Qu'est-ce qu'une maladie cérébrovasculaire?

La maladie cérébrovasculaire (CVB) est une condition pathologique caractérisée par des dommages progressifs aux vaisseaux du cerveau, à la suite desquels les neurones commencent à mourir progressivement, car ils manquent de la quantité nécessaire d'oxygène et de nutriments. Récemment, il y a eu une tendance à augmenter le nombre de personnes souffrant de cette forme de troubles circulatoires. Ainsi, un nombre croissant de personnes apprendront de première main ce que c'est et les conséquences possibles des maladies cérébrovasculaires..

Il y a même 30 ans, les maladies cérébrovasculaires étaient diagnostiquées principalement chez les personnes ayant dépassé la limite d'âge de 60 ans. Cependant, cette forme d'accident vasculaire cérébral est désormais détectée chez 70% des personnes âgées de 45 à 50 ans. Les premiers signes accompagnant le syndrome cérébrovasculaire ne sont pas rares à l'heure actuelle, et parmi ceux qui ont récemment franchi la limite d'âge de 35 ans. Le développement de CVB comporte un énorme danger, par conséquent, lors des premières manifestations de cette condition pathologique, le patient doit subir un traitement complet.

Les principales causes des maladies cérébrovasculaires

Le cerveau est une structure extrêmement complexe qui permet de contrôler de nombreux processus dans le corps humain. Pour un fonctionnement normal, ce corps doit recevoir une grande quantité d'oxygène et de nutriments. Les tissus cérébraux sont extrêmement sensibles aux niveaux inférieurs de saturation en substances essentielles. Avec une altération croissante de la circulation sanguine, les neurones commencent à mourir en grand nombre, ce qui entraîne des conséquences extrêmement défavorables pour tout le corps.

À certains égards, la maladie cérébrovasculaire est un terme collectif, qui cache de nombreuses formes d'accident vasculaire cérébral de diverses étiologies.

Le terme maladie cérébrale peut cacher des types d'AVC hémorragiques et ischémiques, des hémorragies intracrâniennes de diverses localisations, une pathologie cérébrale disculatoire chronique, une encéphalopathie hypertensive et athérosclérotique, etc. Toutes ces conditions sont caractérisées par un accident vasculaire cérébral aigu ou chronique. La classification internationale des maladies classe un nombre important de pathologies comme des troubles cérébrovasculaires..

Pour de nombreuses personnes modernes, la santé est en 2e ou 3e place, par conséquent, quelle maladie cérébrovasculaire sera-t-elle connue après avoir posé le diagnostic approprié. Cependant, cette maladie grave est associée à deux conditions pathologiques extrêmement courantes chez les personnes modernes, notamment l'athérosclérose et l'hypertension..

Ainsi, les plaques athérosclérotiques et l'hypertension artérielle chronique sont les causes les plus courantes de maladie cérébrovasculaire. L'athérosclérose est actuellement une maladie des vaisseaux sanguins extrêmement courante. Cette condition pathologique se développe dans le contexte d'une augmentation critique du cholestérol sanguin. La part du lion du cholestérol pénètre dans le corps humain avec des aliments riches en graisses animales. Cette substance est visqueuse et adhère aux parois des vaisseaux sanguins. De plus, les plaques athérosclérotiques contiennent des éléments sanguins et d'autres substances. L'apparition de plaques athérosclérotiques dans les vaisseaux cérébraux contribue au rétrécissement de leur lumière, ainsi qu'au développement de processus inflammatoires. Les plaques athérosclérotiques peuvent rapidement provoquer un accident vasculaire cérébral.

L'hypertension artérielle associée à l'hypertension au fil du temps devient la cause du développement de foyers de lésions et de nécrose des parois des vaisseaux sanguins situés dans le cerveau. De plus, une pression artérielle élevée chronique entraîne un étirement et une perméabilité accrue des parois des vaisseaux sanguins. La lumière des vaisseaux se rétrécit progressivement à mesure que la sténose se développe. Tous ces processus conduisent au fait que les cellules du cerveau commencent à mourir, sans recevoir la quantité nécessaire d'oxygène. Selon les statistiques, environ 40% des patients souffrant de maladie cérébrovasculaire ont des antécédents d'hypertension de grade 3-4. De plus, souvent l'hypertension provoque un accident vasculaire cérébral.

