Symptômes et traitement de l'arachnoïdite cérébrale

L'arachnoïdite est une maladie qui survient dans la membrane arachnoïdienne du cerveau, accompagnée de symptômes caractéristiques et résultant souvent d'une lésion infectieuse. Il se développe dans le contexte d'infections courantes - grippe, infections respiratoires aiguës, pneumonie, rougeole. Elle survient en raison de l'exacerbation des processus inflammatoires locaux - amygdalite, otite moyenne, sinusite.

La pathologie peut être provoquée par des blessures à la tête ou des infections cérébrales - encéphalite, myélite (inflammation de la moelle épinière). Souvent, en plus du processus arachnoïdien, la membrane molle du cerveau est impliquée dans le processus pathologique, ce qui exacerbe les symptômes et menace de complications. Plus fréquent chez les enfants et les patients de moins de 40 ans.

Les causes de la maladie

L'arachnoïdite est une maladie cérébrale qui se développe à la suite d'une exposition à la microflore pathogène, à des toxines ou à des processus pathologiques (œdème cérébral, altération de la lymphe et de la circulation sanguine), qui détermine la variété des symptômes. Facteurs provoquant le développement de la pathologie:

  • Défenses immunitaires affaiblies.
  • Intoxication chronique et aiguë.
  • Activité professionnelle dans les industries dangereuses (chimie, nucléaire).
  • Nutrition monotone, manque de vitamines et de minéraux.
  • L'abus d'alcool.

Les processus pathologiques provoquent l'apparition d'adhérences fibreuses du tissu conjonctif. En conséquence, la circulation du liquide céphalo-rachidien s'aggrave, ce qui conduit au développement d'une hypertension cérébrale. Les principales causes d'occurrence:

  1. Réactions auto-immunes du corps. Production pathologique d'anticorps par rapport aux tissus sains. Accompagné de l'apparition d'adhérences fibreuses.
  2. Lésions infectieuses. Les causes sont associées à des infections virales et bactériennes chroniques qui se produisent à proximité de la zone cérébrale. Des microorganismes pathogènes pénètrent dans l'arachnoïde à partir des foyers d'amygdalite (inflammation des amygdales), de parodontite (inflammation des tissus mous et osseux de la mâchoire), d'otite moyenne (inflammation de l'oreille), de sphénoïdite (inflammation du sinus sphénoïde).
  3. Blessures à la tête. Des ecchymoses, des commotions cérébrales perturbent la structure du tissu cérébral, provoquent des changements pathologiques dans l'arachnoïde.
  4. Maladies oncologiques. Les cellules tumorales infectent les tissus sains de la membrane arachnoïdienne. Pendant la croissance, les néoplasmes resserrent les canaux le long desquels le liquide céphalo-rachidien se déplace, perturbant sa circulation.

L'arachnoïdite cérébrale post-traumatique se développe à la suite d'un traumatisme crânien de type fermé. La période entre le moment de la blessure et le début des premiers symptômes peut être de 0,5 à 2 ans.

Variétés de pathologie

La fonction principale de l'arachnoïde est trophique. Il fournit l'approvisionnement des tissus mous en substances utiles fournies avec le liquide céphalorachidien. La membrane arachnoïdienne est également impliquée dans la régulation de l'écoulement du liquide céphalorachidien et de sa pression. En fonction de la localisation du processus inflammatoire, on distingue les types de maladies.

  1. L'arachnoïdite adhésive, également connue sous le nom d'adhésif, est caractérisée par la formation d'adhérences fibreuses. En conséquence, la circulation du liquide céphalorachidien est perturbée, l'hydrocéphalie se développe. L'arachnoïdite kystique s'accompagne de la formation de formations kystiques. En conséquence, avec une augmentation de la taille du kyste, la compression des tissus environnants se produit avec une violation des fonctions des parties correspondantes du cerveau.
  2. L'arachnoïdite kystique-adhésive, qui affecte le cerveau, se manifeste par un trouble métabolique, des maux de tête, un trouble de la sensibilité cutanée, des crises d'épilepsie. La forme cérébrale comprend des espèces: arachnoïdite convexitale et arachnoïdite basale.
  3. L'arachnoïdite basale, survenue dans la fosse crânienne postérieure, est caractérisée par l'apparition rapide d'un syndrome hypertensif. Signes: phénomènes de stagnation du disque optique, vertiges, nausées et vomissements paroxystiques, parfois altération de la coordination motrice.
  4. La forme convexitale se manifeste par des attaques convulsives. Caractéristiques de l'état neurologique - réflexes pathologiques inégaux des tendons. Une hémigipesthésie est observée - perte de sensibilité dans une partie du corps. Symptômes supplémentaires: troubles du sommeil, fatigue accrue, performances médiocres. L'arachnoïdite basilaire se manifeste par des troubles de la mémoire, une fatigue accrue et une faiblesse musculaire.

Compte tenu de la nature du cours, les formes aiguës et chroniques sont distinguées. L'arachnoïdite aiguë s'accompagne de fièvre, de fortes douleurs dans la tête et de crises de vomissements. L'arachnoïdite chronique se manifeste par un dysfonctionnement auditif et visuel, une détérioration de l'activité mentale, une paralysie et une parésie. On distingue la forme primaire et résiduelle, qui se développe comme une complication d'une autre pathologie.

Les symptômes de l'arachnoïdite

La violation de la circulation du liquide céphalo-rachidien s'accompagne de son accumulation dans les ventricules et de la formation de kystes. En conséquence, l'écoulement du liquide céphalorachidien est difficile, il y a une augmentation de la pression intracrânienne, qui s'accompagne de symptômes caractéristiques. Les principaux symptômes de l'arachnoïdite:

  1. Douleur dans la tête, étourdissements.
  2. Bruit, acouphènes.
  3. Bouts de nausée accompagnés de vomissements.
  4. Troubles du système nerveux autonome - altération de l'activité contractile du muscle cardiaque, respiration rapide et inégale, transpiration accrue, trouble de thermorégulation.
  5. Dysfonctionnement visuel.
  6. Fatigue excessive.
  7. Syndrome convulsif.

Les signes de la maladie peuvent survenir plusieurs mois après avoir provoqué des facteurs..

Signes cérébraux

Le tableau clinique dans les premiers stades ressemble à l'évolution de l'asthénie ou de la neurasthénie, avec une forme aiguë à évolution rapide - l'évolution de la méningite. La température corporelle du patient augmente, des symptômes méningés caractéristiques apparaissent - des réactions réflexes qui se produisent avec une irritation des méninges. Parmi eux:

  • Raideur (raideur) des muscles occipitaux.
  • Symptôme de Brudzinsky (supérieur et inférieur). Flexion réflexe des membres inférieurs de l'articulation du genou et de la hanche causée par une pression sur l'articulation pubienne ou une tentative d'amener le menton du patient vers la poitrine en décubitus dorsal.
  • Symptôme Kernig. Contraction réflexe des muscles fléchisseurs de l'articulation du genou en essayant de redresser les jambes dans le genou. Le test réflexe est effectué en décubitus dorsal avec les membres inférieurs pliés au niveau de l'articulation de la hanche (angle 90 °).

Les symptômes méningés de l'arachnoïdite aiguë survenant dans le cerveau sont moins prononcés qu'avec la méningite. La forme chronique de la maladie se manifeste par des symptômes similaires à des signes de formation de tumeurs dans les tissus de la substance cérébrale, qui se manifestent par le syndrome pseudotumoral.

Au cours de l'examen aux rayons X, le patient souffre d'hypertension cérébrale, accompagnée de nausées, de vomissements, de troubles de la conscience, d'attaques convulsives. Lors d'un examen ophtalmique, une congestion des disques du nerf optique est révélée.

