CEREBROSCLEROSE

L'insuffisance cérébrovasculaire chronique du cerveau progresse lentement, conduisant à une altération générale croissante des structures et des fonctions cérébrales.


Athérosclérose, hypertension artérielle et leur combinaison. Moins d'inflammation vasculaire (vascularite). L'origine est basée sur un trouble de la circulation sanguine dans la substance cérébrale, une violation des mécanismes d'autorégulation de la circulation cérébrale, une inadéquation avec ses besoins métaboliques, le développement d'une privation d'oxygène, qui s'accompagne d'une violation de la circulation systémique.

Facteurs contribuant à la progression: surmenage psycho-émotionnel, immobilité, obésité, abus d'alcool, ostéochondrose du rachis cervical avec syndrome de l'artère vertébrale, autres maladies corporelles.

Il est généralement diagnostiqué à l'âge de 50 à 60 ans.

Le rythme de formation des troubles neurologiques peut être différent. On distingue les variantes «défavorables» du cours de l'athérosclérose cérébrale: progressant rapidement, progressant lentement avec des crises et des troubles transitoires de la circulation cérébrale, et le plus souvent avec l'artériosclérose cérébrale - un cours progressant lentement.

Le cours a un caractère progressant lentement. L'effet d'un certain nombre de facteurs est capable d'accélérer et d'aggraver le cours de l'athérosclérose cérébrale: traumatisme, infection, intoxication, décompensation de l'activité cardiaque, surcharge émotionnelle et intellectuelle et altération de la circulation cérébrale. On distingue trois stades de la cérébrosclérose: I - modérée; II - prononcé, III - prononcé. Avec une évolution rapide, l'athérosclérose cérébrale sévère se développe en 5 ans environ. Une stabilisation relative de l'état dans le contexte de symptômes neurologiques persistants est possible, mais la progression dans les crises répétées et les attaques ischémiques transitoires est plus caractéristique. La caractéristique est une augmentation des manifestations cliniques avec l'âge des patients, ce qui reflète l'ajout de pathologies cardiovasculaires et autres des organes internes. Un taux de progression rapide de la maladie est observé chez les patients souffrant d'hypertension artérielle avec une évolution défavorable.

Cérébrosclérose du premier stade (1 degré)-

Stade modérément prononcé. Elle s'exprime par le développement du syndrome "neurasthénique" et la prévalence des manifestations subjectives. Cette étape se caractérise par des troubles de la mémoire, une diminution des performances, des maux de tête et une lourdeur dans la tête, des étourdissements, des troubles du sommeil, une faiblesse générale, de la fatigue, une inattention. Souvent, ces symptômes de fatigue s'accompagnent de plaintes: douleur au cœur, palpitations, essoufflement, douleur dans les articulations et la colonne vertébrale, etc..

Le deuxième critère nécessaire au diagnostic de l'athérosclérosclérose de stade 1 est l'identification par un neurologue lors de l'examen des symptômes organiques diffus d'une lésion du système nerveux, dont beaucoup sont variables.

Les études neuropsychologiques confirment la présence d'asthénie, une diminution de la mémoire à court terme et de l'attention. Les tests psychologiques révèlent une diminution de l'attention et de la mémoire, une diminution de la quantité d'informations perçues. La critique sauvée. À ce stade, en règle générale, avec le bon traitement, il est possible de réduire la gravité ou d'éliminer les symptômes individuels. Inadaptation sociale - exprimée de façon minimale, les difficultés chez le patient ne surviennent que d'une surcharge émotionnelle ou physique.

Cérébrosclérose du deuxième stade (2 degrés)-

Stade sévère. Elle s'exprime par le fait que, avec des sensations désagréables internes, des signes objectifs apparaissent. L'efficacité diminue progressivement, la fatigue, le sommeil et les troubles de la mémoire augmentent. Les patients cessent de remarquer leurs défauts et surestiment souvent leurs capacités réelles..

Dans l'état neurologique, on identifie des symptômes clairs qui sont caractéristiques des dommages organiques à certaines structures cérébrales (par exemple les symptômes du parkinsonisme).

Cérébrosclérose du troisième stade (3 degrés)-

Une étape prononcée. Il peut ne pas y avoir de plaintes ou la rareté des plaintes attire l'attention sur elle-même. Lors d'un examen neurologique, une aggravation des symptômes existants est constatée. Les patients ont exprimé une forte diminution de l'intelligence, une faiblesse cardiaque, un aplatissement des émotions. Maux de tête, vertiges, bruit dans la tête, troubles du sommeil constants.
Les symptômes constituent certains syndromes cliniques: déficience motrice - syndrome pyramidal; tremblements et instabilité - syndrome atactique; pseudobulbar, parkinsonisme vasculaire, psychose, démence vasculaire.

1. Manifestations caractéristiques avec un facteur vasculaire causal existant.

2. Progression des manifestations neurologiques (symptômes qu'un neurologue voit et décrit).

3. Le tableau de la tomodensitométrie (CT) (la gravité des changements dépend du stade de la cérébrosclérose): au stade 1, CT normal ou signes minimes d'atrophie cérébrale, au stade 2 - petits foyers de faible densité, expansion du système ventriculaire et des rainures des hémisphères en relation avec le processus atrophique, 3 étapes - foyers multiples de différentes tailles dans les hémisphères, atrophie sévère, diminution de la densité de la substance blanche (leucoaraïose).

4. Sur REG - changements caractéristiques de l'athérosclérose, l'hypertension artérielle, en fonction du stade de l'athérosclérose cérébrale.

5. Dopplerographie échographique, y compris transcrânienne, - signes de sténose et moins souvent d'occlusion des artères extra- et intracrâniennes (détectées chez 80% des patients).

6. Augmentation de la viscosité du sang, agrégation des globules rouges et des plaquettes, déformation des globules rouges, dyslipoprotéinémie, principalement due à une augmentation de la teneur en triglycérides.

7. Résultats d'une étude neuropsychologique.

En général, on peut distinguer: stable, progressant lentement (avec paroxysmes et PNMK et sans épisodes vasculaires), paroxystique, évolution rapide. La stabilité et la progression lente sont plus caractéristiques du premier stade de l'athérosclérose cérébrale, qui peut durer de 7 à 12 ans. Avec une variante à progression rapide, le stade 2 ou 3 de l'athérosclérose cérébrale se développe en moins de 5 ans de maladie. Au stade 2, une stabilisation relative dans un contexte de déficit neurologique est également possible, bien qu'une progression régulière avec des crises répétées et une ischémie transitoire soit plus caractéristique. Une augmentation des manifestations cliniques avec l'âge des patients est caractéristique, ce qui reflète également l'ajout de pathologies vasculaires et autres somatiques. Un taux de progression plus rapide des troubles neuropsychiatriques est caractéristique d'une hypertension artérielle défavorable. Le pronostic clinique de l'athérosclérose cérébrale de stade 3 est défavorable.

