Prolapsus valvulaire mitral - 1, 2, 3 degrés

Qu'est-ce que c'est et comment est-il dangereux? Le prolapsus valvulaire mitral (MVP) est une maladie valvulaire cardiaque assez courante..

Cette maladie est parfois appelée «syndrome du clic et du bruit» en raison des sons caractéristiques que la valve cardiaque émet pendant son fonctionnement..

Les médecins sont loin d'être sans ambiguïté dans cette pathologie. D'une part, le pronostic de MVP est assez favorable, mais avec des maladies cardiaques concomitantes, MVP peut entraîner des complications.

Qu'est-ce qu'une valve cardiaque??

Afin de mieux comprendre l'essence du prolapsus valvulaire mitral, il est nécessaire de comprendre l'objectif des valves cardiaques et leur structure. Dans un sens général, la valve cardiaque est un pli ou une plaque interne qui fournit un flux sanguin unidirectionnel.

Le cœur se compose de quatre chambres: l'oreillette droite et gauche, le ventricule droit et gauche. Il y a quatre valves entre les oreillettes et les ventricules, chacune fournissant une direction de circulation sanguine dans une certaine direction.

La valve mitrale est située entre l'oreillette gauche et le ventricule gauche du cœur. Il s'agit d'une valve bicuspide, c'est-à-dire composée de deux valves, qui empêchent le sang de pénétrer dans l'oreillette gauche pendant le processus de contraction (systole) du ventricule gauche.

Fonctionnement normal des valves et prolapsus?

Pendant le fonctionnement normal d'une valve, le sang pénètre dans les ventricules ou les oreillettes sans aucune difficulté. Les valves saines ne doivent pas être rétrécies, ce qui est typique dans le cas de leur sténose. De plus, ils ne doivent pas laisser le sang revenir dans l'oreillette, ce qui est typique de l'insuffisance valvulaire.

Avec le prolapsus valvulaire mitral, sa structure est perturbée. Cette violation s'exprime par le fait que l'un des volets de la valve se plie ou fait saillie dans l'oreillette. Cela conduit au fait qu'avec la contraction du ventricule, une partie du sang s'échappe de nouveau dans l'oreillette..

Si la quantité de sang de retour est faible, la pathologie n'affecte généralement en aucune manière le bien-être d'une personne et, le plus souvent, elle n'a pas besoin de traitement. Mais si la pathologie est étendue et que la quantité de sang de retour est importante, un diagnostic approfondi, une thérapie et, dans certains cas, un traitement chirurgical sont nécessaires.

Il convient de noter que le PMK est divisé en:


  • primaire;
  • secondaire.
L'émergence de PMC primaire est associée à l'hérédité. À la suite d'un changement dans les gènes, la production de tissu conjonctif normal est interrompue. En conséquence, les volets de valve sont considérablement épaissis et leur «saillie» se produit, suivie d'une sortie de sang incorrecte.

MVP secondaire se produit dans un contexte de diverses maladies, par exemple, dans un contexte de lupus érythémateux disséminé, de maladie coronarienne, d'infarctus du myocarde, de cardiomyopathie, d'insuffisance cardiaque congestive, de rhumatisme articulaire aigu, etc..

Les symptômes du prolapsus valvulaire mitral

Le prolapsus valvulaire mitral est le plus souvent observé chez les enfants et les adolescents âgés de 7 à 15 ans, ainsi que chez les adultes de moins de 30 ans..

De plus, les cas de MVP chez les femmes sont diagnostiqués deux fois plus souvent que chez les hommes, et chez les enfants et les adolescents la différence n'est pas très prononcée.

Plus de la moitié des personnes avec MVP aucun symptôme spécifique. Le prolapsus est donc diagnostiqué par hasard et dans la plupart des cas ne nécessite pas de traitement ou de surveillance constante..

Les symptômes courants du prolapsus valvulaire mitral peuvent être considérés comme une douleur modérée ou une sensation d'inconfort dans la poitrine, dont l'apparition est généralement associée à l'activité physique, au stress psycho-émotionnel ou au surmenage d'une personne. Les médecins soulignent également la relation du MVP avec une prédisposition au rhume, à l'amygdalite et à l'amygdalite chronique.

Étant donné que les femmes sont plus susceptibles que les hommes de souffrir de MVP, leurs manifestations cliniques sont plus prononcées. Ainsi, les femmes peuvent souffrir de nausées, de transpiration excessive, et en cas de stress physique ou émotionnel grave, en limite de surmenage, une crise végétative peut survenir.

Un symptôme assez courant de MVP est l'arythmie, qui se traduit par un rythme cardiaque rapide, une sensation de tremblements et d'interruptions du travail du cœur. Cette condition survient en raison de l'excitation, de l'activité physique ou de l'utilisation de thé fort, de café et de boissons énergisantes. De plus, dans 25% des cas, un syndrome de QT allongé apparaît, qui cependant se manifeste rarement.

Un symptôme commun très frappant de MVP est une variété de troubles psycho-émotionnels. Souvent, les patients consultent un médecin précisément en raison de ces anomalies. Les états dépressifs les plus courants avec un biais dans les expériences hypocondriaques. Une personne est hantée par la tristesse, l'indifférence aux stimuli externes, le désir sans cause, et parfois l'anxiété et l'irritabilité excessive.

La fatigue et la faiblesse générales, qui accompagnent souvent de telles conditions, passent après un court repos. Parfois, une personne peut ressentir une détérioration le soir, en raison du développement de la sénestopathie - une sensation douloureuse et désagréable à la surface ou à l'intérieur du corps, dans les organes, sans raison objective.

Chacun des symptômes ci-dessus peut être lié à une autre maladie qui n'a rien à voir avec le MVP. C'est pourquoi le diagnostic de MVP par des symptômes est extrêmement difficile. Le risque d'erreur dans ce cas est assez élevé.

La présence de signes spécifiques de MVP peut fournir certaines informations. Comme déjà mentionné, le prolapsus valvulaire mitral est parfois appelé «syndrome du clic et du bruit», ce qui n'est pas une belle invention médicale. Chez les personnes atteintes de pathologie valvulaire, des clics ou des clics sont souvent entendus pendant la fonction cardiaque, qui s'expliquent par une tension excessive des accords. Parfois, le bruit statique de la voix est déterminé. Il est constant et ne change pas dans différentes positions du corps..

Traitement du prolapsus valvulaire mitral 1, 2 et 3 degrés

Le prolapsus valvulaire mitral est le plus souvent diagnostiqué par accident. Étant donné que les symptômes de MVP sont caractéristiques de nombreuses autres maladies, l'échocardiographie (échocardiographie) est utilisée pour détecter le prolapsus. Il vous permet de voir l'image complète de la maladie et de déterminer son degré. Ainsi, le prolapsus valvulaire mitral est divisé en:


  • 1 degré, qui se caractérise par un renflement des volets de valve ne dépassant pas 5 mm.
  • 2 degrés auxquels le gonflement est à moins de 8 mm.
  • 3 degrés, qui se caractérise par un gonflement de la valve de 9 mm ou plus.
On pense que les patients avec MVP 2 et 3 degrés ont un risque accru de complications.

