Bradycardie

La violation du rythme peut se manifester par une augmentation de la fréquence cardiaque et sa diminution. Dans ce dernier cas, nous parlons de bradycardie, qui peut être diagnostiquée à différents âges. Cette pathologie est-elle dangereuse n'est indiquée de manière fiable qu'après un examen complet du patient.

La bradycardie est une désignation grecque, qui signifie «lent» et «cœur», ce qui indique une activité cardiaque ralentie. Il existe plusieurs formes de bradycardie, parmi lesquelles seules quelques-unes peuvent provoquer une asystolie, c'est-à-dire un arrêt cardiaque.

La bradycardie est incluse dans la Classification internationale des maladies de la dixième révision, dans laquelle elle est affectée du code R00.1. Selon les normes acceptées chez un adulte, la fréquence cardiaque ne doit pas descendre en dessous de 60 battements / min.

La définition de la maladie est réalisée à l'aide de l'électrocardiographie et d'autres méthodes de recherche. Le pronostic final de santé se fait après un examen complet du patient. Diverses méthodes sont impliquées dans le traitement, y compris conservatrice et chirurgicale. Dans certains cas, il suffit de prendre des infusions d'herbes, ce qui doit être convenu avec le médecin traitant.

Vidéo Faits sur le cœur. Bradycardie

Mécanismes pour le développement de la bradycardie

La bradycardie doit être comprise comme la fréquence cardiaque correcte avec une fréquence cardiaque chez l'adulte de moins de 60 battements / min, chez l'enfant, selon l'âge, de moins de 70-90 battements / min.

La formation de bradycardie est basée sur divers mécanismes, dont certains sont associés au stimulateur cardiaque principal - le nœud sinusal. Son emplacement est déterminé à l'embouchure de la veine cave (supérieure et inférieure), c'est-à-dire dans l'oreillette droite.

La bradycardie peut être considérée comme une variante de la norme si le cœur est entraîné par une activité physique régulière. Par conséquent, les athlètes ont souvent une fréquence cardiaque inférieure à 60 battements / min et en même temps ils se sentent bien.

La bradycardie pathologique se développe à la suite d'un travail anormal du nœud sinusal ou d'une violation du système de conduction du cœur. Dans le premier cas, pour une raison ou une autre, l'impulsion n'est normalement pas générée par le stimulateur cardiaque naturel, et dans le second, les ondes électriques cessent de se propager complètement dans toutes les parties du cœur, en raison desquelles une lente contraction des oreillettes ou des ventricules est observée..

Les principaux signes de bradycardie

Le rythme cardiaque lent se manifeste souvent comme suit:

  • vertiges
  • la faiblesse
  • transpiration;
  • inconfort dans la région cardiaque;
  • essoufflement.

Dans les cas complexes, un évanouissement ou un évanouissement est observé. Parfois, il devient difficile pour le patient de se concentrer, une distraction apparaît. Le plus souvent, il devient difficile de faire le travail habituel, en particulier le stress augmente pendant l'effort physique.

Pourquoi la bradycardie est-elle dangereuse?

La bradycardie n'est pas dangereuse uniquement si une personne subit régulièrement un entraînement sportif et en même temps, elle ne ressent pas d'inconfort dans la région cardiaque. Il existe même un «cœur sportif», introduit dans la terminologie médicale par le scientifique allemand S. Henschen. Selon les idées modernes, le cœur de l'athlète est caractérisé par des caractéristiques adaptatives et adaptatives, résultant d'un effort physique important sur le myocarde.

Chez les athlètes, la bradycardie de la condition physique est souvent déterminée lorsque la fréquence cardiaque est inférieure à 60 battements / min, le plus souvent de 40 à 50 battements / min.

Dans d'autres cas, la bradycardie est une condition plutôt dangereuse, car elle peut provoquer un arrêt cardiaque. Parfois, une légère diminution de la fréquence cardiaque indique le développement d'une maladie d'autres organes et systèmes du corps, ce qui se produit souvent avec un dysfonctionnement thyroïdien. Même un ralentissement chronique du rythme cardiaque apporte beaucoup d'inconfort à une personne et réduit considérablement la qualité de vie.

Bradycardie pathologique: causes de développement

Dans la plupart des cas, la pathologie est associée à d'autres maladies (extracardiaque et cardiovasculaire):

  • Perturbations destructrices de la conduction des impulsions électriques. Cela comprend l'infarctus du myocarde, les maladies coronariennes, l'angine de poitrine, la cardiomyopathie, les maladies inflammatoires, y compris la myocardite.
  • Ralentir l'impulsion électrique. Il peut s'agir de conditions associées à une activité thyroïdienne insuffisante, une pression artérielle élevée, un syndrome de faiblesse des ganglions sinusiens.

Il y a une dépendance d'un ralentissement de la fréquence cardiaque avec un certain nombre de facteurs:

  • Modifications du muscle cardiaque liées à l'âge qui commencent à se manifester après 45 à 50 ans.
  • Présence de mauvaises habitudes sous forme d'abus d'alcool, de tabagisme.
  • Utilisation inappropriée de certains médicaments qui, en cas de surdosage, ralentissent l'activité cardiaque.

Parfois, le ralentissement est congénital, puis ils parlent de bradycardie chez les enfants. De plus, les méthodes de diagnostic modernes permettent de déterminer la bradycardie du fœtus, qui peut se développer à la suite d'une exposition intra-utérine à des facteurs externes et internes.

Types de bradycardie

Selon le mécanisme de développement, les types de battements cardiaques lents suivants sont distingués:

  • bradycardie sinusale;
  • bradycardie due au blocage de l'impulsion électrique, qui à son tour se divise en: un trouble de la conduction sinoauriculaire et un trouble de la conduction auriculo-ventriculaire.

Classification de la bradycardie selon la sévérité des signes cliniques:

  • degré léger (la fréquence cardiaque de la norme d'âge inférieure diminue de 10 battements / min);
  • gravité modérée (la fréquence cardiaque de l'indicateur inférieur de la norme d'âge diminue de 20 battements / min);
  • forte sévérité (la fréquence cardiaque de l'indicateur inférieur de la norme d'âge diminue de 30 battements / min);

Bradycardie sinusale

Peut être congénital ou acquis. Dans le premier cas, la clinique est faiblement exprimée. Dans le second, un essoufflement ou un pouls faible pendant l'effort physique peut être ressenti. Souvent observé chez les athlètes. Les causes de la bradycardie sinusale peuvent être les conditions suivantes: vagotonie, maladies infectieuses, lésions cérébrales (tumeur cérébrale, méningite, hémorragie), réactions de choc.

Trouble de la conductivité

Trouble de conduction sinoauriculaire - La pathologie est également connue sous le nom de bloc sinoauriculaire. La conductivité est perturbée dans la zone située entre le nœud sinusal et l'oreillette. La survenue d'une telle forme de bradycardie peut être suspectée en présence d'un rythme cardiaque irrégulier en combinaison avec son ralentissement. En plus du dysfonctionnement du système de conduction, des lésions organiques du cœur sont souvent observées.