Le traitement de la cérébrosclérose est effectué par des neurologues en tenant compte du facteur causal, contre lequel se développe l'athérosclérose cérébrale et des maladies somatiques associées, avec la participation d'un thérapeute, cardiologue, psychiatre.
1. Améliorer la microcirculation et la nutrition cérébrale.
2. Thérapie hypocholestérolémiante.
3. Normalisation des médicaments contre l'hypertension.
4. Chirurgie des vaisseaux principaux (avec rétrécissement du système artériel carotidien de plus de 70% (ou plaque en décomposition) et ischémie transitoire répétée.
5. Observation clinique par un neurologue dans une polyclinique - examens trimestriels, mesures thérapeutiques et préventives.

1. La nécessité d'un examen et d'un traitement en hospitalisation et en ambulatoire en relation avec l'augmentation du taux de progression
athérosclérose cérébrale.

2. Après un trouble circulatoire transitoire (crise, ischémie transitoire), selon la nature et la gravité.

3. Après un accident vasculaire cérébral aigu comme accident vasculaire cérébral.
Le moment de l'invalidité temporaire est affecté par: le stade de l'athérosclérose cérébrale, les caractéristiques cliniques de la maladie, la profession et les conditions de travail du patient.

Le degré d'invalidité dépend des caractéristiques du déficit neurologique, la gravité des troubles mentaux, est largement déterminée par le stade de la cérébrosclérose. Au stade 1, l'activité vitale est souvent limitée en raison d'une mauvaise adaptation aux influences extérieures (fluctuations de la pression atmosphérique, de la température, etc.), du stress physique et mental, du stress au travail, etc. Au stade 2, et en particulier au stade 3, l'athérosclérose cérébrale est due à déficience motrice (mobilité) à des degrés divers. Les troubles paroxystiques (crises, ischémie transitoire) limitent en outre l'activité vitale et la capacité de travail des patients. Il est difficile d'adapter socialement le patient car la possibilité d'assimilation de nouvelles connaissances diminue. Avec la démence, la capacité de comportement adaptatif est altérée, après quoi les compétences du ménage sont perdues, les soins personnels sont altérés.

1. Travailler dans un caisson, un magasin chaud, dans des conditions de stress physique et psychologique important, d'exposition à des substances toxiques, pendant le quart de nuit, lorsque des situations stressantes sont possibles, la nécessité de décisions responsables (principalement pour l'athérosclérose cérébrale de stade I).

2. Travaux liés à la nécessité d'un comportement situationnel adéquat, de mouvements coordonnés précis, d'une longue marche et d'un stress mental (principalement avec l'athérosclérose cérébrale de stade 2).


1. Aux stades 1 et moins souvent au stade 2, athérosclérose cérébrale avec évolution favorable de la maladie (stabilisation relative, progression lente) et résultats satisfaisants du traitement.
2. En cas d'atteinte modérée des fonctions, de perturbations rares et légères de la circulation cérébrale (en cas d'emploi rationnel ou de mise en œuvre de restrictions de travail sur recommandation de la commission médicale de la clinique).

1. Types et conditions de travail contre-indiqués.

2. L'évolution rapide de la maladie.

3. L'incapacité de travailler en relation avec les troubles circulatoires aigus répétés, y compris les transitoires fréquents, le développement de la démence.

CÉRÉBROSCLÉROSE - UN EXAMEN MINIMUM REQUIS NOMINÉ PAR UN NEUROLOGUE LORS DE LA DEMANDE D'EXAMEN DANS LE BUT D'INSTALLER UN GROUPE DE PERSONNES HANDICAPÉES
1. Radiographies du crâne et de la colonne cervicale.
2. Rhéoencéphalogramme; ECG.
3. Glucose, cholestérol et lipides sanguins.
4. Scanner de la tête (si possible).
5. Echo-KG.
6. Dopplerographie échographique des artères principales du cerveau;
7. Données d'inspection d'un ophtalmologiste, d'un médecin généraliste, d'un psychiatre et d'autres spécialistes (si nécessaire).
8. Les résultats de la recherche psychologique expérimentale.

Groupe III: handicap modéré au 1er stade (dans des conditions de travail particulièrement défavorables) et au 2e stade de l'athérosclérose cérébrale (selon le critère de limitation de la capacité à travailler au premier degré).

Groupe II: une limitation significative de l'activité vitale causée par des troubles neurologiques, des troubles de la mémoire ou des troubles circulatoires et des accidents vasculaires cérébraux à répétition.

Groupe I: évolution rapide, démence, violation prononcée des fonctions motrices, limitation brusque des fonctions vitales (selon les critères de limitation de la capacité d'autogestion et de mouvement du troisième degré).

1. Prévention primaire: a) la nécessité de prendre en compte les principaux facteurs de risque de développement de maladies vasculaires; b) un traitement adéquat par un neurologue pour les patients présentant des manifestations initiales d'insuffisance cérébrovasculaire, en tenant compte du facteur producteur.

2. Prévention secondaire: a) détection précoce et traitement ciblé des patients atteints de cérébrosclérose par un neurologue, en particulier dans la maladie de stade 1; b) l'exclusion des facteurs contribuant à la progression de la maladie; c) respect d'une période suffisante d'incapacité temporaire de travail par un neurologue après une altération de la circulation et un accident vasculaire cérébral; d) examen clinique (examens trimestriels), la portée de l'exercice est déterminée par votre neurologue; e) effectuer un complexe de mesures de réadaptation chez les patients après un AVC.

3. Prophylaxie tertiaire: a) prévention de la détérioration lors de la cérébrosclérose, notamment en raison des effets néfastes des facteurs de production; b) détermination en temps opportun du groupe d'incapacité III et d'un emploi approprié (prévention de la progression de la maladie et de l'aggravation de l'invalidité); c) la mise en œuvre d'autres mesures d'assistance et de protection sociales.

L'athérosclérose cérébrale - une maladie qui peut vous priver d'une vieillesse heureuse

La sclérose se propage principalement dans la vieillesse (après 60 ans), mais se produit dans 20. L'athérosclérose cérébrale est sa forme la plus dangereuse. Il a des artères et des vaisseaux cérébraux. Et dans les stades sévères (lorsque la démence se développe), cela conduit à l'impossibilité totale de prendre soin de soi et d'impuissance et à l'incapacité de communiquer avec les gens autour.

Si vous croyez les statistiques, les femmes ne sont sujettes à la maladie qu'après 50 ans, et les hommes ont souvent jusqu'à 45 ans. La raison du développement peut être une énorme liste de facteurs qui affectent, tout d'abord, la santé générale.

