Extrasystole du cœur qu'est-ce que c'est

L'une des fonctions du cœur humain est la contractilité. Les ventricules et les oreillettes se contractent, permettant au sang de circuler dans les vaisseaux. Mais dans le travail du cœur, des contractions extraordinaires se produisent parfois - des extrasystoles. Nous en parlerons aujourd'hui.

Autonomie du coeur

Système conducteur du cœur

Une propriété unique du cœur humain est qu'il est capable de générer indépendamment des impulsions électriques (IE), grâce auxquelles il peut se contracter à l'extérieur du corps. Cela serait possible s'il y avait suffisamment de réserves d'oxygène dans les cellules cardiaques à l'extérieur du corps. Ayant son propre système conducteur, représenté par des cardiomyocytes atypiques - cellules cardiaques, cet organe est un «moteur humain» ou un moteur de vie.

En effet, c'est grâce au travail infatigable du cœur que tous les tissus et organes du corps humain reçoivent des nutriments et de l'oxygène. Le système de conduction du cœur est représenté par des nœuds et des chemins les reliant, perçant le cœur du haut vers les orteils. Le premier et le plus puissant nœud sinusal qui produit des impulsions est situé dans l'oreillette droite à l'embouchure de la veine cave. Le suivant, auriculo-ventriculaire ou auriculo-ventriculaire, est situé dans la partie inférieure du septum auriculaire près de la valve tricuspide.

Le prochain centre aval générant des impulsions est le faisceau His avec ses jambes droite et gauche. Enfin, les fibres musculaires les plus proches des fibres musculaires sont les fibres de Purkinje (VP), qui sont également capables de générer des impulsions électriques. Chaque EI formé dans le système conducteur atteint les fibres musculaires et provoque la contraction du muscle cardiaque. Si quelque chose ne va pas, l'impulsion s'exécute prématurément, le muscle cardiaque réagit de la même manière - il se contracte. Dans de telles situations, nous parlons d'extrasystoles.

Classification des extrasystoles

Il n'y a pas une seule classification qui vous permette de considérer et de grouper les extrasystoles en fonction de l'un ou l'autre critère. Voici quelques classifications des extrasystoles.

Sur le lieu de l'événement, il y a:

  1. Extrasystoles ventriculaires. Plus de la moitié de tous les cas sont des extrasystoles, qui sont associées à une violation de l'impulsion électrique dans le système de conduction des ventricules.
  2. Auriculo-ventriculaire ou auriculo-ventriculaire. Seulement 2% tombent sur ce type d'extrasystole (ES), lorsqu'une impulsion électrique se forme dans le nœud auriculo-ventriculaire.
  3. Un procès Une impulsion électrique qui provoque une contraction extraordinaire est «née» dans les oreillettes.

En raison de l'occurrence, cela se produit:

    Extrasystole fonctionnelle. Chez les personnes qui n'ont pas de problèmes ou de plaintes cardiaques, de telles ES fonctionnelles peuvent survenir de temps en temps. Leur cause peut être des perturbations du système nerveux autonome, l'ostéochondrose de la colonne cervicale, des maladies du système digestif, des saignements menstruels, etc. L'extrasystole fonctionnelle peut être déclenchée par le stress émotionnel, l'hypovitaminose, l'utilisation de café, d'alcool, de thé fort, de boissons énergisantes, de tabac.

Le nombre d'extrasystoles consécutives émet:

  1. Célibataire. Dans le contexte du rythme cardiaque normal, une excitation extraordinaire se produit.
  2. Jumelé. Sur le cardiogramme, pas une, mais deux extasystoles consécutives sont détectées.
  3. Groupe ou volley. Ces extrasystoles comprennent trois extrasystoles consécutives ou plus. Un autre nom pour de telles extrasystoles est «courses» de tachycardie ou épisodes de tachycardie instable.

Extrasystole ventriculaire comme bigeminia

Les types d'extrasystoles suivants, appelés allorhythmes, sont également distingués:

  • bigeminia - chaque seconde excitation est extraordinaire;
  • trigeminia - chaque troisième excitation est extraordinaire;
  • quadrigeminia - chaque quatrième excitation se produit prématurément.

Par le nombre d'extrasystoles en une minute, elles sont divisées comme suit:

  • rare - jusqu'à 5 par minute,
  • moyen - de 6 à 15 par minute,
  • fréquent - plus de 15 par minute.

Selon le nombre de foyers d'excitation émis:

  • extrasystole monotopique - un centre d'excitation,
  • polytopique - plusieurs foyers d'excitation (localisation différente).

En ce qui concerne le moment d'apparition de l'impulsion supplémentaire, il peut y avoir une extrasystole précoce, moyenne et tardive. Il existe également une classification des arythmies ventriculaires par classe. Plus la classe est élevée (gradation), plus l'extrasystole est dangereuse et pronostique défavorable.

Symptômes

Insuffisance cardiaque

Les symptômes des extrasystoles ne sont pas spécifiques. Les patients atteints d'une maladie du système cardiovasculaire peuvent ne pas remarquer les extraistoles qu'ils ont. Ces extrasystoles, en règle générale, sont multiples. Dans le même temps, l'extrasystole fonctionnelle peut se manifester davantage avec divers symptômes. Ces extrasystoles sont le plus souvent uniques. Les patients peuvent décrire leurs sentiments comme un coup soudain ou une poussée dans la poitrine. D'autres les caractérisent comme une décoloration dans le cœur, des interruptions dans le travail du cœur.

En plus de ces sensations, la transpiration, une sensation de manque d'air, une faiblesse, des bouffées de chaleur, etc. peuvent survenir. Les personnes souffrant de maladie coronarienne avec une circulation cérébrale altérée pendant une extrasystole peuvent indiquer des étourdissements, des évanouissements et un assombrissement des yeux. Chez les patients ayant des antécédents d'angine de poitrine, les crises d'angine de poitrine peuvent perturber pendant les extrasystoles. Les extrasystoles fonctionnelles surviennent le plus souvent au repos. Le bio se manifeste le plus souvent dans le contexte de l'activité physique, moins souvent au repos.

Diagnostique

Surveillance Holter quotidienne

Le diagnostic de l'extrasystole n'est pas difficile si le patient présente les plaintes ci-dessus. Il est plus difficile d'établir la cause de l'extrasystole. Une place importante dans le complexe des méthodes diagnostiques est occupée par les examens instrumentaux du système cardiovasculaire. La méthode la plus abordable est la méthode électrocardiographique (ECG). Sur un ECG, les extrasystoles ressemblent à une contraction extraordinaire qui se produit sur un fond de rythme cardiaque régulier. À l'aide d'un ECG, il n'est pas toujours possible d'enregistrer des extrasystoles chez un patient.