Trouble de la conduction auriculo-ventriculaire - se produit lorsqu'un blocage se produit sur le chemin du pouls du nœud auriculo-ventriculaire aux ventricules. Souvent caractérisée par une diminution significative de la fréquence cardiaque - 40 battements / min ou moins. Le blocus peut être complet et partiel, cliniquement défavorable est une violation complète de la conduction, lorsque les impulsions sont faiblement conduites du nœud AV aux ventricules.

Complications de la bradycardie

Les formes de complications suivantes qui se produisent dans le contexte d'un rythme cardiaque lent sont distinguées:

  1. Tachycardie ventriculaire paroxystique.
  2. Embolie pulmonaire.
  3. Extrasystole ventriculaire.
  4. AVC ischémique.
  5. Infarctus du myocarde.

La complication la plus dangereuse est l'asystolie, c'est-à-dire l'arrêt de l'activité cardiaque. Avec une absence prolongée de circulation sanguine, une ischémie cérébrale se développe et, par conséquent, la mort clinique.

Bradycardie vidéo. Qu'Est-ce que c'est? Que faire? Conseils aux parents.

En général, le pronostic de la bradycardie est favorable s'il se présente sous une forme légère ou est équivalent à physiologique. Si d'autres maladies cardiologiques sont observées en plus d'un rythme cardiaque lent, alors le traitement doit être effectué immédiatement, l'implantation d'un stimulateur cardiaque peut être nécessaire.

Qu'est-ce que la bradycardie cardiaque - pourquoi est-ce dangereux? Traitement de bradycardie avec des remèdes populaires et des médicaments

Les médecins pensent que si le cœur se contracte à une fréquence inférieure à 45 battements par minute, il fonctionne au ralenti. La fréquence cardiaque est de 60 battements / min, la limite inférieure de l'indicateur modéré est de 50 battements / min, et si le pouls s'approche de 40, il s'agit d'une pathologie prononcée (bradycardie). Les symptômes et le traitement de la brodicardie cardiaque dépendent de la cause de la maladie. Cette maladie peut se développer dans un contexte d'anomalies végétatives, de fluctuations de la pression artérielle, de maladies endocriniennes. Voyons comment déterminer ces perturbations du rythme cardiaque et comment les traiter.

Les principaux signes et symptômes de la bradycardie

La bradycardie est une condition où la fréquence cardiaque (FC) diminue, c'est-à-dire que le cœur d'une personne bat très lentement. La maladie ne se développe pas indépendamment, mais est un symptôme à la fois de pathologie cardiaque et de maladies d'autres organes. Chez les personnes présentant des signes de bradycardie, la fonction de pompage du cœur est altérée, ce qui entraîne une stagnation du sang dans le système respiratoire. En raison de ces symptômes, un abcès pulmonaire peut se développer. Mais parfois, la bradycardie est une norme physiologique, étant une caractéristique des personnes ayant un cœur sain ou des athlètes entraînés.

Les principales causes du développement des symptômes de la bradycardie chez une personne sont divisées en formes:

  1. Extracardiaque, qui se développe avec névrose, dystonie végétovasculaire, hypertension artérielle, pathologies du cerveau, tractus gastro-intestinal, endocrinien.
  2. Organique, se développant dans le contexte de la cardiosclérose, de la dystrophie myocardique, de l'infarctus du myocarde.
  3. Médicaments qui surviennent pendant le traitement avec des médicaments tels que la quinine, les glycosides cardiaques, les sympatholytiques, la morphine, les inhibiteurs calciques.
  4. Toxique, qui se produit avec une intoxication extrême du corps pendant l'hépatite, les maladies infectieuses, l'urémie, l'empoisonnement au phosphate.
  5. Physiologique, se développant dans le contexte du tabagisme régulier, massage non professionnel de la poitrine, froid constant.
  6. Senile, qui est la cause du vieillissement naturel du corps.

Une bradycardie sévère provoque un dysfonctionnement de tous les systèmes corporels. Au cours des symptômes, des troubles circulatoires se produisent, qui sont directement liés à la privation d'oxygène, ce qui provoque une perte de force pour une vie normale. Souvent, la bradycardie s'accompagne d'une pâleur des muqueuses et de la peau, de convulsions et même d'une perte de conscience. Les principaux symptômes de la maladie nécessitant un traitement immédiat comprennent:

  • fatigue chronique, faiblesse;
  • manque d'air, apparition d'un essoufflement;
  • étourdissements fréquents;
  • troubles de l'attention, de la mémoire;
  • augmentation ou diminution de la pression artérielle;
  • troubles visuels à court terme.

Diagnostic de la maladie

Le thérapeute diagnostique une bradycardie, en faisant attention aux plaintes du patient, à ses bruits cardiaques, à un pouls rare, à une arythmie respiratoire. S'il y a des symptômes d'insuffisance cardiaque, le patient sera référé pour examen et traitement à un cardiologue. Les principales méthodes de diagnostic de la bradycardie:

  1. Électrocardiogramme. Avec son aide, les médecins enregistrent une diminution de la fréquence cardiaque, la présence d'un bloc sino-auriculaire ou auriculo-ventriculaire. Avec des symptômes prolongés de bradycardie ou avec un traitement infructueux, une surveillance ECG quotidienne est requise.
  2. CHEFI. Si la méthode ECG ne détecte pas de blocage, une étude électrophysiologique transœsophagienne est prescrite, dans laquelle les voies cardiaques conductrices qui révèlent une bradycardie organique ou fonctionnelle sont examinées.
  3. Exercer l'ergométrie du vélo, qui estime la fréquence des battements cardiaques au cours d'une certaine activité physique.
  4. Échographie du cœur, si la forme organique de la bradycardie est déterminée. L'examen échographique déterminera les modifications sclérotiques et dégénératives du myocarde, une augmentation de la taille du cœur.

Premiers secours pour une crise de bradycardie

Si vous ressentez les principaux symptômes de la bradycardie (étourdissements, faiblesse), les médecins recommandent de prendre les mesures suivantes:

  • faire du café fort;
  • effectuer un exercice physique ou un jogging;
  • utiliser des gouttes de Zelenin pour la bradycardie pour augmenter rapidement le pouls.

Si le tonomètre a montré une fréquence cardiaque inférieure à 35 battements / minute, appelez une ambulance, allongez-vous sur le dos avec un petit rouleau sous la tête et placez vos jambes sur les oreillers. Lorsqu'il y a des douleurs dans la zone cardiaque avec des symptômes de bradycardie, il est conseillé de mettre un comprimé de nitroglycérine sous la langue. Si le patient a perdu connaissance, les mesures d'urgence sont les suivantes:

  1. Respiration artificielle. Pincez le nez de la victime d'une main et mettez l'autre sous le cou. Respirez profondément, appuyez fermement sur les lèvres de la victime avec vos lèvres, expirez dans la bouche du patient. Si tout est fait correctement, une personne expirera de l'air de manière indépendante. Mesurer le pouls du patient après trois injections, en continuant à manipuler jusqu'à ce que la capacité du patient à respirer par lui-même soit rétablie.
  2. Massage cardiaque indirect. Si le pouls du patient n'est pas ressenti, une pression doit être appliquée sur sa poitrine dans la région du cœur. Cela aidera à rétablir la respiration et à reprendre la circulation. Placez une paume perpendiculaire au cou de la victime sur le troisième lobe inférieur de la poitrine et la seconde sur le dessus. Effectuez 10-12 pressions rapides et courtes, puis prenez deux respirations artificielles. Aider jusqu'à ce que la respiration du patient soit rétablie ou jusqu'à ce que l'ambulance arrive.

