17 causes possibles de l'extrasystole

Écoutez votre cœur. Normalement, vous ne devriez pas entendre votre rythme cardiaque. Si vous entendez comment il bat, alors, quelque chose ne va pas avec votre cœur. Et si vous ressentez un «coup de poing dans la poitrine», puis une pause, vous devez consulter un médecin. Extrasystoles, extrasystoles... Probablement, beaucoup ont dû faire face à un tel problème. Extrasystole - une pathologie généralisée du cœur.

L'extrasystole est une violation du cœur, lorsque des contractions prématurées se superposent au bon rythme.

Pendant 600 ans avant JC, les médecins chinois ont étudié la question de l'extrasystole. Le médecin du XIXe siècle dans A. Yushar a également mentionné l'extrasystole dans ses livres. À l'époque soviétique, le cardiologue MS Kushakovsky a traité des problèmes de perturbation du rythme. Il a noté que la gravité des lésions cardiaques ne dépend pas des sensations subjectives du patient.

Qu'est-ce que c'est et pourquoi les extrasystoles se produisent?

Définition d'un concept

Qu'est-ce que les extrasystoles dans le cœur? Chez une personne en bonne santé, le cœur se contracte en rythme. Les impulsions sont générées par le stimulateur cardiaque - le nœud sinusal. Les signaux électriques voyagent de haut en bas vers les ventricules. Mais parfois, pour certaines raisons, ce système subit des changements. Une impulsion électrique extraordinaire se produit dans les ventricules en dessous, et le muscle cardiaque se contracte prématurément.

C'est une extrasystole, après une courte pause, puis le cœur recommence à battre. Le principal point de contraction cardiaque est la libération de sang. Les extrasystoles se produisent pendant la diastole, lorsque le cœur se repose et se remplit de sang. Ainsi, le cœur n'a pas le temps de se remplir de suffisamment de sang; en conséquence, peu de sang est éjecté, ce qui entraîne moins de sang dans tous les organes et tissus.

Les principales causes de l'extrasystole

Besoin de comprendre quelle est la cause de l'extrasystole? Nous devons comprendre que l'extrasystole est une maladie secondaire, un symptôme d'une sorte de problème. Il est nécessaire de trouver la cause et son élimination conduira au succès du traitement de l'extrasystole. Étiologie de l'extrasystole:

  1. Forme idiopathique (20%) - s'il est impossible de trouver une cause claire d'extrasystole. Habituellement sous cette forme, la myocardite transférée.
  2. Un déséquilibre électrolytique.
  3. Pathologie du système cardiovasculaire:
  • maladie coronarienne (angine de poitrine, infarctus du myocarde);
  • maladie hypertonique;
  • insuffisance cardiaque;
  • cardiomyopathies;
  • malformations cardiaques;
  • myocardite.
  1. Pathologie des organes internes:
  • problèmes de colonne vertébrale,
  • tube digestif,
  • maladies oncologiques,
  • maladies endocriniennes,
  • anémie.
  1. Intoxication aiguë et chronique.
  2. Médicament.
Photo: https://pixabay.com/photos/woman-person-desktop-work-aerial-3187087/

Qu'est-ce que les extrasystoles ou classification

Ventriculaire, auriculaire (supraventriculaire) et extrasystole sont isolés de la connexion auriculo-ventriculaire.

Les extrasystoles sont simples, jumelées et salves. Selon le rythme des extrasystoles sont divisées en périodiques (bigiménie, trigiménie) et non périodiques.

Par le nombre de foyers - monotopiques et polytopiques. La classification par Laun, basée sur les caractéristiques quantitatives des extrasystoles, est très populaire en Russie. Mais je tiens à souligner qu'il ne peut être utilisé que pour les patients ayant subi un infarctus du myocarde.

Le fait est qu'une personne peut avoir 20 à 30 000 extrasystoles, mais absolument sans danger, et 10 extrasystoles, mais avec de mauvaises caractéristiques. Mais la classification de Bigger, proposée en 1984, est tout à fait pertinente aujourd'hui..

Voici les variétés d'arythmies qu'il propose:

  • arythmies (fonctionnelles) à pronostic sûr - les extrasystoles rares et uniques avec de bonnes caractéristiques sont traitées efficacement et passent rapidement;
  • les arythmies potentiellement dangereuses sont un grand nombre d'extrasystoles dont les caractéristiques sont sûres. Mais ils peuvent entraîner des conséquences désagréables à l'avenir;
  • des arythmies pronostiques («malignes») potentiellement mortelles - ce sont des arythmies chez ceux qui ont déjà une maladie coronarienne, dans le passé, il y avait une tachycardie, une mort clinique et une perte de conscience incertaine. Ou une fraction d'éjection réduite, une expansion des cavités cardiaques et une bradycardie importante.

Manifestations de l'extrasystole

Beaucoup de gens ne ressentent aucune extrasystole, c'est-à-dire que cela peut être asymptomatique. Dans ce cas, il est d'abord détecté sur l'électrocardiogramme. Certaines personnes ont encore une extrasystole. Ce qui inquiète le patient avec extrasystole?

Ce sont des interruptions, des pauses uniques ou fréquentes dans le travail du cœur, des accès de rythme cardiaque irrégulier rapide, la sensation de «coup de poing dans la poitrine». Lorsque des extrasystoles surviennent la nuit, la personne, en conséquence, dort mal, est anxieuse. Tout cela s'accompagne parfois d'essoufflement, d'étourdissements, de faiblesse, de douleurs dans la région cardiaque d'une nature différente..

Méthodes de diagnostic

Auscultation du cœur

Lors de l'examen général, le patient n'a pas de changements particuliers. Lors de l'auscultation du cœur, le rythme correct habituel est entendu et, dans ce contexte, une contraction prématurée. C'est extrasystole. Il se caractérise par un ton I fort et un ton II affaibli. L'examen pulpaire du pouls est nécessaire. Une extrasystole est caractérisée par une irrégularité et une insuffisance cardiaque.

Signes ECG d'extrasystole

Pour faire un diagnostic d'extrasystole, il suffit de subir une électrocardiographie et un suivi ECG Holter. Lors de l'examen de l'électrocardiogramme du patient, il est possible de déterminer la présence d'une extrasystole, sa localisation, sa morphologie, sa densité et son rythme.

Signes caractéristiques des extrasystoles sur un ECG:

  • auriculaire: onde P altérée, QRS complexe ventriculaire normal;
  • ventriculaire: complexe QRS élargi et altéré;
  • extrasystoles de la connexion auriculo-ventriculaire: complexe QRS normal, onde P absente ou apparaît après le complexe QRS sous une forme modifiée.

Licou

La surveillance Holter est effectuée dans les 24 ou 48 heures et fournit une analyse plus détaillée des extrasystoles. Il détermine leur nombre au cours de la journée, le type, la relation avec divers facteurs et à quelle heure de la journée ils se produisent principalement. Échocardiographie recommandée, tests de résistance. L'échocardiographie révèle une pathologie organique du cœur chez l'homme. Des tests d'effort sont effectués pour exclure une cardiopathie ischémique..

Dans des cas plus rares, l'IRM cardiaque est recommandée lorsque la cause de l'événement n'est pas claire ou en cas de suspicion de nature héréditaire des extrasystoles. Une étude électrophysiologique du cœur est réalisée dans des situations individuelles où il existe déjà une maladie coronarienne et des signes échocardiographiques indésirables.

Traitement extrasystole

Lors de la détection des extrasystoles, vous n'avez pas besoin d'automédication. Tout d'abord, vous devez trouver la raison. Au cours de l'enquête, il s'avère quelles maladies le patient a, l'hérédité, la présence de maladies cardiaques.

Le choix de la thérapie extrasystole dépend du cœur sur lequel ils sont originaires. Si une personne n'a pas de pathologie organique du cœur, c'est un cas. Si des extrasystoles sont apparues dans un contexte de maladie cardiaque, l'approche est complètement différente. Par conséquent, la chose la plus importante est de déterminer s'il y a une maladie cardiaque ou non. Qu'est-ce que la pathologie organique du cœur? Il s'agit d'un infarctus du myocarde, d'une faible fraction d'éjection, d'une maladie cardiaque valvulaire. Même dans le traitement de l'extrasystole, le type d'extrasystole (ventriculaire ou supraventriculaire) doit être considéré.