La prochaine méthode plus informative et importante dans le diagnostic de ces troubles du rythme est la surveillance quotidienne de Holter. L'activité électrique du cœur est enregistrée tout au long de la journée et vous permet d'identifier les troubles du rythme au repos ou pendant l'exercice, après avoir mangé, etc. Pour augmenter l'efficacité du diagnostic, des tests de résistance sous forme de tapis roulant (tapis roulant) et de vélo (vélo) peuvent être effectués. Un examen échocardiographique du cœur est utilisé pour identifier la pathologie organique du système cardiovasculaire. Ce spectre diagnostique peut être complété par de nouvelles méthodes nécessaires dans chaque cas..

Traitement

Traitement médicamenteux de l'extrasystole

Le traitement de l'extrasystole vise la cause, ce qui a entraîné une perturbation du fonctionnement normal du cœur. Si les troubles du rythme sont fonctionnels, ne se manifestent pas cliniquement, leur traitement n'est pas effectué. Si les arythmies cardiaques sont causées par la prise de certains médicaments, elles doivent être annulées ou remplacées par d'autres si nécessaire. Les indications pour le traitement médical de l'extrasystole peuvent être les suivantes:

  • extrasystoles de groupe ou de salve qui altèrent le fonctionnement du système circulatoire;
  • symptômes cliniques graves;
  • détérioration des indicateurs fonctionnels du système cardiovasculaire en dynamique grâce à un examen échocardiographique.

Cependant, avant de prescrire des médicaments, il est nécessaire de prêter attention au mode de vie du patient et à la présence de facteurs de risque, qui doivent également sans aucun doute être travaillés et éliminés. Les patients doivent normaliser le régime quotidien, le régime alimentaire, arrêter de fumer, l'alcool, l'énergie et les boissons fortes. Une alimentation riche en magnésium et en potassium sera utile. Le traitement médicamenteux est effectué à l'aide de médicaments antiarythmiques. Dans certains cas, un traitement chirurgical des troubles du rythme avec ablation par radiofréquence peut être nécessaire..

Extrasystoles dans le cœur: est-ce dangereux, répond un cardiologue

L'extrasystole du cœur est un type courant d'arythmie, qui se caractérise par des extrasystoles, ou contraction ventriculaire prématurée. La maladie survient à la fois chez les personnes en bonne santé et chez les patients atteints de pathologie cardiaque. Les médicaments ne sont pas toujours nécessaires. Les tactiques de la thérapie sont sélectionnées après un diagnostic approfondi: identifier les causes et les symptômes de l'extrasystole.

Caractéristiques et causes de la pathologie

Des impulsions électriques pendant le travail d'un cœur sain se forment dans le nœud sinusal. S'ils se forment dans d'autres départements (oreillettes, ventricules, sites supraventriculaires), des extrasystoles se produisent. Ils entraînent un dysfonctionnement cardiaque. L'excitation rapide du myocarde entraîne une violation du rythme cardiaque. Le cœur commence à se contracter à l'avance, puis il y a une pause (décoloration), un peu plus tard le rythme suivant suit.

Les causes de la pathologie peuvent être différentes. Le plus souvent, les extrasystoles sont fonctionnelles, se développent principalement sous l'influence des facteurs suivants:

  • surmenage, stress;
  • saute dans la tension artérielle;
  • surmenage émotionnel;
  • augmentation de l'activité physique;
  • buvant de l'alcool;
  • boire fréquemment des boissons toniques (café, thé fort).

Un changement de statut hormonal peut provoquer le développement d'une pathologie. Ceci est particulièrement prononcé à la ménopause et chez les femmes enceintes.

Les maladies cardiovasculaires, les maladies thyroïdiennes, l'ostéochondrose, les troubles métaboliques sont des causes organiques de l'extrasystole. De plus, des extrasystoles peuvent apparaître dans un contexte de température élevée, d'intoxication du corps, d'utilisation de certains médicaments.

Symptômes pour traiter la maladie

Pour l'extrasystole, les signes généraux suivants sont caractéristiques:

  • tremblements soudains et forts du cœur;
  • sensation de cœur qui coule;
  • bouffées de chaleur fréquentes;
  • manque d'air, essoufflement;
  • transpiration excessive;
  • inconfort dans la poitrine;
  • état d'évanouissement;
  • sentiment d'anxiété;
  • faiblesse musculaire;
  • la nausée.

Si ces symptômes sont réguliers (plusieurs fois par semaine), vous devriez consulter un médecin. Qu'est-ce que c'est - l'extrasystole et comment la traiter, seul un médecin le sait. Souvent, la pathologie n'a pas de tableau clinique prononcé. Elle est diagnostiquée par hasard lors de l'examen. Après la détection de la maladie, une surveillance Holter quotidienne est effectuée. Il aide à déterminer le plus précisément l'emplacement des impulsions, le type de contractions extraordinaires et d'autres paramètres caractéristiques de l'extrasystole.

Ensuite, le cardiologue rend un verdict sur la base des données obtenues à partir d'un examen médical:

  1. Si plus de 1000 extrasystoles sont enregistrées par jour, un traitement médicamenteux urgent est indiqué.
  2. Si moins de 1000 contractions ectopiques sont observées, des mesures préventives sont prises (des remèdes populaires sont utilisés), le patient est surveillé.

Il n'est pas recommandé de traiter la maladie par vous-même, elle est lourde de conséquences dangereuses. Vous devez contacter un cardiologue qui vous dira si l'extrasystole peut être guérie..

Nutrition pour extrasystole

La cause du développement de la maladie devient souvent un manque d'électrolytes dans le corps - magnésium, potassium, calcium, fer, sodium, etc. Le manque d'éléments est facilement déterminé à l'aide d'un test sanguin clinique. Si la carence est corrigée, on prescrit au patient un régime potassium-magnésium.

Le régime devrait de préférence consister en des aliments enrichis en potassium et en magnésium. Il est recommandé d'inclure dans le menu:

  • fruits secs (abricots secs, pruneaux, figues, raisins secs);
  • chou marin;
  • des haricots;
  • des noisettes
  • kaki;
  • pomme de terre au four;
  • céréales;
  • agrumes;
  • produits laitiers;
  • fruits et légumes frais;
  • verdure.

Parmi les boissons, il est préférable de boire du thé vert, de la compote, du bouillon de légumes. Le thé et le café forts, les boissons gazeuses et alcoolisées sont interdits. Toute malbouffe (salée, fumée, marinée, frite, etc.) est exclue du régime.

Thérapie médicamenteuse

Si des signes persistants de la maladie sont observés, l'état du patient s'aggrave et un médicament est indiqué. Le but de la pharmacothérapie est de restaurer la fréquence cardiaque, d'affecter le système de conduction cardiaque et de réduire l'excitabilité myocardique.

Bloqueurs rapides des canaux sodiques

Les médicaments inclus dans ce groupe antiarythmique ont des effets de force différents sur le blocage des canaux sodiques:

  1. Groupe A. Médicaments à faible action antiarythmique: quinidine, novokainamide, aymaline.
  2. Groupe B. Médicaments à activité modérée par rapport aux canaux sodiques: lidocaïne, mexilétine, diphénine.
  3. Groupe C. Médicaments à efficacité maximale, qui ont un effet bloquant significatif: Etatsizin, Morazizin, Flecainid.

