Branches viscérales. tronc coeliaque (truncus coeliacus) - un vaisseau court puissant s'étendant de l'aorte abdominale au niveau de la douzième vertèbre thoracique

tronc coeliaque (truncus coeliacus) - un vaisseau court puissant s'étendant de l'aorte abdominale au niveau de la douzième vertèbre thoracique. divisé en artères gastriques gauche, hépatiques et spléniques communes.

artère gastrique gauche (artère gastrica sinistra) - une branche du tronc cœliaque. Il est compris dans la partie cardinale de l'estomac et suit sa moindre courbure. Donne des branches œsophagiennes. Apport sanguin à la partie cardiaque de l'estomac, à l'œsophage abdominal, au petit omentum.

artère hépatique commune (artère hépatique communis) - une branche du tronc cœliaque. Après le foie, il abandonne les artères gastriques et gastroduodénales droites, après quoi il est appelé sa propre artère hépatique.

ARTÈRE GASTRIQUE DROITE (artère gastrique dextra) - une branche de l'artère hépatique commune. Il passe le long de la moindre courbure de l'estomac et alimente en sang sa partie pylorique.

ARTÈRE GASTRODUODÉNALE (artère gastroduodénale) - une branche de l'artère hépatique commune. Au bord inférieur du pylore est divisé en glandes pancréatiques-duodénales supérieures et gastro-omentales droites. Donne parfois la branche douze-duodénale. Apport sanguin à l'estomac, au gros omentum, au duodénum et à la tête pancréatique.

PROPRE ARTÈRE HÉPATIQUE (artère hepatica propria) - la dernière branche de l'artère hépatique commune. Donne les branches droite et gauche aux lobes correspondants du foie et l'artère kystique à la vésicule biliaire.

artère splénique (artère lienalis) - une branche du tronc cœliaque. court le long du bord supérieur du pancréas et se décompose en plusieurs branches de la rate et pénètre dans la porte de la rate. Branches: gastrique courte, artère gastro-omentale gauche, splénique, pancréatique, artère pancréatique dorsale, grande artère pancréatique, artère pancréatique caudale. Apport sanguin à la rate, à l'estomac, à l'omentum, au corps et à la queue du pancréas.

artère mésentérique supérieure (artère mesenterica supérieure) - une branche non appariée de la partie abdominale de l'aorte, s'étendant de 1 à 1,5 cm sous le tronc cœliaque. Il passe derrière le pancréas, puis devant la partie horizontale du duodénum et pénètre dans le mésentère du petit côlon transverse. Branches: artère duodénale pancréatique inférieure, artères jéjunales, artères iliaques, artère iléo-entérique, artère du côlon droit, artère du côlon moyen. Apport sanguin au pancréas, au duodénum, ​​au jéjunum et à l'iléon, côlon ascendant et transverse.

artère mésentérique inférieure (artère mesenterica inférieure) - une branche non appariée de l'aorte abdominale. Il part au niveau de la troisième ou quatrième vertèbre lombaire. Branches: artère du côlon gauche, artères sigmoïdes, artère rectale supérieure. Apport sanguin au côlon descendant, à la sigmoïde et au tiers supérieur du rectum.

ARC DE RIOLAN (arcus Riolani) - anastomose dans la courbure splénique du côlon entre les branches des artères mésentériques supérieures et inférieures.

artère rénale (artère rénale) - une artère appariée s'étendant de la partie abdominale de l'aorte au niveau de la première vertèbre lombaire. Va aux portes du rein, donnant l'artère surrénale inférieure. Dans le rein, l'artère est divisée en artères segmentaires, interlobulaires, arquées et interlobulaires. Les vaisseaux porteurs formant le glomérule capillaire du néphron s'écartent de ce dernier. L'artère rénale alimente le rein et ses membranes, le bassin, le segment initial de l'uretère, la glande surrénale.

artère surrénale moyenne (artère suprarénale moyenne) - s'écarte de la partie abdominale de l'aorte sous la forme d'un vaisseau indépendant.

artère testiculaire (ovaire) (artère testiculaire (ovarica) - les artères s'étendent de la partie abdominale de l'aorte au niveau de la deuxième vertèbre lombaire. L'artère testiculaire alimente le testicule avec son appendice, le canal du sperme, le muscle qui soulève le testicule et partiellement l'uretère. L'artère ovarienne alimente l'ovaire, la trompe utérine. ligament utérin rond et partiellement uretère.

Tronc coeliaque

1. Petite encyclopédie médicale. - M.: Encyclopédie médicale. 1991–96 2. Premiers secours. - M.: Big Russian Encyclopedia. 1994. 3. Dictionnaire encyclopédique de termes médicaux. - M.: Encyclopédie soviétique. - 1982-1984.

Voir ce que le "tronc coeliaque" est dans d'autres dictionnaires:

tronc coeliaque - (truncus celiacus, PNA) voir la liste des anat. termes... Grand dictionnaire médical

Tronc coeliaque (truncus coeliacus) et ses branches - Vue de face. Le foie est relevé. foie, lobe gauche; tronc coeliaque; artère gastrique gauche; estomac; artère splénique; rate; artère de la glande gastromentale gauche; grand joint d'huile; artère de la glande gastromentale droite; bile commune...... Atlas d'anatomie humaine

tronc coeliaque - (truncus coeliacus) une grande branche non appariée de l'aorte abdominale s'étendant dans sa section la plus haute (au niveau de la XIIe vertèbre thoracique). Il représente un tronc artériel épais mais court de 1,5 à 2 cm de long, qui est divisé en trois branches à gauche...... Dictionnaire des termes et concepts de l'anatomie humaine

Coeliaque (coeliaque) - qui fait partie ou est liée à la cavité abdominale. Un tronc uniforme (tronc coeliaque) est une branche de l'aorte abdominale qui alimente en sang l'estomac, la rate, le foie et la vésicule biliaire. Source: Dictionnaire médical... Termes médicaux

CRAWN - - (coeliaque) partie de ou liée à la cavité abdominale. Un tronc uniforme (tronc coeliaque) est une branche de l'aorte abdominale qui alimente en sang l'estomac, la rate, le foie et la vésicule biliaire... Dictionnaire explicatif de médecine

Tronc pulmonaire - Tronc pulmonaire... Wikipedia

Artères corporelles -... Atlas d'anatomie humaine

artères - (grec, partie élémentaire artēría), vaisseaux sanguins transportant du sang (artériel) riche en oxygène du cœur vers tous les organes et tissus du corps (seule l'artère pulmonaire transporte le sang veineux du cœur vers les poumons). * * * ARTERIES OF ARTERIES (grec, unité h......... Dictionnaire encyclopédique

L'aorte - sur le diagramme de l'aorte (lat.. artérie ortha, a. Aorte artère droite [source non spécifiée 356 jours]) est le plus grand vaisseau artériel non apparié d'un grand cercle... Wikipedia

Rate - I Spleen (lien, splen) organe parenchymateux non apparié de la cavité abdominale; exerce des fonctions immunitaires, de filtration et hématopoïétiques, participe au métabolisme, en particulier le fer, les protéines, etc. La rate ne fait pas partie des...... Encyclopédie médicale

Aorte - I L'aorte (aorte grecque) est le principal vaisseau du système artériel. Il y a trois transitions dans chaque autre département A. partie ascendante A., arcade A. et partie descendante A., dans lesquelles les parties thoracique et abdominale sont distinguées (Fig. 1). A. les branches transportent du sang artériel...... Encyclopédie médicale

Anatomie du tronc coeliaque

Deux groupes de branches s'écartent de l'aorte thoracique: viscérale, viscères rami et pariétale, rami parietales (Fig.153).


