Hypoxie fœtale - causes du développement de la pathologie, des types (aigus, chroniques), des signes et des symptômes. Le degré d'hypoxie intra-utérine. Asphyxie du nouveau-né (hypoxie lors de l'accouchement)

Le site fournit des informations de référence à titre informatif uniquement. Le diagnostic et le traitement des maladies doivent être effectués sous la supervision d'un spécialiste. Tous les médicaments ont des contre-indications. Consultation d'un spécialiste requise!

Chaque future mère est consciente que la croissance et le développement du fœtus situé dans son ventre dépendent de son état de santé général pendant la grossesse. Puisque ce fait est bien connu, presque toutes les femmes enceintes au cours des neuf mois de grossesse essaient d'être des adhérentes furieuses d'un mode de vie sain. Dans la plupart des cas, ce fait aide à endurer un bébé en bonne santé, mais pas dans cent pour cent des cas. Assez souvent, il arrive également que, étant venue au prochain rendez-vous avec un gynécologue, une femme entende le diagnostic d '"hypoxie intra-utérine du fœtus". Ce diagnostic lui fait horreur, et tout cela parce que le plus souvent les futures mères ne savent rien de lui. Si vous souhaitez en savoir le plus d'informations possible sur cette pathologie, restez avec nous.

Hypoxie fœtale (manque d'oxygène) - une affection qui se développe pendant la grossesse et / ou l'accouchement en raison d'un apport insuffisant en oxygène ou d'une mauvaise absorption de celui-ci par les tissus fœtaux.

En fait, cette maladie n'est pas indépendante, car elle se développe à la suite de nombreux processus pathologiques qui peuvent se produire à la fois dans le corps d'une femme enceinte, et dans le placenta ou dans le corps du fœtus.

Selon les statistiques, l'hypoxie fœtale survient dans 10,5% des cas de toutes les grossesses et accouchements.

Circulation sanguine du fœtus et du nouveau-né

In utero, le fœtus reçoit des nutriments et de l'oxygène de la mère.

Deux premières semaines
L'embryon se nourrit de la couche externe des cellules de l'œuf fœtal, qui n'a pas de vaisseaux sanguins. À partir du jour 10, des enzymes sont développées qui dissolvent les cellules de la muqueuse utérine - et une cavité remplie de sang se forme. Un œuf fœtal y est implanté - l'implantation a lieu.

De 8 à 15-16 semaines
Les cellules de la membrane de l'œuf fœtal se divisent, formant de petites excroissances allongées autour de l'embryon avec des cavités (villosités) dans lesquelles les vaisseaux se développent - un placenta se forme.

De 3-4 mois
La circulation placentaire s'établit progressivement et les fonctions du placenta se développent..

De 4 à 5 mois
Il existe une circulation placentaire à part entière, qui présente des caractéristiques distinctives de la circulation sanguine d'un nouveau-né.

In utero, les poumons fœtaux ne participent pas à la respiration. Le sang est saturé d'oxygène dans le placenta, d'où il pénètre dans la veine ombilicale, puis dans le foie fœtal. Du foie, le sang coule dans la veine cave inférieure, puis entre dans le cœur, d'où il est distribué aux organes et aux tissus par les vaisseaux sanguins.

Cette circulation sanguine est réalisée grâce à des ouvertures (shunts ou articulations) situées à des endroits spéciaux entre les vaisseaux et les cavités du cœur. Cela garantit le flux de sang enrichi en oxygène vers les tissus fœtaux, en contournant les poumons.

Après le premier souffle, la circulation sanguine du bébé est établie: certains trous se ferment immédiatement, d'autres - pendant une courte période après la naissance. Grâce à ce mécanisme, le sang est redirigé vers les poumons, où il est saturé en oxygène, et le dioxyde de carbone est éliminé du corps..

La structure et les fonctions du placenta

Le placenta est un organe temporaire qui n'existe que pendant la grossesse et assure la relation de la mère avec le fœtus. D'une part, les villosités avec des vaisseaux placentaires sont fixées à la paroi de l'utérus, d'autre part, avec le cordon ombilical, elle est reliée au fœtus.

Le système est appelé: mère - placenta - fœtus ou complexe utéro-placentaire.

Les tâches du placenta

Hypoxie du fœtus: causes

Nous notons immédiatement que les causes de cette condition ne sont pas seulement nombreuses, elles sont nombreuses. Il existe plusieurs groupes de facteurs indésirables qui peuvent affecter n'importe quel stade de la grossesse et / ou pendant l'accouchement. Dans la plupart des cas, l'hypoxie fœtale se produit dans le contexte de certaines maladies inhérentes à la mère elle-même. Il peut s'agir à la fois d'anémie et de maladies myocardiques, d'affections chroniques des voies respiratoires telles que l'asthme bronchique ou la bronchite chronique, le diabète sucré, les maladies rénales ou hépatiques. En présence de l'une de ces maladies, il y a une violation claire de l'apport d'oxygène aux tissus fœtaux. Diverses violations du flux sanguin fœto-placentaire sont une autre raison assez courante pour le développement de cette pathologie. D'autres causes courantes contribuant à l'apparition de cette maladie comprennent:

  • infection intra-utérine;
  • pression prolongée sur la tête au moment de l'accouchement;
  • malformations congénitales;
  • maladies hémolytiques.

Souvent, plusieurs raisons sont combinées, exacerbant les changements émergents.

Maladies et conditions de la mère

Ils peuvent entraîner une violation de la circulation sanguine dans les vaisseaux de l'utérus et du placenta, et provoquer des changements dans le corps de la mère, réduisant encore le flux d'oxygène vers le fœtus.

Il vise à porter une grossesse:

  • Augmente la fréquence cardiaque, la tendance à la coagulation sanguine. Le volume de sang circulant dans les vaisseaux augmente de 30 à 40%.
  • La fréquence cardiaque diminue, réduisant le flux sanguin vers l'utérus.
  • Les parois des veines sont affaiblies sous l'influence de la progestérone - une hormone qui assure la gestation en relaxant les muscles de l'utérus.
  • Le muscle séparant la cavité abdominale et thoracique (diaphragme) augmente plus au cours des derniers mois de la grossesse en raison de la croissance fœtale et de l'augmentation de la pression dans la cavité abdominale.
  • L'utérus, à mesure qu'il grandit, appuie sur les veines du petit bassin, à travers lesquelles le sang revient des jambes, ce qui rend son drainage difficile..

Tous ces facteurs augmentent la charge sur le cœur et les vaisseaux sanguins de la future femme. Dans des conditions normales, le corps enceinte fait face aux changements qui se produisent. Cependant, sous l'influence de facteurs défavorables ou en présence de maladies, les troubles circulatoires augmentent, conduisant à un apport encore plus insuffisant d'oxygène aux tissus fœtaux..

Le fer fait partie des globules rouges et participe à l'apport d'oxygène aux tissus. En cas d'anémie, une carence en fer est présente à la fois dans le sang de la femme enceinte et dans le placenta, entraînant une perturbation du transport de l'oxygène vers le fœtus.

Troubles cardiovasculaires

  • Malformations congénitales et / ou acquises du cœur et des vaisseaux sanguins. Avec des défauts graves, la grossesse est contre-indiquée, car la mort de la femme enceinte est possible.
  • La myocardite (inflammation du muscle cardiaque) et l'endocardite (inflammation de la muqueuse interne du cœur) sont des affections graves qui sont des complications d'autres maladies (infectieuses, auto-immunes).
  • Varices et thrombophlébite (inflammation des veines).
  • Augmentation de la pression artérielle, angine de poitrine et autres.

Avec ces maladies, l'hémodynamique (circulation sanguine dans les vaisseaux) est souvent perturbée, la force des contractions cardiaques diminue, ce qui réduit le flux sanguin vers l'utérus.