Tous les médicaments qui bloquent les canaux sodiques empêchent l'apparition de manifestations arythmiques.

Bêtabloquants

Le groupe comprend des médicaments qui affectent les récepteurs bêta-adrénergiques. L'adrénaline augmente votre fréquence cardiaque. L'utilisation de bêta-bloquants réduit la charge sur le cœur, réduisant l'effet sur le muscle cardiaque.

Les médecins prescrivent ces médicaments non seulement pour l'extrasystole et d'autres types d'arythmies, mais aussi pour l'hypertension, la crise cardiaque.

Bloqueurs de canaux calciques lents

Les médicaments bloquent les canaux calciques de type L. Ils sont utilisés pour normaliser la fréquence cardiaque, prévenir les crises d'arythmie. Les médicaments suivants sont souvent prescrits:

  • Vérapamil;
  • Sotalol;
  • Dronedaron;
  • Amiodarone.

Les médicaments répertoriés sont caractérisés par une activité de blocage moyenne.

De plus, les antagonistes du calcium ont un effet vasodilatateur, anti-ischémique, cardioprotecteur et hypotenseur.

L'utilisation de remèdes populaires

Des méthodes alternatives de traitement s'ajoutent à la thérapie principale. Les avantages de traiter l'extrasystole avec des remèdes populaires:

  • le caractère naturel du "remède à la maison";
  • effets légers sur le corps;
  • disponibilité du matériel végétal.

Il existe de nombreuses recettes simples et éprouvées qui sont utilisées pour l'extrasystole. Vous pouvez normaliser le travail du muscle cardiaque à l'aide de décoctions, de teintures à base de plantes médicinales.

Racine de valériane sèche

La plante rétablit une fonction myocardique normale, a un effet positif sur les vaisseaux sanguins, soulage l'insomnie, supprime l'anxiété et apaise. Pour traiter la maladie, utilisez une infusion: la racine écrasée (4 cuillères à café) est versée 1 cuillère à soupe. l'eau. La composition est maintenue au bain-marie pendant 30 minutes. Le produit résultant est consommé dans 1 cuillère à soupe. jusqu'à trois fois par jour.

Pour supprimer les crises, vous pouvez utiliser la teinture prête à l'emploi de valériane, qui est vendue dans une pharmacie.

Fleurs de Calendula

Le bouillon thérapeutique est utilisé pour arrêter les attaques modérées et sévères de la maladie. La composition de la plante comprend un grand nombre de nutriments qui rétablissent efficacement la fréquence cardiaque, normalisent la pression.

La perfusion est préparée comme suit:

  • 30 g de matière première sèche sont versés dans 500 ml d'eau bouillante;
  • le récipient est couvert et laissé pendant 60 minutes;
  • le produit résultant est filtré, refroidi.

Le remède populaire est recommandé d'utiliser 3 fois par jour pour 100 ml. La durée du traitement est de 14 jours.

Aubépine

La plante est prise sous forme d'infusion ou de décoction. Le plus efficace pour l'extrasystole sera la teinture d'alcool. Pour cuisiner, vous aurez besoin de:

  • vodka - 150 ml;
  • fruits secs - 15 g.

Les matières végétales sont versées avec de l'alcool ou de la vodka. Le mélange est nettoyé dans un endroit sombre et frais pendant 14 jours, puis filtré. Le produit fini est bu 10 gouttes 3 fois par jour. Il est recommandé de multiplier la teinture dans une petite quantité d'eau. La durée du traitement est de 10 jours..

Mélisse

Une infusion d'herbes aromatiques élimine les signes d'arythmie, apaise. La plante contient un certain nombre de composants actifs qui ont un effet complexe sur le corps.

  • les matières premières sèches (25 g) sont versées avec de l'eau bouillante (500 ml);
  • le récipient est hermétiquement fermé et isolé;
  • incubé pendant 3 heures;
  • filtre.

Vous pouvez prendre un bouillon prêt à l'emploi plusieurs fois par jour. La durée du traitement est longue - 1-2 mois.

Melissa a un puissant effet sédatif. par conséquent, il n'est pas souhaitable de boire la perfusion avant de voyager en voiture.

Adonis

La composition contient des glycosides cardiaques, donc une décoction à base de plante a un puissant effet antiarythmique. Pour stabiliser le rythme cardiaque, vous pouvez utiliser la recette suivante:

  • 30 g de fleurs séchées versez 500 ml d'eau bouillante;
  • faire bouillir pendant 5 minutes;
  • retiré de la chaleur, isolé;
  • insister 3-4 heures.

Remède populaire prêt à consommer 3 fois par jour pour 50 ml.

Adonis est toxique, il existe donc un risque d'effets secondaires (somnolence accrue, brûlures d'estomac, vomissements, nausées). Si des signes de surdosage apparaissent, vous devez abandonner l'utilisation et consulter un médecin.

Queue de cheval

Souvent utilisé pour renforcer le muscle cardiaque. La décoction d'une plante élimine les toxines du corps, nettoie les vaisseaux sanguins et abaisse la pression artérielle. Pour préparer un agent thérapeutique, prenez:

Tous les ingrédients sont mélangés et laissés infuser pendant 3 heures. Prendre une perfusion de 10 ml 5 fois par jour. La prêle n'est pas recommandée pour les patients atteints d'une maladie rénale..

Prévision et prévention

Extrasystoles fréquentes dans le cœur - est-ce dangereux? La réponse du cardiologue est évidente, oui. Dans d'autres cas, la maladie ne menace pas la vie, mais à condition qu'elle ne soit pas compliquée par d'autres pathologies cardiaques. Les extrasystoles qui se produisent dans le contexte de la tachycardie peuvent entraîner une fibrillation ventriculaire. Cette condition nécessite des soins médicaux urgents. Il existe un risque de décès pour les patients présentant une fonction musculaire cardiaque insuffisante ou un infarctus du myocarde.

Pour éviter le développement d'une maladie cardiaque, vous devez respecter les règles suivantes:

  • refuser de mauvaises habitudes;
  • s'adonner régulièrement à un sport réalisable;
  • surveiller le poids corporel, prévenir l'obésité;
  • éviter le stress;
  • adhérer à une bonne nutrition, ne pas trop manger.

Si le patient souffre d'extrasystole et prend des antiarythmiques, il est obligé de consulter un cardiologue 2 fois par an.

Vous pouvez guérir l'extrasystole du cœur. Dans la plupart des cas, la maladie n'est pas dangereuse. Pour récupérer, il suffit souvent de normaliser la nutrition, d'observer le sommeil et l'éveil, d'arrêter de fumer, d'alcool. La prise de médicaments est indiquée dans les cas plus graves. Seul un cardiologue doit prescrire des médicaments après un examen approfondi.

