Qu'est-ce qu'une crise hypertensive, symptômes et signes, traitement et conséquences possibles

La crise hypertensive est une augmentation aiguë et substantielle de la pression artérielle à des niveaux critiques (généralement de 40 à 60 mmHg plus élevés que la norme individuelle pour un patient particulier).

La probabilité d'un tel phénomène existe non seulement chez les patients hypertendus "invétérés", mais aussi chez les personnes en parfaite santé dans certaines conditions (stress, surcharge physique, choc nerveux, maladie infectieuse aiguë, etc.).

Une crise est dangereuse non seulement et non pas tant avec une augmentation significative de la pression artérielle, mais avec des complications possibles, qui s'avèrent souvent fatales pour le patient ou, au moins, conduisent à une invalidité grave à court terme.

Parmi les conséquences possibles d'une crise cardiaque, d'un AVC, d'une cécité irréversible, d'une insuffisance rénale, etc. À un moment donné, une personne relativement en bonne santé et efficace se transforme en une personne profondément handicapée.

Pour éviter un scénario pessimiste, vous devez vous armer de connaissances sur la situation d'urgence et savoir exactement comment la prévenir et que faire en cas de maladie.

Qu'est-ce qu'une crise hypertensive et comment la classer?

Une crise hypertensive (en abrégé HA) signifie une augmentation aiguë de la pression artérielle à des niveaux significatifs en peu de temps. Cette condition peut être classée pour diverses raisons..

Selon le taux de formation du processus pathologique, il existe:

  • Crise hypertensive du premier type. Elle s'accompagne d'une augmentation rapide de la pression artérielle. Il coule rapidement et s'estompe tout aussi rapidement lors de la prestation de soins médicaux. Augmente, principalement la pression systolique supérieure.
  • Crise hypertensive du second type. Il se développe lentement, lentement et ne coule pas si agressivement. Cela peut durer de plusieurs heures à 2-3 jours et même un peu plus longtemps. Tourné mal même dans un hôpital. Des troubles hémodynamiques sévères et l'apparition de complications sont possibles. Dans le même temps, les pressions supérieure et inférieure augmentent.

En fonction de la présence de complications, un processus compliqué et simple est déterminé.

La seconde, à son tour, est divisée en trois formes indépendantes:

  • Hypocinétique. Accompagné d'un affaiblissement du débit cardiaque.
  • Hyperkinétique. Il se caractérise par un processus diamétralement opposé: augmentation du débit cardiaque.
  • Eukinetic. Pas de dynamique d'émission. Il est maintenu à un niveau normal. La circulation périphérique augmente. Il est considéré comme le type de condition le plus courant (jusqu'à 80 à 90% de tous les cas cliniques).

La complication est déterminée par les symptômes dominants et est divisée en cardiaque ou cardiaque (caractérisée par des manifestations du cœur) et cérébrale (principalement des changements sont observés de la part du cerveau et de ses vaisseaux). Les deux sont dangereux, les deux sont mortels.

Dans le premier cas, tout peut se terminer par un infarctus du myocarde, dans le second - un accident vasculaire cérébral avec toutes les conséquences qui en découlent, comme la paralysie, la parésie, la déficience visuelle, etc..

Les premiers signes d'un état de pré-infarctus sont décrits ici, et un état de pré-AVC est décrit ici..

La détermination du type de crise hypertensive joue un rôle important dans la sélection des tactiques de traitement. Dans tous les cas, les soins aux patients doivent être dispensés en milieu hospitalier..

Il est possible de supprimer une crise hypertensive à domicile avec des moyens improvisés (à l'arrivée d'une ambulance), mais personne ne garantira aucune récidive en peu de temps. La crise est considérée comme une urgence.

Les symptômes caractéristiques de la condition

Les symptômes d'une crise hypertensive sont spécifiques, il est difficile de confondre une condition pathologique avec d'autres, même pour les personnes sans connaissances médicales particulières.

Parmi les signes distinguent:

  • Une augmentation aiguë de la pression artérielle dans les 50 à 70 mmHg. Parfois plus, selon les caractéristiques du corps du patient et le degré de changements pathologiques.
  • Tachycardie. Les signes d'une crise comprennent des arythmies aiguës avec une diminution ou une augmentation significative de la fréquence cardiaque par minute. Le rythme cardiaque dominant prévaut, ce qui ne fait qu'exacerber la situation déjà difficile du patient.
  • Un mal de tête aigu. Habituellement dans la région occipitale. Mise en balle, tir personnage. Aucun signe de soulagement après l'utilisation d'analgésiques.
  • Nausées Vomissements. Symptôme d'une crise hypertensive de nature réflexe. Cela s'explique par l'irritation de centres spéciaux du cerveau. Les symptômes ne sont pas arrêtés par les médicaments provenant d'une armoire à pharmacie à domicile. Soins d'urgence spécialisés requis.
  • Démarche tremblante. En raison de la perturbation de l'appareil vestibulaire et du trophisme cérébelleux.
  • Essoufflement et essoufflement. Se produit en raison d'une hypoxie tissulaire et d'une altération de la respiration cellulaire..
  • Vertiges.
  • Évanouissement.
  • Dans les situations difficiles, le coma, la stupeur sont possibles.

La symptomatologie d'une crise hypertensive est diverse, mais la liste des mesures diagnostiques est minime et se limite souvent à un examen superficiel..

Comment prodiguer les premiers soins au patient?

  • Il est nécessaire d'appeler une ambulance et de déposer le patient sur un canapé, un lit ou une surface dure.
  • Pliez les jambes dans les genoux pour normaliser le flux sanguin cérébral. Il est souhaitable que la tête soit plus haute que le niveau du corps / Pour cela, vous devez mettre un rouleau ou un oreiller dur sous la tête.
  • Fournissez de l'air frais dans la pièce. Ouvrez la fenêtre ou la fenêtre. Cela aidera à fournir de l'air frais au patient..
  • Si le patient est traité par un cardiologue, vous devez lui donner une pilule médicamenteuse d'urgence. Cependant, la posologie doit être strictement respectée. Une forte baisse de la pression artérielle est aussi dangereuse qu'une augmentation rapide.

Après l'arrivée de l'ambulance, vous devez parler de l'état du patient et répondre aux questions de l'assistant médical. Aidez ensuite à charger la personne dans la voiture et, si nécessaire, escortez-la à l'hôpital.

Un algorithme complet d'actions pour différents types de HA est décrit dans cet article..

Ce qui ne peut pas être fait?

Arrêter une crise hypertensive ne tolère pas la performance amateur.

Vous ne devez en aucun cas administrer au patient des antihypertenseurs sans l'avis d'un médecin..

Ne pas permettre au patient de prendre un bain, faire planer ses bras et ses jambes dans de l'eau chaude. L'expansion des vaisseaux périphériques entraînera une ischémie du cerveau et du cœur. Cela peut se terminer par une crise cardiaque ou un accident vasculaire cérébral..

Les règles sont dures. Ils doivent être respectés dans tous les cas..

Quelles sont les causes de la crise hypertensive?

Tous les facteurs du développement de la maladie peuvent être divisés en deux groupes, en fait les maladies somatiques, qui sont des causes profondes et fondamentales et des facteurs déclenchants qui déclenchent le processus pathologique.