Figure. 153. Vaisseaux et nerfs de la paroi postérieure de la moitié gauche de la cavité thoracique (poumon détourné). 1 - truncus synipathicus; 2 - v. hemiazygos; 3- aorte descendante; 4 - v. hemiazygos ace; 5 - a. et v. intercostales posteriores, n. intercostalis; 6 - n. vague; 7 - a. subclavia; 8 - plexus brachialis

Branches viscérales de l'aorte thoracique. Les plus grosses branches de l'aorte thoracique sont les suivantes.

Les branches bronchiques, rami bronchioles, qui au nombre de 3-4 proviennent de la surface antérieure de l'aorte au niveau des artères intercostales III sortantes, pénètrent dans les portes des poumons droit et gauche. Autour des bronches intraorganiques, le plexus artériel se forme, qui alimente en sang les bronches, le stroma du tissu conjonctif du poumon, près des ganglions lymphatiques bronchiques, les parois des artères et des veines pulmonaires supérieures. Anastomose des branches bronchiques avec des branches des artères pulmonaires.

Les branches œsophagiennes, rami esophagei, péricardique, rami pericardiaci et médiastinal, rami médiastinaux, sont plus petites et fournissent du sang aux formations correspondantes.

Branches pariétales de l'aorte thoracique. 1. Les artères intercostales postérieures, aa. intercostales postérieures, au nombre de 9-10 paires partent de la paroi postérieure de l'aorte et sont situées dans les espaces intercostaux III-XI. La dernière artère intercostale postérieure est l'hypocondre, a. subcostalis, passe en dessous de la côte XII et anastomose avec les artères lombaires. Les espaces intercostaux I et II reçoivent du sang de l'artère sous-clavière en raison de a. intercostalis suprema. Les artères intercostales droites sont légèrement plus longues que celles de gauche et passent sous la plèvre derrière les organes du médiastin postérieur. Les artères intercostales à la tête des côtes donnent des branches dorsales à la peau et aux muscles du dos, de la colonne vertébrale et de la moelle épinière avec ses membranes. Les extensions des artères intercostales postérieures sont situées sous la plèvre pariétale et des coins des côtes pénètrent entre les muscles intercostaux externes et internes jusqu'au sillon costal. Antérieur à la ligne axillaire postérieure, à partir du huitième espace intercostal et en dessous, les artères se trouvent dans les espaces intercostaux en dessous de la côte correspondante, les branches latérales dégagent la peau et les muscles de la partie latérale de la poitrine, puis anastomosent avec les branches intercostales avant de l'artère thoracique interne. Des artères intercostales IV, V et VI s'étendent jusqu'à la glande mammaire. Les artères intercostales supérieures fournissent le sang à la poitrine, les trois inférieures à la paroi abdominale antérieure et au diaphragme.

2. Artères phréniques supérieures, aa. phrenicae superiores, appariés, proviennent de l'aorte au-dessus de l'hiatus aorticus. Fournir du sang au diaphragme lombaire. Anastomose avec les artères intercostales inférieures, avec des branches des artères thoraciques internes et diaphragmatiques inférieures.

L'aorte abdominale, l'aorte abdominale, est située à gauche de la ligne médiane; sa longueur est de 13-14 cm; diamètre initial 17-19 mm. Il est couvert par le péritoine pariétal, l'estomac, le pancréas et le duodénum. Il est traversé par la racine du mésentère du petit côlon transverse, les veines rénales et spléniques gauche.Les plexus nerveux végétatifs sont situés autour de l'aorte abdominale,

vaisseaux et ganglions lymphatiques. Dans la zone de l'hiatus aortique derrière l'aorte se trouve le début du canal lymphatique thoracique, la veine cave inférieure lui est adjacente. Au niveau IV de la vertèbre lombaire, l'aorte abdominale est divisée en artères iliaques communes appariées et en une sacrée médiane non appariée. À partir de l'aorte abdominale, les branches viscérales et pariétales commencent (Fig.154).


Figure. 154. L'aorte abdominale et ses branches (le long de Kish - Szentagothai). 1 - aorta thoraeica; 2 - œsophage; 3, 35 - a. une. phrenicae inférieures; 4, 36 - diaphragme; 5 - glandula suprarenalis sinistra; 6, 34 - a. une. suprarenales supérieures; 7 - truncus coeliacus; 8 - a. médias suprarénaux; 9 - a. suprarenalis inférieur; 10 - a. renalis; 11 - a. mesenterica superior; 12 - ren sinistre; 13 - truncus sympathicus; 14, 31 - a. une. et v. v. testicules; 15 - a. mesenterica inférieur; 16 - aorte abdominale; 17 - m. quadratus lumborum; 18 - a. iliaca communis sinistra; 19 - a. rectalis superior; 20, 30 - ureteri; 21 - a. et v. sacrales medianae; 22, 27 - a. et v. iliacae externae; 23 - a. iliaca interna; 24 - v. saphena magna; 25 - a. et v. femorales; 26 - funiculus spermaticus; 28 - m. psoas major; 29 - v. iliaca communis dext., 32, 38 - v. cava inférieur; 33 - v. renalis; 37 - vv. hepaticae

Les branches internes de l'aorte abdominale. 1. Le tronc coeliaque, truncus coeliacus, de 9 mm de diamètre, de 0,5 à 2 cm de long, s'étend ventralement depuis l'aorte au niveau de la XIIe vertèbre thoracique (Fig. 155). Sous la base du tronc cœliaque se trouve le bord supérieur du pancréas, et sur les côtés de celui-ci se trouve le plexus du nerf cœliaque. Derrière la feuille pariétale du péritoine, le tronc cœliaque est divisé en 3 artères: la gastrique gauche, hépatique commune et splénique.


Figure. 155. Tronc coeliaque et ses branches. 1 - lig. teres hepatis; 2 - a. cystica; 3 - le lobe gauche du foie; 4, 16 - canal cholédoque; 5 - v. portae; 6 - v. cava inférieur; 7 - a. gastrica sinistra; 8 - truncus coeliacus; 9 - aorte abdominale; 10 - estomac; 11 - pancréas; 12 - a. gastroepiploica sinistra; 13 - a. gastroepiploica dextra; 14 - a. lienalis; 15 - a. hepatica communis; 17 - canal cystique; 18 - ductus hepaticus communis; 19 - le lobe droit du foie; 20 - vesica fellea

Artère gastrique gauche, a. gastrica sinistra, passe initialement derrière le péritoine pariétal, monte et vers la gauche à l'endroit où l'œsophage pénètre dans l'estomac, où il pénètre dans l'épaisseur du petit omentum, pivote à 180 °, descend le long de la moindre courbure de l'estomac vers l'artère gastrique droite. Branches partant de l'artère gastrique gauche vers les parois antérieure et postérieure du corps et la partie cardiaque de l'estomac, anastomosant avec les artères de l'œsophage, les artères gastriques droites et courtes de l'estomac.