Des herbes qui renforcent la paroi vasculaire

Aloès et carottes pour varices

Extrasystole supraventriculaire: classification, causes, diagnostic et traitement

Traitements efficaces pour l'hypertension sévère et légère

Médicaments antiarythmiques: groupes de médicaments et leur mécanisme d'action

Extrasystole du cœur

L'extrasystole est une forme courante de pathologie du rythme cardiaque, en raison de l'apparition de contractions extraordinaires uniques ou multiples du cœur entier ou de ses cavités individuelles.

Selon les résultats de la surveillance Holter ECG, des extrasystoles sont enregistrées chez environ 90% des patients examinés âgés de 50 à 55 ans, à la fois chez les personnes souffrant de maladies cardiaques et chez celles relativement saines. Dans ces derniers, les contractions cardiaques «extra» ne sont pas dangereuses pour la santé et chez les personnes atteintes de pathologies cardiaques sévères, elles peuvent entraîner des conséquences graves sous forme d'aggravation de l'état, de rechute de la maladie, de développement de complications.

Contenu

Causes de l'extrasystole

Chez une personne en bonne santé, la présence de jusqu'à 200 extrasystoles par jour est considérée comme la norme, mais, en règle générale, il y en a encore plus. Les facteurs étiologiques des arythmies fonctionnelles de nature neurogène (psychogène) sont:

  • alcool et boissons contenant de l'alcool;
  • médicaments
  • fumeur;
  • stress
  • névrose et affections de type névrotique;
  • boire de grandes quantités de café et de thé fort.

Une extrasystole neurogène du cœur est observée chez des personnes saines et entraînées pratiquant des sports, chez les femmes pendant les règles. Des extrasystoles de nature fonctionnelle surviennent dans le contexte de l'ostéochondrose de la colonne vertébrale, de la dystonie végétovasculaire, etc..

Les causes des contractions chaotiques du cœur de nature organique sont tout dommage au myocarde:

  • malformations cardiaques;
  • cardiosclérose;
  • insuffisance cardiaque;
  • cardiomyopathie;
  • inflammation des membranes du cœur - endocardite, péricardite, myocardite;
  • infarctus du myocarde;
  • dystrophie du muscle cardiaque;
  • cœur pulmonaire;
  • prolapsus valvulaire mitral;
  • maladie coronarienne;
  • lésions cardiaques avec hémochromatose, sarcoïdose et autres maladies;
  • dommages aux structures d'organes pendant la chirurgie cardiaque.

Le développement de troubles du rythme toxiques contribue à la thyrotoxicose, à la fièvre, à l'intoxication par empoisonnement et infections aiguës, aux allergies. Ils peuvent également se produire comme effet secondaire de certains médicaments (digitaliques, diurétiques, aminophylline, éphédrine, sympatholytiques, antidépresseurs et autres)..

La cause de l'extrasystole peut être une violation de l'équilibre des ions calcium, magnésium, potassium et sodium dans les cardiomyocytes.

Les contractions cardiaques extraordinaires fonctionnelles qui apparaissent chez les personnes en bonne santé en l'absence de causes apparentes sont appelées extrasystoles idiopathiques.

Le mécanisme du développement de l'extrasystole

Les extrasystoles sont provoquées par une excitation hétérotopique du myocarde, c'est-à-dire que la source des impulsions n'est pas le stimulateur physiologique, qui est le nœud sinus-auriculaire, mais des sources supplémentaires - des zones ectopiques (hétéropotentes) d'activité accrue, par exemple, dans les ventricules, le nœud auriculo-ventriculaire, les oreillettes..

Des impulsions extraordinaires qui en émanent et se propagent le long du myocarde provoquent des contractions cardiaques imprévues (extrasystoles) dans la phase diastolique.

Le volume de sang éjecté lors d'une extrasystole est inférieur à celui d'une contraction cardiaque normale.Par conséquent, en présence de lésions diffuses ou à grande focale du muscle cardiaque, de fréquentes contractions imprévues entraînent une diminution du CIO - volume minute de circulation sanguine.

Plus une contraction se produit tôt par rapport à la précédente, moins elle provoque d'éjection de sang. Cela, affectant la circulation coronaire, complique l'évolution des maladies cardiaques existantes.

En l'absence de pathologie cardiaque, même des extrasystoles fréquentes n'affectent pas l'hémodynamique ou l'affectent, mais légèrement. Cela est dû à des mécanismes compensatoires: une augmentation de la force de contraction suite à une pause compensatoire imprévue, ainsi qu'une pleine pause compensatoire, en raison de laquelle le volume end-diastolique des ventricules augmente. De tels mécanismes pour les maladies cardiaques ne fonctionnent pas, ce qui conduit à une diminution du débit cardiaque et au développement d'une insuffisance cardiaque.

L'importance des manifestations cliniques et du pronostic dépend du type d'arythmie. L'extrasystole ventriculaire, se développant à la suite de dommages organiques aux tissus cardiaques, est considérée comme la plus dangereuse.

Classification

Gradation de la pathologie du rythme en fonction de la localisation du foyer d'excitation:

  • Extrasystole ventriculaire. Le type d'arythmie le plus souvent diagnostiqué. Des impulsions se propageant uniquement aux ventricules, dans ce cas, peuvent survenir sur n'importe quel segment des jambes du faisceau de His ou au lieu de ramification. Contractions auriculaires non perturbées.
  • Extrasystole auriculo-ventriculaire ou auriculo-ventriculaire. C'est moins courant. Des impulsions extraordinaires proviennent de la partie inférieure, moyenne ou supérieure du nœud Aschoff-Tawar (nœud auriculo-ventriculaire) situé à la frontière des oreillettes avec les ventricules. Ensuite, ils se sont propagés jusqu'au nœud sinusal et aux oreillettes, et aussi jusqu'aux ventricules, provoquant des extrasystoles.
  • Extrasystole auriculaire ou supraventriculaire. Le foyer ectopique d'excitation est localisé dans les oreillettes, d'où les impulsions se propagent d'abord aux oreillettes, puis aux ventricules. L'augmentation des épisodes d'une telle extrasystole peut provoquer une fibrillation paroxystique ou auriculaire.

Il existe également des options pour leurs combinaisons. Une parasystole est une violation du rythme cardiaque avec deux sources simultanées de rythme - sinus et extrasystolique.

L'extrasystole des sinus est rarement diagnostiquée, dans laquelle des impulsions pathologiques sont produites dans le stimulateur physiologique - le nœud sinus-auriculaire.

Concernant les causes d'occurrence:

Concernant le nombre de stimulateurs cardiaques pathologiques:

  • Extrasystole monotopique (une éclosion) avec extrasystoles monomorphes ou polymorphes.
  • Polytopique (plusieurs foyers ectopiques).