À des fins de diagnostic, la méthode électrocardiographique (ECG) est également utilisée. Il aide à identifier les défaillances du rythme cardiaque, les bradyarythmies, la tachycardie. Dans la plupart des cas, pour les patients sans problèmes cardiaques, les maladies concomitantes et avec prolapsus valvulaire mitral du 1er degré ECG n'est pas effectuée, limitée uniquement à une échocardiographie régulière à des fins de surveillance annuelle de l'état cardiaque.

Dans de rares cas, un examen radiographique des organes thoraciques peut être prescrit, ce qui révélera toute anomalie dans la structure de la poitrine. De telles déviations peuvent sérieusement affecter le fonctionnement du cœur, et on peut donc dire que la PMK est acquise, c'est-à-dire secondaire.

Le prolapsus valvulaire mitral n'est pas un degré élevé sans complications nécessitant un traitement. En cas de plaintes des patients de douleur ou d'inconfort au niveau de la poitrine, ainsi que des résultats de l'ECG et de l'échocardiographie montrant des changements cardiovasculaires caractéristiques, un traitement adéquat doit être prescrit..

Seul le médecin peut déterminer la fréquence de l'activité physique et des sports possibles qui ne nuiront pas à une personne atteinte de MVP.

Chaque patient dans le traitement de MVP nécessite une approche individuelle, en tenant compte des caractéristiques de son état, des maladies concomitantes et du mode de vie. Ainsi, la physiothérapie, les procédures de l'eau et le massage thérapeutique peuvent être prescrits, visant à améliorer l'état des vaisseaux sanguins et du cœur. Dans le traitement du MVP, l'apport de magnésium, ainsi que de médicaments qui améliorent les processus métaboliques dans le myocarde, a fait ses preuves..

Dans le cas où la manifestation de symptômes de MVP se produit après le stress, le stress psycho-émotionnel, et également en cas de dépression avec prolapsus, l'utilisation de sédatifs ou d'antidépresseurs.

Le traitement chirurgical de MVP est extrêmement rare. La maladie doit être de 3 degrés, marquée par des complications et de graves dysfonctionnements cardiaques, de sorte qu'un traitement chirurgical est prescrit.

Complications possibles

Avec l'âge, le risque de complications avec MVP augmente, mais, néanmoins, une réelle exacerbation de la maladie n'est observée que dans 5% des cas. Avec MVP, les complications suivantes sont possibles:


  1. 1) Insuffisance mitrale. Elle se manifeste par un œdème pulmonaire soudain, une arythmie se développe. La personne entendra une respiration sifflante dans les poumons et une respiration bouillonnante. Si l'insuffisance mitrale devient chronique, les symptômes ne seront pas si prononcés. Il y aura des plaintes d'essoufflement après un effort physique, une diminution des performances et de l'endurance.
  2. 2) Endocardite infectieuse. La maladie survient à la suite de dommages aux valves cardiaques causés par des bactéries pathogènes, par exemple des staphylocoques, des streptocoques ou des entérocoques. Il est difficile d'identifier la relation entre MVP et endocardite infectieuse, mais il est connu que la flore pathogène se dépose sur les plaques valvulaires altérées, provoquant un processus inflammatoire.
  3. 3) Complications neurologiques. Exprimé dans le développement d'une thromboembolie à la suite de l'apparition de microthrombus dus à MVP.
En outre, il existe des cas connus de mort subite avec prolapsus valvulaire mitral. Ces cas sont extrêmement rares et se développent en présence d'arythmies sévères et d'un syndrome du QT long..

Quel médecin dois-je contacter pour le traitement?

Si, après avoir lu l'article, vous supposez que vous présentez des symptômes caractéristiques de cette maladie, vous devriez alors demander l'avis d'un cardiologue.

Tout sur le prolapsus valvulaire cardiaque et son traitement

Le site fournit des informations de référence à titre informatif uniquement. Le diagnostic et le traitement des maladies doivent être effectués sous la supervision d'un spécialiste. Tous les médicaments ont des contre-indications. Consultation d'un spécialiste requise!

Prolapsus des valves cardiaques: causes, principaux symptômes, méthodes modernes de diagnostic et de traitement
Le prolapsus des valves cardiaques est l'anomalie la plus courante et souvent totalement non dangereuse du développement des valves cardiaques, dans laquelle, pendant la contraction du cœur, une protrusion anormale des cuspides valvulaires est observée. Le prolapsus valvulaire mitral est plus fréquent que les autres prolapsus valvulaires cardiaques.

La cause principale du prolapsus valvulaire cardiaque est la faiblesse congénitale du tissu conjonctif dont sont faites les valvules. Dans la plupart des cas, le prolapsus valvulaire cardiaque ne présente aucun symptôme. Plus rarement, les signes de prolapsus peuvent inclure des douleurs thoraciques, une sensation d '«interruption du travail cardiaque», des étourdissements, une faiblesse, etc..

En règle générale, le prolapsus valvulaire cardiaque a une évolution favorable et ne nécessite aucun traitement spécial.Cependant, dans de rares cas, il peut être compliqué par une perturbation du rythme cardiaque (arythmie), le développement d'une insuffisance valvulaire cardiaque, etc..
Les formes grossières de prolapsus, dans lesquelles la fonction cardiaque est perturbée dans une large mesure, nécessitent un traitement médicamenteux ou chirurgical.

Que sont les valves cardiaques?

Les valves cardiaques sont des amortisseurs mobiles constitués d'éléments séparés (valves), chevauchant des ouvertures à travers lesquelles le sang circule d'une partie du cœur à l'autre.
La fonction des valves est de contrôler le flux sanguin. En termes simples: le cœur peut être représenté comme une pompe normale qui pompe du fluide. Comme dans tout autre sédiment, il existe dans le cœur un système de valves qui permettent au fluide (sang) de passer dans le sens du pompage et de ne pas le laisser revenir. Pendant la contraction du muscle cardiaque, du sang sous pression est éjecté du cœur - des valves régulant le mouvement du sang dans cette direction au moment de la contraction du cœur ouvert. Immédiatement après la contraction, le cœur se détend et la pression y baisse - à ce moment, la valve se ferme et ne laisse pas le sang refluer dans le cœur.

Il y a 4 valves au cœur:
1. La valve mitrale est située entre le ventricule gauche et l'oreillette gauche et se compose de 2 cuspides (avant et arrière). Les valves de la valve mitrale sont fixées à la paroi du ventricule gauche par des filaments tendineux - des accords. Les accords, à leur tour, sont attachés à de petites formations musculaires - les muscles papillaires. Dans la condition du fonctionnement normal des accords et des muscles papillaires, lors de la contraction du cœur, les volets de la valve mitrale se ferment étroitement, ne s'affaissent pas ou ne gonflent pas vers le ventricule ou l'oreillette, en raison du sang qui ne peut circuler que de l'oreillette dans les ventricules, mais ne peut pas circuler dans la direction opposée. Avec un prolapsus valvulaire mitral, une ou deux de ses valves se renflent dans la cavité de l'oreillette gauche et ne se ferment pas très étroitement, c'est pourquoi une partie du sang revient du ventricule vers l'oreillette. Prolapsus plus fréquent de la valve valvulaire mitrale antérieure.

