Symptômes, conséquences et premiers secours en cas de crise hypertensive

La crise hypertensive est un complexe de symptômes qui se développent en raison d'une forte augmentation significative de la pression artérielle. Le plus souvent, cette condition est une exacerbation de l'hypertension artérielle déjà existante, mais il existe également des maladies avec l'hypertension dite secondaire. Parmi ces derniers, le groupe des pathologies rénales occupe la première place, suivi des maladies du système nerveux. Une complication de toutes ces conditions peut être une crise hypertensive..

Variétés de crises hypertensives

Il existe de nombreuses classifications de HA. En 1958, le chirurgien vasculaire G. Ratner proposa une division en deux types, le critère principal étant les signes d'une crise hypertensive chez ce patient. Ainsi, les crises du premier type n'ont pas de précurseurs, elles commencent toujours de manière aiguë, le cours est bénin et de courte durée (plusieurs heures). Les patients se plaignent de maux de tête, d'étourdissements, de vision trouble, de nausées et rarement de vomissements. De plus, une sensation de palpitations, de tremblements dans tout le corps, de douleurs douloureuses ou de coutures derrière le sternum, une sensation d'anxiété, une peur de la mort peuvent s'ajouter aux plaintes..

Soins d'urgence en cas de crise hypertensive

La crise hypertensive est une condition qui menace la vie du patient. Le fait est que l'hypertension artérielle de longue date peut provoquer des changements irréversibles dans de nombreux organes importants. Par conséquent, l'assistance en cas de crise hypertensive est une urgence. Après avoir évalué la variante clinique de la pathologie, en particulier l'hémodynamique du patient, le médecin doit effectuer les tâches thérapeutiques suivantes:

  • sous contrôle strict, il est nécessaire de réduire progressivement la pression à des valeurs normales (pour ce patient);
  • réduire la perméabilité de la paroi vasculaire;
  • prescrire des antispasmodiques qui peuvent améliorer la circulation sanguine dans le cœur, les reins et le cerveau;
  • normaliser la coagulation sanguine;
  • faire le bon régime;
  • dans certains cas, l'oxygénothérapie est indiquée.

Seules des actions compétentes du thérapeute permettront d'éviter des complications redoutables et irréversibles. N'essayez pas de faire face à la crise d'hypertension à la maison, vous devez immédiatement appeler une ambulance.

Crise hypertensive: symptômes, signes, traitement

Crise hypertensive - une condition pathologique dans laquelle il y a une augmentation critique soudaine de la pression artérielle (TA), accompagnée d'une forte détérioration du bien-être. C'est la raison la plus courante pour appeler une ambulance chez l'adulte. Code ICD-10 - I10.

Dans les crises à la fois compliquées et simples, le patient a besoin de soins médicaux d'urgence..

Les causes d'une crise hypertensive

La cause immédiate de la crise est une augmentation soudaine et significative de la pression artérielle. En règle générale, elle est précédée d'une hypertension artérielle prolongée, mais dans certaines maladies, une crise peut également survenir dans le contexte de valeurs de pression artérielle normales.

Les patients souffrent de maux de tête sévères, accompagnés de nausées, parfois de vomissements, de léthargie, d'acouphènes, de troubles de la vision, de sensibilité et de thermorégulation, de transpiration excessive, de troubles du rythme cardiaque.

Dans 30% des cas d'hypertension, des crises sont observées et peuvent survenir même au stade initial de l'hypertension, 1-2 degrés.

En plus de l'hypertension, une pathologie peut se développer dans le contexte des maladies suivantes:

  • dommages aux reins et à leurs vaisseaux sanguins (comme complication de pyélonéphrite, glomérulonéphrite, néphroptose, néphropathie des femmes enceintes, néphropathie diabétique);
  • maladies endocriniennes (lupus érythémateux disséminé, phéochromocytome, syndrome d'Itsenko-Cushing);
  • lésion athérosclérotique de l'aorte et de ses branches;
  • arrêtez de prendre des antihypertenseurs;
  • brûlures graves, blessures à la tête;
  • prendre de l'amphétamine et de la cocaïne;
  • néoplasmes du cerveau.