Concernant la séquence des abréviations normales et supplémentaires:

  • Bigémie - le rythme cardiaque avec l'apparition d'une contraction "supplémentaire" du cœur après chaque physiologiquement correct.
  • Trigeminia - l'apparition d'une extrasystole toutes les deux systoles.
  • Quadrigiménie - après un rythme cardiaque extraordinaire à travers une troisième systole.
  • Alorrhythmie - une alternance régulière de l'une des options ci-dessus avec un rythme normal.

Concernant le moment d'apparition de l'impulsion supplémentaire:

  • De bonne heure Une impulsion électrique est enregistrée sur la bande ECG au plus tard 0,5 s. après la fin du cycle précédent ou simultanément avec h. T.
  • Moyen. Une impulsion est enregistrée au plus tard après 0,5 s. après enregistrement d'une dent de T.
  • En retard. Il est fixé sur un ECG directement devant la dent P.

Gradation des extrasystoles en fonction du nombre de contractions consécutives:

  • Jumelé - des coupes extraordinaires se succèdent deux à deux.
  • Groupe, ou volley - l'occurrence de plusieurs contractions consécutives. Dans la classification moderne, cette option est appelée tachycardie paroxystique instable.

Selon la fréquence d'occurrence:

  • Rare (ne pas dépasser 5 coupes par min.).
  • Moyen (5 à 16 par minute).
  • Fréquent (plus de 15 coupes par minute).

Image clinique

Les sensations subjectives sont différentes pour différents types d'extrasystole et pour différentes personnes. Ceux qui souffrent de lésions organiques du cœur ne ressentent aucune contraction «supplémentaire». L'extrasystole fonctionnelle, dont les symptômes sont plus sévèrement tolérés par les patients atteints de dystonie végétative-vasculaire, se manifeste par de fortes secousses cardiaques ou ses coups dans la poitrine de l'intérieur, des interruptions avec la décoloration et une augmentation ultérieure du rythme.

Les extrasystoles fonctionnelles s'accompagnent de symptômes de névrose ou de dysfonctionnement du système nerveux autonome: anxiété, peur de la mort, transpiration, pâleur, sensation de bouffées de chaleur ou manque d'air.

Les patients sentent que le cœur «roule ou tombe, gèle», puis peuvent «galoper». Le naufrage à court terme du cœur ressemble à la sensation d'une chute rapide d'une hauteur ou d'une descente rapide sur un ascenseur à grande vitesse. Parfois, un essoufflement et une douleur aiguë dans la projection de l'apex du cœur, d'une durée de 1 à 2 secondes, sont liés aux manifestations ci-dessus.

L'extrasystole auriculaire, comme la plupart des fonctions, se produit souvent au repos lorsqu'une personne est allongée ou assise. Les extrasystoles organiques apparaissent après l'activité physique et rarement au repos.

Chez les patients atteints de maladies vasculaires et cardiaques, des contractions fréquentes imprévues de la salve ou de la nature précoce réduisent le flux sanguin rénal, cérébral et coronaire de 8 à 25%. Cela est dû à une diminution du débit cardiaque..

Chez les patients présentant des changements athérosclérotiques dans les vaisseaux du cerveau, l'extrasystole s'accompagne d'étourdissements, d'acouphènes et de troubles transitoires de la circulation cérébrale sous la forme d'une perte de parole temporaire (aphasie), d'un évanouissement et de diverses parésie. Souvent chez les personnes atteintes de maladie coronarienne, les extrasystoles provoquent une crise d'angine de poitrine. Si le patient a des problèmes de rythme cardiaque, l'extrasystole ne fait qu'exacerber la condition, provoquant des formes d'arythmie plus graves.

Des contractions extraordinaires du muscle cardiaque sont diagnostiquées chez les enfants de tout âge, même pendant leur développement intra-utérin. Ils ont une telle perturbation du rythme peut être congénitale ou acquise.

Les causes de l'apparition de la pathologie sont cardiaques, extracardiaques, des facteurs combinés, ainsi que des changements génétiques déterminés. Les manifestations cliniques de l'extrasystole chez les enfants sont similaires aux plaintes des adultes. Mais en règle générale, chez les bébés, cette arythmie est asymptomatique et n'est détectée dans 70% des cas qu'avec un examen général.

Complications

L'extrasystole supraventriculaire entraîne souvent une fibrillation auriculaire, diverses formes de fibrillation auriculaire, un changement de leur configuration, une insuffisance cardiaque. Forme ventriculaire - à tachyarythmie paroxystique, fibrillation ventriculaire (scintillement).

Diagnostic de l'extrasystole

Vous pouvez soupçonner la présence d'extrasystoles après avoir recueilli les plaintes des patients et l'examen physique. Ici, il est nécessaire de découvrir en permanence ou périodiquement qu'une personne ressent des interruptions dans le travail du cœur, l'heure de son apparition (pendant le sommeil, le matin, etc.), des circonstances provoquant des extrasystoles (expériences, activité physique ou, à l'inverse, un état de repos).

Lors de la collecte d'une anamnèse, la présence d'un patient souffrant de maladies cardiaques et vasculaires ou de maladies antérieures qui entraînent des complications cardiaques est importante. Toutes ces informations vous permettent de déterminer au préalable la forme de l'extrasystole, la fréquence, le temps d'apparition des "AVC" imprévus, ainsi que la séquence des extrasystoles par rapport aux contractions cardiaques normales.

  1. Analyses sanguines cliniques et biochimiques.
  2. Analyse du nombre d'hormones thyroïdiennes.

Selon les résultats des diagnostics de laboratoire, il est possible d'identifier une cause extracardiale (non associée à une pathologie cardiaque) d'extrasystole.

  • L'électrocardiographie (ECG) est une méthode non invasive d'examen du cœur qui consiste à reproduire graphiquement les potentiels bioélectriques enregistrés d'un organe à l'aide de plusieurs électrodes cutanées. En étudiant la courbe électrocardiographique, vous pouvez comprendre la nature des extrasystoles, la fréquence, etc. Comme les extrasystoles ne peuvent se produire que sous charge, un ECG effectué au repos ne les enregistrera pas dans tous les cas.
  • La surveillance Holter, ou surveillance ECG sur 24 heures, est une étude cardiaque qui vous permet d'enregistrer l'ECG au cours d'une journée à l'aide d'un appareil portable. L'avantage de cette technique est que la courbe électrocardiographique est enregistrée et stockée dans la mémoire de l'appareil sous l'effort physique quotidien du patient. Au cours de l'examen quotidien, le patient établit une liste des périodes d'activité physique enregistrées (monter les escaliers, marcher), ainsi que l'heure de la prise de médicaments et l'apparition de douleurs ou d'autres sensations cardiaques. Pour détecter les extrasystoles, la surveillance Holter à grande échelle est le plus souvent utilisée, effectuée en continu pendant 1 à 3 jours, mais généralement pas plus de 24 heures. Un autre type - fragmenté - est attribué pour l'enregistrement des extrasystoles irrégulières et rares. L'étude est menée de manière continue ou intermittente pendant une durée plus longue que la surveillance à grande échelle..
  • L'ergométrie du vélo est une méthode de diagnostic qui consiste à enregistrer l'ECG et les indicateurs de pression artérielle dans le contexte d'une activité physique en constante augmentation (le chercheur tourne les pédales de l'ergomètre à vélo à différentes vitesses) et après son achèvement.
  • Test sur tapis roulant - une étude fonctionnelle avec une charge, consistant à enregistrer la pression artérielle et l'ECG en marchant sur un tapis roulant - tapis roulant.

