Biosphère

Les maux de tête vasculaires sont des maux de tête qui surviennent en cas de violation du tonus des artères ou du tonus des veines, ou du flux sanguin vers la tête, ou du flux sanguin de la tête, y compris les causes extracrâniennes. Les options suivantes sont possibles:

  • hypertrophie artérielle
  • maux de tête de spasme artériel
  • céphalées de tension artérielle
  • maux de tête veineux

Maux de tête d'expansion artérielle

Expansion, dilatation, distension, perte de tonus, inadéquation du ton des artères à l'afflux, onde de pouls - c'est l'essence du processus (type dilatateur artériel). Si les artères débordent de sang, se dilatent, s'étirent, un mal de tête se produit en raison de l'irritation des récepteurs nerveux de ces vaisseaux.

Un tel mal de tête ressemble à une pulsation, un battement, il coïncide avec le rythme des battements cardiaques et s'arrête si vous serrez l'artère qui amène le sang dans ce système, c'est-à-dire, dépend de la position de la tête-cou.

L'apparition de migraines, les maux de tête chez les patients hypotendus avec augmentation de la pression artérielle, les maux de tête chez les personnes atteintes de dystonie végétative-vasculaire, les maux de tête avec une forte augmentation de la pression artérielle (toute la tête est douloureuse et palpitante).

Le degré extrême d'hypotension artérielle s'accompagne d'une altération de la perméabilité et d'un œdème de la paroi vasculaire, d'un œdème des tissus autour des vaisseaux, ce qui conduit à une diminution des pulsations, à la libération de substances actives dans les tissus environnants et à leur irritation - ici, la douleur devient sourde, pressante, écrasante, éclatante. De tels phénomènes se produisent lors du développement d'une crise de migraine..

Si le processus continue, alors dans le système vasculaire, des shunts (connexions, messages) entre les artères et les veines s'ouvrent. Ensuite, le sang des artères pénètre dans le système veineux et il y a déjà un étirement du pouls des veines. Un tel mal de tête est terne, contusionnant, sévère - cela est dû non seulement à la prévalence du processus, mais aussi au fait que le sang artériel transportant de l'oxygène et du glucose n'entre pas dans le tissu cérébral, ce qui provoque sa malnutrition.

Il est intéressant de noter que ce mécanisme, bien qu'il soit établi par des études objectives, est avec des maux de tête, mais sans maux de tête... Autrement dit, il peut y avoir une pulsation, il peut y avoir une expansion de l'artère, mais une personne n'a pas de maux de tête.

Selon certains auteurs (VN Shtok), pour qu'une pulsation douloureuse se produise, une diminution du tonus artériel ne suffit pas, il est également nécessaire d'augmenter la concentration de substances algogéniques (substances actives qui causent de la douleur) dans les artères et les tissus environnants. Il s'ensuit que les douleurs lancinantes de type migraineux peuvent être arrêtées au début et empêcher le développement d'un degré d'attaque extrême dans lequel le processus est déjà moins contrôlé.

Céphalées de spasme artériel

Type artériospastique. Avec le spasme des artères, leur rétrécissement, tension, compression se produit au contraire. Cette condition conduit à un apport insuffisant de glucose et d'oxygène aux tissus du cerveau. Un mal de tête de ce type est généralement pressant, contusion, terne, accompagné de nausées, d'étourdissements, de vertiges, de vision trouble, de mouches et d'autres phénomènes - selon la zone qui ne reçoit pas de sang. Un tel mal de tête est caractéristique de l'augmentation de la pression artérielle, des crises sympatho-surrénales sous stress.

En conséquence, si, au début d'une telle condition, des mesures sont prises pour empêcher ce mécanisme de développement de la douleur - pour abaisser la pression artérielle ou pour briser la chaîne de la réaction neuropsychique, alors la douleur vasculaire du spasme artériel peut être arrêtée.

Céphalées de tension artérielle

La tension artérielle provoque une irritation des récepteurs nerveux, ce qui peut entraîner des douleurs aiguës paroxystiques perforantes unilatérales, des réactions autonomes: transpiration, attaque de faiblesse, tremblements dans les membres. Si le processus d'étirement, la tension des artères se poursuit, la douleur peut prendre un caractère terne, cassant et tirant. La cause de l'effet sur l'artère est principalement mécanique - étirement mécanique de l'artère pendant la pathologie de la colonne cervicale, spasmes des muscles du cou, coup de fouet cervical - un mouvement brusque semblable à un coup de fouet cervical de la tête et du cou pendant les chutes, les blessures de voiture.

Maux de tête veineux

Type de mal de tête vasculaire veineux avec un ton insuffisant des veines et un écoulement veineux de la cavité crânienne. Diminution du tonus veineux et de leur débordement de sang, altération de l'écoulement sanguin de la tête ou d'autres mécanismes conduisant à un débordement du système veineux de la tête. Le ton faible des veines lors de leur débordement de sang provoque un étirement des parois veineuses, une augmentation de la pression dans les sinus veineux, une augmentation de la pression intracrânienne.

La détérioration de l'écoulement de sang de la tête, par exemple, au niveau du trou de fente, et l'écoulement de sang de la tête se produit principalement à travers les veines internes et l'ouverture du même nom dans le crâne à l'arrière de la tête, provoquant également un étirement des parois veineuses, une augmentation de la pression dans les sinus veineux, une augmentation de la pression intracrânienne.

L'écoulement sanguin de la tête peut survenir, voire pire en raison de causes extracrâniennes - un obstacle au niveau du cou - tension des muscles du cou, au niveau de l'ouverture supérieure de la poitrine - tension des tissus mous de cette zone, dysfonction des clavicules et des premières côtes, au niveau de la poitrine et du médiastin - tension appareil ligamentaire du médiastin, dysfonctionnement des côtes, spasme de la poitrine et du diaphragme abdominal.

En outre, il peut y avoir un mécanisme pour la violation de l'écoulement du sang par des voies supplémentaires - le système de la veine yarmale externe et du plexus veineux du canal rachidien. Les veines du cerveau transportent le sang vers les sinus de la dure-mère, à partir de là, le sang sort par les veines jugulaires internes, il y a aussi un chemin à travers les veines émissaires à travers les os du crâne vers les veines du lambeau musculo-cutané de la tête, puis dans le système des veines jugulaires externes, il y a aussi un moyen pour l'écoulement du sang de la tête à travers le plexus veineux du canal rachidien.

Comme le flux sanguin veineux est passif - les veines, contrairement aux artères, n'ont pas de muscles et de structures élastiques prononcées, les maux de tête veineux dépendent de la position du corps et du fonctionnement de la pompe - la poitrine, dont l'action d'aspiration est la principale pompe pour le sang (et non le travail du cœur, qui joue plutôt un rôle de guide, de coordination).

Les maux de tête veineux se manifestent le matin, la marche, la position verticale du corps, l'activité motrice musculaire, le massage de la poitrine apportent un soulagement. La détérioration provoque un affaissement de la tête et, en général, du haut du corps, par exemple, lors de l'attachement des lacets; tension avec toux, vomissements, selles; serrant le cou avec un col de vêtements, une boucle de cravate, le bord d'un oreiller ou d'une couverture, des chaînes, des cordes autour du cou. Un mal de tête veineux commun le matin est une gueule de bois.

Ici, nous ne considérerons pas les maux de tête veineux dans des conditions nécessitant un traitement spécial, par exemple, les maladies vasculaires systémiques, l'inflammation vasculaire, les lésions cérébrales traumatiques, les tumeurs cérébrales, les modifications des propriétés sanguines.

Navires principaux blessés

Candidat en sciences médicales L. MANVELOV, docteur en sciences médicales A. KADYKOV.

Maux de tête, bruit et vertiges, troubles de la mémoire, fatigue accrue, diminution des performances - de tels symptômes "frivoles" peuvent indiquer une insuffisance cérébrovasculaire chronique.

Maux de tête, bruit et vertiges, troubles de la mémoire, fatigue accrue, baisse des performances - ces symptômes se retrouvent non seulement chez les personnes âgées, mais aussi chez les personnes moyennes et même les jeunes. Souvent, les patients et certains professionnels de la santé ne sont pas très sérieux au sujet de ces plaintes. Pendant ce temps, ils peuvent indiquer une insuffisance cérébrovasculaire chronique..