Contrairement aux processus tumoraux, ces symptômes ne progressent pas avec l'arachnoïdite chronique, des périodes de rémission sont observées, une exacerbation des symptômes est associée à des maladies infectieuses répétées. L'arachnoïdite cérébrale diffuse ne s'accompagne pas de symptômes focaux distincts.

Des troubles cérébraux sont observés - douleurs dans la région de la tête qui sont permanentes ou paroxystiques, nausées, étourdissements, troubles du fond psycho-émotionnel, dysfonctionnements du système nerveux autonome. La violation du mouvement du liquide céphalo-rachidien provoque des crises, des symptômes accrus.

Manifestations focales

Les symptômes focaux dépendent de la localisation du processus inflammatoire. Lorsque le foyer de l'inflammation est localisé dans la zone de l'angle cérébelleux cérébelleux, il y a une violation de la sensibilité de la peau et du goût, du trismus (tension des muscles masticateurs), des dysfonctionnements auditifs et visuels (strabisme, double vision), une hémiplégie (paralysie musculaire d'un côté du corps), une paralysie des muscles du visage. La forme basale s'accompagne d'une perte de champs visuels..

Diagnostique

Le diagnostic de l'arachnoïdite est souvent difficile en raison du traitement tardif des patients. Si une période de temps importante s'est écoulée après le moment de l'infection, il n'est pas toujours possible d'établir un lien entre la lésion infectieuse et les symptômes qui apparaissent après quelques mois. Méthodes de diagnostic:

  1. Pneumoencéphalographie. Examen aux rayons X du tissu cérébral avec un agent de contraste sous forme de gaz - dioxyde de carbone, oxygène, oxyde nitrique.
  2. Échoencéphaloscopie. Examen échographique visant à identifier les processus pathologiques volumétriques dans les tissus cérébraux.
  3. Électroencéphalographie. La méthode d'étude de l'activité bioélectrique du cerveau.
  4. Rhéoencéphalographie. Méthode rhéographique pour étudier le système circulatoire du cerveau.
  5. IRM Montre le degré d'épaississement des méninges et la présence d'adhérences.
  6. Examen du liquide céphalorachidien.

L'analyse du test de ponction lombaire montre une légère augmentation de la pression du liquide céphalorachidien et une augmentation modérée de la concentration en lymphocytes. Selon les résultats de l'examen, un traitement conservateur ou chirurgical de l'arachnoïdite est effectué..

Traitement des maladies

Dans le traitement de l'arachnoïdite, des médicaments sont prescrits pour ralentir la formation d'adhérences et normaliser les réponses immunitaires du corps. Pour le traitement de l'arachnoïdite cérébrale survenant dans le cerveau, les médicaments suivants sont utilisés:

  • Déshydratation (pour éliminer l'œdème cérébral) - Mannitol, Eufillin, Lasix.
  • Action protéolytique (pour décomposer les composés protéiques et empêcher la formation de tissu conjonctif) - Ronidase, Lidase, Pyrogenal.
  • Nootropique (pour stimuler le métabolisme cellulaire dans les tissus cérébraux) - Cérébrolysine, acide glutamique.
  • Vitamines B.

En parallèle, des foyers d'infection sont détectés et traités. À cette fin, des médicaments antibactériens et sulfamides sont prescrits. Dans le même temps, des médicaments sont prescrits pour supprimer l'activité convulsive et éliminer les troubles mentaux..

Traitement chirurgical des troubles associés à une difficulté à l'écoulement du liquide céphalorachidien. Un shunt (élimination du liquide céphalorachidien de la cavité crânienne) ou une élimination chirurgicale des adhérences et des kystes est effectué. Le traitement de l'arachnoïdite à domicile est inefficace. Consultation d'un neurologue requise.

Complications et conséquences possibles

Les complications fréquentes de la maladie sont une perte partielle ou complète de l'audition, de la vision, des crises fréquentes et des crises d'épilepsie. Dans le contexte de la progression de la pathologie, une violation de la conscience se produit, des anomalies mentales se produisent. Sans la thérapie correcte, le développement de conditions de vie et de santé mentale potentiellement mortelles est possible - hydrocéphalie, état neurologique épileptique, issue fatale.

L'arachnoïdite est une maladie dangereuse caractérisée par une inflammation de l'arachnoïde. De légers symptômes à un stade précoce de développement d'une forme chronique rendent le diagnostic difficile. Une thérapie opportune et correcte améliore le pronostic.

Arachnoïdite cérébrale: guérison d'une maladie

L'arachnoïdite est une pathologie basée sur des dommages aux méninges et à la formation d'adhérences et de kystes entre l'arachnoïde et la membrane molle, ainsi que les ventricules du cerveau, ce qui complique la circulation du liquide céphalorachidien et a un effet irritant sur la substance du cerveau. L'arachnoïdite cérébrale est une maladie rare du système nerveux. Le processus pathologique peut se développer à la suite d'une réaction auto-immune, lorsque des anticorps contre les membranes du cerveau se forment dans le corps. C'est ce que l'on appelle la véritable arachnoïdite. Dans d'autres cas, la maladie se manifeste sous la forme d'effets résiduels après neuroinfections, traumatismes crâniens.

Types d'arachnoïdite

  • vrai;
  • traumatique;
  • post-grippe;
  • toxique;
  • rhumatismal;
  • amygdalogène.

Au cours de la maladie:

Par la localisation du processus pathologique:

  • arachnoïdite convexitale (avec lésions des convolutions frontales, pariétales, temporelles ou centrales);
  • arachnoïdite basale (la base du cerveau);
  • arachnoïdite de l'angle pont-cervelet;
  • arachnoïdite de la fosse crânienne postérieure.

Ci-dessous, nous considérons plus en détail ces types d'arachnoïdite, car la localisation des kystes et des adhérences affecte de manière significative les manifestations cliniques de la maladie.

Clinique

Les symptômes pathologiques de l'arachnoïdite peuvent être divisés en focaux et cérébraux. Ces derniers sont présents chez tous les patients atteints d'arachnoïdite à divers degrés de gravité. Il s'agit de maux de tête, d'étourdissements, de lourdeur dans la tête, de nausées. Une faiblesse générale, une diminution des performances, des troubles du sommeil, une diminution de la mémoire et de l'attention sont caractéristiques. Les patients sont irritables, émotionnellement instables. Souvent avec une arachnoïdite, les plexus vasculaires du cerveau sont impliqués dans le processus pathologique et une chorioépendimite se développe. Il s'agit d'un complexe de symptômes qui est causé par une violation de la production, de la circulation et de l'écoulement du liquide céphalorachidien et se manifeste par une hypertension artérielle céphalorachidienne. Dans ce cas, le mal de tête s'accompagne de photophobie et de phobie sonore, a un caractère éclatant, est plus prononcé la nuit et le matin, pire lors de la marche et lors de la conduite en transport. Les symptômes focaux dépendent de la localisation prédominante du processus.

Arachnoïdite convexitale

Avec cette maladie, les méninges des hémisphères cérébraux sont affectées. L'arachnoïdite convexitale se caractérise par la présence de convulsions convulsives, l'épilepsie de Jackson, les symptômes autonomes, le syndrome asthénique.