Recommandations de l'académicien A. Revishvili

Voici les approches de traitement que propose le célèbre académicien A. Revishvili:

  • elle est considérée comme dangereuse et une thérapie est nécessaire pour une extrasystole supérieure à 20 000 / jour et en cas de maladies cardiaques;
  • un traitement par extrasystole inférieur à 20 000 / jour n'est pas nécessaire et la personne ne les ressent pas;
  • un traitement est nécessaire en présence de 100 extrasystoles par jour. Une personne ressent chacun d'eux comme un «coup à la poitrine».
  • de plus, aucun traitement n'est requis lorsque 200 extrasystoles par jour sont détectées et en l'absence de maladie cardiaque.

Traitement de l'extrasystole chez les patients sans maladie cardiovasculaire

Ainsi, nous considérerons le traitement des extrasystoles chez une personne sans pathologie cardiaque. La plupart de ces extrasystoles sont sûres. Avec les extrasystoles fonctionnelles, le traitement de la maladie sous-jacente est important.

Il est recommandé d’observer et de surveiller les extrasystoles à l’aide d’une étude échocardiographique deux fois par an. Vous pouvez utiliser des sédatifs. En cas de symptômes graves, des médicaments antiarythmiques sont prescrits. Il s'agit principalement de 2 classes de médicaments antiarythmiques - les bêta-bloquants et les médicaments de classe Ic (propafénone, allapinine). Le rôle principal des bêta-bloquants est leur effet sur les caractéristiques des extrasystoles, mais ils n'éliminent pas les symptômes de la maladie. Et les médicaments de classe Ic réduisent la quantité d'extrasystoles.

Traitement de l'extrasystole avec une maladie cardiaque

Si l'extrasystole est associée à une maladie cardiaque, alors du potassium, du magnésium et des préparations métaboliques (AGPI oméga-3) sont utilisés. Parmi les antiarythmiques pour le traitement des extrasystoles ventriculaires, les bêta-bloquants (métoprolol, bisoprolol) sont utilisés en association avec l'amiodarone. L'amiodarone peut être recommandée pour éliminer les symptômes de l'arythmie. Il faut se rappeler que les patients après un infarctus du myocarde ne doivent pas prendre de médicaments de classe Ic.

Les antagonistes du calcium (Verapamil, Diltiazem) sont principalement utilisés pour les arythmies supraventriculaires. En outre, avec l'extrasystole supraventriculaire, les bêta-bloquants et les médicaments de classe I (allapinine, propafénone) sont efficaces. Si le patient a une bradycardie, sélectionnez soigneusement la dose du médicament.

Chirurgie

Si le traitement médicamenteux n'aide pas, la question concerne le traitement chirurgical. Il s'agit de l'ablation dite par radiofréquence des sites ectopiques. Aux stades ultérieurs de la maladie, une transplantation cardiaque est nécessaire..

Complications de l'extrasystole

  • Fibrillation auriculaire;
  • Tachycardie ventriculaire;
  • insuffisance cardiaque;
  • menace de mort subite.

Prévoir

Le pronostic des extrasystoles fonctionnelles est favorable. Les extrasystoles malignes avec une approche de traitement incorrecte et intempestive peuvent entraîner de graves complications et une mort subite..

La prévention

La base de la prévention de toutes les maladies est un mode de vie sain. Il s'agit d'une bonne alimentation équilibrée enrichie en potassium, magnésium; rejet des mauvaises habitudes (fumer, boire des boissons alcoolisées), thé fort, capacité à faire face au stress. Une activité physique régulière d'activité modérée, des promenades en plein air sont utiles. Les niveaux de sucre dans le sang et de cholestérol sont également nécessaires..

Conclusion

Prenez soin de votre cœur. Ne vous auto-méditez pas. Toute perturbation du rythme nécessite une approche individuelle. Seul un médecin peut découvrir la cause de l'extrasystole et déterminer le traitement dont vous avez besoin. Plus le traitement est commencé tôt, meilleur est le pronostic de la maladie.

Extrasystole - causes, symptômes, diagnostic, traitement et prévention

Extrasystole (extrasystoles) - une violation du rythme normal du cœur, caractérisée par une contraction extraordinaire du myocarde et / ou de ses chambres (oreillettes, ventricules). En ce moment, une personne au début peut avoir l'impression que son cœur s'est arrêté et qu'il manque d'air, après un battement fort, et à la fin - la restauration du rythme normal des contractions cardiaques. Ce cliché clinique est très bien affiché sur l'électrocardiogramme (ECG), une photo dont nous attacherons un peu plus loin.

L'extrasystole est un type d'arythmie et peut avoir un caractère à court terme (neurogène), qui est causé par le stress, la consommation de café ou d'alcool, le tabagisme ou une longue cure, signalant la présence de toute maladie du système cardiovasculaire (IHD, athérosclérose, cardiosclérose ).

Les principaux symptômes sont une gêne et des douleurs cardiaques, des sentiments d'anxiété et de manque d'air, une transpiration excessive.

Développement

Pour comprendre le principe de la pathogenèse des extrasystoles, il faut d'abord connaître le mécanisme de travail des contractions myocardiques. Faisons-le court.

Ainsi, la contraction du muscle cardiaque (myocarde) provoque une impulsion électrique, qui se forme dans le système de conduction du cœur. Cette poussée neurogène prend sa source dans le nœud sinus-auriculaire (sino-auriculaire), après quoi elle passe par les voies interstitielles des oreillettes, provoquant leur dépolarisation. Ensuite, le signal passe à travers le nœud auriculo-ventriculaire et, à la fin, à travers le faisceau auriculo-ventriculaire est dirigé vers les muscles des ventricules.

Le moindre effet sur les éléments constitutifs de ce système conduit à une violation du passage uniforme du pouls, dont le retard (pause compensatoire) se manifeste extérieurement sous forme d'arythmie, ou, comme dans notre cas, d'extrasystoles.

Statistiques

Selon les statistiques médicales, dans le monde des extrasystoles se trouvent dans environ 65 à 70% des personnes en bonne santé. Si environ 200 extrasystoles ventriculaires et supraventriculaires sont observées par jour, il s'agit d'un indicateur normal qui ne provoque pas d'inconfort chez l'homme. Cependant, avec les pathologies cardiaques et d'autres maladies, le nombre d'extrasystoles par jour peut atteindre 6 à 10 000, et ici, vous pouvez difficilement vous passer de consulter un médecin.

Des facteurs mineurs, tels que les mauvaises habitudes, le mauvais style de vie, la malbouffe et les situations stressantes font leur travail, causant de graves dommages non seulement au cœur, mais à tout le corps.

Code ICD

CIM-10: I49.3
CIM-9: 427,69

Les symptômes de l'extrasystole

Les symptômes dépendent de la cause du dysfonctionnement du cœur, de l'âge et de l'état de santé d'une personne..

Les extrasystoles uniques causées par le stress, le thé ou le café bues peuvent ne pas se manifester et une personne ne ressentira rien. Parfois, des chocs violents du myocarde peuvent être ressentis, dont une personne oublie rapidement.

Les extrasystoles qui se développent dans le contexte de diverses maladies s'accompagnent du tableau clinique suivant:

  • La sensation d'un cœur qui coule, comme s'il s'arrêtait, le manque d'air et l'inconfort dans la poitrine, puis une forte secousse du muscle cardiaque, après quoi le rythme du myocarde est rétabli;
  • Anxiété, anxiété, peur;
  • Pâleur de la peau, transpiration excessive;
  • Douleur au cœur;
  • Affaiblissement d'impulsion.

Les extrasystoles de groupe, lorsque les violations se produisent à plusieurs reprises, l'une après l'autre ou une fois, mais souvent, en raison d'une plus petite injection de sang, l'apport sanguin normal diminue et, en conséquence, la nutrition du cerveau, des vaisseaux coronaires du myocarde, des reins et d'autres organes importants est d'environ 8 à 25%. Cela conduit aux symptômes suivants:

  • Vertiges, évanouissements;
  • Troubles dans le travail de l'appareil auditif et de la parole (aphasie);
  • Pressions douloureuses dans le cœur (angine de poitrine);
  • Parésie.

Complications

Parmi les complications les plus courantes de l'extrasystole, on peut identifier:

  • Augmentation continue de la fréquence cardiaque (tachycardie paroxystique);
  • Fibrillation auriculaire;
  • Complications des maladies cardiovasculaires.