Artère hépatique commune, a. hepatica communis, va à droite du tronc cœliaque, situé derrière et parallèlement à la partie pylorique de l'estomac. Au début du duodénum, ​​l'artère hépatique commune est divisée en artère gastro-duodénale, a. gastroduodenalis et l'artère hépatique proprement dite, a. hepatica propria. L'artère gastrique droite provient de cette dernière, a. gastrica dextra. La propre artère hépatique à la porte du foie est divisée en branches droite et gauche. L'artère kystique part de la branche droite jusqu'à la vésicule biliaire, a. cystica. A. gastroduodenalis, pénétrant entre la partie pylorique de l'estomac et la tête du pancréas, est divisé en deux artères: le pancréas supérieur-duodénum, ​​a. pancréaticoduodénale supérieure et l'artère gastro-intestinale droite, a. gastroepiploica dextra. Ce dernier passe dans l'omentum le long de la plus grande courbure de l'estomac et s'anastomose avec l'artère gastro-intestinale gauche. A. gastrica dextra est situé sur la moindre courbure de l'estomac et les anastomoses avec l'artère gastrique gauche.

L'artère splénique, a. lienalis, passe derrière l'estomac le long du bord supérieur du pancréas et est divisé en 3-6 branches à la porte de la rate. De là partent: branches du pancréas, rami pancreatici, artères gastriques courtes, aa. gastricae brève, - au fond de l'estomac, l'artère gastro-intestinale gauche, a. gastroepiploica sinistra, - à la plus grande courbure de l'estomac et le grand omentum, anastomosant avec l'artère gastro-intestinale droite.

2. Artère mésentérique supérieure, a. mesenterica superior, non apparié, s'écarte de la surface antérieure de l'aorte au niveau I de la vertèbre lombaire (Fig. 156). Le début de l'artère est situé entre la tête du pancréas et la partie horizontale inférieure du duodénum. Au bord inférieur de la dernière artère pénètre dans la racine du mésentère de l'intestin grêle au niveau II de la vertèbre lombaire. L'artère mésentérique supérieure dégage les branches suivantes: l'artère pancréatique-duodénale inférieure, a. pancréaticoduodénalis inférieur, anastomosant avec la même artère supérieure; 18-20 artères du jéjunum et de l'iléon, aa. jejunales et ilei allant dans le mésentère aux boucles du jéjunum et de l'iléon; artère iléo-pancréatique, a. iliocolica, - au caecum; il donne l'artère de l'appendice, a. est appendiculaire, qui est situé dans le mésentère de l'appendice. Au côlon ascendant de l'artère mésentérique supérieure, l'artère intestinale du côlon droit s'écarte, a. colica dextra, à l'artère transversale du colon - intestin du côlon moyen, a. colica media, qui va dans l'épaisseur du mésocolon. Les artères répertoriées s'anastomosent entre elles.


Figure. 156. Artères et veines du petit et du gros intestin en avant; boucles de l'intestin grêle écartées à gauche; le côlon transverse du côlon est tiré vers le haut; la feuille viscérale du péritoine est partiellement enlevée (selon R. D. Sinelnikov). 1 - omentum majus; 2 - a. colica sinistra; h - a. mesenterica superior; 4 - v. mesenterica superior; 5 - aa. et vv. jejunales; 6 - aa. intestinales; 7 - appendice vermiformis; 8 - a. appendiculaire; 9- aa. et vv. ilei; 10 - côlon ascendens; 11 - a. et v. iliocolicae; 12 - a. colica dextra; 13 - branche ascendante a. colicae dextrae; 14 - a. et v. médias coliques; 15 pancréas; 16 - branche droite a. colicae mediae; 17 - côlon transverse

3. Artère mésentérique inférieure, a. mesenterica inférieure, non appariée, comme la précédente, part de la paroi antérieure de l'aorte abdominale au niveau III de la vertèbre lombaire. Le tronc principal de l'artère et ses branches sont situés derrière la feuille pariétale du péritoine. Il est divisé en trois grandes artères: le côlon gauche, a. colica sinistra - au côlon descendant; artères sigmoïdes, aa. sigmoideae, - au côlon sigmoïde; rectale supérieure, a. rectalis supérieur, - au rectum. Toutes les artères s'anastomosent entre elles. L'anastomose entre les artères intestinales du côlon moyen et gauche est particulièrement importante, car elle relie les canaux des artères mésentériques supérieures et inférieures.

4. L'artère phrénique inférieure, a. phrenica inférieure, hammam, est séparée immédiatement après la sortie de l'aorte par l'ouverture diaphragmatique. Une branche spéciale s'en écarte vers la glande surrénale - l'artère surrénale supérieure, a. suprarenalis supérieure, fournissant du sang au diaphragme et à la glande surrénale; anastomoses avec les artères supérieures du même nom, les artères thoraciques intercostales et internes inférieures (voir Fig.154).

5. Artère surrénale moyenne, a. médias suprarénaux, hammam, branches de la surface latérale de l'aorte au niveau du bord inférieur de la vertèbre lombaire I. Dans l'épaisseur de la glande surrénale anastomoses avec les artères surrénales supérieures et inférieures.

6. Artère rénale, a. renalis, hammam, d'un diamètre de 7 à 8 mm (voir Fig.154). L'artère rénale droite mesure 0,5-0,8 cm de plus que la gauche. Dans le sinus du rein, l'artère est divisée en 4 à 5 artères segmentaires, qui forment le système de ramification intra-organique. À la porte du rein, les artères surrénales inférieures s'écartent des artères rénales, aa. suprarenales inferiores alimentant la glande surrénale et la capsule graisseuse rénale.

7. Artère testiculaire, a. testiculaire, hammam, branches au niveau de la vertèbre lombaire II derrière la racine du mésentère de l'intestin grêle (voir Fig.154). De là, dans la partie supérieure, s'étendent les branches de la membrane graisseuse du rein et de l'uretère. Chez les femmes, cette artère est appelée ovaire, a. ovarica; fournit du sang à la glande sexuelle correspondante.

8. Artères lombaires, aa. lumbales, appariés, en une quantité de 4-5 branches ramifiées à partir de la paroi postérieure de l'aorte abdominale. Fournir du sang aux muscles et à la peau du dos, de la moelle épinière avec ses membranes.

9. L'artère sacrée médiane, a. sacralis mediana, est une branche aortique non appariée (voir Fig.154). Elle s'éloigne de l'aorte au site de sa division en deux artères iliaques communes. Fournit du sang au sacrum, aux muscles environnants et au rectum.

Artères pelviennes (anatomie humaine)

L'aorte abdominale au niveau IV de la vertèbre lombaire est divisée en deux artères iliaques communes, aa. communes iliaques, d'un diamètre de 1,3 à 1,4 cm, suivant le bord médian m. psoas major. Au niveau du bord supérieur de l'articulation sacro-iliaque, ces artères sont divisées en artères iliaques externes et internes.

Artère iliaque interne, a. iliaca interna, hammam, se trouve sur la paroi latérale du bassin. Au bord supérieur du grand foramen sciatique, l'artère est divisée en branches pariétales et viscérales (Fig.157).