Arachnoïdite basale

En cas de lésion de l'intersection visuelle chez les patients, un rétrécissement des champs visuels, une diminution asymétrique de l'acuité visuelle, des troubles oculomoteurs (vision double, difficulté à déplacer les yeux vers le haut ou sur le côté, objets flous, etc.), des troubles du sommeil sont révélés. L'arachnoïdite basale de la région interfocale se manifeste par une violation de la fonction des nerfs oculomoteurs, dans certains cas d'autres nerfs crâniens. Avec une arachnoïdite avec des dommages à la citerne latérale des patients, un mal de tête qui irradie vers les globes oculaires, la zone derrière l'oreille est dérangeante. Plus tard, des étourdissements systémiques, des acouphènes, une perte auditive, un nystagmus (mouvements oculaires oscillatoires rapides involontaires) apparaissent. Dans ce cas, les nerfs auditif, facial et trijumeau sont impliqués dans le processus pathologique..

Arachnoïdite de la fosse crânienne postérieure

Ce type d'arachnoïdite se caractérise par des maux de tête dans la région occipitale, des nausées, des symptômes méningés et des troubles mentaux. Sur le fond, les nerfs optiques congestifs avec des signes d'atrophie sont déterminés.

Arachnoïdite à angle cérébelleux

La maladie se caractérise par des maux de tête persistants et des étourdissements. En marchant, le patient titube et tombe d'un côté à l'autre. Des nystagmus, des troubles pyramidaux (parésie, paralysie, réflexes pathologiques) peuvent apparaître. Les nerfs crâniens sont parfois touchés (auditif, trijumeau, abducent, facial).

L'arachnoïdite diffuse est dominée par le syndrome d'hypertension artérielle céphalorachidienne.

Diagnostique

Identifier et confirmer l'arachnoïdite n'est pas une tâche facile. Dans ce cas, les plaintes des patients, les antécédents médicaux, les données d'un examen neurologique et un examen supplémentaire sont pris en compte. Examinons plus en détail les méthodes d'examen des patients atteints d'arachnoïdite.

  1. Pneumoencéphalographie (permet d'évaluer l'état des membranes et des ventricules du cerveau, ainsi que la pression du liquide céphalorachidien).
  2. Ponction lombaire et analyse du liquide céphalo-rachidien.
  3. Radiographie du crâne (révèle des signes d'hypertension intracrânienne de longue date).
  4. Imagerie par résonance magnétique et calculée (exclure les autres maladies, révéler les signes indirects d'un processus adhésif: asymétrie des ventricules cérébraux, atrophie, hydrocéphalie, etc.).
  5. Électroencéphalographie (permet de suspecter une maladie par une combinaison de signes indirects).
  6. Échoencéphalographie (aide à identifier les processus volumétriques dans le tissu cérébral, à mesurer la pression intracrânienne, à évaluer le degré d'hydrocéphalie).
  7. Scintigraphie cérébrale (visualisation des structures cérébrales grâce à l'introduction de radio-isotopes).
  8. Examen ophtalmologique avec ophtalmoscopie (permet de détecter les modifications pathologiques du fond d'œil).

Lors d'un diagnostic, un médecin effectue nécessairement un diagnostic différentiel avec une tumeur cérébrale, des lésions parasitaires du tissu cérébral, une neurosarcoïdose, les conséquences d'une lésion cérébrale traumatique, etc..

Traitement

Les mesures thérapeutiques visent à supprimer l'infection, à normaliser la pression intracrânienne, à améliorer la circulation sanguine et le métabolisme des tissus cérébraux. Les patients sont hospitalisés dans un hôpital neurologique, ils doivent bénéficier de paix, d'une bonne nutrition et d'un sommeil. Pour obtenir de bons résultats, le traitement doit être complet et long..

Les principaux médicaments utilisés pour traiter l'arachnoïdite:

  • antibiotiques (céphalosporines, macrolides);
  • antihistaminiques (tavegil, suprastin, cétirizine);
  • absorbable (lidase, pyrogène);
  • contenant de l'iode (iodure de potassium, bioquinol);
  • corticostéroïdes (prednisone);
  • diurétiques (diacarbe, mannitol, furosémide);
  • anticonvulsivants (seduxen);
  • métabolique (cérébrolysine, acide glutamique);
  • sédatifs et tranquillisants.

Si, après le traitement médicamenteux, l'amélioration ne se produit pas, les symptômes focaux continuent d'augmenter et la pression intracrânienne augmente, une intervention chirurgicale est alors effectuée. Il peut être utilisé pour séparer les adhérences, éliminer les kystes, améliorer l'écoulement du liquide céphalorachidien, etc..

Physiothérapie

Le traitement avec des facteurs physiques complète le médicament et est prescrit pour améliorer la dynamique du liquide céphalo-rachidien cérébral, la microcirculation et le métabolisme du tissu nerveux, ainsi que pour rétablir le fonctionnement normal du système nerveux.

Les principales méthodes physiques utilisées pour traiter l'arachnoïdite:

  • électrophorèse médicamenteuse de neurostimulants, vasodilatateurs et stimulants métaboliques;
  • magnétothérapie à basse fréquence (améliore les processus métaboliques, stimule les processus neuroendocriniens);
  • thérapie DMV de faible intensité (réduit la pression intracrânienne en raison de l'augmentation du débit sanguin rénal et de l'effet diurétique, normalise le fonctionnement du système nerveux);
  • thérapie transcérébrale UHF (augmente la circulation sanguine et lymphatique, les processus métaboliques, réduit l'inflammation);
  • bains de chlorure de sodium (ont un effet diurétique en raison de la réduction de la réabsorption des ions sodium de l'urine primaire, normalise l'activité du système sympathoadrénal);
  • bains frais (augmente le flux sanguin dans les organes et les tissus, filtration glomérulaire et diurèse);
  • aérothérapie (augmente la réactivité non spécifique du corps, améliore l'état psycho-émotionnel, active le métabolisme);
  • tallothérapie (améliore la microcirculation, le trophisme et le métabolisme tissulaire);
  • thérapie péloïde (améliore le métabolisme, améliore le fonctionnement du système nerveux autonome).

La prévention

  1. Prévention des infections virales.
  2. Traitement en temps opportun des maladies infectieuses.
  3. Soins et prise en charge adéquats des traumatismes crâniens.
  4. Diagnostic précoce et traitement rationnel des maladies inflammatoires des méninges.

Conclusion

L'arachnoïdite cérébrale est une pathologie difficile à reconnaître et tout aussi difficile à traiter. En général, le pronostic pour la vie est favorable. Cependant, une récupération complète est rare. Cette pathologie conduit souvent à un handicap, et parfois à la possibilité de prendre soin de soi. C'est pourquoi si vous soupçonnez une arachnoïdite, vous devez consulter un médecin dès que possible. Cela aidera à minimiser les risques, à accélérer la récupération et à améliorer le pronostic pour la vie et la santé..

Un spécialiste de la Moscow Doctor Clinic parle d'arachnoïdite:

Arachnoïdite cérébrale du cerveau: symptômes, traitement, conséquences

Qu'est-ce que l'arachnoïdite?

Le cerveau humain et la moelle épinière sont recouverts de trois méninges: ferme, arachnoïde (arachnoïde) et molle. L'inflammation de la toile d'araignée est une maladie appelée arachnoïdite. Dans 60% des cas, la maladie provoque des maladies infectieuses et allergiques infectieuses. Dans 30% des cas, l'arachnoïdite survient en raison d'une lésion cérébrale traumatique antérieure. Chez d'autres personnes diagnostiquées avec la maladie, il n'est pas possible d'établir l'étiologie.

Le terme "arachnoïdite" n'a pas trouvé d'application pratique. Les experts attribuent cela au fait qu'il n'y a pas de lésion isolée des méninges arachnoïdiennes, car elle n'a pas son propre système vasculaire. Les signes d'arachnoïdite en médecine moderne sont appelés méningite séreuse.