Pour le fonctionnement normal du cerveau, une grande quantité d'énergie est requise. Les nutriments et l'oxygène sont livrés aux cellules du tissu nerveux par la circulation sanguine. La nature a pris soin de créer un degré élevé de fiabilité de l'approvisionnement en sang du cerveau. Il est assuré par quatre artères du tronc puissantes: deux carotides et deux vertébrales. À la base du cerveau, les branches de ces vaisseaux forment un cercle vicieux appelé Willisian d'après le médecin et anatomiste anglais du XVIIe siècle Thomas Willis, qui l'a décrit pour la première fois. Pour cette raison, le manque d'approvisionnement en sang dans l'un des principaux vaisseaux est compensé par d'autres. Il arrive également que même avec de graves troubles de la circulation sanguine dans trois des quatre vaisseaux principaux, une personne ne se plaint que d'une légère détérioration du bien-être - les capacités compensatoires du cerveau sont si grandes. Génial, mais malheureusement pas illimité. L'homme parvient à "saper" ces mécanismes de compensation parfaits créés par la nature. Tout commence par les plaintes les plus courantes de maux de tête, d'étourdissements, de perte de mémoire et de fatigue. Après un certain temps, le patient révèle des symptômes neurologiques plus graves, indiquant de multiples lésions cérébrales. La raison en est l'insuffisance cérébrovasculaire chronique, ou «encéphalopathie discirculatoire». Ce terme a été proposé en 1971 par des scientifiques russes bien connus travaillant à l'Institut de recherche en neurologie de l'Académie russe des sciences médicales, académicien de l'Académie russe des sciences médicales E.V. Schmidt et candidat des sciences médicales G.A.Maksudov, et cela signifie des changements dans le cerveau associés à une circulation sanguine altérée.

L'hypertension artérielle et l'athérosclérose sont les principales causes de l'apparition et du développement de l'encéphalopathie discirculatoire..

La maladie hypertensive affecte plus de 40% de la population adulte de la Russie. Hommes et femmes malades, personnes âgées et jeunes. Dans 5% des cas seulement, la cause de l'hypertension est compréhensible. Il peut s'agir d'une insuffisance rénale, de troubles endocriniens, d'athérosclérose et de certaines autres maladies. Dans 95% des cas, la cause de l'hypertension reste incertaine, c'est pourquoi elle est appelée essentielle (littéralement - en fait l'hypertension). Avec l'hypertension, les parois des vaisseaux deviennent plus denses, un rétrécissement local (sténose) et une tortuosité se forment. Tout cela entraîne des troubles circulatoires, y compris l'apport sanguin au cerveau. Parfois, il s'agit d'occlusion - la fermeture complète de la lumière du vaisseau.

Contrairement à l'hypertension, la cause de l'athérosclérose est connue - c'est une violation du métabolisme lipidique. Chez les patients atteints d'athérosclérose dans le sang, le niveau de substances grasses augmente - cholestérol, lipoprotéines de basse densité, triglycérides, qui précipitent sur les parois des vaisseaux sanguins, formant des taches lipidiques. Ensuite, les taches se transforment en plaques dites. En raison du dépôt de sels de calcium, les plaques se condensent et finissent par rétrécir ou même fermer la lumière des vaisseaux. Ensuite, ils commencent à se désintégrer, leurs particules - les emboles pénètrent dans la circulation sanguine et obstruent parfois d'autres petits et gros vaisseaux.

L'ostéochondrose contribue parfois au développement de l'encéphalopathie discirculatoire, car dans cette maladie, en raison de la déformation des disques intervertébraux, les artères vertébrales alimentant le cerveau en sang peuvent être bloquées.

Les troubles circulatoires entraînent la mort progressive des neurones dans diverses parties du cerveau et le patient présente des symptômes neurologiques. Pour l'encéphalopathie discirculatoire, les troubles de la personnalité émotionnelle sont les plus caractéristiques. Au début de la maladie, des conditions asthéniques sont notées: faiblesse générale, irritabilité, mauvais sommeil. L'asthénie s'accompagne souvent de dépression. Peu à peu, des traits de personnalité douloureux comme l'égocentrisme, l'excitation sans cause qui se produit périodiquement, qui peuvent être prononcés et se manifester par un comportement inapproprié, commencent à apparaître. Avec le développement ultérieur de la maladie, la réactivité émotionnelle diminue et se transforme progressivement en émoussement et en apathie.

Une fois qu'elle a commencé, la maladie progresse régulièrement, bien qu'il puisse y avoir une forte détérioration périodique (évolution paroxystique) et des périodes de lente augmentation des symptômes de la maladie..

N'oubliez pas que l'encéphalopathie discirculatoire augmente le risque de nombreuses maladies graves du cerveau et, surtout, des accidents vasculaires cérébraux (troubles circulatoires aigus du cerveau) (Manvelov A., Ph.D. en sciences médicales; Kadykov A., docteur en sciences médicales. L'AVC est un problème social et médical // Science et vie 2002, n ° 5.). En Russie, les accidents vasculaires cérébraux sont enregistrés dans plus de 400 000 personnes par an. Parmi ceux-ci, 35% meurent au cours des trois premières semaines de la maladie et seulement la moitié des patients dépassent la limite annuelle. La possibilité d'apparition de crises d'épilepsie dans le contexte de développer une encéphalopathie discirculatoire ne doit pas être exclue.

TYPES D'INSUFFISANCE CHRONIQUE DE L'ALIMENTATION CÉRÉBRALE

Il existe trois principaux types d'accidents vasculaires cérébraux..

Dans la maladie de Binswanger, en raison de l'épaississement des parois et du rétrécissement de la lumière des petites artères, des dommages diffus aux structures internes du cerveau, la soi-disant substance blanche, se produisent. De multiples petits foyers de lésions sont des zones de neurones morts. Les patients ont une violation des fluctuations circadiennes (quotidiennes) de la pression: la nuit, elle chute trop fortement ou, au contraire, augmente, bien que la pression la nuit devrait légèrement diminuer. L'un des principaux symptômes de la maladie est la perturbation du sommeil. Le patient s'endort mal ou dort avec des réveils fréquents. D'autres symptômes typiques sont la lente progression des troubles de la mémoire et de l'intelligence, jusqu'à la démence (démence); augmentation des troubles de la marche, des troubles de la miction et des selles. On sait que la maladie de Binswanger peut dépasser même à un âge relativement jeune - jusqu'à 35 ans.

Pour un autre type d'encéphalopathie discirculatoire - les conditions dites de multi-infarctus - de multiples petites crises cardiaques dans le cerveau (micro-AVC) sont caractéristiques. Cela signifie que dans une certaine zone du cerveau due au colmatage du vaisseau, une nécrose du tissu nerveux se produit. Dans ce cas, les structures cérébrales superficielles (matière grise) et profondes (matière blanche) sont affectées.

La principale raison du développement de conditions d'infarctus multiples est le rétrécissement et le durcissement des artères intracérébrales dans l'hypertension artérielle. Une autre cause fréquente est la maladie cardiaque, accompagnée de fibrillation auriculaire. Chez ces patients, des caillots sanguins se forment dans les cavités du cœur - des caillots sanguins, qui peuvent obstruer les vaisseaux qui fournissent le sang au cerveau. La coagulation sanguine contribue également aux caillots sanguins. Une autre cause de conditions d'infarctus multiples est une lésion athéroscléreuse des artères intracérébrales..

L'encéphalopathie discirculatoire se développe également avec des dommages aux artères principales (carotides et vertébrales), qui ne sont pas à l'intérieur du cerveau, mais fournissent le flux sanguin vers le cerveau. Les lésions peuvent avoir une nature et des causes différentes - thrombose, sténose, courbures et excès d'étiologies diverses.

Il existe trois stades d'encéphalopathie discirculatoire. La durée de chacun d'eux peut être différente. Tout dépend du degré d'hypertension ou d'athérosclérose, du mode de vie, des habitudes, de l'hérédité, des maladies concomitantes, etc. Au stade initial de la maladie, les gens se plaignent souvent de maux de tête, d'étourdissements, de bruit dans la tête, de perte de mémoire (non professionnelle) et de performances. Les patients sont distraits, irritables, en larmes, leur humeur est souvent déprimée. Ils ont généralement du mal à passer d'une activité à une autre..

Au stade suivant de la maladie, les troubles de la mémoire, y compris professionnels, progressent. Le cercle des intérêts se rétrécit, la viscosité de la pensée apparaît (en se concentrant sur un problème), l'inexpérience, l'intellect souffre, un changement de personnalité se produit. Ces patients se caractérisent par une somnolence diurne et un mauvais sommeil nocturne. Les symptômes neurologiques s'intensifient, les mouvements ralentissent, la coordination est altérée, de légers troubles de la parole apparaissent, chancelants lors de la marche, les performances sont considérablement réduites.