Traitement chirurgical de la maladie

Un traitement complet des symptômes de la bradycardie est possible à l'aide d'une intervention chirurgicale. Cela est dû à l'implantation d'un stimulateur cardiaque, qui contrôle le travail du muscle cardiaque. Un stimulateur est un micro-ordinateur équipé d'un générateur d'impulsions électriques et d'électrodes, grâce auquel le patient ne présente aucun symptôme de bradycardie. Le programme du stimulateur cardiaque est sélectionné individuellement, dans lequel la fréquence cardiaque, la force du pouls et d'autres paramètres cardiaques nécessaires au fonctionnement normal du corps sont régulés.

Le traitement de la bradycardie avec un stimulateur cardiaque est prescrit dans les cas suivants:

  • Le patient s'évanouit régulièrement.
  • La bradycardie est associée à la tachycardie, ce qui rend impossible l'utilisation d'un certain nombre de médicaments pour le traitement.
  • Progression ou insuffisance cardiaque chronique.
  • Aucun traitement médicamenteux n'a été fructueux.
  • Des symptômes de bradycardie se sont développés lors de la prise de médicaments qui ne peuvent pas être exclus avec une maladie supplémentaire.

L'opération d'introduction d'un stimulateur cardiaque est réalisée sous anesthésie générale et dure environ une heure. Un stimulant est injecté dans l'oreillette droite par les veines. Pour cela, le chirurgien cardiaque fait une incision dans la zone de la clavicule, de la cavité abdominale ou de la couche graisseuse, contrôlant toutes les manipulations à l'aide d'une machine à rayons X. Après un tel traitement chirurgical, le patient se trouve dans l'unité de soins intensifs sur son dos pendant deux heures, après quoi il est transféré dans une salle régulière. Une récupération complète des symptômes de la bradycardie se produit après deux mois. Un stimulateur cardiaque devrait être changé tous les cinq ans..

Médicaments

Aux premiers stades de la maladie, un traitement efficace est effectué avec les médicaments suivants:

  • Sulfate d'atropine. Soulage instantanément une attaque de bradycardie, bloquant le ralentissement des récepteurs, activant des stimulants. Le médicament est administré par voie intraveineuse 1 ml d'une solution à 0,1%. Il faut faire preuve de prudence dans la posologie, car même une petite surdose provoque des effets secondaires: pupilles dilatées, déficience visuelle, bouche sèche, tachycardie, perte du tonus intestinal, difficulté à uriner, étourdissements.
  • Isadrin. Il a un effet stimulant sur les récepteurs bêta-adrénergiques. C'est le meilleur médicament qui élimine rapidement une attaque de bradycardie lorsqu'elle est associée à une fonction contractile du muscle cardiaque et à une irritabilité accrue. Il est utilisé pour la perte de conscience, certaines formes de choc cardiogénique. Le médicament est administré par voie intraveineuse goutte à goutte avec une solution de glucose à une dose de 0,5-5 mcg / min.
  • "Bromure d'ipratropium." Provoque une augmentation prolongée et marquée de la fréquence cardiaque avec des symptômes de bradycardie. Réduit la sécrétion des glandes, dilate les bronches. N'affecte pas le système nerveux. La dose pour les symptômes de bradycardie pour administration orale est de 1 comprimé 3 fois / jour. Le traitement avec le médicament est contre-indiqué dans le glaucome, la tachycardie, l'hypertrophie de la prostate, au premier trimestre de la grossesse.
  • "Chlorhydrate d'éphédrine." Dans son effet, le médicament est proche de l'adrénaline, provoquant une vasoconstriction, un élargissement des bronches, une inhibition de la motilité intestinale et une augmentation de la pression artérielle, avec des symptômes prononcés de bradycardie, ce qui entraîne une excitation du système de conduction cardiaque. Le médicament est disponible en comprimés et ampoules. Le traitement est prescrit à une dose de 30 à 50 mg et vous devez le prendre toutes les 4 heures. Ne buvez pas d'éphédrine avant le coucher afin d'éviter l'insomnie. Le traitement avec le médicament est contre-indiqué dans les maladies de la glande thyroïde, l'athérosclérose, les maladies cardiaques organiques.
  • "Apressin". Un remède contre la pression avec des symptômes de bradycardie, soulageant les spasmes des petites artères, réduisant la pression, améliorant les contractions cardiaques. "Apressin" améliore la circulation sanguine cérébrale et rénale, le ton vasculaire du cerveau, a un effet sympatholytique et adrénolytique modéré. Le médicament est prescrit pour les symptômes de bradycardie à raison de 1 comprimé 2 à 4 fois / jour après les repas avec une augmentation progressive de la dose. Le médecin prescrit le traitement individuellement de 2 semaines à 1 mois, avec une réduction de la dose à la fin du traitement.

Remèdes populaires pour le traitement de la bradycardie cardiaque

La médecine alternative peut être très efficace dès les premiers symptômes et pour la prévention de la bradycardie. Les remèdes populaires visent à stimuler le muscle cardiaque. Le plus disponible:

  1. Citrons, miel, ail. Prendre 10 fruits de taille moyenne, ébouillanter avec de l'eau bouillante, presser le jus. Moudre 10 gousses d'ail et ajouter au jus de citron. Versez 1 litre de miel dans le mélange, puis faites tremper dans un endroit sombre et frais pendant 10 jours. Pour éliminer les symptômes de la bradycardie, prenez le médicament pendant 3 mois par jour dans deux cuillères à soupe le matin à jeun. Pour consolider le résultat, répétez le traitement chaque année.
  2. Vodka, teinture de propolis, ail. Broyer 100 g d'ail, ajouter 25 ml de teinture de propolis (pharmacie), 250 g de vodka, laisser reposer 10 jours dans un endroit sombre. Prendre un remède pour traiter la bradycardie 3 fois / jour avant les repas, 1 cuillère à café jusqu'à disparition des symptômes.
  3. Rose musquée. Les fruits sont utiles pour renforcer le travail du cœur dans l'identification des symptômes de la bradycardie. Prendre 8 à 10 cynorhodons, verser 400 ml d'eau, faire bouillir pendant 15 minutes. Refroidir le bouillon, filtrer, ajouter 3 cuillères à soupe de miel de mai, mélanger. Prendre 50 ml par jour 30 minutes avant les repas 3 fois / jour, jusqu'à disparition complète des symptômes de bradycardie.

Pendant le traitement de la bradycardie et pour la prévention de ses symptômes, il est conseillé d'introduire de l'huile de lin ou d'olive, de l'huile de poisson, des algues et du pollen dans l'alimentation quotidienne. Ces produits aident à renforcer le muscle cardiaque et à éliminer les symptômes de la maladie, tels que les étourdissements, la fatigue et l'assombrissement des yeux. Regardez quelques recettes folkloriques plus utiles pour traiter la bradycardie à la maison dans la vidéo:

Diagnostic - bradycardie cardiaque, comment elle survient et de quoi il s'agit

Le bon travail du corps fournit le cœur. Mais parfois, il commence à s'égarer. Le pouls devient plus petit, des signes de perturbation apparaissent.