Causes de l'extrasystole

Causes externes des extrasystoles:

  • Le stress est le principal coupable de presque tous les types d'arythmies;
  • L'abus d'alcool, de café, de thé fort;
  • Tabagisme, drogues;
  • Administration incontrôlée de médicaments, en particulier de caféine, d'aminophylline, d'éphédrine, de novodrine, de néostigmine, de glucocorticostéroïdes (GA), de diurétiques, d'antidépresseurs tricycliques et autres;
  • Empoisonnement du corps avec de la nourriture ou divers produits chimiques;
  • Grand effort physique sur le corps.

Causes internes des extrasystoles:

  • Maladies du système cardiovasculaire - maladie coronarienne (CHD), cardiosclérose, athérosclérose, cardiomyopathie, myocardite, péricardite, infarctus du myocarde;
  • Maladies neurologiques - dystonie végétative-vasculaire (VVD), névrose;
  • Maladies du système musculo-squelettique - ostéochondrose, scoliose, cyphose;
  • Maladies infectieuses;
  • Violation de l'échange ionique de potassium, magnésium, sodium et calcium dans le myocarde;
  • Changements dans le fond hormonal - menstruations, ovulation, hyperthyroïdie (surproduction d'hormones thyroïdiennes, dont de fortes doses empoisonnent le corps);
  • Autres maladies et affections - processus inflammatoires, amylose, sarcoïdose, hémochromatose.

Classification de l'extrasystole

La classification de l'extrasystole est la suivante:

Par localisation

  • Ventriculaire - 62,5% des cas;
  • Auriculaire - 25% des cas.
  • Auriculo-ventriculaire et nodulaire (auriculo-ventriculaire) - 2%.
  • Sinus auriculaire (sinus extrasystole) - 0,5%.
  • Combiné - 10%

Par étiologie (cause):

Extrasystoles fonctionnelles - le développement se produit principalement en raison d'une altération du fonctionnement du système nerveux, en particulier avec une névrose, un dysfonctionnement autonome. Ils se caractérisent par une présence au repos et un arrêt après des expériences émotionnelles ou un effort physique. L'ECG montre les changements monotopiques dans les ventricules.

Extrasystoles organiques - le développement se produit à la suite de pathologies du cœur, des vaisseaux sanguins, du système endocrinien ou d'un empoisonnement du corps. Diagnostiqué le plus souvent chez les personnes âgées. L'ECG montre des extrasystoles dans tous les départements / nœuds du cœur, un à la fois ou en groupe, simultanément partout. Un facteur important dans l'apparence est le surmenage physique et le stress..

Par source d'excitation:

Monotopique - un intervalle stable entre les pics sur le cardiogramme et un foyer d'excitation;

Polytopes - différents intervalles entre les extrasystoles et plusieurs foyers d'apparence.

Tachycardie paroxystique instable - extrasystoles de groupe, l'une après l'autre.

Classification des extrasystoles ventriculaires "Lown & Wolf"

Grade I - se caractérise par des extrasystoles répétitives uniques en une quantité allant jusqu'à 30 par heure. Ce n'est pas dangereux, n'a pas besoin de correction.

Classe II - caractérisée par une seule extrasystole répétée en une quantité de 30 ou plus par heure. Malgré de légères déviations du rythme, il n'y a pas de conséquences graves pour la santé..

Grade III - caractérisé par des complexes cardiaques chaotiques avec différents intervalles, formes et nombre d'épisodes. Un homme a besoin d'une assistance médicale pour la correction du cœur.

Classe IVa - caractérisée par des extrasystoles appariées, l'une après l'autre, ainsi qu'une grande variabilité, entraînant des changements pathologiques dans le système cardiovasculaire.

Grade IVb - salve 3-5 extrasystoles, se succédant, gradation élevée et conséquences irréversibles dans le travail du corps, en particulier du cœur et des vaisseaux sanguins. C'est un danger pour la vie humaine..

Classe V - caractérisée par des extrasystoles précoces (R, T) et une gradation élevée, conduisant à un arrêt cardiaque.

Diagnostique

Le diagnostic de l'extrasystole comprend:

  • Examen initial, historique;
  • Électrocardiographie (ECG), y compris Surveillance 24h / 24 (ECG-Holter) et ECG sous effort physique (ergométrie vélo);
  • L'IRM et l'échographie cardiaque peuvent être nécessaires pour clarifier le diagnostic..

Traitement extrasystole

Comment traiter l'extrasystole? Le schéma de traitement de l'extrasystole est approximativement le suivant:

1. Exclusion d'un facteur pathogène.
2. Régime.
3. Traitement médicamenteux.
4. Traitement chirurgical.

La prescription de médicaments et le schéma thérapeutique dépendent directement du type de pathologie, de son étiologie, de la présence de maladies concomitantes et de la santé du patient.

1. Exclusion d'un facteur pathogène

Nous avons déjà écrit sur les médicaments et les facteurs qui affectent le cœur de telle manière que son rythme normal de travail change (voir "Causes d'Extrasitolia").
Tout d'abord, il faut exclure ces facteurs. Si le rythme est rétabli dans les deux premiers jours, il n'est pas nécessaire d'aller chez le médecin. C'est exactement la période où la plupart des médicaments qui peuvent provoquer des extrasystoles sont excrétés par le corps.

N'oubliez pas la paix pour le corps - réduisez l'activité physique, supprimez le facteur de stress, qui peut être, par exemple, l'affichage d'un résumé des nouvelles.

Il y a un bon effet sur le cœur lors de la natation, de la marche modérée, du vélo lent.

2. Régime pour extrasystole

Le magnésium (Mg) est un macroélément important dans les organismes vivants qui a un effet bénéfique et contribue au fonctionnement normal du cœur et des autres tissus musculaires. Un moment privilégié doit être accordé à l'apport simultané de magnésium et de vitamine B6, responsable du fonctionnement du système nerveux.

Les produits suivants ont une grande capacité de magnésium - graines de citrouille, noix diverses, céréales (sarrasin, hercules, avoine, blé), pastèque, maquereau, épinards, laitue, kaki, raisins secs, abricots secs, bananes, pommes, légumineuses et autres. Il est nécessaire d'exclure du régime les aliments gras lourds, frits, fumés.

Nous vous recommandons de lire un article sur le magnésium, son apport quotidien, les raisons du manque.

Le sélénium (Se) est un autre minéral extrêmement important pour la santé du myocarde. Les scientifiques finlandais ont commencé à ajouter du sélénium pour nourrir les animaux agricoles afin de confirmer ce fait. En conséquence, le nombre de décès dus à des maladies du système cardiovasculaire a été réduit de moitié.

La plupart du sélénium dans les tomates fraîches, l'ail, le poisson, les œufs (poulet et caille).

Oméga-3 - acides gras polyinsaturés qui ont la capacité de protéger les vaisseaux sanguins contre le dépôt de plaques d'athérosclérose sur eux, d'où le soi-disant Le "mauvais" cholestérol est excrété du corps sans s'arrêter. En fin de compte, le sang circule librement dans tout le corps et il n'y a pas de sol favorable aux crises cardiaques, aux accidents vasculaires cérébraux et aux maladies coronariennes.

Une grande quantité d'oméga-3 est présente dans les poissons marins, l'huile de lin, les noix.

Potassium (K) - comme sans magnésium, le travail du muscle cardiaque sans potassium est impossible. Cette macro permet également de maintenir une pression artérielle normale..

Une grande quantité de potassium est présente dans les fruits confits, les abricots, les abricots secs, le son de blé, les haricots, les pois, la pâte de tomate, les pruneaux, les raisins secs, les graines de lin.

3. Traitement médicamenteux (médicaments contre l'extrasystole)

Un régime de traitement complet pour les extrasystoles peut inclure l'utilisation des médicaments suivants:

Avec une excitabilité accrue, lorsque le rythme cardiaque est perturbé en raison d'une situation stressante, des sédatifs (sédatifs) et des médicaments sont prescrits - teintures de valériane, agripaume, aubépine, Persen, Grandaksin.

Lors du diagnostic de l'extrasystole ventriculaire, les médicaments suivants sont prescrits - "Amiodarone", "Propafenone", "Sotalol", "Etatsizin".

Lors du diagnostic de l'extrasystole supraventriculaire, les médicaments suivants sont prescrits - les bêta-bloquants (bisoprolol, nébivolol, métoprolol), ainsi que les mêmes amiodarone, cordaron, étatsizin, obzidan, propafénone et Vérapamil.

Malgré la quantité abondante de divers médicaments, le choix repose toujours principalement sur l'étiologie de l'extrasystole, car ce sont diverses maladies cardiaques qui entraînent le plus souvent une perturbation de son travail.