2. Une valve tricuspide (ou tricuspide) est une valve située entre le ventricule droit et l'oreillette droite. Il fonctionne exactement comme la valve mitrale..

3. La valve aortique est située entre le ventricule gauche et l'aorte. La valve aortique empêche le retour du sang de l'aorte vers le ventricule gauche.

4. La valve pulmonaire est située entre le ventricule droit du cœur et le tronc pulmonaire. La valve pulmonaire empêche le retour du sang des vaisseaux pulmonaires vers le ventricule droit.

Causes du prolapsus valvulaire cardiaque

Selon le moment où le prolapsus de la valvule cardiaque est apparu, les prolapsus primaire et secondaire sont distingués:
1. Le prolapsus valvulaire primaire est congénital, souvent héréditaire et est dû à un défaut génétique dans la structure du tissu conjonctif, qui se compose de cuspides valvulaires et de cordes tendineuses. Une telle violation de la structure du tissu conjonctif est appelée dégénérescence myxomateuse..

2. Un prolapsus secondaire (acquis) de la valve cardiaque apparaît à la suite de lésions thoraciques, de rhumatismes, d'infarctus du myocarde et d'autres causes. Dans ce cas, la cause de l'affaissement des valves de la valve cardiaque dans la cavité auriculaire est une inflammation ou une rupture des cordes tendineuses.

Symptômes et signes de prolapsus valvulaire cardiaque

Le prolapsus congénital de la valve tricuspide (tricuspide), de la valve aortique ou de la valve du tronc pulmonaire, en règle générale, ne manifeste aucun symptôme et est détecté par hasard lors de l'examen pour d'autres raisons. En raison du fait qu'avec un prolapsus congénital, la circulation sanguine est généralement légèrement perturbée, aucun traitement n'est nécessaire.
Le prolapsus valvulaire mitral est plus courant que le prolapsus d'autres valves cardiaques, nous allons donc l'examiner plus en détail.

Prolapsus valvulaire mitral

Dans la plupart des cas, le prolapsus valvulaire mitral congénital est inaperçu et ne provoque aucun symptôme. Dans certains cas, les symptômes et signes suivants de prolapsus congénital de la valvule mitrale du cœur peuvent être observés:
1. La sensation d '"interruptions du travail du cœur": périodes de "gel" du cœur, rythme cardiaque rapide ou lent, rythme cardiaque irrégulier, etc..

2. Douleur dans la région du cœur, qui peut être à court terme ou douloureuse et prolongée (jusqu'à plusieurs heures). Les douleurs thoraciques ne sont pas associées à l'activité physique, ne disparaissent pas après la prise de nitroglycérine et peuvent apparaître ou s'intensifier à la suite d'un stress émotionnel..

3. Symptômes et signes de dystonie végétative-vasculaire (VVD), qui comprennent une sensation de manque d'air, une fièvre de bas grade, des douleurs abdominales (syndrome du côlon irritable), des étourdissements, des maux de tête, etc..

4. Évanouissement ou conscience trouble (état d'évanouissement) dans des pièces étouffantes, après un stress émotionnel, etc..

5. Attaques de panique - accès de peur incontrôlable.

6. Tendance aux ecchymoses, saignements de nez fréquents, menstruations longues et abondantes chez la femme, etc. Ces symptômes s'expliquent par un trouble de la coagulation sanguine, qui est causé par une perturbation de la structure des fibres du tissu conjonctif (collagène).

7. Avec un prolapsus valvulaire mitral primaire, les symptômes suivants sont souvent observés: croissance élevée, bras et jambes longs, visage long et mince, élasticité accrue de la peau, mobilité articulaire excessive (hypermobilité), peau mince, mauvaise vue, strabisme, etc. Ces symptômes sont combinés en différents syndromes héréditaires et souvent associés à un prolapsus valvulaire mitral: par exemple, syndrome de Klinefelter, syndrome de Marfan, etc..

Les symptômes et les signes de prolapsus valvulaire mitral acquis dépendent de la cause de son développement:
1. Si le prolapsus valvulaire mitral secondaire (acquis) se développe à la suite d'un infarctus du myocarde, ses symptômes apparaissent soudainement et sont associés à des signes d'infarctus du myocarde: douleur intense au cœur, essoufflement, sensation d '«interruptions du travail du cœur», étourdissements, perte de conscience, pouvant se développer toux et apparence de mousse rose de la bouche, etc..

Si les symptômes ci-dessus apparaissent, vous devez immédiatement appeler une ambulance, car un retard de traitement peut entraîner la mort..

2. Si le prolapsus valvulaire mitral se développe à la suite d'une lésion thoracique, cela s'explique par la rupture des filaments tendineux (accords) qui régulent la valvule. Les principaux symptômes du prolapsus dans ce cas sont: les palpitations, une sensation d '"interruption du travail du cœur", un essoufflement, une toux avec de la mousse rose. Si ces symptômes apparaissent, consultez immédiatement un médecin..

3. Le prolapsus valvulaire mitral acquis en raison de rhumatismes (inflammation du tissu conjonctif qui fait partie de la valvule) se développe progressivement et se manifeste par une fatigue accrue, un essoufflement après un léger effort physique, une sensation d '«interruptions du travail du cœur», etc..

Degrés de prolapsus de la valve mitrale du cœur

Le degré de prolapsus valvulaire mitral n'est déterminé que lors d'une échographie cardiaque (échocardiographie). Selon la quantité de rabats de la valve mitrale qui s'affaissent dans la cavité de l'oreillette gauche, il y a 3 degrés de prolapsus:
1. Un prolapsus valvulaire mitral de degré 1 signifie que les cuspides valvulaires s'affaissent dans la cavité de l'oreillette gauche de moins de 5 mm..

2. Avec prolapsus valvulaire mitral, 2 degrés de foliole valvulaire s'affaissent dans la cavité de l'oreillette gauche de 6 à 9 mm.

3. Un prolapsus valvulaire mitral de grade 3 signifie que les volets valvulaires s'affaissent dans la cavité de l'oreillette gauche de plus de 10 mm.

Cette classification du prolapsus valvulaire mitral est principalement utilisée en Russie et dans certains pays de la CEI. Cela est dû au fait que le degré de prolapsus ne reflète pas toujours la gravité de la violation de la circulation sanguine à laquelle il conduit. Ainsi, par exemple, un prolapsus valvulaire mitral de degré 1-2 ne conduit souvent pas à un trouble grave de la circulation sanguine et ne nécessite pas de traitement spécial.

Complications possibles du prolapsus valvulaire mitral du cœur

Les principales complications du prolapsus valvulaire mitral sont:
1. Insuffisance valvulaire mitrale - fermeture incomplète des cuspides de la valvule mitrale lors de la contraction du cœur, ce qui conduit à l'entrée de sang du ventricule gauche dans la cavité auriculaire (régurgitation mitrale). Une régurgitation mitrale sévère peut entraîner une insuffisance cardiaque.