Les causes

Il existe plusieurs facteurs qui provoquent la progression de la maladie:

  1. Obésité (y compris hormonale)
  2. Maladie héréditaire du foie
  3. Contexte psychoémotionnel défavorable (tension nerveuse, stress chronique)
  4. La présence du diabète
  5. L'abus d'alcool
  6. Fumeur
  7. Hypertension artérielle
  8. Changements d'âge

Symptomatologie

Dans de nombreux cas, un certain nombre de signes spécifiques de la maladie apparaissent (beaucoup d'entre eux devraient vous faire examiner immédiatement, car ils signalent de graves dommages aux tissus cérébraux):

  • Maux de tête (surviennent souvent avec un changement de position corporelle)
  • Troubles du sommeil, insomnie persistante
  • Irritabilité excessive et sautes d'humeur brusques
  • Pertes de mémoire
  • Étourdissements fréquents
  • Bruit dans les oreilles
  • Secousses musculaires mineures ainsi que crampes
  • Instabilité
  • Diminution de la capacité de travail (impossibilité de concentration et concentration de l'attention, réflexion lente)
  • Intolérance aux sons forts et à la lumière vive

Au stade initial, la mémoire s'aggrave sensiblement (après un stress émotionnel ou physique).

En mauvais état chez les patients, en plus de la démence, des pathologies du système nerveux, des troubles autonomes des organes internes sont tracés: arythmie, hyperventilation du système respiratoire.

Stades de développement

Il existe une classification de la gravité de la maladie:

Je diplôme (initial):

  • Dommages au système circulatoire légèrement (souvent aucun symptôme)
  • Maux de tête, diminution du sommeil et de l'attention.
  • Des problèmes de mémoire apparaissent

Des difficultés dans l'exécution des tâches quotidiennes peuvent survenir après un surmenage. Et si vous choisissez le bon traitement, les symptômes diminuent ou disparaissent complètement.

II degré (exprimé):

  • Il diffère des autres changements structurels et fonctionnels des vaisseaux sanguins.
  • Dégradation progressive de la capacité de travail et de l'état mental
  • Diminution de la qualité de la mémoire, sa perte
  • Insomnie

Une personne ne peut plus travailler en continu. D'autres symptômes neurologiques apparaissent, selon la force de la lésion cérébrale.

Degré III (fortement exprimé):

  • La démence vasculaire
  • Insuffisance cérébrovasculaire
  • Dysfonctionnement émotionnel
  • Dysfonctionnement significatif du système nerveux
  • Dommages cérébraux
  • Psychoses
  • Diminution des capacités intellectuelles à un niveau minimum

À ce stade, à la suite de troubles circulatoires aigus, des zones nécrotiques se forment dans certaines zones du cerveau. Le tissu conjonctif remplace le tissu cérébral et entraîne une perte irréversible de la fonction des zones touchées. Le résultat est l'incapacité au libre-service..

Lors de l'établissement d'une forme progressive d'athérosclérose cérébrale, un handicap est prescrit.

Diagnostique

L'essentiel est de consulter des spécialistes en temps opportun, cependant, le diagnostic d'athérosclérose cérébrale peut initialement vous conduire au mauvais médecin. Cela est dû à des symptômes de dommages à divers organes. S'il y a un soupçon que la cause de la maladie est cachée dans cette maladie, vous devriez être référé à un neurologue.

La CIM-10 (Classification internationale des maladies) a identifié les principales dispositions pour le diagnostic de l'athérosclérose cérébrale, elle n'est faite qu'après les examens suivants:

  • Analyse de la coagulation sanguine et du métabolisme des graisses
  • Examen échographique des artères carotides et internes
  • TCD des vaisseaux cérébraux
  • Angiographie intracérébrale
  • Électroencéphalogramme (vous permet d'établir l'énorme dommage à la structure du cerveau)
  • IRM (considérée comme le moyen le plus efficace d'identifier la pathologie souhaitée)

Complications et décès

La mort due à l'athérosclérose cérébrale ne survient pas trop rapidement: elle dépend du taux de formation des plaques athérosclérotiques (un processus assez long qui peut prendre plusieurs décennies). Cependant, la maladie est souvent détectée déjà aux derniers stades, lorsqu'il est impossible de prolonger la vie - la mort survient assez rapidement.

C'est ce qui détermine l'importance d'une surveillance régulière des changements dans le corps et des effets préventifs (en particulier chez les personnes âgées). La durée de vie d'une personne atteinte de ce diagnostic dépend de beaucoup.

Il est possible de déterminer directement la période estimée si vous connaissez le degré de lésion artérielle et le chevauchement de la microcirculation. Ces données aideront le médecin à faire le pronostic le plus réaliste..

Les opérations existantes ne garantissent pas l'élimination finale des plaques qui s'accumulent sur les parois des vaisseaux sanguins, mais vous permettent de normaliser temporairement l'écoulement du sang.

Méthodes de traitement

Il existe plusieurs façons d'influencer l'évolution de la maladie: chirurgicale, médicamenteuse. De plus, le patient doit suivre un régime spécial pour maintenir un cholestérol normal. Dans les premiers stades, la maladie est traitée avec des médicaments recommandés qui améliorent les signes vitaux..

Prévention et régime spécial

Avec l'athérosclérose cérébrale et d'autres types, il est recommandé d'utiliser des aliments d'origine végétale plutôt que des plats riches en graisses saturées: il n'est pas souhaitable d'utiliser des produits à base de viande, il est préférable de les remplacer par du poisson et d'autres fruits de mer. En plus de l'effet positif général, ils sont bons en ce qu'ils contiennent de l'acide eicosanoïque, qui aide à éliminer le cholestérol.

Il est tout aussi important de consommer une grande quantité de légumes, fruits et herbes, riches en vitamines. Les fibres aident le corps à éliminer les toxines et les graisses en excès. De plus, les fibres grossières préviennent les maladies du tractus gastro-intestinal.

Entre autres restrictions alimentaires, il est nécessaire de réduire la quantité de glucides utilisés qui synthétisent l'excès de graisse. Quant aux sucres, ils sont importants pour le fonctionnement normal des organes, et donc - ils doivent être consommés, mais sous forme de fruits (en nombre limité). Avec une carence en glucose, des dommages vasculaires se produisent.

L'utilisation des préparations indiquées pour l'utilisation stabilise la condition et prolonge l'effet positif pendant le traitement de l'athérosclérose cérébrale des vaisseaux cérébraux.