4. Traitement chirurgical

Le traitement chirurgical de l'extrasystole est effectué en cas d'échec des méthodes de traitement conservatrices et comprend:

Ablation par radiofréquence (RFA) - les sources de sources supplémentaires d'impulsions dans le cœur sont brûlées à l'aide d'un cathéter spécial.

Installation d'un défibrillateur dans la poitrine - avec tachycardie ventriculaire paroxystique et arrêt cardiaque, cet appareil délivre une charge qui aide à rétablir le rythme normal du muscle cardiaque.

Prévisions et conséquences

Le résultat après un traitement extrasystolique dépend en grande partie de la vie, du stade et de la négligence de la pathologie du patient avant de consulter un médecin.

Si des changements cardiaques ne se sont pas produits, l'extrasystole transférée n'affecte pas de manière significative la santé et le mode de vie d'une personne.

Les dangers pour la santé sont les extrasystoles dues à l'infarctus du myocarde, à la myocardite, à la cardiomyopathie, aux maladies coronariennes.

L'effet indésirable est la dégénérescence de l'extrasystole en fibrillation auriculaire, tachycardie persistante, qui peut entraîner un arrêt cardiaque soudain.

Traitement de l'extrasystole avec des remèdes populaires

Important! Avant d'utiliser des remèdes populaires contre l'extrasystole, assurez-vous de consulter votre médecin!

Collection apaisante. Le remède populaire suivant est utilisé en cas de stress émotionnel, à cause duquel une arythmie est apparue. Pour la cuisson, broyer et mélanger 1 cuillère à soupe. cuillère melissa, menthe poivrée, camomille et origan. Ensuite, 1 cuillère à café de la collection doit être versée avec un verre d'eau bouillante et mise de côté pendant 40 minutes sous le couvercle pour insister et refroidir. Filtrez et buvez de la tisane tout au long de la journée pour 3-4 doses.

Valériane. Cette plante médicinale a également un effet calmant sur les nerfs. Pour la cuisson, versez 1 cuillère à soupe. cuillère de racines de valériane écrasées avec un verre d'eau bouillie à température ambiante et réserver pendant 10 heures pour infuser dans un récipient fermé. Après filtrer le produit et prendre 1 cuillère à soupe. cuillère, 3-4 fois.

Radis et miel. C'est un bon remède non seulement pour divers types d'arythmies, mais aussi pour les maladies respiratoires aiguës (IRA). Mélanger les uns avec les autres le jus fraîchement pressé de radis noir et de miel naturel, dans un rapport de 1 à 1. Prendre le produit pour 1 cuillère à soupe. cuillères à soupe 20 minutes avant les repas, 2-3 fois par jour.

Queue de cheval. Cette plante a la capacité d'éliminer le «mauvais» cholestérol du corps, d'augmenter la coagulation sanguine, de renforcer les parois des vaisseaux sanguins, de renforcer l'immunité et de normaliser la pression artérielle et l'équilibre eau-sel. Parmi les contre-indications, on peut noter - les maladies rénales (néphrite et autres), la grossesse. Pour la cuisson 1 cuillère à soupe. cuillère de prêle des champs verser 400 ml d'eau bouillante, réserver 2 heures sous le couvercle pour insister et refroidir. Passer et boire 1 cuillère à soupe. cuillère 5 fois par jour.

La prévention

La prévention de l'extrasystole comprend:

Détection et traitement prématurés de diverses maladies, en particulier des systèmes cardiovasculaire, nerveux et endocrinien.

Prendre des médicaments après avoir consulté un médecin, en suivant clairement les instructions du médicament.

Après un traitement extrasystolique, subir des examens de contrôle du corps afin de ne pas rater une éventuelle rechute.

Évitez l'utilisation de produits alimentaires malsains et nocifs qui contribuent à l'affaissement des plaques athérosclérotiques sur les vaisseaux sanguins, qui sont la principale cause dans la plupart des cas de toutes les maladies du système cardiovasculaire.

Manger des aliments enrichis en vitamines et minéraux.

Refus de mauvaises habitudes - fumer, boire de l'alcool, abus de produits contenant de la caféine (café, thé fort, etc.)

Contrôlez votre poids en empêchant l'obésité.

Menez une vie active et essayez de trouver des moments positifs dans la vie, en évitant le stress, car comme il est écrit dans les Saintes Écritures (Bible): «Un cœur joyeux est bon comme remède et un esprit triste sèche les os» (Proverbes 17:22).

Qu'est-ce que l'extrasystole ventriculaire et qu'est-ce qui est dangereux

L'extrasystole est une contraction intempestive du cœur ou de ses cavités séparément. En fait, c'est l'un des types d'arythmies. La pathologie est assez courante - de 60 à 70% des personnes d'une manière ou d'une autre y sont liées. De plus, nous provoquons nous-mêmes le développement de l'extrasystole par l'abus de café ou de thé fort, la consommation excessive d'alcool et le tabagisme..

Des extrasystoles peuvent également survenir en raison de lésions myocardiques sous l'influence de plusieurs pathologies (cardiosclérose, crise cardiaque aiguë, maladie coronarienne, dystrophie, etc.). En plus des pathologies, divers types de troubles du rythme cardiaque (par exemple, les allorhythmes tels que les bigéminies) peuvent conduire à des médicaments excessifs (surdosage), par exemple, les glycosides cardiaques peuvent jouer un mauvais rôle.

Dans la classification internationale des extrasystoles, le code CIM-10 est attribué à la section «Autres arythmies cardiaques» (I49).

Qu'est-ce que l'extrasystole

Cela suggère que l'extrasystole peut survenir non seulement chez les personnes atteintes d'une pathologie du système cardiovasculaire. Des études et observations médicales indiquent que jusqu'à 75% de la population en bonne santé à certaines périodes ressentent des extrasystoles. Jusqu'à 250 de ces épisodes par jour sont considérés comme normaux..
Mais si une personne a une maladie du cœur ou des vaisseaux sanguins, alors de telles perturbations du rythme peuvent provoquer des conditions de vie graves.

Classification

Afin de traiter les extrasystoles et les sources de leur apparition, il est nécessaire de se rappeler que le stimulateur physiologique est le nœud sinus-auriculaire.

Tout d'abord, toutes les extrasystoles sont divisées en fonction du facteur étiologique:

  • Fonctionnel - survient chez des personnes en parfaite santé en raison de divers facteurs, qui ont déjà été mentionnés ci-dessus. De plus, de telles extrasystoles peuvent survenir sans raison apparente..
  • Organique - typique des patients atteints de pathologie cardiaque. Plus fréquent dans les malformations et après une chirurgie cardiaque.
  • Psychogène - inhérent aux personnes sujettes à la dépression, à la neurasthénie, à l'anxiété, aux situations de stress fréquentes.
  • Toxique - accompagne souvent diverses maladies du système endocrinien, l'utilisation de stupéfiants, certains médicaments (caféine, glucocorticostéroïdes, éphédrine).
  • Idiopathique - l'extrasystole est enregistrée sur l'ECG, mais aucune raison objective ne peut être identifiée. Souvent un processus héréditaire.

Ensuite, les extrasystoles sont divisées par la localisation du foyer des impulsions:

  1. Auriculaire (supraventriculaire, extrasystole supraventriculaire) - les foyers d'excitation ne se produisent pas dans le système de conduction du cœur, mais dans les oreillettes ou le septum auriculo-ventriculaire, puis sont transmis au nœud sinusal et aux ventricules, c'est-à-dire que l'extrasystole supraventriculaire est caractérisée par des foyers ectopiques d'excitation.
  2. Auriculoventriculaire (auriculoventriculaire, nodulaire) - la survenue d'une impulsion est notée entre les oreillettes et les ventricules, se propage de haut en bas. Dans certains cas, il peut provoquer un flux inverse de sang vers le cœur. À leur tour, selon la localisation des foyers ectopiques dans le nœud, ils sont divisés en:
    • Haut.
    • Moyen.
    • Inférieur.