2. L'endocardite bactérienne (infectieuse) est une maladie grave caractérisée par une inflammation de la paroi interne du cœur (endocarde) recouvrant les valvules. Les principaux symptômes de l'endocardite bactérienne sont: fièvre, état général sévère, douleurs articulaires, palpitations, jaunisse, hémorragies ponctuelles sur la peau, etc..

3. Arythmies - une violation du rythme cardiaque, qui se manifeste par une sensation d'interruptions du travail du cœur, des étourdissements, des évanouissements et d'autres symptômes.

4. Un AVC est une violation soudaine et aiguë de l'apport sanguin au cerveau, qui peut entraîner des conséquences graves, voire la mort. Le risque d'AVC est plus élevé chez les personnes après 50 ans, en présence d'arythmie, d'endocardite infectieuse, etc..

Prolapsus valvulaire mitral chez l'enfant

Le prolapsus valvulaire mitral chez un enfant est appelé la soi-disant anomalie du développement du petit cœur (MARS). En plus du prolapsus valvulaire mitral, les résultats aléatoires suivants lors de l'échocardiographie (échographie cardiaque) sont appelés MARS: prolapsus valvulaire tricuspide, fenêtre ovale ouverte, prolapsus valvulaire aortique ou valvulaire pulmonaire, prolapsus valvulaire bicuspide, muscles papillaires supplémentaires, etc..
En règle générale, MARS a un cours favorable, n'affecte pas de manière significative l'état de santé de l'enfant et ne nécessite pas de traitement spécial.
Cependant, étant donné le risque accru de troubles du rythme cardiaque (arythmies) et d'autres complications, un enfant atteint de prolapsus valvulaire mitral devrait subir des examens préventifs réguliers avec un cardiologue..

Grossesse et accouchement avec prolapsus valvulaire mitral

En règle générale, la grossesse et l'accouchement avec prolapsus valvulaire mitral se produisent sans complications, le bébé naît avec un poids corporel normal et à l'heure.
Lors de la planification de la grossesse, une femme présentant un prolapsus valvulaire mitral peut être recommandée par échocardiographie, ce qui clarifiera le volume de sang qui revient (régurgitation) et, en conséquence, le degré d'insuffisance valvulaire mitrale.
Les complications du prolapsus valvulaire mitral pendant la grossesse et l'accouchement sont extrêmement rares, mais vous devriez discuter davantage du risque de leur développement lors de la consultation d'un gynécologue ou d'un cardiologue..

Dans quels cas, vous devriez immédiatement consulter un médecin?

Si les symptômes suivants apparaissent, consultez un médecin dès que possible:
1. Une détérioration soudaine du bien-être, une faiblesse, un essoufflement, l'apparition d'une respiration bouillonnante ou de la mousse buccale. Ces symptômes indiquent qu'une partie importante du sang revient du ventricule gauche à l'oreillette gauche (régurgitation), ce qui a entraîné une stagnation de sang dans les poumons (œdème pulmonaire).

2. La perte de conscience (évanouissement) est le résultat d'un flux sanguin insuffisant vers le cerveau, qui peut être dû à une violation du rythme cardiaque (arythmie).

3. Une augmentation de la température corporelle, des douleurs articulaires, une faiblesse sévère. Ces symptômes peuvent indiquer le développement d'une endocardite infectieuse, l'une des complications du prolapsus valvulaire mitral..

4. Performance réduite, fatigue accrue, faiblesse, essoufflement après une charge mineure: tous ces symptômes indiquent un développement possible de l'insuffisance cardiaque.

Diagnostic du prolapsus valvulaire cardiaque

Si des symptômes de prolapsus des valves cardiaques apparaissent, vous devez contacter un médecin généraliste ou un cardiologue qui examinera, écoutera le cœur et, si nécessaire, prescrira des méthodes de diagnostic supplémentaires ou consultera d'autres spécialistes (par exemple, un neurologue).


Les principales méthodes de diagnostic du prolapsus valvulaire mitral sont les suivantes:
1. Échographie cardiaque (échocardiographie, échocardiographie) et échocardiographie doppler - permettent de déterminer le degré de prolapsus valvulaire mitral, ainsi que la présence et le degré d'insuffisance valvulaire mitrale, qui se manifeste par une régurgitation (sang entrant dans l'oreillette par le ventricule).

2. L'électrocardiographie (ECG) vous permet d'identifier certains troubles du travail du cœur, qui peuvent indiquer indirectement un prolapsus valvulaire mitral: arythmies cardiaques (arythmies), apparition d'un grand nombre de contractions cardiaques extraordinaires (extrasystoles), etc..

3. Holter ECG (Holter) est une méthode d'examen qui permet au médecin de surveiller le travail du cœur pendant la journée. Pour ce faire, le médecin installera des électrodes sur la peau de la surface avant de la poitrine, dont les informations seront enregistrées sur un récepteur portable. Le jour où le licou sera produit, vous devez mener une vie saine et normale.

Traitement du prolapsus valvulaire mitral

Dans la grande majorité des cas, le prolapsus valvulaire mitral congénital ne nécessite pas de traitement particulier..
Le traitement du prolapsus valvulaire mitral est nécessaire dans les cas suivants: palpitations cardiaques (tachycardie) et troubles du rythme cardiaque (arythmie), crises fréquentes de troubles autonomes (douleurs thoraciques, vertiges, évanouissements, etc.), présence d'une insuffisance valvulaire mitrale sévère, et quelques autres. La nécessité d'un traitement du prolapsus valvulaire mitral est évaluée individuellement par le médecin traitant.

Avec le prolapsus valvulaire mitral congénital, les médicaments suivants peuvent être prescrits:
1. Les bloqueurs adrénergiques (Atenolol, Propranolol, etc.) sont prescrits en cas de battements cardiaques fréquents (tachycardie) et pour la prévention des arythmies.

2. Les préparations contenant du magnésium (par exemple, Magnerot) améliorent le bien-être des patients atteints de prolapsus valvulaire mitral et de symptômes de dystonie végétative-vasculaire (étourdissements, évanouissements, douleurs cardiaques, transpiration excessive, température corporelle de bas grade, etc.)

3. Vitamines: Nicotinamide (Vit. PP), Thiamine (Vit. B1), Riboflavine (Vit. B2), etc..

Le traitement chirurgical du prolapsus valvulaire mitral n'est prescrit qu'en cas d'insuffisance sévère de la valvule mitrale (avec régurgitation sévère) et comprend le remplacement de la valvule mitrale (remplacement).
Le traitement du prolapsus valvulaire mitral acquis dépend de la cause de son développement et du degré de régurgitation sanguine. Avec une régurgitation mitrale importante (le retour d'un grand volume de sang du ventricule à l'oreillette), une intervention chirurgicale sur la valve cardiaque est nécessaire.

Recommandations spéciales pour le prolapsus valvulaire mitral congénital

Toutes les personnes atteintes d'un prolapsus valvulaire mitral congénital sont recommandées:
1. Observez attentivement l'hygiène buccale: brossez-vous les dents deux fois par jour, utilisez du fil dentaire et visitez également un dentiste 2 fois par an. Ces mesures réduiront le risque de développer l'une des complications graves du prolapsus valvulaire mitral - l'endocardite infectieuse..