Une autre cause fréquente de maladie cérébrovasculaire est la vascularite systémique. Les maladies appartenant à ce groupe s'accompagnent de déformations et de processus inflammatoires affectant les parois des vaisseaux sanguins. Les vaisseaux endommagés ne peuvent pas remplir leur fonction normalement, ce qui conduit à un apport insuffisant d'oxygène aux tissus cérébraux et à leur mort progressive.

Facteurs prédisposants supplémentaires à l'apparition d'une pathologie

Malgré le fait que dans la plupart des cas, le développement d'une maladie cérébrovasculaire est précédé d'une athérosclérose, d'une hypertension ou d'une vascularite systémique, il existe un certain nombre de facteurs environnementaux et internes qui peuvent, dans certaines circonstances, provoquer le développement de troubles cérébrovasculaires. Ces facteurs de prédisposition endogènes et exogènes comprennent:

  • maladies chroniques du système cardiovasculaire;
  • Diabète;
  • longue histoire de tabagisme;
  • alcoolisme;
  • obésité;
  • maladies infectieuses;
  • tumeurs cérébrales;
  • pathologies congénitales de la structure des vaisseaux cérébraux;
  • tendance à la thrombose;
  • ecchymoses du cerveau;
  • hématopoïèse;
  • mode de vie sédentaire;
  • saignement massif de toute étiologie;
  • syndrome des antiphospholipides;
  • stress chronique;
  • ostéochondrose de la colonne cervicale.

Ce n'est pas une liste complète des conditions pathologiques et des facteurs externes qui peuvent avoir un effet négatif sur les vaisseaux qui alimentent le tissu cérébral. De plus, l'influence d'un facteur héréditaire sur le développement d'une affection telle qu'une maladie cérébrovasculaire est actuellement à l'étude. De nombreuses personnes souffrant de diverses formes d'accidents vasculaires cérébraux ont des proches parents qui, au cours d'une certaine période d'âge, ont présenté des symptômes similaires. De plus, les changements liés à l'âge sont considérés comme des facteurs prédisposants qui peuvent provoquer des maladies cérébrovasculaires, notamment une diminution de la production d'un certain nombre d'hormones importantes et un ralentissement du métabolisme. Chez les femmes, le développement d'une maladie cérébrovasculaire peut être associé à la ménopause et aux changements observés dans cette condition..

Les symptômes de la maladie cérébrovasculaire

Le taux d'augmentation des manifestations symptomatiques et de leur gravité dépend en grande partie des caractéristiques de l'évolution de la maladie cérébrovasculaire. Dans la plupart des cas, les symptômes des accidents vasculaires cérébraux augmentent avec le temps. Aux premiers stades du développement de la pathologie, les patients peuvent ne pas prêter attention à leurs symptômes, les considérant comme le résultat d'une journée bien remplie. Les premières manifestations de la maladie cérébrovasculaire comprennent:

  • maux de tête fréquents;
  • diminution des performances;
  • perturbations de sommeil;
  • une dépression;
  • déficience de mémoire;
  • fatigue;
  • irritabilité.

Les symptômes deviennent plus intenses et variés dans un contexte de diminution de la nutrition des tissus cérébraux. Les maux de tête deviennent plus fréquents. De nombreuses personnes souffrant de maladies cérébrovasculaires peuvent considérer à tort les maux de tête existants comme des migraines. Il n'est pas possible d'arrêter le syndrome douloureux à l'aide de médicaments conventionnels. De plus, lors d'un accident vasculaire cérébral, des crises de faiblesse générale et des étourdissements apparaissent. Pendant l'effort physique, il peut s'assombrir dans les yeux. De plus, le matin, dans le contexte d'un CVB en développement, des acouphènes apparaissent. De plus, en raison de la malnutrition des tissus cérébraux, des symptômes tels que l'irritabilité et d'autres troubles émotionnels, une bouche sèche persistante, une asthénie, une tachycardie, etc. peuvent être observés..