Au dernier stade de la maladie, des changements bruts dans le tissu cérébral rendent les symptômes neurologiques encore plus prononcés, les troubles mentaux s'intensifient jusqu'à la démence (démence). Les patients perdent complètement leur capacité de travailler, cessent de reconnaître leurs proches, commettent des actions inappropriées, peuvent être perdus lorsqu'ils se promènent.

L'examen de la grande majorité des patients atteints d'encéphalopathie dyscirculatoire révèle des maladies caractéristiques ou des caractéristiques et habitudes physiologiques. Ces facteurs de risque comprennent:

- hypertension artérielle (pression artérielle de 140/90 mm RT. Art. et plus);

- maladie cardiaque (maladie coronarienne, rhumatisme articulaire aigu, troubles du rythme cardiaque, etc.);

- en surpoids;

- mode de vie sédentaire;

- hypercholestérolémie (cholestérol total supérieur à 6,2 mmol / l);

- surmenage neuropsychique prolongé et fréquent (stress);

- hérédité alourdie pour les maladies cardiovasculaires (accident vasculaire cérébral, infarctus du myocarde ou hypertension artérielle chez les proches parents);

Chez les hommes dont l'encéphalopathie discirculatoire progresse rapidement, ils ont généralement des antécédents de surmenage psycho-émotionnel, un mode de vie sédentaire, un abus d'alcool, un manque de traitement régulier et la présence de deux ou plusieurs maladies concomitantes. Chez les femmes, en plus de ces facteurs, le surpoids est souvent associé à une évolution défavorable de la maladie..

Si les patients souffrant d'hypertension artérielle et d'athérosclérose (ou des représentants d'autres groupes à risque) se plaignent de maux de tête, d'étourdissements, de baisse des performances, de troubles de la mémoire, le stade initial de l'encéphalopathie discirculatoire peut être suspecté. Les patients présentant de tels symptômes doivent tout d'abord surveiller constamment la pression artérielle, subir un examen électrocardiographique, passer des tests sanguins et urinaires généraux, des tests sanguins pour le sucre et les lipides. La recherche psychologique, à l'aide de laquelle l'état de la mémoire, de l'intelligence, de l'attention et de la parole est évalué, n'interfère pas..

Même de petits changements non spécifiques dans l'électrocardiogramme peuvent être annonciateurs de maladies cardiovasculaires, se manifestant par une altération de la circulation cérébrale. Soit dit en passant, les électrocardiogrammes ou échocardiogrammes normaux n'excluent pas la présence d'une maladie, car les changements ne peuvent être perceptibles qu'au moment de l'ischémie myocardique (anémie) ou d'une attaque d'angine de poitrine. Des informations importantes sont fournies par un électrocardiogramme pris pendant l'exercice. La surveillance quotidienne du cœur révèle également des anomalies.

Les informations sur l'état du fond (paroi postérieure de l'œil), dont les cellules sont directement connectées aux neurones cérébraux, sont importantes pour poser un diagnostic. Les changements dans les vaisseaux et les cellules nerveuses du fond nous permettent de juger des violations de la structure du tissu cérébral. Chez les patients atteints d'encéphalopathie dyscirculatoire, l'audition est souvent réduite, le réflexe de déglutition et l'odorat sont perturbés. Par conséquent, pour poser un diagnostic, une étude otoneurologique est nécessaire pour identifier les troubles de l'appareil vestibulaire, les perceptions auditives, olfactives et gustatives.

Des informations utiles fournissent une étude des propriétés rhéologiques du sang - sa fluidité. L'hématocrite, le rapport entre le volume de globules rouges et le volume de plasma, est considéré comme le principal facteur influençant les propriétés liquides du sang et le degré de saturation en oxygène. Son augmentation contribue à une augmentation de la viscosité du sang et à une mauvaise circulation sanguine. Il existe un lien direct entre l'hématocrite élevé et l'infarctus cérébral.

Après avoir effectué des études préliminaires, le patient est généralement envoyé pour un examen aux rayons X des vaisseaux du cerveau - angiographie. Les médecins considèrent l'angiographie comme «l'étalon-or» avec lequel ils comparent les résultats d'autres méthodes de recherche. Après l'introduction d'un agent de contraste spécial, des images radiographiques des vaisseaux cérébraux sont obtenues. L'angiographie fournit des informations sur la durée et la séquence de remplissage des vaisseaux sanguins, sur les voies de circulation sanguine "de dérivation" formées pendant le blocage ou le rétrécissement des vaisseaux sanguins du cerveau. Les résultats de l'étude sont importants pour décider de la faisabilité de la chirurgie.

L'électroencéphalographie est une méthode de recherche cérébrale ancienne et très courante basée sur l'enregistrement de ses potentiels électriques. Les changements dans l'encéphalogramme indiquent des changements organiques dans le tissu cérébral, par conséquent, au stade initial de la maladie, l'encéphalographie encéphalopathie discirculatoire peut ne révéler aucune violation.

Une véritable révolution dans la recherche sur le cerveau a été l'émergence de la tomodensitométrie, qui combine les réalisations de la radiographie et des méthodes informatiques de traitement des données. Avec son aide, vous pouvez obtenir des données non indirectes, mais directes sur les structures cérébrales et leurs changements. La méthode permet de déterminer l'emplacement et la taille des foyers de lésions cérébrales et leur nature.

Récemment, des méthodes de résonance magnétique ont été utilisées pour diagnostiquer les troubles circulatoires dans le cerveau: résonance magnétique nucléaire, imagerie par résonance magnétique et angiographie par résonance magnétique. La résonance magnétique nucléaire fournit des informations sur les propriétés physicochimiques des structures cérébrales, de sorte que les tissus sains peuvent être distingués des tissus altérés. L'imagerie par résonance magnétique vous permet d'obtenir des images du cerveau, de déterminer l'emplacement, la taille, la forme et le nombre de foyers, d'étudier le flux sanguin cérébral. L'angiographie par résonance magnétique est une modification de l'imagerie par résonance magnétique. Avec son aide, vous pouvez explorer le passage et le "calibre" des artères et veines extracrâniennes et intracrâniennes.

À l'heure actuelle, des méthodes très informatives pour obtenir des images tridimensionnelles des structures cérébrales ont été créées et sont utilisées avec succès: tomographie par émission monophotonique et tomographie par émission de positons.

Les méthodes d'échographie sont largement utilisées pour examiner les patients non seulement à l'hôpital, mais aussi en ambulatoire: dopplerographie et écho-tomographie, balayage duplex et dopplerographie transcrânienne. L'échographie Doppler est utilisée pour détecter les lésions des artères carotides et vertébrales. Il permet d'obtenir des informations sur le profil de la circulation sanguine dans les vaisseaux. Avec la numérisation recto verso, le contraste des couleurs des flux permet de distinguer plus clairement les objets en mouvement (sang) et immobiles (parois des vaisseaux). Les principales lésions vasculaires détectées par dopplerographie transcrânienne sont les blocages, les sténoses, les spasmes et les anévrismes. Les informations les plus complètes sur l'état du système vasculaire du cerveau peuvent être obtenues en comparant les données de différentes méthodes d'échographie. Récemment, une nouvelle méthode de diagnostic par ultrasons est apparue - l'échographie transcrânienne avec codage Doppler couleur. Avec lui, vous pouvez "voir" la structure du cerveau à travers les os du crâne.

TRAITEMENT DE L'ENCÉPHALOPATHIE DISCIRCULATOIRE

Les médecins connaissent depuis longtemps la soi-disant loi des moitiés, basée sur les résultats de grandes études épidémiologiques. Son essence est que la moitié des patients ne connaissent pas leur maladie et de ceux qui le savent, la moitié ne sont pas traités. Parmi ceux qui sont traités, la moitié prennent le médicament de façon irrégulière, c'est-à-dire qu'ils sont traités de manière inefficace. Par conséquent, seulement environ 12% des patients reçoivent un traitement. Un tableau aussi déprimant se développe parce que, comme l'écrivain français François de Larochefoucault l'a dit, «nous manquons de caractère pour suivre consciencieusement l'ordre de la raison».

Pendant ce temps, on sait que l'hypertension artérielle et l'encéphalopathie discirculatoire qui en résulte répondent assez bien au traitement. Menés à la fois dans notre pays et à l'étranger, les programmes de recherche pour lutter contre l'hypertension artérielle ont montré qu'avec leur aide, il est possible de réduire l'incidence des AVC de 45 à 50% en cinq ans. Si le programme anti-hypertension a fonctionné à l'échelle de l'ensemble des soins de santé en Russie, alors en cinq ans, il aurait été possible de sauver la vie de plus de deux millions de personnes décédées d'un AVC. Et cela ne compte pas la perte de patients atteints d'autres lésions du cerveau, du cœur, des reins, des yeux et d'autres organes causées par l'hypertension.