  • Pathologie du système cardiovasculaire. Telles que les maladies coronariennes, l'insuffisance cardiaque congestive. Dans un groupe à risque spécial, les patients qui ont récemment subi un infarctus du myocarde. Ils doivent être observés pendant au moins un an..

Contrôle accru au cours des 2 premiers mois, sous réserve d'une dynamique positive, le régime peut être atténué. Le tout à la discrétion du médecin. Toutes ces pathologies s'accompagnent d'une augmentation de la pression artérielle à des élévations importantes et provoquent une hypertension.

  • Maladies des structures cérébrales, généralement d'origine tumorale, hémodynamique ou traumatique. Ostéochondrose du rachis cervical, syndrome vertébrobasilaire, néoplasie dans les structures du cerveau, lésions cranio-cérébrales. Ce sont tous des facteurs de risque. Étant donné que le travail des centres cérébraux spéciaux chargés de la régulation du tonus vasculaire est perturbé.
  • Pathologies des reins et du système excréteur dans son ensemble. Pyélonéphrite, néphropathie d'étiologies diverses, glomérulonéphrite et néphrite. Également insuffisance rénale.

Dans les cas graves, ils provoquent une hypertension maligne, qui dans la grande majorité des cas se termine par un processus aigu, comme une crise hypertensive ou un accident vasculaire cérébral. D'autres phénomènes des organes et des systèmes, tels que le développement de l'hémophtalme, sont également possibles..

  • Maladies du profil endocrinien. Le groupe le plus nombreux de facteurs pathologiques. Il y a souvent de l'hypercorticisme, qui est causé par des lésions des glandes surrénales, des tumeurs dans les structures de l'organe ou de l'hypophyse. Affecte le développement de la maladie d'Itsenko-Cushing.

Des pathologies thyroïdiennes (hyperthyroïdie), le diabète sucré et certaines autres maladies sont possibles. Il est important d'ajuster la condition sous le contrôle d'un endocrinologue pour minimiser les risques de développer une crise hypertensive.

  • Maladies du système respiratoire. Par exemple, l'asthme bronchique. Des études montrent que les patients asthmatiques sont plus confirmés par la formation du processus hypertenseur..
  • Maladies de l'appareil circulatoire et des vaisseaux sanguins. Par exemple, l'athérosclérose. Au cours du développement de la maladie, la formation de plaques de cholestérol sur les parois des artères. Le sang est obligé de surmonter une plus grande résistance. D'où la nécessité d'un débit cardiaque plus intense.

Une situation avec sténose des vaisseaux sanguins et, par conséquent, le développement d'une crise aiguë d'insuffisance coronaire est possible. Plus fréquent chez les fumeurs. Dans les cas complexes, une intervention chirurgicale est requise.

Facteurs de déclenchement

  • Stress sévère ou choc nerveux. Elle s'accompagne d'une libération importante d'hormones du cortex surrénalien. Y compris le cortisol, la noradrénaline et l'épinéphrine. Un saut brusque de la pression artérielle est possible.
  • Effort physique intense. Surtout si elle se termine brusquement et s'accompagne d'une relaxation rapide du corps. La raison est la même.
  • Prendre des médicaments propriétés toniques. Par exemple, Citramon ou Aspirin. Surtout souvent, une raison similaire est observée chez les patients qui ignorent la présence d'un processus pathologique de la part du système cardiovasculaire.
  • Fumer, boire de l'alcool. Dans le premier cas, il y a une forte sténose des vaisseaux, à laquelle le corps peut réagir différemment. Dans une autre situation, les vaisseaux se dilatent d'abord, puis rapidement sténosent. Les deux habitudes sont mieux éradiquées. Surtout avec une hypertension prouvée. C'est une pratique mortelle..
  • Abus de sel la veille. Les composés de sodium piègent l'eau dans le corps et interfèrent avec l'hémodynamique normale.
  • Une crise aiguë d'angine de poitrine ou d'autres causes pathologiques.

Dans chaque cas, vous devez comprendre séparément. Les facteurs de base et les facteurs déclencheurs jouent tous deux un rôle important dans le diagnostic et la détermination des stratégies de traitement de la crise hypertensive.

Il est important de ne pas participer à des spectacles amateurs et d'appeler une ambulance. C'est la bonne décision..

Complications possibles d'une crise hypertensive

Parmi les conséquences possibles du processus pathologique figurent les suivantes:

  • Ischémie cérébrale aiguë. En fait, un AVC ischémique. Dans les cas extrêmes, malheureusement les plus courants, la formation d'une forme hémorragique du processus est possible, lorsque le vaisseau sanguin se rompt et que le liquide hématologique pénètre dans la membrane du cerveau. Cela peut se terminer, y compris la mort des structures cérébrales. C'est de facto la mort du patient, bien que le cœur batte. Une personne peut vivre longtemps une existence végétative.
  • Crise cardiaque Perturbation aiguë de l'approvisionnement en sang du myocarde. Le muscle cardiaque meurt beaucoup, une nécrose tissulaire se produit, des dommages irréversibles. Elle se termine par le décès du patient ou l'apparition d'une invalidité grave associée à une diminution significative de l'activité fonctionnelle de l'organe atteint.
  • Hemophthalmus. Hémorragie vitréenne de l'œil. Elle se termine par un décollement de rétine secondaire et le développement d'une cécité complète et irréversible, à condition qu'il n'y ait pas de traitement compétent et urgent. Soit dit en passant, en Russie et dans les pays de la CEI, les soins ophtalmologiques d'urgence sont médiocres, toutes les opérations sont considérées comme de haute technologie (y compris la vitrectomie, qui est si nécessaire dans ce cas) et sont effectuées selon des quotas.
  • Insuffisance cardiaque congestive.
  • Lésions rénales et développement ultérieur d'une insuffisance rénale aiguë et chronique.

La liste est incomplète. Mais le plus souvent, c'est la liste en question. La prévention des conséquences est l'une des tâches des soins hospitaliers d'urgence.

Examens nécessaires des patients

La liste des examens d'un patient nouvellement arrivé est minime. Il est nécessaire de prendre des mesures pour normaliser le niveau de pression artérielle dès que possible.

Dans ce cas, pas jusqu'à de longues conversations. À la fin de la période de rééducation et avec la stabilisation de l'état du patient, vous devez le consulter avec un cardiologue.

Lors du rendez-vous initial, le médecin interroge la personne, clarifie l'anamnèse. Selon la nature du processus, une consultation avec d'autres spécialistes peut être nécessaire: endocrinologue, néphrologue et neurologue.

La liste des études est standard, visant à établir les causes de l'hypertension:

  • Détermination de la fréquence cardiaque. Les écarts en disent long.
  • Test de pression artérielle à deux bras.
    Mesure quotidienne de la pression artérielle à l'aide d'un tensiomètre Holter spécial ou, en d'autres termes, d'un tensiomètre programmable automatique.
  • Étude du niveau d'hormones dans la circulation sanguine.
  • Détermination de la concentration de substances spécifiques dans le sang par analyse biochimique.
  • Analyse sanguine générale.
  • Évaluation de la fonction rénale et de l'état neurologique.

Le programme d'examen est déterminé par des médecins spécialisés. Correction possible de la liste dans les deux sens.