Figure. 157. Artères pariétales et viscérales du côté gauche du bassin masculin. La vessie et le rectum sont tournés vers la droite et vers le bas. 1 - branches a. circumflexae ilium profundae à m. transversus abdominis; 2, 6 - a. epigastrica inférieur; 3 - branches à m. iliacus; 4 - a. testiculaire; 5 - a. circumflexa ilium profunda; 7 - a. obturatoria; 8 - a. umbilicalis; 9 - a. vesicalis superior; 10 - une branche supplémentaire à la bulle; 11 - a. vesicalis inférieur; 12 - canal déférent sinistre; 13 - vesicula seminalis; 14 - a. médias recta-lis et sa succursale a. ductus deferentis; 15 - a. glutea inférieure; 16 - a. pudenda interna; 17 - a. sacralis lateralis; 18 - a. glutea superior; 19 - a. iliaca externa; 20 - a. iliaca interna; 21 - a. iliaca communis sinistra; 22 - a. iliaca communis dextra

Les branches pariétales de l'artère iliaque interne sont les suivantes:

1. Artère iliao-lombaire, a. iliolumbalis passe derrière n. obturatorius, a. iliaca communis et moins de m. psoas major est divisé en deux branches: lombaire, ramus lumbalis et iliaque, ramus iliacus. Le premier vascularise les muscles lombaires, la colonne vertébrale et la moelle épinière, le second - l'ilium et le même muscle.

2. Artère sacrée latérale, a. sacralis lateralis, hammam, est situé près du foramen sacré antérieur à travers lequel ses branches pénètrent dans le canal sacré.

3. Artère obstructive, a. obturatoria, hammam, pénètre par le canal obturateur dans la partie médiale de la cuisse entre m. pectineus et m. obturatorius externus. Il fournit du sang au pubis, aux adducteurs de la cuisse, de l'os sciatique et de la tête fémorale. Dans 1/3 des cas, l'artère obstructive s'écarte de a. epigastrica inférieur et longe le bord inférieur de la fosse inguinalis medialis, qui doit être pris en compte lors des opérations pour les hernies inguinales.

4. L'artère fessière supérieure, a. glutea superior, hammam, pénètre dans la région fessière par le foramen suprapiriforme. Fournit du sang aux petits et moyens muscles fessiers.

5. Artère fessière inférieure, a. glutea inférieure, hammam, va à l'arrière du bassin à travers le foramen infrapiriforme. Il fournit du sang au muscle fessier maximus et au nerf sciatique. Toutes les branches pariétales de l'artère iliaque interne anastomose entre elles.

Les branches viscérales de l'artère iliaque interne sont les suivantes.

1. L'artère ombilicale, a. umbilicalis, hammam, est situé sous le péritoine pariétal sur les côtés de la vessie, puis monte dans le cordon ombilical et atteint le placenta. Après la naissance, une partie du nombril est effacée. De la partie initiale de l'artère au sommet de la vessie, l'artère kystique supérieure laisse, a. vesicalis superior.

2. Artère kystique inférieure, a. vesicalis inférieur, hammam, descend et avance, pénètre dans la paroi du bas de la vessie. Il fournit également du sang à la prostate et aux vésicules séminales, au vagin.

3. L'artère du canal déférent, a. ductus deferentis, hammam, alimente en sang le conduit.

4. Artère utérine, a. l'utérine, un hammam, pénètre à la base d'un large ligament utérin et au niveau du col donne une branche à la partie supérieure du vagin, puis monte et dans l'épaisseur d'un large ligament utérin donne des branches au col et au corps de l'utérus. Sa dernière branche accompagne la trompe de Fallope et se termine aux portes de l'ovaire.

5. Artère rectale moyenne, a. rectalis media, hammam, pénètre dans les surfaces latérales de l'organe. Anastomoses avec les artères rectales supérieures et inférieures.

6. Artère carotide interne, a. pudenda interna, hammam, est la dernière branche du tronc viscéral. Par le foramen infrapiriforme, il pénètre dans la surface postérieure du bassin, puis par le foramen ischiadicum minus pénètre dans la fosse ischiorectale, où il donne des branches au périnée, au rectum et aux organes génitaux externes (a.perinei.a. Dorsalis penis, a. Rectalis inférieur).

Artère iliaque externe, a. iliaca externa, hammam, a un diamètre de 10-12 mm, m. psoas major atteint la lacune vasorum, où il se prolonge dans l'artère fémorale au bord inférieur du ligament inguinal (voir Fig.157). Dans la cavité pelvienne, l'artère iliaque externe donne 2 branches:

1. Artère épigastrique inférieure, a. epigastrica inférieure, hammam, commence 1-1,5 cm au-dessus du lig. inguinale, située derrière la feuille pariétale du péritoine plus médialement que l'anneau inguinal profond, près duquel le cordon spermatique traverse l'artère. Ici commence un d'elle. cremasterica au muscle qui pend le testicule. L'artère épigastrique inférieure près du bord latéral du muscle droit abdominal atteint le nombril. Anastomoses avec les artères épigastriques supérieures, lombaires et intercostales inférieures.

2. Artère profonde entourant l'ilium, a. circumflexa ilium profunda, hammam, commence distalement au début de l'artère épigastrique inférieure. Accompagnant le ligament inguinal, atteint la crête iliaque. Il fournit du sang aux muscles obliques transversaux et internes de l'abdomen. Forme une connexion avec l'artère superficielle entourant l'ilium et l'artère iliaque-lombaire.

Anatomie variante du tronc cœliaque et de l'artère hépatique

Date de publication: 04/07/2018 2018-04-07

Article consulté: 2422 fois

Description bibliographique:

Matskevich, P. A. Variante de l'anatomie du tronc cœliaque et de l'artère hépatique / P. A. Matskevich. - Texte: direct // Jeune scientifique. - 2018.-- n ° 14 (200). - S. 137-138. - URL: https://moluch.ru/archive/200/49205/ (date d'accès: 05/12/2020).

Mots-clés: artère hépatique commune, tronc coeliaque, pancréas, veine porte.

introduction L'élargissement des possibilités de traitement chirurgical de diverses maladies du foie et du système biliaire nécessite une étude détaillée de la variante anatomique de l'artère hépatique, de la veine porte et des voies biliaires [1].

Les complications vasculaires sont la principale cause de morbidité et de mortalité postopératoires chez les patients opérés du foie, du pancréas ou du duodénum. À cet égard, l'obtention d'informations sur l'anatomie vasculaire et la topographie avant la chirurgie est particulièrement importante lors du choix de la quantité d'intervention chirurgicale ou endovasculaire la plus appropriée. Cela conduit à une augmentation significative du rôle de la tomodensitométrie en spirale, qui permet d'étudier l'apport sanguin artériel au pancréas et au foie, ainsi que la variante anatomique des éléments du ligament hépatoduodénal [2, 3].

La connaissance des options pour l'apport sanguin artériel au foie est d'une importance capitale pour les patients qui prévoient effectuer une transplantation hépatique ou l'utilisation de méthodes locales de traitement des tumeurs.

Actuellement, la classification N.Michels, qui comprend 10 options pour l'approvisionnement en sang du foie, est généralement acceptée. Dans cette classification, sous l'apport sanguin normal au foie, on comprend le départ de l'artère hépatique commune du tronc cœliaque. De l'artère hépatique commune provient sa propre artère hépatique, qui est divisée en artères hépatiques droite et gauche. Sous l'anatomie normale (typique) du tronc cœliaque, on comprend son départ de l'aorte abdominale et est divisé en 3 branches: les artères gastrique gauche, hépatique commune et splénique [4].