Les facteurs de risque comprennent l'effort physique excessif, le stress fréquent, l'hypothermie, la dépendance météorologique, l'abus d'alcool, les troubles métaboliques, chez les femmes - ménopause.

Crise hypertensive - qu'est-ce que c'est?

La crise peut avoir une forme neurovégétative, œdémateuse et convulsive, être compliquée et non compliquée.

Dans une crise avec une prédominance du syndrome neurovégétatif, une libération significative d'adrénaline se produit, dont la cause est, en règle générale, un surmenage mental.

La forme œdémateuse de la crise est plus caractéristique des femmes en surpoids sur fond de déséquilibre du système rénine-angiotensine-aldostérone.

Une crise convulsive est causée par une violation de la régulation du tonus des artères cérébrales de petit calibre dans un contexte de forte augmentation de la pression artérielle.

Une forme simple se développe souvent chez des patients relativement jeunes. La crise compliquée est beaucoup moins fréquente, caractéristique des patients atteints de maladies concomitantes sévères ou d'une longue histoire d'hypertension, caractérisée par des dommages aux organes cibles. Selon la localisation, les complications sont réparties en vasculaires, cardiaques, cérébrales, rénales, ophtalmiques.

Une fois développée, la crise a tendance à rechuter. Des dommages aux organes cibles peuvent survenir à la fois au plus fort de la crise et avec une baisse rapide de la pression artérielle.

Les types de crise suivants se distinguent par le mécanisme d'augmentation de la pression artérielle:

  • hypocinétique - une diminution du débit cardiaque et une forte augmentation de la résistance des vaisseaux sanguins, tandis que la pression diastolique augmente principalement; observée principalement chez les patients âgés présentant de graves symptômes cérébraux;
  • hyperkinétique - une augmentation du débit cardiaque avec un ton normal ou réduit des vaisseaux sanguins périphériques, avec une augmentation de la pression systolique;
  • eukinétique - se produit avec un débit cardiaque normal et une augmentation du tonus des vaisseaux sanguins périphériques, tandis que la pression artérielle systolique et diastolique peut augmenter.

Signes d'une crise hypertensive

Comment se manifeste la maladie? Les patients souffrent de maux de tête sévères, accompagnés de nausées, parfois de vomissements, de léthargie, d'acouphènes, de troubles de la vision, de sensibilité et de thermorégulation, de transpiration excessive, de troubles du rythme cardiaque.

La crise neurovégétative se caractérise par de la nervosité, des rougeurs de la peau du visage et du cou, des tremblements des membres supérieurs, une bouche sèche, une transpiration excessive. Un mal de tête de forte intensité est localisé dans la région temporale ou occipitale, ou est de nature diffuse. Les patients se plaignent également de bruit dans les oreilles ou la tête, de déficience visuelle (mouches scintillantes et / ou voile devant les yeux), de miction rapide (une grande quantité d'urine légère est libérée), d'engourdissement des extrémités, d'une sensation de resserrement et de brûlure de la peau, d'une diminution de la sensibilité tactile et sensibilité à la douleur. L'accélération du rythme cardiaque, l'augmentation de la pression cardiaque sont déterminées. La durée de l'attaque est généralement de 1 à 5 heures; en règle générale, il n'y a généralement aucune menace pour la vie du patient.

La crise compliquée est beaucoup moins fréquente, caractéristique des patients atteints de maladies concomitantes sévères ou d'une longue histoire d'hypertension, caractérisée par des dommages aux organes cibles.

Avec la forme œdémateuse de la pathologie, les maux de tête sont moins prononcés, une apathie, une dépression, une somnolence, une désorientation dans l'espace et le temps, une peau pâle, un gonflement des paupières et des doigts des membres supérieurs, des gonflements du visage sont observés. La crise est généralement précédée d'une faiblesse musculaire, d'extrasystoles, d'une diminution de la diurèse. L'attaque dure de plusieurs heures à plusieurs jours et a un cours relativement favorable.

La forme convulsive a le cours le plus sévère. Il se caractérise par un œdème cérébral, qui peut durer jusqu'à plusieurs jours (généralement 2-3 jours), caractéristique des patients atteints de pathologie rénale. Les patients ont des convulsions toniques et cloniques, une perte de conscience, une amnésie. Souvent compliqué par une hémorragie intracérébrale ou sous-arachnoïdienne, une parésie, un coma, une invalidité et la mort du patient sont possibles.