Les préparatifs

Les groupes de médicaments suivants sont utilisés pour le traitement médicamenteux:

  • Agents antiplaquettaires qui empêchent la formation de caillots sanguins à la surface de la plaque
  • Empêche l'inflammation des parois des vaisseaux sanguins
  • Agents anti-inflammatoires et vasodilatateurs qui soulagent les spasmes et renforcent les parois des vaisseaux sanguins
  • Médicaments pour maintenir une tension artérielle normale et
  • Des moyens qui améliorent la circulation sanguine dans le cerveau, ralentissent la mort des tissus
  • Médicaments toniques / sédatifs pour garder votre corps en bonne santé
  • Médicaments contenant de l'iode (réduire les troubles ischémiques)
  • La quantité accrue de vitamines telles que B2, B6
  • Médicaments hypodipidémiques qui arrêtent la progression du processus athérosclérotique (ils sont pris à vie)

Il est important de comprendre que tous les médicaments sont strictement prescrits sur ordonnance et doivent être prescrits par un spécialiste. Si le traitement avec des médicaments n'a pas donné de résultats positifs, une intervention chirurgicale d'urgence peut être nécessaire..

La nécessité d'une intervention chirurgicale peut apparaître dans des cas particulièrement graves: si le niveau de médicament ne peut pas être réduit à un niveau acceptable ou si la plaque ferme la lumière du vaisseau de plus de 70%. Dans ce cas, vous devez recourir à un traitement chirurgical.

Qu'est-ce que l'athérosclérose cérébrale, description des symptômes, traitement et pronostic

L'athérosclérose cérébrale est une pathologie des artères cérébrales, qui est plus souvent affectée par les personnes âgées, avec une altération caractéristique du métabolisme lipidique et protéique, un dépôt de plaques de cholestérol sur l'endothélium, ce qui provoque un rétrécissement de la lumière des vaisseaux sanguins et une perturbation progressive progressive de l'apport sanguin au cerveau et une altération de la fonction.

Les causes

La principale raison du développement de la maladie est la perte d'élasticité et le compactage des vaisseaux sanguins. Et aussi dans le dépôt sur leurs parois de cholestérol en plaque. Tout cela conduit à de nouveaux troubles de la circulation sanguine. Une telle condition douloureuse ne se produit pas soudainement, mais se développe sur plusieurs années dans le contexte des facteurs suivants:

  • la malnutrition avec un excès de graisses animales, ainsi que des bonbons et des aliments nocifs;
  • l'accumulation de cholestérol nocif dans le corps à partir des aliments et avec une mauvaise fonction hépatique;
  • boire et fumer fréquemment;
  • maladies chroniques;
  • faible activité physique, travail sédentaire, ainsi que manque d'activité physique;
  • la dépendance génétique, héritée de proches parents;
  • troubles neuropsychiatriques. Stress particulièrement fréquent ou états dépressifs;
  • vieillissement physiologique du corps après 50-60 ans;
  • perturbations hormonales, en particulier pendant la ménopause chez la femme.

Avec les effets néfastes d'un ou plusieurs facteurs, le risque de pathologie athérosclérotique augmente, vous devez donc prendre soin de votre santé dès maintenant. De cette manière, des complications vasculaires possibles à distance, mais très réelles, sous forme d'accident vasculaire cérébral ischémique ou même de décès par athérosclérose cérébrale peuvent être évitées..

L'hérédité pondérée est considérée comme les facteurs de risque les plus importants pour le développement de l'athérosclérose, qui affecte particulièrement le début de la maladie à un jeune âge, le sexe masculin, l'hypertension artérielle, le diabète sucré, l'hypothyroïdie, le surpoids et une combinaison de ces facteurs.

Pathogénèse

Le principal facteur du mécanisme de développement de l'athérosclérose est le dysmétabolisme lipidique. À la suite d'un dysfonctionnement du métabolisme, des dépôts de cholestérol et de lipoprotéines de basse densité (LDL) se produisent sur la surface interne des parois des vaisseaux cérébraux. Le processus implique principalement des artères de gros et moyen calibre. La formation du soi-disant. la plaque athérosclérotique se produit par étapes - d'une tache de graisse à l'athérocalcinose. La plaque athérosclérotique qui en résulte, augmentant de taille, ferme progressivement la lumière du vaisseau affecté et peut servir de source de thromboembolie.

Dans le premier cas, en raison d'une diminution progressive de la lumière du vaisseau, il y a une diminution de l'apport sanguin à une certaine partie du cerveau. L'hypoxie et le manque de nutriments se produisent dans les tissus cérébraux de cette zone - une ischémie chronique se développe, ce qui conduit finalement à la dégénérescence et à la mort des neurones individuels. Cliniquement, ce processus se manifeste par des symptômes d'encéphalopathie discirculatoire (DEP). La gravité de cette dernière dépend de la prévalence de l'athérosclérose, du calibre du vaisseau affecté, de la taille de la plaque athérosclérotique, du degré de développement de l'apport sanguin alternatif (collatéral) à la zone ischémique du cerveau.

Dans le deuxième cas, une partie de la plaque athérosclérotique s'en détache et est transférée dans un vaisseau artériel plus petit sous la forme d'un embole avec une circulation sanguine, ce qui provoque son occlusion soudaine et complète (thrombose). En fonction de la taille de la zone d'approvisionnement en sang de l'artère occluse et du degré de développement des collatérales vasculaires, une attaque ischémique transitoire (AIT) ou un accident ischémique survient. Plus rarement, l'artériosclérose cérébrale provoque un accident vasculaire cérébral hémorragique. La rupture de la paroi vasculaire se produit en raison d'une violation de son élasticité au site de formation des dépôts athérosclérotiques et est souvent causée par une hypertension artérielle élevée.

Symptômes et manifestations cliniques

Les symptômes caractéristiques de la maladie «athérosclérose cérébrale» sont les suivants:

  • troubles progressifs de la mémoire;
  • diminution de l'attention et de la concentration;
  • altération de la coordination des mouvements;
  • perturbations de sommeil;
  • diminution des performances mentales;
  • sautes d'humeur rapides;
  • maux de tête fréquents;
  • état déprimé.

La formation de plaques se déroule en plusieurs étapes dont les principales:

  • Stade 1 - stade des taches graisseuses, des bandes. À ce stade, les lipides, principalement le cholestérol, se déposent dans la membrane interne des parois des vaisseaux.
  • Stade 2 - liposclérose. Dans le domaine des taches graisseuses, la formation de tissu conjonctif se produit et une plaque se forme. Sa surface peut s'ulcérer, se fissurer, la fibrine et les plaquettes se déposer dans les fissures. La déstabilisation de la plaque athérosclérotique conduit à sa décomposition et au développement de complications athérosothrombotiques dans les vaisseaux distaux du cerveau.
  • Stade 3 - athérocalcinose. Les sels de calcium se déposent et la plaque s'épaissit. Progressivement, la plaque augmente, sténosant la lumière du vaisseau dans la chair jusqu'à ce qu'elle soit complètement occluse (blocage).