Classification des maladies

En fonction de la localisation du processus pathologique, plusieurs types de maladies sont distingués. L'un d'eux est l'arachnoïdite vertébrale. Avec cette maladie, une inflammation se produit dans les méninges qui entourent la moelle épinière. Un autre type est l'arachnoïdite cérébrale. Avec lui, seule la membrane du cerveau est affectée. Pour l'arachnoïdite cérébrospinale, une combinaison des deux types de maladies ci-dessus est caractéristique.

Il existe une autre classification. Selon elle, il existe les types de maladies suivants, c'est l'arachnoïdite:

  • fosse crânienne postérieure;
  • la base du cerveau (basale);
  • surface convexe des hémisphères cérébraux (convexital);
  • dans le domaine du chiasme optique (opto-chiasmal);
  • angle cérébelleux.

Selon les changements morphologiques, il y a:

  • adhésif
  • kystique adhésif;
  • arachnoïdite kystique cérébrale.

Qu'est-ce qu'une hypertrophie du ventricule gauche du cœur??

Pendant de nombreuses années, essayant de guérir l'hypertension?

Directeur de l'Institut de traitement: «Vous serez étonné de la facilité avec laquelle il est possible de guérir l'hypertension en la prenant tous les jours...

Tout le monde n'a pas une idée de la raison pour laquelle il y a une augmentation du ventricule gauche du cœur, de ce qu'il est et de ce qu'il peut entraîner. L'hypertrophie est une augmentation de volume d'organe avec une taille de cavité normale et réduite. Cette maladie est autrement appelée cardiomyopathie hypertrophique..

Les causes

Le cœur se compose de 4 sections: 2 ventricules et 2 oreillettes. Le ventricule gauche a une épaisseur de 11-14 mm et un volume allant jusqu'à 210 cm³. La fonction principale de cette chambre du cœur est de contracter et de pousser le sang dans l'aorte. C'est à partir du ventricule gauche qu'un grand cercle de circulation sanguine commence, à travers lequel le sang coule du cœur vers les organes internes (cerveau, foie, reins, rate, estomac, membres).

Avec l'hypertrophie (augmentation) du ventricule, sa fonction contractile est altérée. On distingue les variétés d'hypertrophie ventriculaire gauche suivantes:

  • concentrique;
  • excentrique;
  • obstructif.

Avec toute forme d'hypertrophie, le volume des cellules musculaires augmente, ce qui entraîne une densification de la paroi ventriculaire et une diminution de son élasticité. Une forme concentrique d'hypertrophie se produit en raison de la pression élevée dans la chambre. La cause peut être une hypertension artérielle ou une maladie de la valve aortique (rétrécissement ou insuffisance).

Dans ce cas, une augmentation de volume est une réaction compensatoire visant à améliorer la poussée sanguine à la bouche de l'aorte. Avec l'hypertrophie excentrique, la cavité ventriculaire déborde de sang. Son volume peut atteindre 300-400 ml. Si le cœur est hypertrophié, certaines maladies n'en sont pas toujours la cause..

Facteurs étiologiques

On distingue les raisons suivantes de l'augmentation du volume du ventricule gauche:

  • malformations cardiaques congénitales (coarctation aortique, anomalie septale entre les ventricules);
  • défauts acquis (insuffisance mitrale, pathologie valvulaire aortique);
  • hypertension artérielle;
  • mutations géniques;
  • l'athérosclérose de l'aorte;
  • maladie coronarienne;
  • cardiomégalie (gros cœur congénital);
  • cardiomyopathie.

On distingue les facteurs prédisposants suivants au développement de cette pathologie:

  • mauvaise nutrition (excès d'aliments gras et de sel);
  • stress;
  • Dépendance à l'alcool;
  • fumeur;
  • dépendance;
  • trouble du sommeil;
  • travail physique intense;
  • prédisposition héréditaire;
  • obésité;
  • trop manger;
  • mode de vie inactif.

La cause la plus fréquente est l'hypertension artérielle. La fermeture et l'hypertrophie du cœur dans 90% des cas sont causées par cette pathologie particulière. L'élargissement ventriculaire est souvent observé chez les athlètes. En raison de cette activité physique élevée et du travail amélioré du muscle cardiaque.

Panneaux

Avec une augmentation de la taille du ventricule gauche, les symptômes suivants sont possibles:

  • dyspnée;
  • douleur au coeur;
  • labilité de la pression artérielle;
  • sensation de manque d'air;
  • vertiges;
  • hypertension artérielle;
  • acrocyanose;
  • somnolence;
  • mal de crâne;
  • gonflement
  • palpitations.

L'angine de poitrine se développe souvent. Il se caractérise par une douleur constrictive derrière le sternum. De nombreux patients ont un rythme cardiaque perturbé. Dans les cas graves, le développement d'une fibrillation auriculaire est possible. Le scintillement est une réduction très fréquente. LVH a ses propres caractéristiques, selon la cause..

Si la cause est une cardiomyopathie, l'hypertrophie présente les symptômes suivants:

  • survient principalement à un jeune âge (jusqu'à 35 ans);
  • accompagnée de vertiges, d'essoufflement, d'évanouissement et de douleurs cardiaques;
  • est asymétrique;
  • caractérisé par un épaississement du myocarde jusqu'à 1,5 cm;
  • accompagnée d'une diminution de la cavité ventriculaire.

L'hypertrophie avec hypertension artérielle se développe principalement chez les personnes de plus de 35 ans. Une histoire de ces personnes a une cardiomyopathie. Les principaux symptômes sont un essoufflement et des maux de tête. L'hypertrophie est uniforme. Dans le même temps, l'épaisseur de paroi du ventricule dépasse rarement 1,5 cm. Peut-être l'expansion de la cavité ventriculaire.

Si elle n'est pas traitée, les conséquences pour une personne malade peuvent être très graves. Cette pathologie entraîne les complications suivantes:

L'hypertension disparaîtra et la pression sera de 120 à 80, si elle est incluse dans l'alimentation...

L'hypertension disparaîtra pour toujours! Voici le secret...

  • ischémie du muscle cardiaque;
  • infarctus du myocarde;
  • un accident vasculaire cérébral;
  • hypoxie cérébrale chronique;
  • Arrêt cardiaque soudain;
  • arythmies.

Chez les individus physiquement entraînés, cette pathologie peut être asymptomatique pendant des années..

Examen et traitement

Le traitement commence après un examen complet d'une personne. Le diagnostic comprend l'examen externe, l'interrogatoire, l'écoute du cœur et des poumons, l'électrocardiographie, l'échographie du cœur et l'imagerie par résonance magnétique. Les symptômes suivants indiquent une hypertrophie:

  • modification de l'onde R dans les dérivations thoraciques sur l'électrocardiogramme;
  • Changement d'intervalle ST
  • Changement d'onde T;
  • souffle au coeur;
  • tons étouffés;
  • cardiopalmus;
  • accentuer 2 tons.

Les données cliniques sont très importantes (œdème, essoufflement, respiration rapide). Le traitement se concentre sur la cause profonde.

En cas de cardiomyopathie modérée, des bêtabloquants (métoprolol), des inhibiteurs calciques (vérapamil), des anticoagulants (héparine, warfarine) sont utilisés.

En cas d'insuffisance cardiaque, vous devez prendre des diurétiques et des inhibiteurs de l'ECA.

En cas d'arythmie, Amiodarone ou Cordaron est prescrit. Dans les cas graves, une opération est effectuée. Les sartans (losartan) sont souvent utilisés pour réduire la charge cardiaque. Si le ventricule a augmenté de taille dans le contexte de l'hypertension, des médicaments antihypertenseurs sont prescrits.