Il existe de nombreux signes de maladie cérébrovasculaire, auxquels le patient peut ne pas faire immédiatement attention. Un symptôme évident d'une altération de l'apport d'oxygène aux tissus cérébraux est une diminution des performances mentales. La résolution de tout problème dans ce cas nécessite un certain effort. De plus, il est difficile pour une personne souffrant d'une maladie cérébrovasculaire de se souvenir des dates, de comparer les événements, etc. En plus d'une diminution des capacités intellectuelles, des phobies et des peurs infondées, des névroses et des psychoses apparaissent.

Dans les maladies cérébrovasculaires sévères, on observe l'apparition d'hypocondrie, une altération de la parole et une déficience visuelle. Si le traitement n'a pas été commencé, les symptômes sont exacerbés. Une déficience motrice peut survenir..

Les troubles moteurs courants observés dans les maladies cérébrovasculaires comprennent une diminution des réflexes, une instabilité de la démarche, une perte de sensation dans certaines parties du corps, une paralysie et une parésie des membres..

Complications courantes des maladies cérébrovasculaires

Lorsqu'il s'agit d'une affection telle qu'une maladie cérébrovasculaire, il convient de noter tout d'abord ses effets néfastes sur la qualité de la vie humaine. Au 1er stade du développement de la maladie, les manifestations existantes affectent imperceptiblement la vie d'une personne. Un patient en raison d'une diminution des performances mentales et d'une augmentation des troubles psycho-émotionnels peut perdre son emploi ou détruire sa famille. Cependant, plus les maladies cérébrovasculaires progressent, plus les manifestations deviennent graves. Par exemple, les personnes qui souffrent de troubles du sommeil au stade initial du développement d'une maladie cérébrovasculaire ont souvent des évanouissements et une perte de conscience peut provoquer des blessures graves.

Au stade 2 de la maladie, les patients en raison de troubles mentaux existants peuvent perdre leur capacité à se servir. Une personne peut oublier le besoin d'hygiène personnelle ou de nutrition en temps opportun. Avec 3 stades de développement de la pathologie, le développement d'une démence vasculaire avec toutes les manifestations inhérentes à cette condition est observé chez la plupart des patients. La démence vasculaire chez la plupart des patients s'accompagne de graves troubles cognitifs, notamment une perte d'orientation dans l'espace et la capacité de se déplacer normalement. Dans ce cas, le patient a besoin d'une surveillance constante. Contribuer de manière significative au développement de l'incapacité chez les personnes souffrant de maladies cérébrovasculaires, de divers troubles moteurs graves. La défaite de certaines parties du cerveau peut entraîner une perturbation des organes internes. Le patient peut éprouver une perte de capacité à avaler des aliments normalement, ainsi qu'un dysfonctionnement pelvien.

En outre, affectent considérablement la position du patient souffrant de troubles de l'audition, de la vision et de la parole, car cela renforce le besoin d'assistance. Une complication courante de l'évolution sévère de la maladie cérébrovasculaire est les crises d'épilepsie. Entre autres, il existe un risque élevé que la maladie devienne aiguë, exprimée par un accident vasculaire cérébral ischémique ou hémorragique, des attaques transitoires, ischémiques, une hémorragie sous-arachnoïdienne ou d'autres conditions pouvant entraîner la mort dans les plus brefs délais..

Méthodes de diagnostic des maladies cérébrovasculaires

Étant donné que dans la plupart des cas, les symptômes de la maladie cérébrovasculaire augmentent lentement, cette condition pathologique est souvent diagnostiquée par hasard lors de certaines études en cas de suspicion de présence d'autres maladies vasculaires. Un diagnostic précis de maladie cérébrovasculaire nécessite non seulement des antécédents et un examen du patient, mais également une série d'études de laboratoire et instrumentales.

Le diagnostic commence par le fait que les patients sont soumis à un examen neurologique, ce qui permet de déterminer le degré et la nature des dommages aux structures cérébrales. Il peut également être nécessaire de consulter d'autres spécialistes hautement spécialisés, notamment un ophtalmologiste, un cardiologue, un oto-rhino-laryngologiste, etc.