L'athérosclérose sténosante est, en règle générale, une manifestation de la pathologie systémique impliquant des artères intracérébrales (intracérébrales), des artères carotides et coronaires, des vaisseaux des extrémités, de la rétine, etc. dommages aux artères intracrâniennes. En règle générale, les plaques athérosclérotiques sont localisées à la bouche ou intracrâniennes dans la zone du siphon de l'artère carotide interne. La lésion prédominante de ces zones est associée à des facteurs hémodynamiques, avec une microtraumatisation constante de l'endothélium par la circulation sanguine.

Des manifestations de lésions cérébrales athérosclérotiques apparaissent lorsque l'apport sanguin à l'organe diminue. Dans ce cas, les symptômes sont cérébraux, tels que faiblesse générale, fatigue, déficience cognitive (diminution de l'attention, de l'intelligence et de la mémoire), étourdissements et instabilité légers, maux de tête, changements d'humeur, etc. apport sanguin: il peut s'agir d'une combinaison différente de faiblesse dans le membre (parésie ou paralysie), troubles de la parole (aphasie), vision, asymétrie faciale, engourdissement de la partie du corps (hypesthésie), étourdissements sévères avec nausées et vomissements, etc..

La lésion sténosante athérosclérotique des artères extracrâniennes est l'une des principales causes d'accident vasculaire cérébral ischémique, l'une des formes aiguës les plus graves de troubles cérébrovasculaires. Le développement de lésions cérébrales progressives sans accident vasculaire cérébral avec une sténose athérosclérotique des artères carotides internes est associé à une restriction de la perfusion ou à une microembolie cérébrale. Une déficience cognitive progressive est observée en cas de développement de maladies cérébrovasculaires aiguës et chroniques, qui sont le plus souvent causées par l'artériosclérose cérébrale et l'hypertension artérielle concomitante.

On distingue quatre formes de la maladie:

  • légère (symptômes légers);
  • affaibli (imprévisible, avec exacerbations alternées);
  • dangereux (micro-AVC, démence profonde);
  • aiguë (troubles mentaux graves).

L'athérosclérose des artères cérébrales ne se produit pas soudainement. Il se développe tout au long de la vie sous l'influence de facteurs externes et internes nuisibles..

Cliniquement, l'athérosclérose des vaisseaux cérébraux commence à apparaître lorsque les plaques athérosclérotiques à l'intérieur des vaisseaux bloquent tellement le flux sanguin cérébral qu'une ischémie se produit et qu'une encéphalopathie discirculatoire se développe. En fonction de la gravité des troubles cérébrovasculaires, on distingue 3 stades d'athérosclérose cérébrale.

  • Stade initial. Les symptômes sont de nature transitoire, surviennent souvent avec une surcharge psycho-émotionnelle et physique et disparaissent au repos. Il existe un syndrome asthénique: faiblesse, fatigue inhabituelle, irritabilité accrue, léthargie, difficulté à se concentrer. Il peut y avoir des troubles du sommeil périodiques sous forme d'insomnie et / ou de somnolence diurne, parfois d'étourdissements. Il y a une légère diminution du taux de réflexion, de la capacité de se souvenir et de conserver de nouvelles informations en mémoire. Pour de nombreux patients, une plainte de mal de tête combinée à un bruit dans la tête, les oreilles ou une oreille apparaît au cours de cette période..
  • Athérosclérose cérébrale progressive. Les troubles intestinaux et les changements psycho-émotionnels de caractère sont exacerbés. Le contexte général de l'humeur diminue, une dépression peut se développer. Le patient devient suspect et anxieux. Les troubles de la mémoire deviennent clairement prononcés - le patient et ses proches disent qu'il ne se souvient pas des événements de la journée, les confond. Le bruit dans la tête devient permanent. Une ataxie vestibulaire, une parole floue sont notées. Tremblement possible des doigts ou de la tête, il y a souvent une diminution de la vision et une certaine perte auditive. La capacité à une activité professionnelle productive est progressivement perdue.
  • Démence Le déclin intellectuel progresse, des pertes de mémoire, des troubles de l'élocution, de l'apathie, de la négligence, une disparition complète des intérêts sont observés. Le patient perd la capacité de naviguer dans l'environnement et dans le temps, perd les compétences d'autosoins, nécessite une supervision.

Diagnostique

Si des signes d'athérosclérose cérébrale apparaissent, vous devez contacter un neurologue. Ce spécialiste examinera le patient et réalisera une anamnèse pour identifier les facteurs prédisposant à la maladie. Ensuite, un diagnostic complet est effectué, qui comprend les études requises suivantes:

  • un test sanguin pour le degré de coagulabilité et la teneur en lipides de haute densité (cholestérol) - si ces indicateurs sont trop élevés, la probabilité de changements athérosclérotiques augmente;
  • La dopplerographie des artères carotides et des vaisseaux sanguins du cou sous le contrôle des ultrasons - révèle la présence de plaques de cholestérol;
  • dopplerographie transcrânienne des vaisseaux à l'intérieur du crâne - révèle des changements dans la perméabilité et l'intégrité des vaisseaux, la présence de dépôts de cholestérol en eux;
  • électroencéphalogramme - révèle des foyers de troubles cérébraux corticaux qui indiquent une ischémie ou une nécrose tissulaire;
  • angiographie des vaisseaux cérébraux (étude utilisant des rayons X et une solution de contraste) - révèle une sténose vasculaire, détecte les zones d'ischémie;
  • IRM de la tête - une étude dans laquelle il est possible de visualiser les artères cérébrales à l'intérieur du crâne, d'identifier tout changement et de détecter les foyers d'ischémie.

Les deux derniers sont considérés comme les méthodes de diagnostic les plus utiles pour confirmer l'athérosclérose de l'artère cérébrale. Dans la plupart des cas, vous ne pouvez faire qu'avec eux, mais d'autres procédures sont moins coûteuses et sont disponibles même dans les petites cliniques, elles restent donc très populaires..

Le profil des biomarqueurs (ou «fardeau des biomarqueurs») des patients atteints d'athérosclérose cérébrale est un outil potentiellement spécifique pour le diagnostic rapide des affections associées. Un changement dans le niveau des biomarqueurs dans le contexte de l'athérosclérose et de la NMC associée peut fournir des informations prédictives sur la détérioration clinique. Une analyse des changements dans les biomarqueurs ci-dessus ainsi qu'un balayage duplex des artères brachiocephalic, qui permet d'évaluer la structure et la surface de la plaque athérosclérotique de l'artère carotide, en comparaison avec les paramètres cliniques, peut caractériser l'activité du processus athérosclérotique.

L'évolution progressive et «maligne» de l'athérosclérose peut être détectée aux premiers stades, ce qui vous permettra de commencer une correction intensive et ciblée de cette pathologie. Il faut dire que, sans spécificité et sensibilité absolues séparément, la détermination des biomarqueurs pro et anti-athérogènes ensemble permettra d'identifier un groupe de patients à haut risque pour le développement de complications cardiovasculaires et de former une approche personnalisée et multi-composants de leur traitement et de leur prévention..