Cependant, la littérature décrit de nombreuses options pour l'apport sanguin artériel au foie qui ne rentrent pas dans le cadre de cette classification, et la classification de N. Michels ne répond pas pleinement aux exigences modernes de la chirurgie générale, endo-endovasculaire et de la transplantologie.

Objectif. Détermination et évaluation de la prévalence de variantes de l'anatomie du tronc cœliaque et de l'artère hépatique commune selon la tomodensitométrie en spirale avec amélioration du contraste.

Matériaux et méthodes de recherche. Une étude de cohorte rétrospective monocentrique a été menée. Le matériel de l'étude était une série de sections de la cavité abdominale, qui ont été obtenues au cours de la tomodensitométrie avec amélioration du contraste chez 250 patients qui ont subi un traitement à l'UZ "9 City Clinical Hospital" à Minsk de 2014 à 2017..

Les caractéristiques topographiques et morphométriques du tronc cœliaque et de l'artère hépatique commune ont été étudiées. À l'aide du logiciel eFilmWorkstation V.4.2 (MergeHealthcare), les images ont été analysées dans des projections coronaires, axiales et sagittales.

L'analyse statistique a été réalisée à l'aide du logiciel du programme de dialogue Statistica 10, MicrosoftExcel.

Les résultats de l'étude. 8 types d'anatomie du tronc coeliaque ont été révélés. Une anatomie normale (typique) du tronc cœliaque a été observée chez 222 des 250 patients (88,80%). Six variantes anatomiques du tronc cœliaque ont été identifiées chez 24 (9,60%) patients. Chez les 4 patients restants (1,60%), l'anatomie du tronc cœliaque a été classée comme peu claire, car l'artère hépatique commune était absente en raison du passage séparé de sa propre artère hépatique et de l'artère gastro-duodénale.

Dans 5 cas d'écoulement normal de l'artère hépatique commune, une évolution artérielle a été observée derrière la veine porte (n = 4) ou à travers le tissu pancréatique (n = 1). Dans 1 cas, l'artère hépatique commune s'est éloignée de l'artère gastrique gauche et est passée dans le parenchyme hépatique par la fente du ligament veineux. Dans 8 cas, l'artère hépatique commune s'est écartée de l'artère mésentérique supérieure. Dans ce cas, il a été possible de tracer diverses relations topographiques et anatomiques de l'artère avec le pancréas, les veines mésentériques et portales supérieures. Dans 1 cas, l'artère hépatique commune est sortie de l'aorte et a eu un cours normal: elle est passée sur le pancréas, le long de la face avant de la veine porte.

Résultats. L'apport sanguin artériel au foie est caractérisé par une variabilité individuelle, qui doit être prise en compte lors des interventions chirurgicales sur le foie, le pancréas et le duodénum.

La variante la plus courante de ramification du tronc cœliaque est la variante normale (typique) avec la formation de trois branches: les artères hépatiques, spléniques et gastriques gauches communes (88,80%).

La tomodensitométrie en spirale avec amélioration du contraste est une méthode de recherche informative qui permet une évaluation détaillée de la topographie du tronc cœliaque et de l'artère hépatique commune.

  1. Adamthwaite JA, Pennington N, Menon KV (2007) Anatomie artérielle hépatique anormale découverte lors d'une pancréatoduodénectomie. Surg Radiol Anat 9: 269-271
  2. Gumus H, Bukte Y, Ozdemir E, Sentu ¨rk S, Tekbas G, Onder H, Ekici F, Bilici A (2013) Variations du tronc cœliaque et des artères hépatiques: une étude avec une angiographie tomographique calculée à 64 détecteurs. Eur Rev Med Pharmacol Sci 17: 1636–1641
  3. Koops A, Wojciechowski B, Broering DC, Adam G, Krupski-Berdien G (2004) Variations anatomiques des artères hépatiques dans 604 angiographies sélectives coeliaques et mésentériques supérieures. Surg Radiol Anat 26: 239–244
  4. Michels N. A. Nouvelle anatomie du foie et sa variante d'approvisionnement en sang et de circulation collatérale. Un m. J. Surg. 1966; 112 (3): 337–347

Lire en ligne "Anatomie humaine" de l'auteur Prives Mikhail Grigorievich - RuLit - Page 286

BRANCHES DE L'AORTE DU BAS

Selon la présence dans le corps des organes animaux (paroi de la cavité) et de la vie végétale (intérieure), toutes les branches de l'aorte descendante sont divisées en pariétales - aux parois des cavités, rámi parietáles et viscérales - au contenu des cavités, c'est-à-dire à l'intérieur, rámi visceráles.

Branches de l'aorte thoracique

La section thoracique de l'aorte descendante, pars thoracica aórtae (un dérivé de l'aorte dorsale), donne les branches suivantes.

Rámi visceráles:

1. Les bronches bronches (pour nourrir le poumon en tant qu'organe) pénètrent dans les poumons accompagnées de bronches, transportent le sang artériel pour les ganglions lymphatiques et le tissu pulmonaire et fusionnent avec les branches des artères pulmonaires.

2. Rámi esophágeales - aux parois de l'œsophage.

3. Rámi mediastináles - aux ganglions lymphatiques et au tissu conjonctif du médiastin postérieur.

4. Rámi pericardíaci - au péricarde.

Rámi parietáles (Fig.228).

Figure. 228. Vaisseaux et nerfs de la paroi postérieure de la moitié gauche de la cavité thoracique (poumon détourné).

1 - truncus sympathicus; 2 - v. hemiazygos; 3 - aorte descendante; 4 - v. hemiazygos accessoria; 5 - a. et v. intercostales posteriores et n. intercostalis; 6 - n. vague; 7 - a. subclavia; 8 - plexus brachialis.

Selon la structure segmentaire des parois de la cavité thoracique, il existe des segments aa. intercostáles posterióres, 10 paires (III - XII) s'étendant de l'aorte (les deux supérieures partent de trúncus costocervicális).

Au début des espaces intercostaux, chacun a. intercostális posterior donne la branche arrière, rámus dorsális, à la moelle épinière et aux muscles et à la peau du dos. Extension du tronc initial a. intercostális postérior, constituant l'artère intercostale proprement dite, longe le súlcus cóstae. À l'angle de la côte, elle est adjacente directement à la plèvre, puis elle se situe entre mm. intercostáles extérni et intérni et avec ses terminaisons anastomoses avec rr. intercostáles anterióres s'étendant d'un. thorácica intérna. Les trois artères intercostales inférieures anastomosent avec a. epigástrica supérior. En cours de route, les artères intercostales donnent des branches à la plèvre pariétale et (six inférieures) au péritoine pariétal, aux muscles, aux côtes, à la peau et chez les femmes à la glande mammaire.

Aa. phrénicae superióres, artères diaphragmatiques supérieures, ramification sur la face supérieure du diaphragme.

Branches de l'aorte abdominale

Branches pariétales de l'aorte abdominale, rámi parietáles, appariées, sauf a. sacrális mediána; les branches viscérales, rámi visceráles, sont divisées en paires et non appariées.