Maladies respiratoires

Asthme bronchique, maladie pulmonaire obstructive chronique et autres maladies. Ils entraînent une insuffisance respiratoire, en raison de laquelle une hypoxie des organes et des tissus se développe à la fois chez la femme enceinte et le fœtus.

Équilibre hormonal

Avec le diabète et les modifications de la glande thyroïde, des troubles métaboliques se produisent, entraînant un compactage et une diminution de l'élasticité des parois des vaisseaux du placenta. Par conséquent, la quantité de flux sanguin enrichi en oxygène artériel vers le fœtus diminue.

Favorise la formation de petits caillots sanguins dans la lumière des vaisseaux du placenta, entraînant une violation de leur flux sanguin.

Stress, manque de sommeil et stress psycho-émotionnel

Augmentation de la production de l'hormone du stress - le cortisol, qui resserre les vaisseaux dans les organes et les tissus de la future femme, ainsi que dans le placenta.

Le placenta est infecté par le développement d'une inflammation locale et d'un œdème, ses vaisseaux sont endommagés et / ou l'élasticité diminue. De plus, une femme enceinte développe souvent une intoxication, ce qui peut entraîner un épaississement du sang et une diminution de son volume. Les deux facteurs réduisent le flux sanguin vers le fœtus..

Certains agents pathogènes et virus peuvent traverser le placenta et endommager le tissu fœtal de l'utérus. En conséquence, la pose de ses organes ou son développement est souvent perturbé, entraînant la formation de malformations congénitales ou la mort intra-utérine.

Empoisonnement et intoxication

Aliments, alcool, sels de métaux lourds, drogues, champignons vénéneux et autres substances.

Le sang s'épaissit en raison de la perte de liquide due aux vomissements et à la diarrhée, le risque de caillots sanguins augmente, les vaisseaux sanguins se rétrécissent, la température corporelle augmente souvent et les organes et les systèmes de la future femme sont perturbés. Tous ces points réunis réduisent le flux sanguin vers l'utérus. De plus, certaines toxines peuvent traverser le placenta - par exemple, en cas d'empoisonnement aux champignons..

Pathologie de l'utérus

L'endomètre (muqueuse utérine) se développe dans la couche musculaire de l'utérus ou au-delà. Il y a une violation de la structure et de la fonction de l'endomètre. Par conséquent, il n'y a pas de croissance et de développement normaux des vaisseaux sanguins dans le placenta formé pendant l'implantation des œufs.
Plus sur l'endométriose

Anomalies dans la structure de l'utérus: selle ou utérus à deux cornes, présence d'un septum, doublement complet.

Dans ces cas, le placenta peut se fixer à un site moins approvisionné en sang. Il y a également une violation dans le processus de croissance des vaisseaux dans le placenta. De plus, à mesure que le fœtus grandit, les parois de l'utérus sont étirées, ce qui entraîne une détérioration du flux sanguin dans l'utérus et le placenta.

Violation du flux sanguin utéro-placentaire

Ces raisons conduisent au développement d'un ensemble complexe de changements qui perturbent le travail normal dans le système «mère - placenta - fœtus».

Éclampsie ou prééclampsie (prééclampsie ou toxicose tardive)

Conditions sévères compliquant le déroulement de la grossesse au cours des deuxième et troisième trimestres. Les raisons ne sont pas entièrement comprises, mais on pense qu'il existe une prédisposition génétique.

La tension artérielle de la femme enceinte augmente, tous les vaisseaux se rétrécissent et de petits caillots sanguins se forment dans leur lumière. Les violations menacent la vie de la femme enceinte, car le travail de tous les organes et systèmes en souffre. Les mêmes changements se produisent dans les vaisseaux du placenta, il ne peut donc pas faire face à ses fonctions: respiratoire, nutritionnelle, production d'hormones et autres.

Décollement placentaire prématuré

Bien avant la naissance, l'intégrité des vaisseaux utéro-placentaires est altérée.

Avec un détachement partiel dans une petite zone, le sang s'accumule entre le placenta et la paroi utérine, un hématome se forme, qui ne se manifeste généralement pas par des saignements des organes génitaux. Cependant, des changements se développent dans ce cas: le flux de sang enrichi en oxygène vers le fœtus est perturbé. De plus, l'hématome se développe progressivement, serrant les vaisseaux et entraînant l'arrêt de leur travail dans cette zone du placenta. Avec un traitement rapide, le détachement est suspendu. La grossesse et l'accouchement peuvent se poursuivre sans complications..

Avec une augmentation du détachement ou une exfoliation simultanée du placenta dans une grande zone, le sang est libéré des organes génitaux - des saignements se développent. Des saignements utérins massifs en l'absence de soins médicaux en temps opportun entraînent la mort non seulement du fœtus, mais aussi de la mère.

Attachement anormal au placenta - placenta previa

Normalement, le placenta est situé dans la zone du bas ou du corps de l'utérus, le long de la paroi arrière, avec une transition vers ses surfaces latérales - le lieu de la meilleure alimentation sanguine.

Avec un emplacement ou une présentation bas, le placenta est attaché dans les parties inférieures de l'utérus, bloquant souvent partiellement ou complètement l'entrée de celui-ci. Avec cet arrangement, au départ, le placenta est moins alimenté en sang et le fœtus reçoit moins de nutriments et d'oxygène.

Grossesse différée ou vieillissement prématuré du placenta

Le placenta meurt progressivement et perd sa capacité à fournir au fœtus tout ce qui est nécessaire.

Mauvaise disposition ou torsion des vaisseaux sanguins, violation de leur attachement au placenta, cordon ombilical court ou long, nœud du cordon, enchevêtrement du cordon autour des membres ou du tronc, kyste ou gonflement du cordon ombilical.

Pendant la grossesse, l'anomalie peut ne pas se manifester, mais avec une charge supplémentaire pendant l'accouchement, le cordon ombilical est souvent trop tendu, tombe ou est comprimé. Il est plus fréquent s'il y a une position incorrecte du fœtus - par exemple, pelvienne ou transversale.

Une anomalie du placenta (sous-développement, forme irrégulière, lobules supplémentaires et autres)

Les vaisseaux du placenta ne sont pas positionnés correctement et / ou il y a leur sous-développement.

La mort du site placentaire avec l'arrêt de la circulation sanguine.

Caractéristiques du cours et complications d'une vraie grossesse

La menace d'une naissance prématurée

Dans la plupart des cas, elle est causée par les mêmes raisons que l'hypoxie intra-utérine chronique du fœtus: maladies de la mère, altération du flux sanguin utéroplacentaire, situations stressantes et autres facteurs.

Véritable tonus accru de l'utérus

Une contraction longue et fréquente des muscles de l'utérus bien avant la date de naissance prévue perturbe la circulation du sang artériel vers le fœtus et provoque une congestion veineuse. Échange de gaz perturbé entre la mère et le fœtus.

Le corps de la mère, ainsi que le placenta, fournissent à deux fruits et plus de l'oxygène et des nutriments.

Eau basse ou eau haute

Ils se développent principalement en raison des mêmes facteurs néfastes que l'hypoxie fœtale. Par conséquent, dans ces cas, il est difficile de séparer la cause profonde des changements qui conduisent à un apport insuffisant d'oxygène au fœtus.

Maladies et conditions du fœtus

Incompatibilité du groupe sanguin et / ou du facteur Rh de la mère et du fœtus

Le système immunitaire de la mère produit des anticorps (protéines) qui traversent le placenta et détruisent les globules rouges du fœtus - et ils sont les principaux transporteurs d'oxygène vers les tissus. La maladie est appelée maladie hémolytique du fœtus ou du nouveau-né. Elle entraîne une altération de la circulation sanguine et de l'apport d'oxygène aux tissus, ainsi que le travail de la plupart des organes et systèmes. La maladie hémolytique provoque souvent la mort fœtale.