En combinaison avec d'autres méthodes de diagnostic, les biomarqueurs peuvent augmenter la précision du pronostic et prévenir le risque de mort cardiovasculaire soudaine. L'échelle développée, reflétant le «fardeau» des biomarqueurs d'un patient atteint d'athérosclérose cérébrale, peut être le premier pas vers une prévention personnalisée des complications ischémiques associées.

Caractéristiques de la thérapie

La principale caractéristique du traitement des symptômes de l'artériosclérose cérébrale est un changement du mode de vie habituel, du mode d'activité et du repos. Quelle est la principale mesure thérapeutique pour lutter contre les vaisseaux des maladies cérébrovasculaires (CVB):

  • élimination des facteurs de stress - bruit de fond constant, surmenage physique, expériences morales et émotionnelles;
  • organisation du sommeil - si la nuit le patient s'endort mal ou se réveille, vous devez créer des conditions pour un repos de 2 à 3 heures;
  • systématisation de l'activité physique - les périodes de repos devraient alterner avec des charges adéquates proportionnées (marche calme, exécution de tâches domestiques simples, thérapie par l'exercice, natation);
  • rejet des mauvaises habitudes;
  • suivre un régime pour réduire le cholestérol sanguin.

Si le patient suit ces recommandations, il sera en mesure de ralentir la progression des modifications athérosclérotiques dans les artères cérébrales et de réduire le risque de catastrophe cérébrale. Aux stades initiaux du développement de la pathologie, vous ne pouvez faire qu'avec ces mesures. Pour le traitement de l'athérosclérose cérébrale progressive, une médication prolongée est nécessaire, et en présence de complications et de symptômes sévères, une intervention chirurgicale.

Médicaments

La thérapie de l'artériosclérose cérébrale comprend une large gamme de médicaments aux propriétés diverses. La liste des médicaments obligatoires comprend:

  • Agents hypolipidémiques, le plus souvent des statines. Parmi les médicaments les plus efficaces de ce groupe, les médecins appellent l'atorvastatine, la rosuvastatine, la pitavastatine..
  • Antihypertenseurs - bêta-bloquants et inhibiteurs de l'ECA. Les bêta-bloquants sont recommandés pour l'athérosclérose cérébrale par les médecins comme le bisoprolol, l'athénolol et leurs analogues. La liste des inhibiteurs de l'ECA dont l'utilisation est recommandée comprend le périndopril, le quadropril et l'énalapril.
  • Agents antiplaquettaires. Les médicaments recommandés de ce groupe comprennent Cardiomagnyl, Thrombo Ass, Aspirin Cardio et Aspicor.
  • Médicaments vasodilatateurs ou antagonistes du calcium. Ils peuvent être synthétiques (Norvask, Diltiazem, Cinnarizine) ou d'origine végétale (Vinpocetine, Telektol, Bravinton et préparations à base de ginkgo biloba).
  • Anti-inflammatoires. Ce groupe comprend les préparations d'acide nicotinique, ainsi que les complexes contenant du potassium, du sélénium et du silicium.

La posologie des médicaments est choisie individuellement et ajustée en fonction des résultats des études intermédiaires (analyse biochimique du sang et des échantillons de cholestérol et d'enzymes hépatiques).

Presque tous ces médicaments sont incompatibles avec l'alcool et certains groupes d'antibiotiques. Cela doit être pris en compte lors de la prescription de médicaments pour d'autres maladies..

Chirurgie

L'intervention chirurgicale est utilisée pour la forme sténotique de l'athérosclérose cérébrale, lorsque les vaisseaux perdent leur élasticité et deviennent si étroits qu'ils ne laissent pas passer le sang. Au cours de la procédure, le médecin incise la peau et les tissus mous, sous lesquels se trouve le vaisseau cérébral affecté par la maladie, puis dissèque l'artère et en élimine la plaque de cholestérol avec la membrane intravasculaire. Ensuite, les incisions sont suturées et le drainage est établi pendant une journée. Avec une longue sténose, une prothèse remplaçant l'artère cérébrale sous la forme d'un tube élastique est installée dans son bypass.

Les opérations ouvertes ne sont effectuées que sur les artères cérébrales situées à l'extérieur du crâne. Si une sténose est observée sur les vaisseaux à l'intérieur du cerveau ou à sa surface, le stenting et l'expansion du ballon sont utilisés. Ils sont effectués à l'aide d'un équipement miniature qui permet la livraison des cylindres et des stents sur le site de la sténose directement à travers le système circulatoire. Le traitement de l'athérosclérose cérébrale avec cette méthode a ses propres caractéristiques, et l'efficacité de l'opération dépend non seulement des manipulations correctement effectuées, mais également d'une thérapie compétente après l'intervention

Régime

Une bonne nutrition est la principale condition d'un traitement et d'une récupération efficaces. Dans le régime alimentaire quotidien devrait être: les légumes; des fruits; verdure; céréales; huile végétale; viande maigre et poisson. Vous devez refuser de prendre des aliments gras et frits, ainsi que d'autres options pour les régimes malsains, en particulier: la conservation; saucisses; produits semi-finis; bonbons. Les patients doivent exclure les aliments contenant du cholestérol de leur alimentation:

  • produits laitiers gras (plus de 1% de matières grasses);
  • viandes grasses;
  • sucre;
  • mon chéri;
  • confiserie.

Danger

Si le traitement de l'athérosclérose cérébrale n'est pas commencé à temps, cela peut entraîner des conséquences graves, telles que:

La prévention

Pour prévenir la maladie, les médecins recommandent:

  • marcher plus souvent au grand air;
  • n'abusez pas des aliments contenant du cholestérol;
  • ne pas fumer;
  • Ne buvez pas d'alcool;
  • faire des exercices physiques tous les jours.

Cet article est publié à des fins éducatives uniquement et ne constitue pas du matériel scientifique ni des conseils médicaux professionnels..

Pronostic de la maladie

Les prévisions pour l'athérosclérose cérébrale dépendent entièrement et complètement d'un diagnostic rapide et d'une approche responsable du médecin et du patient dans le traitement de la maladie. Ils sont confrontés à la tâche de prévenir les complications potentiellement mortelles pour le patient. Avec une médication constante, un régime amaigrissant et l'abandon de mauvaises habitudes, l'espérance de vie peut être la même que chez les personnes sans lésions athérosclérotiques des artères du cerveau.

Athérosclérose cérébrale

Le cerveau est l'appareil le plus complexe du corps humain. De nombreux processus métaboliques y ont lieu et lorsqu'ils sont perturbés, divers processus pathologiques se développent, dont l'athérosclérose des vaisseaux cérébraux ou l'athérosclérose cérébrale.