Selon les recommandations de l'Organisation mondiale de la santé et de la Société internationale d'hypertension, sa thérapie devrait être basée sur deux principes:

1. Pour réduire la possibilité d'effets secondaires, un médicament antihypertenseur est prescrit à des doses minimales et avec une diminution insuffisante de la pression artérielle, la dose est augmentée.

2. Pour obtenir l'effet maximum, des combinaisons de médicaments sont utilisées (une faible dose de l'autre est ajoutée à une petite dose de l'un).

Les patients atteints d'encéphalopathie discirculatoire au milieu d'une hypertension sévère ne devraient pas chercher à abaisser la tension artérielle à la normale (en dessous de 140/90 mm Hg), car cela peut entraîner une mauvaise alimentation en sang du cerveau; il suffit de le réduire de 10 à 15% par rapport au niveau initial.

En plus du traitement médicamenteux pour les patients hypertendus, il est nécessaire de suivre des règles simples: limiter l'utilisation de sel (jusqu'à 5 grammes par jour - 1 /2 cuillère à café); pendant longtemps, presque pour la vie, prenez des agents antiplaquettaires (médicaments qui empêchent la formation de caillots sanguins); prendre des vitamines et des complexes vitaminiques contenant de l'acide ascorbique (vitamine C), de la pyridoxine (vitamine B6) et d'acide nicotinique (vitamine PP).

Avec l'encéphalopathie discirculatoire liée à l'athérosclérose, le traitement a ses propres caractéristiques et implique un régime hypocalorique (jusqu'à 2600-2700 kcal par jour) avec restriction des graisses animales. Avec des niveaux persistants de cholestérol sanguin total (supérieur à 6,2 mmol / L), durant au moins six mois dans un contexte de régime strict, des médicaments qui abaissent le cholestérol (statines) sont prescrits.

Pour prévenir la progression des états multi-infarctus du cerveau, une thérapie antiplaquettaire et anticoagulante combinée est utilisée. Les anticoagulants (médicaments qui réduisent la coagulation sanguine) sont sélectionnés en fonction des indicateurs de coagulabilité et de prothrombine du sang et il est recommandé de les prendre pratiquement à vie. Dans ce cas, il est nécessaire de contrôler le niveau de prothrombine sanguine une fois toutes les deux semaines. Les patients prenant des anticoagulants doivent signaler tout signe de saignement au médecin..

En plus du traitement visant à éliminer les causes de l'encéphalopathie discirculatoire, les patients se voient prescrire un traitement symptomatique visant à réduire la gravité des symptômes. Pour prévenir les troubles de la mémoire et une diminution de l'intelligence, des agents sont utilisés pour améliorer le métabolisme dans le cerveau. En cas de troubles moteurs, la gymnastique thérapeutique, le massage et d'autres méthodes de thérapie de rééducation sont recommandés. En cas d'étourdissements, des médicaments vasculaires et des médicaments qui affectent le système nerveux autonome sont prescrits.

Souvent, l'encéphalopathie dyscirculatoire se manifeste sous la forme d'un syndrome asthéno-dépressif. Avec ses symptômes, les médecins prescrivent une psychothérapie, une assistance psychologique, une pharmacothérapie: antidépresseurs, sédatifs. Mais tout d'abord, il faut veiller à créer une atmosphère accueillante dans la famille et au travail. Après tout, un autre médecin éminent du Moyen Âge, Paracelsus, a noté: "Le meilleur remède contre les maladies est la bonne humeur".

Chez les patients présentant un rétrécissement brut des gros vaisseaux de la tête (plus de 70%), la question de l'intervention chirurgicale est résolue. Cela signifie trois types d'opérations: stenting (élargissement de la lumière du vaisseau à l'aide d'un cadre spécial - un stent), reconstruction du système vasculaire (connexion de différents vaisseaux ensemble, formation de branches) ou retrait d'une partie du vaisseau et remplacement de celui-ci par une prothèse.

Pour la prévention de l'encéphalopathie discirculatoire, un mode de vie sain n'a pas d'importance: respect d'un régime de travail, régime avec restriction de sel, liquide (jusqu'à 1-1,2 litres par jour), produits contenant des graisses animales (viandes grasses, foie, crème sure, beurre), œufs, etc.) et la malbouffe. Les aliments riches en calories, en plus des graisses, comprennent l'alcool et les confiseries. Il est bon que les légumes et les fruits prédominent dans l'alimentation. Vous devez manger au moins quatre fois par jour, en répartissant les aliments par teneur en calories comme suit: petit-déjeuner avant le travail - 30%, déjeuner - 20%, déjeuner - 40%, dîner - 10%. Le souper est recommandé au plus tard deux heures avant le coucher. L'intervalle entre le dîner et le petit-déjeuner ne doit pas dépasser dix heures.

Les patients doivent surveiller leur poids, mais il doit être réduit progressivement. Chez une personne menant un mode de vie sédentaire, les coûts énergétiques s'élèvent en moyenne à 2000-2500 kcal par jour. Si une femme réduit la teneur en calories des aliments à 1200-1500 kcal et un homme à 1500-1800 kcal, alors en une semaine, ils perdront 0,5-1 kg. Ce taux de perte de poids est considéré comme optimal. Un bon effet préventif donne une augmentation de l'activité physique. L'entraînement augmente la résistance du système cardiovasculaire à l'effort physique, ce qui se traduit par une diminution de la fréquence cardiaque et de la pression artérielle. En conséquence, l'humeur s'améliore, la confiance en soi apparaît, la dépression, les peurs, les maux de tête, les étourdissements, les troubles du sommeil diminuent, voire disparaissent. Les patients deviennent physiquement plus forts, plus durables. Une amélioration significative est notée lors de la conduite des cours 3 à 4 fois par semaine pendant 30 à 45 minutes. Cependant, même après de courtes séances d'entraînement (15-20 minutes), le patient devient meilleur.

La physiothérapie doit être effectuée régulièrement, avec une augmentation progressive de la charge. L'intensité des exercices est calculée à l'aide d'un indicateur de la fréquence cardiaque maximale (de 220 soustraire l'âge du patient en années). Pour les patients ayant un mode de vie sédentaire et ne souffrant pas de maladie coronarienne, choisissez l'intensité de l'exercice physique à laquelle la fréquence cardiaque est de 60 à 75% du maximum. Bien sûr, avant de commencer à pratiquer la physiothérapie, vous devez absolument consulter un médecin.

Les patients aux stades I et II de l'encéphalopathie discirculatoire reçoivent un traitement de recours au sanatorium. Il vaut mieux que ce soit un sanatorium de type cardiovasculaire dans un climat familier.

L'encéphalopathie discirculatoire diagnostiquée en temps opportun et un traitement complexe correctement sélectionné prolongent une vie active et pleine.

Les auteurs remercient le personnel de l'Institut de recherche en neurologie de l'Académie russe des sciences médicales R. N. Konovalov, M. A. Kravchenko, A. V. Kadykov pour leur aide dans l'illustration de l'article.

Comment soulager le spasme des vaisseaux de la tête et du cou sans faire d'erreurs. Symptômes et méthodes de traitement des spasmes cérébraux.

Un spasme cérébrovasculaire (synonyme: spasme cérébral, angiospasme cérébral) est une diminution aiguë et soudaine de la lumière des vaisseaux sanguins du cerveau, qui se développe à la suite d'une contraction intense de leurs parois musculaires. En conséquence, la quantité de sang entrant dans le cerveau diminue fortement, jusqu'à l'arrêt complet de l'approvisionnement en sang. Une forte diminution de l'intensité du flux sanguin cérébral peut entraîner le développement d'un accident vasculaire cérébral et d'un handicap humain. C'est pourquoi il est important de comprendre ce que sont les spasmes cérébrovasculaires, quels sont les symptômes et les médicaments utilisés pour le traiter.

Causes du spasme cérébrovasculaire

L'apparition d'un angiospasme cérébral peut être causée par des maladies qui se manifestent par une augmentation du tonus de la paroi vasculaire et des difficultés de circulation sanguine, telles que:

  • maladie hypertonique;
  • migraine;
  • lésion athérosclérotique des artères alimentant le cerveau;
  • maladies de la glande thyroïde, des glandes surrénales;
  • tumeurs bénignes / malignes du système nerveux central;
  • vascularite et maladies systémiques du tissu conjonctif;
  • dystonie végétative-vasculaire;
  • maladie rénale sévère;
  • ostéochondrose de la colonne vertébrale (en particulier la colonne cervicale);
  • troubles du rythme cardiaque, insuffisance cardiaque chronique, etc..