Une fois développée, la crise a tendance à rechuter. Des dommages aux organes cibles peuvent survenir à la fois au plus fort de la crise et avec une baisse rapide de la pression artérielle.

Premiers secours en cas de crise hypertensive

Au premier signe d'une crise, une ambulance doit être appelée immédiatement. Avant son arrivée, vous devez donner les premiers soins à la patiente. Elle doit être rassurée, assise ou posée de manière à ce que la tête soit relevée, pour assurer la circulation de l'air frais (ouvrir les fenêtres de la pièce, desserrer les vêtements serrés). Mesurer la pression artérielle, puis mesurer toutes les 20 à 30 minutes, enregistrer les résultats obtenus, qui devront être signalés au médecin. Si le patient a déjà été prescrit certains médicaments antihypertenseurs, prenez une dose extraordinaire du médicament. Avec une forte excitation nerveuse, vous pouvez prendre un sédatif (teinture de valériane, agripaume, Corvalol, Valocordin, etc.).

Les facteurs de risque comprennent l'effort physique excessif, le stress fréquent, l'hypothermie, la dépendance météorologique, l'abus d'alcool, les troubles métaboliques, chez les femmes - ménopause.

Que ne peut-on pas faire dans le cadre des premiers secours? Vous ne pouvez pas abaisser rapidement la pression - cela peut entraîner un infarctus du myocarde. De plus, vous ne pouvez pas donner au patient des médicaments qui ne sont pas prescrits par un médecin, même au motif qu'ils ont autrefois aidé d'autres personnes..

Diagnostique

Il est possible de soupçonner la survenue d'une crise avec une augmentation de la pression artérielle au-dessus des valeurs tolérées individuellement dans le contexte de l'apparition soudaine de signes cliniques de nature végétative, cardiaque, cérébrale. La pression artérielle doit être mesurée plusieurs fois à des intervalles de 15 minutes (d'abord sur les deux mains, puis sur la main où le taux était plus élevé). La pression artérielle chez les patients en crise peut augmenter à des degrés divers (généralement, la systolique est supérieure à 170 et la diastolique dépasse 110 mm Hg). L'établissement d'une pression artérielle élevée en combinaison avec le tableau clinique caractéristique est suffisant pour le diagnostic initial et le début des soins médicaux, un examen supplémentaire, si nécessaire, est effectué après le soulagement des symptômes aigus de la crise.

Lors du diagnostic physique, la tachycardie ou la bradycardie, l'extrasystole, la respiration difficile, la respiration sifflante humide dans les poumons sont déterminées.

Parmi les méthodes instrumentales, l'électrocardiographie est généralement utilisée. Lors du décodage d'un électrocardiogramme, la présence de rythme cardiaque, de conduction, ainsi que de changements focaux et d'hypertrophie ventriculaire gauche est prise en compte.

Dans certains cas, l'échocardiographie, l'électroencéphalographie, la rhéoencéphalographie, une surveillance quotidienne de la pression artérielle peuvent être nécessaires. L'imagerie par résonance magnétique peut être nécessaire pour exclure un AVC..

Des tests de laboratoire, un test sanguin et urinaire général, un test sanguin biochimique et d'autres selon les indications (par exemple, un coagulogramme) sont prescrits.

Vous ne pouvez pas abaisser rapidement la pression - cela peut entraîner un infarctus du myocarde. De plus, vous ne pouvez pas donner au patient des médicaments qui ne sont pas prescrits par un médecin, même au motif qu'ils ont autrefois aidé d'autres personnes..

Le patient est référé à un ophtalmologiste pour effectuer une ophtalmoscopie (en cas d'hypertension, un complexe de symptômes du fond d'œil congestif est révélé). La consultation d'un cardiologue, d'un néphrologue, d'un endocrinologue et d'autres spécialistes peut également être nécessaire..