Les deux dernières études aident à identifier l'extrasystole, qui se produit uniquement avec une activité physique active, qui peut ne pas être enregistrée avec un ECG normal et une surveillance Holter..

Pour le diagnostic de pathologies cardiaques concomitantes, l'échocardiographie standard (échocardiographie) et transœsophagienne, ainsi que l'IRM ou l'échocardiographie de stress.

Traitement extrasystole

La tactique de traitement est sélectionnée en fonction de la cause, de la forme des contractions cardiaques pathologiques et de la localisation du foyer ectopique d'excitation.

Les extrasystoles asymptomatiques simples de nature physiologique ne nécessitent pas de traitement. L'extrasystole, qui est apparue à l'arrière-plan d'une maladie endocrinienne, nerveuse et du système digestif, est éliminée par un traitement rapide de cette maladie sous-jacente. Si la raison prenait des médicaments, leur annulation est requise.

Le traitement de l'extrasystole de nature neurogène est effectué en prescrivant des sédatifs, des tranquillisants et en évitant les situations stressantes.

Le but des médicaments antiarythmiques spécifiques est indiqué pour les sensations subjectives prononcées, les extrasystoles polyotopiques de groupe, l'allorhythmie extrasystolique, les extrasystoles ventriculaires III - degrés V, les dommages organiques du myocarde et d'autres indications.

Le choix du médicament et sa posologie sont choisis dans chaque cas individuellement. Un bon effet est donné par le novocainamide, le cordaron, l'amiodarone, la lidocaïne et d'autres médicaments. En règle générale, le médicament est d'abord prescrit en une dose quotidienne, qui est ensuite ajustée pour passer à une dose d'entretien. Certains médicaments du groupe des antiarythmiques sont prescrits selon le schéma. En cas d'inefficacité, le médicament est remplacé par un autre.

La durée du traitement de l'extrasystole chronique varie de plusieurs mois à plusieurs années, les antiarythmiques de forme ventriculaire maligne sont pris à vie.

La forme ventriculaire avec une fréquence cardiaque imprévue pouvant atteindre 20 à 30 000 par jour, en l'absence d'effet positif ou de développement de complications de la thérapie antiarythmique, est traitée avec la méthode chirurgicale d'ablation par radiofréquence. Une autre méthode de traitement chirurgical est une opération à cœur ouvert avec excision d'un foyer hétérotopique d'excitation d'impulsions cardiaques. Tenue lors d'une autre intervention cardiaque, par exemple, une valve prothétique.

Extrasystole du cœur: qu'est-ce que c'est, causes des extrasystoles, symptômes et méthodes de traitement

La fréquence cardiaque est l'un des indicateurs les plus importants de l'état de l'ensemble du corps humain. Selon les statistiques, des troubles du rythme surviennent chez environ 85% des patients, quels que soient leur âge, leur sexe, leur statut social, leur mode de vie ou d'autres facteurs importants..

Il est impossible de dire à l'avance pourquoi cela se produit. Les raisons de la masse, à la fois naturelle et pathologique.

L'extrasystole est la survenue de contractions cardiaques uniques ou de groupe dans une ou plusieurs structures: les ventricules ou l'ensemble du myocarde. Selon le type de processus, il peut être dangereux pour la santé et la vie, ou il peut être relativement inoffensif..

Il est impossible de comprendre par vous-même, c'est une perte de temps, dans ce cas précieux. Avec l'extrasystole de groupe, la probabilité d'un arrêt cardiaque soudain est élevée.

La possibilité de développer un problème est de 12 à 25% pour les formes menaçantes et d'environ 85 à 90% pour les types simples. La deuxième variété n'est pas dangereuse, souvent les gens ne la remarquent tout simplement pas. Au fil du temps, il existe un risque de transformation d'une forme en une autre.

Mécanisme de développement de processus

L'extrasystole du cœur est la survenue d'une excitation pathologique et d'une contraction automatique. En fait, nous parlons d'une version plus douce de la fibrillation auriculaire.

Pour comprendre ce qui distingue cette déviation, vous devez considérer les caractéristiques anatomiques et physiologiques du corps.

Le cœur fonctionne de manière autonome. Les cellules cardiomyocytes sont les seules dans le corps capables d'excitation spontanée. D'où la conclusion - l'organe musculaire est situé dans une activité indépendante et autonome sans stimuli externe.

Dans une certaine mesure, la fréquence des contractions est ajustée par le cerveau, également par des substances hormonales..

Le générateur principal de l'impulsion électrique est le nœud sinusal, une accumulation spéciale de cellules. De plus, grâce à des faisceaux spéciaux, le signal est envoyé à d'autres structures du myocarde, provoquant une réduction complète.

Dans le cas du processus considéré, il se produit un phénomène pathologique dans lequel le signal électrique est créé par d'autres structures cardiaques: ventricules, etc..

Les extrasystoles uniques dans le cœur - surviennent spontanément, ne sont pas caractérisées par la régularité et la persistance. L'option multi-groupes se distingue par sa durée, comporte le risque d'un arrêt rapide de l'organe. Sans soins médicaux, quelques années ou moins sont mortelles.

Contrairement à la fibrillation auriculaire, l'extrasystole n'est pas caractérisée par des contractions chaotiques du muscle cardiaque. Ils sont commandés, mais incorrects et redondants..

Les coups pleins ne peuvent pas être appelés. La détection du flutter pathologique ne sera déclenchée que sur l'électrocardiogramme (ECG).

Classification du phénomène

Il y a deux raisons pour taper un processus..

Selon l'origine du problème, il existe:

  • Variété neurogène. Elle se caractérise par l'activation et le travail pathologique du système parasympathique. L'inhibition est perturbée, le cœur commence à fonctionner différemment. En règle générale, une telle origine est caractérisée par des ectrasystoles uniques, elles ne sont pas dangereuses, bien qu'elles puissent conduire à une menace pour la vie et la santé à l'avenir.
  • Type organique. Elle est causée par des problèmes avec le cœur lui-même. On parle généralement de défauts non détectés, congénitaux et acquis. Pour comprendre qu'un processus est en cours, peut-être le patient lui-même, il existe des extrasystoles persistantes qui ont l'impression de manquer de battements cardiaques ou de ralentir son travail.

Une autre base de classification est la fréquence des changements, la nature des écarts.