La bradycardie se développe, les causes des différentes dépend souvent du mode de vie. Préservez votre cœur sous la force de toute personne, il vous suffit d'apprendre à le faire.

Informations de base

La bradycardie est une fréquence cardiaque (fréquence cardiaque) inférieure à la normale, de 50 à 40 battements par minute. Ce n'est pas une maladie distincte, mais un signe d'un dysfonctionnement du fonctionnement du système cardiovasculaire. Bien qu'une diminution de la fréquence cardiaque soit observée chez des personnes en parfaite santé, par exemple, les athlètes.

De plus, le cœur commence à battre moins souvent pendant le sommeil, c'est le seul moment où il peut se reposer. Une autre diminution normale de la fréquence cardiaque se produit avec l'hypothermie. Restez au chaud, votre fréquence cardiaque revient à la normale sans aucun traitement.

Avec un pouls de 50 à 60 battements par minute chez un adulte, ils parlent de bradycardie légère. De 40 à 50 coups - modéré. Un pouls de moins de 40 battements par minute est une bradycardie prononcée. Pour les enfants, les valeurs seront différentes. Chez un nouveau-né, moins de 120 battements par minute est considéré comme un pouls rare. Pour les plus jeunes, moins de 70 battements par minute. Pour les adolescents de moins de 60 battements par minute.

Avec une bradycardie modérée et légère, il n'y a pas de violations significatives du fonctionnement des organes et systèmes internes. Avec un degré prononcé, des troubles de l'approvisionnement en sang, une privation d'oxygène dans les tissus commence. Tout cela s'accompagne d'une peau pâle, de convulsions, de troubles de la conscience..

Dans les cas graves, sans soins médicaux, un évanouissement est possible.

La fréquence cardiaque est coordonnée à partir du cerveau. Sur les nerfs spéciaux, il existe des «ordres» particuliers concernant le rythme du nœud sinusal. Il s'agit d'une accumulation de cellules qui produisent une impulsion électrique, elles se trouvent dans l'oreillette gauche. À partir d'eux, les informations sur la fréquence des contractions sont diffusées via les canaux intracardiaques. De plus, le nœud sinusal organise la libération de sang.

Les impulsions qui proviennent du cerveau par le nerf vague peuvent couper le rythme cardiaque. À la suite de l'irritation de ce nerf, les causes de nature naturelle ou pathologique deviennent. Il est possible qu'un syndrome survienne lorsque les impulsions ne proviennent pas du tout du cerveau, alors les ventricules fonctionnent indépendamment en mode autonome. Mais le rythme des contractions diminue.

Classification des maladies

Les causes de la bradycardie sont diverses. La classification est appliquée pour mieux mettre en évidence toute la diversité..

Ces types sont distingués:

  • bradycardie sinusale, ses causes - lésions cardiaques, manque de certaines vitamines, athérosclérose des vaisseaux sanguins.
  • sino-auriculaire. Après des maladies transférées sur le cœur, des lésions visibles, par exemple, des cicatrices après des crises cardiaques. En conséquence, la transmission du signal aux ventricules du cœur est ralentie.
  • neurogène. La cause est des dommages au système nerveux lors de changements mentaux, des tumeurs dans le cerveau.
  • extracardiaque. Avec une névrose chez un patient chez qui il existe une forte pression intracrânienne.
  • biologique. La cause sera un dysfonctionnement du nœud sinusal du cœur, d'où provient l'impulsion électrique. Les attaques de bradycardie se produisent lorsque ces signaux sont réduits.
  • toxique. Apparaît lorsque le corps s'affaiblit après avoir souffert de maladies graves - hépatite, empoisonnement chimique, empoisonnement du sang. Tout cela conduit à une diminution de la conductivité des signaux du nœud sinusal vers le cœur ou à un dysfonctionnement dans la production des signaux eux-mêmes.
  • médicinal. La prise de certains médicaments provoque la survenue d'une bradycardie cardiaque. La morphine, la quinine, les glucosides aussi.
  • physiologique. Il est observé chez les athlètes pendant la période d'activité quotidienne. Cela se produit avec les nageurs, les coureurs, les athlètes.
  • idiopathique. Causes de la bradycardie chez les personnes âgées - modifications liées à l'âge dans les vaisseaux sanguins, le cœur.

Certaines des raisons de cette pathologie restent floues. Les méthodes d'examen diagnostique viennent à la rescousse.

Signes de pathologie

La bradycardie légère à modérée ne présente pas de symptômes vifs. Ils n'ont pas besoin de thérapie, mais une surveillance est nécessaire. Consultez un médecin, faites un ECG une fois par an.

Les principaux signes de bradycardie sont des épisodes de perte soudaine de conscience, des étourdissements obsessionnels. Les personnes d'âge avancé ont souvent une tension artérielle instable. Ce symptôme est mal traité. La fatigue augmente généralement, la capacité de travail diminue, la somnolence et la faiblesse apparaissent.

Avec une fréquence cardiaque inférieure à 50 battements par minute, une personne peut perdre conscience.

Cela se produit avec le bien-être général. Il n'y a pas d'aura, comme dans une crise d'épilepsie. Des convulsions dues à une ischémie cérébrale sont possibles. Après 1 à 2 minutes, la peau d'une personne commence à devenir rose, il revient à lui-même.

Avec la bradycardie, ce phénomène peut se produire spontanément - une fois dans la vie, ou peut-être plusieurs fois par jour.

Dans l'état chronique de bradycardie, la mémoire commence à être perturbée, un essoufflement, des douleurs thoraciques se produisent. Il y a une légère déficience visuelle, qui se rétablit ensuite d'elle-même.

Peut-être une courte confusion de réflexion, d'attention. De telles conditions sont dangereuses pour la cessation de l'activité d'un organe vital - arrêt respiratoire ou arrêt cardiaque.

Examen et diagnostic

Si les symptômes de la bradycardie n'apparaissent pas, ils sont détectés lors d'un examen de routine au cours de la procédure ECG. Mais pas toujours une réduction du nombre de contractions cardiaques peut détecter un ECG unique. Si le patient continue de se plaindre, il y a des soupçons importants de présence de pathologie, puis l'électrocardiogramme est surveillé quotidiennement.

Le diagnostic de la forme organique de la pathologie est effectué par ultrasons. L'échocardiographie ultrasonique est capable de déterminer les lésions cardiaques, d'augmenter sa taille, de mesurer le volume d'éjection du sang.

Lorsque la bradycardie n'est pas fixée sur l'ECG, avec une surveillance quotidienne, et que le patient présente d'autres symptômes de pathologie, alors PEEPI est prescrit. C'est à travers un examen œsophagien au cours duquel ils tentent de provoquer une bradycardie.

Les capacités du corps et du cœur à s'adapter à l'activité physique sont vérifiées sur le test du tapis roulant (lorsque vous marchez sur un tapis roulant) ou sur l'ergométrie du vélo (lorsque vous roulez sur un vélo stationnaire)..

La coronographie est prescrite pour déterminer la nature coronarogénique de l'origine de l'arythmie. Les artères coronaires sont visibles, leur perméabilité, le niveau de dommages à l'athérosclérose sont évalués. Pour clarifier les dommages organiques au muscle cardiaque. La recherche de l'emplacement de sa localisation est attribuée à l'imagerie par résonance magnétique..