Traitement

Avec une forme d'hospitalisation non compliquée n'est pas nécessaire, le traitement est effectué à domicile, avec le développement de complications, le traitement est effectué dans un hôpital, mais commence au stade préhospitalier. Le non-arrêt, ainsi que les crises répétées et la nécessité d'études supplémentaires pour clarifier le diagnostic sont également des indications pour l'hospitalisation d'un patient dans une clinique hospitalière. Le choix en faveur d'un schéma thérapeutique particulier dépend du facteur étiologique et de la forme de la crise..

En cas d'augmentation critique de la pression artérielle, on prescrit au patient le repos au lit, le repos, l'alimentation.

La pharmacothérapie vise à normaliser la pression artérielle, à protéger les organes cibles, à stabiliser le système cardiovasculaire et à éliminer les symptômes d'une crise hypertensive.

Pour abaisser le niveau de pression artérielle, des inhibiteurs calciques, des inhibiteurs de l'enzyme de conversion de l'angiotensine, des bêta-bloquants et des vasodilatateurs sont utilisés. Il est important d'assurer une baisse régulière de la pression artérielle (environ 25% de la valeur initiale au cours de la première heure, pour revenir à des valeurs normales dans les 2 à 6 heures), car une baisse trop rapide de la pression artérielle augmente le risque de complications vasculaires aiguës.

Le traitement symptomatique peut inclure l'oxygénothérapie, l'utilisation de glycosides cardiaques, de diurétiques, de médicaments antiarythmiques, d'analgésiques, d'anticonvulsivants, de médicaments antiarythmiques et antiémétiques. La moutarde, les bains de pieds et l'hirudothérapie peuvent être utilisés comme agents symptomatiques supplémentaires.

Vous pouvez soupçonner la survenue d'une crise avec une augmentation de la pression artérielle au-dessus des valeurs individuellement tolérées dans le contexte de signes cliniques soudains de nature végétative, cardiaque, cérébrale.

Prévoir

Le pronostic d'une crise dépend de la présence et du type de complications, de l'opportunité et de l'efficacité du traitement et de la rééducation. Avec un diagnostic rapide et une thérapie adéquate, le pronostic est conditionnellement favorable - il est possible de stabiliser la pression artérielle et d'éviter le développement de complications graves, cependant, en règle générale, il n'est pas possible de guérir complètement la maladie.

La cause du décès lors d'une crise peut être un accident vasculaire cérébral, un infarctus du myocarde ou d'autres troubles circulatoires aigus.

Réadaptation et prévention

Aux fins de la prévention primaire, ainsi que pour prévenir le développement des effets indésirables d'une crise hypertensive, il est nécessaire de traiter en temps opportun les maladies pouvant conduire à une pathologie, de contrôler et de normaliser la pression artérielle à temps, d'abandonner les mauvaises habitudes, de contrôler le poids corporel, d'éviter le stress, de mener une vie active, adhérer aux principes d'une alimentation saine. Patients souffrant d'hypertension, il est nécessaire de limiter l'utilisation de sel de table (pas plus de 5 g par jour), de refuser les aliments contenant du sel en grande quantité, les aliments lourds et gras, les boissons toniques. Il est nécessaire d'observer le régime de travail et de repos, une nuit complète de sommeil est particulièrement importante.

Vidéo

Nous vous proposons de regarder une vidéo sur le sujet de l'article.

Quel est le danger d'une crise hypertensive: symptômes, types, facteurs

Malgré le développement de la médecine, la crise hypertensive continue de rester parmi les maladies à pronostic défavorable. Cela est dû à l'incapacité de suivre la probabilité de sa survenance à un moment ou à un autre et à la large gamme de facteurs provoquants qui ne peuvent être identifiés qu'après une crise..

Qu'est-ce qu'une crise hypertensive?

La crise hypertensive est considérée comme une augmentation critique des indicateurs de pression artérielle, relativement acceptable pour une personne en particulier. La présence d'hypertension n'est pas un indicateur déterminant de la probabilité d'une crise. Son développement n'est noté que chez un tiers des patients hypertendus. Dans moins de la moitié des cas, le début d'une attaque se produit avec une pression artérielle normale ou basse.