En cas de malformations cardiaques congénitales et acquises et d'insuffisance valvulaire élevée, une intervention chirurgicale (prothèses, chirurgie plastique, commissurotomie) est indiquée. Il est important de changer votre style de vie: renoncez à l'alcool et aux cigarettes, bougez plus, ne surchargez pas de travail, allez vous coucher plus tôt, ne vous inquiétez de rien.

Ainsi, en cas de dysfonctionnement cardiaque, le ventricule gauche peut augmenter, ce qui entraîne une violation du débit sanguin.

Les causes de l'arachnoïdite cérébrale

Cette maladie peut se présenter sous la forme de complications dans diverses maladies infectieuses, se développer en raison de processus inflammatoires qui se produisent dans l'oreille moyenne, les sinus paranasaux. Ainsi, les rhumatismes, la grippe, l'amygdalite chronique, l'otite moyenne, la rhinosinusite, la rougeole, la scarlatine, etc. sont parmi les facteurs causaux..

La cause de la maladie est parfois une lésion cérébrale traumatique. Il s'agit d'une arachnoïdite cérébrale post-traumatique. Certains experts pensent que la maladie peut survenir après une blessure à la naissance et se faire sentir à l'âge adulte après une blessure ou une infection..

Cerveau moyen

Le mésencéphale humain semble être la structure la plus petite et la plus simple. Il comprend 2 parties principales: le toit, où se trouvent les centres visuels et auditifs sous-corticaux et les jambes du cerveau, où les voies sont localisées..

  • Le toit de la section du mésencéphale se cache sous l'extrémité postérieure du corps calleux et est limité par deux rainures transversales, à 4 petites collines
  • Les jambes du cerveau forment des voies qui sont dirigées vers la partie antérieure du cerveau. Les jambes elles-mêmes font partie de l'épaisseur des hémisphères cérébraux
  • La cavité, qui est la partie résiduelle de la vessie du cerveau, apparaît sous la forme d'un canal étroit - aqueduc cérébral. Ce canal étroit (environ 2 cm de long) est tapissé d'épendyme et relie le quatrième ventricule au troisième. La restriction dorsale du canal est réalisée par le toit du mésencéphale et ventralement - par la couverture des jambes cérébrales

Fonctions du mésencéphale:

  • La mise en œuvre de réactions motrices à un stimulus spécifique
  • Réactions visuelles végétatives (réaction à la lumière)
  • Maintenir le tonus musculaire squelettique

Symptômes cérébraux

L'arachnoïdite cérébrale se caractérise par certaines manifestations cliniques. Tout d'abord, la maladie se fait sentir avec des symptômes cérébraux. Les maux de tête sont fréquents. Elle est la plus forte du matin. Chez certaines personnes, il s'accompagne de nausées, de vomissements..

Les maux de tête peuvent augmenter avec la tension, l'effort et les mouvements maladroits. En plus de cela, les personnes atteintes d'arachnoïdite cérébrale notent des étourdissements. La mémoire des patients s'aggrave, l'irritabilité apparaît, la fatigue s'installe rapidement, le sommeil est perturbé, une faiblesse générale est observée.

Caractéristiques et caractéristiques générales de l'apparition d'une malformation artérioveineuse

La malformation artérioveineuse est un type d'adhésion des vaisseaux sanguins du cerveau dans des enchevêtrements caractéristiques. La survenue de cette pathologie est généralement spontanée, elle affecte principalement les hommes. Dans le cas d'adhérences dans de petits vaisseaux, les symptômes peuvent ne pas se produire. Dans le cas de pathologies majeures, des manifestations neurologiques caractéristiques se produisent, telles que des crises d'épilepsie, un engourdissement du visage, des maux de tête. Cela est dû à la pression mécanique des enchevêtrements élargis des vaisseaux sanguins sur le tissu cérébral..

En raison des adhérences de vaisseaux adjacents de profils différents, une modification de l'apport sanguin au cerveau se produit. Cela est dû au fait que le sang entrant circule à travers les vaisseaux veineux en raison d'une distorsion du flux sanguin due à une telle pathologie, et à son tour, le sang sortant pénètre dans le lit artériel. La malformation artérioveineuse des vaisseaux cérébraux peut provoquer de graves perturbations dans la bonne circulation sanguine du cerveau. La malformation artérioveineuse ne doit pas être confondue avec un anévrisme cérébral, les anévrismes ont une forme complètement différente.

Symptômes reflétant la localisation du processus pathologique

Les signes cérébraux ne sont pas les seuls à souffrir d'arachnoïdite cérébrale. Des symptômes peuvent survenir et supplémentaires, qui reflètent la localisation du processus shell:

  1. Avec une arachnoïdite de la fosse crânienne postérieure, une ataxie est observée. Il s'agit d'une violation de la coordination des mouvements musculaires en l'absence de faiblesse musculaire. Le nystagmus se produit également. Ce terme fait référence aux mouvements spontanés des globes oculaires..
  2. La forme basale de la maladie est caractérisée par une violation des fonctions des nerfs situés à la base du crâne.
  3. Avec l'arachnoïdite convexitale, des crises d'épilepsie générale et de Jackson peuvent être observées..
  4. Le type opto-chiasmal de la maladie est caractérisé par une déficience visuelle. Des gens malades. En cas de maladie grave, la cécité se produit. Des troubles hypothalamiques se produisent parfois (par exemple, augmentation de la miction, soif).
  5. Avec l'arachnoïdite, l'angle cérébellopontin des personnes est tourmenté par un mal de tête localisé dans la région occipitale, les acouphènes. Les patients ont des étourdissements paroxystiques.

Cerveau postérieur

La région cérébrale postérieure comprend le pont et le cervelet. Les bords inférieurs du pont sont adjacents à la section oblongue. D'en haut, le pont pénètre dans les jambes cérébrales, tandis que ses sections latérales forment les jambes cérébelleuses moyennes.

À l'avant du pont, il y a une accumulation de matière grise, dans la partie arrière, il y a des noyaux de 5-8 paires de nerfs crâniens qui vont à la base du cerveau, et dans sa partie arrière - à la frontière avec le cervelet et la médulla oblongata.

Diagnostic de l'arachnoïdite cérébrale

Le diagnostic est posé par des spécialistes prenant en compte les manifestations cliniques de la maladie et les résultats d'un examen neurologique. Il comprend des études sur l'acuité visuelle, les champs visuels et le fond d'œil. La craniographie est également réalisée. Il s'agit d'une radiographie du crâne sans contraste. Avec l'arachnoïdite cérébrale, des signes indirects d'hypertension intracrânienne peuvent être détectés sur les craniogrammes d'examen.

Un électroencéphalogramme du cerveau est également réalisé. Le rôle principal dans le diagnostic est joué par un pneumoencéphalogramme. L'étude vous permet de détecter un remplissage inégal de l'espace sous-arachnoïdien de l'air, l'expansion des ventricules du cerveau, des accumulations focales d'air. Pour obtenir des informations supplémentaires et exclure d'autres maladies, les personnes malades sont affectées:

  • Tomodensitométrie;
  • angiographie;
  • Imagerie par résonance magnétique;
  • scintigraphie;
  • autres méthodes de diagnostic.

La structure des hémisphères cérébraux

Le cortex cérébral, est une couche anatomique de matière grise, d'environ 3 mm d'épaisseur, et recouvre les hémisphères cérébraux. Cette partie du cerveau, se développant dans les dernières périodes de l'évolution, a joué un rôle clé dans la mise en œuvre d'une activité nerveuse plus élevée. Par conséquent, le cortex cérébral contrôle toutes les fonctions du corps humain et les coordonne également.