Anomalies de développement et / ou maladies héréditaires chez le fœtus

Fondamentalement, ce sont des malformations congénitales du système cardiovasculaire: un défaut dans le septum entre les ventricules et / ou les oreillettes, l'absence d'une des valves cardiaques et d'autres. Le sang enrichi en oxygène est mal acheminé aux organes et tissus fœtaux in utero. De plus, l'enfant souvent au moment de la naissance souffre d'hypoxie aiguë, ce qui aggrave considérablement son état.

Hypoxie fœtale lors de l'accouchement ou asphyxie du nouveau-né

Elle se développe à partir du moment de la naissance et avant la naissance du bébé, généralement elle est aiguë.

Aspiration - pénétrer dans les poumons du liquide amniotique ou du méconium (selles d'origine), ce qui entraîne le développement d'une insuffisance respiratoire aiguë due à une obstruction des voies respiratoires.

Un enfant né avant la date prévue a une immaturité des organes et des systèmes. Tout d'abord - les poumons, qui ne s'ouvrent pas complètement au premier souffle, conduisant au développement d'une hypoxie aiguë.

Violations du travail

Conduire à une aggravation de la circulation utéro-placentaire:

  • Travail non coordonné - contractions spastiques, erratiques et douloureuses des muscles utérins pendant le travail. La dilatation cervicale ralentie.
  • Travail faible - les contractions musculaires de l'utérus n'ont pas une force et une durée suffisantes, les intervalles entre les contractions sont augmentés, l'ouverture du cou est ralentie.
  • Activité de travail rapide - les contractions musculaires utérines pendant les contractions ou les tentatives sont fréquentes et fortes (après 1-2 minutes). Livraison rapide possible - dans un délai de 1 à 3 heures, ou rapide - jusqu'à 5 heures.
  • Tétanos utérin - les muscles utérins deviennent tendus au moment du travail et ne se relâchent pas, entraînant un ralentissement ou une interruption du travail.

L'imposition de pinces obstétricales, la position prolongée de la tête fœtale dans le canal de naissance de la mère dans un plan

En raison de la compression de la tête, d'une violation de la circulation sanguine, du développement d'hémorragies dans le cerveau ou la cavité du crâne, des dommages aux os du crâne sont possibles.

Types d'hypoxie fœtale

En fonction de la durée d'exposition à un facteur dommageable, il se développe:

  • Hypoxie fœtale chronique - lorsque l'oxygène est insuffisamment fourni aux tissus fœtaux pendant une longue période. La condition se forme progressivement - par exemple, avec des maladies de la mère, des changements dans le placenta.
  • L'hypoxie aiguë du fœtus se forme avec une restriction nette et prononcée de l'apport d'oxygène au fœtus. Par exemple, avec asphyxie (suffocation) pendant l'accouchement, décollement placentaire ou saignement utérin massif.

Selon la gravité des manifestations cliniques, l'hypoxie fœtale se produit:
  • Menaçant. Il n'y a aucun signe de carence en oxygène, mais il y a une condition qui peut entraîner une hypoxie - par exemple, une grossesse différée, un vieillissement prématuré du placenta et d'autres. Prophylaxie.
  • Début - il y a des signes de manque d'oxygène, ce qui nécessite un traitement.

Hypoxie fœtale - causes et types. Prévention de la toxicose latente (prégestose) comme cause de prise de poids pendant la grossesse. L'avis d'un gynécologue - vidéo

Le degré d'hypoxie fœtale du fœtus

Au premier trimestre, l'hypoxie se développe rarement. Le plus souvent, il survient au cours des deuxième et troisième trimestres - lorsque le besoin d'oxygène chez le fœtus augmente considérablement.

Sous l'influence d'un facteur dommageable, des mécanismes adaptatifs sont activés, qui protègent les tissus fœtaux de la privation d'oxygène jusqu'à un certain temps. Avec une hypoxie continue, la dégradation des mécanismes de protection se produit.

Premier degré - compensé

Il se développe au stade initial de l'hypoxie en réponse à un manque d'oxygène:

  • La production de corticostéroïdes surrénales (cortisol), hormones qui augmentent la fréquence cardiaque et le tonus vasculaire, augmente.
  • Le volume de sang circulant dans les vaisseaux augmente.
  • Le nombre de globules rouges et d'hémoglobine augmente, assurant un transfert rapide des tissus et une saturation en oxygène.

Le fœtus commence à se déplacer plus intensément et à faire des mouvements respiratoires avec la glotte fermée (respiration respiratoire). À ce stade, les capacités d'adaptation du complexe utéro-placentaire font face au manque d'oxygène qui en résulte et créent des conditions pour le développement ultérieur du fœtus. Avec un traitement rapide, la grossesse et l'accouchement se poursuivent généralement normalement.

Deuxième degré - partiellement compensé

Il se développe avec une hypoxie continue:

  • Pour fournir de l'oxygène aux organes vitaux, le sang est redirigé par des shunts vers le cœur, le cerveau et la moelle épinière. Dans ce cas, les organes restants reçoivent moins de sang enrichi en oxygène. Ensuite, des zones avec une circulation sanguine insuffisante apparaissent: l'ischémie se produit dans les intestins, les muscles, les reins, les poumons et d'autres organes. Par exemple, avec l'ischémie intestinale, l'anus est ouvert, de sorte que le méconium (selles primordiales) est libéré du rectum dans le liquide amniotique.
  • Le glucose dans les cellules se décompose sans oxygène - un processus dans lequel l'acide lactique et deux molécules d'ATP se forment, alors qu'en présence d'oxygène jusqu'à 38 molécules.
    Pourquoi cette conversion du glucose est-elle dangereuse? L'ATP est une source d'énergie universelle pour tous les processus du corps. Par conséquent, pendant l'hypoxie, la réserve d'énergie dans la cellule diminue, le métabolisme dans le corps est perturbé et les déchets ne sont pas excrétés. L'acide lactique, s'accumulant, conduit à l'acidose - une augmentation de l'acidité du sang et des tissus.

À ce stade, les capacités de protection du complexe utéro-placentaire sont presque épuisées. Il existe un risque élevé de dysfonctionnement de tous les organes et systèmes du fœtus.

Hypoxie fœtale du troisième degré - décompensation

Il y a une rupture dans le travail des mécanismes adaptatifs avec une hypoxie continue:

  • Le cortex surrénal est épuisé: le cortisol est produit en petites quantités, ce qui entraîne une diminution du tonus vasculaire et ralentit la circulation sanguine. La fréquence cardiaque fœtale diminue (moins de 100 à 120 battements / min), une perturbation du rythme cardiaque est possible. Les mouvements de l'enfant deviennent inactifs, puis se calment.
  • Une carence en oxygène croissante entraîne des hémorragies mineures dans le cerveau et d'autres organes.
  • Le syndrome de l'ICE se développe: la coagulation sanguine est altérée. Au début, des caillots sanguins se forment dans la lumière des vaisseaux, puis le sang se liquéfie et la tendance aux saignements augmente.
  • Le dioxyde de carbone s'accumule dans le sang, irritant le centre respiratoire du fœtus dans le cerveau. Le bébé commence à effectuer des mouvements respiratoires à travers la glotte ouverte, ce qui conduit à l'entrée de liquide amniotique, de mucus, de sang ou de méconium dans les poumons. De plus, lors de la première respiration au moment de la naissance, certaines zones des poumons du bébé peuvent ne pas s'ouvrir.
  • Le volume de sang circulant diminue.

Signes d'hypoxie fœtale

L'apport insuffisant d'oxygène aux tissus n'a pas de manifestations vives, mais l'hypoxie peut être suspectée pour certains symptômes.

L'attention est attirée sur l'activité motrice du fœtus avec le début des mouvements: à partir du quatrième mois de grossesse environ. Au stade initial de l'hypoxie, les mouvements fœtaux augmentent; dans les deuxième et troisième, ils diminuent.