Comment traiter une crise hypertensive?

Un traitement antihypertenseur classique est effectué, seuls les médicaments sont administrés à petites doses tout au long de la journée..

Cela est nécessaire afin de ne pas provoquer une forte augmentation de la pression artérielle, qui peut devenir fatale. Des diurétiques, des inhibiteurs de l'ECA, des bêtabloquants et des inhibiteurs calciques sont utilisés..

Il est possible de prescrire des fonds à base de barbituriques (par exemple, le phénobarbital sous forme de Valocordin, etc.) et de sédatifs..

Après la fin du processus aigu, il est important de changer radicalement le mode de vie. Refuser les mauvaises habitudes, l'alcool et le tabac, normaliser le sommeil et l'éveil, changer la nature des activités, y compris professionnelles.

Entraînez le cœur et les vaisseaux sanguins, mais sans fanatisme: de légers exercices de guérison physique sont indiqués. Il ne sera pas superflu de suivre un régime spécial.

Dans le même temps, il n'est pas nécessaire de traiter le changement de régime comme un travail dur: le paradigme de la nutrition elle-même doit être changé, les aliments gras, frits, épicés ou salés, doivent être abandonnés. Privilégiez les aliments enrichis.

Le système est important. Les demi-mesures ne peuvent pas faire. Sinon, quelqu'un ne garantira pas qu'il n'y aura pas de rechute. Chaque crise subséquente est plus dangereuse que la précédente.

Prévoir

Préserver la capacité de travail, la santé et la vie - favorable si l'assistance est fournie dans les 2-3 premières heures à partir du début du processus pathologique.

Le traitement d'une crise hypertensive doit commencer immédiatement, mais c'est l'idéal.

Le pronostic est exactement le contraire en cas de premiers soins tardifs et de transport à l'hôpital. Dans ce cas, personne ne prédira à l'avance la fin de la situation. De tels retards ne promettent rien de bon au patient, on peut dire sans équivoque.

finalement

La crise hypertensive est une condition dangereuse qui accompagne les patients souffrant d'hypertension dans 40 à 70% des cas. Dans la plupart des situations, les patients eux-mêmes sont à blâmer: pas besoin de porter la maladie à ébullition. Cela vaut la peine de passer un peu de temps et d'aller chez un cardiologue pour prescrire un traitement.

Symptômes, conséquences et premiers secours en cas de crise hypertensive

Qu'est-ce qu'une crise hypertensive?

La crise hypertensive est une augmentation soudaine de la pression artérielle, à la suite de laquelle le bien-être d'une personne empire. Il est très difficile de prévoir l'évolution d'une crise. Pour chaque patient, une crise hypertensive se caractérise par une augmentation de la pression artérielle, qui diffère d'une pression régulière. Même si la pression mesurée est considérée comme normale pour la plupart des gens, elle peut être trop élevée pour cette personne..

Quel est le danger d'une crise hypertensive??

La crise hypertensive est dangereuse car elle entraîne de graves complications - les organes vitaux sont affectés: le foie, les reins, le cœur et le cerveau. De plus, une crise hypertensive peut entraîner une déficience visuelle. Par conséquent, avec l'apparition des symptômes de crise, il est important de fournir une assistance rapide et de haute qualité. Il s'agit d'éliminer les symptômes et de prévenir la survenue de complications. Les médicaments qui vous permettent de rétablir rapidement une tension artérielle normale doivent être sélectionnés par un spécialiste qualifié. Un surdosage de médicaments ou une action trop forte peut entraîner des problèmes supplémentaires d'approvisionnement en sang. Dans ce cas, les tissus et les organes seront privés de la quantité nécessaire d'oxygène.

Le médecin sélectionne le médicament en tenant compte de l'âge du patient et des caractéristiques de son corps. Lorsque vous assistez à une crise hypertensive, il est important de calculer avec précision le taux de diminution de la pression artérielle et le niveau optimal à atteindre en conséquence.

Facteurs de risque

Les causes de cette condition chez l'homme sont:

stress ou stress émotionnel;

changement des conditions météorologiques: refroidissement brutal, réchauffement, vents;

l'utilisation de grandes quantités de sel;

arrêt du traitement chez ceux qui prennent des antihypertenseurs depuis longtemps.

Cependant, la cause la plus courante est le stress neural. Parmi les principales manifestations d'une crise hypertensive se trouve un sentiment de peur et d'anxiété, qui doit être éliminé en premier lieu pour que la pression revienne à la normale..

Types de crise hypertensive

Une crise peut être de deux types, selon sa gravité:

La crise hypertensive du premier type est plus facile et plus rapide. Une attaque ne peut durer que quelques heures. À ce moment, le patient est excité, souffre de maux de tête, de vertiges, ressent une gêne cardiaque. Tremblements possibles dans le corps. Parmi les signes externes, le plus frappant est la rougeur de la peau du visage et du cou. Une analyse biochimique du sang lors d'une crise hypertensive du premier type révèle une augmentation du nombre de globules blancs, et dans l'urine - une protéine. La pression monte, le pouls s'accélère. Ce type de crise hypertensive est souvent appelé simple. Cela signifie que lors d'une exacerbation de la maladie, les organes cibles (cerveau, cœur, reins) ne souffrent pas. Pour faire face à la crise, vous devez aider le patient pendant la journée. Le plus souvent, les médicaments et l'alitement suffisent. Avec une crise hypertensive simple, il n'y a pas besoin d'hospitalisation;

La crise hypertensive du second type dure plusieurs jours. Dans ce cas, les symptômes sont les mêmes, mais ils sont plus prononcés. Le patient éprouve des étourdissements, des douleurs cardiaques, des nausées, se transformant en vomissements et une déficience visuelle. Parmi les principales complications dans ce cas figurent la crise cardiaque, l'accident vasculaire cérébral, l'œdème pulmonaire. Un test sanguin montre une augmentation de la vitesse de sédimentation des érythrocytes et une augmentation du nombre de globules blancs. Ce type de crise est connu comme compliqué. Dans la plupart des cas, le patient doit être hospitalisé, car il existe une menace de lésions des organes cibles. Une aide doit être fournie immédiatement, sinon des complications graves, y compris la mort, ne peuvent être évitées..

Une crise hypertensive compliquée se répète généralement sous forme de crises périodiques. Les patients souffrant d'hypertension artérielle chronique sont à risque. Pour éviter les crises, l'évolution de la maladie doit être surveillée. Chez les patients hypertendus, un taux de mortalité élevé dû aux crises hypertensives.

Épidémiologie

Dans la plupart des cas, l'appel de l'équipe médicale d'urgence est provoqué précisément par une crise hypertensive. Selon la région, les patients reçoivent un traitement de qualité différente, le degré de complications varie également. La situation la plus favorable s'est développée en Europe occidentale. Là, le nombre de cas de crise hypertensive a diminué en raison du haut niveau de développement de la médecine. Il est également associé à un diagnostic de haute qualité, qui permet de détecter à temps la présence de la maladie et de prévenir son exacerbation.