Cette maladie se voit attribuer un code CIM de 10 à 167,2. Cette maladie dangereuse de l'artère cérébrale appartient au type de maladie cérébrovasculaire et se caractérise par un rétrécissement de la lumière des vaisseaux, ce qui entraîne un accident vasculaire cérébral, une validation humaine profonde ou la mort.

Les causes

L'athérosclérose cérébrale est une maladie des artères du cerveau lorsque des plaques de cholestérol se forment sur leur paroi interne. À la suite de ce processus, la lumière des vaisseaux se rétrécit, jusqu'à un blocage complet. La maladie est répandue. Une telle athérosclérose peut se développer dès 30 ans.

Cette pathologie est caractérisée par une longue évolution asymptomatique, et les symptômes apparaissent beaucoup plus tard, généralement après avoir atteint 50 ans. Plus fréquent chez les hommes que chez les femmes. Le développement de l'athérosclérose vasculaire se produit sous l'influence d'un large éventail de facteurs de risque. L'un des principaux est l'âge.

La progression rapide et la manifestation précoce de l'athérosclérose sont facilitées par:

  • maladie métabolique;
  • Diabète;
  • maladie thyroïdienne;
  • troubles hormonaux;
  • obésité;
  • abus d'aliments frits et gras;
  • carence en fibres;
  • fumeur;
  • l'abus d'alcool
  • manque d'activité physique.

Augmente le risque d'athérosclérose cérébrale chez un patient souffrant d'hypertension artérielle. Souvent, ces 2 maladies se développent simultanément et se provoquent. De plus, les pathologies vasculaires, en particulier leurs lésions, deviennent des conditions favorables à la formation de plaques athérosclérotiques.

Des infections fréquentes et une intoxication chronique du corps, des stress psycho-émotionnels souvent répétés, contribuent aux dommages vasculaires. Parmi les causes, la prédisposition génétique joue un rôle déterminant. Le rôle principal dans le développement de l'artériosclérose cérébrale appartient à une altération du métabolisme des graisses et à l'accumulation de cholestérol «dangereux» dans le sang.

En conséquence, une augmentation de la concentration de cholestérol de faible densité se produit. C'est lui qui se dépose sur la surface interne de l'artère et des vaisseaux sanguins du cerveau. Avec l'athérosclérose cérébrale, les artères de gros et moyen calibre sont principalement affectées.

Tout d'abord, une tache de graisse se forme, à l'avenir, elle "grandit" avec des sels de calcium et augmente de taille - en conséquence, une plaque de cholestérol est obtenue. Il rétrécit ou ferme la lumière du vaisseau. Ceci, à son tour, conduit à une diminution du flux sanguin vers les zones du cerveau dont ils se nourrissent..

Ainsi, l'ischémie et l'hypoxie du cerveau se développent, à la suite de quoi les neurones meurent. Ce processus pathologique se manifeste par une encéphalopathie discirculatoire: altération des fonctions cognitives, troubles émotionnels et troubles moteurs.

À mesure que la plaque se développe, des caillots sanguins ou des caillots sanguins peuvent se former. Ils peuvent se détacher et pénétrer dans les petits vaisseaux cérébraux, bloquant complètement leur lumière. En conséquence, une personne développe un accident vasculaire cérébral ischémique ou des attaques ischémiques transitoires commencent à apparaître..

Au site de fixation de la plaque de cholestérol, l'élasticité de la paroi artérielle se perd avec le temps. Une augmentation de la pression artérielle dans cet état des vaisseaux sanguins peut entraîner un accident vasculaire cérébral hémorragique.

Symptômes

L'athérosclérose des artères cérébrales est longtemps asymptomatique ou avec la moindre gravité. Les signes cliniques de cette maladie cérébrovasculaire (CVB) se produisent lorsqu'une plaque de cholestérol devient suffisamment grande pour bloquer la circulation sanguine. L'athérosclérose des vaisseaux cérébraux est classée par gravité et localisation, ainsi que par évolution clinique.

Les experts partagent 3 degrés de gravité de l'athérosclérose cérébrale:

  • Premier degré. Les symptômes de la maladie sont rares, le plus souvent avec un effort psycho-émotionnel et physique, un stress mental. Les violations sont passagères.
  • Second degré. Les troubles fonctionnels des vaisseaux sanguins se transforment progressivement en morphologie. Les signes deviennent plus prononcés.
  • Troisième degré. Des attaques ischémiques se produisent régulièrement, des changements irréversibles dans le tissu cérébral se produisent. Les zones affectées sont remplacées par du tissu conjonctif et perdent leur fonction..

Selon le degré de localisation, on distingue l'athérosclérose cérébrale de l'artère carotide interne, des vaisseaux de petit diamètre, de l'artère cérébrale postérieure et du tronc brachiocephalic. De par la nature de l'évolution clinique, l'artériosclérose cérébrale peut être latente, intermittente, progressant lentement, sténosante et maligne.

Malgré la multivariance de l'évolution de l'athérosclérose cérébrale, ses symptômes sont similaires. Le complexe de signes caractéristiques des troubles cérébrovasculaires est appelé encéphalopathie discirculatoire (DEP). Avec l'encéphalopathie de grade 1, les manifestations cliniques sont plutôt rares. Les patients se plaignent de:

  • insomnie nocturne;
  • déficience de mémoire;
  • durée d'attention réduite;
  • maux de tête et vertiges;
  • acouphènes périodiques;
  • fatigue pendant la journée.

Dans le contexte de l'encéphalopathie discirculatoire du 2e degré, l'état du patient s'aggrave progressivement. Sa capacité de travail diminue, la qualité du travail effectué se détériore, son humeur change souvent, la dépression apparaît, sa mémoire est altérée. Une personne est inquiète soit d'une somnolence pathologique, soit d'une insomnie persistante. Des symptômes neurologiques apparaissent souvent. Leur nature dépend de l'emplacement de la plaque de cholestérol dans les vaisseaux du cerveau.

Avec 3 degrés d'encéphalopathie discirculatoire, les symptômes suivants sont typiques:

  • psychose aiguë;
  • diminution de la capacité intellectuelle;
  • instabilité émotionnelle;
  • perte totale d'intérêts;
  • distraction;
  • troubles de la parole;
  • trous profonds dans la mémoire;
  • syndrome pyramidal;
  • syndrome pseudobulbaire;
  • syndrome atactique.

À ce stade final de la maladie, le patient perd presque complètement son orientation dans le temps et l'environnement, les troubles mentaux deviennent prononcés, une personne perd ses compétences d'autosoins et nécessite une surveillance.