2. Évitez ou limitez la consommation d'alcool, de café et de tabac, car ces substances augmentent le risque de troubles du rythme cardiaque (arythmies).

Activité physique et sports avec prolapsus valvulaire mitral congénital

Presque toutes les personnes atteintes d'un prolapsus valvulaire mitral congénital ont une activité physique modérée, que l'on retrouve dans la vie quotidienne. La question de l'admission d'un enfant atteint de prolapsus valvulaire mitral à l'éducation physique doit être décidée avec le médecin traitant, qui évaluera l'état de santé de l'enfant et le risque de complications. En règle générale, avec un prolapsus valvulaire mitral non compliqué, l'éducation physique (ainsi que la natation, l'aérobic) est autorisée et même utile.
L'admission de personnes atteintes d'un prolapsus valvulaire mitral aux sports professionnels est décidée individuellement.

Auteur: Pashkov M.K. Coordonnateur de projet de contenu.

Prolapsus valvulaire mitral

Le prolapsus valvulaire mitral (sa saillie ou sa fermeture incomplète) est une condition pathologique dans laquelle se produit un dysfonctionnement situé entre le ventricule et l'oreillette de la valve. Le prolapsus valvulaire mitral, dont les symptômes peuvent être absents dans une variante dans environ 20 à 40% des cas avec une détection principalement accidentelle de cette pathologie, se caractérise par un pronostic très favorable dans sa majorité, ce qui n'exclut cependant pas la possibilité de développer de graves complications chez certains patients..

description générale

Comme déjà indiqué, le prolapsus valvulaire mitral devient souvent une pathologie détectée accidentellement et, dans la plupart des cas, il ne représente aucune menace pour la vie des patients. Néanmoins, elle a des traits caractéristiques, et nous allons essayer de les présenter dans cet article.

Donc, pour commencer, nous allons nous attarder sur ce qu'est la valve cardiaque. Comme vous le savez probablement, l'analogie la plus appropriée pour les fonctions remplies par le cœur est la pompe - c'est la similitude avec elle qui est notée dans le travail du cœur, et c'est ce travail du cœur qui assure une bonne circulation sanguine dans le corps. Les possibilités pour cela sont déterminées par le maintien d'une pression appropriée dans les cavités cardiaques. Il y a quatre chambres de ce type, ce sont deux oreillettes et deux ventricules. Comme les vannes qui nous intéressent, il existe un type spécial d'amortisseur, concentré entre les caméras. En raison de ces amortisseurs, la pression spécifiée est régulée et un soutien est également fourni dans le mouvement du flux sanguin dans la direction requise.

Il existe au total quatre vannes de ce type, chacune ayant ses propres caractéristiques et principe de fonctionnement:

  • Valve mitrale: Cette valve est située entre le ventricule gauche et l'oreillette gauche, elle a deux ailes (avant et arrière). Le prolapsus de la cuspide antérieure de la valvule mitrale (c'est-à-dire sa saillie) est diagnostiqué beaucoup plus souvent que, respectivement, le prolapsus de la cuspide. Chacun des volets de valve a des fils fins attachés à eux - ce sont des accords, leur fixation, à son tour, est faite aux muscles papillaires et papillaires. Assurer le fonctionnement normal de la valve mitrale est considéré avec le travail effectué conjointement par ces valves, fils et muscles. La contraction du cœur entraîne une augmentation significative de la pression, mais elle assure à son tour l'ouverture des valves maintenues par les muscles et les accords papillaires.
  • Valve tricuspide (tricuspide).Cette valve est située entre le ventricule droit et l'oreillette droite, a trois valves.
  • Valve pulmonaire: cette valve est concentrée entre le ventricule droit et l'artère pulmonaire; ses fonctions sont notamment d'empêcher le sang de retourner dans le ventricule droit.
  • La valve aortique. Cette valve est située entre l'aorte et le ventricule gauche, empêchant le retour du sang vers le ventricule gauche.

Le fonctionnement normal des valves cardiaques se produit comme suit. Il y a deux trous dans le ventricule gauche. L'un d'eux se réfère à l'oreillette gauche (où, comme nous l'avons déjà noté, la valve mitrale est située), l'autre à l'aorte (ici, comme nous l'avons également noté, la valve aortique est située). Ainsi, le mouvement du sang se produit comme suit: d'abord - de l'oreillette par l'ouverture de la valve mitrale au ventricule, après - du ventricule par l'ouverture de la valve aortique vers l'aorte. La fermeture ultérieure de la valvule mitrale dans ce processus garantit que le sang ne revient pas lorsque le ventricule gauche se contracte à nouveau dans l'oreillette, ce qui permet de garantir un mouvement uniquement vers l'aorte. Lorsque la valve aortique est fermée au moment de la relaxation ventriculaire, un obstacle correspondant est prévu pour empêcher le retour du sang vers le cœur.

Un principe similaire est pertinent pour le fonctionnement de la valve pulmonaire et de la valve tricuspide. Sur la base de l'examen de cette image, il peut être compris que le processus normal de fonctionnement des valves fournit le schéma approprié pour l'avancement du sang à travers les services cardiaques, et détermine également la possibilité de sa circulation normale dans tout le corps.

Quant à la pathologie qui nous intéresse, le prolapsus lui-même, alors, comme cela a déjà été souligné initialement, c'est une saillie. Il se forme au moment de sa fermeture, à la suite de quoi les cuspides ne se ferment pas aussi étroitement que nécessaire, ce qui signifie qu'une certaine quantité de sang a la capacité de retourner dans la direction opposée, c'est-à-dire dans les ventricules des gros vaisseaux examinés ou dans l'oreillette du ventricule.

En conséquence, le prolapsus de la valve mitrale au moment où le ventricule gauche se contracte, conduit au fait que le flux sanguin se produit non seulement vers l'aorte, mais aussi vers l'oreillette gauche, où il revient, un tel retour de sang a sa propre définition - la régurgitation. En fonction du volume de sang renvoyé dans l'oreillette, le degré correspondant d'un tel retour, c'est-à-dire le degré de régurgitation, est déterminé. En règle générale, la pathologie qui nous intéresse, le prolapsus valvulaire mitral lui-même, s'accompagne d'un degré insignifiant de ce retour, qui, à son tour, élimine pratiquement la possibilité de développer de graves anomalies cardiaques et est déterminé par l'État dans des limites normales. Pendant ce temps, une option n'est pas exclue dans laquelle le flux de retour de sang est suffisamment important en volume, ce qui détermine la nécessité de sa correction, qui peut même inclure une éventuelle intervention chirurgicale à cet effet.

Quant à la fréquence de développement d'une pathologie telle que le prolapsus valvulaire mitral (MVP), les données suivantes sont disponibles ici. Ainsi, une augmentation de la fréquence est notée avec l'âge. La détection prédominante de MVP se produit à l'âge des patients de 7 à 15 ans. Le prolapsus de la valve mitrale chez les enfants jusqu'à 10 ans est noté avec presque la même fréquence en termes de sexe, tandis que chez les enfants après 10 ans, le MVP est plus souvent diagnostiqué chez les filles - dans ce cas, un rapport de 2: 1 est déterminé.