La Russie est nettement en retard sur cet indicateur. Seul un quart des patients reçoivent un traitement en temps opportun, les cas de crise hypertensive sont donc beaucoup plus fréquents. Ils sont plus fréquents chez les femmes. Les hommes souffrent moins souvent de crise hypertensive. La fréquence des exacerbations de la maladie est largement due au système imparfait des institutions médicales en Russie et au manque de travail coordonné des équipes d'ambulance, des cliniques et des services d'hospitalisation.

Symptômes d'une crise hypertensive

Les symptômes d'une crise hypertensive sont:

Une forte augmentation de la pression artérielle. On pense qu'avec une crise hypertensive, la pression systolique dépasse un indicateur de 150 mm Hg. Art. Cependant, la limite supérieure de la pression artérielle dépend à bien des égards des caractéristiques individuelles du corps, vous devez donc considérer quel niveau de pression est normal pour chaque patient particulier. Pour certains, même la pression «supérieure» est de 130 mm Hg. Art. peut devenir critique;

Maux de tête, localisés à l'arrière de la tête, et vertiges;

Nausées, se transformant en vomissements - ce symptôme est plus caractéristique d'une crise hypertensive compliquée;

Problèmes de vision - certains patients se plaignent de points devant leurs yeux, une cécité partielle est possible;

Le nystagmus est une fluctuation involontaire du globe oculaire. Selon la direction du mouvement, le nystagmus peut être vertical, horizontal, rotatif ou pendulaire;

Rougeur de la peau du visage et du cou;

Tremblant sur tout le corps;

Les sentiments de peur et de panique sont des symptômes courants d'une crise hypertensive, car ils sont souvent causés par le stress émotionnel ou le stress..

Tout d'abord, l'état psychologique normal du patient doit être restauré, qui doit faire face à la peur et à la panique pour récupérer, ce qui provoque les symptômes suivants:

palpitations et perturbation du rythme, essoufflement;

manque de coordination des mouvements, démarche instable.

Conformément à la classification et en fonction des symptômes et des causes, il existe plusieurs types de crise hypertensive:

Le premier type est associé au syndrome neurovégétatif. La cause de la crise dans ce cas est le stress psychologique, le stress sévère. Les principaux symptômes sont des étourdissements, des nausées, des vomissements, des maux de tête. Toutes les manifestations de ce type de crise hypertensive passent après quelques heures. L'hospitalisation du patient n'est pas requise, car il n'y a aucune menace pour sa vie;

Le deuxième type de crise hypertensive est l'eau-sel. Le système rénine-angiotensine-aldostérone dans le corps humain maintient un environnement interne constant. Lorsque des échecs se produisent dans son travail, une crise hypertensive eau-sel se produit. Dans le même temps, les patients ressentent des nausées, des maux de tête, perdent leur orientation dans l'espace, leur vision est altérée, y compris le nystagmus. Une exacerbation de la maladie sous cette forme dure plusieurs jours, puis passe;

Le type de crise le plus grave est considéré comme une encéphalopathie hypertonique aiguë. Dans ce cas, l'hospitalisation du patient est nécessaire, car en raison d'une augmentation significative de la pression artérielle, la circulation cérébrale est perturbée et de graves complications se développent, par exemple des crampes, une conscience trouble, une crise cardiaque ou un accident vasculaire cérébral.

Les conséquences d'une crise hypertensive

L'absence de soins médicaux en temps opportun pour une crise hypertensive peut entraîner des conséquences graves - dommages aux reins, aux vaisseaux sanguins, au cœur et au cerveau, œdème pulmonaire, infarctus du myocarde, angine de poitrine. Souvent, des troubles du système nerveux central se développent, par exemple, un accident vasculaire cérébral ou un coma.

Vertiges

Après une crise hypertensive, de nombreux patients éprouvent des difficultés d'orientation dans l'espace et une sensation de la position de leur corps à l'intérieur, ils ressentent des étourdissements sévères. Il est nécessaire de consulter un médecin pour déterminer la cause exacte de ce phénomène..

Les étourdissements n'étaient peut-être pas causés par une crise hypertensive, mais par une autre maladie. Pendant une attaque, qui vous prend généralement par surprise, vous n'avez pas besoin de paniquer, de vous asseoir et de ne pas fermer les yeux, mais essayez de vous concentrer sur quelque chose.

Si votre tête vous fait mal...

Les maux de tête sont le symptôme le plus courant d'une crise hypertensive et l'une de ses conséquences possibles. L'attaque passe, mais l'inconfort à l'arrière de la tête persiste. Dans ce cas, il est nécessaire de prendre des médicaments, qui ne peuvent être prescrits que par le médecin traitant.

De nombreux médicaments utilisés pour les crises hypertensives sont puissants, donc la posologie doit être calculée avec précision. Pendant la période de rééducation après l'attaque, il est recommandé d'observer le repos au lit, ce qui atténuera les conséquences sous la forme d'un mal de tête. Cependant, vous ne devez pas le supporter, vous devez consulter un spécialiste qui vous recommandera un médicament anesthésique.

Algorithme d'action de crise hypertensive

Avant de commencer le traitement d'une crise hypertensive et d'utiliser des médicaments puissants, vous devez aider le patient à faire face à la peur et à l'anxiété qui surviennent inévitablement dans de tels cas.

Se débarrasser de l'inconfort psychologique permet la teinture de valériane, de corvalol, d'agripaume. La respiration du patient doit être régulière. Le restaurer aidera quelques respirations profondes. Il est également important de fournir de l'air frais à la pièce et de placer le patient sur un lit ou de s'asseoir sur une chaise.

Vous pouvez réduire la pression avant l'arrivée d'une ambulance à l'aide d'un médicament prescrit par votre médecin. Si le patient ressent une douleur intense dans la poitrine, la nitroglycérine est utilisée. Tous les quarts d'heure, la pression doit être mesurée. S'il n'y a pas d'amélioration en quelques heures, appelez un médecin.

Pour prodiguer des soins qualifiés, le médecin doit obtenir les informations les plus complètes sur la nature de la maladie du patient et découvrir les éléments suivants:

Depuis combien de temps l'hypertension se développe-t-elle?

quelle pression est considérée comme augmentée pour le patient et laquelle est réduite;

combien de temps dure l'attaque;

Le patient prend-il régulièrement des médicaments?

quels médicaments ont été utilisés depuis le début de cette crise hypertensive;

Le patient souffre-t-il de maladies chroniques, telles que le diabète.

Plus le médecin connaît les caractéristiques du corps du patient, plus vite il sera en mesure de fournir l'assistance nécessaire. De plus, le spécialiste doit déterminer le type de crise hypertensive, en fonction du traitement qui sera prescrit.

Le premier type - crise hypertensive hyperkinétique - est associé à une augmentation de l'intensité du cœur, contre laquelle il y a une augmentation de la pression artérielle systolique, en même temps, ces processus n'ont aucun effet sur la pression diastolique. Le patient a une transpiration excessive, une tachycardie. Après quelques heures, la crise hypertensive disparaît..

Le deuxième type de crise est hypocinétique. Il se manifeste par un changement de la pression artérielle diastolique et systolique. Une crise hypertensive survient en quelques jours, le patient présente une faiblesse générale, une rougeur notable de la peau, des taches apparaissent dessus. Les organes cibles sont souvent affectés. Pour sélectionner les médicaments pour aider le patient, le médecin ambulancier doit déterminer le type de crise hypertensive conformément à cette classification. Les médicaments sont administrés par voie intraveineuse ou par voie orale, selon que la crise hypertensive est compliquée ou non compliquée.