La matière blanche des hémisphères cérébraux est constituée de plusieurs types de fibres, à savoir elle comprend de tels types:

  • Associations reliant différents sites corticaux dans un hémisphère
  • La projection, est déterminée par la présence de trajectoires d'entraînement des analyseurs qui communiquent le site cortical avec les formations ci-dessous
  • Commissural, reliez les hémisphères les uns aux autres

Chez l'homme, en raison de la croissance inégale des structures individuelles de matière grise, la surface du cortex se replie, recouverte de sillons et de circonvolutions. Ils élargissent la surface du cortex sans augmenter le volume du crâne. Donc, chez l'homme, environ 2/3 de la surface de l'ensemble du cortex est situé profondément dans les sillons.

Les neurones corticaux sont situés dans des couches délimitées. Chaque couche est caractérisée par la prédominance de n'importe quel type de cellule. Dans la zone motrice du cortex, on distingue 6 couches principales:

  • Moléculaire
  • Granulaire extérieur
  • Pyramidal
  • Grainé intérieur
  • Ganglionique (couche de cellules Betz)
  • Multiforme

Les hémisphères sont séparés les uns des autres par un espace longitudinal, qui agit comme le corps calleux - une plaque située dans les profondeurs et reliant les hémisphères du cerveau final. L'arc est situé sous le corps calleux. Devant les piliers de cette arche se trouve la commissure avant. Entre l'avant du corps calleux, vous pouvez voir une plaque de tissu cérébral étirée verticalement - un septum transparent..

Les deux hémisphères sont divisés en 4 lobes:

La rainure centrale agit comme un composant limitant du lobe frontal et pariétal. Le lobe temporal est approprié aux autres par une rainure latérale. Sur la surface latérale du lobe frontal, une rainure précentrale est distinguée, qui sépare le gyrus précentral et deux rainures.

Élimination de la maladie

L'arachnoïdite cérébrale de la maladie doit être traitée pendant longtemps, bien sûr. Pour éliminer la source d'infection, les médecins prescrivent des antibiotiques à leurs patients. Les outils suivants sont également utilisés:

  • anti-inflammatoire;
  • résorbable;
  • hyposensibilisant;
  • déshydratation et autres.

Avec une augmentation de la pression intracrânienne, les diurétiques (par exemple, le furosémide, le mannitol) et les décongestionnants sont nécessaires. Si les patients éprouvent des crampes, les médecins prescrivent des médicaments antiépileptiques. Des médicaments symptomatiques sont utilisés si nécessaire..

Chirurgie

L'utilisation de médicaments n'aide pas toujours à éliminer une maladie telle que l'arachnoïdite cérébrale. Un traitement chirurgical est prescrit dans certains cas. Les indications de la chirurgie sont:

  • manque d'amélioration après la pharmacothérapie;
  • augmentation de l'hypertension intracrânienne;
  • augmentation des symptômes focaux;
  • la présence d'une arachnoïdite opto-chiasmale, caractérisée par une baisse régulière de la vision.

Par exemple, une opération neurochirurgicale peut être réalisée avec le développement d'un processus adhésif avec formation d'adhérences ou processus kystique dans une maladie telle que l'arachnoïdite cérébrale du cerveau. Un tel traitement vous permettra de vous débarrasser des obstacles qui gênent la circulation normale du liquide céphalorachidien.

Remèdes populaires pour le traitement de l'arachnoïdite cérébrale

La médecine traditionnelle propose le traitement de l'arachnoïdite cérébrale par ses propres moyens.

  1. Tout d'abord, l'alimentation. Les médecins du peuple disent que pendant la période d'exacerbation de la maladie, il est nécessaire de réduire au minimum la quantité de viande, de sel et de sucre. Dans le même temps, les fruits et légumes auront un effet bénéfique sur l'état du patient. Les plus utiles sont le chou, les carottes, les groseilles, les kakis, les raisins et les raisins secs. Le jeûne est également recommandé..
  2. Deuxièmement, pour éliminer le principal symptôme de l'arachnoïdite post-traumatique - maux de tête, l'huile de camphre doit être frottée.
  3. Troisièmement, le thé d'une série est considéré comme utile. Pour le préparer, vous devez prendre 1 cuillère à soupe. l herbes et versez de l'eau bouillante dessus. Insistez 20-30 minutes. Prendre pendant la journée. Le traitement peut durer de 1 à 3 ans.
  4. Quatrièmement, vous pouvez faire un mélange de lavande et de miel. Pour ce faire, vous devez mélanger les ingrédients dans un pot et le retirer pendant 6 mois dans un endroit sombre. Le contenu doit être remué périodiquement. Ce mélange est pris dans 1 cuillère à soupe. cuillère 3 fois par jour.

Il existe de nombreuses autres recettes créées par des guérisseurs traditionnels. Un patient qui décide de les utiliser doit se rappeler qu'ils ne sont bons qu'en complément. Les herbes et les infusions ne peuvent pas remplacer les médicaments et les thérapies complexes.

Les remèdes populaires peuvent aider à améliorer la condition, les symptômes peuvent être supprimés, mais ils ne peuvent pas éliminer les causes profondes.

Vous ne pouvez en aucun cas refuser les médicaments prescrits par le médecin, car cela peut entraîner le développement d'une arachnoïdite, ainsi que de graves complications. Vous devez également vous rappeler qu'avant d'utiliser l'une des recettes de la médecine traditionnelle, vous devez consulter votre médecin.

Pronostic et incapacité dans l'arachnoïdite cérébrale

Habituellement, la vie du patient n'est pas en danger si le traitement est commencé en temps opportun. Un bon pronostic est donné avec une forme convexitale de la maladie. C'est pire avec une inflammation opto-chiasmale. L'arachnoïdite de la fosse crânienne postérieure avec hydrocéphalie occlusive est particulièrement dangereuse. Il convient de noter que le pronostic peut aggraver considérablement les maladies existantes, les blessures.

Les personnes atteintes d'une maladie peuvent être reconnues comme invalides du groupe III, si le volume de leur activité de production diminue dans les travaux légers. Avec une déficience visuelle sévère, des convulsions convulsives fréquentes, une invalidité du groupe II est établie. Le groupe I devient invalide en raison d'une perte de vision causée par une arachnoïdite à opto-chiasme.

Comment se manifeste l'arachnoïdite: symptômes et traitement de la maladie

L'arachnoïdite appartient à la catégorie des inflammations séreuses, accompagnée d'un ralentissement de l'écoulement sanguin et d'une augmentation de la perméabilité des parois des capillaires. À la suite d'une telle inflammation, la partie liquide du sang pénètre à travers les parois dans les tissus mous environnants et y stagne..
L'œdème provoque une légère douleur et une légère augmentation de la température, affecte légèrement les fonctions de l'organe enflammé.

Le plus grand danger est une prolifération significative persistante du tissu conjonctif tout en ignorant la maladie ou l'absence de traitement. Ce dernier est à l'origine de graves perturbations du travail des organes.