  • Sino-auriculaire - une impulsion d'excitation se produit dans le nœud sino-auriculaire.
  • Tige - provient du faisceau de His, ne s'étend pas aux oreillettes, mais n'est transmise qu'aux ventricules.
  • Le ventriculaire est le type d'extrasystole le plus courant qui se produit dans les ventricules du cœur. Dans de tels cas, il n'y a pas de transmission de l'impulsion aux oreillettes et des contractions extraordinaires alternent avec des pauses compensatoires. L'extrasystole ventriculaire est soumise à une classification en 5 classes et n'est diagnostiquée qu'après une surveillance quotidienne:
    • Classe I - les extrasystoles ne sont pas enregistrées - le processus est considéré comme physiologique.
    • Classe II - jusqu'à 30 extrasystoles monotopiques sont enregistrées en une heure.
    • Classe III - par heure est déterminée à partir de 30 extrasystoles monotopiques à tout moment de la journée.
    • Classe IV - en plus des monotopes, les polytopiques sont également enregistrés:
      • IV classe "a" - les extrasystoles monotones deviennent jumelées.
      • Classe IV "b" - des extrasystoles polytopiques appariées apparaissent.
    • Classe V - sur un groupe ECG, les extrasystoles polytopiques sont déterminées. De plus, en 30 secondes, ils peuvent se produire jusqu'à 5 fois de suite.
  • Les extrasystoles ventriculaires peuvent également être ventriculaires droite et ventriculaire gauche.

    Les extrasystoles de grade 2 à 5 se caractérisent par des troubles hémodynamiques persistants et peuvent provoquer une fibrillation ventriculaire et la mort.

    Par facteur d'âge:

    • Les extrasystoles congénitales sont associées à des malformations du cœur, perturbées par la structure des parois des ventricules.
    • Acquis - les échecs qui se développent lorsque des facteurs pathologiques affectent le corps humain - maladies infectieuses, lésions cardiaques.

    Au lieu d'apparition des abréviations:

    • Monotopique - des impulsions extraordinaires proviennent d'un seul objectif.
    • Polytopic - les impulsions proviennent de différents foyers.

    Au moment de l'occurrence pendant la diastole:

    • Tôt - les extrasystoles qui se produisent au début de la diastole, l'ECG sont enregistrées simultanément avec l'onde T ou au plus tard 0,05 seconde après la fin du cycle précédent de contraction cardiaque.
    • Moyen - déterminé sur l'ECG après 0,45 à 0,5 seconde après l'onde T.
    • Tard - ces extrasystoles sont déterminées à la fin ou au milieu de la diastole, avant l'onde P suivante de contraction cardiaque normale.

    Par la fréquence d'occurrence:

    • Célibataire.
    • Jumelé - les foyers ectopiques se produisent sur les extrasystoles d'affilée.
    • Multiple - le développement des extrasystoles est enregistré plus de 5 par minute.
    • Volley (groupe) - survenant à la fois plusieurs extrasystoles consécutives dans un montant de plus de deux.

    Par fréquence d'enseignement:

    • Rare - forme jusqu'à 5 par minute.
    • Moyen - les extrasystoles sont enregistrées jusqu'à 6 - 15 par minute.
    • Fréquent - enregistré à partir de 15 par minute ou plus.

    Selon les lois de l'apparition de contractions extraordinaires (allorrhythmes):

    • Bigeminia - survient après chaque contraction normale du muscle cardiaque.
    • Trigiménie - les extrasystoles sont fixées après chaque seconde de réduction.
    • Quadrigiménie - après chaque troisième contraction cardiaque, des impulsions extraordinaires se forment.

    Selon les prévisions à vie:

    • Extrasystoles qui ne présentent pas de danger pour la vie - se développent sans la présence d'une maladie cardiaque.
    • Extrasystoles potentiellement dangereuses - détectées dans le contexte d'un infarctus aigu du myocarde, d'une crise hypertensive.
    • Les extrasystoles qui mettent la vie en danger pour une personne - sont difficiles à traiter, accompagnent une maladie cardiaque grave, conduisent souvent au développement de conditions potentiellement mortelles.

    Les causes

    Les causes des extrasystoles fonctionnelles:

    • Stress.
    • Fumeur.
    • La consommation d'alcool, de café, de thé fort en gros volumes.
    • Surmenage.
    • Règles.
    • Dystonie végétative-vasculaire.
    • Maladies infectieuses et inflammatoires accompagnées d'une température corporelle élevée.
    • Névrose.
    • Ostéochondrose de la colonne cervicale et thoracique.

    Causes des extrasystoles organiques:

    • Maladie coronarienne.
    • Maladies infectieuses du système cardiovasculaire (myocardite).
    • Insuffisance cardiaque chronique.
    • Malformations cardiaques congénitales et acquises.
    • Thyrotoxicose et autres maladies thyroïdiennes.
    • Péricardite.
    • Cardiomyopathie.
    • Coeur pulmonaire.
    • Sarcoïdose.
    • Amylose.
    • Chirurgie cardiaque.
    • Hémochromatose.
    • Pathologie du tractus gastro-intestinal.
    • Maladies oncologiques.
    • Réactions allergiques.
    • Troubles de l'échange électrolytique.

    Causes des extrasystoles toxiques:

    • L'empoisonnement chimique.
    • Intoxication dans les maladies infectieuses et pathologie du système endocrinien.

    Pathogénèse

    Comme déjà mentionné ci-dessus, l'extrasystole est un rythme cardiaque extraordinaire et prématuré.

    Normalement, la contraction du muscle cardiaque se produit lorsqu'une impulsion nerveuse passe du nœud sinusal situé dans l'oreillette gauche à travers le nœud auriculo-ventriculaire, situé entre les oreillettes et les ventricules en deux faisceaux nerveux dans les deux ventricules.

    Dans ce cas, il ne devrait y avoir aucun écart le long du trajet d'impulsion. Un tel processus de propagation d'impulsions est strictement limité dans le temps..
    Cela est nécessaire pour que le myocarde ait le temps de se reposer pendant la période de remplissage, afin qu'il puisse plus tard libérer une partie du sang dans les vaisseaux avec une force suffisante.

    Si à l'un de ces stades, des obstacles ou des dysfonctionnements se produisent, les foyers d'excitation ne se produisent pas dans des endroits typiques, dans de tels cas, le muscle cardiaque ne se détend pas complètement, la force de contraction s'affaiblit et tombe presque complètement du cycle de circulation sanguine.

    C'est par le nerf vague du cerveau que les signaux d'une diminution de la fréquence cardiaque sont reçus, et le long des nerfs sympathiques - des signaux sur la nécessité de son accélération. Dans le cas du nerf vague dominant dans le nœud sinusal, un retard dans la transmission du pouls se produit. L'accumulation d'énergie dans d'autres parties du système conducteur essaie de générer par elle-même des contractions. C'est ainsi que se produit le développement de l'extrasystole chez les personnes en bonne santé..

    De plus, des extrasystoles peuvent survenir par réflexe lorsque le diaphragme se lève, ce qui entraîne une irritation du nerf vague. Ces phénomènes sont observés après une forte consommation de nourriture, des maladies du tube digestif.

    L'effet sympathique sur le muscle cardiaque entraîne sa surexcitation. Cette manifestation peut conduire au tabagisme, à l'insomnie, au stress, au stress mental. Selon ce mécanisme, l'extrasystole se développe chez les enfants..

    Dans le cas d'une pathologie cardiaque existante, des foyers ectopiques (pathologiques) se forment en dehors du système de conduction du cœur avec un automatisme accru. Il y a donc le développement d'extrasystoles avec cardiosclérose, malformations cardiaques, myocardite, maladie coronarienne.

    Très souvent, avec un rapport perturbé d'ions potassium, magnésium, sodium et calcium dans les cellules myocardiques, un effet négatif sur le système de conduction du cœur se produit, qui se transforme en l'apparition d'extrasystoles.

    Avec le développement des extrasystoles, des impulsions extraordinaires se propagent le long du myocarde. Cela provoque des contractions précoces et précoces du cœur à la diastole. Dans le même temps, le volume d'éjection de sang diminue, ce qui entraîne des changements dans le volume minime de la circulation sanguine. Plus l'extrasystole se forme tôt, plus le volume sanguin sera petit avec un écoulement extrasystolique. Ainsi, il y a une détérioration du flux sanguin coronaire dans les maladies cardiaques.

    Manifestations cliniques

    Très souvent, l'extrasystole est généralement invisible pour les patients et ses symptômes sont absents. Mais, la plupart des patients, au contraire, caractérisent leurs sensations comme:

    • Arrêtez.
    • Congeler le cœur.
    • Coup de pied à l'intérieur.
    • Échec.

    De telles sensations d'arrêt cardiaque sont dues au fait que ces sentiments dépendent de la pause générée après une contraction extraordinaire. Ceci est suivi d'une impulsion cardiaque, qui est plus forte. Cela s'exprime cliniquement dans un sentiment de choc..