Symptômes

Les symptômes accompagnant une crise hypertensive se manifestent par:

  1. Violations du système autonome:
    • hyperémie du visage ou du corps;
    • membres tremblants;
    • fièvre ou frissons.
  2. Troubles du système cardiovasculaire:
    • Element2;
    • Element2;
    • Element2;
  3. Symptômes de nature neurologique:
    • la nausée;
    • bruit dans les oreilles;
    • engourdissement des membres
  4. Augmentation de la pression artérielle à 200 mm ou plus de RT. st.

Le dernier symptôme est dangereux, car il peut ne pas se manifester et ne pas présenter ses propres symptômes..

Types de crise hypertensive

Les principaux types de crise hypertensive sont considérés:

Crise hypertensive simple, caractérisée par une évolution plus courte et une courte période de récupération (pas plus de 24 heures).

Compliqué, caractérisé en ce qu'en plus des symptômes qui accompagnent tout type d'attaque, il y a une défaite d'organes et de systèmes qui jouent un rôle de premier plan dans le fonctionnement du corps:

  1. cœur et système cardiovasculaire;
  2. cerveau;
  3. reins
  4. rétine.

Quel que soit le type, une crise hypertensive nécessite une attention médicale immédiate, car au moment de l'augmentation de la pression artérielle, il est impossible de déterminer le degré de son effet sur les organes.

Facteurs provoquant le développement d'une crise hypertensive

Le «coupable» de la survenue d'une crise hypertensive est une violation brutale du flux sanguin dans les vaisseaux périphériques, due à une synthèse accrue de rénine. La rénine, produite par les reins, aide à augmenter le tonus vasculaire, provoquant leur spasme. Peut déclencher une libération de rénine:

  1. athérosclérose des artères principales;
  2. altération de la fonction rénale;
  3. Troubles endocriniens;
  4. stress.

Quel est le danger d'une crise hypertensive?

Le principal danger du développement d'une crise hypertensive est une privation à court terme ou prolongée de l'approvisionnement en sang des organes. Les plus sujets à l'hypoxie sont le cerveau et le cœur. C'est la durée du cours de l'attaque qui est le facteur décisif déterminant la préservation de l'intégrité de tous les systèmes corporels.

La perturbation de l'apport sanguin périphérique provoque une privation d'oxygène des tissus, contribuant au développement d'une ischémie et de lésions nécrotiques. Dans le même temps, un flux sanguin excessif, rencontrant une résistance accrue des parois vasculaires, peut provoquer leur rupture. La conséquence d'une crise hypertensive compliquée peut être:

  • crise cardiaque;
  • accident vasculaire cérébral;
  • œdème cérébral;
  • paralysie;
  • ischémie rénale;
  • œdème pulmonaire;
  • crampes.

Le plus important est le soulagement de l'attaque, au stade le plus précoce, empêchant son long cours. La fourniture intempestive de soins médicaux peut entraîner une invalidité, voire la mort.

En tant que soins d'urgence, des médicaments qui ont un effet hypotenseur prononcé sont utilisés:

Le choix des médicaments utilisés pour la poursuite du traitement dépend des complications survenues après une crise.

Les conséquences et complications de la crise hypertensive

Les personnes qui n'ont pas la chance de survivre à l'attaque de cette maladie savent que la période de récupération n'est pas moins difficile après une crise hypertensive. Elle survient généralement lors d'une forte augmentation de la pression artérielle.

Par conséquent, ceux qui ont souffert d'hypertension, croient que l'AH ne les touchera jamais. Hélas, ce n'est pas le cas. Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles une crise survient. Parmi eux, l'utilisation inappropriée de médicaments (en particulier les médicaments pour administration intraveineuse) et les problèmes rénaux, ainsi que la consommation d'alcool et de drogues. Il est extrêmement important de savoir non seulement comment faire face à une crise hypertensive, mais aussi comment faire face aux conséquences de cette maladie insidieuse et extrêmement dangereuse.

Conséquences pour différents groupes de patients

Malgré le fait que personne ne soit à l'abri d'une crise hypertensive, les conséquences d'une crise peuvent varier selon le sexe ou l'âge. Avant d'explorer ces fonctionnalités, il convient de mentionner les problèmes communs à la plupart des personnes qui ont survécu au GC. Parmi eux:

  • maux de tête et vertiges après une crise hypertensive;
  • saute dans la tension artérielle;
  • problèmes avec le tractus gastro-intestinal, vomissements;
  • attaques de panique, peur de la mort;
  • hypotension (basse pression).