  • analyses sanguines générales et biochimiques;
  • réactions sérologiques à certaines maladies infectieuses;
  • analyse pour la détermination de l'indice de prothrombine;
  • ECG;
  • analyse générale de l'urine;
  • radiographie
  • angioscanning duplex;
  • angiographie;
  • scintigraphie cérébrale;
  • dopplerographie transcrânienne;
  • IRM
  • CT
  • électroencéphalographie;
  • mesure de la pression artérielle;
  • analyse pour déterminer la fraction des lipoprotéines dans le sang.

Dans certains cas, il est conseillé de consulter un endocrinologue et de mener des études sur le niveau d'hormones. De plus, s'il y a des antécédents de maladies du système cardiovasculaire, une surveillance ECG quotidienne peut être indiquée. Un examen complet vous permet de diagnostiquer avec précision et de développer la meilleure stratégie pour corriger les manifestations symptomatiques du CVB.

Médicament contre les maladies cérébrovasculaires

Le traitement des maladies cérébrovasculaires dans la plupart des cas est effectué avec des méthodes médicales. La thérapie doit principalement viser à éliminer les principales causes du développement du problème, à rétablir une circulation sanguine normale dans les vaisseaux du cerveau et à arrêter les symptômes existants. Pour améliorer l'hémodynamique, des inhibiteurs calciques et des inhibiteurs de l'enzyme phosphodiestérase sont généralement prescrits. Les médicaments appartenant à ces groupes sont sélectionnés individuellement pour chaque patient, ainsi que leur posologie.

Pour réduire le risque que les maladies cérébrovasculaires deviennent aiguës, des agents antiplaquettaires et des anticoagulants sont prescrits, que les patients doivent souvent prendre à vie.

Ces médicaments peuvent aider à réduire le risque de caillots sanguins. De plus, les médicaments sélectionnés individuellement contribuent à améliorer la nutrition des tissus cérébraux en oxygène.

Le schéma thérapeutique peut être complété par d'autres médicaments dont l'effet neuroprotecteur diffère. S'il y a une mention de l'athérosclérose dans les antécédents médicaux, l'utilisation de médicaments appartenant au groupe des statines peut être démontrée. De plus, l'utilisation des médicaments nécessaires pour normaliser la pression artérielle peut être indiquée. Pour améliorer la mémoire et les fonctions cognitives, des nootropiques sont prescrits. De plus, les antioxydants et les antispasmodiques sont souvent inclus dans le schéma thérapeutique. Les médicaments appartenant à différents groupes, les plus couramment prescrits pour les maladies cérébrovasculaires, comprennent:

  • Corinfar.
  • Cardipin.
  • Cardil.
  • Dilzem.
  • Vérapamil.
  • Cinnarizine.
  • Cerebrolysin.
  • Actovegin.
  • Cérébrocurine.
  • Imidazole.
  • Kétoprofène.
  • Mécaprine.
  • Sermion.
  • Cavinton.
  • Tanakan.
  • Vinpocetine.
  • Fraxiparine.
  • Héparine.
  • Sinkumar.
  • Fenilin.
  • Warfarine.
  • Carillons.
  • L'acide acétylsalicylique.
  • Lipostat.
  • Tykveol.
  • Probucol.
  • Lovastatine.
  • Piracetam.
  • Glycine.
  • Homard.
  • Phenibut.
  • Pantogam.
  • Trental.
  • Pentoxifylline.
  • Agapurin.
  • Eufillin.
  • Papavérine.
  • Dibazole.

Avec le développement de conditions aiguës mettant la vie en danger, un traitement chirurgical peut être nécessaire. Le plus souvent, une maladie cérébrovasculaire, une angioplastie, une endartériectomie ou une endoprothèse des artères endommagées sont effectuées. Lors de l'angioplastie, un cathéter avec un ballon est inséré dans le vaisseau sanguin affecté, ce qui, lorsqu'il est ouvert, augmente la lumière de l'artère. Avec l'endartériectomie, les caillots sanguins qui peuvent bloquer la circulation sanguine sont éliminés. Le stenting implique l'installation d'une maille spéciale, ce qui empêche un rétrécissement supplémentaire de la zone affectée de l'artère.