Le soulagement d'une crise hypertensive simple implique une diminution progressive de la pression artérielle. En cas de crise hyperkinétique, l'utilisation d'un médicament est suffisante, la thérapie hypokinétique doit être globale.

Médicaments pour administration intraveineuse en cas de crise hypertensive compliquée

Médicaments pour le traitement d'une crise hypertensive non compliquée

Pour le traitement des crises hypertensives non compliquées, des médicaments principalement oraux sont utilisés: clonidine, nifédipine ou captopril.

Clonidine (clonidine)

Le principal avantage de ce médicament est qu'il peut être utilisé pour traiter les patients atteints de tachycardie. Un certain nombre de médicaments utilisés pour arrêter une crise hypertensive peuvent augmenter le débit cardiaque. La clonidine n'a pas cette propriété. Le plus rapidement, il vous permet de réduire la pression grâce à l'injection intramusculaire. L'administration orale garantit l'effet souhaité en une heure. Si après la première application la pression ne diminue pas, la procédure est recommencée après 60 minutes.

La clonidine est contre-indiquée dans les travaux complexes et la nécessité d'une concentration constante de l'attention. Cela est dû au fort effet sédatif que le médicament a sur le corps. L'effet calmant de la clonidine peut être excessif, ce qui crée des difficultés pour une évaluation adéquate de l'état du patient. Par conséquent, si la cause de la crise hypertensive est un trouble mental, un autre moyen doit être utilisé. Le médicament ne doit pas non plus être associé à l'utilisation de boissons alcoolisées..

Nifedipine

Ce médicament détend rapidement les vaisseaux sanguins et facilite la circulation sanguine. La nifédipine est disponible en comprimés, qui sont d'abord mâchés puis avalés. Le délai maximum pour obtenir l'effet souhaité est d'une demi-heure. Habituellement, la pression chute encore plus rapidement. Il est possible de sauvegarder le résultat obtenu pendant plusieurs heures.

Selon des scientifiques américains, l'utilisation régulière de la nifédipine peut conduire à un résultat négatif et contribuer au développement d'une ischémie. Cela est dû au taux trop élevé de diminution de la pression artérielle sous l'influence du médicament. Étant donné que certains patients éprouvent de graves maux de tête après avoir pris de la nifédipine, l'utilisation de ce remède pour les crises hypertensives n'est possible que pour ceux qui ont déjà suivi un traitement avec ce médicament et n'ont pas rencontré d'effets secondaires..

Captopril

Il s'agit d'un médicament peu coûteux mais efficace qui vous permet d'abaisser rapidement la tension artérielle lors d'une crise hypertensive. L'un de ses principaux avantages est la sécurité des patients âgés. De plus, après l'avoir pris, il n'y a pas de détérioration du flux sanguin cérébral. Il est recommandé d'utiliser le captopril non seulement dans les cas d'urgence avec crise hypertensive, mais également en permanence pour normaliser la pression artérielle.

Une crise hypertensive compliquée nécessite l'utilisation de médicaments administrés par voie intraveineuse. Cela vous permet de réduire rapidement la pression au niveau souhaité..

Médicaments d'urgence - un aperçu

Nitroprussiate de sodium

Ce médicament réduit rapidement la pression artérielle, de plus, son effet peut être contrôlé. L'effet souhaité ne peut être atteint que quelques minutes après l'injection de nitroprussiate de sodium. Pendant la prise du médicament, vous devez surveiller constamment la pression artérielle.

L'utilisation de nitroprussiate de sodium provoque une vasodilatation et un ralentissement du rythme cardiaque. Tout cela provoque la redistribution du flux sanguin, et avec une maladie coronarienne - la détérioration du flux sanguin coronaire. Le médicament reste dans le sang pendant une longue période.Par conséquent, lorsqu'il est pris à fortes doses, un empoisonnement toxique est possible. Il se manifeste sous forme de nausées et de faiblesse..

Nitroglycérine

La nitroglycérine est souvent utilisée sous forme de comprimés, mais son injection est plus efficace. Il a un effet rapide sur le corps, qui s'arrête également rapidement. Vous pouvez ajuster le taux de diminution de la pression artérielle en augmentant progressivement la posologie.

La nitroglycérine ressemble à bien des égards au nitroprussiate de sodium, mais en même temps, elle présente un avantage important, car elle n'augmente pas l'apport sanguin dans certaines parties du muscle cardiaque chez les patients atteints de maladie coronarienne.

Diazoxide

Aujourd'hui, ce médicament est rarement utilisé par rapport à d'autres médicaments du même groupe. Cela est dû aux divers effets secondaires qu'il provoque. La réduction de la pression du diazoxide s'accompagne d'une rougeur de la peau, de vertiges et de maux de tête sévères.

Pour minimiser les effets secondaires, le médicament doit être administré en le combinant avec d'autres médicaments ou en recourant à la méthode goutte à goutte. Dans la plupart des cas, les injections sont effectuées à petites doses à de courts intervalles.

Hydralazine

L'injection intraveineuse ou intramusculaire d'hydralazine aide à détendre les artères et à abaisser la tension artérielle. Dans ce cas, une tachycardie se produit. De plus, dans la plupart des cas, l'utilisation de ce médicament provoque des maux de tête, car la pression intracrânienne augmente.

L'hydralazine ne convient pas aux patients atteints de maladie coronarienne et d'anévrisme aortique. Mais c'est un remède efficace contre les crises hypertensives pour les femmes enceintes souffrant d'éclampsie, car il est absolument sans danger pour la santé de la mère et du bébé.

Camésylate de triméthafan

Les injections de ce médicament sont administrées par voie intramusculaire. Son effet est de courte durée et le taux de diminution de la pression artérielle peut être facilement contrôlé. Le camsylate de triméthafan réduit la fréquence cardiaque et convient donc aux patients atteints d'anévrisme aortique. Aujourd'hui, il est plus souvent remplacé par des médicaments plus modernes, mais il est toujours utilisé dans certains cas..

Après plusieurs mois d'utilisation régulière, le camsylate de triméthafan crée une dépendance, ce qui contribue à réduire l'effet qu'il a sur le corps. Dans ce cas, le médicament doit être remplacé, car il ne vous permet plus d'abaisser la tension artérielle au niveau souhaité.

Bromure d'azaméthonium

L'insuffisance ventriculaire gauche aiguë nécessite une approche spéciale lors de l'arrêt d'une crise hypertensive. Dans ce cas, le bromure d'azaméthonium vient à la rescousse. Il est administré par voie intraveineuse et dure longtemps - l'effet dure jusqu'à 7 heures.

Le plus souvent, les médecins essaient d'utiliser d'autres médicaments, car il est difficile de sélectionner avec précision la dose requise de bromure d'azaméthonium. En cas de surdosage, la pression peut chuter à une valeur critique..

Phentolamine

Si une quantité importante de catécholamines devient la cause de la crise hypertensive, il est conseillé d'utiliser de la phentolamine. La phentolamine peut abaisser la pression d'un maximum d'un quart d'heure. Parmi les effets secondaires du médicament figurent des étourdissements, une tachycardie, des maux de tête.