Ces maladies sont le plus souvent affectées par des personnes âgées, donc le spasme des vaisseaux cérébraux a longtemps été considéré comme un problème "d'âge".

Actuellement, l'angiospasme cérébral se produit chez les personnes à partir de 30 ans, car le rythme de vie moderne a considérablement modifié la routine quotidienne et les habitudes humaines. De telles causes «domestiques» de spasme des vaisseaux sanguins cérébraux peuvent servir:

  • surmenage;
  • long travail à l'ordinateur, regarder la télévision;
  • manque chronique de sommeil;
  • stress, émotions positives ou négatives excessives;
  • fumeur;
  • hypoxie (séjour dans une pièce mal ventilée et bouchée);
  • boire de l'alcool (de petites doses d'alcool ont un effet vasodilatateur, mais lors de la prise d'une quantité importante d'alcool, avec l'apparition d'un syndrome de la gueule de bois, un angiospasme se produit);
  • différences de pression atmosphérique.

Symptômes d'un spasme des vaisseaux sanguins dans la tête

L'angiospasme cérébral se caractérise par l'apparition soudaine de symptômes dans le contexte d'un bien-être apparent. Les symptômes les plus courants sont:

  • maux de tête - le symptôme le plus caractéristique - renversé ou limité à une seule zone (nuque, tempes, front, moitié de la tête), douleurs prolongées ou paroxystiques;
  • étourdissements, jusqu'à évanouissement;
  • douleur dans les globes oculaires, assombrissement dans les yeux, apparition d'un voile devant les yeux, scintillement d'une variété de "mouches";
  • bourdonnement, acouphènes;
  • incohérence de la parole, altération de la coordination des mouvements, léthargie;
  • diminution de l'attention, pertes de mémoire;
  • nausées Vomissements;
  • forte baisse des performances, faiblesse générale.

Diagnostic de l'angiospasme cérébral

Le spasme est un phénomène transitoire et après élimination ne laisse aucune trace visible à l'œil du chercheur. Confirmer que la présence de spasmes n'est possible que dans une situation où les diagnostics instrumentaux sont effectués immédiatement au moment de l'attaque. Il est plus facile à cet égard de diagnostiquer les maladies organiques, conduisant à un spasme persistant des vaisseaux cérébraux. Si les symptômes indiquant un spasme des vaisseaux cérébraux vous conduisent chez le médecin, il vous prescrira un examen et, lorsque le diagnostic sera confirmé, un traitement et la prise de médicaments spéciaux. Les principales méthodes de diagnostic:

  1. Imagerie par résonance magnétique - complétée par un contraste, qui permet de détecter toute violation de la structure et de la fonction des vaisseaux sanguins.
  2. - la vitesse du flux sanguin, les caillots sanguins et les plaques athérosclérotiques sont déterminés.
  3. Radiographie - réalisée dans des situations où il n'y a pas de capacité technique pour effectuer une IRM.

Comment soulager le spasme des vaisseaux sanguins du cerveau

Avec le spasme des vaisseaux cérébraux, il est extrêmement important d'aider rapidement une personne et de rétablir le niveau normal de l'apport sanguin au cerveau. Les vasodilatateurs (par exemple, l'aminophylline), les antispasmodiques (papavérine, spasmalgon), les sédatifs (valériane, aubépine, agripaume) réussissent à ces tâches..

Les méthodes de traitement non médicamenteuses ont également un certain effet: auto-massage de la zone douloureuse - le frottement circulaire réduit le tonus musculaire et détend les vaisseaux spasmodiques; huiles essentielles - jasmin, lavande; bain de pieds chaud.

Il convient de garder à l'esprit qu'il ne s'agit que de mesures d'urgence qui n'éliminent pas la cause du vasospasme. Dans le même temps, la consommation incontrôlée d'antispasmodiques (10 comprimés ou plus par mois) réduit considérablement leur efficacité.

Médicaments pour le traitement et l'élimination des symptômes du spasme cérébral

Les tactiques de traitement dépendent de la cause du spasme des vaisseaux cérébraux. Tout d'abord, sous la surveillance médicale directe, une thérapie adéquate de la maladie sous-jacente devrait conduire au développement de spasmes.

De plus, une thérapie est menée visant à renforcer les parois vasculaires et à normaliser la numération sanguine (cholestérol, prothrombine).

L'élimination efficace de l'angiospasme cérébral est obtenue en utilisant les groupes de médicaments suivants:

  • antispasmodiques et vasodilatateurs;
  • réception de cours de remèdes à base de plantes apaisantes;
  • statines - pour normaliser le taux de cholestérol (atorvastatine, rosuvastatine);
  • fibrates - avec une tendance aux spasmes vasculaires (clofibrate);
  • Nootropiques - pour améliorer le flux sanguin cérébral (piracétam, cérébrolysine, nootropil, cinnarizine);
  • agents antiplaquettaires - pour réduire la viscosité du sang (clopidogrel, acide acétylsalicylique).

Mesures générales

Dans le traitement des spasmes cérébrovasculaires, un rôle important appartient aux mesures supplémentaires (préventives). Les principaux sont:

  1. Optimisation du régime de travail, repose sur l'attribution d'un temps suffisant pour un bon sommeil;
  2. Autotraining - éducation à la résistance au stress;
  3. Refus catégorique de fumer des cigarettes et de l'alcool;
  4. Durcissement - sport, douche de contraste, longues promenades régulières en plein air.

Les spasmes des vaisseaux du cerveau de la tête sont une pathologie caractérisée par un rétrécissement des vaisseaux, c'est-à-dire une diminution de l'espace entre leurs parois. Une telle contraction longue et forte des vaisseaux sanguins se produit en raison d'une altération de l'apport sanguin au cerveau. Cette anomalie grave apparaît, en règle générale, chez les personnes en relation avec une diminution de l'élasticité vasculaire. Il convient de rappeler qu'en l'absence de traitement qualifié en temps opportun, la pathologie peut provoquer, il est donc important de savoir comment soulager rapidement et en toute sécurité le spasme des vaisseaux cérébraux.

Symptômes et causes des spasmes des vaisseaux de la tête

L'angiospasme s'accompagne des symptômes suivants:

  • , couvrant toute la tête ou ses parties individuelles (front, nuque ou tempes);
  • augmentation de la pression artérielle;
  • étourdissements, désorientation, problèmes de mémoire;
  • fatigue;
  • nausée et vomissements
  • acouphène.

La contraction des vaisseaux cérébraux ne se produit pas sans raison et a les raisons suivantes:

  • perturbation chronique du sommeil;
  • stress émotionnel excessif, stress fréquent et anxiété;
  • mauvaises habitudes (principalement le tabagisme);
  • dépendance à la consommation d'un grand nombre de boissons contenant de la caféine;

Cette maladie est souvent détectée chez les personnes souffrant des pathologies suivantes:

  • dystonie végétative-vasculaire;
  • ostéochondrose;
  • dysfonctionnement du cœur, des reins et de la glande thyroïde;
  • hypertension
  • tumeurs malignes.

Diagnostic et traitement des spasmes vasculaires

Avant de traiter les spasmes cérébrovasculaires, ils sont diagnostiqués avec diverses techniques de radiation. De plus, l'un des moyens de détecter cette anomalie est un ECG (électrocardiogramme). Le plus souvent utilisé:

  • Méthode IRM;
  • radiographie des vaisseaux sanguins avec contraste;

Comment soulager vous-même le spasme des vaisseaux de la tête? Pour le soulagement d'urgence de la douleur et le soulagement des spasmes des vaisseaux cérébraux, les médecins vous conseillent d'effectuer les étapes simples suivantes:

  • prendre des médicaments vasodilatateurs, ainsi que des médicaments qui aident à rétablir la circulation cérébrale (selon les directives d'un médecin);
  • laver à l'eau glacée, puis prendre une position horizontale;
  • boire une tasse d'eau tiède avec l'ajout de 1 cuillère à soupe de miel;
  • faire un massage facial, qui consiste à caresser le front dans les directions allant du nez à la région temporale et de la partie frontale au menton;
  • prendre du thé avec de la teinture d'agripaume;
  • faire le massage des tempes du bout des doigts (en mouvements circulaires);
  • lubrifier la peau sur la lèvre supérieure avec une infusion de valériane;
  • frotter les articulations du genou pendant plusieurs minutes;
  • prendre des médicaments dont l'action vise à améliorer l'absorption de l'oxygène par les cellules du corps;
  • préparer une compresse froide à partir de l'extrait de millepertuis, de pissenlit et de plantain et la mettre sur votre front.