Causes d'invalidité

Il a été dit plus haut que l'arachnoïdite cérébrale peut conduire à un handicap. Ainsi, la maladie provoque une limitation de la vie, c'est-à-dire que les patients perdent totalement ou partiellement la possibilité ou la capacité de mettre en œuvre les principales composantes de la vie quotidienne. Cela se produit pour les raisons suivantes:

  1. Convulsions convulsives. Les malades perdent périodiquement le contrôle de leur comportement. À cet égard, la durée de vie limitée et le handicap.
  2. Déficience visuelle. Chez les personnes souffrant d'arachnoïdite cérébrale, la sévérité diminue et le champ de vision se rétrécit. Ils ne peuvent pas travailler avec de petits détails, effectuer leurs tâches professionnelles, ce qui nécessite une fatigue oculaire. Certaines personnes ont constamment besoin de l'aide des autres à cause de la cécité..
  3. Troubles de la dynamique du liquide céphalo-rachidien dans la maladie arachnoïdite cérébrale. Les conséquences sont une manifestation du syndrome hypertensif avec des crises répétées. La crise s'accompagne de vertiges, de désorientation.
  4. Neurasthénie et dystonie autonome concomitante. Les gens ont une endurance réduite pour les facteurs climatiques et leur capacité à prolonger le stress physique et mental est perdue. Les patients réagissent négativement aux sons forts, à une lumière trop vive.

Types de maladies

Chaque type de pathologie est caractérisé par certains signes et le déroulement spécial du processus pathologique..

Épidémie

Un autre nom est léthargique. Il est diagnostiqué chez les enfants et les adultes. Les symptômes se manifestent par une forte augmentation de la température, des maux de tête intenses, des douleurs articulaires.

Le patient a de la confusion, des états délirants, des hallucinations. Le strabisme, la difficulté à respirer, la transpiration excessive sont ajoutés plus tard..

Tique

La fréquence de détection de cette espèce augmente au printemps et en été, lorsque les tiques infectées sont les plus actives. L'agent causal de la maladie se transmet par la piqûre d'une tique d'encéphalite..

Lorsqu'elle pénètre dans l'organisme, l'infection pénètre dans le cerveau par la circulation sanguine. Une personne commence à avoir peur de la lumière vive, une douleur à la tête augmente, des vomissements se développent. Un engourdissement des extrémités se produit, les structures musculaires sont paralysées.

Moustique

Un autre nom pour l'espèce est japonais. Les moustiques infectés sont porteurs du virus. La maladie s'accompagne d'une température corporelle élevée, de vomissements, de confusion. Tremblement fixe des extrémités, convulsions convulsives. L'espèce se caractérise par un taux de mortalité élevé..

Grippe

Il se développe comme une complication de la grippe. Manifesté par des nausées, des maux de tête, une perte de poids, une faiblesse. La maladie met souvent la victime dans le coma.

Rougeole

Étant donné que la rougeole appartient aux maladies infantiles, ce type d'encéphalite est inhérent aux enfants. L'inflammation du cerveau commence à se développer quelques jours après la rougeole.

Le patient s'affaiblit, une affection fébrile se manifeste, des crises d'épilepsie sont préoccupantes. La maladie endommage les nerfs du crâne, provoquant une paralysie, une myélite.

Varicelle

Progresse en raison de la varicelle. La maladie est plus souvent diagnostiquée dans l'enfance. L'enfant s'affaiblit, devient somnolent. La coordination des mouvements est progressivement perturbée, la paralysie des bras et des jambes, des crises d'épilepsie se développent.

Herpétique

Le virus de l'herpès infecte le cortex cérébral. Cette espèce progresse lentement, entraînant une altération de la conscience, un mal de tête douloureux et des mouvements chaotiques des membres..

Prévention des maladies

L'arachnoïdite cérébrale peut être évitée. Donc, pour ne pas rencontrer cette maladie, il faut faire attention à sa prévention. Il consiste à traiter en temps opportun les affections pouvant provoquer une arachnoïdite. Par exemple, lorsque les premiers signes de sinusite, d'otite moyenne apparaissent, vous devez immédiatement consulter un médecin. Le spécialiste prescrira une thérapie efficace en temps opportun. Un traitement adéquat est nécessaire pour les lésions cérébrales traumatiques..

En conclusion, il convient de noter que l'arachnoïdite cérébrale du cerveau est une maladie qui n'est pas si facile à diagnostiquer. Pour les symptômes suspects, diverses études sont prescrites. Un diagnostic différentiel est également effectué, car de nombreuses maladies ont un tableau clinique similaire (par exemple, tumeurs cérébrales, hydrocéphalie normotensive, neurosarcoïdose, sclérose en plaques, épilepsie idiopathique).

Cerveau intermédiaire

La section intermédiaire est située directement sous le corps calleux et l'arcade, fusionnée avec les hémisphères cérébraux. Cette section comprend des parties telles que:

L'anatomie du cerveau humain, à savoir le thalamus, est représentée par des amas de matière grise appariés, qui sont recouverts de matière blanche. La structure du thalamus comprend 3 groupes clés de noyaux, à savoir:

La fonction des noyaux latéraux est de basculer les voies sensibles vers le cortex cérébral..

Symptômes de l'arachnoïdite cérébrale et méthodes de traitement

L'arachnoïdite cérébrale est appelée inflammation de la membrane arachnoïdienne du cerveau. La principale raison du développement de la maladie est la présence de foyers inflammatoires dans le corps. Dans certains cas, l'arachnoïdite est une complication des maladies virales aiguës, en particulier la grippe. La maladie est considérée comme extrêmement grave et peut affecter les centres vitaux du cerveau. Selon la zone de la lésion et la gravité du processus inflammatoire, plusieurs formes d'arachnoïdite sont distinguées.

IL EST IMPORTANT DE SAVOIR! Diseuse de bonne aventure Baba Nina: «Il y aura toujours beaucoup d'argent si vous le mettez sous votre oreiller...» Lire la suite >>

Types d'arachnoïdite

Il existe plusieurs types d'arachnoïdite:

  1. Cérébral (code selon ICD-10 G00). Des dommages aux méninges se produisent dans diverses zones. Cette espèce se caractérise par la présence de maux de tête de nature hypertensive ou gaine. Une personne observe constamment la douleur, il y a des périodes d'intensification après une surchauffe prolongée et une hypothermie. La manifestation de syndromes neurologiques dépendra de la zone de la lésion. Parfois, l'arachnoïdite cérébrale s'accompagne d'attaques de crises convulsives focales. Dans les lésions sévères, des crises convulsives généralisées apparaissent avec une perte de conscience, ce qui peut conduire au développement de crises d'épilepsie. La compression des centres responsables des fonctions sensorielles et motrices entraîne des troubles de la sensibilité et des mouvements du type de mono et hémiparésie. Selon la zone affectée, l'arachnoïdite cérébrale peut être convexitale (lésion de la surface convexe des hémisphères cérébraux), basale (à la base du cerveau), opto-chiasmale (à l'intersection des nerfs optiques), fosse crânienne postérieure et angle pont-cervelet.
  2. Spinal. Dommages aux membranes de la moelle épinière. Les abcès et furoncles purulents deviennent la cause du développement de la maladie. Parfois, l'arachnoïdite vertébrale est de nature post-traumatique. Le processus inflammatoire se propage le long de la surface arrière de la moelle épinière, ce qui explique la présence de douleur dans les membres. La maladie est asymptomatique depuis longtemps. La forme vertébrale de l'arachnoïdite est divisée en sous-espèces: kystique, adhésive et kystique-adhésive. Ces sous-espèces diffèrent les unes des autres par la nature du processus et les symptômes:
  • L'arachnoïdite kystique se caractérise par une inflammation des membranes de la moelle épinière et s'accompagne de la formation de kystes. Ses manifestations ressemblent parfois à un processus tumoral. Les patients se plaignent de maux de dos sévères et de difficultés à se déplacer.
  • L'arachnoïdite adhésive est la propagation d'exsudat purulent dans la moelle épinière, ce qui conduit inévitablement à la formation d'adhérences et au développement d'un syndrome de compression de la colonne vertébrale.
  • L'arachnoïdite de type kystique-adhésif est caractérisée par la formation de zones d'adhésion des membranes avec la substance du cerveau. Ce processus conduit à une irritation constante du cortex cérébral, contribuant au développement de crises..