Labétalol

Le labétalol est un médicament efficace qui n'a pratiquement aucune contre-indication. Il n'est pas recommandé de recourir à son aide uniquement dans les cas où le patient présente une insuffisance aiguë du ventricule gauche du cœur. L'effet du médicament commence quelques minutes après l'injection intraveineuse. L'effet peut durer jusqu'à 6 heures.

Esmolol

Ce médicament est non toxique en raison de la destruction rapide du sang. Cependant, pour la même raison, son action cesse une demi-heure après l'injection. Par conséquent, l'utilisation de l'esmolol n'est recommandée que pour les patients atteints d'anévrisme aortique.

Enalaprilat

La réduction de la pression artérielle avec l'énalaprilate ne s'accompagne pas d'une diminution de l'apport sanguin au cerveau, par conséquent, le médicament convient aux patients souffrant d'insuffisance cardiaque. Son effet est amélioré lorsqu'il est combiné avec certains agents antihypertenseurs..

Nicardipine et autres antagonistes du calcium

Parmi les antagonistes du calcium, la nicardipine, la nimodipine et le vérapamil sont les plus populaires. La nicardipine est bien tolérée, mais la transpiration, les maux de tête et les nausées sont possibles dans certains cas. Il n'est pas recommandé en cas d'insuffisance cardiaque sévère..

La nimodipine diffère de tous les autres antagonistes du calcium en ce qu'elle a un effet important sur l'apport sanguin au cerveau. Le vérapamil peut être utilisé à la fois dans les situations d'urgence pour abaisser la tension artérielle et pour prévenir l'arythmie et l'angine de poitrine.

Fenoldopam

L'effet du fenoldopam ressemble à l'effet exercé par le nitroprussiate de sodium. Cependant, le risque d'effets secondaires est beaucoup plus faible. Ce médicament est recommandé pour les patients souffrant d'insuffisance rénale, car le fenoldopam améliore l'élimination des fluides du corps..

Diurétiques pour arrêter les crises hypertensives

Les préparations du groupe diurétique sont utilisées dans les cas où un patient a une rétention d'eau pendant une crise hypertensive. Si le volume de sang circulé n'est pas normal, l'utilisation de ces médicaments est contre-indiquée. Ils peuvent provoquer des vomissements sévères ou une mauvaise miction..

Sulfate de magnésium

Le sulfate de magnésium est connu pour ses effets antispasmodiques, anticonvulsivants et déshydratants. Son injection intramusculaire ou intraveineuse provoque une inhibition du centre vasomoteur, à la suite de laquelle la pression diminue.

Éducation: Institut médical de Moscou I. M. Sechenov, spécialité - "Affaires médicales" en 1991, en 1993 "Maladies professionnelles", en 1996 "Thérapie".

Symptômes et premiers soins en cas de crise hypertensive

L'une des manifestations les plus dangereuses de l'hypertension est une crise. Une augmentation soudaine et significative de la pression provoque un accident vasculaire cérébral ou une crise cardiaque et entraîne également la mort. L’algorithme correct des actions dans les premiers soins est très important: cela peut sauver la vie d’une personne et la protéger contre le développement de complications dangereuses.

Qu'est-ce qu'une crise hypertensive

Crise ou crise d'hypertension - une augmentation soudaine et significative prononcée de la pression artérielle (pression artérielle) jusqu'à 220 mm Hg et plus haut. L'attaque d'hypertension s'accompagne de troubles de nature neurovégétative et de changements et troubles graves du système nerveux central, des vaisseaux sanguins et du cœur.

Les causes d'exacerbation de la maladie sont diverses. Le plus souvent, il se développe dans un contexte d'hypertension artérielle, ainsi que de maladies accompagnées d'hypertension artérielle. Les signes d'une crise hypertensive chez la femme se manifestent lors de la ménopause dans 30% des cas. Une attaque peut être l'un des symptômes de lésions athérosclérotiques des branches et du tronc de l'aorte, d'une maladie rénale et d'une néphropathie. Une autre raison courante est le retrait brutal des médicaments antihypertenseurs pris..

Une surexcitation émotionnelle, un changement brusque des conditions météorologiques et des tempêtes géomagnétiques sévères, une surchauffe ou une hypothermie, un effort physique et un surmenage, une suralimentation et une consommation excessive d'alcool peuvent provoquer une attaque.

Symptomatologie

Les symptômes de la crise dépendent de la présence de maladies: hypertension, insuffisance rénale, diabète, altération du fonctionnement cardiaque d'une nature différente, ainsi que du type de crise hypertensive (hypertensive). Une attaque compliquée par la manifestation du syndrome neuro-végétatif est causée par la libération d'une grande quantité d'adrénaline, et se manifeste le plus souvent après un stress sévère ou un surmenage.

Les principaux symptômes d'une crise hypertensive:

  • Anxiété,
  • Nervosité,
  • Hyperémie de la peau du visage et / ou du cou,
  • État excité,
  • Transpiration accrue,
  • Bouche sèche et soif.

La crise végétative-vasculaire s'accompagne de maux de tête sévères, localisés dans les parties occipitales et temporales, nausées avec envie de vomir, bourdonnements et acouphènes, déficience visuelle soudaine et temporaire, étourdissements. Les patients peuvent présenter des crises de tachycardie et une augmentation de la pression artérielle pendant plusieurs heures..

La durée de la crise ne dépasse pas 6 heures et ne constitue généralement pas une menace pour la vie du patient.

L'eau salée ou la forme œdémateuse d'une attaque est plus souvent observée chez les femmes souffrant d'un excès de poids. Lors d'une exacerbation de la crise, les patients se plaignent de somnolence, de dépression et d'apathie, d'une mauvaise orientation dans le temps et dans l'espace. Signes externes: pâleur et bleuissement de la peau, poches nettement visibles du visage, gonflement des doigts et des paupières. La crise s'accompagne d'une faiblesse musculaire sévère et d'un dysfonctionnement du muscle cardiaque, d'une augmentation uniforme de la pression diastolique et systolique (supérieure à 140 pour 110 mm Hg). L'attaque peut durer de 3-4 à 24 heures. Si vous arrêtez l'attaque à temps, cela ne menace pas la vie.

La forme convulsive, également appelée encéphalotopie hypertonique aiguë, est la plus difficile. Cette espèce se développe en cas de dérégulation du tonus artériel dans le cerveau lors d'une augmentation rapide de la pression. Une attaque est dangereuse avec le développement de complications, parmi lesquelles:

  • Œdème cérébral,
  • Accident vasculaire cérébral,
  • Parésie,
  • Coma,
  • Insuffisance cardiaque ventriculaire gauche.


Les patients ont des convulsions et des convulsions, des évanouissements ou une perte de conscience, une amnésie temporaire. L'auto-assistance avec une crise hypertensive de cette forme devrait être minime - sans l'aide d'un médecin, une issue fatale est possible. Au premier signe, la réanimation d'urgence doit être appelée immédiatement.