Le prolapsus valvulaire mitral chez les nourrissons est extrêmement rare. Valeurs élevées de l'incidence de MVP avec l'une ou l'autre pathologie de type cardiaque chez les enfants atteints d'une maladie héréditaire liée au tissu conjonctif qui les concerne - dans ce cas, elle est détectée chez environ 10-23% des patients.

Quant à la population adulte, ici l'incidence de MVP est déterminée en moyenne à 5-10%. La plupart des femmes sont touchées par cette pathologie (jusqu'à 75%), l'incidence maximale est l'âge de 35 à 40 ans.

Le prolapsus valvulaire mitral peut se produire sous forme primaire ou sous forme secondaire. Le prolapsus valvulaire mitral primaire est la principale manifestation de la pathologie, nous l'examinerons dans la partie principale de notre article. Quant à la deuxième forme, et il s'agit d'un prolapsus valvulaire mitral secondaire, alors dans ce cas, la pathologie qui se produit lorsque le patient a une autre maladie, qui, par conséquent, est devenue la base de son apparition, est considérée. Ainsi, un prolapsus secondaire se développe dans le contexte d'une cardiomyopathie, d'une cardiopathie ischémique, d'un dysfonctionnement du muscle papillaire, d'un infarctus du myocarde ou d'une calcification de l'anneau mitral, ainsi que d'un lupus érythémateux systémique et d'une insuffisance cardiaque congestive.

Non seulement la forme primaire du prolapsus n'est pas considérée comme une pathologie macroscopique pertinente pour le cœur, mais elle n'est souvent pas du tout considérée comme une pathologie. Néanmoins, les modifications mycosmatiques provoquées par un prolapsus valvulaire mitral, accompagnées dans certains cas de formes très prononcées de troubles cardiaques, ne peuvent quitter le MVP sans une attention appropriée, tant en termes d'aspects thérapeutiques que pronostiques..

Prolapsus valvulaire mitral: causes

La plupart du temps, le MVP est congénital et non dangereux (primaire), ce que nous avons déjà découvert, ainsi que le résultat de la pertinence d'autres pathologies chez le patient. Fondamentalement, les causes de MVP sont dues au fait qu'un trouble structurel dans lequel cette pathologie est pertinente est congénital, et également parce que le tissu conjonctif, qui constitue la base des valves cardiaques, devrait être affaibli..

La première violation est principalement de nature héréditaire, se produisant chez un enfant déjà au moment de sa naissance. Quant à la faiblesse du tissu conjonctif, elle a également une nature d'apparition (congénitale) similaire. La particularité du PMC dans ce cas est qu'en raison de la faiblesse du tissu conjonctif, il y a un étirement plus facile des cuspides valvulaires, tandis que les accords doivent être allongés. À la suite de cette image des processus, la fermeture de la valve lorsque le sang exerce la pression correspondante s'accompagne d'une protrusion des valves et de leur fermeture lâche.

Dans la grande majorité des cas de MVP congénitale, son évolution est assez favorable, elle n'est pas accompagnée de symptômes particuliers et ne nécessite pas de traitement sérieux. En conséquence, dans ce mode de réalisation, le prolapsus est plus approprié pour déterminer comme un syndrome ou une caractéristique caractéristique du corps, plutôt que comme une pathologie ou une maladie

Quant au prolapsus secondaire, il se développe peu fréquemment et certaines maladies servent d '«aide» à son développement, cela nous permet de le définir comme un prolapsus acquis. Les maladies pertinentes dans ce cas violent la structure des accords, des cuspides ou des muscles papillaires, et nous nous attarderons sur eux dans une version légèrement plus détaillée:

  • IHD, infarctus du myocarde. Le développement de MVP pendant l'infarctus du myocarde ou la maladie coronarienne se produit chez les personnes âgées, la cause en est la violation réelle de l'approvisionnement en sang, en particulier les muscles papillaires, ou cela est dû à la rupture des cordes, grâce à laquelle la régulation de la valve est assurée. La détection d'un prolapsus dans ce cas se produit, en règle générale, sur la base de l'apparition chez les patients d'une douleur intense dans la région du cœur, qui est également associée à une faiblesse et à une apparence d'essoufflement.
  • Rhumatisme. L'apparition d'un prolapsus basé sur une cardiopathie rhumatismale (cardiopathie rhumatismale) est pertinente pour les enfants, en particulier, elle se développe en raison du processus inflammatoire qui affecte le tissu conjonctif, ce tissu, à son tour, est à la base de la corde et des lambeaux valvulaires. Surtout jusqu'à ce que l'enfant ait une MVP, il développe une scarlatine ou une amygdalite, puis (après environ deux semaines) une attaque de rhumatisme se manifeste (dans laquelle des conditions pathologiques apparaissent sous la forme de raideur des articulations, de douleur dans celles-ci, d'inflammation, etc.).
  • Blessures à la poitrine. MVP dans le contexte de cet effet s'explique par le fait qu'il s'accompagne d'une rupture des accords. Ceci, à son tour, détermine l'évolution défavorable de la pathologie que nous considérons, ce qui est particulièrement pertinent lorsque le traitement est ignoré si nécessaire.

Prolapsus valvulaire mitral primaire: symptômes

Cette variante de prolapsus chez les patients survient dès la naissance. Sa particularité réside dans le fait qu'il peut souvent être associé à un trouble connu de nombreux lecteurs, comme la dystonie végétative-vasculaire (ou en abrégé VVD). Tous ces symptômes d'un effondrement de la valve mitrale qu'un patient peut ressentir s'expliquent précisément par ses manifestations, cependant, ils sont principalement attribués spécifiquement au prolapsus..

Tout d'abord, les patients ressentent des douleurs au cœur et à la poitrine. La douleur dans le sternum avec MVP est fonctionnelle, respectivement, cela indique qu'elle n'est pas un signe d'anomalies cardiaques, et qu'elle est donc causée par une violation du système nerveux central. Souvent, la douleur cardiaque survient dans le contexte d'un surmenage émotionnel ou d'un stress, dans certains cas, la manifestation d'une douleur au repos.

La nature de la manifestation de la douleur est douloureuse ou picotante, la durée de la manifestation est de plusieurs secondes / minutes à plusieurs jours. Lorsque vous essayez de déterminer le facteur qui a déclenché la douleur, il est important de considérer que la douleur pendant le prolapsus de la valve mitrale dans la zone considérée n'est pas accompagnée de vertiges, d'essoufflement et de douleur accrue pendant l'effort physique. De plus, dans ce cas, les conditions d'évanouissement ne se produisent pas. Sinon, avec la pertinence des symptômes énumérés qui ne correspondent pas au MVP, il est nécessaire de consulter immédiatement un médecin - lui seul peut déterminer de manière fiable la nature de l'état pathologique, déterminer s'il s'agit d'une "fausse alarme" ou indique des perturbations graves dans le travail du cœur et la présence de maladies graves directement liée à cette douleur.