Branches viscérales non appariées

1. Trúncus coelíacus, le tronc coeliaque, artère courte (2 cm) mais épaisse, qui s'étend au niveau de la vertèbre thoracique XII dans le diaphragme hiátus aórticus lui-même, avance au-dessus du bord supérieur des pancréas et se divise immédiatement en trois branches (la division est appelée tripus coelíacus ): une. gástrica sinistra, a. hepática commúnis et a. lienális (Fig.229).

Figure. 229. Tronc coeliaque et ses branches.

1 - mentir. teres hepatis; 2 - a. cystica; 3 - le lobe gauche du foie; 4, 16 - canal cholédoque; 5 - v. portae; 6 - v. cava inférieur; 7 - a. gastrica sinistra; 8 - truncus celiacus; 9 - aorte abdominale; 10 - ventricule; 11 - pancréas; 12 - a. gastroepiploica sinistra; 13 - a. gastroepiploica dextra; 14 - a. lienalis; 15 - a. hepatica communis; 17 - canal cystique; 18 - ductus hepaticus communis; 19 - le lobe droit du foie; 20 - vesica fellea.

A. gástrica sinístra, l'artère gastrique gauche, va à la moindre courbure de l'estomac, donne des branches à l'estomac et à l'abdomenális esóphagi.

A. hepática commúnis, une artère hépatique commune, longe le bord supérieur de la tête du pancréas jusqu'au bord supérieur du duodéni, d'ici après le recul a. gastroduodenális (qui peut être multiple) elle est comme un. hepática própria (propre artère hépatique) va à la porte du foie, située entre deux feuilles de lig. hepatoduodenále, et dans le ligament, il se situe en avant de v. portáe et à gauche de dúctus cholédochus. À la porte du foie a. hepática própria est divisé en rámus déxter et rámus siníster; rámus déxter près de la jonction de dúctus hepáticus commúnis avec dúctus cýsticus trahit l'artère de la vésicule biliaire, a. cýstica. De. hepática commúnis ou a. la branche hepática própria part à la moindre courbure de l'estomac, a. gástrica déxtra, se dirigeant de droite à gauche vers a. gástrica sinístra. Mentionné ci-dessus a. gastroduodenális passe derrière le duodénum et est divisé en deux branches: a. gastroepiplóica déxtra, qui va de droite à gauche le long de la plus grande courbure de l'estomac, donne des branches à l'estomac et à l'omentum, dans la paroi avant de laquelle il passe, et aa. pancreaticoduodenáles superióres, qui se ramifient à la tête du pancréas et la partie descendante du duodéni.

14. Branches de la partie abdominale du tronc cœliaque de l'aorte.

Les branches de la partie abdominale de l'aorte sont divisées en viscères et pariétales.

Les branches viscérales sont divisées:.

Branches viscérales appariées:

1) artère ovarienne (testiculaire) (a. Ovarica (a testiculaire). L'artère ovarienne donne les branches tubulaires (rr. Tubarii) et urétérales (rr. Ureterici), et l'artère testiculaire donne l'appendice (rr. Epididymales) et les branches urétérales (rr. ureterici);

2) artère rénale (a. Renalis); donne les branches urétérales (rr. ureterici) et l'artère surrénale inférieure (a. suprarenalis inférieur);

3) l'artère surrénale moyenne (a. Suprarenalis media); anastomoses avec les artères surrénales supérieures et inférieures.

Branches viscérales non appariées:

1) tronc coeliaque (truncus coeliacus).

Il est divisé en trois artères:

a) l'artère splénique (a. lienalis), donne des branches au pancréas (rr. pancreatici), aux artères gastriques courtes (aa. gastricae breves) et à l'artère gastro-omentale gauche (a. gastroepiploica sinistra), donnant les branches omentale et gastrique;

b) artère hépatique commune (a. hepatica communis); divisé en sa propre artère hépatique (a. hepatica propria) et l'artère gastroduodénale (a. gastroduodenalis). La propre artère hépatique donne l'artère gastrique droite (a. Gastrica dextra), les branches droite et gauche, l'artère vésicule biliaire (a. Cystica) quitte la branche droite. L'artère gastroduodénale est divisée en artères pancréato-duodénales supérieures (aa. Pancreaticoduodenales superiores) et la glande gastro-omentale droite (a. Gastroepiploica).

c) l'artère gastrique gauche (a. gastrica sinistra), donne les branches œsophagiennes (rr. oesophagealis);

1. Truncus coeliacus, le tronc cœliaque, artère courte (2 cm) mais épaisse qui s'étend au niveau de la vertèbre thoracique XII dans le diaphragme hiatus aorticus lui-même, avance au-dessus du bord supérieur du pancréas et se divise immédiatement en trois branches (la division est appelée tripus coeliacus ): une. gastrica sinistra, a. hepatica communis et a. lienalis. A. gastrica sinistra, l'artère gastrique gauche, va à la moindre courbure de l'estomac, donne des branches à l'estomac et à la pars abdominalis esophagi. A. hepatica communis, une artère hépatique commune, longe le bord supérieur de la tête du pancréas jusqu'au bord supérieur du duodéni, donc, après recul a. gastroduodenalis (qui peut être multiple) elle est comme un. hepatica propria (propre artère hépatique) va à la porte du foie, située entre deux feuilles de lig. hépatoduodénal, et dans le ligament, il se situe en avant de v. portae et à gauche du canal cholédoque. À la porte du foie a. hepatica propria est divisé en ramus dexter et ramus sinister; ramus dexter près de la jonction de ductus hepaticus communis avec ductus cysticus abandonne l'artère de la vésicule biliaire, a. cystica. De. hepatica communis ou a. hepatica propria branche part à la moindre courbure de l'estomac, a. gastrica dextra, se dirigeant de droite à gauche vers a. gastrica sinistra. Mentionné ci-dessus a. gastroduodenalis passe derrière le duodénum et est divisé en deux branches: a. gastroepiploica dextra, qui va de droite à gauche le long de la plus grande courbure de l'estomac, donne des branches à l'estomac et à l'omentum, dans la paroi avant de laquelle il passe, et aa. pancréaticoduodénaux supérieurs qui se ramifient à la tête du pancréas et la partie descendante des duodéni. A. lienalis, par. splenica, l'artère splénique, la plus grande des trois branches terminales du tronc cœliaque, est dirigée le long du bord supérieur du pancréas vers la rate, s'approchant d'elle, elle se divise en 5 à 8 branches terminales entrant dans la porte de la rate. En cours de route, donne rami pancredtici. Près de la division en branches terminales, l'artère splénique donne a. gastroepiploica sinistra, qui longe la plus grande courbure de l'estomac de gauche à droite et, se connectant avec a. gastroepiploica dextra, forme un arc artériel (instable), semblable à un arc sur une petite courbure. De nombreuses branches s'étendent jusqu'à l'estomac depuis l'arc. De plus, après le départ a. gastroepiploica sinistra de nombreux aa vont de l'artère splénique à l'estomac. gastricae breves, qui peut entièrement compenser l'obstruction de la circulation sanguine dans les quatre artères principales de l'estomac. Ces dernières forment autour de l'estomac un anneau artériel, ou couronne, composé de deux arcs situés le long des petites (aa. Gastricae sinistra et dextra) et grandes (aa. Gastroepiploicea sinistra et dextra) courbures. Par conséquent, ils sont également appelés artères coronaires..