Que faire avant l'arrivée du médecin

Les premiers soins pour l'hypertension sont une diminution progressive de la pression artérielle. Les médicaments antihypertenseurs sont plus efficaces à cet égard. Une diminution trop rapide de la pression artérielle est très dangereuse. Le patient peut s'évanouir ou subir un AVC. La pression doit être réduite au cours des deux premières heures de seulement 20%. Normaliser complètement - pas plus tôt que six heures.
C'est pourquoi il est important de savoir ce qui peut être fait avec une crise hypertensive et ce qui ne peut pas. Les soins d'urgence à domicile sont des médicaments. Il est préférable de ne pas utiliser d'antagonistes ou de sartans afin d'abaisser rapidement la pression artérielle. Ils sont lentement absorbés dans le sang et peuvent ne pas être efficaces pour traiter l'hypertension artérielle dans les situations d'urgence. Ce qui n'a pas encore besoin d'être fait, c'est de se rendre à l'hôpital de façon indépendante, de se déplacer dans la maison. Tout mouvement ne fera qu'aggraver la condition, car il entraîne une augmentation encore plus importante de la pression.

Médicaments pour une crise simple

Clonidine

L'avantage du médicament est la possibilité de l'utiliser pour les patients atteints de tachycardie. L'administration orale aide à abaisser la tension artérielle dans les 45 à 60 minutes et l'injection intramusculaire arrête l'attaque dans les 20 à 30 minutes.

Nifedipine

Le médicament est disponible en comprimés à croquer. Les avantages du médicament sont la relaxation rapide des parois vasculaires et le soulagement du flux sanguin. L'effet se produit en une demi-heure.

Médicaments pour les crises difficiles

Nitroglycérine

Les comprimés de nitroglycérine sont la première aide médicale en cas de crise hypertensive compliquée d'un infarctus du myocarde, d'un œdème pulmonaire ou d'une ischémie. S'il n'y a pas de complication, le médicament n'est généralement pas pris. Le médicament dilate rapidement les artères, prévenant les crampes et abaisse la pression artérielle..

Hydralazine

Le médicament est administré par voie intramusculaire ou intraveineuse. Détend les vaisseaux sanguins et abaisse la pression artérielle. Moins - peut provoquer une crise de tachycardie et de maux de tête. Il n'est pas utilisé pour les patients atteints de maladie coronarienne, mais c'est l'un des médicaments les plus sûrs et les plus fiables pour soulager les symptômes de crise chez les femmes enceintes..

Sulfate de magnésium

Le médicament est utilisé comme médicament anticonvulsivant, antispasmodique et déshydratant. Il est administré par voie intramusculaire ou intraveineuse. Selon le principe d'action - provoque la relaxation du centre responsable du travail des parois des vaisseaux sanguins.
Il est important de se rappeler qu'avant de prendre ces médicaments ou d'autres médicaments, il est conseillé de consulter votre médecin à l'avance.

Aide supplémentaire

Les soins d'urgence en cas de crise hypertensive ne consistent pas seulement à prendre des médicaments. Le patient doit essayer de se calmer et de normaliser sa respiration.
Comment supprimer une crise hypertensive:

  1. Allongez-vous sur le canapé avec un oreiller sous la tête et sous les pieds.
  2. Tout mouvement est contre-indiqué.
  3. Ne buvez rien (exception - vous pouvez boire de l'infusion d'agripaume ou de valériane) - l'eau peut provoquer des vomissements, et c'est une autre façon d'augmenter la pression.
  4. Appliquez une serviette froide ou un sac de glace à l'arrière de la tête.
  5. Retirez les vêtements serrés, déboutonnez les boutons de la chemise pour une respiration plus facile.
  6. Si le patient ressent des frissons - les jambes doivent être recouvertes d'une couverture chaude.

Dans la pièce, vous devez ouvrir toutes les fenêtres. Après avoir pris les comprimés, le tonomètre est allumé pour vérifier la pression après 30 minutes. S'il n'y a pas d'amélioration et que l'infirmière n'est pas encore arrivée, donnez une dose supplémentaire de médicament.

Information pour le médecin

Les formes complexes de crise hypertensive nécessitent une hospitalisation et un traitement dans une clinique. Ainsi, vous pouvez éviter la survenue de complications graves, telles qu'une altération de la fonction cérébrale et rénale, un œdème cérébral, un décollement de la rétine, un infarctus du myocarde. Les patients peuvent passer à l'hôpital d'une journée à deux semaines. Si les premiers secours ont été fournis correctement, le risque pour la vie humaine est minimisé. Cependant, le médecin qui arrive doit fournir les informations suivantes:

  • Depuis combien de temps une personne souffre d'hypertension,
  • Quelle est la pression artérielle et quelle pression artérielle est la norme pour le patient,
  • Y a-t-il des troubles d'autres organes, des maladies chroniques,
  • Durée de saisie,
  • Quels médicaments sont pris par les patients et quels médicaments ont été administrés pour soulager la maladie.

Sur la base de ces données et d'un examen ultérieur, le médecin doit déterminer le type de crise hypertensive, prescrire un traitement et une récupération.


À l'hôpital, il existe également une norme de soins spéciale pour les crises hypertensives. La tactique se résume à ce qui suit: le médecin détermine non seulement le type de crise, mais aussi les causes de son apparition. Mesure la pression artérielle au fil du temps - toutes les 15 minutes sur les deux mains. Mesure le pouls et attribue un cardiogramme urgent. Déjà après - prescrit des médicaments pour abaisser la tension artérielle.

Traitement après une crise hypertensive à domicile

Une crise hypertensive signifie une affection aiguë qui menace la santé humaine et nécessite des soins médicaux immédiats. Dans cette condition, la pression artérielle augmente fortement pour atteindre des nombres supérieurs à 160-180 mm Hg.

La tâche principale consiste à abaisser la pression artérielle à des indicateurs stables pour éviter des dommages au cœur, au cerveau, aux reins et aux yeux. Une condition aiguë peut entraîner la mort.

La crise hypertensive peut être compliquée et simple. Au début, des dommages aux organes cibles se produisent - ce sont les organes qui souffrent le plus d'un manque d'approvisionnement en sang: le cerveau, le cœur, les reins et les yeux. Uncomplicated est une option de crise non spécifique dans laquelle les dommages aux organes cibles sont minimes ou pas du tout..

Les causes

La pathologie se développe principalement dans le contexte de maladies existantes des organes internes. Les personnes ayant une pression artérielle constamment élevée sont particulièrement sujettes à la crise (plus de 30%). En outre, une condition aiguë peut se développer chez les femmes pendant la ménopause.

D'autres causes sont l'athérosclérose vasculaire, une maladie rénale chronique, des lésions vasculaires dues au diabète sucré ou des lésions rénales chez les femmes enceintes. Une crise hypertensive peut se développer en raison de l'arrêt soudain du traitement antihypertenseur.

Une crise se forme en raison d'un choc émotionnel grave chez les personnes sensibles, les femmes, après une hypothermie, dans le contexte de l'alcoolisme ou d'une violation de la prescription d'un médecin (un excès de sel dans l'alimentation, l'utilisation d'aliments contenant une grande quantité de sodium ou un apport insuffisant de l'apport quotidien en potassium).

Une cause spécifique - phéochromocytome - une tumeur surrénale. Avec le phéochromocytome, une énorme quantité d'adrénaline est libérée dans le sang, ce qui perturbe la régulation neurohumorale des vaisseaux sanguins.