Les symptômes suivants qui sont pertinents pour le VVD et, en fait, pour le prolapsus valvulaire mitral, sont un «enfoncement» du cœur, des «interruptions» de son travail et une augmentation de la fréquence cardiaque. Les sensations énumérées ci-dessus, similaires aux symptômes énumérés ci-dessus, ne sont des manifestations d'aucune pathologie dans le travail du cœur, mais indiquent seulement une activité accrue du système nerveux central. Nous notons également que dans ce cas, diverses options pour perturber le rythme cardiaque, ainsi que la conduction, sont autorisées, en particulier, il peut s'agir d'une extrasystole ventriculaire et auriculaire, d'une fibrillation auriculaire, d'une tachycardie paroxystique supraventriculaire et d'une tachycardie ventriculaire, d'un bloc auriculo-ventriculaire et d'un bloc auriculaire..

Néanmoins, comme dans le cas précédent, selon ces états, il y a aussi quelques écarts. En particulier, ils concernent le fait qu'un rythme cardiaque rapide pendant le prolapsus de la valve mitrale et ces manifestations qui diffèrent du fonctionnement stable du cœur ne sont pas des manifestations d'une condition menaçante si elles apparaissent soudainement et disparaissent exactement de la même manière, sans être combinées avec étourdissements ou perte de conscience.

Il convient de noter que l'évanouissement est un symptôme extrêmement rare du prolapsus valvulaire mitral. Sa raison principale est dans ce cas les conditions dans lesquelles la personne se trouve ou les émotions qu'elle éprouve. Les évanouissements de cette nature passent assez vite, il suffit de changer les conditions qui les provoquent (amener une personne à ressentir, lui donner accès à l'air frais, etc.).

D'autres symptômes sont également caractéristiques de la VVD, tels qu'une augmentation de la température (à des nombres subfébriles, c'est-à-dire dans la plage de 37 à 37,5 degrés), des douleurs abdominales, des maux de tête, un essoufflement, une sensation d'insatisfaction par l'inspiration, une fatigue accrue et une faiblesse générale De plus, les patients ne tolèrent pas l'activité physique. De même que la grande majorité des patients ayant un diagnostic de VVD pertinent, ils ont également une météorite avec MVP; en conséquence, la météo détermine souvent leur bien-être (plus précisément, les changements qui s'y produisent).

Les changements psychopathologiques, dans lesquels une combinaison de personnalité et de formes affectives de troubles sont notés, sont considérés comme des manifestations spéciales dans l'image du prolapsus valvulaire mitral. Le plus souvent, les troubles affectifs se manifestent sous la forme d'états dépressifs dans lesquels l'hypocondrie prédomine (une forme obsessionnelle d'anxiété liée à sa propre santé, contre laquelle un stress grave peut se développer lorsque le patient est incapable de fonctionner normalement) et l'asthénie (fatigue accrue, perte ou affaiblissement de la capacité de le faire). stress mental et physique). Quant aux troubles de la personnalité, ils peuvent consister en la manifestation de traits hystéroïdes ou sensibles, ce qui conduit dans certains cas au développement de psychopathies (pathologies de la nature, se manifestant sous la forme d'un développement insuffisant des traits volitifs et émotionnels, contre lesquels le processus d'adaptation d'une personne aux conditions qui l'entourent est compliqué). ) ou à l'accentuation de la personnalité (une forme de manifestation trop prononcée de certains traits du caractère d'une personne).

En plus de ces caractéristiques, les patients peuvent également manifester certains changements associés à la peau, aux fonctions des organes internes et au système musculo-squelettique.

Souvent, les patients atteints de MVP présentent également des similitudes dans la composition corporelle. Ainsi, les traits caractéristiques dans ce cas sont des membres minces et longs, un visage allongé, une croissance élevée, une forme accrue d'activité articulaire, etc..

Compte tenu de la particularité que le tissu conjonctif est situé dans les tendons, les muscles et la peau, un défaut réel peut provoquer une diminution de l'acuité visuelle chez le patient, conduire au développement d'un strabisme et provoquer également d'autres types de changements qui seront également combinés avec la pathologie que nous envisageons..

Prolapsus valvulaire mitral secondaire: symptômes

Le prolapsus secondaire, comme nous l'avons déjà considéré, est acquis, il se produit dans le contexte du transfert de certaines maladies par le patient, ainsi qu'à la suite d'une lésion thoracique.

Si le MVP est détecté après que le patient a la scarlatine, un mal de gorge ou une crise aiguë de rhumatisme articulaire aigu (avec œdème, douleur et rougeur concomitants de grosses articulations), la probabilité de développer une complication rhumatismale est prise en compte, ce qui détermine en conséquence les cardiopathies rhumatismales. Cela s'accompagne de symptômes sous la forme d'une fatigue accrue, de vertiges, de palpitations, d'un essoufflement (il apparaît après le type d'effort physique standard). Dans ce cas, le traitement des patients est effectué dans un hôpital. Étant donné que l'inflammation des valves cardiaques se produit dans le contexte des effets du streptocoque, le traitement est basé sur la prise d'antibiotiques de la pénicilline et d'autres groupes. De plus, un schéma thérapeutique correspondant à l'état du patient est déterminé.

Avec le développement d'une forme prononcée d'insuffisance valvulaire, dans laquelle le traitement médicamenteux n'aide pas, une opération est effectuée pour remplacer la valve (prothèses).

En présence de MVP dans le contexte de la maladie coronarienne, ce qui est particulièrement pertinent pour les personnes âgées, une violation est considérée sous la forme d'un faible apport sanguin aux muscles papillaires, qui se produit lorsque la maladie, qui est la principale, est affectée. Les symptômes dans cette situation incluent l'apparition de graves douleurs concentrées dans le cœur (elles peuvent être éliminées en prenant de la nitroglycérine), un essoufflement apparaît également (il est précédé de charges mineures) et les formes d'anomalies cardiaques précédemment répertoriées («décoloration», «interruptions») " etc.).

Si l'apparition d'un prolapsus est précédée par le transfert par le patient d'une blessure à la poitrine, cela, comme nous l'avons déjà noté, peut également résulter de la rupture des muscles ou des accords papillaires. Ici, encore une fois, les symptômes sont pertinents sous la forme d '"interruptions" du travail du cœur de divers types, d'essoufflement et de faiblesse. La possibilité d'une toux n'est pas exclue, dans laquelle le patient a des expectorations mousseuses roses, qui nécessitent nécessairement une attention médicale immédiate du patient, sinon le résultat de cette condition peut être fatal.

Prolapsus valvulaire mitral: complications

Nous avons d'abord constaté que, en général, le prolapsus valvulaire mitral se caractérise par son évolution favorable, dans laquelle les complications graves sont extrêmement rares. Néanmoins, il n'est pas nécessaire de les exclure, et en particulier, les pathologies suivantes sont notées parmi elles: insuffisance mitrale (forme aiguë ou chronique), thromboembolie, endocardite bactérienne, arythmies (potentiellement mortelles), mort subite.