Compter les mouvements fœtaux

Dans les mouvements nullipares apparaissent après 20 semaines de grossesse, dans les multipares - après 18 semaines. Le fœtus se déplace plus souvent le soir et la nuit. Comment cela se produit-il dans la pratique? L'enfant bouge pendant environ une à deux minutes (un épisode) à des intervalles d'une à deux heures. Autrement dit, ce n'est pas le nombre de mouvements par session qui est pris en compte, mais l'alternance d'épisodes avec une certaine période de temps.

En moyenne, la norme est d'un ou deux mouvements par heure.

Le comptage est effectué dans les 12 heures: de 9h00 à 21h00. Tout mouvement du fœtus est enregistré. Les résultats sont enregistrés dans un tableau spécial, qui indique les premier et dixième mouvements. Norma - dix mouvements en 12 heures.

Le comptage est effectué dans les 12 heures, mais la future mère choisit seule l'heure du début et de la fin du comptage. Norma - dix mouvements en 12 heures.

Le comptage des mouvements est effectué le soir après avoir mangé, pendant deux heures - lorsque les mouvements du fœtus deviennent toujours plus actifs. Pendant le dénombrement, il est recommandé à la femme de s'allonger sur le côté gauche - une position dans laquelle l'activité motrice de l'enfant est améliorée.

Norme - quatre à cinq mouvements pendant la première heure, les mêmes pendant la deuxième.

Il est recommandé d'utiliser la méthode si pendant le reste de la journée l'enfant ne bouge pas activement.

Si vous vous écartez de la norme dans le sens d'augmenter ou de diminuer le nombre de mouvements, une femme doit consulter un médecin dès que possible pour des études supplémentaires et, si nécessaire, un traitement.

Qu'est-ce que l'hypoxie fœtale dangereuse?

Avec un petit et court manque d'oxygène, le complexe utéro-placentaire fait face à la charge. Dans ce cas, il n'y a pas de raison particulière de s'inquiéter, car une telle condition ne peut pas nuire à la santé du bébé à naître. Mais s'il y a une hypoxie sévère et prolongée, c'est une raison sérieuse de «sonner l'alarme». Le fait est qu'en présence de ce type de condition, une destruction des tissus dans les organes vitaux est notée. En conséquence, de nombreuses perturbations du fonctionnement des organes se font sentir, des perturbations métaboliques et de graves changements dans le développement mental sont également observés..

L'impact de facteurs indésirables au cours du premier trimestre de la grossesse peut entraîner la mort fœtale et une fausse couche, la survenue de malformations congénitales macroscopiques. Par exemple, des anomalies de l'intestin, du système nerveux, des poumons.

La survenue d'hypoxie au cours des deuxième et troisième trimestres entraîne un retard dans le développement fœtal du fœtus, des dommages aux organes internes et au système nerveux. Par conséquent, un enfant peut être à la traîne par rapport à ses pairs dans le développement mental et physique, souffre souvent de diverses maladies: paralysie cérébrale, altération du système immunitaire, épilepsie.

Auteur: Koretskaya V.P. Pédiatre praticien, néonatologiste

`` Faim d'oxygène. '' Qu'est-ce que l'hypoxie fœtale??

Causes de l'hypoxie fœtale. Diagnostic, traitement de l'hypoxie

Eleanor Shagerbieva Obstétricienne-Gynécologue, Candidate des Sciences Médicales

La conclusion "hypoxie intra-utérine du fœtus" provoque toujours de l'anxiété chez les femmes enceintes. Ils ont des questions assez logiques: de quel type de condition s’agit-il, quelles en sont les conséquences et peut-il être évité?

L'hypoxie fœtale est un complexe de modifications du fœtus dû à un apport insuffisant d'oxygène. Ce n'est pas une maladie indépendante, mais une conséquence de divers processus pathologiques qui se produisent dans le corps de la mère, du fœtus et du placenta.

Qu'est-ce que l'hypoxie dangereuse?

La carence en oxygène entraîne une perturbation du corps, une modification des processus métaboliques. À différents stades de la grossesse, la carence en oxygène a des conséquences différentes pour le fœtus. Dans les premiers stades, elle conduit à l'apparition d'anomalies du développement, à un ralentissement du développement de l'embryon. En fin de grossesse, la privation d'oxygène entraîne un retard de croissance fœtal, des dommages à son système nerveux central, réduit les capacités d'adaptation du nouveau-né.

Je dois dire que le corps fœtal a de bonnes capacités compensatoires nécessaires pour maintenir le niveau de flux sanguin souhaité. Ceci est réalisé en augmentant la fréquence cardiaque à 150-160 battements par minute, la structure spéciale de l'hémoglobine fœtale (fœtale), qui est meilleure que l'hémoglobine des adultes, capture et retient l'oxygène. Une diminution de la saturation en oxygène du sang entraîne une modification des processus métaboliques du fœtus. Tous ses organes et systèmes commencent à fonctionner avec une plus grande activité. Le fœtus cherche à fournir du sang aux organes vitaux (cerveau, reins, cœur), avec une hypoxie intestinale et, par conséquent, la libération de méconium (matières fécales primitives). Mais, malheureusement, les possibilités de ces mécanismes compensatoires ont une limite, et avec des effets néfastes prolongés, la protection s'affaiblit. Et surtout, le système nerveux souffre, car À l'heure actuelle, il est généralement reconnu que l'un des plus dépendants de l'oxygène et, par conséquent, les plus sensibles aux effets néfastes de l'hypoxie, est le tissu nerveux, qui devient l'objet initial de l'effet pathologique de la carence en oxygène.

L'hypoxie retarde la maturation des structures cérébrales dans l'embryon de 6 à 11 semaines de développement, provoque des perturbations dans la structure et le fonctionnement des vaisseaux sanguins et ralentit la maturation de la barrière hémato-encéphalique. Cette barrière est un mécanisme protecteur du système nerveux central - le système des capillaires du cerveau, et tout dommage qui en résulte menace le fonctionnement normal du cerveau.

Une hypoxie mineure n'affecte généralement pas la santé de l'enfant à naître. Une hypoxie sévère s'accompagne d'ischémie (zones présentant un déficit de circulation sanguine) et de nécrose (zones de destruction tissulaire) dans divers organes, ce qui entraîne des conséquences irréversibles. Dans la période post-partum, les troubles neurologiques chez un enfant né d'une grossesse survenant dans des conditions d'hypoxie varient dans une large gamme: des troubles fonctionnels aux troubles graves du développement mental.

Pourquoi l'hypoxie se produit-elle??

Les facteurs contribuant au développement de l'hypoxie sont nombreux. Tout d'abord, ce sont des maladies de la mère. Parmi eux, l'anémie est une diminution de la quantité totale d'hémoglobine. Avec l'anémie, la fonction principale des globules rouges est perturbée - l'apport d'oxygène aux tissus du corps.

En présence de malformations cardiaques acquises et congénitales, de maladies du myocarde, de maladies pulmonaires chroniques dans des conditions de stress accru sur ces organes, les femmes enceintes ont le plus souvent une insuffisance circulatoire, ce qui perturbe la microcirculation dans les tissus, ce qui entraîne une hypoxie et un dysfonctionnement du système maternel se développant progressivement le placenta est le fœtus ".

Les maladies du système respiratoire (asthme bronchique, bronchite chronique, etc.) affectent également négativement le cours de la grossesse. Ils deviennent la cause d'une insuffisance respiratoire, dont le résultat est l'hypoxie des organes et des tissus d'une femme et, par conséquent, du fœtus. Maladie rénale, le diabète peut également entraîner une altération de l'oxygène chez le fœtus.

Les autres causes d'hypoxie sont les violations du flux sanguin fœto-placentaire, qui survient lorsque la grossesse est retardée, la menace de naissance prématurée, la pathologie du placenta et du cordon ombilical, les anomalies du travail, d'autres complications de la grossesse et de l'accouchement.