De plus, il y a toujours un risque de décès.

Conséquences chez les femmes

En raison de certaines caractéristiques, les femmes sont beaucoup plus sensibles à la crise hypertensive et à ses conséquences que les hommes. Cela et l'émotivité, une tendance au stress, et n'améliorent pas non plus la situation avec la pression artérielle, l'accouchement et la grossesse. En conséquence, les complications causées par l'AH se produisent également beaucoup plus souvent. Parmi les conséquences possibles d'une crise hypertensive pour les filles, il faut surtout souligner:

  • problèmes d'audition;
  • œdème cérébral et pulmonaire;
  • perturbation du rythme cardiaque;
  • accident vasculaire cérébral;
  • maladies cérébrales non inflammatoires;
  • maladies du système cardiovasculaire;
  • insuffisance rénale aiguë.

Conséquences chez les femmes enceintes

Dans le cas où une femme est en position, la survenue d'une crise hypertensive (surtout 2 degrés) est dangereuse non seulement pour la femme enceinte, mais aussi pour l'enfant à naître. Pendant la GC elle-même, les femmes enceintes peuvent avoir des maux de tête, un essoufflement tourmentant, des vomissements, une déshydratation. Il est important de noter ces symptômes à temps et de lui fournir l'aide nécessaire non seulement pendant une crise, mais aussi après celle-ci. Une crise hypertensive peut menacer les femmes enceintes de ce qui suit:

  • problèmes avec le système cardiovasculaire;
  • œdème pulmonaire;
  • un accident vasculaire cérébral;
  • hémorragie dans la tête;
  • apport insuffisant d'oxygène au fœtus;
  • problèmes de santé chez le bébé après la naissance;
  • insuffisance rénale.

Ne négligez pas l'aide d'un spécialiste! Les femmes enceintes sont particulièrement sensibles à la crise d'hypertension et à ses conséquences, alors assurez-vous de vérifier régulièrement avec votre médecin pendant la grossesse.

Conséquences chez les hommes

Les hommes, malgré le fait qu'ils semblent être un «sexe fort», sont néanmoins également sujets à diverses complications pendant la période de rééducation après une crise hypertensive. Et certains d'entre eux ne sont pas moins graves que les femmes. Alors, quel est le danger d'une crise hypertensive pour un homme:

  • violation des organes de la vision, jusqu'à la cécité;
  • crise cardiaque;
  • accident vasculaire cérébral;
  • angine de poitrine;
  • hémorragie;
  • paralysie;
  • affaiblissement musculaire d'un côté du corps;
  • insuffisance cardiaque.

Effets chez les personnes âgées

Naturellement, cette catégorie de patients est en principe particulièrement sensible aux maladies. Que dire des dysfonctionnements de la pression artérielle. Surtout quand il s'agit de crise hypertensive. Cela est dû à une diminution de l'immunité, une détérioration de la récupération du corps après des maladies. Les symptômes des effets de la crise hypertensive chez les personnes âgées sont les suivants:

  • faiblesse générale après une crise hypertensive;
  • vertiges;
  • douleur dans toutes les parties du corps, impuissance;
  • tremblement de la main;
  • insuffisance cardiaque;
  • crise cardiaque;
  • paralysie;
  • troubles de la coordination, conscience confuse;
  • altération de la fonction rénale;
  • attaques de panique, peur de la mort;
  • transpiration excessive, rougeur de la peau;
  • accident vasculaire cérébral;
  • l'athérosclérose;
  • vomissements et nausées.

N'oubliez pas les caractéristiques du corps des personnes âgées. De nombreux médicaments bons pour le jeune corps ne conviennent pas à ce groupe de personnes. De plus, après une crise hypertensive, le traitement des personnes âgées n'est pas moins important que pendant. Nous parlerons de la façon de se remettre d'une crise hypertensive ci-dessous.