Avec la bradycardie, un examen diagnostique prend beaucoup de temps. Mais après avoir déterminé les raisons de la diminution de la fréquence cardiaque, le médecin vous prescrira un traitement efficace, prévoira le développement de complications, de conséquences négatives.

Caractéristiques du traitement

La thérapie doit viser à restaurer la fonction normale du nœud sinusal. Il devrait reproduire les signaux électriques, puis la fréquence des contractions du muscle cardiaque augmentera. Il est également nécessaire d'éliminer la maladie sous-jacente, ce qui provoque une diminution de la fréquence cardiaque. En conséquence, le pouls va récupérer.

Souvent avec un diagnostic de bradycardie, le traitement est effectué à l'hôpital avec des injections.

Les comprimés sont utilisés en thérapie à domicile. L'eufilline aide à la bradycardie à améliorer le rythme cardiaque, à restaurer l'apport d'oxygène aux cellules du corps. L'atropine augmente également la fréquence cardiaque.

Les médicaments contenant de la caféine sont souvent prescrits; ils induisent une contraction plus fréquente du muscle cardiaque..

Avec des pathologies telles que la bradycardie, les symptômes et le traitement sont déterminés par le degré de la maladie. À des degrés légers à modérés, il est possible d'être traité avec des médicaments à base d'herbes médicinales, par exemple des gouttes de zélénine. Ils réduisent la pression veineuse et pulmonaire, calment les nerfs, soulagent l'irritabilité, l'anxiété.

Les stimulants populaires de la fonction cardiaque sont les teintures au ginseng et à l'eleutherococcus. Ils ont également un effet cicatrisant sur le muscle cardiaque..

Dans les cas graves, lorsque les médicaments n'aident pas, la maladie progresse, il existe un risque de complications et une méthode chirurgicale est utilisée. Il consiste à mettre en place un stimulateur cardiaque.

L'intervention chirurgicale est réalisée sous anesthésie, dure environ une heure. La radiographie vous permet de contrôler la manipulation. Une double électrode est passée à travers la veine sous-clavière dans l'oreillette, le ventricule droit. Un stimulateur cardiaque peut être suturé dans la clavicule ou sous la peau de l'estomac.

Mesures préventives

Afin de minimiser le risque d'une telle maladie, vous devez prendre votre santé au sérieux. Cela signifie que vous devez arrêter de mauvaises habitudes, garder votre poids normal. L'obésité nuit principalement au cœur, puis à la colonne vertébrale.

La glycémie doit être vérifiée chaque année, surtout après 40 ans..

Toutes les maladies doivent être traitées immédiatement. Ils laissent des conséquences imperceptibles dans le corps, qui se manifestent alors sous la forme d'une autre pathologie. Faites de l'exercice à tout âge.

Combinez correctement le travail et les activités de plein air. La randonnée en plein air affecte favorablement le travail du muscle cardiaque, tous les vaisseaux.

Un diagnostic de bradycardie cardiaque n'est pas une phrase pour le corps. Un petit changement de style de vie. Il est nécessaire d'éviter les chocs nerveux, les troubles graves, les états dépressifs. Dans le régime, ajoutez des noix, du miel, du citron, de l'ail. Ces produits ont un bon effet sur la contractilité du muscle cardiaque. Il est bon de faire une petite promenade au grand air après avoir mangé.

Une femme enceinte atteinte de bradycardie a la possibilité d'avoir un enfant. Avec un stade léger et modéré, les problèmes de rythme n'affecteront pas l'apport d'oxygène au fœtus. Avec un stade prononcé, il faut être sous surveillance constante d'un gynécologue, thérapeute, cardiologue.

Pour les enfants, la prévention sera l'utilisation d'huiles végétales de haute qualité, en particulier le sésame, les fruits secs, les pommes de terre au four, les noix, le thé fort, les fruits de mer, les légumes frais, qu'ils aiment.

Conséquences négatives et prévisions

Seule la forme physiologique n'a pas de complications. La principale conséquence négative est une perte de conscience, un arrêt cardiaque. Des perturbations constantes de l'apport sanguin au cerveau entraîneront une perturbation de son activité. Cela sera perceptible par un changement de comportement humain..

Des maux de tête constants, des étourdissements, une altération de l'attention, de la mémoire, des oublis seront observés..

En cas de perte de conscience, des chutes infructueuses avec fractures, ecchymoses, hématomes graves sont possibles. Une exacerbation des maladies chroniques va commencer.

Lors d'une autre syncope, la mort est possible.

Avec un traitement rapide, le pronostic est favorable. Si le médicament ne vous aide pas, installez un stimulateur cardiaque. Les modèles modernes ne compliquent pas la vie, mais la rendent confortable, vous permettant de sortir d'une urgence. Une maladie persistante, dont les causes ne résolvent pas le problème des médicaments, entraîne une invalidité.

Résumer

Tout le monde a besoin de plus d'informations sur l'organe le plus important. La bradycardie cardiaque est une violation grave - ce que c'est, ce qui est dangereux, comment prévenir l'apparition, décrit ci-dessus. Elle survient plus souvent chez les femmes et n'épargne pas les hommes. La maladie débute imperceptiblement, elle se retrouve dans la plupart des cas lors des examens médicaux.

Ainsi, lors du passage d'une commission médicale au bureau d'enrôlement militaire chez les garçons adultes, une telle déviation dans le travail du cœur est inattendue. Dans l'enfance, beaucoup d'entre eux ne présentaient pas de tels symptômes. Mais avec un tel diagnostic pour le service dans l'armée, les gars sont reconnus comme aptes.

Dans la population, le traitement utilisant des méthodes folkloriques est courant. Tous les médecins ne l'approuvent pas et s'en félicitent, car les patients abusent des prescriptions de la médecine traditionnelle, refusant d'être traités de manière classique. Ne pas tenir compte du rapport des symptômes et du traitement, ne pas informer le médecin, tout cela affecte la santé.

La science médicale moderne a atteint des sommets tels que toute maladie cardiaque peut être traitée avec la coopération d'un médecin et d'un patient. Sous réserve des recommandations du médecin, la mise en œuvre du schéma thérapeutique en bénéficiera. Il n'y a pas de récupération rapide, il faut être patient. Si toutes les règles sont respectées, il y aura un résultat positif.

Bradycardie - symptômes, types, causes, traitement

Le site fournit des informations de référence à titre informatif uniquement. Le diagnostic et le traitement des maladies doivent être effectués sous la supervision d'un spécialiste. Tous les médicaments ont des contre-indications. Consultation d'un spécialiste requise!

La bradycardie est une diminution de la fréquence cardiaque (FC) de moins de 60 battements par minute, c'est-à-dire que le cœur bat lentement. La fréquence cardiaque normale est de 60 à 100 battements par minute chez une personne en bonne santé. La fréquence cardiaque est enregistrée en comptant le pouls. Cela signifie qu'avec la bradycardie, une impulsion de moins de 60 battements par minute est enregistrée. Le terme "bradycardie" est dérivé des deux mots grecs bradys - lent et kardia - coeur.

