la vie, la maladie coronarienne et la SPH.

La mort est la suite logique de ces complications..

Cardiomyopathie du cœur - la croissance du myocarde, l'épaississement de ses parois, l'expansion des chambres. Il nécessite un traitement urgent immédiatement après avoir détecté une anomalie. Le pronostic dépend du début du traitement..

Forme ischémique

La cardiomyopathie ischémique se présente sous deux formes:

De tels facteurs peuvent provoquer le développement d'une pathologie:

  • hérédité;
  • La cardiopathie ischémique;
  • affections thyroïdiennes;
  • hypertension;
  • augmentation de la concentration d'insuline dans le sang.

Symptômes de la cardiomyopathie ischémique:

  • dyspnée;
  • tachycardie;
  • la faiblesse;
  • toux;
  • gonflement des jambes;
  • diminution ou manque total d'appétit;
  • arythmie.

De plus, à mesure que la cardiomyopathie coronaire progresse, une augmentation de la masse cardiaque est observée..

Thérapie


Greffe de pontage coronarien

Pour le traitement de la cardiomyopathie de ce type:

  • implantation de défibrillateur;
  • l'usage de drogues;
  • stimulateur cardiaque. Il est utilisé pour normaliser la fréquence cardiaque;
  • greffe de pontage coronarien;
  • Transplantation cardiaque.

Mauvais pronostic de cardiomyopathie ischémique.

Forme restrictive

En cas de progression de la forme restrictive, l'élasticité des parois du cœur diminue. Une cause fréquente du développement de cette condition est la fibrose myocardique massive ou son infiltration avec diverses substances.

En raison de la progression de la forme restrictive, de telles violations dans le travail de l'organe se manifestent:

  • les oreillettes se dilatent, car elles augmentent la pression;
  • le tissu myocardique s'épaissit;
  • le volume ventriculaire diastolique diminue.

Symptômes de cardiomyopathie restrictive:

  • essoufflement grave;
  • gonflement.

Traitement

Le traitement de la forme restrictive est une tâche assez difficile, car les patients recherchent généralement une aide médicale à un stade avancé de la progression de la pathologie. Le diagnostic est également difficile. La transplantation cardiaque est inefficace, car ce processus pathologique peut recommencer à progresser dans un cœur transplanté..

S'il a été établi avec précision que la forme restrictive de la maladie est secondaire, le plan de traitement est complété par une saignée et des corticostéroïdes. La prévision est défavorable. Forte probabilité de décès.

Variétés

Types de cardiomyopathie primaire:

  • cardiomyopathie hypertrophique;
  • cardiomyopathie restrictive;
  • cardiomyopathie dilatée.


Types de cardiomyopathie primaire

La cardiomyopathie secondaire est divisée en ces sous-espèces:

  • cardiomyopathie malhormone. Dans la littérature médicale, elle est aussi appelée cardiomyopathie ménopause, car plus souvent elle progresse chez le beau sexe à la ménopause;
  • cardiomyopathie dysmétabolique;
  • cardiomyopathie toxique;
  • cardiomyopathie ischémique;
  • cardiomyopathie alcoolique.

Étiologie

Raisons de la progression de la cardiomyopathie primaire:

  • les troubles génétiques;
  • infection virale;
  • troubles auto-immunes;
  • fibrose myocardique d'étiologie non précisée.

Les maladies suivantes peuvent provoquer la progression d'une cardiomyopathie secondaire:

  • amylose;
  • dommages myocardiques par des agents infectieux;
  • maladies neuromusculaires;
  • hypertension artérielle;
  • un déséquilibre électrolytique;
  • La cardiopathie ischémique;
  • pathologie endocrinienne.

Caractéristiques de la forme hypertrophique de la cardiomyopathie

Cette forme de la maladie est caractérisée par un épaississement du myocarde dans le ventricule gauche, dans lequel il y a une diminution du volume de la chambre. Étant donné que le volume de sang s'écoulant de l'oreillette gauche vers le ventricule gauche ne peut pas tenir dans l'espace réduit, il reste dans la chambre supérieure. En conséquence, il y a un étirement et un amincissement des parois de l'oreillette gauche et une stagnation du sang se produit dans la circulation pulmonaire.

La couche épaissie de masse musculaire nécessite plus d'oxygène, qui ne pénètre pas dans le cœur en raison d'un processus stagnant. L'hypoxie provoque le développement d'une ischémie. De plus, l'épaississement du myocarde réduit sa sensibilité aux impulsions nerveuses, ce qui a pour conséquence une contractilité cardiaque altérée.

Selon les experts, cette forme de la maladie est héréditaire. Et son développement est favorisé par le défaut d'une des protéines incluses dans la structure des cardiomyocytes.

Symptômes de la forme hypertrophique de la cardiomyopathie

Lorsque survient une cardiomyopathie hypertrophique, les symptômes restent essentiellement les mêmes. Mais des signes leur sont ajoutés, indiquant une violation du rythme cardiaque. Parmi les principales caractéristiques, on peut noter les suivantes:

  • tachycardie;
  • arythmie;
  • fatigue sans cause;
  • essoufflement même au repos;
  • blanchiment de la peau;
  • douleur derrière le sternum;
  • divers troubles de la perception.

Le principal danger dans cette forme de la maladie est une violation de la fréquence cardiaque, car cette pathologie peut entraîner une mort subite.

Causes de la cardiomyopathie (maladies primaires)

Cette maladie est souvent causée par:

  • médicaments puissants;
  • intoxication alcoolique;
  • Overdose de drogue;
  • diabète sucré;
  • trichinose;
  • divers virus;
  • mucopolysaccharidose;
  • goutte
  • pancréatite
  • leucémie
  • myopathie;
  • cirrhose du foie;
  • hyperparathyroïdie;
  • syndrome de malabsorption;
  • sarcoïdose.

Il existe différentes formes de cardiomyopathie secondaire, elle s'exprime comme:

  • cardiopathie alcoolique;
  • diabétique;
  • thyrotoxique;
  • malhonnête;
  • ischémique;
  • takotsubo;
  • métabolique;
  • dysmétabolique;
  • périphérie.

Il Est Important D'Être Conscient De Vascularite