Toutes ces mesures sont temporaires et ne permettent que pendant une courte période de temps de soulager le spasme des vaisseaux cérébraux, mais elles ne sont pas en mesure d'éliminer le problème. Pour se débarrasser complètement du problème, il est nécessaire de traiter le spasme cérébral du cerveau, qui consiste en un ensemble de mesures:

  • régime;
  • correction psycho-émotionnelle;
  • récupération du sommeil;
  • physiothérapie;
  • durcissement;
  • traitement médical.

La pharmacothérapie consiste en la nomination de médicaments antispasmodiques vasodilatateurs. Les moyens d'améliorer la circulation cérébrale et le trophisme tissulaire ont prouvé leur efficacité..


Tous les organes du corps humain sont importants à leur manière, mais ils sont contrôlés par le cerveau, il y a donc toujours une relation particulière avec son état. Les moindres violations de son travail nuisent à l'état de l'organisme tout entier. Les situations sont différentes, il est difficile de se préparer pour chacune d'elles. Mais tout le monde devrait savoir comment soulager les spasmes des vaisseaux de la tête et du cou..

Quelle est la maladie, quelles sont ses causes?

Un spasme est le rétrécissement répété des vaisseaux sanguins, qui s'accompagne d'une détérioration soudaine du bien-être. Le danger d'une crise est de suspendre l'apport d'oxygène aux cellules cérébrales pendant un certain temps. Ceci est lourd de changements négatifs dans le fonctionnement du système nerveux central, et un spasme des vaisseaux de la tête peut être le symptôme d'une pathologie dangereuse qui nécessite une attention particulière à vous-même.

Avant de comprendre ce que vous pouvez prendre dans une situation similaire, vous devez comprendre quelle est sa cause, car ils sont nombreux. Tout commence par le fait que le ton des vaisseaux sanguins diminue, cela se produit si:

  • ostéochondrose dans la colonne cervicale;
  • changements dans l'épaisseur et la forme des parois de la formation tubulaire élastique;
  • insuffisance rénale, maladie cardiaque, glande thyroïde;
  • pression artérielle anormale (supérieure / inférieure à la normale);
  • dystonie neurocirculatoire;
  • la formation de kystes, de tumeurs.

Intéressant! Une personne peut avoir une prédisposition génétique à un phénomène similaire, et les spasmes des vaisseaux de la tête pendant la grossesse ne sont pas rares. Ceci est associé à de graves changements dans le corps féminin, aux processus métaboliques, aux expériences fréquentes.

Les médecins notent plusieurs causes secondaires d'un rétrécissement soudain des formations tubulaires élastiques. Ceux-ci incluent le surmenage, la carence en oxygène, la dépendance, l'environnement négatif. Il arrive parfois que des phénomènes spasmodiques se produisent lorsqu'une personne est très heureuse de quelque chose ou rit. Si vous êtes à risque, essayez de vous abstenir d'émotions excessives, même positives. Le spasme vasculaire du cuir chevelu peut être causé par l'hypothermie.

Symptômes de pathologie

Quelle que soit la raison de ce phénomène, il est difficile de ne pas le remarquer. Soit dit en passant, les personnes à risque sont sujettes au diabète, sujettes à la thrombose, souffrant d'angine de poitrine, d'hypertension artérielle et d'obésité. Ils doivent d'abord connaître les symptômes des spasmes des vaisseaux de la tête. Les caractéristiques sont:

  • douleur dans différentes parties de la tête (front, tempes, nuque);
  • Vertiges
  • pression artérielle basse / élevée;
  • la nausée;
  • inconfort dans la moitié droite / gauche du corps;
  • diminution des performances;
  • sons étrangers dans les oreilles;
  • perte d'orientation.

Obscurité dans les yeux, pertes de mémoire temporaires, troubles de la parole - tout cela fait également référence à des signes de pathologie.

Assistance médicale

La question "Que faire d'un spasme des vaisseaux de la tête" ne doit être adressée qu'au médecin. Parce que vous devez non seulement atténuer la douleur, mais aussi comprendre les causes d'un tel phénomène. Pour cela, le médecin dirige toujours les procédures de diagnostic. Le programme comprend l'imagerie par résonance magnétique, l'échographie du rachis cervical, la dopplerographie.

Une procédure particulièrement importante est l'étude des vaisseaux sanguins à l'aide d'un produit de contraste. Il est donc possible de diagnostiquer des lésions de plaque athérosclérotiques, des anévrismes, la présence de caillots sanguins. Sur la base des résultats, le médecin prescrit des pilules pour le spasme des vaisseaux de la tête. Principalement utilisé:

  • vasodilatateurs (Atomax, Atromidine);
  • les médicaments qui stimulent l'apport sanguin au cerveau, le métabolisme (Piracetam, antagonistes calciques, Sermion);
  • antispasmodiques - sont considérés comme les plus efficaces (Spasmolgon, Papavérine);
  • comprimés qui réduisent la friction interne du sang (Trental).

Attention! La nomination des comprimés ne doit être effectuée que par un médecin, car il peut évaluer correctement l'état du patient, les manifestations cliniques dominantes. Parfois, l'utilisation de médicaments n'est pas nécessaire. Comme traitement, un bon repos est.

Traitements non médicamenteux

Il ne suffit pas de savoir comment soulager les spasmes des vaisseaux de la tête, car la cause de l'état pathologique doit être éliminée. Vous pourriez avoir besoin d'un traitement rénal, d'une normalisation du poids ou de problèmes avec le système cardiovasculaire. L'automédication dans ce cas peut être dangereuse. Dans la plupart des cas, le traitement des spasmes du cuir chevelu ou du cerveau est effectué par des méthodes conservatrices. Ils visent à renforcer les vaisseaux sanguins, le corps dans son ensemble.

  1. Thérapie par ondes de choc - basée sur l'utilisation d'ondes acoustiques. Sous leur influence, la douleur diminue, l'inflammation est stoppée, le métabolisme et la circulation sanguine sont normalisés. Les contre-indications sont les troubles de la coagulation, l'hypertension, le cancer, les infections aiguës, la fragilité des formations tubulaires.
  2. Neuroadaptation tissulaire - des impulsions électriques à basse fréquence sont utilisées. Il y a des points biologiquement actifs sur le corps humain et des aiguilles fines y sont insérées par le médecin. Ainsi, les maux de tête peuvent être traités.
  3. Physiothérapie - est un complexe de procédures impliquant l'utilisation de faibles courants, laser, ultrasons, lumière, rayonnement ultraviolet. S'il y a des problèmes avec la colonne vertébrale, provoquant des spasmes des vaisseaux de la tête, ils peuvent être résolus de cette manière.
  4. Massage de la tête - grâce à des mouvements fluides, il est possible de soulager les maux de tête, de détendre le système nerveux, de normaliser la pression.

Le personnel médical qualifié recommande, afin d'établir le fonctionnement du système vasculaire, d'abandonner complètement les dépendances, de marcher dans la rue quotidiennement, de suivre la routine quotidienne, de bien manger. L'effet durcissant sur les systèmes nerveux et vasculaire est durcissant, douche froide, douche de contraste.

La pathologie vasculaire chez les 30 ans n'est pas rare aujourd'hui. L'angiospasme survient à la suite d'une violation de l'apport sanguin aux tissus cérébraux: la lumière de l'artère se rétrécit en raison de fortes contractions intenses de la paroi vasculaire. pathologie nécessairement en raison du risque élevé de décès.

L'état des vaisseaux humains est largement influencé par son mode de vie, les conditions environnementales et l'hérédité. Ce n'est pas pour rien que les médecins répètent constamment la nécessité d'un régime de travail et de repos. Une pathologie similaire se retrouve souvent chez les bourreaux de travail, les personnes travaillant la nuit ou dans les grandes entreprises industrielles, dans les ateliers manquant d'air.