La bradycardie n'est pas une maladie indépendante, mais est un symptôme de divers troubles cardiaques. La bradycardie est un symptôme non spécifique qui se développe à la fois avec une pathologie directe du cœur et avec des maladies d'autres organes et systèmes qui peuvent indirectement affecter la fréquence cardiaque. La gravité de la bradycardie n'est pas en corrélation avec la gravité de la maladie qui l'a provoquée. Par conséquent, pour identifier les causes qui ont provoqué l'apparition de la bradycardie, un examen approfondi de la personne doit être effectué..

Cependant, en plus du symptôme de diverses maladies, la bradycardie peut être une caractéristique naturelle du corps humain, étant une variante de la norme physiologique. Habituellement, la bradycardie en tant que norme physiologique est observée chez les personnes bien entraînées, par exemple les athlètes, ou chez les personnes qui ont un «cœur fort et fort» par nature.

Bradycardie - le mécanisme de formation

La bradycardie appartient à la classe des troubles du rythme cardiaque, car la fréquence cardiaque est inférieure à la normale. Une fréquence cardiaque correcte, normale et saine doit être sinusale, uniforme et avoir un certain nombre de contractions par minute. Si le rythme devient irrégulier, c'est-à-dire qu'entre les deux battements du cœur ne passent pas la même période de temps, alors c'est de l'arythmie. L'arythmie fait également référence à une condition dans laquelle le cœur bat uniformément, mais le nombre de ses contractions par minute est inférieur à la normale. Ainsi, en parlant de bradycardie, les médecins parlent d'une des variantes de l'arythmie. Et puisque le rythme cardiaque correct est la clé du fonctionnement normal de tous les organes et tissus, toute variante de l'arythmie est analysée très soigneusement et, si possible, corrigée. La bradycardie reflète une violation d'une telle propriété du système de conduction du cœur que l'automatisme.

Pour comprendre la classification des arythmies, y compris la bradycardie, il est nécessaire de comprendre comment une impulsion électrique se forme, ce qui provoque une contraction régulière et régulière du cœur..

Dans l'épaisseur de la paroi musculaire du cœur se trouve le soi-disant nœud sinusal, ou stimulateur cardiaque, comme on l'appelle dans la littérature médicale. C'est dans ce nœud sinusal que l'excitation se développe régulièrement, qui est transmise par les fibres nerveuses aux muscles de diverses parties du cœur, les faisant se contracter. Le nœud sinusal assure la régularité, une force suffisante, l'automatisme et la constance des impulsions électriques qui provoquent la contraction du cœur. Le nœud sinusal fonctionne de manière complètement autonome, indépendamment des signaux du cerveau. Il génère constamment, avec une fréquence clairement définie et mesurée, des impulsions électriques, les transmet à travers le système conducteur du cœur, le faisant battre. Si les contractions du cœur sont provoquées par le nœud sinusal, alors le rythme est appelé sinus, ou le bon.

Cependant, un conducteur de rythme sinusal ne peut pas transmettre une impulsion électrique à tous les muscles du cœur, les faisant se contracter uniformément et harmonieusement. Pour cela, il y a plusieurs autres nœuds dans le cœur qui acheminent le signal du stimulateur sinusal vers les muscles cardiaques. Du nœud sinusal, l'impulsion est transmise au nœud sino-auriculaire. Plus loin du sino-auriculaire au nœud atioventriculaire, à partir duquel, à son tour, une impulsion électrique à travers des structures appelées le faisceau de Giss est transmise à toutes les parties du muscle cardiaque, provoquant la contraction du cœur. Si une perturbation se produit lors de la transmission d'une impulsion électrique d'un nœud à un autre, le cœur commence à se contracter incorrectement, tout d'abord lentement - c'est-à-dire qu'une bradycardie se développe. Dans une telle situation, le rythme est toujours correct, mais l'impulsion est transmise faiblement, ce qui fait que le cœur se contracte plus lentement qu'il ne devrait.

Cependant, si pour une raison quelconque, le nœud sinusal est supprimé (par exemple, en raison de changements séniles dans le tissu cardiaque, de l'apparition de tissu cicatriciel après une crise cardiaque, de la prise de certains médicaments, etc.), il générera lentement des impulsions, en raison de pour laquelle une bradycardie se produit. Cette bradycardie, associée au bon rythme, est appelée sinus. Si le nœud sinusal génère des impulsions électriques avec une fréquence et une intensité normales, mais que leur conduite dans les nœuds sino-auriculaires ou auriculo-ventriculaires est altérée, la bradycardie n'est pas un sinus, mais associée au blocage de l'excitation.

Bradycardie - symptômes, signes

Le pouls avec bradycardie est calculé de la même manière que la normale et est inférieur à 60 battements par minute.

Les signes ECG de bradycardie sont caractérisés par un allongement de l'intervalle P-Q (R) de plus de 0,12 s (de 0,15 à 0,20 s), tandis que l'onde P reste inchangée. Avec une bradycardie non sinusale sur l'ECG, des intervalles Q-T allongés, des dents QRS étendues et une onde T négative sont visibles.

Les symptômes cliniques de la bradycardie sont les suivants:

  • Sentiments d'inconfort incertains dans le cœur;
  • Battement de coeur;
  • Sentiment de manque d'air;
  • Abaisser la pression artérielle;
  • Évanouissement;
  • Pâleur de la peau et des muqueuses;
  • Faiblesse générale;
  • Fatigabilité rapide;
  • Vertiges
  • Épisodes à court terme de déficience visuelle;
  • Dyspnée;
  • Distraction, faible concentration d'attention;
  • Gonflement;
  • Crampes
  • Arythmies.

Les symptômes énumérés de la bradycardie peuvent avoir différents degrés de gravité. De plus, avec la bradycardie, il est possible de développer tous les symptômes cliniques énumérés, et seulement certains. Les symptômes ne sont pas spécifiques et sont donc souvent perçus par les gens comme des signes de vieillissement, de fatigue, etc..

En règle générale, avec une bradycardie de 40 à 59 battements par minute, une personne ne présente aucun symptôme clinique. Avec une bradycardie de 30 à 40 battements par minute, une faiblesse, une fatigue, une altération de la mémoire et de l'attention, un essoufflement, des étourdissements, un gonflement, une vision trouble, une peau pâle et un rythme cardiaque apparaissent. Si le pouls devient inférieur à 30 battements par minute, une personne peut développer des crampes ou des évanouissements. La perte de conscience dans le contexte d'une bradycardie sévère est appelée attaque Margagni-Adams-Stokes. Avec le développement de cette condition, une personne doit fournir des soins médicaux urgents afin qu'aucun arrêt respiratoire ne se produise avec la mort ultérieure.

Classification, types de bradycardie et leurs caractéristiques générales

Selon le mécanisme de développement, la bradycardie est divisée en les variétés suivantes:
1. bradycardie sinusale due à une diminution de l'activité du nœud sinusal du cœur;
2. Bradycardie non sinusale associée au blocage des impulsions électriques entre les nœuds du cœur:

  • Violation de l'impulsion entre le sinus et les nœuds sino-auriculaires;
  • Violation de l'impulsion entre les nœuds sino-auriculaire et auriculo-ventriculaire.