Clinique d'arachnoïdite cérébrale

La maladie se développe rapidement et devient rapidement chronique. Les symptômes qui caractérisent l'arachnoïdite peuvent être divisés en cérébrale et focale:

  • Les symptômes cérébraux sont communs à de nombreuses maladies neurologiques. Ceux-ci incluent des étourdissements, une faiblesse générale, des troubles du sommeil, de l'irritabilité, une distraction de l'attention et des troubles de la mémoire. Le principal symptôme cérébral observé avec une inflammation de l'arachnoïde est un mal de tête de gravité variable. Des crises de maux de tête particulièrement graves surviennent le matin et peuvent s'accompagner de nausées et de vomissements..
  • Les symptômes focaux apparaissent selon la zone de la lésion cérébrale. Avec le type convexital, les symptômes d'irritation du cortex et de perte de certaines fonctions motrices prédominent. La principale manifestation est considérée comme généralisée et les crises d'épilepsie de Jackson. Le développement d'une pathologie dans la zone de la base du crâne perturbe les fonctions des nerfs passant dans cette zone. Une diminution de l'acuité visuelle et d'autres déficiences visuelles indiquent un processus inflammatoire dans le domaine du croisement du nerf optique. Une lésion près des jambes du cerveau se manifeste par des symptômes de violation du système pyramidal et des nerfs oculomoteurs.

L'arachnoïdite près de l'angle pont-cervelet, en plus d'un mal de tête dans la région occipitale, se manifeste par des acouphènes, des étourdissements et, dans de rares cas, des vomissements. Lors de la marche, le patient titube, il y a une inclinaison du corps vers la lésion. La démarche acquiert un caractère atactique, une expansion des veines du fond d'œil et un nystagmus horizontal se développent, dans certains cas, des symptômes pyramidaux commencent. Les symptômes de dommages aux nerfs trijumeaux, abducents, faciaux et auditifs sont fréquents.

Le développement d'une arachnoïdite de la citerne occipitale est un processus qui se développe rapidement. La clinique comprend de la fièvre, des douleurs à l'arrière de la tête et du cou, une augmentation des réflexes tendineux, des symptômes méningés et pyramidaux.

Diagnostique

Le diagnostic de l'arachnoïdite n'est pas seulement possible pour les symptômes cliniques. Pour un diagnostic correct, un examen supplémentaire du patient est nécessaire. Souvent, les manifestations de l'arachnoïdite sont similaires aux symptômes d'une tumeur cérébrale..

Pour exclure le processus tumoral, un craniogramme d'ensemble est effectué, sur lequel, avec l'arachnoïdite, des signes d'hypertension intracrânienne sont visibles. L'électroencéphalographie (EEG) détermine les changements locaux des biopotentiels. L'une des principales méthodes d'examen est la ponction lombaire. L'examen du liquide céphalorachidien dans l'inflammation de la membrane arachnoïdienne du cerveau montre la présence d'une dissociation protéine-cellule et d'une pléocytose lymphocytaire modérée.

La principale valeur dans le diagnostic de l'arachnoïdite est la TDM et l'IRM. Sur les images de tomographie, les zones d'expansion de l'espace sous-arachnoïdien, des ventricules et des citernes du cerveau seront clairement définies. Dans certains cas, des zones de processus exsudatif purulent et la formation de kystes sont visibles. Il est préférable d'effectuer une IRM, car cette méthode est plus sensible aux changements dans le tissu cérébral.

Pour confirmer certaines formes d'arachnoïdite, des méthodes d'examen supplémentaires sont prescrites, par exemple, examen du fond d'œil, examen oto-rhino-laryngologique pour identifier la cause de la maladie sous-jacente.

Thérapie

Le traitement de l'arachnoïdite est complexe et comprend de nombreux composants. Tout d'abord, il est nécessaire d'éliminer la cause du développement de l'inflammation. En tant que médicaments qui détruisent la flore infectieuse, des doses thérapeutiques d'antibiotiques sont prescrites. De plus, des antihistaminiques et des agents désensibilisants sont utilisés. Important dans le traitement de l'arachnoïdite est une diminution de la pression intracrânienne. Pour ce faire, une cure de stimulants biogéniques et de préparations d'iode est prescrite, ce qui élimine les effets de l'hypertension et normalise la circulation cérébrale. Les principaux médicaments de thérapie sont:

  • Prednisolone à une dose de 60 mg / jour pendant 2 semaines.
  • Pyrogène (l'apport commence par une dose de 25 MDT).
  • Tavegil ou Suprastin comme antihistaminiques.
  • analgésiques pour les maux de tête sévères.
  • Cerebrolysin.
  • Médicaments antiépileptiques. Ce groupe est destiné uniquement aux crises d'épilepsie..

L'absence de dynamique positive dans la pharmacothérapie est la principale indication d'une intervention chirurgicale.

Traitement avec des remèdes populaires

À un stade précoce du développement de la maladie, l'utilisation de remèdes populaires est possible.

Il convient de noter que les méthodes de médecine traditionnelle ne sont qu'un ajout au traitement principal. Il est impossible de se remettre complètement d'une arachnoïdite sans l'utilisation de médicaments et sans recevoir des soins médicaux hautement qualifiés.

En tant que remèdes populaires pour le soulagement des symptômes, appliquez:

  1. Repeshka. Les racines de la plante sont soigneusement broyées en poudre et séchées pendant un certain temps. Vous devez prendre le lambeau 3 fois par jour 20 minutes avant les repas.
  2. Bardane. La feuille de la plante est lavée, pétrie et appliquée sur un point douloureux de la tête.
  3. Une série de. La plante est séchée et brassée avec de l'eau bouillante dans un rapport de 1 cuillère à soupe. l succession pour 1 litre d'eau. L'infusion doit être conservée 30 minutes puis boire sous forme de thé pendant la journée.

Avec un traitement adéquat et rapide, le pronostic de l'issue est favorable. Quelle que soit la gravité de la maladie, un certificat d'invalidité est délivré au patient lors de son rétablissement. Des recommandations sont données aux patients, y compris la limitation de l'activité physique, la limitation des visites dans les endroits bruyants, la prévention régulière des maladies virales saisonnières.

Conclusion

Pour résumer, il est nécessaire de souligner la principale chose dont vous devez vous rappeler à propos de l'arachnoïdite:

  1. L'arachnoïdite cérébrale est un processus auto-immun associé à la formation d'anticorps dirigés contre la membrane arachnoïdienne du cerveau.
  2. Les principales causes de développement: grippe, méningite, varicelle, rougeole, infection à cytomégalovirus. Parfois, l'arachnoïdite se développe après une blessure.
  3. Le mal de tête n'est pas le seul symptôme. Avec une inflammation de la muqueuse du cerveau, des symptômes cérébraux et focaux sont observés
  4. Seul un spécialiste peut faire un diagnostic fiable sur la base d'une anamnèse et des résultats d'examen.
  5. La principale méthode de diagnostic est l'IRM.
  6. Le traitement est effectué de manière globale. Utilisation des principaux groupes de médicaments.
  7. Dans les cas graves, le seul traitement est la chirurgie.
  8. Après une arachnoïdite, le patient reçoit un groupe de personnes handicapées.

Il Est Important D'Être Conscient De Vascularite