Les spasmes qui surviennent périodiquement peuvent être:

  1. Manque constant de sommeil (la nuit, le cerveau doit se reposer, les maux de tête et les angiospasmes résultent d'un manque de sommeil).
  2. Fatigue nerveuse (les spasmes vasculaires peuvent provoquer toute émotion forte, ainsi que des situations stressantes, une dépression, une explosion émotionnelle, un système nerveux déséquilibré).
  3. Cervical. L'une des principales causes de l'angiospasme: une violation de l'apport sanguin aux vaisseaux du cerveau entraîne une carence en oxygène et un rétrécissement de la lumière des artères.
  4. Manque d'oxygène (avec un manque d'oxygène, les vaisseaux ne reçoivent pas tous les nutriments, ce qui affecte considérablement la paroi vasculaire).
  5. Fumeur. La nicotine est le premier ennemi des vaisseaux sanguins. Les cigarettes détruisent la paroi des vaisseaux sanguins, réduisent leur tonus musculaire.

Les crampes peuvent être un symptôme concomitant d'autres maladies:

  • cardiopathologie
  • dystonie végétative
  • tumeurs cérébrales
  • hypertension
  • anévrismes
  • diabète sucré
  • altération de la fonction rénale,

Les personnes à risque sont celles qui réagissent aux changements de la pression atmosphérique (sensibilité aux intempéries), les personnes qui abusent de l'alcool. La propension au vasospasme peut être héréditaire, surtout si les proches ont une encéphalopathie, une angine de poitrine ou un accident vasculaire cérébral.

Le spasme vasculaire peut même provoquer une marche banale en cas de gel intense avec la tête découverte.

Signes caractéristiques d'un vasospasme

Le principal symptôme est un mal de tête

Un symptôme typique du vasospasme est. La localisation est différente, la douleur n'a pas de localisation permanente. Il peut frapper aux tempes, se concentrer dans le lobe occipital ou frontal, et également se déplacer de manière aléatoire autour du crâne.

Un mal de tête d'intensité variable se produit lorsque les conditions météorologiques changent ou à la suite d'une forte explosion émotionnelle. En plus des maux de tête, l'angiospasme s'accompagne souvent de:

  • vertiges
  • la nausée
  • des points vacillants devant vos yeux
  • acouphène
  • pression différentielle.

Les manifestations périodiques de spasmes dus à l'insomnie ou aux sauts surviennent principalement tôt le matin ou après un torse pointu. Avec les spasmes chroniques des vaisseaux cérébraux, les symptômes ne sont pas si prononcés, mais cette nature de la pathologie est beaucoup plus dangereuse.

Dans certains cas, le spasme vasculaire survient avant un accident vasculaire cérébral ou une rupture d'un anévrisme. Ensuite, il est possible d'attacher des symptômes graves:

  • trouble du mouvement
  • altération de la fonction vocale: la parole devient trouble, difficile
  • il y a un engourdissement des membres ou du visage
  • perte de conscience à court terme
  • pertes de mémoire.

Ces derniers indiquent la nécessité d'appeler une ambulance. Le spasme des grandes artères peut signaler une hémorragie intracrânienne. Dans cet état, une personne est consciente, mais incapable de parler, répond aux questions.

Avec la fermeture complète de l'artère chez l'homme, une ischémie se produit. La mort d'un grand nombre de cellules nerveuses à la suite d'un manque d'approvisionnement en sang conduit à la paralysie, dans le pire des cas, à la mort du patient.

Un spasme inattendu s'accompagne souvent d'une transpiration accrue, d'un engourdissement des lèvres, d'une pâleur du visage et d'un refroidissement des membres..

Diagnostic de la maladie

Dans un premier temps, le médecin dresse un tableau clinique à partir des plaintes du patient, étudie la probabilité d'une prédisposition génétique, la présence de facteurs provoquants sous forme de maladies concomitantes ou une profession associée à une production néfaste.

  1. Radiographie de la colonne cervicale - est effectuée pour confirmer ou réfuter la cause du spasme des vaisseaux cérébraux: l'image peut refléter des changements caractéristiques de l'ostéochondrose.
  2. vaisseaux du cou (artères brachiocephalic et intracrâniennes). L'étude montre la structure des artères, vous permet de détecter les caillots sanguins ou les dépôts de cholestérol, de déterminer la vitesse de circulation du sang.
  3. IRM La source la plus fiable qui fournit des informations à 100% sur l'emplacement des navires endommagés. La technique permet également d'identifier la cause du développement de la pathologie vasculaire..
  4. Angiographie IRM. Examen vasculaire basé sur des images IRM.
  5. Examen radiographique des vaisseaux sanguins à l'aide d'un agent de contraste injecté dans le réseau circulatoire.

Après cela, les médecins trouvent l'emplacement du vaisseau affecté et un traitement est prescrit. Malheureusement, des spasmes vasculaires du cerveau sont également observés chez les enfants. Les attaques répétées entraînent une altération du développement mental et physique de l'enfant.

Ignorer le traitement menace l'enfant de cécité ou de perte auditive. Par conséquent, au moindre signe de pathologie de l'enfant, il est nécessaire d'examiner attentivement.

Un traitement rapide peut non seulement soulager les maux de tête et les symptômes désagréables, mais aussi peut-être sauver une vie humaine.

Traitements existants

Le principal objectif des médecins est d'établir la véritable cause des spasmes. Après son élimination, les maux de tête et autres signes accompagnant le spasme disparaîtront d'eux-mêmes. Le traitement médicamenteux de la pathologie comprend des groupes de médicaments:

  • antispasmodiques - Drotaverinum, No-shpa, Spazmalgon
  • vasodilatateur - Eufillin, Papaverine
  • Nootropiques - Piracetam, Nootropil, Vinpocetine
  • antagonistes du calcium - Cinnarizine, Nimodipine
  • , conçu pour améliorer l'absorption d'oxygène par les cellules

En plus des médicaments prescrits, le patient doit changer son attitude vis-à-vis du menu habituel et de l'activité physique. Les personnes sujettes aux spasmes des vaisseaux sanguins, il est recommandé de limiter l'utilisation de:

  • plats épicés et salés
  • viande grasse
  • mayonnaise, ketchup, restauration rapide
  • produits laitiers riches en matières grasses
  • confiserie

Toutes les procédures physiothérapeutiques affectent avantageusement le tonus vasculaire: natation, vélo, marche et course. Si la cause du spasme dans l'ostéochondrose cervicale, il est recommandé de suivre un cours de massage du collier pour rétablir un flux sanguin normal.

Pour arrêter d'urgence un spasme cérébrovasculaire, il est recommandé:

  1. Usage unique d'Aspirin, Nurofen, Spazgan comprimés.
  2. Position horizontale.
  3. Eau froide.
  4. L'utilisation d'un sédatif léger: teintures de valériane ou d'agripaume.

Ici, la médecine traditionnelle n'est pas restée à l'écart. Afin d'éliminer les spasmes des vaisseaux de la tête, il est conseillé aux guérisseurs de boire une infusion de thym, une collecte à base de plantes de millepertuis, des feuilles, des fraises. Un bon effet est donné par un cours d'une décoction d'aubépine ou de rose sauvage. Boire un verre par jour le matin et le soir à jeun, la durée du cours ne dépasse pas 14 jours.

Avec des crampes récurrentes régulièrement, vous ne devez pas prescrire de traitement vous-même, il vaut mieux consulter un spécialiste.

Prévention des spasmes cérébrovasculaires

Peu importe comment banal, mais le ton des vaisseaux dépend d'un mode de vie sain. Tout d'abord, c'est l'arrêt du tabac et la consommation excessive d'alcool. L'air, l'eau et le sol sont déjà pollués par les émissions chimiques et les gaz automobiles. L'homme aggrave son état de santé avec la fumée de cigarette et l'alcool..

La deuxième mesure préventive est. La prédominance des graisses animales dans l'alimentation, les aliments raffinés des établissements de restauration rapide détruisent progressivement les artères sanguines.

Des plaques de cholestérol collent aux parois et rétrécissent la lumière des vaisseaux sanguins.

La nourriture pour des vaisseaux sains est:

  • céréales
  • légumes et fruits
  • produits laitiers et lait aigre à faible pourcentage
  • Teneur en matières grasses
  • volaille et poisson maigre
  • baies et jus fraîchement pressés
  • haricot
  • Fruit de mer

L'interdiction est imposée à tous les produits semi-finis et aux produits avec exhausteurs de goût (glutamate monosodique). Respect du régime hydrique - le manque d'eau contribue à la coagulation sanguine, qui est lourde de formation de caillots sanguins.

La troisième étape de la prévention est le sport. L'activité physique, même si elle ne fait que monter les escaliers ou marcher du travail à pied, fournit un apport sanguin complet aux organes internes, organise l'apport d'oxygène au cerveau. L'intensité des cours pour des vaisseaux sains n'a pas d'importance - l'activité physique peut être minimale, mais régulière.