Remèdes populaires dans la lutte contre les maladies cérébrovasculaires

Il convient de noter que la maladie cérébrovasculaire est une condition extrêmement difficile en termes de mécanisme de développement, dont le traitement nécessite l'utilisation de médicaments puissants selon le schéma prescrit par le médecin traitant. Les remèdes populaires peuvent être utilisés exclusivement en complément d'un traitement médicamenteux.

Il n'y a pas beaucoup de remèdes populaires qui peuvent améliorer l'état d'une personne souffrant d'une maladie cérébrovasculaire. Pour améliorer la circulation cérébrale, l'utilisation de teintures de racine de pivoine peut être recommandée. Pour préparer une teinture cicatrisante, vous devez prendre environ 1 racine de pivoine séchée, la hacher soigneusement et verser 1 tasse d'eau bouillante. Le mélange résultant doit être infusé pendant 2 heures. La perfusion prête doit être utilisée dans une cuillère à soupe environ 5-6 fois par jour.

Un bon effet tonique et raffermissant donne un mélange d'agrumes et de miel. Pour préparer un produit aussi savoureux et cicatrisant, vous devez hacher soigneusement 1 citron et 2 oranges dans un hachoir à viande. Il est nécessaire d'ajouter un peu de miel au mélange pour que la substance finie se révèle avoir un goût sucré. Ensuite, le mélange doit être laissé au réfrigérateur pendant environ une journée, puis pris dans une cuillère à soupe 3-6 fois par jour.

L'infusion de jeunes aiguilles avec du jus de citron a un effet positif sur l'état des tissus cérébraux. Pour préparer un tel agent thérapeutique, il est nécessaire de prendre environ 100 g de jeunes aiguilles de tout conifère et de verser 1 litre d'eau bouillante. Environ un jour plus tard, dans l'infusion, vous devez ajouter du jus de ½ partie de citron. Utilisez cet outil 3 fois par jour pour une cuillère à soupe à jeun. Le traitement avec ce remède populaire doit être poursuivi pendant au moins 3 mois.

De plus, une teinture de chélidoine a un effet positif sur les maladies cérébrovasculaires. Ce remède doit être pris ½ cuillère à café 3 fois par jour. La durée du traitement avec cet outil est d'au moins 2 semaines. Avant d'utiliser un remède populaire particulier, vous devriez consulter un médecin. Même les remèdes à base de plantes légères ont des contre-indications qui doivent être prises en compte..

Prévention du développement des maladies cérébrovasculaires

La maladie cérébrovasculaire est une maladie extrêmement insidieuse dont la prévention doit être activement combattue à partir de 35 ans. Il est très important d'abandonner complètement les mauvaises habitudes, car elles contribuent grandement à la perturbation des vaisseaux sanguins. Entre autres choses, il est nécessaire de subir un traitement rapide des pathologies du système cardiovasculaire. En présence d'hypertension, des médicaments doivent être pris pour maintenir la pression artérielle sous contrôle. La correction du poids et une bonne nutrition sont tout aussi importantes dans la prévention des maladies cérébrovasculaires. La perte de poids contribue non seulement à l'amélioration des vaisseaux sanguins, mais entraîne également une diminution de la pression artérielle chronique élevée.

Une bonne nutrition dans le cadre de la prévention de la CVB implique l'exclusion des viandes fumées, des produits semi-finis, des marinades, de la viande grasse et de tous les aliments frits de l'alimentation. La base du régime devrait être les légumes crus et cuits à la vapeur, les céréales de toutes sortes, la viande maigre et les produits d'acide lactique. La nourriture doit être prise en petites portions au moins 5 fois par jour. Cela accélérera considérablement le métabolisme et effacera les vaisseaux des plaques athérosclérotiques. Entre autres, il est nécessaire d'équilibrer le temps de travail et de repos, si possible, afin d'éviter une surcharge physique. Dans le cadre de la prévention des maladies cérébrovasculaires, il est recommandé d'effectuer des exercices physiques réalisables qui contribuent à améliorer l'état général de l'appareil circulatoire.

Il Est Important D'Être Conscient De Vascularite