Récupération après une crise hypertensive

Ne présumez pas que dès que l'attaque est passée, vous n'êtes plus en danger et vous pouvez reprendre votre vie habituelle. Les médecins rappellent que la rééducation après une crise hypertensive prend beaucoup de temps. Parmi les conseils de spécialistes, il convient de noter commun à tous et le plus important. Principalement:

  • Évitez le stress physique et psychologique;
  • essayez de maintenir un style de vie sain: allez au lit et levez-vous en même temps, ne surchargez pas, évitez le stress;
  • se débarrasser des mauvaises habitudes (alcool, cigarettes) au moins pendant la période de récupération;
  • suivez un régime sans sel, et mieux, en principe, suivez les aliments que vous mangez: abandonnez les ingrédients pointus, gras et trop sucrés;
  • n'amenez pas votre corps à la déshydratation - buvez suffisamment d'eau;
  • suivre exactement toutes les instructions du médecin, y compris le moment de l'admission, la posologie et la durée du traitement avec des médicaments.

De plus, n'oubliez pas les différentes mesures préventives, telles que la gymnastique médicale et les massages ou les promenades matinales et nocturnes au grand air. Si vous souhaitez éviter une récurrence d'une crise hypertensive à l'avenir, assurez-vous de surveiller la pression artérielle.

En cas de forte détérioration de la santé, par exemple, si votre pression augmente ou diminue fortement, il est préférable d'appeler un médecin. Ne négligez pas l'hospitalisation si vous ne voulez pas de complications.

Régime complet après une crise hypertensive

La nutrition après une crise hypertensive, en particulier pendant la période de réadaptation, est un sujet de discussion spécial. L'expression apparemment générale «bien manger» contient toute une gamme de mesures et de recommandations d'experts concernant un régime réparateur après une crise hypertensive. Ces mesures comprennent:

  • essayez de maintenir un équilibre de toutes les protéines, glucides, lipides, vitamines et minéraux dans votre alimentation;
  • comme mentionné ci-dessus, faites attention à la quantité de sel dans votre alimentation et essayez de la réduire au minimum, sinon à zéro;
  • renoncer à l'alcool, même aux boissons à faible teneur en alcool: elles peuvent gravement nuire à votre santé et à la récupération du corps après une maladie;
  • augmenter la quantité de produits contenant des protéines - il s'agit du lait, du fromage cottage, des œufs, du poisson rouge;
  • comme on nous l'a souvent dit dans l'enfance: manger plus de fruits et légumes frais;
  • plus de jus frais!

Si vous avez des problèmes de tension artérielle, essayez d'éviter les aliments contenant de la caféine comme le thé, le café ou les boissons énergisantes..

La prévention

Que faire après une crise hypertensive, nous avons en quelque sorte compris. Mais, comme toute autre pathologie, un problème d'hypertension artérielle est meilleur et plus facile à prévenir qu'à traiter ses conséquences. Par conséquent, la prévention devrait être une question prioritaire pour le patient. Alors, que faire pour ne pas être victime d'une crise hypertensive et ses conséquences.

Bien qu'il semble que ce soit la prochaine répétition du «matériel transmis», les gens continuent d'ignorer des vérités aussi simples qu'un mode de vie sain, une bonne alimentation, l'arrêt du tabac, l'alcool et, naturellement, des stupéfiants. De plus, une gymnastique légère ou des promenades seront utiles. En aucun cas ne surchargez le corps avec un entraînement physique excessif: tout stress excessif est dangereux pour l'hypertension. Ne vous inquiétez de rien, essayez de rester calme, surtout lors d'un fort stress émotionnel. N'oubliez pas que le stress est l'un des facteurs d'une crise hypertensive..

Si vous faites partie de ces malheureux qui ont déjà connu une crise hypertensive, essayez «d'écouter» les symptômes possibles de la rechute. Cela peut être soit un mal de tête ou une pulsation dans les lobes temporaux, un assombrissement aigu des yeux, des étourdissements, une faiblesse inattendue - l'une de ces anomalies dans le fonctionnement normal du corps doit être considérée comme une «cloche» et se rendre immédiatement à l'hôpital pour une consultation avec un spécialiste. N'oubliez pas les médicaments prescrits par votre médecin. Ne laissez pas la maladie dériver.

Et rappelez-vous, seule une approche intégrée du traitement et du rétablissement après une crise peut empêcher le retour de cette maladie dangereuse dans votre vie.

Il Est Important D'Être Conscient De Vascularite