Les maladies fœtales entraînent également une hypoxie: maladie hémolytique (une condition qui survient lorsque le groupe sanguin du fœtus et de la mère sont incompatibles), infection intra-utérine, malformations congénitales, compression prolongée de la tête pendant l'accouchement. Comme vous pouvez le voir, il y a suffisamment de raisons.

Diagnostic de l'hypoxie

Vous pouvez suspecter indépendamment l'hypoxie fœtale en observant les changements de son activité motrice. Au stade initial, un comportement agité du fœtus, une augmentation et une augmentation des mouvements sont notés. En cas d'hypoxie prolongée ou progressive, les mouvements du fœtus sont affaiblis. Cela nécessite une attention médicale immédiate et l'utilisation de méthodes de recherche supplémentaires, telles que la cardiotocographie (CTG) et la dopplerométrie, l'examen du liquide amniotique, les diagnostics de laboratoire. Un signe d'hypoxie est un retard de croissance fœtale.

La cardiotocographie est l'une des méthodes modernes les plus informatives pour diagnostiquer l'état intra-utérin du fœtus pendant la grossesse à l'aide d'un cardiomoniteur. L'évaluation de la condition est basée sur une analyse de la fréquence cardiaque du fœtus et de son activité motrice. Il est particulièrement important de mener une telle étude lors de l'accouchement. Lors de la réalisation de cette étude, deux graphiques sont obtenus: l'un reflète la fréquence cardiaque du fœtus, l'autre reflète son activité motrice. Dans le même temps, des contractions utérines sont enregistrées. En évaluant comment le rythme cardiaque change en fonction des mouvements ou des contractions, nous pouvons juger de l'état du bébé. Cette étude est menée au troisième trimestre de la grossesse pendant une période de 32 semaines..

À la naissance, le principal critère de l'hypoxie fœtale est une violation de son activité cardiaque, par conséquent, la surveillance cardiomonitor de l'état du fœtus est largement utilisée lors de l'accouchement.

La dopplerométrie est l'une des méthodes de l'échographie, qui permet d'étudier la nature et la vitesse du flux sanguin dans les vaisseaux du placenta et du cordon ombilical, dont la violation conduit au développement d'une hypoxie.

L'examen échographique (échographie) est également important pour le diagnostic de l'hypoxie. Étant donné que le développement intra-utérin du fœtus à partir du moment de l'implantation - l'introduction de l'œuf fœtal dans la membrane muqueuse de l'utérus - a lieu avant l'accouchement dans le milieu aquatique (liquide amniotique), la composition, le volume et la couleur du liquide amniotique sont d'une grande importance pour le diagnostic des conditions pathologiques du fœtus. Presque tous les paramètres énumérés peuvent être estimés par ultrasons.

Normalement, le liquide amniotique reste longtemps homogène. À partir de la 28e semaine environ dans un liquide amniotique lors de l'échographie, vous pouvez voir une suspension fine, qui n'est pas un signe de dysfonctionnement du fœtus. Les petites particules sont l'épithélium desquamé de la peau et les éléments de la lubrification du fromage fœtal - à la fin du cinquième mois de grossesse (20 semaines), les glandes sébacées commencent à sécréter une substance grasse qui se mélange aux écailles de l'épiderme et forme un lubrifiant de type fromage, recouvrant la peau du fœtus avec une fine couche. Ce lubrifiant protège la peau fœtale des effets néfastes du liquide amniotique. Cependant, l'échographie n'évalue pas complètement l'état et la composition du liquide amniotique, caractéristique de l'hypoxie.

Des changements marqués du volume de liquide amniotique sont d'une importance pratique. Les basses et les hautes eaux prononcées sont des signes de problèmes.

Amnioscopie (amnio traduit du grec par «membrane fœtale» et «scopeo» par «considérant») - examen du pôle inférieur de la vessie fœtale à l'aide d'un appareil endoscopique inséré dans le canal cervical. L'amnioscopie est utilisée pour évaluer l'état du fœtus en cas de suspicion de fausse couche, d'hypoxie fœtale chronique ou aiguë et d'incompatibilité avec le groupe sanguin de la mère et du fœtus, accablé d'antécédents obstétricaux (fausse couche, fausse couche, gestose grave, naissance prématurée). L'état du fœtus est évalué par la couleur, la transparence, la quantité de liquide amniotique, la nature des flocons de graisse primordiale, la présence de méconium et d'autres signes. L'amnioscopie a un certain nombre de contre-indications, telles que des taches sur les voies génitales (le placenta previa suspecté est une condition dans laquelle le placenta bloque la sortie de l'utérus), la colpite, la cervicite et d'autres processus infectieux du tractus génital, et la menace d'interruption de grossesse. Les complications de l'amnioscopie (écoulement prématuré de liquide amniotique et développement du travail, saignement, infection) sont extrêmement rares.

La couleur du liquide amniotique, qui sert également d'indicateur de l'état du fœtus dans l'utérus, est généralement évaluée au premier stade du travail, après le déversement du liquide amniotique. Avec une grossesse normale, l'eau est incolore et presque transparente. La coloration du liquide amniotique en vert avec du méconium (comme on appelle les selles d'origine) est l'un des signes d'une carence en oxygène fœtal, c'est-à-dire son hypoxie.

Traitement hypoxie

En cas de suspicion d'hypoxie fœtale chronique (toxicose de la femme enceinte, maladie extragénitale de la femme, etc.), la femme enceinte est hospitalisée ou référée à un centre de diagnostic pour étudier l'état du fœtus et déterminer la cause de l'hypoxie. Les activités visant à améliorer la circulation utéro-placentaire et la normalisation des processus métaboliques du fœtus peuvent être réalisées en ambulatoire..

Pour les femmes enceintes souffrant d'hypoxie fœtale chronique, le repos est important. L'alitement améliore l'apport sanguin à l'utérus. Il est important de traiter la maladie sous-jacente qui a conduit au développement d'une hypoxie. En outre, une thérapie est menée visant à améliorer l'apport du fœtus en oxygène, normalisant les processus métaboliques. Cette thérapie doit être complète. Avec l'aide de médicaments, ils essaient d'atteindre:

  • dilatation des vaisseaux des divisions utérine et fœto-placentaire du placenta (EUFILLIN, NO-ShPA);
  • relaxation musculaire utérine (GINIPRAL, MAGNE-V6);
  • normalisation des propriétés rhéologiques du sang dans le système "mère - placenta - foetus" (TRENTAL, ACTOVEGIN).

De plus, des médicaments sont nécessaires pour normaliser les processus métaboliques (mélanges d'acides aminés, protéines), qui contribuent à la stabilisation des propriétés structurelles et fonctionnelles des membranes cellulaires (ESSENTIEL, HOFITOL), et augmentent la résistance du cerveau et des tissus fœtaux à l'hypoxie (antihypoxants, neuroprotecteurs).

En l'absence de l'effet d'une thérapie complexe, d'une détérioration du fœtus avec un âge gestationnel de plus de 28 semaines, le problème de l'accouchement d'urgence par césarienne est résolu.

Si la grossesse s'est déroulée dans des conditions d'hypoxie intra-utérine chronique du fœtus, l'accouchement est effectué avec une surveillance cardiomonitor obligatoire du fœtus, comme cela augmente la possibilité de diagnostiquer l'hypoxie aiguë et vous permet de décider rationnellement d'autres tactiques de gestion du travail.

Pour les questions médicales, assurez-vous de consulter d'abord votre médecin.