    Les symptômes les plus courants chez les patients atteints d'extrasystole sont:

    • Douleur au coeur.
    • La faiblesse.
    • Vertiges.
    • Toux.
    • Transpiration.
    • Plénitude de la poitrine.
    • Pâleur.
    • Sentiment de manque d'air.
    • Anxiété.
    • Peur de la mort.
    • Panique.
    • Perte d'ondes de pouls pendant la palpation du pouls, ce qui augmente encore la peur des patients.
    • Parésie.
    • Évanouissement.
    • Déficience transitoire de la parole.

    Il convient de noter que la tolérance à l'insuffisance cardiaque chez les personnes souffrant de dystonie végétovasculaire est beaucoup plus difficile, ce qui ne correspond pas aux manifestations cliniques. Mais avec les patients qui ont une pathologie du système cardiovasculaire, l'inverse est vrai - ils tolèrent plus facilement l'arythmie, car le cœur est déjà «entraîné» à divers types de dysfonctionnements, et ces patients sont moralement plus stables.

    Extrasystole chez les enfants

    Chez les enfants, des dysfonctionnements peuvent survenir à tout âge, même dans l'utérus. Les raisons du développement d'une telle pathologie dans l'enfance sont les mêmes facteurs que chez l'adulte.

    Une variété spéciale comprend les processus génétiques pour lesquels l'extrasystole ventriculaire et la tachycardie sont les principales manifestations. Une telle anomalie est que dans le contexte de la dysplasie arythmogène du ventricule droit, le myocarde se développe incorrectement. Le danger d'une telle pathologie réside dans le fait que la mort subite se développe assez souvent.

    Ce type de perturbation du rythme cardiaque ne se manifeste souvent pas cliniquement et est déterminé au hasard dans 70% des cas..

    En grandissant, l'enfant présente les mêmes plaintes que les adultes, qui peuvent augmenter pendant la puberté..

    Étant donné que les extrasystoles d'origine végétative sont plus caractéristiques des enfants, ces extrasystoles sont divisées en plusieurs types:

    • Dépendant de Vago - plus fréquent chez les enfants plus âgés sous forme de groupe, manifestations allorhythmiques.
    • Personne à charge combinée - caractéristique des jeunes enfants et des écoliers.
    • Dépendant sympathique - survient le plus souvent à la puberté. Une caractéristique distinctive de ces extrasystoles est leur augmentation en position verticale, leur prévalence pendant la journée et leur diminution pendant le sommeil.

    En cas de diagnostic d'une extrasystole ventriculaire chez un enfant, son observation est nécessaire, car dans de nombreux cas, un traitement n'est pas nécessaire, et l'extrasystole elle-même passe au moment où la puberté est terminée. Mais si la quantité d'extrasystoles par jour est de 15 000 ou plus, il est nécessaire de commencer immédiatement le traitement.

    Le diagnostic et le traitement chez l'enfant sont totalement identiques à ceux chez l'adulte.

    Diagnostique

    Pour cela, une surveillance Holter quotidienne est nécessaire, pendant laquelle toutes les extrasystoles possibles survenant pendant le jour et la nuit sont enregistrées pendant la journée.

    L'extrasystole sur l'ECG aura les symptômes suivants:

    • La survenue précoce du complexe QRST ou de l'onde P, ce qui indique un raccourcissement de l'intervalle d'adhésion pré-extrasystolique - avec les extrasystoles auriculaires normales et les ondes P extrasystoliques sont prises en compte, et avec les complexes QRS ventriculaires et auriculo-ventriculaires.
    • Expansion, déformation, complexe extrasystolique QRS de haute amplitude avec extrasystole ventriculaire.
    • Absence d'une dent de P avant l'extrasystole ventriculaire.
    • Pause compensatoire complète après extrasystoles ventriculaires.

    De plus, aux fins du diagnostic, les manipulations suivantes sont utilisées:

    • L'ergométrie du vélo est une étude ECG au moment de l'activité physique. Cette méthode est utilisée pour clarifier la présence d'extrasystoles et de signes d'ischémie..
    • Échographie du cœur - vous permet de déterminer l'activité de l'ensemble du muscle cardiaque et des valves cardiaques.
    • Examen transœsophagien.
    • IRM du cœur et des vaisseaux sanguins.

    En règle générale, le diagnostic de l'extrasystole ne prend pas beaucoup de temps, par conséquent, lors de l'exécution de toutes les procédures nécessaires, le traitement doit être commencé dès que possible.

    Extrasystole. Traitement

    Ne vous auto-méditez pas, car toute violation du rythme cardiaque en combinaison avec des médicaments mal sélectionnés peut être difficile à nuire et entraîner des conséquences très désastreuses..

    Actuellement, les mesures thérapeutiques suivantes sont utilisées dans le traitement de l'extrasystole:

    • Dans le cas d'une extrasystole fonctionnelle, un traitement n'est guère nécessaire. Néanmoins, il existe encore un certain risque, il est donc recommandé de réduire la consommation de cigarettes, la quantité d'alcool et de café.
    • Si des extrasystoles se sont développées dans le contexte d'une situation stressante, vous devez prendre des gouttes de plantes apaisantes - valériane, aubépine, agripaume. Corvalol est également recommandé pour soulager les symptômes d'anxiété générale et d'agitation..
    • Lorsque l'ostéochondrose est à l'origine de la pathologie, tout d'abord, une consultation avec un neurologue, vertébrologue, qui prescrira le traitement approprié, est nécessaire.
    • Étant donné que la cause de l'insuffisance cardiaque est souvent un surmenage chronique, dans de tels cas, il vous suffit d'ajuster votre journée et de respecter le régime. Il est recommandé de se coucher au plus tard à 23h00 et d'assurer un sommeil sain et complet pendant au moins 8 heures. À mesure que le corps se renforce, les symptômes de la maladie disparaissent.
    • Si la cause organique des échecs est diagnostiquée, ses sources sont d'abord clarifiées, des examens supplémentaires sont effectués, puis ne poursuivent le traitement. Tout d'abord, les médicaments sont prescrits un certain nombre de bêta-bloquants, qui réduisent le pouls (métoprolol, bisoprolol), mais strictement individuellement dans chaque cas.
    • Avec un processus prononcé, des médicaments antiarythmiques sont utilisés - diltiazem, cordaron, anapriline, novocainamide.
    • En l'absence d'effet du traitement, ils recourent à une méthode telle que l'ablation par cathéter radiofréquence - l'installation d'un stimulateur cardiaque artificiel.

    La chirurgie élimine l'arythmie et améliore considérablement le pronostic et la qualité de vie des patients.

    Complications

    • Fibrillation ventriculaire.
    • Fibrillation auriculaire.
    • Tachycardie paroxystique.
    • Fibrillation auriculaire.
    • Choc cardiogénique.
    • Mort cardiaque subite.

    Comme vous pouvez le voir, l'extrasystole peut entraîner des complications dangereuses.Par conséquent, un diagnostic et un traitement rapides aideront à améliorer à la fois l'état du patient et son pronostic pour la vie future..

    Prévoir

    Les plus dangereuses sont les extrasystoles apparues dans le contexte de l'infarctus du myocarde, des cardiomyopathies et de la myocardite. Naturellement, dans de tels cas, le pronostic sera le plus défavorable, car les changements dans la structure du cœur au cours de ces processus conduisent souvent au développement d'une fibrillation auriculaire ou de ventricules.

    Si des changements marqués dans la structure du myocarde ne sont pas observés, le pronostic dans de tels cas est le plus favorable.

    Extrasystole du cœur: qu'est-ce que c'est, causes des extrasystoles, symptômes et méthodes de traitement

    La fréquence cardiaque est l'un des indicateurs les plus importants de l'état de l'ensemble du corps humain. Selon les statistiques, des troubles du rythme surviennent chez environ 85% des patients, quels que soient leur âge, leur sexe, leur statut social, leur mode de vie ou d'autres facteurs importants..

    Il est impossible de dire à l'avance pourquoi cela se produit. Les raisons de la masse, à la fois naturelle et pathologique.

    L'extrasystole est la survenue de contractions cardiaques uniques ou de groupe dans une ou plusieurs structures: les ventricules ou l'ensemble du myocarde. Selon le type de processus, il peut être dangereux pour la santé et la vie, ou il peut être relativement inoffensif..

    Il est impossible de comprendre par vous-même, c'est une perte de temps, dans ce cas précieux. Avec l'extrasystole de groupe, la probabilité d'un arrêt cardiaque soudain est élevée.