Image clinique

Les symptômes d'une crise hypertensive dépendent du type de pathologie. Types de crise hypertensive:

La prédominance des symptômes neurovégétatifs

Il est basé sur la libération d'une grande quantité d'adrénaline. La raison en est une situation de stress aiguë, par exemple, la nouvelle du décès d'un être cher ou d'une catastrophe naturelle. La crise neurovégétative se manifeste par une agitation anxieuse, la panique, l'anxiété et l'agitation. Extérieurement, une hyperhidrose, un visage pâle et des doigts tremblants sont observés. Les patients se plaignent de sécheresse buccale. Symptômes cérébraux: céphalées occipitales, acouphènes, vertiges, nausées et souvent vomissements.

Le rythme cardiaque par minute augmente, une envie d'uriner apparaît. Le type neurovégétatif dure jusqu'à 5 heures. Ce type de crise n'est pas fatal, mais une personne a besoin de soins.

Forme œdémateuse

Il apparaît souvent chez les patients ayant un poids corporel excessif. La base de la violation est une diminution du débit sanguin rénal, grâce à laquelle le système rénine-angiotensine-aldostérone est activé. Elle est responsable de la pression artérielle et du volume sanguin circulant. Le tableau clinique de la forme œdémateuse se caractérise par des symptômes négatifs: apathie, désorientation, somnolence et indifférence. Extérieurement, les visages des patients sont pâles, gonflés.

La crise est souvent caractérisée par des paresthésies: une sensation de brûlure à l'arrière de la tête, un engourdissement des doigts ou de tout le membre, et une diminution de la douleur et de la sensibilité tactile. Les patients peuvent se plaindre d'extrasystoles, d'une diminution de la force musculaire et d'une diminution du nombre d'envies d'uriner par jour. La forme œdémateuse de la crise dure de plusieurs heures à 2-3 jours. A généralement un pronostic indolore.

Forme convulsive

Le troisième type - forme convulsive - le plus dangereux pour l'homme.

Au cœur d'une crise convulsive se trouve une violation du tonus des vaisseaux cérébraux et une violation de la circulation cérébrale. La principale menace est de développer un œdème cérébral qui dure plusieurs jours. Au plus fort de la formation du tableau clinique, des convulsions cloniques et toniques se développent, le patient peut également perdre conscience. Au cours du développement de la forme convulsive, les patients sont désorientés et, après l'attaque, ils développent une amnésie rétrograde - ils oublient les événements qui ont précédé la crise.

La forme convulsive est sujette au développement d'un accident vasculaire cérébral ou d'une hémorragie sous-arachnoïdienne, du coma et peut entraîner la mort.

Que faire pendant une crise à l'aide de moyens improvisés

Pour les premiers soins, vous devez d'abord déterminer le diagnostic. Les principaux critères de pathologie aiguë:

  1. La pression artérielle systolique dépasse 180 mmHg.
  2. Céphalée avec localisation à l'arrière de la tête.
  3. Vole devant les yeux.
  4. Essoufflement, faiblesse, nausées ou vomissements.
  5. Gonflement des membres et du visage.

Premiers secours

  • Éliminez les irritants externes: éteignez les lumières, la musique, éliminez les odeurs piquantes. Assurez la paix et la tranquillité, ouvrez la fenêtre et donnez au patient l'accès à l'air frais.
  • Mesurer la pression sur les deux mains. Si la pression systolique dépasse un indicateur de 160 mm Hg, le patient doit recevoir un agent hypotenseur, qui a été préalablement prescrit par le médecin. Si la pression dépasse 200 mmHg, vous devez appeler une ambulance.
  • Abaisser les jambes du patient dans de l'eau tiède: un bain, un bassin ou simplement verser de l'eau chaude sur les membres inférieurs.
  • Après avoir pris le comprimé antihypertenseur, après 30 minutes, mesurer à nouveau la pression. S'il n'a pas diminué de 30 mmHg, appelez une ambulance.
  • Après stabilisation, le patient doit s'allonger sur un lit avec une tête de lit surélevée et appeler un médecin de famille ou de district.

Traitement hospitalier

Traitement de la crise hypertensive dans un hôpital:

  1. Une ambulance arrive et emmène le patient à l'hôpital, le plus souvent à l'unité de soins intensifs.
  2. Les médecins évaluent la gravité de la pathologie et le type de crise: compliquée ou non. Avec un cours compliqué, la nifédipine ou la clonidine est administrée par voie intraveineuse. Ce sont des antihypertenseurs..
  3. Au cours des deux prochaines heures, les patients sont surveillés. Pendant ce temps, sa pression devrait diminuer d'au moins 20%. Pendant ces deux heures, vous ne pouvez pas manger et boire de l'eau salée.

Le traitement de la crise hypertensive dépend du degré de lésion des organes cibles. Dans un état aigu, un œdème pulmonaire, un accident vasculaire cérébral, un œdème cérébral ou une crise cardiaque peuvent se développer. Ainsi, en fonction du syndrome dominant, une thérapie pathogénique et symptomatique est sélectionnée. Pour prévenir ou éliminer l'œdème, le furosémide (un diurétique puissant) est administré, le captopril est administré pour prévenir une altération du flux sanguin rénal, l'eufilline est administrée pour dilater les vaisseaux sanguins et faciliter la respiration. Si le syndrome convulsif domine dans le tableau clinique, Seduxen est présenté au patient, ce qui bloque l'excitation dans les cellules du cerveau. Si une insuffisance du ventricule gauche du cœur est notée, le nitroprussiate est administré.

À la maison

Traitement de la crise hypertensive à domicile cours simple: vous devez immédiatement prendre une pilule prescrite par le thérapeute: Nifedipine, Captopril ou Clonidine. À la maison, une crise extrêmement simple est traitée..

Si vous constatez les premiers signes de lésions organiques - appelez immédiatement une ambulance!

Le traitement après une crise hypertensive à domicile implique les points suivants:

  • Consultation avec votre médecin et prise quotidienne de médicaments.
  • Repos au lit le premier jour après une crise.
  • Éliminer complètement le stress physique et psycho-émotionnel.

En traitement après une crise hypertensive, des séances sont incluses avec un psychothérapeute ou un psychologue - les patients doivent apprendre à contrôler leur état émotionnel.

Régime

Les bases d'un régime thérapeutique après une crise hypertensive et avec l'hypertension:

  1. Limiter le chlorure de sodium à 5 g par jour
  2. Manger des aliments qui contiennent autant de calcium et de magnésium que possible, comme les haricots, les céréales, le miel ou le pain de seigle.
  3. Limiter les graisses qui peuvent développer l'athérosclérose. Viande faible en gras recommandée..
  4. L'inclusion d'autant de légumes et de fruits que possible. Vous ne pouvez pas saler les légumes.
  5. Limitez le thé et le café forts.

La prévention

Pour prévenir le développement d'une affection aiguë, il est important de prendre un traitement antihypertenseur comme prévu, de surveiller votre propre tension artérielle, de réduire la quantité de sel comestible, de ne pas fumer, de limiter l'alcool, de contrôler les changements de poids et de faire du sport. Il devrait normaliser le régime d'éveil et de sommeil, empêcher le développement de maladies des organes internes et enrichir le régime alimentaire avec des complexes vitaminiques.

Il Est Important D'Être Conscient De Vascularite