Hypoxie du fœtus: causes, symptômes, diagnostic et traitement

Lorsqu'une personne a des problèmes respiratoires, il est facile de le remarquer et juste assez de temps pour prendre les mesures nécessaires. Et que faire quand il n'y a pas assez d'oxygène pour un bébé à naître? L'hypoxie - apport insuffisant d'oxygène au fœtus - n'est pas une occurrence si rare qui affecte négativement le développement de l'enfant. Quels sont les symptômes de l'hypoxie, comment l'identifier, la prévenir et la traiter - cela sera discuté plus loin.

Qu'est-ce que l'hypoxie et qu'est-ce que c'est?

L'hypoxie intra-utérine est l'un des troubles pendant la grossesse, dans lequel une quantité insuffisante d'oxygène est fournie aux tissus et aux organes du bébé se développant dans l'utérus de la mère. De telles conditions pathologiques surviennent dans 1/10 de toutes les grossesses.

Il peut apparaître à n'importe quelle période de gestation, ainsi qu'en cours d'accouchement. Dans chaque cas, il y a sa propre spécificité: le degré de carence en oxygène, la durée de l'affection, les causes, etc..

Par conséquent, en médecine, il existe une classification de l'hypoxie en différents types et formes.

  1. Selon le degré d'exposition au corps:
  • fonctionnelle - une forme légère avec des manifestations sous forme de palpitations cardiaques et d'hypertension artérielle;
  • métabolique - hypoxie d'intensité moyenne avec troubles métaboliques réversibles;
  • irréversible - forme sévère avec changements destructifs au niveau cellulaire.
  1. Selon la vitesse de développement et les caractéristiques de débit:
  • hypoxie fœtale aiguë - des changements pathologiques dans les fonctions des organes vitaux importants se produisent rapidement, le rythme cardiaque, l'activité locomotrice intra-utérine sont perturbés. Se produit avec rupture utérine, décollement placentaire, naissances graves et compliquées;
  • subaiguë - peut survenir quelques jours avant l'accouchement et entraîner une diminution des capacités d'adaptation de l'enfant;
  • chronique - pendant une longue période, l'enfant ne reçoit pas complètement l'oxygène, et son manque est compensé par des capacités compensatoires. Elle se développe avec un conflit rhésus, une toxicose sévère, la présence d'une infection, une surexposition.

Il existe également des classements selon d'autres critères:

  • prévalence du phénomène;
  • mécanismes de développement;
  • causes de.

Quelle que soit la forme ou le type, les points importants dans le diagnostic, le traitement et même la prévention de l'hypoxie fœtale sont l'identification des facteurs et déclencheurs possibles qui provoquent son développement.

Les causes de l'hypoxie

La survenue d'une privation d'oxygène du fœtus dépend directement de l'état de santé et du bien-être général de la femme enceinte. Mais en plus de cela, il ne faut pas oublier les caractéristiques du développement intra-utérin du bébé lui-même, ainsi que les interventions de l'extérieur pendant la grossesse ou l'accouchement.

Santé maternelle:

  • Conflit rhésus de la mère et du fœtus;
  • faible taux d'hémoglobine;
  • prééclampsie;
  • toxicose;
  • maladies du système respiratoire (bronchite, asthme, etc.);
  • Diabète;
  • pathologie cardiovasculaire;
  • maladie du rein
  • infections des voies urinaires;
  • troubles hormonaux;
  • forte détresse émotionnelle et frustration;
  • mauvaises habitudes et dépendances.

Caractéristiques du développement fœtal:

  • pathologies congénitales du développement;
  • infections intra-utérines;
  • blessure intracrânienne;
  • enchevêtrement du cordon;
  • nœuds sur le cordon ombilical;
  • maladie hémolytique.

Grossesse et accouchement:

  • grossesse multiple;
  • présentation pelvienne ou oblique du fœtus;
  • polyhydramnios;
  • menace de naissance prématurée;
  • violations de la fonction placentaire;
  • rupture du placenta;
  • rupture utérine;
  • grossesse de plus de 42 semaines (dépassement);
  • anesthésie incorrecte;
  • prolapsus du cordon ombilical;
  • naissance compliquée (trop rapide ou prolongée);
  • compression de tête de bébé.

Si une femme a noté que, selon certains indicateurs, elle peut être à risque de développer une carence en oxygène chez le fœtus, alors le médecin qui est enceinte devrait le dire et surveiller son état, son activité motrice et le rythme cardiaque du bébé.

Signes et diagnostic d'hypoxie fœtale

S'il suffit qu'une personne remarque simplement des problèmes de respiration et d'approvisionnement en oxygène en elle-même ou chez quelqu'un autour de lui, il est impossible de remarquer de tels changements in utero, pour ainsi dire, à l'œil nu. Tout signe distinctif à l'extérieur ne peut être noté qu'aux stades ultérieurs de la grossesse. Mais il existe toujours des moyens d'identifier et de diagnostiquer ce danger pour l'état de santé du fœtus..

Grossesse précoce

  • Si une femme souffre de maladies pouvant entraîner le développement d'une privation d'oxygène chez le fœtus, cela devrait devenir la raison pour laquelle les médecins doivent accorder plus d'attention dans le but de détecter précocement les complications..
  • L'histoire de cas de la femme enceinte, un test sanguin clinique, hormonal ou biochimique peut être indicatif.

Grossesse après 20 semaines

Pendant cette période, la femme enceinte commence déjà à ressentir les mouvements de son bébé dans l'utérus, vous pouvez donc noter indépendamment les signes possibles d'hypoxie:

  • trop d'activité physique (stade initial) ou, inversement,
  • poussées extrêmement rares (progression de la privation d'oxygène).

Vous pouvez également remarquer des signes de manque d'oxygène par des méthodes de diagnostic médical:

  • auscultation (une méthode physique pour écouter un rythme cardiaque (lent ou spasmodique avec hypoxie);
  • ECG abdominal du fœtus;
  • Ultrason
  • dopplerométrie (pour étudier le flux sanguin utéro-placentaire).

Grossesse et accouchement tardifs

Pendant cette période, la mère doit également surveiller de près l'activité motrice du bébé, passer des tests, ne pas négliger les méthodes du médecin enceinte. Après 32 semaines, les méthodes de diagnostic suivantes peuvent être attachées:

  • cardiographie;
  • examen du liquide amniotique (avec hypoxie, l'eau est trouble, sombre, des excréments d'origine peuvent être présents).

Qu'est-ce qui peut conduire à une privation d'oxygène du fœtus?

Le degré d'impact négatif de la carence en oxygène sur le processus de développement et la santé du bébé dans son ensemble dépend du moment où les premiers signes d'hypoxie sont apparus, de la rapidité avec laquelle ils ont été détectés / diagnostiqués, des causes de cette affection et de la vitesse à laquelle l'hypoxie fœtale se développe. Les symptômes et les conséquences peuvent souvent être radicalement différents: des symptômes mal distingués aux conséquences graves. Par conséquent, il est très important de surveiller cette condition sous la supervision de spécialistes..

  • L'effet de l'hypoxie mineure est le plus souvent nivelé par les processus compensatoires du corps;
  • Une hypoxie sévère entraîne une ischémie, une nécrose des organes internes, des troubles neurologiques, un retard de développement, une asphyxie du fœtus;
  • La privation d'oxygène du fœtus au cours du premier trimestre affecte négativement le développement normal des organes internes de l'embryon;
  • Une hypoxie ultérieure entraîne un retard de croissance fœtale, des dommages au système nerveux et une diminution de la vitalité de l'enfant. Peut provoquer une naissance prématurée.

Les conséquences d'un manque d'oxygène peuvent être très graves et irréversibles, donc ces moments ne doivent pas être ignorés et traités, et parfois, la prévention ne sera pas superflue.

Prévention et traitement de l'hypoxie fœtale

Pour que la grossesse et le développement fœtal se déroulent sans complications, il est conseillé à la femme enceinte de prendre soin de son état de santé avant même la conception.