Méthodes de diagnostic

Les méthodes de diagnostic suivantes sont utilisées pour détecter l'athérosclérose cérébrale:

  • Test sanguin biochimique pour la détection du profil lipidique. Cela comprend des indicateurs tels que le cholestérol, les lipoprotéines de haute et basse densité, les triglycérides.
  • Balayage duplex ultrasonique des vaisseaux de la tête. Il est utilisé pour examiner les grandes artères cérébrales..
  • Angiographie des artères du cerveau. Un agent de contraste est introduit dans le système artériel du cou. Après cela, les petits et les gros vaisseaux sont contrastés, ce qui peut être vu sur le film radiographique et le moniteur de l'appareil. Il est considéré comme la méthode la plus informative pour diagnostiquer cette maladie..
  • Imagerie par résonance magnétique ou calculée du cerveau avec introduction d'un produit de contraste. Vous permet d'évaluer l'état de tous les vaisseaux du cerveau.

Si nécessaire, en cas de symptômes cardiaques, il est conseillé d'examiner les vaisseaux coronaires pour la présence d'athérosclérose de l'aorte du cœur. Il arrive souvent que l'athérosclérose affecte simultanément plusieurs gros vaisseaux.

Méthodes de traitement

L'athérosclérose cérébrale est une maladie chronique et il est donc impossible de s'en remettre complètement. Cependant, un traitement rapide aidera à ralentir la progression de la maladie. Tout d'abord, il est nécessaire de parvenir à l'élimination des facteurs indésirables provoquant le développement du processus pathologique.

Le traitement de l'athérosclérose cérébrale est un long processus, il peut durer le reste de votre vie après avoir posé un tel diagnostic. Le traitement se déroule selon le schéma suivant:

  • les manifestations ischémiques sont réduites;
  • les cellules cérébrales endommagées sont restaurées ainsi que leurs fonctions;
  • des mesures sont prises pour prévenir l'AVC et ses complications;
  • le métabolisme lipidique se normalise.

Le traitement médicamenteux conservateur de l'artériosclérose cérébrale vise principalement à rétablir la circulation cérébrale et à prévenir la thrombose. Si un patient avec un tel diagnostic présente des signes d'hypertension, il est nécessaire de sélectionner soigneusement les médicaments qui abaissent la pression artérielle.

Il est important de réduire la concentration de lipoprotéines de faible densité dans le sang. À cette fin, des médicaments hypolipidémiants sont prescrits. Il est important d'éliminer les résultats du processus athérosclérotique et de normaliser la fonction des vaisseaux sanguins. Pour empêcher la formation de plaques athérosclérotiques sur la paroi interne de la paroi vasculaire ou pour réduire les patients existants, une combinaison des médicaments suivants est prescrite:

  • Statines Réduire le cholestérol sanguin.
  • Fibrates. Régule le métabolisme lipidique.
  • Séquestrants d'acides biliaires. Lier les acides gras et les excréter par les intestins. Contrôler le cholestérol et prévenir les maladies coronariennes.
  • Agents antiplaquettaires. Briser les caillots sanguins et fluidifier le sang.
  • Médicaments antihypertenseurs. Abaisser la pression artérielle.
  • Vitamines A, B et C. Régule le métabolisme des graisses, renforce les vaisseaux sanguins et le corps dans son ensemble.

Vous pouvez combiner un traitement conservateur avec l'utilisation de remèdes populaires. Ces derniers ne sont applicables qu'en conjonction avec des médicaments prescrits par un médecin, car leur utilisation isolée ne pourra pas faire face à cette maladie grave..

Des méthodes chirurgicales sont également utilisées pour traiter l'athérosclérose cérébrale. Les indications de leur utilisation sont les conditions suivantes:

  • rétrécissement de la lumière des vaisseaux sanguins de plus de 70%;
  • la présence dans l'histoire d'un accident vasculaire cérébral mineur;
  • répétition d'attaques ischémiques transitoires.

Le traitement chirurgical des plaques de cholestérol sur les vaisseaux cérébraux s'effectue de plusieurs manières. L'un d'eux est l'endartériectomie. Suppose l'excision d'une plaque athérosclérotique avec la couche interne d'un vaisseau sanguin.

Et aussi la création d'un pontage vasculaire est appliquée. Cette méthode vous permet de rétablir le flux sanguin en créant une solution de contournement et en excluant la zone affectée par la plaque athérosclérotique du flux total. Les prothèses brachio-céphaliques, l'endartériectomie carotidienne et la création d'une anastomose extra-intracrânienne sont efficaces.

Complications, pronostic et prévention

L'athérosclérose cérébrale peut entraîner des conséquences telles que:

  • AVC ischémique;
  • AVC hémorragique;
  • troubles circulatoires transitoires du cerveau;
  • infarctus du myocarde;
  • maladie cérébrale ischémique chronique;
  • paralysie;
  • démence
  • une dépression.

L'issue de la maladie dépend en grande partie de la rapidité du traitement, de l'âge du patient, de la capacité d'éliminer les facteurs qui provoquent la maladie. Les complications de l'artériosclérose cérébrale peuvent entraîner non seulement une incapacité du patient, mais aussi la mort.

Le délai après lequel la mort survient avec cette maladie dépend de la rapidité avec laquelle, une fois le diagnostic posé, des mesures seront prises pour la traiter. Si vous l'ignorez, une issue fatale peut survenir assez rapidement, car les vaisseaux peuvent ne pas résister.

La prévention de l'artériosclérose cérébrale doit être primaire et secondaire. Cela empêchera la maladie elle-même et empêchera sa progression. La prévention du développement de ses complications n'est pas moins importante. La prévention primaire comprend les mesures suivantes:

  • sommeil complet et respect du régime de travail et de repos;
  • rationalisation de la nutrition;
  • contrôle de la glycémie;
  • contrôle régulier des indicateurs de pression artérielle;
  • abandonner les mauvaises habitudes, principalement le tabagisme.

Il est important de traiter en temps opportun les maladies qui contribuent à la formation de plaques athérosclérotiques sur les parois des vaisseaux sanguins. Cela concerne tout d'abord les pathologies de la glande thyroïde, en particulier le diabète sucré et l'hypothyroïdie. Il est nécessaire de normaliser les processus métaboliques dans le corps.

Les personnes à risque doivent surveiller la nutrition, minimiser la consommation de graisses animales. En cas de troubles lipidiques, les préparations contenant de l'iode sont indiquées. Pour la détection précoce de l'athérosclérose, il est conseillé aux patients de plus de 40 ans de subir régulièrement un examen vasculaire instrumental..

La prévention secondaire vise à prévenir la progression de l'athérosclérose. En plus des mesures de prévention primaire, il s'agit de suivre un régime et de prendre des médicaments. L'activité physique préventive devrait être une mesure préventive intégrale..

L'athérosclérose cérébrale, ou dommages aux plaques de cholestérol dans les vaisseaux du cerveau, est une maladie grave caractérisée par une mortalité élevée. Cette pathologie est plus facile à prévenir qu'à traiter..

Il Est Important D'Être Conscient De Vascularite