    La possibilité de développer un problème est de 12 à 25% pour les formes menaçantes et d'environ 85 à 90% pour les types simples. La deuxième variété n'est pas dangereuse, souvent les gens ne la remarquent tout simplement pas. Au fil du temps, il existe un risque de transformation d'une forme en une autre.

    Mécanisme de développement de processus

    L'extrasystole du cœur est la survenue d'une excitation pathologique et d'une contraction automatique. En fait, nous parlons d'une version plus douce de la fibrillation auriculaire.

    Pour comprendre ce qui distingue cette déviation, vous devez considérer les caractéristiques anatomiques et physiologiques du corps.

    Le cœur fonctionne de manière autonome. Les cellules cardiomyocytes sont les seules dans le corps capables d'excitation spontanée. D'où la conclusion - l'organe musculaire est situé dans une activité indépendante et autonome sans stimuli externe.

    Dans une certaine mesure, la fréquence des contractions est ajustée par le cerveau, également par des substances hormonales..

    Le générateur principal de l'impulsion électrique est le nœud sinusal, une accumulation spéciale de cellules. De plus, grâce à des faisceaux spéciaux, le signal est envoyé à d'autres structures du myocarde, provoquant une réduction complète.

    Dans le cas du processus considéré, il se produit un phénomène pathologique dans lequel le signal électrique est créé par d'autres structures cardiaques: ventricules, etc..

    Les extrasystoles uniques dans le cœur - surviennent spontanément, ne sont pas caractérisées par la régularité et la persistance. L'option multi-groupes se distingue par sa durée, comporte le risque d'un arrêt rapide de l'organe. Sans soins médicaux, quelques années ou moins sont mortelles.

    Contrairement à la fibrillation auriculaire, l'extrasystole n'est pas caractérisée par des contractions chaotiques du muscle cardiaque. Ils sont commandés, mais incorrects et redondants..

    Les coups pleins ne peuvent pas être appelés. La détection du flutter pathologique ne sera déclenchée que sur l'électrocardiogramme (ECG).

    Classification du phénomène

    Il y a deux raisons pour taper un processus..

    Selon l'origine du problème, il existe:

    • Variété neurogène. Elle se caractérise par l'activation et le travail pathologique du système parasympathique. L'inhibition est perturbée, le cœur commence à fonctionner différemment. En règle générale, une telle origine est caractérisée par des ectrasystoles uniques, elles ne sont pas dangereuses, bien qu'elles puissent conduire à une menace pour la vie et la santé à l'avenir.
    • Type organique. Elle est causée par des problèmes avec le cœur lui-même. On parle généralement de défauts non détectés, congénitaux et acquis. Pour comprendre qu'un processus est en cours, peut-être le patient lui-même, il existe des extrasystoles persistantes qui ont l'impression de manquer de battements cardiaques ou de ralentir son travail.

    Une autre base de classification est la fréquence des changements, la nature des écarts.

    • Extrasystole unique. Le type de processus le plus courant. Elle survient dans 85% des cas ou plus, comme déjà indiqué. Il n'est pas ressenti par le patient et il n'y a donc aucun symptôme. Un problème est découvert par hasard, lors du processus de diagnostic d'autres pathologies ou d'examen préventif.
    • Extrasystole multiple. C'est moins courant. Il comporte un grand risque de mortalité. Le cœur ne fonctionne pas normalement, c'est une occurrence constante. Les chocs ne sont pas à leur place, un signal électrique est généré dans les ventricules ou autres structures, jusqu'à l'ensemble du myocarde. L'arrêt d'un organe musculaire est la conséquence la plus probable d'un problème similaire. Un diagnostic urgent est nécessaire pour vérifier la maladie et un traitement tout aussi rapide. Mieux dans des conditions stationnaires.

    Les extrasystoles sont des contractions cardiaques extraordinaires qui ne correspondent pas au bon fonctionnement de l'organe. Les classifications considérées jouent un grand rôle clinique..

    Il en existe d'autres types. Ils sont moins importants. Néanmoins, il convient de considérer.

    Selon le moment de la survenue de la réduction:

    Par le nombre de sources:

    • Célibataire.
    • Multiple (se produit dans les oreillettes, les ventricules).

    Raisons du développement du processus

    Ils sont divers, de même que les formes du phénomène lui-même. Parmi eux:

    • Réactions allergiques sévères. En règle générale, ce sont des conditions d'urgence, telles que l'œdème de Quincke ou un choc anaphylactique. Façonné rapidement, augmente la fréquence cardiaque. En conséquence, en réponse à une situation menaçante, des extrasystoles peuvent survenir. Il s'agit d'une sorte de mécanisme de défense qui ne convient pas à l'affaire..
    • Processus auto-immuns. Ils ont une origine similaire, car ils sont provoqués par des médiateurs inflammatoires, dont l'histamine. Mais de nature plus durable. Nous parlons de rhumatismes, d'arthrite, de sarcoïdose et d'autres syndromes..
    • L'utilisation de méthodes invasives ou fonctionnelles dans l'étude du muscle cardiaque. Électrocardiographie utilisant une sonde spéciale et autres. Ils provoquent une stimulation artificielle des fibres musculaires. Dans ce cas, l'extrasystole agit comme un phénomène temporaire et n'est pas dangereux. Mais pour la fidélité il est recommandé de rester un certain temps dans les murs de l'hôpital, jusqu'à l'état général.
    • Faiblesse du nœud sinusal. Il se développe seul ou comme phénomène pathologique secondaire. Il se caractérise par une intensité insuffisante de l'impulsion électrique produite. D'où la violation de la contractilité myocardique. Le corps cherche à restaurer l'activité normale des structures cardiaques. Des sources tierces de génération de signaux apparaissent, mais elles ne peuvent pas couvrir le besoin d'une force de réduction. Le mécanisme est initialement défectueux.
    • Blessures à la poitrine. Ecchymoses, fractures, autres blessures. Provoquer un dysfonctionnement cardiaque. Le type de personnage dépend du facteur. Correction de la condition sous-jacente, la normalisation de l'activité cardiaque dans des conditions stationnaires est nécessaire. Le problème met la vie en danger.
    • Fièvre. Elle est provoquée par des phénomènes infectieux et inflammatoires et d'autres causes. Il peut s'agir d'un simple rhume, d'une tuberculose, d'un cancer. La thérapie consiste à abaisser le thermomètre. La normalisation de l'activité cardiaque est réalisée dans le cadre d'un traitement symptomatique..
    • Problèmes musculo-squelettiques au niveau de la colonne cervicale. De l'ostéochondrose banale aux tumeurs et autres phénomènes destructeurs. Une perturbation circulatoire dans le cerveau est provoquée. D'où les signaux pathologiques vers le cœur. Parce que toutes les maladies de la colonne vertébrale doivent être traitées dès les premiers stades.
    • Toux longue. Provoque une excitation réflexe des structures cardiaques. En règle générale, ce sont des extrasystoles uniques. Aucun traitement requis. Cependant, des cas de fermeture d'organes sont connus..
    • Problèmes neurovégétatifs. Associé à une inhibition altérée du système nerveux central. D'où la stimulation excessive du cœur. Le traitement est sous la supervision d'un neurologue, mais ce n'est pas une garantie de succès, car le phénomène a un mécanisme complexe et nécessite une exposition complexe par tout un groupe de médicaments.
    • Utilisation incontrôlée ou analphabète de médicaments, tels que les glycosides, les antihypertenseurs, les antiarythmiques. Le blâme peut être un patient ou un médecin qui n'est pas compétent pour prescrire un traitement.
    • Arrêt respiratoire. Une conséquence de la maladie pulmonaire obstructive chronique ou de l'asthme bronchique, moins souvent d'autres problèmes d'un type similaire. La correction de la condition est effectuée sous la supervision d'un pneumologue. Le traitement est long et compliqué. Habituellement, la cause première de tous les problèmes est de fumer ou de travailler dans des travaux dangereux pendant une période prolongée..
    • Pathologies hématopoïétiques et hémodynamiques: l'anémie en premier lieu.
    • Troubles métaboliques. Il ne s'agit pas de processus endocriniens. La cause de l'extrasystole dans ce cas est une carence ou un excès de potassium, de calcium, de magnésium, une consommation excessive de produits alcoolisés, de caféine, de substances nocives contenues dans les produits du tabac.
    • Anomalies hormonales. Diabète sucré de tout type ou hyperthyroïdie (quantités excessives de T3, T4, TSH, substances spécifiques de la glande thyroïde).