Pour une personne souffrant de bradycardie, il n'y a absolument aucune différence qu'il s'agisse d'un sinus ou d'un non-sinus, car leurs manifestations sont les mêmes. Cette classification est importante pour les médecins, car elle vous permet de choisir le traitement optimal. Sinon, la bradycardie sinusale n'est pas différente de la non-sinus, donc à l'avenir, nous décrirons les deux types de réduction de la fréquence cardiaque, sans préciser leur type en fonction du mécanisme de développement.

Selon la raison qui a provoqué une diminution de la fréquence cardiaque, la bradycardie est divisée en trois grands groupes:

  • Bradycardie physiologique, souvent observée chez les personnes en bonne santé. La bradycardie physiologique est particulièrement présente chez les athlètes ou tout simplement chez les personnes qui sont bien développées et entraînées physiquement. Environ 25% des jeunes hommes en bonne santé souffrent de bradycardie physiologique.
  • Bradycardie pharmacologique ou médicamenteuse, qui se développe avec l'utilisation de certains médicaments.
  • La bradycardie pathologique, qui se développe dans le contexte de la pathologie et est un symptôme de diverses maladies du cœur et d'autres organes et systèmes.

La bradycardie pathologique peut être aiguë ou chronique, selon le facteur causal spécifique. La bradycardie aiguë se développe brusquement, simultanément dans diverses conditions qui blessent directement ou indirectement le cœur, par exemple un empoisonnement, une myocardite ou une crise cardiaque. La bradycardie chronique existe depuis de nombreuses années et est associée à des maladies graves et à long terme du cœur ou d'autres organes et systèmes.

De plus, la bradycardie pathologique est traditionnellement divisée en intracardique et extracardique. La bradycardie intracardiale survient avec diverses pathologies du cœur. La bradycardie extracardique est provoquée par des maladies et des dysfonctionnements d'autres organes qui peuvent indirectement affecter le travail du cœur..

Selon la gravité de la diminution de la fréquence cardiaque, la bradycardie est divisée en les types suivants:

  • Bradycardie sévère, dans laquelle la fréquence cardiaque est inférieure à 40 battements par minute;
  • Bradycardie modérée, dans laquelle la fréquence cardiaque est de 40 à 50 battements par minute;
  • Bradycardie légère, dans laquelle la fréquence cardiaque est de 50 à 60 battements par minute.

Avec une bradycardie modérée et légère, les troubles circulatoires ne se développent pas, car le cœur se contracte et pousse le sang avec une force suffisante. Mais avec une bradycardie sévère, de nombreux troubles circulatoires se développent, en particulier dans le système des artères intracrâniennes. En raison de troubles circulatoires chez l'homme, la peau et les muqueuses pâlissent, une perte de conscience et des crampes se développent.

Caractéristiques générales de la bradycardie physiologique

Bradycardie chez les athlètes

Bradycardie chez les enfants - normes d'âge et causes possibles

Chez les enfants, la fréquence cardiaque est normalement plus élevée que chez les adultes. En outre, dans diverses catégories d'âge, des normes propres. Ainsi, pour les enfants de la naissance à un an, une impulsion de 100 battements ou plus par minute est considérée comme normale. Par conséquent, pour un bébé jusqu'à un an, un pouls de moins de 100 battements par minute sera considéré comme une bradycardie. Chez un enfant de un à six ans, un pouls de 70 à 80 battements par minute est considéré comme normal. Cela signifie que chez un enfant âgé de 1 à 6 ans, la bradycardie est une fréquence cardiaque inférieure à 70 battements par minute. Chez les enfants de plus de 6 ans, la fréquence cardiaque devient la même que chez les adultes, c'est-à-dire de 60 à 70 battements par minute, donc la bradycardie pour cette catégorie d'âge est un pouls de moins de 60 battements / min.

La classification et les variétés de bradycardie chez l'enfant sont exactement les mêmes que chez l'adulte. Les facteurs causaux de la bradycardie sont également associés à diverses maladies du cœur ou d'autres organes, à un entraînement actif, à un dur travail physique, à la prise de médicaments ou simplement à des caractéristiques physiologiques. Si l'enfant se sent bien, ne se plaint pas d'une fatigue accrue, d'un essoufflement, d'une transpiration froide abondante, d'une faiblesse, d'un évanouissement ou de douleurs thoraciques, la bradycardie est une variante physiologique de la norme, c'est-à-dire une caractéristique individuelle d'un organisme en croissance. Si l'enfant se plaint de l'un de ces symptômes, cela indique une bradycardie pathologique, qui est le signe d'une autre maladie grave.

La bradycardie chez un enfant peut se développer dans le contexte des maladies et affections suivantes:

  • Névrose
  • Augmentation de la pression intracrânienne;
  • Maladie métabolique;
  • Maladies infectieuses;
  • Hypothermie;
  • Fièvre;
  • Surdosage de médicaments;
  • Fumeur;
  • Empoisonnement au plomb;
  • Maladie cardiaque, y compris congénitale;
  • Croissance rapide de l'enfant;
  • Fonction thyroïdienne inadéquate (hypothyroïdie);
  • Troubles cérébrovasculaires.

La bradycardie pour les enfants est beaucoup plus dangereuse que pour les adultes, car les mécanismes adaptatifs du corps de l'enfant ne sont pas encore développés et ne peuvent donc pas redistribuer le sang pour répondre pleinement aux besoins de tous les organes et tissus. Cela signifie que la bradycardie peut provoquer une soudaine perte de conscience, l'épuisement du corps et même la mort d'un enfant. Pour cette raison, la bradycardie chez les enfants nécessite un traitement obligatoire par un cardiologue.

Bradycardie fœtale

Actuellement, la méthode CTG (cardiotocographie) vous permet d'enregistrer la fréquence cardiaque fœtale pendant la grossesse. La limite inférieure de la fréquence cardiaque fœtale normale est de 110 battements par minute. Si la fréquence cardiaque fœtale est inférieure à 110 battements par minute, alors nous parlons de bradycardie. En général, la bradycardie indique une hypoxie intra-utérine, un accident vasculaire cérébral ou toute autre pathologie fœtale. Selon la seule bradycardie, il est impossible d'établir exactement quels troubles du développement le fœtus a, car un examen détaillé supplémentaire à l'aide de l'échographie, de la dopplerométrie, éventuellement d'une analyse génétique, etc. est nécessaire. Par conséquent, la bradycardie fœtale est un signal pour un examen ultérieur, dont le but est d'identifier toute violation qu'il a.

Actuellement, de nombreuses femmes enceintes sont préoccupées par la bradycardie fœtale en début de grossesse et posent beaucoup de questions à ce sujet. Cependant, vous devez savoir que le caractère informatif de la mesure de la fréquence cardiaque pour évaluer l'état du fœtus ne survient pas avant 20 à 22 semaines de grossesse. C'est à partir de cette période qu'il est logique de faire une CTG et de compter la fréquence cardiaque fœtale. Toute mesure de la fréquence cardiaque fœtale avant 20 à 22 semaines de grossesse n'est pas informative. Jusqu'à la 20e semaine de grossesse, la seule information pouvant être obtenue sur le rythme cardiaque fœtal est de savoir s'il est présent ou non. Autrement dit, pour réparer - un enfant vivant ou mort. S'il y a un rythme cardiaque, l'enfant est vivant, s'il n'est pas entendu, le fœtus est mort in utero. Son rythme cardiaque jusqu'à la 20e semaine de grossesse ne contient aucune information sur l'état du fœtus. Cela signifie que les femmes peuvent ne pas s'inquiéter de la bradycardie fœtale à 5, 6, 7, 8. La 19e semaine de grossesse, car cela ne signifie rien d'autre que d'affirmer que le bébé est vivant, grandit et se développe.