L'insuffisance mitrale se développe dans le contexte de la séparation des filaments tendineux des cuspides valvulaires, qui dans ce cas détermine le syndrome de la valve dite "pendante". Chez les enfants, cette pathologie se développe extrêmement rarement, la principale raison de son apparition est une lésion thoracique associée à une dégénérescence cordale. La clinique des manifestations est réduite dans ce cas au développement soudain d'un œdème pulmonaire. L'orthopnée se développe chez les patients (ce qui détermine l'essoufflement dans sa version dans laquelle le patient doit prendre une position assise en raison de son renforcement en position horizontale), une respiration sifflante stagnante apparaît dans les poumons, la respiration devient bouillonnante. Quant à la variante chronique de la manifestation de cette pathologie, elle agit comme un phénomène dépendant de l'âge et se développe après que les patients ont dépassé l'âge de 40 ans. L'insuffisance mitrale dans 60% des cas chez l'adulte se développe en raison d'un prolapsus, principalement de la cuspide postérieure. La nature des manifestations est très prononcée, il y a des plaintes concernant l'apparition d'un essoufflement pendant l'effort, les performances physiques dans leur ensemble doivent être réduites, la faiblesse et le retard en termes de développement physique sont également pertinents. L'utilisation de l'échographie peut déterminer de manière fiable le degré de ce type d'insuffisance, et en tant que méthode pour son élimination, elle se concentre principalement sur l'intervention chirurgicale sur le cœur (prothèses valvulaires mitrales).

Quant aux arythmies en termes de complications du MVP, dans ce cas, elles peuvent avoir une manifestation très prononcée, les symptômes qui l'accompagnent sont des interruptions du travail du cœur, une faiblesse, des étourdissements et parfois des évanouissements à court terme.

Une forme extrêmement grave de complication MVP est l'endocardite infectieuse, la fréquence de son développement chez les patients augmente avec l'âge. La présence de bactériémie fait que le pathogène se dépose sur les cuspides qui ont subi des changements, à la suite de quoi la version classique du processus inflammatoire se développe ensuite lorsque la végétation bactérienne s'y forme. Dans le contexte de l'endocardite infectieuse, une forme grave d'insuffisance mitrale se développe, en outre, le risque de développer une thromboembolie dans les vaisseaux cérébraux augmente, et l'implication dans le processus myocardique se produit souvent, ce qui conduit également au développement d'un dysfonctionnement ventriculaire gauche chez les patients. Parmi les principaux symptômes associés à l'endocardite infectieuse, une manifestation prononcée de faiblesse, de fièvre, de palpitations, de jaunissement de la peau et une diminution de la pression sont mis en évidence. Souvent, cette complication du MVP se développe dans le contexte de la mise en œuvre précédente de certaines procédures dentaires (obturations, prothèses, extraction dentaire, etc.) ou d'un autre type d'intervention chirurgicale. Le traitement est obligatoire dans un hôpital.

Quant à la mort subite, la fréquence de son apparition dans le MVP est déterminée par l'influence de nombreux facteurs, parmi lesquels les principaux sont l'insuffisance mitrale concomitante, l'arythmie ventriculaire, l'instabilité électrique, pertinentes pour le myocarde, etc. En général, la mort subite détermine un risque faible si les patients n'ont pas de pathologie sous forme de régurgitation mitrale (dans ce cas, le ratio est déterminé par des indicateurs dans le cadre de la revue des résultats de l'année 2 à 10000), tandis que sa pertinence augmente ce risque de 50 -100 fois.

Diagnostic

La détection de MVP se produit souvent par accident, et à tout âge, ce qui, comme déjà indiqué, s'accompagne d'une échographie cardiaque. Cette méthode est la plus efficace dans le diagnostic du prolapsus valvulaire mitral, car en raison de son application, la possibilité d'isoler un degré spécifique de prolapsus en combinaison avec le volume de régurgitation associé à la pathologie est déterminée.

  • Le prolapsus de la valve mitrale du 1er degré détermine la pertinence pour le patient d'une variante de sa manifestation dans une telle option dans laquelle le renflement des cuspides est insignifiant (jusqu'à 5 millimètres).
  • Un prolapsus de la valve mitrale du 2e degré détermine la pertinence du renflement des valves dans un maximum de 9 millimètres.
  • Un prolapsus valvulaire mitral de grade 3 indique un gonflement des valves à partir de 10 millimètres ou plus.

Il convient de noter que le degré de régurgitation n'est pas pris en compte dans cette version de la division de la pathologie en degrés, raison pour laquelle ces degrés ne sont plus à la base de la détermination ultérieure du pronostic du patient et, par conséquent, de la nomination du traitement. Ainsi, le degré d'insuffisance valvulaire mitrale est déterminé sur la base de la régurgitation, qui se manifeste le plus possible lors de l'échographie.

En tant que mesures de diagnostic supplémentaires pour déterminer les caractéristiques du cœur, une procédure ECG peut être prescrite, ainsi qu'un holter ECG. Grâce à l'ECG, il est possible d'étudier les changements pertinents pour le travail du cœur en fonction de l'effet du prolapsus valvulaire mitral, tandis que l'ECG Holter permet l'enregistrement des données pertinentes pour le travail du cœur dans une période de 24 heures. La forme congénitale du prolapsus n'interfère pas principalement avec le fonctionnement du cœur; en conséquence, il n'y a pas de besoin particulier de mesures diagnostiques supplémentaires en raison du manque pratique d'identification de toute déviation en elles.

Traitement

Souvent, le traitement du prolapsus valvulaire mitral n'est pas nécessaire pour les patients. Son importance est prise en compte dans les situations où le rythme cardiaque est significativement perturbé, ainsi que les douleurs cardiaques. La pertinence des formes sévères de troubles névrotiques en combinaison avec MVP peut nécessiter l'utilisation de tranquillisants, les méthodes de relaxation musculaire et d'auto-entraînement sont considérées séparément.

L'accent est également mis sur la nécessité de changements de style de vie (ajustement de la durée du régime de travail / repos, élimination du surmenage et de la surcharge (émotionnelle, physique), ainsi que de l'intoxication dans le cadre des conditions de production et de vie). Les stations balnéologiques et climatiques, les massages, l'acupuncture et les soins de l'eau sont recommandés. Les troubles asthéniques déterminent le besoin de multivitamines. Le syndrome d'hyperventilation peut être éliminé par des exercices de respiration spéciaux. Une visite systématique chez le médecin est également nécessaire en raison de la progression possible avec l'âge du MVP et du développement de formes sévères de complications contre celui-ci.

Dans le cadre de la définition des mesures de pharmacothérapie, ils se concentrent sur le traitement des VVD, la psychothérapie, la prévention du développement de la neurodystrophie myocardique chez le patient et sur la prévention de l'échelle antibactérienne pour prévenir le développement de complications sous forme d'endocardite infectieuse. La croissance des changements dans le travail du cœur, ainsi que la déviation prononcée des valves, déterminent la nécessité d'une intervention chirurgicale.

Si des symptômes apparaissent qui peuvent indiquer un prolapsus valvulaire mitral, vous devez contacter un cardiologue; vous pouvez également avoir besoin d'une consultation et d'un traitement avec un rhumatologue.

Il Est Important D'Être Conscient De Vascularite