Refus de mauvaises habitudes, traitement de maladies chroniques et autres, mode de vie sain et normalisé, visites planifiées chez le gynécologue, réussite des tests de contrôle et réussite des examens - tout cela évitera la probabilité de développer une famine d'oxygène fœtal ou une exacerbation de la maladie.

Dans les situations où des problèmes d'approvisionnement en oxygène du fœtus sont déjà présents, ils commencent d'abord à éliminer les causes qui ont causé cette condition. Parallèlement, il est recommandé aux femmes enceintes de se reposer davantage, de ne pas être nerveuses, de prescrire des médicaments qui réduisent la viscosité du sang, améliorent le métabolisme cellulaire et la capacité de transmettre l'oxygène..

Dans les cas graves, après 28 semaines de grossesse, une césarienne d'urgence peut être prescrite..

Conclusion

La grossesse n'est pas seulement une période joyeuse, mais aussi passionnante dans la vie de chaque femme. La future mère cherche à protéger son bébé à naître de tous les ennuis. Ce n'est pas toujours facile à faire, mais si une femme connaît les risques, surveille sa santé, écoute des spécialistes, alors ni elle ni son bébé n'ont rien à craindre..

Hypoxie fœtale: symptômes et traitement

L'hypoxie fœtale (faible teneur en oxygène) est une condition pathologique de l'embryon qui survient à la fois pendant le développement fœtal et pendant le travail. L'hypoxie fœtale pendant la grossesse est une modification dangereuse du travail des organes vitaux. Cette condition peut entraîner des conséquences irréversibles - en premier lieu, les pathologies du système nerveux central (le système nerveux central est le plus sensible à la carence en oxygène). L'hypoxie est diagnostiquée dans 10 à 11% des cas de grossesse, et seulement dans la moitié des cas se termine par une issue favorable - la naissance d'un bébé en bonne santé.

Stade et degré d'hypoxie fœtale

Les stades aigus et chroniques de l'hypoxie fœtale se distinguent en fonction de la durée d'exposition de l'enfant à des facteurs néfastes, ainsi que du taux de développement..

L'hypoxie fœtale aiguë est la conséquence d'un manque aigu et sévère d'oxygène chez le fœtus. Se développe le plus souvent en raison du déroulement anormal du travail. Une hypoxie aiguë du fœtus peut se développer à la suite d'une suffocation pendant l'accouchement, d'une hémorragie utérine sévère et d'une compression de la tête du bébé. La cause de l'asphyxie (suffocation) peut être l'enchevêtrement du cordon ombilical autour du cou du fœtus. Dans ce cas, l'oxygène cesse d'atteindre presque complètement le fœtus, il est donc important de réagir rapidement lorsque ce syndrome est détecté. La réaction rapide des médecins peut conduire à une issue favorable de l'accouchement et prévenir les conséquences dangereuses de l'hypoxie fœtale aiguë. Pendant la grossesse, la cause d'une carence en oxygène peut être un décollement trop précoce du placenta ou une rupture de l'utérus.

L'hypoxie intra-utérine chronique du fœtus se produit en raison d'une carence prolongée en oxygène. Contrairement à l'évolution aiguë de la maladie, au stade chronique, la carence en oxygène est plus modérée. L'hypoxie fœtale chronique se forme progressivement, la cause peut être une pathologie du placenta ou une maladie de la mère.

Selon la gravité et la gravité de la carence en oxygène, les degrés suivants d'hypoxie intra-utérine et intrapartum du fœtus sont distingués:

  • légère (la seule cause du syndrome peut être une augmentation de l'activité physique);
  • modérée (les manifestations d'un manque d'oxygène se produisent pendant la dormance);
  • sévère (signes intenses de carence en oxygène, menaces de conséquences graves);
  • critique (état de choc ou coma avec menace de mort).

En fonction de la capacité d'adaptation de l'embryon et de ses capacités compensatoires, il existe des degrés d'hypoxie distingués, partiellement compensés et décompensés. Les symptômes de cette condition peuvent différer selon le degré de carence en oxygène..

  • Avec l'hypoxie compensée (le stade initial de l'hypoxie fœtale), des mouvements fœtaux intenses se produisent. Étant donné que la capacité d'adaptation de l'utérus et du placenta permet à l'embryon de se développer normalement à l'avenir, cette condition (avec un diagnostic et un traitement en temps opportun) n'est pas considérée comme dangereuse pour la santé et la vie de l'enfant.
  • Une hypoxie partiellement compensée se produit en raison d'un manque prolongé d'oxygène. Ce degré se caractérise par un manque presque complet de capacité d'adaptation. Le risque de perturbations du fonctionnement des organes du fœtus est très élevé.
  • Avec la décompensation, les capacités d'adaptation du corps sont épuisées. Le travail des organes et des systèmes de l'embryon est perturbé, la mort est possible.

Les causes de l'hypoxie fœtale

La cause de l'hypoxie fœtale pendant la grossesse peut être toute une série de processus pathologiques. Ils peuvent être localisés non seulement dans le corps maternel ou le placenta (à travers lequel l'embryon reçoit de l'oxygène), mais aussi dans le corps fœtal.

Pendant le développement fœtal, l'enfant ne peut pas respirer par lui-même. Ses poumons ne sont pas ouverts et remplis de liquide, et il reçoit l'oxygène de sa mère par le placenta. À travers les vaisseaux connectés de l'utérus et du placenta, les nutriments (y compris l'oxygène) proviennent de la future mère au bébé. En cas de manque de l'un des éléments, non seulement la femme enceinte, mais aussi le fœtus ressentiront sa carence.

Les causes de l'hypoxie fœtale du fœtus peuvent être:

  • Maladies de la femme enceinte. Il s'agit notamment des pathologies du système cardiovasculaire, des troubles des systèmes urinaire et respiratoire. Les infections sexuellement transmissibles non traitées et les grossesses multiples augmentent également le risque de développer la pathologie d'un bébé. Si la femme enceinte souffre de diabète sucré ou présente une toxicose sévère - la probabilité d'un manque d'oxygène est augmentée.
  • Anémie chez une femme enceinte. En raison de la quantité réduite d'hémoglobine, la capacité des globules rouges à fournir de l'oxygène aux tissus diminue, ce qui explique le développement de la pathologie.
  • Mauvaises habitudes d'une femme enceinte. La dépendance à l'alcool, à la nicotine et aux stupéfiants augmente considérablement le risque de pathologie chez l'embryon.
  • Conditions de travail de la femme enceinte. Si la femme enceinte travaille dans une pièce avec un manque d'oxygène ou se produit rarement à l'air frais, cela peut nuire à la santé de l'enfant à naître.
  • Facteurs associés à la désorganisation du flux sanguin fœtal-placentaire. Les troubles circulatoires sont souvent causés par le risque de fausse couche spontanée. Les processus pathologiques localisés dans le placenta ou le cordon ombilical, la grossesse ou le travail anormal peuvent également provoquer un manque d'oxygène chez le fœtus.
  • Maladie hémolytique de l'embryon (se produit en raison d'une incompatibilité rhésus).
  • Infection intra-utérine du fœtus.
  • Trop ou pas assez de liquide amniotique. Ce n'est pas un facteur qui provoque directement un manque d'oxygène, mais il peut être à l'origine de complications pouvant provoquer une hypoxie..

Les symptômes de l'hypoxie fœtale

L'hypoxie fœtale se manifeste le plus souvent au cours du deuxième ou du troisième trimestre de la grossesse, car la demande en oxygène augmente aux stades ultérieurs.

Une future mère est en mesure de suspecter de façon indépendante l'hypoxie fœtale, auquel cas la détection des premiers signes de carence en oxygène et un traitement rapide peuvent donner une chance à un enfant en bonne santé de se développer. Pour cela, dès le réveil (à partir du quatrième mois de grossesse), il faut compter les épisodes d'activité de l'enfant - il doit y en avoir dix ou plus. Des mouvements trop rares de l'embryon aux stades moyen et tardif de la grossesse sont un signe dangereux, il est donc extrêmement important pour la future mère de savoir reconnaître l'hypoxie fœtale.