  • Extrasystole unique. Le type de processus le plus courant. Elle survient dans 85% des cas ou plus, comme déjà indiqué. Il n'est pas ressenti par le patient et il n'y a donc aucun symptôme. Un problème est découvert par hasard, lors du processus de diagnostic d'autres pathologies ou d'examen préventif.
  • Extrasystole multiple. C'est moins courant. Il comporte un grand risque de mortalité. Le cœur ne fonctionne pas normalement, c'est une occurrence constante. Les chocs ne sont pas à leur place, un signal électrique est généré dans les ventricules ou autres structures, jusqu'à l'ensemble du myocarde. L'arrêt d'un organe musculaire est la conséquence la plus probable d'un problème similaire. Un diagnostic urgent est nécessaire pour vérifier la maladie et un traitement tout aussi rapide. Mieux dans des conditions stationnaires.

Les extrasystoles sont des contractions cardiaques extraordinaires qui ne correspondent pas au bon fonctionnement de l'organe. Les classifications considérées jouent un grand rôle clinique..

Il en existe d'autres types. Ils sont moins importants. Néanmoins, il convient de considérer.

Selon le moment de la survenue de la réduction:

Par le nombre de sources:

  • Célibataire.
  • Multiple (se produit dans les oreillettes, les ventricules).

Raisons du développement du processus

Ils sont divers, de même que les formes du phénomène lui-même. Parmi eux:

  • Réactions allergiques sévères. En règle générale, ce sont des conditions d'urgence, telles que l'œdème de Quincke ou un choc anaphylactique. Façonné rapidement, augmente la fréquence cardiaque. En conséquence, en réponse à une situation menaçante, des extrasystoles peuvent survenir. Il s'agit d'une sorte de mécanisme de défense qui ne convient pas à l'affaire..
  • Processus auto-immuns. Ils ont une origine similaire, car ils sont provoqués par des médiateurs inflammatoires, dont l'histamine. Mais de nature plus durable. Nous parlons de rhumatismes, d'arthrite, de sarcoïdose et d'autres syndromes..
  • L'utilisation de méthodes invasives ou fonctionnelles dans l'étude du muscle cardiaque. Électrocardiographie utilisant une sonde spéciale et autres. Ils provoquent une stimulation artificielle des fibres musculaires. Dans ce cas, l'extrasystole agit comme un phénomène temporaire et n'est pas dangereux. Mais pour la fidélité il est recommandé de rester un certain temps dans les murs de l'hôpital, jusqu'à l'état général.
  • Faiblesse du nœud sinusal. Il se développe seul ou comme phénomène pathologique secondaire. Il se caractérise par une intensité insuffisante de l'impulsion électrique produite. D'où la violation de la contractilité myocardique. Le corps cherche à restaurer l'activité normale des structures cardiaques. Des sources tierces de génération de signaux apparaissent, mais elles ne peuvent pas couvrir le besoin d'une force de réduction. Le mécanisme est initialement défectueux.
  • Blessures à la poitrine. Ecchymoses, fractures, autres blessures. Provoquer un dysfonctionnement cardiaque. Le type de personnage dépend du facteur. Correction de la condition sous-jacente, la normalisation de l'activité cardiaque dans des conditions stationnaires est nécessaire. Le problème met la vie en danger.
  • Fièvre. Elle est provoquée par des phénomènes infectieux et inflammatoires et d'autres causes. Il peut s'agir d'un simple rhume, d'une tuberculose, d'un cancer. La thérapie consiste à abaisser le thermomètre. La normalisation de l'activité cardiaque est réalisée dans le cadre d'un traitement symptomatique..
  • Problèmes musculo-squelettiques au niveau de la colonne cervicale. De l'ostéochondrose banale aux tumeurs et autres phénomènes destructeurs. Une perturbation circulatoire dans le cerveau est provoquée. D'où les signaux pathologiques vers le cœur. Parce que toutes les maladies de la colonne vertébrale doivent être traitées dès les premiers stades.
  • Toux longue. Provoque une excitation réflexe des structures cardiaques. En règle générale, ce sont des extrasystoles uniques. Aucun traitement requis. Cependant, des cas de fermeture d'organes sont connus..
  • Problèmes neurovégétatifs. Associé à une inhibition altérée du système nerveux central. D'où la stimulation excessive du cœur. Le traitement est sous la supervision d'un neurologue, mais ce n'est pas une garantie de succès, car le phénomène a un mécanisme complexe et nécessite une exposition complexe par tout un groupe de médicaments.
  • Utilisation incontrôlée ou analphabète de médicaments, tels que les glycosides, les antihypertenseurs, les antiarythmiques. Le blâme peut être un patient ou un médecin qui n'est pas compétent pour prescrire un traitement.
  • Arrêt respiratoire. Une conséquence de la maladie pulmonaire obstructive chronique ou de l'asthme bronchique, moins souvent d'autres problèmes d'un type similaire. La correction de la condition est effectuée sous la supervision d'un pneumologue. Le traitement est long et compliqué. Habituellement, la cause première de tous les problèmes est de fumer ou de travailler dans des travaux dangereux pendant une période prolongée..
  • Pathologies hématopoïétiques et hémodynamiques: l'anémie en premier lieu.
  • Troubles métaboliques. Il ne s'agit pas de processus endocriniens. La cause de l'extrasystole dans ce cas est une carence ou un excès de potassium, de calcium, de magnésium, une consommation excessive de produits alcoolisés, de caféine, de substances nocives contenues dans les produits du tabac.
  • Anomalies hormonales. Diabète sucré de tout type ou hyperthyroïdie (quantités excessives de T3, T4, TSH, substances spécifiques de la glande thyroïde).

Raisons cardiaques

En fait, les maladies cardiaques sont plus courantes:

  • Augmentation de la pression dans l'artère pulmonaire. Se produit avec un cours prolongé du processus hypertenseur, etc..
  • Malformations de l'organe musculaire, congénital et acquis.
  • Maladies inflammatoires, la principale est la myocardite. Conduit à la destruction des structures cardiaques à court terme.
  • Chirurgie cardiaque.
  • Tumeurs de nature maligne et bénigne.
  • IHD (maladie coronarienne).
  • Cardiomyopathie.
  • Infarctus du myocarde et cardiosclérose subséquente. Le processus est déterminé par une nécrose aiguë des tissus des structures musculaires et leur remplacement par des cicatrices non fonctionnelles.

Dans le contexte de causes non cardiaques, des contractions pathologiques uniques se développent souvent. Avec des facteurs cardiaques - groupe extrasystoles. Le traitement différencié dépend du type de processus.

Extrasystole toxique

Dans un petit nombre de cas, les espèces dites toxiques se forment:

  • Surdosage de médicaments pour éliminer les pathologies cardiaques.
  • Empoisonnement par des sels de métaux lourds et des composés dangereux: mercure, antimoine, éléments alcalino-terreux, etc..
  • Briser avec des contraceptifs oraux.

Symptômes typiques

L'extrasystole du cœur est un phénomène dangereux: même dans le contexte de réductions fréquentes du type pathologique de manifestations, il peut ne pas y avoir du tout.