2) artère mésentérique supérieure (a. Mesenterica supérieure). Donne des succursales:

a) l'artère droite du côlon (a. colica dextra); anastomoses avec des branches de l'artère moyenne du côlon, branche de l'artère iléo-colonique;

b) l'artère moyenne du côlon (a. colica media); anastomoses avec les artères du côlon droit et gauche;

c) l'artère iléo-colonique (a. ileocolica); donne l'artère de l'appendice (a. appendicularis), la branche colique (r. colicus), les artères caecales antérieures et postérieures (aa. caecalis anterior et postérieur);

d) artères pancréatoduodénales inférieures (aa. pancréaticoduodénales inférieures);

e) artères iléo-intestinales (aa. ileales) et jéjunales (aa. jejunales);

3) artère mésentérique inférieure (a. Mesenterica inférieure). Donne les branches suivantes:

a) artères sigmoïdes (aa. sigmoidei);

b) l'artère du côlon gauche (a. colica sinistra);

c) artère rectale supérieure (a. rectalis superior).

1) quatre paires d'artères lombaires (aa. Lumbales), dont chacune donne les branches dorsale et vertébrale;

2) l'artère diaphragmatique inférieure (a. Phrenica inférieure), donnant les artères surrénales supérieures (aa. Suprarenales supérieures).

Au niveau du corps moyen de la vertèbre lombaire IV, la partie abdominale de l'aorte est divisée en deux artères iliaques communes et se poursuit dans l'artère sacrée médiane (a. Sacralis mediana).

Artère axillaire, a. axillaris, réside dans la fosse axillaire. C'est une continuation directe de l'artère sous-clavière et est située de la clavicule avec le muscle sous-clavier se trouvant en dessous jusqu'au bord inférieur du muscle grand pectoral, où elle continue également dans l'artère brachiale. brachialis.

L'artère axillaire est classiquement divisée en trois parties:

la première partie correspond au niveau du triangle clavicule-pectoral, trigonum clavipectorale (de la clavicule au bord supérieur du muscle pectoral mineur),

le second - au niveau du muscle pectoral mineur;

la troisième partie s'étend du bord inférieur du muscle pectoralis minor au bord inférieur du muscle pectoralis major.

La première partie de l'artère axillaire se trouve sur les dents supérieures du muscle denté antérieur, recouvertes en avant par le fascia claviculaire-thoracique. Les branches suivantes s'étendent de cette partie..

1. Artère thoracique supérieure, a. thoracica supérieure, commence au bord inférieur de la clavicule, descend et médialement, en envoyant des branches aux deux muscles intercostaux supérieurs et au muscle denté antérieur, ainsi qu'aux muscles pectoraux majeurs et mineurs et à la glande mammaire.

2. Artère thoracoacromiale, a. thoracoacromialis, commence au bord du muscle pectoral mineur et perfore le fascia claviculaire-thoracique, est divisé en branches:

et) branche acromiale, r. acromialis, envoie des branches au brachial, participe à la formation du réseau acromial vasculaire;

b) branche claviculaire, r. claviculaire, envoyé à la zone de la clavicule; l'apport sanguin au muscle sous-clavier;

à) branche deltoïde, r. deltoïde, passe entre le muscle deltoïde et le muscle grand pectoral et leur fournit du sang;

ré) branches thoraciques, rr. pectorales, aller aux pectoraux majeur et mineur,

La deuxième partie de l'artère axillaire est située derrière le muscle pectoral mineur et est entourée derrière, par les troncs du plexus brachial. Une branche s'écarte de cette partie - l'artère thoracique latérale.

Il alimente les ganglions lymphatiques et les fibres de la cavité axillaire, ainsi que le muscle denté antérieur, le muscle pectoral mineur et la glande mammaire (branches latérales de la glande mammaire, rr. Mammarii laterales) et les anastomoses avec aa. intercostales et rr. pectorales a. thoracoacromialis.

La troisième partie de l'artère axillaire se trouve derrière le muscle grand pectoral, sur le muscle sous-scapulaire.

L'artère sous-scapulaire aussi. subscapularis, commence au bord inférieur du muscle subscapularis et, en descendant. Apport sanguin aux muscles ronds sous-scapulaires, majeurs et mineurs, latissimus dorsi, muscles deltoïdes et abdominaux.

2. L'artère antérieure entourant l'humérus, a. circumflexa humeri anterior, part de l'extérieur de l'artère axillaire, passe latéralement sous le muscle coracorachial, puis sous la tête courte des biceps de l'épaule le long de la face avant de l'humérus.

3. L'artère postérieure autour de l'humérus, a. circumflexa humeri postérieur, s'écarte de la face postérieure de l'axillaire et alimente la capsule articulaire de l'articulation de l'épaule, le muscle deltoïde et la peau de cette zone.

Atlas d'anatomie humaine
Tronc coeliaque (truncus coeliacus) et ses branches

Tronc coeliaque (truncus coeliacus) et ses branches

Vue de face. Le foie en place.

foie, lobe gauche;

artère gastrique gauche;

artère gastro-intestinale gauche;

artère gastro-intestinale droite;

canal biliaire commun;

artère hépatique commune;

artère gastrique droite;

propre artère hépatique;

la branche droite de sa propre artère hépatique;

Anatomie du tronc coeliaque

L'aorte abdominale dégage des branches viscérales, pariétales et terminales.

Les branches internes de l'aorte abdominale

1. Le tronc cœliaque (truncus celiacus), de 9 mm de diamètre, de 0,5 à 2 cm de long, s'étend ventralement depuis l'aorte au niveau de la XIIe vertèbre thoracique (Fig. 402). Sous la base du tronc cœliaque se trouve le bord supérieur du pancréas, et sur les côtés de celui-ci se trouve le plexus du nerf cœliaque. Derrière la feuille pariétale du péritoine, le tronc cœliaque est divisé en 3 artères: la gastrique gauche, hépatique commune et splénique.

402. Ramification du tronc cœliaque. 1 - truncus celiacus; 2 - a. gastrica sinistra; 3 - a. lienalis; 4 - a. gastroepiploica sinistra; 5 - a. gastroepiploica dextra; 6 - a. gastroduodenalis; 7 - v. portae; 8 - a. hepatica communis; 9 - canal cholédoque; 10 - canal cystique; 11 - a. cystica

a) L'artère gastrique gauche (a. gastrica sinistra) initialement à une distance de 2-3 cm passe derrière le péritoine pariétal, monte et vers la gauche à l'endroit où l'œsophage se jette dans l'estomac, où il pénètre dans l'épaisseur du petit omentum et, tournant à 180 °, descend le long du petit courbure de l'estomac vers l'artère gastrique droite. Branches partant de l'artère gastrique gauche vers les parois avant et arrière du corps et la partie cardiaque de l'œsophage, anastomosant avec les artères de l'œsophage, les artères gastriques droites et courtes de l'estomac. Parfois, l'artère gastrique gauche commence à partir de l'aorte avec un tronc commun avec l'artère diaphragmatique inférieure.