    Raisons cardiaques

    En fait, les maladies cardiaques sont plus courantes:

    • Augmentation de la pression dans l'artère pulmonaire. Se produit avec un cours prolongé du processus hypertenseur, etc..
    • Malformations de l'organe musculaire, congénital et acquis.
    • Maladies inflammatoires, la principale est la myocardite. Conduit à la destruction des structures cardiaques à court terme.
    • Chirurgie cardiaque.
    • Tumeurs de nature maligne et bénigne.
    • IHD (maladie coronarienne).
    • Cardiomyopathie.
    • Infarctus du myocarde et cardiosclérose subséquente. Le processus est déterminé par une nécrose aiguë des tissus des structures musculaires et leur remplacement par des cicatrices non fonctionnelles.

    Dans le contexte de causes non cardiaques, des contractions pathologiques uniques se développent souvent. Avec des facteurs cardiaques - groupe extrasystoles. Le traitement différencié dépend du type de processus.

    Extrasystole toxique

    Dans un petit nombre de cas, les espèces dites toxiques se forment:

    • Surdosage de médicaments pour éliminer les pathologies cardiaques.
    • Empoisonnement par des sels de métaux lourds et des composés dangereux: mercure, antimoine, éléments alcalino-terreux, etc..
    • Briser avec des contraceptifs oraux.

    Symptômes typiques

    L'extrasystole du cœur est un phénomène dangereux: même dans le contexte de réductions fréquentes du type pathologique de manifestations, il peut ne pas y avoir du tout.

    D'où la nécessité d'un diagnostic urgent et de contrôles réguliers avec un cardiologue ou, au moins, un thérapeute.

    Dans d'autres situations, il existe de tels signes:

    • Perturbation du cœur. C'est ressenti. Les patients décrivent leurs symptômes comme: un rythme cardiaque irrégulier, l'organe saute des battements, accélère ou ralentit. Sans l'utilisation de médicaments, la stabilisation de l'état ne se produit presque jamais. Les réceptions vagues sont également inefficaces.
    • Dyspnée même dans le contexte d'une activité physique minimale ou en son absence totale (dans les cas graves).
    • Mal de crâne. Il est relativement rare, indiquant une violation croissante des structures cérébrales trophiques.
    • Vertige. Manque d'orientation dans l'espace. Démontre également l'impossibilité d'un approvisionnement normal en nutriments cérébraux.
    • Intolérance à l'effort physique. Freaks de coeur, transpiration monte.
    • Cyanose du triangle nasolabial.
    • Pâleur de la peau.

    Ce sont des manifestations de l'extrasystole nécessitant une visite chez le médecin. Ne devrait pas être retardé lors de la visite d'un établissement médical.

    Signes nécessitant un appel d'ambulance

    • Un mal de tête aigu sans raison apparente. Balles, pousses à l'arrière de la tête et de la tête.
    • Discours, vision, déficience auditive, problèmes de fonctions neurologiques.
    • Paralysie, parésie, sensation de chair de poule.
    • Distorsions du visage, structures musculaires coquines, membres.
    • Peut-être le développement d'un accident vasculaire cérébral ou d'une crise cardiaque dans le contexte du problème en question. Les événements les plus courants sont un choc cardiogénique ou un arrêt du travail musculaire.

    Les symptômes neurologiques et cardiaques extrasystoles peuvent entraîner des conséquences dangereuses.

    Diagnostique

    L'identification présente certaines difficultés, car les manifestations dans les premiers stades sont complètement absentes.

    Toute responsabilité incombe au spécialiste traitant. Médecin spécialiste - Cardiologue.

    Si nous parlons d'un grand village avec une médecine développée, vous pouvez contacter un arythmologue. Si nécessaire, adressez-vous à d'autres médecins travaillant dans des domaines connexes.

    Une liste approximative des mesures de diagnostic:

    • Résoudre les plaintes des patients concernant leur santé. Il est nécessaire pour une analyse plus approfondie des sensations subjectives du patient. Peut être effectué à l'aide d'un questionnaire spécial.
    • Prise d'histoire. Mode de vie, présence ou absence de mauvaises habitudes, antécédents familiaux et autres moments. D'autres facteurs pourraient également jouer un rôle dans l'identification d'un problème.
    • Mesure de la pression artérielle, également de la fréquence cardiaque. Une objectivation des indicateurs fonctionnels est nécessaire pour identifier une éventuelle étiologie du processus
    • Surveillance quotidienne à l'aide d'un tonomètre programmable automatique Holter. Montré dans tous les cas. Il est préférable d'effectuer en ambulatoire, afin que le patient se trouve dans un environnement naturel et familier. L'activité physique dans ce cas joue un rôle important. À l'hôpital, c'est minime quand une personne est à la maison - ordinaire. La dynamique des changements de niveau est nécessaire pour identifier l'origine du processus
    • Écouter un son cardiaque. Dans le contexte de l'extrasystole, il y a une surdité des tons, une augmentation du volume, mais l'exactitude, le hasard ne se produit pas.
    • Électrocardiographie Une technique objective pour évaluer l'activité fonctionnelle des structures cardiaques. Il est considéré comme l'étalon-or pour le diagnostic précoce, car il vous permet d'attraper des changements uniques, tels que les extrasystoles. Les plus fréquents sont déterminés par un examen rapide des résultats, même par des médecins inexpérimentés, car le processus est en cours.
    • Échocardiographie. Technique ultrasonique visant à l'évaluation visuelle des structures cardiaques. Démontre des changements pathologiques de nature organique.
    • Angiographie.
    • CT ou IRM.

    D'autres techniques peuvent également être utilisées. Ils sont désignés par d'autres spécialistes selon les besoins..

    Signes d'extrasystole sur un ECG

    Parmi les traits caractéristiques:

    • Apparition précoce de l'onde P, déformation de la même structure.
    • Large complexe QRS.
    • Apparition de pics par paires.

    Il y a au moins 10 à 15 indicateurs objectifs moins spécifiques de l'extrasystole sur l'ECG. Seul un médecin peut les détecter. Le déchiffrement nécessite des qualifications importantes, sans la capacité appropriée de rater facilement un point important.

    Effet thérapeutique

    Le traitement de l'extrasystole est complexe, chirurgical et médicamenteux, selon la gravité, l'étiologie et la nature du processus.

    • Antagonistes du calcium. Comme Diltiazem et Verapamil.
    • Bêtabloquants. Anapriline, métoprolol, carvédilol et similaires.
    • Inhibiteurs de l'ECA. Perineva, Prestarium.

    Utilisé dans le système. La complexité de l'impact fournit un impact de tous les côtés du processus pathologique.

    Un traitement chirurgical est prescrit dans les cas extrêmes. L'implantation d'un stimulateur cardiaque (stimulateur cardiaque) ou d'un défibrillateur peut être nécessaire. Les défauts cardiaques sont éliminés par chirurgie. Prothèses possibles pour la destruction des structures cardiaques.

    Les recettes folkloriques ne sont pas efficaces et, de plus, dangereuses. Les changements de style de vie peuvent être une bonne aide, mais pas la principale méthode de thérapie. En outre, les raisons sont plus profondes, faire face à des moyens aussi simples ne fonctionnera pas..

    Prévoir

    Les extrasystoles simples sont guéries dans 100% des cas, la thérapie n'est souvent pas nécessaire du tout. Le multiple et le groupe sont caractérisés par une mortalité élevée. La probabilité d'un arrêt cardiaque sans traitement est de 65%, avec la nomination d'un cours compétent - 20%.

    La prévention

    Spécifique n'est pas développé. Il suffit de suivre des règles simples:

    • Arrêter de fumer, d'alcool et surtout de drogues.
    • Une bonne nutrition (plus de vitamines, des aliments moins nocifs).
    • Sommeil complet 8 heures par nuit ou plus.
    • Marcher 2 heures par jour.
    • Sel pas plus de 7 grammes.
    • Régime optimal de consommation (2 litres par jour).

    Les extrasystoles dans le cœur sont la survenue de contractions d'organes pathologiques extraordinaires. La raison en est l'apparition d'impulsions électriques dans les structures, en plus du nœud sinusal.

    Le diagnostic et le traitement sont urgents, sous la supervision d'un cardiologue. Au besoin - autres spécialistes. Des complications fatales sont possibles en l'absence d'aide..

    Il Est Important D'Être Conscient De Vascularite