Les vaisseaux sains ont besoin de temps pour récupérer: au moins 8 heures de sommeil complet. Vous devez dormir dans une pièce fraîche, de préférence sur un matelas orthopédique (ou un lit confortable), afin que le corps puisse se détendre.


Les contraintes chroniques épuisent considérablement les vaisseaux sanguins. Lors de la manifestation des émotions, le niveau de pression augmente, les muscles lisses des vaisseaux se contractent et se détendent intensément. Chaque événement pris à cœur, l'excitation et l'anxiété conduisent finalement à des spasmes. Les personnes à risque doivent porter une attention particulière à leur santé..

L'angiospasme est une pathologie extrêmement dangereuse qui peut entraîner une invalidité ou la mort prématurée d'une personne. Constamment, caractéristique des spasmes des artères du cerveau, sont l'occasion de demander l'aide d'un spécialiste.

Avez-vous remarqué une erreur? Sélectionnez-le et appuyez sur Ctrl + Entrée pour nous le dire.

23 juin 2016 Violetta le docteur

Un spasme ou autre, une contraction convulsive des vaisseaux sanguins du cerveau, est une grave déviation de la norme, qui est un rétrécissement marqué de l'espace des artères par l'activité contractile des muscles musculaires lisses des vaisseaux. Les résultats de ce phénomène sont décevants: accident vasculaire cérébral, ischémie et autres maladies du système cardiovasculaire. En conséquence, il est nécessaire d'éliminer à temps la pathologie indiquée..

La compression convulsive des vaisseaux cérébraux se produit pour certaines raisons et se caractérise par un certain nombre de symptômes. Cependant, la présence de la maladie peut être détectée à l'aide de méthodes de diagnostic..

Lorsque la maladie est reconnue et confirmée, le spécialiste détermine comment soulager le spasme des vaisseaux cérébraux en cas d'attaque.

Thérapie médicamenteuse

À des fins thérapeutiques, pour éliminer les symptômes de la compression convulsive des vaisseaux du cerveau, des médicaments à action complexe sont utilisés:

  • anti-douleurs;
  • antispasmodique;
  • pour la prévention des effets négatifs dans le tissu cérébral d'une altération de la circulation sanguine;
  • pour renforcer le tonus vasculaire;
  • apaisant.

Combattre efficacement la douleur dans les comprimés de tête contenant du paracétamol, Analgin.

Il faut se rappeler que leur impact est temporaire, seulement quelques heures. Soulageant la douleur, ces médicaments ne guérissent pas la maladie, mais ne soulagent que temporairement les symptômes.

Le groupe antispasmodique comprend:

Ces médicaments sont des dérivés de l'atropine (belladone) et se caractérisent par un effet prononcé sur les parois musculaires des vaisseaux sanguins, soulageant ainsi les spasmes.

La médecine andipale, combinant à la fois des effets analgésiques et antispasmodiques, contient des composants tels que Analgin, Dibazol et Papaverine dans les doses requises.

L'expansion de l'espace dans les vaisseaux est facilitée par: Atromidine, Eufilline, Mevacor, Atomax.

Une longue thérapie implique des médicaments pour renforcer les parois artérielles et restaurer le tonus (Vinpocetine, Niacin, Cavinton).

Le traitement de la dystonie vasculaire aiguë implique la prise de dérivés de nicotinamide. Des médicaments similaires sont utilisés sous forme de solution injectable et sous forme de comprimés. Ils augmentent l'espace dans les petits capillaires, ce qui, à son tour, favorise le mouvement du sang vers les cellules et l'élimination de la contraction convulsive des vaisseaux du cerveau. De manière autonome, l'acide nicotinique ne peut pas agir, mais en combinaison avec d'autres médicaments, il facilite efficacement l'évolution de la maladie.

Les dérivés de composés organiques azotés d'une pervenche de plante médicinale à prédominance végétale ont un effet positif sur la circulation sanguine. Après son entrée dans la circulation sanguine, ce médicament se comporte comme un antispasmodique naturel: soulage les spasmes de la dystonie vasculaire et élimine ses effets. De plus, la pervenche améliore le métabolisme dans les tissus nerveux, inhibe la formation de caillots sanguins, active la circulation sanguine dans le cerveau.

Ce groupe comprend:

Les inhibiteurs calciques restaurent la contraction rythmique et la relaxation des vaisseaux cérébraux (Diltiazem, Isoptin, Kordafen). La plupart des médicaments de cette liste augmentent l'espace dans les artères, les veines restent inchangées. Grâce à leur action, les mouvements sanguins dans le cerveau s'améliorent et les cellules nerveuses sont saturées d'oxygène. Ces comprimés sont activement utilisés en médecine et la 3e génération de ces médicaments est actuellement en cours de développement..

En plus d'affecter la contraction convulsive des vaisseaux cérébraux, ces médicaments sont également utilisés dans le traitement de l'hypertension artérielle. Pour cette raison, les inhibiteurs calciques sont en demande chez les patients souffrant d'hypertension et de contraction convulsive des vaisseaux cérébraux..

Groupes de bloqueurs des canaux calciques:

  1. Groupe Verapamil,
  2. Groupe Nifedipine,
  3. Groupe Diltiazem, Clentiazem.

Tous ces médicaments ne sont pris qu'avec la nomination d'un spécialiste, en raison de la présence d'effets négatifs sur le corps. Dans le traitement de la contraction convulsive des vaisseaux du cerveau et du cou, des médicaments du deuxième groupe sont utilisés. Ils se caractérisent par leur efficacité d'utilisation et sont inoffensifs lors d'une utilisation prolongée..

Si vous vous fiez à la recherche scientifique et aux recommandations de neurologues réputés, il sera plus efficace de soulager les spasmes des vaisseaux de la tête à l'aide de la nimodipine.

L'effet apaisant est donné par Motherwort forte, Novopassit, Corvalol, Valerian. Ces préparations à base de plantes sont facilement tolérées par les patients et n'affectent pas la dépendance.

Si le médicament n'est pas efficace, le neurologue prescrit un médicament synthétique d'action plus puissante.

Pour éliminer les conséquences de la dystonie vasculaire et de l'activation des cellules cérébrales, Nootropil, Glycine forte, Piracetam, Cortexin sont prescrits. Le cours d'admission est de 2-3 mois.

Les médicaments qui incluent le gingko biloba se caractérisent par un effet combiné sur le flux sanguin cérébral. Ils soulagent la douleur dans les vaisseaux cervicaux et cérébraux, diluent le sang, normalisent la circulation sanguine et renforcent les parois des artères et des veines. De plus, ils inhibent l'oxydation des composés organiques, augmentent l'efficacité du cerveau, soulagent l'enflure.

Ce groupe comprend:

Ces médicaments sont délivrés sans ordonnance d'un médecin. Vous pouvez les boire vous-même. Cependant, vous devez d'abord lire les instructions ci-jointes, vous familiariser avec les contre-indications et les effets secondaires.

Selon la recommandation du médecin, pour la prévention de la formation de plaquettes, des médicaments qui préviennent cela (warfarine, Sinkumar, Brillinta, Pradaksa) et des médicaments qui réduisent le risque d'infarctus du myocarde (acide acétylsalicylique) sont prescrits.

Lorsque des lésions cérébrales avec des plaques de cholestérol dans le traitement combiné de la dystonie vasculaire, des médicaments qui abaissent le cholestérol (atorvastatine, rosuvastatine, simvastatine, lovastatine) sont nécessaires.

Méthodes alternatives de contraction convulsive des vaisseaux du cerveau

Les effets thérapeutiques de la médecine traditionnelle visant à lutter contre cette pathologie ne seront efficaces qu'en cas de dystonie vasculaire au stade initial de la maladie. Les préparations à base de plantes soulagent les symptômes désagréables, améliorent le bien-être du patient. Dans la plupart des cas, les méthodes alternatives se concentrent sur la source des processus pathologiques. Par exemple:

Vous devez également abandonner l'utilisation du thé noir et du café. Minimisez la consommation de sel et d'épices.

Le régime doit comprendre:

Il est conseillé de mettre une cuillerée de miel dans le thé. Vous devez à jamais renoncer au sucre. Lorsque vous voulez vraiment un bonbon, vous pouvez le remplacer par des baies: cassis, sorbier noir, fraises ou canneberges. Ces dons de la nature ont un effet bénéfique sur le système circulatoire.

N'oubliez pas de consommer beaucoup d'eau propre, elle nettoie le corps des substances et médicaments nocifs.

Il Est Important D'Être Conscient De Vascularite