b) L'artère hépatique commune (a. hepatica communis) est dirigée vers la droite du tronc cœliaque, située derrière et parallèlement à la partie pylorique de l'estomac. Elle mesure jusqu'à 5 cm Au début du duodénum, ​​l'artère hépatique commune se divise en artère gastro-duodénale (a. Gastroduodenalis) et en sa propre artère hépatique (a. Hepatica propria). De la dernière origine l'artère gastrique droite (a. Gastrica dextra). La propre artère hépatique est située plus médialement que le canal cholédoque et à la porte du foie est divisée en branches droite et gauche. De la branche droite va à l'artère kystique de la vésicule biliaire (a. Cystica). A. gastroduodenalis, pénétrant entre la partie pylorique de l'estomac et la tête du pancréas, est divisé en deux artères: la partie supérieure pancréatique-duodénale (a. Pancréaticoduodénale supérieure) et la gastro-omentale droite (a. Gastroepiploica dextra). Ce dernier passe dans l'omentum le long de la plus grande courbure de l'estomac et s'anastomose avec l'artère gastro-intestinale gauche. A. gastrica dextra est situé sur la moindre courbure de l'estomac et les anastomoses avec l'artère gastrique gauche.

c) L'artère splénique (a. lienalis) passe derrière l'estomac le long du bord supérieur du pancréas, atteignant la porte de la rate, où elle est divisée en 3-6 branches. De là partent: des branches vers le pancréas (rr. Pancreatici), des artères gastriques courtes (aa. Brefs Gastricae) à l'arc de l'estomac, l'artère gastro-omentale gauche (a. Gastroepiploica sinistra) à la plus grande courbure de l'estomac. Cette dernière anastomose avec l'artère gastro-intestinale droite, qui est une branche de a. gastroduodenalis (Fig.403).

403. Le schéma de ramification du tronc coeliaque. 1 - tr. coeliaque; 2 - a. gastrica sinistra; 3 - a. lienalis; 4 - a. gastroepiploica sinistra; 5 - a. gastroepiploica dextra; 6 - a. mesenterica superior; 7 - a. gastrica dextra; 8 - a. pancréaticoduodénalis inférieur; 9 - a. pancréaticoduodénalis supérieur; 10 - a. gastroduodenalis; 11 - a. cystica; 12 - a. hepatica propria; 13 - a. hepatica communis

2. L'artère mésentérique supérieure (a. Mesenterica superior) n'est pas appariée, s'écarte de la surface antérieure de l'aorte au niveau de la XIIe vertèbre thoracique ou lombaire I. A un diamètre de 10 mm. La partie initiale de l'artère est située derrière la tête du pancréas. La deuxième section de l'artère est entourée de veines: d'en haut - splénique, d'en bas - rénale gauche, gauche - inférieure mésentérique, droite - mésentérique supérieure. L'artère et les veines sont situées entre le pancréas et la partie ascendante du duodénum. Au bord inférieur de celle-ci au niveau de la vertèbre lombaire II, l'artère pénètre dans la racine du mésentère de l'intestin grêle (Fig.404).

404. Artère mésentérique supérieure. 1 - omentum majus; 2 - anastomose entre a. colica et a. colica sinistra; 3 - a. colica sinistra; 4 - a. mesenterica superior; 5 - aa. jejunales; 6 - aa. appendiculaires; 7 - aa. flei; 8 - a. ileocolica; 9 - a. colica dextra; 10 - a. colica media

L'artère mésentérique supérieure donne les branches suivantes: l'artère pancréatique-duodénale inférieure (a. Pancreaticoduodenalis inférieur), anastomosant avec la même artère supérieure, 18-24 artères intestinales (aa. Jejunales et ilei), allant dans le mésentère au jéjunum et au jéjunum et les plexus et les réseaux (Fig. 405), l'artère iléo-colonique (a. iliocolica) - au caecum; il donne une branche à l'appendice (a. appendicularis), qui est situé dans le mésentère de l'appendice. De l'artère mésentérique supérieure au côlon ascendant, s'étendent l'artère du côlon droit (a. Colica dextra), l'artère moyenne du côlon (a. Colica media), qui s'étend dans l'épaisseur du mésocolon. Les artères répertoriées dans le mésentère de l'anastomose du côlon entre elles.

405. Le réseau de capillaires sanguins dans la membrane muqueuse de l'intestin grêle

3. L'artère mésentérique inférieure (a. Mesenterica inférieure) non appariée, comme la précédente, part de la paroi antérieure de l'aorte abdominale au niveau III de la vertèbre lombaire. Le tronc principal de l'artère et ses branches sont situés derrière la feuille pariétale du péritoine et alimentent en sang le sigmoïde et le rectum descendants. L'artère est divisée en 3 grandes artères suivantes: le côlon gauche (a. Colica sinistra) - au côlon descendant, les artères sigmoïdes (aa. Sigmoideae) - au côlon sigmoïde, la rectale supérieure (a. Rectalis superior) - au rectum (Fig. 406 ).

406. Artère mésentérique inférieure. 1 - a. mesenterica inférieur; 2 - aorte abdominale; 3 - aa. sigmoideae; 4 - aa. rectales supérieures; 5 - a. iliaca communis dextra; 6 - mesen-terium; 7 - a. médias coliques; 8 - a. colica sinistra

Toutes les artères s'approchent de l'anastomose du côlon. L'anastomose est particulièrement importante entre les artères intestinales du côlon moyen et gauche, car elles représentent des branches de diverses sources artérielles.

4. L'artère surrénale moyenne (a. Suprarenalis media) est appariée, ramifiée à partir de la surface latérale de l'aorte au niveau du bord inférieur de la vertèbre lombaire I, parfois du tronc cœliaque ou des artères lombaires. Aux portes de la glande surrénale, elle est divisée en 5-6 branches. Dans la capsule de la glande surrénale, ils anastomosent avec les branches des artères surrénales supérieures et inférieures.

5. Artère rénale (a. Renalis) appariée, avec un diamètre de 7-8 mm. L'artère rénale droite mesure 0,5-0,8 cm de plus que la gauche. Dans le sinus du rein, l'artère est divisée en 4-5 artères segmentaires, qui forment les artères interlobaires. À la frontière de la substance corticale, ils sont reliés les uns aux autres par des artères d'arc. À partir des artères artérielles, les artères interlobulaires situées dans la substance corticale commencent. Des artères interlobulaires sont originaires des artérioles (vas efferens), qui passent dans les glomérules vasculaires. Une artériole efférente (vas efferens) est formée à partir du glomérule du rein, qui se décompose en capillaires. Les capillaires tressent le néphron du rein. Aux portes du rein, l'artère surrénale inférieure (a. Suprarenalis inférieure) s'écarte de l'artère rénale, fournissant du sang à la glande surrénale et à la capsule graisseuse du rein.

6. L'artère testiculaire (ovarienne) (a. Testicularis s. A.ovarica) est une branche appariée de l'aorte au niveau II de la vertèbre lombaire derrière la racine du mésentère de l'intestin grêle. Les branches s'en éloignent dans la partie supérieure pour l'apport sanguin à la membrane graisseuse du rein et de l'uretère. Fournit du sang aux gonades correspondantes.

Artériogrammes des vaisseaux rénaux. L'agent de contraste est introduit par un cathéter dans l'aorte ou directement dans l'artère rénale. Ces images sont généralement réalisées en cas de suspicion de sclérose, de rétrécissement ou d'anomalie rénale (Fig.407).

407. Artériogramme sélectif du rein droit. 1 - cathéter; 2 - l'artère rénale droite; 3 - branches artérielles intrarénales

Il Est Important D'Être Conscient De Vascularite