Le principal signe d'hypoxie fœtale est considéré comme une palpitation cardiaque. L'insuffisance circulatoire pendant l'hypoxie contribue à une accélération à court terme du rythme cardiaque fœtal et à une augmentation de la pression artérielle, suivie d'un ralentissement du rythme cardiaque et d'une diminution de la pression.

Avec une carence en oxygène, le sang de l'enfant devient plus épais, ce qui s'accompagne d'un œdème tissulaire. La défaillance de nombreux organes et systèmes se développe, ce qui peut provoquer un traumatisme intracrânien, une suffocation et même la mort intra-utérine.

Comment déterminer l'hypoxie fœtale pendant la grossesse

Si vous soupçonnez un manque d'oxygène chez l'enfant, la future mère doit contacter le gynécologue qui procède à la grossesse dès que possible. À l'aide d'un stéthoscope obstétrique spécial, le médecin évalue la fréquence cardiaque, la fréquence cardiaque et détermine leur sonorité..

Il n'est pas possible de déterminer indépendamment l'hypoxie fœtale plus tôt qu'à la dix-huitième semaine de grossesse, car la future femme ne ressent pratiquement pas le bébé. Par conséquent, des méthodes instrumentales pour détecter une carence en oxygène sont utilisées..

La médecine moderne est capable de déterminer la présence d'hypoxie fœtale par CTG. La cardiotocographie permet de fixer le rythme cardiaque d'un enfant et l'activité des mouvements:

  • Avant la charge, la fréquence cardiaque fœtale est fixe. Le diagnostic d'hypoxie fœtale chronique est confirmé si, après une activité physique accrue chez la mère, la fréquence cardiaque chez l'enfant est monotone ou si une arythmie est observée. Normalement, après un test fonctionnel avec une charge, la fréquence cardiaque est de 115 à 160 battements par minute.
  • Pour déterminer la carence en oxygène par cardiotocographie, le froid est utilisé. Avec le développement normal de l'enfant, la fréquence des battements cardiaques par minute diminue de dix battements. En présence d'hypoxie, aucun changement ne se produit.
  • De plus, dans le cas d'une condition pathologique, le fœtus ne réagit en aucune façon à la respiration de la mère qui retient l'expiration et l'inhalation. Normalement, la fréquence cardiaque devrait augmenter ou diminuer de sept unités, respectivement.

Pour déterminer la carence en oxygène chez un enfant, l'ocytocine est également utilisée. Le test d'oxytocine consiste à introduire un millilitre d'ocytocine avec du glucose de la future mère, après quoi, avec le déroulement normal de la grossesse et le développement de l'enfant, aucun changement ne se produit. S'il y a une privation d'oxygène du fœtus, le rythme sinusal du cœur change.

La phonocardiographie et la CTG sont utilisées pour déterminer l'hypoxie fœtale pendant l'accouchement. En plus de ces méthodes, la privation d'oxygène du fœtus est déterminée à l'aide de la dopplerographie (examen du flux sanguin dans l'utérus, du cordon ombilical et du flux sanguin de l'embryon), de la placentographie et de la fœtométrie. L'amniocentèse est également utilisée (l'essence de cette méthode consiste à étudier le volume, la couleur et la composition du liquide amniotique), ce qui permet d'identifier le processus pathologique. Une autre méthode pour détecter une carence en oxygène est la cordocentèse, dont l'essence est l'analyse de la composition du sang.

Traitement de l'hypoxie fœtale pendant la grossesse

L'hypoxie fœtale ne doit être traitée que par un spécialiste approprié, qui doit être consulté immédiatement en cas de suspicion de pathologie. En cas de détection de la privation d'oxygène de l'embryon, la future mère est dans la plupart des cas hospitalisée.

La thérapie de privation d'oxygène doit être complète. Il est nécessaire de guérir la maladie de la mère, qui a conduit à une carence en oxygène chez l'enfant. De plus, il est nécessaire de rétablir une circulation placentaire et une circulation utérine normales. Pour cela, la future mère est montrée au repos et au repos.

Les médecins prescrivent aux femmes enceintes des médicaments qui réduisent la contractilité de l'utérus. L'hypertonie utérine est supprimée par des suppositoires contenant des comprimés de papavérine et de drotavérine (mais shpa). En cas d'urgence d'hypoxie fœtale (avec menace de naissance prématurée), le ginipral chez les compte-gouttes est prescrit.

La circulation sanguine peut améliorer les médicaments qui réduisent la viscosité du sang (acide acétylsalicylique à faible dose, dipyridamole, réopoliglyukine), car ils aident à réduire le risque de caillots sanguins et à améliorer la circulation sanguine dans les petits vaisseaux. Grâce à cette capacité, l'oxygène pénètre plus facilement dans le placenta du bébé..

Dans le traitement de l'hypoxie fœtale chronique, des médicaments sont prescrits qui améliorent la perméabilité et le métabolisme à l'intérieur des cellules (vitamine C, tocophérol et glucose).

Dans le cas de l'inefficacité d'une thérapie complexe et de la présence d'une menace pour la vie du fœtus, un accouchement d'urgence est nécessaire. Pendant une période de plus de vingt-huit semaines et tout en maintenant l'hypoxie fœtale après des mesures curatives, une césarienne est indiquée.

Si une hypoxie aiguë se développe pendant l'accouchement, des mesures de réanimation doivent être prises. Une femme en travail devrait recevoir de l'oxygène par inhalation à travers un masque.

Conséquences de l'hypoxie fœtale

Une conséquence de l'hypoxie fœtale chronique en cas de réaction intempestive (ou son absence) à la mère et au médecin traitant peut être un retard de développement grave et de futurs problèmes de santé pour l'enfant. Une famine sévère en oxygène entraîne un dysfonctionnement de nombreux organes et systèmes, des pathologies graves du système cardiovasculaire et respiratoire, du tractus gastro-intestinal et du système nerveux central. Cependant, il est important de comprendre que dans la plupart des cas, contrairement à une carence aiguë en oxygène, la maladie chronique peut être évitée en prenant les mesures nécessaires à temps..

La famine aiguë d'oxygène est beaucoup plus dangereuse que chronique, car elle ne se développe pas progressivement et menace considérablement la vie du fœtus. La conséquence d'une hypoxie fœtale aiguë peut même être fatale, par exemple, si un enfant avale du liquide amniotique pendant le travail. Et en cas de décollement prématuré complet du placenta, en raison du manque de connexion entre la mère et le bébé, le fœtus peut mourir en quelques minutes.

Prévention de l'hypoxie fœtale

Une étape très importante qui aidera à éviter l'hypoxie fœtale pendant la grossesse est la responsabilité de votre position en tant que future mère. Lors de la planification d'une grossesse, il est nécessaire de guérir les maladies des organes reproducteurs, de bien manger (il est particulièrement important de manger des aliments riches en fer afin d'éviter l'anémie) et d'abandonner les mauvaises habitudes. Une femme doit consulter régulièrement un médecin procédant à une grossesse pour des examens préventifs et la prévention des anomalies fœtales. Un mode de vie sain, un sommeil suffisant et de l'air frais aideront à réduire le risque de famine par l'oxygène chez un enfant..

La prévention de la pathologie ne garantit pas à 100% l'absence de manque d'oxygène, mais elle peut réduire considérablement le risque de survenue.

Attention! Cet article est à titre informatif uniquement et ne constitue en aucun cas du matériel scientifique ou des conseils médicaux et ne peut pas remplacer une consultation en personne avec un médecin professionnel. Pour le diagnostic, le diagnostic et le traitement, contactez un médecin qualifié!

Il Est Important D'Être Conscient De Vascularite