D'où la nécessité d'un diagnostic urgent et de contrôles réguliers avec un cardiologue ou, au moins, un thérapeute.

Dans d'autres situations, il existe de tels signes:

  • Perturbation du cœur. C'est ressenti. Les patients décrivent leurs symptômes comme: un rythme cardiaque irrégulier, l'organe saute des battements, accélère ou ralentit. Sans l'utilisation de médicaments, la stabilisation de l'état ne se produit presque jamais. Les réceptions vagues sont également inefficaces.
  • Dyspnée même dans le contexte d'une activité physique minimale ou en son absence totale (dans les cas graves).
  • Mal de crâne. Il est relativement rare, indiquant une violation croissante des structures cérébrales trophiques.
  • Vertige. Manque d'orientation dans l'espace. Démontre également l'impossibilité d'un approvisionnement normal en nutriments cérébraux.
  • Intolérance à l'effort physique. Freaks de coeur, transpiration monte.
  • Cyanose du triangle nasolabial.
  • Pâleur de la peau.

Ce sont des manifestations de l'extrasystole nécessitant une visite chez le médecin. Ne devrait pas être retardé lors de la visite d'un établissement médical.

Signes nécessitant un appel d'ambulance

  • Un mal de tête aigu sans raison apparente. Balles, pousses à l'arrière de la tête et de la tête.
  • Discours, vision, déficience auditive, problèmes de fonctions neurologiques.
  • Paralysie, parésie, sensation de chair de poule.
  • Distorsions du visage, structures musculaires coquines, membres.
  • Peut-être le développement d'un accident vasculaire cérébral ou d'une crise cardiaque dans le contexte du problème en question. Les événements les plus courants sont un choc cardiogénique ou un arrêt du travail musculaire.

Les symptômes neurologiques et cardiaques extrasystoles peuvent entraîner des conséquences dangereuses.

Diagnostique

L'identification présente certaines difficultés, car les manifestations dans les premiers stades sont complètement absentes.

Toute responsabilité incombe au spécialiste traitant. Médecin spécialiste - Cardiologue.

Si nous parlons d'un grand village avec une médecine développée, vous pouvez contacter un arythmologue. Si nécessaire, adressez-vous à d'autres médecins travaillant dans des domaines connexes.

Une liste approximative des mesures de diagnostic:

  • Résoudre les plaintes des patients concernant leur santé. Il est nécessaire pour une analyse plus approfondie des sensations subjectives du patient. Peut être effectué à l'aide d'un questionnaire spécial.
  • Prise d'histoire. Mode de vie, présence ou absence de mauvaises habitudes, antécédents familiaux et autres moments. D'autres facteurs pourraient également jouer un rôle dans l'identification d'un problème.
  • Mesure de la pression artérielle, également de la fréquence cardiaque. Une objectivation des indicateurs fonctionnels est nécessaire pour identifier une éventuelle étiologie du processus
  • Surveillance quotidienne à l'aide d'un tonomètre programmable automatique Holter. Montré dans tous les cas. Il est préférable d'effectuer en ambulatoire, afin que le patient se trouve dans un environnement naturel et familier. L'activité physique dans ce cas joue un rôle important. À l'hôpital, c'est minime quand une personne est à la maison - ordinaire. La dynamique des changements de niveau est nécessaire pour identifier l'origine du processus
  • Écouter un son cardiaque. Dans le contexte de l'extrasystole, il y a une surdité des tons, une augmentation du volume, mais l'exactitude, le hasard ne se produit pas.
  • Électrocardiographie Une technique objective pour évaluer l'activité fonctionnelle des structures cardiaques. Il est considéré comme l'étalon-or pour le diagnostic précoce, car il vous permet d'attraper des changements uniques, tels que les extrasystoles. Les plus fréquents sont déterminés par un examen rapide des résultats, même par des médecins inexpérimentés, car le processus est en cours.
  • Échocardiographie. Technique ultrasonique visant à l'évaluation visuelle des structures cardiaques. Démontre des changements pathologiques de nature organique.
  • Angiographie.
  • CT ou IRM.

D'autres techniques peuvent également être utilisées. Ils sont désignés par d'autres spécialistes selon les besoins..

Signes d'extrasystole sur un ECG

Parmi les traits caractéristiques:

  • Apparition précoce de l'onde P, déformation de la même structure.
  • Large complexe QRS.
  • Apparition de pics par paires.

Il y a au moins 10 à 15 indicateurs objectifs moins spécifiques de l'extrasystole sur l'ECG. Seul un médecin peut les détecter. Le déchiffrement nécessite des qualifications importantes, sans la capacité appropriée de rater facilement un point important.

Effet thérapeutique

Le traitement de l'extrasystole est complexe, chirurgical et médicamenteux, selon la gravité, l'étiologie et la nature du processus.

  • Antagonistes du calcium. Comme Diltiazem et Verapamil.
  • Bêtabloquants. Anapriline, métoprolol, carvédilol et similaires.
  • Inhibiteurs de l'ECA. Perineva, Prestarium.

Utilisé dans le système. La complexité de l'impact fournit un impact de tous les côtés du processus pathologique.

Un traitement chirurgical est prescrit dans les cas extrêmes. L'implantation d'un stimulateur cardiaque (stimulateur cardiaque) ou d'un défibrillateur peut être nécessaire. Les défauts cardiaques sont éliminés par chirurgie. Prothèses possibles pour la destruction des structures cardiaques.

Les recettes folkloriques ne sont pas efficaces et, de plus, dangereuses. Les changements de style de vie peuvent être une bonne aide, mais pas la principale méthode de thérapie. En outre, les raisons sont plus profondes, faire face à des moyens aussi simples ne fonctionnera pas..

Prévoir

Les extrasystoles simples sont guéries dans 100% des cas, la thérapie n'est souvent pas nécessaire du tout. Le multiple et le groupe sont caractérisés par une mortalité élevée. La probabilité d'un arrêt cardiaque sans traitement est de 65%, avec la nomination d'un cours compétent - 20%.

La prévention

Spécifique n'est pas développé. Il suffit de suivre des règles simples:

  • Arrêter de fumer, d'alcool et surtout de drogues.
  • Une bonne nutrition (plus de vitamines, des aliments moins nocifs).
  • Sommeil complet 8 heures par nuit ou plus.
  • Marcher 2 heures par jour.
  • Sel pas plus de 7 grammes.
  • Régime optimal de consommation (2 litres par jour).

Les extrasystoles dans le cœur sont la survenue de contractions d'organes pathologiques extraordinaires. La raison en est l'apparition d'impulsions électriques dans les structures, en plus du nœud sinusal.

Le diagnostic et le traitement sont urgents, sous la supervision d'un cardiologue. Au besoin - autres spécialistes. Des complications fatales sont possibles en l'absence d'aide..

Il Est Important D'Être Conscient De Vascularite