Bradycardie chez les adolescents

Bradycardie pendant la grossesse

Chez la femme, pendant la gestation, la bradycardie se développe extrêmement rarement si elle n'existait pas avant la grossesse. La bradycardie peut être physiologique ou pathologique. La bradycardie physiologique est une variante de la norme et est généralement notée si, avant la grossesse, une femme mène une vie active, s'entraîne, travaille physiquement, etc. Dans ce cas, la bradycardie ne présente aucun danger pour le fœtus ou pour la femme elle-même.

La bradycardie pathologique pendant la grossesse est généralement déclenchée par les pathologies suivantes:

  • Maladie thyroïdienne;
  • Maladie rénale et hépatique;
  • Maladies du cœur et des vaisseaux sanguins;
  • Dérégulation du SNC.

En présence de bradycardie pathologique, une femme enceinte doit recevoir un traitement dont le but est d'éliminer les maladies qui ont provoqué le ralentissement du rythme cardiaque. La bradycardie pathologique peut être dangereuse pour la mère et le fœtus.

Bradycardie médicale

Bradycardie - causes

Pourquoi la bradycardie est-elle dangereuse?

Si une personne ne présente pas de symptômes cliniques de bradycardie, cela ne constitue pas un danger pour la vie et la santé humaines. Mais la présence de bradycardie indique un processus pathologique en cours dans le corps et est donc une occasion pour un examen et un traitement ultérieur, qui peut arrêter la progression de la maladie et maintenir une bonne santé.

Si la bradycardie est associée à des symptômes cliniques, le danger est un évanouissement soudain, au cours duquel il existe un risque très élevé de mort subite due à un arrêt cardiaque. Dans cette situation, les médecins recommandent généralement l'installation d'un stimulateur cardiaque.

Bradycardie - traitement

S'il n'y a pas de symptômes cliniques de bradycardie, le traitement n'est pas nécessaire. La bradycardie n'est indiquée que si elle s'accompagne d'évanouissements, d'hypotension (pression artérielle basse), d'insuffisance cardiaque ou d'arythmies ventriculaires. Dans ce cas, le traitement dépend des raisons qui ont provoqué la bradycardie..

Si la bradycardie est associée à des causes intracardiaques, la méthode optimale de traitement est l'installation d'un stimulateur cardiaque. Si la diminution de la fréquence cardiaque est provoquée par des facteurs extracardiaques, il est nécessaire de traiter la maladie sous-jacente, par exemple, d'ajuster le niveau d'hormones thyroïdiennes, d'éliminer l'œdème cérébral, etc. En plus de traiter la maladie sous-jacente qui a provoqué la bradycardie, une augmentation symptomatique de la fréquence cardiaque est réalisée en utilisant les médicaments suivants:

  • Atropine - est administré par voie intraveineuse ou sous-cutanée à 0,6 - 2 mg 2-3 fois par jour;
  • Isadrine - est administré par voie intraveineuse à raison de 2 à 20 μg par minute dans une solution de glucose à 5% jusqu'à ce qu'une fréquence cardiaque normale soit atteinte;
  • Eufilline - administré par voie intraveineuse à 240 - 480 mg ou pris par voie orale à 600 mg une fois par jour.

Cependant, ces médicaments ne contribuent qu'à augmenter temporairement la fréquence cardiaque, ils ne peuvent donc être utilisés que comme mesure d'urgence. Afin de parvenir à une guérison stable de la bradycardie, le traitement de la maladie sous-jacente qui a provoqué une réduction de la fréquence cardiaque doit être commencé..

Des gouttes de Zelenin avec bradycardie peuvent être prises 35 à 40 gouttes 3 fois par jour. Ce remède est efficace dans la bradycardie modérée..

Traitement alternatif de la bradycardie

Différentes méthodes folkloriques sont une bonne aide dans le traitement complexe de la bradycardie, car elles vous permettent d'obtenir un effet durable. Cependant, il est recommandé de ne pas utiliser de méthodes alternatives à la place de la pharmacothérapie, mais en combinaison avec cette dernière, et alors l'effet thérapeutique total sera maximal.
Actuellement, les méthodes alternatives suivantes ont prouvé leur efficacité dans le traitement de la bradycardie:

  • Noix à manger tous les jours. Les noix doivent être présentes quotidiennement dans l'alimentation humaine. Mieux vaut manger des noix pour le petit déjeuner.
  • Un mélange de miel, de citron et d'ail. Pour le préparer, lavez les citrons et l'échaudure à l'eau bouillante, puis extrayez-en le jus. Ensuite, épluchez 10 têtes moyennes d'ail et broyez-les en pulpe. Mélanger la bouillie d'ail préparée avec du jus de citron jusqu'à obtention d'une masse homogène et homogène. Ajoutez ensuite un litre de miel à la masse ail-citron et mélangez bien le tout. Placer la masse préparée dans un récipient hermétique au réfrigérateur et insister pendant 10 jours. Ensuite, mangez 4 cuillères à café chaque jour avant de manger.
  • Bouillon de millefeuille. Pour le préparer, versez 50 g d'herbe sèche dans 500 ml d'eau tiède, puis amenez à ébullition. Faire bouillir pendant 10 minutes, puis insister pendant une heure. Filtrez le bouillon préparé et prenez une cuillère à soupe trois fois par jour.

Habituellement, le traitement de la bradycardie est long et des méthodes alternatives peuvent être utilisées aussi longtemps que vous le souhaitez..

De plus, pour normaliser la fréquence cardiaque, il est nécessaire de respecter les règles de vie suivantes, qui renforcent le cœur:

  • Suivez un régime pauvre en graisses;
  • Consommez des aliments faibles en calories;
  • Faites de l'exercice régulièrement;
  • Arrêter de fumer;
  • Limitez votre consommation d'alcool.

Prennent-ils dans l'armée avec une bradycardie?

Dans le tableau des maladies, sur la base duquel le conscrit est jugé inapte au service militaire, il n'y a pas de diagnostic de bradycardie. Cela signifie qu'en présence de bradycardie, le conscrit subit un examen du cœur et du système vasculaire, et la question de l'adéquation ou de l'inaptitude au service est décidée sur la base d'une maladie révélée du système cardiovasculaire.

Selon les articles 42 à 48 du calendrier des maladies, les jeunes souffrant du syndrome de faiblesse des ganglions sinusiens (SSS) ou d'un bloc AV sont considérés comme inaptes au service militaire. S'il n'y a pas de telles pathologies, la bradycardie n'est pas la base de l'exemption de la conscription dans l'armée. Par conséquent, dans la plupart des cas de bradycardie, ils sont enrôlés dans l'armée.

Auteur: Nasedkina A.K. Spécialiste en recherche biomédicale.

Il Est Important D'Être Conscient De Vascularite